Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

1790 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03602 (BAIS (35). Carrière des Vallons, Le Tertre, ensemble 2 : Habitat de La Tène finale et production potière de la fin de La Tène finale jusqu'au début du IIè s ap JC)
  • 3.2.4. Horizon IV (60/110 ap. J.-C.) 306 3.2.5. Horizon V (deuxième moitié du IIe s. – IIIe s. ap. J.-C.) 307 3.2.6. Horizon VI (haut Moyen-Âge) 308 3.2.7. Autres données 311 4. Les tombes à crémations de l’époque antique (Etude archéo-anthropologique Myriam Le Puil-Texier
  • ................................................................................................................ 4 III. Les principaux objectifs scientifiques de l’opération.................................................................................... 5 IV. La méthode d’intervention
  • manière suivante : IV. - étude de l’organisation spatiale de l’habitat rural par la mise en évidence des éléments structurants et de leurs relations. - évolution de l’occupation dans le temps et l’espace par la mise en évidence des éléments de chronologie relative. - étude du
RAP02696.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport de fp 2011)
  • LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport de fp 2011
RAP02541.pdf (CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU (29). le petit cimetière du IVe siècle ap. J.-C. diagnostic lié à l'implantation de la future ZAC au lieu-dit kroas lesneven. rapport de diagnostic)
  • CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU (29). le petit cimetière du IVe siècle ap. J.-C. diagnostic lié à l'implantation de la future ZAC au lieu-dit kroas lesneven. rapport de diagnostic
RAP01073.pdf (CORSEUL (22). le champ Mulon. rapport de fouille programmée)
  • nord et est. Fig.9.- Coupe longitudinale» S V-VTI» parois ouest. Fig.lQ— Q VI, puits pilote. Pig.ll.- Carré P VI, paroi ouest. Pig.12.- Sondage P V, tranchée remblayée au-dessus de la canalisation C 1. Fig.13.- Pichet du IVe s, 71-201 et vases ovoïdes du Ille s., 71-5 et 15. Fig.14
  • périodes II, III et IV. Pig.20.- Poyer III (carré Q V). Fig.21.- Canalisation C 1. Pig.22.- Ther.ies de la période V (plan général). Fig.23.- Trop plein du bassin M okienté sur le fondj de la canalisation C 2. Fig.24.- Canalisation C 2. Pig.25.- Plan de la partie occidentale des
  • vert (période IV). Ce sol, bien net à l'est du chantier (P Vj P VI, P VII, P VIII, parois ouest, P VI, parois nord et sud, Q VU, parois nord et est), est épais de 0, 12 m en moyenne. En P IX (fig. 6), il disparaît, mais son niveau est encore défini. On ne le retrouve pas à l'ouest
  • VI / ouest, Q Q VU / est) le sol IV serible 3'y être substitué ; - un sol de schiste vert décomposé (période II) que l'on note sur les parois ouest de P V (épaisseur i 0, 08 m) ouest et nord do P VI, nord et est de Q VII, est, sud, ouest et nord du puits pilote de Q VI. Dons
  • les endroits où le sol III a disparu, il se trouve directement au-des^Sts du niveau IV ; - un niveau sporadique de terre cuite (période i) localisé au contre de Q VII et dans le puits pilote de Q VI (paroi nord). En Q VII, sa situation otratigraphique a été notée sur la coupe de la
  • est de 0, 30 m sur la face nord de Q VII, En P VI / sud, on a établi le soi bétonné V sur un remblai fait de terre et de cailloux. Ce remblai surmonte une couche de destruction de la période IV (épaisseur moyenne : 0, 16 m) qui partout ailleurs est immédiatement sous-jacento au sol
  • V (parois ouest de P V, nord de Q VII). Dans la partie est des sondages P V et P VI, nous avons trouvé les traces d'un incendie. La couche de cendresddans laquello étaient enfoncés des blocs de mortier, les tuilos et des pierres noircies par le feu reposait sur le sol IV. ."lais
  • , elle a été très bouleversée à la période V par des tranchées de fondation et la réfection d'une canalisation d'eau ($) de sorte qu'elle de P V et P VI. (3) P. 5 i»apparaît sur aucune des parois La surface du niveau IV e3t recouverte sur les parois oue3t de P VI, P VII et nord
  • de P VI, d'une pellicule d'argile (épaisseur moyenne t 0, 06 m) contenant un peu de charbon de bois t il s'agit de la "s.dimen» tatLon" propre à ce sol pendant son utilisation. Dans le carré S V, on remarque, au-des3ous du niveau IV, un remblai do terre et de cailloux. En P VII
  • sol IV. liais, on la retrouve sur la face est de Q VII où elle recouvre très nettement le sol II. Dans le puits pilote de Q VI, le sol III est surmonté d'un remblai argileux qui a été raboté à la période V. Au-dessous, il y a un autre remblai fait d'argile et de cailloux (épaisseur
  • mise en place à artir du sol IV : le fossé a défoncé en son centre le remblai I pour atteindre le substratum. Ensuite, à la fin de la période V, elle a été X'éparée. Pour l'atteindre, on a creusé une tranchée à partir du sommet du remblai pierreux (fig. 7). Le fond de la
  • canalisation a été exhaussé par une sec nde couche de mortier de tuileau et des "tegulae" se sont substituées, par endroit, aux dalles de schiste de l'ancienne couverture. La tranchée a été ensuite remblayée avec du schiste emprunté au sol IV et des morceaux de tuil s sur lesquels
