Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

1448 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02195.pdf (OUESSANT (29). vestiges protohistoriques et antiques découverts à mez-notariou. rapport intermédiaire 2006 de fp 3 (2006-2008))
  • VESTIGES PROTOHISTORIQUES ET ANTIQUES DECOUVERTS A MEZ-NOTARIOU (OUESSANT) (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 2006 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE CONSEIL GENERAL DU FINISTERE
  • CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne 2006 CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 1. SITUATION 1.1. MILIEU NATUREL ET L'INSULARITE 1.2. LE SITE DE MEZ-NOTARIOU 2. LE PROJET TRISANNUEL DE FOUILLE
  • STRATEGIES DE FOUILLE 4.1. ETAT DES CONNAISSANCES 4.2. STRATEGIE DE FOUILLE 4.3. LE TRAVAIL REALISE CHAPITRE 2 : LES VESTIGES DECOUVERTS 1. SOL NATUREL ET LIMONS ANCIENS 1.1. LE SOL ARENITIQUE Us. 17 1.2. LES LIMONS ANCIENS Us.164-Us.118 2. LES STRUCTURES EN CREUX IMPLANTEES DANS LE SOL
  • NATUREL 2.1. L'ALIGNEMENT Us 285 2.2. LES TROUS DE POTEAUX 2.3. LA TRANCHEE DE FONDATION S.4137 3. LES STRUCTURES EN COUCHES 3.1. LES SEDIMENTS 3.2. LES LITS DE PIERRES 3.3. L'ALIGNEMENT Us.286 4. LA STRUCTURE EN PIERRES Us.125 4.1. STRATEGIE ET METHODE DE FOUILLE 4.2. DESCRIPTION 4.3
  • techniques de fouille adoptées. En soirée, une conférence grand public est donnée par Jean-Paul Le Bihan au Musée des Phares et balises : habiter, travailler et croire à Ouessant de la Protohistoire à l'Antiquité. 4. ETAT DES CONNAISSANCES ET STRATEGIE DE FOUILLE La problématique de
  • densément construite du premier âge du Fer. L'ange nord-est du sondage mettait en évidence l'amorce d'une structure en pierres (l'amas Us. 125) dont la 14 bordure évoquait la circonférence d'un cercle. Un fragment de tuile romaine avait été repéré parmi les pierres. 4.2. STRATEGIE DE
  • épée ?) 3.2. LES LITS DE PIERRES Trois zones empierrées subsistent au nord-est de la surface fouillée. Elles surplombent les limons Us. 164/118 et la couche de sédiments Us.282 évoqués précédemment. Lits de pierres au nord de la zone de fouille Vue vers l'ouest Us.288, vue vers
  • fut découverte en 1995. Apparaissait alors un tas de pierres arasé parmi lesquelles se trouvait un fragment de tuile romaine. 4.1. STRATEGIE ET METHODE DE FOUILLE 32 Les dimensions, la masse et le nombre des
RAP00565.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • to the bedrock. Quantities of natural schi ste from this field were enormous, some squares producing 45kg; the sampling strategy proved to be of very limited value since it was impossible to gain a sensé of overall distribution and difficult to correl ate the collected squares with the cl
  • conditions prevailed on another three. Excavation therefore had to be more limited than was intended. The excavation strategy was similar to that used by Martin Bell to sample lynchets and valley bottoms in the south of England (Bell 1977; 1983). A 2m-wide trench, 14m long, was eut across
  • with that generated by survey undertaken around St Malo by the Centre Régional Archéologique d'Alet. Similarities in some of the médiéval fabrics were noted, and there was a striking visual similarity between fabric 10 and pottery from a kiln found at Guipel ( 1 1 1 e et Vilaine). The kiln
  • there, with some useful focussing on early modem, pre-cadastral use: the relevant problems are those of distinguishing manuring from settlement scatters and of determining the extent of scatter generated from inhabited buildings (Astill and Davies 1984c: 55-8). It is even clearer that crude
  • and cadastral settlements. In the particular case of Roman wares, only small quantities have been recovered and the 'total' collections made from D221 and B347 both suggest that Roman sites generate little pottery on the surface, though they may produce large quantities of brick and tile. 0f
  • of Trignac and on the western outskirts of Carentoir village, a striking contrast with that collected around Treal centre in 1984 (Astill and Davies 1984c: 56). In fact, the combination of material again suggests that modem settlements generate little scatter and that - in this study area
