Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2991 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02439.pdf (LIFFRÉ (35). structure quandrugulaire en forêt de Rennes. rapport de sondage)
  • ROMANO Pascal
  • STRUCTURE QUADRANGULAIRE EN FORET DE RENNES Commune de LIFFRE (Ille-et-Vilaine) % Rapport de sondage archéologique (autorisations n°2006-235 du 2 juin 2006 et n° 2006-268 du 20 octobre 2006) Pascal R O M A N O CERAPAR Centre de recherches archéologiques du pays de Rennes
  • juin 2006 et n° 2006-268 du 20 octobre 2006) Pascal R O M A N O CERAPAR Centre de recherches archéologiques du pays de Rennes Maison de l'archéologie - La Métairie - Espace Jean Guéhenno - 35740 PACE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE - RENNES 2006 FICHE SIGNALETIQUE
  • Autorisations : n°235 Valables : du 2/06/2006 au 30/10/2006 n°268 Nature : EV du 20/10/2006 au 30/11/2006 Titulaire : ROMANO Pascal Organisme de rattachement : association CERAPAR Motif de l'opération : Evaluation sur structure quadrangulaire située en forêt de Rennes Surface fouillée
  • ) N° des dix à vingt diapos les plus représentatives (fouille et mobilier) : 1 à 3 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Année : 2006 Auteur : ROMANO Pascal Collaborateur : CORRE André, PRIOL Alain Titre : Structure quadrangulaire en forêt de Rennes, commune de Liffré (Ille-et-Vilaine
  • Neuve. Afin d'en déterminer la nature, le CERAPAR a présenté en septembre 2005 une demande de sondage auprès de la DRAC / Service régional de l'archéologie. Monsieur Stéphane DESCHAMPS, Conservateur régional de l'archéologie, a autorisé Monsieur Pascal ROMANO, responsable
  • -Yves BLANCHARD, Judith CORVELLEC, André CORRE, Edith CORRE, Anne CORRE, Jean-Marie DENIS, Michel DAVID, Marie-Christine HAUTBOIS, Christian HOUZE, Jean-Luc JAVRE, Elie LE GUIRIEC, Bernadette MAGNY, André MORIN, Benoît MORPIN, Alain PRIOL, Pascal ROMANO, Pierre TESSIER. EQUIPE POST
  • -FOUILLE André CORRE : dessins, cartes Alain PRIOL : documentation Judith CORVELLEC : relecture, mise en forme Ce rapport a été rédigé par Pascal ROMANO. Nous tenons également à remercier leurs conseils avisés, leur soutien et leur assistance : Jean-Claude MEURET Alain PROVOST
  • Pascal GAUTIER Anne VILLARD Jean-Christophe LE BANNIER 5 CHAPITRE 1 : CONTEXTE ET PROBLEMATIQUE I. LOCALISATION Situé au sud-est de la forêt domaniale de Rennes, sur le territoire de la commune de Liffré (localité distante de 4 km au nord-est), et aux abords proches de la
  • sondage archéologique, Voie ancienne en forêt de Rennes, Pascal ROMANO, CERAPAR, 2006 4 7 III. CONTEXTE GEOLOGIQUE Situé dans le domaine structural centre-armoricain, le bassin de Rennes repose principalement sur un socle schisto-briovérien. Le sondage se situe également dans une
  • mise à nu du sol après l'enlèvement des feuilles, herbes , branchages et racines superficielles . La structure principale a fait l'objet d'une coupe longitudinale en son centre et il a été procédé à un décapage de la moitié sud du tertre par passes successives de 10 cm jusqu'au sol
RAP01876.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • , franchissant la Vilaine au gué de la ferme de Saint-Marc, s'incurvant au sud après la mairie de Saint Ganton, pour rejoindre Brain s/Vilaine, franchissant Je cjué de Meillac en direction de Massérac-Assérac, Saint Nicolas de Redon, Redon, Allaire, Caden, Limerzel, Noyal-Muzillac, Muzillac
  • , Billers et la pointe de Pen-Lan en Morbihan. La deuxième arrive de Saint Anne sur Vilaine (où trois voies se rejoignent), franchit le gué de Port de Roche, passe à Saint Ganton, Saint Just le Vieux Bourg ou après le gué de Trohinat en Saint Just. Elle coupe la « Nantes-Corseul » et se
  • Jossetais, le gué du ruisseau de l'Orgerais, la Broussais, la Touche St Joseph. La troisième vient aussi de Port de Roche, mais après Saint Ganton, monte nord-ouest vers les Emailleries, Pipriac, la Croix de Belle à Pied, Saint Seglin, Couëdsor, les Brûlais, Crusson en Louthenel
