Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

620 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02167.pdf (BAZOUGES-SOUS-HÉDÉ (35). le nymphée antique de la ville Allée. rapport intermédiaire de fp 2 2005-2006)
  • dicté par le contexte Descriptif des vestiges : les deux trames de lecture Les principes de détermination de ce type de monument De la datation du nymphée de Bazouges Des dimensions et dispositions du monument : descriptif et analyse raisonnés A propos des connaissances nécessaires à
  • de l'Art n°52. APAHAU. Paris. 13 L'identification de cette monnaie fut faite par P. Bésombes, Conservateur du Patrimoine. m Bois J^mpierrement Conduite ( aqueduc?) Plan raisonné traduit en pieds romains ( équi. 0, 30 m env. ) Des dimensions et dispositions du monument
  • : descriptif et analyse raisonnée (Cf. : Plan métré avec conversion romaine) Je présenterai les vestiges sous leur aspect architectural en partant de l'élément majeur du site: la fontaine. Cette campagne de fouille n'ayant pas eu pour objet l'analyse de cette partie du site, aucun élément
  • expansion. 15 Entre autre et notamment P. Gros "L'Architecture romaine". La question de l'abandon du site : un exemple supplémentaire des troubles du IILème siècle. Concernant la question de l'abandon du site à la fin du troisième siècle, il se pourrait qu'elle coïncide avec une
RAP02289.pdf (SAINT-ANDRÉ-DES-EAUX (22). étude archéologique de l'église Saint-André. rapport de prospection thématique dans le cadre d'une étude préalable du bâti)
  • d'activité 2007 janvier 2008 SAINT-ANDRE-DES-EAUX, Etude archéologique ê l'andenne église Saint-Andr à Mathilde, Illustrations de couverture : détails des relevés aquarellés de Charles Chauvet, 1916. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine - Ministère de la Culture et de la
  • chronologie et l'origine du site, premiers éléments de réflexion 1. Principales étapes de construction et de décoration 2. Datation 3. Origine du site B. L'architecture et les décors peints, premiers éléments de comparaison C. Perspectives de recherche 25 26 27 27 30 30 31 33 36 37 37
  • d'autres éléments des décors peints, ainsi qu'une série de photographies et un plan (Pl. V à VII). Ces précieux documents, sur lesquels nous reviendrons plus bas, sont aujourd'hui conservés par le service des archives photographiques de la Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine
  • , au fort de Saint-Cyr. En 1939, R. Couffon, qui réalisa un important travail d'inventaire et de synthèse sur l'architecture romane en Bretagne Guingamp, 1854-1859, 4 vol. (réédité en 1990), volume II, arrondissement de Dinan, p. 163. 47 G A U L T I E R D U M O T T A Y (J
  • certitude. Le site est ensuite mentionné par Ph. Guigon, en 1993, dans son ouvrage sur l'architecture préromane en Bretagne34. Il consacre une notice assez brève à l'église, qu'il date du milieu du XIe s. au plus haut. Une étude plus exhaustive est due à M. Déceneux, dont les recherches
  • des archives photographiques de la Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, au Fort de Saint-Cyr (Yvelines). • 4. Les sources documentaires La documentation historique concernant l'ancienne église de Saint-Andrédes-Eaux est assez pauvre, comme cela est souvent le cas pour
  • l'Architecture et du Patrimoine. Ces photographies, non datées, ont été réalisées au début du XXe s. La comparaison avec les relevés aquarellés mentionnés plus bas et datés de 1916 laisse présumer une date à peu près similaire, mais légèrement antérieure, pour les photographies. Celles-ci
  • Charles Chauvet. Ces documents se composent de cinq planches aquarellés (Pl. VI et VII), conservés par le service des archives photographiques de la Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Bien que ces œuvres soient accessibles via le portail documentaire du Ministère de la
  • ornemental, organisé en fonction de l'architecture de l'édifice et dont les motifs imitent des appareillages décoratifs répandus à la période préromane et romane dans l'architecture ou la mosaïque (dents de scie, chevrons, appareil réticulé, arceaux entrelacés, cercles sécants, etc.). Les
  • l'architecture préromane prend le parti opposé'3. Dans un article récent, M. Déceneux propose encore de réévaluer ces dates suite à des observations effectuées sur un certain nombre d'édifices'4. La récente thèse d'A. Autissier a permis d'affiner certaines dates par l'examen des décors
  • . Seule la multiplication de ces opérations et la publication de synthèses permettront de proposer une chronologie plus stricte, basée sur des sites de référence, pour l'évolution de l'architecture préromane et romane en Bretagne. b) Architecture et techniques de construction
