Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2982 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01249.pdf (QUIMPER (29). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire)
  • , 1894 : Temples romains dans le Finistère, B.S.A.F. HERON DE VILLEFOSSE, 1892 : Bulletin des Antiquaires de France, p. 83. HENRIOT J., 1948 : Locmaria, berceau de Quimper, dans A travers les départements meurtris, le Finistère, Paris, éd. La France, p. 27. Histoire de la Bretagne et
  • nombre des sites attestés est envisageable après étude de la documentation existante. Les vestiges d'époque gallo-romaine, depuis 1950, et gauloise depuis 1980, avec les découvertes des hameaux du Braden, ont fait l'objet de fouilles importantes. Une problématique de recherche, fondée
  • encore connu en 1980, dix sites différents apparaissent actuellement: deux d'entre eux livrent du mobilier néolithique - bronze ancien, trois reçoivent un habitat du second Age du Fer, sept présentent des structures rurales gallo-romaines et un des vestiges médiévaux. En revanche
  • cette commune a fait l'objet d'une étude et d'une protection exceptionnelles : - Sur le plan scientifique 4 - Sur le plan de l'aménagement urbain Il s'agit donc d'une ville qui dispose d'archives remarquables sur son histoire ancienne. 1.1.2. Les problèmes Ces atouts sont
  • manière satisfaisante. Par ailleurs, une plaquette réalisée par l'archéologue municipal et financée par la Ville de Quimper et le Ministère de la Culture permet de faire le point sur ces questions {"Aux origines de Quimper, archéologie et histoire", 1986). Enfin, une "Histoire de
  • . - Organiser rationnellement le fonctionnement du Service archéologique municipal et le doter d'un outil de gestion informatisé du patrimoine archéologique de la commune. - Doter la Ville de Quimper d'un fonds d'archives concernant son histoire ancienne. 1.2.2 Les utilisations de la carte
  • nécropole gallo-romaine de Creac'h-Gwen avec des divisions de terrains, des changements de propiétaires ou de raison sociale d'établissements, des extensions de propriété, nous contraignent à mener des enquêtes approfondies pour le repérage exact des vestiges signales et à répartir de
  • manière cohérente les divers lieux de site. D'autre part les mentions et références de fouilles peuvent être très imprécises. Nous pouvons reprendre l'exemple de la nécropole gallo-romaine. Bon nombre de découvertes d'urnes ne sont pas localisées. En outre, les plans des fouilles du
  • , Retaux-Bray. CAMBRY J., 1836 : Voyage dans le Finistère, Brest, rééd. 1993, p. 322-342, 360-361, 425-426, 439, 442. DELUMEAU J. (Sous la direction de), 1969 : Histoire de la Bretagne, Toulouse, Privât, p. 95, 98, 114, 121, 148-149, 158, 224, 230, 237, 259, 294. DELUMEAU J. (Sous la
  • : Aux origines de l'évêché de Cornouaille, Le pays de Quimper et son évolution dans le temps, Le Pays de Quimper, n° 1, Juillet 1992, p. 3-7. DOM LOBINEAU, 1707 : Histoire de Bretagne, Paris, 2 vol., T. 1, p. 2, 13, 103, 335336, 346, 359, 377, 406, 437, 500, 572, 597, 650
  • Colin, 250 p. HELIAS P.J., 1980 : Quimper en Cornouaille, Châteaulin, éd. Jos Le Doaré. HENRIOT J. 1948 : Locmaria, berceau de Quimper, A travers les départements meurtris, Le Finistère, Paris, éd. La France, p. 27. KERHERVE J., 1994 : Histoire de Quimper, éd. Privât, Société
  • archéologique du Finistère, Toulmouse, 384 p. LA BORDERIE A. (Le Moyne De), 1896 : Histoire de Bretagne, T. 1, Rennes, J. Plihon et L. Hommay, rééd. J. Floc'h, Mayenne, 1972, p. 15, 26, 67, 102-112, 122, 150, 156, 165, 176, 222, 263, 309-314, 320, 324, 379n, 439, 498. LA BORDERIE A. (Le
  • Moyne De), 1898 : Histoire de Bretagne, T. 2, Rennes, J. Plihon et L. Hervé, Paris, A. Picard, rééd. J. Floc'h, Mayenne, 1972, p. 272, 490. LA BORDERIE A. (Le Moyne De), 1899 : Histoire de Bretagne, T. 3, Rennes, J. Plihon et L. Hervé, Paris, A. Picard, rééd. J. Floc'h, Mayenne, 1972
  • , p. 28-30, 34, 46, 77-80, 107-108, 141-142, 148-150, 165, 171, 196n, 221, 364-365, 426-428, 441, 480, 497, 534, 540, 561, 591n. LA BORDERIE A. (Le Moyne De), POCQUET B., 1906 : Histoire de Bretagne, T. 4, Rennes, J. Plihon et L. Hommay, rééd. J. Floc'h, Mayenne, 1972, p. 6, 8, 28
  • , éd. S.A.E.P. Colmar-Ingersheim. LE GUENNEC L., 1984 : Le Finistère monumental, t III. Histoire de Quimper Corentin et son canton, Quimper, Les Amis de Louis Le Guennec. 653 p LE SEAC'H, 1948 : Communication, B.S.A.F., T. LXXIV, p. VIII, XVIII. MARINOS A., BARON Y., 1989 : Le
  • A travers les départements meurtris, le Finistère, Paris, éd. La France, p. 23-25. Quimper, ville d'art, 1972 : Quimper, éd. Association des Amis du vieux Quimper. PELLETIER Y. (dir), 1990 : Histoire générale de la Bretagne et des Bretons, Paris, éd. G.-V. Labat, 2 vol. POCQUET B., 1913
  • : Histoire de Bretagne, T. 5, Rennes, J. Plihon et L. Hommay, rééd! J. Floc'h, Mayenne, 1972, p. 28-29, 71n, 126-127, 175n, 180, 200n, 222, 229, 235-238, 3 250-258, 260-264, 269, 273, 285, 295, 299-302, 305-315, 321, 356, 361, 367n, 373, 405406, 431, 494-496, 500-504, 513-515, 521-522
  • , 562, 585-592, 596, 622-624, 625n. POCQUET B., 1914 : Histoire de Bretagne, T. 6, Rennes, J. Plihon et L. Hommay, rééd. J. Floc'h, Mayenne, 1972, p. 50-51, 56, 72, 84, 187, 193, 217, 221, 237, 254n, 296, 320, 347, 379, 383. SANNIER J., 1928 : Quimper, ville d'art célèbre, dans La
  • des Côtes du Nord. R.A.C. : Revue Archéologique du Centre. R.A.O. : Revue Archéologique de l'Ouest. l OUVRAGRES ET ARTICLES ABGRALL J.M., 1889 : Défrichements dans le poste gallo-romain du Bourlibou, B.S.A.F., T. XVI, p. LIV, LV. ABGRALL J.M., 1891 : Voie romaine de Quimper à
  • Tronoën, B.S.A.F., T. XVIII,, p. 224-225. ABGRALL J.M., 1896 : Découverte de vases romains au Champ de Manoeuvres, B.S.A.F., T. XXIII, p. 110-111. ABGRALL J.M., 1905 ou 1906 : Etude de la voie romaine et du chemin du pèlerinage des sept saints entre Quimper et Vannes, B.A.A.B. ABGRALL
RAP00938.pdf (les villes antiques dans l'ouest de la Gaule. rapport de projet collectif de recherches.)
