Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

975 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02046.pdf (PAIMPONT (35). paléosidérurgie diachronique du massif de Paimpont. le vert pignon III : découverte de fours métallurgiques en activité autour du XVe siècle. rapport de prospection thématique avec sondages)
  • : Database used Calibration Database Editorial Comment Stuiver, M., van der Plicht, H., 1998, Radiocarbon 40(3), pxii-xiii INTCAL98 Radiocarbon Age Calibration Stuiver, M., et. al., 1998, Radiocarbon 4 0(3), pi 04 1 -1083 M athematics A Simplified Approach to Calibrating C14 Dates Talma
  • 2200 850 800 750 700 650 600 Cal BC 500 550 450 400 350 Re ferences : Database used Calibration Database Editorial Comment Stuiver, M., van der Plicht, H., 1998, Radiocarbon 40 (3 ), pxii-xiii INTCA L98 Radiocarbon Age Calibration Stuiver, M., et. al., 1 998, Rad iocarbon
  • 280 to 240 (Cal BP 2230 to 2190) Intercept data Intercept of radiocarbon âge with calibration curve: 1 Sigma calibrated resuit: (68% probability) Cal BC 400 (Cal BP 2350) Cal BC 520 to 390 (Cal BP 2460 to 2340) Re ferences : Da tabase used Calibration Database Editorial Comment
  • Stuiver, M., van der Plicht, H., 1998, Radiocarbon 40(3), pxii-xiii INTCAL98 Radiocarbon Age Calibration Stuiver, M., et. al., 1998, Radiocarbon 4 0(3), pl 04 1 -1 0 83 M athematics A Simpllfied Approach to Calib rating C14 Dates Talma, A. S., Vogel, J. C, 1993, Radiocarbon 3 5(2
  • will occur as shown by the two 1 sigma ranges which Database used occur from sections going outside of a similar "box" which would be drawn at the Intcal 98 Calibration Database 1 sigma limits. Editorial Comment Références for the calibration data Stuiver, M., van der Plicht, H., 1998
RAP00321.pdf (LA CHAPELLE DES FOUGERETZ (35). le Bas Plessis. rapport de sauvetage urgent.)
  • , Ancient gems from the collection of Burton Y.Berry, Indiana,1969. -Brandt,1912- E.Brandt, Antike Gemmen In deutschen Sammlungen.Bd.1 Staatliche Münzsammlung Hünchen. Teil 3. Gemmen und Glaspasten der romischen Kaiserzeit, Prestel,München,1972. -Bréhier,1903= L.Bréhier, Les colonies
  • Pasteur et les scènes pastorales dans la sculpture funéraire des Chrétiens, Mélanges d'archéologie et d'histoire, t V,1885,p 161-180. -Hägen,1937= U.Hagen, Kaiserzeitlichen Gagatarbeiten aus der rheinischen Germanien,Bonner Jahrbücher,124,1937,p 77-144. - Henig,1974= M.Henig
  • , vol III,1934,p 10-16. -Leynaud,1922= Hgr.Leynaud,Les catacombes africaines.Sousse-Hadrumète,Alger , 1922. -Martigny,1862= J.A Martigny, Etude archéologique sur l'agneau et le Bon Pasteur.Annales de l'Académie de Macon,t V,1862,p 44-128 et 129-145. -Noll,1963=.R.Noll, Das
  • ronerzeitliche Gräberfeld von Salurn, Innsbruck,1963 , (Archäologische Forschungen in Tirol ,11). - R.C.H.M,1962= Royal Commission of Historical'Monuments »Eburacura.Roman York, London, H.M.S.O ,1962. - de Ridder,1911= A.do Ridder, Collection da Clercq ,VIl(ii) Pierres gravées, Paris,1911
RAP00785.pdf (QUIBERON (56). Goulvars. rapport de sondage)
  • -CONCLUSION ANNEXE 1 :1ES VESTIGES OSSEUX. I- INTRODUCTION Monsieur Der Krikorian a le projet de construire un parc aquatique de loisir ,T AqualaiV k,au lieu-dit Goulvars en Quiberon (Morbihan)(fig 1).Ce projet affectant une zone archéologique sensible il fut nécessaire d'effectuer
  • , Ministère de la Culture et de la Communication, tous les moyens financiers et matériels nécessaires. Ainsi M. Der Krikorian s'est engagé à verser 59.780 F à l'A.F.A.N. destinés au recrutement de deux vacataires scientifiques ainsi qu'aux frais de fonctionnement pendant la durée de
  • 13S 020 Commune Quiberon Lieudit Goulvars 50 m Quiberon :* GOULVARS* 1987 IMPLANTATION mSmj zon es DES de TRANCHEES DE vestiges archéologiques SONDAGE Cadastre 1970 : parcelles sondées AS 13,14,15,16,17,13,25 CM Der Krikorian propriétaire) ,AS 6,25 (sur demande de
  • M Der Krikorian et avec les autorisation respectives de Mme Mariou et de Mme Car iou). L'ensemble des parcelles représentent une superficie de près de 3 hectare?, B-ENVIRONNEMENT ARCHE0L0GI QUE Les vestiges archéologiques et les indices archéologiques près de la. zone à
