Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3778 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03817 (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat de chasseurs-cueilleurs maritimes de l'Holocène. Rapport de FP 2019)
  • ............................................................................................................... 8 PREMIERE PARTIE : PROBLEMATIQUE DE L’INTERVENTION ........................... 9 1. PREMIERES ETAPES DE L’EXPLORATION D’UN SITE DE REFERENCE ..................................... 9 1.1. Les fouilles d’Olivier Kayser (1985-1988
  • -environnement) : Catherine Dupont Travaux réalisés avec le concours de : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne 1 Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année
  • Rennes 1) David Cuenca Solana (Université de Santander) Claire Gallou (CNRS - Université de Rennes 1) Marine Gardeur (Université de Toulouse Jean-Jaurès) Anaïs Hénin (Université de Rennes 2) Benjamin Marquebielle (Université de Toulouse Jean-Jaurès) Diana Nuskushina (Université de
  • Lisbonne) Marylise Onfray (Université de Paris 1) Travaux réalisés avec le concours de : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • de la commissio n territoriale de la rec herche archéologique (CTRA) en date des 5, 6 et 7mars 2019 ARRÊTE Article 1" : M. Grégor tv1ARCHAi'iD est autorisé, e n qualité de responsable scie ntifique, à conduire une opération de fouille archéologique programmée à pattir de la
  • … ........................................................................ 13 SECONDE PARTIE : ETUDES MENEES EN 2019 ........................................................ 15 1. L’EQUIPE DE RECHERCHE EN 2019 ...................................................................................... 15 2. ORGANISATION DES TRAVAUX D’ETUDES DE 2019
  • QUATRIEME PARTIE : BILAN PROVISOIRE ........................................................... 146 1. CE QUI EST FAIT ET CE QUI RESTE A FAIRE ........................................................................ 146 2. STRATEGIE DE PUBLICATION
  • ....................................................................................................................149 2.4. Une monographie un jour et déjà des articles spécialisés ....................................149 3. DEMANDES FINANCIERES ENVISAGEES POUR 2020 ......................................................... 150 CINQUIEME PARTIE : REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES MOBILISEES DANS CE
  • budget, nous avons dû modifier nos objectifs. Le tri des sédiments a été de nouveau piloté par Catherine Dupont, avec un stage du 1 au 12 juillet 2019 et tout au long de l’année des sessions de travail destinées à la formation des étudiants. L’objectif était de terminer le traitement
  • Etudes post-fouille - 2019 Première partie : problématique de l’intervention 1. Premières étapes de l’exploration d’un site de référence Les sept précédents rapports de fouille ont fait état en détail des problématiques scientifiques de cette opération et de leurs résultats. Nous en
  • proposons ici seulement un résumé par commodité de lecture. 1.1. Les fouilles d’Olivier Kayser (1985-1988) A l’extrémité sud de la presqu’île de Quiberon, sur la commune du même nom, la pointe de Beg-er-Vil ferme une baie ouverte plein sud, qui abrite le port de Port-Maria (figure 1
  • ). Figure 1 - Localisation du site de Beg-er-Vil (DAO : L. Quesnel) 9 Beg-er-Vil (Quiberon) Figure 2. Vue aérienne du site en 2014 réalisée par H. Paitier, depuis le nord-est de la pointe. Le site est entre le parking et la ligne de côte (photo : Hervé Paitier). Figure 3
  • pour comprendre ces sociétés de chasseurscueilleurs. 14 Etudes post-fouille - 2019 Seconde partie : Etudes menées en 2019 1. L’équipe de recherche en 2019 Ce programme archéologique de longue haleine est mis en œuvre par une équipe pluridisciplinaire de plus 25 personnes, dont
  • -cueilleurs maritimes et il mène désormais l'analyse tracéologique globale de l'industrie lithique. Clémence Glas traite des restes humains épars de ce site, dans une thèse de plus grande ampleur géographique réalisée à l’université de Paris 1 ; ses observations viendront compléter celles
  • Onfray Anthropologie funéraire Rozenn Colleter Clémence Glas Relevés numériques Laurent Quesnel 15 Rattachement UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 Société EVEHA - UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1– IUEM – Laboratoire LETG UMR
  • 8215 – Trajectoires – Université de Paris 1 UMR 5199 PACEA - Université de Bordeaux UMR 7041 Arscan – Université de Paris 1 UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 Beg-er-Vil (Quiberon) Scan 3D Yann Bernard, Laurent Quesnel Reconstitution numérique du site Ronaud Gaugne
  • – Université de Rennes 1 INRIA – IRISA – Université de Rennes 1 UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 UMR 5199 PACEA - Université de Bordeaux UMR 5608 - TRACES - Université de Toulouse 2 UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 UMR 6130 - CEPAM UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1
  • UNIARQ - Université de Lisbonne Université de Rennes 2 Université de Rennes 2 UMR 5608 TRACES Université de Toulouse 2 UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 IIPC Santander - Espagne Oxford University
  • Université de Rennes 1 (Ecobio) IRAMAT - Université de Bordeaux UMR 6566 CReAAH – Université de Rennes 1 (Contrat à durée déterminé) Tableau 1. Equipe scientifique réunie à Beg-er-Vil pour la campagne d’étude 2019. 16 Etudes post-fouille - 2019 2. Organisation des travaux d’études de
RAP03423_4.pdf (RENNES (35). Place Saint-Germain : naissance et évolution d'un quartier de Rennes de l'Antiquité tardive à 1944. Rapport de fouille )
  • Beuchet, Inrap) préalables à la construction de la ligne de métro B à Rennes (Ille-et-Vilaine) en 2014-2015. Les vestiges osseux étudiés proviennent de différents niveaux, essentiellement datés du xie siècle et de lots médiévaux postérieurs (Tabl. 1). Certaines Unités Stratigraphiques
  • d’opération il a été décidé de procéder à l’analyse d’environ 200 litres de refus de tamisage. Environ 100 litres de sédiments supplémentaires ont été tamisés sur une maille de 1 mm en laboratoire. Les deux fractions ont été regroupées du fait de leur homogénéité. Trois autres US ont fait
  • première moitié XVe 1894 comblement puits tonneau fin XIVe-XVe 2403 comblement latrine fin XVe-XVIe 2405 comblement latrine 10446 remblai, comblement de fossé fin XVe-XVIe fin MA, époque moderne Tabl. 1 Liste et description des Unités Stratigraphiques (US) étudiées
  • . L’astérisque * indique les US ayant fait l’objet d’un prélèvement. 1 Le lavage et le tri des vestiges a en partie été effectué par différents intervenants – archéologues, carpologue, étudiants – que nous tenons à remercier ici. 1432 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint
  • , particulièrement dans le cas des vestiges ichthyologiques (Tabl. 3 et 4), est illustrée sur les figures 1 et 2. Vestiges déterminés Vestiges indéterminés Total % Mammifères 1067 7048 8115 68,7 Oiseaux 185 537 722 6,1 Poissons 743 2224 2967 25,1 Total 1995 9809 11804 100
  • rencontrés à Saint-Germain. Fig. 1 Part relative des restes pour chaque taxon Vertébrés de Saint-Germain, récoltés « à vue » (sans tamisage) et provenant du tamisage des sédiments. 100 % 80 % 60 % a vec ta mi s a ge 40 % s a ns ta mi s a ge 20 % 0% Ma mmi fères Oi s ea ux Poi s
  • mesurent entre 0 et 2 cm. Parmi ces vestiges non identifiés sont rencontrés quelques pièces brûlées (~ 1%), souvent de coloration blanche et pratiquement tous issus du tamisage. Parmi les restes identifiés de mammifères, la présence d’un os humain, un morceau de tibia d’adulte (US 1695
  • milieu du xve siècle. Près de 750 sont identifiés. Quelques indéterminés sont brulés (neuf de coloration blanche). Les fragments d’écailles n’ont pas été intégrés au décompte des pièces osseuses. Leur nombre s’élève à 1 085 (Tabl. 5). Seize sont de type cténoïdes (telles celles du Bar
  • 16,9 52,5 43,4 112,8 109360,31 3 3 1 5 6 3 14 708 109247,5 25641,1 189,3 93 3 691 79465,5 2238,8 1435,9 77,4 172,7 26,8 479 75 38 1 1 1 MR 0,04 0,03 0,04 0,03 0,14 0,02 0,01 0,03 0,17 0,003 3 2 1 11 6 1 7 18 3 0,5 1,1 0,01 0,6 0,5 0,6 52,5 56,7 4,21 4,4 48,1 5
  • 19 22 2 3 19 3 55 58 6 48 7 0,01 0,3 1 3 3,9 MR 2 Tamisage NR e Tab. 5 Nombre de Restes (NR) et Masse des Restes (MR en grammes) déterminés et indéterminés des niveaux du xie siècle et du second Moyen Âge (MA) – début de l’Époque Moderne (EM), suivant que ces restes
  • ont été ramassés manuellement (« à vue ») ou bien sont issus du tamisage. 1 7 18 3 11 6 3 2 1 5 19 29 2 10 19 6 3 1 697 48 12 6 3 69 766 3 93 3 481 75 39 1 1 1 niveaux XI NR Total 0,01 0,03 0,17 0,003 0,14 0,02 0,03 0,04 0,03 0,04 0,5 15,55 0,01 15,05 0,5 5,15
  • 8,3 1,6 109251,7 4,4 65,0 52,5 43,4 165,3 109417,0 0,01 25641,1 189,3 79469,4 2238,8 1436,2 77,4 172,7 26,8 MR 1,6 715,9 1175,9 4 1 5 1 2 9 19 10 9 8 2 12 12 10 2 0,3 38,6 38,3 0,3 37,1 1,2 32 32 20,5 11,5 5857,4 0,7 30,9 64,1 28,8 124,5 5981,9 221 0,9 1 87
  • 2 14 16 6 38 125 4 6637,8 496 457,4 21,6 MR 157 29 20 1 Total second MA début EM À vue NR 0,02 2 98 3 81 11 2 164 45 3 55 1 7 36 4 110 66 30 6 722 1388 86 734 2208 2930 1082 4,68 0,1 0,84 3,56 0,3 1,66 1,8 0,3 16,4 0,5 0,3 1,0 0,6 19,2 4,93 2,14 5,1 63,41 27,1 1,01 10
