Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3777 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00667.pdf (GUENGAT (29). Kervouster. rapport de fouille programmée)
  • b a) çarré_A_l_ - g r a t t o i r a t y p i que - c o u t e a u à dos naturel - encoche - den t i c u l é s - pointe pédonculée - biface sur - biface nucleiforme (?) éclat .. - éclats 35 - éclats - éclat de t a i l l e d'avivage et de r e t o u c h e de
  • éclats tronqués 2 po i n te (?) 1 encoches 5 den t i c u l é s 2 ébauche de b i f a c e sur bloc éclats 1 21 nucleus i nformes 3 nucleus divers 1 éclats de t a i l l e ou de r e t o u c h e débris 110 947 b) çarré_C_l encoches 3 éclats 16 éclats de t
  • nucleus ou de r e t o u c h e . 107 4 ( dont informes 1981 débris g) racloirs çarré_B_3 simples concaves 2 burin 1 c o u t e a u à dos 1 den t i c u l é s 2 éclats nucleus 16 informes 4 1 en q u a r t z ) éclats de t a i l l e ou de r e t o u c h e .... 209
  • Directionfiela Circonscription £es Antiquités Prêhistorigues (Je BRETAGNE J . L . MON NIER + + + + RAPPORT SUR DU S C I E N T I F I Q U E LA GISEMENT F O U I L L E DE GUENGAT KERVOUSTER ( 2 9 ) + + + + J U I L L E T 1976 I - 1) INTRODUCTION Situation du g
  • i s e m e n t Le s i t e du m o u l i n de K e r v o u s t e r du même nom e t ( " Kervouster environ 4 km au N o r d - O u e s t du bourg (fig. 4 hectares d o u c e , au c o n f l u e n t déchets principal, dispersés 2) la utilisée Rappel plus 3a à 3f viatile de
  • a s été l a base de l a couche 2b de d é c h e t s . couche flu- loessique le profi] - retouchés variations. forme de g r o s n u c l e u s , cendreuses e t La à un Mo us t é r i en de nombre d ' o u t i l s me, de t r a î n é e s couches un s a b l e L'origine
  • appartenir et argileuse bas l e s comme une profondeur, petit pas de d i s t i n g u e r que l e p l u s ou moins s t é r i l e s . comme p r o b a b 1 e . semblait effectuée. à peine se p r é s e n t a i e n t de précédentes été en p l a c e , de l ' i n d u s t r i e
  • . Mais La quartzite montré en i n d u s t r i e . de n i v e a u x encore recueillie vers outre fréquents, n'avait avait une couche 2 a très éclats fragmentées. deux m è t r e s d'occupation, repéré des du se r e n c o n t r a n t 1974 aucune f o u i l l e
  • couche 2 a p p a r a i s s a i t ne p e r m e t t a i t moins La couche 2b (10 cm) é t a i t vers . En des campagnes de f o u i l l e s pas s e u l e m e n t contenant tradition livré paléolithique tertiaire , sablo-argileuses, l'industrie labours est compacte e t 4
  • , a t t e i n t e De nombreux du s i l e x se t r o u v a i t de n i v e a u x 2). en r e m p l a c e m e n t Le sondage e n t r e p r i s et (fig. pente à deux m i c a s ) . l'été en é c l a t s . soient 48, (granité des r é s u l t a t s 1) 47 e t granitique
  • forme ment n ' é t a i t gisement un v e r s a n t en dans l e s habitat probablement Avant Le v e r s a n t opposé, à l ' O u e s t d'un est 1). parcelles sur l a commune du J u c h , o n t présence sous l a riche le b i e n que l e s é c l a t s d'âge (couche
  • se t r o u v e affleurent sur Le sous s o l lustré brut sur Il dans l e s de deux r u i s s e a u x de t a i l l e champs s i t u é s matière Izella commune de G u e n g a t , à ZA du c a d a s t r e . zone. ferme de K e r v o u s t e r auprès , sur l a section
  • supposer se t r o u v e ) sur e n v i r o n les (ou K e r m o u s t e r ) de l a d ' e n bas " s'étend et (rappel) d'une de t a i l l e , Un encluavait L'excavation rendre plus le terrain longue ouverte en 1974 d û t ê t r e aux c u l t u r e s . durée fut
  • entreprise La l o c a t i o n de q u e l q u e s n ô t r e s tation d'un abri bonnes conditions. épaisse talus métallique étalée sur suite champ, sur proprement 9 mètres Le n i v e a u une p l u s dite, carrés, grande découverte était creusée dans il pourrait l
  • ' e a u ou t o u t des b l o c s d'un simplement de q u a r t z i t e 3 ) Campagne de l a poursuivre Guillaume et ces 47, TYMEN q u i se j o i n d r e Mlle - M. Mlle - M. - Mlle - M. recueillir : de à rechercher fouille - Participants DIVERRES, proprié
  • - autorisé à pour de G u e n g a t , dépendant du 5 j u i l l e t de l a fouiller a bien Mairie. au 31 j u i l l e t 1976. : BOURHIS, en A r c h é o l o g i e (Angleterre) Etudiante Ingénieur DAHAN, E t u d i a n t e en au C . N . R . S . Architecture Etudiant Mireille
  • HALLU, A s s i s t a n t e Laurence HALLU, la hypothétique facilités BOURHIS, François 2 . toutes Marie-Thérëze Yves GQNTIER, elle Monsieur Etudiant Françoise fosse DIVERRES, BLIVET, Jean-Roger sur taille couche destiné Roger JULE, M a i r e à moi décapé
  • Hervé MM. D a v i d BARKER, E t u d i a n t Benoît - de l a Monsieur déroulée 2 . taillés. dans des l o c a u x s'est pour Madame L o u i s e donné et Une la nous a a i m a b l e m e n t nous o n t . Monsieur La f o u i l l e - à être qui recherches, v o u l u
  • nous h é b e r g e r - aptes terre de encore trou quartzite. couche lieu des peu de retrouvé par creusement remercier parcelle prospecter Sont venus d'un la très terre de l ' e x c a v a t i o n ; reste d'un 1 976 - Mise en o e u v r e Nous devons taire
  • foyer, la de c e t t e d'un remplie structure dans de couche de q u a r t z i t e . nord-est couche 3 e t de c e t t e s'agir décrets l'angle dans l a La s i g n i f i c a t i o n et s'agissait sondage. l'implan- d'éclats après enlèvement . Il avec de nombreux
RAP00760.pdf (PLOUASNE (22). le clos Lory. rapport de sondage)
  • de 0 m 70 sur une longueur de 3 m 20,il devient ensuite très épais pour atteindre I m 20. Le mur Ist, à l'extrémité de la pièce a 0 m 93 de large. La hauteur des substructions est seulement la plupart du temps de 0 m 50 à 0 m 60. Dens l'angle Nord Est, elle est nulle,les
  • L-£ ¿-LOS L PLOVAZNE i _ - 36$ Mo SITE GALLO RO AIN DU CLOS LORY 22 CAMPAGNE PLOUASME 1968 . . Les sondages ont commencé le lundi 26 août 1968, avec l'aide de quelques jeunes de Plouasne, mais surtout d'étudiants et de lycéens en vacances à Saint Malo. Les
  • praefurnium, mais se trouve décalée vers le Nord d'envi- Ut *r M * ^ S Pi r z * tu j J J w lu I < ^ A » « < O * < (0 0 Qu
  • morceaux de tuiles sont nombreux,d'environ Qm20 d'épaisseur La partie supérieure est faite d'une couche de ciment solide et lissé. I ~ tv » * £ b ' fìxe^iFt £ P l a h - 3 ft f e s C H A AJ T reí /tn ¿ E T U S CAr^AU mrnm A A ç, ]> £ , 8 J> ti & t L, £ T T~ J>t , f
  • parfaitement eimerfcé sur ses deux bords et dallé de grandes plaques de tuiles, épouse le mur Sud de l'abside et se prolonge vers l'Ouest en ligne droite jusqu'à I m 95 du coin Sud - Ouest de l'abside. Il s'arrête alors brâsquement. La dernière dalle est inclinée à 45 ® comme pour déverser
RAP00666.pdf (GUENGAT (29). Kervouster. rapport de fouille programmée)
  • é p a i s en n u c l e u s ) 1 - percuteur à éclats.. ( b o u l e de g r a n i t é ) sont repris' b) couche 2a - çarré_A2 - encoche 1 - éclats 26 - éclats de t a i l l e - débris - nucleus i n f o r m e s " 72' 377 305 2 çarré_A3 - den t i cul é 1 - encoches 3
  • - éclats - éclats 35 de ta i 11 e - débris 547 - nucleus - 162 informes 3 çarré_A4 - grattoir typique 1 - grattoir atypique 1 - couteau à dos a t y p i q u e 1 - encoches 4 - den t i eu l é 1 - éclats - éclats - débris 23 de ta i 11 e 122 304 709 Ui
  • J . L . M O N N I E R + + + + R A P P O R T SUR DU S C I E N T I F I Q U E LA G I S E M E N T F O U I L L E DE G U E NG AT K E R V O U S T E R ( 2 9 ) + + + + AOUT - S E P T E M B R E 1 9 7 5 rôr DJrecîïon de la Circonscription îles Antiquités PréliislGrips de