RAP01331.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • lafit und die das Tiefenwachsrum der Getreidewurzeln ® wirkungsvoll bremst. Die vergleichsweise lockere, humose feinporige Grabenfullung © versorgt dagegen die Wurzeln in ihrem fonschreicenden Wachstum mit ausreichend gespeichener Feuchtigkeit und laftt sie in der Grabenmitte
  • . Uber der ungestôrten, kargen Schotterschicht © und ihrer dùnnen Humusauflage © bleibt das Hôhenwachstum des Getreides © am stàrksten zuriick. Nicht selten werden von hier bis zu den Kopfen der positiven Merkmale © 30 bis 50 cm Hôhenunterschied gemessen. Der Bôschungswinkel des
  • =oo{ oM il m .D OQC .o Abb. 25 Vereinfachtes Modell zur Erlàuterung der positiver) Bewuchsmerkmale A Besonders tiefer V-fôrmiger Graben. Nur eine dùnne Humusdecke © liegt ùber der festgebackenen, groben Schotterschicht ©, die eingedrungenes Niederschlagswasser rasch versickern
  • ungestort auf maximale Tiefe © wachsen. Nur don erreichen dieWurzeln mit ihren Spitzen auch dasjenige Niveau der im Fortgang des Friihsommers abgesunkenen Bodenfeuchte ©, die den so begunstigten Pflanzen optimales Hôhenwachstum und spàtere Fruchtreife mit làngerem Griin © ermôglicht
  • antiken Grabens ® bestimmt in einer Ubergangszone den Anstieg der Wurzeltiefe und damit auch die Fig.9 La formation des anomalies phytologiques (d'après Otto Brasch, Luftbildarchàologie in Suddeutschland, 1983) n Mais, ce schéma ne permet pas d'expliquer entièrement les variations
RAP00548.pdf (ARZON (56). carte archéologique sur er lannic. rapport de prospection inventaire)
  • de l'île de Gavrinis au Nord, de la pointe de Penbert au Sud, de l'île de la Jument à l'Est et de la pointe de l'île Longue à l'Ouest (Fig. 2). L'île dEr Lannic (Petite Lande) est cadastrée sur la section H n° 166 pour une surface de 80 ares. Les coordonnées Lambert sont les
  • le niveau marin ne dépasse pas les cinq mètres aux plus basses marées. L'île dEr Lannic était donc reliée au continent par le Sud comme nous le verrons plus loin. Le site mégalithique, situé sur le côté Sud-Est de l'ilôt et au trois-quart immergé, a fait l'objet d'une révision
  • le Sud de l'île. L'île n'est accessible que par petites embarcations ou zodiacs. Fig. 1 : Situation géographique du site d'Er Lannic. Fig. 2 : Plan de situation au 1/25000 HISTORIQUE : C'est en Août 1866 que G. de Closmadeuc découvre le site mégalithique dEr Lannic. Il
  • - p8-17. GIOT, P.R., L'HELGOUACH, J, MONNIER J.L., 1979 - Préhistoire de la Bretagne. Editions Ouest France - 444 p. HEUDIER, 1943 - Le monument dEr Lannic. BSPM 1943-45. p 144-149 LE CLOIREC, R., 1985 - Le décor "au bigorneau" de la céramique dEr Lannic. BSPM 1985. Tome 112-p99-100
RAP00476.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de sauvetage urgent)
  • ), Kulturgescheschichte Schwedens.......von den ältesten Zeiten bis zum elften Jahrhundert nach Christus, Leipzig, 1906, 540 fig. MULLER-WILLE Ein Exkurs Fundmaterial in Haithabu. M. (1978) Das Schiffsgrab von der Ile de Groix (Bretagne) zum ' 'Bcotkammergrab von Haithabu", Das archäologische III der
  • terrain: pierriers, dépressions, talus et broussai11es pers i stantes. BIBLIOGRAPHIE: BAHR J. K. (1850) Die Gräber der Liven ein Beitrag zur nordischen Alterthumskunde und Geschichte, 1850, pl.XVI, n° 6, 7 et 8. CHATELLIER P. (du), LE PONTOIS L. (1908) La sépulture Scandinave à barque
RAP00429.pdf (CORSEUL (22). le champ Mulon. rapport de fouille ancienne)
  • relation avec le foyer 2 mis au jour, l'an der- nier, 3 m plus au sud-est. Enire les PM 8 et 10, niveau 20, on a étendu, à l'époque de Claude sans aucun doute, une pierraille de micaschiste (épaisseur : 0,10 m) sur une longueur de 2 m : elle recouvrait plu3 à l'est le foyer 2. Le mur
  • (rouge, bleu, jaune", vert, f Les r.enuj d< ou des xroadi . h-arao' ;. l'ois Que nous trouvons ce type de peinture sur ce site (l)# * 4^ '|*»
RAP00159.pdf (BERNÉ (56). forêt domaniale de Pont-Calleck. rapport de sauvetage urgent.)