  • 38,11 101,52 1,65 60,49 10,61 12,06 2,2 24,87 85,36 0,3 1,0 0,2 0,4 0,1 0,5 2,1 0,2 0,3 0,13 2 1 3 1 1 5 3 7 10 163 408 105 5 518 681 42 35,24 20,3 0,08 0,05 1,7 0,01 0,07 0,1 0,62 20,7 1684,7 480,14 439,1 135,0 13,6 1067,84 2752,54 2,7 0,2 1,0 0,45 1319,1 182,8 173,7 MR
  • 103 25 1 1 18 4 1 2 86 1 283 6531 365 42 3 6941 7224 2 1 1 7 90 61 57 Tamisage NR Total 98 3 81 13 2 164 45 3 63 1 7 36 4 110 66 30 6 732 1397 86 734 2217 2949 1082 175 408 105 5 518 693 42 2 2 1 3 1 1 5 3 7 10 113 27 2 1 8 5 1 3 1 18 4 1 2 86 1 370 6533 379 58 9 6979
  • 7349 6 247 90 77 1 second MA NR 4,68 0,1 0,84 4,76 0,3 1,66 1,8 0,3 53,5 0,5 0,3 1,0 0,6 19,2 4,93 2,14 5,1 101,71 27,4 1,01 10 38,41 140,12 1,65 92,49 10,61 12,06 2,2 24,87 117,36 0,3 0,02 1,0 0,2 0,4 0,1 0,5 2,1 0,2 0,3 0,13 55,74 31,8 1,1 1,0 2,05 715,9 1175,9 4,08 0,05
  • 1,7 0,01 0,07 0,1 0,62 20,7 7542,1 480,8 470,0 199,1 42,4 1192,3 8734,4 223,7 7956,9 678,8 631,1 21,6 MR 9 19 10 9 8 2 19 19 13 5 1 781 2 19 22 9 52 833 4 3 1 98 4 2 636 104 58 2 1 1 1 À vue NR Total site 0,3 38,6 38,3 0,3 37,1 1,2 46,45 46,45 25,05 19,8 1,6
  • 115104,91 0,7 47,8 116,6 72,2 237,3 115342,21 221 0,01 1,6 26357 1365,2 4,00 86103,3 2734,8 1893,3 99,0 172,7 26,8 0,9 MR 98 3 86 11 2 167 47 4 55 1 7 36 4 110 66 30 6 733 1394 86 735 2215 2948 1085 166 427 105 5 537 703 44 2 2 1 3 1 1 5 3 7 10 106 25 1 1 18 4 1 2 86 1 286 6579
  • 372 42 3 6996 7282 2 1 1 7 92 61 58 Tamisage NR 4,68 0,1 0,88 3,56 0,3 1,69 1,84 0,33 16,4 0,5 0,3 1,0 0,6 19,2 4,93 2,14 5,1 63,55 27,12 1,01 10,01 38,14 101,69 1,65 61,09 11,11 12,06 2,2 25,37 86,46 0,31 0,02 1,0 0,2 0,4 0,1 0,5 2,1 0,2 0,3 0,13 35,84 20,3 0,08 0,05 1,7
  • 0,01 0,07 0,1 0,62 20,7 1688,9 484,54 487,2 135 13,6 1120,34 2809,24 2,7 0,2 1,0 0,45 1323 182,8 174 MR 98 3 86 13 2 167 47 4 63 1 7 36 4 110 66 30 6 743 1403 86 735 2224 2967 1085 185 427 105 5 537 722 44 2 119 30 1 2 1 3 1 1 5 3 7 10 728 165 116 2 1 1 2 1 8 98 4 3 1 18 4 1
RAP01557.pdf (PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport final de synthèse de fouille programmée 1996-1998)
  • SIGNALETIQUE Site n" : 22 224 001 AH Département : Côtes-d'Armor Commune : Ploulec'h Lieu-dit : Le Yaudet Cadastre : Année : 1933 Parcelles : 1, 2, 3, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 22, 23, 37, 48, 123, 822. Coordonnées Lambert : Zone : 1 X : 168,5 Y : 1131,4 Altitude (max
  • varié et abondant. Lieu de dépôt du mobilier : Oxford (temp.), Guingamp (dépôt de f.) (définitif). Fig. 1 Le Yaudet. Plan de situation. r V' ' - z - - '•'-''¡f/r' J l ' i ' / ^ ; --- .fi r - - - - - - ' '^-j iU ^- -- Ô 1 ( i'.Vi ' ; ' s 1 i \ s V V \ À ' ^ 1 r
  • " , / \ •. , V tlI ! ,• ,: V \ •7— . t\ A J! " ^^ V \ 1\i / I n iv Í '' •I• ,•> I/• ;i \ \ c:-—f tti 1 Ä 1' ' 1 •) > . , Í ' ? /c^vA'i^ ' — ' * ' —^ va; \ , ; 1 Ì ^^ > M' ' I \ " , jy/J'/ r.' I ; J / w E l \ ^ .'• /.V /, i tl'.'-i >/ i Vy-'th 1 II;-( \ \ •' I
  • .,-r >. 1 .. y ^ . J '•-..V. V ^ co ft ' \ • îM i f ..g ® =iO C .D Q- co Fig. 2 Le Yaudet. Plan général du promontoire. LE YAUDET, PLOULEC'H -Poste du Douane ^ • ^ \ VI », \ » OiA ' «i^ / / /•/y / / ' / ^y Rochers'^\ du Chateau . / . . y -Si / /•/ / Les
  • phases de construction. Dans la phase 1, son parement externe était fait de pierres sèches, sans doute disposées selon les techniques propres au murus gallicus. Dans la phase 2, on avait édifié, devant ce premier parement, une rampe constituée de terre et de blocs de pierre, afin
  • dominant la pente très raide qui descend vers ia Baie de la Vierge. Derrière le rempart (tranchée 1/3), la fouille avait reconnu un chemin creux d'époque gauloise, dont le tracé donnait à penser que la porte s'ouvrait à l'est de ce pointement rocheux. Un sondage (tranchée 10) placé en
  • , cette structure fut édifiée afin de donner une base solide à un futur rempart et de compenser la forte pente qu'accuse le sol naturel dans cette zone. Nous ne savons cependant rien encore de la situation et même de l'existence d'un rempart de première phase, équivalent au rempart 1
  • de ce premier réseau sera une priorité lors des campagnes futures. Nous n'avons pas retrouvé, dans le noyau du rempart principal, de structure comparable au rempart de phase 1 que nous avions rencontré dans la tranchée 9. Il est toutefois possible qu'il soit enfoui plus
  • médiéval. Plan. LE YAUDET, PLOULEC'H Tranchées 27 et 34 Structures médiévales D J Dépotoir de la fin du Moyen Age ^ et ( S ) Limite de la parcelle du Haut Moyen Age (phase 2) A Limite de la parcelle du Haut Moyen (phase 1) n-o F496 r > & Q -n J Bâtiment médiéval postérieur
  • F495 ,0 Tranchée 27 5 Metres ZD Site Name..L«...): Pnni Reauciion..; fto. copies. ...1.... Fig. 18. Le Yaudet. Tranchées 27. Coupes. t/3 a. 3 O •U (N
  • Moyen Age. Nous avons pu corréler ces structures aux limites parcellaires observées en 1993 dans la tranchée 1/3. Une couche de terre arable (Us 456) était adossée à l'une d'entre elles. A u Moyen Age enfin (Xlè-Xlllè siècle), les parcelles du Haut Moyen Age furent occupées par des
  • ^lï'ilit ^•yAp^im^mmiii^rr'm i.: i J m r ^ ç i ^ i j t ' f; i-1 r > fe -iM, Rempart Non fouillé 3 Metres i Fig. 27. Le Yaudet. Tranchée 26. Coupe et plan. 2 œ B U m D o m û ^ ^ (Ü ws Fig. 28. Le Yaudet. Tranchée 12 et 13. Coupes, plans et profil. Íj o ! Uirrr "ù
RAP02277.pdf (PLOUHINEC (29). la sépulture mégalithique de Drégan. rapport de sondages 2007)
  • laisse penser à un apport dunaire dans cette station. En effet, toute la basse vallée du ruisseau de Sant-They, y compris les versants, est revêtue d'un placage dunaire de puissance variable qui s'est mis en place au Moyen-Age sensu lato. Il n'est donc pas étonnant que dans
  • LA SEPULTURE MEGALITHIQUE DE DREGAN EN PLOUHINEC (Finistère) Numéro de site : 29 197 006 DFS DE SONDAGES (02/07/2007 - 27/07/2007) MICHEL LE GOFFIC d **C*RA Conseil Général du Finistère Service Départemental d'Archéologie - 2007 - 1 IZVt SOMMAIRE 1. Fiche signalétique 3
  • d'archéologie du Finistère, 16, route de Térénez, 29590 Le Faou. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS Année : 2007 Auteur (Nom et Prénom) : LE GOFFIC Michel Collaborateur : GRALL Bertrand Titre : La sépulture mégalithique de Drégan en Plouhinec (Finistère) Sous-titre : D.F.S. de sondages (02
  • /07/2007-27/07/2007). Nombre de volume(s) : 1 ; nombre de pages : ; nombre de figures : 11 ; nombre de photos :12 3 2. Localisation Plouhinec est une commune du littoral de la baie d'Audierne, à l'entrée du Cap Sizun, limitée à l'Ouest et au Nord par le Goyen, petit fleuve
  • Kergangnou bordé de deux petites dépressions orientées nord-sud qui aboutissent à la côte rocheuse à Poulc'hangnou (ou Poulgangnou) et Pouldon . Fig. 1 : Carte détaillée du Menez Dregan en Plouhinec (Finistère) La pointe du Souc'h (ou Beg ar Souc'h) est elle-même une éminence rocheuse
  • carte I.G.N. 0419 est au 1/25 000. La ligne de rivage n'est qu'à 200 m du site et c'est précisément là que se trouve la grotte au plafond effondré de Menez Dregan qui a connu une occupation humaine au Paléolithique inférieur, entre -500.000 et -350.000 ans. C'est à 100 m au sud
  • (microcline de 1 à 5 cm) aplatis et étirés dans une trame quartzo-feldspathique (quartz, microcline et albite) claire et schistifiée, parfois riche en biotite souvent chloritisée et contenant également des muscovites, le cortège de minéraux accessoires étant formé par des apatites, zircons
  • devant le dolmen 1 du cairn nord , laissant penser à une présence au Néolithique final. C'est en recherchant dans la parcelle ZW 104, en friche et occupée par une lande à prunellier, ronce et fougère aigle, difficilement pénétrable, que nous avons retrouvé les restes d'un mégalithe
  • fouillées sensibles ont été recouvertes d'une bâche plastique maintenue en place à l'aide de pierres et de terre. ¡ I) ¡ !•: F I O ! nr H I 1 : J ! K ! I I M I N Fig. 6 : Plan général de la sépulture. 7. Résultat des sondages 7.1 Sondage E-F 12 Les deux carrés
  • , 2 éclats retouchés, 3 éclats utilisés et un fragment d'outil (fig. 11 n° 1 à 3). L'armature de flèche tranchante est atypique en ce sens qu'elle est triangulaire, s'inscrivant pratiquement dans un triangle équilatéral de 2 cm de côté et que la face inférieure montre quelques
  • retouches 16 Horizon Ap Terre argileuse jaune Sol sableux consolidé WiÊ T"Tt8rlMet ! 1 Remblais réc< Ap sableux pulvérulent + + ++ + + + +f •+ ++ + ++++ + + G + + + (niveau de référence) f + + Coupe GH + +~ + + + + + + + + ++ + + ++ + + + r « . . « « 11 I (niveau de
  • lithique comprend 180 pièces avec 9 galets utilisés, 2 grattoirs sur entame et 2 éclats utilisés. On notera la faiblesse du nombre d'outils (1%). Dans le nord du carré J 14, en limite avec J 13, est apparue une concentration de petites pierres au-dessus de la roche en place qui sont
  • mais, comme cette nappe de tessons se poursuit dans les carrés voisins non fouillés, les remontages ne peuvent être complets (fig.9,n° 1 à 4, 8). Photo 11 : vue de la nappe de tessons dans le carré M 12. 25 Dans l'état actuel de notre connaissance du monument, ces vases brisés
RAP00568.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • EAST BRITTANY SURVEY EAST BRITTANY SURVEY SEPTEMBER Introduction B409 (Carentoir ZA161) Fig. A92 1, 2 (Ruffiac ZK67) Fig. A3 1/79 3 (Ruffiac ZN119) Fig. 4 Fig. 5 H 132 (Ruffiac ZL40) Fig. 674 6 (Carentoir YB29) Fig. 7 L26 (Ruffiac YA224) Fi g . 8 D153
