Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3780 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00755.pdf (PLOULEC'H (22). nettoyage et sondages au Yaudet. rapport de sondage)
  • mmorím m mumms m r m m m m m m m (mxm-*mrrtl 1%9) d
  • >- ttioa, m% 4%é ráali»Sa mm 1952-1953 ï&atormuaa m direction m RBttp^ dea rutee» dégagée® on pax- M, Fiauriot, ainsi
  • ' sur vm ìimXmx. da doux araadaaa mmimn »©foistsnmm gmartkxmmt rnmtblm da tarxa, m à 70 ora mttrm asteo«©»! mrtlmmw du «adiar t il était fait da pianras é^parxioa, Au-d«l?ì d*wi Mao^ige da ¿«titos pLaxr menM p&mmú, Mnmtiqua m précwSdant, m pitto au aud, suivi par 1
  • do d«i¿pgifa jsar M , >lau«lot «a trouvai^xt, à «otra andváa t onfouia aoua unti abondante v4$$tatioa (il. ï) * il a $t
  • I m wmatkmm mivantaa, ajp»rèa loa pluiaa, âm visiteurs trouvent da» aomiK&aa m oat «adroit, auit aur ì» eoi lui-tsSta», aaát dana I m paroi« qui acvaiant été rafraldïias, nu nimm coucha d® daatruotlon «ipSré» par notar® prrédéoaaaaur» 11 a*a
  • vêoupâiw, «upc%» Au ouré da M é n a n t un Mtr
  • Papa» Uno gìm$» » aJròoiaaa a ¿tri M a o « placa mot Im aura m a i w après la fin du «attoyaea» 2) MUtMK bonä&roa i - a« I969/I 1 dima la parsali» 22. ¿lieo m $our, au £ísiü«u ito sondala, d'un nur orlanti? daiuì le mm (>'1. VI at v u ) . paramas! nord de m sur «Stait ooasarvt
  • «« a«
  • savonneux. A signaler d'autre part un minuscule fragment de sigillée rouge. Il en ressort i 1) (Jua ce mur» qui repose sur le rocher sans tranchée de fondation et qui s'est éboulé sur le rocher, m pouvait être ai un mur de champ ni, probablement» un raur de maison (pas de traces de sol
  • ni débris de toiture pas plus au sud
  • stratigraphique, voir Pl. IX. Matériel trouvé en G 1 s Deux tessons en céramique grise à couverte lissée} une pierre percé« (poids ?). Matériel trouvé en G 2 3 Tessons identique» de par leur forae h ceux qui ont été trouvés en S 1969/1» C 2 (décor de chevrons inciéés). Nouveau déoor sur la
  • partie supérieure d'un rebord s ligne ondulée faite au doigt. Ces décors, de type indigène très marqué, abondent dans le ilnistère aux et 1 1 e r siècles de notre ère et ont du se perpétuer dans les siècles postérieurs• Dans cette couche a éftaleuent été trouvé un tesson de sigillée
  • rouge Matériel trouvé en C 3 t Tessons de cémxLque bran-noirâtre assess fruste. er rainent de céramique rouge très fine micacée. Date t I siècle. Signalons que la couche 2 (dew m&ae que la couche 2 de S 1969/1) contenait énoramant de coquillages» dont la plupart se rencontrent encore
  • en abondance sur lté rivages voisins a dans l'ordre de fréquence s des patelles, des moules* des huîtres, des bigorneaux et des orueaux (souvent de petites distensions). Il en rassort t 1) Que la couche 2 a du se mettre en place à la basse époque romaine ou au début du Moyez*»Age
  • . 2) Que la couche 3 paraît dater dp début de l'occupation romaine. *" 3.., 1969/5 » dans la parcelle n° 20. Bien à signaler, sinon îémœxmffînmittipm le rocher, non décomposé et à angles vifs, à 1 m environ du niveau actuel du sol. - 5. 1969/4 » » « » s la parcelle n« 12. Bien à
  • du niveau - 1 n , l e m a t é r i e l céramique e s t apparemment hcraof è a * i î l consisto s a un® céramique noire ou bruii© (suiason r é d u c t r i c e ^ couverte e x t é r i e u r » l i s s é e * c e r t a i n s tessons ne sentaient pas tournés? l e s décore consistent en
  • l'essentiel, dater de l'époque julio-clawcliœaae. L'ensable des ces sondages semble indiquer que sur le s o M t de 1 * éperon barré l'épaisseur de terre conservée est trop faible pour qu'on puisse y envisager des fouilles frtetueuses. Mais i l n'en va pas de ©Ss» en S. 1969/5, sur le
  • rebord de l'éperon au-dessus du port actuel, où se sont conservées, sur près d' 1 ta 50, des couches datait du début de l'occupartion ramine. Bans la totalité de ces «imi sondages, le matériel céramique présente» d'autre part, l'intérêt d'être fortement marqué par des traditions
  • locales. Yvon CiAELAil KA r\ ti "O o ff. ^ ^ 'MM'l'l'l'l M'l' Phl'IM'CCI'Ct'l'r C 'I I kumul C^i TTM C 3 . • " p e r f * . S« b /1 u > « U u N ' i t t i l 1 CV i T « »M C ¡f Ì " T e » f t g é í TWf-t C ^ ! A a iV Oúc Ue c o tí*. T « C y ; T i pu. n at'fl t Ca i
  • *•>•»< «4-c«j C-70 , .f, h|«. i I '; i ní • : (Etk¡1/lO) ' • i Î 5 S ra Rx^* ir J g » •r-iM"'- « KIT s is o M Pl. I S N a \ S* M e
RAP02942.pdf (PLESTIN-LES-GRÈVES (22). coz ilis. rapport de sondage)
  • CA024 3^4B20;84A 0D BD3 0D =8E40D 3^D=4 3>D1;4 ?4=C4 4= C4AA0BB4 ?0B 3^8=C4AAD?C8>= E8B81;4 3D =B4AEM4 ;0 AM0;8B0C8>= 3^D=4 ?;0C45>A=BCAD2C8>= 34 ;^M38_24 4C ;0 ?AMB4=24 3^D= 5>BBM 1>A30=C ;4
  • < 34 ;0 5>=30C8>= B4 ?AMB4=C4=C B>DB ;0 5>A
  • J ;0 ?AM?0A0C8>= 34 ;0 270DG 34 5>A=8@D4 34 < 34 ?A>5>=34DA ?>DA D= 380
  • >=30C8>=B 3D D4BC 3D 50=D< 30=B B0 ?0AC84 >D4BC 0_= 3^0
  • ;;>=B ?AMB4=C4=C D= 3D;4 E0A80=C 34 J 2< 34 ?A>5>=34DA ?>DA J 2< 34 ;0A64DA 4C J 2< 3^M?08BB4DA "4B 34DG ?0A4A8G0=C08=4 34 24=C8=C ;^8=CMA84DA 4BC 2>
  • : mur sud-ouest du péribole face externe (© Jean-Charles Arramond, SRA) Plestin-les-Grèves, Coz Ilis 33 II. Résultats "4 ;4 ?AMB4=C4 ;4B
  • >BBM 1>A384A 4BC 01B4=C ;4 ;>=6 3D R ;0 ?4=C4 4BC ;0 ?;DB 5>AC4 D =8E40D 3D B>=3064 >D4BC =U _6 =U ;4 2>D8;;M = 0G4 B4 B8CD4 J
  • l’article 10 de la loi modifiée du 17 juillet 1978 relative à l’amélioration entre l’administration et le public. Le non respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l’article 425 du code pénal (1). (1) Loi n° 78-753 du 17 juillet 1978, article 10 : Les documents
  • communiqués.» Sommaire 5 Données administratives, techniques et scientifique 6 Fiche signalétique 7 8 Mots-clefs des thesaurus Intervenants 9 9 Notice scientifique État du site 10 Autorisation de sondage 12 Localisation de l’opération 15 Résultats 17 1. Présentation du
  • )*&3+@2)*@A%B:)* ==M4 4)6&3$+ HD ?"%6)22)'I 4&"&5&'(5'&)%%"3+'"5'%),"%('()*' 2.,3*2"&3$+*'*5%'2)'#"&%3-$3+)')&' ;^4=E8A>==4
  • Mobilier nb Paléolithique Edifice public 1 Industrie lithique Industrie osseuse Inferieur Edifice religieux Moyen Edifice militaire Superieur Bâtiment Restes Mesolithique et Epipaleolithique Structure funéraire Végétaux Néolithique Voirie 121 2 Céramique Faune Flore
  • Ancien Hydraulique Moyen Habitat rural Récent Villa Arme Batiment agricole Outil Structure agraire Parure Urbanisme Habillement Ancien Maison Trésor Moyen Structure urbaine Chacolithique Protohistoire Âge du Bronze Recent Foyer 1 Objet métallique Monnaie 1
  • ?MA0C8>= =6M=84DA C8CD;08A4 34 ;^0DC>A8B0C8>= 34 (4B?>=B01;4 B284=C8_@D4 *$+(",) 1+,.+3)5%'()'%)6
  • +&)%:)+"+&*'"(-3+3*&%"&3F* &AM=>< $>< >A60=8B= 34 (4B?>=B01;4 B284=C8_@D4 *$+(",) 1+,.+3)5%'()'%)6
  • *)')+'#2"6)'(5'($**3)%')&'()' 4)%:36)'?"&%3-$3+)' 2T3+&)%:)+&3$+ U=53#)'()'F$5322) &AM=>< $>< >A60=8B=2C8>= *K274B 05542CM4B 30=B ;4 203A4 34 ;^>?MA0C8>= !40= 70A;4B AA0=3 )A0 R)"+@S:)*'P3+):)0;'4%" D%36'C36$2"*;'1+%"#;' 4)%:"+)'R$53+ R)"+@?3)%%)'9"%()2
  • ;'%)&%"3&.'4%" P< >A60=8B
  • =0=24 >=2C8>= *K274B 05542CM4B 30=B ;4 203A4 34 ;^>?MA0C8>= !40= 70A;4B AA0=3 )A0 A0=L>8B4 "010D=4 !40= =A0? P
