Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2908 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03967 (QUIBERON (56). Beg-er-Vil à Quiberon. Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de fouille programmée 2020 )
  • Décembre 2020 N° de site : 56 186 0007 Arrêté : 2020-083 du 13 mars 2020 Responsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont Coresponsable (Archéologie) : Grégor Marchand Contributions de : Nancy Marcoux (Université de Rennes 1) Marylise Onfray (UMR 8215 Trajectoires) Marie-France
  • archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le
  • notre ère. Il a fait l’objet de fouilles entre 2012 et 2018 sous la direction de Grégor Marchand et Catherine Dupont. Des fosses, des foyers de diverses natures et les calages de piquet d’une hutte circulaire et une autre probable témoignent d’une multitude d’activités domestiques, à
  • (Télégramme) et Madame Caroline Moreau (Ouest-France et Musée de Quiberon) pour leur suivi médiatique toujours très pertinent, ainsi que pour l’accueil chaleureux de cette dernière auprès des médias. • Madame Catherine Gorlini, Madame Catherine Louazel et Madame Annie Delahaie (laboratoire
  • une étude systématique des restes archéologiques exhumés : technique de débitage des outils en bois de cerf (Poissonnier et Kayser, 1988), typologie lithique (Kayser, 1992), production des outillages de pierre (Marchand, 1999), consommation des coquillages (Dupont, 2006), des
  • chronologique désormais mieux assurée fait non seulement de Beg-er-Vil le plus ancien des niveaux coquilliers de Bretagne, mais le place aussi intégralement dans une péjoration climatique majeure de l’Holocène, le « Finse Event », dont la position chronologique est diversement appréciée mais
  • échantillons complémentaires sont passés également en laboratoire au cours de l’année (à partir des prélèvements de terrain), afin de fournir une cartographie de trente éléments chimiques susceptibles de nous informer des activités réalisées dans diverses zones du site (responsable : Guirec
  • étroit font de Beg-er-Vil une référence exceptionnelle pour le second Mésolithique en Europe atlantique. L’habitat de Beg-er-Vil est encore bien seul dans l’Ouest de la France pour cet intervalle chronologique de la fin du 7ème millénaire avant notre ère. Par les caractères généraux
  • opérationnelle, qui permet de revisiter la fouille et d’y réaliser des prises de mesure ou des recherches. Flavien 10 Fouille de Beg-er-Vil Lécuyer a soutenu sa thèse à l’INSA, avec un chapitre consacré au montage de ce projet numérique : Flavien LÉCUYER (2020) - Méthodes de production
  • Guillaume Guérin Nancy Marcoux Marie-France DietschSellami UMR 6566 CReAAH – Ministère de la Culture – CNRS Université de Rennes 1 UMR 6566 CReAAH – CNRS UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 IIPC Santander - Espagne Oxford University Ecobio - Université de Rennes 1 IRAMAT
RAP03345.pdf (QUIBERON (56). Beg-er-Vil : Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de FP)
  • avant notre ère, il est très homogène et exempt de perturbations ultérieures. Aussi représente-t-il un témoin unique des modes de vie des chasseurs-cueilleurs maritimes de la France atlantique. Sa rapide détérioration par l’érosion marine et anthropique a entraîné la mise en place
  • Département du Morbihan et le Service régional de l’archéologie. Ces trois années de fouille de 2012 à 1015 (23 semaines) ont livré des résultats particulièrement pertinents pour la compréhension des derniers groupes de chasseurs-cueilleurs maritimes de la France atlantique. Pour la
  • première fois en France, un niveau coquillier mésolithique a pu être fouillé en même temps que ses abords. Par ailleurs, le protocole de collecte systématique des vestiges par tamisage à l’eau (4 et 2 mm), puis tri à sec en laboratoire, livre une qualité d’information insurpassable. Une
  • un débitage sur petits galets de silex d’éclats et de lames courtes. Encore une fois, nous observons une séquence laminaire régulière tirée à la percussion indirecte, mais en proportions infimes en comparaison d’autres industries du second Mésolithique en France. L’outillage
  • , dessins et peintures, à la fois esthétiques et érudites. • Monsieur Dominique Hillion, pour ses informations très pertinentes sur les ouvrages militaires historiques de Beg-er-Vil. • Madame Laurence Forin (Télégramme) et Madame Caroline Moreau (Ouest-France) pour leur suivi médiatique
  • lithique (Kayser, 1992), production des outillages de pierre (Marchand, 1999), consommation des coquillages (Dupont, 2006), des crabes (Dupont et Gruet, 2005), de la faune mammalienne (Tresset, 2000 ; Schulting et al., 2004), des poissons (Desse-Berset in Dupont et al., 2009) et des
  • Bretagne, mais le place aussi intégralement dans une péjoration climatique majeure de l’Holocène, le « Finse Event », dont la position chronologique est diversement appréciée mais toujours comprise dans les deux derniers siècles du millénaire (Thomas et al., 2007 ; Kobashi et al., 2007
  • (à partir des prélèvements de terrain), afin de fournir une cartographie de trente éléments chimiques susceptibles de nous informer des activités réalisées dans diverses zones du site (responsable : Guirec Querré, avec la collaboration de Jean-Christophe Le Bannier) L’intégralité
  • l’intervalle de datation étroit font de Beg-er-Vil une référence exceptionnelle pour le second Mésolithique en Europe atlantique. L’habitat de Beg-er-Vil est encore bien seul dans l’Ouest de la France pour cet intervalle chronologique de la fin du 7ème millénaire avant notre ère. Par les
  • de Rennes 1 Analyse anthracologique Nancy Marcoux UMR 6566 CReAAH– Université de Rennes 1 Analyse carpologique Marie-France Diestch-Sellami INRAP GSO - UMR 5059, Centre de BioArchéologie et d'Ecologie, Institut de Botanique, / Montpellier Étude de la faune mammalienne Anne
Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne (2018) (Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR 2018)
  • Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR 2018
  • DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE BRETAGNE SERVICE RÉGIONAL DE L'ARCHÉOLOGIE Projet Collectif de Recherche « Paléo Bretagne» LES PREMIERS PEUPLEMENTS DE L'OUEST DE LA FRANCE : DÉPÔTS PLÉISTOCÈNES ET OCCUPATIONS PALÉOLITHIQUES DE LA RÉGION BRETAGNE Rapport
  • public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent
  • Paléolithique régional, à partir d’un premier constat : - la plupart des gisements paléolithiques bretons connus à ce jour sont surtout en position littorale, et ce pour diverses raisons, liées notamment à l’historique de la recherche dans la région, mais aussi à la préservation
  • coupes étudiées et les séquences de référence permettront ensuite d’affiner la chronostratigraphie générale des formations littorales pléistocènes de l’Ouest de la France. Ce cadre chronostratigraphique (Fig. 1) pourra être ensuite comparé aux séquences de régions voisines, comme le
  • Cotentin, les îles anglo-normandes, le Nord de la France ou le Sud de l’Angleterre, régions où la sédimentation est soumise, comme le Massif armoricain, aux variations du niveau marin et à un fort développement des accumulations lœssiques. Enfin, les occupations paléolithiques pourront
  • MÉTHODOLOGIE Nous avons choisi d’organiser ce PCR selon deux axes thématiques (Fig. 3) : « occupations paléolithiques » (coordonné par A.-L. Ravon) et « cadre chronostratigraphique » (coordonné par M. Laforge), rassemblant diverses compétences au sein de l’UMR 6566 et largement ouvert aux
  • mobilier archéologique paléolithique ramassé lors de diverses prospections sur ces secteurs. Cette collaboration avec le projet ALeRT est très importante pour le PCR Paléo, puisque C. Martin assure ainsi le suivi des coupes en falaises, fait remonter des informations sur certains
  • échantillons de Pen-Hat (Camaret-sur-Mer, 29) D. AOUSTIN 1 et C. LEROYER 2 1 CNRS/UMR 6566. Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu 35042 Rennes cedex, France. david.aoustin@univ-rennes1.fr 2 MC/UMR 6566. Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu 35042 Rennes cedex, France
RAP03185.pdf ((22)(29)(35)(56). Les premiers peuplements de l'ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR)
  • (22)(29)(35)(56). Les premiers peuplements de l'ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR
  • of the Middle Paleolithic site of Piégu (Brittany, France). A multi-material approach. In : 13th International Conference on Luminescence and Electron Spin Resonance Dating, Torun, Poland, 10-14 July 2011, Quaternary Geochronology, LED2011 Special Issue, 10, 424-429. - BATES M.R., BATES C.R
  • DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE BRETAGNE SERVICE RÉGIONAL DE L'ARCHÉOLOGIE Projet Collectif de Recherche LES PREMIERS PEUPLEMENTS DE L'OUEST DE LA FRANCE : DÉPÔTS PLÉISTOCÈNES ET OCCUPATIONS PALÉOLITHIQUES DE LA RÉGION BRETAGNE Rapport d'activité 2015 Anne-Lyse
  • nouvelle synthèse pour les premiers peuplements armoricains. Il se divise en deux axes thématiques : « occupations paléolithiques » (coordonné par A.-L. Ravon) et « cadre chronostratigraphique » (coordonné par M. Laforge), rassemblant diverses compétences au sein de l’UMR 6566 et
  • l’enregistrement sédimentaire pléistocène armoricain. Les corrélations entre les coupes étudiées et les séquences de référence permettront ensuite d’affiner la chronostratigraphie générale des formations littorales pléistocènes de l’Ouest de la France. Ce cadre chronostratigraphique (fig. 1
  • ) sera ensuite comparé aux séquences de régions voisines, comme le Cotentin, les Iles anglo-normandes en Normandie, le Nord de la France ou le Sud de l’Angleterre, régions où la sédimentation est soumise, comme le Massif armoricain, aux variations du niveau marin et à un fort
  • analyse diachronique des dynamiques insulaires (culture, environnement et économie): l'île de Groix (Morbihan) comme étude de cas, In : Audouard L. & Gerhes B. (dir.), 2015. « Somewhere beyond the Sea » : Les îles bretonnes (France) : perspectives archéologiques, géographiques et
  • historiques / The islands of Brittany (France): an archaeological, geographical and historical point of view. Actes du Séminaire Archéologique de l’Ouest, Rennes, 1er avril 2014, BAR International Series 2705, Oxford: Archaeopress, pp. 1-13. LAFORGE M., BAHAIN J.-J., MONNIER J.-L., en prep
  • en galets aménagés du stade isotopique 11, Terra Amata, tome IV, pp. 750-754. MONNIER J.-L., RAVON A.-L., HINGUANT S., HALLÉGOUÊT B., GAILLARD C., LAFORGE M., sous presse – Menez-Dregan (Plouhinec, Finistère, France) : un site d'habitat du Paléolithique inférieur en grotte marine
  • l’environnement au Pléistocène dans l’Ouest de la France, In : Actes du Colloque international de Monaco, 2015, Bull. Mus. Anthropol. préhist. Monaco, suppl. n° 6, pp. 47-77. POPE M., SCOTT B., MILLS J., BATES M., BATES R., BLINKHORN E., CONNELLER C., DUFFY S., JULIEN M.-A., RAVON A.-L
  • ., SHAW A., sous presse - Discoveries From La Manche: Five years of Early Prehistoric Research in the Channel Island of Jersey. Archaeology International, sous presse. RAVON A.-L. & LAFORGE M., 2015 - Présentation du PCR: Les premiers peuplements de l’Ouest de la France : dépôts
  • systèmes techniques au Paléolithique ancien : quelle actualité ?, Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Paris, 0810/10/14, pp. 47-51. RAVON A.-L., MONNIER J.-L., LAFORGE M., 2015 – Menez-Dregan, layer 4 : a transitional layer between the Lower and Middle Palaeolithic in Brittany
  • , Quaternary International, http://dx.doi.org/10.1016/j.quaint.2015.07.066. RAVON A.-L., GAILLARD C., MONNIER J.-L., 2015 - Menez-Dregan (Plouhinec, Far Western Europe): the lithic industry from layer 7 and its Acheulian components, Quaternary International, sous presse. 5.2