  • façade Sud de la cons- Pigure truction présente un seuil et une entrée d'1,00 m de large. En plan der fioultleM 1978 face de l'entrée et au centre se trouve un foyer carré encavé de 0,50 m de côté sur 0,10 m de profondeur. La fouille de l'intérieur Photographie n°S a livré du
  • : - /lu j /NR / Hypso inf : - /lu ; /NR Conversion NGF : NR = H ypso sup. = Hypso inf. = Nature : fragment de poterie commune micacée. Observations : d Sondage Pilote Ce mobilier est mis aveo la beit n CHANTIER 56 ig t N» sac 78 DA TE ' Couche : M *r>r. n
RAP01084.pdf (PLOVAN (29). Kergalan. rapport de fouille programmée)
  • à Hallégouet, da la Faouité des Lettres de Brest La l o g e a n t des a t - g i ? l r e s s ' e s t e f f e c t u é dans l e a locaux de L. Colonie da fsoancea "l'Pygiène p: r 1*1 xample", grâce à X* ai »¿Illa -uteri a -tion d® son Directeur • oaaieur Robin, e t set 1 survalll
  • c e t t e .hypothèse é t a i t erronnée. uéroalei.»ant 4 » .Notre fouille re der tr'i-ïvoii a c o n s i s t é à c h o i s i r 1*emplacement de 1« f o u i l l e , «en .^¡rcours.fit la parcelle pour duteriainer la zcue la lu© riche en s i l e x . Chaque s i l e x rencontré
  • constituée P l u t ô t de gravier® û f -, essai p e t i t e dimension. tins cou e lie de s-.ble fin recouvre c e t t e fpraetion, X«áp sseur .ont at,ialle ou t-o- ¿sse- guètè un© fuoriintaia« de centi «êtres de puisi-.inoe, il.-ns 1- section e s t da sondage 01, oi Of ¡i re i
  • t i e du aubstratuxu ô t i t constituée d'un ; . é l , ; d a «ubo© a t da graviers. C o u v r e n t c. t t a c o u c h e d e t e r r a ml&ê de s a b l e e t da pe- t i t s g r e v i e r ® , so t r o u v e u n n l v e - u d e g a l e t s d'hase».grenûaa dLue ut n t qu'on
  • encore un® f o i s 1' bse: c. éi g l e t s qui nouo f a i t panser que c e t t s butte est a r t i f i c i e l l e , dut argueset bien- ,ince n'eat appuyé que p r 1' p r senepenser en K et à âa petite r« constituant i do p e t i t s a n s s i f t da « a l e t a , f disant t; a q u
  • s en 01} L10' u t i i 1 í -, g© 1 i tdl que Äffe u for et o tu-' cocente OC et Ot*' l e 8 are o e 1-t t r i r-.piuo fouille pour les artériel du empia- pe i e t récolté da i f a i r e uni. io y o ,o;z pr-.jioo Le l'inuustria de Ker,., laß» én ce qui concome
  • possible de ci l i m i t e r l i point riode da a i t e uvee une cert io Xoboro- au l e ir troveil» t l t l o n dea s i l e x dé,.e lo p ree...le n* f t o l t p effectué ,je le plus ,.r" i s l o n . ha présence d'un ai o ro l i ti i Q gè omét ri que là. . 3* ìli co. o ì
  • poursuite de 1* tuda systda. ti-.ua de® industries épipaléol i t n i q u a s da l a ré-ion da ; ; iov a. 0©i..;asncée par l e s r casa ges do surf, oe e f f e c t u é s par r I . Barrou, s e t te '.'tues s ' e s t pro- longés p ..r de aca.Vfel.ias prvs.-..-estions, écadonnées dopais
  • f o u i l l e s da i f f ® à KiSfijalm e été l'une dea plus passioan©nte«. Contisi t o a s q u e JL l e s s t gi- i r e s qui y ont p- r t i c i p é 1' iont r e s s e n t i de oette liianidre, e t qu'ils :a*autorlssnt à remercier en leur aoájtous OviUì -vitti ont p s m l s
  • - .-sontre le proi^ifcifcw'.nt de cette fosse, recoupó«.. p? r une structure si rullare, après son r» pli ce.- gc. Les g le ti., netta ont orientés une peu te cor -es;.on-ont i jmrol da cette seconde Ut •• e 1 coupe B*C*, que l'on retrouve û*- illeurs dnns a.8» montre k son
RAP00113.pdf (QUIMPER (29). Locmaria. 20, venelle des Potiers. rapport de sauvetage urgent.)
