Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2336 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01194.pdf ((22). les bourgs castraux du Trégor. rapport de prospection thématique.)
  • . INTRODUCTION 1 2. CADRE DE LA RECHERCHE 3 2.1 Objectifs 2.2 Définition des bourgs castraux 2.3 Méthodes de recherche 2.3.1 Identification 2. 3.2 Etude des structures 2.3.3 Historiographie 2.4 Données naturelles 2.4.1 Géologie 2. 4. 2 Géographie 2.5 Cadre historique 2.5.1
  • . 2.3.3 Historiographie Les sources proviennent essentiellement des transcriptions d'actes de Geslin de Bourgogne, Dom Morice et A. de la Borderie. La série H (clergé régulier avant 1790) des Archives Départementales des Côtes d'Armor ainsi que l'inventaire de la série 1E (duché de
  • Moyen-Age. 3.1.1 Chronologie Pour établir une chronologie des châteaux ayant engendré un bourg l'idéal serait de disposer de sources écrites et d'observations archéologiques convergentes. Mais dans notre aire d'étude, en l'absence de texte et de fouilles il est difficile de dater
  • localités dont le préfixe Lan- indique une fondation monastique du haut Moyen-Age, comme à Lannion et à Lanvollon. A Pontrieux, le toponyme Coz Illis (la Vieille Eglise) localisé à proximité immédiate de l'agglomération sous-entend un phénomène analogue. Guingamp, dont le nom dérive de
  • autant de signes qui manifestent un épanouissement de la cité. Dotées d'une enceinte fortifiée, de faubourgs, de plusieurs sanctuaires, animées par une activité artisanale diversifiée et des échanges commerciaux, devenues à la fin du Moyen-Age des chefs-lieux de grandes baillies
  • Bretagne du Xle auXIIIe, M.S.H.A.B., 1928, T. IX. BOURIN M., DURAND R , 1984. - Vivre au village au moyen âge, Paris, 1984. BRANDHONNEUR M., 19.. - Les mottes médiévales de l'Ille-et-Vilaine, Rennes, 19.. CHAPELOT J., FOSSJJER R., 1980.- Le village et la maison au Moyen-Age, Paris, 1980
  • . - Le Moyen-Age, in MINOIS G. et alii, Les Côtes-du-Nord de la Préhistoire à nos jours, Saint-Jean-d'Angély, 1987, pp. 103-168. DUBY G, 1962. - L'économie rurale et la vie des campagnes dans l'occident médiéval, Paris, 1977. FEStO J., 1977. - Forteresses de la France médiévale, Paris
  • .-Y. et VILBERT L.R., 1981. - Les mottes castrales de l'arrondissement de Dinan, Les dossiers du Ce.R.A.A., 1981, T. LX. LEGUAY J.-P., 1981. - Un réseau urbain au Moyen-Age : les villes du duché de Bretagne aux XTVe et XVe siècles, Paris, 1 98 1 . LEGUAY J.-P, MARTIN H., 1982
  • méthodologiques d'un recensement général des fortifications de terre médiévales en France, Château-Gaillard, 1984, T. XII, pp. 79-90. PESEZ J.-M., 1984. - Projet collectif sur les mottes, les enceintes et les maisons fortes du Moyen-Age, lexique, système descriptif des fortifications de terre
  • . SITUATION 3. HISTORIOGRAPHIE 4. HISTORIQUE 5. DESCRIPTION 5.1 Le château 5.2 Le bourg 6. EQUIPEMENT RELIGIEUX ET ECONOMIQUE 7. ENVIRONNEMENT EXTERIEUR 8. ETAT DE CONSERVATION 9. CONCLUSION ET PROBLEMATIQUE 10. SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE Elles sont illustrées, au minimum, par un plan tiré
  • Belle-Isle-en-Terre est située au sud-ouest du Trégor, à vingt kilomètres à l'ouest de Guingamp, sur l'axe routier Paris-Brest. Le bourg est implanté dans un fond de vallée marécageuse au confluent des rivières du Guic et du Léguer (fig. 1). HISTORIOGRAPHIE Aucun texte mentionnant
  • Châtelaudren est établi au nord du département des Côtes d'Armor, dans la région du Trégor, dans la vallée du principal affluent du Trieux, le Leff, sur sa rive droite (fig. 1). HISTORIOGRAPHIE Le château doit certainement son nom à un certain Audren dont le fils Poncius figure comme
  • sud du Trégor, sur l'axe routier Paris-Brest. La ville qui domine la rive droite du Trieux s'étage sur la pente peu escarpée du plateau (fig. 1). HISTORIOGRAPHIE Le premier acte qui mentionne Guingamp date de 1 123. D s'agit d'une charte du comte Etienne en faveur de l'abbaye de
  • ., 1979. - Les origines de Guingamp, Mémoires du S.H.A.B., T. LVI, 1979. LEGUAY J.-P., 1979. - Guingamp au XVe siècle, Mémoires du S.H.A.B., T. LVI, 1979. LEGUAY J.-P., 1981. - Un réseau urbain au Moyen-Age : les villes du duché de Bretagne auxXIVe et XVe siècles, Paris, 1981. SAINT
