Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

1838 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00565.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • expanses of meadow and woodl and and diversions of streams and roads for essentially aesthetic purposes [Astill and Davies 1982b: 22]). An area of 0.62 hectares was walked, yielding 0.31 Roman sherds per square (2.77g), 0.52 médiéval sherds (2.72g), 1.15 post-medieval sherds (4.1g
  • practice. Since the two trenches showed différent amounts of soil buildup and material in the two areas, changes in manuring practice rather than lapse in cultivation may be more relevant in explaining the data from Trench 1. The land-use around Trench 2 clearly changed when
  • and proposed - as part of an investigation into the application of microscopic techniques to the identification of traces of agricultural and pastoral activities in the soils and sédiments a sustained programme of soil analysis in close association with other field and archive work
  • . The présence of this material on the fields therefore indicates imports into the study area for building purposes. It is so common on the surface of présent arable that it is reasonable to explain most of it as the product of manuring activities; it only does not occur notably on recently
  • to continue exploration of the meaning of surface scatters and to extend the range of environmental study. Investigation of the pedology and sedimentol ogy of lynchet deposits will continue to be integrated with archaeol ogical investigation of the sites. This report, in French
RAP00568.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • and smal 1 quantiti.es of post-medi eval pottery, but it is more difficLilt to explain the rather ni gh quanti ty and the concentration of médiéval pottery - thèse would be better expiai ned by référence to occupation context s or middens in that field. The difficulties of digging
  • large Roman settlement which lies 100m to the south east (see fig. 2). In sura , then , this 6m square produced évidence of an early agricultural phase, followed by two phases of Iron-Age activity, and then a later - perhaps mue h later - agricultural phase. Although there is a large
  • Roman site in the vicinity, and a few sherds in the topsoil, there is no trace of Roman settlement on this field and little to suggest Roman agricultural use. Présent évidence might suggest that the médiéval pottery in the plough soil derived from very heavy manuring, although
  • explain the lack of features over the ridge (the most southerly 35m of T40) . The features, three ditches, apparently concentrated on the brow of the slope. Ail three had shallow sided 'U' shaped profiles and loam fills which were similar in character to the plough soil. The most
  • , it looks as if the field was used for agriculture at a time when firstand second-centur y pottery was being discarded; in this case the ditches are likely to have been field or enclosure ditches of the first and/or second century. It is clear from the worn condition of the pot
  • that this phase of agricultural land-use lasted for some time without fresh sherds being added; indeed, at least. two ditches were reçut. There is, however, one ditch R (64) and its reçut (3) that do not fit this pattern for they were larger and were dug at right angles to the other
  • was probably used for agricultural purposes in the Roman period and hence that the distribution of Roman pottery on the surface derived from manuring. However, the concentrations of brick and tile found in 'total' collection cannot be expiai ned in this way, since the material occurs
  • ., that of A92 being cl oser to the excavation than that of A31/79. The date range of the pottery from both sites is the same. Excavations on A31/79 suggest that the résidence was near the field, but not necessarily on it, and that the field itself was used for agricultural purposes while
  • interesting to discover that the results o-f excavation here suggest precisely the opposite: early Roman use, both résidentiel and agricultural, and then an interval bef Dre later médiéval agricultural use. ^1 H132 (Ru-f-fiac ZL40) H132 was classi-fied as a 'médiéval site' after
  • (with both strap and rod handles) were made in Fabric 1, and there is clear indication of internai glazing. This discovery goes a long way towards explaining the apparent dearth of table wares in the material recovered from f i el dwal k i ng . Fine wares were however represented: Fabric