  • - large quantities indicate 1 ate médiéval and/or early modem (twelfthto seventeenth- century) activity. Indeed, further, surface finds suggest that settlements throughout the modem period may have generated less than 50m of scatter: in L90 finds occurred within 20m of the buildings
  • ; to Bill Campbell for considérable assistance with computer mapping and very generous use of his software 'Mapics'; to Steve Ford, Lorraine Mepham, Liz Musgrave, Eric Norton, Frances Raymond, Kate Sergeant, Mog Tingle and Cathy Wilkey for their invaluable help in supervising work
RAP02268.pdf (OUESSANT (29). vestiges protohistoriques et antiques découverts à mez notariou. rapport intermédiaire 2007 de fp 3 (2006-2008))
  • GENERAL DU FINISTERE S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne -2007 22C3 Lunettes pour vues verticales en relief (par anaglyphes) VESTIGES PROTOHISTORIQUES ET ANTIQUES DECOUVERTS A MEZ-NOTARIOU (OUESSANT) ~ ^ (29 155 0022 AP) (Finistère) ~ ® ^V. $Î07
  • courrier A R r / V £ e RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 2007 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne 2007 2 CHAPITRE 1
  • MOYENS MATÉRIELS LES MOYENS HUMAINS ET SCIENTIFIQUES LA DUREE DU CHANTIER LES RELATIONS PUBLIQUES 4. ETAT DES CONNAISSANCES ET STRATEGIE DE FOUILLE 4.1. ETAT DES CONNAISSANCES 4.2. STRATEGIE DE FOUILLE CHAPITRE 2 : LES VESTIGES DECOUVERTS 1. LES VESTIGES DECOUVERTS AU NORD-OUEST DU
  • AGES DE PIERRE DE LA PARTIE MERIDIONALE LES COUCHES D'HABITAT DU BRONZE MOYEN LA CARRIERE D'EPOQUE CONTEMPORAINE CONCLUSION 3. LA STRUCTURE GALLO-ROMAINE Us.125 3.1. STRATEGIE ET METHODE DE FOUILLE 3.2. DESCRIPTION 3.3. INTERPRETATION CHAPITRE 3 : LES TRAVAUX ANNEXES 1. LES
  • recherches archéologiques à MezNotariou , plaquette de J.-P. Le Bihan avec les collaborations de J.-P. Guillaumet, P. Meniel, J. Roussot-Larroque et J.-F. Villard, aux éditions Fitamant. 4. ETAT DES CONNAISSANCES ET STRATEGIE DE FOUILLE La problématique de fouille programmée conduit à
  • livrait des strates de sédiments correspondant à un habitat du Bronze ancien-moyen, tout au moins dans sa partie septentrionale. Plus au sud, des destructions récentes semblaient avoir affecté les vestiges. 4.2. STRATEGIE DE FOUILLE 4.2.1. Les décapages et nettoyage Deux zones furent
RAP02385.pdf (OUESSANT (29). vestiges protohistoriques et antiques découverts à Mez-Notariou. rapport final d'opération programmée 2006-2008)
  • FINISTERE CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SJJ.A. - MINISTERE DE LA CULTURE Rennes : S.R.A. de Bretagne -2008
  • DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 2006 - 2007 - 2008 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S.DA. - MINISTERE DE LA CULTURE Rennes : S.RA. de Bretagne 2008 CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 1. SITUATION 1.1. MILIEU
  • 3.4.1. Année 2006 3.4.2. Année 2007 3.4.3. Année 2008 4. ETAT DES CONNAISSANCES E T STRATEGIE DE FOUILLE 4.1. ETAT DES CONNAISSANCES 4.2. STRATEGIE DE FOUILLE ET TRAVAIL REALISE EN 2006 4.2.1. Les décapages 4.2.2. La fouille des espaces décapés 4.2.3. La fouille de la structure de
  • pierres Us. 125 4.2.4. Le travail réalisé 4.3. STRATEGIE DE FOUILLE ET TRAVAIL REALISE EN 2007 4.3.1. Les décapages et le nettoyage 4.2. La fouille des espaces décapés 4.3.3. La fouille de la structure de pierres Us.125 4.4. STRATEGIE DE FOUILLE ET TRAVAIL REALISE EN 2008 4.5
  • . L'alignement Us.286 4. LA STRUCTURE Us.125 : UNE BASE DE FANUM GALLO-ROMAIN 4.1. STRATEGIE ET METHODE DE FOUILLE 4.2. DESCRIPTION 4.2.1. Forme générale et masse 4.2.2. Module des pierres 4.2.3. Arrachements ou aménagements ? 4.2.4. Des calages et des alignements particuliers ? 4.2.5. Le
  • pratique religieuse sur le site de Mez-Notariou Diffusion scientifique Présentation du projet Ouessant auprès de l'Université Fédérale du Sud-Russie à Rostov sur le Don 4. ETAT DES CONNAISSANCES ET STRATEGIE DE FOUILLE La problématique de fouille programmée conduit à étendre la fouille