  • (Carentoir YK5) Fig. 9 Fig. 10 General Comment Acknowl edgements Références SEASQN 1988 EAST BRITTANY SURVEY - OUST/ VILAINE WATERSHED SEPTEMBER 1988 The eighth and 1 ast season in a programme of fieldwork, itself part of a larger, mul ti -di sci pl i nary study
  • of the relationship between land-use and settlement during the 1 ast two thousand years, took place from 25 August - 1 October in the communes of Ruffiac, Tréal , St-Ni col as-du-Tertre and Carentoir, in the department of Morbihan in eastern Brittany. The ai m of the study is to détermine when
  • the four communes named above, and sampling of fields in the surrounding communes, together with sélective geophysical and geochemical survey, and smal 1 excavations to test results; compl ementa.ry envi r onmental analysis is al so being undertaken . The fieldwalking programme
  • /79, H 132, 874, L26, D153) from which 'total' collection had previously been made (fig. 1). Of thèse, A92 had been started in 1986 and remained to finish. The ai rn of thèse smal 1 excavations was the investigation of surf ace/'sub-surf ace rel at i onshi ps; fields were selected
  • . Anne G'ebhardt joined it for a day for soi 1 sampling and Tony Stevenson for two days for pollen sampling. Overall, 938 mandays were spent on the 1988 season, including travelling time and time off; 787 of thèse were working days. The weather was idéal for much of the season
  • ' collection. Late IronAge/early Roman pottery was recovered (maximum 6 sherds per 5m square) and this tended to concentrate in two areas in the field. The much larger quanti ty of médiéval pottery (maximum 22 sherds per square) had a si mi 1 ar distribution, while the post— medi eval
  • pottery (maximum 5 sherds per square) was more evenly spread. Smal 1 quanti ti es of brick and tile (maximum 0 .5kg per square) were uhevenl y distributed, but tended to concentrate in the south of the field, away from the cl Lister i ng of pre—médiéval and médiéval pottery
  • ) was si ted in the north-east part of the field where there was a coïncidence of pre— medi eval and médiéval pottery. A test pi t (T37) was also dug in the south west , over a squar e wh i c h had produced n o t. a b 1 e qu ant i t i e s of pre- medi eval pottery and brick and tile
  • . The square T36 was excavated in the same way as H 145 and A92 in 1986: a 5% sample was taken for sieving to check recovery rates and l'iand tools were used (Asti 11 and Davies, 1987). The excavation took 85 working days, with a team of five. Trench 36 The plough soi 1 (1) was excavated
  • in four 0.1m spits. Ail the spits produced appr ox i matel y the same relative proportions of pottery; the total 127 sherds comprised 6"/. pre-medieval (6 Iron-Age, 1 Roman), 88"/. médiéval and 67. post-medi eval wares. The médiéval pottery was very largely (947.) of Fabric 1
  • , and the majority (577.) of the post-medi eval wares was ni neteenth-century . Smal 1 quanti ti es of brick and tile were recovered but only from the first three spits (total 23 fragments, 0. 787kg) . Context 1, however, had in addition to local quartz and quartzite large quantities (120kg
  • ) of introduced stone pink siltstone (K-01M) , Brioverian shale (B2-3) , sandstone (02) and many lumps of fine black siltstone (03-4), of a quality often used for roofing, material which occurs natural ]y about lkm, away (58kg, 317. of stone excavated ) . A layer of yel 1 owi sh-brown sandy
  • common f abri es being the coarse wares 86 (62/1) and 89 (307.); the rest were finer fabrics (Fabrice 13 and 14). Neither brick nor tile was found, but there were smal 1 quanti ti es (440g) of Ordovician mudstone at the bottom of the layer (05b-6) . A séries of pits was located
  • at the base of context 2, eut into what looked like a buried soil (32). AI 1 had si mi 1 ar fills of yel 1 owi sh-brown sandy loam with charcoal flecks. On the north side of the trench part of a large pit was excavated (3: lm wide, 0.42m deep > . It had a lower fi II with sliqhtly more
  • charcoal (16) and smail 1 fragments of mudstone; this produced two smal 1 and abraded sherds of Iron-Age pottery (Fabric 86); the upper fill (15) had no finds. Another pit was also found in the north section (22: lm wide, 0.42m deep) whose fill (23) had no finds but more mudstone
  • brick and tile (1.5B6kg) were recovered. This is in contrast to the 1 ower spit which had 31 sherds, 977 o-f which were Ir on Age, and the remaining sherd was post-medi eval ; 3 pièces (0.119kg) of brick and tile were f ound. The plough soil sealed a layer of compact, dul 1 yel 1 ow
  • -orange clay (24) from the surface of which came 20 sherds of Iron-Age pottery, the majority of which were of Fabrics 86 (607) and 89 (257). There was no sign of feat ures eut into this layer, which 1 ay directly on the degraded, manganèse— stai ned , quartzitic bedrock (05a) (33
  • ) . Comment The occurrence of médiéval and post-medi eval pottery in the plough soil, but not beneath , and the lack of conte;-; ts of thèse période would suggest that this matériel was not deriyed from SLib— surface features. Manuring might wel 1 account for the evenly distributed
  • and smal 1 quantiti.es of post-medi eval pottery, but it is more difficLilt to explain the rather ni gh quanti ty and the concentration of médiéval pottery - thèse would be better expiai ned by référence to occupation context s or middens in that field. The difficulties of digging
RAP02332.pdf (PAIMPONT (35). le Bois Jacob. rapport de fouille programmée annuelle)
  • Autorisation n° 2007/237 DRAC-SRA 1 - OPERATION DE FOUILLE PROGRAMMÉE - * AVR. 200B COURRIER ARRIVEE! LE BOIS JACOB EN PAIMPONT (35) : ACTIVITE MINIERE ET METALLURGIE DE REDUCTION DIRECTE I E R AGE DU FER - EPOQUE MODERNE Responsable d'opération : Jean-Bernard VTVET
  • leur collaboration active à l'organisation pratique et relationnelle du chantier. 2 SOMMAIRE I. INTRODUCTION P. 4 1. Rappel des résultats de 2006 2. Premiers relevés p. 4 p. 11 II. p. 6 SECTEUR PRINCIPAL 1. Implantation des sondages 2. Témoins directs de l'activité
  • minière 3. Sondages complémentaires p. 6 p. 9 p. 24 III. p. 31 INVESTIGATION GENERALE DU S I T E 1. Sondage S109 2. Sondage S110 p.31 p.77 IV. P. 33 MOBILIER A CARACTERE METALLURGIQUE 1. Minerai 2. Fours 3. Scories volumineuses en forme de culot p. 33 p. 34 p. 38 V. p
  • . CONCLUSION GENERALE ET PERSPECTIVES 1. Méthodologie - mesures physiques 2. Travaux miniers 3. Perspectives p. 42 p. 43 p. 45 BIBLIOGRAPHIE p. 46 3 42 I. INTRODUCTION 1. RAPPEL DES RESULTATS DE 2006 Le site du bois Jacob tire son nom de l'appellation cadastrale de la parcelle
  • 525 allongée correspondant essentiellement à un terrain communal boisé situé sur le coteau, en amont du lieudit Jacob des cartes (fig. 1-2-3). Mais son emprise pourrait bien se prolonger sur les parcelles qui jouxtent cette dernière vers le nord et vers l'est, et très probablement
  • du fer dont les prémices sont actuellement très mal connues. N 1 km fig.l : carte IGN 1/25 000 ème PAIMPONT(35) Fig.2 : Vue aérienne et localisation du site du Bois Jacob-Lotissement du roi Arthur (encadré orange). 2. POURSUITE DES FOUILLES ET PROBLEMATIQUES Concernant
  • grâce à l'utilisation de deux capteurs placés selon l'axe vertical à une distance d'environ 68 cm l'un de l'autre. Le capteur le plus bas a été positionné à une hauteur de l'ordre de 1 m à 1,20 m par rapport au niveau du sol lors des trois séries de mesures. Les secteurs MAGNlet
  • essentiellement ocre-orange. Les prélèvements effectués montrent que la plupart du temps ces masses grisâtres, à priori assimilables à des rejets cendreux, ne renferment quasiment pas de charbon de bois (à peine quelques unités millimétriques sur plus d' 1 kg de sédiment). Quelques
  • ferrugineuse ES bloc de grès sédiment beige-jaunâtre (fond de creusement) CP galet de grès — 1 marron-orange orange teinté (remblai) S blanchâtre -clair jaunâtre très dur, compact, à pisolites et charbons de bois gris - cendreux substrat limoneux blanc grisâtre marron clair
  • S105 - niveaux moyens et inférieurs de remblai orangé-ocre ; reliquats de banc ferrugineux RBF1 etRBF2, entaillés par les mineurs. b) Reliquat de banc ferrugineux n°l : RBF 1 A l'intersection entre les sondages S101 et S105, le long de la coupe nord, on rencontre une masse
  • conduit à stopper le travail motorisé. L'emprise de la zone décapée est repérée spatialement (fig.10). Le niveau de décapage mécanique atteint est de l'ordre de 25 cm, sauf sur le flanc nord, où, compte tenu du faible fruit du coteau, une profondeur voisine de 1 m a été obtenue. 1
  • . zones rubéfiées supérieures Pratiquement sous l'humus, une série de 6 zones rubéfiées (ZR 1 à ZR 6) a été observée, à une profondeur proche de 20 cm (fig. 10, photos 19 et 20) L'épaisseur de ces niveaux de sédiment ayant pris une coloration vieux-rose à brun-carmin, est faible. Les
  • valeurs restent inférieures à 10cm (8 cm pour ZR 4, 4 cm pour ZR 6, 1 à 2 cm pour ZR 5). Ces masses sédimenteuses contiennent des charbons centimétriques. Des prélèvements de charbons (ZR 4, Ch46) et de sédiment ont été réalisés. Un ensemble de blocs de grès décimétriques, souvent
  • partielle de la zone ZR 3, qui se trouve en dehors du sondage S106 stricto sensu, et qui se poursuit sous la zone décapée. Les autres zones, plus modestes et plus fugaces, sont sans doute en position secondaire, et peuvent correspondre à des vidanges ou poches incluses dans les