  • BRETAGNE I - ij. INTRODUCTION 1) S i t u a t i o n du gisement Le s i t e (rappel) de K e r v o u s t e r (ou K e r n o u s t e r ) se t r o u v e auprès du m o u l i n du même nom e t de l a ferme de K e r v o u s t e r Izella, sur commune de Guengat, à e n v i r o n 4
  • km au Nord-Ouest du bourg Le gisement s ' é t e n d sur 4 h e c t a r e s dans l e s p a r c e l l e s la (fig. 47 e t 1 48, s e c t i o n ZA du c a d a s t r e , occupant un v e r s a n t en pente douce, au confluent nitique de deux r u i s s e a u x (granité 2 , 3, 4
  • ) . Le s o u s - s o l Aucune f o u i l l e n'avait .i § I été e f f e c t u é e a u p a r a v a n t , connu depuis l a f i n carrés f u t e n t r e p r i s e . sait du s i è c l e Nous n ' a v i o n s à cet e n d r o i t . pas v i n g t La t e r r e centimètres Au
  • -dessous l ' i n d u s t r i e était gra- de l a campagne 1974 ; elle alors labourée contenait a p p a r u t en p l a c e . un l i m o n f r i a b l e , brun-jaune, b i e n que dernier. septembre 1974, une e x c a v a t i o n d ' u n e s u p e r f i c i e tigraphie est à
  • deux m i c a s ) . 2) Rappel des r é s u l t a t s l e gisement f u t (fig. En a o û t - de h u i t mètres aucune idée de l a (couche stra- 1) ne dépas- beaucoup d'éclats. La couche 2a (15 cm) avec des é c l a t s ; la couche 2b (10 cm) é t a i t à peine p l u s a r
  • g i l e u s e e t compacte, r i c h e i n d u s t r i e . Plus bas, l e s couches 3a à 3 f , s a b l o - a r g i 1 e u s e s , en se présentaient ni- comme une a l t e r n a n c e veaux s t é r i l e s . deur, é t a i t L'origine Sur t o u t La couche 4 , a t t e i n t e
  • un sable f l u v i a t i l e loessique le p r o f i l , l'industrie tils retouchés recueillis recueillie ; il était l a couche 2b, un n i v e a u j a l o n n é e t des t r a î n é e s c o n t e n a n t encore de acheuléenne, des d i f f é r e n c e s cendreuses f u t
  • profon- l'industrie. comme p r o b a b l e . ïi semblait appartenir à sans q u ' i l est vrai très e t de vers deux mètres de de l a couche 2 a p p a r a i s s a i t un M o u s t é r i e n de t r a d i t i o n de d i s t i n g u e r de n i v e a u x à é c l a t s soit
  • possible que l a q u a n t i t é insuffisante. d'où Vers l a base du par des gros n u c l e u s , une enclume remarqué. il La f o u i l l e n'avait pas dépassé l a couche 3a, sauf dans deux c a r r é s où un sondage a v a i t é t é e f f e c t u é j u s q u ' à de p r o f o n
  • d e u r . reboucher En f i n l'excavation de campagne, i l pour r e n d r e p l u s de 2 mètres a v a i t été i n d i s p e n s a b l e le t e r r a i n aux 3) Campagne 1975 - Mise en oeuvre de l a f o u i l l e - cultures. Participants Nous tenons à r e m e r c i e r
  • Madame L o u i s e DIVERRES, de l a p a r c e l l e 4 7 , qui nous a aimablement a u t o r i s é de propriétaire à poursuivre ces recherches, Monsieur Hervé DIVERRES, Monsieur G u i l l a u m e TYMEN q u i nous a donné t o u t e s facilités pour p r o s p e c t e r dans
  • ses champs. Monsieur Roger JULES, Maire de Guengat, a b i e n v o u l u nous ger dans des l o c a u x dépendant de l a La f o u i l l e s'est Sont venus se j o i n d r e héber- Mairie. d é r o u l é e du 18 août au 13 septembre à moi 1975. : - Mme Anne-Marie AUDIER - M. P
  • a t r i c k AUDIER, Enseignant - M e l l e Solange AUVINET, - M.' H e n r i BATAILLE, Etudiante Commerçant - M e l l e C l a r e BEAUCHAMP ( G r a n d e - B r e t a g n e ) , Restauratrice de céramique - M. R i c h a r d MANNING ( G r a n d e - B r e t a g n e ) , - M. J o
  • ë l MONFORT, E n s e i g n a n t - Mme L y d i a NAPPER (Grande-Bretagne) - M e l l e Geneviève 0'SULLIVAN ' ( I r l a n d e ) , - Melle Caroline POISSONNIER, - M. Denis RENDU, Rédacteur II Diplomate Etudiante Etudiante d'assurances - ORGANISATION ET TECHNIQUE DE LA
  • FOUILLE La p r o f o n d e u r du gisement ne p e r m e t t a i t en une s e u l e campagne ; d'autre part pas de l'explorer l a moindre p l u i e transfor- m a i t l e c h a n t i e r en b o u r b i e r impraticable. installer démontable récemment a c q u i s par un a b r
  • i m é t a l l i q u e Circonscription des A n t i q u i t é s LE ROUX, D i r e c t e u r ) . quelles que s o i e n t Préhistoriques Outre de p o u v o i r les c o n d i t i o n s a l e grand avantage de p e r m e t t r e plusieurs années de Toutefois tion superficie
  • pouvait être choisi mais a u s s i (fig. travailler la (M. efficacement atmosphériques, cette cabane l e m a i n t i e n du c h a n t i e r ouvert de c e t a b r i de t e r r a i n en f o n c t i o n nécessitait fut des s e u l s c r i t è r e s donc i m p l a n t é
RAP00013.pdf (LANGUENAN (22). la chapelle de l'Iff. rapport de fp 1 )
  • . Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I Campus de Beaulleu 35042 RENNES CEDEX 1 RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DE L'ENCLOS PROTOMISTQRIQUE DE LA CHAPELLE-DE-L'IFF A LANQUENAN, COTES-DU-NÛRÛ, MARS-AVRIL 19SI. HISTORIQUE ET SITUATION. En 1976, une sécheresse
  • , sans pont ou entrée. Au centre, aucune structure pouvant correspondre I une sépulture n'était visible sur la photo aérienne (Dossiers C.R.A. Alet, 1980, p. 67). Aucun cercle protohistorique n'ayant été fouillé jusqu'ici en Bretagne, il était intéressant d'explorer l'un d'entre eux
  • en Mars-Avril, un labour profond pouvant détruire d'éventuelles structures superficielles* F i g . î - Plan cadastral montrant la position du c e r c l e . Le talus entre les parcelles 645 et 646 a été supprimée. 3 2. PROSPLCTIÛNS AU SOL. La prospection aérienne avait panais
  • l'Université de Rennes I avec le concours pour la mise au net des résultats de Mr. M . GALLOU (mathématicien) (fig. 2). La prospection fut manie dans un carré de 20 m sur 20 m orienté Nord-Sud. Le dépouillement des résultats ne permit pas de replacer le cercle avec précision mais révéla
  • d'eau comme la fouille le montrera par la suite. Les sones de passage du fossé ou de rejets de pierres du fossé se montraient par des anomalies moins marquées. Le cercle hypothétique reconstitué i partir de ces éléments se révélait décalé d'environ 2 m vers le Nord par rapport au
  • végétale, 40 cm puis 90 cm de limon argileux riche en charbons avant le sous-sol rocheux. C'est un des passages du fossé dens sa plus grande profondeur. Le sondage est aussitôt rempli d'eau, révélant la présence de fortes venues d'eau dans le sous-sol. 5 - Terre végétale : 40 cm» limon
  • prairie qui sert de pâturage avant sa mise en culture. Début des mesures dans le carré de 20 m sur 20 m par L. IANG0UET et L. GOULPEAU. 5 LANGUENAN - La Chape!le-de-1 1 Iff HéVinNË' COftF.lSEE H?" = •-'-i-r jf.s C jSE.¿SEcá Bi» 5ÏTE DE lANSUENAN MSRS-81 H " ! "r H H -K W\ i
  • : 25 : 36 ; i I - 5 : -Ici . -i«i : i -i* ¡ - n 3 - 1 3 I - 1 2 I - 1 2 '-li. 3 r i i I - 1 4 ! - 1 4 3 - 1 4 -X )C "5j "M - -i'i "V : ; -14 : -J-; i -i? ; -15 } -ri * ; h- \ ¡4 : h. : iMs -je" V m ^ l  l M . -il- i - s * K 0 -V -i4
  • i - i 4 i - i ? - 1 5 3 - 1 5 î i - a : i? : ic : TTTTlïTi -l il i •? î t. :\ 4 : : i ; ^ ¡ i it ï i î - 5 3 - t ; - s - 7 î 7 : 2 i il ; à . ¿ 5 J £>." ¡ 31 io i i M V , i4 J s . 3 i l ! i ¡ - l à 1 - 1 1 i L - Í 5 / - ¿ G I 1 î
  • - 1 2 I - 1 4 - 1 7 1 I - 1 5 1 I 1 -17 1 I - 1 7 1 - 1 6 ¡ -i ¡ - 6 ; - s - 1 6 3 - 1 6 3 - 1 1 3 : - 1 1 3 : -¿¡h - n . 3 3 - 1 3 3 - 1 4 3 - 1 6 3 - 1 7 3 - 1 2 3 - 1 4 3 - 1 7 I - 1 6 3 - 1 2 3 - 1 4 3 - 1 6 3 - 1 6 3 3 3
  • i - 1 6 3 - 1 1 î - 1 2 3 - 1 3 3 - s 3 - s 3 - 1 6 II I I - 1 6 3 - 1 6 3 - 1 2 3 3 3 - 1 7 •17 3 i 3 : Tíf - 1 5 3 - 1 5 3 - 1 6 3 -i" - 1 4 3 - ¿ 4 3 - 1 6 3 - 1 c 3 - 1 3 3 - 1 4 3 - 1 4 1 - 1 6 3 3 i 4 3 ¿ n - s - S
  • 3 -e i -s i 3 15 i i? : 3 3 I (j i 3