  • l'existence de plusieurs horizons successif (A, B, C, D et E) sans qu'il soit encore possible de distinguer des faciès typo-chronologiques des différents mobilier. Fig.5 4.2. STRATEGIE DE FOUILLE ET TRAVAIL REALISE EN 2006 Fig.5 4.2.1. Les décapags En 2006, les décapages furent réalisés
  • stratigraphiques cumulatifs selon deux axes perpendiculaires. 4.2.4. Le travail réalisé Au terme de cette première campagne : - Les espaces décapés et les structures en creux ont été fouillés. - La fouille de l'Us.125 est largement amorcée, bien qu'elle demeure inachevée. 4.3. STRATEGIE DE
  • profondes de pierres de plus grande taille, localisées au nord-est, furent maintenues en place pour une éventuelle reprise des fouilles. 4.4. STRATEGIE DE FOUILLE ET TRAVAIL REALISE EN 2008 Fig.5 Compte tenu des résultats obtenus à la suite des décapages et des résultats obtenus lors de
RAP00880.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport intermédiaire de fouille programmée 1993-1995)
  • LA ZONE SEPTENTRIONALE DE L'HABITAT PROTOHISTORIQUE OUESSANT "Mez-Notariou" (29 155 002 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1993 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE Collaborations : S.D.A. Rennes : S.R.A. de
  • Bretagne 1993 %%0 LA ZONE SEPTENTRIONALE DE L'HABITAT PROTOHISTORIQUE OUESSANT "Mez-Notariou" (29 155 002 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1993 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN i CONSEIL GENERAL DU FINISTERE collaborations : S.D.A
  • ) rendent compte de l'avancement du chantier auprès du grand public. - Des conférences publiques sont données le 5 mai et le 18 août à Ouessant. 4. STRATEGIE, METHODE ET RESULTATS 4.1. Problématique et stratégie: - La stratégie de fouille en aires ouvertes, développée sur le site de
  • régulier de blocs de taille moyenne. Un arc de cercle de 100°, presque parfait, subsiste au sud-est, correspondant à un diamètre de 4 m. Il est possible qu'il s'intègre dans une figure moins régulière atteignant 5 m de diamètre. Une seule assise demeure en place. L'espace intérieur
  • . Subsistent des dalles perforées et des alignements de pierres cohérents. Ces derniers semblent correspondre à ceux découverts en 1991 lors de la fouille de l'Us.59. Ces alignements ne sont pas rigoureusement structurés. Il convient d'être prudent. Une orientation nord-ouest/sud-est et
RAP02500.pdf (OUESSANT (29). installations artisanales de l'âge du fer à mez-notariou. rapport intermédiaire 2009 de fp)
  • INSTALLATIONS ARTISANALES DE L'ÂGE DU FER A MEZ-NOTARIOU (OUESSANT -FINISTERE) 29 155 0022 AP RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE TRISANNUELLE ANNEE 2009 Sous la direction de Jean-Paul L E BIHAN CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE CONSEIL GENERAL DU
  • DUREE DU CHANTIER 3.4. LES RELATIONS PUBLIQUES 4. ETAT DES CONNAISSANCES E T STRATEGIE DE F O U I L L E 4.1. ETAT DES CONNAISSANCES 4.2. STRATEGIE DE FOUILLE ET TRAVAIL REALISE 4.2.1. Les décapages 4.2.2. L a fouille des espaces décapés 4.2.3. Le travail réalisé CHAPITRE 2 : L E S
  • - Exposition Ouessant au vent de l'Histoire, 20 ans de recherches Mez-Notariou , au Centre d'Interprétation des Phares et Balises archéologiques à 4. ETAT DES CONNAISSANCES E T STRATEGIE DE FOUILLE En 2009, la problématique de fouille programmée conduit à étendre la fouille du secteur 2
  • détruits, mais des tessons dataient du Premier âge du fer tandis que des fusaïoles et quelques indices de métallurgie du bronze présentaient des caractères ubiquistes (Premier fer ou Bronze moyen - final I). 4.2. STRATEGIE DE FOUILLE ET TRAVAIL REALISE 4.2.1. Les décapages Cl.l à 5
RAP01926.pdf (OUESSANT (29). vestiges antiques et de l'âge du bronze : rapport intermédiaire de fouille programmée)
  • VESTIGES ANTIQUES ET DE L'ÂGE DU BRONZE A OUESSANT "Mcz-Notariou (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT 1NTERMERDIA IRE DE FOUILLE PROGRAMMEE Année 2003 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE 'CENTRE DE RECHERCHE
