Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3128 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00938.pdf (les villes antiques dans l'ouest de la Gaule. rapport de projet collectif de recherches.)
  • comme par exemple, dans le cadre de ce N projet collectif de recherche. v 2 L'élaboration d'un tel projet répond dans un premier temps à la volonté de fournir aux chercheurs une base de données apte à favoriser les réflexions sur les différents sites étudiés. Ces informations
  • Bretagne, Braspars, 310 pages. GALLIOU P., 1991 - Les intailles antiques découvertes à Corseul, Patrimoine, Bulletin de la Société Archéologique de Corseul, n° V, p.22-26. GALLIOU P., 1993 - Les intailles antiques découvertes à Corseul (suite), Patrimoine, Bulletin de la Société
  • laterculi provinciarum, éd. Otto Seeck, Berlin, 1876. OROSE : Pauli Orosii Historiarum adversum paganos libri VII, accedit eiusdem liber apologeticus, éd. C. Zangemeister, Corpus Scriptorum ecclesiasticorum latinorum, vol. 5, Vindobonae : C. Gerold, 1882 (VI, 8, 8 : p. 374). PLINE
  • site de Jublains (Mayenne), La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 9, 1986, p. 101-107 (rééd. dans Bulletin de liaison des "Amis de Jublains", n°44, janv.-fév. 1987, p. 9-16. DIEHL R., 1984a : Jublains - Noiodunum (Mayenne), cité gallo-romaine, publ. avec notes par V. Brouquier et R
  • - Noiodunum (Mayenne), cité gallo-romaine, publ. avec notes par V. Brouquier et R. Rebuffat, La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 6, 1984, p. 9-56. GRENIER A., 1931 : Manuel d'archéologie gallo-romaine, t. 1, Généralités et travaux militaires, Paris : Picard, 1931 (p. 454-463). LE BOHEC
  • de I. Gabard). REBUFFAT R., 1985 : Jublains : un complexe fortifié dans l'ouest de la Gaule, Revue archéologique, 2, 1985, p. 237-256. REBUFFAT R., BROUQUIER V., 1985 : Les trous de boulins de l'enceinte fortifiée de Jublains, Caesarodunum, actes du colloque Le bois dans la Gaule
RAP03469 (PLOUGONVELIN (29). Abbaye de la Pointe Saint-Mathieu, place Saint-Tanguy. Rapport de diagnostic)
RAP03471 (PLOUGONVELIN (29). Abbaye de la Pointe Saint-Mathieu, abords nord de l'Abbaye. Rapport de diagnostic)
RAP03605 (BRANDIVY (56). Notre-Dame de Lanvaux, abbaye Cistercienne. Rapport de PT 2015)
RAP02448.pdf (SAINT-VOUGAY (29). l'esplanade nord du château de Kerjean. archéologie des jardins. rapport final de synthèse de fp2 1998-1999.)
  • cinquante centimètres de terre végétale dans le secteur nord-ouest de l'esplanade. 4 . 4 . 5 - Un réseau de fossés de plantation au nord-est pouvant s'apparenter au labyrinthe. 4 . 4 . 6 - Des structures isolées. 4 . 4 . 7 - Traces de labour. 4.5 . LE MOBILIER V . UNE DEMARCHE
  • Général du Finistère. Générique de V opération Direction scientifique : Stéphanie Hurtin. Responsable de l'opération, AFAN. Collaboration : Anne Allimant. Archéologue des jardins. Thomas Arnoult. Topographe, SRA Bretagne. Arnaud Desfonds. Chef de secteur, relevés graphiques et
  • également été aménagés. 6 7 Dumas, note précédente. Situation qui a certainement dû se produire pour Kerjean d'ailleurs. 13 figure 7 Plan I du parc du château de Maillé. (JQûaijËtlc/MA.. 'lO'i (¿fjidica./totùS V 't ('{¡llljïtl .'ntujj c'c wi