  • SITUATION Lannion est situé au nord-ouest du Trégor, sur la rive droite du Léguer. Le bourg qui domine la rivière s'étage sur la pente du rebord du plateau (fig. 1). HISTORIOGRAPHIE Le premier document qui mmentionne Lannion date de 1 160. Il s'agit d'une bulle du pape Alaxandre ni qui
RAP03751 (BRIE (35). 8 rue de Bretagne : Genèse et évolution d'un habitat seigneurial entre le Xe et le XVe siècle. Rapport de fouille)
  • 2016b BEUCHET (L.) – The aristocratic residences in Brittany in the first middle Ages (VIe-XIe c.) in the light of the recent archaeological research. Emerging Governance – Political landscapes in early medieval Atlantic Europe, UCD, Dublin, 2016 (inédit) Colleter et alli 2012
RAP00568.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • in four 0.1m spits. Ail the spits produced appr ox i matel y the same relative proportions of pottery; the total 127 sherds comprised 6"/. pre-medieval (6 Iron-Age, 1 Roman), 88"/. médiéval and 67. post-medi eval wares. The médiéval pottery was very largely (947.) of Fabric 1
  • o-f the trench because o-f lack of space for the spoil, so the trench was reduced in size to 6 X 3m. The pottery from this layer (2), like the stone fragments, provides a complète contrast with that of the plough soil. 61 sherds were found, ail of which were Irôn Age, the most
  • charcoal (16) and smail 1 fragments of mudstone; this produced two smal 1 and abraded sherds of Iron-Age pottery (Fabric 86); the upper fill (15) had no finds. Another pit was also found in the north section (22: lm wide, 0.42m deep) whose fill (23) had no finds but more mudstone
  • brick and tile (1.5B6kg) were recovered. This is in contrast to the 1 ower spit which had 31 sherds, 977 o-f which were Ir on Age, and the remaining sherd was post-medi eval ; 3 pièces (0.119kg) of brick and tile were f ound. The plough soil sealed a layer of compact, dul 1 yel 1 ow
  • -orange clay (24) from the surface of which came 20 sherds of Iron-Age pottery, the majority of which were of Fabrics 86 (607) and 89 (257). There was no sign of feat ures eut into this layer, which 1 ay directly on the degraded, manganèse— stai ned , quartzitic bedrock (05a) (33
  • an agr i cul tural phase at a time when the topography of the field was not so pronounced. The pits eut into this layer represent a change in land-use and presumably indicate the présence of a nearby Iron-Age settlement. The clean and pottery-free fills would argue against use
  • for rubbish; they may have been dug to obtain clay or stone. The small quantities of 5" locally obtained mudstone in some pits could represent some residual trace of stone-wor ki ng , given that the spindle whorl was o-f the same material. At some later phase in the Iron Age the area
  • large Roman settlement which lies 100m to the south east (see fig. 2). In sura , then , this 6m square produced évidence of an early agricultural phase, followed by two phases of Iron-Age activity, and then a later - perhaps mue h later - agricultural phase. Although there is a large
  • was not présent in such quanti ti es. Although the area excavated was so small, it is sufficient to reveal that this zone is of exceptional importance as a long-used settlement area - Iron Age, Roman nearby to the south east, two seigneurial sites hardby (Le Bois Guillaume and La Touche au
  • ring, three sherds of grey coarse ware, two sherds of fine cream ware and a body sherd of an Iron-Age fabric; only one small pièce of ceramic tile was found . Trenches 42, 43 and 44 After the cornpletion of T28 three lm-wide trenches were eut mechanically to try to establish
  • to that of 10. The finds, though more plentiful, were similar in range: 14 sherds of grey coarse ware jars, 4 sherds of ter ra-ni qra -type pottery, 6 sherds of Iron-Age fabric and two pièces of ceramic tile were found. There was another ditch (11) in the south of the trench, eut
  • of ceramic roof tile were recovered (43.88kg, 167 fragments), and the pottery consisted of 3 sherds of grey coarse ware and one sherd of central Gaul ish Samian. The absence of Ir on-Age f abri es and terra-ni qra-type pottery «and the présence of so much roofing material would suggest