RAP01252.pdf (VANNES (56). bastion de Gréguennic. rapport de fouille préventive)
  • .) - DFS Vannes-Tour de Kaer-Gréguinic (rapport dactylographié). SRA/Rennes,1994. Borderie 1885-1893 : de la BORDERIE (A) - Recueil de documents relatifs aux monuments de l'architecture militaire du Moyen-Age en Bretagne, réédition, Rennes, 1991. Châtelain 1981 : CHATELAIN
  • Morbihan, 1869, p.89-92. Grand 1914 : GRAND (R). -Les fortifications de Vannes ( Congrès archéologique de France ), T.LXXXI, session de 1914, Brest - Paris, 1919, p.420-427. Grand 1951 : GRAND (R) - L'architecture militaire en Bretagne jusqu'à Vauban .in B.M. ,tome 109 , 1951 p.237-271
  • , 2 vol., Paris, 1993. Mussat 1988 : MUSSAT (A).- Les remparts de Vannes et l'architecture militaire bretonne (Actes du colloque sur les remparts de Vannes), in Les amis de Vannes, n°13, 1988, p.61-73. Planiol 1953 : PLANIOL (M) - Histoire des institutions de la Bretagne. - tome 1
  • volumes, réédition Mayenne, 1981-1984. Quand Vannes : Quand Vannes s'appelait DARIORLTUM (Catalogue d'exposition ), La Cohue, juin 1992-décembre 1993. Viollet le Duc 1854 : VIOLLET LE DUC (E) - Dictionnaire raisonné de Varchitecture française du XI° au XVI° siècle Edition Bancé
RAP01638.pdf (PAULE (22). le camp de Saint-Symphorien. rapport intermédiaire 1999 de fp 3 1999/2001)
  • -enterrées sur le plan de la ferme des V® et IV® siècles avant Jésus-Christ. Les types définis pour ces excavations semblent donc refléter des caractéristiques de structures enfouies ou semi-enterrées aux fonctions vraisemblablement différentes, et réparties de manière raisonnée à la
  • mises au jour dans la couciie de cendres qui tapissait le niveau de clayonnages brûlés. L'apport essentiel de la fouille de ce secteur est de nous fournir des indications précises sur l'architecture des parties supérieures des tours, délimitées par des panneaux de clayonnages
RAP01571.pdf ((29)(56). décor architecturaux dans l'armorique romaine. le léon)
  • pierre dans cette agglomération. Si son activité ne s'est pas limitée à l'architecture - un imposant autel circulaire taillé dans le même matériau est conservé au Musée du Léon, à Lesneven - elle ne s'est guère étendue aux campagnes environnantes. 9 BAIE DE DOUARNENEZ AUDIERNE
  • « provinciaux » qui marquent habituellement la statuaire armoricaine. Rien de tel ne peut être mis en lumière pour l'architecture, et le décor architectonique, où l'ordre toscan est seul représenté, est en tous points conforme à ce que l'on rencontre dans les autres secteurs de l'Armorique
  • lapidaire architectural gallo-romain d'Evreux (27). Catalogue raisonné », R.A.O., 14, 1 997, p. 110, bloc 32. Dans ce cas, une datation au début du troisième siècle est assurée par la présence, entre deux feuilles contiguës, d'un lobe isolé. 13. P. Gros, « Pour une chronologie des arcs
RAP03609 (QUIMPER (29). 16 rue de la Tromérie. Rapport de diagnostic)
RAP02548.pdf (SAINT-ANDRÉ-DES-EAUX (22). ancienne église paroissiale Saint-André. rapport de prospection thématique 2007-2008)
  • recherche 1.1.2.1 1.1.2.2 1.1.2.3 1.1.3 1.2 16 16 16 Saint-André-des-Eaux et la peinture murale romane Saint-André-des-Eaux et l'architecture romane Origine, occupation, évolution d'un sanctuaire paroissial 17 19 20 Méthodologie et moyens mis en œuvre 21 Présentation du site
  • 2009/a. La restauration entreprise par le Service départemental de l'architecture et du patrimoine fin 2008, placée sous la responsabilité de Stéphane Aubertin, a désormais permis de protéger durablement les vestiges de peintures murales conservés 2 3 4 in situ (voir Saint-André
  • peintures murales romanes de ce pays . e 16 17 1.1.2.2 Saint-André-des-Eaux et l'architecture romane Au-delà de la seule question des décorations peintes, l'étude archéologique globale de l'édifice intéresse à plusieurs titres l'histoire de l'art, bien que l'ancienne église de Saint
  • Saint-André-des-Eaux s'inscrivent dans le cadre géographique large de l'Ouest de la France, où se croisent des traditions architecturales diverses, issues à la fois des domaines anglo-normands, ligénens et poitevins. Là encore, il existe peu d'études sur l'architecture romane de la
  • électroniques de l'Inventaire consacrés aux églises et chapelles d'Ille-et-Vilaine et à l'architecture romane en Bretagne [http://patrimome.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/operations.html]. engagés sur les régions limitrophes, qui ont bien démontré l'utilité d'une d'approche conjuguant une
RAP00249.pdf (PONTIVY (56). le château. rapport de sauvetage urgent.)
