Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3988 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00784.pdf (onze communes du département des Côtes d'Armor. rapport de prospection inventaire)
  • onze communes du département des Côtes d'Armor. rapport de prospection inventaire
  • P.R. GIOT - C.-T. LE ROUX ++++++ PROSPECTIONS AERIENNES COTES-VU-NORV Direction lie la Circonscription fies Antiquités Préhistoriques de BRETAGNE PLOUGUERNEVEL, St-Jean foi AstiQuIlés Prsîîls de BRETAGNE PLOUAGAT, Guerbriac Direction fie la Circonscription
  • des Antimites Frénistoriques de BRETAGNE PLUSSULIEN, Kergolen
RAP01030.pdf (LA TRINITÉ-SUR-MER (56). Kermarquer. rapport de fouille préventive)
  • LA TRINITÉ-SUR-MER (56). Kermarquer. rapport de fouille préventive
  • / f CIRCONSCRIPTION ARCHEOLOGIQUE DE BRETAGNE DIRECTION DES ANTIQUITES PREHISTORIQUES - p ^ Date d'envoi s 9 J0 L |Aw 107 % Jniï. ! j I J RAPPORT DE..Ç4U1TO54®.. LIEU Morbihan LA. TRINITE SUR MER Kermarker 175-174 sect.l(emprise du CD 186) DATES 76-01 du 5 Janvier 1976
  • Circonscription dé Bretagne axe du projet Dept. : 5" 6 Commune : Trinité J mer Lieu-dit : ket mà. refluer N° : Zm Relevé : y/ Da, « : 8 J~PNvieR -jffç Mise au nef : yl f ecer MINISTÈRE D'ÉTAT - AFFAIRES CULTURELLES ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne
  • 6 au 10 Janvier 1976 Années antérieures : d'intervention INTERVENTION : Néant (sauf feuilles 1866, 1867, 1888, restauration 1927). M. LECERF, Agent Technique Travaux routiers 100 M2 environ Estimation de l'étendue du gisement SITE 300 M2 environ Dolmen à couloir sous
  • tumulus Nature des découvertes effectuées Structures architecturales (mur de parement et structure du tumulus) Néolithique moyen (avec intrusions historiques) OBSERVATIONS CONTENU DU DOSSIER Opération menée a la demande des services de l'Equipement et avec l'aide de la subdivision
  • Ijuiberon-Belle-Ile, préalablement à une modification d'un projet de rectification routière qui aurait gravement endommagé le monument. Rapport scientifique Plans et coupes Planches de dessins Photographies légendées Copie lettre à M, l'Ingénieur T.P.E. dé Quiberon-Belle-He et 3 plans
  • joints. 2 planches de photos. \ A03o i—* (XA^CVJL^ ,A ^O-I^VWJL t. tX_c-c i>—— _ 3 1 J\J\J- fl * «6L (\***A^U*^ C M^k' ) 1m limite du ' ' décapage actuel L> V fouille limite de dégagement MINISTÈRE D'ÉTAT - AFFAIRES CULTURELLES ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES
  • Dept. : 5"6 Commune : La. Trinité /mer Plan de référence Lieu-dit : tVermar^uer N°: J Relevé : V Jl Date: 8 Janvier AWc Mise au net : Y Xecerf Plan de référence
RAP00955.pdf (VANNES (56). 13 rue André de Kerdrel. rapport de sondage)
  • VANNES (56). 13 rue André de Kerdrel. rapport de sondage
  • MINISTERE DE LA DES GRAh JRE. DE LA GOMMUNICATIC RAVAUX ET Ou DU Dl BICENTENAIRE ^tN PREFECTURE DE LA PEGiCN DE BRETAGNE DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES ET PREHISTORIQUES S, rue du Chapitre 35044 RENNES CEDEX Tél
  • , objecteur de conscience à avec l'aide de Laurent la Circonscription des Antiquités. Aucun vestige archéologique n'a pu être mis en évidence. Seule la terre, localisée immédiatement au contact du sol naturel, tessons d'époque gallo-romaine, en général usés. recelait quelques
  • . : 99.79.21.32 VANNES - 13 rue Audren de Kerdrel RAPPORT DE SONDAGE o)\ °W J>^~ . cA, Nous avons effectué quatre tranchées de sondages le 13 juillet 1989 sur la superficie accessible du terrain cadastré sous les n°s 91 et 192 p de la section AD du cadastre de VANNES, BEUCHET
  • L'hypothèse de champs ou de jardins à cet emplacement de la ville romaine est vraisemblable. FAIT A RENNES, le 25 septembre 1989 LE CONSERVATEUR, H A H • N A J J t i Ci c i.i-i j / {oo i OIT bo n n f r t iom u r i r t v r » r v' f t ; f • c K T \ o n
RAP02906.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). L'abri sous roche du rocher de l'impératrice. Rapport de sondage)
  • PLOUGASTEL-DAOULAS (29). L'abri sous roche du rocher de l'impératrice. Rapport de sondage
  • sondage fut demandée à la Circonscription des Antiquités de Bretagne et accordée le 1er décembre 1987. Pour diverses raisons ce sondage ne fut pas réalisé. Le site est très fréquenté par des grimpeurs qui pour augmenter la difficulté d’une voie entreprirent de creuser sous l’abri sous
  • roche. L’un des escaladeurs récupéra quelques silex et les fit parvenir au Centre départemental d’Archéologie. Parmi ceux-ci se trouvaient de belles pointes à dos courbe aziliennes. Avec l’accord du directeur de la Circonscription des Antiquités de Bretagne fut entreprise une
  • Rapport de sondage 2013 sur le site du Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) L’ABRI SOUS ROCHE DU ROCHER DE L’IMPÉRATRICE À PLOUGASTEL-DAOULAS, FINISTÈRE Rapport de sondage 2013 Nicolas NAUDINOT (UMR 7264 CNRS CEPAM) Avec la participation de : Michel LE
  • GOFFIC Sylvie BEYRIES (UMR 7264 CNRS CEPAM) Isabelle THERY-PARISOT (UMR 7264 CNRS CEPAM) Sabine SORIN (UMR 7264 CNRS CEPAM) Jean-Denis STRICH (UMR 7264 CNRS CEPAM) 1 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final
  • de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents
  • administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et
  • l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies
  • ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que
  • dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son
  • organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves
  • , d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la
  • propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Rapport de sondage 2013
  • sur le site du Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) 2 Rapport de sondage 2013 sur le site du Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS 5 1. FICHE SIGNALÉTIQUE DU SITE 7 2. ÉQUIPE 7 3. CONTEXTE CHRONO
  • -CULTUREL (N.N.) 9 4. PRÉSENTATION DU SITE 11 4.1. LOCALISATION DU SITE (M.L.-G.) 4.2. CONTEXTE GÉOLOGIQUE (M.L.-G.) 4.3. L’ABRI DU ROCHER DE L’IMPÉRATRICE (N.N.) 4.4. HISTORIQUE DES RECHERCHES (M.L.-G.) 4.5. FLORE ET FAUNE (M.L.-G. ET I.T.-P.) 11 14 15 19 20 5. STRATIGRAPHIE (M.L
  • .-G.) 21 5.1. SOL ET STRATIGRAPHIE DE LA COUPE I-J 5.2. SONDAGE DE L’ABRI B 5.3. LE CENTRE DE L’ABRI 22 24 25 6. DÉROULEMENT DE L’OPÉRATION (N.N.) 26 6.1. INSTALLATION DES STATIONS 6.2. PROTOCOLE GÉNÉRAL DE FOUILLE 6.3. TRANCHÉE EST-OUEST 6.4. LE CENTRE ET L’EXTRÉMITÉ SUD DE
  • L’ABRI 6.5. ABRI B 6.6. FERMETURE ET PROTECTION DU SITE 26 26 27 27 27 28 7. CONSERVATION DES NIVEAUX (N.N.) 29 7.1. DIFFÉRENTES PERTURBATIONS IDENTIFIÉES SUR LE SITE 7.2. LES COMPOSANTES CHRONO-CULTURELLES IDENTIFIÉES AU ROCHER DE L’IMPÉRATRICE 7.3. LA QUESTION D’ÉVENTUELLES