  • semble-t'il vraiment nue vers la fin dv 1er siècle ). -49 BIBLIOGRAPHIE ALAHCAO (J.), DELGADO (M.), MAYET (F.), MOUTINHO-ALARCAO (A.), DA PONTE (S.), 1976: Fouilles de Conimbrirra, VI: Céramioues diverses et verre Mission Archéologique Française au Portugal, Musee Monographique
  • .), 1960: Römische Gläser aus Vindonissa, Veröffentlichungen der Gesellschaft Pro Vindonissa, 1960, Band IV, réédition revue et corrigée, Basel 1980, 100 p., 22 pl. BRENOT (C.), DEYTS (S.), JOUBEAUX (H.), LEJEUNE (M.), POULAIN (T.), 1 9 8 2 : La nécropole gallo-romaine des Bolards
  • d'un » M ^ l i l r t d . la livra, 118 • « . ) . Verre bleu-vert tranaparent excellente qualité, pas de bullea. n » ; . c o u p a ISINOS n'Jb (C3/86, CK 2
  • la faca internet panae polla par tracte réchauffage aur la faca externe. Varra bleuti tranaparant da bonna qualité. n'3 . coupa I S I H O S n'J (b T) (17/02/86, coucha 1) Patlt fragaent, probablement da la forae droita d'Ia J . Trac»» da aeulage aur livra at faca lntarna
  • ; faca axtarna côtelée polla par Varra verdltre tranaparant da bonna n"t • gobelet Petit fragaant ISIHOS de pana« Décor de " b o u t o n » probable da la da l o t u s " valve n *5 . flacon Lèvre complète n'JI d'un (17/02/86, coucha gobelet dsne un rilet; du moule
  • . Verre et » o r c t la 28a flacon da de col (deux flacon avec ta 1 es. R e s t i t u t i o n Fragment de lèvre dfftée d ' u n e vera lucide, gobelet de livra n'9 . tassa de t y p e vert par ISINGS brune) transparent avec bulles, "1 . terre l'aaorca avec de
  • transparent ? de g o b e l e t forte uaura F r a g a a n t da n* et c o l d ' u n anae. Verre a*8 - bleu-vert resserrement à symétrie, t par le g o u l o t . D e s t i t u t i o n Fragaant bleuté d' ISINGS r i e u r et b i s e a u du recollant) d'un petit IS1NGS n"28a
  • repli Inférieure • plat Fragment pondre da d'un (3I/OVH6. aucun .1« se:. Ir.fnrn I un tr«mpareat. niveau superficiel remanié) .tr: 1 ' .• • I é ri eur , i r r à g u l w r e bleuté d» fines ?). Probablement et assymétr1qur. -.«nn» qualité. . e présente de tr.ee
RAP01959.pdf (PAIMPONT (35). "Trécélien". métallurgie de réduction directe du minerai de fer en fôret de Brécélien au XIVe - XVIe siècles. rapport de sondage dans le cadre de la prospection thématique)
RAP00282.pdf (VANNES (56). rue Alexandre le Pontois. rapport de sauvetage urgent.)