  • suggests that the building did not stand long after the second century, and hence that this ditch fill from the building took place at or shortly after that time. It is difficult to suggest a function for the earlier ditch (5 and 10) other than for drainage. The présence of Iron-Age
  • sherd of late Iron-Age/earl y Roman pottery (Fabric 15) and one sherd of vessel glasB. This had a light olive-green colour. Further down the slope, within 10m of pit 17, two ditches were located which had a similar character; both had shallow 'U' shaped profiles; and were apparently
  • dug parallel, 6.4m apart. Ditch 19, 1.75m wide and 0.6 m deep, had within its fill (20) two sherd s of late Iron- Age/ear 1 y Roman pottery (Fabric 13) and 6 small pièces of iron— working slag. The more northerly ditch, 2:4, had a primary silt (60) with no finds and then a loam
  • produced several -features. On the highest part o-f the slope there was an irregular pit (44) appro;: i matel y 1.8m in diameter and 0.1m deep, whose -fill (45) produced 1 sherd o-f late Iron—Age/early Roman pottery (Fabric 12), 1 sherd o-f grey coarse ware (Fabric 57) and some roofing
  • tile (Fabric 1, 0. 778kg) . Another, smaller pit (27) had been eut into this fill (1.35m in diameter, 0.1m deep), and the fill (26) of this pit contained 1 sherd of late Ir on-Age/ear 1 y Roman pottery (Fabric 13). Farther down the slope (8m from pits 44 and 27) were three
  • intercutting pits. Pit 32 (0.62m in diameter, 0.15m deep) had been the first to be eut and bac kfi lied (31); it contained 1 sherd of late Iron-Age/earl y Roman pottery. Two pits were then dug partly into 32 and 31 and partly into the natural. Both were about 0.5m in diameter and 0.1m deep
  • and ditches. A f 1 at-bottomed ditch, 0.5m wide and 0.2m deep (42), was e:;cavated; its fill (41) contained a ri m of a late Iron-Age/earl y Roman fabric (Fabric 13) and 7 sherds of grey coarse wares (Fabrics 57 and 100) with a small quanti t. y of ceramic roof tile (Fabric. 1, 0.81kg
  • ). There was a sub-rect anqul ar pit në;
RAP03185.pdf ((22)(29)(35)(56). Les premiers peuplements de l'ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR)
  • CReAAH – Centre de Recherches en Archéologie, Archéosciences et Histoire – Université de Rennes 1 - L'UMR 6554 LETG-Brest Géomer – Littoral, Environnement, Télédétection et Géomatique – Institut Universitaire Européen de la Mer, Technopôle Brest-Iroise - L'équipe d'Ice Age Island
  • . Étude lithique de la collection de Pen Hat (Camaret, Finistère) 4. Structuration des réseaux de prospecteurs 5. Communication scientifique 5.1. Publications 5.2. Communications 5.3. Conférences 5.4. Exposition « Ice Age Island – L’Île à l’Âge de glace » du musée de Jersey 6
  • Age Island de Jersey, composée de Martin Bates, Richard Bates, Sarah Duffy, Matt Pope, Beccy Scott, et Andy Shaw. Deux principaux sites Paléolithique moyen (la Cotte de St Brélade, la Cotte à la Chèvre, fig. 3) et un site magdalénien en cours de fouille (Les Varines) nous
  • – Jersey Une visite et des études de terrain ont été effectuées à Jersey par Anne-Lyse Ravon, Marine Laforge et Pierre Stéphan, accueillis par l'équipe d'Ice Age Island, pendant 4 jours, du 10 au 14 juillet 2015. Cette visite a permis un premier contact entre les géoarchéologues de ces
  • sédimentologiques ont également été réalisés par M. Laforge. 3.3 – Tournée de terrain sur le littoral nord Les collègues britanniques du projet Ice Age Island (Matt Pope, Beccy Scott et Andy Shaw) viendront les 11 et 12 janvier 2016 afin de découvrir les séquences pléistocènes de la côte
  • Jersey avec l’équipe d’Ice Age Island afin de réaliser des comparaisons trans-Manche et de développer une approche uniformisée de l’étude du Quaternaire à l’échelle de la région. 3.4 – Audit des sites paléolithiques bretons par Jersey Heritage Mandaté par Jersey Heritage, un expert
  • systèmes techniques au Paléolithique ancien : quelle actualité ?, Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Paris, 0810/10/14, pp. 47-51. RAVON A.-L., MONNIER J.-L., LAFORGE M., 2015 – Menez-Dregan, layer 4 : a transitional layer between the Lower and Middle Palaeolithic in Brittany