  • DIFFÉRENTES COMPOSANTES AZILIENNES 29 34 35 8. PREMIERS RÉSULTATS DE L’ANALYSE ANTHRACOLOGIQUE (I.T-P.) 41 8.1. PROBLÉMATIQUE, SPÉCIFICITÉ ET OBJECTIFS DE L’ÉTUDE 8.2. RELEVÉ BOTANIQUE ET COLLECTION DE RÉFÉRENCE 8.3. STRATÉGIE D’ÉCHANTILLONNAGE 8.4. POTENTIEL ANTHRACOLOGIQUE 8.5
  • . RÉSULTATS (FIG. 34) 8.5.1. COUCHE B3 8.5.2. COUCHE B2 8.6. INTERPRÉTATION 8.7. CONCLUSION REMERCIEMENTS 41 41 41 42 42 42 43 44 45 45 3 Rapport de sondage 2013 sur le site du Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) 9. ASSEMBLAGE LITHIQUE (N.N.) 46 9.1. COMPOSITION
  • DE L’ASSEMBLAGE 9.2. APPROVISIONNEMENT EN MATÉRIAUX LITHIQUES 9.3. OBJECTIFS DE LA PRODUCTION 9.4. L’OUTILLAGE LITHIQUE 9.4.1. LES ARMATURES LITHIQUES 9.4.2. L’OUTILLAGE « DOMESTIQUE » 9.5. TECHNIQUES ET MÉTHODES DE PRODUCTION 46 47 50 52 53 57 62 10. LES TÉMOIGNAGES SYMBOLIQUES
  • (S.B. ET N.N.) 71 11. UN CAMP DE CHASSEURS DOMINANT LA VALLÉE DE L’ÉLORN (N.N.) 84 12. PREMIÈRES CONCLUSIONS 87 13. PERSPECTIVES 90 TABLE DES ILLUSTRATIONS 93 TABLE DES TABLEAUX 94 BIBLIOGRAPHIE 95 4 Rapport de sondage 2013 sur le site du Rocher de l’Impératrice
RAP02899_1.pdf (OUESSANT (29). structures d'habitat et de mobilier du village du premier âge du fer de Mez Notariou. rapport final de fp 2012-2013)
  • OUESSANT (29). structures d'habitat et de mobilier du village du premier âge du fer de Mez Notariou. rapport final de fp 2012-2013
  • agglomérations compactes de l’âge du Bronze bien connues à l'est des Alpes et du Jura, en Europe continentale, mais encore inédites en France. Il est également perçu comme le résultat d’une adaptation à un territoire clairement défini par la nature et l’insularité (Le Bihan, Villard, 2001
  • STRUCTURES D’HABITAT ET MOBILIER DU VILLAGE DU DU PREMIER ÂGE DU FER DE MEZ-NOTARIOU (OUESSANT - FINISTÈRE) 29 155 0022 AP DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE DE FOUILLE PROGRAMMÉE BIENNALE Tome 1 ANNÉES 2012 - 2013 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE
  • ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE S.D.A. - MINISTÈRE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne - 2013 STRUCTURES D’HABITAT ET MOBILIER DU VILLAGE DU DU PREMIER ÂGE DU FER DE MEZ-NOTARIOU (OUESSANT - FINISTÈRE) : 29 155 0022 AP DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE DE FOUILLE
  • PROGRAMMÉE BIENNALE Tome 1 ANNÉES 2012 - 2013 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN Avec la collaboration de Jean-François Villard, CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE S.D.A. - MINISTÈRE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne 2013 1 2
  • AVERTISSEMENT AVANT-PROPOS CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 1. SITUATION 1.1. LE MILIEU NATUREL ET L'INSULARITÉ 1.2. LE SITE DE MEZ-NOTARIOU 2. LE PROJET BIENNAL DE FOUILLE PROGRAMMÉE 2.1. LES DONNÉES ARCHÉOLOGIQUES EN DÉBUT DE PROGRAMME 2.1.1. Les périodes anciennes 2.1.1.1 Un établissement
  • néolithique ? 2.1.1.2. Un établissement entre Bronze ancien et Bronze final 1 2.1.1.3 Un site du Bronze final III ? 2.1.2. Un grand village du Premier âge du Fer 2.1.3. Les vestiges du Second âge du Fer 2.1.4. Des vestiges complexes d’époque romaine 2.1.5. Un abandon au début du haut Moyen
  • Âge 2.2. LE PROJET BIENNAL DE FOUILLE 2.2.1. Le programme de fouille 2.2.2. Le programme de publication 3. L’HISTOIRE DU VILLAGE DU PREMIER ÂGE DU FER : UNE RELECTURE 3.1. DE NOUVELLES APPROCHES 3.2. UNE AUTRE LECTURE ET DES RECHERCHES RENOUVELÉES 3.2.1. À partir du mobilier 3.2.2
  • . À partir des structures 3.3. ÉTAT DE LA QUESTION À LA FIN 2011 4. ORGANISATION DES CAMPAGNES DE FOUILLE 4.1. LES MOYENS MATÉRIELS 4.2. LES MOYENS HUMAINS ET SCIENTIFIQUES 4.2.1. L’encadrement 4.2.2. Les bénévoles 4.2.2.1. En 2012 3 4.2.2.2. En 2013 4.2.3. La publication et les
  • programmes annexes 4.3. LA DURÉE DU CHANTIER 4.4. LES RELATIONS PUBLIQUES 4.4.1. En 2012 4.4.2. En 2013 4.5. LE TRAVAIL RÉALISÉ 4.5.1. Activité de chantier 4.5.1.1. En 2012 4.5.1.2. En 2013 4.5.2. Publication CHAPITRE 2 : LES FONDATIONS Us. 03 1. CONDITIONS ET STRATÉGIE DE FOUILLE 1.1
  • . ÉTAT DES CONNAISSANCES ET MISE EN PLACE D’UNE STRATÉGIE 1.2. ÉVOLUTION DE LA STRATÉGIE 2. LES VESTIGES DE L’Us. 03 2.1. LES LIMITES DE L’Us. 03 2.2. LES BANQUETTES 2.3. LES TERRES DE REMPLISSAGE 2.3.1. Les sédiments Us. 375 2.3.2. Les plaques de sédiments sableux 2.3.3. Le mobilier
  • mis au jour 2.4. LES CALAGES ET TROUS DE POTEAUX 2.4.1. Les trous de poteaux 2.4.2. L’organisation des poteaux au sein des travées 2.4.3.1. Les travées septentrionale et centrale 2.4.3.2. La travée méridionale 2.4.3. Le mobilier 3. PROPOSITION DE RESTITUTION DE PLANS ET ÉVOLUTION
  • DE L’Us. 03 3.1. DES BÂTIMENTS SUR TRANCHÉES 4 3.2. DES BÂTIMENTS SUR TROUS DE POTEAUX PROFONDS 3.2.1. Ensemble A 3.2.2. Ensemble B 3.2.3. Ensemble C 3.3.4. Ensemble D 3.3.5. D’autres ensembles ? 3.3. DES BÂTIMENTS À FONDATIONS PLUS LÉGÈRES 4. CONCLUSION CHAPITRE 3 : LES
  • FONDATIONS Us. 372 1. CONDITIONS ET STRATÉGIE DE FOUILLE 1.1. ÉTAT DES CONNAISSANCES 1.2. STRATÉGIE DE FOUILLE 2. LES VESTIGES DE L’Us. 372 2.1. LES LIMITES DE L’Us. 372 2.2. BANQUETTES ET TRAVÉES 2.2.1. État général 2.2.2. Les banquettes 2.2.2.1. La banquette septentrionale 2.2.2.2. La
  • banquette méridionale 2.2.3. Les travées 2.2.3.1. La travée centrale 2.2.3.2. La travée sud 2.2.3.3. La travée nord 2.3. LES SÉDIMENTS DE REMPLISSAGE 2.3.1. Les sédiments Us. 373 2.3.2. Les plaques de sédiments sableux 2.3.3. Le mobilier mis au jour 2.4. LES PETITES TRANCHÉES 2.4.1. La
  • tranchée Us. 379 2. 4.2. La tranchée Us. 377 2.4.3. La tranchée Us. 376 2.4.4. La tranchée Us. 387 2.4.5. La dépression longitudinale Us. 393 5 2.4.6. Le mobilier 2.4.7. Chronologie et datation 2.4.8. Fonction - interprétation 2.5. LES CALAGES ET TROUS DE POTEAUX 2.5.1. Les trous de
  • poteaux 2.5.2. Localisation et distribution des trous dans l’Us. 372 2.5.3. Les trous recoupés par la tranchée Us. 376 2.5.3.1. Le trou S. 4806 2.5.3.2. Le trou S. 4829 2.5.3.3. Les trous S. 4825 2.5.4. Les grands trous de poteaux de la zone nord-ouest 2.5.4.1. Le trou S. 4696 2.5.4.2
  • . Les calages S. 5042, S. 5048 et S. 5023 2.5.4.3. Un ensemble cohérent, Us. 394 ? 2.5.4.4. Datation 2.5.5. Le mobilier 2.6. DES VESTIGES TARDIFS 2.6.1. La fosse S. 4876 2.6.2. Le rang de pierres S. 4820 2.6.3. Un fragment de bracelet de verre 3. PROPOSITIONS DE RESTITUTION DE PLANS
  • ET ÉVOLUTION DE L’Us. 372 3.1. DES BÂTIMENTS INITIAUX SUR TRANCHÉES 3.2. DES BÂTIMENTS SUR TROUS DE POTEAUX PROFONDS 3.2.1. Des impacts de grands poteaux 3.2.2. Des grands trous hors de l’impact initial 3.2.3. Un réseau particulier, Us. 395 3.3. UN ÉDIFICE SUR PETITES TRANCHÉES