  • caractéristiques du IVe s. Le tesson de sigillée porte un décor à la molette. Il fait partie des fabrications tardives des ateliers de l'Argonne. C'est un bon focsile-directeur pour les dernières années du Ille s. et la première moitié du IVe s. Au-dessous du sol V et au-dessus du niveau IV
  • , plus précisément dans la couche de destruction de la période IV, on a recueilli des monnaies du Ile 3 0 » un dupondius de Lucius Verus (161-169) (inv. 71-253), deux ses- terces (fig. 14) de Trajan (98-117) (inv. 71-11 et 71-262), un sesterce de Ilarc Aurèle frappé entre 161 et
  • 180) (inv. 71-256, fig. 15) et un sesterce de consécration
  • tesson de terre sigillée lédo3ienne tardive (inv. 71352) datant de la fin du Ile s. Ce fragment a donc été rapporté avec le schiste du sol IV. Il donne un toxminus post quem assez large pour la datation du niveau V. La construction du sol V, légèrement antérieure à la date à laquelle
  • se sont brisées en Q VII et P IX les poteries commune et sigillée du IVe s., est sûrement postérieure au tesson de terre sigillée du comblement surmontant la conduite C 1, à la date d'émission des monnaies antonines et à l'incendie de l'édifice IV vers le milieu duïCIe s. On peut
  • donc la dater de la Tétrarchie ou du tout début du IVe s. Cela s'accorde d'ailleurs fort bien avec les résultats que nous avions obtenus en 1968, plus à l'ouest, sur le chantier B. Nous avions dégagé aux cotes x = + 85, 780 m, y m + 85, 050 m et z = + 85, 820 m (6), dans les
  • plus haut co qui avait été trouvé au-dessus du sol IV. Les monnaies citées» toutes du Ile s., se trouvaient au-dessous de la couche d'incendie (inv. 71-141 et 71-256) ou des tuiles de toiture éboulées. La monnaie la plus tardive, c'est-à-dire le sesterce de Marc Aurèle, devrait
  • donc logiquement dater la fin de la période d'utilisation du sol IV. Ce sesterce, nous 1'avons vu plus haut, a été frappé entre 161 et 180. Or l'incendie qui a mis fin à l'occupation IV est bien daté du milieu du Ille s. (7). Ce vide chronologique qui à première vue pourrait
RAP02216.pdf (LE HÉZO (56). l'établissement gallo-romain de la pointe de la Garenne. rapport de prospection thématique et de sondages)
  • 2.2 : Secteur m 2.3 : Secteur IV 3. Rappel des principaux résultats des sondages réalisés en 2005 4. Résultats : description et analyse des sondages du secteur II 4.1 : Sondage 1 4.2 : Sondage 2 4.3 : Analyse et interprétation des données des sondages 1 et 2 4.3.1: Etat 1 4.3.2
  • données du sondage 3 5.4 ; Sondage 4 5.4.1 : Analyse et interprétation des données du sondage 4 6. Résultats : description et analyse des sondages du secteur IV 6.1 : Sondage 1 6.1.1 : Pièce PI 6. 1.2 : L 'espace entre les murs 4050 et 4020 6. 1. 3 : La zone allant du mur 4020 à l
  • et II sur fond cadastral (section A - 1984). Fig. 03 : Plan d'implantation des sondages archéologiques des secteurs IH et IV sur fond cadastral (section A - 1984). Fig. 04 : Secteur I : plan d'ensemble des structures. Fig. 05 : Secteur I : élévations des murs 1060, 1061, 1062 et
  • m : trésor de solidi (2046-006 et 007). Fig. 25 : Secteur IH : première approche typologique du répertoire céramique de la fin du IVe siècle et du début du Ve siècle. Fig. 26 : Secteur HI : plan d'ensemble et coupes stratigraphiques ABCD, HGFE et XY du sondage 2. Fig. 27
  • : Secteur HJ : plans d'ensemble des structures et coupes stratigraphiques AB et DC des sondages 3 et 4. Fig. 28 : Secteur m : mobilier archéologique des U.S. 2202, 2106 et 2301. Fig. 29 : Secteur IV : plan d'ensemble des structures et coupes stratigraphiques DEFG et FUJKLM du sondage 1
  • . Fig. 30 : Secteur IV : coupes stratigraphiques AB, BC, selon WX et ZY, plan simplifié avec localisation de la fosse 4052 et de la structure 4015, et élévations des murs 4050 et 4055. Fig. 31 : Secteur IV : mobilier archéologique des U.S. 4053 et 4013. Fig. 32 : Secteur IV
  • : fragments de meules en granit des U.S. 4013 et 1001/1072 (secteur I 2005). Fig. 33 : Secteur IV : plans d'ensemble des structures, coupes stratigraphiques des sondages 2 et 3, et élévations des murs 41 10 et 4120. Fig. 34 : Secteur IV : fragment de base de colonne en calcaire de l'U.S
  • . 4106, comparé avec la base de colonne conservée aux musées de Vannes, possible fragment de plinthe, et fragments d'enduits peints de l'U.S. 4201. Fig. 35 : Secteur IV : plan d'ensemble simplifié et phasé du bâtiment des sondages 1, 2 et 3. Fig. 36 : Base attique de colonne
  • fossé 2307 et son comblement de pierres 2301 et, le mur en pierres sèches 2310. 5 Ph. 20 : Secteur IV : la pièce PI du sondage 1 à l'issue de la fouille, à gauche le mur 4050, au fond le mur 4055, murs arasés 4060 (à gauche), 4065 (à l'arrière plan), à droite niveau 4057 et sol
  • 4054. Ph. 21 : Secteur P/ : détail du parement est du mur 4055 avec les traces de démolition du mur 4060. Ph. 22 : Secteur IV : la fosse 4052 et son comblement 4053. Ph. 23 : Secteur rv : vue d'ensemble du sondage prise depuis le nord avec au premier plan la pièce PI puis l'espace