  • ):.*')&'#2"+*'&$#$,%"#=2C8>= /$+(56&)5%'(T)+,3+ /$+(56&)5%'(T)+,3+ )&'-"=5)&&",)'(5
  • ^ AA >)*'*$+(",)*'%."23*.*'*5%'2)*' =24A=MB ?0A ;^4
  • =C4AE4=C8>= 34 0 ?4A
RAP00793.pdf (PLEUDANIEL (22). penn an crac'h - traou nod. rapport de fouille programmé)
  • a b&tiaent XI na ocmpsanait qu© l a a placea S « t l (daña X'état actual da 1« fouüla, 11 aat d i f f i o i l e da aa prononcer aur l a chronoXogitt relativa dea placea F at 0) ¡ ©Ileo étalent bordéea, vera l a 3, par un «ir plus puiaaant* qu© l a a antros, larga da proa da 70 Se
  • , qui f a i t 4 1*0 un retour a angla droit vara l a ií, at aa degrade a t a l point en diraction da 1*B qu'il aat d i f f i c i l e da savolr a ' i l aa pourauivalt entra laa placas V at C (ca qui voudralt dirá qua l a placa P aat contomporaine das. placea I a t 3 ) . Ca mar
  • , n'oat conservé en élévation, aur una £ >*/s 6 ; o i / 3 / 6 ¡f cu deux aaaiaea, amlaxxxxxaax qu'en bordure meridional© da Xa placa D t U présente alora un apparell aasaa eoigaé da patitea piorrea schisteuaoa platas, diepoeéea en épi, et Xiéaa par da I'argüe. XxxM A 1*0 de l a pleca
  • A, o© mur pard sea fondataona | 91.TZ g 11 repose alora dlrectemont aur l e a c l vierge. y / loJf)
  • hauteur» .liílle aat bordea au S par un aur groaaier k un aaul parement, f a i t da groases piorrea f/A; c 1,
  • o m i ^ r c u l a l r e a da ariques épaisees de 5 ca *; á 6 OB et ayant un diámetro de 27 a 26 cm. luana 1'angla £33 da Xa place B un eaplXemant da piorrea devalt jouar l o momo rol© que loa plXettee» o'eet-a~dire soutenir un sol (aana doute oétonné). IX aembX© en effet que X'on
  • l a place D devalt otra légorement au» pérleur k celul du aol bétonné da Xa placo 1. A una trontaino de ca au-desaoua de ce sol bétonné apparaiaaalt, daña i'angXe 3B deterioré paa- l'arraoSiage d'ua arara et Xa Xong du mur üí, un sol plua anclen, que X'on a retrouvé dona Xe
  • soadage de I'angXe m x ce deuxiomo aol n'oat paa bétonné, mala oat formé d'un mélaage asaos alen taaeé de chaux et d'arglXe. 3 A c 1, «z. Au niveau de ce deuxième sol, l e MUT O d a l a pièce & dessine un» semelle largo d'une vingtaine de cm. Du au» H da cette pièce n'a été
  • -dessous du niveau d u sol bétonné (à 1 a à l'O, à 1 n 50 h l'H), pour compenser l a double pente naturelle du terrain, en direction da l ' E et en direction du 3. Un sondage dans l a partie orientale de l a pièce B a permis de constater que l e s o l vierge a'inclinait rapidement en
  • Bretagne» puis» en 1971» d'une subvention XKKBXK Éâm de 1 500 F accordée par l e Ministère des Affaires Culturelles. Les fouilles ont été exécutées de façon discontinue durant l e s week-ends de l'hiver 1970-1971» avec l a participation de quelques membres de l'ARSSAT (Association pour
  • chronologie relative. A ** i 1 Bâtiment I i - Le bâtiment l e plus ancien se trouve dans l'angle 30 de l a fouille. On en voit i n mur en équerre, d'une soixantaine de cm d'épaisseur, s'enfonçant vers l'O dans l a partie du terrain non fouillée et s'interrompant brutalement en
  • été découvert aucun matériel caractéristique. C ; o -i, 3 3 t L'easontial das atruoturoa ajroMtocturalos appartient au batámant II» qui a s i , daña son ensotóla, postériour au bttiment X. Mala tontea l a s pitaes du bStiaent I I na aoot paa oont«aporainaa. lMjaitivemant, l
  • ••Wjarott comportait a l a hauteur da l a placa D, l a Xong da aon paraaent ©xtórieur daa placas D et S, una ©amelle largo d'uae vingtain© da m, qui acorclaaalt d'autant «aatamar Un deus&eme déerocheaont» d'una importune© Xégoreroat supérieure, éXarglt ancora l a a foxaritatlona, h JO m
  • au-daaaoua du déoroohament supérieur. I I agobia done que l'on a i t pria daa préoantlona p a r t i c u l a r e s peur «apachar, aa oat androit, Xa asir da gXieeor vara l a 3, ca qui auppoae qua l'lnellnalacn du tarrain étalt l a táss qu'aujourd'hui. 0a aur, a l acXidemont fondé
  • un 1/ de torre limité" par un paraaent de groases piorrea Xiéaa k 1'argüe a os maasif, qui ropos© aur Xa torre viorge, a'eleve juaqu'au mvaau d'arasemont dea aura 3 et Et du modas daña Xa pKxtímmtímüuÚm moitlé oriantale de l a pleca B» 11 aat fort mal conservé, cu
  • a totalanant diapara, daña l'autro ooitlé. Entro ce masaif central et lea mura s, B e t II de l a place A court un canlvoau larga de"SOk 40 om et profond d'una quarantalne de ca. Baña ce canlvoau, Xa Xong dea mura 3 a t }£, -i, «*/*/ Sy i; » 1> 3 -ont été déoouvertea en place daa piXettea s
  • a i t I d affalra k un hypooauate k bon marché, adapté a Xa dcuoamr relativo du oXlmat. Mala l'on n'a pu détorminor d'ck venalt l ' a l r ohaud (peut-itre de 1'angla lio, fort mal conservé, mala partlculloromenl riehe en trocea de cendre*. M l'on eomprend égaleaont mal l o role que
  • puuvait 1,1. jouer, daña ca contexto, Xa potito rigola qatxa parementée qui a'inacrlvalt dona Xa béton de Xa place S et déboucltalt daña Xa pleca 9 au mveau d'affXeurement du mur A La canlvoau pof périph'rlque de Xa pleca 0 contonait un faibleaent paaaé da matérlaux do doatructdLon
  • de natura trae dlvoraa i piorrea, tMXes plaquea de béton, morcaaux de frooque. £iéc© á t p¿óc« poaaede un a c l bétonné, do dment bXano, d'una dlaatno de ca d'épaiaaeur, qui n'étalt reoouvert au momant da Xa foulXXe que par une rntaoo couche da torra végétale. Le nlveau du aol de
  • conservée que l a tranche da fondation, largo d'une soixantaine de « et profonde da 50 on environ. A l ' a de l a pièce % i l en va de u&ae t a ceci prèe que, dans l a moitié S de l a tranchée, a*eat conservée une couche de pierres. £ * Ilèee ? t • m « m* « lia a d bétonné de l
RAP00702.pdf (PLOUHINEC (29). Kersandy. rapport de fouille programmée)
  • .,-as? JJI'feaàiisaamarl de eéifc>tft saigsalaa ve?Sidalaa* Sei*» éanaona lai «ama » » » l à la rei-avi déi&iilé da la coupé BslMiaéat ctvcs 3oa iatesprltatiett sjialaglfua «ffestttéa -ar 's-*. il» !>* Soffia (tipa» a« lt a* 8)« Las aattaìtea attivati««» «ai -Iti 4éta»iai«i 1* Sari»» A, .iadiffiWaaié
  • ©rdíire lea Moca étaient ®oi
  • liasoira» peiWleaflW» etimi d*ftattoi4u»disquo en oohiste. font ce matérial attesto d'urie 2ré§ quentation continue aìlaat da Eéolithiqus à l*Ags ùol Stona©« %) ' atérle.1 de:- terree: tumulile* Ife éfeondaat natArielf on «ras» d*étudof provieni dea terrea du turai» lari* Pn ìiq
  • » cotte hoto, 1« » l i e f accentué W9 S*ai«%5r® m niiiett a » ©aira* t«a **t8f>«íf' da l a * £ £ • « « « * rape«» Bar va.o gr@i-.ida g>i«*p« g&ot»* Loo^awar da dalia í#a t i t a ast brisé« partí«! l«rt«rrt da n$m qrn l*4pma.mmt ©fitá Suá
  • f m Km$mm Araaaraent r e a è l a y e r l a plot: : : s*nictèr© terminal du tannino. parli© iniaote ©ai utilleée „¡asti© araaée« ''boto 19 - io oaira a Sté rooonetltao axftwdeeaaa du oaveaa et 1 e . da terra irotège loa atruotarea oonaorvóoe aar piace dano le ool
  • inférieur des dalles montrait 1© pavage irré^ttlier surtout au long daa parois. T.on dallas sont ea granité, & oroiailloané, débris du oerouail an bai;-? et position du noignnrd et dog pointes da fléchas.