  • , Us. 396 3.4. D’AUTRES BÂTIMENTS À FONDATIONS PLUS LÉGÈRES 4. CONCLUSION CHAPITRE 4 : LES FOUILLES DU SECTEUR SUD-OUEST ET LES FONDATIONS DE LA STRUCTURE Us. 382 1. INTRODUCTION : LA MISE AU JOUR DE LA STRUCTURE Us. 382 (2012) ET LA ZONE SUD-OUEST 6 1.1. LA DÉCOUVERTE EN 2012
  • 1.2. LA FOUILLE EN 2013 1.2.1. Les mises au jour 1.2.2. La fouille 2. LE SECTEUR SUD-OUEST 2.1. LES TRANCHÉES DE 1988 (2013) 2.1.1. La tranchée d’adduction d’eau 2.1.1.1. Mise au jour 2.1.1.2. Les coupes stratigraphiques 2.1.1.3. Conclusion 2.1.2. La tranchée de sondage 2.2.2.1
RAP01685.pdf (PONT-L'ABBÉ (29). aménagement d'un lotissement au lieu-dit Kerarthur. rapport de fouille)
  • PONT-L'ABBÉ (29). aménagement d'un lotissement au lieu-dit Kerarthur. rapport de fouille
  • PONT-L'ABBÉ (FINISTÈRE) FOUILLE ARCHÉOLOGIQUE AVANT L'AMÉNAGEMENT D'UN LOTISSEMENT AU LIEU-DIT KÉRARTHUR. Document final de synthèse de fouille archéologique Septembre-octobre 2000 EDDY ROY y? uueiB.miuuj ourism! Pont-L'Abbé JW-?! ramboùr M™;,). Xemwé ¡fc m'Ii'mg&sBM
  • ïmmmœï •\Cori »/-? équestre^ AFAN Antenne Interrégionale Grand-Ouest 72000 Le Mans. Service Régional de l'Archéologie Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne. 1685 2 « « V . 2808 Sommaire Pages Fiche signalétique 1 Générique de l'opération 2 Mots clés
  • - programmation 3 1. INTRODUCTION 4 1.1 Circonstances de l'intervention 4 1.2 Cadre géographique et géologique 4 1.3 Contexte archéologique 5 1.4 Méthodologie 5 1.5 L'enregistrement stratigraphique 6 2. RÉSULTATS ET ANALYSE DES FAITS ARCHÉOLOGIQUES 7 2.1 La densité et
  • l'organisation des trous de poteaux 7 2.2 Les bâtiments 7 2.3 Les greniers 12 2.4 Éléments de comparaison des bâtiments 14 2.5 Les palissades 17 2.6 Le foyer 18 2.7 Les silos 18 2.8 Les fossés 19 2.9 Les fosses 20 2.10 La sépulture 20 2.10.1 Présentation 20 2.10.2
  • Méthode 21 2.10.3 Résultats 21 2 . 1 0 . 4 Tableau de détermination 2 . 1 0 . 5 Commentaires par secteur 21 22 2.10.6 Conclusion 23 2.10.7 Bref rappel des rituels funéraires de l'âge du Bronze 23 3. LE MOBILIER ARCHÉOLOGIQUE 3.1 La céramique 3.1.1 Inventaire 24 24 26 3.1.2
  • Étude 3.2 La meule 4. SYNTHÈSE CHRONOLOGIQUE ET ÉVOLUTION DU SITE DE KÉRARTHUR 26 31 31 4.1 Phase I (Age du Bronze ancien et final) 31 4.2 Phase II (l'occupation gauloise : fin Vie - début le s. avant J.C.) 32 4.3 Phase III (Haut Moyen-Âge : entre le Vile et Xe s. ?) 32 5
  • Lambert : x = 110,4 y = 2338,5 Propriétaire de terrain : Ville de Pont - l'Abbé L'opération archéologique : autorisation ou décision : 2000 n°062 date de l'opération : 28/08/2000 au 30/09/2000 titulaire : Eddy Roy organisme de rattachement : AFAN motifs de l'intervention
  • : Aménagement d'un lotissement aménageur/maître d'ouvrage : Ville de Pont-l'Abbé surface totale de l'intervention archéologique : 6000 m 2 dates de l'intervention sur le terrain : 28/08/2000 - 22/09/2000 Résultats : côte d'apparition des vestiges : entre 20 et 80 cm sous le niveau de sol
  • actuel nature des vestiges : trous de poteaux (bâtiments, palissades...), foyer, fosses, fossés et tranchées périodes : Protohistorique, gallo-romaine et médiévale notice problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération/notice BSRA : nature du mobilier
  • : Céramique et lithique lieu de dépôt du mobilier : Base AFAN, 19 Rue du Noyer 35000 Rennes Générique de l'opération Intervenants administratifs : archéologie : Service régional de l'archéologie, DRAC de Bretagne - Deschamp, Conservateur régional de l'Archéologie - Jean-Yves Tynevez
  • , Conservateur du patrimoine Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales, antenne Grand-Ouest - Gilbert Aguesse, Chef d'Antenne - Didier Duban, adjoint aménageur : Ville de Pont-1'Abbé entreprise de terrassement : Perron J.N. 29750 Loctudy Intervenants scientifiques et techniques
  • durant la phase terrain : Jean Yves Tynevez : mise en place et suivi de l'opération archéologique. Eddy Roy, assistant d'études, titulaire de l'autorisation de fouille (AFAN) : enregistrement, dessins et photographies de terrain. Jean-François Royer, technicien supérieur (AFAN
  • ) : enregistrement, dessins de terrain, traitement du matériel céramique. Patrice Mercier, technicien (AFAN) : enregistrement et dessins de terrain. Intervenants scientifiques et techniques durant la phase post-fouille : Eddy Roy : dessins de laboratoire, plans, céramiques, étude stratigraphique
  • , céramologique et rédaction du rapport. Cyril Marcigny, assistant d'étude (AFAN) : étude céramologique et des plans de bâtiments. Michel Pichon, Chargé d'études (AFAN) : étude antropologique. Stéphane Jean, technicien supérieur (AFAN): Dessins Assistés par Ordinateur. Mots clés
  • (de 285 à 476) Époque médiévale Haut Moyen Age Moyen Age Bas Moyen Age Temps modernes Époque contemporaine Ere industrielle Sujets et thèmes [ ] Édifice public [ ] Édifice religieux [ ] Édifice militaire [ ] Bâtiment commerciale [x] Structure funéraire [x] Voirie [ ] Hydraulique
  • ] Céramologie [ ] Antiecologie [ ] Carpologie [ ] Archives [ ] Conservation [ ] Objets en bois [ ] Objets en cuir [ ] Restauration [ ] Autre 1 - INTRODUCTION 1.1 - Circonstances de l'intervention. En Mars 1993, lors des travaux d'installation d'une voirie liée à l'extension du lotissement
  • pavillonnaire de Kéralio, au sud-est de pont-l'Abbé, un engin de terrassement a mis au jour un souterrain d'époque gauloise 1 . L'opportunité d'étudier l'environnement archéologique d'un souterrain de cette époque a nécessité l'arrêt des travaux afin d'effectuer une fouille préventive. Les
  • recherches archéologiques n'ont débuté qu'en janvier 1995, et ce pour une durée de cinq mois, sous la direction de Stéphan Hinguant 2 (fig.3 et 4) En 1994, la décision de la Municipalité de Pont-l'Abbé d'étendre cette zone pavillonnaire jusqu'au lieu-dit Kerarthur est à l'origine de la
  • réalisation d'un diagnostic archéologique opéré par Bertrand Grall en 19943. Effectué par sondages linéaires parallèles sur la totalité de l'emprise du projet d'extension, le diagnostic avait alors révélé la présence de structures archéologiques dont certaines attribuées chronologiquement
  • de l'âge du Bronze (fig.5). Du fait de ces découvertes, le Service Régional de l'Archéologie a également mis en place une opération de sauvetage urgent. Les recherches effectuées par une équipe de trois personnes sous la direction d'Eddy Roy 4 n'ont débuté qu'en septembre 2000
RAP01595.pdf (SARZEAU (56). carte communale. rapport de prospection inventaire.)
