Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4106 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01335.pdf (QUIMPER (29). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire)
  • QUIMPER (29). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire
  • des sites - Préparation de la cartographie . . . . Création de la carte générale de Quimper pour la localisation du site Définition de la forme des plans à "scanériser" Définition de l'entrée et numérisation des plans et des cadastres Traitement graphique de 50 sites - Traitement
  • DU FINISTERE CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne 1995 caqra95 CARTE ARCHEOLOGIQUE DE QUIMPER 1. DEFINITION DU PROJET 1.1. NECESSITE DU PROJET ET SITUATION EN 1993 1.2. LES OBJECTIFS 1.3. LA CARTE ARCHEOLOGIQUE 2. MISE EN PLACE 2.1. LES
  • . SUR LE PLAN TECHNIQUE 4.2. SUR LE PLAN ARCHEOLOGIQUE 4.3. SUR LE PLAN GEOGRAPHIQUE ET HISTORIQUE 4.3. CONCLUSION D'ENSEMBLE ET PERSPECTIVES 2 CARTE ARCHEOLOGIQUE DE QUIMPER 1. DEFINITION DU PROTET 1.1. NECESSITE DU PROJET ET SITUATION EN 1993 1.1.1. La nature et l'importance du
  • les études du centre urbain (mise en évidence des vestiges romans sous la cathédrale gothique). Il convient d'ajouter la découverte d'habitats, d'édifices et de réseaux d'adduction d'eau d'époque moderne dans le coeur urbain. Les descriptions et les fouilles anciennes sont
  • les risques de perte. En outre, si certains éléments de la documentation archéologique, déjà publiés ou classés dans les archives du Service régional, sont assurés d'une conservation satisfaisante à moyen ou long terme, il faut admettre que bien des renseignements, aujourd'hui
  • hypothèques archéologiques pesant sur tel ou tel secteur de la commune. En outre, l'histoire ancienne de la ville de Quimper demeure très mal connue des enseignants et du grand public. Bien des idées anciennes relevant du fantasme et de l'imagination ont libre cours et sont véhiculées, en
  • carte archéologique est à usages multiples. 1.2.2.1. Carte archéologique nationale C'est le document de base relié au fichier de la carte archéologique nationale. 1.2.2.2. Document d'urbanisme La carte archéologique sert de base à la réalisation du zonage archéologique en vigueur
  • auprès du Service de l'Urbanisme de la Ville de Quimper et du Service Régional de l'Archéologie pour la gestion commune du patrimoine archéologique de Quimper. La carte archéologique est évolutive. Elle permet donc d'affiner, en l'augmentant ou en le réduisant, le zonage archéologique
  • consultation de la partie historique du fichier dans le cadre de services tels que les Archives municipales ou la Bibliothèque municipale de Quimper. 1.2.2.4. Base de données pour la documentation pédagogique La mise à disposition du fichier auprès d'organismes dépendant de l'Education
  • patrimoine archéologique quimpérois. - Un fichier exhaustif cl raisonné de tous les sites archéologiques de la commune. Une informatisation des données concernant chaque site. Chacun fait l'objet de fiches installées sur base de données FileMaker Pro II. Pour chaque site les fiches
  • programmation du travail Un tel programme est très ambitieux. Mis en place à l'initiative de Monsieur le Conservateur du service régional de l'Archéologie et du Service archéologique de la Ville de Quimper, il ne peut être réalisé qu'en trois années. Bien que le financement et 6
  • structures de travail : - Entrée, dépouillement et classement dans les locaux du Service municipal d'un maximum de documentation archéologique relative aux fouilles exécutées dans la commune depuis 1970, date de la création d'une équipe locale travaillant en .relation avec la
  • Circonscription des Antiquités de Bretagne. - Mise au point, par l'équipe attachée à ce programme et travaillant en relation avec le Service régional de l'Archéologie, avec le Centre de recherche archéologique du Finistère et le Centre d'étude et de recherche archéologiques de Quimper, des
  • l'objet du programme financé par le budget 1995 grâce auquel l'essentiel de la documentation doit être clairement classée et mise en fichier. La mise au point d'une technique de cartographie en trois dimensions est également à l'étude. 1.3.3.3. 1996 L'année 1996 devra être réservée à
  • la préparation de la publication des résultats et à la recherche des moyens et des formes de leur diffusion : ouvrage de synthèse (texte et cartographie), mise en forme du fichier informatique, documentation pédagogique etc. Un effort de réflexion s'impose pour une présentation
  • originale et efficace de la documentation réunie. 2. MISE EN PLACE L'Etat et le Ministère de la Culture prennent en charge la mise en oeuvre de l'opération avec les contributions de la Ville de Quimper, du Conseil général du Finistère et du Centre de recherche archéologique du Finistère
  • archéologue et un objecteur de conscience) le projet est mis en oeuvre par des archéologues travaillant sous contrat A.F.A.N. (Y.-L. Goalic) ou engagés par le C.R.A.F. (J.-F. Villard, A. NoveJosscrand). Par ailleurs des bénévoles participent également à l'élaboration du projet : C. Tymen
  • (enquête bibliographique), Y. Le Bihan-Gourmelon (recherche sur le terrain). La mise en commun des efforts de toute l'équipe a permis d'une part de réduire de manière très significative le coût de l'opération, d'autre part d'amorcer le travail dès le quatrième trimestre de 1993. 2.1.3
  • locaux du Service municipal, le mobilier et le matériel informatique du C.R.A.F. et du Centre d'étude et de recherche archéologique de Quimper permettent d'assurer le stockage, le classement et le traitement de la documentation rassemblée. - Bibliothèque rassemblant les principales
  • publications ou revues concernant Quimper (Gallia, B.S.A.F., Archéologie en Bretagne, R.A.O. etc.). - Stock de plans et notes de fouilles concernant les sites étudiés depuis 1970 à Quimper. - Ensemble des clichés noirs et blancs et diapositives concernant ces mêmes fouilles. - Cartes de
RAP02249.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • (56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire
  • intensive en raison de leurs potentialités agricoles. Il a été démontré que les progrès les plus spectaculaires dans l'acquisition des données de la prospection aérienne sont étroitement liés à la disparition du bocage, en particulier sur les schistes tendres briovériens, puisque ces
  • l'ensemble nord. Une prospection au sol sur la partie orientale du site, rendue difficile par la mise en culture de la parcelle, n'a pas donné de résultats. Le site voisin découvert à La Touche aux Angles (Sérent) est organisé autour d'un enclos carré de 70 m de côté, emboîté dans un
  • ) Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant
  • diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en
  • ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de
  • . PRESENTATION DES RESULTATS 2.1. Les données 2.2. Les enclos simples (superficie < 5000 m2) 2.3. Quelques découvertes d'enclos ou ensembles d'enclos attribuables aux âges du Fer 2.3.1. Enclos simples ou groupements d'enclos cohérents 2.3.2. Les ensembles complexes datables des âges du Fer
  • livre II du Code du travail (hygiène et sécurité sur les chantiers de travaux); après avis de la Commission interrégionale de la recherche archéologique OUEST, en date du 13/04/2006 ARRETE Article 1er : M. NAAS Patrick est autorisé(e) à procéder, en qualité de responsable
  • propriétaires des terrains concernés. Article 4 : prescriptions particulières à l'opération. Article 5 : Le Directeur régional des Affaires culturelles est chargé de l'exécution du présent arrêté. Fait à RENNES, le ... 2 2 MU 20Q6 Pour la Préfète de région Et par délégation Jean-Yves LE
  • ) départements) concerné(s) [ ] Gendarmerie [ ] Sous-direction de l'archéologie [ ] Propriétaire(s) du(des) terrain(s) [ ] Département des recherches archéologiques sous-marines et subaquatiques (si opération subaquatique) Liste des sites déclarés (2006) Prospection - inventaire P. NAAS
  • dotation du Conseil général du Morbihan.. Les nombreuses données inédites accumulées depuis une décennie (plusieurs centaines de sites) et les hypothèses d'interprétation tant sur la typo-chronologie des enclos que sur l'organisation des paysages protohistoriques et antiques ont fait
  • être publié en 2007 aux éditions des PUR (Rennes) dans le cadre de la publication du colloque de Rennes « Bocages et sociétés », sous la direction de A.. Antoine et D. Marguerie. Enfin, un article sur « les habitats à enclos gallo-romains en Bretagne » est en cours de rédaction
  • ligne Mûr de Bretagne — Loudéac, et est délimitée d'est en ouest respectivement par les vallées de POust et du Blavet (voir cartes de localisation : fig. 1 et 2) . Les caractéristiques physiques de cette région qui influent localement sur la détection des sites ont été largement
  • terroirs concentrent l'essentiel des activités agricoles modernes en Bretagne. Ceci a été largement confirmé, à l'échelle régionale, pour l'ensemble de la péninsule armoricaine, du Blavet à la Mayenne (Leroux, Gautier, Meuret et Naas, 1999 - Enclos gaulois et gallo-romains en Armorique
  • , D.A.O, n° spécial - pp. 16-19; 20-24; 69-70) Entre le Blavet et l'Oust, les cartographies des sites mettent en évidence d'année en année une accumulation croissante des données au nord des Landes de Lanvaux, alors que la zone littorale où la trame bocagère est encore bien présente
  • politiques d'aménagements du sol mises en oeuvre depuis près de trente ans (remembrements sévères dans les régions à fortes potentialités agricoles). Cependant, les résultats remarquables obtenus en 2007 sur la commune de Sérent rappellent opportunément que cette opposition artificielle
  • et méthodologique ne saurait être reprise et traduite en termes historiques, en particulier pour ce qui est de l'occupation ancienne du sol dans cette partie de l'Armorique. 2 1.3. La campagne de prospection en 2006 1.3.1. Le financement Le financement de la campagne 2006
  • - s'est traduit à partir du 20/06/2006 par la formation très rapide d'anomalies phytographiques dont les effets de contraste, de plus en plus marqués, ont connu une lisibilité optimale à 1a fin du mois de juin et au début du mois de juillet. Ces anomalies se sont révélées à l'aplomb
  • mois d'août durant la période de floraison n'ont pas donné les résultats escomptés. Les indices en micro-relief observés cette année, en l'absence de contrastes marqués, sont 3 difficilement exploitables en photo-interprétation compte tenu de l'obliquité requise pour les prises
  • (pointe Finistère, Lorient-Rochefort-en-Terre, Redon-Paimpont, Nantes-Rennes-Mont SaintMichel). Par comparaison, le pouvoir de résolution des clichés mis à disposition du public par Géoportail est un peu inférieure mais le site de l'IGN offre l'avantage d' une couverture uniforme sur
  • l'ensemble du territoire métropolitain. Mais la principale limite de ces bases de données photographiques dans le cadre d'une recherche photo-interprétative tient au fait que les périodes de prise de vue ne correspondent que rarement aux périodes optimales durant lesquelles apparaissent
RAP03194.pdf ((29). Rapport de prospection archéologique et inventaire des stèles de l'âge du Fer en Cornouaille. Rapport de PT 2015)