  • ' X . . (3//u.dL-/%>uMfm'6y .QKtL'bu Q/iu-'ài rMtur'/tûiù CAuuVl riu. /enn tiron
  • château de Maillé. A ¿O-íí/tUr* s'a- a-cnjjy $ CC D ^^¿u/^tiS^^f*--^ tíC-' EE t t tf tf t t f f f tf V ^ T- A dfS-r- — í e^AjjS cu/i-c B ds/tiSi¿fej-¿¿¡--¿CiUíP »A^"*' / *" ,' J* i 4. CitòtùvtS .'cwu J¡e**t*H¿i j m ^ w v ^ - ä l A : fe zwtí. eJ>c*n+*tZo > j á
  • ^ - A ^ a t i - ^ A * •*1 . -f V M * Zí i! LTX íaouLuy «-••.«... " ^ i ^ Ï ' ^ r f> S?**** %4 4 +4'4 * Itft-CUp #.44.1 444* If + * 4444^ 4 4 4 4 44t4>t44¿ K*« -s? • H s s ö i p ^ éuAcO ¿aJttL^Í-^f áÁ s i Acorn ^ ^ î ^ f P ^ t » îf i I "lA^U^tL, ! Jes qu-iDi^'ct^ic
  • ^-yy^^ y / - ? CS* "géy»^.:- ... . . . f #4 ¿ ¿ > u v e t Á ¿ eé< c A a « , 4 t t #/ ^ ; ! :;. 4 vffir '• 4 4 4 4 - :'' f 4 t f r? ^ ^ V1 e^- ^ « f f 6- cctti/Ht-JcjÇX fMt ¿iía. /HJtÏA. O*- O Q •^cu-jije. fitA^.Je&Je^ Lors de ce dépouillement succinct effectué
RAP02049.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de Roc'h Morvan. rapport intermédiaire 2004 de fp3 (2002-2004))
  • H É Û L O G Ï Q U - E S FINISTERE litien • Egsllr • Fra REPUB1 [ Q U t FRANC P R - É V E N T I V E S Mars 2005 Perm ar-Bed SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE, avenue Charles Foulon, 35700 RENNES INTRODUCTION 2 1 - C O N T E X T E D E L'INTERVENTION 6 1.1
  • sol d'occupation 1180 4.3.9 - Les arases 1181, 1068, 1182, 1213 4.3.10 - Le sol ancien et les impacts de foyers sur le rocher 12 12 14 14 14 16 18 18 19 19 19 19 21 5 - CONCLUSIONS E T P E R S P E C T I V E S D E R E C H E R C H E POUR L'ANNEE 2005 22 6-DOCUMENTATION 22 6.1
  • textes dans un catalogue d'actes les sources susceptibles d'éclairer l'histoire du site. I l s'agit également de replacer le château dans un contexte plus large en évoquant les châteaux du Léon et enfin d'approfondir l'étude historique du château, essentiellement lors des XIV , X V X
  • V I et X V I I siècles, c'est-à-dire du temps des Rohan. er e e e e FICHE SIGNALETIQUE IDENTITE DU SITE N° de site : Département : Commune : Lieu-dit : 29 237 002 AH Finistère LA ROCHE-MAURICE Bourg, château de Roc'h Morvan Propriétaire(s) du terrain Protection juridique
  • 76 20 20 - Fax : 02 98 76 20 16 I.N.R.A.P. - Inter-Région Grand Ouest Gilbert A G U E S S E Michel BAYEUX 37, rue du Bignon, C S 67737, 35 577 C E S S O N - S E V I G N E tél. : 02.23.36.00.40 - Fax : 02.23.36.00.50 COMMUNE DE LA ROCHE-MAURICE M. le Maire Jean-François JAOUANET
  • ; étude en cours sur les structures résidentielles cuisines / grande salle / oratoire et sur le front nord du château. CORBEL-LECHARTTER (V), Le château de Suscinio (Morbihan), étude historique et architecturale, Mémoire de DEA, sous la direction de Monsieur Dany Sandron, Paris
  • retrouvés ZONE OUEST 5 r i • • • • • 1 - Fondations primitives (zone 3i. Il - Donjon pitase 1. pOiiode 1 111 - Donjon pliïise LpOrimle 2. IV -Coïiitines tmôst et nord, plmse 2. IV - Arrachement courtine ouest. — — 1 V - Glacis, phase hulOtemiinOe (zone 21. VI - Courtine est VII
