Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

735 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01565.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
RAP01546.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 1998 Siten° Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : BOULEVARD DE KERVÉGUEN S Cadastre : QUIMPER Année : 1994 Section et parcelle : EL 11,12,13,14, 15,131 S S ííí Coordonnées Lambert : Zone
  • mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper SOMMAIRE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION 2. LE CONTEXTE GENERAL 3. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL.131 4. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL. 11 5. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL.12 6. LES VESTIGES DES PARCELLES EL. 14a et 14b 7. LES
  • VESTIGES DE LA PARCELLE EL. 15 8. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXE : DESCRIPTIF DES STRUCTURES 1. CONDITIONS D'INTERVENTION La mise en oeuvre par la société Sasimco/Sauvage, d'un vaste projet immobilier, boulevard de Kerveguen, sur les parcelles EL 131 d'une part, EL. 11-12-13-14-15
  • granitique. Des filons de granités broyés et des bancs à forte proportion d'argiles contenant des galets issus de plages mises en place lors de submersions d'époque tertiaire alternent avec les formations arénitiques dominantes. Ainsi, le sud de la parcelle à substrat arénitique EL. 131
  • toujours, rares à Quimper. En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL. 15, le prolongement septentrional d'un bâtiment de la villa. Par ailleurs des vestiges de l'âge du Fer étaient apparus sous forme de trous de poteaux et de mobilier céramique de la fin du 1er âge du
  • campagnes. Assez éloignés du coeur de la villa antique 1 s concernent la zone de ses dépendances. Ils sont également très proches des vestiges de rage du Fer. ^ 2.3. LES DECAPAGES MECANIQUES, METHODE DE RECHERCHE (fig.2,3) Dans la parcelle EL.131 le décapage en réseau de bandes de
  • superficie de 220 m^, soit environ 11 % de la superficie totale. Orienté sud-ouest - nord-est, le sondage B.XIII de la parcelle E . l l s'étire sur une longueur de 36 m et couvre une superficie de 180 m^, soit environ 12 % de la superficie totale. ^ La parcelle EL. 13 est un ancien chemin
  • creux bordé d'épais talus recevant des arbres de grande taille (chataîgners, chênes). Il est inutile d'y réaliser des sondages. En revanche c'est un réseau dense de bandes de décapage de terre végétale qui est creuse dans la parcelle EL. 14 ; parcelle partagée par un talus angle
  • 330 m2. L'ensemble des sondages correspond à 15 % de la superficie totale de la parcelle. ^^ P^^'^^^lle EL. 15 a fait l'objet d'un sondage complémentaire de ceux réalisés en 1996. La bande B.XIV, longue de 30 m, couvre 150 m^. Les terrains concernés par le diagnostic sont donc
  • . Sondage archéologique Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 : position des sondages B V T7 BX, T8, T6 Us 03. -1 --•-.-••=•• jTTJ. Extrait du cadastre de Kerfeunteun, Section C de Cuzon, Feuille 3, 1830 Fig. 4 : superposition des vestiges sur le cadastre de
  • 1830 Cliché n° 1 : parcelle EL 131, sondage B II, fossés T 3/T 4 - T 1/T 2 Cliché n° 2 et 3 : parcelle EL 131, sondage B II, fossés T 1/T 2 - T 3/T 4 Cliché n° 4 et 5 : parcelle EL 131, sondage B I, fossés T 1/T 2 3. LES VESTÏGFS DF. LA PARCFf T F ITT (fig.5,6, cl.l, 2, 3, 4
  • , 5) Ixs investigations effectuées dans la parcelle EL.131 révèlent deux sections de doubles fosses parallèles mis au jour dans la paÎtie méridionale du terrain. H s W Îe T 1/2 et de T.3/4. Leurs axes médians sont distants d'environ 3,50 m. ' L'orientation nord-ouest - sud-est des
  • ^ependant de la villa de Kervéguen ayant fonctionné au m l r j u T q u t ! i T e £ 10m Fig. 5 : sondage B n (EL 131), plan des vestiges NO TI T2 l I Coupe n° 1 Coupe n° 2 Tene brune Terre brun clair Tene aiénitique Sol naturel 2m zd Fig. 6 : sondage B n (EL 131), coupes