  • , MARE E., NAVEAU J., PINCEMIN J.P. et RIOUFREYT J., 1986 La voie de Corseul au Mans et l'origine de Laval, La Mayenne, Archéologie, Histoire, n° 9, p.3-52. EVEILLARD J.Y., 1991 - Le réseau des voies romaines en Haute-Bretagne, Revue Archéologique de l'Ouest, supplément n° 4, p.19-25
  • Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 3, 1981, p. 99-146. AUBIN G., 1984a : Corpus des trésors monétaires antiques de la France, t. 3 : Pays de la Loire, Paris : Société française de Numismatique, 1984. BARBE H., 1865a : Jublains (Mayenne). Notes sur ses antiquités, époque gallo-romaine
  • site de Jublains (Mayenne), La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 9, 1986, p. 101-107 (rééd. dans Bulletin de liaison des "Amis de Jublains", n°44, janv.-fév. 1987, p. 9-16. DIEHL R., 1984a : Jublains - Noiodunum (Mayenne), cité gallo-romaine, publ. avec notes par V. Brouquier et R
  • . (1987), p. 87-92. NAVEAU J., 1986a : Jublains ou l'échec d'une ville, Dossiers Histoire et Archéologie, n° 106, juin 1986, p. 30-33. NAVEAU J., 1988a : La ville gallo-romaine de Jublains (Mayenne), D.E.A., Université de Rennes II (Haute-Bretagne), sous la dir. de L. Pape, 1988, 507 p
  • . Préhistoire et Histoire, 1987-1988} fasc. 2, p. 139-184 (p. 162-166 : "Jublains (Noiodunum)"). BERTIN D., 1974 : Les temples carrés celto-romains de la Gaule et de la Germanie romaines, thèse de troisième cycle, 3 vol. dactyl., Paris, 1974 (Inventaire 1, n° 105). 20 BOISSEL R., LAVOQUER
  • ., 1989 : Jublains, Dossiers Histoire et Archéologie, n° 134, janv. 1989, Les théâtres de la Gaule romaine, p. 82-83. DUMASY-MATHIEU F., 1993 : Les théâtres de type gallo-romain, La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 16, 1993, p. 349-350 (c.r. séance du 14-03-1992). GRENIER A., 1958
  • - Noiodunum (Mayenne), cité gallo-romaine, publ. avec notes par V. Brouquier et R. Rebuffat, La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 6, 1984, p. 9-56. GRENIER A., 1931 : Manuel d'archéologie gallo-romaine, t. 1, Généralités et travaux militaires, Paris : Picard, 1931 (p. 454-463). LE BOHEC
  • fortifié de Jublains après la campagne de 1978, La Mayenne .■Archéologie, Histoire, n°3, 1981, p. 19-26. REBUFFAT R., 1984 : Jublains 1976, 1977, 1978, Cahiers du Groupe de Recherches sur l'Armée romaine et les Provinces, t. 3, 1984, p. 9-50 (catalogue du matériel avec la collaboration
  • de Jublains (19761978), Cahiers du Groupe de Recherches sur l'Armée romaine et les Provinces, t. 3, 1984, p. 51-58. 7° -AQUEDUC BAUCHET J.-P., NAVEAU J., L'aqueduc de Jublains (Mayenne), La Mayenne : Archéologie. Histoire, supplément n° 1, Les thermes romains d'Entrammes, 1991, p
  • paysage antique, La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 9, 1986, p. 53-99 (voies). JOULIA J.-C, 1984 : Un chapiteau corinthisant à Figures en buste de Jublains, Cahiers du Groupe de Recherches sur l'Armée romaine et les Provinces, t. 3, 1984, p. 67-74. LAMBERT F., 1865 : Recherches de
  • Pascal VIPAR LE PHENOMENE DE L 'ECHEC URBAIN DANS L 'OUEST DE LA GA ULE : Le cas de trois chefs-lieux de Cités (Corseul, Jublains, Vieux) et d'une agglomération secondaire (Rezé). Villes nées de l'organisation de la Gaule par et pour l'administration romaine, Corseul (Fanum Martis
  • Antiquaire de France, T. VIII, p.82-96. BIZEUL, 1844 - Aperçu général sur les voies romaines. Bulletin archéologique de l'association bretonne, (congrès de Rennes), p. 3 -8. BIZEUL, 1851 - La voie romaine de Carhaix à Corseul. Bulletin archéologique de l'association bretonne, (l ere série
  • ) III, p.3-67. BIZEUL, 1853 - Alet et les Coriosolites, Rennes, 42 pages. BIZEUL, 1858 - Des Curiosolites, de l'importance de Corseult aux temps de la domination romaine, des diverses antiquités de la même époque trouvées à Corseult, des voies qui en sortent. Dinan, 212 pages
  • -romaines découvertes à Corseul et Plémy, Annales de Bretagne, fascicule 1, p.215-228. CHICHE B., 1972 - Corseul, capitale des Coriosolites, Archéologia, n° 47, p.59-67. CHICHE B., 1973 - Corseul d'après les fouilles récentes, Mémoire de Maîtrise d'Histoire, Université de hauteBretagne
  • J.B., 1965 - Monnaies coriosolites et autres monnaies gauloises (conférence tenue devant la Société Archéologique de Corseul la Romaine en 1964), Annales de Bretagne, tome LXXII, p. 209-222. CHARIL des MAZURES A.D., 1880 - La voie romaine d'Avranches à Corseul, Bulletin de la
  • . EVEN J.C., 1991 - Maxen Wledig, Magnus démens Maximus Augustus, l'empereur romain issu de Bretagne. Son expédition en Gaule et sa prise du pouvoir, Lannion, 1 12 pages. FICHET de CLAIRFONTAINE F., BATT M. et BARDEL J.P., 1985 - Corseul, capitale des Coriosolites, Archéologia, n° 206
  • du Haut-Bécherel, en Corseul (1868-1869), Bulletin de la société d'émulation des Côtes du Nord, VIII, p.2-18. FORMER E., 1891 - Inscriptions gallo-romaines dans les départements d'Ille-et-Vilaine et des Côtes du Nord, Bulletin de la Société d'émulation des Côtes du Nord, p. 170
  • ), Archéologie en Bretagne, n°12, p. 19-23. GALLIOU P., 1977 - Fibules armoricaines IV (Corseul), Archéologie en Bretagne, n° 16, p. 15-26. 15 GALLIOU P., 1979 - Deux pendants d'époque romaine mis au jour en Armorique (Corseul), Archéologie en Bretagne, p.7-8. GALLIOU P., 1979 - Pelves en
  • céramique commune importés en Armorique (Tressaint, Corseul), Archéologie en Bretagne, n° 24, p. 11-18. GALLIOU P., 1980 - Notes de céramologie III (Saint-Ganton, Langon, Corseul), Archéologie en Bretagne, n° 25, p. 15-24. GALLIOU P., 1983 - L'armorique romaine, Ls bibliophiles de
  • A.L., 1909 - Inventaire des découvertes archéologiques des Côtes du Nord, Bulletin de la Société d'émulation des Côtes du Nord, p. 1-86. HAIZE J., 1901 - La station romaine de l'Arguenon : la voie Corseul-Trégon; les vestiges de Quatrevaux. Annales de la société historique et
RAP01538.pdf (QUIMPER (29). les pentes du Mont-Frugy. rapport de diagnostic)
  • BIBLIOGRAPHIQUES DIZQT (Lt), 1896 : Rapport de M. le Lieutenant Dizot, B.S.A.F.. 1896, 235-240. P. GALLIQU, 1983 : L'armorique romaine, Brasparts, 1983. J.-P. LE BIHAN, 1986: Aux origines de Ouimver : histoire et archéologie J.-P. LE BIHAN, 1990 : Quimper, Parc-ar-Groas, Chronique