  • – Communications 11/02/2015 : RAVON A.-L., “The Lower Palaeolithic in Brittany : between Acheulean and Colombanian”, Lithic Studies Society, Franks House, Département de Préhistoire du British Museum. 18/02/2015 : RAVON A.-L., “The Lower Palaeolithic in Brittany : between Acheulean
  • and Colombanian”, CAHO Seminars, University of Southampton. 21/03/2015 : RAVON A.-L. & LAFORGE M., « Présentation du PCR: Les premiers peuplements de l’Ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne », Journée scientifique de l’UMR 6566 du CNRS. 26
  • /03/2015 : RAVON A.-L. & LAFORGE M., “Presentation of a new regional project: The first human settlements in North-Western France: pleistocene deposits and palaeolithic occupations in the Brittany region”, Jersey Research Meeting, Institute of Archaeology, Londres. 02/04/2015
  • s’agit ici de reprendre toutes les données concernant les dépôts pléistocènes et les occupations paléolithiques de la région. Les diverses collaborations entamées sont très prometteuses, tout comme les nombreuses analyses d’ores et déjà en cours. L’accueil très positif reçu lors des
  • ., GIBBARD P.L., MacPHAIL R.I., OWEN F.J., PARFITT S.A., PREECE R.C., ROBERTS M.B., ROBINSON J.E., WHITTAKER J.E., WILKINSON K.N. (2000) - Late Middle Pleistocene deposits at Norton Farm on the West Sussex coastal plain, southern England. Journal of Quaternary Science, 15 (1), 61-89
  • for Middle and Upper Pleistocene landscape evolution in the Sussex/Hampshire Coastal Corridor, UK. Proceedings of the Geologists’ Association, 121, 369-392. - BIGOT B., MONNIER J.-L. (1987) - Stratigraphie et sédimentologie des lœss récents du nord de la Bretagne. Données nouvelles
  • d’après l’étude des coupes de Sables-d’Or-les-Pins et de Port-Lazo (Côtes du Nord, France). Bulletin de l’Association française pour l’Etude Quaternaire, 1, 27-36. - DUPEUBLE P.A., KNUDSEN K.L., LEFEBVRE D. (1984) - Les renseignements fournis par les foraminifères des terrasses de la
  • l'influence des matières premières lithiques sur les comportements technoéconomiques au Paléolithique moyen : l'exemple du Massif armoricain (France). Thèse de doctorat de l’Université Rennes 1, 528 p. - JUMEL G., MONNIER J.-L. (1990) – Le gisement Paléolithique inférieur de Saint-Malo-de
RAP03654 (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport intermédiaire 2018 de FP 2017-2019)
  • processus de transformation des sociétés. Figure 1. Nouvelle organisation chrono-culturelle du Tardiglaciaire du Nord-Ouest de la France (Naudinot, 2013). Le Tardiglaciaire fait depuis longtemps l’objet d’une importante dynamique de recherche en France. Ces travaux se sont cependant
  • armoricaine a été initiée sur le site de Roc’h Toul (Finistère) que l’on sait aujourd’hui pouvoir principalement être rattaché à l’Azilien ancien (Marchand et al., 2004 ; Naudinot, 2010), l’Ouest de la France restait ainsi systématiquement écarté de ces réflexions et des grandes synthèses
  • France une des régions aujourd’hui les mieux documentées pour la période (Naudinot, 2008, 2010, 2013). Il a ainsi notamment été possible de proposer un nouveau modèle d’organisation chrono-culturelle pour ces industries dans la région, sur la base de la technologie lithique comparée
  • même du début du GS-1, et mise en évidence sur le site du Closeau (Hauts-de-Seine ; Bodu et Valentin, 1997) ou encore dans les Pyrénées (Fat Cheung et al., 2014), n’est ainsi pas encore vraiment reconnue dans l’Ouest de la France, même si certains caractères reconnus sur quelques
  • ; Mevel, 2013 ; Naudinot et al., 2017a). On assiste ainsi à une simplification et à une baisse de normalisation graduelles des objectifs et des méthodes de production lithique au cours du GIS-1. Les données autres que celles relevant du système technique sont beaucoup plus rares en
  • France pour cette période. L’art de l’Azilien ancien est par exemple très méconnu puisqu’identifié sur un nombre infime de sites, si l’on écarte les gisements aux stratigraphies complexes et fouillés anciennement. Il s’agit pourtant d’un levier essentiel afin de mieux percevoir les
  • résultats de ces fouilles ont dépassé les objectifs annoncés et l’abri du Rocher de l’Impératrice constitue aujourd’hui un des gisements les plus importants pour la compréhension de la transition Magdalénien-Azilien en France. Voici un résumé des principaux éléments mis en évidences lors
  • permis de constater une préservation hétérogène du niveau azilien ancien. Ainsi, quelques secteurs du site ont été affectés par différentes perturbations 24 naturelles : bioturbations diverses (racines, terriers…), effet de parois, mais aussi de nombreux phénomènes de drope effect
  • , témoignant d’importantes ruptures dans la chaîne opératoire de production de l’outillage lithique. Si ce phénomène est intéressant afin de discuter du statut du site et de sa place dans l’organisation socio-économique des groupes aziliens, cette rareté des déchets de taille complique la
  • exigence qualitative avec des bords et des nervures le plus souvent parallèles et une certaine normalisation morphométrique. S’il est trop tôt pour décrire précisément les méthodes mises en place pour la production de ces supports, cette régularité laminaire a dans tous les cas
  • la Manche aujourd’hui inondés, même si leur origine précise reste pour le moment hors de portée. Cet assemblage témoigne toutefois clairement d’un cheminement vers l’Azilien. L’usage de la pierre tendre, bien que déjà reconnu au cours du Magdalénien supérieur pour la production de
  • petits supports, est adopté de façon exclusive au Rocher de l’Impératrice, tant pour l’extraction des petites lames destinées à la fabrication des armatures que pour la production des grandes lames utilisées brutes ou mobilisées dans la conception de l’outillage de transformation
  • , identifiés comme charbon de bois par spectrométrie RAMAN (ibid.). Ces témoignages sont tout à fait exceptionnels pour l’ouest de la France puisqu’ils constituent actuellement les plus anciennes traces artistiques connues en région Bretagne (fig.11 et 12). De manière générale, les