  • après le passage de la Vilaine, lors d'un prochain rapport. ironhière a Ruée Ejjgjy ? ^Wfo^éhelle 1 K^Éi ^^^fo ^e I I A rô'tôumcr au SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE 6, rue du chapitre, 35044 Données complémentaires Année 1 2.1 01 CM Nature de l'opération :..T
  • terre, pour les autres, l'obtention de la guérison de douleurs rhumatismales, voire la goutte (Banéat, 1927 ; Lascaux, 1994). P Il faut ajouter que l'oratoire fut reconstruit et agrandi au XIXème siècle, mais aujourd'hui il est dans un tel état de vétusté qu'il faudrait faire de
  • . GÉOGRAPHIE Le site de la chapelle Saint Père se trouve au sudest et à 3,5 km du bourg de la commune de La Bouexière. On y accède par la route conduisant à Acigné. Après avoir contourné le lieu-dit «la Butte aux Sangliers», on arrive alors à la forêt de Chevré. Le chemin permettant
  • . BIBLIOGRAPHIE BANÉAT P., 1927 - Département l'Ille-et-Vilaine ; Histoire, Archéologie et Monuments, 1. 1, 176. LASCAUX M., 1994 - Contes et légendes de Bretagne, recueillis dans le pays de Rennes, Ed. France-Empire. RAMEAU et al., 1996 - Flore forestière française ; guide écologique illustré
RAP01314.pdf (CARNAC (56). les alignements. rapport de diagnostic)
  • ). La vigne fait son apparition dès la fin du IX ème siècle à Saint-Gildas-de-Rhuys, où le moine ligérien Félix relevant l'abbaye de la ruine après les invasions normandes "planta des vignes et des vergers" (F. Lot, 1907). T3.1 ]y ^ijy2 3 ~^miin/~' T2.2 T1 A - terre végétale
  • fertilité ; de Lascaux au grand Louvre, p 480483. - CARIOU P., 1976, Mégalithes armoricains et Britanniques. Une géométrie solsticiale. Manuscrit déposé à la Bibliothèque Nationale et tiré en duplication. - Carnac, 1953, Nouvelle route des alignements CD 196, Conflit avec le conseil
RAP02142.pdf (LE CONQUET (29). "île de Béniguet". fouille de l'amas coquillier. rapport de sondage)
  • carroyage par mètre carré. Les quatre carrés excavés ont été nommés A, B, C et D, le plus proche de la coupe étant le A, le plus éloigné le D. Après débroussaillage des ronces qui couvrait en partie le site, le niveau humique a été descendu à la pelle pioche ainsi qu'un niveau sablo
  • -limoneux plus fin lui succédant. Après l'enlèvement de cette couche sablonneuse, le niveau coquillier a été atteint sur l'ensemble du sondage. Le niveau coquillier s'achève une fois passé la moitié du carré C. Dans le carré D, nous ne trouvons plus que quelques coquilles éparses (Pl. 3
  • ). Au cours de la fouille, sont apparues deux rigoles rectilignes peu profondes remplies de sable limoneux tassé. Elles traversent parallèlement à l'estran les carrés C et D, ce qui nous amène à proposer qu'il s'agit d'ornières formées par le passage répété de charrettes. Après
RAP02624.pdf (RENNES (35). rue Cassard : diagnostic à proximité des rives de l'Ille. rapport de diagnostic)
  • Jacques Cassard cadastre : section : AC parcelles : 220, 221, 222. propriétaire : SARL S2i pétitionnaire: Monsieur Pascal Berruer représentant la S2i. Emprise du diagnostic archéologique : 832 m2 Principes méthodologiques : Après démolition des bâtiments présents sur les parcelles
  • , réparti en surface. Après inventaire, on obtient : 61 fragments de céramiques, toutes époques historiques confondues 33 éléments de terre cuite architectural 1 fragment de statuette en terre cuite 55 résidus alimentaires (os et coquillages) 6 lithique indéterminés (galets) Le mobilier
  • matière Les coordonnées du maître d'ouvrage de l'opération sont : sari S2i à l'attention de Monsieur Pascal BERRUER 24 rue du canal Saint-Martin 35700 Rennes. pour le Préfet de la région de Bretagne, Préfet d'Ille et Vilaine, le directeur régional des affaires culturelles, le