  • butto« 'aio ©•est surtout pots* des raioojts agricoles quo lo aosìuaent fut ceeacé* S'une ;>art i l était gênant aour la mise on oui ture et sea ,w.>s-ilt a i res successif© rooédérort â des arasements partiels« D'autre ,.art c'était un® Bouree do matériel da bonne qualité ">our
  • , quelques clandestine avaient or «usé d'irréguliêres petite» galeries qui .s'eurent l'antra effet que de perturbo* l a topographie du tumulila, deve.au© très irré.salière ( f i g . 1}« 11 ne semble ?as que ces quelques essais aient amené grande découverte, A la suite de visites on 1974
  • ¿3eotriq.ua» pour 1*évacuatioft doo débités de la grande trano&êi ^ud â l'aide d'une rmovqve tractée. La remise en forra© du turoluo eut lieu an octobre aveo 1« ©encours de l'entrepris© -T, lAM"' do louhineo» xr) To.g-m.ms. Jusqu'on 19?3» la butte était recouverte d'arbustes et d'ajoncs
  • très resoerréea outre 1,5 a et 2,25 r de dénivolloo, pr.r suite des coupes r é - cente»* Pt plu», i f t é Bat, 1? trace d*u«e f e u i l l e clandestine se «aatitte r»a» une nette anomali* des aeusfeea et dit côté ouest us pierrte» et l a trmee d'un ancien talus ont eliongé
  • aux t r a ces de vieux sol cous l e tusiulus, d'estimer l e diamètre i n i t i a l du tamulua aux environs de 2£> à ï?6 mfetroa* i.ëJmutei«1 ©axlmUR actuelle eu êeueno ¿a vieux cal est de 3 m* mis i l est de l a tombe* C*est donc robr.blc qu*oll© devait ntteinure 5 «r-ètres sa
  • couche de gra» a i t « altéré du «ous-ool• ta terre arable, épaisse de 20 cm», re- oao d i r e c t e » sent par endroit sur la roche itère» 4) stscnìaitages; ¿3 1* lis/bllasc-.xaTit d m t^nii^lan :Ja fwiXX®
  • le qiiifeÉrgaf a.altti Avet da a1» fatili K ©a #j?a##sé#taf# la H a de fattili«, la ymA Jfwdf a ét§ stupri»! oetM? diga?:-ti» la fàta'ce* o^/tmicù m %m it$mv*ea*l** *t ;!ai»à-iml. est éfl Studile*» I, l'aid» 4« dÉsapag*« por ;;&ii«*3 auaaaaaifa ai
  • «tt la eoupa, da « ... • .tatuai «le ¡80 è f® m de eettlees? tota olair, aiwottt*« m l f M s A ^ m m"bmi** gelata« sai déftla»«!®! tartare eai.liet« ¡1.3 ira*» aite, tr&s bona« poraaité * ÉfP>$glta i aajwa nasitemi^l payaaa, rasine fissa». $ranàitian «otta et «s«8 v&sf&MMi
  • dama aadraita non remaniésv fi a^aralt et* effet, «Wlttiil Arnia la partia haute d» 4M» •rpoitts, fmi dea aaadspis «Iwdestiws« eìaa te»!«?«» de lapin« «ri da rasaste ont lee niveanx auplriatttxj «««ss« m t#»iiP««*t i«t «#• «ttstilaiteas de aUmfDm de ìsal« >t da etadraa de l
  • *inoaa4i« da 197,3 qua «eti?attv® est «eia de m i tefi«on, deaamia vette dan-s i^hitlsoii 3 (a) wewtmé e«, «srfaae h eertaln«®ea4cei«o* - n a Z* 3 ci« aoi astati« ¿ì*aia, de «eulaic? ¿fuaao lama.» nitro«*«?© pelyédriq.ue aaaguieu««, tartare aaMo^liiaosame, rarsa oaillaxuc, trite
  • tanna poraaitd "(¡sema tuaiX'airoa na&mst) -s^aaaoa do sw8tesi®at|i a*» gilsas: m * la aurfaee dea agrlgata et ta-sissaat i«s pow» (a«^ito da aéo— fonaatie») %ts«ìqaes raoiaaa £i»aat ta?aasiiìaa aett» et eaduìéa» «yri.•m» m«* I l sai è noto* qua tei© la partie orientale de la
  • coupe tin figuré différent correspond au » f e e horizon maia oellofionaé» - .n® 3« Niveau acrait' w . -t i dentiamo an réoédent «ais sivic revota-er ta argileux« oo qui. so traduit par une couleur plus grise» Co nivoru 3 ont un ancien horison a/B rapporté an souche et oui a â©ué 1
  • © rßle de rc-e?io-r,ère pour lo rôarr&ngenont « -édologiqne Ses horlsons 1 et 2 actuels n» 4« Souche de oonieur jaune (ancien horison % rapporté) qui a joué 3.0 rôle do roehofetère Sans fja partie supérieure* Cette couche est riche en saldo ©
  • taraalus | i l »»agit do sah!e quartseux provenant Se l'arSnieatièa du granite local auquel est Li':;, una frttotien de rga"- origine ai-oi qu'une argile d'alté- ration et ór?1©»eut d'uno argil© d'assumaiation pits toruno * laquelle sont 1.15s des oxydes ferriques» Keus ne reviendrons
RAP00462.pdf (SAINT-PABU (29). Poulledan. rapport de sauvetage urgent)
  • fioncon dz ¿tèli a iti dzzouvzut danó la paAczllz n° 7, ¿zctton ZM da cadaó&LZ dz 1976, ¿ttuz à 3 200 m à V ouzbt-noÀdouoj>t da bouAg de. Satnt-Vabu zt à 650 m au no nd-no Ad- zót da kame.au dz FoulZzdan. Lzó cooÀdonnzzó Lambztt zonz I ¿ont lzó òutvantzó : x = 85,170 y = 1 120,340
  • dzbitagz au commet zt à la ba&z ainbi quz dz masiquzb Kzczntzb duzb aux gtii^zb dz la pzttetzubz utitibéz pouA V zxpl tatton dz la caviiziz [photo 1). La babz dz cettz btzlz bz tnouvait à znvinon 2,5 m bouò un ancizn chemin lui-mmz AzcouveAt d'unz zpaibbzuA dz un mztAz dz bablz
  • attctudz : 25 m. Vzux ¿tzlzó dz VAgz da Fzn. ¿ont dzjà connuzó ¿UÀ lz tznhaXoàAz dz la communz, toutzó dzax danò la pantlz ouzót : czllz dz Kzncu>c.oal, kaatz dz 1,80 m (pouA la pantlz vtótblz) zót dz ¿zctton C.OÀÀZZ a anglzó zpannzlé-i zt a unz {¡ohmz dz pynamidz tn.onqu.zz
  • pzntttzux a zu poun z^zt dz diitabttlÓZÀ la itzlz. L'tntzAvzntlon a conótótz à ÀZCIÀ.ZÌ>A2À. la coupz zn mznagzant un paJLLzÀ au nivzau dz la baAZ dz la ¿tzlz, zn ncuLóon dz VInótablLLtz da mtLLzu znaati¿ant. Un ¿ondagz a ztz nzaLiói à l'aplomb dz la ¿tzlz juóqu'à la Àockz zn placz
  • . Vescrlptlon_de_la_coupe (de la base vers le sommet] ( 7 ) Mlgmatltes de Plougu2An2.au très altérées superficiellement. ( 1 ) Horizons B Indifférenciés du sol enterré de teinte jaune-brun tre avec massIf de pierres Surmonté d'une. assise de. dalles rlzontales. ( 3 ) Horizons A Indifférenciés du
  • où. elle. e¿t actu vl¿lblz. FICHE DESCRIPTIVE DE SITE ARCHÉOLOGIQUE //1450/ RECHERCHE EFFECTUÉE Année Nature de l'opération Auteur -4308 I fKoïfECTiotV / H ce Organisme Go FF „jJJLè I'Ç AP ou A H £ _ / _ _ J 4 Î L . .._ / • A P o u AH / / 1 0 0 0 / RÉFÉRENCE
  • I.N.S.E.E. J , / j L Dépt. / / 1 1 3 0 / S i t e s étendus : Dépt. , , / Arrdt. , / S Lieu d i t : Canton Commune , / / 1 1 0 0 / RÉFÉRENCES A D M I N I S T R A T I V E S Commune : I Â J L Î /• • Commune , , Département : , / • / • Site Dépt. F~ f h/1 • , î
  • T • / , Niveau , £ • , / , , / _ A à L _ / * Struct. Commune , , , , /• ({ t . / $ î M T _/ F Q V L L é p A / V /" / / 1 1 1 0 / N o m du site o u adresse : //1120/ CADASTRE Année : //1140/ P O S I T I O N /" ^ 9 ? 6" / Section(s) et Parcelle(s
  • ) : M ^ TOPOGRAPHIQUE Altitude N.G.F, : //115U LAMBERT / Précises ^ 1, Profondeur d'enfouissement : Approximatives Abscisse Ax : _/ Abscisse Bx : L J 2/ 3 ~ 4" ^ Zone Lambert I / Ordonnée A y : _.. / Ordonnée