  • entre les murs 4050 et 4020 et, en arrière plan le mur 4010 contre lequel s'appuie le mur 4040. Ph. 24 : Secteur IV : la structure en pierres 4015 aménagée sur la fondation 4018. Ph. 25 : Secteur IV : le sol 4016 recouvrant le mur 4040, la fondation 4018 et le sol 4019. Ph. 26
  • : Secteur IV : le mur 4020 s'appuyant contre le mur 4010, recouvrant le mur 4040 et, contre lequel s'arrête le sol 4016. Ph. 27 : Secteur IV : le mur 4002 séparant les parcelles n° 7 et 887 et installé sur les niveaux de démolition 4013, 402 et 4005. Ph. 28 : Secteur IV : vue de la
  • partie sud du sondage 1, au premier plan l'empierrement 4035 puis de gauche à droite, le mur 4010 auquel est accolé le mur 4040, le niveau 4022 reposant sur le sol 4036, au fond le mur 4020. Ph. 29 : Secteur IV : détail du mur 4040 et du mur en briques 4030 construit sur le mur 4010
  • . Ph. 30 : Secteur IV : l'angle des murs 4110 et 4120 du sondage 2, le sol 4103 et le niveau 4102, derrière le talus. Ph. 31 : Secteur IV: élévation du mur 4110, le sol bétonné 4107 avec dessus le niveau de démolition 4106 et le mur effondré 4105. Ph. 32 : Secteur IV : vue
  • d'un mortier de chaux extrêmement solide. Les éléments mobiliers recueillis lors de cette opération montrent une occupation du site au cours des Ule et IVe siècles. La probable existence d'une phase attribuable à l'Antiquité tardive constitue une donnée particulièrement intéressante
  • démarque dans le paysage par une vaste plateforme délimitée par des talus parementés et qui domine les terrains avoisinants. Trois sondages ont été ouverts à l'extrémité ouest de cette zone, nommée secteur IV, puisque la dénivellation observée pouvait laisser penser à la présence de
  • que le prieuré de l'abbaye Saint-Gildas de Rhuys et en particulier l'ancienne église priorale. 10 2. Méthodologie Les sondages, réalisés en 2006, ont porté sur les secteurs n, IH et IV (fig. 01). Ces secteurs correspondent à des constructions antiques distinctes. Un tel
  • (1984 - section A) et sur cliché aérien de l'IGN. N 1 l 20 i "/^ Emplacement/ possible / des ihcrmds / /i ^/Ty^p^ ^^^-^ \ 44 , J :H / >T— 7 ! - ' -1 i SECTEUR IV R\ 1 \ 1 \\ m \ \ \ \ \ \ \ \ \ VCTVIR \ \ \ \ \ \ c$\ \ \ w\^r\\X \ 11 44
  • . 2200 à 2222 sondage 3 : U.S. 2100 à 21 10 sondage 4 : U.S. 2300 à 2315. 2.3 : Secteur IV (fig. 03) Ce secteur se situe dans la partie boisée de la pointe de la Garenne. L'abondant couvert végétal a donc nécessité l'aménagement d'un chemin le long du talus délimitant la plateforme
  • 1Sf 1 L 1 LE HEZO - Pointe de la Garenne - site n° 56 084 002AH Fig. 03 : Plan d'implantation des sondages archéologiques des secteurs III et IV sur fond cadastral (section A - 1984). les sondages 1 et 2, et dans un espace sans arbre pour le sondage 3. Ces contraintes
RAP00164.pdf (CARNAC (56). alignements de Kermario et du Ménec. rapport de sauvetage programmé.)
  • limitaient une légère dépression formée par la roche en place et le substratum. Le menhir III avait été posé dans une cuvette aménagée dans le rocher. De gros blocs encore en place venaient améliorer le calage. Le menhir IV. La tête plus grosse que le pied, cette pierre était posée sur le
  • cm à l'Est de celle-ci. Le menhir IV était planté dans une petite fosse aménagée dans le substratum. Deux grosses pierres lui servaient de cale sous son côté Quest. Les quelques blocs trouvés à une vingtaine de centimètres au Sud de la fosse ne paraissent pas appartenir au calage
  • nous permettait pas d'espérer de décpuverte importante de mobilier. A la Croix-Audran, quelques éclats de silex furent mis au jour au pied des menhirs I, II, III. Un des éclats trouvé près du menhir III porte quelques retouches. Dans le coin Nord-Ouest du menhir IV un petit nucleus
  • de silex était découvert, ainsi qu'un percuteur au pied du menhir I. Ces vestiges pris dans l'humus, paraissent d'ailleurs manifestement flottants. Au Menée, quelques minuscules tessons indéterminables étaient retirés des calages des menhirs I, III et IV. Les quelques charbons de
  • bois récupérés, au pied des menhirs II et IV, ne suffiront pas a une datation C14. LA RESTAURATION Avec l'aide précieuse de la municipalité de Carnac (concours d'un engin de levage et de deux ouvriers), les 12, 13 et 14 mai, nous entreprenons le relevage des dix menhirs fouillés
RAP01505.pdf (SAINT-FRÉGANT (29). Keradennec. rapport de fouille)
  • . Cependant, nous n'avons pas négligé pour autant de suivre le développement d'un plan qui s'apparente de plus en plus à celui de la "court-yard house" des archéologues britanniques, et d'étudier les traces de la vie luxueuse et confortable dans une habitation gallo-romaine du Ille et IVe
  • se forme de 4 unités de 30 pieds carrés environ Cl, 11, 111, IV). L'unité II forme une vaste pièce unique, sans accès direct vers l'extérieur . Nous avons étudié le substratum de cette salle qui nous a donné une stratigraphie analogue à celle de la salle I A., c'est-à-dire : (cf