  • de 2 m vdpc 1 p Nnrrl nac rannnrt an trarp rppl LANGUENAN - La Chapelle de T i f f 6 Mars 1981 Limite parcellaire 10m 8m 4 carré prospecté magnétiquement Fig. 4 - Plan de prospection avec indications des sondages à la tarière. 57 3. ORGANISATION U£ LA FOUILLE. Après la
  • . 30URQAIS, taiploy» au R.U. Rennes »elle M . BRAULT, Institutrice, Rennes Hr J . BRIARD » Maitre de Recherche C M S , Rennes rnm H . m u m , Rennes m i>. GUILLAUMK, étudient, Dijon Hr M . tiDURlR, professeur en retraite, Rennes. Me lie D . LA BORCHE, étudiante en 'Médecine, Rennes
  • . Une partie du metériel a été préaenté pour une exposition en collaboration avec les services techniques du misée de Bretegne i Rennes. La direction du chentier a été &>enée en collaboretion per J . BRIARD et J.F. MÎCûLARDOï qui en particulier e assuré le relevé topographique des
  • sources situées à peu de profondeur à proximité du fossé. LANGUENAN 3 La Chapel1e-de-1'Iff t Plan et coupe du massif de pierres et de rejet de sous-sol secteur Nord-Est. 16 6. LA GRANDE R I S O U . La zone 4« fouille centrale n'a montré aucune trace de structure funéraire
  • complément de recherche a son sujet. Cette structure est des plus intéressante. Elle semble donc antérieure eu fossé lui-même par sa poterie, nous le verrons plus loin, appartient i l'Age du Bronze. Les quelques pierres espacées assez régulièrement pourraient être des éléments de calage
  • le Mord cependant). La chose ne semble pas fortuite, et une autre hypothèse serait d'y voir quelque grand sillon rituel orienté Est-Ouest, préludant I la construction du cercle protohistorique. LANGUENAN, La Chapelle-de-TIff 13 - Vue de la grande rigole transversale dans le
  • globuleuse. C'est un type de décor que l'on connaît surtout au sronse fine! et au aallstatt en Bretagne et ce tesson trouvé dens les couches supérieures du carré 12 est peut-être plus récent que l'ensemble général qui évoque des poteries Bronxe ancien-moyen ce mime que le matériel
  • . " " ! , co — • — 1• ' v * 0>Ctri M CN®V M«.*®'« 1 ro M JÎ ® "n T • • ~ CN ro i Fig. 17 - Répartition générale du matériel. Il est essentiellement concentré dans le remplissage du fossé circulaire. 22 L'ensemble G1-G2 se situe dans la partie Sud du fossé (fig. 18 et 20). Il a été
RAP01478.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). la Villeneuve. dfs de sdiagnostic)
  • * / schists plus fig. dens coupe dans te foss6 fe 7.21 14 Es i 3 SO :r Fig. dans te fosse sondage T.35 dans !'•*.' J; 0 coupe dans un des fosses T.17 Fig. 9 : Fosses au jour dans la T.17 dans la d'un foyer Le sondage T a livre important decouvert de intervention
  • fonds les plus representatives, REFERENCES I * au devts du dans la ou Emprise f : 1997 e! : SRA Bretagne (Ronnes). Film 1, 36 photos ; film 2, 4 photos DU LE CLOIREC Gaetan GAUBERT La Neuve D.F.S. de volumes ; 1 nbre de pages : 24 qu'elle site nbre fig.: 14 nbre
RAP01225.pdf (LANNILIS (29). Kerfrichoux. rapport de fouille préventive)
  • I . . LE CAVEAU DE L'AGE DU BRONZE DE KERFRICHAUX LANNILIS (Finistère) n° de site : 29 117 013 DFS DE SAUVETAGE URGENT 05/08/1994 - 22/08/1994 par Michel LE GOFFIC CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL D'ARCHEOLOGIE DU FINISTERE 1994 1225 FICHE SIGNA
  • LÉTIOUE Siten-r^L^j Département : Commune : L±lLi_JLi L^JLAJLAJ A[_J L_JL_J Fi^istj^c -LA^m^liL. \r\" £ ft F ft i c - H A u Lieu-dit ou adresse : Cadastre : Année : A113z ou Z. n Section et parcelle : Coordonnées Lambert : Zone : A Abscisse : 5X5" Ordonnée : "H^ K~er f r î r
  • li n u r ilO 00 Altitude : ^ ^ Propriétaire du terrain : Léoniine Protection juridique : -Ué-A WT v\ii ^ OQO^ Autorisation n * : Valable du o-f/of / 9 4 a„ 3 4 /o £ 199^ Titulaire : H / f . U I L E G, O F F i ç Organisme de rattachement : CoviSe.il ^ Raison de
  • ^fc-c/ oL L C f ^ e.lr fï\lr li ÎF)\A IMOIE, I VJU«- u^fe. Jr -Umilile C»UNRU U^ r u L l .T rit; cAVtA.U A. (ITFRT U VI TF&TQ. y^Tj^A^ci I>A* Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Le f A o o Ç^? W ^ y 2 SOMMAIRE 1 Page 1. Circonstances de la
  • , rendant ainsi le terrain à nouveau exploitable. 4 - Le transect Nord - Sud Lors d'une visite sur le chantier, M. Le Den, ancien propriétaire de la parcelle 1532, nous a assuré qu'à l'endroit du bombement actuel, cette partie de la parcelle était en lande car la roche y affleurait et
  • que, lorsque le talus séparant les parcelles 1532 et 1531 a été arasé, une partie des terres constitutives de ce talus a été étendue sur cet affleurement rocheux pour rendre cultivable cet endroit du champ. Il s'est avéré que les dires de M. Le Den étaient exacts et, si nous avions
  • (U.P.R. 403 C.N.R.S.), Université de Rennes I, 96 p. DU CHATELLIER, P., 1889 - Le Bronze dans le Finistère. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, XXVI, 287-288 et 294. D U C H A T E L L I E R , P., 1907 - Les époques préhistoriques et gauloises dans le Finistère. Rennes
  • février 1934. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, LXI, X. TT A U T O R I S A T I O N u. ^ soussigné, J < J » ~ * . domicilié à : Qui" « t 1 e 1 a« Í M f e H N e C . p r o p r i é t a i r e d u t e r r a i n c a d a s t r é : Se.c. /i'oh ^ A í Lieu-dit
  • : tCcr Commune de : 0Ç0< , pàjrc e/4 c h 0 U¿< NNlLlS d é c l a r e c o n s e n t i r à ce q u e des f o u i l l e s a r c h é o l o g i q u e s soient e n t r e p r i s e s sous le c o n t r ô l e d u S e r v i c e Régional d ' A r c h é o l o g i e , d a n s le t e r r a i n c
  • i - d e s s u s d é s i g n é . d u r a n t l ' a n n é e 1994- Le t e r r a i n sera remis en é t a t à l ' i s s u e des t r a v a u x . Les o b j e t s et é c h a n t i l l o n s mis au j o u r s e r o n t déposés d a n s une c o l l e c t i o n p u b l i q u e d u D é p a r
  • t e m e n t , en a c c o r d avec le S e r v i c e Régional d ' A r c h é o l o g i e . Les d r o i t s d u p r o p r i é t a i r e s u r les o b j e t s en métaux p r é c i e u x , éventuellement d é c o u v e r t s , seront préservés conformément à la L é g i s l a t i o n en
  • v i g u e u r . A s u e e w e c Signature. Bfo^ le. d l . . ^ À ^ y l ^ f . •«•35' r 54,00 gr tfcP-oullòc.' -Rare à'/fuitres S te+Mar guariti. VJ^^ÙP^" )/ 70'^ Clégueof Miyr i 7f ^euì Appontemepis' tóKermenguy Ste-Marg^jt^J^ I St-Antoirie Usine". " Croaz-'Autre,P
  • ^ Penn ar ( C'tìréac'li Mescataíec Kernévez les Fos'ses/C=^ _Een al JulifcEoum Goùlicou-j 4i'\ KergoniralJ 1120-1 Kerhernicll Carnean Kervasdoué .CKerhuzal •Drêzidôu Penhato .. AKertanguy Xm\euir~-Ji \ i \\ r Keramoal Kerasquer 2419- r 5381 y/i Kerdraan \N • /_-,fenhoat
  • 2418- ¡cj^j. Huître: BrendiifJ Keradfaon ij 1 . 5» -- "ICèrouezaL-,- T
  • KentéphàrB Castelloraup- 2417 Hh 5379 •'•¡i^Roudouz í- // .—- Borne "iM^Kermprvan Extrait de la carte I.G.N, au 1/25000, 04-16 ouest SAINT-RENAN - PLOUDALMEZEAU, situant le site de Kerfrichau Tumulus C Caveau 13 Coffre Carte de localisation des découvertes de l'Age du Bronze
  • dans la région des Abers Wrac'h et Benoît Dépôt Extrait du cadastre de 1841, Section E Extrait du cadastre de Lannilis, Section ZM, à jour pour 1987 Lever topographique partiel de la parcelle ZM 70 et emplacement des zones fouillées 11 10 12 13 i i 16 15 14 i i i
  • 24 +w+++w Horizon B en place Horizon A p Horizon A enterré Limon déplacé Jl X + Lever du transect Nord-Sud Gneiss altéré Gneiss massif 0 1m c c Terriers A r è n e de teinte j a u n e - r o u g e Horizon A p Horizon A enterré E&8&I A déplacé [••-';'/' Limon jaune
  • i l l i l Limon jaune perturbé Horizon AB enterré Horizon B enterré R o c h e altérée Lever de la coupe CC', orientée Nord-Sud en bordure Est du carré de fouille 0 50cm Implantation des tranchées de fouille et localisation des coupes levées Décapage de surface faisant