  • By : _/ DOCUMENTATION //1200/ Nature du site : Type en surface plein air 1, État à la découverte : État actuel : : ! 1, hors du sol ¡ Z I grotte ou abri exceptionnel conservé.]^ 1 L 2, LJ 2, enfoui immergé structuré 1. partiellement conservé : T j 3 / n 3/ [..] 2 , 2 inorgani
  • sé ^ 3 / / détruit E U 3 /* //200Q/ Nature des vestiges immobiliers : _ T K o N f on 1/3000/ Nature des vestiges mobiliers : .. $ e r tèL£ _ _. . . . . //1300/ .... o t r o ç e/vT) cojvcAres A . ... 4 r 4 c es /• »1 . /• » Grande période chronologique
  • :._ //1310/ Attribution culturelle : 4 /? S //1320/ Autre élément de datation : _ //1400/ Degré de protection.. //1700/ //1800/ • Occupation du sol : labouré Sources : , 1. • 2, /base: • 3, _/ • 4 /• • 1, prairie • T ^ in-fv ct±U 2, lande ou friche • /^ch //1445
  • / Circonstance de la découverte ou motif du sauvetage //1420/ Propriété du terrain : /* Etat L i 1, Collectivité //1440/ Conservation provisoire du mobilier £ 2 3. forêt I ÇvÇftlS Vl\ x-frèc^icH Privé L H 3 /• 1 i— n Je I 4, bâti • c* 5, autre ^ Je Sòl le. S
  • t w € dépôt de fouille L _ J 1, autre l—I 2 / Lieu : _ //1460/ Conservation définitive //1600/ Rédaction Lieu : du bordereau . 6 /• / inconnue ; 1, collection publique auteur ExistenceL€ de 1 SoFfiC j fiche(s) complémentaire(s) Vi eilli 2. collection /* / Date privée '/J L I
  • a "ÌMKerlumbar's X—/Kerroignantiii iabous PÌou3a]mézelu^ihcuft Menhir .Keivatoi .eransiou Tréouré;.. fPnnfS il òciéol Kerarc'haluer Ker;édoc E x t r a i t de la c a r t e I . G . N . au 1/25 000 de P L A B E N N E C 1 - 2 . —LJLj/ V/ J V . Déblais de découvert.urfc Sable
  • éboulé Coupe N - 0 - S - E d u f r o n t de la c a r r i è r e . if y *y ^ PHOTO 1 : V u e d u t r o n ç o n de stèle en place dans la d u n e . Photo p r i s e le 1 9 . 0 9 . 8 8 . PHOTO 2 : V u e p r i s e d u s u d d u t r o n ç o n de stèle en place dans le f r o n t de
RAP02083.pdf (LANGON (35). "sur la lande". dfs de diagnostic)
  • drac-sra 1 1 MARS 2035 COURRIER hi-mVE 0 E R E C H E R C H E S A R C H É O L O G I Q U E S E S P R - É V E N T I V . : V . Rapport de diagnostic + 2005 Stephan HINGUANT et Rozenn COLLETER Langon "Sur la Lande" (Iïle-et-Vilaine - Bretagne) Du 28.02.05-04.03.05 N ° de
  • prescription : 2004/195 N° de projet INRAP : DA 05 0074 01 JNRAP Direction interrégionale du Grand-ouest : 37, rue du Bignon CS 67737,35577 Cesson-Sévigné Cedex + i: S S T I T II T N A o e R E C H -E R A R € H É 0 L 0 S I Q P R HÉ V E + + + + + + + T. € U N + i H € T 0 M A L E
  • S S I ¥ E S Rapport de diagnostic i j 2005 + Stéphan HINGUANT et Rozenn COLLETER Langon "Sur la Lande" (Ille-et-Vilaine - Bretagne) Du 28.02.05 -04.03.05 N° de prescription : 2004/195 N° de projet INRAP : DA 05 0074 01 INRAP Direction interrégionale du Grand-ouest : 37
  • . Le substrat schisteux a été atteint immédiatement sous la surface de terre végétale, épaisse de 10 à 30 cm. Méthode de diagnostic : Tranchées en quinconce 1 Tranchées continues Sur décapage intégral Carottages Recherche en archives Géophysique Autres (précisez) % surface sondée
  • Demoiselles », et d'un ensemble de tertres tumulaires funéraires inscrits dans un périmètre archéologique sensible, aucun vestige n'a été mis au jour. Le positionnement des quatre tranchées de diagnostic a été conduit par l'emplacement de la future construction. 1 griser les carrés
  • correspondants ANNEXES 1 - carte de localisation générale. 2 - plan cadastral. 3 - plan de l'emprise du projet et localisation des sondages archéologiques. ' ~'í> V Poíf^ de Roche. 1 « Hiiihille. GuitjnanSüts la^uérínaiéfj ia Chenac5* fepiBawi tais«? |¡g|B¡ ;'í--\. la Hayí
  • ^-.iaxHordrais ia Réhom le Bas : íiSnteriat " M^ainlée; Chlfifl«« S¡! « " V . Ste-Atine-s ¿ m p|"? ,s —n pBSS la Bultais '(¿Jsáay les Rúes1 5 lafíteOB/l ! V :'m rfíjyacánc le das de UtGrie \ \ . . \ l^'BóssI^n^ ? :etwp* r" \¡8; Cojlí ¿Táriae du.Moúf l \ »"Vit leb.Prés Cürítersi
  • jUSSÓfl oafiaíSi la Saatiéfit, "\4m\J/f i'Ftrier de 'Broulin -li.4 • . / W Ponf~b tde Drotflm la VaHéé i Gourdm„ / I,/ \ 'mil iL " «Ja.BáMptefMA« ¡á&srpttlalí » , \f ItCf rAWave iK 'i de Baliac le PStta. » « & i. C ÍSOÍÜE 5 /t a € t u s ft í q y -í $ H f í I ST TV! s 0 1
  • '' DAO. R. Colleter/INRAP d'aprés IGN 500 m 1120 E 1 - carie de localisation générale Is 123 sû— Parcelle n° 122 3- 120 Q— Sondages archéologiques Emprise du projet Futur bâtiment O Ss •* r £s »€nchss A S: € S I 9 U 5 i P € 5 f HïEii T { ¥ £ S I 20 DAO. R. Colleter
RAP01030.pdf (LA TRINITÉ-SUR-MER (56). Kermarquer. rapport de fouille préventive)
  • joints. 2 planches de photos. \ A03o i—* (XA^CVJL^ ,A ^O-I^VWJL t. tX_c-c i>—— _ 3 1 J\J\J- fl * «6L (\***A^U*^ C M^k' ) 1m limite du ' ' décapage actuel L> V fouille limite de dégagement MINISTÈRE D'ÉTAT - AFFAIRES CULTURELLES ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES
  • Circonscription dé Bretagne axe du projet Dept. : 5" 6 Commune : Trinité J mer Lieu-dit : ket mà. refluer N° : Zm Relevé : y/ Da, « : 8 J~PNvieR -jffç Mise au nef : yl f ecer MINISTÈRE D'ÉTAT - AFFAIRES CULTURELLES ANTIQUITÉS PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne
RAP00571.pdf (le canton de Montauban-de-Bretagne (35).)
  • Si Maie la Blanc * Si A.my du Plaln 1~ . * » A * La^u.a, ' • TlMtf NIAC -' ' SlMwc w-fi Ch Ul AndouiHa Nauvilla u La.gm # ( i «Mé ', La Ilan-ani B* Si H.lana daa Landa* ••Vl»u« V, au« CeiManon , • • i L • i rfufluînW ' Si Sau'*aui%a« Ljndaa Saaa da Bratagna
  • ornai air. 1 PlElAN-EECRANO cu A . P.r .J B PIMI , G.'.n.a tu. 8 «th. fco,p. Nud, 5 O X "*. LwilalMÎ" CD GUICHEN Boral Campai , ^ C( ¥U • PoUgn» « La IhaU-da-Biaugn* *"-•> sl -lmàr^ "v 0 RETIERS LE SEl/DE-BRETAGNE s.m.. Cuio-fc* l > pj L* Coujèra » ) Ifaafac-ul
  • da-Blalagna Si M.lo da-Phily T Or gai la Fotil 1., BAIN OE UNE TAGNE " ^ Sruc «y. -à 01 Martigita F
  • ) ; une campagne de prospection-inventaire a été menée durant le mois de novembre 1988 sur le canton de Montauban ( Ille-et-Vilaine) . Cette mission a concerné huit communes : Boisgervilly , La Chapelle-du-Lou, Landujan, le Lou-du-Lac, Médréac, Montauban, Saint-M 1 hervon et Saint
  • , DINARtj StM>igna • \/ ^ Q £ ^/cHAlFAUNEU! -OïLLE-ET-VflAINE Q> AïTOs?* N««*i V* ru. i.. d...* B U i »» *' '"\^ \ OOl DE-BRETAGNE H G P *7 PLEINE-fOUCÉRES\. Epn.ac j ^ La Buui V • Vl .UI Vl (l E S( CtO'gaa da Raml \ «S. /9
  • ^^'f* ..»-.• Jr^mï&Xig*.-.