  • cailloux, dans une position difficilement compatible avec sa fonction première. Sa présence reste donc indéterminée. Le premier groupe de structures à l'ouest est orienté nord-ouest / sud-est. I l est constitué d'un mur d' 1,30 m de large (1068) épaulé à l'ouest par un contre-mur V de
RAP01581.pdf (PAULE (22) . camp de Saint-Symphorien. rapport final de synthèse de fp 1996-1998)
  • : vers une monumentalisation de l'habitat. 4 - La phase III : la forteresse. 5 - La phase IV : modification des défenses et de l'organisation interne du cœur du site, suite à un incendie. 6 - La phase V : modification des lignes de défense à l'ouest du site, et à la périphérie de
  • pour planter une haie, et mis en évidence des colluvions caractéristiques d'un fossé demeuré ouvert, au moins dans la partie sud du site. De profil en "V", à fond plat et large de 10 cm, cette petite tranchée m'a rappelé une structure analogue découverte sur le site du Boisanne à
  • effondrements ponctuels ont remis au jour ces cavités, qui ont été alors comblées par l'apport de quelques mètres cubes de remblais. Ces phénomènes, postérieurs à la phase I, seront réévoqués lors de l'examen des phases II et V. 24 Le souterrain n° 6 (fig. 16) a été découvert, et fouillé
RAP02227.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan. rapport de fp1)
  • 3.4.8- LaporteP7 3.4.9- LaporteP8 19 19 19 19 21 21 22 23 24 24 I V - PROPOSITIONS D ' I N T E R P R E T A T I O N 25 4.1 - La chronologie relative 4.1.1 - La phase 1 4.1.2- La phase II 4.1.3- La phase III 4.1.4 -La phase IV. 4.1.5 -Laphase V. 25 25 25 27 27 29 4.2 - Les
  • blindage qui devait considérablement freiner l'assaut en cas de siège. Les phases I V et V correspondent quant à elles, à des travaux de rénovations de la porterie entre le XlVe et le XVIe siècle ( M 12 et M13). C1.01 - Vue générale du front sud du donjon avant fouille en septembre
  • T L L V J A L L Olivier ROY Muriel MELIN Philippe BOECKLER Nicolas MOREL Frédérique DENIEULLE Patrice DALIBERT Dimitri AGUERRA Jocelyn MARTINEAU, INRAP Fabien SANZ-PASCUAL, INRAP Pierrick LEBLANC, INRAP Sylvie LERAY, INRAP I - L E S O B J E C T I F S D E L A CAMPAGNE D E F O
  • droite, contre le donjon (us 1475), ce qui était impossible compte tenu de l'écart entre les deux piédroits (fig.09). r ''\ 1 \ »» 1 \\ \ \ \ V » B3 M9 — \ \ \.--\\ \ — \ ^ ^ \ \ \ P4 \ \ -"*" V* M10 \ \ M i l \ \ B2 \ ech. : 1/50« \~ \ 0 l Fig.09
  • primitives, XHe. Phase III.l - Fondations primitives, XHe. I Phase III.3 - Rénovation cloisonnements internes, XIHe Phase IV. 1 - Rénovations, XlVe. I Phase IV.2 - Rénovations, XVe. I Phase V - Reprises tardives avant démolition, XVIe. Chronologie relative 2006 ] Phase I Phasell
  • \ : ;.\ I Phase III LTZ3 I PHASEIV J Phase V ech. : l/200e Fig. 12 : Proposition de chronologie relative. (Jocelyn Martineau, Fabien Sanz-Pascual, INRAP, 2006) L'emploi du quartzite et la position dans le diagramme stratigraphique renvoie à la première phase de construction de la
  • entre 2002 et 2005. La destruction de la tour, marquée par le niveau us 1495, peut quant à elle être associée à la phase III.4, datée de la première moitié du XlVe siècle (fig.12). 4.1.4 - La phase IV La phase I V correspond à la reconstmction de la tour (us 1496) sur un niveau