  • (29). Rapport de prospection archéologique et inventaire des stèles de l'âge du Fer en Cornouaille. Rapport de PT 2015
  • en vue de dresser et d’affiner une typologie des stèles de l’Age du Fer (E. Legoff)………………………………………………………………………………….-253-1 Introduction……………………………………………………………………-253-2 Définir une typologie des stèles…………………………………………….…-253-2-1 Structuration de la base de données « BdDSteles
  • Archéologie - Centre départemental de l’archéologie (DCSJ/CDPM) du Conseil départemental du Finistère a souhaité reprendre un programme d’inventaire sur les stèles gauloises de l’âge du Fer, initié dans les années 1990. Si nombre d’entre-elles ne sont plus en contexte archéologique, les
  • inventaires des Côtes d’Armor, du Léon en Finistère et de l’arrondissement de Lorient en Morbihan furent publiés. Pour résorber ce travail de terrain et de relevés, de mars 1999 à août 2000, celui-ci fut délégué à Bertrand GRALL, dessinateur au Service départemental d’archéologie. Au terme
  • les membres du CDA. Il est à noter ici l’apport substantiel dans cette étude, de la documentation de J.PEUZIAT. Celle-ci est constituée de photographies noir et blanc, relevés de cadastre, minutes de terrain au 1/10ème, notes et croquis. L’ensemble a été photocopié en noir et blanc
  • l’archéologie Arrêté 2015-015 Bertrand GRALL 2015 Présentation de la fiche d’enregistrement (fig. 4) La fiche est organisée en 2 volets qui rassemblent, d’une part, les données administratives et géographiques et, d’autre part, les éléments descriptifs du monument. Les informations dans le
  • la stèle du bourg de Plounéour Lanvern, exemplaire unique. Celle-ci est coiffée d’un petit cylindre à calotte sphérique, en saillie par rapport au fût. Paroi verticale Deux types de traitements de paroi se discernent nettement. Le premier est à paroi galbée, de plan non
  • statistiques et d’analyses spatiales (confrontant des données multi-sources au moyen de l’espace cartographique du SIG). Ce rapport en dresse donc le constat. 3-2 Définir une typologie des stèles 3-2-1 Structuration du tableur « BdDSteles » Dans le cadre de cette prospection/inventaire, des
  • spatiale (logiciel propriétaire ArcGIS ; logiciels libres GRASS/R, SAGA). Le traitement des données se fera dans le système de coordonnées Lambert II étendu ; mais il est à noter que tous les documents SIG (raster et vecteur) pourront être convertis en Lambert 93 (projection conique
  • »……………….-253-2-2 Hiérarchiser les critères de discrétisation………………………….-263-3 SIG (QGIS) : analyser et cartographier les stèles en Cornouaille……….…-293-3-1 Qu’est-ce qu’un SIG et dans quel dessein ?......................................-293-3-2 Architecture du SIG liée à la prospection
  • pétro-structurale du massif source : l'orthogneiss ordovicien de Nizon (Massif Armoricain)…………………….…-374-1 Problématique, méthodologie et moyens mis en œuvre……………………..-374-2 Principaux enseignements (extraits du mémoire de master 2 de Nicolas MOLON
  • , IUEM Dessin des stèles : Bertrand GRALL Informatisation des plans : Bertrand GRALL Rédaction du rapport : Bertrand GRALL, Anne Françoise CHEREL, Emeline LE GOFF Crédit des illustrations : Conseil départemental du Finistère – Centre départemental de l’archéologie -4- Conseil
  • connaissances, valorisation et transmission d’un patrimoine représentatif et emblématique du territoire finistérien. Au regard de la grande diversité de stèles rencontrées sur ce territoire, en préalable à toute publication, il nous est apparu nécessaire de mener une étude sur leur
  • 1-1-Historique de la prospection-inventaire A l’instigation de l’Institut culturel de Bretagne, un programme régional d’inventaire des stèles de l’âge du Fer est initié en 1987. Le territoire est découpé en 5 zones : le Trégor en Côtes d’Armor, le Léon et la Cornouaille en
  • Finistère, l’arrondissement de Lorient Pontivy et celui de Vannes en Morbihan. Le Service départemental du Finistère, par l’engagement de son archéologue, Michel LE GOFFIC, a pris en charge la direction du programme prospection et inventaire de la Cornouaille dans les limites
  • d’entreelles a nécessité le contrôle systématique de l’information sur le terrain. De 1987 à 1999, sur cette vaste zone, les renseignements se sont accumulés. La tâche de vérification, trop importante pour une personne seule, a pris du retard. De plus, durant cette même période, les
  • de cette période, 75% des informations ont été vérifiées. 644 relevés ont été réalisés, qui après mise en page, forment un riche corpus de 260 planches de dessins de stèle de l’âge du Fer. En 1989, l’inventaire des stèles du Léon (nord Finistère) paraissait, depuis, en 2009 un
  • à nous interroger sur la définition du terme de « stèle » de l’âge du Fer, ou tout du moins à en affiner la description et les réalités physiques intrinsèques, nous conduisant ainsi à repenser le mode d’enregistrement. Au-delà d’une simple comptabilité, cet inventaire a pour
  • objectif de collecter les éléments descriptifs, constitutifs de ce type de monument, au sein d’une fiche d’inventaire organisée en 2 parties (données géo-localisées et physiques) et d’en réunir les informations dans une base de données. Le croisement des données physiques permettront de
  • . A l’issue de ce travail de collectage, un peu moins de 400 mentions ou indices de stèles ont été récolés sur les 97 communes restantes. En août 2000, un peu plus de 300 références ont été localisées sur 62 communes et contrôlées sur le terrain. Il en a résulté 260 stèles identifiées
  • 14 Bertrand GRALL 2015 Conseil départemental du Finistère Prospection des stèles de l’Age du Fer de CORNOUAILLE Centre départemental de l’archéologie Arrêté 2015-015 1 : Carte récapitulative des données par commune (B. Grall) 15 Bertrand GRALL 2015 Conseil départemental du
RAP03981 (RENNES (35). 10-12 rue Saint-Louis : fouille complémentaire ; Les sépultures de la chapelle du grand séminaire de Rennes (1690-1791). Rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • RENNES (35). 10-12 rue Saint-Louis : fouille complémentaire ; Les sépultures de la chapelle du grand séminaire de Rennes (1690-1791). Rapport de fouille
  • techniques 26 1.3 Méthodologie 26 1.3.1 Sur le terrain 27 1.3.2 En post-fouille 28 1.3.2.1 Le traitement du mobilier (hors ossements) et de la documentation de terrain 28 1.3.2.2 L’analyse des sépultures 28 Prétraitement des ossements 28 Analyse des ossements en
  • terme de l’intervention, le terrain a été nettoyé (retrait des clous, étiquettes, etc...). La protection des niveaux archéologiques encore en place (notamment de la voierie antique) par la pose d’un revêtement géotextile a été dévolue à l’aménageur, sous contrôle du SRA. De même pour
  • rue Saint-Louis : fouille complémentaire 1.3.2.1 Le traitement du mobilier (hors ossements) et de la documentation de terrain Françoise Labaune-Jean (Inrap) s’est occupée du traitement, de l’analyse et des inventaires du mobilier céramique et du verre, ainsi que du mobilier
  • provenant des comblements n’ont pas reçu le même traitement. Mieux conservés que les os en place, il n’a pas été nécessaire de les mettre à sécher. Par ailleurs, dans un souci de gain de temps, n’ont été lavés que les os utiles à la détermination du sexe et de l’âge (os coxaux
  • détruits. Afin de répartir les sujets en trois grandes catégories – adulte jeune, mature ou âgé – nous avons donc tenu compte de la maturation osseuse3 et des signes de dégénérescence et sénescence4. La diagnose sexuelle d’après les os du bassin a été réalisée sur le terrain ; il était
  • mil six cens soixante cinq ; duquel seminaire nous avons donné et donnons la conduicte et direction audict pere Eudes et aux autres prestres ses associes en ladicte congregation, […] Dans ce contexte, et alors que la mode du jeu de paume est en net déclin, Charles Ferret
  • est employé en tant que chapelle du grand séminaire par la congrégation des Eudistes. Un peu moins de trente tombes ont été fouillées, mais le nombre d’inhumations qui s’est tenu en ces lieux est plus proche de quarante. La population fait l’objet d’un recrutement spécifique
  • puisque seuls des adultes, et en très grande majorité des hommes, y reposent. Autre spécificité de cet ensemble funéraire : les sépultures sont réparties en deux groupes à l’orientation inversée. Le groupe A, le plus proche du chœur, tourne le dos à ce dernier mais fait face au groupe
  • B, un peu plus conséquent en nombre d’individus. Si l’analyse n’est pas parvenue à l’asseoir, l’hypothèse retenue pour expliquer cette divergence est qu’elle reflète deux catégories de la population : les membres du clergé qui, comme pendant un office religieux, font face aux
  • grand séminaire de Rennes (1690-1791) INRAP Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Janvier 2021 2 Inrap · Rapport de fouille Bretagne, Ille-et-Vilaine , Rennes, 10-12 rue Saint-Louis : fouille complémentaire Sommaire I. Données administratives
  • laboratoire 29 Analyse taphonomique des sépultures Sommaire 3 30 30 30 1.4 Contextes historique et archéologique 2. Résultats 33 33 1.4.1 Un quartier en mutation 1.4.2 De la salle du Pélican à la chapelle Saint-Louis 2.1. Avant et
  • mandibules en position secondaire. E. Jovenet, Inrap 176 Table des illustrations Sommaire 5 III. Inventaires 180 Inventaire des faits archéologiques et des unités stratigraphiques 186 Inventaire du mobilier archéologique 190 Inventaire des documents
  • graphiques 191 Inventaire des documents photographiques I. Données administratives, techniques et scientifiques Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des
  • documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui
  • les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le
  • respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont
  • : fouille complémentaire Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Département Ille-et-Vilaine (35) Commune Rennes Ville de Rennes Adresse ou lieu-dit 10 et 12, rue Saint-Louis Références de
  • l’opération Numéro de l’arrêté de prescription Salle du Pélican 2019-017 en date du 15/01/2019 Numéro de l’opération archéologique Codes Code INSEE 35238 F127108 Numéro de l’entité archéologique 35 238 0118 2019-040 en date du 24/01/2019 Coordonnées géographiques et altimétriques
  • 37,74 m NGF Opérateur d’archéologie INRAP Grand Ouest Rennes Section(s) AC Parcelle(s) 1130 du 24 janvier au 13 février 2019 Surface du projet d’aménagement Propriétaire du terrain Références cadastrales Commune Dates d’intervention sur le terrain Responsable scientifique de
  • l’opération et organisme de rattachement Elsa Jovenet, Inrap INRAP Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné 394 m² I. Données administratives, techniques et scientifiques Mots-clefs des thésaurus 9 Mots-clefs des thésaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier
RAP02217.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • (29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire
  • -2006 Service du Cadastre Annexe 1 .1 Déclaration de découverte archéologique Service Régional de r Archéologie de Bretagne 0. rue du Première mention ■ ^>
  • : Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHEOLOGKXJE N" de site attribué A^.