  • , MW "l Vilama ■ 1 La Ch.oalt* E'bfta ... , ^ ;' © \ 1 B^al aaoa Mono a. art' ^ ._. . Si Aubut «t Oïdiar/ Domaoïi* '.MOBDELLES .\ 4/ Ertx«« CMATEAUBOURG . S»IM-M.l£ M M.l LU VIIR6 ( Caaaon Savlgn* • f> Nay.l tw Vil*in» \ Sl Conl 'L,V..,. Saint M'Haiva ^ j 9
  • !... r i^s».--.^ ->© JEEN-U •."„•»«» * Ca*«U**
  • FOUGERAY ■ LÉGENDE t> B>aM ai« Vllalnd C.lnla Mina ' JJPREFECTURE ♦ FtEDOM,. «SOUS-PREFECTURE O Êchelle 1/500.000 env. Situation du canton CHEF HEU DE CANTON BOISGERVILLY 35.3.22.027. * * * Pas de site sig LA CHAPELLE-DU-LOU. 35.3.22.060. 001 AH. Le Val. LA CHAPELLE
  • -DU-LOU. 35.3.22.060. I 1 I FICHE: DESCRIPTIVE DE SUE ÂRCHEOLOGiuUE 3010/ RECHERCHE EFFECTUÉE Année Nature de l'opération Auteur / f lhÂ\ / lOOO/ RÉFÉRENCE INSEE 1 Dept. $ 1010/ Sites étendus : Dept I l ÇLÂ Commune: I LA ' L£ Lieu dit : 1040/ CADASTRE Niveau
  • J 1 I / Dept I ULC i> O - LÔ ^Jj}/' Struct. AP ou AH 1/ Commune i i C7 V i i \r I Lf\ î tJ£ U VAL $ 1030/ Nom du site ou adresse : I Site Département: ^-^^PCLLÇ- 0. tftQY | . 0, O, j/j / | 0 , 1 | / | _j_J / I/ Commune I I % 1020/ RÉFÉRENCES
  • ADMINISTRATIVES - QJ / Commune Organisme £ CTTtT Ù 0 CHAT£ A 0 (rAii-LQfU* Année | / 1 9 i ° i.? I / Section(s) et parcelle(s) : G ïSO - ? 4 3 I i 1050/ POSITION TOPOGRAPHIQUE $ 1060/ COORDONNÉES LAMBERT Abscisse Ax [Ê- 1 "9 1 £ Abscisse Bx i _l \~1\ii0\ Altitude NGF I
  • ES Précises i1, I £ lQ L 1, m / Profondeur d'enfouissement L Approximatives □ 2/ |._J / Ordonnée Ay 14. J / Or donnée By i J__L M i Zone S. ,6 1, I *2iii I, J □ II. cm L □ III, r □ IV / |/ L DOCUMENTATION _$ 1070/ Nature du site : plein air £9 1, Type
  • : État actuel : 1, exceptionnel d conservé ^ 1080/ Degré de protection Occupation du sol : 1, faible 1. «t, structuré (ZI moyen □ 2, inorganise □ 3/ 2, détruit fort □ 3, IS * T. L . ÇlOinÙC fK $ 2010/ Nature des vestiges immobiliers : 2020/ Nature des vestiges
  • mobiliers : «. 3/ absolu □ 4/* H 1, prairie □ 2, lande ou friche Q 3, forêt IZl Etal Ll 1, Collectivité □ 2, Privé t*l 3/* $ 1110/ Circonstance de la découverte ou motif du sauvetage : ■ immerge □ 3/ partiellement conservé S enfoui D 3/ labouré |t 1100/ Propriété du terrain
  • : B 1120/ Sources : 2. hors du sol grotte ou abri □ 2, État à la découverte : a£ 1090/ 1, en surface 4, bâti D 5, f AÀ> V Ç *-«- ^ tfvs / (Vi-CCA-Oc^ WOlT£ T ^"-f: S , /* 6«30û. f £f «.flp 1 autre □ 6/* / fojifj r 0€ ■ 2030/ Grande période chronologique
  • : $ 2040/ Attribution culturelle : /* m 2050/ Autre élément de datation : / base : TÉ 1 1 30/ Conservation provisoire du mobilier : I Lieu : fK.UCRocu , 1140/ Conservation définitive : t£~ Loo dépôt de fouille □ 1, ÙO IN 4 021045 L 73 L '/i ? I S 2/ I* coll ection
  • publique Lieu : |i 1150/ Année de rédaction de la fiche : autre U\c 1. inconnue / ÂÂ. \T O 2, collection privée D 3, autre □ 4/ FICHE DESCRIPTIVE COMPLÉMENTAIRE /Ï)10/ RÉFÉRENCE I.N.S.E.E. LLJL / Dépt L 3J AP ou AH / L -ilAj / l 0[ê ,Oj / | Arrdt Canton Commune
  • période chronologique : * /«10/ Attribution culturelle : 1 /T320/ Autre élément de datation : / l)ase ; A: /•PD20/ REFERENCE I.N.S.E.E. l__L_J DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE I / Niveau I I l/* Struct. 00/ Nature des vestiges immobiliers : /• /3000/ Nature des vestiges
  • mobiliers : /A /• 00/ Grandi; période chronologique y* /gpiO/ Attribution culturelle /■320/ Autre élément de datation ./* / b« /^020/ RÉFÉRENCE I.N.S.E.E. /• i DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE t 1 J / Niveau 1 1 Struct. OO/ Nature des vestiges immobiliers : /• 00/ Nature des
RAP00876.pdf (PLONEVEZ-DU-FAOU (29). Kerdiane. rapport de fouille préventive)
  • Parcelle de y-W n" Propriétaire : Monsieur BERTHELEME Kersalut PLONEVEZ-VU-FAOU Locataire : Monsieur F aven 1976 35. Jean Guillaume MEl/EL PLONEVEZ-VU-FAOU Coordonnées Lambert : Zone 1 : x = 142,940 Altitude III - y = 1 076,140 : 146 m. EQUIPE VE Ont - FOUILLE
  • participé Michel à la LE GOFFIC, fouille : Archéologue Départemental COMMANA. - François - Jean QUERAT, NU/ART, GOURLIZON. CHATEAUNEUF-VU-FAOU. du FiyiL&tère, - 3- 11/ - C0NVU1TE Li VE LA FOUILLE ckantieA l'équipe, de f o u i l l e a'ut de l'Age da Bnonze
  • , couventune, .iena ò'ut rendue maiò dimension d'une du da 9 au compte 11 Septembne qu'il ¿tnuctane ne ¿'agiò-òait datant ¿ubAtnuctionò, 1985, et peu da Moyen-Age pnéòence tnéò d'un vite caveau : abòznee de tu-òonó de de potente re- cente. La {¡ouille a conAiòté
  • d'éboulment de la panai òud. (/ - DESCRIPTION VES STRUCTURES de la fioAAe de cneuóement zone f o u i l l é e . du puitò ANNEXES L^_£oòòi_de_cnei^ement VanA bond de la tant. da cenine. cette : {¡ouÀlZen.. au paiement òud du pcUtò qui connupond à la fondation d'un muA de SO cm
  • de a) òulvantu {¡oMe l u anglu òud-ut {¡oAAe de cneuóement da puitò de.vait êtne et md-ouut du puitó a été de 5, SO m. On peut d'envinon 11,60 de la miò donc zone au joun. utimeA. Quittée, le Ce bond que le ut diamètne m. • • • / • • • disde - 4
  • . Seuls a été P o t e r i e les m de profondeur, essentiellement quant épaisseur. 4,75 mais proches comportent f i g . 2 et jusqu'à au jour, divers rouge, et mis Notons décoré jusqu'à un matériel surface découvert timétrtque, UX.ee da parement essentiellment
  • céramique Les (Iloir blocs. matériaux MATERIEL Vés pâte ces des profondeur). 1 > Le matériel ont et fouillé base, par du. paitó i n f i l t r é e entre Ce remplissage comblé vers rougeâtre. l'extérieur de panse d'un grand d i g i t a l e . La surface La pâte, et
  • la d'une po- i r r é g u l i è r e ,à zst très grano-classé dz moins bizn cuitz, dz Vordrz feldspath zt dz quel- ferromagnésiens. P o t e r i e n° 3 Petit paroi pâtz d'unz un dégraissant da millimètre ques m vasz Lz tesson q u ' i l , nz s'agisse zt 1,80
  • largzmznt dz larges brun est de quartz, de récolter également et plat. revêtements c l a i r , parsemée très l l t é e et mica et divens La f o u i l l e a permis évensé : charde componte feldspath. - 7- - qu.oZqu.eA petites - 1 dentò gnand - quelques - de Za
  • au 1/25 0 0 0 Ouest 0 6 1 7 CHATEAUNEUF-DU-FAOU ¡ervaMen^-. ¡rnéveztluiliàu. Kersalu! L-eurjjuef Ru|ft,"l2l Tyflwoal ¡rmadec \ Kerleunec Coat losi urahan m rTiterdiam Y S340 6/ie/^Trédlptn JH* f-hh ;#Keicipant> Touiimu in-»rWsnc Quinfluis;/' [Croai-Lesnevj ¡Trémélè
  • '•Kerdanioi •ermenguy ;-v— if ^ Kerjastitc 'oulodron ammsm luenWeunitKf .erven Penquerlofictiti Cadastre de 1976 Section Y-W PLONEVEZ-DU-FAOU 0 o o L 400 m i i i i I i i i k_J n yt o o o , 44-y oo o I ) < I 0 o 14 ¿£oo Photo 1 : V u e générale de la fouille
  • e n o r d - s u d avant son enlèvement. On remarque le parement nord du p u i t s . Photo prise du sud. Photo 4 V u e des parements nord et est du p u i t s , bien conservés sur une hauteur de 1 , 4 0 m. Photo 5 : V u e du chaînage d'angle des parements sud et ouest sur le
  • première assise reposant sur le schiste en place. niveau du sol sol actuel O remklàis / / / / schiste // // ——— '
RAP00029.pdf (SAINT-ADRIEN (22). brun-bras. rapport de fp 1)
