Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3758 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00314.pdf (LA BOUSSAC (35). le petit pavillon, chemin de l'eguillère. rapport de sondage.)
  • »» \\\ l'I II» = ili - - ••• I I» m ut ^ - ¿ ^ a i o Ut TM = = m 9 «»« E = IU > IM •« £ 5 s Ih = III = U\ = HI = JiL _=L n\ = un in - ~ ili s \\\ Mi 5 III r E. IH •= tu \u =L in 5 ivi s. IH s Ul MJ "= »» 111 ll\ S s ,u O Ut |U fa IVI (H = Ili N W
  • rapidité de t e & opérations est désormais ouvert à de telles explorations. SE LA BOUSSAC de Chemin Corseul T\ W coupé WV B 1 1 1
RAP01746.pdf (PLAUDREN (56). kerfloc'h. rapport de prospection inventaire.)
  • l'empereur Constant (337-350) trouvée dans les déblais du temple octogonal de Goh-Ilis en Plaudren. ARTHUR LE MOYNE DE LA BORDERIE 1905 Histoire de la Bretagne, tome I, page 100. Goh-Ilis ou Coz-Ilis (français, Vieille-Eglise). - Station romaine située en la commune de Plaudren, à la
  • de PLAUDREN - 56.157 Bréhan- L^udéac , Mohon O iKergonan' Plaudren HeugHffèt ( La GrèfsSÏLouren l. O i"/îe//è jueqon O SîjServant O \nno/ I Cruàùef \llio ? 10 A llorboulo C < v' J /foc-, oLizio .. / Le Ce me/ec 157 pfe&Moustoiric i Brandivy I O 7
  • /•*■■ „ Gran d- Charnp \ . ,'\-~'' ~>i \ o w \sJ Locqu&itaà /.'" Q \Y"° t;ocmaria-\ \; Grahd-Champ\\ i/ .—."w _:_x^ • JMontérbJanc PROSPECTION INVENTAIRE commune de PLAUDREN Première partie. Le site gallo-romain de Kerfloc'h La prospection inventaire réalisée sur la commune de
  • découvertes anciennes et plus récentes. Un important mobilier archéologique provenant de ces découvertes est en cours d'études. I - Situation géographique de la zone prospectée : Le site gallo-romain de Kerfloc'h est situé sur les contreforts des landes de Lanvaux. Ce massif granitique
  • romain de Kerfloch (site n°56.157.001.AH) et le temple de Goh-Ilis (site n° 56.157.002.AH) étaient déclarés à la carte archéologique nationale. Le camp romain est un site connu et des mieux conservés du Morbihan. Depuis le siècle dernier, de nombreux érudits ont décrit ce camp. En
  • 1847, Cayot-Delandre en fait une description satisfaisante. Le temple octogonal de Goh-Ilis a été sommairement fouillé et publié par Henri de Cussé dans le bulletin de la SPM en 1892. Son emplacement est bien connu puisqu'il figure sur le cadastre de 1851. « Un temple suppose un
  • abondant mobilier et pourrait être un site d'intérêt majeur ! IV - Des ateliers de verriers gallo-romains: Quatre gisements ont livré une forte densité de mobilier de verre : sommes nous en présence d'ateliers verriers ? Sur le plus important (Goh-Ilis n°2), d'importants fragments de
  • de circulation : les Vici, où sont installés commerçants et artisans, et qui possèdent souvent un sanctuaire, comme celui de Goh-Ilis. C'est certainement un de ces marchés locaux qui mettent le cultivateur en relation avec la ville, ici Darioritum. Marie-Anne LE GOFF Camp de
  • Kerfloc'h (site n°56.1 57.001 .AH) Fanum de Goh-Ilis (site n°56.1 57.002.AH) Goh-Ilis n°1 (site n°56.1 57.002.AH ) données nouvelles Goh-Ilis n°2 (site n°56.1 57.01 7) Soles de four verrier Kerfloc'h n° 1 (site n°56.1 57.018) Concentration de verre romain D Kerfloc'h n° 2 fsite n°56.1
  • lui, allait de Vannes à Corseul. ANDRE J. - 1959 - OGAM t. XI p. 29 Au sud du village de Kerfloch, à 50 mètres de la voie romaine de Vannes à Carhaix (cadastre, section A, parcelles : 554, 555, 556, et 561, à 200 mètres du fanum celtico-romain de Goh-Ilis, enceinte carrée de 95
  • Rurale des Vénètes Armoricains ; P NASS 1990 TEXTES ANCIENS Cadastre 1 989 - Section YE - parcelle 28 C. L. : zone II : X = 21 9.900 - Y = 322.200 N° de site: 56 /157 /002 /AH LE TEMPLE OCTOGONAL DE GOH ILIS CAYOT DELANDRE 1847 p. 101 Avec monsieur Croizer nous visitâmes les ruines
  • nommées dans le pays la "vieille église" situées près et à l'est de Castel-Floch et sur la ligne même que parcours la voie de Vannes à Corseul. Ce nom de vieille église ( Er-Goh-Ilis ) ne nous parut point justifié par la nature des débris que nous avions sous les yeux, et parmis
  • ruines de ce qu'on appelle Goh-Ilis. Les parties de murs qui se montrent par-ci par-là sous la ronce et le genêt rappellent immédiatement le petit appareil de la villa de Téalvé en Saint- Avé. M. LE MENE B.S.P.M. 1903 p. 308 Acquisition pour le musée d'une monnaie romaine de
  • appuyées à une enceinte de terre carrée de 104 mètres de côté dite Castel-Floch, et qui semble bien être un camp romain. Dr FROMOL (Communication du ) B.S.P.M. 1954 p.v. p 103 A proximité du Goh-Ilis en Plaudren passe la route de Sulim (Pontivy ) à Vannes. Le sanctuaire était du type
  • milieu du mur ouest. Des disques laissent supposer l'existence de deux ou trois autres puits. Bulletin RAPPORT DE M. HENRI de laSociété Po DE CUS0É SUR LA. FOUILLE FAITE A GOH-ILIS AU COMPTE DE LA SOCIÉTÉ POLYM ATHIQDE. MESSIEURS , A l'ouest du bourg de Plaudren , sur les
  • ouvrages de Cayot-Délandre et de l'abbé Mahé. Je veux parler du camp de Kerfloch et de. Goh-Ilis. Chargé par notre Société de faire la fouille de Goh-Ilis, c'est le mercredi 31 août, qu'aidé de M . Léon Lallement , j'ai commencé les travaux. atique-1 892 -pp. 129-130 élevée des murs
  • . Quoi d'étonnant, dès lors, Messieurs, que Goh-Ilis fut bien un ancien temple, comme son nom l'indique. uHetin de la Société Polymatique-1892 - pp. 129 - 130 Déclaration de découverte archéologique Service Régional de rArchéologie de Bretagne Ardourw M Première mention
  • = .. r Goh-IliS Lieu-dit (de n.G.N.) : GoMiS Organisme = Commune = 1791879 Cadastre PLAUDREN -157 Section
  • - I2I3I2I21 • I ?! fl n Rayon du site (mètres) : Circonstances de la découverte : X» Y» » Yb Xc Yc » Yd Xa Y« Enquête VOfeinage Ilnformateur : .Repéra.ge.sur..le.terï3jn A. Le Breton Description des vestiges : Pute, MuPS r FOUf Etat de conservation : Actuellement. .60
  • ] Données complémentaires = moi Année = Annexe l. ( 0| 11 Code AP / AH ' Modification Q «8 DONNEES NOUVELLES GOH-ILIS (site n°l) Cadastre 1989 - Section YE - parcelle 28 C. L. : X = 219.900 à 220.050 ; Y = 2322.300 à 2322. 400 Parcelle en pâture Outre le fa nu m octogonal de
RAP02942.pdf (PLESTIN-LES-GRÈVES (22). coz ilis. rapport de sondage)
  • PLESTIN-LES-GRÈVES (22). coz ilis. rapport de sondage
  • situation (fonds cartographiques IGN, © Annaig Salaün, architecte DPLG) Plestin-les-Grèves, Coz Ilis 13 I. Données administratives, techniques et scientifiques :3%,-$),/$3+(5'(-;3
  • Ilis "^78BC>A8@D4 = ;4 B8C4 0 508C ;^>194C 3^>1B4AE0C8>=B AM0;8BM4B ?0A ;4 >;>=4; &MANB @D8 0 4=CA4?A8B ;^M2A8CDA4 3^D=4 Y 78BC>8A4 34 &;4BC8= ;4B ANE4B Z A4BCM4 8=M38C4 4C ?>DA ;0@D4;;4 8; 0 AM0;8BM 34B ?;0=B 6M=MA0DG 4C 34B 01>A3B 34 >I ;8B 08=B8 @D4 34B
  • Plestin-les-Grèves, Côtes d’Armor (22) Sondage archéologique Rapport de sondage programmé Coz Ilis Jean-Charles Arramond Jean-Yves Tinevez Françoise Labaune-Jean Drac / Sra Bretagne Mars 2014 Sondage archéologique 22194 Code INSEE Rapport final d’opération
  • 53 Inventaires techniques Inventaire des sondages Inventaire de la documentation graphique Inventaire de la documentation numérique Superficie des sondages 5 I. Données administratives, techniques et scientifiques !" '' '7$++.)*' ' '"(-3+3*&%"&3:)*;' ' '&)6