  • changements climatiques et environnementaux », Société nantaise de Préhistoire, Museum d’Histoire Naturelle, Nantes. 05/11/2015 : RAVON A.-L., « Le Paléolithique inférieur en Bretagne : les premiers habitants de la région », UTL, St Malo. 5.4 – Exposition « Ice Age Island – L’Île à l’Âge
  • de glace » du musée de Jersey Le Musée de Jersey organise une exposition intitulée « Jersey : Ice Age Island » à St Helier du 25 octobre 2015 au 31 décembre 2016. Cette exposition s’inscrit dans la lignée de celle organisée au Museum d’Histoire Naturelle à Londres, « Britain : One
  • néandertalien de la Cotte de St. Brelade. Dans cette nouvelle exposition « Jersey : Ice Age Island », les visiteurs font un parcours immersif dans le passé et les différents paysages de l’île, et de la région de la Manche. Le Paléolithique de l’île est présenté à l’aide d’artefacts provenant
  • Projet Collectif de Recherche sur le Paléolithique de la Bretagne, qui collabore avec l’équipe du projet Ice Age Island depuis 2013. Ainsi, sept artefacts bretons sont présentés au public dans le cadre de l’exposition : trois artefacts issus de la fouille du site de Menez-Dregan I
  • of the Middle Paleolithic site of Piégu (Brittany, France). A multi-material approach. In : 13th International Conference on Luminescence and Electron Spin Resonance Dating, Torun, Poland, 10-14 July 2011, Quaternary Geochronology, LED2011 Special Issue, 10, 424-429. - BATES M.R., BATES C.R
  • ., GIBBARD P.L., MacPHAIL R.I., OWEN F.J., PARFITT S.A., PREECE R.C., ROBERTS M.B., ROBINSON J.E., WHITTAKER J.E., WILKINSON K.N. (2000) - Late Middle Pleistocene deposits at Norton Farm on the West Sussex coastal plain, southern England. Journal of Quaternary Science, 15 (1), 61-89
  • for Middle and Upper Pleistocene landscape evolution in the Sussex/Hampshire Coastal Corridor, UK. Proceedings of the Geologists’ Association, 121, 369-392. - BIGOT B., MONNIER J.-L. (1987) - Stratigraphie et sédimentologie des lœss récents du nord de la Bretagne. Données nouvelles
RAP01672.pdf (PLOUGONVELIN (29). abbaye Saint-Mathieu de Fin-de-Terre, un bâtiment mauriste. rapport de fouille préventive)
  • site Le cadre naturel Historiographie et repères historiques L'abbaye Le bâtiment mauriste Contexte archéologique, bilan des recherches CADRE DE L'OPÉRATION Problématique ORGANISATION DE LA FOUILLE Générique Méthode et contraintes techniques Implantation de la fouille
  • , réseaux Surface fouillée : 400m2 Surface estimée du site : Fouille menée jusqu'au substrat : OUI RÉSULTATS SCIENTIFIQUES MOTS CLÉS : (3 à 5 par rubrique) - Chronologie : Moderne - Moyen-Age - Vestiges immobiliers : Bâtiment - Murs - Sols - Fossé - Vestiges mobiliers : Céramique
  • "micaschistes" faute d'en faire la distinction. Historiographie et repères historiques Plusieurs recherches sur l'histoire de l'abbaye bénédictine de Saint-Mathieu ont été publiées surtout dans les actes du colloque de Saint-Mathieu2. Pour la période antique, Jean-Yves-Eveillard estime
RAP02568.pdf (Corephae thématique : ouvrages de terre médiévaux. rapport d'étude)
  • CULTURELLES Service Régional de l'Archéologie LES STRUCTURES DE TERRE MEDIEVALES Le terme de "structure de terre" recouvre une réalité qui, sur le terrain et historiquement, est complexe. En effet, les fortifications ou édifices de terre pouvant être datés du Moyen-Age sont très nombreux
  • . The motte itself was 30 feet a^cross the top and on a level with the middle of the "bailey. the south side PHnniHg. There is a stream down on In the middle of the bailey there stands a deserted 18th century chapel. ï FICHE DESCRIPTIVE DE SITE ARCHEOLOGIQUE EN VUE D'UNE INSCRIPTION
  • . DESCRIPTION COMPOSITION GENERALE L'ensemble fortifié est composé de plusieurs parties : L'éperon est barré à sa racine par un fossé profond qui pourrait être antérieur au Moyen-Age (Age du fer ?). A l'intérieur de cette ligne de défense sont aménagés : - Une première basse-cour (ou enclos
  • situation dominante dans le paysage et, d'après sa topographie (éperon barré), il est probable qu'il s'agisse d'un site antérieur réoccupé au Moyen-Age. C'est un ensemble complexe, aux structures défensives importantes qu'il convient de préserver. DOCUMENTATION SOURCES FIGUREES Extrait
Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne (2018) (Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR 2018)
