Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4131 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03628 (PLOEMEL (56). Chapelle de Locmaria. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • PLOEMEL (56). Chapelle de Locmaria. Rapport de diagnostic
  • Mobilier Céramique Sculpture Éléments d’architecture Diagnostic archéologique Le diagnostic réalisé sur le site de la chapelle de Locmaria à Ploemel (56) a été mené dans le cadre d’un projet de mise en valeur globale de l’édifice et de ses abords. Menée du 9 au 17 juillet 2018
  • , l’opération, positive, met en évidence des vestiges des époques antique et médiévale. Un premier sondage a été réalisé à l’est de l’édifice actuel. Il a permis de confirmer la présence d’un chevet plat, l’état de conservation des vestiges est plutôt bon. Une seconde tranchée, ouverte au
  • sud de la nef, atteste la présence d’un cimetière, mais les restes osseux observés sont dégradés. Enfin dans un dernier sondage, réalisé à l’intérieur de la nef, des niveaux contemporains et antérieurs à l’église ont pu être mis en évidence. Des relevés du caveau situé dans le
  • chœur de l’église et une brève analyse du bâti de la chapelle viennent compléter les données. L’ensemble de l’édifice présente une architecture intéressante avec la modénature originale des piliers et des arcs de la nef, les traces de peintures conservées, le clocher-mur inhabituel
  • pour la région, la charpente dite « de type armoricaine », la structure intérieure à trois vaisseaux et arcdiaphragme séparant nef et chœur. Malgré les restaurations des années 1970 une étude du bâti et de la charpente est encore possible. La structure souterraine du chœur est sans
  • doute un espace funéraire constitué de deux caveaux distincts, dont la partie située la plus à l’est est probablement un pourrissoir. Enfin l’opération semble révéler une occupation antérieure à la chapelle : les vestiges d’un ancien bâtiment, probablement antique, pourraient avoir
  • été réaménagés pour servir de base à la construction de la chapelle de Locmaria. Rapport final d’opération Sujets et thèmes Édifice religieux Structure funéraire Tranchée de fondation Ploemel, Chapelle de Locmaria Chapelle de Locmaria, Ploemel, Morbihan, Bretagne Chronologie
  • Antitiquité Époque médiévale bas Moyen-Âge Temps Modernes Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de Locmaria Chapelle de Locmaria sous la direction de Marie Millet Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Rapport de diagnostic Marie Millet tr
  • . 3 tr. 1 tr. 2 0 Inrap Grand Ouest Octobre 2018 10 m Fouille archéologique Rapport final d'opération Chapelle de Locmaria — — 56161 Nr site Entité archéologique Code INSEE Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de Locmaria sous la direction de Arrêté de prescription
  • 2017-055 Système d’information Lambert 93 CC48 Code Inrap D118326 Marie Millet Inrap région adresse 37 rue du Bignon 35577 CESSON-SÉVIGNÉ tel : 02 23 36 00 40 grand-ouest@inrap.fr Octobre 2018 2 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de
  • Locmaria Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 2 Sommaire 6 Fiche signalétique 7 Mots-clefs des thesaurus 8 Intervenants 10 Notice scientifique 10 État du site 11 Localisation de l’opération 12 Cadastre 13 Arrêté de prescription 20 Projet
  • d’intervention 23 Arrêté de désignation Résultats 26 1 Présentation générale 26 1.1 Contexte d’intervention 26 1.2 Contexte topographique, géologique et archéologique 30 1.3 Méthodologie et contraintes 32 2. 32 Présentation des résultats 2.1 L’église 40 2.2 Le mur 1038 41
  • 2.3 Le sondage 1 47 2.3 La structure souterraine 53 2.4 La tranchée 2 55 2.5 La tranchée 3 58 3. Note sur le mobilier mis au jour, 60 4. Synthèse et conclusion par Françoise Labaune-Jean I. Données administratives, techniques et scientifiques 62 Liste des figures 63
  • Bibliographie 64 Annexe : Diagramme stratigraphique Inventaires 68 Inventaire des US 70 Inventaire du mobilier 71 Inventaire des photographies 79 Inventaire des minutes de terrain Sommaire 3 I. Données administratives, techniques et scientifiques Conditions d’utilisation
  • des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures
  • d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le
  • SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du
  • code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute
  • reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du
  • nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès
RAP01502.pdf (bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire
  • elles par des particularités micro-climatiques (temps plus sec et plus chaud à l'est qui accélère la formation des indices phytologiques), géo-pédologiques (recouvrement du substrat briovérien par des placages de limons éoliens) et culturales, qui conditionnent l'acquisition des
  • romaine : dans le Gâtinais oriental, un ensemble parcellaire cohérent d'abord interprété comme une cadastration semble, en fait, dû à un découpage médiéval reposant sur l'arpent d'ordonnance dont la métrique (715 m) est proche de la métrique antique (MARCHAND 1996, p. 37). L'existence
  • de centuriations à l'est de la Vilaine n'est, par ailleurs, absolument pas corroborée par la prospection aérienne alors que de nombreux vestiges fossoyés ont pu être localisés. Il est difficile d'imaginer que des traces d'un aménagement de cette ampleur aient pu échapper aux
  • ) l'aboutissement et la systématisation de ce type d'approche. Ce chercheur a proposé pour une vaste zone située à l'est de la Vilaine et au sud de Rennes (PAPE 1995, 106) une grille cadastrée rigide reposant sur un module de 720 m. Cette interprétation soulève des remarques, tant sur la forme
  • napoléonien. Ces deux micro-parcellaires sont structurés par des espaces de circulation (fig. 8). On notera que l'ensemble orienté SO-NE développe vers l'est des champs de petite taille, nettement individualisés. Aucune connexion directe avec l'un des enclos d'habitat identifiés n'apparaît
  • Maurice GAUTIER PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN OCCIDENTAL DE LA VILAINE ET CENTRE BRETAGNE 1997/31 Autorisation préfectorale du 7 avril 1997 Tome Vi Rapport de synthèse 4 SOi & SOMMAIRE INTRODUCTION REMERCIEMENTS CADRE GEOGRAPHIQUE DES RECHERCHES QUELQUES REFLEXIONS
  • METHODOLOGIQUES APPRECIA TION GLOBALE SUR LES DECOUVERTES 1997 LA PHOTOGRAPHIE AERIENNE ET LE PATRIMOINE VISIBLE BILAN PRO VISOIRE ET PERSPECTIVES PUBLICA TIONS, COMMUNICA TIONS DIVERSES LISTE DES DECOUVERTES SIGNALEES ANNEXE INTRODUCTION Le bassin occidental de la moyenne Vilaine et
  • le centre Bretagne ont continué de faire l'objet en 1997 d'une campagne de prospection - inventaire pour la Carte Archéologique de la France. Ces travaux ont mis en œuvre deux techniques de prospection : la détection aérienne à basse altitude et les reconnaissances au sol. Cette
  • treizième campagne de prospection-inventaire entre Rennes et Carhaix a, une nouvelle fois, montré que le Porhoët constituait « un véritable laboratoire » pour l 'étude de la mise en place des paysages agraires armoricains. REMERCIEMENTS Ces différents travaux ont bénéficié d'une
  • subvention du Ministère de la Culture s 'élevant à 20 000 F et d'une dotation du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine de 20 000 F. Ces crédits ont permis de couvrir les frais d'avion, les acquisitions de feuilles cadastrales, les fournitures et travaux photographiques ainsi que les
  • indispensables contrôles au sol. Nous tenons à remercier les différentes personnes qui ont soutenu notre dossier, à savoir Monsieur Michel VAGINAY, Conservateur Régional de l'Archéologie, Mademoiselle Anne VILLARD, les membres de la CIRA Grand-Ouest ainsi que l'équipe de la Carte
  • Archéologique. Il nous faut également remercier Philippe GUIGON et Richard GUYOT qui auront été, en cette campagne 1997, nos deux uniques pilotes. Au niveau local, des aides et de précieuses informations nous ont été apportées, notamment par Madame Claudine BERNARD de Laniscat (22), par
  • Monsieur Gilles MONTGOBERT de Mauron (56). Que tous soient ici remerciés. LE CADRE GEOGRAPHIQUE DES RECHERCHES La zone survolée s 'étend de Rennes à Carhaix mais certains secteurs ont été privilégiés, en particulier le Porhoët et la région de Plussulien (22). Des interventions très
  • spécifiques ont également été menées autour du site de Paule-St-Symphorien et sur le fuseau de la future déviation de St-Caradec. Les résultats obtenus sur ces zones sont en cours de traitement et seront livrés ultérieurement (Fig. 1). PROBLEMA TIQUE DE LA RECHERCHE Les travaux de
  • détection aérienne entrepris sur l 'ensemble de la région depuis cinq ans ont permis la révélation d'une petite région naturelle au peuplement, jusqu'à lors, insoupçonné : le Porhoët. La qualité du fonds documentaire réuni sur ce secteur permet de dépasser la seule préoccupation
  • d'inventaire pour constituer une véritable recherche sur les processus d'anthropisation du milieu et sur la formation des bocages armoricains. QUELQUES REFLEXIONS METHODOLOGIQUES. Du fait d'une très faible pluviométrie hivernale, l'année 1997 s'annonçait comme particulièrement favorable
  • . Les indices phytologiques apparurent d'ailleurs très tôt fin avril début mai. Malheureusement quelques gros orages en juin sont venus contrarier cette situation exceptionnelle et les différences de teintes attendues sur les céréales n 'ont pas pu être photographiées comme les
  • années précédentes. Néanmoins les conditions précoces de sécheresse ont permis une pousse différentielle des cultures, notamment à l'aplomb des fossés comblés. Début juillet, on a pu alors photographier de nombreux micro-reliefs sur les champs de blé et d'orge (Clichés 2, 3 et 4). Du
  • fait de la très bonne définition de ces microreliefs, des observations particulièrement fines ont été faites sur certains ensembles d'enclos avec la révélation de probables remaniements de fossés (Cliché 3). Par ailleurs les pois fourragers ont livré leur lot habituel d'enclos et de
  • limites agraires fossoyées (Cliché. 6). APPRECIA TION GLOBALE SUR LES DECOUVERTES DE L 'ANNEE 1997. Les ensembles d'enclos fossoyés et les parcellaires associés constituent l'essentiel des découvertes contrairement à l'année 1996 où quelques vestiges « en dur » avaient pu être
RAP02781.pdf (OUESSANT (29). mez notariou : fondations de bâtiments du premier âge du fer. rapport intermédiaire de fouille programmée)
  • OUESSANT (29). mez notariou : fondations de bâtiments du premier âge du fer. rapport intermédiaire de fouille programmée
  • archéologique ; ce prolongement est le nord et l'ouest. Vers le sud les renseignements manquent, mais il semble que la maîtrisée administrativement dans le cadre du certain vers limite soit atteinte vers l'est. La topographie générale des lieux et la terrasse archéologique suggèrent
  • parmi lesquels se glissent des poteries et des restes de terres cuites (fours ou foyers détruits). La couche la plus spectaculaire (Us. 244-264) livre des ossements sélectionnés (épaules droites à l'ouest, épaules gauches à l'est) et un poignard en bronze déposé au cœur de ces