  • transversale effectuées f + % 4- + -1- + F 4- 4- + + + + + * + 4- + -I- + -r-T "I + + + + + + + +- + + + + Coupes transversale et longitudinale du caveau Dessin du vase funéraire Silhouette du poignard après mise en connexion des 4 fragments Mobilier
RAP01331.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • archéologique le 29/08/95 8 S 1 I I E S S S 1 1 fossilisées dans les données expliquent partiellement certaines répartitions résiduelles sur des terroirs bien prospectés (région de Plouay). On peut penser évidemment que les zones à bon rendement agricole (au sens moderne du terme) ont pu
  • ou en V). f||JI ? 5 °Mr]o}(|)fpff) mm _ lit PI PI 1 1 1 \ 1 ! i l 1 t \ I \ i \ Ç ! r V \ 1* 1/ V V V K y I if \ or or K lr ■ m ! 1 )t 1 1 1 1 1 | I t ( t ! 1 m ir If If If ir )f ff ? f )f F s y.- A o & o Se Is ?o % 5 '©i 1g 1 |! foc S 1 soc y o° --/Y
  • - ■ ■ -.- 1ï >'.-. t> o C /t>0 i ».! o c o*. 1 N?g?»0o $J g 3 • o» =o O Kg i3>i 'a °o °/ R '°; ■oP. d i% ?»' * :2 c '.0. 0 : o. « V.C
  • ungestort auf maximale Tiefe © wachsen. Nur don erreichen dieWurzeln mit ihren Spitzen auch dasjenige Niveau der im Fortgang des Friihsommers abgesunkenen Bodenfeuchte ©, die den so begunstigten Pflanzen optimales Hôhenwachstum und spàtere Fruchtreife mit làngerem Griin © ermôglicht
  • . Uber der ungestôrten, kargen Schotterschicht © und ihrer dùnnen Humusauflage © bleibt das Hôhenwachstum des Getreides © am stàrksten zuriick. Nicht selten werden von hier bis zu den Kopfen der positiven Merkmale © 30 bis 50 cm Hôhenunterschied gemessen. Der Bôschungswinkel des
  • antiken Grabens ® bestimmt in einer Ubergangszone den Anstieg der Wurzeltiefe und damit auch die Fig.9 La formation des anomalies phytologiques (d'après Otto Brasch, Luftbildarchàologie in Suddeutschland, 1983) n Mais, ce schéma ne permet pas d'expliquer entièrement les variations
  • proche 10 9 8 7 6 5 4 3 i 2 1 0 0-100 100-200 200-300 300-400 400-500 500-600 Distance (m) □ Sériel [Fig 18 Enclos à fossés orthogonaux (carrés ou rectangulaires) (échantillon : 68 enclos) Distance au point d'eau le plus proche (talweg ou source) 14 12 « o o S 10 8 □ Nombre
  • . \
  • site: Contours I 2\o \5\ , râT ^TÔI iy,i5i^ij>i , \c\o\o\ l-^lQ lO I rn Rayon du site (mètres) : Circonstances de la découverte : .:. Année d'édition huQr Zone : X= Y= Nom Xa Ya Xb Yb Xc Yc Xd Yd Xe Ye JrA^M0A ..h .|.>A£ h.)àJ^.çâ^k J Techniques de repérage
  • : \).Ml...: S>..k.^!&*M, SX^^ Î^M, S... •..u Informateur : Description des vestiges : dU....Jpa .wr^U
  • proposée : Mobilier Oui Documentation : fj Non | Lieu de conservation : ^ Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCMEOLOGIOUE N° de site attribué l^l&l lO N° d'enregistrement DRACAR \\ i3 6 |Q I lQ 1Q I ) \ ( \lè I Code AP/ AH Modification | I Q
  • l'opération = .... Responsable = Organisme = . Département : Commune : .. Lieu-dit ( du Cadastre) : JL&J^éeJ ^jsM^ ijtjbuj^..: Lieu-dit (de ri.G .N.) : Nom du site : Cadastre .^.€AJUI..: Section(s) et paroelle(s) : ... (Anne* de demie* mise a jour) i^£....jdL.l^&J!fcWl
  • & Observations: ^X.QL&.-...AQ.£>. je^JUl..^....d.tX.w^ Propriété : Etat : □ Carte I.G.N. Collectivité : □ .0.. chi,....rus.i^jUj^.^.i£y^A,....-. Privé : [g] Numéro Propriétaire : Nom Année d'édition ©HK Coordonnées Lambert Centre site: Rayon X= du site (mètres) I II I Zone
  • : \? Contours L3LS1 . I3BTÔ1 1-^(1 PlO I : :.: Circonstances de la découverte : rn Xa Y. XL Yt> Xc Ye Xd Yd Xe Ye Â^«.!fei^^ Techniques de repérage : ^...jQiO^mMA kç-^...JihiïZ(L a Informateur : Description des vestiges Etat de conservation : JÉJI^ Eléments de
  • datation ..WCMJ~....! Chronologie proposée : As^\fau*À.hd>.&« Mobilier Oui Q Non : : Lieu de conservation : Documentation : Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE AP:XOLOGKX>E N* de site attribué |$ |tp | |Q f~î |Q I lOlQ 9 N* d'enregistrement DRACAR \-\ |Q \3 1 1
  • Code AP / AH Modification | ""SJ I Annexe 1 .1 Déclaration de découverte archéologique A retourner Service Régional de l'Archéologie de Bretagne BU 6. rue du Chapitre, 35044 Rennes Cedex Première mention = Année = | Responsable = |^[ >\| ^ |^ Nature de l'opération
  • = Année première mention : ..XXQ^.:...\WSM^^[^. ..£.:..Jh).A^J*>... Organisme = . 5.G Département : . Commune : . feLcACjO.tiVLfut Lieu-dit ( du Cadastre) : \£&£C&>£&&^.- Lieu-dit (de l'I.G.N.) : i cL-, Nom du site : Cadastre Données complémentaires = : (Année de
  • dernière mise « jour) ! 2».i Section(s) et parcelle(s) : ^y^\...Ci... Observations : Propriété : Etat : □ Carte I.G.N. Collectivité : □ Privé : [3 Numéro Coordonnées Lambert Centre site: Y= Nom | Contours gjp L5 I , [>TÔTÔ1 12.1 »>I^I4I . KlQlOI 1 Ol ? I .^f] Rayon du
  • attribué |5 l£ I N° d'enregistrement DRACAR I Oh? \\ jO \L I OO Q I | -f | ~-j [ Code AP/ AH Modification | | Q 56 - Kerscaouët (Guénin) Annexe 1 .1 Déclaration de découverte archéologique A retourner BU Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rue du Chapitre
  • Cadastre) : Lieu-dit (de Année première mention : I (Année de dernière mise a jour) '. 1 9 Section(s) et parcelle(s) : ....Z^rfe\ ..Lt .S>.Ç\..... Observations : Propriété : Etat : □ Carte I.G.N. Collectivité : □ Privé : txH Numéro E. Propriétaire : Nom Année d'édition
RAP00595.pdf (région du haut-Ellé (29)(56). rapport de prospection inventaire)
  • Vu PROSPECTION INVENTAIRE DE LA REGION DU HAUT-ELLE RAPPORT 1990 Société d'archéologie et d'histoire du pays de Lorient G LRC0NSCRIPT10N DE BORDEREAU RF.CAP LTULATIF HISTORIQUE ..
  • ......... Planches et dessins Photographies légendée6. AP 00 I Alt. cU ^.^mO PROSPECTION-INVENTAIRE REGION La DU campagne de la région du Haut-Ellé a Septembre 1988 par la Soc. pays de Lorient anciennes, et, : DE HAUT-ELLE 1990 de prospection-inventaire poursuivi les travaux
  • anomalies de végétation (pousse plus vivace) indiquent la présence d'une structure quadrangulaire . G U I DE L, Le Gouëric, section ZV, parcelles 212e, g, h et i. Site inédit découvert lors du survol du 16.8.90. Enceinte complète à fossé quadrangulaire avec entrée à l'Est à
  • lors de la prospection aérienne du 20.8.90. L'une des deux enceintes est complète. L'autre, en forme d'"épingle à cheveux", est d'un type déjà rencontré au Faouët. I I I 1 I M E S L A N, Kerbourg, section YL, parcelle 28. Structure découverte le 9.11.90, lors d'une prospection
  • reconnue par A.BARRACH. Longue de 20m, avec un couloir large de 1,80m environ, elle a été en grande partie démantelée par des carriers. Il ne subsiste plus aucune dalle de couverture. Une partie du cairn est encore visible. P R I Z I A C.Kerhas, section C2, parcelles 327,337,338. Le
  • survol aérien du 15.7.90 a découvert dans un champ de blé deux structures quadrangulaires et des alignements matérialisés par des lignes sombres; Faute de mobilier on ne peut avancer une datation pour ce site. P R I Z I A C, Lichoët, section Stèle hémisphérique (fragment). Fl
  • , parcelle 673. P R I Z I A C.Treuscoat, section C2, parcelle 439. Petite structure quadrangulaire détectée le 13.8.90 par reconnaissance aérienne. C'-est dans cette même parcelle qu'avaient été découvertes 7 haches à douille en 1987 à la suite d'un défrichage et de l'arasement de
  • les rivières Laïta et Ellé, et limite orientale la région comprise entre Scorff et Blavet. Roger BERTRAND Décembre 1990 V 1- S 3010: - I l_ > /-\nv_.i ILULUUIU'JL t- -c COQ S À .K .P.L : / .CUQ2 -/cLâ ^/ ^_l_/= Site Ni 1000' / -, S 1010 S __7 /_^f rue
  • ', 01 A H H / Cerf, D 1020 L7"0 S 1030 / Nom eu iite ou adresse- : S 1040/ CADASTRE =e 5.1 oect'onfsi et parce. Ie(s) 1 9 6 $ 1050./ POSITION TOPOGR AFHIQU E Altitude NGF i ■ : 56 AD i 93 / Profondeur d'enfouissement i m cm/* et 75 $ 1060/ COORDONNEES LAMBERT