  • Documentation : Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N" de site attribué N" d'enregistrement | DRACAR | [ | | I I Mil [_L—L—L-JLJ Code AP/ AH Modification | | Q | [ DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre
  • TArchéologie de Bretagne t.tueAJ Chaprt/e. 3Ù0\< Rcmci Cedc* Première mention = Données cornplénientaires= \Z\P\0\ 61 Année = Nature de Toperation j j £sJ ..J Organisme = Département : . Commune = ... ÇjtSJ ^^J C tUJt£j˱Ll ±J^ Lieu-dit ( du Cadastre) : r Lieu^i. (de ..G.N
  • CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : FINISTERE Commune : CLOHARS FOUESNANT Section : B Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 24/1 1/2006 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du service d'origine : Centre des Impôts
  • | | f~j | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département : 29 Commune : COMBRIT (37) Section : 0A03 Echelle d'origine : Echelle d'édition : Date de l'édition : Numéro d'ordre du registre de constatation des droits : 1/2500 1/1500 24-11-2006
  • ° d'enregistrement | DRACAR | | [_J_J_J [_J_J_J I I I I I I Code AP / AH Modification | | Q | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département : 29 Commune : COMBRIT (37) Section : 0A02 Echelle d'origine : Echelle d'édition : Date de l'édition
  • GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : 22 Commune : GLOMEL (61) Section : XS01 Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 11-12-2006 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du service
  • - Echelle 1 :25000 C FFRP pour les itinéraires et sentiers de randonnées GR®, GRP®. PR® ■■■Jim* V ïJé\ . 500 m . Annexe .1 1 Déclaration de découverte archéologique w Service Régional de r Archéologie de Bretagne o. rue du Cneprtre. :•-,•> Rennes Céder. El Première mention
  • Données complémentaires = Année = .R.P.S..f..C.Cr-.X.J.C?.»Vj! .rJ.ÂJj£&M.TA I R £ Nature de Topération = Responsable = ....&..,.ô.£.ftX .ï\.4. *J.£> 0~T €. S î>7* Département : tS Lieu-dit ( du Cadastre) : Lieu-dit Année première mention ■ (deri .G.N ) : RM (SS
  • 10 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département : Section : 22 Echelle d'origine : 1/2000 Commune : Echelle d'édition : 1/2000 GLOMEL (61) Date de l'édition : 11-12-2006 Numéro d'ordre du registre de constatation des droits
  • Régional de l'Archéologie de Bretagne A..*»™*.., 6. rue du Ouuwuc. 36044 hcno Cedei. Première mention ■ Année = Données complémentaires = a Responsable = Département : Nature de Topération = Année première mention = ...P .&O .S..f.£. Ç^T.Aa.fJ. ....tLv&£.ftX .ftAi >r!.£ .Cr
  • INFORMATISE Service du Cadastre Département : COTES D ARMOR Commune : LESCOUET-GOUAREC Section : v .\.' ( Echelle d'origine : oo Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 19/12/2006 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du service d'origine Centre des Impôts
  • | |_ 1 j I DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : COTES D ARMOR Commune : LESCOUET-GOUAREC Section : ijj ^ / ZSoo* Echelle d'origine : Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 19/12/2006 Numéro d'ordre du
  • randonnées GR®. GRP®, PR® 500 m Annexe l.i Déclaration de découverte archéologique Service Régional de f Archéologie de Bretagne AMUTX M 0. 5? Première mention = Année ■ R«mex C«4CK. - Données complémentaires = ....fL*&&..foX..{KA .M.& Département : Lr O Année première
  • CADASTRAL INFORMATISE Département : COTES D ARMOR Commune : LESCOUET-GOUAREC Section : vA-' I_ (b > ) Echelle d'origine : /I LSoc^" Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 19/12/2006 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du service d'origine : Centre des Impôts
  • randonnées OR®, QRPHD, PR4D t,* 1 » «ffl / 500 m Déclaration de découverte archéologique Ardounvî. w Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rue du Oupatre, Z 'jJ* * Rrrt Première mention Année = Données complémentaires = o o G 2 Nature de l'opération = Organisme
  • CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : COTES D ARMOR Commune : PLOUGUERNEVEL Section : ZV Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 11/12/2006 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du service d'origine : Centre des Impôts
  • foncier de : Extrait certifié conforme au plan cadastral informatisé à la date : A le L' Plouguernével Annexe l.i Déclaration de découverte archéologique kniuToi. Service Régional de rArchéologie de Bretagne 0. fur du Owt/e. 1VH< Ptrmi Cc-V< Première mention = Données
  • . DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : COTES D ARMOR Commune : PLOUGUERNEVEL Section : YK Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 11/12/2006 Numéro d'ordre du registre de constatation
RAP02041.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • (56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire
  • . Chouquer et à la tenue d'un colloque à Orléans en mars 1996 sur ce thème (GAUTIER M., NAAS P. et LEROUX G., 1996 - «Archéologie des paysages agraires armoricains. Eléments pour une nouvelles approche », in CHOUQUER G. (sous la direction de ), 1996 - Les formes du paysage. Tome 2
  • : Archéologie des parcellaires, Editions Errance, p. 45-56). Une synthèse des données récentes sur le Morbihan a fait l'objet d'une thèse de doctorat soutenue en 1997 et publiée en 1999 (texte) et 2000 (corpus) - (NAAS P., 1999 Histoire rurale des Vénètes armoricains (Ve s. av. J.-C - llle s
  • , dans le cadre des travaux interdisciplinaires du projet collectif de recherches « Bocages armoricains et sociétés » (publiés dans un ouvrage collectif aux éditions Elsevier), nous avons traité en nous appuyant sur les données récentes de la spécificité des paysages protohistoriques
  • bâtiment thermal connu, fouillé par P. André en 1976. 1.3.4. La prospection au sol Parallèlement au dépouillement et au traitement des données de l'archéologie aérienne , des opérations de prospection au sol ont eu lieu, en priorité sur des sites menacés (voie romaine fossilisée à
  • Moréac Morb.). Certains plans, assez atypiques, pourraient remonter au 1" âge du Fer ou à l'âge du Bronze (Belle Etoile en Plaudren, Morb. ). Les données de la fouille (en particulier Le Prat - C. d'Armor ; Quimper/ Penvillers - Finistère) font penser à des habitats ruraux
  • accrétion [successive ou simultanée ( ?)] d'enclos homotypiques correspondant à une extension des espaces clos. Les données de la fouille montrent que les enclos à partition n'apparaissent pas avant le milieu du second âge du Fer (Tène moyenne et finale) : Bellevue en Augan, Morb
  • archéologir ,smes consultatifs en matière OUEST, en date du 23/03/2004 ARRETE Article 1er : M. NAAS Patrick est autorisé(e) à procéder, en qualité de responsabl prospection [ ]thématique [X] inventaire [ ] avec relevés d'art rupestre à partir de la date de notification du présent arrêté
  • de l'archéologie de ses travaux et découvertes. Il lui signalera immédiatement toute découverte importante de caractère mobilier ou immobilier et les mesures nécessaires à la conservation provisoire de ces vestiges devront être Drises en accord avec lui. Article 3 : destination du
  • matériel archéologique découvert. Le statut juridique et le lieu de dépôt du matériel archéologique découvert au cours de l'opération seront réglés conformément aux dispositions légales et réglementaires et aux termes des conventions passées avec les propriétaires des terrains concernés
  • -direction de l'archéologie [ ] Propriétaire(s) du(des) terrain(s) [ ] Département des recherches archéologiques sous-marines et subaquatiques (si opération subaquatique) SOMMAIRE 2004 Tome 1/1 : rapport de synthèse et Fiches déclarations de sites Liste des sites déclarés Autorisation
  • financement Les moyens matériels utilisés La prospection aérienne : une saison contrariée par le mauvais temps La prospection au sol 2. PRESENTATION DES RESULTATS 2.1. Les données 2.1.1. Les fiches de découverte 2.1.2. Enclos et enceintes : L'enceinte de Lehenvaud en Guénin (56) 2.2
  • . Quelques photographies d'enclos caractéristiques de la région ont également été publiés dans l'ouvrage collectif sur la prospection aérienne paru en 1999 aux éditions Errance (H. DELETANG (Dir.) 1999 - La prospection aérienne en France. Le passé vu du ciel, éd. Errance, Paris). En 2003
  • article également rédigé en 2003 a été publié dans le Bulletin de l'Association Bretonne. Ce texte qui développe la communication faite au Congrès annuel de l'Association Bretonne à Pontivy (juin 2002) porte sur l'occupation du sol pour les âges du Fer et la période romaine dans la
  • agglomération [avec Plaudren, notice en cours] dans l'arrière-pays vénète (texte à paraître en 2006). 1.2 - Les caractéristiques de la zone prospectée et les conditions d'acquisition des données. La zone prospectée qui correspond aux arrondissements morbihannais de Pontivy, Vannes et
  • Lorient s'étend du littoral jusqu'à une limite septentrionale correspondant à une ligne Mûr de Bretagne - Loudéac. Elle s'étend d'est en ouest les vallées de l'Oust et du Blavet dont les cours d'abord parallèles divergent en suivant le basculement du socle et les formations géologiques
  • briovérienne, au relief peu marqué et dont les sols (limons d'altération) connaissent une exploitation intensive en raison de leurs potentialités agricoles. Il a été démontré que les progrès les plus spectaculaires dans l'acquisition des données de la prospection aérienne sont étroitement
  • liés à la disparition du bocage, en particulier sur les schistes tendres briovériens, puisque ces terroirs concentrent l'essentiel des activités agricoles modernes en Bretagne. Ceci a été largement confirmé, à l'échelle régionale, pour l'ensemble de la péninsule armoricaine, du
  • Blavet à la Mayenne (Leroux, Gautier, Meuret et Naas, 1999 - Enclos gaulois et gallo-romains en Armorique, D.A.O, n° spécial - pp. 16-19; 20-24; 69-70) Entre le Blavet et l'Oust, les cartographies des sites mettent en évidence d'année en année une accumulation croissante des données