  • stratigraphiques 4. LES VESTIGES DE LA PARCELf.E ET .11 Le décapage d'une large bande de terrain (BXll) découvre de nombreuses structures en creux de faible dimension dans la parcelle EL. 11. 1. LES TROUS DE LA PARTIE SEPTENTRIONALE (fig.7) Dans la zone nord du sondage, le sol naturel est
  • récentes. En tout cas d'un aménagement cohérent. L'orientation de ce double alignement, parallèle au profond chemin creux nord-sud bordant la parcelle EL. 11 laisse perplexe. Si les deux rangs de poteaux suggèrent une installation type double palissade ou bordure d'allée conduisant vers
  • cette fosse. La coupe stratigraphique met bien en évidence la relation chonologique entre les deux structures, la fosse S.45 est plus ancienne. Cliché n° 6 : parcelle EL 11, sondage B XII, alignennent occidental des trous de poteaux de l'Us 04 .CÀI * Cliché n° 7 : parcelle EL 11
  • , sondage B XII, trou de poteau de l'Us 04 (S. 26) Cliché n° 8 : parcelle EL 11, sondage B XII, fosse S. 45 s. 44 S. 43 P S. 42 S. 41 S. 40 f S. 38 10 m S. 37 Tene noire Terre grise Terre brun-gris Terre charbonneuse Structure ou section étudiée Us 04 Fig. 7 : sondage B
  • XII (EL 11), plan des vestiges ED Coupe n° 18, fosse S. 45 Terre charbonneuse Terre brun-gris Terre grise Pierres et tene grise Terre claire arénitique Sol naturel 2m Fig. 8 : sondage B XII (EL 11), coupe stratigraphique de la fosse S. 45 Le rare mobilier mis au jour
  • ou post-médiévales. Décelée sous la terre végétale, E L ^ T ^ X V " la couche de terre grise ^^ ^^ Us.Ol s'épaissit '«^de le chemin'c^eux EL.13. Il semble bien qu'il s'agisse d'un horizon de terres ayant glissé vers ce bas de pente ewl?"' médiéval ( f i g . l l ) ou moderne
  • fossé (T.20) creusé dans le sol naturel. Peu profond 0 25 m sous être date. Un petit fragment de tuile mis au jour dans son remplissage de terre brune ne suffit pas a authentifier son antiquité. 3. CONCLUSION 11, la parcelle EL.12 livre des vestiges relativemem recen s, d epoque
RAP01650.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • .-F. Villard et A.-F. Cherel SAFIMCO/SAUVAGE VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1999 ïis it fe I I I - % >> ' I f Ai .'iìf-. 'J « ' Pi B * ^ - . • * » . LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE KERVEGUEN 8 (EL.18
  • ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne S S S) Q iI S Is» s s i Siten": 2 9 Département: FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : Kervéguen O Cadastre : QUIMPER Année : 1990 Section et parcelle : EL 18 Coordonnées Lambert : Zone : Il Abcisse : 122 . 400
  • commune de Quimper. Les sondages conduits sur les différentes parcelles cadastrales (EL. 13, EL. 14, EL. 15, EL.24) avaient mis en évidence l'existence de structures d'habitat protohistorique (1" âge du Fer) et d'occupation gallo-romaine. En conséquence, une fouille de sauvetage fijt
  • imposée afin de permettre de compléter l'étude des vestiges encore en place sur la parcelle EL. 18 incluse dans le projet. Cette opération ilit confiée par Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.-P. Le Bihan, archéologue de la ville de Quimper. Ce demier fut
  • km Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 - Kervéguen 8 : localisation cadastrale Extrait du cadastre de Kerfeunteun, Section C de Cuzon, Feuille 3, 1830 Parcelle sondée Fig. 3 - Kervéguen 8 : localisation de la parcelle EL 18 sur le cadastre de 1830 100 m
  • d'époque tertiaire alternent avec les formations arénitiques dominantes. La parcelle EL. 18 n'échappe pas à ce schéma. Elle se situe en front de plateau et son altitude varie entre 45 m et 25 m du nord au sud. 2.2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE (fig 4) Le site est inclus dans la zone