  • Absc sse Ax Précises l-o :S □ 1, Approximatives 9 5. 0 ':/ Ordonnée Ay I 1 ADSCIS.S5 C 0 □ 2/ 2 3 4 li / Ordonnée By _ 2 Zone U 1, U II. III □ IV/ I 0- 0. 0 i / ; 3 4 0 0 0; 9 DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site Type . en surface ' pie.n air Si 1 hors du
  • sol C 2. crotte ou abri LJ 2. Etat a 'a découverte . exceptionnel L~J 1, Etat actuel : S conservé $ 1080/ Degré de protection : 1. faible Sî 1. iaboure 1100/ Propriété du terrain : structuré D 2. prairie □ 2. SI'" 7. inorganise ! Collectivité D fort □ 3 2. i 3
  • / détruit i I 3/* 2. lande ou friche □ 3. $ 1110/ Circonstance de ia découverte ou motif du sauvetage : $ 1120/ Sources CD moyen □ 2. 1. enfoui § 3/ immerge I i 3./ partiellement conserve S 1 Etat CD S 1090/ Occupât»-: eu -cl S ! 1 Prive absolu □ 4/* forêt □ 4. S
  • / REFERENCES ADMINISTRATIVES > / Dept ! / Commune , Commune : /L OJL/ i/ J/' Niveau Struc:. AP ou AH ite Commune 7* ■ / Commune nn S' Département : _. LÛO/WDLE %mm&t> Lieu-dit : $ 1030/ Nom du site ou adresse : $ 1040/ CADASTRE $ 1050/ POSITION TOPOGRAPHIQUE $ 1060
  • /' COORDONNÉES LAMBERT Année L1J-LJJLJ-LJ / Section(s) et parcelle(s) : I i H Précises 3 Abscisse Ax LILAIAJ, i Abscisse Bx L i I Altitude NGF ! ! 6 L3.3>. £ ! I ! m/ Profondeur d'enfouissement D 2/ LfLL^lAjlJ. I—!—ii— Approximatives 1, § Oj/ Ordonnée Ay L_l—J
  • —! / Ordonnée By D Zone I—!—!—I I. I. □ cm/' III. □ IV I & !■ Oj / !—!—!—! /* DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : en surface Type: LU plein air hors du sol □ 1. grotte ou abri 1, Etat a la découverte : Etat actuel : LU exceptionnel conservé LU immergé □ 2
  • . structuré I I 1, partiellement conservé I 1, $ 1080/ Degré de protection : faible moyen □ $ 1090/ Occupation du soi : § 1100/ Propriété du terrain : $ 1110,/ Circonstance de la découverte ou motif du sauvetage : $ 1120/ Sources : 1, J3. 1, Etat D labouré SITE prairie
  • &—EQSJLS . / -/ / base : CU 1, collection publique LZ! 1 9- 9 - C 7* 6/ / PR.QT-Cun_SJjO.IRE. '. _ ■ bâti LJ EISTCIita Lieu 73 4. 4/* 3/* L % 2030/ L forêt ii Privé __- 2. 3/* . Nature des vestiges mobiliers : IN - 021045 3. PROSPECT TOI-: $ 2020/ Année
  • 4/ / ri _.nc u_.ov.nir u v c, u/c CI I .: ~»n . :.■ _. $ 3010/ RECHERCHE EFFECTUÉE Année Nature de l'opération : 1, 9 ,9 ,0 j/ $ 1000/ REFERENCE PROSPECT Ï0K INSEE I I l/l Dept. $ 1010/ Sites étendus : Dept 1 :.P.L l ! I/ i ! Commune 1 1
  • / Commune $ 1020/ RÉFÉRENCES ADMINISTRATIVES 1 1/ i 0 Site I ! 1 7 iI—1/ i—! D Niveau I \l Dept Strucî. A ' ! 1/* DU AH '/ Commune ' / JT Cy"? CL". Lieu-dit : B /Tl-^ t^O / -SlKnll/ / % 1030/ Nom du site ou adresse : % 1050/ POSITION i—!/* _J_3EÎSTERE
  • Département : Commune : $ 1040/ CADASTRE ! Année . LL_L __J TOPOGRAPHIQUE $ 1060/ COORDONNÉES 1 / Section(s) et parcelle(s) : __J Altitude NGF LAMBERT Précises d I l i 1. Abscisse Ax ! __L_Li-j Abscisse Bx I UL-Ll l? I i I Approximatives D 3 5 I !/ Ordonnée
RAP00329.pdf (CHÂTEAUNEUF D'ILLE ET VILAINE (35). le château. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • FOUILLE A) Conditions et méthodes B) Résultats et hypothèses CONCLUSION Illème FARTIE : ANNEXES INTRODUCTION Dens mon trsit« de maîtrise d'histoire de l'Art, j'ai commencé l'étude du château de CHAÏEAOMUF en le situant dans le passé historieue de 1 seigneurerie et de la région, en
  • desvestiges et de l'aspect stra#i- graphique de la fouille 1982 au château de CHATEAUNEUF, nous ne pouvons que constater le peu d'éléments directement utilisables pour comprendre ce que nous avions dégagés. Dans ce sens, le matériel archéologique que nous allons maint enant, as surera
  • Alsace, mettra en évidence les données bretonnes de cette architecture des donjons carrés et éclaircira nos connaissances sur l'époque qui lésa vu naître. ilîèaw imsiììl « A»sxss facade occidentale des ruines du chateau Facade orientale des ruines du chateau I Cart® tie
  • « fouille vue de l'est Pierre de réemploi dan© le pareaoBt ouest dm petit bâtiment il Intérieur du petit bâtiment et coupe stratigraphique p Parti© est de la fouille,mur de pierres sèches et coupe stratigraphique £8! Cháteauneuf 1982 Plan de situation 0 I 1 L. 2m N piar fie
  • non fouillée 52 53 51 rocher !c f\| £J, .ierres sfcfflfees Si X X / c 'H / 50 ? M ) L X X 3 3 X C K "Ì ! 'UL >4 i ! J > ) H 777 fi tcorps de logis j/ /T / // / v/J 'h /// G ///// F /in Châteauneuf O 1 51 H ! i 1981 2m 50 Châteauncuf O 1982
  • 1 zone non c oui| ¡ ec Chcüeauneuf Q _ _ 1982 1m coupe TT K 53 K 52 i Chafeauneuf 1982 Jm coupe p 1:C0UCHE DE TERRE JAUNE CHARGEE DE 3 .'POCHES DE TERRE JAUNE PIERRES, ARDOISES ET 0 S ,!C0UCHE DETERRE S0MI3RE ET DE CHARBONS DE BOIS ¿f.'POCHE DE ÇA1LLOUT1S
  • Chafeauneu P 0 1 1 ; COUCHE 1 V E R D A T R E / T f t E S FIN CAILLOUTIS 2 ; COUCHE D E T E R R E JAUNE DISPARAISSANT 3:C0UCHE V E R S LE NORD DE P I E R R A I L L E DE SCHISTE POCHE DE T E R R E 5 - R E M p L A l DE T E R R E FONCEE ET DE PIERRES Ô.'REMBLAI PIERRES 1982 DE
RAP01327.pdf ((22)(35). le nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • 1 811 1 812 1 813 1 814 1 815 1 816 1 817 1 818 1 819 1 820 i _ 821 i 822 1 823 1 824 1 825 1 826 i 827 1 828 1 829 1 sol descriptif cote Larq loni Surfac Dens 8 0.25 arène (sableuse) 565 1.6 5 10 0.1 sol (terre noire) 570 2 5 13 0.08 sol noire et arène 575 2.6 5 _ 13 0.08 arène
  • Sivorée La Rousselais I La Roussais II La Huballerie La PURAUDAIS Beauaanoir La Chapelle Grasbuisson La Ricollais I Les Vieilles Havières prairie retournée labours blé coupé prairie labours Labours labours prairie labours cultures sais coupé rien enclos rectangulaire, 1991 rien
  • Coloabières I aais coupé rien, épandage aaîs coupé, prairie rien PLEUGUEJEUC Les Coloibières II ■aïs coupé, Prairie indice tegulae, îétallurgie ? enclos rectanplaire, 1994 prairie et labours choux choux choux Choux et aais aais coupé parcellaire ? 1995 enclos curvilinéaire,1989
  • angle d'enclos subcircu., 1989 angle d'enclos, 1989 enclos quadrangulaire, 1976 fossé circulaire, 1989 Haye I Haye II Haye III Poirier I Poirier II RIHOU Panlivart ST-JOUAN-des-GUERETSLe Chaap Boulais I ST-JOHAH-des -GDERBTSLe Chaap Boulais II ST-PERE-HA. -POULET La Ville Heraessan
  • Giseaent de aobilier Le Bregain Giseaent de aobilier La aaison neuve Giseaent de aobilier La Houlière Hobilier lithique Pointe du grouin Giseaent aobilier Pointe du Nid Mobilier lithique Pointe de la roche froide Hobilier lithique Port-Briac I Hobilier lithique Port-Briac II Hobilier
  • -HALO Pointe de la varde Mobilier lithique SAINT-SULIAC Les Champs Orain I Indice aobilier SAINT-SULIAC Les Champs Orain II Hobilier lithique SAINT-SOLIAC Grainfolet Hobilier lithique DATATION Hédiéval Gallo-romain Médiéval et post-médiéval Hédiéval et post-médiéval Hédiéval
  • 48.00 46.00 0.05 1 F 0.70 5.00 3.50 0.86 1 H 5.00 1 i 1 J 13.00 208.25 4.48 50.00 1 Ou 4.17 55.00 22.50 0.30 10 0.41 50.00 99.50 0.87 1.99 11 1.00 55.00 . 55.00 0.20 12 79.40 48.64 0.21 13 0.61 1.01 153.00 156.00 0.25 14 0.33 14.00 4.70 0.13 14 b 0.60 5.00 3.00 2.67 14q 1.00 0.60
  • 60.00 10.00 8206.50 3.12 4.17 0.85 0.00 0.00 5.35 1.33 0.74 3.27 1.25 3.16 0.29 0.73 1.54 0.67 0.75 2.25 2.00 0.00 1.07 0.83 2.69 I I I I g fi I par chemins et par cotes N° chem cote Larq lonj SurfacjOens 561 975 555 ~55~6 .... 557 558 553 560 552 562 563 564 565 972 973
  • 683 1 25 2.5 5 12.5 0.16 arène sol descriptif 12/12/1995 sol clas silex qrés autre TotaJpoid! Poids i tesson et divers • . — 1 1 1 6 1 26 1 36 1 Page 1 1 3 2 1 2 1 0 1 0 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1 4 2 2 2 2 1 tesson 1 1 1 1 S S m 5 S B 12/12/1995 par chemins et par cotes