  • ditch, whose function was not precisely established, followed by an other ditch and post holes relating to a timber phase of construction (one? of which was packed with black roofing slate (03-4)), followed by a phase of agricultural use. After this came three walls, two (7, 41
RAP01768.pdf (le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • péninsule, diversement marqué au cours du Mésolithique en Bretagne. Enfin, la confrontation avec les données économiques est l'occasion d'aborder le fonctionnement de ces sociétés, dont la stabilité devient de plus en plus évidente à la fin du Mésolithique, au moins et Finistère et en
  • communautés (chasse, cueillette, pêche, agriculture ?), puisque les techniques sont à l'interface de l'homme et du milieu naturel. Enfin, si l'on dispose de données sur l'organisation des habitats dans l'espace, on ne connaît rien sur les manières d'habiter (structuration de l'habitat
  • EXPLORES Trois sites ont pu être sondés cette année, pendant 5 semaines cumulées. KERLIEZOC EN PLOUVIEN Les sondages réalisés en avril 2001 à Kerliézoc (Plouvien, Finistère) succèdent à des prospections de surface, puis à une planigraphie qui couvrait 1 1000 m2 . Ce site occupe une
  • la définition des technologies lithiques au Mésolithique. LA PRESQU'ÎLE A BRENNILIS Le site mésolithique de la Presqu'île a été découvert en 1989, lors de la baisse artificielle des eaux du réservoir de Brennilis liée aux travaux de nettoyage du barrage. Une planigraphie avait
RAP03676 (LANDEDA (29). La nécropole de Guennoc, architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons. Rapport de PT 2018)
  • LANDEDA (29). La nécropole de Guennoc, architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons. Rapport de PT 2018
  • Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Sommaire Volume de texte SOMMAIRE .................................................................................................................. 1 FICHE
  • II.F - Cairn IV .................................................................................................................. 130 1 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) CHAPITRE III - ETUDE DES
  • CHAPITRE V - BIBLIOGRAPHIE ......................................................................... 189 Volume de planches 2 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Fiche signalétique Localisation Région
  • , Bâtiment 25 Labo Archéosciences Avenue du Général Leclerc - CS 74205 35042 Rennes Cedex – France Dates d’intervention Du 1 septembre au 10 octobre 2017 3 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Thesaurus 4
  • Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Intervenants Direction du projet Florian Cousseau, membre associé UMR6566-CReAAH Gestion du projet UMR6566-CReAAH Marie-Yvane Daire, directrice du laboratoire Catherine Louazel
  • littorale, étude céramique et direction adjointe à l’opération de terrain Chloé Martin, chargée de coordination du projet ALERT, UMR6566-CReAAH (Archéosciences) 5 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Etude des
  • , Morgan Macé, Jacques Le Deun, Eric Morize. 6 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Numérisation 3D Editions AMHOLLVED Société Trimble avec la participation d’Arnaud Lezennec, Senior Application Engineer
  • de bateaux, des bouées d’amarrage au port de l’Aber Benoît et des pilotes bénévoles. Sans cette aide, le budget alloué aurait été insuffisant face aux contraintes de transport vers l’île Guennoc. 7 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de
  • application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du
  • Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Chapitre I
  • technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) I.A - Localisation I.A.1 - Géographique Le nord-ouest du Finistère est réputé pour ses archipels qui sont présents sur tout le littoral. Certaines de ces îles sont accessibles à marée basse
  • d’autres îles complètement immergées aujourd’hui. La nécropole mégalithique se trouvait donc sur une butte qui surplombait tout un plateau. Ce dernier émerge 10 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) à marée
  • feuilleté) (m)  Correspondant au gneiss et granite migmatitique 5 — Pegmatite de couleur rose (gros grain) (p) 6 — Leucogranite (couleur claire, peu fréquent) (4) 11 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) 1
  • Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) I.B - Historiographie Les premières mentions archéologiques évoquant Guennoc datent de 1891 (Du Chatellier, 1891). Un pécheur trouva en février 1890 un dépôt de l’âge du Bronze
  • reproduction des sociétés de chasse qui en ont grand besoin depuis 13 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) 2 ou 3 ans » (myxomatose) (Giot, 1956). Malheureusement, ces lapins sont toujours présents sur le site et
  • - Enclos Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) o Maison III 1967 : septième campagne - Cairn III o Extérieur o Chambre A’ o Couloir D  Restauration couloir o Façade transversale - Talus - Enclos o Maison II o
  • « Barnenez, Carn, Guennoc » fait la somme des interventions menées sur ces différents sites (Giot, 1987). Malheureusement, l’ouvrage est très condensé, résumant 15 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) douze
  • technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) néolithiques dirigé par Serge Cassen et Valentin Grimaud, ainsi que celles de la thèse d’Hervé Duval sur les sites fortifiés littoraux et insulaires de la façade Manche-Atlantique de l’Europe
  • nouveau dégagement. 17 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Figure I.C-1 : Photos d’ambiance de la campagne de nettoyage de septembre/octobre 2017 façade orientale du cairn III ; haut : avant nettoyage, bas
  • : après nettoyage 18 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons : la nécropole de Guennoc à Landéda (Finistère) Chapitre II - Etude architecturale de la nécropole mégalithique II.A - Présentation d’ensemble des vestiges de l’île Figure II.A-1 : Localisation
RAP03849 (PLOUEZOC'H (29). La nécropole de Barnenez)
  • portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La
  • GUENNOC, LANDEDA, FINISTERE EN BAS (PHOTO : P. GOUEZIN) ............................. 24 1 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Fiche signalétique Barnenez (Plouezoc’h) Localisation Région Bretagne Département Finistère (29) Commune Plouezoc’h Lieu-dit
  • Responsable scientifique de l’opération Florian Cousseau, postdoctorant, Université de Genève, Suisse Gestionnaire UMR6566-CReAAH, Campus de Beaulieu, Bâtiment 25 Labo Archéosciences Avenue du Général Leclerc 2 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Thesaurus
  • Barnenez 1 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Arrêté 2 3 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Intervenants Direction du projet Florian Cousseau, post-doctorant Université de Genève, membre associé UMR6566CReAAH Gestion du
  • aidés en réalisant le nettoyage préalable. 5 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Remerciements Je tiens tout d’abord à remercier le Service Régional de l’Archéologie de Bretagne et notamment Yves Menez, Olivier Kayser, Jean-Charles Arramond et Christine
  • prospections géophysiques, puis avec des sondages archéologiques au cours du mois d’août 2019. Ce rapport présente donc les résultats de ces deux volets séparément puis propose une conclusion générale sur la prospection thématique. 7 Architectures et technologies des tumulus néolithiques
  • ) et vue de la butte de Tossen-Ar-Run depuis le sud-est et la D7 avec des indications des dépressions (Photo : Google Street View, mars 2018) 9 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Implantation des prospections et difficultés Les parcelles autour du
  • lecture de ses 11 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons élévations par la méthode de l’archéologie du bâti a montré que le cairn allongé visible actuellement a fait l’objet de trois grandes phases. La première était une nécropole de plusieurs monuments à un
  • roche métamorphique, avec schiste et inclusions occasionnelles de granite (Bureau de Recherches Géologiques et Minières, BRGM). 13 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Archéologie Le cairn de Barnenez date du début de l’époque néolithique et est
  • instruments, cette partie 15 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons de l’aire d’étude a été exclue du sondage. Par conséquent, seule la limite nord-est du 2e cairn à Barnenez a été examinée par étude géophysique. Interférence moderne De nombreuses réponses
  • terrestre/géologique naturelle ou une utilisation récente du sol est suggérée. Il ne faut cependant pas exclure que les réponses 14 représentent les vestiges faiblement magnétiques d’une petite clôture nivelée par une utilisation récente du sol. 17 Architectures et technologies des