  • et financières en matière d'archéologie préventive ; VU, la demande de permis de construire de la sari S2i représentée par Monsieur Pascal Berruer pour un terrain situé à Rennes, 7-9, rue Jacques Cassard; reçu(e) le 12 avril 2010 par la direction régionale des affaires culturelles
  • et à Monsieur Pascal Berruer représentant la sari S2i, 24 rue du canal Saint-Martin, 35700 Rennes. Fait à Rennes, le 3 mai 2010 pour le Préfet de la région de Bretagne, Préfet d'Ille et Vilaine, le directeur régional des affaires culturelles, le conservateur régional de
  • seront déterminées ultérieurement après contact avec l'aménageur. Direction interrégionale Grand Ouest 37, rue du Blgnon C.S. 67737 35577 CESSON-SEVIGNE CEDEX tél. 33 (0)2 23 36 00 40 fax 33 (0)2 23 36 00 50 www.lnrap.fr DA05038401 - RENNES. 7-9, rue Jacques Cassard 12juin20J0
RAP00783.pdf (RIEUX (56). carte communale. rapport de prospection inventaire)
  • . Ce fut doné le jour de lundi après la conversion Saint-Paul, l'an de grâce mil é dous cenz quatre-vinz é J. 26.01.1282 Ces cessions et de du par droit de déduction, bien que les frais de maintenance passage: exhorbitants , mais très c'est certainement
  • le de L. Maître fleuve, pierres affirme qui, après les que les pieux du gué romain sont ceux du pont médiéval. Un dans le autre détail manuscrit de est son à retenir dans les propos de R.De Laigue: ouvrage sur l'histoire de Rieux, consulté aux archives
  • " siècles; erreurs après XVè lecture siècle" Moyen-Age: que apparaissent le du (v. jusque chez les auteurs texte de L. Maître "navigation bibliographie) affirme dans "Un les villes du duché de Bretagne aux XlVè pont jamais L. Maître dans "la de Rieux a été restauré
  • navette entre les deux rives du fleuve. début après du major). XXè A pavé" dont à fin la encore une époque les du (le reste siècle: le bac fonctionne au moins jusqu'au indéterminée, vestiges XVIIIè sont en le "chemin partie visibles. Il semble le trafic entre
RAP03508 (VANNES (56). Le Bondon. Rapport de sondage 2007)
  • Daré, Clément le Guédard Service régional de l’Archéologie de Bretagne Septembre 2017 Avis au lecteur Le présent rapport comporte les résultats d’une opération de fouille archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public après remise au
  • . Après un avis favorable, le CERAM s’est vu attribuer une somme de 6000 €, complétée par une subvention de 3500 € du conseil départemental du Morbihan. La rédaction a été effectuée par Sébastien Daré, qui avait assisté en 2007 et 2008 Alain Triste titulaire de l’autorisation de
  • notice a d’ailleurs été produite dans le rapport de l’année 2015, portant sur les deux principaux ensembles2. Les céramiques comme les verres avaient été dessinés immédiatement après la phase d’inventaire, par Jean-Luc Daré, dessinateur au CERAM. La verrerie a été insérée à un article
RAP01813.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). "1 place Clémenceau". dfs de diagnostic)
  • : Bretagne Commune : Carhaix-Plouguer Année cadastre : 1984 Lieu-dit ou adresse : 1, place Clémenceau Section(s) : AD parcelle(s) : N°269 Propriétaire du terrain : M. et Mme MORVAN Pascal L'opération archéologique: Arrêté de prescription n° 2002/44 Date de validité : Responsable
  • scientifique : Laurent AUBRY Organisme de rattachement : INRAP, Direction interrégionale du Grand-Ouest Motifs de l'intervention : Construction d'une piscine privée Aménageur/maître d'ouvrage : M. et Mme MORVAN Pascal Surface totale de l'intervention archéologique : 52 m2 Date de
  • technique chargé de la région Bretagne. M. HRYWNIACK Stéphane, Contrôleur de gestion. Propriétaire du terrain : M. et Mme MORVAN Pascal. Zonage archéologique Fig. 1 : localisation du diagnostic dans l'emprise du zonage archéologique de la ville de Carhaix-Plouguer I - Présentation
  • dans la partie méridionale de la vignette, la progression de l'engin c'est trouvée ralentie. Après avoir enlevé une partie des remblais modernes, nous avons décidé de stopper le terrassement mécanique afin d'entreprendre un nettoyage manuel des vestiges constitués d'une