  • récentes (intensification des cultures au nord du département, déprise agricole au sud) et par les politiques d'aménagements du sol mises en oeuvre depuis près de trente ans (remembrements sévères dans les régions à fortes potentialités agricoles). Cette opposition « méthodologique
  • » ne saurait être transposée telle quelle en termes d'occupation du sol et de densité d'occupation des peuplement. On peut simplement avancer l'hypothèse d'une forte régions de l'intérieur, tendance qui semble irréversible à partir du second Age du Fer ( Naas P., 1999, op. cit
RAP03136.pdf (QUIMPER (29). La carte archéologique de Quimper. Rapport de FP)
  • QUIMPER (29). La carte archéologique de Quimper. Rapport de FP
  • localisation du site plans à "scanner" Définition de l'entrée et numérisation des plans et des cadastres Traitement graphique de 50 sites Définition de la forme des Traitement de 30 dossiers 3.2. LES FICHES DE SITES ET LA MISE EN FORME DES DOSSIERS 3.3.1. Le travail Une liste de sites
  • par les archéologues anciens (époque médiévale et moderne). L'accès à l'information a nécessité, en particulier, de nombreuses vérifications et analyses de terrain. - La mise numérisation temps et - en forme de la carte s'est traduite par un intégrale des données, gage
  • des bénévoles participent également à l'élaboration du projet (enquête bibliographique), Y. Le Bihan-Gourmelon (recherche N. Calvez, archiviste vérifications en La mise archives pour historienne contractuelle - en sur CDD. : C. Tymen le terrain). au C.R.A.F
  • . INTRODUCTION : LE TRAVAIL EFFECTUE EN 1993-1994 La réalisation du programme année avant - sa mise en de carte archéologique est amorcé dès 1993, près d'une place officielle. Constitution d'un fichier de 3000 celui d'un autre de données et également un diapositives originales
  • Néolithique à l'âge du Fer ; Hormis les sites fortifiés (Kercaradec) rien ne fut découvert dans ce domaine. 19 L'archéologie récente n'échappe pas à l'intégration de ses pratiquants dans leur tissu Archéologie éminemment séculière et en prise directe avec les contingences sociales
  • du Fer l'époque romaine et le bas Moyen Age sont particulièrement brillants. Il faut tout de même se méfier d'une lecture simpliste des cartes de répartition déjà ou susceptibles d'être construites à partir des données des fouille. En effet, les lieux d'exercice de la
  • INTRODUCTION 1. DEFINITION DU PROJET 1.1. NECESSITE DU PROJET ET SITUATION EN 1993 1.2. LES OBJECTIFS 1.3. LA CARTE ARCHEOLOGIQUE 2. MISE EN PLACE 2.1. LES MOYENS MIS EN ŒUVRE 2.2. LE CHOIX DES DOCUMENTS A REALISER 3. LES RESULTATS 3 .1. INTRODUCTION 3.2. LA BIBLIOGRAPHIE 3.3. LES
  • FICHES DE SITES ET LES DOSSIERS 4 CONCLUSIONS 4.1 CONCLUSIONS 4 2. CONCLUSIONS TECHNIQUES ARCHEOLOGIQUES PIECES JOINTES GRAPHIQUES DU BILAN GLOBAL DES DECOUVERTES GRAPHIQUES DE REPARTITION DES SITES FOUILLES CARTES DES SITES ARCHEOLOGIQUES DE QUIMPER (7 cartes) LA VILLE GALLO
  • de Quimper demeure, pour ses auteurs, une base documentaire pédagogie et de large diffusion autant qu'un instrument de gestion équilibrée du patrimoine de la commune. En ce sens elle est un point de départ vers le triple objectif permanent : écrire et mettre en forme l'Histoire à
  • partir d'une recherche de haut niveau sur un patrimoine bien contrôlé et porter cette connaissance au plus grand nombre. La carte à vocation de recherche, de 1. DEFINITION D'UN PROJET 1.1. NECESSITE D'UN PROJET ET SITUATION EN 1993 1.1.1. La nature et La l'importance du site de
  • ). En 1993 soixante opérations de fouille réalisées la commune depuis 1971 s'ajoutent répertoriés au fichier national. Ils concernent toutes les périodes incluses entre le Néolithique et le Moyen-Age. Un accroissement de 100% à 200% du nombre des sites attestés est envisageable
  • les études du centre urbain (mise en évidence des vestiges romans sous la cathédrale gothique). Il convient d'ajouter la découverte d'habitats, d'édifices et de réseaux d'adduction d'eau d'époque moderne dans le cœur urbain. Les descriptions et les fouilles anciennes sont
  • menacée de La disparition dispersion de la documentation accroît naturellement les risques de perte. En outre, si certains éléments de la documentation archéologique, déjà publiés ou régional, sont assurés d'une conservation satisfaisante à classés dans les archives du Service
  • origines de Quimper, archéologie et histoire", 1986). Enfin, la perspective d'une "Histoire de Ouimper" annonce un autre état des lieux pour les périodes allant de la Préhistoire à l'Antiquité (Edit. Privât, 1994). Il apparaît toutefois que, en dépit de l'existence de ces écrits et des
  • responsables de la gestion du patrimoine. aménageurs de Quimper souhaitant avoir des renseignements précis risques et hypothèques archéologiques pesant sur tel ou tel secteur de la commune. - sur de nombreux sites n'ont les urbanistes et En outre, l'histoire ancienne de la ville de
  • Quimper demeure très mal connue des enseignants et du grand public. Bien des idées anciennes relevant du fantasme et de l'imagination ont libre cours et sont véhiculées, en particulier par les médias. 1.2. LES OBJECTIFS 1.2.1. Les - Porter sur un archéologiques de la
  • - - Réaliser une quatre objectifs de la carte archéologique document clair et accessible, toutes les données concernant les sites commune. documentation cartographique de référence. Organiser rationnellement le fonctionnement du Service archéologique municipal et le gestion
  • . archéologique nationale C'est le document de base relié au fichier de la carte archéologique nationale. 1.2.2.2. Document d'urbanisme 6 La carte archéologique sert de base à la réalisation du zonage archéologique en vigueur auprès du Service de l'Urbanisme de la Ville de
  • Quimper et du Service Régional de l'Archéologie pour la gestion commune du patrimoine archéologique de Quimper. La carte archéologique est évolutive. Elle permet donc d'affiner, en l'augmentant ou en réduisant, le zonage archéologique au fil des découvertes. Des sites nouveaux peuvent
  • données pour La mise à de l'histoire de Quimper. consultation de la municipales : D.E.A., etc. Pour les chercheurs et pour - une au que les Archives la documentation pédagogique disposition du fichier auprès d'organismes dépendant de l'Education nationale peut être
RAP02037.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • (29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire
  • sites ont été repérés, mais ces clichés sont trop peu précis pour être présentés ici. PROSPECTION AU SOL Comme les années précédentes, un séminaire de terrain a été à nouveau organisé du 11 au 14 novembre en étroite liaison avec le PCR du Mésolithique dans une zone finistérienne
  • ancêtres se dessine. On le doit à ces archéologues qui, chaque année, ratissent le terrain. Nouvelle campagne. « Regardez sur la carte. Un axe de vie se dessine nettement dans la vallée du Jet. Les hommes du néolithique se fixaient le long des failles avec une orientation des champs au
  • sud. De là, ils allaient extraire sur le littoral les matériaux destinés à la fabrication des outils... » Si quelqu'un aime sa région, c'est bien Yann Bougio. Animateur du festival de théâtre en breton, il nous promet une manifestation éclatée dans toutes les corrb munes voisines
  • archéologues y mènent chaque année un séminaire de terrain pour compléter, faire avancer les connaissances. « En 2000, nous avons découvert des indices de villas gallo-romaines en grand nombre sur Trégunc... » Ici, les traces de vie nous font remonter jusqu'au paléolithique, quelque 20 000
  • d'habitat. Les coquillages des repas, le silex pour l'activité humaine. » Les chercheurs seront encore une trentaine. Du CNRS, de l'Université de Bretagne occidentale, de la Société archéologique de Lorient qui s'appuie sur les photos aériennes prises en été. « Regardez ce champ. On voit
  • passionné depuis ses études de géographie, pour la Préhistoire. Objectif : faire le point sur leurs recherches. La plus belle découverte à Plomelin Mise en valeur du patrimoine Au début de cette histoire et de cette collaboration, Yann Bougio a organisé un premier séminaire sur Une
  • prospection. Pas au hasard. « Les sites d'occupations sont repérés par photographies aériennes, qu'il faut ensuite vérifier sur le terrain ». Carte d'État-major en main, les passionnés grattent et creusent alors à la recherche d'un bout de silex taillé par nos lointains ancêtres, d'un
  • , du CNRS, ou Yvan Paillet, docteur en archéologie à l'UBO. « C'est un travail collectif » où chaque amateur enthousiaste trouve sa place. 80 champs en quatre jours 'J L'an dernier, sur 100 champs prospectés, 62 sites ou indices avaient été révélés. « Cette année, nous avions 80
  • préventive de sauvetage de l'endroit. » Il en reste ainsi quelque 300 à dormir tranquillement sous terre, entre l'Odet et la Laïta. De quoi alimenter les futures campagnes. Gildas LE BOZEC. PROSPECTION-INVENTAIRE MORBIHAN OUEST FINISTERE SUD 2004 Autorisation n° 2004/103 du 25 Mai 2004
  • de TArchéologie de Bretagne a. rua du ChapMre. 35044 Renne» Cedex Première mention = Année = j^J □ Données complémentaires |p |p : *^a&.^.£^XtQ„J^.*..l.l ^.^y.XA ..LB & Nature de Topération Organisme = Responsable = Département : Année première mention ^"llJI&Lf K
  • AHO^OLOGIQUE N° de site attribué H" | d'enregistrement DRACAR i l I l I [ | I I I | | | j | Code AP / AH Modification □ DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : FINISTERE Commune : BANNALEC Section
  • | | | [ j L_! | I 1 I I Code AP / AH Modification | |_ DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : FINISTERE Commune : BANNALEC / Section : \\ Echelle d'origine : Echelle d'édition : 1/2500 Date de l'édition : 05
  • de site attribué (III N" d'enregistrement DRACAR I I I I I | Mil Code AP/ AH Modification | | [ j | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département : Section : 29 Echelle d'origine : 1/2000 Commune : Echelle d'édition : 1/2000