  • N" chem cote Larq lonj Surfac Densi 684 1 685 \_ 686" 1 687 1 _688 1 "689 1 690 1 691 1 692 1 693 1 694 1 695 1 696 1 697 1 698 1 699 1 700 1 701 1 702 1 703 1 704 1 705 1 706 1 707 1 708 1 709 1 710 1 711 1 722 1 723 1 724 1 725 1 726 1 727 i 728 1 729 1 730 1 731 1 742 1 743
  • 2.5 2.8 3 2.9 3.8 2.8 2.8 3.2 3.5 3 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 5 10 14 14.5 15 22.5 35 40 45 30 29 27.5 22.5 9 10 10 10 6.5 8.5 9 12.5 15 24.5 42.5 39 32.5 31.5 32.5 25 22.5 20 20 17.5 12.5 14 15 14.5 19 14 14 i© 17.5 15 sol
  • arène et affleurement Page 2 1 1 1 1" 1 6 1 6 1 6 1 6 1 6 1 26 1 26 1 26 1 2 1 2 i 2~ 1 6 1 1 26 1 6 1 26 1 6 1 2 1 2 1 2 1 2 1 26 1 2 26 1 6 1 6 1 6 1 1" î 1 6 1 2 1 1 6 1 6 1 6 6 1 6 2 0 "ô 3 0 6 3 3 1 5 10 1 0 0 6" 12 5 4 7 5 8 8 53 127 114 71 91 80 313 252 105 35 11 14 15 6
  • 771 1 772 1 773 1 774 1 775 1 776 1 777 1 778 1 779 i "_ 780 1 781 1 782 1 783 1 784 î 785 1 786 1 787 1 sol descriptif cote Larq lont Surfac Densi 290 3.5 5 17.5 0 lande et affleurement 295 4.5 5 22.5 0.04 éboulis, affleurement et lande 0 arène et affleurement, lande (surface des
  • touffes prise en compte dans la largeur) 300 3.5 5 17.5 305 A.'i 5 20.5 0.05 sol, arène et léger affleurement 0 arène, sol brun, lande rase 43 310 4.3 10 0 zone d'affleurement 5 10 50 320 0 arène et sol, (touffe d'herbe prise en compte dans le calcul de la largeur) 330 3.8 10 37.5 35
  • ? 1 1 6 1 __0 J 0 5 10 2 1 6 4 0 " 1 7 5 0.714 1 5 1 1 3 0 0 6 19 " 0 1 69 2 0 0 2 0 0 0 0 1 3 a 1 par chemins et par cotes ^ N° chem 788 1 789 1 "790 1 791 i " 792 i 793 1 794 1 >95 1 796 i 797 1 ' 798 1 799 1 "800 1 801 1 802 1 803 1 804 1 805 1 806 1 807 1 808 1 809 1 810
  • sableux (arène) et lande basse 815 0.9 5 5 0.2 arène sableuse et terre 820 1 5 Page 4 12/12/1 995 tesson et divers sol clasi silex qrés autre Total poids Poids r 0 0 2 1 9 2 0 1 0 2 1 0 0 1 1 2 1 0 0 i î 9" "1 0 î 2 129 1 î 0 ô 1 3 1 1 0 0 1 3 - 2 0 1 23 0 2 d d Ô 0 12 0 6 0 î6 0 5
  • OlCM! __ 1 I I 1 1 B fi - 12/12/1995 par chemins et par cotes N° 255 1.3 10 956 1 B 265 1.2 10 12 957 1 B 958 1 B 959 1 B6 275 285 1.2 2 10 11 27 " 12 22 405 ... 137 960 1 C 6 961 1 C 962 1 D 963 1t> 5 0 3 9 10 0.08 arène 1 1 0 16" 2 1 0.17
  • 0.08 arène et affleurement 0.05 arène, cailloux et affleurement Ï.05 arène et lande, plate forme 6 le long du chemin 1 Bentre les cotes 1 37 a 1 64 136 1 0 0 2 0 0 "o 0 1 6 0 i 425 0 0 0 0 5 0 0 0 5 0 1 0 "i 419 14" Erreur commence à 16 m de C1 B, 27 0 0.19
  • calcul de la largeur) 1 6 19 67 0 0 0 0 19 67 969 1 F 0 0.8 20 16 0.06 arène correspond au chemin C1/5 (de 419 à 462 m de C1) 1 1 0 0 1 970 1 F 20 1.5 20 30 0.03 arène et affleurement 1 6 971 1 F 40 991 1 H 0 992 1 i 0 1 0 0 1 0 0 0 0 2 3 0 0 3
  • 35 31 40 1.143 10 0.323 1 "23 15 0.652 0 0 -2 i 13 d 2 0 51 134 1 0 0 1 0 0 0 0 - _ 6.8 sol et arène 13.7 arène, sol et roche 0 712 1 Ou 713 1 Ou — 1 173 27.5 0.69 arène sol ef affleurement —- 0 732 1 Es 993 1 J 11 20 b tesson et divers
RAP00560.pdf (archéologie du milieu rural en haute Bretagne aux époques pré-romaine et gallo-romaine. rapport de projet collectif de recherche)
  • -ROMAINE ET GALLO-ROMAINE Projet Collectif de Recherche au Ministère de la Culture Responsable scientifique : Loïc LANGOUET SOMMAIRE DU RAPPORT 1987 Page Le Projet Collectif de Recherche 1 Les zones de prospection 3 La collecte des données Annexe I - Partie inventaire de
  • sites. BRETAGNE TPNOSFECTIOHS "X - L LAN&OUET 0 ■■11• 10 20 30 40 50 I> AU SOL ORAA) X . /vTRovosr cce ^AFAR) U - r. HAAS BRETAGNE Limite fCK PROSPECTIONS 0 10 h ■ ■ ■ r: 20 30 40 50 AERIENNES IL - M. GANTIER U - LLAN (JOUET -L.h^usotï^CGiUk) LA
  • dArchéométrie (Université de Rennes I). Le Ce.R.A.A, à lui seul, a fourni 65 sites gallo-romains en 1987 et le C. E.R.A.P.A.R. en a déjà fourni un premier lot de 34, ce qui a permis de constituer autant de fiches. Pour les autres groupes ou prospecteurs, la transmission des fiches se fait
  • -ROMAINE I - LE SITE Localisation, L_U Département Commune Lieu-dit Numéro d'inventaire D.A.B I I I I Repérage dans le quadrillage Lambert. Zone (1 = 1 Coordonnées , 11 = 2) |_J (2 chiffres maximum après la virgule) Diamètre maximum du site X = M 1 Y = I I I 1,1 (en
  • mètres) 1.1 I Le mobilier. Mettre une croix dans la case correspondante 1 - tuiles □ □ □ □ □ D □ □ □ □ □ □ □ □ □ □ □ □ □ □ □ (tegulae,imbrices) 2 - briques 3 - éléments d' hypocauste ( tubuli , bobines ,pilae) L, - pierres de construction 5 - blocs ouvragés 6 - mortier 7
  • le tracé de substructions assez géométriques, sans doute gallo-romaines. 22105012 - Près de Carimel. Des substructions à caractère gallo-romain ont été détectées par prospection aérienne. i 22105009 - Près des Landelles. Une prospection aérienne de cette zone a permis de
RAP00475.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée)
  • 7 jusqu ' en avr i1 1 9 £3 8 P ii E •§ g n n e 1_ s _ d e __ f g u .i 11 e s s van den B E U K E L Kar1i en U T R E C H T ( P a y s - B a s ) Etudiante BIJMAN Marietta UTRECHT (Pays-Bas) Etudiante BLEJEAN Loïc PLERNEUF Etudiant BREGER Maurice SAINT-BRIEUC Professeur de
  • Saint-Germain-en-Laye* l e 5 clk:ernbre * RAPPORT r SUR LES FQUILLES E2iIGUIii§_iN_i2ii-fiy_QAMP_33Ei_PEBÖ!i! PLIBBAN.„1229601 Jean-Fierrs NICOLARDOT C h a r g e d e Rec:her c h e a u C . N . R „ S . M u s & e d e s A n t i q u i t
  • SAINT-GERMAIN-en-LAYE W.-H WIMMERS E . H . E . S . S . (Haut Moyen-Age) A u t o r i s a t i an n ° 12 6 d u 6 m a i 19 8 8 Programme? : H 40 1988 RESUME s (Côtes du Commune ; PLEDRAN (22960) L i eu-d i t ; Camp de P éra n Coordonnées Lambert s X = 221,750 Y " 97,150 Word
  • ) Z = 159,98 m ( b o r n e E3) Les r e c h e r c h e s sur l'enceinte s u b - c i r c u l a i r e dite "Camp de F'éran" ont. é t é r e p r i s e s en 1988, en continuité avec les travaux d u c a fît p , 1 e 1 a n g cl u p a r e m e ri t a nt ér i eur s, dan s 1 a zan e m éd i
  • ane 0 ue st i nt ér i eur du rempart pr i nc i pa 1 „ Les recherches ont m i s au j our de s c o n s t r u c t i o n s 1 é g è r e s m é d i é v a 1 e s , c o m p o s é e s d e b o i s e t. d e c 1 a y o n n a g e s d ' a r" g i 1 e , d étru i tes au cours de 1 ' i n c: e n d i e
  • qui provoqu a 1 ' e-f f o n d r e m e n t du rempart au Xe s. de notre ère. Dans ces c o n s t r u c t i o n s et à p r o x i m i t é , a été d é c o u v e r t un i m p o r t a n t mobilier métallique pr inc i pa1emen t en f er et p1us ex c ep t i o n n e 1 1 e m e n t en b r o n z
  • e , c o m p r e n a n t. d e s a r m e s ( 1 an ces, ép ée ) et d es ustens i1 es et outils d'usage domestique (chaudron, bassin, pioche) ainsi que de ri o m b r e u x v e s t i g e s v é g é t a u x ( b o i s , g r a i n ) » 5 1 » ~ RAPPEL_DES_R£§yLIAI§_DES_REÇH£BÇd Les
  • recherches menées depuis 1983 sur le Camp de Péran p e r m e 11. e n t m a in tenant de date r du Xe s i èc 1 e de notre ère 1a c o n s t r u c t i o n et la destruction de cette enceinte implantée sur une hauteur dominant la baie d ' Yf f i ni a c . De tracé sub-circulaire (diamètres
  • = 140 m et 120 m) le système défensif se compose, de 7 ev ée de terr e ' e x t. é r i e u r v s r s i nt ér i eur, d u n grand f é, d ' u n e s u r l a q u e l l e il n ' a p a s é t é r e l e v é d e t r a c e d e p a l i s s a d e , d ' u n grand •f a s s é e n V, d * un g 1 aci s
  • d' arg i 1 e qu i s7 appu i e sur 1e paremen t e x t é r i e u r d ' u n r e m p a r t a l l i a n t la p i e r r e et le bois» A l ' i n t é r i e u r d e l'enceinte, se développant à proximité du parement intérieur du r emp art, les fouilles ont r é v é l é la pré sen c e d'un
  • e s ér ie de f osses r e c o u v e r t e s en partie par un petit b â t i m e n t aux angles arrondis, c o n s t r u i t en p i e r r e s liées par de l'argile. Cette construction est c o n t e m p o r a i n e d e l a v i o 1 e n t e d e s t r u c t i o n d e 1 ' e n c. e i n t e