  • apparaît comme un des derniers exemples des agglomérations compactes de l'âge du Bronze bien connues à l'est des Alpes et du Jura, en Europe continentale, mais encore inédites en France. Il est également perçu comme le résultat d'une adaptation à un territoire clairement défini par la
  • faut admettre l'existence d'un site assez complexe, hélas totalement érodé pour lequel la composante religieuse est sans doute importante. L'hypothèse de la base d'un fanum est posée à la suite de la fouille de la plate-forme de pierres Us. 125 à l'est du secteur 5. Il a été suggéré
  • que des travaux liés à ces aménagements à caractères rituels ont pu s'étendre jusqu'à la zone fouillée en 2011. Des espaces empierrés ont pu être organisés et la question du prolongement d'un sanctuaire à l'est du secteur 5, et donc à l'ouest du secteur 1 a été posée. Les pierres
  • l'est du 2010, ainsi que site, permettent de reconsidérer l'ensemble de l'organisation du village du Premier âge du Fer. Auparavant, le cœur du village était perçu comme un continuum relativement homogène attribué aux périodes du Hallstatt C et du Hallstatt D. Les notions de
  • FONDATIONS DE ÂGE DU PREMIER BÂTIMENTS DU FER (OUESSANT À MEZ-NOTARIOU FINISTÈRE) - : 29 155 0022 AP RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMÉE BISANNUELLE ANNÉE 2012 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE S.D.A. - DU
  • GÉNÉRAL DU FINISTÈRE MINISTÈRE DE LA CULTURE CONSEIL Rennes : S.R.A. de Bretagne - 2012 FINISTÈRE Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents
  • administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés
  • ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des
  • dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la
  • mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être
  • justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation
  • ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement
  • concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http
  • ://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 drac-sra 21 Nn v 2012 C0U«*
  • - À MEZ-NOTARIOU FINISTÈRE) : (29 155 0022 AP) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE BISANNUELLE ANNEE 2012 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN Avec les collaborations de Jean-François Villard, Yann Dufay-Garel et Thibaud Pérès CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE
  • S.D.A. - DU GÉNÉRAL DU FINISTÈRE MINISTÈRE DE LA CULTURE CONSEIL Rennes : S.R.A. de 2012 2 Bretagne FINISTÈRE CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 1. SITUATION 1.1. LE MILIEU NATUREL ET L'INSULARITÉ 1.2. LE SITE DE MEZ-NOTARIOU 2. LE PROJET BISANNUEL DE FOUILLE 2.1. LES
  • DONNÉES 2.1.1. Les PROGRAMMÉE ARCHÉOLOGIQUES EN DÉBUT DE PROGRAMME périodes anciennes 2.1.1.1 Un établissement néolithique ? 2.1.1.2. Un établissement entre Bronze ancien 2.1.1.3 Un site du Bronze final III ? et Bronze final 1 2.1.2. Un grand village du Premier âge du Fer
  • vestiges du Second âge du Fer 2.1.4. Des vestiges complexes d'époque romaine 2.1.5. Un abandon au début du haut Moyen Age 2.1.3. Les 2.2. LE PROJET BISANNUEL DE FOUILLE 2.2.1. Le programme de fouille 2.2.2. Le programme de publication 3. ORGANISATION DES CAMPAGNES DE FOUILLE 3.1. LES
RAP02201.pdf (HOËDIC (56). projet archéologique îles d'Hoëdic et de Houat : alignement du Douet)
  • HOËDIC (56). projet archéologique îles d'Hoëdic et de Houat : alignement du Douet
  • PROJET ARCHÉOLOGIQUE ILES D’HŒDIC ET DE HOUAT HŒDIC ALIGNEMENT DU DOUET Opération de fouille programmée pluriannuelle n° 2006/209 par Jean-Marc LARGE Valérie DELOZE Emmanuel MENS Année 3 : 2006 - Bilan de synthèse Rennes : Service Régional de l’Archéologie de Bretagne 2006
  • AVANT-PROPOS La fouille du Douet a fait l'objet d'une programmation sur trois ans. Elle n'a pu se faire qu'avec des moyens suffisants, financiers et humains. Les moyens financiers sont délivrés par deux organismes à hauteur égale pour chacun : - Le Ministère de la Culture par
  • l'intermédiaire de la Direction Régionale des Affaires Culturelles / Service régional de l'Archéologie ; Le Conseil Général du Morbihan. Budget Ministère Culture Département 2004 2250 € 2250 € 2005 1750 € 1750 € 2006 2300 € 2300 € La variation des financements acquis ou demandés dépend
  • des analyses spécialisées intégrées dans le projet de fouille. Les moyens humains sont primordiaux et la fouille du Douet s'inscrit dans une démarche volontairement transversale. L'équipe de terrain était composée de : Freddy Biet, Manuella Biet, Patrice Birocheau, Pierre Buttin
  • , Sophie Corson, Carine Défontaine, Valérie Deloze, Danièle Gailledrat, Gilles Janin, Roger Joussaume, Rolande Joussaume, Marion Kempa, Sylvie Labroche, Florent Large, Jean-Marc Large, Emmanuel Mens, Françoise Ravard, JeanClaude Ravard, Denise Riffé, Sophady Sok. Le soutien de
  • l'association Melvan inclut le travail archéologique dans une démarche pluridisciplinaire concernant les îles de Houat et d'Hoedic. Ce partenariat permet un maillage d'informations unique en son genre, faisant participer une grande partie de la population d'Hoedic et de Houat. L'aide
  • technique de la commune de l'île d'Hoedic a été essentielle pour le démarrage du chantier ainsi que pour sa fermeture. Les principaux artisans de cette aide sont André Blanchet, Maire, David Blanchet et Patrick Blanchet. La commune nous prête un petit local pour le rangement du matériel
  • de fouille. Les travaux connexes à la fouille ont déjà débuté. Un certain nombre de recherches sont soit publiées soit en cours de traitement : - - Une recherche sédimentologique, animée par Valérie Deloze, géologue à l'INRAP Grand Ouest, antenne du Mans, avec la collaboration
  • de J.-J. Macaire du Laboratoire de Géologie des environnements aquatiques continentaux (GéEAC) de la Faculté des Sciences et Techniques de Tours. Cette recherche a comme objectif de comprendre la dynamique de sédimentation du site, élargie à une partie de la pente d'Argol. Une
  • recherche palynologique effectuée par Lionel Visset et son équipe du Laboratoire de phytogéographie de l'Université de Nantes, notamment Claire Delalande et Camille Joly qui ont étudié le paléoenvironnement d'Hoedic. Une recherche de nature et de provenance de matériaux, notamment les
  • outils polis, par l'UMR 6566 de Rennes, dirigé par Guirec Querré. Une étude des restes fauniques avait été débutée par Séverine Braguier, du Musée de Préhistoire de Carnac. Sa disparition a laissé un temps en suspend ce travail dont les premières informations étaient prometteuses. La
  • suite de la recherche va être effectuée 1 - - - par Anne Tresset, du Laboratoire d'anatomie comparée, UMR 5197, Muséum national d'histoire naturelle. Un travail de topographie générale de la pente d'Argol à Hoedic, où sont présents les alignements du Douet et de Groah Denn, est
  • réalisé au GPS centimétrique par Gilles Janin, informaticien. L'appareillage a été confié par la société Thalès dans le cadre d'un partenariat d'entreprise. Une étude de gestion des blocs de granite mis en place pour l'alignement. Elle est réalisée par Emmanuel Mens, archéologue. Trois
  • datations radiocarbone sont demandées au centre de datation par le radiocarbone de l'université Claude Bernard Lyon 1. Deux concerneront des charbons de bois, l'un découvert dans le vieux sol, contemporain de la mise en place des menhirs, l'autre associé étroitement au foyer près du M1
  • . La troisième sera réservée à la datation du squelette de bovin découvert dans une fosse près de l'alignement. Les charbons de bois feront l'objet d'une étude de détermination des espèces végétales qui ont servi de combustible. C'est dans le cadre de l'UMR 6566 de Rennes que
  • : X = 206,450 Y = 2273,550 Z = 9 m (point origine chantier : 9,07 m NGF) Commune : Hoedic Lieu-dit ou adresse : Argol (le Douet) Cadastre : 3 année : 1971 section : AC parcelle : n°2a PROBLEMATIQUE GENERALE Les îles d’Houat et d’Hoëdic, au Sud de l’entrée du Golfe du Morbihan
  • et à l’Est de Belle-Ile, ont une position géographique privilégiée. Stratégiquement, leur situation permet de maîtriser les couloirs de circulation dans cette partie de l’Océan Atlantique formant le Mor Braz. En fonction de cette donnée de départ, essentielle, l’hypothèse de
  • travail est la suivante : Dès le Mésolithique, cette position géographique a été reconnue par les dernières populations prédatrices (Ilot de Melvan à Houat et Port-Neuf à Hoëdic) mais c’est au Néolithique et à l’Age du Bronze qu’une recherche systématique des endroits privilégiés a été
  • généralisée. Ainsi, au cours de ces périodes, les deux îles ont connu une forte anthropisation où marques du profane et du sacré abondent. Initié en 2002, le programme archéologique centré sur la Préhistoire récente des îles de Houat et d'Hoedic a débuté par une prospection-inventaire sur
  • l'île d'Hoedic (Large 2002) 1. Puis, une évaluation du potentiel de trois sites mégalithiques (Douet, Port-Louit, Télégraphe) a été effectuée en 2003 (Large 2004). Parallèlement débutaient les indispensables études paléoenvironnementales sur deux tourbières d'Hoedic qui ont livré
RAP01653.pdf ((22)(35). le nord de la haute Bretagne. arrondissements de Saint-Brieuc)
  • (22)(35). le nord de la haute Bretagne. arrondissements de Saint-Brieuc
  • l'hiver pour la prospection au sol. En parallèle avec cette opération, un programme de Prospection-Inventaire a été réalisé dans le Département de la Manche secteur de d'Avranches. Cette zone prolonge vers l'est notre secteur d'investigation. La motivation est basée sur deux aspects
  • BIZIEN-JAGLIN Catherine PROSPECTION - INVENTAIRE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE ARRONDISSEMENTS DE DINAN (22), SAINT-BRIEUC (22), FOUGERES (35), SAINT-MALO (35) REGION BRETAGNE 1999 AUTORISATION N° 1999/022 DU 20 mai 1999 TOME 1/1 PRESENTATION GENERALE Avec l'aide de CONSEIL
  • GENERAL D'ILLE-ET-VILAINE MINISTERE DE LA CULTURE D.R.A.C. BRETAGNE BIZIEN-JAGLIN Catherine PROSPECTION - INVENTAIRE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE ARRONDISSEMENTS DE DINAN (22), SAINT-BRIEUC (22), FOUGERES (35), SAINT-MALO (35) REGION BRETAGNE 1999 AUTORISATION N° 1999/022 DU 20 mai
  • 1999 TOME 1/1 PRESENTATION GENERALE Avec l'aide de : CONSEIL GENERAL D' BLLE-ET-VILAINE MINISTERE DE LA CULTURE D.R.A.C. BRETAGNE Ce dossier résulte du travail de J.ANNE C. BIZŒN-JAGLIN V.BLIARD M. BODENAN A. BORNDER J.L. BRUZULIER J.F. DUVAL G. FAGUET J. GARBARIN1 J. LAPERAS
  • J.Y. LECUZIAT J. MESLIN A. NOSLIER A. THEBAULT J.P. TOULARASTEL E. VIVET J.B. VTVET V. WYART Qui ont assuré les actions de terrain et la gestion des collections. Qu'ils trouvent ici tous nos remerciements ! SOMMAIRE, TOME 1/4 Liste des sites et gisements déclarés en 1998 p. 1
  • I) ORGANISATION p. 4 H) RAPPEL DES PROBLEMATIQUES p 5 DT) METHODOLOGD2 p 7 - Critères de sélection IV) RESULTATS - Répartition spatiale - Typologie des structures reconnues d'avion - Homogénéisation des données - Optimisation des données p 10 p. p. p. p. 12 13 14 14