  • construction, on pouvait passer de III en IV par une porte située au Nord-Est, en III C, mais cette porte a été murée par la suite, de façon à isoler entièrement les salles 1, II, 111, pour former un nouvel ensemble, La date de cette obturation ne peut être exactement fixée, mais elle est
  • certainement tardive : l'enduit peint est interrompu à cet endroit et l'appareillage est très médiocre. L'unité IV a été profondément bouleversée soit dans l'Antiquité , soit plus récemment : un chemin passe encore en cet endroit (cf photo n° 1), et nous n'y avons trouvé, en creusant, aucun
  • sol très net, ni aucun tesson de poterie. Le plan montre cependant un corridor étroit en IV A et B f ouvrant par deux petites portes sur IV CD. Une ouverture pratiquée dans le mur de façade est vraisemblablement postérieure à la première occupation. Sur sa face Nord, la salle IV
  • recevait une canalisation. L'examen de la maçonnerie montre que l'ensemble des salles 1, II, III, IV a été construit d'un seul jet î l'épaisseur des murs est la même et un décrochement extérieur fait le tour de l'ensemble, à la même hauteur. I./.C./.2. - Plan de la galerie Dans un
  • deuxième temps, mais pas obligatoirement longtemps après, ce plan simple a été complété a) - par une petite salle, V , construite en partie sur les restes d'une construction précédente (cf photo n°3). Les murs sont simplement accolés à ceux de la salle IV et un décrochement interne et
  • coloris pendant la seconde occupation. Tous les fragments n'ont pas encore été étudiés. Nous donnerons ici, à titre d'exemple, la reconstitution du décor de la salle IV C, dont d'abondants vestiges ont été retrouvés au Nord, dans l'angle formé par la salle V et la salle IV. II
  • . /. A - Le décor de la salle IV C La méthode suivie pour reconstituer le décor a été la suivante : les fragments ont été groupés en ensembles cohérents, des panneaux ont été reconstitués et pris dans une armature de plâtre, et nous avons cherché à reproduire les couleurs aussi fidèlement
  • à panneaux légèrement différent du décor de la salle IV C mais de même style. I I . / . C - Comparaison avec d'autre sites Ce type de décor est très répandu à travers le monde romain. On le trouve en particulier à Wagen, en Suisse, et, en Grande-Bretagne, à Hadstock (Essex), à
  • , étaient détournés de leur utilisation propre et que les placages d'enduit peint qui n'avaient pas été balayés, perdaient leurs dernières couleurs. Pour dater cette occupation, un antoninianus barbare de Tetricus nous reporte à la fin du Ille siècle ap JC. Aucun témoignage du IVe siècle
RAP01064.pdf (FOUGÈRES (35). rue Pommereul. rapport de sondage)
  • indépendante. La tranchée V est une tranchée "avortée" stoppée à 50 cm. de profondeur à cause d'une canalisation inattendue. La tranchée III, réalisée par simple mesure de contrôle, n'a rien livré de plus que la tranchée II et sa stratigraphie n'a donc pas été levé. Tranchée IV (coupe GH
  • des éléments intéressants puisque la structure 1 (tranchée I ) n'est qu'un dépotoir dont la description a été faite précédement. Nous reviendrons ultérieurement sur le matériel archéologique. Tranchée IV, structure 2 (figure 11, plan, figure 12, coupe. PL III, photos du haut et du
  • sud a par contre été détruit en grande partie par une excavation probablement récente, rebouchée par un cailloutis grossier. Tranchée IV, structure 3 (rempart). (Figure 10. PI I, photo du haut. PI H, photos du haut et du bas). Le rempart de l'enceinte dans cette partie de la ville
  • tracé du rempart Tranchée VI, structure 5 (figure 14. PI IV, photo du bas. P! V). Cette structure, avant le sondage interne réalisé en fin de campagne, se présentait sous la forme d'un amas de blocs de schiste non jointoyés, large de 2 m et sans agencement particulier si ce n'est
  • position supposée d'une tour intermédiaire (T) [Relevé et mise au net S.Hinguant], Lariboisière mmffmnmiuiuiMi m M m, u n/nunnnJTrrrrnmr,ê m NGF 130 H 129 F I G U R E 6 : Tranchee IV Stratigraphie GH (légende dans le texte) [ Releve S Hinguant et L.Gaubert; mise au net
  • S.Hinguant ] 9 1 I ca/i/outis FTGURE 11: Tranchée IV. Plan de la structure 2 (puits). [ Relevé S.Hinguant et L.Gaubert, mise au net S.Hinguant ] v mNGF G' H 135- : ; >s : : : : : : : : FIGURE 12: Tranchée IV. Coupe stratigraphique selon G'H' (parement interne du puits
  • /A uGUSII N r. s / /Caserne S t-Nicol; „ / H o t e l ' l e Châtélj/ fiSgapíí/iULTou PKTÍTAK fe u c h e s MAI COM» TI.IN< SAvicto nne J Place aux Arbres. :OLAS c u v u 0 1 2 3 4 5 6 F G 94_ L U FG 94.TTZ FIGURE 17 : Céramique, tranchées II et IV. 1 : Tranchée II
  • - Coupelle. 2 : Tranchée IV - Dépotoir ( couche 2 ). Tasse. 3 : Tranchée IV - Puits (St2). Petit pot à onguent. [ Dessins L.Gaubert] I FG 94.T.S S5 FIGURE 18 : Céramique, tranchées VI et IV. Au-dessus : tranchée VI (St. 5). • Au-dessous : tranchée IV : puits (St. 2). ™ [Dessins
  • : les villes du Duché de Bretagne aux X l V è et X V è siècles. Paris. LEGUAY J.P, NIERES C, 1987 ; Fougères, Ille-et-Vilaine. Atlas historique des villes de France. C.N.R.S. éd., Paris. Intéressant pour la cartographie chronologique de la ville PLANCHE IV Photo du haut