  • de Pagnac 29196 QUIMPER CEDEX L' Service du Cadastre / A> ( ! / A $. I Annexe Déclaration de découverte archéologique » M Service Régional de rArcnéologie de Bretagne fudu QiapMra. Première mention = Année = ^] MOU Kionat Cfdu Année première! mention = Données
  • DRACAR | | [ U L J | Code AP / AH Modification j j A.Gr./W...A.Î-.^S' DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : FINISTERE Commune : CLOHARS CARNOET Section : Echelle d'origine : Echelle d'édition : 1/2500
  • ' VJJUA/KA. V 0i "0"» ■ %vyÇ Déclaration de découverte archéologique A retourne* Service Régional de l'Archéologie de Bretagne fl. rue du CrvapH/e. Données complémentaires= Première mention = Année = Nature de Topération □ Année première mention ( E. Organisme = E^JLS^M
  • [ [ ! ; DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département : Section : 29 Echelle d'origine : 0B03 1/2500 Commune : Echelle d'édition : Date de l'édition : 1/2500 COMBRIT (37) Numéro d'ordre du registre de constatation des droits : Extrait certifié conforme
  • A «un. r » Service Régional de Archéologie de Bretagne •.M «uChtpNr», 33044 tonna* C*d«s Données complémentaires = Première mention = L0,|O|O "£] Année = rm Année première mention ' □ Nature de ropération Responsable = ^.O ....L ..K Organisme = Département Commune
  • du :..€X..n..CO...:...Û.S'. Le Responsable du CDTF ; i Déclaration de découverte archéologique A fciooi** «u Annexe I Service Régional de l'Archéologie de Urclagne fl. rue da Cluprtxc. 35
  • : Bibliographie : ... CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N" de site attribué | N" d'enregistrement DRACAR | | [_J__i_J I I I I I 1 I I [ [ Code AP/ AH Modincation | | [ j | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre
RAP02800.pdf (HOËDIC (56). groah denn. rapport de fp 2012)
  • HOËDIC (56). groah denn. rapport de fp 2012
  • sites ont été repérés, mais ces clichés sont trop peu précis pour être présentés ici. PROSPECTION AU SOL Comme les années précédentes, un séminaire de terrain a été à nouveau organisé du 11 au 14 novembre en étroite liaison avec le PCR du Mésolithique dans une zone finistérienne
  • ancêtres se dessine. On le doit à ces archéologues qui, chaque année, ratissent le terrain. Nouvelle campagne. « Regardez sur la carte. Un axe de vie se dessine nettement dans la vallée du Jet. Les hommes du néolithique se fixaient le long des failles avec une orientation des champs au
  • sud. De là, ils allaient extraire sur le littoral les matériaux destinés à la fabrication des outils... » Si quelqu'un aime sa région, c'est bien Yann Bougio. Animateur du festival de théâtre en breton, il nous promet une manifestation éclatée dans toutes les corrb munes voisines
  • archéologues y mènent chaque année un séminaire de terrain pour compléter, faire avancer les connaissances. « En 2000, nous avons découvert des indices de villas gallo-romaines en grand nombre sur Trégunc... » Ici, les traces de vie nous font remonter jusqu'au paléolithique, quelque 20 000
  • d'habitat. Les coquillages des repas, le silex pour l'activité humaine. » Les chercheurs seront encore une trentaine. Du CNRS, de l'Université de Bretagne occidentale, de la Société archéologique de Lorient qui s'appuie sur les photos aériennes prises en été. « Regardez ce champ. On voit
  • passionné depuis ses études de géographie, pour la Préhistoire. Objectif : faire le point sur leurs recherches. La plus belle découverte à Plomelin Mise en valeur du patrimoine Au début de cette histoire et de cette collaboration, Yann Bougio a organisé un premier séminaire sur Une
  • prospection. Pas au hasard. « Les sites d'occupations sont repérés par photographies aériennes, qu'il faut ensuite vérifier sur le terrain ». Carte d'État-major en main, les passionnés grattent et creusent alors à la recherche d'un bout de silex taillé par nos lointains ancêtres, d'un
  • , du CNRS, ou Yvan Paillet, docteur en archéologie à l'UBO. « C'est un travail collectif » où chaque amateur enthousiaste trouve sa place. 80 champs en quatre jours 'J L'an dernier, sur 100 champs prospectés, 62 sites ou indices avaient été révélés. « Cette année, nous avions 80
  • préventive de sauvetage de l'endroit. » Il en reste ainsi quelque 300 à dormir tranquillement sous terre, entre l'Odet et la Laïta. De quoi alimenter les futures campagnes. Gildas LE BOZEC. PROSPECTION-INVENTAIRE MORBIHAN OUEST FINISTERE SUD 2004 Autorisation n° 2004/103 du 25 Mai 2004
  • de TArchéologie de Bretagne a. rua du ChapMre. 35044 Renne» Cedex Première mention = Année = j^J □ Données complémentaires |p |p : *^a&.^.£^XtQ„J^.*..l.l ^.^y.XA ..LB & Nature de Topération Organisme = Responsable = Département : Année première mention ^"llJI&Lf K
  • AHO^OLOGIQUE N° de site attribué H" | d'enregistrement DRACAR i l I l I [ | I I I | | | j | Code AP / AH Modification □ DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : FINISTERE Commune : BANNALEC Section
  • | | | [ j L_! | I 1 I I Code AP / AH Modification | |_ DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : FINISTERE Commune : BANNALEC / Section : \\ Echelle d'origine : Echelle d'édition : 1/2500 Date de l'édition : 05
  • de site attribué (III N" d'enregistrement DRACAR I I I I I | Mil Code AP/ AH Modification | | [ j | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département : Section : 29 Echelle d'origine : 1/2000 Commune : Echelle d'édition : 1/2000
  • de Pagnac 29196 QUIMPER CEDEX L' Service du Cadastre / A> ( ! / A $. I Annexe Déclaration de découverte archéologique » M Service Régional de rArcnéologie de Bretagne fudu QiapMra. Première mention = Année = ^] MOU Kionat Cfdu Année première! mention = Données
  • DRACAR | | [ U L J | Code AP / AH Modification j j A.Gr./W...A.Î-.^S' DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : FINISTERE Commune : CLOHARS CARNOET Section : Echelle d'origine : Echelle d'édition : 1/2500
  • ' VJJUA/KA. V 0i "0"» ■ %vyÇ Déclaration de découverte archéologique A retourne* Service Régional de l'Archéologie de Bretagne fl. rue du CrvapH/e. Données complémentaires= Première mention = Année = Nature de Topération □ Année première mention ( E. Organisme = E^JLS^M
  • [ [ ! ; DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département : Section : 29 Echelle d'origine : 0B03 1/2500 Commune : Echelle d'édition : Date de l'édition : 1/2500 COMBRIT (37) Numéro d'ordre du registre de constatation des droits : Extrait certifié conforme
  • A «un. r » Service Régional de Archéologie de Bretagne •.M «uChtpNr», 33044 tonna* C*d«s Données complémentaires = Première mention = L0,|O|O "£] Année = rm Année première mention ' □ Nature de ropération Responsable = ^.O ....L ..K Organisme = Département Commune
  • du :..€X..n..CO...:...Û.S'. Le Responsable du CDTF ; i Déclaration de découverte archéologique A fciooi** «u Annexe I Service Régional de l'Archéologie de Urclagne fl. rue da Cluprtxc. 35
  • : Bibliographie : ... CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N" de site attribué | N" d'enregistrement DRACAR | | [_J__i_J I I I I I 1 I I [ [ Code AP/ AH Modincation | | [ j | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre
RAP03532 (LA ROCHE-MAURICE (29). Château de Roc'h Morvan, enceinte basse. Rapport de FP 2017)
  • LA ROCHE-MAURICE (29). Château de Roc'h Morvan, enceinte basse. Rapport de FP 2017
  • Présentation p. 8 I-1) Emprise du secteur étudié p. 8 I-2) Moyens mis en oeuvre p. 8 I-3) Enregistrement des données et relevés p. 8 II Les Résultats p. 13 1) Le secteur nord-est de l’enceinte : les UH1, UH2 et UH3 p. 13 I 1-1) Une occupation dès le haut moyen-âge ? p
  • (2012) : Section AA, parcelles : 130 Coordonnées RGF93 CC48 : - X : 1168055,04, Y : 7277474,33 Propriétaires du terrain : Conseil départemental du Finistère N° INSEE : 29 237 002 Protection juridique : Inscription M.H. en 1924 Opération archéologique Nature de l’opération
  • : Fouille programmée Arrêté(s) de prescription n°: 2017-163 en date du 17 mai 2017 Responsable de l’opération : Ronan PERENNEC (Conseil départemental du Finistère – DCJS-CDPM – Mission Archéologie / Centre départemental de l’archéologie) Maître d’ouvrage : Conseil départemental du
  • . DAO B. Grall, CD29/Mission Archéologie. 7 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 I) Présentation I-1) Emprise du secteur étudié L’étude porte sur une enceinte située en contrebas, et à
  • aussi la mise en relation des dépôts sédimentaires et des maçonneries. 8 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fig.2 : Plan topographique et structures mises au jour. DAO B. Grall, CD29
  • phase de terrain par le dessinateur-topographe du CDA, B. Grall. Le site est raccordé au NGF depuis 2014. Le plan du site avait nécessité un important travail de la part des géomètres-topographes de l’INRAP, F. Boumier et P. Leblanc. Grâce à leur aimable autorisation, leurs données
  • Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 II Les Résultats 1) Le secteur nord-est de l’enceinte : les UH1, UH2 et UH3 (fig. 11 et fig. 3) 1-1) Une occupation dès le haut moyen-âge ? En UH3, la surface du rocher est plus
  • l’abbaye de Landévennec, mais surtout les mottes de Lesquelen en Plabennec (Irien 1981), et de Lamber en Ploumoguer (Sanquer 1979). 3 Laboratoire Beta Analytic Inc., référence Beta-482204 : LRM2017-2159. Cf. fig. 118. 2 13 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La
  • . Pérennec, CD29/ Mission archéologie 14 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fig. 6 : La courtine sud en UH3, adossée au socle rocheux. Vue du nord-est. Cl. R. Pérennec, CD29/ Mission
  • du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fig. 7 : Angle des murs M 2079 et M 2112, en UH1. Vue prise du sud-ouest. Cl. R. Pérennec, CD29/ Mission archéologie. Enfin, côté ouest, en UH2, un parement de moellons
