Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4065 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01325.pdf (QUIMPER (29). Mont-Frugy. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). Mont-Frugy. rapport de diagnostic
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • LES VESTIGES RURAUX GALLO-ROMAINS DU MONT-FRUGY A QUIMPER QUIMPER "MONT-FRUGY" (29 232 ) QUIMPER - Finistère RAPPORT DE FOUILLE DE SAUVETAGE ARCHEOLOGIQUE -1995 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes
  • parcellaire péri-urbain d'époque antique qui est mis au jour. Quelques marques d'occupation plus ancienne sont également relevées. Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper LES VESTIGES RURAUX GALLO-ROMAINS DU MONT-FRUGY A QUIMPER QUIMPER "Mont-Frugy" (29
  • gauloise et gallo-romaine évoquant en réalité un sanctuaire du second Age du Fer perdurant pendant l'Antiquité (Le Bihan, 1990). Il est tout à fait possible que d'autres vestiges signalés par les auteurs anciens entre les terrains de Parc-ar-Groas et le terrain sur lequel se situe
  • de La Tourelle sur lequel des vestiges gaulois et gallo-romains ont été découverts au XXème siècle : souterrain de la Tène ancienne et dépôt de statuettes votives en terre blanche d'époque romaine (R.-F. Le Men). Au sud, à environ trois cents mètres, sur les pentes du plateau
  • , s'étend la nécropole gallo-romaine de Creac'h-Maria. Toutes ces découvertes nous ont conduits à interpréter le sommet du Mont-Frugy comme sorte de petite acropole dominant la ville antique de Quimper. 2.2. LE SITE DU VELODROME En ce qui concerne le terrain lui-même et son environnement
  • chronologie et le vestiges immobiliers) - sur la chronologie : Néolithique, Age du Bronze, Époque romaine - sur la nature des vestiges immobiliers : Fossés de parcellaire - sur la nature des vestiges mobiliers : Poterie, silex S S g fcj : Notice sur la problématique de la recherche et
  • site se trouvent les vestiges bien connus de Parc-ar-Groas. Ce site fouillé par R.-F. Le Men au XIXème siècle a été interprété par cet auteur comme un poste, fortifié gallo-romain (R.-F. Le Men, 1876). Les archéologues de la seconde moitié du XXème siècle ont révisé ce jugement en
  • de vase post-médiéval. Au coeur du remplissage du mobilier gallo-romain est mis au jour : un gros tesson de cruche à pâte rouge retaillé en forme de bouchon et d'assez nombreux petits fragments de poterie commune. 4.1.2.3. la datation Le mobilier rend incertaine la datation de ce
  • fossé. Toutefois, il faut admettre que celui-ci ne s'oppose pas à une attribution à l'époque gallo-romaine. La position relative du fossé T.l et de l'ensemble T.2 - T./5 et T4/6 est toutefois déterminante. C'est en effet la période antique qui est retenue (cf. infra) 4.1.3. Le fossé
  • 7 ~ B V Terre noire 1m Terre brun clair Sol naturel QUIMPER MONT FRUGY (vélodrome) : coupes stratigraphiques dans le fossé T 2 Le remplissage de ce fossé livre trois tessons de poterie gallo-romaine : un rebord de sigillée de forme Dr.37, un fragment de cruche et un tesson
  • plus en plus souvent. Parfois, comme au Mont-Frugy , l'histoire de ce parcellaire romain, s'épaissit et il est possible de suivre, certes à grands traits, son évolution. La documentation accumulée est intéressante car la superposition entre les parcellaires ruraux gallo-romains et
  • coïncidences entre les parcellaires récents et les voies réputées romaines sont bien plus fréquents. D'autre part cela montre qu'il est très dangereux de vouloir retrouver des cadastres antiques en s'appuyant sur celui du XIXème siècle. Le cas du Mont-Frugy constitue un nouvel exemple. Nous
  • du paysage rural gallo-romain à partir d'exemples concrets nous semble très important. A ce titre l'intérêt des fouilles du Mont-Frugy apparaît sans ambiguïté. Cette fouille préventive permet enfin de cerner plus précisément les limites nord-est de la ville romaine. En ce sens les
  • d'archéologie antique et médiévale, B.S.A.F., 1991. J.-P. LE BIHAN, 1994 : La période gallo-romaine dans "Histoire de Quimper édit. Privât J.-P. LE BIHAN 1995 : Les fouilles du sanctuaire gaulois et gallo-romain de Parc-^ ar-Groas à Quimper, D.F.S. R.-F. LE MEN, 1976 : Un poste gallo-romain
  • les principaux résultats de l'opération archéologique : - L'environnement archéologique et la littérature ancienne laissent prévoir l'existence de vestiges importants sur la parcelle implantée au sommet du Frugy (fortification de l'Age du Fer notamment). C'est un réseau de
  • interprétant tout d'abord le site comme une villa romaine ceinte d'un mur de clôture et incluant un petit fanum dans son espace enclos (L. Pape, 1975, P. Galliou, 1983, J.-P. Le Bihan, 1986). Les fouilles que nous avons menées en 1990 et en 1995 ont mis en évidence des vestiges d'époque
  • comme le résultat de bien des implantations humaines et de l'aménagement du plateau du Frugy et des environs de Quimper de la Tène ancienne à la fini de l'Antiquité. 3 o 1 Km =i QUIMPER MONT FRUGY (vélodrome) : Localisation topographique QUIMPER i''!1'' EPOCA ROMANA