  • p a r 3. e f e u q u i a provoqué le phénomène de vitrification que l'on observe sur l'ensemble du périmètre de l'enceinte. Dans ce secteur, étudié ju squ ' en 1987, 1 es d éco uver tes de mo b i1i ers a r c h é o 1 o g i q u e s o n t. é t é p e u n o m b r e u s e s . 0 n p e u
  • t c e p e n d a n t r a p p e 1 e r 1 a d é c: o u v e r t e i mpartant e, d a n s un mur (Nord-Sud p a r a l l è l e au p a r e m e n t intérieur du r e m p a r t ) de p i e r r e 1 i é e d ' a r g i 3. e , d ' u n d e n i e r d ' a r g e n t. d e S a i n t - P i e r r e d e Y0R
  • K, i d e n t i f i é p a r J . D U P L E S S I S - C a b i n e t d e s M é d a i 1 1 e s d e la B i b 1 i o t h è q u e Nati onale de PARIS (NICQLARDOT J„~P., JAUBERT A.N., W.H. WIMMERS, 1987) frappé entre 905 et 925 de notre ère (pl. 6 P l a n et. coupe section 2 avec situation
  • du denier d'argent Xe s.) (pl.19, dessin du denier d'argent d'après P.-R. GIOT et J. DUPLESSIS). Dès cette première année de recherches en 1983, n o u s avions des indices pour destruct i on du camp au Xe s. , a 1 ors que 1 e s i t. e ava i t d ater 1 a t o u j o u r s été
  • considéré comme d'époque r o m a i n e (travaux du siècle dernier publiés dès 1 3 4 6 - GESL.1N de BOURGOGNE J. (1846) N o t e sur 1 'enceinte de Péran, Annales de l a . Soçi.ét é _ „ A r ç h é g l o g i g u e et b i § t g r i g u e _ d e s _ Ç â t e s _ d u _ N g r d , n°IV, 1 8 4 6 , p
  • . 2 9 - 4 3 ) o u d e l ' A g e d u F e r ( W H Ë Ë L E R M. , R I C H A R D S O N K.M'. ( 1 9 5 7 ) H i 1 1 - F o r t s of N o r t h e r n France, C om m i 11 ee o f t h e S o c i. e t y o f A n t i q u a r i e s of R eports of the Research London, XIX, 1957, p.112) (GIOT P . - R
  • . in G I O T P . - R „ , B R I A R D J , PAPE L» ( 1 9 7 9 ) Protohistoire de la Bretagne, Ouest-France Université, 1979, p.285). 1 1 1 dss Dès 1a deuxi ème année de r ec her c h e s , en 1 9 8 4 , 1es datations 14C effectuées par Mme G. DELIBRIAS sur la couche d'incendie (GIF
  • 6226 GIF 6434 GIF 6435) et la datation archéomagnétique obtenue par L. LANGOUET de l'Université de RENNES s u r 3. e s r o c h e s v i t r i f i é es; d u r e m p a r t c o n -f i r m a i e n t. 3. ' e x i s t e n c e des rapports possibles entre l'enceinte de Péran et les
  • événements h i s t o r i q u e s q u i m a r q u. è r e n t 1 ' Armor i que au c o u r s cl u X e s. de notr e èr e. D a t a t i g n s._ a r c h é g m é t r i. g u e s __ d u _ Ç a m g __ d e _ P é r a n s D a t â t igns__J,4__C ( G ^ D E L X B R IAS). GIF 6226 table de (F't. 5 1 ) s
RAP00473.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée)
  • 10 2 G 8 3 2 H 11 2 H 11 2 H 10 2 G 11 2 G 11 2 I 10 2 G 11 2 H 14 2 H 10 3 3 3 3 2 H 16 1 B 4 4 4 4 4 4 4 4 Coupe Coupe Coupe Coupe Coupe 2 4 4 DATATION Page 1 28 NOV 85 DEN méd i évale tuile à rebord Gal 1o-Romai ne bord, panse, décor oves fond plat méd¡evale ou époque mode
  • rempart "vitrifié" de l'enceinte médiévale de Péran (Xe s.). Ces -fouilles montrent que les vestiges mobiliers de La Tëne (céramique) rencontrés sur le site, ne sont pas en rapport direct avec l'enceinte dé-fensive sub-c i rcul ai re qui reste bien médiévale, Cesmobiliers
  • La Tène III, souvent décoré au graphite, de cannelures ou de motifs i ne i sés a été reçue i11 i . L'étude en coupe u*: deux fossés et de la levée intermédiaire a été commencée. Les recherches ont mis au jour, entre le rempart "vitrifié" et la levée intermédiaire, un fossé
  • contenant aussi de la céramique du deuxième Age du Fer ainsi qu'une structure de bois. Reste à préciser si ces structures sont en rapport avec la construction médiévale ou s'il s-'agit de vestiges antérieurs, témoins de l'occupation gauloise du site. i .- ORGANISATION DU CHANTIER
  • : BÛUARD Jean-Marc Menuisier CROISSY 78 BOUTIN Philippe Etudiant SAINT-BRIEUC 22 BREGER Maurice Pro-fesseur SAINT-BRIEUC 22 DOMALAIN Pierre Retraité SAINT-BRIEUC 22 GALLOU Michel In-format i c i en RENNES 35 GIAUFFRET Pau la Pro-fesseur PLEDRAN 22 GUILLAUME Dominique Etudiant RENNES 35
  • stratigraphiques laisser 7 l'Ouest), de plan rectangulaire i lé x 2 m , soit 32 m2 . Cette section provoquer pouvoir : section paraissait : 20 du chantier ont été à 35 (PI.23 coupe). Volontairement, pour ne pas parement de extérieur du rempart principal (faute de moyens
  • devront être encore menées en profondeur dans ce secteur du grand fossé. mob il i ers Comme cette partie partie étudiée nous de l'avons la dont déjà exprimé, les mobiliers sont très rares dans- section. On note seulement la présence de 9 objets dans la un bord à rainure
  • troisième de Péran apportent de nouvelles et importantes di -f-férentes recherches -faites occupations du site. C'est la première strat i graph i ques5 qu'une grande quantité de Deuxième Age du Fer est mise au jour. Les recherches montrent bien ils et sur éclairer cours
  • hypothèse par pied du parement intérieur du rempart J.-P. niveaux inféreurs du "petit fossé" nous de LE comparaison BIHAN avec les structures (LE BIHAN J.-P., 1934, 2é4p., 95 f i g. ). Dans aussi par de de le bilan des travaux effectués en 1935 au Camp de Péran il convient
  • document,
  • informaticien de enregistrées. Au nous de personnel l'I.N.R.A. prodigué saisie et disposons les i n-format i que . à avoir travail céramique, a celui nouvelles données t'ont l'objet d'une saisie Il nous -faut remercier Monsieur Michel Gai 1 ou, (RENNES) qui a participé à
  • plus générale avec les membres du Laboratoire d'Anthropologie de l'Université l'E.R. 880, au 27 le Professeur P.-R. GIOT (Université de RENNES), Monsieur de du Musée RENNES C.N.R.S. I dirigé par le Professeur P.-R. GIOT, les membres de dirigée par Monsieur J. BRIARD et
  • les membres de l'U.A. des Antiquités Nationales, dirigée par H. DELPORTE, Directeur du M.A.N. et fouilles Général Inspecteurde , M. Péran des et Mme Musées Nationaux
  • i f -f éreri tes recherches en cours et projetées sur le site du de Péran demandent une programmation sur 3 ans. Elles seront conduites avec souci selon de le la mise en valeur du site en vue de son aménagement pour le public projet Bretons - Péran. Des du dossier
  • but de faire connaître les travaux effectués au Camp favoriser les échanges informations concernant scientifiques les fouilles avec des collègues et la auprès des populations du site, diverses publications et manifestations publiques ont été préparées en 1985 ; Publ i
  • cat i ons (sous presses manuscrits déposés) : - Les fouilles au Camp de Péran en 1984 - Les fouilles au Camp de Péran en 1985 Revue d'Etudes Médiévales (CAEN) - Eléments de datation du Camp de Péran à PLEDRAN (22) Actes des Vie Journées d'archéologie mérovingienne (RENNES
  • ) conférences, exposés, séminaires s - Bilan de 2 années de recherches au Camp de Péran Université de PARIS i - Collège de France 5 février 1985 - Les fouilles récentes à Péran Mairie de PLEDRAN 5 avril 1985 - Bilan de 3 années de recherches à Péran SAINT-BRIEUC 18 octobre
  • . 61QT P.-R,, GUYADER Y,, LE CREURER R,
  • Préhension anse en boud i n Bord avec téton de préhension ovalaire rei mèdi evale ou 18/19 siècl 10 siècle , mèdi evale Coulée de vitrification Néolithique ou protohist Lame silex gris retouchée La Tène III Bord éeue!le graphitée 17/19 siècle Carreau terre cuite 17/19 siècle Torchis brûlé
  • La Tène III Bord graphité Tessons 19 siècle Médaille de Lourdes 17/19 siècle Tessons Boi s brulé Fond 17/19 siècle Fond 17/19 siècle Fond décor 1 strie 19 siècle Bord épais be i ge rosé 17/19 siècle Tesson 19 siècle Fer à cheval Bord de couvercle Bois brûlé Moderne 10 siècle
RAP00888.pdf (ERDEVEN (56). la commune. rapport de prospection inventaire.)