  • SARZEAU (56). carte communale. rapport de prospection inventaire.
  • . : 20 pages Plans et coupes : Planches et dessins. : / Photographies légendées. 44 19 Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 19 s2 et 1983 auteur : LABORDSRIE TVON B
  • DE KERGILET RELEVE LE 8 JANVIEH 1983 ALTITUDE 11 m - . 1m 2.m Xt212 ,825 3,m YT295^25Ô— ' SECTION :B. H Echell» 1 /20" PARCELLE: n* 202 AUTEUR :LABORDERIE YVON SARZEAU DOLMEN DE KERGILET dit LANEK ER BEN Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne
  • un schéma de localisation Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année :i982 et 1933 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : MORBIHAN commune (s
  • : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES
  • «ll« 1/20 PARCELLE: n °1013 AUTEUR: LABORDERIE YVON Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 19 82 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES
  • A.B Echell«1/20° PARCELLE n° 100 AUTEUR :LABORDERIE YVON. Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIB TVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES
  • DEMOISELLES Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu-dit du cadastre
  • fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année :1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département
  • ^. Référence des photogra-)hies : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année M982 et 1983 auteur
  • RELEVE LE 5 MARS 1983 ALTITUDE 19 ■ Xl21^,850 T 1291 ,557 SECTION 1 X Echelle 1/20* PARCELLEt n* 280 AUTEUR t LABORDERIE YVON SARZEAU DOLMEN DE KERBLAY dit M EN HIOL SARZEAU DOLMEN DE KERBLAY dit M EN HIOL Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE
  • BODERIN dit M EN GUEN Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année ;1982 et 1983 auteur : LAB ORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu
  • BRILLAC LE VONDRE Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et auteur 1983 LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu-dit
  • Xî209,820 Y :295,0 *K) SECTION: A Echelle 1/20» PARCELLE n °6l6 et 37 AUTEUR: LABORDERIE YVON S6"_ -2i, o_ o-A^ Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année :i982 et 1983 auteur
  • SARZEAU ifm MENHIR DE KERBIGEOT RELEVE LE 19 FEVRIER 1983 ALTITUDE: 17 m I X :212,1?0 Y :293,?10 Echelle 1/20° SECTION :Z PARCELLE n# 53 AUTEUR tLABORDERIE YVON Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE
  • PENVINS HIH DE PENVTNS Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE A - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1982 et 1983 auteur : LABORDERIE YVON B - REFERENCES ADMINISTRATIVES Département : MOBBIHAN Lieu-dit du cadastre
  • RAPPORT DE .SWfÇTïQH. Département : MORBIHAN Commune jSARZEAU Lieudit : du cadastre : I.G.N \ local : N° de Site. Dépouillement en cours 15 sites : Cadastre : : Ax : Bx Coordonnées Lambert DATES INTERVENTION Autorisation (ffi , date) M Ay By [15 mars 1982
  • Intervention (début et fin) :9 1 1983 à 18 IV 1983 Années antérieures d'intervention " Responsable • Motif d'intervention.. Surface /fyiliWtJd'. prQSjD.ep£ée .M. Yvon LAB0RDER1 S , Aménagements . touristiques, tgavauiQa^e |uipamenTs divers Estimation de l'étendue du gisement. SITE
  • Nature du gisement. Nature des découvertes effectuées.... : Mégalithes, tumulus, stèl'e Périodes chronologiques : Néolithique à Age du Fer Devant l'importance des découvertes et en raison de l'urgence des travaux, une prolongation est sollicitée pour 1983 Rapport scientifique
  • - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : commune (s) : MORBIHAN Lieu-dit du cadastre : SARZEAU LANEK ER MEN DE KERGILET C - CADASTRE : Année M979 section (s) et parcelle (s) : B.H n° 202 D - POSITION TOPOGRAPHIQUE DU SITE : Feuille I.G.N. au 1 /25.000 : VANNES 5 et 6
  • Altitude : 11 m Coordonnées Lambert : (précises, approximatives). Zone : 2 Abscisse Ax : Ordonnée Ay : Abscisse Bx 1212,825 Ordonnée By : 295,2^0 E - DOCUMENTATION : Description des formes repérées : Dolmen 11 supports deux dalles de couverture et deux dalles au sol restauré
RAP00313.pdf (BEAUCÉ (35). la Salle. rapport de sondage.)
  • BEAUCÉ (35). la Salle. rapport de sondage.
  • Sef)U e t Sï> ^ e ^ ç o n h ^ - : T?. ojj. (¡eucLl V ^ S a f L " Vfexndeotßoüc^ce.. F ' L -I CIRCONSCRIPTION HISTORIQUE BORDEREAU RECAPITULATIF DE. . . . . ( h & Ç + p V L ^ Date d'envoi.. )... RAPPORT DE. irâ&L LOCALISATION etr&ajL^u exxjLLCLC" ¿cx_
  • &v
RAP00616.pdf (BELLE-ÎLE-EN-MER (56). Bangor et Sauzon. rapport de prospection-inventaire)
  • BELLE-ÎLE-EN-MER (56). Bangor et Sauzon. rapport de prospection-inventaire
  • pas possible dans l'état actuel de nos connaissances d'établir une carte d'archéologie médiévale et moderne. Circonscription des Antiquités de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : | °)
  • Protection existante : (Lu^ VVAMS^. 0 a^A^ùioc\îq ^ji ^ ta ^ M I OCCUPATION DU SOL : Cultures, prairie, lande ou friche, forêt, bâti, autre. Référence des photograohies : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photoaraohie et/ou un schéma de local isation, Circonscription des
  • schéma de localisation. Circonscription des Antiquités de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE RECHERCHE EFFECTUEE : Année : |9$S auteur : B ATT M REFERENCES ADMINISTRATIVES : commune (s) : j3tV^p£- Département : P€r Ba^û^f^^0 T£R£Er5 Lieu-dit du
  • : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. Circonscription DECLARATION des Antiquités DE DECOUVERTE de Bretagne D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : ]^*TTT / M (JteujL - REFERENCES ADMINISTRATIVES
  • Circonscription des Antiquités de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE RECHERCHE EFFECTUEE : Année : \*)&% auteur : BftTT M REFERENCES ADMINISTRATIVES : commune (s) : B>^A/(/^^_ Département Lieu-dit du cadastre : £^ CADASTRE : Année : ?&LL |^*fS section (s) et
  • : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. 36 MORBIHAN-BANGQR Circonscription des Antiquités DECLARATION DE DECOUVERTE de Bretagne D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1 ^32 auteur : B^TT |[Wt>UtfJLA- REFERENCES
  • , prairie ,^Tar>de ou) friche, forêt, bâti, autre. Référence des photograohies : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photoaraohie et/ou un schéma de localisation. Section YC 1/2000 CADASTRE DE 1978 Circonscription des Antiquités de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE
  • &U.OftM't- ^ K, \lù-f(MA.cu*\ Bi bl iogrphie Protection existante : OCCUPATION DU SOL : Cultures, prairie, lande ou friche, forêt, bâti, autre. Référence des photographies : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. Circonscription des