  • : tranchée IV. Rempart (st.3). Vue de l'extérieur du mur. Le démantèlement n'a concerné que le parement externe sur toute sa hauteur. Photo du bas : vue générale de la tranchée IV (en partie rebouchée). On devine le puits au premier plan. A l'arrière plan, la Place Lariboisière, 5 m ai
  • contrebas PLANCHE IV Photo du haut : tranchée IV Vue dans l'axe du rempart et stratigraphie perpendiculaire (vue vers le nord). Photo du bas : tranchée IV Parement interne du rempart encore en place. On note l'aspect grossier de la construction et le mortier orangé. PLANCHE photo
  • du haut : tranchée IV IV St. 2 (puits ?). Vue du dessus. On remarque la qualité du parement interne par opposition à l'extérieur de la structure Photo du bas : tranchée IV. St. 2. Relation avec la stratigraphie (coupe G'H', vue vers le nord). PLANCHE IV Photo du haut
RAP00268.pdf (SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). habitat de Kergroix. rapport de sauvetage urgent.)
  • II , n° 28 planche IV ) avec de nombreuses variantes en forme de bords,, de cols, en texture ê de pâte qui montre la continuité de ces formes à la période galloromaine précoce. la " jatte carénée " est aussi bien représentée( planche I n°7- E 506,planche~TT"n° 27~~- 31-35 E 508
  • ,E 509 ) Nous retrouvons également les formes romaines de la céramique gauloise indigène ( fonds de coupes en terre fine lissée grise et jaune ( planche IV n° 29-30 ),bord et partie de coupe en terre jaunâtre épaisse décorée de rainures internes et graphitée. G planche II n° 16 E
  • 507 ) L'on notera également une partie d'une petite écuelle dont la forme évoque la période de la céramique gallo-romaine sous les Flaviens et les Antonins ( 80 à 160 ap. J.C. ) ( planche IV n° 33 E 509 ) ainsi qu'un tesson de couvercle en pâte gris-beige à fort dégraissant
  • . ( planche IV n° 31-35 E 509 ) La poterie romaine : représentée par de nombreux tessons, mais très fragmentée ce qui rend, impossible la reconstitution des formes,l'on notera seulement des parties de cruches,d'amphores, dont une pointe ( planche II n° 17 ) en pâte blanc-jaunâtre,épaisse
RAP01673.pdf (QUIBERON (56). le Vivier. rapport de sauvetage urgent)
  • Bx Autorisation (n°, date) Intervention (début et fin) Années antérieures d'intervention. INTERVENTION Responsable ■ j84 04 P du 20 IV 1984 : 24 - 25 IV 1984 ! néant. Nature du gisement : Menhir Nature des découvertes effectuées.... : Lithique, Céramique Périodes
  • composaient ce calage, dont deux tiers de galets. Aucune trace de fosse n'a été décelée. - 3 - IV - Le matériel archéologique Quelques éclats de silex ont été recueillis en surface sur et en dehors du périmètre de fouille. Dans la couche, en position remaniée, sept éclats de
RAP00420.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II. nord-est du bourg. rapport de sondages réalisés en 1989 et 1990)
  • alignées après son effondrement 7 * Espace IV : Cette complexe et pièce probablement la apparaît plus comme la partie intéressante de ce la sondage. 6116 effet, la coupe de la tranchée de fondation du mur du XIX permis de constater importante (près de matériaux
  • pierres sont La fouille de ce niveau de destruction a permis de recueillir du matériel de la première moitié du iv*m siècle dont sigillée d'Argonne de mobilier plusieurs monnaies et un tesson de céramique (bol Chenet 320) décoré à la molette. Dans ce lot tardif, il
  • faut également signaler la présence de céramique à l'éponge. En tuiles, niveau dessous de ce niveau de tardif, recouvrant toute la surface de l'espace IV, de destruction, probablement iiiène du un lit nous indique le siècle, d'une longue pièce en partie
  • : Espace IV, Plaques d'enduits peints 11 * Espace V : Cet espace, très perturbé par la route, nous livre malgré sa très faible superficie un ensemble relativement complexe. En effet, sur une surface de moins d'l,5m de large, la fouille premier a mis en évidence trois murs (US.27), il
  • premier, se précédemment, rattache clôture au mur 25 l'espace qui, IV à comme l'est. nous l'avons Cette vu situation semblerait indiquer que ce dernier est postérieur aux murs 24 et 26. La D.794 nous empêche d'étudier la liaison entre les murs 24 et 25. La jonction
  • entre les murs 25 et 26 nous est, quant à elle, connue. L'angle formé, est très constitué de belles pierres d'angle s'entrecroisant, soigné. L'espace IV, aurait-il été volontairement réduit par la construction du mur 25 entraînant ainsi la suppression d'une partie du mur 26 et
  • construction, du mur tardif de l'espace IV, que des murs soignés utilisant le nord par le petit appareil cubique. L'espace XI est délimité au mur 38 d'encore moins bonne qualité, les blocs de pierres, de plus grande taille, semblant uniquement posés les uns à côté des autres. Le sol de la
  • première nous fois, permettre de : un véritable soi à du mortier, ( espaces dans VIII et reposant surIX) . un ou plusieurs seuils de oorte. des enduits parfois peints (espace IV). A la vue de des premiers éléments dont nous disposons, cette insula apparaît délà comme