  • . En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL. 15, le prolongement septentrional d'un bâtiment de la villa. Par ailleurs des vestiges de l'âge du Fer étaient apparus sous forme de trous de poteaux et de mobilier céramique attribué à l'époque à la fin du 1er âge du Fer ou au
  • tout début de la Tène ancienne. Nous avions pu suggérer l'existence d'un petit habitat ouvert de cette période. En 1997, l'extension du diagnostic vers l'est (EL.24) avait mis en évidence des vestiges de parcellaires anciens, protohistoriques ou gallo-romains ainsi que ceux de deux
  • sépultures gallo-romaines à incinération. En 1998, une opération de diagnostic et le décapage de larges bandes de terre végétale sur la parcelle EL. 14 avaient découvert un ensemble de trous de poteaux ainsi qu'un réseau de tranchées comprenant des fossés gallo-romains parallèles
  • Fer mis au jour sur la parcelle E. 14 (Le Bihan, D.F. S., 1999). C'est donc dans un contexte archéologique particulièrement riche que fiit réalisé le diagnostic sur la parcelle EL. 18, parallèlement au sauvetage mené sur la parcelle EL. 14'. A nouveau, des vestiges
  • la plupart d'entre eux, à des parcellaires anciens. - des structures en creux bien individualisées : fosses ou trous, de type fondations de poteaux. Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Sondage archéologique 100 m Fig. 5 - Kervéguen 8 : position des secteurs
  • .7 à 12) comblées de terre noire. Visible dans toutes les tranchées de décapage, le fossé T. 1. correspondait exactement à tbande Z n B.I, T un rdoublement r ™ du ' fossé' ' fut ' mis en évidence (T. 11). d'autre part (fig.7 àT2) Da^la Au sud de la parcelle EL. 18, c'est un double
  • maintenirle épa s terre vegetale assez importante sur la pente abrupte de la parcelle EL. 18 et à limiter l'érosion Il conviendra de revemr sur cette question. érosion. 3.2. DES TALUS PLUS ANCIENS Terre noire 25 m Fig. 8 - Kervéguen 8 (EL 18) : sondage B I, plan 10 m Terre noire
  • Pierres et terre noire (talus ?) Plan Sud T 1 (B V), coupe stratigraphique m Terre noire ^ Sol naturel Pierre 1m Sudest Us 02 (B V), coupe stratigraphique Fig. 9 - Kervéguen 8 (EL 18) : sondage B V, plan et coupes stratigraphiques des vestiges de la partie nord ouest 25 m
  • Nord Sud T5 0 B H B Terre noire T7. 1m Solnattirel Fossé T 5 (B H), coupe stratigraphique T8 Fig. 10 - Kervéguen 8 (EL 18) : sondage B II, plan et coupe stratigraphique du fossé T 5 Nord ouest Sud est j Terre noire Sol naturel Fossé T 9 (B III), coupe stratigraphique r 0
  • TI2 LJ- 25 m im T13 Terre brune Terre noire T14 Terre charbonneuse + argile rubéfiée S 36 T8 T9 \ T7 S Terrebrune Pierre Fossé T 9 (B ffl), plan de la section sondée en fin de fouille Fig. 11 - Kervéguen 8 (EL 18) : sondage B III, plans et coupe stratigraphique du
  • fossé T 9 Nord Sud Fossé T 1 (B IV), coupe stratigraphique 8 34 S 33 r 0 8 32- Terre noire 8 31 Li 25 m Soi naturel lm TIO Nord Terre noire o Empierrement (talus ?) Structure en creux Fossé T 10 (B IV), coupe stratigraphique T8 Fig. 12 - Kervéguen 8 (EL 18) : partie
  • stratigraphique longitudinale Terre brun clair Terre arénitique Sol naturel lm Fig. 13 - Kervéguen 8 (EL 18) : partie sud du sondage BIV, plan et coupe stratigraphique de la fosse S 30 V s 50/1 I I S 50/2 /H S 51/1 \\ \ S 51/2 S 51/3 10 cm zd Fig. 14 : Kervéguen 8 (EL. 18
  • ' I s 52/5 L \ S 52/6 10 cm S 53/2 S 53/3 S I V I S 53/7 S 53/6 r ^^ s 53/1 V S 53/8 / I \ \ s 53/4 s 53/9 r \ \ S 53/5 Fig. 15 : Kervéguen 8 (EL. 18) ; poteries des structures S.52 et S.53 Près de 300 tessons furent dégagés sur les espaces considérés ; un
  • I 2m Pienes Tene brun clair Terre charbonneuse + pierres brûlées Niveau profond Us 04 (B IV), plan Nord Sud Pierres Terre charbonneuse + pierres brûlées [.' ' Terre biMi clair 1m Sol naturel Us 04 (B IV), coupe stratigraphique Fig. 16 - Kervéguen 8 (EL 18) : sud du
RAP01651.pdf (QUIMPER (29). boulevard de Kerveguen (el.14). rapport de fouille)
  • QUIMPER (29). boulevard de Kerveguen (el.14). rapport de fouille