  • )*' 4C B284=C8_@D4B 6 Rapport de sondage Plestin-les-Grèves, Coz Ilis #$%&'()$*+,-./$01' ' ' ' >$6"23*"&3$+ (M5MA4=24B 34 ;^>?MA0C8>= 0C4B 3^8=C4AE4=C8>= BDA ;4 C4AA08= !.,3$+' $D &0CA80A274 9%)&",+) ;4B 4C ;4B 4C 4C
  • ;4B 4C 7.#"%&)-)+& $D 34 ;^0AAOCM 34 3MB86=0C8>= 3D QC4B 3^ AA %)*#$+*"G2) /$--5+)' ?2)*&3+@2)*@A%B:)* D+'("&)'(5' 3A4BB4 >D ;84D 38C &4= 0= $42^7 ] 0=284==4I ;8B DEA064 34B CA0E0DG 3^0
  • ) G :< H :< I < $ (4B?>=B01;4 B284=C8_@D4 34 ;^>?MA0C8>= !.F.%)+6)*'6"("*&%"2)* K%,"+3*-)'()'%"&&"6
  • )*&3+@2)*@A%B:)* ==M4 4)6&3$+ HD ?"%6)22)'I 4&"&5&'(5'&)%%"3+'"5'%),"%('()*' 2.,3*2"&3$+*'*5%'2)'#"&%3-$3+)')&' ;^4=E8A>==4
  • -) )&' 4)%:36)'%.,3$+"2'()' ;^0A27M>;>684 /"-#5*'5+3:)%*3&"3%)'()' 9)"523)5 0E4=D4 70A;4B >D;>= (4==4B C$-G%)'()'#",)* $>
  • industrielle An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration 8 Rapport de sondage Plestin-les-Grèves, Coz Ilis !+/'67'+,+/) =C4AE4=0=CB B284=C8_@D4B &AM=>< $>< >A60=8B
  • '%"##$%& *K274B 05542CM4B 30=B ;4 203A4 34 ;^>?MA0C8>= !."23*"&3$+'()*'&%"+6
  • /,/(51()$/' "0 2>
  • >;>68@D4 0_= 34 2>=5>AC4A ;0 ;8B818;8CM 34 24CC4 34A=8NA4 "^4=B4DE4AC 3^D=4 1K274 30=B ;^0CC4=C4 3^D= ?A>6A0= =4 A4?>DBB4 ?0B 10 Rapport de sondage Plestin-les-Grèves, Coz Ilis 91/36$),/$3+(5'()3+5
  • ,*' PREFET DE I.,A REGION BRETAGNE le Préfet de la région d e Bret!lgne, Préfet d'Ille-et-Vilaine, ARRETE n• 201 3-165 VU le code du palrimoine, notamment son livra V et en particulier lés articles L531-9 et L531-15 : VU le décret n• 65-48 du 8 janvier 1965 modifié pris pour l'exécution
  • Lieu-dit : Coz lllls - Pen on Nec'h Cadastre : section : ze parcelles : ao n"(s) do l'ontité : Coordonnées Lambert : x : 163,700 - y : 1223,800- z : 96 m Programme : Orgno1lsme de rattachement : MlnlstOro do la Culturo 11 I. Données administratives, techniques et
  • dispositions légales et réglementalras et !lux termes des conventions passees avec les proprl6tolres des lerrain& concernés. Mlclo..i : prescriptions 1 motlva!lons 1 recommandations Pllrtlcullères è l'opération ~: Le Directeur régional des affaires cullurallos est chargé de l'ex6cutlon d
  • diagnostic (© www.cadastre.gouv.fr, DAO : Annaig Salaün, architecte DPLG) 15 II. Résultats !!" Résultats 16 Rapport de sondage Plestin-les-Grèves, Coz Ilis 17 II. Résultats 1. Présentation du site et de l’opération archéologique !.*52&"&* ! &( ) $* * %$ 03A4 34 ;^8
  • < B8CDM 0D ;84D 38C &4= 4= $42^7 0=284==4I ;8B BDA D=4 ?0A24;;4 34
  • ?A>94C 3^>?MA0C8>= ?A>?>BM ?;DB84DAB 0G4B 3^8=C4AE4=C8>= ?A8=28?0DG MC084=C )+:3*",.*'I =( "4 ?A4=B8BC08C 4= D=4 3M EM6MC0;8B0C8>= 3D 50=D< 4C 34 B4B 01>A3B &>DA 6)'F"3%);'2)*'*)%:36)*'&)6=L
  • , Coz Ilis =( "4 34DG8N= 2>=B8BC08C 4= ;0 64BC8>= 34B 3M1;08B 34 5>D8;;4 ;08BBMB 30=B ;^4BMB 4= =B 4= ?MA8?7MA84 3D B8C4 0_= @D4 ;4DA
RAP00432.pdf (DOLO (22). le clos bosse. rapport de sondage)
  • ? ^ c V " ) > CO Q _ 'l'i. I1 M 0 I'M ,1.1,1 Q i1« .•i ri »' 'i O V I till I1 M 1 11! II - '¡I l'll'l O Co O 1 h > »« » i i, 11 i ' Ii l'I i', 'ili' I.1/! i ' I 11 i O) :I¡I¡¡ o i' '>! 'l' I . a c 'ili CP n> -í Q "5 cS3 P Q (t> + 3 o 3 J fû T (O
  • " / N° DE SITE lllil M i l Dépt. Arrdt DÉPARTEMENT : COTES> M M loIsMI Canton Com mune l/l/l/l L l M Site NrO^> COMMUNE : ^ O L O LIEU-DIT : L6 Cuoi èasse c A (65 11 1I1I i ! >11H1II DIRECTION I 1 I I I h H DES ANTIQUITÉS DE BRETAGNE SI » lili
  • •sPfmlM •iii'-1 CP r ? c 3 "5 .'»'i i i.i O Û "5 Q -T5. (T 5" i» O > S m o y flT Ol O o rn (p \ \ rn o n p RT CL (0 y T o -5 — O» 0 D rr 0 fö \ en O c fO 3 n 0 p" —. IO en •M»«* m 0 r f 3 o 3 \ ai 0 Q. CO O a Q Si b > (P «V O o V y Q
  • fTl O t>B e - p fô -5 Û — /o V» O Q i ex» co" c— O c o o öl Q 3 c >-J CÖ c» c- o c 3 P ai O a. c u» o a. o co > o io o Cn o n> 3 OÛ CÛ O 0 Oí 0> 0 (o in s n o (b 3 II (O •• O o O o FOUILLES BU CLOS-BOSSE ( commune de Dolo C8tes du Nord ) 15
  • juillet au 7 août 1965 ) Les fouilles ont consisté en sondages préliminaires effectués sur la plate-forme la plus élevée en altitude du Clos-Bossé ( N° I cf. croquis joint n° ) Les repères à l'aide desquels a été établi le croquis de localisation des sondages sont deux arbres
  • ,25. Des coups de pioche donnés à Intervalles réguliers autour de la plate-forme I permettent de penser que ce mur constitue au moins une partie de l'abrupt qui détermine celle-ci. Cependant aucune trace de mur ou de séparation quelconque n ' a pu être repérée à l'endroit oîi
  • A permettant de supposer que la plate-forme I constituait non pas un tombeau, mais le support de quelque bâtiment, ©n a d'abord cherché à le localiser au point le plus élevé du Clos-Bossé. Mais la roche en place s'y trouve à moins de 30 cm d® la surface. Tout vestige aurait donc été en
  • surface et vraisemblablement localisé il y a une dizaine d'années, quand le Clos a été charrue pour le blé noir. Le sondage B a alors été entamé approximativement à la jonction de 1'arrondi de la plate-forme I et de sa partie rectiligne. Il a permis de constater que, à cet endroit du
  • roche en place se trouve à 10 c® du sol. Au nord on trouve de l'argile jaune. La jonction des deux est souligné© par une ligne oblique de grosses pierres. Il pourrait s'agir de la roche en place brisée par 1® gel ( faible distance de la surface)» m a i s , outre que la roche a plutôt
  • téndance à éclater en morceaux de plus faibles dimensions, l'argile jaune se trouve, comme en B , mélangée à du m o r t i e r . Là aussi il peut donc s'agir du sol intérieur d'un bâtiment. Quelques débris de poteries ont été trouvés en surface. Leur p ^ petit nombre peut s'expliquer par
  • amener la découverte du plan de bâtiments antiques à cet endroit, sans doute indigènes. Des fouilles sur la plate-forme II pourraient aider à en préciser la nature. F o u i l l e s du C l o s - B o s s é ( Dolo-Jugon 15 j u i l l e t au 7 a o û t N o t e de 1) Assurance . C ô t
  • e s du 1965 frais ( responsabilité civile vis à vis des t i e r s . Q u i t t a n c e j o i n t e ) 2) Photos 3) D é p l a c e m e n t R e n n e s - J u g o n a l l e r et r e t o u r tickets joints F r a i s de n o u r r i t u r e des f o u i l l a u r s en c a s d * a b
  • s e n c e o c c a s i o n n e l l e de l e u r s l o g e u r s 4) 5) Nord) 48,94 105i30 F i l s de f e r b a r b e l é s d e s t i n é s à e n t o u r e r 11,80 43,56 les s o n d a g e s k la fin d e s t r a v a u x (quittance jointe) 12,10 6) 2 truelles ( quittance
  • jointe ) 11,40 ?) 2 brosses 8) P e r m a n g a n a t e de P o t a s s i u m ( d é s i n f e c t i o n l*eau ) P a p i e r d e s s i n , e n c r e de c h i n e , f r a i s de secrétariat 9) 10) 3,50 de P o u r b o i r « au c a n t o n n i e r qui a d é f r i c h é 1® terrain 1
RAP00040.pdf (PLOUGONVELIN (29). abbaye de la pointe Saint-Mathieu. rapport de sondage)
  • ' 1l111' 1l1"1111' i ' iii ii" 11111M111M1"1iMiii l ii il I!i1,1i1iiji i ili — r^ i, -—^.V ' î h * i ' î * i > S h • i • ! h ' i « î » 1 < ! M • S ' î h M ' ï S 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 \*ÏN--1 '¡! I1111 I1 I111 I1 I I I1111 '1 '!1111 7 ri V\MMIMMMIMMMIMMMIMMMIMMMIMM'I