  • en présence d'une riche villa urbaine, rien ne nous indiaue aue nous sommes en présence d'un seul édifice. Le vide sanitaire entre les espaces IV et VI pourrait se révéler être la limite entre deux 20 bâtiments différents. et IV, qui délimite ce quartier occuperait
  • apporter les réponses à ces cruestions- ANNEXE 1 : Sigillée d'Argonne décorée à Espace IV, IVème 2 : Estampille ATEIUS 3 : Estampille XANTHUS la molette siècle Fibule pénannulaire Espace XV, Echelle 1 IVème siècle 5 :Navette à ravauder Espace XV, IVème siècle
  • TABLE DES MATIERES : Introduction 1 Espace I 4 Espace II 5 Espace III 5 Espace IV 7 Espace V 11 Espace VI 13 Espace VII 13 Espace VIII 13 Espace IX 13 Espace X 14 Espace XI 14 Espace XII 14 Espace XIII 15 Espace XIV 15 Espace XV 18 Conclusion 19
RAP01360.pdf (CORSEUL (22). rectification de la rd 794. la Favrais/le Paradis. rapport de diagnostic)
  • tegiilae dans cette parcelle nous a incité à y réaliser un sondage sur toute la longueur de l'emprise. Secteur IV : Enfin, le dernier secteur se situe en face de l'usine de la source de SaintUriac installée à l'emplacement d'une nécropole du Vemc siècle avant Jésus-Christ. Il était
  • route crée au XX*™6 siècle. Le franchissement antique n'a pas été décelé. D'autre part, aucune structure n'a été mise au jour aux abords immédiats de cette voie antique. Les sondages II, III et IV n'ont aussi livrés aucune trace d'occupation. Dans le secteur III, les fragments de
  • RD.794 CORSEUL-DINAN 60 100 mètres 1 Ancienne voie romaine (Corseul - Le Mans) Corseul - Dinan (cadastre napoléonien XIX' _ SECTEUR IV RD.794 CORSEUL-DINAN 100 mètres
RAP01259.pdf (PLOUNÉVENTER (29). coatalec-kérilien. rapport de fouilles)
  • ; l'entrée se situait au Sud. A L'intérieur de ce rectangle une série de salles, en I I I , IV, V, VI, VII, VIII-IX, et une cour décentrée, située au Sud, entourée par des appentis en I et I I ; i l subsiste quelques incertitudes sur le détail de ce plan mais les grandes lignes soit
  • manière les salles IV et V se terminent au Sud par une galerie, une base de pilier est encore v i s i ble dans le prolongeaient du saur qui sépare les 2 salles. Le plan apparaît donc assez clairement; de l'extérieur on accédait à une petite cour bordée è l'E, au N et à L'W par un
  • portique rudimsntaire. De cette cour on pouvait passer daBs les diverses salles, un système de portes permettant l'accès de I I en VIII-IX, de V en VI-VII de V en IV , la seule inconnue étant l'entrée de la salle I I I . De la salle V on descend dans la salle IV par un petit escalier, 1
  • l'établissement était totalement rudimsntaire, car le sol de la salle V est bétonné solidement, et certaines portions de murs en V et IV conservent de l'enduit passé au fer sur le mur Nord. Dans les autres salles le col se composait de granit décomposé tassé. • 3 - Stratigraphie s
RAP01445.pdf ((56). arrondissements de Lorient et de Pontivy. rapport de prospection inventaire)
  • NGF ; 1 Ej 1, : 1I L§ LL l O Approximatives 2/ Zone _ I. |2_3i3_2_;. ; 3' 6 Ordonr-ée Ay I !—!—I LJ ||. □ |||. m/ Profondeur d'enfouissement cm/* □ IV / O / / '■ i l / Ordonnée 3y 1—!—i—:— • —: ' '* : ! DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : en surface
  • / Profondeur d'enfouissement Approximatives □ 2/ Zone □ |, ! □ ». I ! cm/* □ |||. □ IV / i5 "j ? ; O: O i C ?l / Ordonnée Ay I £ ' S iZ \ % I ; \Z, A .O / 1 Abscisse Ax \A Abscisse Bx \A>1 !__] ? ' 2_ 8 Oj / Ordonnée 3y : L l ^i 3>t^-i ^ l ? I 2,,
  • /* $ 1110/ Circonstance de la découverte ou motif du sauvetage : _ / $ 1120/ Sources : : $ 2010/ Nature des vestiges immobiliers : / f ..-/ $ 2020/ Nature des vestiges mobiliers : $ 2030/ Grande période chronologique : _V_.JC.eLfc: JP. iV\ ù $ 2040/ Attribution culturelle
  • $ 1060/ COORDONNÉES LAMEERT P-ecises 1. Abscisse Ax Ll i 'JLÀ ..._A -4 5 3 ^ g - ^1 S 7" i m/ Profondeur d'enfouissement Approximatives □ 2/ / Zone □ I, D II. !—!—I D cm/* D III. IV / Ordonnée Ay 1 Abscisse Bx I 1 11 : . i ; ; 1 / 1 / Ordonnée 3y ' i 1
  • : i__ ; I __! / Ordonnée 3y l 1 I □ ||. cm/* □ III. □ IV/ I?- ____ / !., I ! !—I /* il L_J, !±I_LL2J / Ordonnée Ay L_i___ ■ 1 Zone □ |. I—!—I—I DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : en surface Type : 1. plein air L_! État à la découverte : État actuel : 1, hors
  • : ! I Altitude NGF i ? ! i 1. I—i—I—I Ljj__J m/ Profondeur d'enfouissement Approximatives D 2/ Zone D |, D ||, cm/* D |||. D IV / L_-/ Ordonnée Ay \2- |3 ,3 i -^l, l3iO |Ol / 1 ! / ' /* 1 ■ / Ordonnée 3y i I I ! ! ? I—!—I—! / DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site
  • / COORDONNÉES LAMBERT Précises I i 1, Abscisse Ax cm L3LJ_J m/ Profondeur d'enfouissement Approximatives □ 2/ Zone □ |, □ I,. □ III. □ IV/ Ordonnée Av : Abscisse Bx L_J ? i I / Ordonnée 3y I i i ! L i ! I—I /* ! DOCUMENTATION en surface LJ 1, $ 1070/ Nature du site
  • / COORDONNÉES LAMBERT \A Abscisse Bx I .. Sectionis) et parcelle(s) : $ 1050/ POSITION TOPOGRAPHIQUE Abscisse Ax -r -/• Kf Précises i 1. Z_ "Y ÀO - AA cm / L^Ll^J m/ Profondeur d'enfouissement D 2/ Approximatives D |, Zone D I □ III. □ IV/ ! i3 j, 2_ :C7 i Oi
  • / L_L±_J _L _1..