  • FINISTERF Rennes : S.RA. de Bretagne -1999 wm LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE KERVEGUEN 7 (EL.14) A QUIMPER (FINISTERE) - Campagne 1999 (29 232 79) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE FOUILLE DE SAUVETAGE ANNEE 1999 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN Avec les concours
  • Cadastre : QUIMPER Année : 1990 Section et parcelle : EL 14 Coordonnées Lambert : Zone : Il Abcisse : 122 . 250 Ordonnée : 353. 050 Altitude : 26 - 32 m Propriétaire du terrain : SAFIMCO / SAUVAGE Protection juridique : Néant Autorisation n° : 1999 / 001 Valable du 26/04 au: 15/06 1999
  • suscité, depuis 1996, la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine ^cheologique de la commune de Quimper. Les sondages conduits sur la parcelle cadastrale EL. 14 avaient mis en évidence l'existence de structures d'habitat
  • composé de larges bancs d W ~ - ardleux^Flt ' méridionale de la parcelle EL. 14 présente un substrat essentiellement argileux. Elle est situee en bas de plateau et son altitude varie entre 29 m et 26 m du nord au 2.2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE (fig 4) ^^ ^^ Kervéguen sur laquelle
  • avait notamment été mis au jour dans des fosses' Une telle duree et un tel mobiher se révélaient alors très intéressants tant les vestiges du BasEmpire étaient, et demeurent, extrêmement rares à Quimper. En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL.15 adjacente à EL 14 le
  • de larges bandes de terre végétale sur la parcelle EL. 14 avaient découvert un ensemble de trous de poteaux ainsi qu'un réseau de t T fx gallo-romains parallèles encadrant un talus de cette époque (T.5 et T 6) et un long fossé (T.8-T.15) livrant du mobilier céramique se rattachant
  • au r L du Fer Un petit enclos ovale défini par un fossé à section en U (T. 12) complétait l'ensemble d'après carte I.G.N. 1 / 25000 Kervéguen Fig. 1 - Kervéguen 7 : Kervéguen et le site de Quimper 1 km Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 - Kervéguen 7
  • : localisation cadastrale En fait, l'opération présentée dans ce rapport touche directement aux vestiges mis au jour en 1998 dans cette parcelle EL. 14. ^ ^ m^'iT de diagnostic sur la vaste parcelle EL.18 situee au nord-est de la parcelle EL. 14. A nouveau, des vestiges protohistonques
  • epars furent découverts (Le Bihan, D.F.S., 1999). C'est donc dans un contexte archéologique particulièrement riche que fut réalisée la fouille de sauvetage de la parcelle EL. 14. 2.3. OBJECTIFS ET M E T H O D E DE R E C H E R C H E (fig 5) 2.3.1. OBJECTIF DE LA FOUILLE L'opération
  • menée en 1999 avait pour objectif de compléter et de clore l'étude des vestiges de la parcelle EL. 14 afin de permettre la réalisation du programme immobilier. Si la question des fossés de bordure de talus gallo-romain semblait comprise dès 1998 celle des structures d'habitat
  • un réseau dense de bandes de décapage de terre végétale fiit creusé dans la parcelle EL. 14. L ensemble des bandes de décapage B.V B VI B VII B VIII et BIX atteignait une longueur de 326 m pour une superficie de 1550 m^. Selon les' lieux leur largeur variait de 4 m à 5 m. Une
  • réalisés en 1998, c'est 70% du volume de la tranchée T 8-T 15 qui fiit étudiée ' Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Sondage réalisé en octobre 1998 (EL 14a) Complément de fouille (EL 14a) 100 m Fig. 5 - Kervéguen 7 : position des secteurs étudiés c. 'Ji I£ 0 •g c
  • ^^' P l ™ "-es fiinéraire r Z n dT.' TooÎ ^^ ^^^ — y reposaient (Le Bihan, D.F.S., Kerveguen 1997 et E.L.18, 1999). Ce sont donc plusiLs déLètres qu 11 convient d'ajouter à la profondeur initiale des trous de poteaux de la parcelle EL l T Les trous S.125 SJ26 et S.155, regroupés au
  • - Kervéguen 7 (EL 14 a) : coupes stratigraphiques du fossé T 15, sondages 13 et 23 structures simultanément. Leur superposition et leur articulation apparaîtra au fil de la description des sondages du nord au sud. L'ensemble du mobilier archéologique sera décrit après la présentation des