  • - Présentation des données archéologiques 1 - Données générales Les observations faites après le nettoyage général de la vignette confirme la présence de substructions gallo-romaines sur la moitié de la surface explorée. Elles sont principalement matérialisées par des empierrements
  • de panse de cruche à pâte orange, tous les autres tessons permettent de remonter la partie supérieure de cruche « tibérierme » de grand module et à lèvre moulurée. Ce type de récipient se rencontre dans les contextes de la première moitié au milieu du 1er siècle après J.-C. - 9
  • sigillée de Gaule du Sud. Ce fragment de bord de coupelle de type Drag 35 possède une pâte rouge à vernis brillant appartenant aux productions des ateliers du groupe de La Graufesenque. Cette forme est produite durant le règne des Flaviens jusqu'au milieu du Ile siècle après J.-C. -1
  • tesson de sigillée de Gaule du Centre. Il s'agit d'un tesson de bord appartenant à un bol de type Drag 37, dont la pâte et le vernis grésé brillant permettent de l'attribuer aux productions de la phase 6 des ateliers du groupe de Lezoux (milieu du Ile siècle après J.-C.). - 6 tessons
  • très dilué. Ce type de forme se rencontre dans des contextes du site des anciens établissements Le Manac'h, rue du docteur Menguy à Carhaix, datés de la fin du Ile - début du Ille siècle après J.-C. - U.S. 14 : Total = 4 tessons (3 NMI) En dehors de deux fragments de panse de
  • récipients (pot à cuire?) en céramique commune sombre tournée, il faut signaler un bord d'écuelle en terra nigra , à rapprocher de la forme 40 de la typologie d'Y. Menez (production de la première moitié du 1er siècle après J.C.) et un fragment de panse de récipient en pâte assez fine
  • 1er siècle après J.-C. (Greene K. The Pre-Flavian Fine Ware. Cardiff 1979). 2. Données recueillies Bien que limité en quantité, l'ensemble dun mobilier mis au jour au cours de ce diagnostic est intéressant. Il témoigne d'une occupation couvrant une période allant du 1er au Ille
  • siècle après J.-C. Les formes rencontrées correspondent à celles provenant de contextes similaires mis au jour lors des différentes interventions déjà effectuées sur la cité. Comme, c'est le cas sur ce secteur, bien que fragmentés, les tessons sont dans un très bon été de
  • conservation (bon état de surface et engobes conservés). 3. Conditionnement Après un nettoyage, le mobilier a été conditionné en sacs plastiques, en isolant par contexte et par type de mobilier. Pour le stockage définitif, l'ensemble du mobilier a été réuni dans une seule cagette normalisée
RAP01430.pdf ((22)(35). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164 entre Saint-Méen-le-Grand et Trémorel. rapport de diagnostic)
  • : Laurent AUBRY et Laurent VIPARD. Rédaction, frappe et mise en page du D.F.S : Laurent AUBRY. Relecture : Pascale PIEL (A.F.A.N.) Intervenants administratifs Service Régional de l'Archéologie, D.R.A.C. région Bretagne : M. Michel VAGINAY, Conservateur Régional de l'Archéologie. M. Yves
  • des plans parcellaires au 1 /2000e (photo 1). L'accès aux parcelles concernées par l'ensemble des travaux était effectif après accord entre l'exploitant et/ou le propriétaire et M. Baucé, contrôleur de la D.D.E. Seules les parcelles 32 et 36 (240 mètres linéaire) appartenant à un
RAP02219.pdf (LIFFRÉ (35). voie ancienne en forêt de Rennes. rapport de sondage archéologique)
  • ROMANO Pascal
  • °RAC-SRA 2007 VOIE ANCIENNE EN FORET DE RENNES Commune de LIFFRE (Ille-et-Vilaine) Rapport de sondage archéologique (autorisation n°2006-236valable du 06/03/2006 au 31/03/2006) Pascal R O M A N O CERAPAR Centre de recherches archéologiques du pays de Rennes Maison de
  • /2006) Pascal ROMANO CERAPAR Centre de recherches archéologiques du pays de Rennes Maison de l'archéologie - La Métairie - Espace Jean Guéhenno - 35740 PACE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE - RENNES 2006 FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPERATION Site n