  • de J.-F. Villard, J. Roussot-Larroque, Y. Le Bihan, B. Clavel, P. Méniel et J.-Y. Robic, Ph. Abollivier, CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne 2003 2 SOMMAIRE AVERTISSEMENT Ch.l
  • MOYENS HUMAINS ET SCIENTIFIQUES 3.2 LA DUREE DES CHANTIERS 3.3. LES RELATIONS PUBLIQUES 4. ETAT DES CONNAISSANCES ET STRATEGIES DE FOUILLE 4.1. LA ZONE NORD DU SECTEUR 5 4.2. LA ZONE SUD DU SECTEUR 5 CH. 2. LES VESTIGES DE L'ÂGE DU BRONZE MOYEN 1. LES TROUS DE POTEAUX DU BRONZE MOYEN
  • traitement des objets en fer et en bronze, réalisation des plans sur ordinateur à l'aide des clichés verticaux). 12 - Conférences grand public proposée à la Société d'Histoire Lorientaise 4. ETAT DES CONNAISSANCES ET STRATEGIES DE FOUILLE Fig.5, 6, 7 et 8 4.1. LA ZONE NORD DU SECTEUR 5
  • MERIDIONALE La fouille profonde de la zone méridionale livre une couche limoneuse plaquée contre le granité broyé : l'Us.164 (fig.30). Ici, les sols du Bronze ancien ont été détruits par les occupations ultérieures, en particulier à l'époque antique. De ces couches, ne subsistent que des
RAP00366.pdf (RENNES (35). 61-65 rue de Dinan. rapport de sondage)
  • d'occupation et ne subsistent à p a r t i r de -lm70 que les niveaux précoces, datables de l a première moitié du 1er siècle ap. SONDAGE D: Effectué dans l a parcelle AC. clôture sud. 1: S.D1 15, l e long du mur de Couche de terre brune, épaisse en moyenne de lm34 à lm52, l i v r a n t
  • subsiste que l a tranchée de fondation, constituée de blocs de schiste. I l semble qu'il s'agisse du même mur localisé dans l e sondage B 3: Niveau de destruction, peu épais, contenant des blocs de schiste et de l a tuile.Epaisseur moyenne de 0m20 S.D2 4: Couche de destruction
  • et contenant des pierres, tuiles et des débris de mortier de chaux ocre. Mur B: Coupé par l a tranchée. N'en subsiste que l a tranchée de fondation constituée de blocs de schiste mêlés de débris de mortier de chaux. 7: Sol situé entre les murs A et B constitué de " dalles" de
  • 726,66 F - N o u r r i t u r e des bénévoles ( 8 personnes x 35 f / j o u r e t p a r personne x 30 j o u r s ) . 8 400,00 F -Equipement matériel de f o u i l l e s 5 000,00 F - P r i s e s de vue, relevés graphiques 2 000,00 F TOTAL GENERAL A: 42 780,39 F B): Analyse des
  • a p p e , t i r a g e , . . ) du r a p p o r t . . . . 3 000,00 F TOTAL GENERAL B: TOTAL GENERAL A + B: Redevances pour f r a i s de g e s t i o n ( 5%) TOTAL GENERAL A + B ( a r r o n d i ) 34 380,39 F 77 160,78 F 3 858,03 F 81 018,00 F C) -Terrasements mécaniques, décapage
  • . . . . TOTAL GENERAL C: TOTAL GENERAL A + B + C: en cours de 1 944,00 F 2 000,00 F 41 944,00 F 122 962,00 F CONCLUSIONS GENERALES Mis à part les cours des parcelles 14 et 15, couvrant près de 700 m2, i l est probable que des vestiges archéologiques demeurent sous l e bâtiment en brique
  • n'est pas improbable que subsiste une architecture de terre et bois. Cependant aucun trou de poteau n'a été retrouvé. A l'est, ces premiers niveaux sont recouverts par un édifice dont ne subsiste que les tranchées de fondation des murs. Rien n'indique q u ' i l s'agisse i c i de l
  • occupation au Illè siècle. En conclusion, on peut noter q u ' i l subsiste sur près de 800 m2 des niveaux archéologiques dont une f o u i l l e s'impose. La stratigraphie relativement simple correspond d'une part à une occupation d'arrière-cour et d'autre part, en façade de l a rue de
RAP00566.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • - 13 1, 2 14 H 145 15 K446 18 Fig. 3 19 H80 Fig» 22 4 23 A92 ' 28 9 Fig. 5 Fig. 6 □ t h e r Work, 32 1985- 6 33 General Comment and Acknowl edgements 34 Re-f erences 35 P 1 a t. e s 1 - 1 0 f ollowing 35 The fifth and sixth seasons in a programme
  • , are still in use?» Concentrations of material in N tend to be on higher land (ail over 50m and 58,27» over 75m), reflecting the generally higher topography, and tend to be cl oser to streams (517. within 250m of a mapped stream) . Fewer sites are on flat land (14.37.) than is gênerai
  • arable land-use and smal 1 enclosures (çl_os) , with two buildings and ? walled yards inside its western edge - since démoli shed. The site of thèse buildings i s presumably now marked by a remembrement mound near the junction of the two road s. Excavation strategy was the same