  • est de même nature et comporte en plus de nombreux spicules. Ces caractéristiques sont celles des céramiques mises au jour (type 1) au cours des campagnes précédentes dans les volumineux ferriers du massif de Paimpont (sites de Trécélien et du Vert Pignon III), dont la datation
  • légèrement sableuse, contenant peu de pierres. Des blocs de minerai centimétriques (1 à 10 cm) sont régulièrement présents dans toutes les phases de remblai. Compte tenu de la très forte adhérence du sédiment argileux à ces blocs, ce que révèle par exemple, la grande difficulté que l'on
  • claire du secteur est montre que les remblais suivent globalement une pente NE-SW dans cette zone. Leur accumulation est particulièrement importante dans tout le secteur N-NE du sondage et en amont ce celui-ci (photo 22). Deux possibilités se présentent : 1) une masse importante de
  • apparaître les vestiges très remarquables d'un banc ferrugineux encore en place (RBF3), à une profondeur comprise entre 1 m et 1,50 m par rapport au niveau du sol humique (fig. 11-12-13). Les couches de remblai qui la surmontent ne montrent pas de couche de transition et sa surface
  • ferrugineux et des excavations minières -0.20 -0.30 -0.40 -0.50 -0.60 -0.70 -0.80 -0.90 -2.00 -1.00 -1.10 -1.20 -1.30 -3.00 -1.40 -1.50 4.00-1 -5.001 4.00 -3.00 -2.00 -1.00 0.00 1.00 2.00 Fig. 14: excavation M l - topographie de la partie supérieure de l'ouverture (moitié
  • a n d inspected for rootlets. A n y rootlets present w e r e also r e m o v e d w h e n replenishing the acid solutions. " W i t h alkali" refers to additional p r e t r e a t m e n t with s o d i u m hydroxide ( N a O H ) to ensure the absence of secondary organic acids. " W i t h
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • 10% 33 11% 2 1% 288 2018 225 77% 3 1% 29 10% 33 11% 2 1% 292 2019 229 77% 3 1% 31 10% 33 11% 2 1% 298 44 1 4 14 2 65 Supports ornés : Département Morbihan Ille-et-Vilaine Côtes d'Armor Finistère Loire-Atlantique TOTAL Note : la différence remarquée entre le nombre de sites
  • ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou
  • d’accueil du monument de Petit Mont (R12 en impression 3D). Entre avril et novembre 2019, 12 tombes à couloir, 13 stèles, 1 sépulture à entrée latérale, 1 sépulture coudée, 2 cistes et un tumulus « carnacéen » ont été enregistrés in situ et/ou traités infographiquement sur les 4
  • projecteurs led sur pied et 1 masque immersif) dont le PCR a intégralement bénéficié. 8 Avertissement Ce rapport ne doit en aucun cas être considéré comme une publication. La mise en ligne du document par le SRA de Bretagne après une évaluation faite par la commission territoriale de
  • ........................................................................................................13 Chapitre 1. Rappel sur les intentions du programme....................................17 Chapitre 2. Expérimentations (tracé gravé et état de surface).....................29 Chapitre 3. Chaîne opératoire........................................................................51
  • .....................................459 Bibliographie, webographie, liens URL......................................................469 Annexes Annexe 1. Inventaire des sites ornés................................................................................................497 Annexe 2. Lexique des termes techniques
  • )............................................................................................................................................645 Annexe 14. Autorisations...................................................................................................................651 Table des matières.......................................................................................655 15 16 1. Rappel sur
  • les intentions du programme Chapitre 1. Rappel sur les intentions du programme 1.1. Objectifs Il est envisagé, depuis 2016, de progressivement construire un nouveau corpus des gravures néolithiques inscrites au sein de supports aussi variés qu’un affleurement rocheux, une stèle
  • , Bronzo, Vieux Moulin, Guib, Table des Marchands, Mané Kerioned, Mané Lud, Mané Rutual, Gavrinis). 18 1. Rappel sur les intentions du programme 1.2. Argument Loin de constituer un champ d’investigation sans avenir et par trop spéculatif, les représentations symboliques inscrites
  • qualification de leur environnement devra aussi passer par une meilleure représentation devant obéir a minima aux standards visuels des sites européens comparables, consultables sur la liste UNESCO (Vallée de la Boyne, Stonehenge, îles Orkney), accessible sur l'Internet. 20 1. Rappel sur
  • 2015 68% 2% 6% 21% 3% 2016 88 75% 1 1% 8 7% 18 15% 2 2% 117 2017 91 76% 1 1% 8 6% 18 15% 2 2% 120 2018 96 76% 2 1% 8 6% 18 15% 2 2% 126 2019 102 77% 2 1% 8 6% 18 14% 2 2% 132 2015 193 74% 2 1% 12 5% 52 19% 2 1% 261 2016 218 76% 3 1% 29 10% 33 12% 2 1% 285 2017 221 77% 3 1% 29
  • complémentarité entre supports originaux et empreintes (moulages négatifs, positifs, facsimile). 1. Rappel sur les intentions du programme 1.5. Sauvegarde des données Parmi les sujets de réflexion qui ont animé les années 2016 à 2019, l'archivage de nos données produites fut une priorité
  • l’issue de notre réflexion. 1.7. Constitution de l’équipe Le nombre des contributeurs varie un peu entre 2016 et 2019 mais demeure inchangé sur la tâche de fond. Le noyau de départ s’est consacré à part entière au programme, composé d’un directeur 24 1. Rappel sur les intentions du
  • cadre des désordres affectant plusieurs supports, des colorations ont été qualifiées en 2019, et la collaboration de Guirec Querré et Mikaël Guiavarc’h (géologie et analyses des matières déposées, Laboratoire d’Archéosciences, Univ. Rennes 1) indispensable pour prolonger les
  • , Département Morbihan, Région Bretagne) a couvert les frais engagés pour : – – – 26 un contrat d’ingénieur d’étude sur 11 mois ; les déplacements et hébergements des partenaires pour mener à bien les missions d’acquisition sur terrain et en musée ; des consommables. 1. Rappel sur les
RAP03240.pdf (PLOUEZOC'H (29). Grand cairn de Barnenez : nouvelles approches, nouveaux résultats, nouvelles perspectives. Rapport de FP 2015)
  • line of a He/Ne laser has been used for Raman excitation with powers of 764 and 745 μW (100× and 50× LWD objective lenses, respectively) measured at the sample position. The average spectral resolution in the Raman shift range of 100–1700 cm-1 was 1 cm-1 (focal length 800 mm
  • light can be used to obtain a reference pattern of these signals. Some surprising materials have been discovered in the specimens 2, 3 and 6, Fig. 4. Microparticles of the synthetic polymer polystyrene have been detected in the specimen 3, Fig. 4a. A saturated Figure 1
  • of fungi living over the paintings in closed chambers of the monuments. Intense fluorescence emission and Raman bands from the fungi References masked the bands from the pictorial materials. Only bands from the rock components have been able to detect in several cases.[1] P. Bueno
  • résultats, nouvelles perspectives. Rapport 2015 Ce rapport comporte trois volets : - Le premier rends compte de l'activité de terrain effectuée par F. Cousseau en 2015, doctorant à l'Université de Rennes 1 au sein de l'UMR 6566. Celle-ci fut plus limitée que les années précédentes, car
  • de recherche. Luc Laporte DR CNRS UMR 6566 - Laboratoire Archéosciences   RAPPORT BARNENEZ Activités 2015 F. COUSSEAU Doctorant Université dr Rennes 1, France L’étude du bâti du site de Barnenez, pour le terrain, s’est terminée par quelques jours au cours du mois de septembre
  • ., in Les mégalithes de l’arrondissement de Brest., p.p. 10 11. Figure 1 : Table de couverture du tumulus nord et visibilité de la nécropole depuis la baie de Morlaix (archives UMR6566-Creaah) RAPPORT BARNENEZ ET AUTRES MEGALITHES PEINTS EN BRETAGNE. Activités 2015 P.BUENO-RAMIREZ
  • , R. DE BALBÍN-BEHRMANN.R-BARROSO-BERMEJO AREA DE PREHISTORIA. UNIVERSIDAD DE ALCALÁ DE HENARES. ESPAGNE 1. INTRODUCTION Pendant l’année 2015, les travaux sur les gravures et peintures du tumulus de Barnenez, ont eu deux focus d’attention. D’une part la continuité des
  • Henares, Madrid, Spain increasing possibilities for characterising and dating pigments.[1,2] Thereby, the more pigments are found within c UMR 6566-CReAAH, Université Rennes 1, Campus de Beaulieu, 35042 Rennes the megaliths record from such a representative area as Brittany, the Cedex
  • cap[12] was mounted over the probe head or the objective to avoid sunlight or other external radiation entering in the spectrometer. The spectral range from 65 to 2500 cm-1 (Stokes) was recorded with a spectral resolution s ~3.5 cm-1. Integration times of 2–3 s and 36 spectral
  • accumulations have been used to achieve an acceptable signal-to-noise ratio. Wavenumber shift calibration of this spectrometer was accomplished with Hg-I lines, 4-acetamidophenol, naphthalene and sulfur standards[21] over the range 150–1800 cm-1. This resulted in a wavenumber mean deviation
  • of Δνcal–Δνobs = -0.01 ± 0.05 cm-1 (tStudent 95%).[21] The location of some of the points that have been analysed in situ is indicated (red circles) in Figs2 S3–S23 (Supporting Information). Micro-specimens (size ≤ 1 mm ) of the pigmented areas were extracted from the different sites