  • (T 15) Terre claire arénitique, granuleux Tene arénitique Sol naturel Fig. 11 - Kervéguen 7 (EL 14 a) : coupe stratigraphique des fossés T 8 / T 15, T 5 et T 6, sondage 24 - Le fossé T.8. livrait deux couches superposées : une terre claire arénitique et sableuse et, au fond
  • 2m d 'y/^y Terre brun-gris argilo-sableuse (T 15) ^ Terre brune (fossé romain) Terre arénitique btiffigris Terre claire arénitique, granuleuse Terre arénitique Sol naturel Fig. 12 - Kervéguen 7 (EL 14 a) : coupe stratigraphique des fossés T 8 / T 15, T 5 et T 6, sondage 26
  • , granuleuse Terre arénitique Terne brun clair arénitique (paléosol) Sol naturel Fig. 13 - Kervéguen 7 (EL 14 a) : coupes stratigraphiques du fossé T 8 / T 15, sondage 25 C1.23 : Fossé T.8/T.15, sondage 22 C1.24 : Fossé T.8/T.15, sondage21 C1.25 : Fossé T.8/T.15, sondage 21 à
RAP01662.pdf (SAINT-MALO-DE-PHILY (35). "le Déron", carrière des Ménais. rapport de diagnostic)
  • Valerie de terrain Valeric MORZADEC MORZADEC INTER ADMINISTRATES DRAC Service Regional de de DESCHAMPS (Conservateur regional) (conservateur) Association pour region Vincent Gilbert AGUESSE (Chef Socictc des de Mont la "Le au sud de la commune a de deux en 1997 el Golf, dc
  • de (Fig. 1). a de est la Situe sur la rive de oucst de la pouvant chenaux. de est le la Vilainea 35 est sur un relief culminant fluviatiles grossicrs mis en place en 97 une 2.5 m presence de B ) Mode tranchees dc diagnostic ont en ; ont une longueur 30 m el de 20 m (Fig. 2
  • poteau dans les tranchees ont un remplissagc constituc argile limoncuse au sediment constituent la terre el structures a naturel de pctitcs la grave ; certaines de a la surface dc la grave. Parccllc La ouest de la 51 livre de 5) 97 situee a en ont structures. de la zone aeriennc
  • dc commune (Fig. 10a). Le diamctrc de cette structure est de 75 cm pour une dc 30 cm. Pour (Fig. 9 eL 10b). Les autres trous de poteau nc prcsentent pas structures sondees, les variables. Autour dc la zone charbonncusc, trous de charbon, pour autres, le comblcmcnt d'un Les et
  • nivcau et sa largeur, bicn variable est dc 200 cm La est simple dc un comblement Ce foss6 pas de mobilier L'enclos 2 reconnu les 43, 57 el 60 (St. 5, 3, 16 ct 17). II L'enclos 2 a d'un ovalaire 70 m diametre (Fig. Lc fosse cst ; a profondeur de 20 cm pour de 60 cm. Le comblement du
  • fosse et rouge (Fig. Ce fosse a un mobilier fragments de plaques foyer, de en gres de et dc Four 12), 8 de Tonnes etc 2 fragments de 1 fragment dc a cannelures multiples ct 5 fragments de col. Les fonds sont plats el ont un diametre de cm et de cm (dessin dessin correspond au
  • fragment dc de 32 cm de a du col un cannelures. La T rouverture. possede a la connue dans de l Tene finale cn Mayenne el dans Test du Les de assez atypiques. s'agil dc fragments de vase a droite (dessin et de deux fragments a en S peu marque (dessin et structure de type trou dc poteau
  • Fig. 6 : Position cadastre rte 0 : Plan de la dans la 36. "'0 r ceo rflMBlM • 4 el dc ST Fig. 10a : \ - Tr36 Fig. : Coupe de de la 36. Fig. ; tie la zone f. — - • J. / ' -- • \ la structure 16 Kg. 12 : des structures 16 ( cnclos 2) el 1
RAP01416.pdf (QUIMPER (29). boulevard de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • Cadastre : Q U I M P E R Année : 1994 Section et parcelle : EL 15 et EL 16 Coordonnées Lambert : Zone : Abcisse : 122,300 Ordonnée: 2352,900 Altitude : 21 à 35 m Propriétaire d u terrain : Société S A F I M C O / S A U V A G E Protection juridique : § fe; g§ » I o o s«s
  • LA PARCELLE EL. 16 4. LES FOSSES RECENTS DE LA PARCELLE EL. 15 5. LES STRUCTURES ISOLEES ET TROUS DE POTEAUX DE LA PARCELLE EL. 15 6. LES VESTIGES GALLO-ROMAINS DE LA PARCELLE EL. 15 7. CONCLUSIONS ANNEXE : STRUCTURES PONCTUELLES DE LA PARCELLE EL. 15 BIBLIOGRAPHIE 3 Kerveg96
