Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

427 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00392.pdf (SAINT-MALO (35). la cité d'Alet, rapport de fouille programmée)
  • , durant le mois d'Août I ! H ' 1 7< M EXCAVATION: til 7 (Responsable Dominique BRIGANT) Les structures. L'excavation HI ? était la plus occidentale^ des excavations ouvertes cette année . Cette fouille comportait deux secteurs : le secteur nord et le secteur sud , séparés par
  • des sépultures. Dans toute l'excavation HI ë , on ne peut que constater les effets désastreux des travaux du Ministère des Affaires Culturelles réalisés en i960 pour transformer cet emplacement en jardin . Systématiquement on a "oté 30 cm de couches archéologiques , celles du Haut
  • Moyen Age. L'empierrement a lui même souffert de ces travaux.. Le terrain a aussi été bouleversé , dans le secteur sud de HI 7 , par des tranchées destinées à implanter des canalisations ; elles datent d'avant la dernière guerre et correspondent à la période où l a Cité d'ALET était
  • couverte , en cette zone , de maisons. Dans les parties qui n'ont pas été bouleversées , la complexité des couches dénotent une intense occupation urbaine , spécialement à l'époque gallo-romaine. Le secteur nord de HI 7. On peut noter tout d'abord deux inclusions modernes . D'une part
  • partie occidentale du secteur nord , une couche 12 , typiquement gauloise . La terre est brune , très grasse avec un mobilier pré-romain. Le secteur sud de HI 7. Comme dans le secteur nord , des remblais récents , d'une épaisseur de 30 à 50 cm , recouvrent les couches archéologiques
  • tessons de céramiques en èerra nigra - un -fragment de poterie globulaire augustéenne , - quelques tessons d'amphores Dresse! I. - couche(7n) Pour la céramique sigillée , on peut faire l'inventaire suivant : : HI 7/57 = coupe Walters 79/80 , 2éme moitié lié s ; HI 7/29 = bord de coupe
  • Ch 323 , Atelier de Jaulges Villiers Vineuse . - couche(IOjy : HI 7/38 = fragment de bol Ch 320 Argonne , IVè s. - couche : HI 7/120 = fragnent de vase Drag. 37 , traces de décor , pâte micacée , probablement lédosienne. - cou che(5S) : HI 7/127 = fragnent de bol Ch 320
  • , trace de lèvre , Argonne - couche : HI 7/I4I = fragment de Drag 29 , pâte rouge micassée , parci mince production précoce . Vers 75 ap J.C - couche (13 : HI 7/172 = fragment de bord d'un grand vase de pâte lédosienne . Environ lié s ap J.C. On doit signaler une belle découverte
  • BURY HEAD. ou de 1 a classe noire fine d'ALET (Cf Dossiers du Ce.R.A.A ,n°6). Conclusion La fouille de HI 7 s'est avérée riche/j! de renseignements pour le site urbain d'Alet . On y a appris en particulier que 1 a rue , probablement le decumanus,de la vtille d'ALET reposait