  • , grating 1800 grooves/mm and confocal pinhole 100 μm). These conditions involved a lateral resolving power of ∼ 1–2 μm (100× objective lens) and ∼ 5 μm (50× LWD objective lens) at the specimen. The depth of laser focus is 0.34 and 1.10 μm for the 100× and 50× LWD objective lenses
  • , respectively. An integration time of between 2 and 30 s and up to 64 accumulations have been used to achieve an acceptable signal-to-noise ratio. Wavenumber shift calibration applying the method indicated previously[21] over the range 150–3100 cm-1 resulted in a wavenumber mean deviation
  • of Δνcal–Δνobs = 2.01 ± 1.79 cm-1 (tStudent 95%). Spectral smoothing was not applied to the observed spectra. The software package GRAMS/AI v.7.00 (Thermo Electron Corporation, Salem, NH, USA) has been used to correct the spectral background of fluorescence radiation, as well
  • . Nevertheless, because of their solid consistency, the surface with pictorial materials of the specimens 6 and 1, from the chamber H of Barnenez tumulus and Mane Rutual monument respectively, have been studied with no physical treatments prior to their analyses. The resulting spectral data
  • have been analysed using the CASA XPS software and RSF database for peak fitting and Shirley background correction. The binding energy has been referenced to the adventitious C 1 s peak at 285 eV. Results and discussions Pictorial materials from eight French megalithic sites
  • are considered next. The results obtained are summarised in Table 1. Barnenez tumulus Initial studies on the chamber H of this monument,[4,16] Figs S4–S6 (Supporting Information), revealed that the main components of its orthostats were α-quartz, albite and muscovite; all of them are common
  • components of granitic rocks. The SEM/EDS spectra of the specimens 1, 2 and 6 from this chamber reveal a significant content of Mn, Fig. S24 (Supporting Information). The presence of Copyright © 2015 John Wiley & Sons, Ltd. J. Raman Spectrosc. (2015) μ-Raman of prehistoric paintings
  • in French megalithic monuments Table 1. Components identified in the rock and paintings in eight French megaliths Megalith Specimen Rock components Primary phase Barnenez tumulus chamber H, orth. C Barnenez tumulus chamber A, entrance orth. Gallery of Goërem Mont-Saint-Michel
  • tumulus, Dolmen 1 Dolmen 2 Dolmen 3 Dissignac tumulus Mané Rutual dolmen Mané Kerioned B dolmen L’Hirondelle stela Bury stela Secondary phases Paint components Primary phases Secondary phases 1, 2, 6 á-Quartz Albite, muscovite 3 á-Quartz Albite, muscovite, phlogopite, beryl
RAP00789.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • / Auteur Dept. 1 Dept Commune I 1 Site / Commune I $ 1010/ Sites étendus : $ 1020/ REFERENCES ADMINISTRATIVES l Niveau 1/ I Département : Struct. AP ou AH I Dept 1/ 1 —i—1—I/* i Commune ftOfèfVÀ H-frvO / ^ ./* Commune : Ueu-dit: jjC (CJ rx€ T ï \£ ^CF
  • DE SITE ARCHEOLOGIQUE $ 3010/ RECHERCHE EFFECTUÉE Année Nature de l'opération Auteur Organisme 1 $ 1000/ REFERENCE INSEE Dept. $ 1010/ Sites étendus : Dept ' Commune l i I/ Commune $ 1020/ RÉFÉRENCES ADMINISTRATIVES , „, l/lo,il/l Site Niveau J 1/ L l l ,: \r
  • &i/mL-yLi/i $ 1000/ REFERENCE INSEE Dept. $ 1010/ Sites étendus : i Auteur Dept I , Commune i l / Commune I $ 1020/ RÉFÉRENCES ADMINISTRATIVES , i î/io.ii/i Niveau i I/ Dept , i/i , L_^J / 1 ■ ■ , 1/* , i I I/ Commune I i l I/* / I /* QjCTO 0£-T
  • PATRICK NAAS RAPPORT DE PROSPECTFION DANS DEPARTEMENT INVTÎNTAT RE LE DO MORBIHAN 1 391 VOLUME 1 SOMMAIRE VOLUME' 1 1. INTRODUCTION 1.1 Historique 1.2 Localisation de la zone 2. ORGANISATION ET MOYENS MATERIELS 2.1 Financement 2.2 Moyens matériels 2.3 Organisation
  • pour un cadrage flexible, pour des vues rapprochées ou à l'inverse pour les clichés de localisation à grand angle facilitant au sol le "plotting" des sites sur carte IGN . Nous avons adopté un programme de priorité à la vitesse (1/500). Pour les émulsions, nous avons accordé une
  • certaine préférence à l'AGFACHROME 200 qui permet un bon compromis prix/ qualité en comparaison de 1 EKTACHROME , dont les prix plus élevés ne semblent pas justifiés. Certains clichés ont été réalisés avec des bobines PERUTZ (sous-marque d'AGFA) poussées à 200 ASA, peu onéreux mais
  • cartographie attire les commentaires suivants: 1) tous les sites découverts cette année (si l'on excepte 6 ou 7 structures non encore traitées cette année, près de Vannes et à Pluvigner) se situent au nord des Landes de Lanvaux qui traversent d'est en ouest les communes de St Jean-de
  • ; \ i ; . '.. «ci-.. } ' ■ 1 ! 1 ■- . P-**P„ • JW^ W" 'j;,e....« ; LtVKM-Bwf ^ *^*f )"**.^*i /'£ ■'' COHLAV , !""'*• V >.../ V a J ' .• ; < : ••- \ «tis \ » "H* "\ —'i . 4 „..Jn / SITES TRAITES DANS LE RAPPORT DE PROSPECTION
  • -INVENTAIRE (P. NAAS - 1991) S- -A touotAC " .J- r-> ..; „ K .:.^\ -V- v m~> \ ./ 0 —4- i v l Ci V • X / ,/*«„;_•, " 's— Y .y'¥~x\ l j *—"/ UV» >. • 0 T,1 "' V— C > — »•*.•- : Pontivy, sur les communes de Moustoir-Remungol , Réguiny et St Allouestre. Mais tout cela
  • MORBIHAN ET DES COTES D ' ARMOR > FICHE DESCRIPTIVE DE SITE ARCHÉOLOGIQUE RECHERCHE EFFECTUÉE $ 3010/ Année K Nature de l'opération .qfl A.\i Pros^^otA^v KJd^? / Organisme ^ , i—i—i / 1 ■ i \r | . iGfi/lQM ^I/l ■ , IAlo,il/l , 1/1 , I/* RÉFÉRENCE INSEE $ 1000
  • *^ $ 1030/ Nom du site ou adresse : $ 1040/ CADASTRF Année j / Section(s) et parcelle(s) : /* $ 1050/ POSITION TOPOGRAPHIQUE $ 1060/ COORDONNEES LAMBERT Altitude NGF i M. Précises 1 Abscisse Bx 1 i 1 i ? i I CD 1, 1/ i i i m/ Profondeur d'enfouissement
  • Approximatives □ 1, Ai ^dr 1, LflL&fi/ Abscisse Ax i Zone □ 2/ Si I, ,i. „ J i II. □ —I III, cm/* □ IV /
  • I Etat a la découverte : Etat actuel : exceptionnel conservé $ 1080/ Degré de protection : $ Occupation du sol 1090/ grotte ou abri □ 1, labouré H structuré Ifii 1. 52 1, 1, prairie CD moyen □ CD 2, Propriété du terrain Collectivité $ 1110/ Circonstance
  • de la découverte ou motif du sauvetage : $ 1 120/ Sources : $ 2010/ Nature des vestiges immobiliers : 1, CD inorganisé □ CD CD forêt 0 4/* absolu □ 3, 3, Privé 2, 3/ détruit 2, fort □ 2, 3/ 3/ 2, lande ou friche $ 1100/ -Àixuw^uuV^ Etat immerge □ 2
  • . partiellement conservé □ 1, faible enfoui |^| 4, bâti E 5, autre CD 3/' /* F© LU*" tJi^U ^'UA^ \^JSMsu»JuJr ^OTW^ÛU> $ 2020/ Nature des vestiges mobiliers : $ 2030/ Grande période chronologique : $ 2040/ Attribution culturelle : $ 2050/ Autre élément de datation
  • : $ 1130/ Conservation provisoire du mobilier : l CVM-|CV| f jLpu^ tfV—, ^iU - /* -ex r
  • : IN 4 021045 L 73 6/* CD 2, collection privée 1 Kt i 6 â A\ /* CD 3, autre □ /* 4/ FICHE DESCRIPTIVE DE SITE ARCHÉOLOGIQUE $ 3010/ RECHERCHE EFFECTUÉS Année Nature de l'opération Auteur ?te>&?. IhNEVu l49ff4 I/ Dept. $ 1010/ Sites étendus : Dept I , Commune l
  • / i , I l ,L_LJ/1 l/lo,il/l Site Commune $ 1020/ RÉFÉRENCES ADMINISTRATIVES mM i IfCÇ/lQ/^/l $ 1000/ RÉFÉRENCE INSEE Organisme Niveau i/ l 1/* Struct. AP ou AH I Dept (~Lo l\G Département: , ,.■!/* I/ i Commune I—i—l—I/* \ ^/V ^J / Commune : lit H^r
  • \WX ...i. ?$*Ï:?1MS '. Lieu-dit: /* $ 1030/ Nom du site ou adresse % 1040/ CADASTRE Année L i / Section(s) et parcelle(s) : Altitude NGF i ^+ $ 1050/ POSITION TOPOGRAPHIQUE $ 1060/ COORDONNEES LAMBERT B Précises Abscisse Ax 1, £ iCi m/ Profondeur d'enfouissement i 1
  • Approximatives □ 2/ / Ordonnée Ay Abscisse Bx I i ; i? I i 1 2- 1 3 1 H ; ? ^ I / Ordonnée By I i I I QS. Zone □ I, II. ! cm/ L □ III. 1 □ IV / / 5 i I 1 j i I /* DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type : en surface □ 1. plein air 1, Etat à la découverte
RAP00482.pdf ((22)(35). arrondissements de Dinan)
  • ) ie '» d»»"""*» 1er Kai 1984 B • REFERENCES ADMINISTRATIVES Département: Commune : Ille-et-Vilaine COMBOUHG C-CADASTRE (1) Année: 1964 Lieudit : D-POSITION Section (s) et parcelle (s) : R1 ^ Q gt g Landréjard TOPOGRAPHIQUE COî-TBOURG-Ouest Carte I.G.N. au 1/25 000
  • ) AERIENNE Ce.R.A.A (ANDLAUER) B-REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Date de la découverte : 20 Avril 1984. ADMINISTRATIVES Département: Commune : Côtes du Nord AUCALEUC C - CADASTRE (1) Année: 1963 Lieudit : Section (s) et parcelle (s) B1.290 et 291 : La Mégrais D - POSITION
  • : PROSPECTION Auteur : le prospecteur) AERIENNE Date le la déciuverte : Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Mai 1984 ADMINISTRATIVES Départeaeit Cemumne côtes du Nord BOURSEUL C -CADASTRE (1) Anée : Seetin (s) et parcelle(s) 1935 L i eiléit : 0 -POSITION Carte
  • ) B - REFERENCES 20 Avril 1984 „ „ ||t| B|Mim|| : ADMINISTRATIVES Diparteeilt. LES CHAMPS GERAUX Ceaeiie Côtes du Nord C -CADASTRE (1) Ailée: 193g Lieidit : D - POSITION Seetien(s) it parcelle (s) : A3 568 Le Champ Busnel T0PQ6RAPHIQUE Carte I.G.N. ai 1/25 000
  • : PROSPECTION Alteir : le prospecteur) AERIENNE Date le la iécnverte Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Juillet 1984 ADMINISTRATIVES Département Cismue Côtes du Nord LES CHAMPS GERAUX C -CADASTRE (1) 1939 Anée : l\$Z A* 447 Béranger LievCit . D - POSITION
  • : Oltl « '* iieiilirtl : Ce.R.A.A (ANDLAUER) 2 0 Avril 1984 I - REFERENCES ADMINISTRATIVES Departtmeit : Cemmiie . Côtes du Nord LES CHAMPS GERAUX C -CADASTRE (1) Ailée : ig3 Lieadit : 0 - POSITION E4 Sectien(s) it sarcelle (s) : g 510,511 et 513 La Ville Gromil