  • ANNEXE I : p. 17 Liste des enclos et structures repérés en prospection aérienne en 1999 et faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique. ANNEXE D: Liste des gisements et sites abordés par la prospection au sol et faisant l'objet d'une déclaration de découverte
  • archéologique en 1999. p. 19 ANNEXE DT : p. 20 Liste des enclos et sites déjà inventoriés et revus d'avion en 1999, sans faire l'objet de fiche de déclaration de découverte car aucune information complémentaire n'a été observée. ANNEXE IV : Liste des anomalies repérées d'avion en 1999 mais
  • qui n'ont pas fait l'objet de déclaration de découverte archéologique. p. 21 ANNEXE V : p. 23 Liste des gisements ayant fait l'objet d'un suivi et d'un échantillonnage de mobilier en 1999 mais sur lesquels aucune information nouvelle ne justifiait de fiche de déclaration Liste
  • des sites et gisements faisant l'objet d'une déclaration de découverte archéologique en 1999 * indique les compléments d'information Département des Côtes-d'Armor 1) CALORGUEN 2) CORSEU1 3) CORSEUL 4) EREAC 5) EREAC 6) EREAC 7) EVRAN 8) FREHEL 9) FREHEL 10)FREHEL 11) LE GOURA Y 1 2
  • Haie Sébillé Le Tertre La Croix de rAumône Anse du croc Anse du Croc II Pointe de la Guette Belle côte Beau soleil Belorient II La Ville Neuve La Grand-Ville Le Bœuf-Ville Guemeu Quesny La Ville Enlée Colloué Nord du Bourg Le Pont Barré Le Clos des Poiriers La Julerie La Mare Pilet
  • Coutance Ouest du Bois du Parc Sud de la Prévostais La Croix Ballisson Le Chenay-Ville-Bart La Douettée Kermehen La Bénate Le Clairay Le Fouteau II Le Lion d'Or II La Maison Neuve La Rouelle Le Talard Le Talard II Le Talard m Coavou La Ville Dagorne Prospection aérienne Prospection
  • -COUESNON 20) ROZ-SUR-COUESNON 21) SAJNT-MALO 22) SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN 23) TREVERIEN Le Hérisson La Roche Froide Tertre à la Caille Launay-Pireuc LHermitage LHermitage La Loge Le Bourg Les Boutières La Roussais LHirondelle Le Haut-Miniac Bolande PontBarbe Colombel L'Aumône La Croix
  • Juhal Longrais La Gromillais la Trillardière Bois de Launay Le Rosais Le R. Abraham II La Roche Blanche Prospection aérienne Prospection au sol * Propsection au sol Prospection aérienne Prospection au sol Prospection au sol Prospection au sol Prospection au sol * Prospection
  • Prospection aérienne * I) ORGANISATION (Rappel) Le programme de Prospection - Inventaire du Nord de la Haute Bretagne a été réalisé par une équipe de bénévoles d'environ 20 personnes réunies au sein du Centre Régional d'Archéologie d'Alet; chacun agissant suivant ses compétences et ses
  • disponibilités. Ainsi, la prospection aérienne a été assurée par C. Bizien, le rangement des collections par J. Anne et M. Bodenan et J. Laperas, la prospection au sol, par tous. Au-delà de la simple prospection diachronique, chaque prospecteur est plus particulièrement attaché à un thème
  • d'étude qu'il suit d'une année sur l'autre. Cette diversité apparente donne au rapport un aspect parfois éclectique. Cependant, les actions des uns et des autres sont animées par le même souci, l'étude du Nord de la Haute-Bretagne. Une collaboration avec un groupe d'étudiants de la
  • Région de Fougères regroupé au sein d'une association (ARTEFACTS) a débutée en 1999. Dans le cadre de ce programme, il assure la prospection au sol de la Région de Fougères. Le présent rapport fait le bilan de l'ensemble des découvertes quelque soit le thème abordé. L'ensemble de la
  • documentation est regroupé au sein des fiches de déclaration de découverte archéologique. Dans les pages suivantes pourront être évoqués les résultats et l'actualité des travaux effectués sur des thèmes plus spécifiques. L'opération a bénéficié d'un financement conjoint du Ministère de la
  • Culture pour un montant de 10 000 FF et des départements pour un montant de 20 000 FF brut, soit au total 30 000 FF brut. La prospection s'est déroulée sur toute l'année 1999, avec des périodes plus actives du printemps à l'automne pour la prospection aérienne, et de l'automne à
RAP02899_1.pdf (OUESSANT (29). structures d'habitat et de mobilier du village du premier âge du fer de Mez Notariou. rapport final de fp 2012-2013)
  • OUESSANT (29). structures d'habitat et de mobilier du village du premier âge du fer de Mez Notariou. rapport final de fp 2012-2013
  • agglomérations compactes de l’âge du Bronze bien connues à l'est des Alpes et du Jura, en Europe continentale, mais encore inédites en France. Il est également perçu comme le résultat d’une adaptation à un territoire clairement défini par la nature et l’insularité (Le Bihan, Villard, 2001
  • STRUCTURES D’HABITAT ET MOBILIER DU VILLAGE DU DU PREMIER ÂGE DU FER DE MEZ-NOTARIOU (OUESSANT - FINISTÈRE) 29 155 0022 AP DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE DE FOUILLE PROGRAMMÉE BIENNALE Tome 1 ANNÉES 2012 - 2013 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE
  • ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE S.D.A. - MINISTÈRE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne - 2013 STRUCTURES D’HABITAT ET MOBILIER DU VILLAGE DU DU PREMIER ÂGE DU FER DE MEZ-NOTARIOU (OUESSANT - FINISTÈRE) : 29 155 0022 AP DOCUMENT FINAL DE SYNTHÈSE DE FOUILLE
  • PROGRAMMÉE BIENNALE Tome 1 ANNÉES 2012 - 2013 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN Avec la collaboration de Jean-François Villard, CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE S.D.A. - MINISTÈRE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne 2013 1 2
  • AVERTISSEMENT AVANT-PROPOS CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 1. SITUATION 1.1. LE MILIEU NATUREL ET L'INSULARITÉ 1.2. LE SITE DE MEZ-NOTARIOU 2. LE PROJET BIENNAL DE FOUILLE PROGRAMMÉE 2.1. LES DONNÉES ARCHÉOLOGIQUES EN DÉBUT DE PROGRAMME 2.1.1. Les périodes anciennes 2.1.1.1 Un établissement
  • néolithique ? 2.1.1.2. Un établissement entre Bronze ancien et Bronze final 1 2.1.1.3 Un site du Bronze final III ? 2.1.2. Un grand village du Premier âge du Fer 2.1.3. Les vestiges du Second âge du Fer 2.1.4. Des vestiges complexes d’époque romaine 2.1.5. Un abandon au début du haut Moyen
  • Âge 2.2. LE PROJET BIENNAL DE FOUILLE 2.2.1. Le programme de fouille 2.2.2. Le programme de publication 3. L’HISTOIRE DU VILLAGE DU PREMIER ÂGE DU FER : UNE RELECTURE 3.1. DE NOUVELLES APPROCHES 3.2. UNE AUTRE LECTURE ET DES RECHERCHES RENOUVELÉES 3.2.1. À partir du mobilier 3.2.2
  • . À partir des structures 3.3. ÉTAT DE LA QUESTION À LA FIN 2011 4. ORGANISATION DES CAMPAGNES DE FOUILLE 4.1. LES MOYENS MATÉRIELS 4.2. LES MOYENS HUMAINS ET SCIENTIFIQUES 4.2.1. L’encadrement 4.2.2. Les bénévoles 4.2.2.1. En 2012 3 4.2.2.2. En 2013 4.2.3. La publication et les
  • programmes annexes 4.3. LA DURÉE DU CHANTIER 4.4. LES RELATIONS PUBLIQUES 4.4.1. En 2012 4.4.2. En 2013 4.5. LE TRAVAIL RÉALISÉ 4.5.1. Activité de chantier 4.5.1.1. En 2012 4.5.1.2. En 2013 4.5.2. Publication CHAPITRE 2 : LES FONDATIONS Us. 03 1. CONDITIONS ET STRATÉGIE DE FOUILLE 1.1
  • . ÉTAT DES CONNAISSANCES ET MISE EN PLACE D’UNE STRATÉGIE 1.2. ÉVOLUTION DE LA STRATÉGIE 2. LES VESTIGES DE L’Us. 03 2.1. LES LIMITES DE L’Us. 03 2.2. LES BANQUETTES 2.3. LES TERRES DE REMPLISSAGE 2.3.1. Les sédiments Us. 375 2.3.2. Les plaques de sédiments sableux 2.3.3. Le mobilier
  • mis au jour 2.4. LES CALAGES ET TROUS DE POTEAUX 2.4.1. Les trous de poteaux 2.4.2. L’organisation des poteaux au sein des travées 2.4.3.1. Les travées septentrionale et centrale 2.4.3.2. La travée méridionale 2.4.3. Le mobilier 3. PROPOSITION DE RESTITUTION DE PLANS ET ÉVOLUTION
  • DE L’Us. 03 3.1. DES BÂTIMENTS SUR TRANCHÉES 4 3.2. DES BÂTIMENTS SUR TROUS DE POTEAUX PROFONDS 3.2.1. Ensemble A 3.2.2. Ensemble B 3.2.3. Ensemble C 3.3.4. Ensemble D 3.3.5. D’autres ensembles ? 3.3. DES BÂTIMENTS À FONDATIONS PLUS LÉGÈRES 4. CONCLUSION CHAPITRE 3 : LES
  • FONDATIONS Us. 372 1. CONDITIONS ET STRATÉGIE DE FOUILLE 1.1. ÉTAT DES CONNAISSANCES 1.2. STRATÉGIE DE FOUILLE 2. LES VESTIGES DE L’Us. 372 2.1. LES LIMITES DE L’Us. 372 2.2. BANQUETTES ET TRAVÉES 2.2.1. État général 2.2.2. Les banquettes 2.2.2.1. La banquette septentrionale 2.2.2.2. La
  • banquette méridionale 2.2.3. Les travées 2.2.3.1. La travée centrale 2.2.3.2. La travée sud 2.2.3.3. La travée nord 2.3. LES SÉDIMENTS DE REMPLISSAGE 2.3.1. Les sédiments Us. 373 2.3.2. Les plaques de sédiments sableux 2.3.3. Le mobilier mis au jour 2.4. LES PETITES TRANCHÉES 2.4.1. La
  • tranchée Us. 379 2. 4.2. La tranchée Us. 377 2.4.3. La tranchée Us. 376 2.4.4. La tranchée Us. 387 2.4.5. La dépression longitudinale Us. 393 5 2.4.6. Le mobilier 2.4.7. Chronologie et datation 2.4.8. Fonction - interprétation 2.5. LES CALAGES ET TROUS DE POTEAUX 2.5.1. Les trous de
  • poteaux 2.5.2. Localisation et distribution des trous dans l’Us. 372 2.5.3. Les trous recoupés par la tranchée Us. 376 2.5.3.1. Le trou S. 4806 2.5.3.2. Le trou S. 4829 2.5.3.3. Les trous S. 4825 2.5.4. Les grands trous de poteaux de la zone nord-ouest 2.5.4.1. Le trou S. 4696 2.5.4.2
  • . Les calages S. 5042, S. 5048 et S. 5023 2.5.4.3. Un ensemble cohérent, Us. 394 ? 2.5.4.4. Datation 2.5.5. Le mobilier 2.6. DES VESTIGES TARDIFS 2.6.1. La fosse S. 4876 2.6.2. Le rang de pierres S. 4820 2.6.3. Un fragment de bracelet de verre 3. PROPOSITIONS DE RESTITUTION DE PLANS
  • ET ÉVOLUTION DE L’Us. 372 3.1. DES BÂTIMENTS INITIAUX SUR TRANCHÉES 3.2. DES BÂTIMENTS SUR TROUS DE POTEAUX PROFONDS 3.2.1. Des impacts de grands poteaux 3.2.2. Des grands trous hors de l’impact initial 3.2.3. Un réseau particulier, Us. 395 3.3. UN ÉDIFICE SUR PETITES TRANCHÉES
  • , Us. 396 3.4. D’AUTRES BÂTIMENTS À FONDATIONS PLUS LÉGÈRES 4. CONCLUSION CHAPITRE 4 : LES FOUILLES DU SECTEUR SUD-OUEST ET LES FONDATIONS DE LA STRUCTURE Us. 382 1. INTRODUCTION : LA MISE AU JOUR DE LA STRUCTURE Us. 382 (2012) ET LA ZONE SUD-OUEST 6 1.1. LA DÉCOUVERTE EN 2012
  • 1.2. LA FOUILLE EN 2013 1.2.1. Les mises au jour 1.2.2. La fouille 2. LE SECTEUR SUD-OUEST 2.1. LES TRANCHÉES DE 1988 (2013) 2.1.1. La tranchée d’adduction d’eau 2.1.1.1. Mise au jour 2.1.1.2. Les coupes stratigraphiques 2.1.1.3. Conclusion 2.1.2. La tranchée de sondage 2.2.2.1
RAP03993 (PLESCOP (56). ZAC de Park Nevez. Occupations diachroniques du Néolithique au haut Moyen Age. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • PLESCOP (56). ZAC de Park Nevez. Occupations diachroniques du Néolithique au haut Moyen Age. Rapport de diagnostic
  • 2 rue de Saint-Tropez – CS 82400 – 56009 Vannes Cedex Tél 02 97 69 50 75 – Fax 02 97 47 68 47 LA ZAC DE PARK NEVEZ À PLESCOP (MORBIHAN) RFO DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE N°2020-141 / MORBIHAN, PLESCOP PARK NEVEZ – DEBORAH SEBAG - 2021 Département du Morbihan Direction de l’action
  • territoriale et de la culture DATC / DAPA Service départemental d’archéologie du Morbihan Création / impression / photo Département du Morbihan Papier PEFC fabriqué à partir de pâtes provenant de forêts gérées de façon durable. Février 2021 OCCUPATIONS DIACHRONIQUES DU NÉOLITHIQUE AU HAUT