  • recherche de l’UMR 6566 CReAAH Les données présentées dans ce rapport présentent les résultats issus des recherches menées en collaboration avec différents axes de recherche ou projets, nationaux ou internationaux que nous souhaitons rappeler ici (Ravon et Laforge (dir.), 2017) : Ice Age
RAP02222.pdf (Les haches à douille de type armoricain. rapport intermédiaire 2006 de projet collectif de recherches 2006-2008)
  • d'identité du projet Titre du projet : Les haches à douille armoricaines Mots-clefs : Haches à douille, Armorique, composition métallique, paléoenvironnement, Age du Bronze, Age du Fer Coordinateur du projet : RTVALLAIN Josette MNHN/UMR 6566 du CNRS Autres participants : - Participants
  • douille armoricaines, phénomène qui apparaît être un élément majeur dans la transition entre l'Age du Bronze et le premier Age du Fer, mais qui a été longtemps assigné à a fin de l'Age du Bronze. Ce projet s'appuie sur d'abondantes publications, de nombreuses découvertes inédites
  • . Historiographie : Enfin, un volet non négligeable doit être repris : celui des fonctions attribuées au cours des siècles aux haches à douille armoricaines en fonction de l'état des connaissances du passé et des idées en vogue de chaque époque, car nous en sommes les héritiers. Le nombre
  • typologie Chronologie aration une Saint Germain-la Blanchère Deescripflon\*S^ Ag 0,10 Pays Site Ni 0,05 Bi 0,02 Fe 0,004 Zn 0,02 Collection Typologie Chronologie Décoration Mn 0,001 Si Lieu de conservation Lieu de conservation X Lambert' lusée Saint Raymond foulouse
  • °ana «yse 1967 Site :ef i Commune 2278 hache à douille 50 Sn 2,7 Charente As Sb U6 Ag 0,04 Ni F Collection type Couville Chronologie I Décoration 77-305-3a Description fragment de hache à jdouille | 0,001 ^■.^ : -.r..;-^-î-".TU-.: Bi 0,001 Fe 0,003 Zn 0,05
  • ~j Mn 0,001 Cu 64,1 dépôt de Vénat Commune Sn ,Saint Yrieix \ Département As Ref in 0,002 ^Département Typologie N°analyse 2784 Pb 43,5 Pays { Cu ( l^udeVréJ^m^J Pb 24,2 i Décoration Ag Pays Ni Bi Collection Fe Zn Chronologie Mn Si I Lieu de conservation
  • X Lambert 0,03 Sb F Typologie 10,3 Si mbert Lieu de conservation X Lambert Y Ca mbert «El Cu 66,3 dépôt de Vénat Sn "T|J|rTfcnune 14 Pb 13 Descriptif nN^^K^ ^_ As 0,2 Sb 0,05 Ag 0,005 Ifragment de hache à douille Ni Lieu deprél%nî^t ' p As Ue d^réjUen^JK
  • V Pays 3 F Typologie Décoration Collection Bi Fe Chronologie 0,001 Sb 0,001 ^Département Cu 72,7 dépôt de Vénat Sn Pb 21,5 kSaint Yrieix fragment de hache à douille 9,9 N°analyse 2786 0,005 Ref in TSÇrïmune 77-305 -3C kjSaint Yrieix Ag 0,015 ay s tr 0,06
  • Saint Yrieix Sn 10,2 As 0,05 Département Sb 0,025 >" Igey de préJp^mG|t Typologie Ni 0,015 Bi 0,003 Fe 0,002 Typologie Zn tr Chronologie Décoration Desfoàon\X hache à douille Ag 0,02 Pays F Collection L Commune i Neuvy-surI Barangeon Pb 16,5 | Description s
  • x Lambert 'Hranalyse 4160 Cu 73,95 Pb 5,5 i Typologie Décoration As 0,001 Sb 0j08 Collection Ag Ô^T Ni 0,06 Bi 0,007 Fe Chronologie dépôt du BFIII Zn 0,002 Mn Si Lieu de conservation ^analyse ^4187 X Lambert Site Ref inv F une 30091 ^ésarin Descriptif n\*V
  • ^ * hache à douille " ^Département ,19 Pays F Typologie Décoration Collection Y Lambert Cu 88,7 N°analyse Cu 59,5 Sn 6,9 Sn 3,6 Pb 2,5~ Pb 31,5 As 0,15 Sb 0,20 Ag 0,07 Ni 0,10 Bi 0,015 Fe tT Chronologie Zn Mn Décoration Chronologie Mn tr Si Lieu de conservation^ Musée
  • Saint Raymond Toulouse X Umbert Ylambert Si Lieu de conservation Musée Saint Raymond Toulouse x Lambert Y Lambert nalyy Cu 193 Sn ef inv Commune 0196 Césarin Pb 14,0 3l37~ l 'Saint Bugan Commune 14,5 As 0,05 Dépa rtement Sb 0,01 19 Ag 0,025 Pays F Ni
  • Zn 0,003 Cu 80,5 Sn 11,8 Pb 4 As 0,003 Sb 0,02 Ag 0,07 Ni 0,005 Bi 0,002 Fe 0,02 Zn 0,005 Ô708 Mn Si Y .ambert m «la* Cu Le Crapon U Planguenoual fragment de hache à J 1douille Lieu de prélèvement 85 Sn ;lb,4 "*t3|mYnune pa rtement 2? Pays Ê: Pb
  • 2,3 As 0,1 Sb 0,1 Ag 0,15 Ni 0,06 Bi 0,005 Fe tr Collection Typologie Zn Chronologie Décoration X Lambert- Ag mbert X Lambert N°analyse 10,2 21,2 ■.— Collection Lieu de conservation 0,026 Si Musée de Bretagne 62,3 Pb Ag p ays F - :. Lieu de