  • Auteur : le prospecteur ) AERIENNE Date Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) B- REFERENCES ARCHEOLOGIQUE de la déceiverte Mai 1984 ADMINISTRATIVES Department: côtes Commue du Nord CORSEUL C -CADASTRE (1) Allée : Lieidit : D-POSITIDN Carte Section fs) 2.983 et parcelle (s) 12
  • A - RECHERCHE DE à DECOUVERTE remplir par EFFECTUEE : PROSPECTION Auteur : le prospecteur ) AERIENNE Date de la découverte : Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Mai 1984 ADMINISTRATIVES Département: Commune côtes du Nord CORSEUL C-CADASTRE (1) Aaaée Lieedit
  • remplir par EFFECTUEE : PROSPECTION le | - REFERENCES prospecteur) AERIENNE Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) Auteur : ARCHEOLOGIQUE Juin 1984 Date de la découverte ADMINISTRATIVES Département : Commue Côtes du Nord CORSEUL C - CADASTRE (1) Anée: Lieudit : 0 - POSITION Section (s
  • (L.ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE de la iéceu ve rte Mai 1984 ADMINISTRATIVES Départem eut : Commune Côtes du Nord CORSEUL Ç -CADASTRE (1) Allée : 1983 Lieudit 0 - POSITION Section ($) et parceite(s) ^3 922 Le Petit Plessis TOPOGRAPHIQUE Carte I.G.N. au 1/25 000
  • EFFECTUEE : PROSPECTION : le prospecteur) AERIENNE Date it la iteimtrtt Ce.R.A.A ( L . ANDLAUER ) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Août 1984 ADMINISTRATIVES Départent eut Cimmaie Côtes du Nord CORSEUL C -CADASTRE (1) Lieadit : D - POSITION Ml Sectian (s) tt parcelle (s
  • remplir par EFFECTUEE : PROSPECTION le B - REFERENCES prospecteur) AERIENNE Djtï Ce .Jt AïA (L.ANDLAUER) Aatear : ARCHEOLOGIQUE ie la déco«»erte Mai 1984 13 ADMINISTRATIVES Côtes du Nord Département : CORSEUL Commune : C - CADASTRE (1) Année Section (s) et parcelle
  • : PROSPECTION le 6 - REFERENCES prospecteur) AERIENNE Ce.R.A.A ( ANDLATJER) Auteur : ARCHEOLOGIQUE Date de la découverte : Avril 84 ADMINISTRATIVES Cotes du Nord Département: CORSEUL Commune-. C -CADASTRE (1) 19Ô3 Année: Carte K1 parcelle (s) : 92 La Hoche Lieudit
  • -RECHERCHE a DECOUVERTE remplir par EFFECTUEE : PROSPECTION Auteur : le prospecteur ) AERIENNE Ce.R.A.A (LANGOUET) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Date te la décuverte : Août 1984 ADMINISTRATIVES Departeneit : C,HI Côtes du Nord " ! FLANGULNOUAL C -CADASTRE (1) Ailée
  • ) AERIENNE Date de la découverte Ce.R.A.A (ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE 21 Avril 1984 ADMINISTRATIVES Département: Commune Côtes du Nord JUGON LES LACS C -CADASTRE (I) 1 Année: 979 97, section ZH Section (s) et parcelle (s) : La Mare Lieudit D-POSITION
  • - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Date ie la décenvertr Mai 1984 ADMINISTRATIVES Département Cemmiae CÔtes du Nord LANGUENAN C - CADASTRE (t) Année : Lie iit : " 0 - POSITION Carte Section (s) et parcelle (s) 1934 Bl 308 et 309 La Ville Es Moines TOPOERAPHIQUE I.G.N. an 1/25 000
  • "' DE à DECOUVERTE remplir par EFFECTUEE : PROSPECTION : le prospecteur) AERIENNE Date Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) B-REFERENCES ARCHEOLOGIQUE it il riéciiterte Août 1984 ADMINISTRATIVES Département Ciaaue Côtes du Nord LANVALLAY C -CADASTRE (1) Anée : Lieiriit : D
  • (L.ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Oate ie fa iéceuverte Août 1984 ADMINISTRATIVES Ille et Vilaine Département LEHON Ctmmaae C-CADASTRE (1) Année Seetien (s) et parcelle (s) 1953 LiM-it : D-POSITION Bl 1321 Saint Suliac TO PQ6RAPHIQUE Carte I.6.N. ai 1/25 000
  • EFFECTUEE : PROSPECTION Auteur : le prospecteur) AERIENNE Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Date iécatl verte |e Juin 1984 ADMINISTRATIVES Département : Cemmue Côtes du Nord MEGRIT Ç -CADASTRE (1) Aeeée : Sectien (s) et parcelle (s) ig35 Lieidit : D
  • DE à DECOUVERTE remplir par EFFECTUEE : PROSPECTION Auteur : le prospecteur ) AERIENNE Ce.R.A.A (L.ANDLAUER) B - REFERENCES ARCHEOLOGIQUE Date de la déceaverte : Juin 1984 ADMINISTRATIVES Département : côtes du Ce m m lie : Nord PLEDELIAC C -CADASTRE (1
RAP00566.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • cadastre shows part of the field to have been divided into narrow bands, but the excavated ditches neither run parai 1 el nor the fui 1 length of the field» They are therefore unlikely to be of a médiéval or post-medi eval date and may possibly be contemporary with the 'prehi stor i c
  • - 13 1, 2 14 H 145 15 K446 18 Fig. 3 19 H80 Fig» 22 4 23 A92 ' 28 9 Fig. 5 Fig. 6 □ t h e r Work, 32 1985- 6 33 General Comment and Acknowl edgements 34 Re-f erences 35 P 1 a t. e s 1 - 1 0 f ollowing 35 The fifth and sixth seasons in a programme
  • and labour patterns» The complète fieldwork programme consists of systemaitic fieldwalking of ail available ploughed fields within the four core communes of Ruffiac, St-Nicolas, Tré'al and Carentoir, together with sélective geophysical and geochemical surveys, and smal 1 excavations
  • for the main season by two people. The team (consisting largely of past and présent students from the Universities of London, Reading, Durham and Sheffield) numbered twenty, including the directors, and worked for twelve days, from 23 March, with one day off. A smal 1 team, of the directors
  • intervais, using collection units of 100m; field EAST BRITTANY SURVEY 1986 | TRANSECT J TRANSECT B "t— TRANSECT D TRANSECT A TRANSECT E -h— .y. : 75 m ■ ci3 " S Y •m .o-v. Tréal Lo 50ml—' O O .... □ ; C? (Rutfiac g SO TRANSECT G l'ï «2. cm. fl\ □ 1-5km apart
  • 193 -.. > >.^'v... i-. ■ M") 4km apart CP ^ Carentoir 44 50m 0° SNicolas-du-Tertrç «A.•0 ■75m"C3 •so* CI 1 ..Q i il '-. ('?• - •--50m-- .. c -.- 7s m . . lields site. A • 9 probable A o Q possible I I \ / 1 walked in 1966 A • m 100m ..I
  • concentrations of material not covered by the above catégories for example, one unit with five or more sherds of the same period •- have been termed 'possible sites'. (The minimum number of finds necessary to quai if y a concentration for comment has been del i beratel y fixed at a 1 ow level
  • in order to secure a wide range of possi b i 1 i t i es for testing; in fact, in many cases numbers were far higher than the necessary minimum. It should be stressed , yet again, that the ternis are conventions for di st i ngui shi ng between greater and lesser concentrations
  • and for providing a means of référence to them; they do not necessarily dénote the position of former sett 1 emen t s „ ) In accordance with the conventions, 57) may be classified as followss 'Sites' 'Probable' 'Possible' Ail types Fields wal ked A 1(2.4) 4(9.5) 3(7.1) B 2(2.4) 9(11) 3(3.7
  • ) 8 (197.) 14 (17?/.) 42 .82 D 1(1.7) 3(5) 6(10) 10 (16.77.) 60 the E 3(4.2) 2(2.8) 8(11.3) 13 (18.37;) 71 Table 1 (Figures in brackets are percentages of concentrations G 3(16.7) 5(27.8) 3(16.7) 11 (61.1?/.) 18 fields J 1(8.3) - 1 (8.3?/.) 12 walked, (total Total
  • s 10 (3.5) 24 (8.4) 23 (8.1) 57 (207.) 285 per transect and in tôt o. ) Of thèse concentrations, none produced predomi nantly Roman material although 17.57» produced some Roman material;; 12.37. had predomi nanti y médiéval, 22.87. predomi nant 1 y post-medi eval , and 8.8
  • again stress the large quanti ti es of brick and tile, relatively large of Roman and smal 1 of médiéval pottery» The spatial distribution of this material i s as interesting as in previous years, and broadly consistent with it» There are 'blank' zones within the four communes
  • and also zones that tend to produce more or less of a surface scatter» Surface material is usually markedly absent from areas near the commune boundaries and is also difficult to find in the fields to the north of Qui 1 vain and around Le? Bois Faux; si gni f i cant 1 y , the more
  • of Transect G, from Métairie au Joly to Le Nouai-)» The figures quoted above demonstrate the remarkably high proportion of fields in G with large concentrations of surface material. The présence of tile scatters, sometimes with smal 1 quanti ties of Roman material associated, were notable
  • marked patterns» Such schi stes were présent on most fields (largely as a resuit of manuring), with the exception of some areas of 1 an de in the northern part of Transect B and of some isolated, scattered fields (D6 and 7, E267) with no other surface material. However , it was again
  • material; field E230, where there was also a large tile scatter, provided a parti cul arl y good example of this. Comparison of the distribution of surface material was made with the early n i neteenth-cent ur y p atterri of 1 and -use and settlement, as e v i d e n c e cl b y
  • the ancien cadastre , as usua 1 . More than three-quarters of concentrations of pottery (76.7V.) 1 ay more than 100m away from early n i net eenth-century settlements and only 12» 5% 1 ay within 50m of them» (The former is only slightly higher than distances from modem settlements
  • and the latter proportion the same.) Surface material tends to be found within areas of ni net eenth-century arable, as always especially in bandes (1 itérai ly 'bande' , arable divided into tenant parcels) and the proportion was comparable?, though slightly smal 1er, with that of earlier
  • years (58,9% of concentrations in 1986, as compared with 70. 1% in 1985). The remainder occurred in n i net eenth-century meadow or pasture (an unusually high 12.5%), marginal 1 an de ( un c u 1 1 i vat ed land 10.77.), curtilage (5.47.) Concentrations of material in and areas