  • MOYEN ÂGE RAPPORT FINAL D’OPÉRATION DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE BRETAGNE, Morbihan Arrêté de prescription : 2020-141 Code INSEE Plescop : 56158 Sous la direction de Deborah SEBAG Avec la collaboration de Muriel MÉLIN Astrid SUAUD-PRÉAULT Et Isabelle BRUNIE Aurélie CROWCH Gwenaëlle
  • HAMON Nancy MARCOUX Avec la participation de Shannah BARBEAU Terrain : 14 septembre - 16 octobre 2020 La ZAC de Park Nevez à Plescop (Morbihan) : occupations diachroniques du Néolithique au haut Moyen Âge Rapport final d’opération de diagnostic archéologique, BRETAGNE, Morbihan
  • Arrêté de prescription : 2020-141 Code INSEE Plescop : 56158 Sous la direction de Deborah SEBAG Avec la collaboration de Muriel MÉLIN Astrid SUAUD-PRÉAULT Et Isabelle BRUNIE Aurélie CROWCH Gwenaëlle HAMON Nancy MARCOUX Avec la participation de Shannah BARBEAU Terrain : 14 septembre
  • – 16 octobre 2020 DATC/DAPA Service départemental d’archéologie du Morbihan 2 rue de Saint-Tropez 56000 VANNES Février 2021 Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au service régional de l’archéologie, suivant les dispositions
  • de la loi modifiée n° 78-753 du 17 juillet 1978, relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, prise pour application, ils pourront donc être consultés en respect des droits de propriété littéraire et
  • artistique possédés par les auteurs et des contraintes qui en résultent. Les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du
  • texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre du droit de courte citation, avec les références exactes et complètes du ou des auteur(s) et de l’ouvrage. Par ailleurs, l’exercice du droit à la communication exclut, pour ses
  • bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d’utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi n° 78-753 du 17 juillet 1978, art. 10). Le non-respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l’article 425 du code pénal
  •  ....................................................................................................................................................10 1.2. Mots clés et thésaurus........................................................................................................................................11 1.3. Générique de l’opération : les intervenants administratifs et scientifiques
  • ..................................................12 1.4. Notice scientifique...............................................................................................................................................13 2. Arrêté de prescription et arrêté modificatif
  • .................................................................. 16 3. Projet scientifique d’intervention.................................................................................. 28 4. Arrêté de désignation..................................................................................................... 34 Section 2. Résultats
  • .................................................................................................................... 35 1. Présentation générale.................................................................................................... 36 1.1. Circonstances de l’intervention
  • .........................................................................................................................36 1.2. État des connaissances avant l’intervention....................................................................................................36 1.2.1. Cadre géographique
  • . ........................................................................................................................................... 84 2.3. Le secteur 3 : présence de vestiges du Néolithique/ Bronze ancien (M. Mélin)............................................85 2.3.1. Particularités topographiques et stratigraphiques du secteur 3......................................................................... 86
  • 2.3.2. Vestiges liés à une occupation de la transition Néolithique/ âge du Bronze..................................................... 86 2.3.3. Vestiges mal datés, pré ou protohistoriques
  • ........................................................................................................................................... 96 2.3.4.2. Description des structures.......................................................................................................................................... 97 2.3.4.3. Synthèse et éléments de comparaison
  • ...................................................................................................................... 103 2.3.5. Réseau de fossés.............................................................................................................................................. 104 2.3.6. Autres faits de datations indéterminés
  • ............................................................................................................... 113 2.3.7. Fossés de parcellaire médiéval à contemporain............................................................................................... 117 2.3.8. Concernant les fossés en secteur 3
RAP03217.pdf (PONTIVY (56). Contournement Nord, tranche 2, phases 1 et 2 : occupations diachroniques dans la vallée du Blavet. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • PONTIVY (56). Contournement Nord, tranche 2, phases 1 et 2 : occupations diachroniques dans la vallée du Blavet. Rapport de diagnostic
  • 2016 RAPPORT FINAL D’OPÉRATION - DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE - N°2010-186 MORBIHAN, PONTIVY - AURÉLIE CROWCH (DIR.) – 2016 2 rue de Saint-Tropez – CS 82400 – 56009 Vannes Cedex Tél 02 97 69 50 75 – Fax 02 97 47 68 47 Création / impression /illustration/photos Département du
  • Morbihan. Papier PEFC fabriqué à partir de pâtes provenant de forêts gérées de façon durable. Février 2016 Département du Morbihan Direction générale de l’éducation et de la culture Direction de la culture Service départemental d’archéologie RAPPORT FINAL D’OPÉRATION DIAGNOSTIC
  • ARCHÉOLOGIQUE N°2010-186 Morbihan - PONTIVY - Contournement Nord Tranche opérationnelle 2 - Phases 1 et 2 : occupations diachroniques dans la vallée du Blavet (Néolithique, Âge du Bronze, Âge du Fer) Sous la direction d’Aurélie CROWCH Avec la collaboration de Gwenaëlle HAMON, Yoann
  • CHANTREAU Avec la participation de Yannick DISSEZ, Alexandra KLINGER, Morgane LE ROCH et Astrid SUAUD-PREAULT Communes de Pontivy et de Cléguérec CODE INSEE : Pontivy 56 178, Cléguérec 56 041 Phase terrain : mai 2015 et septembre-octobre 2015 RFO de DIAGNOSTIC 2016/PONTIVY
  • , Contournement Nord, Tranche 2 DGEC / Direction de la culture Service départemental d’archéologie du Morbihan Morbihan, PONTIVY- Contournement Nord – Tranche opérationnelle 2-Phases 1 et 2 Occupations diachroniques dans la vallée du Blavet (Néolithique, âge du Bronze et âge du Fer
  • ) _____________________ Rapport final d’opération/Diagnostic archéologique N° de prescription : 2010-186 CODE INSEE Pontivy 56 178, Cléguérec 56 041 Aurélie CROWCH Avec la participation de : Avec la collaboration de : Yannick DISSEZ Yoann CHANTREAU Alexandra KLINGER Gwenaëlle HAMON Morgane LE ROCH
  • Astrid SUAUD-PREAULT Phase terrain : Tranche 2/Phase 1 : du 18 /05/2015 au 02/06/2015 (diagnostic), du 03 au 05-06/2015 (rebouchage) Janvier 2016 Tranche 2/Phase 2 : du 14/09 au 09/10 2015. 1 RFO de DIAGNOSTIC 2016/PONTIVY, Contournement Nord, Tranche 2 2 RFO de DIAGNOSTIC
  • 2016/PONTIVY, Contournement Nord, Tranche 2 AVIS AU LECTEUR Le présent rapport présente les résultats d’une opération de diagnostic d’archéologie préventive. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service Régional de
  • l’Archéologie, suivant les dispositions de la loi modifiée n° 78-753 du 17 juillet 1978, relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, prise pour application, ils pourront donc être consultés en respect des droits de
  • propriété littéraire et artistique possédés par les auteurs et des contraintes qui en résultent. Les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle
  • ). Toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre du droit de courte citation, avec les références exactes et complètes du ou des auteur(s) et de l’ouvrage. Par ailleurs, l’exercice du droit à la communication exclut
  • , pour ses bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d’utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi n° 78-753 du 17 juillet 1978, art. 10). Le non-respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l’article 425 du
  • code pénal. 3 RFO de DIAGNOSTIC 2016/PONTIVY, Contournement Nord, Tranche 2 4 RFO de DIAGNOSTIC 2016/PONTIVY, Contournement Nord, Tranche 2 SOMMAIRE A / DONNÉES ADMINISTRATIVES, TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES Fiche signalétique 8 Mots clés des thésaurus 9 Générique de
  • l’opération 11 Notice scientifique 14 État du site et remerciements 15 Localisation de l’opération 16 Arrêté de prescription 17 Arrêté de désignation du responsable d’opération 24 B/ RESULTATS ÉTAT DES CONNAISSANCES AVANT L’INTERVENTION ET STRATÉGIE MISE EN ŒUVRE 1. Historique
  • de l’opération de diagnostic (Tranches opérationnelles et Phases) 27 2. 2.1 2.2 Circonstances de l’intervention (Tranche opérationnelle 2 - Phase 1 et Phase 2) Méthodologie et modalités Personnel et moyens mis en œuvre 28 28 34 3. Cadre géographique et géologique (Y
  • . CHANTREAU) 36 4. Contexte historique et archéologique 39 DESCRIPTION ARCHÉOLOGIQUE PHASE 1 5. Description des unités stratigraphiques à partir des logs de terrain (Y. CHANTREAU) 44 6. Présentations des structures archéologiques par secteurs d’études et par type de vestiges 55
  • 6.1 6.2 6.3 6.4 Le Secteur 1 Le Secteur 2 : Indices d’occupation néolithique et occupation de l’âge du Bronze final Le Secteur 3 Le Secteur 4 : Une occupation de l’âge du Fer 6.4.1 Les fossés 6.4.2 Les ensembles de trous de poteaux 6.5 Le Secteur 5 55 56 73 76 78 84 85 7. 86
  • Le mobilier céramique (G. HAMON) 7.1 Le Secteur 4 : un secteur gaulois 86 7.2 Le Secteur 2 89 7.2.1 Une occupation de l’Âge du Bronze final III 89 7.2.2 Une occupation avérée du début du Néolithique mais quelques éléments plus récents (Tranchée 19 - secteur 2 Est) 93 5 RFO de
  • DIAGNOSTIC 2016/PONTIVY, Contournement Nord, Tranche 2 8. Le mobilier lithique (A. CROWCH) 96 9. Datation et problématiques de fouille 98 10. Discussion 99 10.1 10.2 Interprétations et synthèse à l’issue de la première phase Eléments introductifs et problématiques concernant la
  • deuxième phase 99 100 PHASE 2 11. Le secteur de la « bande Nord » 102 11.1 11.2 La zone Ouest et les structures isolées La zone Est : le cœur des occupations archéologiques 104 112 11.2.1 11.2.2 11.2.3 11.2.4 Méthodologie de fouille et d’enregistrement des données de terrain de
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • programme collectif de recherche
  • Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.