  • RAPPORT DE FOUILLE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION Le projet de réalisation d'un lotissement, boulevard de Kerveguen, sur les parcelles EL 15 et EL. 16 présenté par la société Safimco/Sauvage et couvrant 18000 m2, nécessite la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la
  • anciennes mises en places lors de submersions d'époque tertiaire. Elle alterne avec des filons d'arène granitique. La parcelle EL. 15, d'une superficie de 16000 m2 répartis entre 25 et 21 m d'altitude, située au sud-est du projet, correspond parfaitement à la description ci-dessus. En
  • revanche, la parcelle EL. 16 implantée au nord-ouest et ne couvrant que 2000 m 2 , doit être incluse dans les ultimes pentes du front de plateau. Les sols, à forte pente (35 à 31 m d'altitude), sont plus arénitiques et des filons de granité orienté et broyé apparaissent. 2.2. LE
  • ar'Bradenn Centre d Kiframbellec 'Formatit Kerbabic Ofanrjt'fiu d'après carte I.G.N. 1 /25000 Ì Fig. 1 - QUIMPER, Kervéguen : localisation 10 m =d o L _ Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 - Q U I M P E R , Kervéguen : localisation cadastrale 100 m i
  • sud-ouest de la prairie jouxtant, à l'est, la parcelle EL. 15 incluse dans le projet immobilier. 2.3. LES DECAPAGES MECANIQUÈS, METHODE DE RECHERCHE (fig.4) Dans la parcelle EL. 16 une tranchée large de 3 m et longue de 45 m est effectuée selon un axe est-ouest à l'aide d'un tracto
  • -pelle équipé d'un godet lisse à lame large. Le sol naturel est mis au jour sur une surface de 135 m2. Dans la parcelle EL. 15, ce sont quatre tranchées de même largeur qui sont effectuées. L'une d'entre elles (B.I) borde le boulevard de Kerveguen de manière à mettre en évidence les
  • : superposition des vestiges sur le cadastre de 1830 3. LES FOSSES RECENTS DE LA PARCELLE EL. 16 Trois fossés sont découverts dans la parcelle EL. 16 (fig. 5,6,7). 3.1. LE FOSSE T. 1 3.1.1 Forme et remplissage Ce fossé large de 0,90 m et profond de 0,12 m, est mis en évidence sur une
  • ). 6 10m NO SE NO T.3, So. 1 SE T.2 So. 4 Il Terre grise + petites pierres N Sol naturel S 1 m T.l.So. 3 Coupes Fig. 7 - QUIMPER, Kervéguen : parcelle15,tranchéeBill 3.4. I N T E R P R E T A T I O N G E N E R A L E Les sondages exécutés dans la parcelle EL. 16
  • mettent en évidence un réseau de fossés correspondant au cadastre du X I X e siècle. Un petit fossé demeure inexpliqué. f 7 4. LES FOSSES RECENTS DE LA PARCELLE EL. 15 Les tranchées B.II, B.III et B.IV mettent en évidence un réseau de fossés modernes visibles sur le cadastre de
  • .13, So. 12 T. 15, So. 14 O d 1m E m p i Terre brun-gris Sol naturel T.16, So. 15 Coupes Fig. 12 - QUIMPER, Kervéguen : parcelle 15, tranchée Bill 5. LES STRUCTURES ISOLEES ET T R O U S DE P O T E A U X DE L A P A R C E L L E EL.15 5.1. UNE SERIE DE PETITES DEPRESSIONS
  • étude complémentaire des espaces proches des deux tranchées B.II e B.IV permettrait de mieux saisir la nature de ces vestiges. 11 6. LES VESTIGES GALLO-ROMAINS DE LA PARCELLE EL. 15 Deux types de vestiges gallo-romains sont mis en évidence dans la tranchée B.I (fig-17). 6.1. LES
  • commune de Quimper. Toutes les structures de la parcelle EL. 16 ayant un intérêt archéologique quelconque ont été sondées de manière satisfaisante. Aucune d'entre elle ne justifie la mise en place de mesures de conservation particulières. En conséquence, la protection du patrimoine ne
  • s'oppose pas à la réalisation du programme immobilier sur cette parcelle. La situation est différente dans la parcelle EL. 15. Au sud-est de celle-ci, l'espace correspondant au lot n ° l du projet immobilier devra faire l'objet d'une étude exhaustive afin de connaître le plan exact de
  • KERYÉGUEN Liste des structures de la parcelle EL 15 Bii S. 19 : diam. 27, prof. 6 terre brune S. 1 : diam. 130x90, prof. 20 terre noire charbonneuse S. 20 : diam. 65, prof. 12 terre noire charbonneuse S. 2 : diam. 240x120, prof. 90 terre brune + fragments de S. 21 : diam. 35, prof