  • conservation y-Cambert 2366683 1215 t Sb Mn 0,001 Rectangulaire À 3 nervures Si de prélèvement êpa rtement Typologie Mn 0,003 fragment de hache à douille 0,005 Collection ypologie nalyse As ^Saint Quay Portrieux Description Collection X Lambert 220466 Cdrrïmune Ag i
  • ! 0,03 Bi 0,005 Fe tr Zn 0,001 Mn 0,001 ! |Le Crapon Cjpmrnune 24 Ag 0,07 ; Typologie Décoration I Planguenoual Sn 14,7 As m .J 0,04 Sb 0,15 parlement Pays Collection Ag 0,15 Ni 0,03 Bi 0,004 Fe 0,002 Chronologie Zn " Dépôt ""langue de Mn mbert
  • Pb 30,6 As 0,15 Sb 0,09 Ag 0,01 Pays Ni Bi Typologie Fe Phrnnnlrtnia Décoration 0,002 Zn " Dépôt ""langue de J Mn Si Lieu de conservation X Lambert 234759 N°analyse Cu 63,5 liiso Sn ^_ — - - _1 Ref inv ""T^pWmune "5 k Loudéac DescriptionV ^ii^ * |J?épa
  • rtement hache à douille armoricaine Pays F Typologie Décoration Y Lambert 2405233 Collection N°analyse 1351 Ref inv Pb 27,7 As 0,003 Sb Ag 0,01 Ni Bi Fe Chronologie 7,8 Lieu de conservation X Lambert' 234759 4 ^IP Cu 65,5 LIMPIGUET Commune Sn ^Loudéac département _Jz2
  • r'W *V 'W s sî* Pays 0,01 tr Typologie Zn Mn Décoration Collection Chronologie 8,6 Pb 21,8 As W»r\\ hache à douille 'armoricaine Y Lambert 2405233 0,005 Sb tr Ag 0,005 Ni tr Bi 0,005 Fe 0,05 Zn Mn 0,001 Si Lieu de conservation X Lambert 220958 Y Lambert Î2368289
  • N°analyse LIMPIGUET une X Lambert 220958 HP* LIMPIGUET mbert B 2368289 Cu 65 Sn 7,2 Loudéac Loudéac Descrip -cription hache à douille iarmorkaine Sb Mn Si I 0,1 Ag 0,03 Collection Zn As Département ~2 ieudepré^mV}* Pa ys F Collection pologie Chronologie
RAP00129.pdf (PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport de sondage et de prospection-inventaire.)
  • a range o f p r e h i s t o r i c m a t e r i a l t h e f o r t i f i c a t i o n c r e a t i n g t h e eperon baree may be o f Late Bronze Age o r I r o n Age date t h e d i s c o v e r y o f C a r t h a g i n i a n and Armorican c o i n s suggests » - use i n t h e Middle and Late I
  • moment où se mit en place un réseau de forteresses côtières (Galliou, 1983). Celles-ci sont encore très mal connues et la fouille du Yaudet devrait permettre de combler, au moins partiellement, ce vide. - l'établissement du Haut Moyen Age: le Yaudet a souvent été considéré comme le
  • siège d'un des premiers évêchés bretons (Fleuriot, 1954b). I l est souhaitable que l'hypothèse de l'occupation du Yaudet au Haut Moyen Age puisse être vérifiée et que soit étudié le mur de gros blocs qui barre l'anse de la Vierge (pêcherie). I l était donc nécessaire, pour comprendre
  • tessons du Second Age du Fer. Cette couche était traversée par une fosse peu profonde (F 25), au fond de laquelle se trouvait une couche brûlée in situ qui livra de gros morceaux de charbon de bois. Une couche sableuse de teinte gris foncé, contenant des fragments de clayonnages brûlés
  • de celui-ci et formèrent un large talus. La parcelle fut cultivée pendant une longue période au Moyen Age, ces travaux entraînant la formation d'une couche épaisse de 0,5m à 0,7m. Si l'on en juge à la quantité de poterie recueillie, cette parcelle était régulièrement fumée par
  • recommença l'exploitation de celle-ci. Les travaux agricoles entraînant la formation d'une épaisse accumulation de terre qui livrèrent des poteries datables d'une période allant de la fin du Moyen Age au vingtième siècle. L A TRANCHÉE 2 La tranchée 2 fut placée dans l'angle nord-est du
  • , C de A The Roman wall and maritime gate Le Yaudet. Mur romain et porte maritime (edge of cliff=abrupt de la falaise; excavation of 1953-5= fouilles de 1953-5; Trench 3 = tranchée n° 2; Iron Age wall= rempart de l'Age du Fer; approximate position of Roman wall=situation
  • falaise; Iron Age revetment= revêtement du rempart de l'Age du Fer; edge of excavation=limite de la fouille ancienne; outcropping granite=sol naturel avec pointements de granite; Iron Age road=chemin gaulois; Iron Age wall= rempart de l'Age du Fer; Roman.wall= mur romain). L E Y A U
  • D E T , P L O U L E C ' H , C de. A 0 1 2 3 4 5 Metres . L e Yaudet. Tranchée 2. Coupe est (Roman w a l l = mur romain; Iron Age wall F 31. Granite blocks set in clay= rempart de l'Age du Fer F 31, blocs de granite liés à l'argile ; Roman road surface = surface de la voie