  • X = 311,585 Y = 2359,770 Z - 80,70 IDENTITE DE L'OPERATION Autorisation : n° 2006-236 Valable : du 06/03/2006 au 31/03/2006 Titulaire : ROMANO Pascal Nature : EV Organisme de rattachement : association CERAPAR Motif de l'opération : Evaluation sur voie ancienne située en
  • à vingt diapos les plus représentatives (fouille et mobilier) : 1 à 14 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Année : 2006 Auteur : ROMANO Pascal Collaborateurs : CORRE André, JAVRE Jean-Luc, PRIOL Alain Titre : Voie ancienne en forêt de Rennes, commune de Liffré (Ille-et-Vilaine) Nbre
  • ancienne a conduit le C E R A P A R à présenter en septembre 2005 une d e m a n d e de sondage auprès de la D R A C / Service régional de l'archéologie. M o n s i e u r Stéphane D E S C H A M P S . Conservateur régional de l'archéologie, à autorisé Monsieur Pascal ROMANO
  • A G N Y , A n d r é M O R I N . Pierre P E T O U R . André P O I R I E R . Alain P R I O L , Guillaume P R I O L , Martine P R I O L , Simone R I C H E R . Pascal R O M A N O , Pierre T E S S I E R . EQUIPE POST-FOUILLE A n d r é C O R R E : dessins, croquis, documentation Alain P
  • Pascal R O M A N O . N o u s tenons également à remercier p o u r leurs conseils avisés, leur soutien et leur assistance : Alain P R O V O S T Florentin P A R I S Gilles L E R O U X Pascal G A U T I E R Jean-Claude M E U R E T Hubert C E R B O U R S E Anne VILLARD Monsieur
  • romaine dite RennesBayeux, comme le montre, sous des cultures, le tracé fossilisé la quittant en direction du nord, qui après 200 m, s'enfonce sous le couvert de la forêt (photo 1 ). Par contre, aucune trace apparente n'est relevée en sortie immédiate de forêt. C'est à un peu plus de 2
  • 1er siècle après J.C. ' i \ Fragment d'anse à pâte orangée claire et engobe orange. Type gallo-romain du 1er siècle après J.C. Mobilier céramique Sondage A sous la berme latérale aval Figure II • Partie 3 : chaussée Dimensions : 9,60 m. entre les points de mesures 19,60 m
  • chaussée. Les rares pierres apparaissent peu ou pas dans la coupe initiale. Leur mise en place indique qu'elles furent disposées peu de temps après l'abandon du foyer, des traces de rubéfaction étant visibles. US 204 : ce remplissage relativement homogène constitue le rudus/rudératio de
RAP03136.pdf (QUIMPER (29). La carte archéologique de Quimper. Rapport de FP)
  • après étude de la documentation existante. sur à la soixantaine de sites Les vestiges d'époque gallo-romaine, et gauloise depuis 1980 avec les découvertes des ont alors fait l'objet de fouilles importantes. Une problématique de recherche, fondée sur l'analyse diachronique et
  • (repérage des coordonnées systématisé par une programmation au spécifique, "scannérisation", tramage etc.), est conservée. Elle conduit à différer l'obtention complète des renseignements site après site. Cette méthode se révèle toutefois très efficace à plus long terme. Elle est adaptée
  • fouille (églises et cimetières disparus par exemple). Après avoir scanné puis numérisé l'intégralité de ce plan, l'un d'entre nous (Y.-L. Goalic) a entrepris une analyse critique du document. Il a pu en mesurer la qualité et repérer les points ou les zones dont il convient de se
RAP03659 (Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018)
  • étapes de la chaîne opératoire à la date du 15 décembre 2018, d'autres sont en cours de traitement et les résultats reportés dans le rapport 2019. Après une année budgétaire difficile, le redressement de la subvention 2018 du CD56 doit être salué (montant demandé obtenu), compensant
  • ne doit en aucun cas être considéré comme une publication. La mise en ligne du document par le SRA de Bretagne après une évaluation faite par la commission territoriale de la recherche archéologique de l’Ouest ne sont pas les éléments suffisants d’un parcours qui permettrait de