  • localisation. Circonscription des Antiquités de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : 1^2^ auteur : £>ftTT IWcAusU-L - REFERENCES ADMINISTRATIVES : commune (s) : BftWfrffl2- Département : Lieu-dit du cadastre : RtAN/et-UD
  • cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation, Circonscription des Antiquités de Bretagne DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : \*ffi> auteur : £^TJ M - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : |VU>R£lKfrN/ commune
  • 86 CADASTRE DE 27t .S.00 «97 26 Z8 29 30 Miliiillif o Mes G-R- R 26 25 '2U SAUZON /> [RU NE Lit '20 5 19 1/2000 22 C.R _102 18 CADASTRE DE 23 22 21 1978 Circonscription des Antiquités DECLARATION DE DECOUVERTE de Bretagne D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE
  • . Circonscription des Antiquités de Bretaane DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE RECHERCHE EFFECTUEE : Année : I auteur : BfrlT (V) REFERENCES ADMINISTRATIVES Département : |M,0R&lftfW commune (s) : Sr>uZo\/ Lieu-dit du cadastre : Uv "hcr^-c CADASTRE : Année :
  • et/ou un schéma de localisation. < Circonscription des Antiquités de Bretaane DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE RECHERCHE EFFECTUEE : Année : !^2>^ auteur : Bft ~TT (M REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : (\/lt^î)W (\W Lieu-dit du cadastre : \~
  • fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. Circonscription DECLARATION des Antiquités DE DECOUVERTE de Bretagne D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : l9?>$ auteur : BftTT M. - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : HeQ&lHW Lieu-dit
  • \ ^ : OCCUPATION DU SOL : Cultures, prairie, lande ou^fHchè), forêt, bâti, autre. Référence des 1 0 ~ ' ), photograThies : IMPUTANT : Joindre S cette fiche une photographie et/ou un schéma do localisation. SAUZON Section ZR Cadastre 1985 Circonscription des Antiquités de Bretagne
  • archéologique Bi bl ioarphie bO® : ^lU^CuiM^ : Protection existante : Qj^Jt^ OCCUPATION DU SOL : Cultures, prairie, lande Çu friche^ forêt, bâti, autre. Référence des photograihies : ^ Circonscription des Antiquités de Bretaane DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE
  • photographie et/ou un schéma de localisation. 103 SA UZON Section ZV 1/2000 CADASTRE DE 1985 Circonscription des Antiquités DECLARATION DE DECOUVERTE de Bretagne D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE - RECHERCHE EFFECTUEE : Année : | ^8*5 auteur : BftTT fA . - REFERENCES ADMINISTRATIVES
  • Bibliogrphie Protection existante : C\*ÇM OCCUPATION DU SOL : Cultures, prairie,(jande ou friche J forêt, bâti, autre. Référence des photographies : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. Circonscription des Antiquités de Bretagne
  • . SAUZON Sec tion ZN 1/2000 CADASTRE DE DE\ FER 1978 Circonscription des Antiquités de Bretaane DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE - RECHERCHE EFFECTUEE : Année :|3$£ auteur : gftT I \A , - REFERENCES ADMINISTRATIVES : Département : /VloR&mfW commune (s) : S
  • fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. I I 1 1 1 IH ANNEXE Circonscription des Antiquités de Bretaane DECLARATION DE DECOUVERTE D'UN SITE ARCHEOLOGIQUE RECHERCHE EFFECTUEE : Année : \^S^ auteur : £>AT ) M REFERENCES ADMINISTRATIVES Département Lieu-dit
RAP03367.pdf (DINEAULT, PLOMODIERN, ROSNOEN (29). Prospection diachronique sur l'estuaire de la vallée de l'Aulne. Rapport de PD 2016)
  • DINEAULT, PLOMODIERN, ROSNOEN (29). Prospection diachronique sur l'estuaire de la vallée de l'Aulne. Rapport de PD 2016
  • Prospection-Inventaire Année 2016 Prospection diachronique sur l’estuaire de la vallée de l’Aulne Département du FINISTÈRE Communes de Dinéault, Plomodiern et Rosnoën Arrêté d’autorisation : SRA n° 2016-041 valable du 21/06/2016 au 15/12/2016 Cristina Gandini Avec l’aide : du
  • SRA Bretagne de Dimitri Simon (céramologue contractuel) et des étudiants en Histoire de l’art et archéologie de l’Université de Bretagne Occidentale et de l’Université Rennes 2 Janvier 2017 – SRA Bretagne, Rennes 2   Sommaire Remerciements 5 Données administratives 7
  • Arrêté d’autorisation 8 1. Problématiques de l’étude 11 2. Cadre géographique 13 3. Méthodologie adoptée 16 4. Résultats 4.1 Enquête documentaire 4.2 Carto et photo-interprétation 4.3 Prospection pédestre 4.3.1 Enquête orale 4.3.2 Prospection systématique en milieu ouvert
  • 4.3.3 Contrôle de sites déjà répertoriés 4.3.4 Prospection en milieu boisé 4.3.5 Prospection le long du littoral 4.4 Étude de la céramique 16 16 20 20 21 22 25 25 26 28 5. Conclusion et perspectives des recherches 30 Bibliographie 31 Table des figures 35 Annexes 37   3
  • 4   Remerciements Outre les remerciements chaleureux adressés aux administrations qui ont apporté leur support financier et aux collaborateurs directs de ces prospections, j'aimerais témoigner ma gratitude à tous ceux qui ont facilité d'une façon ou d'une autre ce travail
  • . Je tiens à remercier le SRA Bretagne pour avoir soutenu ce projet, malgré une conjoncture budgétaire délicate. Plus spécialement, M. Yves Ménez, Conservateur Régional de l’Archéologie, M. Thierry Lorho, responsable des SIG, M. Jean-Charles Arramond, responsable du Finistère, M
  • . Philippe Ballu, service budgétaire et comptable et Mme Louise Leroy-Costes, secrétaire. Je tiens à remercier le Centre de Recherche Bretonne et Celtique pour le suivi et la gestion administrative de ce dossier, et plus particulièrement, M. Philippe Jarnoux, son directeur, M. Philippe
  • Lagadec, Mme Claude Roy et Mme Hélène Gombert. Merci à tous les quatre pour leur grande disponibilité. Je remercie chaleureusement M. Nicolas Bernard, le directeur du pôle universitaire Pierre-Jakez Hélias de Quimper, M. David Lesvenan, responsable administratif du pôle et Mme Cécile
  • Lucas, pour avoir mis à disposition, dans les locaux de l’université, une salle pour stocker et étudier le mobilier archéologique. Je tiens à saluer la motivation, la patience et la bonne humeur des prospecteurs. - L3 Histoire de l’art et archéologie, UBOQuimper : Noémie Dolidet
  • Rachel Floch Mélanie Houix Brendan Le Bars Valentine Léger Nora Mac an Tsaoir Airelle Mandon Gabriel Rousseau, grâce à qui j'ai pu prendre contact avec de nombreux propriétaires et exploitants de la commune de Plomodiern. - M1 Mondes anciens et médiévaux, UBOBrest : Maël Lopes-Le
  • Flohic Emeric Pelletier - L3 Patrimoine, UBO-Quimper : Ewen Jegou, que je remercie également pour l'accès et les informations concernant les collections du Musée Préhistorique Finistérien. - Doctorant en Histoire de l’art moderne, Paris 1 : Yvon Plouzennec - M1 Histoire culturelle