  • destination de l'édifice . Nous en reparlerons dans la conclusion générale de ce rapport. TWw* .Cor a*.W ficwi «¿«in*»» Swoar«. ics « owats. WWIC 64 BcoiST 2 m HI 7 3,50 -f OH 67 o m 3 ni 0,80 3m 4GH 7 8 dm b -A , -*- * * »-- A. t.. » A. mi" \ 1115. '«H""«WÎ
  • '"""•"«...„„„„..ncm-"' iSlSr»- n.SS,». ""«"""'"•»'i,u"m,,"'"'>wM,",,""",""""«iullaMB1„v,«„„„„„„ y 180=1 o> | n.cu iTWr l f niveau du HI 7 rocher Secteur IS.5KSQUELETTES c o 4» O c 0 •u « 2< •v e e x 4 © c 0 -* , J? (-RAAt) % »'S1 st«1* \^m*^ S h . r s-, . U vJ I
  • Secteur Sud Q> | SOcm L. ^»((tltMIHHaw Secteur ... Nord HI-7 Nord t /XÍYWJUL ViA, S 4 v-^uiV' du. ^xATujuk CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'flLET (Ce.R.A.A.) -W.MIm. Silm tranchée ç de f o n d a t i o n m o r f 1er ^ O SOem \ HI -7 Secteur dm Nord b
  • (Ce.R.A.A.) tronthé* de fondation ^""«Itmiiutatl*' '"•'muta, ""»mit fumiti t< 'Kll'llg, in.n^ > "^îhiiihiii«»-«""""""^. |Hfl nuit'/Ulliâfi WUfHtflf^n BSpiHiai« tin JhiïÎuiMir CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'flLET (Ce.R.A.A.) HI 7 (M 2) Stratigraphie Nord, secteur Nord
  • légende —. I. ci» W Ca+UcV»!« UÇ ». 2- Asilse s»il!a»i* r3\ , (3\ 3- Strvcivrc fUtf
  • EXCAVATION (responsable HI 8 Claude VIRY) Les structures sol : Avant la fouille , plusieurs murs médiévaux étaient visibles au - le mur méridional 5 orienté est-ouest , de la nef de la cathédrale du début IXême siècle , - le mur occidental de la structure carrée méridionale de cette
  • même cathédrale , - le mur méridional , orienté est-ouest , de la cathédrale de la fin du Xème siècle. Ce dernier séparait les secteurs nord et sud de l'excavation HI 8, les deux premiers servaient de limites , respectivement nord et est , au secteur nord de l'excavation (Cf plans
  • d'un foyer domestique . Dans cette couche , de nombreux indices , tels que les bris de tegulae sur place , l'amas de fragments d'enduits peints , etc... permettent d'argumenter en faveur de l'effondrement d'un bâtiment incendié (Cf HI 8/83 et HI 8/90). La dernière lentille d'argile
  • : - des objets en bronze , très dégradés (HI 8/58) , un fragment de plaque (?) (HI 8/105) , une épingle (HI 8/283) ,une fibule. - des monnaies : Ml et M2 , non identifiées , M3 une monnaie de la fin du Illème siècle , M4 ,une couronne radiée du milieu du Illème siècle , M5 , une
  • imitation de la fin du Illème siècle , M6 , idem , M7 non identifiée , M8 une couronne radiée de la fin du Illème siècle , MIO un sesterce de Commode. - des fragments de céramique sigillée : HI 8/10 = fragment de col de bol Ch 320 Argonne ; HI 8/14 = fragment de col de bol du même type à
  • pâte blanche ; HI 8/21 = deux fragments de bol Ch 320 , tous datés du IVème siècle;HI 8/28= fragments de coupe , probablement Drag. 34 , métallescente , du 1er siècle ; HI 8/89 = fragment de vase à bel engobe d'époque précoce ; HI 8/1II = fragment de vase Drag 37 avec décor à
RAP00141.pdf (ARZON (56). Bilgroix. pointe de Bilgroix. rapport de fouille programmée.)