  • ;|liM iil1i1l1i11l1i11i1M11i1i1i11M1i11if11icIiIiiiiii,iMiiii i i i i i i i 1,1,1 i iiI 1I111l11I111I 1I1 I111I11I111I11I111ll_' ili I| I| I i,l 1 I I i : i,i,i 11111111 i,C I,I i,i,i i I,I Î I.i,, •,', Il I I I I I I I I I I I I ,,.,,,! I I 11 I 1111 I I 1,1 1 1 'i' ! " ! ' li
  • D i r e c t i o n des Antiquités de Bretag 29 PLOUGONVELIN ABBAYE ST MATHIEU Rapport de sondages (Avril 1988) F. CHAMPAGNE 40 Durant le mois d'Avril 1988, la Direction des Antiquités de Bretagne, à l'initiative de l'Architecte en chef des Monuments Historiques
  • i Située sur une haute falaise de la pointe Saint Mathieu qui termine en sa partie Nord-Ouest la rade de BREST, l'abbaye Saint Mathieu de Fineterre porte bien son nom : elle est à la pointe la plus avancée de l'Europe. En breton on la nomme "Pen ar Bed" c'est-à-dire le bout du
  • ^ cloitre. pqrh'e- I 29 PLOUGONVELIN ABBAYE DE LA Etat actuel Implantation de POINTE l'église des SAINT-MATHIEU abbatiale sondages 1 e cTb c I c O C^ Cb O O LJ o o 0 0 o o o O c O «•J o o c o o o o o o ^ A l_r~ 0 a LE CHOEUR. Sondage I. Ce
  • secteur bouleversé, ce qui ne permet pas pour l'instant d'établir de relations précises entre ces différentes structures. .. ICI--0 .. ¿n-'d : ISI--D 3Í111V9 3Ut/31 ¿P 70S - 1 „SÖW--W 1 .. zn-w .. 6€l~0 t : 1 .. ?£l~ 7 .. SÌCl'-'O j - Z91--M .. f w - . f f ! .. zsi-- r" 7 / i t
  • o -•' F "1/ÎSI-: / "7/90-"dM 1INVÜ9 DNV19 3IU3NN00VH XnVHD 31SIHDSV0IH ¿J3UWH ¿P S3IKVH ¿P HBIWOhl d SlVAVtíO P iVlQNBti ? 3/dl 3 HOS dA H 3S0U f l tu &3/1Ò/0N XnVHD ¿P tí3llt/0H u* ios Q 'I'!'!'!'!'!'!'!'!'!'!'!'!'''''!'!'!' i. V.!¡i¡!j
  • ¡!!!!!!¡¡¡¡!!!¡¡!¡¡!¡^ |' i i t 11 t i i t 1111111111111111 11111111 t t 111 i l 11 i I I: IliMil'MwM "I!!!!!!!!!!!!! ! Ü'ÜHÜ Ü I'lliU !i!i!i!üi!i!fli!i!üü lüüüüüüüüüüüüiüüüü i!i!i!t!i!i!i!l!i!i!i!i!i!iüli!i!i!i!t!t!i!i!i!i!i!i!i!t!i!i!tii)i!i!i!i j]i¡iji¡!¡i¡i!i¡i't'iji'i'ih¡i¡i]i¡iW I I I I I I 1 I I
  • rl t i I 1 I I I I I I t i l I I I I I I I I t i I t i I l i I I r! I I E t t i 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 t i 111 t i 111 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 JDéOL/J I nBiHiVN eßepuos vs BAvaav NIlBANOOnOld ez Détail du sondage 1 - Mur en abside et sol dallé associé
  • SONDAGE 1 - Coupe Nord I SONDAGE 1 - Coupe Est Sondage II. Dans ce secteur, nous avons mis en évidence un sol de mortier de chaux semblable au sol 1 du sondage 1. Ce niveau d'occupation est traversé par deux fosses comblées de pierres et de gravats. Il se pourrait gue l'on soit en
  • considérable de structures, tant des murs gue des sols. Malheureusement, la surface fouillée est trop restreinte pour avoir une idée précise de leur fonction. 29 PLOUGONVEL/N ABBAYE St. MATHIEU SONDAGE II Choeur SONDAGE 1 i!f|ifHi .I hh^inT in Hl'i'111111'mi11 '¡'1 P'1 'ih'i!11
  • 1111111111111111111 I I I I ili'i 111 I I I I I I 1111 I I I I 1111 111111 11 11 11 I I I I I Ifl ,¡11111111111,11,1 1111 [ i l i l i i!i 1111 i i i i 11 1 1 ° i i 1111111 i 11,1,1,1,1 i i 11 ih 11 i i i i i i i i 11 i i i l i l i,iji i 11 i l i l i i i i ,,;,!,;] ^'¡'¡Wil'l'l'l'l'l'i'l'i'i'lty
  • IMMM'IMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM'I'I'H'IM 'MM 11 '„1'i1Mi1111111111111111111111111111ii1i11111111111111i11111111111111111111111i111>l iii l1i1iiiiii1i1,iiI;I il i PJ-.Q.VI;I Y-VSTI 111i11'iHi11i11i11i111i11i11i111i11i11i111i Hi' ¡ i i i i m i i i i i i i i i l i 11 I,i rr*-à'lM ' i Q-PA'i1111111111111111111 111111
  • ''II'IMI'IMIMMMI'!MI1 II> I I I I I I I I I I I I I I I I •! I o-'o.O lilii1iiliiiiii1i11lii>î¡lî11i1i11Wi1f1lî1iiii ii I,'-I; s ii '1¡11^¡11¡11¡¡11¡1¡1¡1¡M¡1¡l¡1¡1¡¡1h¡11¡¡l1i111iî1l11îiMM •irj.'M:!I" I ' M 1 1 1 1 M I M I 1:i1lh1i 1h111 M1M1111111 ! î i ¡1¡i1hi'i1'-i11î!iiii|iI,iIi ii iI;i
  • ,I:II; i 1 M 111M 1111111111M I 11111 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 i 1 1 1 II111 1l F' WA' 111 ill111IH1I1i I11IiI IiI i I I 111 I I I Ii I II1i |:
  • 1 1 1 1 1 1 o&'.'-Wiï"Miiii'" MM" ?.O.o:C/.*\ >11»1111'1111111111 I M' i Ml I I Ml i i MM'' iil11111l111111I111111111i111111M111"" 11I111111111I111M11IM1M1M11I1i;;rHP v^VlMii1111111111111 I:i ;I 1 1 1 1 1 iI;iili,ii,;iVi,|ii'i i 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 i i i ^ i
  • '^'':- I" I i l • m M M i!ii!iii!iiiiiiiii!i! SOL de MORTIER de CHAUX FOSSES REMPLIES DE CAILLOUX HYPSO NR: -06/Lu A:-136 " B.--74S " C:-160 " D:-74 7 " M AC! F de MAÇONNERIE REMBLAI de PIERRES et TERRE E :-13 7 " F :-!51 " Sondage III. Le transept Nord. A vingt
  • de radier de fondation lors d'une reconstruction d'une partie de l'église. SONDAGE 3 - Vue générale I SONDAGE 3 - Mur du transept Nord SONDAGE 3 I Mur du transept Nord 29 PLOUGONVEUN ABBAYE St. MATHIEU Sondage III Transept Nord HYP SONR: -06/L u A:-U8 B :-J52 C >74 6
RAP03027.pdf (QUIMPER (29). Kernoter. rapport de fouille de sauvetage)
  • : •• : : ' i ; .■ : jllilrï j : : ; : ; ; : PAPIERS CANSON : • i i • : • . : : .. ' |. : i J ". : - ! c | FRANCE ! : tv v ce .. 'il! i: i cite; .. j: j i.: : : .Tir* ^ : i : ;'j ! ; v* ili; : :|:r!ir:t CJuinpeft noé èe PLav% Vit ! 1 | . c i
  • > . < ( .. . • \ .v: r • |j| 111 - tii.' v—v.;. : ; : tcîftrV wl?.—. TV" "î. " j-;-;.:. ZQ\ ... vJvLv!:. 1: 11! ! ili: : !:. ' • • • |i| . j:" ":T:T glTTl TTîT T: • . :]iv| j ■ i£Lv : ... •; v • .......... g) rcjcT . '■1 ctt~ ' ; : : : : ; i V j
  • ;::! "::; jTj:V xfy[ îiii JilLi. .i:.!:- : v ||;| .. ..... i .V : : île: r . 'i j::.:.:: v. ..... .V |(f= C;-;. ■ • T:"r"~:.r~ il:! TjrH! TTC ; _.... ... ...... L~'-v fv£" u ' :! ; ! :|":. i 1 • VV ... ; .. .. . ili. e- : :..: ; ; ; j; viii.iic
  • parcelle n°25 I) feuille n°I, (ann. 2) m "Description: Distantes de 150 m de la route départementale n° 34, Quïmpfr-Eenodet, les ruines sont situées à mi-chômant entre le vil¬ lage ancien de Kemoter-Huella et le hameau récent de ICemoter. Implantées au nord-ouest d'un petit plateau
  • moellons de base au centre de la coupe (cliché n° I) et le mur assez bien conservé en C (clichés n° 2 et 3), En fait il a été arraché lors des travaux actuels dans sa longueur et seule sa face ouest est discernable» C'est un mur de pierres sèches, aux moellons grossies» rement taillés
  • communes. fortement chauffées sont également pré¬ sentes. 553AI D'INTURPNETATION: I) le fossé: La coupe selon B.C laisse clairement voir que le canal creusé dans sol vierge est antérieur aux différents murs. Il s'inscrit en effet à un niveau nettement plus bas que leurs
  • culture) et économiques (proximité de la ville, passage de la vo ie à quelques mètres). 11 ne servit pas étonnant que les travaux de fondation ultérieurs livrent d e s v e s t i g e s a s s e z c o n s é q u e n t s. De belle ce site il faut enfin ... 4 I V* LA VOIE
  • ROMAINE: (annexes I; 2; 8) La route Bénodet - Quimper est considérée comme une voie romaine (cf. C.A. Picouenard, op. cit. P.I). Bous nous sommes demandés si le diverticule goudronné qui borde la parcelle étudiée n'était pas un reste du tracé de la voie antique. chemin, parallèle