RAP01451.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE OUESSANT "Mez-Notariou" (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1997 * Sous la direction de Jean-Paul LE BIÏIAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S.D.A. - MINISTERE DE LA CULTURE CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU
  • FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1997 - / ¿ S / LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE OUESSANT "Mez-Notariou (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1997 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE collaborations
  • archéologique du plus haut intérêt. 1.2. LA STRATEGIE DE FOUILLE La fouille porte sur une superficie de 150 m 2 . Les structures évoquées précédemment sont particulièrement nombreuses, imbriquées et parfois difficiles à distinguer les unes des autres. Leur organisation topographique est
  • troisième catégorie de vestiges, indépendante des deux autres. Ce sont-là les suggestions possibles. Le programme en cours doit permettre de répondre aussi clairement que possible au problème ainsi posé. 1.2. LA STRATEGIE DE FOUILLE La stratégie de fouille a été définie en concertation
RAP00282.pdf (VANNES (56). rue Alexandre le Pontois. rapport de sauvetage urgent.)
  • surmonte les mâchicoulis, sert de point B. Ces deux points sont portés sur le plan 1. 1- Etude du parement du mur. La présence d'éléments romains, subsistant dans le rempart médiéval est mise en évidence. On observe en effet : - des petits moellons cubiques, en granité, de huit
  • Plan II. Détail des vestiges romains de la partie Sud. PLAN I. PLAN GENERAL DU SECTEUR ETUDIE. Jusqu'à une hauteur de sept mètres au dessus des fondations, on note dans la partie Sud ,. la présence de vestiges romains dans le mur médiéval (petits moellons et assises de briques
RAP02212.pdf ((29). les installations hydrauliques de l'abbaye cistercienne du Relec. rapport de prospection thématique)
  • . CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL 1 .3.1. CLIMAT 1 .3.2. VEGETATION 1 .4. CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE DU TERRITOIRE D'ETUDE. 1 .5. L'ABBAYE CISTERCIENNE DU RELEC 1.5.1. CONTEXTE HISTORIQUE 1.5.2. UN FORGE HYDRAULIQUE AU RELEC ? 2. STRATEGIE ET METHODES MISES EN OEUVRE 2. 1. STRATEGIE DE LA
  • moulin de fer » reprend, sans 26 plus de précision, dans son corpus des quelques exemples subsistants de forge cistercienne en Europe, l'exemple du Relec (GILLE 1960). En 1983, reprenant l'inventaire d'Aubert des bâtiments industriels des moines blancs, M. Kuhn-Régnier réalisa
  • ce jour, ouverte. 2. STRATEGIE ET METHODES MISES EN OEUVRE 2.1. STRATEGIE DE LA PROSPECTION PEDESTRE THEMATIQUE Au commencement, après avoir pris connaissance des opérations archéologiques antérieures, les objectifs des premières opérations de terrain étaient la
RAP02210.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). les carrières néolithiques de croas dom herry. dfs de fouille préventive)
  • granité à biotite porphiroïde (en rose sur la carte). 1.3 STRATEGIE ET METHODES MISES EN OEUVRE La prescription de fouille archéologique préventive portait sur une surface d'environ 6000 m2 à l'emplacement du futur supermarché et d'une voie d'accès. Elle prévoyait également la clôture
  • directement sous la couche de labour. Là encore le contraste était bien net entre le substrat de schiste et son comblement superficiel (US.01). Photo 7 : Vue générale de la carrière 2 - Vue depuis l'est (E. Nicolas, INPAP). La av. J.-C.3 Le volume subsistant après ces dépôts a été en
RAP03817 (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019)
  • QUATRIEME PARTIE : BILAN PROVISOIRE ........................................................... 146 1. CE QUI EST FAIT ET CE QUI RESTE A FAIRE ........................................................................ 146 2. STRATEGIE DE PUBLICATION
RAP03327_1.pdf (PLENEE-JUGON (22). Les Touches, projet RD 59. Rapport de fouille)