RAP00922.pdf (PLUMELIAU (56). Kervasselour. rapport de sondage)
  • l'occupation du site : superposition d'un petit enclos ouvert à l'ouest (E3) avec un enclos plus Important comportant une entrée en chicanes respectant l'orientation précédente (E2); ce dernier enclos est lui même recoupé par un enclos curviligne à larges fossés concentriques (El). A l'est
  • de El, se trouve un enclos, carré, d'environ 60 mètres de côté (E4). D'autres fossés ont également été repérés à proximité llmmédlate du site. Parmi les nombreux indices fossoyés qui se multiplient au voisinage de Castennec, le site est lui même proche d'autres structures : petit
  • enclos circulaire près du tracé théorique de la vole Angers-Car haix 250 m à l'est de E4, fossés orthogonanux près du Corronc, 500 m à l'ouest de El. La prospection au sol a livré pour l'essentiel du mobilier gallo-romain : céramique commune corrélé à E4, deux fragments de sigillée et
  • proximité de l'éperon barré de Castennec, a probablement , comme celui-ci, connu une occupation prolongée. La proximité des enclos El et E2 permettait ici d'envisager un sondage limité portant sur les deux structures à la fols,avec pour objectifs : - étude du remplissage et de la forme
  • des fossés - datation de El et de E2 IV- LE SONDAGE 1) Déroulement Les opérations devant être achevées pour le 15 avril (date des semis), le sondage s'est déroulé les 7,8,10 et 11 avril 1993 dans des conditions météorologiques limites (pluies, grêle et vent frais). Le sol, un
  • La largeur des fossés en El (3,80 m) avait été estimée entre 3 et 4m (Naas 1992, pl52) La comparaison des mesures même si elle ne porte que sur une faible portion du site montre qu'on peut obtenir des estimations convenables à partir des clichés aériens, sachant que les
  • restitutions se font à l'échelle du cadastre (l/2000è) 2 - RESULTATS 2.1 - Le fossé Fl (enclos El) 2.1.1 Description Le premier fossé sondé correspond au fossé interne de l'enclos El, dans la partie Est de la structure. H a été taillé dans un micaschiste très altéré et friable. . Large
  • comblement lui-même, sous la forme d'une petite tranchée aménagée en s'appuyant sur la parole Est du fossé Initial On notera sur le plan restitué par la photo-interprétation (fig.3 ) , au nord-est , un appendice de faible largeur qui prolonge -sansJen faire vraiment partie- l'enclos El
  • Ces tessons comme les précédents sont à rapprocher des productions de Meudon (Vannes). V - CONCLUSION De ce qui précède onretiendra les conclusions suivantes : 1) L'enclos El a d'abord fonctionné ouvert avant d'être remblayé. Aujourd'hui à cette profondeur le fossé serait en
RAP01450.pdf (CONCARNEAU (29). la ville close. la tour du major. rapport de fouille préventive)
  • ( f ¿ v ,ií ÍÁIU'JÍH I fiiJící' i '-3 3 cÜtCulcyi.1 ¡ : • GuéòUt/ fìui A uw ¿f) H O èù/ScMifJkSliJ O i / â-îvi»i ¿ u r ûL? O b i'í ÌT ; ! too d i e ele AvM¿h¿Uiá i /t ! I-U* BrcflixswL. .1 ScuM'eJo-Jz- I (J TCU/l cl*j nñJOR ¿Sii/L Quinta
  • *«- Ûtc/u-W-î j'^S' OÙ? ¿i"" yvCWo (T*JC j -¿.utili-'/ f -CTU^SJm^ LC--.-
  • ^ ¿jU-L ' ÖW rüL^olojOiTlA^'pí-t^j-.-c.^" 7 p£¿L yyCtjL jOO^-c(¿*n. £¡ U-£ CU*- civ- C-i^ j'cru^s . 'et C^-i-i•'¡Lot' >wt '/Lct^i^r¿'¿X yi-C Vw. ' A ¿{s- -¿.VL / o i^ f el»*. ¿.-^¿
RAP01009.pdf (PLOUBAZLANEC (22). Kerveniou. rapport de fouille de sauvetage urgent)
  • rapidité et l'intensité du colluvionnement dans de telles zones loessiques, qe qui avait pu faire croire à un gisement plus ancien. J.L. MONNIER Denme el publié pai 1'lníHtut Géographique Nutioi Reproduction interdi PLOUBAZLANEC - Kervéniou (22) Pl. I Amas de coquilles et
RAP00512.pdf (BRÉAL-SOUS-MONTFORT, CHAVAGNE (35). rapport de prospection inventaire)
  • ; section El; à l'est de la Plume, le site occupe le rebord, en pente douce, de la vallée. le site a été découvert lors des travaux de terrassement du lotissement attenant à l'ouest au bour.'