  • fait vidanger des fosses de château. (...) Mêlés à beaucoup de poudrette, on y trouvait quantité d'os de lapins, quelques pièces de monnaie, des tessons et des momies de chats en abondance. " (in: Viollet-le-Duc, Eugène. Dictionnaire raisonné de l'architecture française. - Paris
  • centre politique, judiciaire et militaire du fief des Rohan. Jehan II décide alors de faire construire ce vaste quadrilatère de 90 m x 75 m, entouré d'un vaste fossé et pourvu, semble t-il, à l'origine, de quatre tours et quatre corps de logis, exemple de l'architecture militaire de
RAP01844.pdf (PLOUHARNEL (56). Vieux Moulin. définition et simulation de surface d'emplacement)
  • l'architecture : sondages des structures en question (régularité de la ligne de pierres, présence d'un tertre funéraire) et recherche de traitements sur la surface des stèles (gravures). - enregistrement global géo-référencé (Lambert II) : planimétrie de l'architecture et de ses éléments
  • conservé la vie aux vieux moulins (et ceci est peut-être plus que vrai) tout en condamnant l'architecture à sa dissipation, à son inexistence. Carnac agglutine et dissipe... pierres, personnes et concepts. 3. VM02 Vieux Moulin 6 CASSEN-VAQUERO Laboratoire de Préhistoire CNRS 6886
  • traitement de son image simulée qui nous permettra de spéculer raisonnablement sur les dimensions d'une l'architecture cachée et supposée. Le système de coordonnés et tous les éléments sont géo-référencés (Lambert II) et mis en évidence sur le terrain. 3. Structures cachées. Nous avons
  • définition d'une origine et d'une évolution de l'architecture funéraire dans l'ouest de France tandis que dans le même temps sont recherchés la distinction des types et les causes d'emplacement des architectures symboliques durant le Néolithique de la façade occidentale de l'Europe ; - En
  • laboratoire de Préhistoire CNRS 6566 Nantes 1. Contexte: 1.1. Recherche: Cette opération s'inscrit à nouveau dans un thème de recherche de l'UMR 6566 consacré à la connaissance de l'architecture symbolique à la transition entre Mésolithique et Néolithique, recherche axée sur les stèles et
  • connaissance devrait être prioritaire. L'architecture de Kerdual exemplifie l'étroite liaison entre ce problème et l'abandon d'une réponse sérieuse à la question cruciale des alignements de pierre, étant donné qu'il s'agit de VMQ2 Vieux Moulin 11 CASSEN-VAQUERO Tertres et alignements
  • compréhension du site qu'un alignement effondré affecté par des vagues marines. Vieux Moulin nous exhibe la synopse d'une esbroufe archéologique. Ces recherches archéologiques se développent dans la certitude du besoin d'une définition approfondie des alignements, de l'architecture qu'ils
  • l'architecture et du processus hypothétique de construction. Diagnostic chrono-culturel élémentaire. III. Carte de distribution dans la région de Carnac, à partir de la carte IGN 1:25000, des vestiges connus et susceptibles d'être encadrés ou/et étudiés comme alignements de pierres
  • l'ensemble physiographique d'emplacement de l'architecture étudiée. Réalisation au GPS différentiel et sur une extension plus large qui comprend la totalité de la dorsale, en mettant en évidence les pentes et les affleurements rocheux aux extrémités. Construction de plans et simulations
RAP01476.pdf (ROCHEFORT-EN-TERRE (56). le château. courtine et logis seigneurial. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
RAP02832.pdf (éléments pour une nouvelle approche de l'âge du bronze en Bretagne : le cadre chronologique et les formes de l'habitat. rapport du projet collectif de recherche 2012)
RAP01029.pdf (QUISTINIC (56). Goslenn. rapport de fouille préventive)
  • . L'architecture de la sépulture était celle d'une tombe en coffre, longue de 1,7 m, large de 0,45 à 0,60 m et haute de 0,50 m. Le plan est assez nettement trapézoïdal et l'orientation sensiblement SE - NW. Le fond n'était marqué que par un mince lit de sable, les parois latérales étaient
  • sableux. Malgré cela, l'architecture funéraire est suffisamment explicite pour permettre de rattacher cette sépulture aux nombreuses tombes en coffre du Bronze Ancien et Moyen associées à la civilisation des tumulus armoricains. Un style "morbihannais" semble se dégager avec
RAP02160.pdf (GUINGAMP (22). le château. dfs de fouille par l'étude)
  • être confrontées aux sources historiques. De nouvelles recherches en archives pourront être commandées. De même, les données architecturales sur les différents états de la forteresse devront être analysées et confrontées aux connaissances actuelles de l'architecture militaire
  • devaient être analysées et confrontées aux connaissance actuelles de l'architecture militaire bretonne. 1.3.1 - Déroulement de l'opération Le terrassement des remblais superficiels après destruction des bâtiments modernes a été réalisé sous surveillance archéologique. Ceux-ci avaient
RAP02195.pdf (OUESSANT (29). vestiges protohistoriques et antiques découverts à mez-notariou. rapport intermédiaire 2006 de fp 3 (2006-2008))
RAP01603.pdf (VANNES (56). rue du Maréchal Leclerc - place du général de Gaulle. rapport de diagnostic)