  • of mixed 1 and— use. 1 an des (like B2S and D52) and meadow early ni net eenth-century (ilke BS7 and B90) demand some further investigation, since they previous to the nineteenth imply either arable use or settlement century; sites 1 i ke G21S, 220 and 221, lying in the di sti net i vel
RAP02142.pdf (LE CONQUET (29). "île de Béniguet". fouille de l'amas coquillier. rapport de sondage)
  • SELLAMI, PROGRAMME ARCHEOLOGIQUE MOLENAIS, rapport n° 7 TOME 1 : Texte SONDAGE DU SITE DE BENIGUET - 3 (LE CONQUET) Opération n° 2005 - 202 FOUILLE PROGRAMMÉE DU SITE DE BEG AR LOUED (ILE MOLÈNE) Opération n° 2005 - 218 \ \ h\ l! t ••-s. V *V, w JPS \ J ètefat .. Me€jSSii J
  • " A \f CONSEIL GENERAL FINISTERE %s m lAmmmam i ï UMR 6038 .3 O Magasin d'outillage Emeraude (Ploudaniel) ' l i t TRJlHOUlllt * : ". i ... î Tw- • •• ,• Of, ARCHÉOZOOLOGIE, histoire des sociétés humaines et des peuplements animaux Feim-ar-ßed - ': î' 1! ; ^5 « ' r
  • BENIGUET (LE A/ PRÉSENTATION (Y. Pailler) 1. Rappel de la problématique 2. Conduite du sondage B/ OBSERVATIONS FAITES SUR LE TERRAIN MATÉRIELLE (Y. Pailler, S. Giovannacci) A PROPOS DE LA CULTURE a LE MATÉRIEL CÉRAMIQUE (S. Giovannacci) D/ LE TRI DU CARRÉ A DU SONDAGE DE MARS 2005
  • STATIONS DE SURFACE BENIGUET(R. Hoguin, S. Giovannacci, Y. Pailler) REPÉRÉES SUR L'ILE DE A7 INTRODUCTION B/ LA PERCUSSION SUR ENCLUME C/ CRITÈRES D'ANALYSE ET TERMINOLOGIE D/ PRÉSENTATION DU MATÉRIEL 1. Beniguet 14 (parcelle 19) 2. Beniguet- lObis (parcelle 19) 3. Beniguet- lOter
  • (parcelle 19) 4. Beniguet-13(parcelle 20) 5. Beniguet- 22 (parcelle 40) E/ LES CHAÎNES OPÉRATOIRES PRÉSENTES DANS LES ASSEMBLAGES ÉTUDIÉS 1. Les matières premières 2. Les produits taillés F/ LA CÉRAMIQUE (S. Giovannacci) G/ ESSAI D'INTERPRÉTATION 2 IV. TROISIÈME CAMPAGNE DE FOUILLE
  • PROGRAMMÉE LOUED (ILE MOLÈNE) ~ Fiche signalétique SUR LE SITE DE BEG AR AJ PRÉSENTATION ET RAPPEL DE LA PROBLÉMATIQUE B/ MÉTHODES ET STRATÉGIE DE FOUILLE 1. Méthodes mises en œuvre 2. Stratégie de fouille C/ ARCHITECTURE : DESCRIPTION DES STRUCTURES MISES AU JOUR (E. Ihuel, Y. Pailler
  • ) 1. Description des structures et altérations modernes a) Mur de parcellaire moderne et mise en culture b) Extraction de matériaux c) Structures de chasse, les gabions 2. Description des structures archéologiques anciennes a) Structure 1 b) Structure 2 3. Quelques éléments de
  • comparaison D/ RAPPORT PRÉLIMINAIRE DE L'ÉTUDE GÉO-ARCHÉOLOGIQUE (F. Sellami) 1. Introduction 2. Le milieu physique. 3. Description de la stratigraphie 4. Échantillonnage 5. Discussion des données et des problématiques à traiter E/ COMPTE-RENDU DES MISSIONS TOPOGRAPHIQUES SUR L'ÎLE MOLÈNE
  • (Y. Bougio) F/ LA CULTURE MATÉRIELLE 1. L'industrie lithique taillée - sondage II et sondage V (L. Le Clézio) a) Le corpus b) Étude du corpus c) Les perçoirs d) La chaîne opératoire des perçoirs e) Éléments de comparaison f) Conclusion 2. Le macro-outillage (K. Donnart
  • -culturelle e) Approche expérimentale, du prélèvement de l'argile à la cuisson f) Bilan et perspectives 3 G/ L'ÉCONOMIE ALIMENTAIRE 1. Étude de l'ichtyofaune (Yvon Dréano) a) Méthode d'analyse du matériel ichthyologique b) Résultats de l'analyse archéo-ichtyologique c) Conclusion 2. Les
  • grands vertévrés (Anne Tresset) 3. La carpologie (M.-F. Sellami) H/ LE PEUPLEMENT ANCIEN DE MICRO-VERTÉBRÉS MOLÈNE (A. Tresset) DANS L'ARCHIPEL DE V. CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES 1. Résultats de terrain obtenus en 2005 2. Principales orientations pour la campagne 2006 DIFFUSION ET
  • un rapace, cf. 1 celle ci est en général faible sur les petites îles. 6 rapport 2004), du processus d'insularisation de l'archipel : la faune continentale, piégée par la remontée des eaux sur de petits territoires, n'aurait pas encore eu le temps de s'appauvrir. Néanmoins
  • : 800 Subvention du Conseil Général du Finistère : 700 A/ PRÉSENTATION 1. Rappel de la problématique Du 7 au 11 mars 2005, une petite équipe composée de Yvan Pailler, Sandie Giovannacci et Ewen Ihuel a réalisé l'exploration méthodique d'un niveau coquillier s'étendant sur 11 m de
  • manuel de 4 m sur 1 m perpendiculaire au trait de côte à l'endroit où, en coupe, le niveau coquillier est le plus épais et où sont visibles quelques pierres posées à plat. De cette manière, s'il s'agissait d'une structure, elle aurait pu être repérée et nous aurions peutêtre la chance
  • décidé de fouiller l'amas (niveau 1) par passe de 10 cm. Il est intéressant de constater qu'au cœur de l'amas, on ne trouve quasiment pas de sédiment intercalé entre les coquilles qui forment donc une couche très compacte. Dans le carré A, où l'amas est pourtant le plus épais dans le
  • . Faute de temps, seul le carré A pu être descendu jusqu'à la fin de la passe 2, niveau 2, moment où il devient stérile. Le point 0 du chantier (= 88) correspond à l'arête la plus élevée d'un gros bloc se trouvant à quelques mètres à l'ouest du sondage en bord de falaise (Fig. 1). Les
  • altitudes prises lors de la fouille n'ont pas été recalés par rapport au NGF. 8 RorH He falaise 1 Arête la plus haute n.finm Nord sondage Fig. 1 : environnenment du sondage de Beniguet, pour la campagne de 2005 Lors de la fouille, seule une partie des sédiments récoltés (carré
  • . CI LA CERAMIQUE (S. Giovannacci) La céramique étudiée provient d'une part de ramassages effectués par les gardes de l'ONCFS 2 durant l'été 2004, d'autre part, du matériel récolté à vue lors du sondage de Mars 2005 (Tab. 1). Il s'agit d'une petite série de 95 fragments, pour un
  • poids de 565 grammes. 2 Les gardes de l'ONCFS et leur stagiaires sont venus à plusieurs reprises « surveiller » la coupe de Beniguet-3 sur l'estran. Qu'ils en soient ici remerciés. 9 1. TOTAL Prospection Nb frag poids (en g.) Sondage 70 481 25 84 95 565 Tab. 1 : effectifs
  • tableau 2. Niv. 1 passe 1 Niv. 1 passe 2 Niv. 1 passe 3 Niv. 2 Passe 1 Niv. 2 Passe 2 TOTAL Carré A Carré B 15 16 21 10 62 3 / / / / / 3 Carré C 2 / Carré D 3 / / / / 2 / / / 3 70 Tab. 2 : nombre de fragments par carré, niveau et passe Dans l'ensemble, les fragments
RAP01445.pdf ((56). arrondissements de Lorient et de Pontivy. rapport de prospection inventaire)
  • site ou adresse : $ 1040/ CADASTRE Année _ _ M i^l VH 5S / Section(s) et parcelle(s) : ou _ /* $ 1050/ POSITION TOPOGRAPHIQUE $ 1060/ COORDONNÉES l 3_£LAJfc/- LAMBERT I I Abscisse Bx i, : ; 1. IQi G 1 O i / 11 1 1 SI Précises A Abscisse Ax L_J Altitude
  • NGF ; 1 Ej 1, : 1I L§ LL l O Approximatives 2/ Zone _ I. |2_3i3_2_;. ; 3' 6 Ordonr-ée Ay I !—!—I LJ ||. □ |||. m/ Profondeur d'enfouissement cm/* □ IV / O / / '■ i l / Ordonnée 3y 1—!—i—:— • —: ' '* : ! DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : en surface
  • Type : 1. plein air État à la découverte : État actuel : exceptionnel $ 1080/ Degré de protection : G grotte ou abri conservé I $ 1090/ Occupation du sol : hors du sol □ 2. 1, ! 1. faible 2. immerge 1, D moyen 2. inorganisé for .25 1, prairie O 2, lande ou
  • friche Etat G 1, Collectivité G 2, \ $ 1110/ Circonstance de la découverte ou motif du sauvetage : $ 1 1 20/ Sources : .___.Lka .e 3/ structure □ 2. labouré $ 1100/ Propriété du terrain : G partiellement conservé □ 2. [3 Ai.\L.__ _ _ LJ 3/ détruit LJ 3 /* G 3. _J 3
  • / Attribution culturelle : _ - — r H \ S> T...0. L..bL. £ „ Lieu : dépôt de fouille _ _ inconnue I I _ $ 1 150/ Année de rédaction de la fiche : IN 4 021045 L 73 / — / base : $ 1130/ Conservation provisoire du mobilier : Lieu : - /" _ $ 2050/ Autre élément de datation
  • : $ 1140/ Conservation définitive '. — _ 'PB>G.TO $ 2030/ Grande période chronologique : G 1, / autre G 2/ —: 1, / collection publique — -/ L_ ~. 2. collection privée G 3. autre G 4/ ' C L £ G» U E R-5*é E G V £ R _ ST6 S eoVîo^ Y H 33 15 JEAN o f "e
  • \ O \ e 22 i 51 I f. FiCHE DESCRIPTIVE CE SITE ARCHÉOLOGIQUE S 3010/ RECHERCHE EFFECTUEE Année Nature de l'opération Auteur Ê t_j -__j i / ix tsi vt .Mi .6j Q.C / \T>^>0 / i $ 1 000/ RÉFÉRENCE INSEE •-■ > Dept. $ 1010/ Sites étendus : i Dept 1 L_j Lieu-dit
  • : K_£. & Çh...Q...A..L. )! / I 0 i 1 1 / L J/L___J7* Niveau Struct AP ou AH 1/ ; __ _ M 1 3, 8, 3|/ Dept I 1 1/ (jO (lE I H A A/ - : ... : Section (s) et parcelle (s) I Altitude NGF i _3 1. Précises Commune ' & O O K.G< $ 1 030/ Nom du site ou adresse : .J—_Ê
  • / Profondeur d'enfouissement Approximatives □ 2/ Zone □ |, ! □ ». I ! cm/* □ |||. □ IV / i5 "j ? ; O: O i C ?l / Ordonnée Ay I £ ' S iZ \ % I ; \Z, A .O / 1 Abscisse Ax \A Abscisse Bx \A>1 !__] ? ' 2_ 8 Oj / Ordonnée 3y : L l ^i 3>t^-i ^ l ? I 2,,
  • $ 1070/ Nature du site : Type : plein air ET 1. État à la découverte : État actuel : L~J en surface hors du soi LJ 2. grotte ou abri □ 2. exceptionnel conservé $ 1080/ Degré de protection : $ 1090/ Occupation du sol : 1, 1, 1, labouré _1 1, $ 1100/ Propriété du terrain
  • : Etat I structuré I I 2. moyen . ! 2, prairie I 1, CU 2, 3/ immerge □ 3/ inorganisé □ 3/ partiellement conservé I I 2. faible _3 1, Si enfoui fort LJ 3, lande ou friche Collectivité □ 2. détruit D 3. absolu □ 4/* forêt LJ 4, bâti L_l 5. autre D 6/ Privé □ 3
  • : -/ / / VL&JJ__: _ $ 2050/ Autre élément de datation : .._./ / base : $ 1130/ Conservation provisoire du mobilier : dépôt de fouille —1 1. autre □ 2/ Lieu : S 1140/ Conservation définitive : inconnue Lieu :■ S 1 1 50/ Année de rédaction de la fiche : IN 4 021045 L 73 1