  • romaine; Iron Age road surface = surface du chemin gaulois). / Le Yaudet. Tranchée n° 2. Vue d'ensemble. Le Yaudet. Tranchée n° 2, face sud du rempart de l'Age du Fer. i l est certain que ce rempart était plus large à l'origine. La face méridionale, préservée jusqu'à une
  • , est représenté par une couche, épaisse de deux mètres parfois, de matériaux entraînés à flanc de colline par le ruissellement, au cours de travaux agricoles qu'on peut attribuer au Moyen Age ou à la période moderne. Conclusion La première campagne exploratoire menée au Yaudet
  • . Tranchée 1. Du Néolithique à L a Tène Finale 1 Trouvaille de surface: Néolithique ? 2-9 Tr. 1, couche 21 (Tr. 1, phase 1): Néolithique-Age du Fer. 10-11 Tr. 1, F 25 couche 2 (Tr. 1, phase 2b): La Tène. 12 Tr. 1, F 16, couche 1 (Tr. 1, phase 1): La Tène Ancienne. 13-14 Tr. 1, couche 20
  • de la tranchée 1 (Moyen Age). 80-92 Tr. 1, F6, couche 1. 93-106 Tr. 1, F6, couche 2. 107-111 Tr. 1, F22. Tous ces fragments appartiennent à la phase 5a de la tranchée 1 (Moyen Age). ANNEXE 2 LES MONNAIES A N N E X E 2 - L E S MONNAIES Ce premier inventaire des monnaies
  • Age soil accumulation 1c Iron Age road 1b Iron Age flanking wall and revetment 1a (35) F12 > I F10 F37 F38 (40) F33 1 1 F31 F32 y Le Yaudet. Tranchée 2. Phases (Iron Age flanking wall and revetment=rempart de l'Age du fer et revêtement; Iron Age road= chemin gaulois
  • ; Iron Age soil accumulation=niveau de l'Age du Fer; Roman gate structure and road=porte et voie romaines; Roman soil accumulation=niveau d'époque romaine; hillwash=colluvionnement). THE LE YAUDET PROJECT First Interim Report on the excavations 1991 by Barry Cunliffe and Patrick
  • a l (Garlan 1969). Finally, i n 1978, a s m a l l sondage was dug t o examine a c i r c l e , which appeared on an a i r photograph, i n advance o f t h e c r e a t i o n o f a car park. P o t t e r y o f Bronze Age type was r e p o r t e d . It i s c l e a r from
  • r o n Age t h e s i t e c o n t i n u e d t o be occupied i n t h e Roman p e r i o d and a t some s t a g e , p o s s i b l y i n t h e l a t e t h i r d o r f o u r t h c e n t u r y was in defended by a w a l l t h e m i g r a t i o n p e r i o d t h e s e t t l e m e n t
  • and potsherds o f N e o l i t h i c and Bronze Age appearance together w i t h f l i n t Phase 2. flakes. I n t h e second phase a s h a l l o w scoop (F26) was dug t h r o u g h t h e o r i g i n a l t o p s o i l and i n t o t h e g r a n i t i c sand beneath t o a depth o f up t o
  • 0.4 m. The purpose o f the f e a t u r e i s u n c l e a r b u t i t may have been p a r t o f a q u a r r y p r o v i d i n g m a t e r i a l f o r t h e construction The (layer o f t h e I r o n Age rampart. quarry s i l t e d 20) c o n t a i n i n g naturally with a layer
  • of g r i t t y soil some f l e c k s o f c h a r c o a l and o c c a s i o n a l sherds o f Late I r o n Age p o t t e r y . Through t h i s l a y e r a s h a l l o w p i t (F25) had been c u t , i n t h e bottom o f which was a l a y e r o f i n situ burning producing
RAP03162.pdf (PENMARC'H (29). Ancienne église de Saint-Guénolé. Rapport de diagnostic)
  • Historiographie de l’église tréviale Saint-Guénolé de Penmarc’h II. Résultats 2. La Tour Carrée en Penmarc'h St-JEAN-TROLIMON St-JEAN-TROLIMON Baie d'Audierne PP 29 N Baie d'Audierne PLOMEUR PLOMEUR St-GUENOLE PENMARC'H TREFFIAGAT TREFFIAGAT PENMARC'H KERITY GUILVINEC GUILVINEC
  • . 650. 18.  Coornaert 1961, t. 1, p. 309. Historiographie de Saint-Guénolé... 19.  Duigou 1994, p. 15. Fig. “Les marchands bretons à Anvers, 1475/1585” in Duigou 1984, p. 407 (d’après Fig.52“Les marchands bretons à Anvers, 1475/1585” in Duigou 1984, p. 407 (d’après Coornaert 1961
RAP03678 (PLOERMEL (56). Place du Tribunal. Rapport de diagnostic)
  • de la mise en place du diagnostic archéologique Données géographiques et géologiques Contexte géographique Contexte géologique Contexte historique : Ploërmel, ville ducale : historiographie Conditions de réalisation de l’opération archéologique Présentation des données Le
  • certainement celle de Cô, mais les puits d’extraction sont nombreux dans la région directement au Sud de Ploërmel. » (Ibid., p.30). II. Résultats 1. Introduction 27 1.3 Contexte historique : Ploërmel, ville ducale : historiographie (Pierre Poilpré)  Située au cœur du Porhoët, région