  • immédiat, quatre éléments contribuent à étayer le dossier archéologique. - La parcelle s'assoit sur la partie la plus haute du Mont-Frugy. Le point de vue est ici remarquable ; le regard s'étend dans toutes les directions et couvre un territoire considérable, jusqu'à 20 kilomètres vers
  • le nord. La réalisation d'une cartographie du Mont-Frugy et des ses environs en trois dimensions et le positionnement des sites archéologiques antiques soulignent parfaitement le caractère exceptionnel du site et l'importance de la relation qu'il entretient avec l'Odet. - La
  • (vélodrome) : plan de détail du carrefour des fossés au niveau supérieur dans le sondage BIV 0 u 5 m =1 QUIMPER MONT FRUGY (vélodrome) : plan de détail du carrefour des fossés en fin de fouille dans le sondage BIV Jonction des fossés T2 / T3 et coupe de la structure S7 Fossés T4
RAP01538.pdf (QUIMPER (29). les pentes du Mont-Frugy. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). les pentes du Mont-Frugy. rapport de diagnostic
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • par le projet actuel, ont mis en évidence des vestiges d'époque gauloise et gallo-romaine. Les fossés chargés de véritables dépôts rituels et leurs réaménagements successifs ont permis de suggérer une nouvelle explication. Ce site serait un sanctuaire du second âge du Fer perdurant
  • des fossés gaulois et gallo-romains mis au jour par ailleurs sur le sommet du plateau du Frugy. L'intérêt de fouilles menées sur les terrains concernés apparaît donc aisément. Il s'agit de vérifier si des vestiges s'y trouvent et de compléter ainsi la carte de l'agglomération de
  • la chronologie : - sur la nature des vestiges immobiliers : - sur la nature des vestiges mobiliers : S g co § : Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Recherche de vestiges gaulois et gallo-romains dans la
  • l'opération immobilière se situe sur le flanc sud-ouest du Mont-Frugy, A l'ouest, à environ deux-cents mètres, sur le front du plateau, la nécropole bien connue de Creac'h-Maria assure la liaison entre la ville antique et son lieu de culte de Parcar-Groas. Au nord ce sont des vestiges de
  • bâtiments qui furent découverts et sommairement décrits. Ils font fortement songer à des murs de fana gallo-romains, qu'ils soient octogonaux ou carrés. A une centaine de mètres vers le nord-est, c'est un site archéologique important qui fut mis au jour en 1864 : les vestiges de Parc-ar
  • concernées par le présent diagnostic.. Au-delà, sur le site de La Tourelle des vestiges gaulois et gallo-romains ont été découverts au XIXe siècle : souterrain de la Tène ancienne et dépôt de statuettes votives en terre blanche d'époque romaine (R.-F. Le Men). Il faut encore compter avec
  • d'archéologie antique et médiévale, B.S.A.F., 1990. J.-P. LE BIHAN, 1994 : La période gallo-romaine dans "Histoire de édit. Privât. Quimper", J.-P. LE BIHAN 1995 : Les fouilles du sanctuaire eaulois et eallo-romain de Parcar-Groas à Quimper, D.F.S. R.-F. LE MEN, 1876 : Un poste gallo
  • de rattachement : VILLE DE QUIMPER R a i s o n de l'urgence : Destruction totale par projet immobilier Maître d'ouvrage des travaux : Surface fouillée : 100 m ^ Surface estimée du site : 100 m ^ Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) - sur
  • -Groas. Ce site fouillé par R.-F. Le Men au XIXe siècle a été interprété par cet auteur comme un poste fortifié gallo-romain (Le Men, 1876). Les archéologues de la seconde moitié du XXe siècle ont révisé ce jugement en interprétant le site comme une villa romaine ceinte d'un mur de
  • direction de Jean-Paul LE BIHAN VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. I i Q Siten°: 2 9 2 3 2 0 8 3 Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : 82 rue du Frugy Cadastre -.QUIMPER Année : 1986 Section et parcelle : CE 296 Coordonnées
  • particulière sur la parcelle cadastrale CE.296 - 1982 nécessite la réalisation d'un sondage archéologique préalable. Situé sur le flanc occidental du Mont-Frugy, le terrain concerné se trouve en effet dans la zone archéologique sensible de la commune de Quimper. Le sondage est confié par
  • durant l'Antiquité (Le Bihan, 1990). En outre, la voie romaine quittant Quimper en direction de Carhaix et de Vaniies quitte les basses pentes de Locmaria et gravit le plateau en direction de l'est. Son itinéraire précis est perdu mais il ne peut être très éloigné des parcelles
  • BIBLIOGRAPHIQUES DIZQT (Lt), 1896 : Rapport de M. le Lieutenant Dizot, B.S.A.F.. 1896, 235-240. P. GALLIQU, 1983 : L'armorique romaine, Brasparts, 1983. J.-P. LE BIHAN, 1986: Aux origines de Ouimver : histoire et archéologie J.-P. LE BIHAN, 1990 : Quimper, Parc-ar-Groas, Chronique
  • -romain sur le Mont-Frugy . B.S.A.F. 1876. R.-F. LE MEN : Subterranean chambers at La Tourelle near Quimper, Archives départementales. L. PAPE, 1975 : T.a cité des Qsismes à l'époque mllo-romaine, Thèse de doctorat.