  • d'archéologie antique et médiévale, B.S.A.F., 1990. J.-P. LE BIHAN, 1994 : La période gallo-romaine dans "Histoire de édit. Privât. Quimper", J.-P. LE BIHAN 1995 : Les fouilles du sanctuaire eaulois et eallo-romain de Parcar-Groas à Quimper, D.F.S. R.-F. LE MEN, 1876 : Un poste gallo
  • la chronologie : - sur la nature des vestiges immobiliers : - sur la nature des vestiges mobiliers : S g co § : Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Recherche de vestiges gaulois et gallo-romains dans la
  • bâtiments qui furent découverts et sommairement décrits. Ils font fortement songer à des murs de fana gallo-romains, qu'ils soient octogonaux ou carrés. A une centaine de mètres vers le nord-est, c'est un site archéologique important qui fut mis au jour en 1864 : les vestiges de Parc-ar
  • -Groas. Ce site fouillé par R.-F. Le Men au XIXe siècle a été interprété par cet auteur comme un poste fortifié gallo-romain (Le Men, 1876). Les archéologues de la seconde moitié du XXe siècle ont révisé ce jugement en interprétant le site comme une villa romaine ceinte d'un mur de
  • par le projet actuel, ont mis en évidence des vestiges d'époque gauloise et gallo-romaine. Les fossés chargés de véritables dépôts rituels et leurs réaménagements successifs ont permis de suggérer une nouvelle explication. Ce site serait un sanctuaire du second âge du Fer perdurant
  • durant l'Antiquité (Le Bihan, 1990). En outre, la voie romaine quittant Quimper en direction de Carhaix et de Vaniies quitte les basses pentes de Locmaria et gravit le plateau en direction de l'est. Son itinéraire précis est perdu mais il ne peut être très éloigné des parcelles
  • concernées par le présent diagnostic.. Au-delà, sur le site de La Tourelle des vestiges gaulois et gallo-romains ont été découverts au XIXe siècle : souterrain de la Tène ancienne et dépôt de statuettes votives en terre blanche d'époque romaine (R.-F. Le Men). Il faut encore compter avec
  • des fossés gaulois et gallo-romains mis au jour par ailleurs sur le sommet du plateau du Frugy. L'intérêt de fouilles menées sur les terrains concernés apparaît donc aisément. Il s'agit de vérifier si des vestiges s'y trouvent et de compléter ainsi la carte de l'agglomération de
  • l'historien de la géographie antique de Locmaria de savoir que l'espace concerné par l'opération de diagnostic n'était pas urbanisé. C'est grâce à de telles observations que nous cernerons l'allure réelle de la ville gallo-romaine de Locmaria. 4.2. CONCLUSIONS TECHNIQUES L'étude
  • -romain sur le Mont-Frugy . B.S.A.F. 1876. R.-F. LE MEN : Subterranean chambers at La Tourelle near Quimper, Archives départementales. L. PAPE, 1975 : T.a cité des Qsismes à l'époque mllo-romaine, Thèse de doctorat.
RAP03082.pdf (QUIMPER (29). 5, rue de la Villemarqué. Rapport de diagnostic archéologique sur la parcelle CD.76 (résultats négatifs))
  • . (Lt), 1896 : GALLIOU, 1983 J.-P. LE et BIBLIOGRAPHIQUES Rapport de M. le Lieutenant Dizot, B.S.A.F.. 1896, 235-240. : L'armorique romaine, Brasparts, 1983. BIHAN, 1986: Aux origines de Ouimper J.-P. LE BIHAN, 1990 médiévale, B.S.A.F., 1990. J.-P. LE histoire et
  • archéologie Quimper, Parc-ar-Groas, Chronique d'archéologie antique : BIHAN, 1994 ; : La période gallo-romaine dans "Histoire de Ouimper édit. Privât. J.P. LE BIHAN 1994 : Sondage archéologique, 3 rue Treden de Le7.erec à Ouimper, Rennes, S.R.A Bretagne, 1994. J.-P. ar-Groas à
  • nord-ouest, à gallo-romains, qu'ils soient octogonaux A mis une centaine de mètres vers ou carrés. l'ouest, c'est un site archéologique important qui fut 1864 : les vestiges de Parc-ar-Groas. Ce site fouillé par R.-F. Le Men au interprété par cet auteur comme un poste
  • fortifié gallo-romain (Le Men, 1876). Les archéologues de la seconde moitié du XXe siècle ont révisé ce jugement en interprétant le site comme une villa romaine ceinte d'un mur de clôture et incluant un petit fanum dans son espace enclos (L. Pape, 1975, P. Galliou, 1983, J.-P. Le Bihan
  • , 1986). Les fouilles que nous avons menées en 1990 et en 1994 sur les parcelles voisines, situées en visà-vis de l'autre côté de la rue de Tourelle par rapport à celles touchées par le projet actuel, ont mis en évidence des vestiges d'époque gauloise et gallo-romaine. Les fossés
  • chargés de véritables dépôts rituels et leurs réaménagements successifs ont permis de suggérer une nouvelle explication. Ce site serait un sanctuaire du second âge du Fer perdurant durant l'Antiquité (Le Bihan, 1990). au jour en XIXe siècle a été la voie romaine quittant Quimper
  • vestiges gaulois et gallo-romains ont été : souterrain de la Tène ancienne et dépôt de statuettes votives en terre blanche d'époque romaine (R.-F. Le Men). Il faut encore compter avec des fossés gaulois et gallo-romains mis au jour par ailleurs sur le sommet du plateau du Frugy. Au-delà
  • , découverts au sur XIXe siècle Le sommet du et gallo-romains : plateau a également livré de nombreuses traces de parcellaires gaulois Rue Treden de Lezerec et avenue Y. Thépot (Braden X). L'intérêt de fouilles menées sur les s'agit de vérifier si des vestiges s'y
  • toutefois l'espace concerné par l'opération de diagnostic n'était pas urbanisé. C'est grâce à de telles observations que nous cernerons l'allure réelle de la ville gallo-romaine de Locmaria et des installation périurbaines. très 4.2. CONCLUSIONS TECHNIQUES L'étude archéologique menée
  • LE BIHAN 1995 : Les fouilles du sanctuaire gaulois et gallo-romain de Parc- Ouimper. D.F.S. R.-F. LE R.-F. MEN, 1876 LE MEN départementales. : : Un poste gallo-romain sur le Mont-Frugy Subterranean chambers at La Tourelle near . B.S.A.F. 1876. Ouimper. Archives L
  • . PAPE, 1975 : La cité des Osismes à l'époque gallo-romaine. Thèse de doctorat. -
RAP02030.pdf (PLOUHINEC (56). villa maritime gallo-romaine de Mané-Véchen. rapport intermédiaire 2004 de fp3 (2004-2006))
  • PLOUHINEC (56). villa maritime gallo-romaine de Mané-Véchen. rapport intermédiaire 2004 de fp3 (2004-2006)
  • 1 1 MM. ïiïô COURRIER ARRIVEE PLOUHINEC (MORBIHAN) - MANE-VECHEN VILLA MARITIME GALLO-ROMAINE FOUILLE PROGRAMMEE PLURI-ANNUELLE 2004-2006 RAPPORT INTERMEDIAIRE 2004 PRESENTE PAR ALAIN PROVOST MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DRAC BRETAGNE - SERVICE REGIONAL DE