  • fosses sont également suggérées par les résultats à proximité du 2e cairn, à environ 10 m au SE. Pour ces réponses, il faut cependant 19 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons aussi tenir compte d’une variation terrestre/géologique naturelle, d’une
  • zones sont propices aux prospections grâce à leur grande surface sans obstacle et finiront de documenter les espaces disponibles sur la colline de Barnenez. 21 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Conclusion
RAP01857.pdf ((29). les sites mésolithiques en Finistère. rapport de prospection thématique)
  • est évidemment en prise directe avec les activités vivrières de ces communautés (chasse, cueillette, pêche, agriculture ?), puisque les techniques sont à l'interface de l'homme et du milieu naturel. Enfin, si l'on dispose de données sur l'organisation des habitats dans l'espace
  • 2469 lors de ces sondages) fait de ce site l'un des plus importants du Finistère pour la définition des technologies lithiques au Mésolithique. Les vestiges mésolithiques de la Presqu'île (Brennilis, Finistère) ont été décelés en 1989, lors de la baisse artificielle des eaux du
  • convexe 1 1 1 0 Pointe à deux bords abattus 1 1 fragment Lamelle étroite à bord abattu (prox) 1 1 2 Lamelle étroite à bord abattu (div.) 3 4 7 1 1 Lamelle étroite tronquée (div.) Lamelle large (div.) Armature diverse (frag.) fragment d'armature 2 2 2 1 1 5 7 82 6
  • site « initial » de la Trinité n'est que l'écho de l'occupation mésolithique de la Trinité Goarem Lann. Il reste cependant à explorer une bonne part du versant nord du vallon sec (parcelle 155), non pas sur la forte pente mais sur le replat (en pâtures en 2002). 3. Une industrie de
RAP00566.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • actor which may explain the relatively large amount. of pottery found on the surface by comparison with that recovered by excavation. Quartz and conglomerate blocks °\ EBS 85-86 0 20 40 60m were -found embedded in the sur-face of the naturel schi ste; since several groups
  • from fieldwalking» The T4 features were excavated in an area where there was a small amount of médiéval pottery and high phosphate concentrations» While the small quanti ty of pottery is commensurate with the agricultural nature of the médiéval land-use, the high phosphates around
RAP01769.pdf ((29). les sites mésolithiques en Finistère. rapport de prospection thématique avec sondage sur Plouvien)
  • , tout en me livrant des informations essentielles à leur exploration. Il a été partie prenante dans les négociations avec les propriétaires et exploitants agricoles : la mise en œuvre de ce programme lui doit beaucoup. - Michel Le Goffic (Service départemental d'Archéologie du
  • être abordés par l'étude des chaînes opératoires lithiques ; ce travail est évidemment en prise directe avec les activités vivrières de ces communautés (chasse, cueillette, pêche, agriculture ?), puisque les techniques sont à l'interface de l'homme et du milieu naturel. Enfin, si
  • la définition des technologies lithiques au Mésolithique. 11 Figure 4. Le site de Kerliézoc à Plouvien dans son contexte topographique. Les courbes de niveaux sont espacées de 5 mètres ; les courbres intermédiaires sont signalées en tiretés. Les sites mésolithiques en
RAP00563.pdf ((56). l'arrondissement de Vannes. rapport de prospection inventaire)
  • précédentes, un vaste champ de manoeuvres au scientifique, en lui permettant de mettre en oeuvre différentes approches méthodologiques, d'exploiter l'ensemble des témoignages et des interactions entre les diverses catégories de documents. La posibilité qui se présente à nous de relier les
  • ou à d" autres moments. Une prospection à pied, à condition qu'elle soit bien planifiée, fournit un cadre suffisamment rigoureux pour une telle étude, et constitue la manière la plus efficace de récupérer des renseignements sur l'habitat lorsque la zone à explorer est relativement
  • également mis au point une fiche d'enregistrement standardisée nous permettant de noter la vitesse d'enregistrement. Lorsque nous analyserons le-s résultats, nous pourrons ainsi tenir compte des déviations particulières, des diverses déficiences et des variantes hors norme. La fiche
  • terres labourées au dixneuvième siècle (68 %) — il s'agit 39 en général de vastes zones divisées en bandes pour la culture — mais se rencontrent aussi, à l'intérieur de chaque section, dans des zones de prairies, de pâtures, de terres marginales ou consacrées à une agriculture