  • etFO Si Pw a un et H H} S
  • XVI Kerihuel 33 XVII Kerjean 3, Kerzerho 1, 2 I Le Narbon 31 XIX Mané Braz 8, 9, 10, Mané Croch 19, 20, 21 XXI St Sauveur 25 XXII Lieux-dits IGN 15, 16, 17, 18 4, 5, 6, 7 11 , 12 Liste des sites 6 XII, XIII XVIII XVIII, XX Sections Lieux-dits
  • 8 ERIC GAUME Prospection-inventaire du patrimoine archéologique d'Erdeven (56) : Le secteur des alignements de Kerzerho 10-11/1993 Autorisation n° 93-100 du 21/10/1993 FICHES DE DECOUVERTES ET PLANCHES PHOTOS 9 Déclaration de découverte archéologique Annexe I
  • . «'■«»"«■» Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rua du Chapitre. 35044 Renne* Cedex. Première mention Données complémentaires = j Année première mention ?K 5 \ jfli jt^ Année Nature de l'opération = ....i\A^ute.\î^...^*r^*j*hr^^ Responsable Organisme = Département
  • repérage : ....^^Alçcf.^.fr^...iér7:f^yrf^?rr^^ Informateur : . ...^..6
  • - | | | | | | | Code AP / AH Modification KSRZBRHO Pl. II Déclaration de découverte archéologique Ar.tourw.u Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rue Première mention =j | du Chapitre. 36044 Rennee Cedex Données complémentaires = ^ TRhh> I Année = Nature de l'opération
  • : .... Annexe I. < 511 (Annie de demlere m*, i (oci) '. y.C. f .S.fî. Section(s) et parcelle(s) : Observations : ...?*(xdoM*t>,*c. Carte I.G.N. Numéro
  • >. . ..Man.^ . . . Act) ...a-.... rïr.v. .V*~ J ^r »StiT. SKiUJ. . yC «KV ^,C ^..AtttM ..c^*?mrJlo.lje^^ Eléments de datation : ^TiT. Chronologie proposée : dc*iC?ài(\ïTj*r*c Mobilier \)i Oui £ [ Non | Lieu de conservation : Documentation
  • : . Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué N° d'enregistrement DRACAR Code AP / AH Modification .drrr^. ie .
  • Commune = ..A de I^.ÔO^É******, Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Nom du site : Cadastre I 4 (Anr>ée de demlere mWe * (our) : ^1 o\ Section(s) et parcelle(s) : ... HC. . f rs^ïrKlw
  • Lambert Centre site : Contours ].rm X = Y □ Zone = i i i i i.rrn J Rayon du site (mètres) : m Xa Ya Xb Yb Xc Ye Xd Yd Xa Ya Circonstances de la découverte : ..f/S^. Techniques de repérage : Informateur : .tb+rr* . .
  • .«*->....«»... jxf.. ...fl*..Â..Û**^..d..ékdc.*c~i~ Description des vestiges : ..f^^.^.f^M Etat de conservation : .Sk&Cfr..
  • découverte archéologique Ajourner au Annexe I. . Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rua du Chapitra. 35044 Ranne* Cadex. Première mention Année = ^| \ | Données complémentaires = J^ ^ ^ ^r>vtQJ ^-»Cty..fe^. Nature de l'opération = Responsable = .. Année
  • première mention Organisme = . u. Département : ... Lieu-dit (du Cadastre) : Commune = &.JSC.&:.. [£....&&).'. Ls£fti«ft«W. Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Nom du site : ..^s!^.. Cadastre (Anr^ o. \ d»iii»r»rr«i,4 )oor) : j | g ^ HCzJkZ*. Section(s) et parcelle(s
  • KERJEAN PI » III REMEMBREMENT Tjfrj ["du Livre I er du Code Rirai ERDEVEN (Morbihan) du N° I Section YC ou H" 121 - — Calque Définitif Echelle : l/SOOO EtobH en 19S0 par M. LE MAO Michel géomètre agréé / Déclaration de découverte archéologique Anton»» Annexe Service
  • Cadastre) : ^\j£~iJc:..C
  • ..y ..&... ...3 ..C .
  • = | [jQj | 3 | Année = v Service Régional de l'Archéologie de Bretagne «^.tourner »u Première mention = ^y | Annexe I. Nature de l'opération = Cedex. Q .jvt^asji Responsable = . Année première mention = Y
  • conservation : .^tf^". ..yt^.. CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué N° d'enregistrement DRACAR _J | | | | Code AP / AH Modification c Déclaration de découverte archéologique A ™toonw. u Annexe I. . Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 0. rus
  • .. .
RAP00477.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée et rapport de restauration d'un corpus d'objets en fer)
  • ) Médiéval Potterv i n B r i t a i n AD 900-1600. Leicester University Press, 1988, 521 p.,297 f i g . , cartes. MONTELIUS O. n°525. (1871) Antiquités suédoises. Stockolm, 1871, f i g . MONTELIUS O. (1906), Kulturgescheschichte Schwedens von den. ältesten Zeiten b i s zum e l f t e n
  • Coordonnées Lambert Zone I Ax : 221,75 Bx : 97,15 Z : 160 m Musée des Antiquités Nationales Saint-Germain-en-Laye, l e 10 Janvier 1991, SE : 1. - Présentation du Camp de Péran p.2 2. - L'équipe de f o u i l l e s e t organisation des recherches p.3 3. „- Bilan des recherches en 1990 p,7
  • : rapport de r e s t a u r a t i o n du L.A.M. p.28 1. Présentation du Camp de Péran à PLEDRAN (Côtes-d'Armor) Le Camp de Péran est une enceinte fortifiée s u b - c i r c u l a i r e (diamètre Est-Ouest = 120 m env. e t diamètre Nord-Sud = 130 m env.), dont l a f o n c t i o n
  • défensive a cessée brusquement au cours du Xe siècle. Le s i t e a été réoccupé par l a s u i t e , en t a n t qu'habitat ouvert, notamment au X l I I e siècle e t jusqu'au XIXe siècle. Les recherches en cours n'ont pu permettre encore de déterminer l a date de l a construction des
  • ouvrages défensifs, mais e l l e s ont montré que c e t t e enceinte a été établie sur l e rebord d'un plateau déjà fréquenté au cours du Deuxième Age du Fer. C'est à l a f i n des temps carolingiens q u ' i l f a u t s i t u e r l a destruction de l a forteresse. Les mobiliers
  • archéologiques retrouvés s'accordent typologiquement avec les datations archéométriques obtenues selon les méthodes du radiocarbone e t plus particulièrement par c e l l e s de l'archéo-magnétisme qui s i t u e n t l a v i t r i f i c a t i o n du rempart aux environs de 915 plus ou moins 20
  • ans après J.-C. (datation obtenue par L. Langouët, Laboratoire d'Archéométrie de l a Faculté de Rennes I ) . C'est par un v i o l e n t incendie que les i n s t a l l a t i o n s médiévales ont été détruites. Les traces se retrouvent aussi bien sur l e s s t r u c t u r e s
  • défensives, deux fossés concentriques, un glacis d ' a r g i l e e t un rempart de p i e r r e à ossature de bois, que sur les vestiges architecturaux des constructions e t bâtiments, de p i e r r e liée d ' a r g i l e ou de bois e t de clayonnage a i n s i que sur l e s objets mobiliers
  • calcinés, armes de c a v a l i e r s , o u t i l s e t ustensiles de f e r , de bois ou en céramique, restes de végétaux e t d'animaux, témoins des activités guerrières, domestiques e t agricoles, retrouvés à l'intérieur de l a forteresse. En cours d'étude par notre équipe depuis 1983
  • , l'enceinte fortifiée carolingienne d i t e Camp de Péran, implantée sur un substrat d'habitat protohistorique gaulois (La Tène moyenne e t f i n a l e ) , a f a i t l ' o b j e t de recherches en 1990 sur les s t r u c t u r e s médiévales de l ' h a b i t a t . En conformité avec l a p r
  • e s c r i p t i o n du Conseil Supérieur de l a Recherche Archéologique, une équipe notablement renforcée a été constituée. E l l e a permis de poursuivre e t d'achever l e s recherches en continuité des travaux engagés depuis 1988 dans l e s sections 8 e t 9. Rappelons que c e t
  • t e section de f o u i l l e s est située l e long du parement interne du rempart intérieur, dans l a p a r t i e médiane ouest de l'enceinte ( c f . pl.3 e t 4), E l l e a permis de reconnaître une importante p a r t i e du parement intérieur du rempart, sur une longueur- de 40
  • m a i n s i que les constructions q u i l e jouxtent. Ces travaux de t e r r a i n ont été exécutés sous couvert d'une a u t o r i s a t i o n de f o u i l l e programmée, assortie d'un crédit de fonctionnement limité à 10.000 F. Les études de l a b o r a t o i r e
  • (métallographie, radiographie, anthracologie, carpologie e t cêramologie) ont été poursuivies, mais e l l e s n'ont pu connaître l e développement souhaité, l e s crédits d'analyses sollicités n'ayant pas été accordés. 2. L*équipe de f o u i l l e s e t organisation des recherches: E l l e
  • a rassemblé une t r e n t a i n e de personnes, membres du Centre Archéologique de Péran, professionnels, étudiants e t bénévoles. L'encadrement a été assuré par Jean-Pierre Nicolardot, t i t u l a i r e de l ' a u t o r i s a t i o n de f o u i l l e s , Ancien Elève Diplômé de 1'Ecole
  • Pratique des Hautes Etudes (E.P.H.E. devenue E.H.S.S.), Docteur en H i s t o i r e (3e c y c l e ) , Chargé de Recherche au C.N.R.S. membre du Conseil S c i e n t i f i q u e de l'U.A. 880 du C.N.R.S. au Musée des Antiquités Nationales, Chargé de Mission des Musées Nationaux, Ancien
  • membre des Missions Archéologiques Françaises au MoyenOrient (archéologue e t a r c h i t e c t e des f o u i l l e s de Ras ShamraUgarit Syrie e t d'Enkomi-Alasia Chypre dirigées par l e Professeur Cl. Schaeffer), Membre du Conseil e t du Bureau de l a Société Préhistorique Française
  • (Vice-Président de l a S.P.F. en 1990), Secrétaire du Conseil, a i n s i que par Colette Nicolardot, Ingénieur au C.N.R.S., membre de l'U.A. n°880 au C.N.R.S., Laboratoire au Musée des Antiquités Nationales à SAINT-GERMAIN-en-LAYE, chargée de l a formation des s t a g i a i r e s sur
  • l a f o u i l l e . Les s t a g i a i r e s , étudiants e t bénévoles ont été invités à p a r t i c i p e r aux différents travaux de recherche sur l e t e r r a i n e t en l a b o r a t o i r e : décapages stratigraphiques, prises de notes, topographie, photographie, s a i s i e
  • informatique des données de f o u i l l e s , travaux préliminaires sur les mobiliers mis au jour. Jean-Louis Paute, Ingénieur, Directeur-Adjoint du Laboratoire de l'Equipement de Saint-Brieuc, Président du Centre Archéologique de Péran e t Paula G i a u f f r e t , Vice-Présidente