  • Eclair age 1297020 Ploërmel (56), place du Tribunal 1297000 1296980 34 N 69,58 ux Ea s ée Us 68,34 lic sondage 2 pub place du marché 70,53 71,48 sondage 3 Télécom Eau pot abl e réseau indéterm iné TF s z Ga 71,07 ancien tribunal 7206720 FT Ga 73,03 z
RAP03323.pdf (LANLEFF (22). Le Bourg. Rapport de diagnostic)
  • CLÉS DES THESAURUS Chronologie : Paléolithique inférieur moyen supérieur Mésolithique et Épipaléolithique Néolithique ancien moyen récent Chalcolithique Protohistoire Age du Bronze ancien moyen récent Age du Fer Hallstatt (premier âge du Fer) La Tène (second âge du Fer) Sujets et
  • Argile : atelier Atelier métallurgique Artisanat Autre Antiquité romaine (gallo-romain) République romaine Empire romain Haut-Empire (jusqu'en 284) Bas-Empire (de 285 à 476) X Époque médiévale haut Moyen Âge X Moyen Âge X bas Moyen Age Temps modernes X Époque contemporaine Ère
  • ). Guigon 2013 GUIGON (P.) – Historiographie de l’église dite le « temple » de Lanleff, Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, 2013, p.589-598. Guigon 2015 GUIGON (P.) – Essai de bibliographie et d’iconographie du « temple » de Lanleff, Bulletin et Mémoires de
RAP03078.pdf ((22)(29)(35)(56). les résidences élitaires, les fortifications et les monastères du haut Moyen Âge. rapport de pt 2014)
  • recherche dans le domaine des résidences élitaires en Bretagne a été présenté par Pierre-Yves Laffont 1. Cette historiographie qui prend son essor au XIXe siècle est alors trop dépendante de pré-supposés idéologiques qui ont biaisés la recherche. A une moindre échelle, ce problème se
  • héritage avait eu une incidence majeure dans leur délimitation et la répartition des ressorts territoriaux postérieurs. La recherche archéologique diachronique bénéficie d'une historiographie importante. Pour le Morbihan, nous noterons l'apport majeur des sociétés savantes par la
  • , 1929 Cliché géoportail, 1980 Cadastre de Grand-Champ, plan parcellaire, 1850, section F pages concernées Commentaire général sur l'EA : La topographie et la morphologie du site nous orientent vers un enclos du premier Moyen-age. Cette hypothèse se trouve renforcée par le contexte
RAP01268.pdf (les fortifications médiévales en terre du Trégor. rapport de prospection thématique)
  • ) Les notices de description de site ont donc été élaborées afin d'être le plus exhaustives possible, selon le modèle de fiche proposé par J. -Marie Pesez dans le Projet collectif sur les mottes les enceintes et les maisons fortes du Moyen-Age (Pesez J .-M., 1984). Elles décrivent
  • , T. IX. BRAND* HONNEUR M., 1990. - Les mottes médiévales de l'Ille-et- Vilaine, Rennes, 1990. BUR M. (sous la direction de), 1986. - La maison forte au Moyen-Age, Actes du colloque de Pont-à-Mousson, Paris, 1984. CHAUMEIL L., 1953. - L'origine du bocage en Bretagne, Hommage à
  • . DEVAILLY G. (sous la direction de), 1980. - Histoire religieuse de la Bretagne, Chambray, 1980. DROGUET A., 1987. - Le Moyen-Age, in MINOIS G. et alii, Les Côtes-du-Nord de la Préhistoire à nos jours, Saint-Jean-d'Angély, 1987, pp. 103-168. DUBY G., 1962. - L'économie rurale et la vie
  • , 1948 GALLET J., 1992. - Seigneurs et paysans bretons du Moyen-Age à la Révolution, Rennes, 1992. GAULTIER DU MOTTAY J., 1862. - Géographie départementale des Côtes du Nord, Saint-Brieuc, 1862. GAULTIER DU MOTTAY J., 1883. - Répertoire archéologique du département des Côtes du Nord
  • mottes, les enceintes et les maisons fortes du Moyen-Age, lexique, système descriptif des fortifications de terre, rapport dactylographié, 1984. PLONEIS J.-M., 1989. - La toponymie celtique, Paris, 1989. SAINT-JOUAN R de, 1990. - Dictionnaire des communes - Les Côtes d'Armor
RAP03404 (FOUGERES (35). 9-13 rue de la Fourchette, tranche 1. Rapport de diagnostic)
  • Arrêté de désignation Résultats 29 1. 29 1.1 Contexte d’intervention 30 1.2 Contexte géographique et morphologique 30 1.3 Méthodologie et contraintes 33 1.4 33 1.4.1 Présentation générale Contexte général (historiographie) Bref rappel
  • du rempart entre le n°5 et le n°13 rue de la Fourchette. © Rozenn Battais 1.4 Contexte général (historiographie) par Pierre Poilpré 1.4.1 Bref rappel historique : les origines de Fougères Fougères est avant tout un château. Créée semble-t-il ex nihilo1, la première forteresse