  • des sciences et techniques, UBO-Brest : Chloé Léon - M1 archéologie, Rennes 2 : Marion Courcoux - M2 archéologie, Rennes 2 et céramologue contractuel : Dimitri Simon Ainsi que mon collègue Florent Miane, pour son coup de main efficace pour le lavage et le tri du mobilier. Qu’ils
  • soient tous ici vivement remerciés ! Je tiens à remercier les propriétaires et exploitants de la commune de Plomodiern, en particulier M. Ferrec et M. Hascoët pour leur accueil. Je remercie M. Yvan Pailler, responsable d’opération archéologique à l’INRAP, pour son regard d’expert
  • diachronique sur l’estuaire de la vallée de l’Aulne. Titulaire de l’autorisation : Cristina Gandini, maître de conférences en archéologie, Université de Bretagne Occidentale, Adresse administrative : Pôle universitaire Pierre-Jakez Hélias, 18 Avenue de la Plage des Gueux, 29018 Quimper Tél
  • . : 02 90 94 47 72 / e.mail : cristina.gandini@univ-brest.fr Organisme de rattachement : CRBC, UBO-Brest Budget : Cette prospection diachronique a bénéficié d’une subvention du Ministère de la Culture, d’un montant total de 1500 € TTC. Lieu de dépôt du mobilier archéologique et de la
  • documentation : Pour étude : Pôle universitaire Pierre-Jakez Hélias, Quimper. Dépôt définitif : Centre départemental d’archéologie 16, route de Térénez 29590 Le Faou. Participants : Marion Courcoux (M1 archéologie, Rennes 2), Noémie Dolidet (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Rachel
  • Floch (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Mélanie Houix (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Ewen Jegou (L3 Patrimoine, UBO), Brendan Le Bars (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Valentine Léger (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Chloé Léon (M1 Histoire
  • culturelle des sciences et techniques, UBO), Maël Lopes-Le Flohic (M1 Mondes anciens et médiévaux, UBO), Nora Mac an Tsaoir (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Airelle Mandon (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Emeric Pelletier (M1 Mondes anciens et médiévaux, UBO), Yvon
  • Plouzennec (Doctorant en Histoire de l’art moderne, Paris 1), Gabriel Rousseau (L3 Histoire de l’art et archéologie, UBO), Dimitri Simon (M2, Rennes 2, céramologue contractuel). Objectifs de l’étude : Étudier l’occupation humaine de ce secteur, selon une démarche diachronique. Résultats
  • : Nombre de sites enregistrés l’enquête documentaire dans Surface prospectée à Plomodiern en 2016 Nombre de nouveaux sites répertoriés en prospection à Plomodiern   Dinéault : 14 Plomodiern : 36 Rosnoën : 7 115,707 hectares, soit 2,47 % de la surface de la commune 4 (dont 1
RAP01033.pdf (AUGAN (56). la ville Costard. rapport de fouille préventive)
  • AUGAN (56). la ville Costard. rapport de fouille préventive
  • CIRCONSCRIPTION ARCHEOLOGIQUE DE BRETAGNE DIRECTION DES ANTIQUITES PREHISTORIQUES 7602 RAPPORT DE, LIEU FOUILLE DE * jj^jj i; 1 Date d'envoi SAUVETAGE Morbihan : A U 8A K La Ville-Costard Parcelle N° 21 section Z I 75 - 09 DATES 6 du HSaoût 1975 août 1975 Néant
  • 1975, le Docteur R. MOLAC, médecin à Guer (56), informait M. LE ROUX, Directeur de la Circonscription des Antiquités Préhistoriques de Bretagne, que lors des travaux connexes du remembrement d'Augan, les engins avaient mis au jour une petite tombe renfermant des débris de poterie
  • , celles qui s'en rapprochent le plus sont datées de l'Age du Bronze. M. LE GOFFIC Correspondant des Antiquités Préhistoriques de Bretagne
  • : d'intervention : H. LE GOEFIC, Correspondant INTERVENTION Arasement de tains (remembrement) 2 M2 environ (fouille intégrale) . Estimation de l'étendue du gisement : SITE Sépulture en caveau Structures architecturales (pas de • mobilier préhistorique) Age du Bronze vraisemblable
  • OBSERVATIONS CONTENU DU DOSSIER Rapport scientifique Plans et coupes Planches de dessins..... Photographies légendées. 2 pages de texte 2 planches 1 planche de 3 vues , LE DIRECTEUR i033 FOUILLE D'UNE TOMBE PROTOHISTORIQUE A LA VILLE COSTARD EN AUGAN (MORBIHAN) Le 31 juillet
  • . Le 6 août 1975, nous nous rendions sur place afin d'effectuer une fouille de sauvetage. Celle-ci dura une journée. La tombe est située en bordure du chemin d'exploitation, au Sud de la parcelle 21 section ZI du cadastre, S proximité d'un four à pain, sur la propriété de M. MINIER
  • , propriétaire-exploitant demeurant à la Ville Costard. La Ville Costard se trouve 3 km â l'Est d'Augan, à 400 m au Nord de la RN 772. A notre arrivée, deux dalles brisées verticales apparaissaient dans la coupe. Elles furent mises au jour lors de l'élargissement du chemin d'exploitation
  • . Nous avons entrepris de fouiller la tombe en effectuant des décapages successifs sur une surface d'un mètre carré. Le coffre est constitué de deux dalles verticales en schiste ardoisier N-S. hautes de 45 cm et épaisses de 5 cm, orientées On ne peut préciser leur longueur, toute la
  • partie sud ayant été démolie par un engin de travaux publics. Ces dalles reposent directement sur le schiste briovérien altéré ("cosse" en langage vernaculaire) qui constitue le fond de la tombe. La paroi nord est formée par un muretin de petites plaques de schiste ardoisier qui
  • s'appuie sur les dalles verticales. La partie supérieure de ce muretin avait été démolie anciennement. Une fouille ancienne a eu lieu comme en témoigne l'absence de dalle de couverture; la destruction de la partie supérieure du muretin et surtout le matériel que nous avons trouvé dans
  • la tombe : ?. ardoises épaisses (chacune percée d'un trou), les restes d'un grand peigne à carder en fer, un clou forgé et oxydé, de nombreux tessons de poterie récente. - 2 - En conclusion, de cette tombe, si il est difficile d'être précis sur la date tombe il s'agit
RAP00968.pdf (PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). la ville Pichard. rapport de sondage)
  • PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). la ville Pichard. rapport de sondage
  • D'ÉTAT - ANTIQUITÉS AFFAIRES CULTURELLES PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne Dept. : 2 2 Commune : P/éneu P Lieu-dit: N° : la V,lle Date: P i chard Juin 19 80 Relevé : Z/ecerP Mise au net : V I y 1 % i \ ( c h a m b r e Chambre H
  • \ \% MINISTÈRE D'ÉTAT ANTIQUITÉS - AFFAIRES CULTURELLES PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne Dept. :ZZ Lieu-dit: Commune : la N°: Ville Date: PLENEUF P i c h ard Jum 1980 Relevé : /¿eterf Mise au net : VJL c h a m b r e n° I MINISTÈRE D'ÉTAT - ANTIQUITÉS AFFAIRES
  • Circonscription de Bretagne Dept. : ZZ Lieu-dit: N° : PLENEUF Commune : \ a Ville Date: PicViard Juin 1980 Relevé: y/eter/Mise au net: C hambre r n° y / ni . . *. V ^ A M:V- ' r V I c-r f -\ r v ri f CL , ...