  • SAINT-ADRIEN (22). brun-bras. rapport de fp 1
  • descriptions, montrent la disposition intern© du cairn aussi bien quo son dévoloppoment extérieur» - La tombe avait été aménagée dan® le sous-sol â une profondeur d'un s sous le vieux sol, D*après 1»effondrement, la hauteur da caveau on bols était do l'ordre du mètre et le sommet du cairn
  • m o t i o n de la Uitte tr"kj -lafeelatmées ésas la temps* te sanamsnt a ti itre construit, sinon d'un gas.1 ¿et, da »sisa áa&s un aaoaae asase oaurt» . Ta Üoffis S A I N T - A D R I E N . 2 2 . Tumulus de Brun Bras - 1974 Vues du tumulus avant la fouille 1973 Photo 2
  • • ¡e .v,'•.> ,,, X Jacques BRIARD RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DU TUMULUS DE BRUN BRAS A SAINT-ADRIEN COTES-DU-NORD m a r s - a v r i l 1 9 7 4 (n° 0 9 9 2 ) Jacques BRIARD RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DU TUMTJLUS DE BRUN BRAS A SAINT-ADRIEN COTES-BU
  • nous a donné toutes facilités pour mener les travaux, de même que 3* André Creurer, fermier exploitant. La parcelle n° 335 contient une partie du tumulus arasée et située â 1 m en contrebas• 311e est propriété de DU Simon qui nous donna également toutes facilités pour nos travaux
  • 1,ropre étalement. Le diamètre apparent était d'une quarantaine de mètres (plan n° 1), Au Sud, de l'aube coté du talus, il avait été arasé poux la culture, mais la forme du monument se devinait encore et se traduit sur le plan par
  • environ 30 m de diamètre et compte-tenu de 1 »étalement' des terres coté Nord f une hauteur primitive d'au mains 4 m au dessus du vieux sol* Autour du tumulus des zSnes à® ouitare montrent des sois peu épais avec traces de pierres parfois appareillées grossièrement. Il a pu y avoir des
  • Histoire do l'Art et Préhistoire 1« Jean-Roger BQfEHÏS, Ingénieur au C.lî.H.S, Jacques BRI M B , aitre de ftecherehe au C.N.R.S, Mme Michèle BtlAîîD 1» Patrick ï*Tï m m ® B $ étudiant en Ethnologie M , Jean-Tves HORVAI» étudiant en Géologie 1« '-Daniel ^OUfOB, étudiant on Sciences
  • Economiques * M» François LE PBQfQSï, Instituteur» Correspondant du Service des fouilles • M« Jean-Laurent M0NNIER f Attaché do Recherche au C.ïJ.R.S. 1 , Yvan QHSIS f Dessinateur au 0*1,t*S* Molle artiste PïiAIfS®| étudiante en Arts Plastiques Ont participé également au chantier, îf. et
  • ftme B08AËB, I» 80IIIEH» M* kp nàMSUWSm Les travaux ©n cours furent 1»occasion d'une visite des correspondants de la Circonscription des Antiquités Prohistoriques d© Bretagne. M« 0,-T, LSROUX, Directeur de la Circonscription suivit régulièrement 1*avancée dos travaux. Pour les
  • pu être identifiés s 1 - l'humus récent, d*une épaisseur moyenne de 30 cra, Le -tunulus étant sous culture, cette couche était assez irréguliêre, saules quelques sônes plus huraifiées apparaissaient à 9 a et 11 m du centre, souvenir de trous ou d'arbres anciens, 2 - de 11 â 15 m
  • du centre se rencontrait une couche de limon colluvionné brun dû à 1*étalement dos terres du tumulus, A 15 m du centre cette cou- cha avait une épaisseur de 1 m . Elle recouvrait,à cet endroit, un vieux sol avec traces de colluvionnament blanchâtres, aies â des coulées de boues
  • oe fut î*aa pawalt atimâm vieil Ihm** fett peut f a i » araire qaHl y a « dérapage pattftfll du v i e « sol au au moins mtèirnsmê dea parli«» végétales aupaffl» alalias, êlioiïiaat las mwm Ita plus fiati« en oarbone. im aatitiiea |âi«MMn» & aas ia typa 1 aast pauvras en oarbone
  • co qui est a a » a t jMNtr das »anea pvriMI» ttmH prélevées ®a pvofbadvt»»« Par acati*« la f a o u r «a ê m b M M das aauafaea da typ® 6 est tete farta, at SÉrae ampérlaar®' ä la tasaur de casHwIiis sala fa-* raatiara actuals» Il a pu y mmíw m œeUtoUHtêamt tatti«! par %ftl4»t
  • ce qui « Ü aatifi»! au taoisage par la présaao© 4a nombreux aàatkaia 4a boia» lais ausai am a .fa' ®ÄJai»i»f istia aas apparta, Sa® parties très riehen ta aarbosa venant is ip»tiage ta vieeux «al» I*«étude das différantes eauahes du tumulna montra un «aae&bi© rala» % i m s m ê
  • bafaegè» salari l * a i t e » « a e dea acraohes i m p a r t taatdt laessiquee, tantôt ImmUMm «I ttehtt ©a §as%oaa# »»après las tftecrwtteo* at 1 m mmlf** s a a , d*«9H
  • a a p a ® âaaa la aaasf»atla» do la Imite» I ? «» IJGOII?FIAFG P , ,AFGI3^85 ,PB .M te taabe devait aa teiteté dans la parti® castrai© du t w a û n * * a a s » il «et da régla* Ê m m m m et sondages lo lang ê » tatua chevauchant le aa santföraiat aucuns asscrea de atifaeturea
  • castrala de fouilla S t A j i M t l*ite 4MM l'eaaeliaoaat du taalaa au saeandaire» Un carré ®©atrê usa sas» très perturbée par Im racines tria abeadisata en imam mis mm ftfaetara ffl^i a® 11* tambe a été 4 l M f f 9 t e 4 * » 1» t f a s a M a isaala du a a » t » « m « te fouilla
  • a été maaêa par décapage suoeasaifs et las structures aa aaat pragrasaivafaaat âaasiaêta s • faut d»abarfl m «nscif da piarrae (,«raalta et aa:plilboia) o*oat préaamtê allongé vers l*Ouest (photo a® 5) â 1,10 sa de profondeur saus la «asse da limon aseara situailésant aanaarvêe
  • (photo n° » Easuito lê ê h ë p & Q Ê a moatré que «otto B i m o t u m H < m r n i . * « $ dooaiaaat tino A l i p m grospièro do pierres, avoo uae sea© oentffai® 0êtimâm®mx% plie da limon da tumulus (photo n® 8 ) , 0*était la ola39iq.uo struoturo dit® on baignoire des tombes à pas
  • »*« ea "bois effondrée®' » oontr©# » la dégagement du limon -sentirai permettait de * o t * o w o * t m contro» la couche de piei-ros, 1 m plus bas â l'Ouest, 1,30 m plus bas â l'Est (photo n° 9 et p l a n a» 4)* Au niveau l e plus profond de l'effondrement se rencontraient d é j
RAP00407.pdf (THOURIE (35). Côteau Saint-Lyphard. rapport de sauvetage urgent)
  • • \ •jBraln-»ur-Vilaine Salnla-Marla La Chapele^St-Melalne + REDON; ^PREFECTURE ^ •SOUS-PREFECTURE + + + t t + 4 Limita d°arrMdtaaamant Limita da «antan Limita da • O CHEF LIEU DE CANTON • Commun» ^ _ Limita da D*tMtiawan< Échelle 1 /5C0.000 env. inlesáihf US «ESSES MErOMMES
  • • CIRCONSCRIPTION » BORDEREAU RECAPITULATIF HISTORIQUE DE.^BBîACm., a 1 0 Q 0 ût 1 9 2 Date d • envoi. •.°... . . ?. . SAUVETAGE » LOCALISATION Département : ILLE ET VILAINE • Lieudit : du cadastre... : I.G.N Cadastre a n n é e 1 945 Coteau Saint Liffart
  • : • ! • section A1 parcelles 107» 812 • 31 Coordonnées Lambert. S . ?Î??S? Ax 4.110 Ay 2324.365 A U . « • • DATES : Autorisation (n', date) Intervention (début et fin) n S Années antérieures d•intervention...' ° 10 ' 1 7 11 novembre 1981 ' 1 2 m e m b r e 1981 1910
  • • } INTERVENTION • ! Surface fouillée 20 m2 • Estimation de l'étendue du gisement...: 1 lia • • • • • SITE • Nature des découvertes effectuées : sarcophages en calcaire co— quiller et en plaque de • : schiste. h a u t Périodes chronologiques \ Rapport scientifique. *» 4
  • pages : 5 plans 1 coupe. moyen-âge OBSERVATIONS i>•»« vaut* m C W i f i M BU • iîï-li .LÂlÎ Plana et coupes* i Itoï * Planches et dessins Photographies légendées *.' 4 photographies légendées. .y^ftwcd/è'/e/ c/e /cr e/ c/e Direction Régionale des Affaires