  • L'ARCHEOLOGIE REGION DE BRETAGNE DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE PLOUHINEC Plouhinec (Morbihan) - Mané-Véchen Villa gallo-romaine Fouille programmée pluri-annuelle 2004-2006 Rapport intermédiaire 2004 Site n° 56 169 001 Autorisation n° 2004/104 Programme 020 : Espace rural, peuplement
  • Centre d'Etudes des Peintures Murales Romaines (Soissons). M. André, professeur d'Histoire retraité, directeur des fouilles de Mané-Véchen de 1970 à 1978. Opération réalisée avec le concours de l'état (Ministère de la Culture et de la Communication), de la région Bretagne, du
  • département du Morbihan et de la commune de Plouhinec, dans le cadre du Contrat de plan Etat/Région. Remerciements particuliers aux stagiaires et fouilleurs bénévoles Abolivier Juliette, Histoire de l'Art et Archéologie (Rennes) Aillot Audrey, Histoire de l'Art et Archéologie (Poitiers
  • ) Ajas Aurélie, Lycéenne (Bordeaux) Anctil Julie, Histoire de l'Art et Archéologie (Paris) Auric Alexandra, Archéologie (Lyon) Bachelier Adeline, Histoire (Poitiers) Barca Marion, Histoire de l'Art et Archéologie (Paris) Battais Rozenn, Archéologie (Rennes) Billaud Cécilia, Stagiaire
  • CEPMR (Soissons) Blain Sophie, Archéologie et Sciences appliquées (Rennes) Bourhis Erwann, Archéologie (Rennes) Briand Gaëlle, Histoire et Archéologie (Lorient) Bûcheron Carine, Histoire (Lyon) Caramaro-Délétang Marjolaine, Archéologie (Paris) Challet Maud, Histoire de l'Art et
  • Archéologie (Paris) Collette Céline, Archéologie (Rennes) Colpaert Sarah, Histoire (Lille) Coquin Lydie, Histoire de l'Art et Archéologie (Paris) Corre Edith, Cérapar (Rennes) Corre André, Cérapar (Rennes) Diemer Vincent, Archéologie (Strasbourg) Doucet Odile, Inspecteur des impôts (Saint
  • -Brieuc) Driard Cyril, Archéologie (Tours) Donat Xavier, Histoire (Avignon) Duclos Emilie, Archéologie (Paris) Eschenbrenner Gersande, Histoire et Histoire de l'Art (Lyon) Franchin Marie, Histoire (Brest) Freitas Alexandra, Archéologie (Rennes) Gilles Maximilien, Anglais (Lorient
  • ) Guégan Johann, Stage découverte milieu professionnel (Betton) Hardot Stéphane, Gendarme (Marmande) Hautbois Marie-Christine, Cérapar (Rennes) Hébert Stéphanie, Histoire (Bordeaux) Honoré Sébastien, Histoire de l'Art et Archéologie (Nantes) Houzé Christian, Cérapar (Rennes) Jaïn Benoît
  • , Professeur (Douarnenez) Janic Kasia, Traductrice (Pologne) Klein Nathalie, Archéologie (Paris) Laigle Emma (Rennes) Landry Christophe, Archéologie (Lyon) Laou-Hap Thomas, Ecole du Louvre (Paris) Leclerc Hélène, Archéologie (Paris) Lefèvre Aude, Histoire (Rennes) Leforestier Solenn
  • , Archéologie (Paris) Leguen Denis, Histoire (Rennes) Lemée Marion, Histoire (Rennes) Lemoigne lucie, Stagiaire CEPMR (Soissons) Leroy Benjamin, Archéologie (Paris) Lesouef Maryse, Professeur (Le Havre) Louis Nathalie, Guide musée (Poitiers) Loysance Elisabeth (Rennes) Lunven Anne
  • , Archéologie (Rennes) Luzet Coraline, Histoire et archéologie (Tours) Macé Jean, Histoire (Rennes) Magny Bernadette, Cérapar (Rennes) Mahé Alexandre, Histoire (Nantes) Mahoudeau Clément, Histoire (Aix-en-Provence) Malécha Nicolas, Stagiaire CEPMR (Soissons) Marlier Vanessa, Archéologie
  • (Bordeaux) Maroote Aude, Archéologie (Bordeaux) Martin Sophie, Histoire de l'Art et Archéologie (Paris) Maury Agathe, Archéologie (Paris) Ménard Isabelle, Animatrice socio-culturelle (Brest) Monléon Richard, Magistrat (Lyon) Morin André, Cérapar (Rennes) Morvan-Bachet Gaëlle, Histoire de
  • l'Art et Archéologie (Paris) Ollivier Cécilia, Histoire et Archéolohgie (Paris) Paquet Céline, Histoire de l'Art et Archéologie (Paris) Parot Sabrina, Histoire de l'Art et Archéologie (Paris) Péchereau Marianne, Documentaliste (Poitiers) Peltier Florent, Histoire (Nantes) Piette Anne
  • -Marie, Histoire (Lorient) Rio Pierre, Histoire (Lorient) Rion-Pommier Karine, Lettres modernes (Lyon) Rioual David, Professeur (Marseille) Risch Michèle, Archéologie (Luxembourg) Roberts Mickaël, Professeur (Pays de Galles) Romano Pascal, Cérapar (Rennes) Roux Agnès, Professeur des
  • écoles (Clisson) Roux Olivier, Archéologie (Rennes) Sachau Géraldine, Archéologie (Paris) Séguin Lisa, Archéologie (Paris) Signoret Audrey, Histoire (Avignon) Surgent Marianne, Histoire et Archéologie (Tours) Tessier Anne-Jérémie, Archéologie (Rennes) Thépault Hervé, Céram (Vannes
  • ) Thomas Magali, Patrimoine (Lorient) Vassoille Rozenn, Histoire (Rennes) Vince Odile, Histoire (Lorient) Vincent Vaïana, Histoire de l'Art et Archéologie (Paris) Voilin Laure-Amandine, Histoire (Grenoble) Wolff Thierry, Professeur (Plaisir) Introduction Sur un modeste promontoire
  • ), débouchera sur la conservation et la mise en valeur du site dans un double but pédagogique et touristique. La thématique de la villa littorale est terre vierge en Armorique romaine. Les quelques fouilles ou sondages réalisés sur la villa du Lodo en Arradon, sur celle d'Er Haude en Le Hézo
  • contexte que s'inscrit l'étude de la villa de Mané-Véchen, au moment où se met en place le projet de thème de recherche interrégional de l'UMR 6566 « Emergence et développement des cités gallo-romaines dans l'ouest de la France » dont l'un des sous-thèmes est intitulé « Modalités
  • d'occupation et d'exploitation du littoral à l'époque gallo-romaine », et au moment où commence un autre programme de recherche exhaustif sur une autre villa, celle du Quiou dans les Côtes-d'Armor, cette fois en contexte rural. 1 1. Rappel des travaux et principaux résultats du premier
RAP01283.pdf (VANNES (56). rue de l'Étang. rapport de fouille préventive)
  • FOUILLES, IL A SEMBLE UTILE DE SOULIGNER L'APPORT DE CETTE RECHERCHE A LA CONNAISSANCE DE NOTRE HISTOIRE DE VANNES. La vignette qui illustre la couverture est extraite d'une carte de l'époque romaine, dite "table de Peutinger", et représente VANNES (alors Darioritum) sur un axe routier
  • , en bord de mer Petite histoire d'une petite rue : la rue de l'Etang (1) La rue de l'Etang, autrefois dénommée rue Gillard, est une des plus anciennes rues des faubourgs de VANNES. Sortie obligée vers l'Est, elle reliait le quartier de Saint-Patern/Sainte-Catherine à la chaussée