  • champs disposés autour d'un centre focal et entourés par de vastes surfaces de terres labourées, ou une agriculture très diversifiée dans une petite zone, comme , ce! a se rencontre dans et autour des hameaux, et des noms propres qu'on ne saurait expliquer autrement que par la
RAP02794.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport d'opération)
  • millénaire et après son abandon, le monument fut évidemment reconnu par le regard des hommes, à différentes époques, mais il ne survient sur le devant de la scène savante qu’avec les explorations du XIXe siècle (en 1832 tout d’abord, puis entre 1884 et 1886 avec G. de Closmadeuc). Une
  • consistera à proposer une interprétation historique du monument, des vestiges de la culture matérielle recueillie au fil des explorations, enfin des gravures qui en font un objet unique en Europe, n'est pas intégrée au programme ; elle sera un prolongement logique de l'opération, mais
  • ailleurs dans l’ambitieux programme national, Discovery Program, http://www.discoveryprogramme.ie/ institution publique fondée en 1991 pour la recherche archéologique promouvant les nouvelles technologies (scanner, lidar, prospect. géophysiques, etc.). Nous avons été nousmêmes invités à
  • /Noninvasive_recording_technologies_for_the_study_and_conservation_of_prehistoric_rock_art_t he_dolmen_of_Dombate Un diaporama complet du programme en cours vient d’être projeté à l’occasion de l’International Congress on Science and Technology for the Conservation of Cultural Heritage conduit au sein de l’université de Santiago de Compostela (02/10 - 05/10/2012) en co
RAP01982.pdf ((29). les sites mésolithiques en Finistère : chronologie et stratigraphie. rapport de prospection thématique avec sondage)
  • , pêche, agriculture ?), puisque les techniques sont à l'interface de l'homme et du milieu naturel. Enfin, si l'on dispose de données sur l'organisation des habitats dans l'espace, on ne connaît rien sur les manières d'habiter (structuration de l'habitat, techniques de construction
  • d'un niveau mésolithique intègre. Il n'en reste pas moins que le nombre de pièces recueillies (8841 pièces, dont 2469 lors de ces sondages) fait de ce site l'un des plus importants du Finistère pour la définition des technologies lithiques au Mésolithique. Les analyses
  • les prospections au sud de la route, sur la parcelle 57 a. Grâce à l'autorisation de Marcel Forest, propriétaire et exploitant, il nous a été possible de réaliser une série de sondages manuels sur cette parcelle, qui visaient à explorer la totalité des contextes topographiques
RAP03853 (CARHAIX-PLOUGUER (29). La butte de Goasseac'h. Rapport de sondage)
  • portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La
  • archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Table des matières TABLE DES MATIERES
  • Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons FIGURE 14 : IMPLANTATION DES SONDAGES EN 2019 EN FONCTION DES ANOMALIES REPEREES PAR PROSPECTION GEOPHYSIQUE. 30 FIGURE 15 : PAROI INTERNE DE ST100, AVEC UNE LEGERE COURBURE VERS L’EST
  • Architectures et technologies des tumulus néolithiques bretons Fiche signalétique Goasseac’h (Carhaix-Plouguer) Localisation Région Bretagne 29 024 0065 Néolithique Architecture funéraire Nature de l’opération Département Finistère (29) Commune Carhaix-Plouguer Lieu-dit/Adresse Goasseac’h
RAP03455 (Éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2016)
  • finale du développement régional du complexe campaniforme illustrant une acculturation des populations locales selon des expressions très diverses. On observe ainsi une organisation des décors comparable à celles régissant l’ornementation des vases campaniformes. Nous le constatons
RAP02005.pdf ((29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • , corticales ou non, ni les micro-esquilles, aux dimensions trop petites pour évaluer l'importance des surfaces dégradées. Les diverses altérations géologiques expliquent en partie les accidents de taille de même que la fréquence des cassons, fracturés selon les faiblesses de la roche
RAP03172.pdf (LANNION (22). Kervouric : un habitat du Néolithique ancien. Rapport de fouille)
  • 2.2.4.1 Les anneaux en schiste 199 2.2.4.2 Deux fragments d’anneau en serpentinite 204 2.2.4.3 Une lame d’herminette 206 2.2.4.4 Une lame fusiforme 209 2.2.4.5 Synthèse sur le matériel poli 2.2.3 2.3 Données quantitatives Le macro-outillage Agriculture