  • ^ -, c7C;.v; i' J f7>.^ ■ .y ',' ^efjaacy i •^ ik+w /'Stade ^ js .Moulin- Municipal ietrivoel "y^Kâiayen |-V''N-*"v- Moul/ouen :*W*. •-■ 'Kermahpftmi! * 11 Kçrlezsnçî' - \ j>8 \ • Penuodl 2 54*1, ii -=• r '! - Tréqucfélsc; ^ Ser'e' Kermabeuzen
  • *' QUIMPER" Pont Ode! Kem.'iy : Moulin î •dê.St Denis Iplif Bouz f JrfToIirelIeL €Ikv. Pisc. l'Eau- Blanche Çdjn/i/rtg* >Jtyoen-Vih»n .aurerl Locmaria «. s. lesperbet■ S- i^Stpde . droai âr Plcjj & orne /\ / -r.trgue u-^C^ Armel, ''YV,' i V y.\ Jjlguinan
  • ^ viCiarane- ,Keisalioir- w\ ; • Gd/j^e ^- V, le Q-.iHiQgi: lerorneii •■■'/ Kerlagât'uj*»*."' ^Tv G«jêti ' •—Vvj Bourdoi forniguet Rozoguer ■ C> d'Incinération &J> \\ '.•lr-r Kér-é^Lei ) \KeXotèrV*' y\;.A'el-. Ty Nèvez. Kerîagatu Kïirnic, i-V'^ervoallc^'/ Mat}n\tyf
  • ~*2AKerem Kervao Biaz 'UiY Y;' '•rS le Moulin' r-ïx"des Landes y~2-[ Ty Néve. Kergrennj ' , I Kenquellou Kerveur -Kffgadjjjit-vs . fi•-■ . • >Vr—- Kerdour & Lost Vmil LeniV « * \ 0 Hcai" ar Je Moillince Kerdout. 'Menez fîily /VftdeAe, A- j.ar-Po'ihjtar
  • •>. . Kernuella^' jYJWJ/'in \ "Y \J\e.rtimoy. pZjj£rz\ ar- Gitfh _ „ $t-Gaoou Pen ar CléqcH., Pradar-S'ang 'Go3n*nr-: IrMoufinJjs,. df'Possulien Dulr/jc-i TyCyçr ' ia Driqueter b Not'c-Jla^î- • Se-.-ryrs / dt 5nn .'crrtff-. ; . iUl TTÏÏI Î ■ ' _ n rilfijliij II
  • TTÎtjfliT trr:'frr:: i WflPAP. ci; • j.: : : : :. TV;""' i : r I :. 1 :, ■ : : • [ : : .. ii: ce tiki. : : ■n Vil Kl j— -i—r 1 -V T-— — —1-~— : ::: :.:.:Klv:Hi — A '! : ; ' ^55 ; |i : : ... | . .. ... 1' Tir| • ■; : ; ; i ii* m
  • • : • iiii: air ! j...' . : : ... —r: ! J!" i • ; • i. S.oÇ L :.iii L;ii i : | : : : ;}: : ivi : |.g.U|.:r...:..u.L ...Lli. Ki.frivr lljgT il j f.!' iLR)aUi-: : ' : i::-?" "r c i": vrrgT T~: ' liîti: ~ . " : 'ci; * . " . ! : ..g..i jTT; i ;v ;|g|^c
  • |.:U.é;:gu:.:Juç » Sel WxE ~1 • ii:;: iïr.i : : : *;v: : : j;v: r -t : i : : : * |v " ' ' !' v " cl::.::. eV ki_ ; TTtl . ■ r : : î.: : ; : •: vî iv ii.::.; - • ; ' -- ; ri" ■ : ::. -j- ; ; ; • h-r j!,!' .v :. 1 ; : : :. —f f m: :: j ; att
  • : ! :. ... Ébi . .. .il:., cl.:. : • ' 11 . ; ..lue .. J.. .J - î: ; ; ; ^ irvrJ" .vi : • a Mini: Tirrrrr?:" V:Hur~ : ' : ; ' : ' | ! j :•!■! : . . • ; ' : • ili.li: ivl ^ 111 i ■ 1.1:1| luit gil iv i ; ; ii„.:.:. :v.v ; '. ! o l : i
  • le C j. i ' i '|î ! i : ; hl " H il C ' I : "C i 1! . lliliitij tilil iiiil [i~±ililL1 '1•: : ' : . c ; j, c i C c !. :. : r[ I : •. . ~ iilijiinjilhji iiMpe ivpjivi'ii' cii!v; :H:i . ■ -i i ': * j1 ': " i ' liijilii ccji ... !: ;;H mo \ ^"itOk
  • ^JcLilov et
  • |icïv:è iiJVi ci. ; ' . TvvT • - : il 1.1 TT i > crtvAic Jif t-H ; i i.".. i.i....... • !:!:.!! : : : —. :: ' : ' - : • r-' n-r —T— • j ■ i.vri î'i'i.i J. oisa 1 "'11:: . riTIlivvv'tivv 1 il ' '. c o/Ai fi j;;v ; i — c. • r - vvvL'iivii
RAP01735.pdf (POULLAN-SUR-MER (29). tumulus de Kervini. rapport de fouille)
  • . ; ^ ; ' • tl i? > "f?! • iu ij'>-t- i! ; » s. 8 !. l 'i % ii ^ Í r ^ 'H? Is4,.' îiï «f'iW Cfi' N' »•î »nî ' .î Í.. Í 1 ' r r v h' - i :V ^ I si» : .'i-i t ^ t' 'h t 'U
  • -iâi f i'« ./-a-i-.-? î w r?» íís, i íSlil s. Í J If í'ftjí-. Skilift' M: >( fl 1 ríi ?V VI. ir : , . ^i il.^' .
  • CO I . Ï y y- - ,V > P' v-î* 1 •.! fi? ¿'f 'M + KS + • — i-A .h H •/ n t' • ' f ^ 1 '' Ki' t " • i i ' «i co ' i 54 CN I/' Vi tí' i S m V1 , . » tsI ì LJJ t* ' U Z UM •^LU U^LU a: î' * iv û D< LU > ! -f I' .1 î i j l áv ^ 'f ï .1 I ^s Ili
  • Aes eV V . . i * e„ f o v j J _ L A M , SMe- 1735 Laboratoire d'Anthropologie Préhistorique B.P. 25 A 35 - RENNES Jacques BRIARD RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LES FOUILLES DES TUMULUS ET DE L'ENCLOS DE KERVINY EN POULLAN (FINISTERE) JUILLET I97I 29 S POULLAN Kerviny I
  • des pointes de flèches conservées, jointes aux structures relevées en 19T1 permettra une étude d'ensemble de ces tumulus. 3. Conduite des travaux Un premier levé topographique a été réalisé en juin I 9 7 1 avec la collaboration de M. Yannick LECERF, collaborateur technique au
  • chemin qui mène directement aux tumulus (coordonnées Lambert: 100-200 ; 361-100 ; latitude ll8°3'lit" ; longitude U°22'5l" W ; parcelle n° 1^8, section ZW du cadastre de Poullan-sur-mer renouvelé pour i 9 6 0 ) . On pourra lire en annexe la description romantique du site par Halna
  • d'un mètre environ donnant ainsi Un tumulus d'une vingtaine de mètres de diamètre et de trois mètres de haut. La . tombe, aménagée au centre dans un léger creux du sous-sol était en I grandes dalles recouverte d'une pierre unique. Du coté ouest un bloc peut-être dressé
  • qu'un constat de l'état des lieux au moment de la fouille sans lien avec le monument original. Suivant la pente naturelle la dénivel^ée est plus forte vers l'ouest où elle atteint 70 cm alors que dans les autres directions elle atteint péniblement i^O à 50 cm C'est le type même du
  • tumulus arasé. La fouille a eu pour but de I rechercher le caveau funéraire que l'on savait encore en place et d'obtenir une coupe donnant les structures inférieures en précisanla position de la tombe par rapport au sous-sol. A cet effet, un carré central a été creusé et une tranchée
  • vrai que par la suite cet : élement était recouvert entièrement par le cairn et que sa position interne importait peu. i Sous la lentille d'arène on retrouvaitt une ligne gris bleu I riche en charbons de bois, sans doute le vieux sol. C'est là que I les éléments pour une
  • datation radiocarbone ont été pris, la tomb j centrale ayant par trop subi de viscissitudes. Il reste à espérer t que l'on ne trouvera pas là, comme pour d'autres tumulus des Mont ^ d'Arrée, les traces d'un brûlis de la fin du Néolithique. i II est à noter qu'en bordure du
  • tumulus a été recueilli tout j j un amas de poterie domestique sans décor, assez bien cuite. Le ou les vases devaient être des jarres à fond plat. 3. La tombe centrale ^ La tombe centrale était un caveau creusé dans le sous-sol I rocheux, les parois étant creusées de moellons, le
  • fond étant sin- I Plement recouvert de bois d'après les données d'Halna du FRETAI. La couverture de la sépulture comprenait deux dalles disposées transversalement. La plus petite mesurant 2,10 m sur 0,80 m a été détruite cependant que la plus grande était repoussée contre le talus
  • (photo 7). C'est un gros bloc granitique de 2,55 m de long. 2,10^m de large et 1|0 à 50 cm d'épaisseur, au demeurant une masse de l'ordre de If à 5 tonnes, bien dans la tradition des couvertures massives souvent rencontrées en Bretagne (figure 8). Cette dalle I présente dans la
  • partie centrale mais légèrement décalée, une vagr I figuration triangulaire (hache ?). Mais la pierre ayant été érodée on ne peut dire avec certitude s'il s'agit bien d'une gravure qui se rapporterait d'ailleurs plus à l'art du Néolithique qu'à celui l'Age du Bronze. Le caveau a pu
  • . A Kerviny Sud. on a la structure en caveau creusé dans le roc. plus économique, ne demandant qu'un parement de moellons alors que dans le cas précédent tout le coffre r 1i >i etaxt en grosses dalles, beaucoup plus difficiles à mettre en plac on serait tenté, étant donné la répartition