  • INTERVENTION DE SONDAGE SDR LE CAIRN MEGALITHIQUE DE LA VILLE-PÏCHARD PLENEUF-VAL-ANDRE (COTES-DU-NORD) Devant l'évolution extrêmement rapide de la situation foncière aux abords de l'agglomération balnéaire du Val-André, le Département des Côtes-du-Nord envisage
  • l'acquisition d'un "espace vert littoral". Face à cette situation, il importe donc de situer exactement par rapport au parcellaire actuel le cairn à trois dolmens de la Ville-Pichard, classé Monument Historique en 1965 (référence archéologique : 22/186/002), et par la même occasion d'en
  • vérifier l'état de conservation et d'en faire un relevé complet, dans son état actuel, les plans étant par trop schématiques. Cette opération a été effectuée les 4 et 5 juin 1980 sur une autorisation de sondage urgent. Le travail sur le terrain a pu être effectué avec le concours de M
  • . F . LE PROVOST, Correspondant pour le département cité et M . G. MENARD, affecté à la circonscription au titre du Service National Civil. Le monument se situe dans un landier qui surplombe la mer, au Nord du lieudit la Ville Pichard. Ses coordonnées Lambert sont : X • 240,3, Y
  • - 111,2 de la Zone I. La parcelle qui supporte le monument est cadastrée sous le N° 212 de la sectéon S. Avant de pouvoir entreprendre les relevés topographiques et plans divers qui motivaient notre intervention, nous avons dû nous livrer à une très longue séance de dëbroussaillage. Le
  • monument était invisible du chemin côtier tant les ajoncs et ronciers étaient denses sur toute cette lande. Ce travail que nous avons effectué à la faucille et au croissant, nous a permis de dégager un cairn très arrasé de forme oblongue dint la plus grande dimension atteint 20 m alors
  • que la largeur moyenne est de 12 m . 968 Trois chambres funéraires orientées Sud-Ouest - Nord-Est sont inscrites dans le c a i m , elles s'ouvrent par des couloirs assez étroits vers le Sud-Ouest. Le monument très dégradé ne comporte plus qu'une seule assise pierres au niveau de
  • l'extrémité sud-ouest du de couloir. Sur la façade sud- ouest deux à trois assises de petits blocs posés I plat forment le parement de maçonnerie sèche. Sur la partie sud du cairn un appendice composé de blocs et de terre vient se greffer. Il s'agit probablement des déblais de la
  • fouille ancienne par F . F0SNII1 a la fin du siècle dernier. Les chambres qui étaient probablement construites en tholos ont été écrêtées jusqu'au niveau du parement formé par les blocs plantés devant la maçonnerie de pierre sèche. Pour cette raison, elles sont mieux conservées que
  • le reste de la construction. Elles gardent une hauteur de mur voisine de 40 cm voire mime 80 cm par endroit dans la chambre N° III. La chambre N* I, sub-circuîaire d'un diamètre moyen de 3 m , est ouverte sur un couloir légèrement désaxé vers l'Est. Le couloir long de 4 m , très
  • étroit au niveau de la chambre, 50 cas, va en s'élargissant sur son extrémité sud-Ouest : 1,30 m . Bans sa partie sud-ouest, ses parements sont très dégradés, alors qu'aux abords de la chambre, bénéficiant de pierres plantées en parement devant la maçonnerie, il est en meilleur état
  • de conservation. La chambre W II est c" culaire avec un diamètre de 3 m . Le cou- loir aux parois parallèles s'ouvre dans l'axe de celle-ci. Loçg de 4,20 m , il est mieux conservé que le précédent grâce lâ encore à la présence de blocs plantés en parement devant la maçonnerie
  • de pierres sèches. L'angle sud-ouest est cependant entamé. La chambre N" III est celle qui a le plus souffert. La Nord-Est du parement a complètement disparu. Ceci peut paraître surprenant puisque c'est dans cette chambre que les parois restantes sont conservées sur la plus
  • grande hauteur, elles atteignent en effet 80 cm. Cette salle paraît ©trïTô la plus grande, circulaire son diamètre moyen se situe â 3,20 m . Elle s'ouvre sur un couloir assez large, 70 cm, placé:dans son axe. Les deux parois parallèles du couloir ont été là aussi protégées par des
  • blocs plantés devant la maçonnerie sèche. Il est 8 noter cependant que ce dernier est plus court que les deux précédents, sa longueur totale n'excède pas 2,70 m . En conclusion, cette opération de levé de plan et de topographie nous a permis d'établir un plan précis de ce c a i m
  • mégalithique de la période néolithique, semblable à ses voisins que sont B a m e n e z , Gaignog et Cajm situés plus S l'Ouest sut la côte nord. Le travail topographique a situé avec la précision nécessaire le monument dans un parcellaire enfermé sous une végétation abondante* MINISTÈRE
  • CULTURELLES PRÉHISTORIQUES Circonscription dé Bretagne Dept. .ZI Lieu-dit : N°: Commune : P LE la Ville Date: NEUF Pichard Juin 1380 Relevé :Y. ¿ecerf Mise au net : / / C h&mbre •-'A'" XV f. 1 u' n* H MINISTÈRE D'ÉTAT - ANTIQUITÉS AFFAIRES CULTURELLES PRÉHISTORIQUES
RAP01574.pdf (SAINT-VOUGAY (29). le château de Kerjean - esplanade nord. rapport intermédiaire de fouille programmée 1998-1999)
  • SAINT-VOUGAY (29). le château de Kerjean - esplanade nord. rapport intermédiaire de fouille programmée 1998-1999
  • Le Château de Kerjean Saint-Vougay Esplanade nord 29 0271 004 H Archéologie des jardins Fouille programmée bi-annuelle PREMIER RAPPORT INTERMÉDIAIRE Stéphanie Hurtin SRA / Rennes 1998 2 1 'H- Le Château de Kerjean Saint-Vougay Esplanade nord 29 0271 004 H Archéologie des
  • jardins Fouille programmée bi-annuelle PREMIER RAPPORT INTERMÉDIAIRE Stéphanie Hurtin SRA / Rennes 1998 I. INTRODUCTION. II. FICHE SIGNALETIQUE. III. CADRE MATERIEL DE L'OPERATION. Financement Générique de l'opération Historique de la fouille Remerciements IV. PRESENTATION DU
  • é t h o d o l o g i e de f o u i l l e . 3. Données s t r a t i g r a p h i q u e s . 3 . 1 un soi ancien 3.2 une préparation d e sol à l'aménagement d ' u n jardin 3.3 les f o s s e s de plantation 3.4 une allée centrale 3.5 traces d e labour 4. Le mobilier 5. L ' i n t e r v e
  • n t i o n des a r c h é o s c i e n c e s . 5.1 p r é l è v e m e n t s m i c r o m o r p h o l o g i q u e s 5.2 p r é l è v e m e n t s p a l y n o l o g i q u e s CONCLUSION ET PERSPECTIVES I. INTRODUCTION C'est dans le cadre d'une étude préalable à un projet de
  • restauration et de mise en valeur par les Monuments Historiques de l'esplanade nord du château de Kerjean que différentes investigations ont été menées. Même si l'aménagement de l'esplanade nord appartient à des périodes modernes susceptibles de receler des archives anciennes, la recherche
  • documentaire effectuée par G.Danet laisse apparaître que les jardins du château de Kerjean sont peu documentés. Un transect en vue d'une analyse pédologique a été réalisé sur toute la largeur du terrain par M. Le Goffic en mai 1991. Il avait montré des anomalies géologiques pouvant
  • correspondre à l'aménagement du jardin (Le Goffic 1991). Nous avons ensuite effectué un diagnostic archéologique au mois de janvier 1995 qui a consisté à déterminer le potentiel archéologique. Cette étude a révélé le caractère exceptionnel de l'état de conservation du site. A notre
  • connaissance, nous n'avions encore rencontré en France aucun autre site présentant un tel état de conservation du jardin. En particulier, les fosses de plantation interprétées à ce moment-là comme la trace du labyrinthe cité par l'inventaire de 1798 et Kerdanet en 1834 se sont avérées aussi
  • lisibles que le parterre du site anglais d'Hampton Court. Nous pensions donc que l'archéologie pouvait apporter de riches informations concernant l'histoire des jardins du château de Kerjean. Ces différentes études nous ont amené en 1998 à proposer un programme de recherche pour une
  • période de trois ans. Finalement, c'est un plan bi-annuel qui fut retenu en raison de l'échéancier des travaux de mise en valeur du site. La première année devait être consacrée à l'étude de la partie la mieux conservée c'est-à-dire la zone située au nord-ouest de l'esplanande. Cette
  • zone était susceptible être occupée par le labyrinthe et son étude devait nous permettre de repérer le parcours et les éléments qui le rythment ainsi que de proposer sa forme globale et sa mise en oeuvre. Fig. I : Carte routière Michelin n° 58, au 1/200000 II. FICHE SIGNALETIQUE