  • se prêtant à discuter des productions graphiques de l’Azilien ancien. Cette découverte ouvre des problématiques particulièrement heuristiques afin de développer une recherche large sur les transformations des sociétés au cours de l’azilianisation. Alors que les premiers résultats
RAP03364.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport de FP 2014-2016)
  • testify of Lateglacial groups limited incursions (seasonal?) into the Armorican Massif after a probable desertion of the region during the GS-2. Lithic production clearly aims the production of blades. This assemblage is particularly interesting in the perspective of studying
  • the nature and rhythm of the techno-economic transformation marking this poorly understand transitional period between Magdalenian and Azilian. Lithic production shows high qualitative standards and exhibits some characteristic clearly inherited from the Magdalenian (production of long
  • of the Final Magdalenian. However, they seem to announced the particular symbolic productions of the Late Azilian. If most of the tablets exhibits geometric engravings, several figurative drawings, including naturalistic ones (aurochs and horses), have been discovered. Like the lithic
  • and symbolic changes during the Azilian. The Rocher de l’Impératrice rock shelter is an unavoidable site for the understanding of Northwestern Europe Lateglacial societies. Because of the diversity of the archaeological evidences this site allows to develop a global thought about the nature
  • synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs
  • . OBJECTIFS DE PRODUCTION .............................................................................................................. 78 16.4. DES CHAÎNES OPÉRATOIRES FRAGMENTÉES QUI FLOUTENT ENCORE LA CARACTÉRISATION DES MÉTHODES DE PRODUCTION
  • PROCESSUS D’AZILIANISATION DANS LA PRODUCTION GRAPHIQUE : LA CONTRIBUTION MAJEURE DU ROCHER DE L’IMPÉRATRICE (C. BOURDIER ET N. NAUDINOT) .................................................................... 122 19.5. ÉTUDE TRACÉOLOGIQUE DES PLAQUETTES GRAVÉES (L. BARON ET S. BEYRIES
  • Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport de synthèse de l’opération pluriannuelle 2014-2016 Résumé : Les recherches sur les sociétés tardiglaciaires ont bénéficié d’un important regain d’intérêt dans l’Ouest de la France ces dernières années, mais nos
  • d’incursions ponctuelles (saisonnières ?) de groupes tardiglaciaires sur le Massif armoricain, après un probable abandon de la région au cours du GS-2. L’industrie lithique montre des objectifs de production résolument laminaires. Cet assemblage s’avère particulièrement heuristique afin
  • d’enquêter sur la nature et les rythmes des transformations techno-économiques qui marquent cette période charnière si mal connue du Paléolithique entre Magdalénien et Azilien. La production lithique est ainsi soignée et présente des caractéristiques clairement héritées du Magdalénien
  • Magdalénien et sembleraient annoncer les productions graphiques de l’Azilien récent. Si la plupart s’illustrent par des formes géométriques, plusieurs éléments figuratifs, dont certains très naturalistes (aurochs, chevaux), ont été mis en évidence. Les différentes études menées sur ces
  • synthèse de l’opération pluriannuelle 2014-2016 10 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport de synthèse de l’opération pluriannuelle 2014-2016 Abstract: Our understanding of Lateglacial societies experienced a revival these last years in Western France. Our
  • occupied during the Early Azilian. The obtaining of radiocarbon dates (the first ones for the Lateglacial of Brittany) places the Azilian occupations between 13000 and 12000 cal. BC, that is to say during the GIS-1e (Bølling). Several evidences suggest this site to be the result
  • (probably dedicated to the production of the numerous projectile points found in the assemblage). These cores have probably been taken of the site. If it is too early to be conclusive on this point, like the others few available testimonies for this period in the region, this site would
  • regular blades, setting up of meticulous production methods, use of non-local raw material, few evidences of “en éperon” preparations), but also testify of a clear progression to the Azilian (systematic use of soft hammerstone, disappearance of bladelets productions, and corollary
  • , development of a weaponry essentially constituted of axial points). More than 50 engraved schist tablets were also discovered at the Rocher de l’Impératrice. This discovery is particularly interesting since it constitutes the first evidence of Paleolithic art in Brittany. These engraving
  • are also essential at a greater scale since Early Azilian art is extremely rare in Europe. This discovery allows developing our research to another part of the Early Azilian socio-economic system. By their thematic and their formal codes, these engravings are firmly in the tradition
  • assemblage, these artistic productions appear to be caught between the Magdalenian and the Azilian. Various studies allowed: starting proposing hypothesis about technical gestures used to produce these engravings; identify colorants; or identify a probable arrhythmia between technical
  • and rhythm of the transformation of the last Paleolithic communities. There is no doubt that the next plurennial program (2017-2019) will participate to bring much more data with the extension of the excavation to the totality of the surface preserved on the site. 11 Rocher de
  • que pour réfléchir aux différents mécanismes en jeu dans ces processus de transformation des sociétés. Figure 1. Nouvelle organisation chrono-culturelle du Tardiglaciaire du Nord-Ouest de la France (Naudinot, 2013). 25 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère
RAP02397.pdf (PLOUHINEC (29). Menez-Dregan I. rapport final de fp 2006-2008)