  • direction de) : Histoire de VANNES et sa région (1988) LES INTERVENANTS La campagne de fouilles 1989, rue de l'Etang, a pu avoir lieu grâce à la collaboration de la Municipalité de VANNES, de l'Etat, et du C.E.R.A.M. (Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan). La
  • Boismoreau/Saint-Patern. Cette colline fut, du 1er au 3ème siècle de notre ère, le coeur de la ville romaine de VANNES-DARIORITVM, qui à partir de la fin du 3ème siècle, se replia partiellement sur la colline du Mené, à labri de ses remparts. Le quartier de Boismoreau/Saint-Patern
  • politique et religieux du chef-lieu de la cité. La présence de cette parure monumentale imposait la poursuite de la fouille. LES RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1989 I. Une basilique La campagne de 1989 a permis de mettre au jour le plus vaste monument romain découvert à VANNES. Ce grand
  • édifice de 55 m sur 27 m avec des murs larges de 1,50 m, semble, d'après son plan, avoir été une basilique romaine. La basilique dans le monde romain était le lieu affecté à l'administration de la justice, et celui où l'on traitait les affaires judiciaires d'un caractère civil et
  • une inscription l'existence d'une basilique à RENNES : c'est la basilique du temple de Mars Mullon dont on ignore l'emplacement. A NANTES, une dédicace à l'empereur TRAJAN laisse supposer la présence d'un grand édifice public. La basilique romaine de VANNES serait donc la première
  • fouillée en Armorique. Edifiée probablement à la fin du 1er siècle après J.C. sous les règnes de DOMITIEN et de NERVA (*), elle fut en service pendant le 2ème siècle. Siècle des Antonins, "âge d'or" de la période romaine, c'est le siècle de la "paix romaine", qui voit l'essor des villes
  • du Moyen-Age Enfin, dans les jardins des maisons de la rue de l'Etang, la fouille des nombreuses fosses, puits, caves, du 15ème au 20ème siècles, qui ont perturbé ou détruit des niveaux romains, nous apportent de précieux renseignements : les monnaies découvertes dans ces fosses
RAP00559.pdf (la région du haut-ellé (56). rapport de prospection inventaire)
  • céramique sigillée sur un site dit "Camp gallo-romain". Un autre site (autre décl aration)a été identifié à environ 200 mètres de celui-ci . Centre Régional d'Archéologie Sté Archéologie Histoire 5^.^62- du Pays de Lorient Département SKOLUHELARVRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE
  • . Quatre orthostats sont encore visibles. La dalle de couverture, affaissée, montre une vingtaine de cupules. A livré quelques tessons de poterie romaine. Section PI, parcelle 119. Biblio (l) - BOTQUENVEN Stèle hémisphérique gauloise. Quelques cupules. Provient d'un talus en bordure
  • ont atteint une cavité dans le sol qui pourrait être un souterrain de l'Age du Fer. Biblio (l) ^ - KERHAS Site gallo-romain. Mobilier ramassé en surface : tegulae, briques, poteries communes dont un fragment de panse d'amphore, céramique sigillée ( Drag 37 et Drag 38 )» le tout
  • être faite dans de bonnes conditions, l'épaisseur du taillis d'épineux rendant difficile la progression a pied. 5 COMMUNE DU FAOUET - COSQUERIC Stèle tronconique avec une gorge à son sommet. Trouvée " près d'une voie romaine n . Position actuelle : section C2, parcelle 558
  • Grand tertre ovalaire de 50 x 6 x lm orienté NS, situé sur le flanc nord de la colline de Quenepozen, dans un chemin désaffecté. Section II, en bordure des parcelles 70 et 29. - BOIS DE Biblio (l). LOCHRIST Etablissement gallo-romain identifié par la présence de nombreuses
  • tegulae apparues à la suite du déracimement d'un épicéa qui avait pris racine sur un tertre ovalaire de 14 x 10 x lm inclus dans une enceinte rectangulaire de 60 x 46m. Section R4, parcelle 438. Biblio (l). - LA VILLENEUVE Etablissement gallo-romain identifié par la mise au jour
  • gauloises à Priziac, au Faou'ét, à Lanvénégen, Langonnet, Guiscriff. — Période gallo-romaine : 3 sites à tegulae à Priziac et Plo'êrdut — Epoque médiévale : un village, un trésor monétaire, un manoir à Priziac. — Epoque indéterminée : tertres ovalaires et enceinte à Plo'êrdut, enceinte
  • gallo-romain Echelle : 1:100.000 Sté Archéologie Histoii du Pays de Lorient Dépari ement MORBIHAN Commune LE Lieu-dit BOZENLAER SKQLCiHELARVRO INSTITUT CULTURELDE BRETAGNE Nature HACHES Datation AGE DU Cité Allende FAOTTET 56100 LORIENT Identification du site : EN
  • Morbihan, sans conteste l'un des plus connus des touristes, est le plus ignoré des préhistoriens. > Louis Marsille Sté Archéologie Histoire du Pays de Lorient SKOLOHELARVRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE Département MORBIHAN Commune LE FAOUET L îeu-dit SAINT FIACRE Nc
  • Lambert 1977 Section(s) et parcelle(s) : F2 parc. 269 X = 165 ,63 Y = 351.05 : I ou nn t 0 Sté Archéologie Histoire SKQL.UHELAR VRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE du Pays de Lorient Département : MORBIHAN Commune : LE FAOUET Lieu -dit : LAkBELLEGUIC Nc
  • CULTUREL DE BRETAGNE Nature : btèle gauloise Datation : Age du Fer Histoire du Pays de Lorient Département MORBIHAN Commune GU1SCRIFF Lieu-dit LES KAOLINS Ne Archéologie Identification du site Cité Allende 56100 LORIENT : / / / / Diamètre moyen Protection : m
  • " Découvertes récentes dans les régions du Faou'ét et de Ploerdut" Bulletin de la S.H.A.P.L. 1988-89 p. 46 Cadastre Année : i960 Section(s) el parcelleU) Coordonnées de l'épicentre Zone : ûl pi.rc.199 Lambert X = 159 ,27 Y = 351,70 I ou PO Sté Archéologie Histoire du Pays de
  • = : î &ê II Emplacement de la trouvaille indéi ermiïié Y = A 1 1 1 u 1 »' - Ni", F : ■ p. 17. ^Ç.A G3- oo^ flirt Sîé Archéologie Histoire du Pays de Lorient SKQLUHELARVRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE Département MORBIHAN Commune PLOERDUT Lieu-dit Bois de LOCHRIST
  • Cité Allende 56100 LORIENT N° Identification du site : / Nature ETABLISSEMENT GALLO-ROMAIN Diamètre moyen Datation GALLO-ROMAIN Protection : MH / / / m IS se SI DESCRIPTION Site gallo-romain détecté par la présence de tegulae et d'imbrex sous la souche d'un arbre
  • gallo-romain se trouve situé ? 1300 m d'un autre site de la même époque à La Villeneuve en Ploerdut Découvert par Auguste BARRACH en 1988 RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles DPlans QTradit ion orale □ Sondages □ Photographies | I Mobilier ~X*Etude inédite