  • (Figure 2) S i t e : 290271 004 H D é p a r t e m e n t : Finistère Commune : St-Vougay Lieu-dit : Ctiâteau de Kerjean Cadastre : Année: 1965 Section :ZI Parcelles: Coordonnées Lambert : Abscisse: 122,1 Ordonnée : 1118,5 A l t i t u d e : 96,45 m NGF environ Opération d u 0607/98 au
  • 31/12/98. Autorisation de fouille : 1998-022 R e s p o n s a b l e : S. Hurtin Organisme de rattachement Fouille :AFAN programmée Surface f o u i l l é e : 1000 m2 Problématique: Archéologie des jardins dans le cadre d'une étude préalable MH. * Mots-clefs : -sur la
  • chronologie : MOD -sur la nature des vestiges immobiliers : céra, fer, ver. Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Collection publique départementale. Fig. 2 : Cartes IGN n" 0515 Ouest & Est; n° 0516 Ouest & Est III. CADRE MATERIEL DE L'OPERATION Financement L'opération
  • archéologique a été réalisée par l'AFAN (Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales) sous le contrôle scientifique du SRA (Service Régional de l'Archéologie) de Bretagne. Le financement a été assuré par la Culture (Sous Direction de l'Archéologie), les Monuments Historiques et
  • le Conseil Général du Finistère. Générique de Intervenants l'opération scientifiques: Direction scientifique: S. Hurtin. Responsable de l'opération. Collaboration: A. Al limant, spécialiste de l'archéologie des jardins, ER A 26, Lyon II Lumières. A. Desfonds, chef de
  • secteur, relevés graphiques et photographiques, implantation du carroyage. Elève de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles (DPEA Jardins historiques Patrimoine et paysage). M-F. Diot. palynologue, Centre National de Périgueux. C. Vissac. micromorphologue. Laboratoire
  • Bénévoles: une équipe de 10 bénévoles durant 15 jours et une équipe de 4 bénévoles durant 1 mois. intervenants administratifs: SRA / Rennes: M. Vaginay. Conservateur régional. J-Y. Tinevez. Conservateur. AFAN. Grand Ouest: G. Aguesse. Chef d'Antenne. S. Hvryniack. Contrôleur de gestion
  • . Ch. Tamarelle. Comptable. Bilan des moyens mis en oeuvre. Durée et équipe de fouille: Suites à des problèmes de procédures de mise en place du chantier, nous avons eu l'accord pour démarrer le chantier seulement 15 jours avant le début de la phase terrain. Aussi, nous avons
  • terminé la fouille avec une équipe réduite. Cette campagne de fouille s'est déroulée du 20 juillet au 31 août 1998. Ptiase terrain: 1,5 mois de terrain avec une équipe de 10 bénévoles durant la première quinzaine et 5 bénévoles le reste du temps fouille. A. Desfonds est venu conforter
RAP03032.pdf (QUIMPER (29). rapport sur la fouille de sauvetage exécutée le 6 décembre 1972 à Quimper dans le quartier de Locmaria)
  • QUIMPER (29). rapport sur la fouille de sauvetage exécutée le 6 décembre 1972 à Quimper dans le quartier de Locmaria
  • petite équipe fut réunie, comprenant s Une R.SMQUER, directeur de la circonscription , demeurant à Brest GALLIOU, correspondant départemental, demeurait à Brest P. correspondant départemental, demeurant à Quiraper JP î£ BIHM, MREEL, agent technique de la Direction, (Mourant à
  • la céramique onctueuse. Le directeur de la René SJJfQUER Circonscription
  • A / / RAPPORT SUR LA FÛUILIE DE SAUVETAGE EXECUTEE 1E 6 JMJMWE 1972 (FEIISTEKïï) A QUIMPER J'ai été averti par dans 2e quartier de IO&îâRIA M. Lucas, ôiigéaieur céramiste à Keralue, en QuiEpsr, de d'une canalisation dans la rue de la Troméaie et dam la cour l'imminence
  • de la pause des Ponts-et-Ghaussées du Finistère. Depuis 1950, à la suite notamment des travaux d© P. lerlat, nous savons que œ secteur recouvre une importante nécropole gallo-romaine important de suivre de pris les travaux afin d'intervenir en cas de besoin. et il était
  • Rennes. JP Après accord avec l'ingénieur de la ville de Quimper, M. Breton, le directeur de l'entreprise responsable des travaux accepta de nous laisser faire un sondage sur le parcours en de la canalisation et de nous laisser suivre le cheminement de la pelleteuse, l'arrêtant
  • si cela Le sondage révélait nécessaire. se fut réalisé dans la cour de l'établissement des Ponts-et-Chanosées du Un rectangle de 6 Finistère, pendant toute la Journée du 6 décembre. délimité an centre d'une pelouse (angle Sud-Ouest Point A du m x 1 m fut et
  • positionné de la façon suivante s sondage)? à 21 m 25 de la maison d'habitation à 21 ,55 m du garage (angle Point B nord-ouest du sondage); à 2$,35 à Fouille •proarement dite 16,25 a a cte la saison d'habitation du garage. ; Après enlèvement de la couche superficielle de
  • 0,35 sent 1X310) ; ï voir a)- une sons de moellons non liés avec de la terre brune, contenant de nombreux céramique médiévale (onctueuse- céramique antique im à e)- les niveaux suivants apparais¬ figure Jointe. tessons de b)- a» (notamment niveau d'aride tassée
  • «as séricitique) et de la sigillée du 1er siècle ap d'époque médiévale, avec une des tessons de J-C), fosse creusée et occupé© l'époque romaine la fosse d'époque romaine contenait 1°)- une zone de terre compacte brun-roux ayant subi l'action d'une très forte chaleur 2°)- une
  • couche de terre noire brûlée. 1^ matériel trouvé est uniquement romain, avec, en particulier une coupelle décorée à la "harbotine. à ce niveau -2- CENTHE s sur 1g sol araire on vierge, céramique une légère dépression contenait les restes d'une oomnaroe indigène
  • , sans ornementation, arec urne ciné- des restes d'ossements calcinés. ■ SUD affleurement de la roche aère : Eue de la ïroméhie La surveillance des travaux la rue de la Troaénie, à moins pente du terrain a pu que tout ce a montré que la nécropole s*arrêtait à
  • hauteur de secteur n'ait été remanié à l'époque moderne. la être modifiée. CONCLUSION. Cette fouille de se poursuivait ustrinro se a vers 3e été qui n'avait sauvetage d'une Journée Nord,et l'Est, niais a montré que la néâropole de Loemria avec une moindre densité (tes
  • urnes. repérée, et surtout la présence d'un niveau médiéval pas été signalé au La trace d'un dessus de la nécropole précédement. Los secteurs où le niveau médiéval surmontent immédiatement le niveau romain sont asses peu nombreux. Leur étude permettra de dater le début de
RAP01195.pdf (PLOUHARNEL (56). port-an-elestr. rapport de fouille préventive)
  • PLOUHARNEL (56). port-an-elestr. rapport de fouille préventive
  • CIRCONSCRIPTION HISTORIQUE BORDEREAU RECAPITULATIF PRE DE. Date d'envoi ,,.».,. I^OA 21 Janvier 1984 8 «» 1 3 S 1 LOCALISATION RAPPORT DE. SAUVETAGE Département........... Morbihan Plouharnel Commune Lieudit : du cadastre. Port-an-Elestr I«G.N•...... local i N° de
  • Surface fouillée Erosion manne MOitfiJER * LE CLOIHEG 2 m2 Estimation de l'étendue du gisement SITE Nature du gisement. Nature des découvertes effectuées.... Plein air (silex trouvés dans une aiicro-falaise, lors de pros pections) î^éant Périodes chronologiques OBSERVATIONS
  • CONTENU DU DOSSIER Rapport scientifique... Plans et coupes Planches et dessins.... Photographies légendées, page dactylographiée L. MONNIER LE CLOIREC RAPPORT DE SAUVETAGE DE PORH-AN -ELESTR COMMUNE DE PLOUHARNEL (MORBIHAN) ++++ Au printemps 1982, lors d'une prospection du
  • littoral, R. LE CLOIREC remarqua quelques éclats de silex dans la micro-falaise de la pointe de Porh-an-Elestr, côté sud, à hauteur de la parcelle N° 342, section AE du cadastre de Plouharnel. A cet endroit, la coupe haute de 1 m de moyenne comprend essentiellement du head avec quelques
  • restes de plage ancienne légèrement plus haute que l'actuelle à la base. L'érosion reste relativement active et les champs sont intensément cultivés jusqu'au ras de la falaise. Une petite intervention de sauvetage fut donc décidée qui eut lieu en deux journées fin octobre 1983 avec la
  • participation de M. Jean-Luc VINET. Le ravivage de la coupe n'a livré aucune pièce supplémentaire, ni donné aucun élément de stratigraphie dans un head qui apparaît homogène. Les deux carrés jointifs de 1 m2 chacun ouverts dans la parcelle N° 342 en arrière de la falaise n'ont eux aussi
  • rencontré que l'arène pierrailleuse stérile en dessous de la terre arable superficielle.