  • prises à partir de deux points de référence : - pour les longueurs, un point A est matérialisé par la limite Nord de la tDur Joliette. Le changement de structure du mur rend ce point évident. - pour les hauteurs, le sommet du rempart, soit la der- nière assise du parapet qui
RAP00019.pdf (MUR-DE-BRETAGNE (22). coet-correc. rapport de sauvetage programmé)
  • gravats. ; après netto- . La cAolx en ¿chute dam, les éboulli,. . Manque de tâcheron qui couronnait et date le monument, retAouvee (1909) AUA le &ocle du calvaire. brille Enlèvement mécanique, der blocs anclen du monument. Vue générale du dépeçage ouest, erratiques au
  • de base (2 stader successifs dégagement). da » chambre Vue de détail de la paroi nord à hauteur de N. Le pilier S effondré sur le pavage à l'intérieur de la chambre. L'extrémité Est de la chambre à deux stades du décapage : - blocage de pierrailles surmontant le pavage au
RAP00395.pdf (SAINT-MALO (35). la cité d'Alet, rapport de fouille programmée)
  • Illustrations oui Photographies légendéej -oui .CENTRE RE JIG NAL ARC ; I . ; IGU£ D ALEX Fort da la Cité 3 5 4 0 0 SAINT MALQ Le S; JïliK tfiQIUfM, /.aCHLvlOOI C , j*/AL? (.,e." ./.:.) d-écii® se rapport dee fouille® A.LET' i teas les orgeaieae» «t â toutes lea pereeaae» qui
  • chantier lui-sine que ûmm le Labe« ratclre du Ce. ;;#â#A ©ai etflesee«f»t collafeerl aux fouillée srcfclclcglfue». d«AL¿f I » • » • • • » » » » - Ä r : S ' « ! Brigitte Alh.« BCULu. m m b t M U M ü fvea Sß01Sil das BiSf il Cretraaé ShUì-j-Uvì xr'is «jr^uerite iLOl Laureat ii-Qü
  • -tructure « entre ces deux typas de stratigraphies ; on n'a < u y s»c< er pour ce» raisons de sécurité , ar crainte a*éboule? eat de ce mur« : •..a ; »ut analyser le contenu der différent", couche.; natation* en vue de leur couche 1 , ; r.ii beaucoup de testons moaarne© , contenait
  • les travaux d déblai oat 'eatraiaé l*«ttlèv«»iteat de ©ouches f.allo-r©jsalii## de cette période» «a coucha 5 fournit uaa liait« postérieur« à la destruction da la viitii-'-urdlv ôm W K 9 siècle $ «a effet on retrouve , à 1*intérieur de ce ailse édifice , une fo ¿»e contenant une
  • autre .-tructure rectangulaire dont la base est décorée da lignea de briques» v - un mur , orienté dord- ud t de l'édifice II , eul 1* SE pierre*. r : ent fut retrouvé (Cf hoto re h i e ) . ctuellu at il e;»t arasé ï.- « > H i t * 0 - un sa,-ierressent ••;alio-ro- «in d'un® structure
  • a p o r t e u n e r e m a r q u a b l e coa» f i r & e t i o » da c e t > v ne;rent. cottb« > •••••>« t p o s t é r i e u r e à an J.c, ; o r , la t r a n c h é e 51 est p o s t é r i e u r e à le coucha 3 • G» sait donc aln.?i sue l'édifice II fut cons» ,: truit après 3> ap J*C
  • , forcent oint cíe a ceaaiter un seul píen et une c.culc coupe «tram tigr&phique* n y a surtout »eatia au jour IHaportaste- s ub-truc ti©»» da 1 * é d i f i c e f » déjà d.'celé en ;.•< . a e constat; qu'il m pro long* plus A 1* -st et plus au ud . Un soi , en mortier de ' uileau bien
RAP02283.pdf (BAUD (56). Kervin. un camp militaire romain ? dfs de diagnostic)
  • - Bretagne) Un camp militaire romain ? Dates d'intervention : 09.01.07 - 22.01.07 N° de prescription : 2006/008 N° de projet INRAP : DA 05 0137 01 INRAP Direction interrégionale Grand-Ouest : 37, rue du Bignon, CS 67737, 35577 Cesson-Sévig HZ FICHE SIGNALETIQUE Département : Morbihan
  • structuration interne apparemment légère sont autant de points qui rapprochent cet ensemble des exemples connus de fortins romains en terre. Celui de Bad Homburg vor der Hôhe (Hesse, Allemagne) est à ce titre un modèle du genre et l'aspect comme l'organisation spatiale du site de Kervin
  • pourrait fort bien s'en inspirer, à l'exception des tours ici sur poteaux et en position interne (fig. 21) (Reddé et al, 2006, p. 209 et fig. 211). Fig. 21 - Bad Homburg vor der Hôhe/La Saalburg. Fortin en terre et en bois. Plan des structures fouillées et plan d'interprétation (dans