  • , collection publique L_T 2, collection privée L_l 3, autre CJ 4/ \CP\ 1 Ynin 2 d' expioi^aiion 1 70 -5+ 71 148 Kl 1U K7 5W a. FiCHE DESCRIPTIVE CE SITE ARCHÉOLOGIQUE $3010/ RECHERCHE EFFECTUEE Année Nature de l'opération Auteur / s A Organisme e U H _. , l__J
  • / I i i i/- i V lS,Ç |/lQ _.,3l /lo.fl ! fr/lo l 1I/I $ 1000/ RÉFÉRENCE INSEE Dept. $ 1010/ Sites étendus : I Dept Commune l Site ! / Commune ' ! Niveau i ! / a__j/* Struct. AP ou AH L_i_J / Commune I !/ Dept l—! !/* 1 $ 1020/ RÉFÉRENCES ADMINISTRATIVES
  • $ 1060/ COORDONNÉES LAMEERT P-ecises 1. Abscisse Ax Ll i 'JLÀ ..._A -4 5 3 ^ g - ^1 S 7" i m/ Profondeur d'enfouissement Approximatives □ 2/ / Zone □ I, D II. !—!—I D cm/* D III. IV / Ordonnée Ay 1 Abscisse Bx I 1 11 : . i ; ; 1 / 1 / Ordonnée 3y ' i 1
  • . i i 1 /* !—! / l 1 DOCUMENTATION $ 1070/ Nature du site : Type : en surface L~J 1, plein air _J 1 , État à la découverte : État actuel : exceptionnel 1, $ 1080/ Degré de protection : $ 1090/ Occupation du sol : labouré Etat 2. 1. immergé □ 3/ structuré I I 2
  • . partiellement conservé I L_ 1. LM>.4.. CV \T. $ 2010/ Nature des vestiges immobiliers : _ ^...v.'..p.,a...^-g.c.V- on autre □ 6/ _a_e!..y' i i__J_S „.._ / / _..c^...£c_..___J_> - $ 2020/ Nature des vestiges mobiliers : / — _ - — _ . £,R0 „,TjD $ 2030/ Grande période
  • chronologique : $ 2040/ Attribution culturelle : .._ t\.A 5>...XX? ,1 . R / € / _ $ 2050/ Autre élément de datation : __ $1130/ Conservation provisoire du mobilier : _ fort : ÈLvi cei _._ Lieu ; détruit □ 3/* „_ S $ 1140/ Conservation définitive : I 2. moyen L_! 2
  • . $ 1110/ Circonstance de la découverte ou motif du sauvetage : $ 1120/ Sources : inorganisé □ 3/ D 3. absolu D 4/* 1, prairie L_l 2, lande ou friche !Z3 3. forêt C 4, bâti □ 5. D 1, Collectivité D 2, Privé G 3 /* faible $ 1100/ Propriété du terrain : D grotte ou abri conservé
  • enfoui L_i 3 / hors du soi □ 2. inconnue _ _ - _ / base : dépôt de fouille 1, L_ 1. — . — / autre □ 2/ collection publique LJ" 2. — / =-_^ collection privée □ 3. . autre □ 4/ / $ 1 1 50/ Année de rédaction de la fiche : IN 4 02104S L 73 / C A L A N-£T6
RAP03869 (PONT-L'ABBÉ (29).16E rue Alain Signor. Rapport de diagnostic)
  • interventions archéologiques montrent que la couche de terre arable n’atteint que 20 cm d’épaisseur. Immédiatement à l’ouest de l’emprise, une fouille de sauvetage réalisée en 1995 a permis de mettre au jour un important complexe de vestiges de l’âge du Fer lato sensu (fin VIe s. av. J.-C
  • signalétique Mots-clefs des thesaurus Intervenants Notice scientifique État du site Localisation de l’opération Arrêté de prescription Projet scientifique d’intervention Arrêté de désignation Résultats 27 1. Présentation de l'opération archéologique 27 1.1 Origine et objectifs du
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • : 6775942 (Lambert 93) z : 14,70 m NGF Saint-Brieuc Quimper Pont-l’Abbé Vannes 0 localisation du diagnostic archéologique Rennes 100 km 0 1 km 12 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Finistère, Pont-l'Abbé, 16E, rue Alain Signor X=161500 X=161450 X=161400 Y=6776050
  • 21 22 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Finistère, Pont-l'Abbé, 16E, rue Alain Signor Arrêté de désignation II. Résultats II. Résultats 27 1. Présentation de l'opération archéologique 1.1 Origine et objectifs du diagnostic archéologique Le Service
  • ouverts aux formes rectangulaires dominantes. Les seuls bâtiments existant alentours sont ceux de la ferme de Keralio et la parcelle adjacente, où se localise l’emprise du projet (n° 92), porte le micro-toponyme de « Parc Menhir » (fig. 1). Un chemin bordé de talus/murets en pierre
  • être identifiés. La présence de l’âge du Fer avait auparavant été détectée dans les alentours de Keralio/Kerarthur lors d’un diagnostic réalisé par Bertrand Grall (1994). 28 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Fig. 1 Position du diagnostic archéologique sur le plan
  • la période médiévale s.l (Hinguant, 1995, p. 108-111 et fig. 84). 30 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique 14,72 coupe Finistère, Pont-l'Abbé, 16E, rue Alain Signor F 1. 2 14,70 F 1. 1 14,70 14,71 T r. 1 14,71 14,69 14,60 T r. 2 14,66 14,49 14,52 emprise
  • tranchée de diagnostic f ait parcellaire plan aménageur b orne aménageur 0 10 mètres Fig. 3 Plan général du diagnostic archéologique, implantation des tranchées de sondage dans l'emprise du projet et position des structures découvertes en tranchée Tr.1. © Caroline Dulou, Stéphan
  • Hinguant, Stéphane Jean, Émeline Le Goff II. Résultats 31 Fig. 4 Vue vers l’ouest de la tranchée Tr.1 montrant l’axe du fossé F1.2. © Stéphan Hinguant Fig. 5a Photo du fossé F.1.2. © Stéphan Hinguant T r 1, F 1. 1 S N terre vé gétale 1 2 14 m 3 4 Fig. 5b Coupe du fossé F.1.2
  • . © Caroline Dulou, Stéphane Jean 1 sédiment argilo- grave leux 2 sédiment argilo- grave leux 3 sédiment arénacé argileux 4 sédiment argilo- grave leux b run gris homogène, inclusion d’ éléments mob iliers f erreux modernes. b run homogène, b ioturb ation. b run j aune homogène. 0 1 b run
  • gris homogène. mètre 10 f ait 0 F . 1. 1 S t. 62 8 T r. 2 T r. 1 Fig. 6 Corrélation du fossé F1.2 avec le fossé médiéval St.628 mis au jour lors de la fouille de Keralio (E. Le Goff, d’après Hinguant, 1995). © Stéphane Jean mètres Finistère, Pont-l'Abbé, 16E, rue Alain Signor
RAP00456.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • Lambert JATES Ay By : Ax : Bx Autorisation (n°, date) Intervention (début et fin) 90-18 H 30 Avril 1990 toute 1 'année Années antérieures d'intervention. OTERVENT ION L; LANGOUET Responsable Motif d'intervention Surface fouillée... Estimation de l'étendue du gisement... ITE
  • l'Université de Rennes 1 ** Présidente de la Commission Prospection du Ce.RAA. En 1990, le Centre Régional dArchéologie d'Alct a obtenu des données nouvelles, inédites à raison d'environ 85 %, sur 206 sites ou structures archéologiques de la Haute-Bretagne. Le chiffre est légèrement
  • sites ANDLAUER L. 65 sites à structures BIZIEN C. 2 sites BLANCHET J. 1 site BROUARD N. 1 site 4 sites CLEMENT J.H. COCAIGN J.Y. 1 site 27 sites FAGUET G. GAUDIN M. 1 site 1 site GAVARD M. 3 sites à structures GIOT P.R. LANGOUET L. 74 sites à structures 1 site LARCHER G. 1 site MOREL
  • M. 1 site POUPA J.C. 14 sites ROUXEL J.L. On peut apprécier la nature des découvertes de Tableau 1 - Répartition des sites et gisements traités par le Ce.RAA. en 1990 par période et par département 22 35 Totaux 36 77 6 6 9 7 13 34 6 8 1 3 7 49 111 12 14 1 12 Totaux 134
  • VICOMTE-SUR-RANCE (LA) VILDE-GUINGALAN Totaux A B C 1 1 1 1 2 2 4 1 2 3 6 3 4 2 1 4 2 2 3 9 1 3 2 5 1 1 1 3 1 1 1 1 1 6 1 1 3 2 2 1 1 2 2 1 1 1 1 3 4 3 2 2 7 1 4 1 0 1 0 2 2 1 1 0 3 5 1 2 1 0 3 1 1 2 9 0 2 1 5 1 1 1 2 0 0 1 1 0 3 0 0 2 1 1 1 0 0 1 1 0 1 1 1 3 3 2 2 4 1 3 1 1 1 1
  • 2' 2 4 1 1 0 6 2 4 0 1 4 1 2 3 2 1 3 2 1 1 1 1 3 1 0 0 1 1 5 1 1 3 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 3 4 1 2 2 7 1 4 123 81 (66%) 101 (82%) 1990 en consultant le tableau 1. Les Côtes d'Armor ont livré 134 sites ou gisements et l'Ille-et-Vilaine, 72. La différence provient principalement
  • SAINS ST BRIAC ST BROLADRE ST COULOMB ST LEGER-DES-PRES ST LUNAIRE STMALO ST MELOIR-DES-ONDES ST PIERRE ST REMY-DU-PLAIN ST SULIAC TINTENIAC TRANS TREMEHEUC VILLE-ES-NONAIS (LA) . Totaux A B C 1 3 2 1 1 2 1 1 5 1 1 3 2 1 1 1 1 2 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1 5 1 1 4 2 3 1 1 1 2 1 1 1 1
  • 2 0 0 2 0 1 4 1 1 1 1 0 1 1 0 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 0 0 0 1 1 1 0 1 0 1 1 1 2 1 1 0 1 1 0 5 0 0 0 2 0 1 0 0 2 1 2 0 1 1 0 0 1 0 1 2 1 0 2 1 2 0 1 1 0 0 1 62 37 (60%) 35 (56%) Tableau 4 - Dénombrement des découvertes de prospection aérienne par commune des Côtes d'Armor
  • indéterminée et protohistoire! curvilignes et orthogonaux 1 1 1 2 1 2 1 1 1 1 1 2 1 1 2 2 2 1 1 4 1 2 1 3 1 1 1 2 1 1 1 1 1 2 2 1 1 1 1 .3 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 3 1 2 2 4 1 3 31 enclos à fossés linéaires et orthogonaux sont majoritaires (tableaux 4 et 5) aussi bien dans les Côtes
  • -SOUS-BAZOUGES PLEINE-FOUGERES PLESDER PLEUGUENEUC SAINS ST BROLADRE ST COULOMB ST LEGER STMALO ST MELOIR-DES-ONDES ST PIERRE ST SULIAC TINTENIAC VILLE-ES-NONA1S (LA) Total 1 - - - - 1 1 1 1 1 1 1 5 3 1 2 1 3 1 1 1 1 2 1 3 1 2 1 1 1 1 3 38 - 1 - - - - - 1 1 1 1
  • - - - - 1 1 1 - - - - - , - - - - 4 2 1 2 1 1 1 1 1 1 - - - - 2 - 1 2 - 1 - 1 - - - - - 2 - - 2 - - - - - - 1 1 1 2 8 24 - exploitables par les chercheurs. Parmi les découvertes importantes, il faut signaler l'éperon barré de La Vardc en SAINT-MALO
  • et culturales y étant beaucoup moins favorables. La figure 1 donne l'implantation communale des sites décelés en 1990 et définit indirectement la zone de prospection du Ce.RAA. et les régions à plus haut rendement, alors que toute la zone entourée d'une ligne pointillée a été
  • et d'orientations entre les différentes structures décelées. Le Centre Régional d'Archéologie poursuivra ses efforts de prospection en 1991. Figure 1 - Cartographie-Implantation des sites prospectés en 1990 par les chercheurs du Ce.RAA.. La ligne tiretée définit la limite sud de
  • le parcellaire conserve le souvenir. Le baile associé semble se dessiner dans les parcelles 133 et 89. SAINT-JACUT-DE-LA-MER, Biord, parcelles 38,39 et 970, section B 1. Deux structures circulaires. Lors du vol du 29 Juin, L. LANGOUET et, lors d'un vol de Mai, L. ANDLAUER ont noté