  • : I 248 m ou II 1989 PLOERDUT 56 Site gallo-romain parcelle 645, section R4, cadastre de 1842 Lieu-dit : Bois de Lochrist Coordonnées Lambert T : X = -$%,12Ç 1^3, RA, Y = ûcd| . Ck . .-i'Hr René LE COZ a récupéré un grand nombre de fragments de tuiles et un fond de
  • Nature SITE A TEGULAE Daîat ion Commune MORBIHAN PLOERDUT Lieu-dit LA VILLENEUVE Cité Allende 56100 LORIENT N° Identification du site : / / / / Diamètre moyen Protection : MH G ALLO - ROMAIN m. IS SC SI DESCRIPTION TEGULAE découvertes en grand nombre lars de la
  • AltitiH" NGF : I 200 1 ' épicentre ou m 11 1989 PLOERDUT 56 Gisement gallo-romain parcelle 34, section 01, cadastre de 1842, ou parcelle 187, section 01, cadastre de 1986 Lieu-dit : La Villeneuve Coordonnées Lambert II : X = 179,650 Y = 357,100 A. BARACH a découvert un site
  • inédit matérialisé, après abattage d'un talus, par de nombreux fragments de tegulae et imbrices, en forte densité. On note aussi la présence de tessons de poteries gallo-romaines. Découverte de la Société Lorientaise d'Archéologie et du groupe de Ploerdut. PLOERDUT -tftt COMMUNE
  • T U M U L U S DE PRIZ I AC g' ectioa QsQtu^ù c QSÙ 2 Parcelle Ur.t tO Sté Archéologie Histoire du Pays de Lorient SKOL-GHELAR VRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE Nature : Datation : Département MORBIHAN Commune PR1ZIAC Lieu-dit PONT TOURNANT Nc
RAP01525.pdf (DOUARNENEZ (29). Trogouzel. rapport de fouille programmée)
  • • > * aC'a t'K'ï "„..Äi. '-J ; *r.J*y ¿-* ? u- -..¿isfctauii^si ;'•'< s« i ,o Ea ANNEXE BIBLIOGRAPHIQUE 1) Articles et ouvrages anciens : 1894 : Halna du Fretay (baron Maurice), Temples romains dans le Finistère, B. S.A.F. j p. 160-166. 1894 : Id., Histoire du Finistère de la
  • Temple gallo-romain de Trogouzel en Douarnenez (Finistère) RAPPORT SCIENTIFIQUE LE SITE, p. 1 Au bord de la baie de Douarnenez, centre gallo-romain de la production du garum. LE TEMPLE, p. 2-3 - Fanum polygonal (octogonal ou hexagonal) à galerie concentrique. cella et
  • monuments historiques paraît souhaitable. ANNEXE BIBLIOGRAPHIQUE, p. 7-8. /5t?5 LE TEMPLE GALLO-ROMAIN DE TROGOUZEL en DOUARNENEZ (fiche descriptive de la carte archéologique n° 29 4 13 046 002). LE SITE. Le site archéologique de Trogouzel se trouve aux abords de Douarnenez
  • (Finistère), qui fut à l'époque romaine une ville prospère, au centre d'une région spécialisée dans l'industrie du garum et des salaisons. Parmi les nombreux vestiges gallo-romains découverts autrefois autour de la baie de Douarnenez, on recensait trois temples de type celto-romain
  • Lanèvry J-v^.. •..f'fq/nürc'h I J. I Lcnisjh.. V \pou!david Trouguar V:ÌJOamezen i — | I Trégouzel Raz 1 Vestiges gallo-romains de la baie de Douarnenez. d'après R„ Sanquer et P. Galliou (1972) . LE TEMPLE. Le grand fanum de Trogouzel, découvert au milieu du XIXe s., fut
  • concentriques.Durant ces deux campagnes de fouilles, un quart de la galerie entourant la cetta (aux murs épais de 2 m) a été dégagé. Un des aspects les plus remarquables du site est l'existence, sous les murs gallo-romains, d'une épaisse couche d'occupation de l'époque gauloise, qui a livré un
  • gallo-romain. Ils attestent une fréquentation du site très précoce, peut-être dès le 4e s. av. J.-C., dont une autre preuve était autrefois la présence non loin de là de plusieurs stèles de l'âge du fer. ~ 1er s. av. J.-C. Sous les différentes couches d'occupation gallo-romaine, le
  • définitivement. Mais il ne reste que des bribes architecturales de ces états antérieurs. En revanche pour le mobilier archéologique, il y a une séquence ininterrompue du début du 1er s. av. J.-C. jusqu'à la fin du 1er s. ap. J*-C. La monnaie romaine la plus ancienne découverte sur le site
  • , quelques tessons de céramique d'Argonne seulement) attestent un regain d'activité sur le site à cette époque. Il n'y a aucune trace de destruction brutale du temple à la fin du Ille' siècle, comme dans bien des vill^'J gallo-romaines d'Armorique, ou au IVe s. On doit plutôt penser à un
  • Fer sont particulièrement concernés. Parmi les petits billons gaulois découverts, le Docteur Colbert de Beaulieu a reconnu toute une série provenant d'un même atelier, frappée bien après la conquête romaine, et tout à fait inconnue jusqu'à présent. - Les vestiges immobiliers
  • méritent une protection rapide. Si l'on excepte le temple du Haut-Bécherel à Corseul, beaucoup plus à l'est, ce sont les seuls témoins visibles de l'architecture religieuse gallo-romaine en Armorique. Ce simple fait confère aux vestiges de Trogouzel une place d'importance parmi les
  • antiquités gallo-romaines d'Armorique. FOUILLE DE LA GALERIE vue aérienne • 7 i *>;• ' > •- i - * u = £ ' , ù. jr - * m • •s"" - i s- 's» J r i - y \ " xi v; V . «r Q&ktwy >, ~ * fJ"ï"' -• -v£ ' .JfJ " gal&iioL V •!* V W- v . , v -* I» „I JçÎ^V^v r i e ï ' o t i i
  • formation quaternaire à la fin de l'ère gallo-romaine, Quimper. p. 137-145. 2) Articles et ouvrages récents : 1977 : M. Clément : Douarnenez, Trogouzel. Un temple romano-celtique, Archéologie en Bretagne3 15, 1977, p. 20. (P.J.). 1977 : R. Sanquer, CAAM, BSAf3 CV, 1977, p. 52-54.(P.J
  • précoce de céramique comme à Trogouzel en Douarnenez : la céramique globulaire à rebord mouluré, Archéologie en Bretagne3 1979. - M. Clément, le temple celto-romain de Trogouzel en Douarnenez (I), Bull, de la Soc. Arch, du Finistère3 1979.
RAP03023.pdf (QUIMPER ( 29). angle des rues Frugy et Marie Curie. rapport de fouille de sauvetage)
  • des rues du une machine avait atteint de tuiles à Frugy et Marie-Curie, près de la Fromagerie de Cornouaille, un niveau romain rebord, de débris d'amphores, de fragments de ciment romain. Devant attendre-, je me l'urgence -car M. J-C 10 m et ne voulait pas : LE
  • BIHAN et M. L. NEDELEC. L'excavation m x le propriétaire des lieux suis rendu à Quimper le samedi 10 janvier 1971, en compa¬ gnie de deux étudiants en histoire 10 caractérisé par des trouvailles préparée était creusée le versant Nord d'une petite au pour recevoir la
RAP02230.pdf ((22). les campagnes coriosolites aux confins des cités des coriosolites et des riedonnes. le cas du bassin calcaire du Quiou et sa périphérie. rapport de prospection thématiqu.)