  • (29 232 82 RUE DU FRUGY - QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. (29 232 84) 82 RUE DU FRUGY - QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE Sous la
  • Lambert : Zone: III Abcisse : 120 . 050 Ordonnée : 2351 . 630 Altitude : 57 m Propriétaire du terrain : Protection juridique : Zone archéologique sensible de Quimper Autorisation n° : 1997/003 Valable du 13/01 au: 24/01 Is» if A Titulaire : 1997 LE BIHAN Jean - Paul Organisme
  • Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.-P. Le Bihan, archéologue municipal de la ville de Quimper. Ce dernier est assisté par J.G. Legier, objecteur de conscience auprès du service municipal d'archéologie. 2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE Le terrain concerné par
  • clôture et incluant un petit fanum dans son espace enclos (L. Pape, 1975, P. Galliou, 1983, J.-P. Le Bihan, 1986). Les fouilles que nous avons menées en 1990 et en 1994 sur les parcelles voisines, situées en visà-vis de l'autre côté de la rue de Tourelle par rapport à celles touchées
  • Locmaria antique. Sondage archéologique 25 m Extrait du cadastre de Quimper section CE (1986) QUIMPER, 82 rue du Frugy : localisation cadastrale et position des sondages 3. L'INTERVENTION ARCHEOLOGIQUE ET ES RESULTATS Un décapage à la pelle mécanique équipée d'un godet lisse de
  • 1,20 m de large est effectués sur l'emplacement de la maison ceci sur une surface de 100 m^ Aucun vestige n'est découvert. 4. CONCLUSIONS 4.1. CONCLUSIONS SCIENTIFIQUES En résumé les terrains fouillés n'ont pas livré de vestiges antiques. Il est toutefois très important pour
RAP02714.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). avenue des Monts Gaultier. rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). avenue des Monts Gaultier. rapport de diagnostic
  • __________________________ Propriétaire du terrain Région Bretagne Conseil général d’Ille-et-Vilaine et Société SCI les Monts Gaultier __________________________ Références de l’opération Département Ille-et-Vilaine (35) Communes Noyal-Châtillon-sur-Seiche Adresse ou lieu-dit Avenue des Monts Gaultier
  • de fossés parcellaires et/ou de drainage appartenant à une organisation du paysage récente (périodes moderne et contemporaine). Ce diagnostic, financé par la société SCI Les Monts Gaultier, a été réalisé par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventive sous le
  • diagnostic sur la surface menacée par la future construction (fig. 1 et 1a). La réalisation de ce diagnostic a été motivée par la présence relativement proche de la villa gallo-romaine de « la Guyomerais » et de l’habitat Laténien qui l’a précédée1. Ainsi, le présent diagnostic avait pour
  • de retracer l’évolution sur plus de quatre siècles, d’un domaine rural gallo-romain : de la modeste ferme du début de notre ère au palais campagnard du IIIe siècle après notre ère3. Récemment, un diagnostic archéologique a en plus permis d’aborder partiellement les parties encore
  • , environ 15 % de la surface totale, ne nous a pas permis de valider la présence de vestiges archéologiques. Les seules structures découvertes (réseau de fossés limites parcellaires et de drainages) appartiennent à un aménagement du paysage récent que l’on retrouve en partie sur le
  • Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Ille-et- Vilaine Arrêté de prescription SRA 2011/184 Code Inrap DA 05046101 Avenue des Monts Gaultier sous la direction de Laurent Aubry avec la collaboration de Julie Conan Philippe Boulinguiez Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577
  • Cesson-Sévigné Janvier 2012 SOMMAIRE I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus Intervenants Notice scientifique Etat du site Localisation de l’opération Arrêté de prescription Arrêté de désignation II Résultats LES
  • et 405 AO n°701 et 815 Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Numéro de l’arrêté de prescription 2011-184 Numéro de l’opération DA 05046101 Numéro de l’arrêté de désignation 2011-310 __________________________ Maître d’ouvrage des
  • ______________________ Organisme de rattachement INRAP Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 37577 Cesson-Sévigné ______________________ Dates d’intervention sur le terrain 07/12/2011 au 08/12/2011 Surface brute à diagnostiquer 6418 m² Surface sondée 981 m² soit 15% Niveau d’apparition des vestiges Entre 0,60
  • romaine (gallo-romain) République romaine Empire romain Haut-Empire (jusqu'en 284) Bas-Empire (de 285 à 476) Époque médiévale haut Moyen Âge Moyen Âge bas Moyen Âge X Temps modernes Époque contemporaine Ère industrielle Sujets et thèmes : Édifice public Édifice religieux Édifice
  • Conservateur du patrimoine, gestion de l’Ille-etVilaine Prescription et contrôle scientifique Claude Le Potier, INRAP Directeur interrégional Mise en place et suivi de l’opération Arnaud Dumas, INRAP Administrateur Mise en place et suivi de l’opération Michel Baillieu, INRAP
  • Jouault, SOCIETE SCI, LES MONTS GAULTIER Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Président Intervenants Techniques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Ets Christophe BEAUSSIRE Directeur
  • __________________________________________________________________________________________ NOTICE SCIENTIFIQUE Cette intervention archéologique d’une superficie de 6418 m² a été entreprise sur la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine) du 7 au 8 décembre 2011. Les tranchées de sondage réalisées sur l’emprise du projet nous ont permis d’identifier un réseau
  • Bretagne. Localisation de l'opération Bretagne Ille-et-Vilaine Noyal-Châtillon-sur-Seiche Avenue des Monts Gautier Ille-et-Vilaine Section(s) et parcelle(s) Châtillon-sur-Seiche, Section B3 du Bourg N° 405 Rennes infographie : S.Jean - INRAP D'après la carte de la France au 1.1000
  • Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat 7215100 7215000 7215000 7215100 1351500 1351500 II. Résultats Inrap –- RFO de diagnostic archéologique Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) Avenue des Monts Gaultier II. Résultat