  • Aff, 35. Bruzulier Jean Luc,professeur d'Histoire, Vannes, 56. Draper John, étudiant en Histoire, Reading, Gde Bret. Evain Paulette, institutrice, la Baule, 44. Fernandez Gonzalez Sabela,étudiante en Philosophie, Pontevedra, Espagne. Gabernet Laetitia, étudiante en Médecine
  • , Mirande, 32. Garcia Sanchez Natalia, étudiante Tourisme,à la Corogne Giomez Sanin Asuncion, étudiante en Philosophie, Ponteve- Ficjl • Extrait de la carte IGN 1/25000 Vannes-Golfe du Morbihan. 4 * i ^0^*^^^%,^ Route d'accès à la pointe de Bilgroix ; Site de Bilgroix, Arzon
RAP03778 (CARNOËT (35). Tossen Saint-Gildas, la Vallée des Saints.Rapport de diagnostic)
  • TV Hi 1 Hi 1 TV R6 R3 R2 Hi 1 - Limon argileux brun-gris, charbons de bois, quelques plaquettes de schiste R6 - Plaquettes de schiste mêlées de limon argileux brun-gris clair à beige R5 - Argile peu limoneuse jaune mêlée de plaquettes de schiste, rares charbons de bois R4
  • . 2.1.1 Phase 1 La première phase correspond aux structures fossoyées apparues directement au contact du substrat ou de son interface Hi 1. Le mobilier mis au jour dans ces structures permet d’envisager une datation du Haut-Empire. Sont concernés les segments 3.8, 14.1 (non sondé) et
  • a été mis au jour dans son comblement superficiel. Ce fossé n’a pas été observé dans la tranchée 13, de ce fait soit il tourne soit il s’interrompt avant cette dernière (Fig. 16). 208.64 m NGF Sd 6 - Tr 12 - F 12-4 - Coupe nord 208.31 m NGF TV Hi 1 207.94 m NGF 3 Figure 21
  • - Sondage 6 : Coupe du fossé 12.4 (échelle1/40e). ©J. Cavanillas Hi 1 Altérite de schiste 1 Altérite de schiste Schiste rosé 2 Schiste rosé 206.81 m NGF 1 - Limon argileux brun clair à gris-vert mêlé de plaquettes de schistes, quelques cailloux, blocs de schiste et charbons de
RAP00903.pdf ((29). le mésolithique dans le Finistère intérieur. rapport de prospection thématique)
  • , voire leur place hiérarchique dans un contexte global d'occupation d'un territoire nous échappent à peu près complètement. Cela relèverait d'une philosophie de la recherche et de méthodes différentes des nôtres. Par contre, au cours des dernières décennies, nous avons peu à peu
RAP02929.pdf (SAINT-ALBAN (22). pa du Poirier, tranche 1. rapport de diagnostic)
  • graviers (Hi 2) précédé d’une interface mêlant les deux (Hi 1). Dans les zones particulièrement érodées par les travaux agricoles au centre de l’emprise, n’est même conservée que cette interface sur des épaisseurs oscillant entre 0,30 m et 0,40 m. Dans les autres secteurs, entre 0,40 m
  • et 0,60 m de profondeur, un troisième horizon plus argileux apparaît localement  : très argileux et oxydé (Hi 3 - TR 1, Hi 6 - TR 26), blanchâtre dans le nord (Hi 4 - TR 4), gris dans le sud-ouest de l’emprise (Hi 5 - TR 18, 22, 21, 23). Plus généralement, le caractère très
  • . Altérites des métasédiments briovériens détritiques, micaschistes Fig. 3 Contexte géologique de l’opération © IGN, St. Le Berre / INRAP 2014. 95 TR 19 TR 22 96 .00 Hi 5 Hi 1 / Hi2 TV TR 23 TR 21 TR 18 TR 13 98 .00 800 95 .00 94.50 700 X=1 98 .50 Ech. 1: 2000 0 Fig