  • deuxième moitié du XlVe siècle (phase IV. 1, fig. 12). Le mur M12 peut également être une construction plus tardive, équivalente au mur de refend M7 élevé dans la salle nord, dans la seconde moitié du XVe siècle (phase IV.2,fig.12). La phase I V correspond également à la construction de
  • la porte P8 contre le couloir A (cl. 12, p.24,fig.12, p.26). Cette dernière ouvre sur des structures résidentielles ou défensives implantées sur un piton rocheux à l'angle sud-ouest de la porterie médiévale. 4.1.5-Laphase V La phase V correspond à la dernière phase de rénovation
  • 2005 (fig. 12, us 1187). Repris au XVIe siècle, l'escalier était lié à une occupation de médiocre qualité immédiatement antérieure à la démolition définitive du site (phase V . l ,fig.12). Cl. 15 : Vue du mur M12 construit devant l'avant-corps, contre la fondation talutée du donjon
RAP01022.pdf (PLOUDALMÉZEAU (29). Kervezennec. rapport de fouille préventive)
  • 5 A k e r v c - j c n n c c 1022 29- PLOUDALMBZBAU KERYEZEMËC. CACHETTE SOUTERRAINE MEDIEVALE Intervention du 3 janvier 1977 1) Position de la cachette par rapport à l'habitation, construite à la même époque, (XVI° siècle)- Le petit bâtiment à gauche de la maison est un
  • véritable bastion avec meurtrières et oeils-de-boeuf. 2) Le souterrain après rupture de la voûte. Remarquer l'analogie de cette simple salle ovalaire avec un souterrain-refuge gaulois. Seule la céramique a permis line identification. ¿Os - g i o ì ) » fa/ivi:l€V\v\€(_ t cfrCHETís
  • SooTgfiRAflV/ £ Ht? slEvjfM-fc "V/Wvujjívierw -A) ^ c m W ^ n ycuv IAJ^ÍT 4* & ^ocmjjl (Aa* - Iß \xHV ^ ^Qluxjua 0 V. ^ ^'Vj^ÁV^wn toiWwJT CX ¿ ^ W i x 6» \uasim©vi v^vus um. \rtuU- B r , * » . 1 SI /)«ívó: e^ctiulu ^ ¿ ^ w e ^ x luJ^Vufre cx yiAUJ^ ^ vuu VrcCte
  • . . ^ v u j s t M y u . V ^V. * OlUjg&o
RAP03160.pdf (OUESSANT (29). Mez-Notariou : habitat et mobilier du village du premier âge du Fer. Rapport intermédiaire de FP)
  • . Jacomino, R. Jallot, M. Karapets, V. Karapets, P. Le Bihan, H. Quéffelec, M.F. Tammavongva 3.2.3. La publication et les programmes annexes Les moyens techniques nécessaires à la préparation des publications sont mis à disposition par le CRAF. Outre deux mois pendant lesquels Jean
RAP00100.pdf (QUIMPER (29). parc ar groas. rapport de sauvetage urgent.)
  • ' 7>i j de^&rme e ^OA c if c/e. «¿»-H. C'« define ( c¿C 5 . CJ^ÊW,^. eie _ ( CVVI/VWUan, 3 i o-wtJ ' i u , 'CüCl 0 (^"cjmi Je C QA t V C «ftu. J^^'cta^&ï J^Z, T^>ySjC « w rsi/ -t-f jí?Í vv; C . " • J s 0 - è r • $ v > ' " M > ì u co^ac/c _ r
  • / /( a,ite-i ocÌ r, ¿e et-a. e .
  • v w ,f " ' £Uv l Lwv\ e C o- -W ¿\ jl J C-K CC.;' ^ cel^c ©u c e't^tt tAvfc/Vawx t Jie et J? j A . .-j-Zrxo AUFCS , 1 ' A dio (A«< ctZlr^ £ •jj^t. Z A r ^ J J L i 1 , { L c cecie ' 6 Av 1. J E •vtft e ow. cóvi ( ^ 1 cu^e^ _ /X/.ce I L JU A* - .ni
  • ;•.«»!»(•)-! - „ t£••/„ "tô^Jt, JP'ûWf-, -d c/w . - c i p ce ¿f ^ & - :•:. •.'Ï'V' •• - ¿^ ^ ¿'ece* £AV-O/VVf C^A. JÍ&vjf 3 -ùL/vauvv. /tfiAJ ci / Je H L W & . Je cu . £>0 ^ À t^Z-vt? «Xv
  • . .1 0>-v/> ¿V -^s-j « e i« -^ì oiLc^/w e^C^ S) «o o/í 4 «^"¿^b» tit -oe/vte. ¿Wv I-^vv«o» l'Ufi. une í o^c f¿->0 'HvcrutJce fe e «f" i ,J¿Li¿-J cjte r-^cc-wUi fef^ I ^ > O ci X c ^ J ^ e ^ /vvíPtvv r. C. J P . ^aJ^í— c cc^vI cj o. e y ^ ^ e { \ t x j f