  • __________________________________________________________________________________________ Les raisons et les objectifs de l’intervention Le projet d’implantation d’une enseigne commerciale, sur une parcelle de 6418 m², située sur l’avenue des Monts Gaultier à Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), a conduit le Service Régional de l’Archéologie de Bretagne à prescrire un
  • objectif de déterminer, au moyen de sondages mécaniques (tranchées et/ou vignettes), la présence ou l’absence de vestiges archéologiques enfouis et menacés par le projet. Il s’agissait également de déterminer la nature, l’étendue et le degré de conservation de ces éventuels vestiges
  • afin de disposer de suffisamment d’éléments pour décider du type de mesures à prendre avant le démarrage des travaux. Méthodologie et moyens mis en œuvre L’investigation archéologique a mobilisé la présence de 2 archéologues de l’INRAP durant 2 jours et d’un conducteur d’engin. Les
  • localisé sur le territoire de Noyal-Châtillon-sur-Seiche, commune située dans le bassin rennais, à environ 10 kilomètres au sud de Rennes (fig. 1 et 1a). Plus précisément, la parcelle concernée pas nos travaux se développe directement à l’est de l’avenue des Monts Gaultier. Les
  • , la parcelle présente une nette déclivité en direction du nord. Les altitudes relevées sont de 25 m NGF pour le sud de l’emprise et de 22 m NGF pour l’extrémité nord de la parcelle. La partie basse du terrain offre de ce fait des sols beaucoup moins drainants, et est marquée par de
RAP03082.pdf (QUIMPER (29). 5, rue de la Villemarqué. Rapport de diagnostic archéologique sur la parcelle CD.76 (résultats négatifs))
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • vestiges gaulois et gallo-romains ont été : souterrain de la Tène ancienne et dépôt de statuettes votives en terre blanche d'époque romaine (R.-F. Le Men). Il faut encore compter avec des fossés gaulois et gallo-romains mis au jour par ailleurs sur le sommet du plateau du Frugy. Au-delà
  • , découverts au sur XIXe siècle Le sommet du et gallo-romains : plateau a également livré de nombreuses traces de parcellaires gaulois Rue Treden de Lezerec et avenue Y. Thépot (Braden X). L'intérêt de fouilles menées sur les s'agit de vérifier si des vestiges s'y
  • LE BIHAN 1995 : Les fouilles du sanctuaire gaulois et gallo-romain de Parc- Ouimper. D.F.S. R.-F. LE R.-F. MEN, 1876 LE MEN départementales. : : Un poste gallo-romain sur le Mont-Frugy Subterranean chambers at La Tourelle near . B.S.A.F. 1876. Ouimper. Archives L
  • fortifié gallo-romain (Le Men, 1876). Les archéologues de la seconde moitié du XXe siècle ont révisé ce jugement en interprétant le site comme une villa romaine ceinte d'un mur de clôture et incluant un petit fanum dans son espace enclos (L. Pape, 1975, P. Galliou, 1983, J.-P. Le Bihan
  • , 1986). Les fouilles que nous avons menées en 1990 et en 1994 sur les parcelles voisines, situées en visà-vis de l'autre côté de la rue de Tourelle par rapport à celles touchées par le projet actuel, ont mis en évidence des vestiges d'époque gauloise et gallo-romaine. Les fossés
  • travaux : Surface fouillée : 80 m 2 Surface estimée du site : 80 m 2 MotS-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) : - - - la chronologie : sur la nature des vestiges immobiliers sur la nature des vestiges mobiliers : sur : problématique de
  • le front du plateau, la nécropole bien la liaison entre la ville antique et son lieu de culte de Parc- ar-Groas. une distance sensiblement égale ce sont des vestiges de bâtiments et qui furent découverts sommairement décrits. Ils font fortement songer à des murs dt fana Au
  • nord-ouest, à gallo-romains, qu'ils soient octogonaux A mis une centaine de mètres vers ou carrés. l'ouest, c'est un site archéologique important qui fut 1864 : les vestiges de Parc-ar-Groas. Ce site fouillé par R.-F. Le Men au interprété par cet auteur comme un poste
  • chargés de véritables dépôts rituels et leurs réaménagements successifs ont permis de suggérer une nouvelle explication. Ce site serait un sanctuaire du second âge du Fer perdurant durant l'Antiquité (Le Bihan, 1990). au jour en XIXe siècle a été la voie romaine quittant Quimper
  • la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : Notice sur - Lieu de la Recherche d'habitats et de parcellaires antiques et protohistoriques dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper d'après carte I.G.N. (N) 1/25000 0 Fig
  • par Madame Y. Le Bihan du Centre de recherche archéologique du Finistère. 2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE Le terrain concerné par l'opération immobilière se situe sur le flanc sommet du Mont-Frugy, A connue l'ouest, à environ trois cents mètres, de Creac'h-Maria assure sur
  • toutefois l'espace concerné par l'opération de diagnostic n'était pas urbanisé. C'est grâce à de telles observations que nous cernerons l'allure réelle de la ville gallo-romaine de Locmaria et des installation périurbaines. très 4.2. CONCLUSIONS TECHNIQUES L'étude archéologique menée
  • . (Lt), 1896 : GALLIOU, 1983 J.-P. LE et BIBLIOGRAPHIQUES Rapport de M. le Lieutenant Dizot, B.S.A.F.. 1896, 235-240. : L'armorique romaine, Brasparts, 1983. BIHAN, 1986: Aux origines de Ouimper J.-P. LE BIHAN, 1990 médiévale, B.S.A.F., 1990. J.-P. LE histoire et
  • archéologie Quimper, Parc-ar-Groas, Chronique d'archéologie antique : BIHAN, 1994 ; : La période gallo-romaine dans "Histoire de Ouimper édit. Privât. J.P. LE BIHAN 1994 : Sondage archéologique, 3 rue Treden de Le7.erec à Ouimper, Rennes, S.R.A Bretagne, 1994. J.-P. ar-Groas à
  • DIAGNOSTIC 5 RUE DE LA ARCHEOLOGIQUE VILLEMARQUE A QUIMPER (29 232) 5 RUE DE LA VILLEMARQUE - QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN VILLE DE CENTRE DE RECHERCHE Rennes : QUIMPER ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. S.R.A. de
  • 1997 Bretagne CTi 23 S . Département Commune Lieu-dit : ou : adresse 5 : rue de la | I I CD 76 : Altitude: 65 ^ : : Valable du 1997 au: LE BIHAN Jean : parcelle Ordonnée: 2351.755 Propriétaire du terrain Protection juridique : Autorisation n