  • . 4 Contexte topographique de l’opération et profondeurs d’apparition des structures © St. Le Berre / INRAP 2014. TR 24 TR 25 TR 17 TR 12 290 97.50 600 290 X=1 .50 TR 20 TR 16 0 TV TR 4 TR 10 TR 9 TR 11 TR 8 TR 7 TR 6 TR 5 Hi 2 Hi 4 290 800 TR 3 TR 27 TR 2
  • N 150 m Y=7 276 400 Y=7 276 500 argile d’altération altérite de gabbro TR 1 Centre technique communautaire X=1 Hi 1 .20 - 0,50 à - 0,60 m - 0,40 à - 0,50 m - 0,30 à - 0,40 m Profondeur d’apparition 300 276 Y=7 400 276 Y=7 TR 15 96.5 Hi 1 / Hi 2 700 TR 26
  • 97.00 TV 290 X=1 900 TR 14 290 X=1 99.00 290 X=1 TV / Hi 1 tion ZB TV Hi 1 TV Hi 2 Hi 1 Ech 1 : 50 0 S ec TV Hi 1 1m Hi 3 II -Résultats archéologiques 25 99 99 .20 26 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Alban (Côtes d’Armor) P.A. du Poirier, tranche 1 1.3
  • TR 1 - F. 8 et F.9 F. 4 F. 20 F. 21 O E TV F. 5 F. 6 Hi 1 1 5 2 6 F. 7 3 4 TR 27 F. 8 F. 9 1 2 3 4 5 6 Argile limoneuse gris foncé, meuble, peu oxydée, rares graviers = Hi 3 ? Argile limoneuse grise, compacte, moyennement oxydée, quelques graviers. Argile grise
  • ( = F. 84) OSO ENE TV ornières F. 10 / 11 Hi 2 1 4 2 3 5 6 extension 1 F. 12 ? 1 2 3 4 5 6 Limon brun gris foncé. Argile limoneuse grise, très fortement oxydée, quelques graviers et blocs de schiste. Argile grise, très oxydée, quelques graviers et manganèse. Argile
  • . 8 jouent, quant à eux, un rôle plus modeste. Toutefois, ces derniers Saint-Alban (Côtes d’Armor) P.A. du Poirier, tranche 1 34 TR 12 N TR 23 - F. 77 / 89 / 75 S N TV TR 16 F. 57 TV Hi 1 F. 56 Hi 5 Hi 1 1 2 Hi 5 3 5 F. 59 6 4 F. 60 F 89 F. 60 1 2 3 4 5 6
  • 1 F. 71 TR 19 TV TV TV Hi 1 Hi 5 Hi 1 Hi 1 Hi 5 2 3 Hi 5 1 Limon argileux gris avec inclusions d’argile orangée et manganèse. 2 Limon argileux gris avec inclusions de gravier et manganèse. 3 Limon argileux gris avec inclusions d’argile orangée, de manganèse et de
  • graviers. F. 57 TR 21 TR 22 TR 22 - F. 73 TR 19 - F. 71 F. 74 F. 77 E O E O TV F. 73 TV Hi 1 F. 75 Hi 5 1 Hi 1 0 Ech 1 : 50 1 F. 78 1 Limon argileux gris clair avec inclusions de manganèse. F. 88 TR 23 F. 76 F. 89 0 10 m Ech 1 : 750 TR. 18 - F. 57, coupe
  • est installé dans un horizon argileux plus ancien (Hi 5). La trame s’organise autour de trois axes perpendiculaires. L’axe le plus important est le fossé F. 75, observé dans les tranchées 19, 22 et 23 (Fig. 13 et Fig. 14). Orienté est-sud-est / ouest-nord-ouest, il est conservé sur
  • : 250 TR 4 - F. 39 / F. 85 / F. 86 S N N S TV Hi 1 1 F. 39 4 3 7 6 5 Stériles Hi 2 1 3 4 2 7 6 F. 39 / F. 86 F. 85 F. 85 0 1m Ech 1 : 50 1 2 3 4 5 6 7 Argile brun-gris foncé, meuble, homogène, très oxydée. Argile grise, mêlée de substrat remanié, meuble
  • 2 Fig. 19 Plans et coupes de la fosse d’extraction F. 63 et des fours F. 61 et F. 62 de la tranchée 14 © St. Le Berre / INRAP 2014. 5 4 1 Hi 1 / Hi 2 F. 62 Coupe 2 du sondage © St. Le Berre / INRAP 2014. us 6 coupe 2 1 2 3 4 5 SSE 2 NNO F. 63 Ech. 1 : 50 0 Soles
RAP00150.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée.)