  • correspondait du fait n u'il ne s'agissaj. pas de matériaux locaux. Aussi ne fut-il pas étonné de découvir trois sarcophages : deux en calcaire (sarcophages n° 1 et 2) et un sarcophage en ardoise (sarcophage n° 3). Il avertit alors la Mairie, la Direction des Antiquités Historiques. Une
  • intervention de sauvetage les 10 et 11, 12 novembre 1981, permit de nettoyer finement les sarcophages 1 et 2 et de prélever le numéro 2. Localisation : 35.3.33.335 TH0URIE "Coteau de Saint Liphar" parcelles : 107 et 812 de la section A1 du cadastre de 1945. Coordonnées LAMBERT : Lambert II
  • étendu X = 314.110 Y = 2324.365 8 , ? L M . Carte IGN 1/25000° JANZE-EST (7-8) ' ~ 1 Description des découvertes : Le site de la nécropole du coteau de Saint Liffart est situé sur le flanc Est d'un ballonement qui surplombe le bourg de TH0URIE U l'Ouest. Un chemin creu; rectiligne
  • £ouveijsenj La pente du terrain vers l'Est laisse deviner quelques ruptures de pentes aux niveaux desquelles ont été découvert les sarcophage 12 et le n° 3. Les sarcpphages n°1 et 2 étaient vers le haut du coteau (cf Plans) Il ont été mis au jours par le fils du fermier qui a "expédié
  • l'opération" au moyen d'une fourche à bêcher ! ! !. Lorsque nous sommes intervenus nous avons puconstater que par chance il s'était arrêter dès l'apparition du bord de la cuve du numéro 1« Nous avons donc dégagé le pourtour des deux sépultures et fait une fouille fine de l'intérieur des
  • étudié également (;pose des sarcophagesen place. Après applanisseraent des terrains les cuves sont posées sur Tin hérisson de pierres locales et l'environnement est ensuite sablé pour enfouir la cuve. LE SARCOPHAGE N°1 C'est celui qui est le plus au Nord. Il a une forme frapézoïdale
  • sensiblement identique au premier il a une forme beaucoup plus dissymétrique. Ses dimensions sont les suivantes : longueur 1,96 m., largeur à la tête : 0,56 m., largeur aux pieds 0,36 m. épaisseur 0,13 m. Il a été placé contre le sarcophage n° 1. Les observations effectuées sur ce dernier
  • . Conclusion : Le site du coteau de Saint Liffart correspond à un lieu da culte et d'inhumanition vraisemblablement carolingien ou roman au maximum, peut-être mérovingien. Il n'est pas impossible que la chapelle Saint-Ldffart ait succédé à un édifice plus ancien, autour duquel s'étendait la
  • ^ , • •' r Si Mitolr-de» Ondee j ¿ST-SERVAN-'S.UR-MEB, St-Benolt-des-Ondee Le VIvIer-sur-Mer Cherruelx } KVïlJi-MBn.dèi-ÓuéLt',Go^nlèr. 1 f (JT VL» Ric¿h»rdpli- ' »™-!»»"¡ s u p u j L-Zi" M , M»We/-, o „ t Lfl . D i t O } ^y^AlÂEÎ^D'ÎLLÈ-ET^LAINE v.» av* !Ro* eur
  • -Couaenon. • •• .. . Si Morcan SSl , -Broladr» , St.G.orQoï-do-GféhalgnB i < -VA K.--" L* /'»"J""""^ BümwMorvim.V" Mlntác-MorvanRoi . lWi.* DOL-DE-BRËTÀGNE A—H.« Tronchi Bonneman l V t f m Tran. •-./" ; i , StPlerra-de-Pleaguen ; 4 — m 7" • Lanhélin) 1 Lourmai»' Trm i eheuc
  • St Âubarl•Jawaa» La Sìlla-an Lultr* VAndoulilé-NeuvII* ...S Aublgni •> r• s 9 Vandal.Bill* . St Jaan-aur-CÒue»nbrt ® ¡''Parc* St-Midard-tur-lle' '' f t G»6rgaa-da-^i éan* ' S T A Ù B I N D A ' U B I G N É ' Combouî tlj* S T A U B I N Ò U C O R M I E R / * Midriac + •* Montatili
  • deÍLi StGermaln-aur-lle © Eré. Vg l noc Go»n* a-Gant ' ChasninLlÜ / " 1 / S 0"fine* Gi v szé LIFFRÉ . .. ; La Chapala du-Loû ) Romll* • • \ t [StSulpici iaCroual»/ .©Montautour / ' In Forêt # 9( '[ LasMézIèr«^! 0 *La Lou-du-LacN^ ^^ \ La Bouëxlère '•••.. ) " /\ © \. /*ONTAUBAN-DE
  • ( \ r ' • ^/L'HarmltagV Ijiinjali ,C ' eaaon-Sivlgné : ,9 Erbr*a ci CHATEAUS Mçj [nint N •oln "^) VaiinJaCoquat # B»OU RG P o c ' é l e » B St G onl a y f-•( Brtal aoua VHr* s Talaniac' Noyai sur-Vilaine ' ^ 0 Mondavert! ^ Ih,u : ( ' , ' .1 Chantapïa T' ï " \ " • , ' '«TOMI«?/' 1
  • -GRAND ( '"brqéTe. Bour^arrér Maua l ra , 4 • . . f *o,p..Nuda... \ ..ëeiairudan/ Marcllé-Robért . •AvallataurSalcha GUICHEN . VliteTcha/ i'Boval JANZÉ ^ La Sele-Guarchalaa îanloloup Arbrl»«ai¿i>»_ LA GUERCHE-DE-BRETAGNE ÎLoutahel' Campai Bour^-'dea-Compte! -.Çrévl^ - i"" / La Thal-da
  • calcaires n° 1 et 2 B ^ U sarcophage n° 1 j! ^ B Sol labouré Aiguille bronze sable
RAP00468.pdf (QUIMPER (29). Roz Avel. rapport de sauvetage urgent)
  • - a'est visible. I«e long d® 1& paresi Nord du sondage on constate cjue la ooueìie forra® un bomfoeutóKt&ot 1© nivesu st^érienr est à «0y2l/M» et est presepe Óqjiiciistaat de l*abside et da m«r Est- Ouest. Gette zone depressici r&ppeìl© 1© fòsse qui ente«re M #» Sud-Oue&t l'édifioe
  • CIRCONSCRIPTION ARCHEÜI/XÍIQÜKfitíBREÏAOMI; DIRECTION BES ANTIQUITES HISTORIQUES D Date d'envoi : 1 Juin 1976 Rappèrt de Feuilles HEP Département Finistère Commune QUIMPER Lieu-dit.... Ros-Avel, rue de Rosmadec Cadastre.... Autorisation (n°, date) m ifs
  • Intervention (début e t fin)....... Ordre de Mission n° 762051 di 22.04 12 au 15 mai 1976 Années antérieures d'intervention. 1975 •1 IH TERVIÜ:TION k ülTE Responsable J.P. BARDEL Motif d'intervention Construction immobilière Surface fouillée 10 m2 n-stimation de l'étendue du
  • planches poteries Visite à Quimper le 12 mars 1975 . ROZ AVEL JP Le Bihan continue 3 signatures sigillées: IULLUS, DONIGATUS, RENE.... 1 signatures sur pottier : illisible actuellement 10 monnaies du ler-IId siècle «très usées, en paquet dans un coin de 1'hypocauste. 16 monnaies
  • d'enduit peint, morceaux d'amphores à pâte blanche, une plaque debronze, Afin d'éviter un arrêt dans 1*étude du site de Roz-Avel pendant la période d'occupation temporaire fixée par arrêté ministériel, la Direction des Antiquités Historiques de Bretagne a effectué un sondage à
  • A - Qùmriïfàm »? mMUte) Afin de pouvoir relever tous les élément a d'une façon précise en nivelléraent, m N.R* local a été pila sur l'angle Dud-Lïat da sondage. Ce points entre dans la topographie générale relevée en février 1976 avec M* J.P. LE BÏHAÎI. lie niveau supérieur de la surface
  • du sondage avant fouille était de S t * 0,43/îîR (angle H.s) * 0,00 / îffi (angle 3.1*1.) * ~0,08/ïœ (angle S*0.) • 40,09/KH (angle N.O.) & â ces cofcas a été déblayés u œ couche de remblais composés de teav re, cailloux, frainent s de tuiles, et morceaux de mortier. Elle repose
  • 70 es d'épaisseur tax moyenne* face Ouest de l'abside a été repérée m 3 points
  • étudiés ci^es;«!. 'Un décapage fin a aontré fie ee niveau ne contenait aucun mobilier* Il est vridscmbiabie (ju'il s'agisse là. d'un sol m extérieur* tocouche de sable Inane reposo sia? un oallloutìsrnéléh de 1' arsile qui correspond oemble-t'll au sol vierg© ddcomposé. Aucun aobilier
  • de Kervenennec « POilT-CROXX (29) ,1 T Interp,yétAtion des struc&m^ . ^ P - W ^ & t 0© aandage pemet de conclure quo l «• l'édifioe loealisé par le mur Est-Ouest ©t l'abside se développe au Sud *» la zone Uord ©st un extéiieur* Se aobilier recueilli daus m la oouche de remblais