  • à l'extrême ouest de l'Eurasie », dans le cadre plus large de l'axe thématique de l'UMR 6566 « Evolution des sociétés : les sociétés de chasseurs-cueilleurs » et son sous-axe : « les peuplements paléolithiques de l'Ouest de la France dans leur contexte européen » . Elle contribue
  • à l'extrême ouest de l'Eurasie » Opération « Menez-Dregan » Intégré aux axes suivants : Axe Thématique 1.1 : « Evolution des sociétés : les sociétés de chasseurs-cueilleurs» (resp. Grégor Marchand) Sous-axe 1.1.2 : « les peuplements paléolithiques de l'Ouest de la France dans
  • Préhistoire et Quaternaire, UPRESA 8018, UFR DE GEOGRAPHIE, Université des Sciences et Technologies de Lille, 59655 Villeneuve d'Ascq Cedex France Tél: 33 (0)3 20 33 6278 ; fax: 33 (0)3 20 43 66 77 E-Mail : patrick.auguste@univ-lille1.fr BAHAIN Jean-Jacques : Institut de Paléontologie
  • genre connue dans le nord-ouest de la France, est caractérisée par des outils à tranchant aménagé sur galets associés à un outillage léger, sur éclats de petites dimensions (encoches, denticulés), et par le caractère « clactonien » du débitage. La multiplication des gisements de ce
  • les deux dernières phases d'occupation (couches 4 & 5), avec un investissement technqiue légèrement plus poussé correspondant à une volonté de gestion optimale du nucleus et/ou à la production de supports courts et épais. Dès les niveaux de base, on observe la pratique de méthodes
  • actuellement sous la mer. D'après la carte géologique de la France au 1/1000000 ème, Ces affleurements (Crétacé supérieur) se situent à l'ouest de la baie d'Audierne (cf. carte ci-dessous : couleur vert pâle). 12 13 d'Audierne, au plus près à 40 km de distance au large de la pointe de
  • question et défend certaines hypothèses. Si l'on peut parler de faciès régional pour les industries à galets aménagés du littoral sud-armoricain, il est difficile de le distinguer totalement de l'Acheuléen du nord de la France. Ces industries armoricaines pourraient en effet
  • de Pors Poulhan (carte géologique de la France au 1/50000, feuille Pont-Croix, 1981). Il s'agit d'un granité porphyroïde mis en place vers 345 M.A., au début du Dinantien, aux dépens de greywackes affleurant largement plus au sud, ainsi que sur les fonds de la baie d'Audierne en
  • dimensions très diverses, souvent se chevauchant partiellement. Le classement est élevé, un peu plus faible qu'en 3a. La courbe est semblable à celles de 3a, sauf dans le domaine granulométrique des graviers. • Couche 4a: couche sablo-limoneuse feuilletée et compacte, brune (10 YR 4/6
RAP03502 (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport de FP 2017-2019)
  • documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui
  • parfait laboratoire afin d’enquêter sur ces différents phénomènes, ainsi que pour réfléchir aux différents mécanismes en jeu dans ces processus de transformation des sociétés. Figure 1. Nouvelle organisation chrono-culturelle du Tardiglaciaire du Nord-Ouest de la France (Naudinot
  • , 2013). 11 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport intermédiaire 2017 de l’opération pluriannuelle 2017-2019 Le Tardiglaciaire fait depuis longtemps l’objet d’une importante dynamique de recherche en France. Ces travaux se sont cependant longtemps
  • initiée sur le site de Roc’h Toul (Finistère) que l’on sait aujourd’hui pouvoir principalement être rattaché à l’Azilien ancien (Marchand et al., 2004 ; Naudinot, 2010), l’Ouest de la France restait ainsi systématiquement écarté de ces réflexions et des grandes synthèses sur le
  • recherches se sont considérablement développées sur le sujet dans la région, grâce à un travail de mise en réseau d’archéologues non professionnels, à la reprise de collections anciennes ou encore à la mise en place d’opération programmées, faisant de l’Ouest de la France une des régions
  • -Seine ; Bodu et Valentin, 1997) ou encore dans les Pyrénées (Fat Cheung et al., 2014), n’est ainsi pas encore vraiment reconnue dans l’Ouest de la France, même si certains caractères reconnus sur quelques sites (soin apporté au détachement, régularité des supports, usage de la
  • graduelles des objectifs et des méthodes de production lithique au cours du GIS-1. 12 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport intermédiaire 2017 de l’opération pluriannuelle 2017-2019 Les données autres que celles relevant du système technique sont beaucoup plus
  • rares en France pour cette période. L’art de l’Azilien ancien est par exemple très méconnu puisqu’identifié sur un nombre infime de sites, si l’on écarte les gisements aux stratigraphies complexes et fouillés anciennement. Il s’agit pourtant d’un levier essentiel afin de mieux
  • -Azilien en France. Voici les principaux résultats de ces précédentes campagnes. 9.1. Conservation des niveaux archéologiques Les différentes campagnes de fouille se sont tout d’abord beaucoup attachées à comprendre les dynamiques sédimentaires à l’origine du remplissage du site. Elles
  • les premières séquences de la chaîne opératoire (Naudinot et al., 2016). 20 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport intermédiaire 2017 de l’opération pluriannuelle 2017-2019 L’objectif des productions est indiscutablement laminaire. Les éclats présents
  • dans l’assemblage azilien semblent en effet constituer des sous-produits issus des phases de mise en forme/entretien des volumes à intention laminaire (ce qui ne veut pas dire qu’ils n’ont pas parfois été sélectionnés pour l’outillage). Aucune production lamellaire spécifique ne
  • largement alimenter un corpus très réduit à l’échelle de la France. Certains traits stylistiques mis en évidence à Plougastel-Daoulas (double tendance formelle, traitement du pelage, museau des chevaux, motifs qui se superposent peu) se retrouvent ainsi dans le matériel de l’abri Murat
  • d’outils déjà débités, et notamment de lames larges utilisées comme couteaux. Des activités de tailles ont toutefois eu lieu sur place, mais semblent essentiellement avoir visé la production de supports de pointes de projectile (cette production aurait pu prendre la forme d’extraction à