  • . Ont participé aux fouilles : - BAUDON Florence, étudiante en Philosophie,Aix en Provence (13). - BILLOIS Danièle,institutrice, Ploubalay (22).. - BOUET Béatrice, étudiante à l'Ecole du Louvres,Paris. - BREUT Laurence, étudiante en orthophonie, Lanester (56). - DESMOT Pascale
RAP03376.pdf (LANNILIS, PLOUVIEN (29). Rapport de prospection diachronique. Rapport de PD 2016)
  • * ? @ V ' ( ' 0 + ) * O % Z ] 7 > + 7 + [ & # " " Z 4 Z 4P ! . 4 Z 3 [ +7 C C C C C C C C ?4@ * 6 2 4;H; 24;HI* G + * A $ % " 5 0 % 4# 0 A6 , ) * + $ ) + ) ) % . V G V & ; " " ! . ( [ 7 Z 4 Z 4J Z 4 I 4 C 4 3 [ +7
  • - & + ' / & . & Q Q . + '! - 4;H;* 4;HI ! ' ! , '! & ? @ & O# * ( I OOI I#I 44#O PH## ) * ? @& ]-2 @& & + ' !"#$ % M @&M ? 2 b A 0 ( & 0 56 ] 2 2 2 '! 2 4;H; + + 6 ] O# * 7 2 4;H; 4;HI &. Q * Z & 7 *1 % + * [ 2 * ) * J Z + 4 G ] 4;HI #; & & PJ
RAP02964.pdf (VANNES (56). 13 rue du 35e RA Beaupré. rapport de diagnostic)
  • . 15 1m 1/50 Hi 1 : Terre végétale brun foncée Hi 2 : Limon arénitique brun à brun gris, quelques gravillons, nombreuses tâches d’oxydations, terre cuite, charbons. Hi 3 : Limon argilo-arénitique gris. Concentrations de concrétions ferro-mangéniques Hi 4 : Arène argileuse beige
  • d’épaisseur. L’épaisseur sédimentaire recouvrant les niveaux archéologiques se compose ensuite de deux horizons homogènes, visibles de façon régulière dans l’ensemble des tranchées. Le niveau supérieur correspond à une épaisse couche de limon sableux brun-gris (Hi 2) contenant un mobilier
  • épars et hétérogène, allant de l’Antiquité (fragment de bouteille caractéristique du milieu du Ier s. au courant du IIIe s. de n. è.) aux époques médiévale et moderne. Il scelle un horizon, plus gris et argileux, localisé à l’interface avec le substrat (Hi 3). Ponctuellement, au
  • niveau des tranchées 3 et 8, on observe un troisième niveau d’argile beige à proportion variable d’arène grossière (Hi 4). Le sous-sol de la région est caractérisé par des formations métamorphiques de granites (leucogranites, anatexites) (Fig. 2). Le substrat montre une déclinaison
  • l’emprise de l’opération. 2.1.1 Trois ensembles de fossés attribuables à l’époque antique. Un premier réseau fossoyé est attribuable à l’époque antique. Les fossés F. 5 – F. 7 Au centre de la parcelle, il correspond aux fossés parallèles F. 5 - F. 7, tous deux scellés par l’horizon Hi 4
  • m) avec le fossé F. 5 (Fig. 13). Orienté sud-ouest / nord-est, il est perpendiculaire aux deux fossés précédents et apparaît lui aussi scellé par l’interface Hi 4 (Fig. 14). Bien que son comblement ponctué de quelques blocs et fragments de terre cuite architecturale n’ait apporté
RAP03792 (LANMEUR (29). Keravel, route de Plouezoch. Rapport de diagnostic)
  • Fossés en correspondance avec les limites figurant sur le cadastre napoléonien 12 F 2-3 S S N 121.31 m NGF 122.66 m NGF Terrain végétal Terrain végétal Hi 1 1 2 3 4 0 50 m F 11-1 N Hi 2 15 0 4 Continuité possible des tracés de fossés 1m Légende : Hi 1 - mélange de