  • / COORDONNÉES LAMBERT Précises Sf _.Y N _L ^> ^* et parcelle(s) : m/ Profondeur a enfouissement i—!—I—! cm/* i Approximatives 1. D Abscisse Ax l_L_L_Li, [ OIGJOJ / Ordonr-ee Ay __ |__ L_L l Abscisse Bx ! 1 • Z:ne 2/ EU G D II. III. D IV / l, L_ui____ / —1—i
  • □ II. III. cm/* C IV./ Ordonr-èe Ay l Abscisse Bx 1 1 : ; i ! 1 en surface d 1, ! / Ordonnée 3y i 1 ! ; !7 i ! ! ! /* \ DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type: plein air _3 1. exceptionnel conservé 1, § 1080/ Degré de protection : $ 1090
  • / LO-L-lJ / I $ 1000/ RÉFÉRENCE INSEE $ 1040/ CADASTRE Auteur L_1—î_J/ Ordonnée 3y i 1 ! ' I i □ ||. I I □ III. cm/* □ IV / i /* I DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type : plein air K' 1. État à la découverte : État actuel : O en surface 1, grotte ou
  • / D D II. LJ III, IV / |£.3,3|-^[, |O ,0 |O!/ — DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type: plein air Si hors du soi 1, D grotte ou abri 1. État à la découverte : État actuel : Q en surface exceptionnel conservé structuré I 1, 13 1, 1, prairie LJ Degré
  • d'enfouissement D 2/ Approximatives 1. l2 1/ Ordonnée Ay \2> 1 3> i3> 3 1 iÇ_PJ / ! Ordonnée 3y Z ,3,3>,3! Zone D |, D L j L D H, cm /* □ IV .0 ! / |X, 4 ■£>!/' 1 ; 7 -Y 1$ DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : en surface Type : S! plein air Degré de protection
  • «.i3JaJL_C^_ J m / Profondeur d'enfouissement L STl. Précises 1 I Altitude NGF $ 1060/ COORDONNÉES LAMEERT Abscisse Ax Section(s) et parcelle(s) : Approximatives □ 2/ Ordonr-èe Ay i / Ordonnée 3y i, Zone □ I cm □ m. □ H. r □ iv/ L^d 33 rd I, l^LlJoiPj / : 1 i 1 L I I
  • I I m / Profondeur d'enfouissement :—! ; 1—I—I—! ; i ! □ ||. ! I cm/* □ |||, D IV / /* DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type : en surface plein air ^ 1. État à la découverte : État actuel : grotte ou abri □ 2. exceptionnel conservé $ 1080/ Degré de
  • Département : £t_Q ..E-_g> l H $ 1020/ RÉFÉRENCES ADMINISTRATIVES $ 1040/ CADASTRE 5i\ tLfJU LOjjJ / l INSEE Organisme Zone □ I, D II, cm/* □ III, □ IV/ I ! / Ordonnée 3y 1 ! ; ! 1 ; ' : : ! /* DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type : en surface plein air K
  • . ^ i ? I, □ II, □ III, D IV / LEJ O '0 l / LjVOjgJ /* DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type: plein air État actuel : grotte ou abri I 1, Etat à la découverte : exceptionnel conservé $ 1080/ Degré de protection : $ 1090/ Occupation du sol : hors du sol □ 2
  • . . : ! Nature du site : en surface d Type: S?! Zone □ I, □ D II, I cm ||(, r □ IV/' .3 , 3 ,W [ ? lc?i QjO! / ! ! ! l ; I—!—I—I /* _1^J / Ordonr-èe Ay LP L j m/ Profondeur d'enfouissement ! / Ordonnée By i DOCUMENTATION $ 1070/ plein air État actuel : exceptionnel
  • d'enfouissement ! / Ordonnée 3y ! 3 ! 1 2/ Zone □ I, [gj, |3,2 ..Q| / ! L I I ! I /* □ 11. i D i cm /* III. D IV DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type: en surface LJ 1, plein air \£i 1. État à la découverte : État actuel : grotte ou abri I—I 2. exceptionnel I I 1
RAP03727 (QUIMPER (29). Kerjaouen IV, tranche 2. Rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). Kerjaouen IV, tranche 2. Rapport de diagnostic
  • Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Diagnostic a rchéologique Kerjaouen IV, tranche 2 sous la direction de Inrap Grand Ouest Mai 2019 diagnostic, © S. Le Forestier Marion Lemée Quimper, Kerjaouen IV, tranche 2 - Parcelles BA.179
  • état des quelques bouleversements récents du terroir agricole, notamment lors du dernier remembrement de la seconde moitié du XXe siècle. Rapport final d’opération Mobilier Outillage lithique et métallique, céramique, terre cuite Kerjaouen IV - tranche 2, Quimper, Finistère
  • Rapport de Diagnostic Kerjaouen IV, tranche 2 Diagnostic archéologique Rapport d’opération Quimper, Finistère Kerjaouen IV, tranche 2 sous la responsabilité de Vérane Brisotto Richard Delage Emeline Le Goff Théophane Nicolas Caroline Dulou Solenn Le Forestier Serge Mentele
  • . 02 23 36 00 40 ; grand-ouest@inrap.fr Mai 2019 2 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 5 Fiche signalétique de l’opération 6 Mots-clefs des thesaurus
  • Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 6 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 Fiche signalétique de l’opération Localisation Région Bretagne Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Propriété
  • privée Organisme de rattachement Inrap Grand Ouest 37 Rue du Bignon, CS67737 35577 Cesson-Sévigné Cedex Département Finistère (29) Proprietaire du terrain Commune Kerjaouen IV - Tranche 1 Mmes Le Lay, Quintin, Kernevez, Puech, Le Foch, Gourmelin, Rannou Mrs Puech, Rannou
  • métallique Palynologie An. de céramique An. lithique Aca. des données Numismatique Conservation Restauration 8 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 Intervenants Intervenants scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques
  • repérés à l’extérieur de ces enclos emboîtés. A l’est, elles se trouvent dans un espace dont les limites restent incertaines. Elles sont datées entre le IIe 10 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 et le IIIe siècles (Roy 2008). Au sud de
  • , 186p, 188, 307, 311, 312, 728p 0 500 1000 Fig.1 - Localisation de l’emprise du diagnostic sur la carte IGN au 25 000e © Infoterre (DAO : M. Lemée) 1500 2000 2500 m Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 309 310 312 Fig.2
  • - Localisation de l’emprise du diagnostic sur le cadastre actuel. (© cadastre.gouv.fr, DAO : M. Lemée) Kerjaouen IV - Tranche 1 Kerjaouen IV - Tranche 2 100 101 99 170 171 174 179 313 311 188 187 185 184 182 180 629 628 630 627 626 728 186 189 307 190 0 306 100 302
  • 200 m 12 I. Données administratives, scientifiques et techniques Arrêté de prescription 13 14 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 I. Données administratives, scientifiques et techniques 15 16 Inrap · Rapport de diagnostic
  • Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 I. Données administratives, scientifiques et techniques Projet scientifique d’intervention 17 18 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 I. Données administratives, scientifiques et techniques
  • 19 20 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 Arrêté de désignation du responsable scientifique II. Résultats 24 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 II. Résultats 25 1. Présentation de
  • parcelles déjà construites pour partie, ce qui avait donné lieu à deux opérations de diagnostic en 2002 (Villard 2002) et en 2008 (Roy 2008). Les résultats positifs de ces trois opérations ont conduit à la prescription du diagnostic de Kerjaouen IV. Des traces d’occupation remontant au
  • Néolithique et s’étalant jusqu’au Moyen- 26 Inrap · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 âge avaient été repérées, dont une partie se développe en direction des parcelles aujourd’hui touchées par le projet d’aménagement. Chaque tranche fait l’objet d’un
  • . Deux rapports identiques sont donc remis aux Services de l’Etat, dont seule la partie Administrative diffère. 1.2 Le cadre géographique et topographique Fig.4 - Localisation du diagnostic Kerjaouen IV dans son contexte topographique (DAO : M. Lemée) Les terrains concernés par
  • l’opération se trouvent sur le plateau d’ErguéArmel, qui surplombe au nord le Jet, affluent de l’Odet, et au sud la vallée du Quinquis (Fig. 4). Localisation du diagnostic de Kerjaouen IV Localisation du diagnostic de Kerjaouen IV, tranche 2 Localisation du diagnostic de Kerjaouen IV
  • exemple, la parcelle I.313 se trouve sur le versant le II. Résultats 27 Fig.5 - Localisation des parcelles à diagnostiquer dans leur contexte topographique (DAO : M. Lemée) 0 250 500 750 1000 m Echelle : 1/15000e Kerjaouen IV, Tranche 2 Kerjaouen IV, Tranche 1 plus abrupt
  • · Rapport de diagnostic Quimper (Finistère) - Kerjaouen IV - Tranche 1 Fig.6 - Environnement géologique du diagnostic de Quimper Kerjaouen IV © BRGM X FzC (DAO : M. Lemée) Remblais : formations anthropiques Localisation du diagnostic Quimper - Kerjaouen IV Dépôts fluviatiles et
  • d’évaluer l’ancienneté des structures dans ces parcelles selon qu’elles recoupent ou sont recouvertes par l’un ou les deux niveaux d’interface. (DAO : M. Lemée) Le diagnostic de Quimper Kerjaouen IV se situe en secteur péri-urbain, dans la zone archéologique sensible du plateau d’Ergué