  • démontage partiel de la structure postérieure M 2548. Cl. R. Pérennec, CD29/ mission archéologie. A l’ouest, la partie rocheuse la plus importante est visible sur 2,48 m de largeur pour 1 m de hauteur. Les moellons sont maçonnés en léger débord du rocher. Bien que l’US 2708 soit liée à
  • sur 2,70 m de longueur. En retour perpendiculaire, à 10 m à l’ouest de la façade occidentale du logis oriental M33, un mur M 2717, de près de 0,90 m de largeur, a été arasé par des aménagements contemporains (fig. 17). 24 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La
  • Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fig. 15 : Elévation nord du mur M 2528, en UH2. Orthophoto R. Louessard, DAO C. Pfister, E. Lagneau et B. Grall, CD 29/ Mission archéologie. 25 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La
  • , globalement parallèles, laissent entrevoir un aménagement de toute la partie orientale de l’enceinte, pour en évacuer les eaux de pluies (fig. 83). La surface rocheuse, malgré 28 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237
  • 2167, que recouvre une US limono-argileuse marron clair US 2166, avec blocs de schiste en vrac (fig. 20). Fig. 20 : Tranchée de fondation de la courtine du XIIIe siècle M31, ayant en partie démoli le mur M 2079. Vue de l’est. Cl. J. Bourmeyster, CD 29/ Mission archéologie. 30
  • M 2112, et le creusement s’est arrêté sur l’US 2159, qui en constitue le fond (fig. 12, coupe EF). Fig. 21 : Fin de creusement de la tranchée US 2140/ 2155. Vue du nord. Cl. E. Lagneau, CD 29/ Mission archéologie. La fouille a mis en évidence que l’US construite 2144 n’était
  • La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fig. 22 : Parement est du mur M33, en UH1. Orthophoto R. Louessard. Conseil départemental du Finistère Mission archéologie 32 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice
  • , fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à
  • ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La
  • consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de
RAP02169.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • (56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire
  • d'altération) connaissent une exploitation intensive en raison de leurs potentialités agricoles. Il a été démontré que les progrès les plus spectaculaires dans l'acquisition des données de la prospection aérienne sont étroitement liés à la disparition du bocage, en particulier sur les
  • . Certains plans, assez atypiques, pourraient remonter au 1 er âge du Fer ou à l'âge du Bronze mais les données de la fouille (en particulier Le Prat — C. d'Amior ; Quimper/ Penvillers — Finistère ; Lehon « Les Champs Brunet » et Lehon, « Le Petit Coulebart », C. d'Armor) évoquent
  • ) connaissent une exploitation intensive en raison de leurs potentialités agricoles. Il a été démontré que les progrès les plus spectaculaires dans l'acquisition des données de la prospection aérienne sont étroitement liés à la disparition du bocage, en particulier sur les schistes
  • archéologique OUEST, en date du 15/03/2005 ARRETE Article 1er : M. NAAS Patrick est autorisé(e) à procéder, en qualité de responsable scientifique, à une opération de prospection [ ] thématique [ X ] inventaire [ ] avec relevés d'art rupestre à partir de la date de notification du présent
  • provisoire de ces vestiges devront être prises en accord avec lui. Article 3 : destination du matériel archéologique découvert. Le statut juridique et le lieu de dépôt du matériel archéologique découvert au cours de l'opération seront réglés conformément aux dispositions légales et
  • réglementaires et aux termes des conventions passées avec les propriétaires des terrains concernés. Article 4 : prescriptions particulières à l'opération. Article 5 : La Directrice régionale des Affaires culturelles est chargée de l'exécution du présent arrêté. Fait à RENNES, le... 1 2 MAI
  • affaires culturelles [ ] Organisme de rattachement [ ] Préfet(s) du(des) département(s) concerné(s) [ ] Gendarmerie [ ] Sous-direction de l'archéologie [ ] Propriétaire^) du(des) terrain(s) [ ] Département des recherches archéologiques sous-marines et subaquatiques (si opération
  • septentrionale correspondant à une ligne Mûr de Bretagne - Loudéac, et est délimitée d'est en ouest respectivement par les vallées de l'Oust et du Blavet (voir cartes de localisation : fig. 1, 2 et 3) . Les caractéristiques physiques de cette région qui influent localement sur la détection
  • schistes tendres briovériens, puisque ces terroirs concentrent l'essentiel des activités agricoles modernes en Bretagne. Ceci a été largement confirmé, à l'échelle régionale, pour l'ensemble de la péninsule armoricaine, du Blavet à la Mayenne (Leroux, Gautier, Meuret et Naas, 1999
  • - Enclos gaulois et galh-romains en Armorique, D.A.O, n° spécial - pp. 16-19; 20-24; 69-70) Entre le Blavet et l'Oust, les cartographies des sites mettent en évidence d'année en année une accumulation croissante des données au nord des Landes de Lanvaux, alors que la zone littorale où
  • agricole dans la zone littorale) et par les politiques d'aménagements du sol mises en oeuvre depuis près de trente ans (remembrements sévères dans les régions à fortes potentialités agricoles). Rappelons également que cette opposition territoriale d'ordre « méthodologique » ne saurait
  • être validée et traduite en termes historiques, notamment pour ce qui est de l'occupation ancienne du sol dans cette partie de l'Armorique. 2 1.3. La campagne de prospection en 2005 1.3.1. Le financement Le financement de la campagne 2004 a été assuré conjointement, comme l'an
  • varier d'une parcelle à l'autre, indépendamment des grands déterminismes géo- pédologiques connus. En revanche, le temps estival qui a perduré au mois d'août a donné en 2005 d'excellents résultats sur les cultures de maïs, particulièrement sensibles au stress hydrique, qui ont
  • spectaculaire, leur intérêt scientifique dans la chaîne opératoire qui conduit à l'étude scientifique d'un site par la fouille est peu contestable. Ainsi, la construction d'une 4 voies à Plumeliau a permis de fouiller partiellement en 1994 un enclos du Haut-Empire repéré par avion en 1990
  • (fouille E. Guillet). En 2005, suite à un projet de lotissement à Saint-Marcel un sondage préliminaire a confirmé et précisé le plan d'un enclos reconnu par avion en 2001 et a permis de mettre au jour plusieurs sépultures datées du Bas-Empire (SRA et INRAP, inédit). Les survols aériens
  • décapage a montré des lambeaux de sol rubéfiés. • Fig. 5 - Exemples de sites entamés par des ouvrages d'art Ci-dessus : le site gallo-romain de Kerropert en Plumeliau (56) entamé par la D 768 Ci-dessous : l'emprise de la nouvelle D 767 à l'est du bourg de Moustor-Remungol. L'enclos
  • également courante. Ainsi à La Grand-Ville (La ChapelleCaro), l'articulation entre deux aires de superficies inégales se fait près du fossé de partition par une entrée en chicane donnant exclusivement accès à l'aire principale sud, dispositif peut-être lié aux pratiques d'élevage
  • de La Tène finale ou plus probablement du début de notre ère paraît assez vraisemblable. 2.3. Les grands enclos attribuables à l'âge du Fer Ils constituent l'essentiel des découvertes en 2005. Il s'agit d'enclos souvent complexes et attribuables à l'âge du Fer. Ces attributions
  • fossé nord qui se prolonge vers l'est contourne l'enclos est en délimitant une aire restreinte matérialisant peut-être un espace de circulation (contournement en relation avec la gestion des troupeaux ? ) . Toutefois, on ne saurait écarter à ce stade de la lecture du plan la
  • d'autre du site (pour le plan complet, voir fiche de site n° 1 5) . Au Grand Château (Noyal-Pontivy), les clichés de 2005 montrent un plan plus complexe que ce que laissait supposer le site lors de sa découverte partielle en 1999. Le site se présente comme un ensemble oblong (axe de
RAP02163.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et sud Finistère. rapport de prospection inventaire)
  • (29)(56). Morbihan ouest et sud Finistère. rapport de prospection inventaire
  • écrivons ces lignes les prospections au sol sont à peine commencées. Cette année nous travaillons en partenariat avec Y Université de Bretagne Sud dont une vingtaine d'étudiants en Archéologie sont intéressés par cette recherche. On espère relancer ainsi la prospection au sol, quelque
  • Renrves Cedex. Première mention □ Données complémentaires = Année = Nature de l'opération = A 5 ^ 2- Organisme = ...1M.&Â..&J..B..A.A/. Lieu-dit ( du Cadastre) : Année première mention = ...?. &8$.£.£.&T.).G.AJ.-..LU..S(. .&M.T.A.l$,.£, (LX.ftAy.S Responsable = Département
  • ^" oe j? lcxi^. C- 0 Bibliographie CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N° de site attribué | N" d'enregistrement DRACAR | | | | I [ I | MM I I I I Code AP/ AH Modification | | | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service
  • | | | | I | I | I | I | I | I | Code AP / AH Modification □ CAUDAN - 56 LE GOUELLO G 2005 04 21 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département MORBIHAN Commune : CAU DAN Section : YV Echelle d'origine : 1/2000
  • EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Département MORBIHAN Commune : GUIDEL Section : C Echelle d'origine : Echelle d'édition : 1/2500 Date de l'édition : 02/12/2005 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du service d'origine : Centre des Impôts foncier de : CE^ rrsnd
  • :0£X 51 Extrait certifié conforme au plan cadastral informatisé à la date : A le L' Déclaration de découverte archéologique Service Régional de f Archéologie de Bretagne Afc!c«yr«-..) 6. n*r ôj Cxip'V:. £3 Première mention Année = Données complémentaires = o Responsable
  • | [_ DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : MORBIHAN Commune : INZINZAC LOCHRIST Section : ZI Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 05/12/2005 Numéro d'ordre du registre de constatation