  • Corpus des signes gravés néolithiques Programme collectif de recherche (PCR) relatif à l’enregistrement et à la restitution de l’art rupestre néolithique en Armorique en vue de son étude et de sa conservation numérique * Année 3 : avril 2019/février 2020 Serge Cassen
  • , Valentin Grimaud et Malou Blank-Bäckelund, Christine Boujot, Olivier Celo, Cyrille Chaigneau, Emmanuelle Collado, Mikaël Guiavarc’h, Philip de Jersey, Christian Obeltz , Guirec Querré, Bettina Schulz-Paulsson, Dominique Sellier, Alia Vázquez Martínez, Emmanuelle Vigier, Marie Vourc'h
  • , Adeline Walter Laboratoire de recherche en archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de
  • synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs
  • s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de
  • ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou
  • autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le
  • cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme
  • d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants
  • , d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété
  • intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Résumé Un Corpus des représentations
  • protection du patrimoine) que le gestionnaire de site (la commune, le département, l’association, la société d'économie mixte, le propriétaire privé, etc.). Ces objets archéologiques, le plus souvent hors-sol, courent le risque de disparaître ou de devenir illisibles sous la pression
  • croissante des visites et en raison de restaurations modernes ayant largement modifié la climatologie des espaces confinés (tombes des Vème, IVème et IIIème millénaires av.nè.). L’inventaire s’attache à enregistrer et représenter la gravure au même niveau que le support auquel elle est
  • étroitement associée, physiquement et symboliquement. La contextualisation en 3D des supports ornés, dans le cadre topographique (le site) et architectural (la tombe, l’ouvrage de stèles), s’impose tout autant afin que ne se perde pas le lien historique et fonctionnel. Les enregistrements
  • des surfaces sont de surcroît l’occasion d’observations qui ne se limitent pas à la seule acquisition archéologique des tracés, mais relèvent les différents désordres dus aux colonisations biologiques, aux altérations chromatiques et minérales. On se propose ainsi d'effectuer un
  • état des lieux qui résume, notamment par une cartographie, cet aspect altéré du support. Une expérimentation est également engagée avec pour objectifs de déterminer les outils possibles pour graver le granite, l’orthogneiss et le quartz, de lister les différentes techniques et
  • chaînes opératoires possibles pour la gravure et les préparations de surface, d’établir des ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. L’année 2019 s’est notamment attachée à prolonger le creusement d’une cavité par frappe
  • directe avec percutant emmanché. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion menant à des propositions concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant la liste indispensable des métadonnées. La solution adoptée en 2018 ( Huma-Num Box à
  • travers le réseau des MSH) a été prolongée en 2019  ; 1,4 To de données sont actuellement déposés sur un total de 2,8 To. Ce mode de transmission passe aussi par la médiation, à l’image de notre participation à la Nantes Digital Week 2019 et à l’exposition temporaire dans le bâtiment
  • d’accueil du monument de Petit Mont (R12 en impression 3D). Entre avril et novembre 2019, 12 tombes à couloir, 13 stèles, 1 sépulture à entrée latérale, 1 sépulture coudée, 2 cistes et un tumulus « carnacéen » ont été enregistrés in situ et/ou traités infographiquement sur les 4
RAP03040.pdf (OUESSANT (29). habitat et mobilier du village du premier âge du fer de Mez-Notariou. rapport intermédiaire de fp 2012-2014)
  • OUESSANT (29). habitat et mobilier du village du premier âge du fer de Mez-Notariou. rapport intermédiaire de fp 2012-2014
  • apparaît comme un des derniers exemples des agglomérations compactes de l’âge du Bronze bien connues à l'est des Alpes et du Jura, en Europe continentale, mais encore inédites en France. Il est également perçu comme le résultat d’une adaptation à un territoire clairement défini par la
  • HABITAT ET MOBILIER DU VILLAGE DU DU PREMIER ÂGE DU FER DE MEZ-NOTARIOU (OUESSANT - FINISTÈRE) : 29 155 0022 AP RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMÉE TRIENNALE ANNÉE 2014 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE CONSEIL
  • GÉNÉRAL DU FINISTÈRE S.D.A. - MINISTÈRE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne - 2014 HABITAT ET MOBILIER DU VILLAGE DU DU PREMIER ÂGE DU FER DE MEZ-NOTARIOU (OUESSANT - FINISTÈRE) : 29 155 0022 AP RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMÉE TRIENNALE ANNÉE 2014 Sous la
  • direction de Jean-Paul LE BIHAN Avec la collaboration de Jean-François Villard CENTRE DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE DU FINISTÈRE CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE S.D.A. - MINISTÈRE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne 2014 1 AVERTISSEMENT CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 1. SITUATION 1.1
  • . LE MILIEU NATUREL ET L'INSULARITÉ 1.2. LE SITE DE MEZ-NOTARIOU 2. LE PROJET TRIENNAL DE FOUILLE PROGRAMMÉE 2.1. LES DONNÉES ARCHÉOLOGIQUES EN DÉBUT DE PROGRAMME 2.1.1. Les périodes anciennes 2.1.1.1 Un établissement néolithique ? 2.1.1.2. Un établissement entre Bronze ancien et
  • Bronze final 1 2.1.1.3 Un site du Bronze final III ? 2.1.2. Un grand village du Premier âge du Fer 2.1.3. Les vestiges du Second âge du Fer 2.1.4. Des vestiges complexes d’époque romaine 2.1.5. Un abandon au début du haut Moyen Âge 2.2. LE PROJET TRIENNAL DE FOUILLE 2.2.1. Le
  • programme de fouille 2.2.2. Le programme de publication 3. ORGANISATION DE LA CAMPAGNE DE FOUILLE 3.1. LES MOYENS MATÉRIELS 3.2. LES MOYENS HUMAINS ET SCIENTIFIQUES 3.2.1. L’encadrement 3.2.2. Les bénévoles 3.2.3. La publication et les programmes annexes 3.3. LA DURÉE DU CHANTIER 3.4
  • . LES RELATIONS PUBLIQUES 3.5. LE TRAVAIL RÉALISÉ 4.5.1. Activité de chantier 4.5.2. Publication CHAPITRE 2 : LES FONDATIONS Us. 372 1. CONDITIONS ET STRATÉGIE DE FOUILLE 2 1.1. ÉTAT DES CONNAISSANCES EN DÉBUT DE FOUILLE DE L’Us. 372 1.2. PROPOSITIONS DE RESTITUTION DE PLANS ET
  • D’ÉVOLUTION DE L’US. 372 À L’ISSUE DE LA CAMPAGNE 2013 1.2.1. Des bâtiments initiaux sur tranchées 1.2.2. Des bâtiments sur trous de poteaux profonds 1.2.2.1. Des impacts de grands poteaux anciens 1.2.2.2. Des grands trous hors de l’impact initial 1.2.2.3. Un réseau particulier, Us. 395
  • 1.2.3. Un édifice sur petites tranchées : Us. 396 1.2.4. D’autres bâtiments à fondations plus légères 1.2.5. Conclusion 1.3. STRATÉGIE DE FOUILLE 2. LES VESTIGES DE L’Us. 372 2.1. LES LIMITES DE L’Us. 372 2.2. BANQUETTES ET TRAVÉES 2.2.1. État général 2.2.2. Les banquettes 2.2.2.1
  • . La banquette septentrionale 2.2.2.2. La banquette méridionale 2.2.3. Les travées 2.2.3.1. La travée septentrionale 2.2.3.2. La travée centrale 2.2.3.3. La travée méridionale 2.3.4. Conclusion 2.3. LES SÉDIMENTS DE REMPLISSAGE 2.3.1. Les sédiments Us. 373 2.3.2. Le mobilier mis au
  • jour 2.4. LES PETITES TRANCHÉES : Us. 396 2.4.1. La tranchée Us. 379 2. 4.2. La tranchée Us. 377 2.4.3. La tranchée Us. 376 2.4.4. La tranchée Us. 387 2.4.5. Les éléments de remplissage des tranchées 2.4.6. Le mobilier 2.4.7. Chronologie et datation 3 2.4.8. Fonction
  • - interprétation 2.5. LES CALAGES ET TROUS DE POTEAUX 2.5.1. Les trous de poteaux 2.5.2. Localisation et distribution des trous dans l’Us. 372 2.5.3. Les grands trous de poteaux de la zone nord-ouest : Us. 394 2.5.4. Le mobilier 2.6. DES VESTIGES TARDIFS 3. PROPOSITIONS DE RESTITUTION DE PLANS
  • ET ÉVOLUTION DE L’Us. 372 3.1. DES BÂTIMENTS INITIAUX SUR TRANCHÉES 3.2. DES BÂTIMENTS SUR TROUS DE POTEAUX PROFONDS 3.2.1. Des impacts de grands poteaux 3.2.2. Des grands trous hors de l’impact initial 3.2.3. Un réseau particulier : Us. 395 3.3. D’AUTRES BÂTIMENTS À FONDATIONS
  • PLUS LÉGÈRES 3.4. UNE STRUCTURE SUR PETITES TRANCHÉES, Us. 396 3.5. ET ENSUITE ? 4. CONCLUSION CHAPITRE 3 : LES FOUILLES DE LA STRUCTURE Us. 382 1. INTRODUCTION : LA MISE AU JOUR DE LA STRUCTURE Us. 382 2. LES VESTIGES DE L’US. 382 2.1. LE TRONÇON OCCIDENTAL 2.1.1. Les vestiges de
  • clayonnage Us. 391 2.1.2. Les vestiges de poteaux Us. 390 2.2. LE TRONÇON SEPTENTRIONAL 3.3. L’ESPACE INTÉRIEUR ET LES TROUS DE POTEAUX 2.3.1. Les structures 3.3.2. Quelques remarques 3. CONCLUSION 3.1. LE MOBILIER 3.2. UNE HISTOIRE COMPLEXE 3.3. LA DATATION 3.4. NATURE ET FONCTION 4
  • 3.4.1. Plusieurs questions se rapportent à la structure Us. 382 3.4.2. Des remarques s’imposent 3.4.3. Interprétations et Hypothèses CHAPITRE 4 : LES PUBLICATIONS 1. ARCHÉOLOGIE D’UNE ÎLE À LA POINTE DE L’EUROPE : Tome 3 1.1. UNE NOUVELLE APPROCHE 1.2. LE PLAN PROPOSÉ 1.3
  • . AVANCEMENT DU TRAVAIL 1.3.1. La rédaction 1.3.2. Le dessin 2. ARCHÉOLOGIE D’UNE ÎLE À LA POINTE DE L’EUROPE : Tome 4 2.1. ÉTAT DU PROJET 2.2. LE PLAN DE L’OUVRAGE CONCLUSIONS 1. LES VESTIGES DÉCOUVERTS 1.1. DES STRUCTURES COMPLEXES ET NOUVELLES 1.1.1. La complexité des structures 1.1.2
  • . Des types de fondations inédits et des observations originales 1.1.3. Des dimensions différentes 1.1.4. Des questions à propos de la fonction des bâtiments 1.1.5. La fonction des bâtiments et l’organisation spatiale du village de première période 1.1.6. La date et la nature de la