  • de recherche d'archéologie méditerranéenne et atlantique, Equipe d'Accueil 1279, Histoire et Critique des Arts) et Françoise Labaune-Jean (INRAP Grand Ouest) 11 2 REMERCIEMENTS Cette étude n'aurait pu voir le jour sans le concours de nombreuses personnes, qu'il nous est
  • bretonnes : Campagne de mai : Licence 3 Histoire de l'Art et Archéologie (département Histoire de l'art et archéologie) - F. Briand, N. Gautier, A. Guerard et A. Le Merrer En Master 1 Histoire de l'art (département Histoire de l'art et archéologie) - C. Autret En Master 1 Archéologie et
  • Histoire (département Histoire) - C. Boisseau, A. Brault, G. Cornu, A. Delalande, C. Dulou, D. Gâche, M. HamdiSghaier, N. Naman, E. Sales. Campagne d'octobre/novembre : Licence 1 Histoire de l'Art et Archéologie (département Histoire de l'art et archéologie) - B. Simier Licence 3
  • Histoire de l'Art et Archéologie(département Histoire de l'art et archéologie) - S. Arnais, C. Avril, O. Beilvert, C. Billard, C. Brandilly, E. Chamouleau, E. Chol, L. Collin, E. Conze, Y. Dieu, M. Dinard, S. Dodard, E. Gauge, A.-M. Gillet, M. Grall, A. Grissault, A. Guesdon, L. Jagline
  • -Peron, M. Jarry, P. Lagarrigue, D. Laisney, J. Le Bomin, S. Le Coz, O. Lierville, S. Marion, S. Medard, R. Milbeau, N. Morelle, T. Moureau, A.-L. Pacory, N. Tomadini Master 1 Archéologie et Histoire (département Histoire) - L. Audouard, M. Bantignies, A. Blanchet, P. Blazy, P
  • Hedda Master 2 Archéologie et Histoire (département Histoire) - E. Briand, - F. Gallet et A. Le Martret, prospecteurs bénévoles ; - J.-Ch. Arramond et C. Requi, responsables de la fouille de la villa de la Gare au Quiou ; Et surtout, tous les agriculteurs qui nous donné
  • , n'a pu être réalisée en totalité et avec l'effectif complet. Malgré ces nombreuses difficultés, nous avons, à la demande des étudiants de Licence 3 d'Histoire de l'Art et Archéologie et de Master 1 Archéologie et Histoire, maintenu une activité de terrain avec eux. Elle s'est
  • occidentale de la Lyonnaise. Cette recherche s'effectue en complémentarité avec le mémoire de master 1 (Master Archéologie et Histoire) de M. Guinguéno intitulé : L'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique : le canton d'Evran. La zone englobe
  • ; tous les autres vestiges sont ramassés. L'équipe était constituée d'étudiants de licence Ll, L3, Master, du département Histoire de l'Art et Archéologie de l'Université (Rennes 2) et d'étudiants du Master 1 et 2 Archéologie et Histoire (Universités de Rennes 2, Rennes 1 et Nantes
  • et des gisements répertoriés en intégrant les données fournies par M. Guinguéno3 . Nous serons ainsi en mesure de fournir un premier corpus de sites. Les différentes études sur le cadre historique (N. Matthieu, maître de conférence en Histoire, Université de Rennes 2 pour
  • l'Antiquité et D. Pichot, professeur d'Histoire, Université de Rennes 2 pour l'époque médiévale) et sur l'analyse du parcellaire (T. Lorho, C. Petit-Aupert) seront également présentées. M. Chaigneau-Normand (maître de Conférence en Histoire de l'Art et Archéologie) s'attachera plus
  • particulièrement à l'archéologie industrielle. Guinguéno 2005. 12 Bibliographie Arramond, J.-Ch., Chr., Requi avec la collaboration de F. Labaune, T. Arnoux, V. Geneviève, A. Le Martret et S. Jean (2005) : La villa gallo-romaine de la Gare, Le Quiou, Côtes d'Armor, 22, Rapport de fouilles
  • sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique, Mémoire de master 1 Archéologie et Histoire, Université de Rennes 2. Langouët, L. dir. (1991) : Terroirs, territoires et campagnes antiques, Revue archéologique de l'Ouest, suppl. n°4, Rennes. Leroux, G. et A. Provost
  • (1990) : L'llle-et-VHaine 35, Carte Archéologique de la Gaule, Paris. Leroux, G., M. Gautier, J.-C. Meuret et P. Naas (1999) : Enclos gaulois et gallo-romains en Armorique, De la prospection aérienne à la fouille entre Blavet et Mayenne, Documents Archéologiques de l'Ouest, Rennes
  • . Naas, P. (1999) : Histoire rurale des Vénètes Armoricains (Ve s. av. J.-C.-HIe s. ap. J.-C), Les dossiers du Ce.R.A.A., suppl. V. Paris, F. (1977) : Caulnes, XI- 17, Carte géologique de la France à 1/50 000e , Orléans. Petit-Aupert, C. et D. Allios (2004) : Les campagnes antiques
  • ind., 2 clous, 7 fr. de verre, 4 fr. de tuiles os, 2 coquillages, 4 fer, 2 fr. de verre d'époque romaine, 2 fr. de verre d'époque moderne os NC, 1 fr. de verre, 4 fr. de tuiles os, 5 coquillages, 5 métal, 3 fr. de verre, pierre à affûter fr. de tegula, 8 fr. de tuiles, 1 ardois e
  • de Epoques médiévale, tuiles (vraisemblablement d'époque romaine), 62 fr. de tuiles, 1 fr. de brique, 2 fibro-ciment, 3 moderne et pierres, 1 fr. de carrelage d'époque contemporaine, contemporaine Contemporain 2 fr. de tuiles XIXe -XXe s. ? A préciser XIXe s. Grosse scorie Ier-III
  • d'époque moderne 1 fr. de tuile, 3 fr. de tuiles d'époque moderne 2 os NC, 7 fr. de verre, 1 monnaie, 13 fr. de tuiles 1 silex, 1 fer indét., 1 scorie, 1 fr. de verre, 8 fr. de tuiles d'époque romaine, 8 fr. de tuiles d'époque moderne 1 silex, 5 os NC, 16 fr. de verre, 8 fr. de tuiles
  • Saint-André-des-Eaux, secteur sud. 1 / 12 500 e. C. P-A. I zone habitée site antique (2004) parcelle prospectée en 2006 zone boisée vestige préhistorique isolé (2004) site probable d'époque romaine (2006) vestige antique isolé ou indices de site (2004) vestige antique isolé
  • ou indices de site (2006) parcelle prospectée en 2005 site probable d'époque romaine (2005) vestige(s) isolé(s) d'époque romaine (2005) vestige préhistorique isolé 2005 Fig. 4 - Prospection systématique. Commune du Quiou, secteur sud.l / 12 500 e. C. P-A. 250 500 m site
RAP00154.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • évidence une occupation vénète puis gallo-romaine jusqu'au IVe siècle de notre ère, époque à laquelle commença l'extraction des ma- tériaux des cairns comme semble le prouver la datation radiocarbone obtenue pour des échantillons prélevés sous un orthostate extrait du couloir du
  • - Achèvement de la fouille des carrés 08 à C8 sur la façade est. Vingt deux fouilleurs ont participé aux travaux, dont deux étudiants étrangers venant de République Fédérale d'Allemagne et de Grande Bretagne. Archer Kevin - étudiant en Histoire, Richmond, G.B. Breut Laurence
  • - orthophoniste, Carhaix (29). Bruzulier Jean Luc - professeur d'Histoire, Lorient (56). Chaumartin Christine - professeur de Lettres,Vincelles (89). D'Aboville Frédérique - étudiante en Histoire, Orroux (60). Esnault Yann - étudiant Normale Sup., Paris. Jehanno Sophie - étudiante en Histoire
  • , Elizabethville (78). Lacour Jean Marie -Interne des Hôpitaux, Montreuil (93). Laforêt Guylaine - D.E.A Histoire, Ponts de Ce (49). Lavenu Mathilde - étudiante en Histoire, Fontenay sous Bois (94). Lecornec Annick - professeur d'Anglais, Vannes (56). Le Boeuf hélène - lycéenne, Saint Armel (56