  • découverte archéologique Service Régional de l'Archéologie de Bretagne du Oiap."Ve. 3SO*4 Rerw:s Cedex. Première mention = Année = Nature de Responsable = Département : i Données complémentaires = Année première mention = ropération = ..î?.&.i2s >.p.6 ;.cî .T.A..Q.f/ ..1L,.&jELB
  • RESERVE CELLIAE N" de site attribué c *Rrs ARCHEOIOGICUE. | N" d'enregistrement DRACAR | | | | | | MM 111111 Code AP/ AH Modification | | [~] | iÀ' ^ a\ ■ " KERVIGNAC - 56 LOTUËN G 2005 05 20 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE
  • randonnées GR®, GRP®, PR® 500 m Annexe 1 .1 Déclaration de découverte archéologique AMOUIWIU Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rue du Chapitre. 35044 Rennes Cedex. j Première mention = Année = I Responsable = Département : i Données complémentaires = O \0 5
  • : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHEOLOGIQUE. N° de site attribué I N° d'enregistrement DRACAR I I 1 I I I 1111 Code API AH Modification □ î*Y \rc
  • = o Responsable = Département : : Données complémentaires Nature de l'opération = : ..£f>.jO.S».P.É;.C.X \.O .^....iy.yr.&MX.aA..(^£.. ..fiL,..&.£.&Xfi..AMJO. Organisme = ....M .C7..&..(M..tf.Ar>/ Commune : I Lieu-dit ( du Cadastre) : Année première mention □ ..A.U .T
  • tCct-Ac». 5.V | N* d'enregistrement DRACAR | 1 |__[_J_J I I I I I I 1 I I 1 Code AP/ AH Modification ( |_ i DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE N À rTSSEAty DU MOULINJ3fi^FMT^lENRI 221 Service du Cadastre Département : MORBIHAN
  • CELUAE CASTÏ AKCHEOLOGICUE. N" de site attribué N* d'enregistrement DRACAR J Code AP / AH Modification [_ □ : LOCMALO - 56 COZ LEN G 2005 06 18 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE N À COLZEN Service du Cadastre Département MORBIHAN Commune
  • \ DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département MORBIHAN Commune : LOCMALO Section : ZL Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 07/12/2005 Numéro d'ordre du registre de constatation : Cachet du
  • DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département MORBIHAN Commune : LOCMALO Section : ZL Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 07/12/2005 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du
  • . f ^artoExploreur 3 - Copyright IGN • Projection Lambert II étendu / NTF • Echelle 1:25000 9 FFRP pour les itinéraires et sentiers de randonnées GR®, GRP®, PR® Déclaration de découverte archéologique Service Régional de r Archéologie de Bretagne 6. rv#e du CtyafAl e . 35044 Re
  • «Y*e« Cedex. j\
  • * d'enregistrement DRACAR | | 1 1 | | 1111 I I I I I 1 Code AP / AH Modification □ LOCMALO - 56 LE PONTIGO G 2005 06 23 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département MORBIHAN Commune : LOCMALO Section : ZR Echelle d'origine
  • | |_ LOCMALO - 56 LE PONTIGO G 2005 06 23 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : MORBIHAN Commune : LOCMALO Section : ZR Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 07/12/2005 Numéro d'ordre du
RAP02437.pdf ((35). campagne de prospection en pays de Redon)
  • (35). campagne de prospection en pays de Redon
  • Régional de r Archéologie de Bretagne 6. rue du Chapitre. 15044 (terme* Cedex. Données complémentaires 3 Première mention = Année = Année première mention ; Nature de ropération = Responsable = Département : Organisme = „lUft....&t....\lil i.XT.. S/B.CL
  • .«Service Régional de r Archéologie de Bretagne O.ïVJe AjCK»f*ie. JSCVM Reones Ctôcx. Première mention : □ Données complémentaires= Année = 8 Nature de ropération = Responsable = MO.NMI.E.R &e.rnar.d Organisme Département : ....Ille....e.t....Vllain.e Lieu-dit ( du Cadastre
  • ' ?57030 ^Q ^j^^ la date Déclaration de découverte archéologique Annexe Li Service Régional de r Archéologie de Bretagne C. M du Clvjprtrc. 35044 Renne* Cedex. Première mention = Données complémentaires Année = Année première mention = Nature de ropération = Responsable
  • fer et des débris de forges ce qui à certainement donné son nom à la butte de menetan. Il aurait été trouvé également une épée en bronze qui serait soit : dans les réserves du musée de Bretagne e Rennes ou dans celles du musée de St. Germain en Laye . La tradition locale dit qu'il
  • : Nature de l'opération = Responsable = Département : □ Données complémentaires 3 6. MQM.N.t.££..*..4!lL ,..*~..&tt.GÂt!fT Organisme = .IjJ*. . *L..Vil*îtt.e Commune = ... ...L*. itu/fff dfi Lieu-dit ( du Cadastre) : . YM U*.0.X. lieu-dit (de fï.G.N.) : Nom du site
  • Li «Service Régional de r Archéologie de Bretagne «. eue dj Chapitre. ZS04< Renfte* Cedex. Première mention Année = Données complémentaires 3 2 \o\o \6 Nature de l'opération = Responsable = .... Département : Année première mention = Organisme JJJ.e...sL.VjJâil)e
  • GENERALE DES IMPOTS épartement : EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE 35 Section : ZK01 Echelle d'origine : 1/2000 mmune : Echelle d'édition : 1/2000 INS-SUR-0UST(13) Date de l'édition : 19-01-2007 Numéro d'ordre du registre de Extrait certifié conforme au plan |>nstatation
  • I. Service Régional de rArchéologie de Bretagne ». lue du CK>(k
  • DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE département : Section : ZD01 Echelle d'origine : 1/2000 ES5 Echelle d'édition : 1/2000 | Commune : Date de l'édition 3AINS-SUR-OUST (13) 19-01-2007 Extrait certifié conforme au plan | Numéro d'ordre du registre de
  • 5290 ■ 47° 45' 5289 " 5288 - DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE ■épartement : Section : 0E01 Echelle d'origine : 1/2000 ^ommune : Echelle d'édition : 1/2000 BîENAC (237) Date de l'édition : 20-02-2007 Propriétaire | Numéro d'ordre du
  • Responsable = O O Données complémentaires= 6 Nature de ropération = ...JB.ÔMjMJ.£&....ô&Œ&JC:d. Organisme = Département : ... J.JJe....e..L..Y/lcva.e Lieu-dit ( du Cadastre) : Année première mention = Commune - ..RLN.B..Q.. .'.L.e.....hclS.....G.U.tz. Lieu-dit (de n.G.N.) : Nom
  • CADASTRAL INFORMATISE Section : ZW01 Echelle d'origine : 1/2000 Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 20-02-2007 Propriétaire I Numéro d'ordre du registre de lonstatation des droits: Nchet du service d'origine Extrait certifié conforme au plan fin de POULPIOUET
  • Cedex □ Données complérnentaires= : Annexe l.« Année première mention = Nature de ropération = Responsable = Département : Organisme = . ^Je...st....}/iW.IR€..: Commune = Lieu-dit ( du Cadastre) : ....les... Cb.d.mp.s.. .Ê.O.char.À. Lieu-dit (de ri .G.N.) : Ici
  • : Bibliographie : CADRE RÉSERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué | N* d'enregistrement DRACAR | | | | | I Mil Code AP / AH Modiftcation □ uo . Ja.âatjr... DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département : ILLE
  • fi. lue du Chapitre. 35044 Renrte* Cedex. Première mention = Année Données complémentaires= 2 1 0 | O \8 : : Nature de ropération = ..^.O.NM/.£R....&ff.C0 J3.r.d.. Responsable = Département : | Année première mention Organisme ...].l/.e....l»... Vilaine
  • de découverte archéologique Annexe !.. «Service Régional de r Archéologie de Bretagne 6. rue
  • : Documentation : Bibliographie : CADRE RÉSERVE CELLULE CARTE AflotOLOCJOUE N" de site attribué N* d'enregistrement DRACAR | | | Code AP / AH Modification | | | DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE partement : Section : ZK01 Echelle d'origine : 1
  • Charles de Gau le 35603 REDOÎN Tél. 02 99 71 11 19-01-2007 2: Î K Service du Cadastre Déclaration de découverte archéologique A rdouno- ~ Annexe !.. Service Régional de rArchéologie de Bretagne G. rue du Chxpftje. 15CH-< Reme* Cedex. Première mention = Données complémentaires
  • IMPOTS fJplirteTneTit" EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Section : YI01 j 35 Echelle d'origine : 1/2000 j Commune : Echelle d'édition : 1/2000 ~llNS-SUR-OUST(13) Numéro d'ordre du registre de t istatation des droits: Date de l'édition : 19-01-2007 Extrait certifié
  • été introduite en Armorique à l'arrivée des bretons à partir du 5è siècle, et à été parlée dans le pays de Redon jusqu'au 12è siècle. Il faut donc dater le toponyme manetan de cette époque . A l'époque Gallo-Romaine existait sur le flan ouest de la butte de manetan un peu au-dessus
RAP02623.pdf ((56). autour du golfe du Morbihan et à l'est de Vannes. rapport de pi)
  • (56). autour du golfe du Morbihan et à l'est de Vannes. rapport de pi
  • culturelles [] Organisme de rattachement [] Préfet(s) du(des) département(s) concerné(s) [] Gendarmerie [] Sous-direction de l'archéologie [] Propriétaire(s) du(des) terrain(s) [] Département des recherches archéologiques sous-marines et subaquatiques (si opération subaquatique) En
  • présente sous la forme d'une large bande surélevée et bombée par rapport aux terrains environnants. Toujours sur la même commune, cette fois 800 m à l'ouest/nord-ouest du bourg, la réalisation de travaux agricoles (creusement de profonds sillons dans une parcelle en culture) a permis de
  • parcours. Ces données valident le tracé de cet itinéraire majeur proposé depuis le XLXe siècle par les différents auteurs qui se sont intéressés aux voies. Le site de la lande de Borne, commune d'Ambon, présente un intérêt par sa localisation immédiatement en bordure du tracé supposé du
  • menée dans les parcelles immédiatement au nord du terrain fouillé en 2004 a permis de mettre en évidence une concentration de gros fragments de céramiques. Ces tessons signalent très certainement la présence d'un atelier. De plus, dans un taillis bordant à l'est ces mêmes parcelles
  • « ronde » ; elle peut appartenir a des types 28 à 3 j de la classification de Dresse!. En 2009, sur la base des indications données par J. André, ce site a pu être de nouveau localisé. Il se situe à 275 m au sud-ouest du village du Blair où il apparaît en coupe dans la falaise côtière
  • ateliers de briquetage armoricains à l'Age du Fer, Les dossiers du CeRAA, supplément n°Q, Saint-Malo, 1994, 182 p. GALLIOU (P.), Les amphores tardo-républicaines découvertes dans l'Ouest de la France et les importations de vins italiens à la fin de l'Age du Fer, Archéologie en Bretagne