  • ~ a Í'ov J c W c e jjie^A-e. -^í.^e. JluJ^rée, i^ftìAvf ^Ö-^yiMhCk , ^^ ovvC i««.«. c/ttí>C V e^ííg ^ j f c favi Gj u-A-tlw eo í A AIA fe . Ae^ W jt ^ ^.«'c- , Qc^. írioCv ¿u^t^i ^ «-cCÍ jß, y 'JL~
  • . sj^yvCl C&f V A * - 1 J Í y j t o » V / v > vi.sfat^A^-iÇ CiL . fe .ílft^C. -2. fshVi/s 0/ - p fa^ l . ajwv.'C • v f ílpI ' ctxrw'^i^wví - • ; f- » //. . ,,CukA «L c. ' € sin 'çeJç* ^ t Ä / A ,_ Vh¿.óíSi e Uà* > m. t f A-J6. c ¿ w ^ pu.« J * \ «yt. cíe J
  • \ a o e /e «i M-/-V e } J L J e |«w» o^cc cL- - f '/ "P U f c t' «A « W , ' . i. i .i ; £ -vre^v -^ o-ií vil «tv e J? tywy^É^l^aftL ^f" ¿iv- f\cice j. (
  • ^ oe J tlx. c/c f&isz cv^e-v-e^. . /h-, cd~ ^ ú ,-A ^ J_ -a, w w e t í ./ J ^ i^tfe 3 c f via»su-lc;^ uCu v^ few I of*
  • ;r. d a ® » ^ ® ' i' ' i J ' "A..._ .. ... 1 .. . , .... ^.... : •''••i. ' i', I 4~: C cl kj^lit. viTi sc., U (£7-1.. ' c a u. • il' ' r k
  • )
  • - -. A . ;A / r /VU. C'1 C «' «¿-UC f'. ctii.il -^'c • -3 OcV-j i^ce t [? -iV0i-v -'te' ^ ^ s*- « • j *• A / U-vv t .. : IO (.CA*. ... /
  • "vt^YHrvO ÍKK l &S.L i ..... : / : '1 ait< cCsû«AS.cai-
  • n 6 »•u V Í. i, Ol V1 e P 31 u. í A J « . . /> Li 'c.^'it' lîw.. .i/%.e 2 i< 4 i"' .i-L: if . te -fUj ^ l -X/îAn. .Ji¿ ,
  • , A
  • $ 1 «5Crvw.®-< e T"! C f¿A c/h Af o jota
  • /vj3tAV> -.••--»í^ ¿i ¿i 1 j/f^Ai oft' ...cunt.
  • ¿«A tfU-c 'Hm ¿ou. j t i-i- x..^cjo meoí-vc p/i < o£ f f) . f .lio'A • aft* e-vtc J -wt'-i.' y? V ^ J (.>i/>\ e (.- _ 4o ^cv'C-v o-'-' ír L |a»a -f I c-x i . (• L ^ I so -? i AJ 0 o ¿i £». «T c Q- -oJ - f ^ c a o £ ¿Jo-^U.' t -v-.'v. ¿ w h f . . ' ^c 9 f i
  • ) |
  • / < '. ¿Wv ? cpílwi . CVC Z OÍ-V.CJ 'íe. dLe. /•inc'i-vt. W ^ ' O 'te' { /- f''. -I,? I «r> i.' -( I oíc '^rviÄii-. ¿üv a-c-vrvii.^.c TT' /). t^^.Lß, 'Mt *' ' c -t'c'uv"c íl oC 4^0.) .Ä : r; • .. M, c-K et o (le l.. 1 . ! : . I /I ^ ^ vw^ o-oi'^ c ^ ^¿>t.£n ÍU^e ¿V Zvy
RAP02063.pdf (PLOGONNEC (29). "boutefelec". dfs de diagnostic)
  • les restes d'un bâtiment ou 8 \ Us. 04 : trous de poteaux protohistoriques (B. V) d'un habitat ? Ce n'est pas impossible. Les tessons sont dénués de caractères morphologiques susceptibles de le dater. Seul un rebord carré pourrait évoquer le Bronze moyen ou le Premier âge du
  • : fossés T. 1 et T.2 : ^^ j alMiiliii jjC»^ ~ '' ' "^sairittifAL' g • .V " r • • B. VI : fossés T.3 àT.8 10 Les vestiges et traces de fossés sont nombreux (fïg.5). Il s'en découvre dans toutes les tranchées de sondage. Leurs largeurs sont variables (de 0,20 m à 3,50 m
  • cendreuse et charbons de bois. Il s'agit en général de plaques circulaires d'environ un mètre de diamètre ou de vastes étendues (S.43 et S.52, fîg.9) dont les véritables limites n'ont pu être déterminées dans le cadre d'un simple diagnostic. SjjPBjjçg?. g. ' *V
  • forte occupation de la fin du Moyen Âge est attestée. Des vestiges tels que les silos ou des fours médiévaux à sécher les grains ne sont certes pas inconnus, mais une très vaste dépression comme l'Us.02 ou encore le sol en terre battue d'un espace extérieur présentent des /V