  • terre végétale avec poches de Hi 2 Hi 2 - substrat - limon argileux brun à brun orangé légèrement moucheté blanchâtre us 1 - substrat remanié (Hi 2) us 2 - limon argileux brun moyen (1 individu céramique us 3 - limon argileux brun moyen avec poche de Hi 2, rares CB et Nodules TC us 4
  • - sédimentation fine issue de Hi 2 (érosion des parois) Hi 1 1 Hi 2 0 2 3 1m Légende : Hi 1 - mélange de terre végétale avec poches de Hi 2 Hi 2 - substrat - limon argileux brun à brun orangé légèrement moucheté blanchâtre us 1 - limon argileux brun moyen avec nodules de Hi 2 (concentration
  • faible) us 2 - limon argileux brun moyen avec nodules de Hi 2 (concentration moyenne) us 3 - limon argileux brun moyen avec nodules de Hi 2 (concentration importante) Fig. 8 Diagnostic archéologique de Lanmeur Keravel (29). Coupes des fossés © Serge Mentele, Inrap III. Etudes des
  • pâte brune et brun rougeâtre, à gros dégraissants. Datation : Moyen âge. Tr.8, Hi.1, - 0,46 m, à 8 mètres du décapage. 8 petits fragments d'une céramique à pâte brun noirâtre et brune, à gros dégraissants et une concrétion métallique indéterminée (objet ou scorie altéré ?) ont été
RAP02046.pdf (PAIMPONT (35). paléosidérurgie diachronique du massif de Paimpont. le vert pignon III : découverte de fours métallurgiques en activité autour du XVe siècle. rapport de prospection thématique avec sondages)
  • biogenic activity incorporating récent carbon (bacteria) and the analysis of multiple components of differing âge are just some examples of potential problems. The pretreatment philosophy is to reduce the sample to a single component, where possible, to minimize the added subjectivity
RAP00314.pdf (LA BOUSSAC (35). le petit pavillon, chemin de l'eguillère. rapport de sondage.)
  • »» \\\ l'I II» = ili - - ••• I I» m ut ^ - ¿ ^ a i o Ut TM = = m 9 «»« E = IU > IM •« £ 5 s Ih = III = U\ = HI = JiL _=L n\ = un in - ~ ili s \\\ Mi 5 III r E. IH •= tu \u =L in 5 ivi s. IH s Ul MJ "= »» 111 ll\ S s ,u O Ut |U fa IVI (H = Ili N W
RAP01450.pdf (CONCARNEAU (29). la ville close. la tour du major. rapport de fouille préventive)
  • (L CM- ¿¿siic.. / ^D • c'Ü- tcAJUL - ¿tu ' _ . ll¿Í-lJ tü-Hi~~ _ /¿¿-i de •ju.-.-.-.^ cU- i. {/v-U-c^Muí. ÍTyuui- - jurUi. ¿Is&t tn^Utíní -^QvlcLZL- « • V T H ^ W - C^nt^u^fci^h A. fatuité. oJr J £Jx- /v^ JífjJ'V , CLL. hi/VLc, 6'/" pTg/VW-a
RAP03749 (PLOUEGAT-MOYSAN (29). 11 rue de Bellevue. Rapport de diagnostic)
  • , Géoportail® 0 500 m 1 / 10 000 Fig. 6 - Carte géologique (©BRGM, Géoportail®; échelle 1/10000e). ©J. Cavanillas Le substrat est le plus souvent recouvert d’une interface (Hi 1) constituée de limon argilo-sableux brun-gris, mêlé de quelques charbons de bois, blocs de granite et
  • tessons de céramique (Fig. 7 et 8). L’épaisseur de celle-ci oscille entre 0.10 m et 0.32 m. Une seconde interface (Hi 2) a été observée uniquement sur le log 8 et vient coiffer le substrat. Il s’agit d’un limon argilo-sableux brun-gris mêlé de nombreuses poches jaunes, de 0.11 m