  • du parement. Enfin une modification ou réutilisation de la maison a eu lieu plus récemment encore datée par la poterie vernissée. Les types d'habitats an- chens »Sdiévaux ou pi,3 ^^ en .al«., « c o u v e r t e s de . e . . L f o u i l l e ae aura p e r . i . . e compléter L T
  • ' noter îue d'autre, vestiges de " dosszer. Il .^t à vcùuj.ges de meme nature nous r>r,+ ¿4.attestant la présence de v i n « signalés ce ae villages anciens sur les crêtes. 6. Remise en état du terrain Les tumulus ont été t-p.™-; « ai.a.le.eut pr.t.s p J 1 v L IZrr'" oci-vice
  • intercommunal de vm'-t-i«:» ^ a m e n e z et le concours des • • voirie de Dou- - n s i tous r . u t i i i 3 . s . o u ; tranchées de fouille laissées apparente .es autorités l o : ^ ^ irrr;:::::::::: L., « c a v a t i o u ancienne et les . " ' — - n t , " a II r : propres, ont été
  • T i n t é r e s s a n t pour " — v er ré g i une P ur l1' hhiisstt oo ii rr e l o c a 'l e , sinon o n a lpe a. r t i e de ce s i t di^^u i- ( r ; .UMSyi - t VX ». ^ > J •S-- ^ ^ \ >»' 1 - Vue du tumulus Nord avant les fouilles A gauche, en haut, derrière les tas de
RAP00898.pdf (MOUTIERS (35). le bourg. ancienne école publique. rapport de fouille préventive)
  • un fragment Vans Banéat sol f o u i l l e du remplissage datation Cette r e f a i r e le battue sarco- Immédiatement, service. à l'exception dont la au jour une pas en terre de (Ilie-et-{/Haine) le sarcophages sarcophages enfouis de mettre n'est sol
  • : I l l a - et- DEPARTEMENT COMMUNE : Vilaine M0UT1ERS Lieu-dit : Le Bourg, Section, parcelles ancienne. : Cl Coordonnées Lambert, Découvertes fortuites phages des le plancher par de Prés mit des labours profondément et et 11 page 494) c-Oqultler une
  • }. d'Inhumation texture sous et de la entre manque des siècle est Seiche. l ' é g l i s e et découvertes le perl'aspect n° Cl sarcophages de l ' é g l i s e et au-dessus 393. cuves 404) d' 1 l i e - e t - V i l a i n e (Tome de nombreux prés localisés Cl (cadastrée
  • . Informée, coqultler Les école était y = 1983. 1983, à l ' I n t é r i e u r de l'ancienne Intervention ; de Septembre de. Septembre. de Bretagne travaux 11 ; x = 334,800 au molò en calcaire publique. (404) Zone Au molò Historiques école vers Entre de datation
  • calcaire l'Ouest 1940 l'ancienne montrent éléments en sur et 1944 école VImplantation mais une probable. g 38 î 35 - MOUTTERS AncÂenne école, I - SaAcopka.g
  • \© Í St-Rémy-du-Plein Le ChàteHier • \ • St-Etienne-en-Cogl èi n-WrCogl St-Germai é^ , ' Landean Lécousse FOUGERES ; V r.uLy,a BQau«»alne *¡ N I A CBazouges- -Hédé Longaul ' i-*** s ,f ©Javené SlAuborl ' 1 : ; ® La Chapello-Janson La Selle-en-Luilré 1 Luitré Gahard jSt
  • ;!a ®phe£/e$Bû|i Princé Mouaiô! % LIFFRÉ Quidíllac V 0 \5t-Sulpice © ^JSl M Hervon J . » C r o u a l u . LavMéi i è ni l ' , $ Mont a ut o ur jChevdi g r. é / l a Fcret "x-< ®( J '.-.; * La Chapelle du-Loii ' Romilé .Gev»^ N v ^ ; C" q 0 '/ÄLe Lou-du-Lac^ _ Balazé ' © • LI^NTAUBAN-DE
  • -BRETAGNE V ' VarthenaydeiBretapne La Bcueoer Beiton Chapelle-des-Fouge ST-MÉEN-LE-GRAND i•-•LaÄNouay•e >-\ ,j T -Perouse r / • i 9 Pleuineleuc . m \ • '•.M r--qnlg'mfcr »gorvìly;' — + •• • ;"/¿_---J3oi ;A « \ V"^.. 1' / V.....J Thorign' è-sur-Vilain< } >Bédé«-,/ • ' -i i ' Çhampeaui
  • ^ 3t:On.n•I..Ch.p.l ( . St Uni a ç La Chapelle-Erbrée •Vi l a i n e ' # Saint.Maùgan Ufendic • Breteil I St-Gil VITRÉ Stjjean-sur-Vili MONTFORJ • ^ ^ R E N N E S ,/L'H : •' © La Chapel le-Thouaraul t ermitage r''! St-Mel ©aihf/ qiéruaU ,C ' esson-Sévlgné ; © i -r\ VezWle-Coquet
  • CHATEAUBOURG •sou»Vltré St-Gonlay Talensac" Noyai sur Vilaine" w © • • Mondevert; Landei Chant e pi e "St-Dldier/ Salnt-Malon-»ur-Mel Oomagné' Cornili« Iß Verger M O R D E L L E S . St-Jacques-de-la-Lande" '--.-• Etrellei A R G E N T R É - D U - P L E S S I S •'••/ 9 •>J ""V'Domloup-. . i
  • ^ Ossé L o u V i g n é d e B¿ t' ' • V / \ " Vern-sur-Seiche' . ' 1 'Bréal1 iVergéal ¡Chavagne* \ Noyal-sur-Seich^ # ! C H A T E A U G I R Ò N " • Chaùmefe,©ChâncèY Le Périra \ / \S' , • / ••Chà,i..on.\ur.Seiche \ ' yenélfle»^ S, Aubm du Pava ¿ * Chartresde-Bretagne ; Nouvoilou,^«s
  • * + Bruz St Erblon- .', e \ Amanlis:; Si Gennain-du Pinel Moulin: ¿Domaloi * .. "St Armel^-L I • • Genne» »ur-Selch) PLÉLÁN-LE-GRANP Irgères. .Mbullert •Nuds Baulon Boistrudar 9 Avail< Seiche Marclló-Robért GUICHEN JANZÉ t a Seile-Guerchait» ;Bovel ^Chantait LA GUERÇHE-DE-BRETAGNE
  • " « \ Baln*-«ur-Ou(l /?' LÉGENDE , V - Salnu-Mirl» i a ChapelU-St-Meli b:...¿ —y J Í ^PREFECTURE S «SOUS-PREFECTURE © C H E F LIEU DE • Commun» CANTON + j. _ Limita da Départamant 1- t + + 1 Umita d'arriMidlaaamanl Limita du cantan Limita da aammuna Échelle 1/5C0.000 env
RAP00380.pdf (SAINT-DIDIER (35). les Suriaux. rapport de sauvetage urgent.)
  • la nouvelle route Rannes~Laval devait passer en plein milieu du site découvert (ili^ure n° 2,). Après accord de la Direction Départementale d© l'Equipement et du propriétaire, il a été possible d'intervenir pour un saïvetage partiel dans des circonstances difficiles en décembre
  • dont la présence reste inexpliquée. 5 - en C.20 Bh sondage dans l'angle Nord-Est du carré n'a donné qu'un peso» de tisserand (Figure 7) da£s la couche S* 4 r m s.,20 stratigraphie est identique h celle de D.20 avec 2 niveaux de tegu lae. 5 - B.t§ I® stratigraphie identique a été
  • relevé dans ce sondage» 6 » F» 20 Néant Sous la terre végétale un sol avec poterie cornune des 2°-3G siècle charbon de bois, quelques toiles et pierres ( peut-être un foyer) a été mis au Jour ¿MffPft 6 en II) fut mie au jour. (cf. TABkSAU W KtfKIïIJg, M î W m W G i W E IWmCQBlE) © r
  • sigillée du t® siècle ap. J-C. (?). 10 - ¿pue IC.20 Dans lesraâaescirconstances que ci-dessus pour C.17t la Zone K.20 présentait beaucoup de teguiae et de la poterie comune (c£*...F&mxr® 4). OOOOQOOOO I»es médiocres éléments de datation permettent de penser' à une occupation du site
  • ., ce qui espHquerait l'absence de pierres de construction (t). L. PAPE (t) Ce -type te construction jusqu'au XIX siècle dans la région est le pisé recouvert d'ardoises. Tableau du Matériel Archéologique Inventorié tn % ls i « 4» © i S © frt '(ü H S ' 5 8| § 0 c3 g
  • ^ ut • 8 « »tí lAlfi * • • < tJ "Ci I I sP § n » !i n h if ¡i n il h > o co o co r: o o S ( W ' r «*» CM «s*»' w» o »* oa 8 1,8 I I • * ©H «»*a*4*m4>*m§lí**»m E E i I o o o R © © > m -P o o 8 3 « il« M l i l J I l l l i í S l á «M EH «H M Ri Vi t> V)
  • 1 S AL N T - D I -"L a Touche" ARGENTRE P I E R o DU PLESSIS 20 k m Section cadastrale -livers 0 La 50 m Touche \ t I: V ST I \ ; DIDIER - . PARC. 75 76 . 77 f i s-: M. . i • IL { | v; , fï , ' © ....... r ' '' PIQUET 4 , 2 K.O. 4 K J2
  • . : 3;7 K 3 K n. I L.L ht' '•••,:••• :"; >"V: t! COURBES D ISORESISTANCE i - ' '.f. VI". y ->: ¿II K * ' f UBS • ; / I s*\ II : ' O v-í l \ o •B vi •» » < » • iSS# ' • '' ' " nf 4 . F ig u r e + V+ + + + + + 4- 4- + 4- + + 4- 4- 4- 4- 4
  • .. •.... Figure . .. f, n° 5. ligure n° 5 (2° feuille) Fi g u r e n*6 + + + + + + O + + + + 4- + + + + -f + 4- m -h:; 1 o -4- o CM + O + €0 4- Cx + F i g u r e n° 8 Figure n°9 5 cm D.19 E. 4 D .20 B.1 F i g u r e n°1 0 E.20 E. 1 Figure n
RAP00138.pdf (PLOURIN-LES-MORLAIX (29). Kerveguen. rapport de sauvetage urgent.)