  • ). Le Port Pascal - étudiant en Histoire, Vannes (56). Maisonneuve Brigitte - professeur histoire, Nantes (44). Mataouchek Guillaume - lycéen, Chatenay Malabry (92). Mataouchek Victorine - étudiante en Histoire,Chatenay Malabry (92 Perennou Jean Paul- Agrégé de Géographie, Plozevzt
  • de campaniforme,tessons indigènes gallo-romains, monnaie romaine; céramique des XVIIe ou XIXe siècle, fragments d'ardoise gravés. XXX TRAVAUX DANS LE-CAIRN PRIMAIRE A. La recherche d'une éventuelle sépulture dans le cairn A s'est soldée par un échec; les travaux de 1988 le
  • pencher vers la première événtualité. X X X ACHEVEMENT DE LA FOUILLE DANS LES CARRES DE LA FAÇADE EST. Ces carrés ne font que confirmer la présence d'un dépotoir très étendu sous les éboulis des cairns, avec céramique de l'Age du Fer, céramique gallo-romaine où l'on reconnaît des
  • campaniforme, brun clair, appartenant semble-t-il au type I1a. 8- Rebord droit de céramique noire de l'Age du fer. 12- Rebord de céramique gallo-romaine en terre grise. 23,24-' Fragment de céramique terra-nigra à décor guilloché. 26 - Gros fragment de panse,col et rebord d'un vase en terre
  • avec hachures groupées(n°2) 1 fragment d'ardoise portant gravée l'inscription » epatre " (fig.5, n°3). -Dans le carré B8 . (fig.4A). En liaison avec la céramique gallo-romaine,jeton en ardoise présentant au droit : dans un cercle, une croix dont les branches centrées sur une cupule
  • .. Monnaie romaine : Sesterce de Néron au droit endom- magé et revers illisible.Fin du 1er siècle A.D. 5cm CONCLUSION L'absence de toute structure organisée interne au cairn primaire A, nous conforte dans l'idée d'un monument dressé autour de constructions en bois dont la
RAP01490.pdf (SAINT-FRÉGANT (29). villa antique de Keradennec. rapport de fouille programmée)
  • . SANQUER, épouse du précédent, professeur de lettres, - D. FLOCH, licencié en histoire, 1
  • , licenciée en histoire, - J.-C. RENAYOT, licencié en histoire, - G. TREGUIER, maître en géographie. Le coût de l'opération se répartit comme suit : - Frais de séjour 3.000,00 F. - Transport 650,55 F. - Frais photographiques 156,30 F. - Petit matériel 151,25F. - Divers (dont
  • papeterie) 41,90 F. 4.000,00 F. BREF RAPPEL DE LA SITUATION SU CHANTIER A L'ISSUE DE LA CAMPAGNE 1968 La première campagne sur le site de Keradennec avait permis de commencer le dégagement de l'angle Sud-Est d*un établissement gallo-romain de grande taille, angle occupé par des
  • -romain mesure approximativement trente mètres, soit, sans doute, cent pieds romains. Or, à la vue du plan dégagé en 1968, on peut émettre l'hypothèse que ce côté du bâtiment était divisé en trois unités carrées (i, II, IIl) de trente pieds, unités subdivisées elles-mêmes en un jeu
  • particulièrement intéressant de retrouver car les inscriptions d'époque romaine sont très rares en Armorique. Au-dessus de cette couche de cendres on voit nettement l'ensemble de la toiture effondrée, sur 30 cm. d'épaisseur, surmontée des pierres de construction. Parmi le mortier de cette
RAP01649.pdf (QUIMPER (29). 1 rue de la Troménie. rapport de diagnostic)
  • de la rue de la Troménie, au contact direct avec la nécropole gallo-romaine de Creac'h-Maria (Le Bihan, dans Histoire de Quimper, sous dir. J. Kerhervé, 1994), La parcelle concernée, se trouve en forte rupture de pente, exposée à l'ouest. Les sondages sont confiés par Monsieur le
  • recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : Recherche de vestiges funéraires en bordure occidentale de la nécropole gallo-romaine de Quimper. Vestiges inexistants. Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper RAPPORT D'INTERVENTION
  • carte I.G.N. 1/25000 1 km f-''^] Parcelle sondée Sondages anciens Mur romain Fouille récente Nécropole gallo-romaine de Creac'li-Maria 100 m QUIMPER, rue de la Troménie, nécropole gallo-romaine de Creac'h-Maria. / 593 ,6® 594 a isaÉPwfipi m S / •im > 543 / 3a I
RAP00153.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • devant la façade est du complexe ont mis en évidence une occupation vénète puis gallo-romaine jusqu'au Ille et IVe siècle de notre ère,époque à laquelle commença l'extraction des matériaux des cairns comme semble le prouver la datation radiocarbone obtenue pour des échantillons
  • primaire A en continuité des travaux de1987. - Recherche des fosses de calage des orthostates disparus du dolmen est. - FouitLe en avant de la façade est ; poursuite des travaux de 1987. Vingt six fouilleurs ont participé aux travaux dont trois étudiants en archéologie et histoire
  • venant de Galice et Grande-Bretagne. Bienvenu Nicolas,étudiant en Histoire,St Macaire en Mauges (49). Billois Danièle,institutrice,Ploubalay (22). Breut Laurence,orthophoniste,Carhaix (29). Chaumartin Christine,étudiante en Lettres,Vincelles (89). Chaussepied Laurent,étudiant B.T.S
  • horticulture,Nantes (44). Delavilla-Cabrera Begona,étudiante en Histoire et Archéologie,Coruna,Espagne. Duliège Agnès,étudiante en Médecine,St Cloud (92). Esnault Yann,étudiant en Biologie,Bures sur Yvette (91). Feron Candide,étudiante en Histoire,St Fucien (80). Fouéré Pierrick,étudiant
  • Géologie 3e cycle,Nantes (44). Haigh Stephen,étudiant en Histoire et Archéologie,Cumbria,Grande Bretagne. Herbinot Jean Pierre,tecnicien D.D.E, Couëron (44). Herbinot Jean François,lycéen,Couëron (44). Jegat Laure, étudiante en Histoire,Domfront en Champagne (72). Lacour Jean Marie
  • ,interne en Médecine,Montreuil (93). Le Port Pascal,étudiant en Histoire,Vannes (56). Martinez Rodriguez Ricardo,étudiant en Histoire et Archéologie,Ribadavia,Esp. Mataouchek Victorine,étudiante en Histoire,Chatenay Malabry (92). Minier Anne,étudiante en Sciences économiques,Lannion (22
  • : Perle en variscite de diamètre 15/16mm,épaisseur 10/12mm,découverte parmi les pierres remaniées du cairn. ZONE B - PARTIE ARRIERE DE L'ANGLE NORD-EST DU DOLMEN S1. Céramique . ^5 tessons de toutes les époques,mais surtout appartenant à l'Age du Fer ou gallo-romains (n° 8,9,10). On y
  • complétera les fouilles en milieu gaulois et gallo-romain de 1982-83 et 1987-88. Une fouille complémentaire, portant sut deux ou trois points situés à la périphérie du complexe mégalithique,sera nécessaire après achèvement des travaux de restauration et élimination des matériaux non
RAP00582.pdf (RENNES (35). les Portes Mordelaises. rapport de fouille préventive)
  • t r e 35Q RENNES CEDEX RAPPORT SUR LES FOUILLES DE SAUVETAGE AUX PORTES BORDELAISES - RENNES Septembre 1982 Situation et histoire du site (fig. 1 et 2) Il est présumé que les fortifications médiévales de Rennes ont été construites sur le tracé du mur Gallo-Romain. Les trois