  • modification profonde du village 1.1.7. Les fondations Us. 396 1.1.8. Le cas de la structure Us. 382 1.2. UN MOBILIER ARCHÉOLOGIQUE ABONDANT 1.2.1. Généralités 1.2.2. Observations typo-chronologiques 1.3. L’HISTOIRE DE MEZ-NOTARIOU À PARTIR DE LA FIN DE L’ÂGE DU BRONZE FINAL 1.3.1. Bronze
RAP02562.pdf (SAINT-AUBIN-DES-LANDES (35). carrière des lacs. rapport de diagnostic)
  • SAINT-AUBIN-DES-LANDES
  • opération préventive de diagnostic
  • SAINT-AUBIN-DES-LANDES (35). carrière des lacs. rapport de diagnostic
  • l'extrémité d ' u n éperon. U n e très forte concentration d'enclos a été repérée p a r p h o t o s aériennes et se concentrent à l'est et au n o r d d u bourg, entre la Vilaine et le ruisseau de la Bichetière. Certains sont datés d u second d ' A g e d u Fer mais la p l u p a r t sont
  • indéterminés. Il s'agit essentiellement d'enclos isolés à simple fossé d e f o r m e q u a d r a n g u l a i r e . Des structures p l u s complexes existent c e p e n d a n t c o m m e l'enclos d u second âge d u Fer à fossés multiples concentriques avec u n e entrée à l'est de « La
  • complémentarité. Ensemble 2 : Il se d é v e l o p p e à l'est d u premier, selon u n axe nord-ouest/sud-est (fig. 12). Il est matérialisé par de n o m b r e u x fossés, fosses et t r o u s de p o t e a u contenant u n mobilier céramique a b o n d a n t , d a t a n t p o u r partie de la
  • est installé en position haute, juste à la r u p t u r e de p e n t e entre le plateau et le versant. L'implantation de sépulture sur u n point culminant est très classique. Son orientation n o r d / s u d l'est m o i n s mais reste connue. Enfin, sa taille est suffisante p o u r
  • u r d ' u n e g r a n d e structure de combustion décrite p r é c é d e m m e n t . U n e g r a n d e tâche grise contenant de n o m b r e u x charbons de bois en surface s'étend à l'est de cette structure. Certains des trous de p o t e a u x situés à proximité ont été testés car
  • q u e ce type de m o n u m e n t existe en n o m b r e d a n s des nécropoles d u Bassin parisien ou d u N o r d d e la France, telles q u e celles fouillée par H. Froquet-Huzel sur le tracé autoroutier de l'A19 d a n s le Gâtinais à Courcelles où d e u x nécropoles datées de
  • , "T SI A u b i n des Landes, Carrière des L a c s sous la direction de Sandra Sicard DRAC-SRA - 2 JUIN 2 0 1 0 COURRIER ARRIVEE Inrap Grand Ouest Mai 2010 Institut national de recherches archéologiques préventives Code Inrap OA 05030401 m oro Système d'information 13
  • 055 0963 (30 257) Arrêté de prescriptionSRA 2008/138 Nr site : néant Entité archéologique néant HD- co-J=•= C— o £p M M® M Ç 1 XJ °r =r ai co 3 co roQ. CD c q O OO O3 I»w -CoQ uiUUl" C/fi)> 3 Q. —i fi> C/) n c Code INSEE 35 252 Rapport final d'opération Diagnostic
  • archéologique > C O" o" fil CL m 9- O go gs en § ©5-CO«g-ëf CD- • CO o"Do3* a. CasZD V) Oô'D) 0) CL CD
  • I. INTRODUCTION 6 1.1. Circonstances de l'intervention 6 1.2. Cadre géographique et géologique 6 1.3 Stratégie et méthodes mises en oeuvre 9 1.4 Etat des connaissances avant l'opération II. L'OCCUPATION ARCHÉOLOGIQUE 10 14 11.1. Présentation des données 14 11.2
  • . L'Ensemble 1 16 11.2.1 Présentation générale 16 11.2.2 Observations par structure 16 11.2.3 Synthèse de l'ensemble 1 29 11.3. L'Ensemble 2 39 II.2.2 Présentation générale 39 II.2.2 Observations par structures et par tranchées 41 II.2.2 Synthèse de l'Ensemble 2 61 11.4
  • . Etude du corpus céramique protohistorique 64 11.4.1 Corpus et contexte 64 11.4.2 Ensemble 1, une occupation de l'Age du Bronze 65 11.4.3 Ensemble 2, une occupation laténienne et des indices d'occupations médiévales? 66 III. CONCLUSION 74 BIBLIOGRAPHIE 77 TABLE DES
  • ILLUSTRATIONS 78 TABLES DES PHOTOGRAPHIES 79 1 Annexe 1 : listing des tranchées Annexe 2 : listing des faits par tranchée Annexe 3 : Inventaire céramique 1 Annexe 4 : Inventaire céramique 2 2 FICHE SIGNALÉTIQUE Site n° : néant Numéro de projet INRAP : DA 05030401 Région : Bretagne
  • Département : Ille et Vilaine Commune : St Aubin des Landes Code INSEE : Lieu-dit ou adresse : Carrière des Lacs, La Ripennelais Cadastre année : Section A : 859, 860, 430, 429, 822, 420, 419, 418, 222, 224, 225,1168, 405, 875, 874, 858, 946, 700, 412, 413, 414, 415, 416, 417, 223, 404
  • , 407, 408, 410, 411,1169,1170,1171 altitude : 80m NGF Statut du terrain : propriété privée Propriétaire du terrain : SAS Carrière des Lacs Arrêté de prescription n° : 2009-043 en date du : 8 avril 2009 Arrêté de désignation n° : 2010-019 en date du : 29 janvier 2010 Responsable
  • désigné : Sandra Sicard Organisme de rattachement : INRAP Maître d'ouvrage des travaux : SAS Carrière des Lacs Nature de l'aménagement : Extension de la carrière, tranche n°l Opérateur chargé des travaux : INRAP interrégion Grand-Ouest Exploitant (s) : Surface du projet d'aménagement
  • : 187 413 m2 Dates d'intervention sur le terrain : 02-03-10 au 09-04-10 Surface diagnostiquée : 15 224m2 % de la surface sondée : 8.1% Lieu de dépôt temporaire du matériel archéologique : INRAP, Cesson Sévigné Informations sur la composition du rapport Nombre de volumes : 1 Nombre
  • de pages : 80 Nombre de figures : 28 Nombre d'annexes : 4 3 INTERVENANTS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE Intervenants scientifiques : SRA : INRAP : Anne Villard-Letiec Sandra Sicard Michel Baillieu Conservateur en charge du dossier Responsable scientifique Adjoint scientifique et
  • technique Autre : Intervenants administratifs : DRAC de, SRA : INRAP interrégion Stéphane Deschamps Gilbert Aguesse Conservateur régional de l'archéologie Directeur interrégional Aménageur : SAS Carrière des Lacs Financement : redevance Organigramme de l'équipe scientifique
  • Intervenants techniques : Terrassement mécanique : Entreprise Beaussire, 1 pelle à chenille de 20T. 4 NOTICE SCIENTIFIQUE Notice scientifique résumant les principaux résultats de l'opération La localisation d u projet d'extension de la carrière d e s Lacs, sur u n plateau exposé au sud
RAP02293.pdf (BETTON (35). pluvignon volume 1 le néolithique ancien. volume 2 de l'âge du fer au Moyen Âge. rapport final d'opération)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • BETTON (35). pluvignon volume 1 le néolithique ancien. volume 2 de l'âge du fer au Moyen Âge. rapport final d'opération
  • anomalie géologique. Nous devons également signaler le passage présumé de la voie antique Rennes/Avranche à 750 m à l'est de la zone (Fig. 6, site n° 4). Enfin, quelques pièces lithiques (Fig. 6, site n° 5) sans doute néolithiques étaient mentionnées sur le secteur. 1.3 Les o b j e c
  • 4o Rapport + I N S T I T D E U T N A T I O N A L R E C H E R C H E S A R C H É O L O G I Q U - E S final d'opération P R - É V E N T I V E S + + + + Février 2007 Stéphane BLANCHET Avec les contributions de Anne-Françoise CHEREL, Nicolas FROMONT
  • , Philippe FORRE, Caroline HAMON, Gwenaëlle HAMON-GUYODO BETTON « Pluvignon » (Ille-et-Vilaine - Bretagne) Volume 1 - Le Néolithique ancien Dates d'interventions : N° de prescription : N° de site (ou n° Patriarche) : N° INSEE de la commune : N° de projet INRAP : INRAP- 05.01.04
  • - 04.06.04 SRA 2003/090 35 024 017 et 35 024 022 35 024 31 05 0397 03 Direction interrégionale Grand-Ouest - 37 rue du Bignon - CS 67737 - 35577 - Cesson-Sévigné cedex Tél. : 02 23 36 00 40 /Fax : 02 23 36 00 60 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tel 01 40 08 80 00 - Fax 01 43
  • 87 18 63 - N° SERJET 180 092 264 00019 - APE 732 Z. ERRATUM Le n° de projet INRAP présent sur la couverture du rapport et sur la fiche signalétique (Volume 1) n'est pas le 31 05 0397 03 mais le 31 05 0397 01. « L'utilisation des données du rapport de fouille est régie par les
  • dispositions du code de la propriété intellectuelle concernant la propriété littéraire et artistique. Les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle
  • ). Toute reproduction du texte accompagnée ou non de photographies, cartes ou schéma, n'est possible que dans le cadre d'une courte citation, avec les références exactes et complètes de l'auteur et de l'ouvrage. Toute utilisation des données du rapport à des fins lucratives est
  • interdite en vertu de l'article 10 de la loi modifiée du 17 juillet 1978 relative à l'amélioration des relations entre l'administration et le public. Le non respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal ». 1 ; Loi n°78-753 du 17 juillet
  • 1978, article 10 « Les documents administratifs sont communiqués sous réserve droits de propriété littéraire et artistique. L'exercice du droit à la communication (...) exclut, pour bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d'utiliser à des fins
  • commerciales documents communiqués ». des ses les BETTON « Pluvignon » (Ille-et-Vilaine - Bretagne) Volume 1 - Le Néolithique ancien SOMMAIRE Volume 1 - Le Néolithique ancien Sommaire Fiche signalétique Mots clés des thésaurus Intervenants et moyens mis en œuvre Fiche d'état du site
  • Chapitre 1 - Présentation 1 1.1 Le cadre de l'opération 3 1.2 Le contexte : cadre naturel et cadre archéologique 9 1.2.1 Le cadre naturel 9 9 1.2.1.1 Le relief 1.2.1.2 Le contexte 1.2.1.3 Les formations 1.2.1.4 Les conditions 9 9 12 12 géologique superficielles de
  • conservation 1.2.2 Le cadre archéologique 1.3 Les objectifs de la fouille 12 1.4 Choix et contraintes : aperçu méthodologique 14 1.4.1 La motivation des choix 1.4.1.1 Le Néolithique 1.4.1.2 L'âge 1.4.1.3 La période du ancien Fer gallo-romaine et le haut Moyen Age 1.4.2 La