  • «"» |«? PREFECTURE » SOUS-PREFECTURE o chef ueu de canton epcoduction InUcdita CES PRESSES Dé»inJ Limite
  • M i RAPPORT DE SAUVETAGE En conduisant une remorque de fumier dans son champ, M. Lohéac mit au jour fortuitement le souterrain gaulois de Kerveguen en PLOURIN-les-MORLAIX (29). L'une des roues du plateau avait crevé la voûte de l'une des salles. Par la suite il avertit la
  • de deux salles (I et II) creusées dans un sol granitique décomposé et d'un puits d'accès situé à l'extrémité Est de l'ensemble. Les deux salles sont séparées par une chatière. LA SALLE I C'est celle qui s'est effondrée sous le passage de la machine agricole. Elle est situé à
  • champ qui est horizontal dans la zone du souterrain. A l'extrémité Est de la salle une marche de 0,12 m permet d'accéder à la chatièr LA CHATIERE Le passage entre les salles I et II s'effectue par une chatière. Celle-ci a une orientation Nord-Ouest/Sud-Est. Sa forme est
  • subrectangulaire le sol et le plafond étant arrondis. Sa hauteur est de 0,80 m, sa largeur de 0,40 m et sa longueur également de 0,40 m. Elle débouche sur la paroi Ouest de la salle II par une marche moins élevée que la sa!le I (0,05 m). LA SALLE II Celle-ci affecte la forme d'un ovoïde à la
  • base aplatie, d'orientation Nord-Est/SudOuest. Sa longueur est inférieure à celle de la salle I (2,60 m). Par contre, sa largeur est identique (1?64 m), sa hauteur actuelle est de 1,64 m. Les parois portent les trous de coups de pics donnés lors du creusement. L'observation des
  • occupé par un cône d'éboulis, correspondant aux remblais du puits. Ce remblai bouchait entièrement le passage vers l'accès et venait mourir au bas de la paroi Sud de la salle en face de la chatière menant à la salle I. L'état de désagrégation avancé de la voûte de la salle II ne nous
  • a malheureusement pas laissé la possibilité de fouiller ce cône. LE PUITS D'ACCES Après avoir relevé le plan d'ensemble du souterrain en y pénétrant par l'orifice d'effondrement de la salle I, nous pûmes localiser en surface avec précision le puits d'accès et placer au-dessus un sondage afin
  • galets de rivière ayant servi de brunissoir ou de polissoir ; un bloc de laitier de fonderie. L'ensemble de ce mobilier n'est pas suffisant pour proposer une datation précise cependant le faciès général des céramiques situe le comblement de la galerie à La Tène I CONCLUSION Comme
  • . Il faut donc s'attendre à 1'autres découvertes de l'âge du fer dans le secteur. Arrondissements Cantons et Communes S'-POLPLOUESÇAT Clti.r i Piaugoulm PlounAouMrat. Cut»«ény du-OoJqt Tréfif'ouéiMij,- IPlogîïOcTi" '¡LANMEUIV .¿louniVM-Loehrlrt' TAULÉ f PLOUDÀÎ j Plouguln
  • PLOUQ I NEAU ' "* * lm i i--v dlpronvet / layHA PLABENNEC, Guipavaa Guilara Plougaatcl Oaoulaa -4-ocgiïrl«. 'Barrlanl LE FAOUy" Pont,• \ d. Bui. [ Lopérao I Ut Qulmaroh j • Pprt-'Caûnay (> PLEYBEN )CI4d«n-Poh*f CHATEAUNEUF- - â'-Coullù DUFAOU 'lonévai-Poruiy
  • _ f .TraffTagat FDÙEèNANi CONÇARNEAUV. /^^OBltMg« ' LacunoU \ BANNALEC Co mbH >lohara-Foûatnant .PONf^ABBÉJv' Quarrtan ) v C V" \ u I'»»™» II «' U' } l -—A I PONTAYÉN i ' : i « V; l.., Ut " V «tact-B.10» I /quimperlê"; ^lohara-CariMli LÉGENDE •«•m
  • o u t e r r a i n G a u l o i s . Terre Végétale (labour) Zone non fouillée arène + cailloux Pierres + argile + arène Argile + arène + cailloux + charbon éparse. Argile cuite + charbon + arène idem + cailloux argile cuite + charbon Arène + charbon 4 Argile cuite La salle n
RAP00670.pdf (LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport de sondage)
  • N° DE SITE m Dépt. DÉPARTEMENT : T~{ K M lobkl Arrdt Canton Commune MfiJ Site ST£"f?t C O M M U N E : WN-bti/ewr\rec_- LIEU-DIT : M ^ r X * ^ Çf- 3 U i € N O U £ . DIRECTION DES ANTIQUITÉS DE BRETAGNE fàojC ^ W & b ? k MAXijdiïy & ftJaU^ En juillet 1979 la
  • , 3JfLi< Y^rV^cTt'Jl r y • v' • >'-• Ises^' 7 fcV-W - un» ' • _ ' - - ' WiS^K '35f;> i ^ i j n j T i r 4 kBK J ' - - - 'vJiei"V >îtt( yjku cU C a i ^ Iu^UILM OL Jit^le^ de 29 i M w m m o Abbaye Saixit-Gweanolé relevé cadastral d; la section A 2°feuille
  • . + bras Nord du transept ce r eue il LEGENDE p ilie f rom an porte édifice pré-roman p il ie r roman V monna béton de sol rose pré-roman 29 LANDEVENNEC Abbaye parcelle enduit blanc pré-roman 1979 Saint-Gwennolé trace du béton n2 1160 Sondage du transept et du
  • déambulatoire Nord de l'église X.F. £ J-P.B. D.A.H.B. pilier roman 2 M. r 29 LANDEVENNEC 1979, Abbaye Saint-Gwennolé, parcelle n* 1168, sections N. 30 M. 30 + i i i n 11 i i NORD des sondages 0.30 A'ivp^o \ TVI -s7 + + + ^ v v ^ ^ ^ . ^ 1 -
  • + +i+ +i + i i r -L * ' /" 0.50 m. + remblais • ' O-'n" C 1 'v1 - 0 Ir il -' ~r argile jaune + + • + + + + + + + T + + 4 + + -1 -f + + + + + + -t -f. + + + + + + 4 schiste B. 0 1.171. D.A.H.B, 29 LANDEVENNEC parcelle 1979, Abbaye Saint-Gwennolé /->- 116Ô
  • , plan du sondage O.P/33. 0.33. + 15 P. 33. . -15 argile jaune sol û JP.B. D.A.H.B. 29 LANDEVENNEC 1979 Abbaye Saint-Gwennolé parcelle ns 1168. Plan du sondage K.36. K. 37. > + K.36> + + K.35.> i° ° °° s remblais, argile jaune 1m. -bP.B. D.A.H.B. 29 LANDEVENNEC
RAP00462.pdf (SAINT-PABU (29). Poulledan. rapport de sauvetage urgent)
  • 4ommzt. Ili - 0BSERI/AT10NS FA1TES LORS VE L'INTERl/EWTIOW Entnz lz 19 Szptzmbnz zt Iz 04 Oatobnz, datz dz V tntznvzntion, unz pztttz {¡OUAZIZ clandzótinz a zu Itzu zt a conAtóti À dzgagzn lz i>ablz ¿OLLÓ la ¿tzlz... ¿ani, doutz danó V zópotn d'y dzzouvntn un tAZkon. Lz tnavail
  • LE TRONÇON DE STELE DE L'AGE DU FER DE POULLEDAN NORD, SAINT-PABU (FINISTERE) MICHEL LE.GOFFIC. ARCHEOLOGUE DEPARTEMENTAL DU F I N I S T E R E , O C T O B R E 1983, LE TRONÇON DE STELE DE L'AGE DU FER DE POULLEDAINI NORD, SAINT-PABU ( F I N I S T E R E ) . I
  • chajtgz zn matiziz ofiganiquz, fiibultat dz la dzcouve dz la caAAizfiz à cieJL ouvznt. Lz teAAain appaAtiznt à la communz dz Saint-Pabu, zbt zx- ploitz zn cajmJJzftz dz bablz dzpuib plubizuAb années zt annJjvz zn {¡i ploitation. Craignant quz dzb dépSLzdationb ou unz dibpaAttion
  • fioncon dz ¿tèli a iti dzzouvzut danó la paAczllz n° 7, ¿zctton ZM da cadaó&LZ dz 1976, ¿ttuz à 3 200 m à V ouzbt-noÀdouoj>t da bouAg de. Satnt-Vabu zt à 650 m au no nd-no Ad- zót da kame.au dz FoulZzdan. Lzó cooÀdonnzzó Lambztt zonz I ¿ont lzó òutvantzó : x = 85,170 y = 1 120,340
  • attctudz : 25 m. Vzux ¿tzlzó dz VAgz da Fzn. ¿ont dzjà connuzó ¿UÀ lz tznhaXoàAz dz la communz, toutzó dzax danò la pantlz ouzót : czllz dz Kzncu>c.oal, kaatz dz 1,80 m (pouA la pantlz vtótblz) zót dz ¿zctton C.OÀÀZZ a anglzó zpannzlé-i zt a unz {¡ohmz dz pynamidz tn.onqu.zz
  • pa¿ peAm¿i> d' e.xpllquen comme.nt ce. tn Con de. ¿tele. de. VAge. du Tex ¿'e¿>t netnouvi lnteA¿tnatl{¡li dan¿ la du ni à quelle, ipoque. cela a pu ¿e. pno duine.. Apni¿ V lntenve.ntlon, poun iviteA ¿a cLí¿panltlon, la. ¿tel a iti tnan¿{¡inie. devant la. maJjile. de. SaÁnt-Pabu
  • où. elle. e¿t actu vl¿lblz. FICHE DESCRIPTIVE DE SITE ARCHÉOLOGIQUE //1450/ RECHERCHE EFFECTUÉE Année Nature de l'opération Auteur -4308 I fKoïfECTiotV / H ce Organisme Go FF „jJJLè I'Ç AP ou A H £ _ / _ _ J 4 Î L . .._ / • A P o u AH / / 1 0 0 0 / RÉFÉRENCE
  • I.N.S.E.E. J , / j L Dépt. / / 1 1 3 0 / S i t e s étendus : Dépt. , , / Arrdt. , / S Lieu d i t : Canton Commune , / / 1 1 0 0 / RÉFÉRENCES A D M I N I S T R A T I V E S Commune : I Â J L Î /• • Commune , , Département : , / • / • Site Dépt. F~ f h/1 • , î
  • T • / , Niveau , £ • , / , , / _ A à L _ / * Struct. Commune , , , , /• ({ t . / $ î M T _/ F Q V L L é p A / V /" / / 1 1 1 0 / N o m du site o u adresse : //1120/ CADASTRE Année : //1140/ P O S I T I O N /" ^ 9 ? 6" / Section(s) et Parcelle(s
  • ) : M ^ TOPOGRAPHIQUE Altitude N.G.F, : //115U LAMBERT / Précises ^ 1, Profondeur d'enfouissement : Approximatives Abscisse Ax : _/ Abscisse Bx : L J 2/ 3 ~ 4" ^ Zone Lambert I / Ordonnée A y : _.. / Ordonnée
  • By : _/ DOCUMENTATION //1200/ Nature du site : Type en surface plein air 1, État à la découverte : État actuel : : ! 1, hors du sol ¡ Z I grotte ou abri exceptionnel conservé.]^ 1 L 2, LJ 2, enfoui immergé structuré 1. partiellement conservé : T j 3 / n 3/ [..] 2 , 2 inorgani
  • / Circonstance de la découverte ou motif du sauvetage //1420/ Propriété du terrain : /* Etat L i 1, Collectivité //1440/ Conservation provisoire du mobilier £ 2 3. forêt I ÇvÇftlS Vl\ x-frèc^icH Privé L H 3 /• 1 i— n Je I 4, bâti • c* 5, autre ^ Je Sòl le. S
  • t w € dépôt de fouille L _ J 1, autre l—I 2 / Lieu : _ //1460/ Conservation définitive //1600/ Rédaction Lieu : du bordereau . 6 /• / inconnue ; 1, collection publique auteur ExistenceL€ de 1 SoFfiC j fiche(s) complémentaire(s) Vi eilli 2. collection /* / Date privée '/J L I
  • Lestréoné /Kerbet 42 Lezvom Croaz dePrìt-Xri, K- Keruscat . • « Kermabioi Kerdonval V.^X?: KeTîpwCJÎ /Kerbeuz ( 3L&> 0 Symnasé 4Lannqulouarn j / RoKservo Kersqùivit -KerrenveI ¡ergidonou •fKerlosvézan "39' ! '.I P.enn.Carvan T 'Borne 62 Meznavalen Kerravénoi y g y
  • a "ÌMKerlumbar's X—/Kerroignantiii iabous PÌou3a]mézelu^ihcuft Menhir .Keivatoi .eransiou Tréouré;.. fPnnfS il òciéol Kerarc'haluer Ker;édoc E x t r a i t de la c a r t e I . G . N . au 1/25 000 de P L A B E N N E C 1 - 2 . —LJLj/ V/ J V . Déblais de découvert.urfc Sable
  • éboulé Coupe N - 0 - S - E d u f r o n t de la c a r r i è r e . if y *y ^ PHOTO 1 : V u e d u t r o n ç o n de stèle en place dans la d u n e . Photo p r i s e le 1 9 . 0 9 . 8 8 . PHOTO 2 : V u e p r i s e d u s u d d u t r o n ç o n de stèle en place dans le f r o n t de
  • t a i l l e de la c a r r i è r e . »-> — > -'-* • - PHOTO 4 : Vue d u t r o n ç o n de stèle i n t e r s t r a t i f i é dans la d u n e . On r e m a r q u e sous la stèle le sondage c l a n destin. PHOTO 5 : V u e d u s o n d a g e e f f e c t u é d a n s le v i e u x sol
  • e t m o n t r a n t le massif de p i e r r e s s u r monté d ' u n e assise de d a l l e s h o rizontales PHOTO 6 : V u e r a p p r o c h é e d e la s t r u c t u r e p i e r r e u s e p r é c é d e n t e .