RAP03190.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le rocher de l'Impératrice. Rapport intermédiaire 2015 de FP 2014-2016)
  • incursions (seasonal?) into the Armorican Massif after a probable desertion of the region during the GS-2. Lithic production clearly aims the production of blades. This assemblage is particularly interesting in the perspective of studying the nature and rhythm of the techno-economic
  • transformation marking this poorly understand transitional period between Magdalenian and Azilian. Lithic production shows high qualitative standards and exhibits some characteristic clearly inherited from the Magdalenian (production of long regular blades, setting up of meticulous production
  • to announced the particular symbolic productions of the Late Azilian. If most of the tablets exhibits geometric engravings, several figurative drawings, including naturalistic ones (aurochs and horses), have been discovered. Like the lithic assemblage, these artistic productions appear
  • diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en
  • .......................................................................... 25 7.2.2. OBJECTIFS ET MÉTHODES DE PRODUCTION ................................................................................................. 26 7.2.3. LA PLACE DU ROCHER DE L’IMPÉRATRICE DANS LE PROCESSUS D’AZILIANIZATION.............................................. 33 7.3
  • sociétés tardiglaciaires ont bénéficié d’un important regain d’intérêt dans l’Ouest de la France ces dernières années, mais nos connaissances restent inégales : si l’Azilien récent et les sociétés de la transition Pléistocène-Holocène sont aujourd’hui particulièrement bien connues, ce
  • . L’industrie lithique montre des objectifs de production résolument laminaires. Cet assemblage s’avère particulièrement heuristique afin d’enquêter sur la nature et les rythmes des transformations techno-économiques qui marquent cette période charnière si mal connue du Paléolithique entre
  • Magdalénien et Azilien. La production lithique est ainsi soignée et présente des caractéristiques clairement héritées du Magdalénien (recherche de lames régulières, mise en place de méthodes soignées, utilisation de matériaux non strictement locaux, usage ponctuel de la préparation en
  • présents sur ces plaquettes, par leurs thématiques et leurs codes formels, sont résolument dans la lignée de l’iconographie de la fin du Magdalénien et sembleraient annoncer les productions graphiques de l’Azilien récent. Si la plupart s’illustrent par des formes géométriques, plusieurs
  • ar c'humuniezhoù azilian kentañ se. 6 Rapport intermédiaire 2015 - Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Abstract: Our understanding of Lateglacial societies experienced a revival these last years in Western France. Our knowledge of these groups is however
  • Goffic at the Rocher de l’Impératrice at Plougastel-Daoulas, aims to progressively fill in this gap. The first results of this archaeological operation actually suggest this shelter dominating the Élorn estuary and the Brest roadstead to have been occupied during the Early Azilian
  • . The obtaining of radiocarbon dates (the first ones for the Lateglacial of Brittany) places the Azilian occupations between 13000 and 12000 cal. BC, that is to say during the GIS-1e (Bølling). Several evidences suggest this site to be the result of a succession of short occupations by small
  • groups of hunter-gatherers. These occupations seem to have been essentially dedicated to hunting activities. These hunters probably came with tool kits constituted of domestic tools made of long blades, and cores at different stages of reduction (probably dedicated to the production
  • methods, use of non-local raw material, few evidences of “en éperon” preparations), but also testify of a clear progression to the Azilian (systematic use of soft hammerstone, disappearance of bladelets productions, and corollary, development of a weaponry essentially constituted
  • of axial points). More than 50 engraved schist tablets were also discovered at the Rocher de l’Impératrice. This discovery is particularly interesting since it constitutes the first evidence of Paleolithic art in Brittany. These engraving are also essential at a greater scale since
  • Early Azilian art is extremely rare in Europe. This discovery allows developing our research to another part of the Early Azilian socio-economic system. By their thematic and their formal codes, these engravings are firmly in the tradition of the Final Magdalenian. However, they seem
  • to be caught between the Magdalenian and the Azilian. Various studies allowed: starting proposing hypothesis about technical gestures used to produce these engravings; identify colorants; or identify a probable arrhythmia between technical and symbolic changes during the Azilian. The Rocher
  • de l’Impératrice rock shelter is an unavoidable site for the understanding of Northwestern Europe Lateglacial societies. Because of the diversity of the archaeological evidences this site allows to develop a global thought about the nature and rhythm of the transformation
  • of the last Paleolithic communities. There is no doubt that the next field campaign and the next plurennial program (2017-2019) will participate to bring much more data with the extension of the excavation to the totality of the surface preserved on the site. 7 Rapport intermédiaire 2015
  • de recherche ont cependant permis d’étendre cette dynamique à d’autres régions de France, notamment à l’Ouest (Naudinot, 2010). Figure 1. Nouvelle organisation chrono-culturelle du Tardiglaciaire du Nord-Ouest de la France (Naudinot, 2013a) L’Ouest de la France est aujourd’hui