  • . 1 - QUIMPER, 5 rue 10 m de la Villemarqué : localisation RAPPORT D'INTERVENTION 1. INTRODUCTION L'extension d'une maison particulière sur la parcelle cadastrale CD.76 - 1968 sondage archéologique préalable. Situé sur le plateau du MontFrugy, le terrain concerné se
  • trouve en effet dans la zone archéologique sensible de la commune de Quimper. nécessite la réalisation d'un Le sondage est confié par Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.-P. Le Bihan, archéologue municipal de la ville de Quimper. Ce dernier est assisté
  • en direction de Carhaix et de Vannes quitte les basses pentes de Locmaria et gravit le plateau en direction de l'est. Son itinéraire précis est perdu mais il ne peut être très éloigné des parcelles concernées par le présent diagnostic. En outre, le site de La Tourelle des
  • une surface de 80 m2 m de large est sur Aucun vestige n'est découvert. 4. CONCLUSIONS 4.1. CONCLUSIONS SCIENTIFIQUES En résumé les terrains fouillés n'ont pas livré de vestiges antiques. Il est important pour l'historien de la géographie antique de Locmaria de savoir que
RAP00540.pdf (HIREL (35). rapport de prospection archéologique avec sondages)
  • Lambert Zone I Centre du site : X = 311.500 Y = 106.500 Diamètre : 650 m Type de prospection : au sol Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des vestiges : couche archéologique en stratigraphie fournissant des tessons de céramiques protohistoriques et gallo-romaines Etat de
  • (s) et parcelle(s) : ZI, 1 à 6 Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site : X = 309.370 Y = 108.125 Diamètre : 100 m Type de prospection : au sol Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des vestiges : couche
  • vers le nord-ouest du site déjà reconnu Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site : X = 308.650 Y = 107.900 Diamètre : 300 m Type de prospection : au sol Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des vestiges : couche archéologique en
  • déjà reconnu Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site : X = 308.650 Y = 107.900 Diamètre : 300 m Type de prospection : au sol Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des vestiges : couche archéologique en stratigraphie fournissant
  • Commune : ROZ-SUR-COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : Le Pont La Motte Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Le Pont La Motte Nom du site : Le Pont La Motte 2 Cadastre Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZD, 19 à 27 Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées
  • (de PLG.N.) : Mon Désir Nom du site : Mon Désir Cadastre Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZL, 17 à 22 Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site : X = 312.750 Y = 105.250 Diamètre : 250 m Type de prospection
  • : au sol Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des vestiges : couche archéologique en stratigraphie fournissant des tessons de céramiques protohistoriques et gallo-romaines Etat de conservation : moyen Eléments de datation : mobilier Chronologie proposée : gallo-romain ou Tène
  • Cadastre Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZL, 17 à 22 Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site : X = 312.750 Y - 105.250 Diamètre : 250 m Type de prospection : au sol Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des
  • . : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Limites du site : X = 310.875 à X = 312.000 Y = 105.875 à Y = 106.875 Diamètre : 800 m Type de prospection : au sol Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des vestiges : couche archéologique en stratigraphie fournissant
  • : ROZ-SUR-COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : Les Quatre Salines Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Les Quatre Salines Nom du site : Les Quatre Salines Est II Cadastre Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZK, 41 à 55 Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées
  • Quatre Salines Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Les quatre Salines Nom du site : Les Quatre Salines Ouest II Cadastre Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZI 33 à 47 Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site : X = 310.200 Y
  • Ouest Cadastre Année : 1993 17 et (zi_33_à 47)-} s \t © A3 Section(s) et parcelle(s) : ZE, 12, 14, Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site : X = 309.500 Y « 107.670 Diamètre : 500 m Type de prospection : au sol
  • Informateur : C. BIZIEN-JAGLIN Description des vestiges : couche archéologique en stratigraphie fournissant des tessons de céramiques protohistoriques et gallo-romaines Etat de conservation : moyen Eléments de datation : mobilier Chronologie proposée : gallo-romain ou Tène Finale Mobilier
  • Catherine Département : Ille-et-Vilaine Organisme : autre Commune : ROZ-SUR-COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : La Rue Lieu-dit (de l'I.G.N.) : La Rue Nom du site : La Rue Cadastre Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZL, 27 à 31 Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont
  • -COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : Le Ba" Marais Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Le Bas Marais Nom du site : Le Bas Marais Cadastre 17 Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZE, 14, 15, Observations : Carte I.G.N. : 1215 Est Le Mont-Saint-Michel Coordonnées Lambert Zone I Centre du site
  • 1990 ROZ SUR COUESNON 35 Gisement gallo-romain parcelles 416 et 419, section Bl, cadastre de 1982 Lieu-dit : La Croix Belhomme Coordonnées Lambert I : X = V^.^Sû y = -iofe.^So G. FAGUET a localisé un site inédit livrant de nombreuses tegulae et imbrices et des tessons de
  • Département : Ille-et-Vilaine Organisme : autre Commune : ROZ-SUR-COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : Le Pont La Motte Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Le Pont La Motte Nom du site : Le Pont La Motte Cadastre 34, 62 Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZD, 32, 33, Observations : extension