  • d’épaisseur. Les creusements des structures sondées ne recoupent pas ces interfaces, à l’exception du fossé 3.6 dont le comblement caractérisé par de nombreux blocs semble recouper Hi 1, encore visible dans le fond de la tranchée. Au contraire la distinction entre le comblement de
  • certaines structures et Hi 1 est souvent difficile. 1.4 Cadre archéologique Fig. 7 - Tr 4 - Log 7. ©J. Cavanillas Sur la commune de Plouégat-Moysan, six indices de site ont été répertoriés, concernant les périodes de l’Âge du Fer, de l’Antiquité, du Moyen-Âge et de période récente
  • Log 7 Log 1 N Log 9 Log 2 Tr 5 Log 3 Tr 4 Tr 1 Log 4 Tr 3 Log 5 Tr 2 Log 6 0 Emprise du diagnostic Log 1 Log 2 Log 3 Log 4 Log 5 Log 6 TV TV TV TV TV TV Hi 1 Granite Hi 1 Granite Granite Granite Hi 1 Granite Granite Log 7 Log 8 Log 9 TV TV TV Hi
  • 1 Granite Hi 1 Hi 1 Granite 50 m 1 / 1 000 Hi 2 Granite Hi 1 - Limon argilo-sableux brun-gris, charbons de bois, quelques blocs de granite, céramique Hi 2 - Limon argilo-sableux brun-gris, nombreuses poches jaunes 0 2m 1 / 40 Fig. 8 - Carte de localisation des Logs
  • - Coupe N TV Hi 1 1 2 170.59 m NGF 1 - Limon brun à brun-gris, quelques petits quartz 2 - Limon brun à brun-gris foncé, quelques petites poches jaunes 0 2m Fig. 13 - Coupe du fossé 3.3 (échelle 1/40e). ©J. Cavanillas Fig. 14 - Tr 3 - F3.3 - Sd6 - Coupe N ©J. Cavanillas
  • petits cailloux de quartz (Us 1). Cette couche est très proche de l’interface Hi 1, c’est pourquoi aucune limite n’a été notée (Fig. 14). T. Nicolas : Un tesson de céramique a été mise au jour dans le comblement sommital, lors de l’ouverture de la tranchée. Il s’agit d’un pied creux
  • la partie sud de la tranchée, où l’interface Hi 1 a été intégralement décapée afin de permettre la lecture des structures. Cette interface a été laissée en place sur quelques mètres au sud de F 3.4, or une concentration de blocs suivant l’orientation du fossé 3.6 a permis de
  • cuvette à fond relativement plat, comblé de limon sableux brun-gris, mêlé de petits blocs de granite bleu et beige et contenant un tesson de céramique daté largement de la protohistoire. Le creusement de ce chemin creux s’ouvre sous l’interface Hi 1. Au regard de l’orientation que
  • semble suivre ce chemin, il est possible que celuici permette de desservir l’exploitation agricole associée au souterrain de l’Âge du Fer, située au NE de l’emprise. Tr 1 - F 1.1 - Sd 1 - Coupe N TV Hi 1 LSBJ 4 Granite bleu Arène fine 2 1 2 171.69 m NGF 3 171.49 m NGF 1 - Limon
  • sableux brun à brun-gris, mêlé de très nombreux blocs de granite bleu et beige de moyen et gros modules et de nombreux tessons de céramique datés largement de la protohistoire (Us 1). Cette couche et l’interface Hi 1 étant similaire, la limite de l’us 1 vers l’ouest est diffuse . Seul
  • la concentration de blocs permet de la limiter dans l’espace. Le creusement de ce chemin creux s’ouvre sous l’interface Hi 1. Enfin, il est possible que ce chemin creux trouve son prolongement dans le 40 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Finistère, Plouégat-Moysan, 11