RAP00409.pdf (LE TIERCENT (35). le cimetière. rapport de sondage)
  • j>£i TÌf TlfRCf/v/T ftcr/VT , ì)ej>af re r t\ent': X II £ ¿t £ o iw /ri u n e ^oirceile el Vi [a i n e ergerti" cUis Tra le. ¿oerolonnees Lami* e? B : • ^ z 4 cor!"«. ? C o pri elt"c»ire : M o n sìeu ì* et" Hadart» e Q JC,N 4/-ÒSOOO eie la Itcsy«. SdiV»Ì
  • cc>u v e c t e s Soc
  • dcille p a r foi he m e wir e t a n e n e s . tie ^«ni est P e d u i f e , al- - te o u elles xoftt"
  • «' iepuitu r e i -el d e Potile exp peí rcu tee. cjarttnème . Sep A t u r e s c>> , £ , f 4 , e l p ^ ütc* . cA Cax o r i e. n t a tions S e p . partiell e m « nt" J -e\- s e w |>ient être- d u e s et avrte
  • «^»-«cxnit" i o r s d u c feuievueiA^. el" Ii Scxti-on Co n e-4 fa fí J>c JSoin dec^-e- @ ttumus g) urrc. (g) b-«-corv»j>os.'ii"n5>n ola c^fcinit'c g ) Blocs ^rciMÍ tic|ut3 Sépulture n° f) carreau : situation : i Sépulture evi - orientation j . N o r d -S^c( - matière ou
  • » J_ c T3 c -Lc OJ S -Si •a 0 v ti 0 £ " t í « til -u >-i -A 0 Pic, 7 ; Cou ^/ef ele. U le- ie fc C- i e f r e u o e. e pet ft te. :>c>m> le m a i 1 d e ¿on l"e w e m e « t" (phüfre e j /ci c^de incut) 1 limi fé* m o b vi» e r pei V ai c-i e w /> iVn
RAP00052.pdf (SAINT-PÈRE-MARC-EN-POULET (35). les Gastines. rapport de fouille préventive)
  • percuteurs ; 4 : nucleus. EL : éclat levallois ; PL : pointe levallois ; PM : pointe mousté rienne ; RS : racloir simple ; RD : raeloir double : RT : racloir transversal ; L : lame. Figure 3 (ci-contre, en bas) : coupe selon a-b (W-E). 1 : limon argileux 2 : petits galets dispersés ; 3
  • : substrat rocheux. Niveau de la couche archéologique : environ 3,20 mètres sous le niveau des plus hautes mers de vives eaux , soit 3,20 mètres N.G.F. • A A A . A • A AA A RDA ^ •• • O A RS A + A A + + • 4. PL A EL AEL A A A A A + A EL A A PM A * + ars EL
RAP01121.pdf (CONCARNEAU (29). le Nezard. rapport de sondage)
  • 1ï _j / / — V X m t D wV| je. ¿.to**. & «a.irrt A — »»JÛfffw, t/ & : A. el*.¿•V íLvJJU- / à. eUlt^jo / ^
RAP01440.pdf (BOURG-DES-COMPTES (35). site de la Gouverdière. déviation de la rd 38/48. rapport de diagnostic)
  • Déviation de Bourg-des-Comptes (liîe-el-Viiaine) Site de la Gouverdière DFS d évaluation archéologique 18 août/ 22 août 1997 Service Régional de l'Archéologie de Bretagne A FAN Frederick Béguin & Laure Simon Déviation de Bourg-des-Comptes (llle-et-Vilaine) Site de La
RAP03487 (PONT-SCORFF (56). Nenijo : une occupation diachronique du Néolithique moyen au Moyen Âge. Rapport de fouille)
  • , a Nocunolé et au Templo. De plus, deux enclos appartenant à cette période sont mentionnés et localisés à Bretaudis : n° 56 179 0028 et au Sapin en Gam : n° 56 179 0030. A conrtrario, l'époque gallo-romaine est beaucoup plus documentée, notamment grâce aux deux opérations menées par l'AFAN