  • cadastre de 1835 Extrait du cadastre de Plogonnec, 1954 Parcelle sondée Fig. 4 - Plogonnec Boutéfélec : localisation des parcelles sur le cadastre de 1954 Us. 0 1 Us.10 Us. 0 9 T.36T.34 VT.81 Us. 0 2 Us. 0 8 Us. 0 6 V U S . 03 Épandage de tessons Us. 04 U3Q0 Tranchée de
  • : tranchéeB.Vcentre,plan de détail des vestiges Nord / Sud V V V V V 7 T :— V V V V V V V V V V V V V V V V V V V 5 5 ! — i i / v v v v v v v v v v v v v v v v v v v V V V V V V V V V V V V V V V V V V V 7 î 5 ! V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V
  • V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V / v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v v
  • v v v / V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V ! Nord 5 v v V Sud Coupe stratigraphique du fossé T. 43 I,. " I Terre végétale i~ i Pierre I ^ ^ Substrat géologique I Sablejaune-beige
  • Terre brun-gris I I Terre fine brun-jaune 2m =d Fig. 14- Plogonnec Boutéfélec : tranchée B II sud, coupes stratigraphiques 1 \ v V v Parcelle sondée Cheminement observé Prolongement supposé Fig. 14a - Plogonnec Boutéfélec : localisation du cheminement Us. 07 sur le cadastre
  • de 1835 B.V (centre) S. 7 \ \ làr - " s 9 s. n — • \ y1 S. 12 S. 8 V - S. 10 S. 13 S. 14 \ S. 16 S. 15 S. 32 \ é p S.17 \ \ T. 2 2 10m =J L. J I Tranchée de sondage I Terre fine et argile rubéfiée EU Pierres ou aménagement de pierres I EU Terre
RAP02500.pdf (OUESSANT (29). installations artisanales de l'âge du fer à mez-notariou. rapport intermédiaire 2009 de fp)
  • exceptionnelle de cet établissement. 2.1.5. Des vestiges de sanctuaire du Second âge du Fer Le bouleversement, sans doute à la fin du V e siècle après J.-C., ou au début du VI e , d'une vaste partie du secteur de fouille n°5, entraîne l'accumulation désordonnée d'un très riche mobilier osseux
  • poteries suggèrent une occupation, si modeste fut-elle, jusqu'aux IV e et V e siècles. \ La découverte sporadique, mais constante, de tessons antiques, de restes de métallurgie du fer (
  • environs du V e siècle de notre ère. Il apparaît de plus en plus nettement que la zone d'activités rituelles anciennes a été franchement bouleversée vers la fin du V e ou au début du VI e siècle de notre ère : une monnaie du V e siècle, une boucle de ceinture en fer et un important
  • « seconde migration » (Fleuriot 1982, Chédeville et al., 1984, Giot et al, 2003) avec l'arrivée des saints d'origine bretonne et de la forme du christianisme qu'ils imposaient, avec des personnages tels que Paul Aurélien qui débarquèrent sur l'île entre la fin du V e et le début du VI e
  • archéologique et de son premier traitement. 3.2.2. Les bénévoles Participent à l'opération de fouille à titre bénévole : M. Batias, V. Boyault, C. Charpentier, A. Frainet, A. Grassart, D. Guilhot, C. Larvet, Y. Gourmelon-Le Bihan, A. Kubo, P. Le Bihan, L. Han, V. Le Thiec, S. Lopez, T. Peres
  • furent principalement découvertes à la périphérie nord-est de la zone centrale d'habitat de ce village. Les sites d'habitat armoricains datés du V e siècle, entre le Premier âge du Fer et le Second âge du Fer, livrent des mobiliers identiques (Briard et al., 1984 ; Chérel, 1996 ; Le
RAP00313.pdf (BEAUCÉ (35). la Salle. rapport de sondage.)