  • brun à brun-gris, rares petits blocs de granite bleu, céramique (Hi 1) 3 - Limon très sableux brun-gris, quelques blocs de granite de petit module, rares charbons de bois 5 - Limon sableux brun à brun-jaune, rares charbons de bois 0 6 - Limon sableux brun à brun-jaune, rares
  • Hi 1 rend difficile leur lecture. Il est à noter que certaines structures peuvent être néanmoins distinguées au niveau de l’interface en raison de la concentration de blocs dans leur comblement sommital. En outre la présence de blocs erratiques de dimensions très importantes nous
RAP03928 (PLOURIN-LES-MORLAIX (29). Le Cloître-saint-Thégonnec, Lorozan. Rapport de diagnostic)
  • diagnostic est localisée à l'interfluve de deux têtes de talweg à l'ouest et de deux autres à l'est. L'altitude varie entre 217 et 225 m NGF (Fig. 1 et 3). 4 x Log 0 250 m Log 1 Log 2 TV Remblai Hi 2 La prescription de diagnostic archéologique, émise par les services de l’état
  • , a été motivée par la localisation par photointerprétation de deux tumuli sur la parcelle D 1120 et par la mitoyenneté de la voie gallo-romaine reliant Morlaix à Carhaix, via Scrignac,à l'ouest des parcelles concernées (Fig. 5). Log 3 Log 4 TV TV Hi 2 TV Hi 1 Hi 1 - Limon
  • argileux brun-jaune mêlé d’arène Hi 2 - Limon argileux brun-gris, mêlé d’arène 0 2.5 m Figure 3 - Carte de localisation et présentation des Logs (échelle 1/1500e). ©J. Cavanillas 1.3 Cadre géologique Le socle rocheux est constitué des granite monzonitique à biotite à structure
  • porphyroïde, daté du Hercynien (Fig. 4). Le terrain naturel est par ailleurs recouvert de formations superficielles, pour lesquelles deux horizons ont été distingués : Hi 1 et Hi 2 (Fig. 3). L’horizon 1 correspond à du limon argileux brun-jaune mêlé d’arène, se développant sur une
  • et de quartz épars, recouvre Hi 1 ou Hi 2, sur une épaisseur oscillant entre 0.20 et 0.35 m d'épaisseur. N Granite monzonitique à biotite à grain grossier (Hercynien) Emprise du diagnostic Granite monzonitique à biotite à structure porphyroïde (Hercynien) Filons: Quartz
  • limon argileux brun-gris foncé. Figure 14 - Coupes des fossés parcellaire protohistoriques (échelle 1/50e). ©J. Cavanillas Figure 15 - Vue du fossé 3.4 ©J. Cavanillas Tr 4 - F 4.3 - Sd 7 Coupe SE Coupe SO Hi 1 Arène 1 1 222.48 m NGF Hi 1 Arène 1 - Limon argileux brun à brun
  • aujourd'hui. Figure 25 - Coupe du fossé 2.4, 2.5a, 2.5b ©J. Cavanillas Tr 2 - F 2.4, 2.5a et 2.5b - Sd 2 - Coupe N TV Hi 1 Arène 1 220.86 m NGF 3 2 5 Hi 1 Arène 4 7 220.88 m NGF 6 Hi 1 220.90 m NGF Tr 2 - F 2.5a et 2.5b - Sd 2 - Coupe S TV 6 3 2 1 - Limon argileux brun foncé
RAP00149.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée.)
  • Pierrick, étudiant en Géologie, Nantes (44)»> Gouezin Philippe, technicien D.D..E , Lanester (56). Guérard Christian , chercheur au C.N.R.S ,Paris. Guérard Dominique, professeur de Philosophie, Paris. Guillier-Chevé Gérard, étudiant en Droit, Le Mans (72). Laborderie Yvon , chauffeur