RAP01768.pdf (le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • site mésolithique de Beg-er-Vil (Morbihan, France) 86 VI EXPLOITATION DE LA FAUNE 104 French Connections II: Of cows and men 104 VII. FLORAISON DE SITES PREHISTORIQUES DANS LA MOYENNE VALLEE DU BLAVET : 115 1. Généralités 115 2. Matériaux, toujours / 115 3. De l'Azilien
  • , tracéologue, propose d'étendre son sujet de recherche à l'ouest de la France. Grégor Marchand introduit la séance d'exposés en mentionnant les grands axes des problématiques actuelles. Pour le Mésolithique ancien-moyen, l'isolement du groupe de Bertheaume reste à briser : ses liens avec le
  • péninsule, diversement marqué au cours du Mésolithique en Bretagne. Enfin, la confrontation avec les données économiques est l'occasion d'aborder le fonctionnement de ces sociétés, dont la stabilité devient de plus en plus évidente à la fin du Mésolithique, au moins et Finistère et en
  • l'Université de Rennes, qui prend en compte tant l'organisation dans l'espace de la production autour des « sites-carrières » qu'une réflexion technologique sur les potentialités de cette roche. Pour ce faire, le phtanite taillable peut se classer en type de Kerannou et type de Kerinet, ce
  • accéder aux faunes de Hoëdic conservées à l'I.P.H. Anne Tresset conclut en soulignant la vigueur des économies de chasse au Néolithique moyen dans l'ouest de la France, de Chauvigny (Vienne) à Villeneuve-Tolosane. Catherine Dupont travaille sur la diète mésolithique et néolithique
  • , telle que l'on peut l'appréhender à partir des coquillages marins, sur la façade atlantique de la France. Les problèmes d'échantillonnage sont importants : l'analyse réclame autant la parure que les restes alimentaires et le tamisage à l'eau est nécessaire. Cette dernière technique
  • ébauches de bracelets. Cette observation ouvre bien évidemment le débat sur cette production particulière à destination des économies néolithiques : mélange ou beau coup scientifique ?! Peggy Portier évoque le mémoire de maîtrise qu'elle réalise à l'Université de Paris X, concernant les
  • compte des sites dans la Carte archéologique. Ce programme de prospection thématique s'étendant sur trois ans s'inscrit dans le PCR « le Mésolithique en Bretagne » et dans un programme de l'U.M.R. 6566 du CNRS « L 'Epipaléolithique et le Mésolithique de l'ouest de la France». Ces
  • Le fort développement de l'archéologie préventive en France ces dernières années n'a pas particulièrement profité à l'archéologie préhistorique, et surtout pas à la période mésolithique. A l'inverse, les travaux de prospection au sol, souvent laissés aux amateurs, livrent un
RAP03964 (PLOUHINEC (29). Menez Dregan I : des Prénéandertaliens aux Néandertaliens à l'extrème ouest de l'Europe. Rapport de FP 2020 et FP 2018-2020)
  • ANNEES 2009-2020............................................. 75 INVENTAIRE ET SYSTEME DE CLASSEMENT DES COLLECTIONS ............................................................... 75 FONCTIONNEMENT DE LA BASE DE DONNEES DU SITE
  • et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions
  • 8c (SIM 12), 5d, 5c, 5b et 5a (SIM 9a) ne contiennent aucun élément acheuléen, biface ou hachereau (Ravon, 2017, 2019), et s’intercalent entre les autres niveaux archéologiques qui témoignent de la production et de l’utilisation sporadique de ces éléments sur le site. Le gisement
  • travail de master avait permis de démarrer l’inventaire des galets aménagés de la couche 4 du site (Khamsitthideth, 2014). La gestion des ressources minérales utilisées pour la production de cette industrie a fait l’objet d’un master (Dréano, 2010, 2011) et d’une publication (Tsobgou
RAP03316.pdf (PLOUHINEC (29). Ménez-Dregan 1 : des Prénéandertaliens aux Néandertaliens à l'extrême ouest de l'Europe. Rapport de FP)
  • , Gaillard and Monnier 2016, Ravon, Monnier and Laforge 2016). Un nouveau travail de master a permis d’inventorier les galets aménagés de la couche 4 du site (Linda KHAMSITTHIDETH, 2015). La gestion des ressources minérales utilisées pour la production de cette industrie a été étudiée
  • », dans le cadre plus large de l’axe thématique Menez-Dregan Rapport2016 - 10 - « Évolution des sociétés : les sociétés de chasseurs-cueilleurs » et son sous-axe : « Les peuplements paléolithiques de l’ouest de la France dans leur contexte européen ». Elle contribue aux axes
RAP03053.pdf (CANCALE (35). ZAC des Prés Bosgers. rapport de fouille)
  • , gutter, way, enclosure wall, kin, hearth, field system, well, pottery, lithic industry, coin, metal objets, architectural terra-cotta. couverture CANCALE (35), ZAC DES PRÉS BOSGERS Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille
  • , hearth, field system, well, pottery, lithic industry, coin, metal objets, architectural terra-cotta. 7 CANCALE (35) – ZAC des Prés Bosgers – 2014 8 2 GÉNÉRIQUE DES INTERVENANTS 2.1 Suivi administratif et scientifique Ministère de la Culture, direction régionale des Affaires
  • , enclosure wall, kin, hearth, field system, well, pottery, lithic industry, coin, metal objets, architectural terra-cotta. Cancale (35), ZAC des Prés Bosgers La fouille de la ZAC des Prés Bosgers à Cancale (Ille-et-Vilaine), s'est déroulée du 10 septembre au 2 novembre 2012. L'équipe
  • the oriental part with a wall boundary and probably a passageway building. After the disuse of the Roman site, material studies show a continuity of the occupation during the Late Roman period ant the Early Middle Age. During these occupations, the building blocks has been almost entirely
  • , avenue des Bénédictins 87000 Limoges. Responsable : Benjamin LEROY. Mots clefs : Antiquité, haut Moyen Âge, btiments sur poteaux, caniveau, chemin, enceinte, four, foyer, mare, parcellaire, puits, système d'enclos. Keywords : Antiquity, Early Middle Ages, villa, settelment, post-hole
  • , document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces
  • Dates d’intervention sur le terrain Du 03/09/2012 au 31/10/2012 Interprétation des vestiges mobiliers Céramique, industrie lithique, monnaie, objet métallique, terres cuites. Keywords Antiquity, Early Middle Ages, villa, settelment, post-hole, gutter, way, enclosure wall, kin