  • Organisme : autre Commune : ROZ-SUR-COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : Le Pont La Motte Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Le Pont La Motte Nom du site : Le Pont La Motte Cadastre 34, 62 Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZD, 32, 33, Observations : extension vers le nord-ouest du site
  • -Vilaine Organisme : autre Commune : ROZ-SUR-COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : Les Quatre Salines Lieu-dit (de l'I.G.N.) : Les Quatre Salines Nom du site : Les Quatre Salines Est Cadastre 27 à 33 Année : 1993 Section(s) et parcelle(s) : ZH 1 à 7, ZK Observations : Carte I.G.N
  • [ DECLARATION DE DECOUVERTE ARCHEOLOGIQUE Année : 1993 Première mention : oui Données complémentaires : non Année de première mention : 1993 Responsable : BIZIEN-JAGLIN Catherine Département : Ille-et-Vilaine Organisme : autre Commune : ROZ-SUR-COUESNON Lieu-dit (du Cadastre) : Les
RAP03582 (DOUARNENEZ (29). 27 rue Monte au Ciel. Rapport de diagnostic)
  • DOUARNENEZ (29). 27 rue Monte au Ciel. Rapport de diagnostic
  • de désignation du responsable Douarnenez 2018-118 du 13-04-2018 Adresse ou lieu-dit Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement 27, rue Monte au Ciel Codes SCI SMBF, représenté par M. Stéphane Huitric code INSEE Nature de l’aménagement 29046 Coordonnées géographiques et
  • Monnaie Recent Foyer Verre Fossé parcellaire Mosaïque Age du Fer Hallstatt (premier Âge du Fer) Sepulture Peinture La Tene (second Âge du Fer) Grotte Sculpture Abri Elément architectural TCA Antiquite romaine (gallo-romain
  • Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Yves Menez, SRA Conservateur régional de l’archéologie Prescription et contrôle scientifique Jean-Charles Arramond, SRA Conservateur en charge du dossier Prescription et contrôle scientifique Claude Le Potier
  • Gilles Leroux, Inrap Ingénieur de Recherche Suivi du diagnostic et fouille Solenn Le Forestier, Inrap Technicienne Suivi du diagnostic et fouille Philippe Boulinguiez, Inrap Topographe Levé topographique Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le
  • que des éléments de statuaire antique (Galliou, 2010, p.185-195). Ceux-ci laissent d’ailleurs soupçonner l’existence d’une agglomération gallo-romaine, sans doute entièrement recouverte par la ville moderne. C’est pourquoi l’opportunité de sonder le sous-sol de la ville dans sa
  • pour son format réduit et sa mobilité. L’engin était muni d’un godet lisse de 2 m de large (Fig.1). Fig.1 Vue de l’ensemble du terrain destiné au diagnostic avant le début des travaux, depuis le sud-ouest © G. Leroux, Inrap Une série de 6 tranchées continues a été ouverte selon un
  • axe est-ouest, correspondant au côté le plus long du terrain. Celles-ci sont régulièrement réparties sur son emprise. Pour des raisons liées à la nature du sol (bétonnage, bitumage, damage de l’ancien hôpital), les tranchées 1 et 2 ont été volontairement écourtées. En revanche, et
  • pour des raisons inverses, les tranchées suivantes ont été menées sur la longueur maximale qu’il était possible d’atteindre. De cette manière, le taux d’ouverture du diagnostic atteint 17% (Fig.2, Fig.3). Par ailleurs, les extrémités orientales des tranchées 3, 4 et 5 ont
  • , c’est-à-dire à une centaine de mètres au sud de l’emprise de notre diagnostic. Du fait de cette proximité et de la relative méconnaissance du tissu de l’occupation ancienne du site de la ville de Douarnenez, la tenue d’un diagnostic archéologique Rue Monte au ciel était parfaitement
  • , 2010 - Patrick Galliou, Le Finistère, Carte archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2010, 495 pages. Néant Mobilier Néant Le diagnostic archéologique réalisé sur la commune de Douarnenez (Finistère), au 27 de la rue Monte au ciel, a été
  • Néant Mobilier Néant Le diagnostic archéologique réalisé sur la commune de Douarnenez (Finistère), au 27 de la rue Monte au ciel, a été motivé par un projet immobilier touchant une surface de 4300 m², auparavant occupé par l’ancien hôpital. Celui-ci est situé à une centaine
  • archéologique Rapport final d’opération Chronologie Commune de Douarnenez, Finistère 27, rue Monte au Ciel sous la direction de Gilles Leroux Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Juin 2018 Inrap Grand-Ouest
  • Patriarche Code INSEE Commune de Douarnenez, Finistère Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Juin 2018 Sommaire 5 I Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thésaurus 9 Intervenants 10
  • géographique 27 Les découvertes archéologiques 27 Conclusion 27 Bibliographie I. Données administratives, techniques et scientifiques I - Données administratives, techniques et scientifiques 5 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique
  • Localisation Références de l’opération Dates d’intervention sur le terrain Région Numéro de l’arrêté de prescription fouille Bretagne Arrêté 2017-341 du 30-11-2017 du 22 au 24 mai 2018 Département Numéro de l’opération post-fouille Finistère Commune D121623 Numéro de l’arrêté
  • altimétriques selon le système national de référence (Lambert 93cc48) X : 1155.200 Y : 7236.050 Z : 49 à 55m NGF Références cadastrales Commune Douarnenez Construction d’un immeuble Opérateur d’archéologie Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Responsable scientifique
  • de l’opération Gilles Leroux, Inrap section(s) et parcelle(s) AK n° 21, 22 et 127 Organisme de rattachement Propriétaires du terrain Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné SCI SMBF, représenté par M. Stéphane Huitric juin 2018 Surfaces Emprise maximale
  • prescrite 4301 m² Surface sondée 727 m² soit 17% de l’emprise 8 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Douarnenez (29) 27, rue Monte au Ciel Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique Mobilier Edifice public nb Industrie lithique Inferieur
  • scientifiques Intervenants Intervenants scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Yves Menez, SRA Conservateur régional de l’archéologie Prescription et contrôle scientifique Jean-Charles Arramond, SRA