RAP00389.pdf (SAINT-SULPICE-LA-FORÊT (35). l'abbaye. rapport de sondage.)
  • » o T A- tUJ > f» • n* CfO G* ar XL U Ili > rt: -j CET O Q D o k l z o ç 0 íT 2 J iL ¡ ^ * * wj SC 11 t u '"V ej (T cC 1 UJ f!' ^i a' t -M -> 2 «< • s Û,1 -f
  • s'incuAvant veAS le centAe de la chapelle,fioAme due,sans doute,au manque de place entAe la tombz découveAte en 19 82 et le muA.Cette sépultuAe se pAésente sous la fioAme d'une tombe dite"à caisson'-i avec emplacement céphalitique,constAuite en pieAAes iAAégulièAes et de quelques bAiques
  • Aouges, le tout plus ou moins lié avec du moAtieA de chaux maigAe.Le couveAcle est composé de blocs de shiste non jointifis,de fioAme et de dimensions i>tAégulieAes.La tombe était Aemplie de te>iAe argileuse mélée,le fiond est constitué de caAAeaux de teAAe cuite Aouge, soigneuse
  • humains métalliques métalliques métal- ï il) a -j o u .J U r~ Uj ai Cj Ui Uj Ui uj £ O tu o N J p UJ cr O Ui oZ V t K Uj ut J QC U) X Z CT q u 2 C£ NI or I _ H "¿ a 1 LU 1 o Kn UJ X CE VJ U) « ^ '.u Lu j u> O 2 CT" ro a {U —4 t U
  • J **•—_ j .J V-• "M < U» Uî u- ir J v> CTÎ -- £ u. m n X m r— r n> •Z. VO e «O ex m i/) -3 o m Q m z b * fTì DD W 30 NC m m 30 ? m O X£ U> r> o c r > X i» m b O 30 Q> 0P m C t/> o r O o c n X m fD nr rr- m z O 17 Ü ÎD * m b c 1 Ö O C r z U
  • S3 c * t» C m Z v> JP * rn -n *n ía m * V. m X> 2: < H I« m n < H m 3> z ta n o c h) m V"> as 35 3ï a: » c A m o' V* m Z ro n 3» rn ?> rrn ? c. P NOftf): ABBJFiyE N 0 T R 6 J>JîMF CHRJPELLÊ _Dü u i I> AU KCRi-f R R.0 U L ÉCHELLE JPLRM 43* 3 J>e r e p r r t í
  • t í O N •DES P i e c e s J>E M.ONNRÍES m (A -3 z. o U3 On U j m n X. m r H» o > w w JD X ni z n £ H) H ri n m o -5 ? m Ü Jd > m b c o c: z t> » c * tr n i* z z o 2 37 m P. m >3 m 0 rv o c 3} 30 O X © r- O 10 a m c •a m T> 3D H 5, O 2. «A m rö rr
  • -JÊT S c. c* \ ? •s> G JL % C. c C. \ \ \ \ \ \ Y \ \p \ V t o ? \ o * \ ?> r «V \ * > VI a i Y» \ Y \ \ c \ •z. c •o fT \ \ \ \ \ \ X. oO U> O c 30 m o lD CT» ¡T m m * m C í i r m r »» ? m z t> r> r 0 C m 53 ID f O
  • CHRJ?ELL£ S* ÇCH 6 i c e >19 « 3 K M t o j>0 mÌI> au H E H L E Raoul PLAN LE CrENSE o J>E&R»S A " « If pnvAS-e Pcrr 6fti E Sculpture VÊRR6 X>E RÊPftRTÎTiOK J>ES X>EB R ¡5 J>IV£«S NON METRUi -i m z. o > n VD °0 * rn \ju ro f n» ni m z
  • •B W» tJ tñ m ÜD TO < g H> tv n S Zd » » ^ V ¿ Ï Z è m C «¡» Í « m z o : -3 Í m ni rr r~ U m rn b C O C 53 C * rn b rt ac> c T. D X m o o c K> m s V\* > » v» T> rC rt P 30 Ol ^ c Vi en m H o 2. 30 o X ni o o S» c 01 10 "I fx o £ 7> t~ rn C 3
  • È R L E PROFIL Tere Fi E D S NOftJ) ca BRöFlL L _ Su„D J —' (¿y-y VUgf f S T £ A ß B R / E YL/e N O T R E X> JFLM.E CHApbllc ÊCHCLl-g 13 î3 N° A B ¿/¿0 ¿S* S E P U L T U R E ¿¡SHAS ôftxsue DU NÍÍ> B A O U L J=L «23 ËËÊi M . o r t I Ê A R U . K E
  • R L ET Piep N O KP JLBßJiye NOTfte J> R M - E C H RP ELLE ÊCHEUE S* J>U N » J> Au ftROUL fLRN _DE RS&RRTÍTÍCH .DES O S S E K . E N T 5 HUKftì^S 'HXJSK, : ¿jlo V HB*}. ï 9 -Ao Al Ai/ Ai Af o' t ecunAe Ci i,t - ùaêho CCUH4L QU.. daihù
RAP01737.pdf (PLOUZEVEDE (29). tumulus de ar reunic. rapport de fouille)
  • centre. A, hu.us récent, B. ixmon humifié i c , cendre»; D. terre cuite ; E. li„on du 30US-301 ; F, socle rocheux granulitique. i l Q i pi 41 g ÌÌ .1 iit •Jl fR O™ ^ i c+ 1 o o "ci « (D o fi DI ot) n ^J fi H> p H fi O Ili c • CJ- n H- Htd H •(D P—i H )\ o P ( D ti n c o o •i H) P
  • pir en P/ouZ-CvrSC 1737 FOUILLE AR D'UN REUNIC TUMULUS DE L'AGE en PLOUZE'VÉDÉ DU BRONZE (Finistère) I -HISTORIQUE ET SITUATION Le tumulus d'ar Réunie fut signalé en 1902 par P. Du Châtellier dans sa "Carte des Tumulus et Trouvailles du Bronze du département du
  • rapportée était encore haut de près d'1,50 m au-dessus du vieux sol. Il est évident que la hauteur primitive de la butte, d'après les renseignements et les souvenirs recueillis sur place, devait se situer aux environs de 3 à U m au-dessus du vieux sol. De même si le i k- diamètre
  • - Tumulus avant la fouille pendar. les opérations de topographie. Photo 2 - Début des fouilles. Utilisa tion de la sauterelle pour l'évacuation des déblais . i-ABUK "3NŒS •HiH.^CPOLÛQS PRiÎHiSTûRIQUE Photo 3 - Tranchée nord vue du centre avec, en place, le foyer. Photo It - Foyer
  • de la tran chée nord. Sous le pierres l'argile e cuite par le feu. ;3 LABGRATuixc dV ^ThRCPOLOClE PRÊhlSïu.-'JOUc Photos 5 et é - Vues générales du chantier prises de l'ouest. - --hxCPOLOCIE PRÉHlST0Ri1,..£ - \ .f û i à E S S d S S 'J i l, î M mJmk cm h V' ' V
  • , ta,« 1 ' ** -, . '' • î ^ î f . i xx i;. " • -' * î Photo T - Vue de l'ancienne fouille en "entonnoir". Le trou creuse est rempl de limon humique de pierres et de débris organiques (os, etc...) Photo 8 - Fouille du quadrant Sud-Est. La masse d'argi le a été décapée
  • - Tumulus après la remise en état du terrain. » -Eiî': s "f ' " 1 A, ,; 1 i < y'' • 1 • •• .• • ' • 1 • • ' J.'/ Vx , ^ » ^ \ y^ < , / ... •,, .. ï ^— * ' «V " •u CE5 So:HNCES UBCi'.-JûiRE d'ANTHRCPOLOCIE prêh!stc'^-:que I • • I - II - II • • I • • I -1
  • I . I . I II• iII.,. I., .'V ;. I ' I ' ' • iii. i. 1.1 I p. I • / . I I I . I . 1 . I.I. I - II ' I ' II • ) • II••iII.-iI.-i V I 0 X f A I'l 'I'!'!'! •! •! - M • • .4L •! - I-; W ' 'I-I'I' I- • • • • .•.'•p.;;. . j . i . i . | . .;. I M 1
  • '• •' •'.•l-M'I'l-M-V.'-l'i'i.'-i'-M-i.ÎM.-. - Niveau du vieux soi '¡•.'•.'•¡•.'•.'•I'l-i-i-!' i-i i.i l-i.i.i.l.l.i. •.•,•. •;•! ! i . i . i . i . ; . i . 1.;.!• ;.•.•.• • •. * C * » .• . •L • % I « » • V 3 - d.a. Beunic, Plou.évédé. P. Px.n t=e dan. 1. tranchée Nord, à 9 . du
  • o o fi W J- C_i. H (D a t H* fi fico o- fi H (D P H f»\ tQ tn HfD V p-: wO V c n N P H o 0 O •T) ts ts- H ( D 01 m < O n H >xi o ( t n N D o f D ( B f i fi)\ p o X tn < i t+ c+ (i)\ H t n 01 i Pi o p (!) n)\ o P H H n> H D P O • ti- ( D < H (B (D P •d o P e H H X O IO H P o O
  • P p f D \ n ) \ c+ 0) Pi O pi p 3 (0 P CJ. (n • et f i ( Hi cn wD O fi P l O U- C CJ. Hc : o H P m H d - P I •I . II .I . , , . »•IIi• î i . ; . ; .i. I • î
  • IIIi. I. i. i. i. i. î • II • Ì. (. i. (•. I. i. ;. ^ • ( • IIiI. i. i. i. !. i. i. ! • iI • ' • I • ( • II. i. 1. i ij '• — • !_L' • Ll' • •r •j iii i/ •! • ' • Ì • ii • 4 •J E . I I . I « 1' I >1 . • • •. I .I (.1.1)1. I . i . i . "l
  • . « < • :« I'l'I • I II • ( ' •. • I • .I • « I • .I . i. . ,Ì . ! •( 'i • •, II « II . I . I . ii •Ì • t ••I • j • iii ' \i .• Ì • ( • ' i. Iii . M 'i . (• i ' I • '• i ! • 1 • I • h : : I . » • » » * •1 uzêvédê, F. A, humus récent j n argileux ; D, vieux sol avec