  • méthode 1.4.2.1 Le 1.4.2.2 La décapage 1.4.2.3 L'enregistrement 1.4.2.4 Les fouille des données analyses 14 14 15 15 15 15 15 17 18 1.5 L a détermination des différentes entités chronologiques 18 1.6 L e post-fouille 21 Chapitre 2 - L'occupation du Néolithique ancien
  • 23 Introduction générale 25 2.1 Présentation 25 2.1.1 Le site dans son contexte archéologique régional 2.1.2 L'état de conservation du site 2.1.3 Les limites du site 2.2 Les structures néolithiques 2.2.1 L'ensemble 1 2.2.1.1 Les fosses 2.2.1.2 Les trous de poteau 2.2.2
  • L'ensemble 2 2.2.2.1 Les fosses 2.2.2.2 Les trous de poteau 2.2.3 L'ensemble 3 2.2.3.1 Les fosses 2.2.3.2 Les trous de poteau 2.2.4 « L'ensemble » 3bis 2.2.5 L'ensemble 4 2.2.6 L'ensemble 5 2.2.6.1 Les fosses 2.2.6.2 Les trous de poteau ou petites fosses 2.2.7 L'ensemble 6 2.2.8 Les
  • structures « isolées » 2.2.8.1 La fosse 732/733 2.2.8.2 La fosse 156 2.2.9 Synthèse 2.3 Le mobilier céramique 2.3.1 Présentation générale 2.3.2 Répartition 2.3.2.1 Données générales sur la répartition 2.3.2.2 Données sur la répartition des tessons au sein des fosses 662 et 69 2.3.3
  • Taphonomie 2.3.3.1. Etats de surfaces 2.3.3.2 Fragmentation 2.3.4 Caractéristiques technologiques 2.3.4.1 Pâtes 2.3.4.2 Montage 2.3.4.3 Couleurs 2.3.4.4 Epaisseur 2.3.4.5 Traitement des surfaces 2.3.5 Morphologie 2.3.5.1 Formes 2.3.5.2 Bords 2.3.5.3 Eléments de préhension et accessoires
  • 2.3.6 Décors 2.3.6.1 Techniques décoratives 2.3.6.2 Thèmes décoratifs 2.3.7 Synthèse des types de vases 2.3.7.1 Catégories morphofonctionnelles 2.3.7.2 Répartition sur le site par ensemble 2.3.8 Synthèse 2.3.8.1 Synthèse des caractéristiques typo-technologiques 25 26 26 29 32 32 36
  • 36 36 45 49 49 49 54 54 60 60 60 66 73 73 73 73 81 81 81 81 83 85 85 86 87 87 88 88 91 91 91 91 91 93 106 106 107 109 109 118 118 118 2.4 L'industrie lithique 123 2.4.1 Introduction 123 2.4.1.1 Répartition spatiale de l'industrie lithique 123 2.4.1.2 Choix méthodologique 123
  • 2.4.2 Pétroarchéologie des matières premières siliceuses exploitées et tentative d'identification des territoires d'acquisition 124 2.4.2.1 Méthode d'étude 125 2.4.2.2 Données sur les ressources siliceuses exploitables 125 2.4.2.3 Pétrographie des roches siliceuses utilisées 126
RAP02988.pdf (SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES (35). ZAC plaisance 2. rapport de fouille)
  • SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES (35). ZAC plaisance 2. rapport de fouille
  • nordouest) et une pointe de javelot dans le fossé 4 de la tranchée 614 (façade ouest), ce qui est exceptionnel en Bretagne où les découvertes d'objets en métal sont particulièrement rares dans les habitats. A l'est de cet ensemble (tr. 88, 90, 91), deux fossés appartenant à un enclos
  • dans une coupe pratiquée en limite de fouille, à l'est de la zone prescrite. Les aménagements cités ci-dessus seront fouillés, sur une superficie déterminée en accord avec le Service régional de l'archéologie s'ils sont très étendus. L'ensemble des bois et des macro-restes mis au
  • Rapport final d'opération Volume 1 4CX. SAINT-SAU VEU R-DES-LANDES Z.A.C. Plaisance 2 Marion LAHAYE (sous la responsabilité de) et avec la collaboration de : Sitâ ANDRE, Béatrice BORET, Emilie BOUTONNET, Julio CHZRAVZEZ, Geoffrey LEBLE, Sylvie LERAY, Aurore NOËL, Jean
  • -Charles OILLIC, Linda RAHOU Région Bretagne Justine VORENGER, Dendrotech, Xylotree, CEDAD, BETA Analytics Dates d'intervention N de site : : du 22 août 35.310.0014.EA N d opération : 10 novembre 2011 mai N° d'arrêté de prescription : 2011.092 N° d'arrêté de désignation
  • : 2011.159 2011.092 ArchéoLoire au - Parc d'activités de Tel. 02 40 24 90 04 www.archeoloire.fr - Villejames - 8 Fax. 02 40 24 90 94 rue des Guérets - 2014 44350 GUERANDE d*sic&ftsdii x«Miyteif ■ xl
  • ilto/irn i« iriiiu-p ina.wJlMS-^ ectaa a! Saa pVjisçpaa ■£ ôôril dnsfra d an uitmtp i-yLta.f*VB fto&cJp L 7ZZ-S Ai ùùSv Je a pvçrtâ* n^1i;Agfâ: Pc*_fcr»*«toA.y:JeA à* ta: Ivé-jxxviv* 3.1*0 uu fisn dn ^uîusyifs'i'w, ci!hT-:v 3tf«r:r .i bo! kjiiIm qui Jnrj ta lwc de Lxu-fei ctiLw. nts
  • XwèSe*
  • Générique Résumé SECTION 2 : Description 1. Présentation de de l'opération et résultats l'opération 1.1 Le cadre administratif 1.1.1. Les origines de l'opération mis en œuvre 1.1.2. Les moyens 1.2. La méthodologie 1.2.1. L'enregistrement de terrain 1.2.2. Les relevés 1.2.3
  • . La photographie 1.2.4. Le traitement et l'archivage du mobilier archéologique final d'opération 1.2.5. Réalisation du rapport 2. Cadre naturel et archéologique de l'opération 2.1 Localisation 2.2. Topographie hydrographie (G. Leblé) géologique (G. Leblé) 2.3.1
  • sédimentaires 2.3.2.3. Coupes parallèles à l'axe du talweg 2.3.2.3.1. La coupe AB 2.3.2.3.2. La coupe CD 2.3.2.3.3. La coupe EF 2.3.2.3.4. Les coupes ST et TU 2.3.2.3.5. Le log sédimentaire 2.3.3. Synthèse des modifications du système hydromorphologique local 2.3.3.1. Le système pré-Holocène
  • 2.3.3.2. Le système méandriforme 2.3.3.3. Une longue phase transitionnelle 2.3.4. Conclusions et perspectives et 2.3. Environnement SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES -ZAC Plaisance 2 2.4 Environnement veur-des-Landes : - 35.310.0014_2011.092 archéologique et historique de la commune de
  • Saint-Sau- état des connaissances 2.4.1. Environnement archéologique néolithique 2.4.1.2. A l'Age du Bronze et à l'Age du Fer 2.4.1.3. A l'époque antique 2.4.1.4. A l'époque médiévale Environnement historique au Moyen Age (S. André) 2.4.1.1. Au 2.4.2. 2.4.2.1. Etat documentaire
  • 2.4.2.2. Aperçu historique 2.4.2.2.1. Saint-Sauveur-des-Landes, un 2.4.2.2.2. La baronnie de 2.4.2.2.3. Le 3. Etude palynologique (J.-C. Oillic) 3.1. Méthodologie 3.1.1. Les prélèvements 3.1.2. Extraction 3.2. Les données et comptage polliniques 3.2.1. La colonne 1 3.2.1.1
  • . Stratigraphie et échantillonnage pollinique Description des spectres polliniques Interprétation 3.2.1.2. Sédimentation 3.2.1.3. 3.2.1.4. 3.2.2. La colonne 2 3.2.2.1. Stratigraphie et échantillonnage pollinique 3.2.2.3. Description des spectres polliniques 3.2.2 .4. Interprétation 3.2.2.2
  • . Sédimentation 3.2.3. La colonne 3 3.2.3.1. Stratigraphie et échantillonnage pollinique Description des spectres polliniques Interprétation 3.2.3.2. Sédimentation 3.2.3.3. 3.2.3.4. 3.2.4. La colonne 4 3.2.4.1. Stratigraphie et échantillonnage pollinique 3.2.4.3. Description des
  • spectres polliniques 3.2.4.4. Interprétation La coupe AB 3.2.5.1. Stratigraphie et échantillonnage 3.2.5.2. Sédimentation pollinique 3.2.5.3. Description des spectres polliniques 3.2.5.4. Interprétation La coupe CD 3.2.6.1. Stratigraphie et échantillonnage 3.2.6.2. Sédimentation
  • pollinique 3.2.6.3. Description des spectres polliniques 3.2.6.4. Interprétation 3.2.4.2. Sédimentation 3.2.5. 3.2.6. site transitoire l'organisation du paysage féodal ? Fougères prieuré de l'abbaye de Marmoutier dans SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES - ZAC Plaisance 2
  • - 35.310.0014_2011.092 3.2.7. La coupe MN 3.2.7.1. Stratigraphie et échantillonnage 3.2.7.2. Sédimentation pollinique 3.2.7.3. Description des spectres polliniques Interprétation La coupe OP 3.2.8.1. Stratigraphie et échantillonnage 3.2.8.2. Sédimentation pollinique 3.2.8.3. Description des
  • spectres polliniques 3.2.8.4. Interprétation La coupe ST 3.2.9.1. Stratigraphie et échantillonnage 3.2.9.2. Sédimentation pollinique 3.2.9.3. Description des spectres polliniques 3.2.9.4. Interprétation 3.2.7.4. 3.2.8. 3.2.9. 3.2.10. La fosse F.2010 3.3. Synthèse et discussion
  • 3.3.1. Histoire de la végétation aux périodes culturelles La Tène finale et le début de l'Antiquité La période antique et le premier Moyen Age Le second Moyen Age La période moderne La période contemporaine 3.3.2. Rattachement 3.3.2.1. 3.3.2.2. 3.3.2.3. 3.3.2.4. 3.3.2.5. 3.4
RAP03565 (PLUMAUGAT (22). Saint-Pierre : un vaste étabissement de la fin de l'âge du Fer. Rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • PLUMAUGAT (22). Saint-Pierre : un vaste étabissement de la fin de l'âge du Fer. Rapport de fouille
  • Mobilier Lithique, céramique, macrorestes végétaux, faune, objet métallique, outil, parure, monnaie Entre la fin de La Tène moyenne et La Tène finale, un vaste habitat s’établit sur toute la superficie étudiée. Installée au contact d’un chemin probablement plus ancien
  • , l’occupation s’organise au sein d’enclos emboités quadrangulaires définissant un espace résidentiel et une avant-cour. Deux grandes phases d’aménagement successives ont été identifiées, la seconde consistant en un agrandissement de la première dès le début de La Tène finale. L’établissement
  • de Plumaugat apparait comme un site particulièrement bien structuré et organisé, avec un plan orthogonal et des tracés très rectilignes qui préfigurent la régularité antique et illustrent la volonté d’imprimer durablement sa marque dans le paysage. À l’intérieur des espaces
  • délimités par les différents enclos, près d’une quarantaine de bâtiments d’habitation et d’exploitation témoignent également de l’importance du domaine. La qualité et la nature du mobilier (dont un dépôt d’objets en fer exceptionnel) évoquent aussi l’aisance manifeste des habitants. Il
  • est en tout cas vraisemblable que le statut de cet établissement a contribué à ce qu’il perdure jusqu’au début du Ier siècle avant notre ère, puis se déplace à proximité immédiate et se transforme durant le Ier siècle de notre ère. Ce n’est qu’à partir du haut Moyen Âge
  • , probablement entre le VIIIe et le début du XIe siècle, que réapparaissent ensuite les témoins d’une occupation dans l’emprise. Elle semble se concentrer dans le périmètre et en périphérie d’un enclos dont seule la façade ouest a été identifiée. Le nombre et la dispersion des trous de