  • Conservateur en charge du dossier Prescription et contrôle scientifique Michel Baillieu, Inrap Directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Gilles Leroux, Inrap Ingénieur de Recherche Responsable scientifique Prénom Nom, organisme d’appartenance
RAP01568.pdf (QUIMPER (29). vestiges gallo-romains du sanctuaire situé sur les pentes du Mont Frugy. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). vestiges gallo-romains du sanctuaire situé sur les pentes du Mont Frugy. rapport de diagnostic
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • : Les sanctuaire gaulois et gallo-romain de Parc-ar-Groas à Quimper, D.F.S. J.-P. LE BIHAN, 1995 : Les environ du sanctuaire gaulois et gallo-romain de Parcar-Groas à Quimper, D.F.S. J.-P. LE BIH-AN, 1995 : Les vestiges ruraux gallo-romains Quimper, D.F.S, Rennes. du Mont-Frugy R
  • VESTIGES GALLO-ROMAINS DE SANCTUAIRE SUR LES PENTES DU MONT-FRUGY A QUIMPER (29 232 ) 77 rue du Frugy, QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE DIAGNOSTIC A R C H E O L O G I Q U E Jean-Paul LE BIHAN ESPACIL - VILLE DE QUIMPER CENTRE DE R E C H E R C H E A R C H E O L
  • O G I Q U E DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1998 1 ? DEC, 1998 VESTIGES GALLO-ROMAINS DE SANCTUAIRE SUR LES PENTES DU MONT-FRUGY A QUIMPER (29 232 ) 77 rue du Frugy, QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE DIAGNOSTIC ARCHEOLOGIQUE Jean-Paul LE BIHAN
  • importantes connues dans la région de Quimper ne sont jamais incrustées dans le sol naturel. En outre, il ne décrit pas les vestiges ou les structures de la chaussée. Mais n'a-t-il vu les traces de fossés du parcellaire gallo-romain ? Ce type de lecture et d'interprétation était inconnu
  • diagnostic. Au-delà, sur le site de La Tourelle, des vestiges gaulois et gallo-romains ont été découverts au XIXe siècle : souterrain de la Tène ancienne et dépôt de statuettes votives en terre blanche d'époque romaine (R.-F. Le Men). Il faut encore compter avec des fossés gaulois et
  • zones sondées au nord de la parcelle. Ils font l'objet de fouilles partielles, suffisantes pour déterminer leur nature et vérifier leur antiquité. Trois types d'aménagements gallo-romains sont découverts : - L'angle sud-ouest et le mur du péribole du sanctuaire. - Un réseau de fossés
  • 1er siècle de notre ère," notamment dans la nécropole de Quimper, La pâte brun rouge assez fine, et le col droit, évoquent des phénomènes de traîne des dernières poteries gauloises. Gallo-romain, ce vase pourrait être assez précoce, peut-être de l'extrême fin du 1er siècle avant ou
  • RECENTS 5.2. LES FOSSES GALLO-ROMAINS 5.2.1. 5.2.2. 5.2.3. 5.2.4. Les tracés, profils et remplissages Le cas de T. 10 Le mobilier. Chronologie relative, organisation et datation 5.3. INTEPRETATION 6. L AIRE DE CIRCULATION 6.1. LE LIMON Us.03 6.2. LA PLAQUE DE PIERRES USEES Us.04
  • péribole du sanctuaire se trouve dans l'angle nord-est du terrain concerné par l'opération de diagnostic. En outre, la voie romaine quittant Quimper en direction de Carhaix et de Vannes quitte les basses pentes de Locmaria et gravit le plateau en direction de l'est. Elle croise, sur le
  • gallo-romains mis au jour par ailleurs sur le sommet du plateau du Frugy, rue Tréden de Lézerec par exemple (Le Bihan, 1994), ou encore sous l'actuel anneau cycliste (le Bihan, 1995). L'intérêt de fouilles menées sur le terrain concerné apparaît donc aisément. Il s'agit de vérifier
  • . De la même manière, il faut noter, et se méfier, de l'apparente cohérence de la distribution nord-sud des pierres qui bordent le Mur M . l au sommet de la couche Us.02. Seule la fouille complète peut confirmer s'il s'agit là de vestiges de destruction du péribole maçonné ou de la
  • de nous prononcer précisément sur la nature, la date et la fonction des vestiges découverts. Mais les vestiges sont là. La présence des murs d'angle, en rupture de pente du plateau, a constitué un frein à l'érosion des sols intérieurs du téménos. Il est vraisemblable que tous les
  • d'un talus. Les fossés T . l et T.2 ( fig.5) sont comblés de terre brun foncé. Ils ne figurent sur aucun cadastre mais ils ne semblent guère anciens. 5.2. LES FOSSES GALLO-ROMAINS Un réseau cohérent apparaît, comportant deux fossés parallèles "(T. 7 et T.8) orientés ouest - nord
  • sommes tentés de réunir les quatre sections de fossés dans un même ensemble. Il semble qu'il faudra, à l'heure de la synthèse, raccorder ce réseau aux structures anciennes du sanctuaire d'époque gallo-romaine. 5.3. INTEPRETATION Très intéressante est la comparaison des axes de
  • certains des fossés mis au jour avec ceux des murs est-ouest du sanctuaire, ou encore avec l'orientation proposée par Dizot pour la voie romaine descendant à Locmaria. Le lieutenant affirme en effet avoir mis au jour les vestiges de cette voie de communication au nord des terrains
  • sondés en 1997, au n°69 de la rue du Frugy (Dizot, 1896). La coïncidence entre un axe antique et des parcellaires post-médiévaux, respectant les courbes de niveaux, ne semble pas aberrante dans la mesure où il semble que des murs ceignant le sanctuaire romain aient été intégrés dans
  • des limites de champs modernes. En outre Dizot affirme avoir vu le tracé de la voie à 0,70 m de la surface du sol, exactement dans l'axe des fossés romains précoces T.7 et T.8. Cela ne correspond pas à l'épaisseur de terre végétale d'un sommet de plateau. Les voies romaines
  • . L'AIRE DE CIRCULATION (fig.6, 8 et 9, cl. 12 à 16) Les vestiges de la partie occidentale du sondage B. III ont été conservés dans une zone dépressive (par rapport au téménos et au péribole). Ils ne subistent toutefois que par lambeaux ; ayant subi une érosion différentielle. Du sommet
  • Frugy, effectuée dans des conditions météorologiques souvent difficles, révèle la présence de trois catégories de vestiges antiques fort intéressants. - L'angle sud-ouest et le mur du péribole du sanctuaire défini par R.-F. Le Men sont désormais localisés avec certitude. S'il