  • mon jaune du sous-sol ; F, humus ux ; H, débris humiques ; I. 1
  • -i- i 'I - Ii-'i '¡•Ì/' ' * • * • • • i • . • « • « • • • * S'i ÎMh • Ii . • < l • . . . . " • . . ' . . . • . . • . . . . . • . . . . , • • > > • i • ' + + I • • , • . , ' , ' < t
  • , ' + + :+ < , + + + , + -f + • • • • • • . > . . . , . . « . ., . . < , , ' • ' « '« *I ' • • < < ( < 1 . . , • ' • ' • . , . 1 . , , , ' • ' . + + + 4. + + * t t I + 4- + Fxg. 2 - Tumulus d'ar Réunie. Plouzévédé. F. A. humus récent ; B. limon humifié ; C. limon
  • argileux ; D, vieux sol avec niveau ferrugineux ; E. limon jaune du sous-sol ; F. humus , i f l M ' f l • / . ^ ' ^ i o L t • «• •• • 1 + + + — + + -t- t + ^ + + ^ + + _ 4- + _ + + + + + + + + + + + + + + + + + 4 + + + + -F + + « ï
  • '5 •i s! M 4 3 'I V W È m w J ' VA A II -1. I. I • B Ì . I . "i . i . i . i. Ì . i . Ì . i . I Ì iIi • il;''' ir' » 'ai ! ^ mi i» fi Ì + + + + +• + + + + + G
RAP01110.pdf (CONCARNEAU (29). le Questel. rapport de fouille programmée)
  • porté w t deux s l t * % i «An, l'établissement du ifeestel» Sont 1» étudia a été eonnenoé» ©a 1964g a'est poursuivi» en l$65 «t devait »»aoîievw m 19*6 | l'autre, celui Ou Vuait, dont 1 s découverte no date que do 1 »automne 196% Cea deux étattieeement sont situés â 1,700 km 1
  • , Jaeq. 2*)- Aux ooure dee vaoances universitaires, u n stage o o n t i m du 15 30 juillet, aveo la partioipation de M . et m ® m m m & , m et Relies J . Carriou, J.-Y. Le Vouro'h, P . Galliou, M. F, Le Bris, F . L e » » a r e o , K . Sfceonee. Le canp d® fouilles était installé â
  • l'école de Kerai^poriei, aie© â notre disposition par la mnioipalitê de Sonearnesa, le gros matériel était fourni par le servie« dea Ponte et Chaussées, la literie par le ljroêe d© Coneamesiu. A X I J * ^ Le travail était également partagé entre les deux chantiers, le matin au VU
  • ait, l'après-aidi au Oxeetel. W - 1,1 CHAJTfXSE ai f U , te ©©ars do© êeax années précédente®, b o u s avions dégagé l'ail© ©ooidentaì© ©t uno parti© des oouloira d'une villa i©ll©-»faaJL»© ooastvuito vera 1« siileu M . siôclc ap,J.-€. et ass.® tot© ddtruite s» ©ours
  • àïlffîkm ©ilei©« î avaient été d f e o w w t » « des tfamnMe privés # «»apista, occupant l s i l © ouest, alimentés on tau par « n aoqueduc § u n saecpe Î?ar1». m ta?©me (et* Galli© p •338-342 ©t kmmXm de Bretagne 1 9 ^ 5 , t . L O T I , &ubo«3, pp .157-173 | 1966, t a m i l , p p
  • ,133-149) I*a tftsto® de 1* année 19 66 a mmiaté â poursuivre la fouille des ©oulolrs pour »©Joindre la petit© ©ail© failli le la preatilr© année (C.) ©t â « 4 M M U * qu'a»
  • hauteur d'un© ©ili© © l o n g u e à dense ataldM»«itu4e d a m 1© couloir ©«ritirai,qui m.ait former © © m © 1© a©»**© gâenétoicp« à® l'édifie«. U n mmm s w atten- tif pesait d'étudier la «OMtâeuetlen «tes atei des ©t la santi»«» dont ©lies étaient® raoSeié©« mm mm* lin
  • déeroekesseat t«® noue n'avions p®B vu ©» l f i | flit ai» ©» ôvideno© (ef «photo n e 1 ) . î>©a aure des ©ouioirn furente suivis sua* 9 s» vera l'Est, è partir de l'atei de «aient©l© de la sali© centrale. g*«» hauteur âêeroisaait p m ^ m i - m - m m i JpuMgp** m plu® compter {j&'tin
  • © assis© m « * L 9 Ê m m des fondations, La stratigraphie restait la al®© que dans la parti© ©©ci-' dental© § »©us 0,30 a 4s terre arable, un© eouebe de pierre© ©t m o r t i » , puie un© couche do terr© reprêsenant 1© »©1 d® terre battue. ! & WAJLvajl Arrivés à 9m.» eoit â é p
  • A © distane© du ©entre 4© l'édifie© que 1© rnr d© l'ail© ©eeidental©, nous noaa attendions è trou.ver un m r gerpendieulair© syraétriq**©* m e r o © d'un© ail© «oriental* qui »irait «Shsvé 1* équilibre d© l ' e n a a i M © . Or- » naaa sporgu»©©
  • © ©t d© pierre® d© déblai, 1© «©1 ©tait constitué d© ©afci© ©t d© ©haux ©ans » « i n © consistance. L©s tra©©» d'un foyer purent être Idéalisé©» ©t le© trouvaille® de poterie m t m m m jr firent as©©© »©labreus©©* - Ssi^L Ö - ^ W ^ - Jx cito 'V]ojl è-Vwf /UAJcruKmaxA iyoJyW
  • ^ sûr Ç' ( u V ^ r u y W o ^ QiuaWj? i 5) 6-b Os\x&e
  • -vre q u ' e n quelques e n d r o i t s g r â c e à des s o n d a g e s p a r t i e l s , Il semble c e p e n d a n t s © p a u r s u i w e p a r a l l è l e m e n t aux autres o u r s . Objets découverts t - Monna i e i u n fragment de p e t i t 'oronge éx 211® s i è c l e , s u r
  • lequel o n p e u t l i r e l e s trois l e t t r e s OU.» s a n s doute G s l l i e m s . P r o f . «©,50 m - Bronse-Verre t quelques fragments mm ftaae définie» - © a r b r e t quelques plaquofkÉifeB a n a l o g u e s à ©«lies des therraes. • p o t e r i © t »oabreasc t e s s o n s
  • de p o t e r i e e m m m d e formes e t q u a l i t é s i d e n t i q u e s & © e l l e s des années p r é c é d e n t e s (assiettes et é c u e l l e s , v a s e s o v o ï d e s et c a r é n é s , mortiers» en p o t e r i e carbonifère o u o s y d é e , e n t e r r a n i g r
  • a «t, m. terre b l a n c h e fin© peint© e n n o i r « ê t a l l i q u ® , «m® n e t t e p r é d c n i n a n c e de l a p o t e r i e c a r b o n i f è r e ) . P o t toi e sigili ë© l u n i e m type Ourle il ""** Curie 1 5 Salteri 79 "«« m o . 4 5 (150-210 {12S-200 (150-200 (1 0
  • - 4 0 0 p.C.) p.C.) p.C.) p.C.) P o t e r i e sigillé© décoré© » - 3 M 0 3 7 , décor - •"» r m , décor - "" décor - m décor à â à à p a n n e a u , 1).955» keacuje ou Cheraery, ïrajsnfri 0 - 1 2 0 ) m é d a i l l o n s , D.475» I»esoux(l50-193 p . C . ) a ê t o p e s , l i o n
  • n e 0.1439» s t y l e d© la f i n âu II* s . grands raêdaillons, L e s o u s , fin II* s i è c l e . - O s » tMKsferoox fragments d'os d© p e t i t ® a n i m a u x . U n fTagpaent de oofiTet en o s , décoré de festons e t des tenons -de b r o n s e . raaintem par Aariag-ffL1
  • Grâce à l ' o b l i g e a n c e d© M . P . - ® . Oiot des analyses e t m e s u r e s o n t p u être f a i t e s sur des échantillons p r o v e n a n t m %t«stel. voici les résultats t Ifrtatiqn fa C^,l,4 « - G i f 4 0 8 » n o t t i © r p r o v e n a n t des t h s n n e s » 384
  • © - 200, soit " 1 6 9 0 a v t J . C . . D a t a t i o n aberrant© d£e sans d o u t e â l a p o l l u t i o n du m o r t i e r p a r du c a r b o n e a n c i e n , » Ofilci- G i f 409 J d u foyer des t h e r m e s , 1 5 8 O 4 ou - 1 2 0 , s o i t 3 7 0 a p . J C , ce qui p a r a î t ufi