  • poteaux témoignent de la présence de plusieurs bâtiments, associés à des fosses et structures de combustion interprétées comme des séchoirs à grains, caractéristiques du haut Moyen Âge breton. Un chemin reliant le bourg et le domaine seigneurial de La Maison semble par ailleurs
  • conditionner l’aménagement de quelques parcelles agricoles dont certaines sont dites « en lanières ». Fouille archéologique L’aménagement d’un lotissement au lieu-dit Saint-Pierre à Plumaugat (22) a conduit l’Inrap à fouiller une zone de deux hectares à proximité immédiate du centre-bourg
  • établissement de la fin de l’âge du Fer Côtes-d’Armor, Plumaugat, Saint-Pierre : Un vaste établissement de la fin de l’âge du Fer Chronologie Néolithique, Protohistoire, âge du Bronze moyen et final, âge du Fer, La Tène, Antiquité romaine, Époque médiévale, Temps modernes, Époque
  • contemporaine Bretagne, Côtes-d’Armor, Plumaugat, Saint-Pierre Un vaste établissement de la fin de l’âge du Fer sous la direction de Emmanuelle Ah Thon Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Rapport final de fouille Les
  • vestiges de fossés parcellaires et de haies délimitant des parcelles et jardins au contact direct du centre-bourg appartiennent à des phases d’aménagements récentes. Les fossés bordiers d’un chemin qui mène à La Maison ont également été reconnus. La totalité des parcelles retrouve
  • ensuite une fonction strictement agricole jusqu’à nos jours et la construction du lotissement du Domaine de l’étang. Inrap Grand Ouest Mai 2018 Fouille archéologique Rapport final d’opération 22240 sous la direction de Arrêté de prescription 2014 - 115 Système d’information
  • non communhiqué F107893 22 240 0016 Code INSEE Un vaste établissement de la fin de l'âge du Fer Emmanuelle Ah Thon Code Inrap Entité archéologique Bretagne, Côtes-d'Armor, Plumaugat, Saint-Pierre Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Mai 2018 par
  • avec la collaboration de Emmanuelle Ah Thon Vérane Brisotto Anne-Françoise Cherel Emmanuelle Coffineau Julian Wiethold Paul-André Besombes Emmanuelle Collado Stéphane Jean Laurent Juhel Françoise Labaune-Jean Joseph Le Gall Emeline Le Goff Patrick Maguer Nicolas Menez Patrick
  • Pihuit Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 11 Fiche signalétique 12 Mots-clefs des thesaurus 13 Intervenants 15 Notice scientifique 15 État du site 16 Localisation de l’opération 18 Implantation
  • cadastrale 19 Arrêté de prescription 27 Définition des moyens 29 Projet scientifique 43 Arrêté d'autorisation de fouille Résultats 49 I. Introduction 49 I.1 Circonstances de l'intervention 50 I.2 État des connaissances avant l'opération Le cadre
  • géographique et géologique Le contexte archéologique et historique 50 53 I.2.1 I.2.2 53 I.2.2.1 Le contexte archéologique 53 I.2.2.2 Le contexte historique 59 I.3 Stratégie et méthode mises en oeuvre Les objectifs scientifiques de l'opération Les moyens mis
  • en oeuvre 59 59 I.3.1 I.3.2 59 I.3.2.1 Le décapage 61 I.3.2.2 La fouille et l'enregistrement des données 64 I.3.2.3 La post-fouille et les études connexes 67 II. Résultats 68 II.1 Des indices d'une fréquentation des lieux au Néolithique
  • et d'une occupation de l'âge du Bronze Les éléments mobiliers rapportables au Néolithique 68 68 II.1.1.1 Céramique 68 II.1.1.2 Lithique 69 II.1.2 69 II.1.2.1 La fosse 1558 72 II.1.2.2 La fosse 1855 77 II.1.2.3 La fosse 1839 78 II
  • .1.2.4 Le chablis 1270 78 II.1.2.5 La fosse 2112 78 II.1.2.6 La fosse 1263 II.1.1 Une occupation ténue de l’âge du Bronze 80 II.1.2.7 Le fossé 1004 80 II.1.2.8 Le fossé 1216 80 II.1.2.9 Conclusion 81 II.2 Une occupation du second âge du Fer
RAP01007.pdf (SURZUR (56). Talhouet. rapport de prospection inventaire)
  • SURZUR (56). Talhouet. rapport de prospection inventaire
  • prise de l'est, avec au fond le support qui termine la chambre du dolmen N°2. Vue du support qui termine le fond de la chambre du dolmen N°I; vue nrise de l'est. SURZUR (Morbihan) . Dolmen de Talhouet. Vue de la dalle encore en place du dolmen N°I;vue prise du sud. Vue prise du
  • sud montrant la dalle de couverture du dolmen N°I. Vue du support qui termine le fond de la chambre du dolmen N°I, avec au premier plan une dalle de couverture encore en place. SURZUR (Morbihan) . Dolmen de Talhouet. Vue prise de l'est montrant les deux supports qui forment le
  • couloir au départ de la chambre. Vue d'ensemble du dolmen N°2 prise de l'est. Vue d'ensemble du dolmen N°2 prise de l'est, avec au premier plan les deux supports qui forment le début du couloir. SURZUR (Morbihan) . Dolmen de Talhouet. Vue de la dalle en place du dolmen N°I prise
  • , parcelle : C Zone: EST //- i^iZ. Talhouet. Ordonnée: yt 299 ,V35. POLLEN N s 1. Négatif des photos du dolmen de Talhouet en Surzur. Vïïe n°1:vue prise de l'est montrant les deux suports qui forme le couloir au départ decla chambre. Vue n°2:vue d'ensemble du dolmen n°2 prise
  • de l'est. Vue n°3tvue densemble du dolmen n°2 prise de l'est, avec au premier plant les deux suports qui forme le début du couloir. Vue n oZf:vue prise de l'est, avec au font le suport qui termine la chambre du dolmen n°2. Vue n°5ïvue prise du dolmen n°1 qui montre les deux
  • suports du couloir du dolmen n°2. Vue n°6:vue du suport qui termine le font de la chambre du dolmen n°1 vue prise de l'est. Vue n°7îvue de la dalle encore en place du dolmen n°1,vue prise du sud. Vue n°8 : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Vue n°9:vue
  • Y. LâBORDERIE COhPTE-RENDU DE VISITE D'UN MONUMENT MEGALITHIQUE "DE DEUX DOLMENS A TALHGUET EN SURZUR. COMPTE •RENDU DE VISTTE P'UN MONUMENT MERAL ITHIOUE DE DEUX noLMENS A TALHOUET EN SURZUR Département Commune Li eudi t Ta! houet Cadastre année Section C Parcel
  • 1 e Zone Est de Talhouet Abscisse X = 231 ,535 Sur un Ordonnée terrain appartenant à M. 1943 N° 413 Y = 299,435 André SUYOT demeurant à Talhouet commune de SURZUR, Cet ensemble de deux dolmens se trouve dans un taillis, parcelle N° 413, en contrebas d'une série de
  • petits valônnements où s'écoule un petit ruisseau appelé la Oraoue. Ces deux dolmens se situent sur la commune de Surzur, la limite de la commune d'Ambon, Talhouet-Sulé, à environ distants d'environ 1 1 km â â dans un triangle Ranqliacl'Est de Talhouet. km et se trouve dans
  • Ils sont le même alignement d'un autre dolmen appelé dolmen Ste-Julitte. Le propriétaire du terrain avait l'intention de détruire les deux dolmens ma part auprès pour y faire une carrière. Une intervention de du propriétaire a permis de les sauvenarder. - 2 - DOLMEN N° 1
  • Ce dolmen se compose de sept supports formant la chambre dont deux dalles de couverture sont encore en place. Deux autres supports forment une partie du couloir qui est pratiquement détruit ; une dalle de couverture non en place gît à côté du premier dolmen. Les dimensions
  • intérieures sont oour la chambre : L ■ 3,80 m, 1 * 3,30 m et les dimensions extérieures : L = 5 m, 1 = 3,90 m. L'entrée se situe Est-Sud-Est. Un empierraillement subsiste et semblerait à première vue former des murs de pierre sèche entre les supports. La chambre, décalée sur la gauche par
  • rapport aux deux supports subsistants du couloir, permet de le classer dans la série des dolmens en "q". La chambre de ce dolmen est de forme rectangulaire et le chevet de la chambre est formé d'un seul et grand support qui dépasse de plus d'un mètre, les autres se trouvent
  • pratiquement au niveau de la terre végétale, les deux dalles en place étant â une dizaine de centimètres au-dessus du niveau du sol . DOLMEN M° 2 Ce dolmen se compose de six supports formant la chambre dont un très grand support de chevet. Aucune dalle de couverture ne subsiste sur ce
  • dolmen. Trois autres supports forment une partie du couloir au départ de la chambre large de 1,50 m. Les dimensions intérieures pour la chambre sont de : L = 3,30 m, 1 ■ 3 m. Les dimensions extérieures sont de : L ■ 4,20 m, 1 = 3,70 m. L'entrée se situe Est-Sud-Est. Un empierrement
  • subsiste et semblerait être, à première vue, des murs de pierre sèche entre les supports. La chambre décalée sur la droite par rapport au couloir permet de le classer dans la série des dolmens en "p". La chambre de ce dolmen est de forme rectangulaire et le chevet de la chambre est fait
  • d'un seul et grand support qui dépasse de plus d'un mètre les autres supports sont plus visibles que pour le dolmen N° 1. Ce deuxième dolmen est plus petit que le premier mais ses structures sont mieux 6onservëes. - 3 - L'ensemble des deux dolmens mesure 9,30 m de large et est
  • séparé de 1 m 8 1 ,50 m, il se trouve dans le mê^e alignement mais légèrement décalé l'un par rapport â l'autre. Les labours Intensifs, ainsi que le défrichage dû au remembrement, ont eu pour cause la destruction d'une grande partie des deux couloirs mais une partie étant recouverte
  • par des broussailles, un sondage permettrait peut-être une mise à jour de leur emplacement et de retrouver quelques supports plus en profondeur et d'en déterminer leur emplacement. Aucune fouille n'a été faite sur ces deux dolmens. SURZUR (Morbihan) . Dolmen de Talhouet. Vue
  • prise du sud montant la dalle de couverture du dolmen n°1. Vue n°10:vue du suport qui termine le font de la chambre du dolmen n°1, avec au premier plant une dalle de couverture encore en place. VUE n°11:vue de la dalle en place du dolmen n°1, prise de puis le dolmen n° Vue n°12