  • Radiocarbon Laboratory (Poznan Pologne) Analyses paléoenvironnementales : Laboratoire Amélie (Fresnes-en-Saulnois, France) 2.4 Remerciements Nous tenons à remercier chaleureusement tous les membres de l'équipe de fouille pour leur implication durant la phase de terrain, et ce malgré des
  • , enceinte, four, foyer, mare, parcellaire, puits, système d'enclos ; vestiges mobiliers : Céramique, industrie lithique, monnaie, objet métallique, terres cuites ; chronologie : Antiquité, haut Moyen Âge ; keywords : Antiquity, Early Middle Ages, villa, settelment, post-hole, gutter, way
  • in a limited time, between the second half of the first century A.D. and the second half of the IInd century A.D. The first occupation is a parcel system and a circulation network oriented towards two orthogonal frames slightly divergent, which shows that the establishment takes place
  • in the parcel system associated, and allows to observe the organization of its road network. The main entrance of the ancient enclosure is preserved and an eastern access is built. In the western part of the establishment, a residential building is constructed ; it's separated from
  • collected. In the course of the Early Middle Age, a last enclosure takes place in the southern part of the excavation, recovering a part of the ancient southern occupation. It delivered several fireplaces and many postholes with no particular organization. The Roman well, integrated
  • nord-est de l'emprise de la fouille. Elle fût détruite à la Révolution. Une croix, nommée croix de Tansot marquait l'entrée du village, mentionné en 1749 ; elle est détruite en 1969 lors de travaux (Huck 1999 : 95). 29 Fig7 – Carte de Cassini (Carte de la France, feuille 128
  • à un habitat gallo-romain avec des éléments avérés liés à la production de sel. Des fragments de céramique de Gaule centrale datant du deuxième tiers du Ier siècle, ainsi que des tegulae lui sont associés ( Langouët 1974 : 8 et Langouët 1988 : 94). SAINT-MÉLOIR-DES-ONDES : • À
RAP03623 (PLOUHINEC (29). Menez-Dregan I. Des Prénéandertaliens aux Néandertaliens à l'extrême ouest de l'Europe. Rapport de fouille programmée 2018)
  • application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du
  • ......................................................................................................... 73 Synthèse des éléments de terrain acquis lors de cette campagne ................................................................ 75 HOMOGENEISATION DES SYSTEMES D’ENREGISTREMENT DES DONNEES SPATIALES .........................................................................75
  • élément acheuléen, biface ou hachereau (Ravon, 2017), et s’intercalent entre les autres niveaux archéologiques qui témoignent de la production et de l’utilisation sporadique de ces éléments sur le site. Le gisement de Menez-Dregan I est donc un site clé pour la connaissance des
  • utilisées pour la production de cette industrie a fait l’objet d’un master (Dréano, 2010, 2011) et d’une publication (Tsobgou Ahoupé et Monnier, 2012). L’homogénéisation des données spatiales du site ayant été achevée par V. Pommier en 2018, un autre travail de master a fait le point sur
RAP02608.pdf (PLOUHINEC (29). le gisement paléolithique inférieur de Ménez Drégan I. rapport intermédiaire de fouille programmée 2009-2011)
  • Prénéandertaliens aux Néandertaliens à l'extrême ouest de l'Eurasie », dans le cadre plus large de l'axe thématique de l'UMR 6566 « Evolution des sociétés : les sociétés de chasseurs-cueilleurs » et son sous-axe : « les peuplements paléolithiques de l'Ouest de la France dans leur contexte
  • « Menez-Dregan » Intégré aux axes suivants : Axe Thématique 1.1 : « Evolution des sociétés : les sociétés de chasseurs-cueilleurs» (resp. Grégor Marchand) Sous-axe 1.1.2 : « les peuplements paléolithiques de l'Ouest de la France dans leur contexte européen » (resp. Jean-Laurent Monnier
  • GEOGRAPHIE, Université des Sciences et Technologies de Lille, 59655 Villeneuve d'Ascq Cedex France Tél: 33 (0)3 20 33 62 78 ; fax: 33 (0)3 20 43 66 77 E-Mail : patrick.auguste@univ-lille1.fr BAHAIN Jean-Jacques : Institut de Paléontologie Humaine, 1 rue René Panhard, 75013 Paris
  • permis de mettre en évidence de façon claire des structures d'habitat, mais un amas de blocs a été interprété comme un foyer probable. L'industrie de Saint-Colomban, la première du genre connue dans le nord-ouest de la France, est caractérisée par des outils à tranchant aménagé sur
  • poussé correspondant à une volonté de gestion optimale du nucleus et/ou à la production de supports courts et épais. Dès les niveaux de base, on observe la pratique de méthodes variées avec une prédominance pour une exploitation unipolaire ou bipolaire d'une seule surface, puis de
  • certains artefacts trouvés en 2006 montre que du silex non, ou très peu roulé, a été mis en oeuvre. Cela supposerait la possibilité d'un accès jusqu'à proximité des affleurements crétacés actuellement sous la mer. D'après la carte géologique de la France au 1/1000000 ème, Ces
  • aménagés du littoral sud-armoricain, il est difficile de le distinguer totalement de l'Acheuléen du nord de la France. Ces industries armoricaines pourraient en effet correspondre à des aires d'activités spécialisées, comme cela a été démontré pour certains groupes à galets aménagés
  • . (Monnier & Le Cloirec, 1985 ; Monnier, 1989 ; Monnier & Molines, 1993 ; Molines, 1996). 14 Le contexte géologique et la formation de lia grotte Le substrat de la partie orientale du littoral de Plouhinec correspond à l'orthogneiss oeillé de Pors Poulhan (carte géologique de la France
  • dimensions très diverses, souvent se chevauchant partiellement. Le classement est élevé, un peu plus faible qu'en 3a. La courbe est semblable à celles de 3a, sauf dans le domaine granulométrique des graviers. • Couche 4a: couche sablo-limoneuse feuilletée et compacte, brune (10 YR 4/6