  • Sef)U e t Sï> ^ e ^ ç o n h ^ - : T?. ojj. (¡eucLl V ^ S a f L " Vfexndeotßoüc^ce.. F ' L -I CIRCONSCRIPTION HISTORIQUE BORDEREAU RECAPITULATIF DE. . . . . ( h & Ç + p V L ^ Date d'envoi.. )... RAPPORT DE. irâ&L LOCALISATION etr&ajL^u exxjLLCLC" ¿cx_
  • &v
RAP01190.pdf (LANGON (35). Balac. rapport de sondage)
  • .RAAA^^, Ö ^ ^ W j u a I aU y^lM. U/V\JL ^CJLÌLÒ < U w \ c u c u l o d J t t t M tï kjSUM^ U f t e CU^AAM^ct y^tuá.' I/UJUaÍ^VL. CL U i i y ^ JbCi/JoL X(£L XaaJïl CUv CdL/V/U^-VVvA. S 3 cC /(/UVVJJ_ j^LiwJtvoUli Sf X uaa Sv'Cjw JU fit'P/lt'fic U i
  • « J i 5" 4 ^ ' i J o ' W f c j ^ ttfVvtï 5" h ßesLE. CIas^ L A A ^ á A ^ y ^ ^ i J j L ^ d i ojn^' Î/vu,w
  • JUjJuAfiJl, U ireiwaoL 1-ICAAAOI ' S j b-tnQ Ove Ì A J i À r U o C u J r c L L A M A A A ^ M t t f c u J ' «T 5 c? Ci.
  • ^UZ AA** L l ^ C p A j f a J t u k t * E «L V-H^^JLtíbwJr éUsi/JjL GUo-4U_ díi Äsl WW^ (rCui ^ v u . ¡fa ^ H L : ^suwujt J fWwAA- tuuJr t i C W x * ^ jrSL^ uww «ti So U w chi Í i - ^ o u M f t c a k ^ J V < SrvU ¿Li: OL w ^ j L f n L I
  • ^UASJfc ^ ^ pu^fe ÎL& -Ut k v (p^g /r 5 M i t t e l JL? ^ {"^AA CU,w a i i ^ W , CLwx fecy^j JU So ÀSL ^LAÜCWJ" a CUV A ^ Ö . "íi-o^m(nrCt oAuSL^tei^ cÌAV i ^ 4 S l ^ ^S^-^JL ci ctä(xcL â 6 e* djSL y A Ljv^vf 1 ilei ^ Ovi tw. T y U a j
  • ^ «yvv CcfwW^V^ -evJWuvl I. O u j u ^ w Y foc^k p W i * A f^u. t ü \ A A í w l r ~ cC I^OaaXL . dl^t/Uul^ c w ^ 4vua/1_ i eh ¿tu i V U o
  • Ì O C m a OVAA $ 9- , J V /Vt JÜC bu, OLJÍLjw^C OAifc dko t e i d L Amam/« U U v ^ (J^-A/^OA/Jt Gìy^L ^ ^ j t ^ u d r w J r t u . «Ut N l ^ v X a ^ - A A ^ j t *b w cU ¿L^L* St.tof teiw&A^: U: tv/vJr ^ ÍJL cob •'f/ûiv o u w x Ç ^ C ct'eAm/Ju/j
  • UAAJL l ^ t Ú ^ m ¿¿M c L o t d l ÍICMacukjL MU\_ M: C/^W^. '' ^ /o'c^vAr dU ÏAÀ(hj^cjL_ ÁAA^JL IaSVVV C M ^ V I ^ ^cjuaA: AA^I-CV ô^sJÂCM^ % .fer» Y . ni » b f i L L K i - JL . Jbu^x I ^OMíw^AAJUUApqHAM i tuJc* «- ûJrllc*- ^Lit~iji t f f ^ tOiA. \î
  • . l'Uri» ffudjtf- $ o ^ c w f o ^ U d ^ ^ J t ¿a* j & t ?AAMÀ(flAAAQ^À~ -¿h J e ^ a ^ ß ^ ^ u u t â a g s * » -^AtJLUfj /J • d* t a * (L&ujr ¿ t ^ ^ - ' W e^ch^ßAA^o.. pLAntÚ, J W W V CAM ciuÄ^i cA O*. ^^¡LUo CU\ l i t u ^ j a d ^ t A clsu ^ L c / Caa