  • Ballu (DRAC Bretagne). Les démarches auprès du CD56 ont été facilité par les interventions et l'aide de Olivier Agogué et MariePierre Jégo (Service départemental d'archéologie du Morbihan). Pascale Delmotte (Région Bretagne, Service de la valorisation du patrimoine) a également suivi
  • (156 dalles pour 64 monuments). Après une année-test 2016, les choix des objets à enregistrer en 2017 s’est fait en croisant plusieurs exigences, devant tenir compte : − du dossier en cours en vue du classement UNESCO de la région de Carnac ; 20 1. Rappel sur les intentions du
  • visibles les creusements, ou «poignées». La dalle archéologique étant en orthogneiss, il s’agissait dans un premier temps de trouver un bloc de cette nature, présentant des caractéristiques morphologiques équivalentes (avec un renflement arrondi). Après de nombreuses recherches
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • projecteurs led sur pied et 1 masque immersif) dont le PCR a intégralement bénéficié. 8 Avertissement Ce rapport ne doit en aucun cas être considéré comme une publication. La mise en ligne du document par le SRA de Bretagne après une évaluation faite par la commission territoriale de
  • , Rennes) et Philippe Ballu (DRAC Bretagne). Les démarches auprès du CD56 ont été facilitées par les interventions de Marie-Pierre Jégo (Service départemental d'archéologie du Morbihan) avant qu’elle ne quitte ce service. Pascale Delmotte (Région Bretagne, Service de la valorisation du
  • dalles gravées de l’ouest de la France y compris la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire (158 dalles pour 66 monuments). Après une année-test 2016, les choix des objets à enregistrer au fil des ans s’est fait en croisant plusieurs exigences, devant tenir compte : – – – – 22 du
RAP02951.pdf (BRÉAL-SOUS-MONTFORT (35). la Brisardaie. rapport de fouille)
  • RIEUNIER Pascal
  • Rapport final d’opération Volume 1 Bréal sous Montfort (35) La Brisardaie 29 - Finistère SAINT-BRIEUC 35 - Ille-et-Vilaine 22 - Côtes-d'Armor RENNES QUIMPER BREAL-SOUS-MONTFORT 56 - Morbihan VANNES Pascal RIEUNIER (sous la responsabilité de) et avec la collaboration
  • : 52 m à 47 m N.G.F. X2 : 285941 Y2 : 347586 Propriétaire du terrain : Communauté de Communes de Brocéliande Opération archéologique Arrêté de prescription : 2012-015 du 17 janvier 2012 Arrêté de désignation : 2012-171 du 21 septembre 2012 Responsable désigné : Pascal RIEUNIER
  • . Directrice adjointe ; Sylvie LERAY, Administratrice EQUIPE DE RECHERCHE Phase de terrain *Pascal RIEUNIER : Responsable d’opération *Damien BONNIOL: Technicien *Eve CHOL : Technicienne *Elodie GERMAIN : Topographe *Justine VORENGER : Technicienne Post fouille *Pascal RIEUNIER
  • (fouille + post-fouille, voir curriculum vitae joints) proposée est composée de :  Responsable d’opération : Pascal Rieunier pour la période concernée. Traitement du mobilier métallique : Camille Scaon ou Yves Bière, Traitement post-fouille du mobilier et archéozoologue : Justine
RAP00150.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée.)
  • . Ont participé aux fouilles : - BAUDON Florence, étudiante en Philosophie,Aix en Provence (13). - BILLOIS Danièle,institutrice, Ploubalay (22).. - BOUET Béatrice, étudiante à l'Ecole du Louvres,Paris. - BREUT Laurence, étudiante en orthophonie, Lanester (56). - DESMOT Pascale
  • Yvon, employé S.A.M , Vannes (56). LACÔUR Jean Marie, étudiant en Médecine, Montreuil (93). - LE PORT Pascal, lycéen , Vannes (56)_ LLAMOSAS ALBIZU Begona, étudiante en Histoire et Archéologie,la Corogne - LUZURIER Nicole, agent administratif Education Nationale,Limeil (94
  • circonscrit le bunker les a réduits à une seule assise. Cette z one remblayée après la construction du bunker a apporté assez peu de mobilier; on y reconnaît surtout de la poterie commune de l'âge du Per ou gallo-romaine. Quelques tessons décorés appartiennent à une céramique lustrée de