  • est disparate ©t mm tome une certitude de 1* occupation de cette zone de 40 ad environ juaqu'e vers 200 date après laquelle a du se faire ce remblai. La zone su sud de l'édifice livre en prospection des céramiques du t® siècle sur une surface de 15 a» our 15 environ ( 9 sondages
  • de 5 x 5 a) oit M. US BHiâl ddfc fouiller cet été, 6e sectour est le nrclong* wnnt de la grande galerie Est-Ouest au Nord de laquelle ©t le long de laquelle a été relevé un dépôt da tuiles entières. Il est donc fort probable que la fouille à cet endroit noua donne d' ufcrœ
  • structures à caractère commercial» primordiales pour la cornaissance du commerce à AQVII0NIA. SEIffiSS, le 1® juin 1976 J.P. BAIUM. Agent Technique de la Circonscription flEC ArliLû \s.?HD» Date aci-o ^ p-0/^Q Ob0ô: ^.u- kj Ou O-O a-gril °w ° w ° o- ^ % ^ W\ yA 14 ma j 197 6
RAP03376.pdf (LANNILIS, PLOUVIEN (29). Rapport de prospection diachronique. Rapport de PD 2016)
  • " ++ + [ ] 4H; % M V ] 4H; % M V " ;0" @ + ? ] 4H; % M [ V #" ( . ) U 7 6 4O#4 4P;P ? 4< U 4< @ A ( 4IP# 4OOJ ? ;/P @ . ) U 4O H 4P4H = ]A'
  • ) + 7 2 * Z + 7 * 5 % % * Z + + * * * ) * % 6 9 : ., * + 7 + + 6 CC ) L + [ % * 7 * ) + + ) Z * ) ) > % ) 7 4OH;* # % 6* + + S % ) * % ++ + Z ) + : 7 % + [ ++ ! 9 ) ( 7 + + [ : 9 + * * * + ) ) 7 ) *2 B* , 2(.! 1 * 4PPP * 4P
  • 2) 9 B A 4P44 9 " : " + % [ 44 + )
  • A ]>=3A * H4 * 4 4 I ( * ;/P A ' O A ]>=3A * P ( . * M *+ / . 7* * #; 4H 2
  • + + % % 6 : * + ) \ ) $ * 4#;; 6 * 9 * Z * * 4I 7 + 0 * ) ] 6 4# 4; 4J 4I ) 6 * 0 * * ) ) B 2 A$>=* 4PP; 2 ( ">$ ( $A* 4PPJ 3> .> (]A2 * 4PPJ * 4 P 4;; 4 % ) & M . 6 " #0 ?$ ' 5 . * 6 6 G 4O . ] M * 9 6 B % ' ) ( ) 5
  • 4O H 2 * 7 H ( P . * + ) 2 ]) 1 ) *+ ) , %M + + ( 3 )< ) . + ] ' * %M * G ) I5 J ) %M 4O;P* ) R 4O H* ' RI; J * + #4 + 7 4O#; ? 4O#J ? R #@ R P@ * L &< / 0. 3 )< * * & * * A 5% 7 % " ' T ( 6 4 0 A6 V& ``` UM ? * @ + + [ " ] 4H# % M * #I
  • A> A$>= * A * > *" (3( ]A * ] ! * *9 " 7 * :*2 " ### "a L A ]>=3A * 1 *9( ( " 7 * 7 @:* C * 4P ; ! ' 4P; ?" *9 * *9= * O 0! E * '(" * 4PPP* ' )A + * 2C * H4 ) * $ * = * 4PP#Q4PP; 3 :*! ! ' :*! ( ' # A 3=A$$A2 * 3 * * 4PO4 * % IO &' *8 ## * A ! >$3$ ( ( ) &QQ 2
  • + & Q 2 + 6 2 Z + 2 Z + [ * Z & + * &. Q . Q . + + ' !"#$ % M @&. ? 2 b A 7 *1 % + * * ) ;P 4 * 7 O '! J & & PJ ' P;PH 0 0! ? S @ 2 ! . * * & 3 '! . *2 ] $R ( ]A != & & QH#Q H4J ' A I !" #$% & '$($ O P $ % & ' ( & $R
  • - & + ' / & . & Q Q . + '! - 4;H;* 4;HI ! ' ! , '! & ? @ & O# * ( I OOI I#I 44#O PH## ) * ? @& ]-2 @& & + ' !"#$ % M @&M ? 2 b A 0 ( & 0 56 ] 2 2 2 '! 2 4;H; + + 6 ] O# * 7 2 4;H; 4;HI &. Q * Z & 7 *1 % + * [ 2 * ) * J Z + 4 G ] 4;HI #; & & PJ
  • # % 6 % &. + + ] 4H;* [ 2 Q & 6 7 = Q & + ' & . 2 OOJO4 PO Q + ! ( ! ' ! , '! & ? @ & 4H#* 4H; 44#PH#P J ) * ? @& ]- @& . / & + ' !"#$ % M @&M ? 2 b A 5 Z * Z 2 2 Z + 2 Z $ 7 ] 4H; *1 % * * ) IHP 4I * 7 6 #P & & PJ ' P;PH 0 0
RAP01277.pdf (PLOUEDERN (29). Leslouc'h. rapport de sondage)
  • daña la nomam m da Plméá&xn llea-dit Leataue*lu Aprfte n'fttro z m é i aur ilaoe ©t nvoir pu conntator
  • » i n o o n m e • «lie avs&t dé^a étS rep Irée par 1« Ilegcll«, arpenteur b h m é o m m x m J3X* idéele et ¿1 en avriit lalnaé u n eacoellent plan (ef.rersroduotion d - ¿ o l n t e » arfcrair te da Billetln do la Sfce&été «.oad&aiqp« do Brest, 1 3 , t. J'avnis eu noi-rafirae
  • toute la haut««* da mar* Boas avons obtenu la stratigraphie a o v a n t e 1 - â» y M n e e d,
  • ms
  • de la Lodre qtil «•aeouafda un© m t w a n t l e » do 150 P , aíin do róanir lo raaasim» do ren®oi
  • l'oooaaion do la voir Intacto en iffí 1 « OAatto M N & )« 1964» loreijae, elgnalé non int«ntlon de la d é t m l » f ¿ H m U i éM dáaigné pour dtmn®r u n avio (oi* lettro de U» Boue^iot & 1* 1« Frefot te finÉatêr© m tet® éx 30 ©ot©te© 1964). M&4 ®®n avis « i f c m N t t * » 1
  • ® propriétaire, M* ©ASSKie, â m w T m t à L©al®ii©*hf prit w lui d® l a L m m t m ® J® «a» « i » »«nia m » I m l i l * i i r t * « ® » n t te toit®® 1®© aupar&truotuxaa était aehoiré tepula p l u a i m o i ® , tout avait été api api* l®e terrea I w m m i® 1» «ott® prapro»«at dit® ayaot
  • ®®rvi à U e r 1«® doive». a«uit p®nser $ d ' a t ó s la e « ® « d© Hagrtll«»
  • % au ni'VM du a d -«si sin, ma® grand® parti® te la anrfaea était ©oavort® te piarr®» «¡s 1® paysan' avait «ntropri® d* «rilavar m4tîioâi(|U«e3«nt pour na
  • &aa* â î «?tiiii»* ila dtSlaitalant un® granit «alla «1 eour 1 «©otsaptsiSP® te $tua a® m a* te %mm*** ®t te ê » . te larga®»« a s i a t e te «mrd «a m 4 , ®t àêmnt3?ém w m m % * m m t * I^fnpl^oonent des m » rte®»» aaat tetfttât® apptttaiaaalant « n o s ® aou® Itea®
  • ® taanaktea* 21 vastoit « © o r ® ©appâtent ûm porti « e d® w a a « fessant a n androit a n a u d - w t t la M r é t a n t s ! mmxmit 15«#0 a» 1® an» ®»d 3,80. Z,««lte*tian nnriraa â partir des fomktione était d*lp4ù pr^dL® par «ndroit® il® avaient été «ointe mwi®nn®a«nt pr©equo ïx*q
  • \*mxx «ondati®»®« Ii«fg® te «If'fô a —a® m ©ai«ital— ®t de % f @ h —t® m adaeidla* > il® étaient, #pa»aillte an» I ® » ê m m f n o m , 1*intéri«ix rerapli &*on H a n a g e te plarra® 9 1® tout aaaa tr&o® d® a®rti®r» b® reat® la « M f t N opfwrie ma omportoit m m m m r « u n ®ff
  • «ndr®ffl«at oiroal«!»®« m auteant pouvait aillai ar la pré®®»®® d*un imita* an» plutôt f 0® t ® w i ® r ® te lapins ®t rostsarte« pavtlaulltoersant mmòmm: mm 1® pourtour» I la torfao® égaloaont $ * m 1 m * r i 1« » i m é te 1» d'un® aaol® à gfela« ®n g » n i t («li« « % f t 1 âi
  • ®n#te tei ® « t r a l « % I f ss 1* fil trmi large d® 0 f ( ^ S aur la fê^c® ®u|n&4««ra asurfiait d'un 1»a.t» teatini â faailltftr la rotatioa. I>a taillé m e®t tarée Ikuaft®, 1îô.aa®iRîp pi»« #1« ©eli® K8B1 !» te® à @hilm iallo^rmlnott* ta rd- un® .grœd® tpantitl d*ard®â®e
  • ® t te® t m m m d*an® l oteWKlcae â ptt® m^jieh® tarte M » m i t ® (r©bordo, a œ o , beo -3Wutèm i%samil a eeoaieté à ddgag-r eUe m m r © et à effectuer rooher- prof © n i » » dane u n e parti® Ai secteur centrai! du mm ©ri « t o i f 1& © à l'éboulanent affectait presque
  • * Aucune trae©' de oouvertur® n*e pu être trouvée 1 cependant qu«&- ques oleas de fer représentait peut-être le iode de ft^ttfl» d'un© toiture v i t a l e sur une ©happent© de M e « â partir d'une msftnàm # © < p e » indatabl©, e«s eonstruetions ont été rasées, la surface aplani© et
  • datation intéressant* ooCNt® Ces constatations faitee, ¿«ai dfí laisse» 1® pafften .propriétaire détruire le® reratas? á® wcsw«
RAP02243.pdf (LA CHAPELLE-DES-FOUGERETZ (35). ZAC de Beausoleil. tranches 2 et 3)
  • archéologiques préventives Rapport de diagnostic 2007 Fanny TOURNER LA CHAPELLE DES FOUGERETZ "La Besneraie" Tranche 2 (llle-et-Vilaine) 26.02.07- 13.03.07 N° de prescription 2006-021 N° de projet INRAP DA 05 0144 01 INRAP Direction interrégionale Grand-Ouest : 37, rue
  • du Bignon, CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Cedex 2243 FICHE SIGNALÉTIQUE Site n° : | . | | . . | | . . 1 Département : llle-et-Vilaine Commune : La Chapelle-des-Fougeretz Lieu-dit ou adresse : La Besneraie, tranche II Cadastre : Section(s) et parcelle(s) : AC 4, 5, 6, 7, 8, 11