  • ^^ÍATC ( O W j ^ i ( h O v u f e J U ^ feJ^L / IxiUiñ^vOw^ 5o (re^i j^icwA* ^ yt C Í U J j u ui¿ ß v U J-I'W-, ¿ ¿ ^ J U J L ¿U* o ^ X l u J r U a fì- ^-vU cJe ¡ ^ í ^ M t f y ^ ¿ ^ u j
  • * ¿ V u l M J J J t U f/u^cictc / JLJZCÍMJL-o ¡ I m a j l , V t A f a * * ^ j M - I ß h v d l . l i PßSUJU ^^t^ot^f cJbu
  • ^ a , A ^ ) h O * . a i i u W J - di, a u d t p w o L I C a a ^ W y w » (jwe. W j l VfbpfetL ¿Lj- Gua o¿ AJutcf é o O JUvAt cfùl* Q u a a a . u ^ W Ù ^ x M j l W L CÍiA^-1 aa^LujL. ^ ¿ t (T^^u Ou, V >• Q u J ^ - f u j L * jby^WU^. (UAM- ^ û j J r ^ a Q A J U L
  • £Uvw) ÍWCLuaXC L ^GtA-jJlg. CLL C ^ ^U 0 2 — S ^ L ^ j l ¿u* d InA fy^dJmXo Oasvw» C^AjJ^e. Cc^x dt cU- (MUJL ¿ /V ( t o Á r jj\AJt t í A w « Slurbs PoutüL^ tícd- XjLtM-eUvJ- cLMB C&t ¿hoJr ek- ÍMajl c U x o fiUH^U cL^tJjuuJL CjbJñuAA G- ^ Uvv (SU
  • duLeJr^ ^ J L ^ ßdL. / I m * » * * . CjwitÜM-- tou JLuitbdU^ji^J- U w CWj- ¿Loa~> Jl'^uJtiL (ÍU ¿S^J^CA^O a^rw» 1ÍA. CiL cf L e A'dtvJ ¿ J Al. ^ U t i e ^ W ^ i h w ^ [ C j w v x l n - (M* j^JLÁA^A " ü » « t J ¿ } JJ. JL* f c e i j U , U ^ l t J T
  • /tvwvxdx. -tuSlvJ&UA- H&VI£¿ÍX n^VoOi-UA, , . 4À UvuC- (va. ^ ^ j j ^ j j j ^ / I w u i "fetfVv/r irCofx M^JUJ^ ^ ^ ¿Jt¿ d b M J L tyñEAMAwJlsdcr ^.jwy, b l t Z i A / U d /' P ¿ Sh'oL Uy^JbJr- S i S V a L & y AJ ^ r Ct*L Svuí fi^^du**-- est: cù^utUc CLv
  • . Uaa OIAaa^ $ JU. ^L $ ô Cm\ W -¿ÄA^e LmaaI JAJL JU / U ^ a ^ v v m ^ r * c l u . cj- e ^ J ^ U . - . d b - h o v » « (hwwJjuA* OAPW y D 4L Oama^ AJ
  • -OuuJù^ 4 OJL S ^ j J i d u L AcuJ/JL (ÀAA O a a ^ Oaaavlo tüTvuto -¿vJr die lu^C^CiM^i^t -&A' W ^ v t " j l i ^ A ^ d - u ^ ) ¿vi fisJs k o ^ ft (ZMst^ícb a. Ajl % u k i v J r "Zol / f e IJUZÏMÀ^ /f (/wv J W ^ U . a. /» u• ^ ^ Oto*. ¿¿sfc^c'c^^leMAZuj
  • - ' ÜU ^ ' j l i c W v i f c e ' a fepmiirfi/t J/ÙU.A&0 éWvu. f a l l i i ^ u m / JUcèJU! A QJr d L J ^ J h c . k ^ j J l ^ 4 a j j j : { \ a a a m . cnwh
  • - a V i ^ % 4 U v J A L t M X c d h c U ^ fa A ¡ ^ ^ KM*. & O— W - Y ^A ^ CA- i ' a ^ K & ^ V ^ v ^ j u j r " ^ ^ ( ¡ f " l^tA^- ol j W d ^ A - ch. ko W . S ^ l o o u J ^ u ^ wvv&CaÌU- A l ^ C a v v t J U , Jb t c A j U Ä - ^ c l c ^ L . £ CL