  • les terrains environnants, pourtant en culture, ne permet pas de proposer une chronologie pour cette structure : époque protohistorique, haut Moyen-Age. Seul un fragment de fond de céramique non tournée a été recueilli dans un secteur détruit du talus. On rappellera cependant la
  • schiste extr aits lors du creusement du fossé (ph. 9). Cette ligne de défense entoure de plus la basse-cour qui s'étend au sud-est du château en bordure de la rivière. Données historiques ; Ce château est une possession de la famille de Lanvaux. Le premier seigneur connu est Alain, en
  • vestiges devront être prises en accord avec lui. Article 3 : destination du matériel archéologique découvert. Le statut juridique et le lieu de dépôt du matériel archéologique découvert au cours de l'opération seront réglés conformément aux dispositions légales et réglementaires et aux
  • termes des conventions passées avec les propriétaires des terrains concernés. Article 4 : prescriptions/motivations/recommandations particulières à l'opération. Néant Article 5 : Le Directeur régional des Affaires culturelles est chargé de l'exécution du présent arrêté. Fait à
  • suivante : 1 pour la préhistoire (néolithique final), 2 pour le seconde Age du Fer, 17 pour la période antique, 7 pour la période médiévale et 3 pour lesquelles la chronologie est indéterminée (fig. 01). Les communes de Peillac, Rieux et Saint-Vincent-surOust arrivent en tête, avec
  • 2010 Cette présentation s'effectue par grandes séquences chronologiques. - Néolithique Un seul site a été repéré pour le néolithique, fi se trouve sur la commune de Peillac, environ 2,5 km à l'est du bourg. Il a été mis en évidence par la récolte de plusieurs objets spécialement
  • deux armatures perçantes, un fragment de poignard et deux meules en granité. - Le second Age du Fer Il est représenté par deux ateliers de production de sel sur les communes de Baden et de la Trinité-sur-Mer. Ils complètent notre connaissance de cette activité artisanale très bien
  • attestée sur le littoral morbihannais et du golfe du Morbihan en particulier. Ainsi, celui reconnu sur la rive droite de la pointe de Kerbihan à l'embouchure de la ria de Crac'h (commune de la Trinité-sur-Mer) se distingue par l'emploi pour un four à grille fixe d'entretoises de section
  • distance de l'éperon barré de la pointe du Blair. Par ailleurs, ces sites qui apparaissent en coupe de falaise subissent une rapide dégradation provoquée par le ruissellement des eaux de pluie et dans une moindre mesure par l'érosion marine (surtout valable pour le site de Kerbihan
  • période rassemble la majorité des déclarations. Le tracé de la voie Vannes-RieuxNantes, mentionnée sur la Table de Peutinger, a été précisé sur la commune de Treffléan. L'enquête de terrain a permis de mettre en évidence deux tronçons dans un très bon état de conservation. La voie se
  • atelier de tuiliers, précisant ainsi les données de la carte archéologique. Le site y est en effet inscrit comme gisement de tuiles. On rappellera que la première mention de ce site due à l'abbé Piéderrière en 1867 dans son article consacré à la commune de Noyal-Muzillac où d'ailleurs
  • et l'isole du plateau de l'Isle. En dépit d'un couvert végétal très dense (broussailles et arbustes), plusieurs tronçons de la courtine qui entoure la haute-cour ont été mis en évidence et une structure maçonnée, peut-être des latrines, a été repérée. La courtine se présente sous
  • l'abbaye de Prières (Billiers). Il semble qu'il constitue dans la seconde moitié du XlIIe siècle et au début du XlVe siècle l'une de leurs résidences préférées, avec Suscinio, lors de leurs séjours dans le Vannetais. Par ailleurs, un délestage de la retenue d'eau du barrage d'Arzal, en
  • aval du site du château, a entraîné une baisse du niveau du ruisseau de l'Isle qui longe le château au nord. Des aménagements de berges ainsi qu'une probable digue ont été mis en évidence sur les rives de ce cours d'eau. Une longue pièce de bois a également été observée le long d'un
RAP02926.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan : enceinte basse, le petit château. rapport de fp 2013)
  • LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan : enceinte basse, le petit château. rapport de fp 2013
  • : 1168055,04, Y : 7277474,33 Propriétaires du terrain : Conseil général du Finistère N° INSEE : 29 237 002 Protection juridique : Inscription M.H. en 1924 Opération archéologique Nature de l’opération : Fouille programmée Arrêté(s) de prescription n°: 2013-008 en date du 16 juillet 2013
  • Graphique et Patrimoine Informatisation des plans : Bertrand GRALL Fonds topographiques : Service topographique de L’INRAP ; Bertrand GRALL, CDA ; IGN ; cadastre.gouv.fr Rédaction du rapport : Ronan PERENNEC Crédit des illustrations : Conseil général du Finistère – Centre départemental
  • stériles du Roc’h, nous n’avions en revanche aucune donnée pour le « petit château ». Fig. 4 : Aperçu de l’infrastructure technique et sécurité, et du stockage temporaire de pierres, pendant les terrassements mécaniques. Cl. R. Pérennec, CG29/CDA. Un terrassement préalable a été
  • consultés en respect des droits de propriété littéraire et artistique possédés par les auteurs et des contraintes qui en résultent. La prise de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective (article L122-5 du code
  • Opérations diverses 4- 2 La fouille programmée 2001-2006 5 Objectifs de la fouille 6. Méthodologie 6-1 Emprise du secteur étudié 6-2 Moyens mis en œuvre 8 8 8 14 14 15 17 19 19 19 II. Résultats (Ronan Pérennec
  • )............................................................................................................................. 21 1. 2. 3 3-1 3-2 3-3 3-4 3-5 4. 4-1 4-2 4-3 4-4 5. 6. 6-1 6-2 6-3 7. 7-1 7-2 7-3 7-4 8. La démolition Les travaux du XXe La tour d’artillerie La mise en œuvre Portes et dispositifs de fermeture Dallage intérieur Chronologie relative et éléments de datation Intégration au
  • jusqu’au substrat : non Dates d’intervention sur le terrain : 21 octobre – 29 novembre 2013 Résultats Chronologie : Moyen Age Vestiges immobiliers : Courtines, tour, logis, latrines, archères Vestiges mobiliers : céramique, lapidaire (boulets de canons) Lieu de dépôt du mobilier
  • archéologique : Centre départemental de l’archéologie (Conseil général du Finistère) – Le Faou / Dépôt de fouilles archéologiques du Finistère Résumé : L’intervention a permis de mettre en évidence une assez bonne conservation des structures. Elles ont permis de mettre en évidence une
  • et Jean-Paul LE GALL) et ART (Daniel LAUTHEULIER et Steven LE BOUIC). Gestion du mobilier : CDA, Marie GRALL Relevés topographiques : Bertrand GRALL, MURIEL FILY Relevés de terrain : Merlin MUZELLEC, Alexia PENGAM, Ronan PERENNEC, Angélique BEGOT Relevés photogrammétriques : Art
  • l’intervention 1) Nature du site La position géographique du château de La Roche-Maurice est celle d’un promontoire rocheux (Roc’h) dominant la vallée de l’Elorn (Fig.1). Cela lui a permis d’occuper un rôle stratégique non négligeable en Léon, correspondant au nord du département du Finistère
  • . Cette situation lui permettait de contrôler des axes routiers et fluviaux le mettant en relation avec les principales villes léonardes, et la Cornouaille. D’autre part, la faible distance le séparant de la ville et du port de Landerneau (4 Km), lui conférait en quelque sorte un rôle
  • prospérer. Atout important lors des relations de ces derniers avec la branche aînée des vicomtes de Léon, ou celle, cornouaillaise, des vicomtes du Faou, la forteresse passe, à l’extinction du lignage seigneurial de Léon, aux vicomtes de Rohan, en 1363. Son histoire rejoint alors plus
  • conséquences de la guerre de succession de Bretagne avait été le retranchement dans Brest d’une garnison anglaise susceptible de contrôler le pays alentour. Du Guesclin mena sans succès le siège de la ville en 1373. Après cet échec, Jean Ier de Rohan fut nommé par le roi Lieutenant général
  • . Le duc prorogera ces impositions exceptionnelles, dont la moitié sera versée au vicomte de Rohan, au moins jusqu’à la moitié du siècle : en 1453, il est en effet encore expressément mentionné que le produit de cet impôt est affecté « en la réparation des chasteaux et forteresses
  • de nostre païs »8. En 1468, une autre ordonnance de billot en faveur du vicomte de Rohan pour la réparation de ses châteaux de Rohan et Blain ne mentionne pas La Roche-Maurice, à moins que le site ne figure au nombre des « autres places (…) plus indigentes de réparacions »9. En
  • par le duc avec l’accord du vicomte, 24 septembre 1453. Copie : Bibliothèque nationale, ms. fr. 22333, f°108r°-v° (Kernévez 2005, t. 1, p. 89). 9 Ordonnance de billot en faveur le vicomte de Rohan pour la réparation de ces châteaux, 20 juin 1468, transcription M. Kermarrec
  • : Transcription et étude du registre des lettre scellées à la chancellerie de Bretagne en 1468, mémoire de maîtrise d’histoire, UBO, Brest, 2 vol., t. I, p. 349, acte n°978 (Kernévez 2005, t. 1, p. 89-90). 10 Mandement du duc François II autorisant le vicomte de Rohan à percevoir un billot
  • pour l’entretien de ses forteresses pendant trois ans, 13 juin 1477. Archives départementales de LoireAtlantique, B8, f°111v°-113r°. Transcription Y. Bihan : Transcription et étude de registre des lettres scellées à la chancellerie de Bretagne en 9 Conseil général du Finistère
  • s’agisse ici d’un prétexte pour gratifier un fidèle serviteur, ayant contribué à la libération du duc incarcéré lors de la conspiration des Penthièvre, en 1420 (Seltenreich 1982, Kernevez 2005). Car à l’opposé, pour justifier des questions de préséance, La Roche-Maurice devient en 1479
  • préliminaire à l’obtention du droit de guet, ce qui est explicité dans un acte du roi Charles VIII en 1491, concernant Pontivy et Corlay : « voulons et octroyons qu’il (Jean II de Rohan) puisse et luy loisir ( ?) par ses capitaines et gouverneurs ès dittes places faire lever ledit guet et à