  • BIHAN, 1990 : Les vestiges archéologiques Pluguffan, D.F.S., Rennes. de Tv-Lipig - Kereuret en J.-P. LE BIHAN, 1994 : La période gallo-romaine dans "Histoire de édit. Privât. Quimper", J.-P. LE BIHAN, 1994 : 3 rue Treden de Lezerec à Quimper, D.F.S, Rennes. J.-P. LE BIHAN, 1995
RAP02930.pdf (QUIMPER (29). 8 rue Léo Lagrange. rapport de diagnostic)
  • Bihan, Villard, 2012) 2. LE CONTEXTE GÉNÉRAL Site rural gallo-romain 2.1. Le site (Fig. 1 à 4) Le terrain se trouve sur la pente méridionale du promontoire du mont Frugy, en contexte densément urbanisé. Il s’agit de la dernière parcelle libre de toute construction, vestiges
  • mobilier gallo-romain Lt Dizot (1896) Cadastre actuel simplifié Parc ar Bosser (Grenot, 1867) Courbe de niveau Fig. 4 - Quimper mont Frugy : environnement archéologique de la parcelle, les vestiges gallo-romains à caractères religieux et funéraire (fond de carte CRAF ; extrait de
  • , titulaire du marché de terrassement auprès de l’INRAP. La surface ouverte est de 130 m² soit 33 % de la surface totale. 3.2. Les vestiges mis au jour (Fig. 5 et 6) Le sondage ne livre aucune structure archéologique. Seul un fragment de vase en poterie commune grise gallo-romaine
  • gaulois et gallo-romains (fond de carte CRAF ; extrait de Le Bihan, Villard, 2012) Fig. 4 - Quimper mont Frugy : environnement archéologique de la parcelle, les vestiges gallo-romains à caractères religieux et funéraire (fond de carte CRAF ; extrait de Le Bihan, Villard, 2012) Fig. 5
  • Tronçon d'itinéraire principal fouillé Site fortifié du Second âge du Fer Itinéraire ancien (pré-romain, romain ou médiéval ?) Fig. 3 - Quimper, 8 rue Léo Lagrange : environnement archéologique de la parcelle, les sites gaulois et gallo-romains (fond de carte CRAF ; extrait de Le
  •  : De la chute de l’Empire romain à la fin du Moyen Âge, J.-P. LE BIHAN (dir.), Archéologie de Quimper, t. 1, Saint-Thonan, Quimper, éditons Cloître et CRAF, 457 p. VILLARD J.-F., 2012a : Catalogue raisonné des céramiques gallo-romaines, dans LE BIHAN J.-P., VILLARD J.-F
  • individuelle sur les pentes du mont Frugy à Quimper, a amené les propriétaires du terrain, M. Le Floc’h et Mme Bontonnou, à réaliser des sondages préalables à la demande du Service régional de l’archéologie, dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine archéologique (arrêté
  • Extrait du cadastre de Quimper Sections CD, CE et CK e Rue L. Lagrang ed e la m Tro Sondages anciens (fin XIXe et milieu XXe siècle) Parcelle CE 332 Mur gallo-romain (observation 1895) 1 Parc-ar-Groas (1982) 9 Keraluc (1946, 1969, 1991) 2 Parc-ar-Groas (PAG I, 1990) 10
  • (Merlat, 1953) 19 Plan de Le Men (1865) Tracé d'itinéraire antique (selon Dizot 1896) Fouille récente (sans vestiges gallo-romains) Fouille récente (présence de vestiges gallo-romains) Sanctuaire gallo-romain de Parc-ar-Groas Nécropole gallo-romaine de Creac'h-Maria Présence de
  • Le Bihan, Villard, 2012) 14 2.2. Le contexte archéologique (Fig. 2 à 5) Le contexte archéologique de la commune de Quimper, et plus particulièrement du secteur du mont Frugy, est extrêmement riche (Le Bihan, Villard, 2005 ; Le Bihan, Villard, 2012). Plus de 300 sites ou
  • l’agglomération secondaire antique de Quimper (fig. 3 et 4). Implanté à sur un replat à mipente du mont Frugy, celle-ci est centré sur l’actuelle rue de la Troménie et son intersection avec les rues du Frugy et Léo Lagrange. Une vingtaine d’interventions archéologiques ont été réalisées sur le
  • -romain qui relie le grand carrefour de voies antiques Quimper-Vannes-Nantes / Bénodet-Finistère nord et l’entrée méridionale de l’agglomération secondaire de Quimper-Locmaria. Au nord de ce carrefour se situe le sanctuaire gaulois et gallo-romain de Parc-ar-Groas, distant de 200 m
  • ET SCIENTIFIQUES RÉSULTATS 1 : INTRODUCTION 1.1. Les conditions d’intervention 1.2. Les moyens 2. LE CONTEXTE GÉNÉRAL 2.1. Le site 2.2. Le contexte archéologique 3. L’INTERVENTION ET LES RÉSULTATS 3.1. L’intervention 3.2. Les vestiges mis au jour 4
  • au 10/01/2014 Post-fouille Du 27/01/2014 au 31/01/2014 Lieu de dépôt des archives: Numéro de l’arrêté de désignation n°2013-290 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Madame Bontonnou et Monsieur Le Floc’h (propriétaires) Nature de l’aménagement Coordonnées géographiques
  • 37577 Cesson-Sévigné Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Non communiqué 6 INRAP, Cesson-Sévigné Lieu de dépôt de mobilier : Dépôt de fouille du Faou Intervenants Intervenants scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance
  • génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Jean-François Villard, Inrap Chargé d’études et d’opération Coordination scientifique, texte, dessins, infographie, étude de mobilier, mise en page du rapport 7 Mots-clefs des thesaurus Objet métallique Chronologie Édifice
  • Hallstatt (premier âge du Fer) Grotte Datation (C14) La Tène (second âge du Fer) Abri Anthropologie Antiquité romaine (gallo- Mégalithe Paléontologie romain) Artisanat Zoologie République romaine Argile (atelier) Botanique Empire romain Atelier Palynologie Haut-Empire
  • osseuse Céramique Restes Végétaux Faune Sujets et thèmes Flore 8 Conservation Restauration 9 Fig. 1  - Quimper, 8 rue Léo Lagrange : localisation du site 10 1 : INTRODUCTION 1.1. Les conditions d’intervention (Fig. 1 et 2, cliché 1) Le projet de construction d’une maison
  • 2013-270, cf. annexe). Cette opération de diagnostic archéologique, sise au 8 rue Léo Lagrange (parcelle CE 332), a pour but de déterminer la présence ou non de vestiges sur ce terrain, de les caractériser et, éventuellement, d’en demander l’étude, ceci dans le but de viabiliser
  • , assistant d’étude. Le Centre de recherche archéologique du Finistère assure la logistique en mettant à disposition ses locaux et sa documentation, le matériel de fouille ainsi que le matériel informatique et photographique. Cliché 1 : vue vers le sud de la parcelle avant
RAP01424.pdf (QUIMPER (29). vestiges gaulois et modernes, civils et militaires sur les pentes du Mont-Frugy. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). vestiges gaulois et modernes, civils et militaires sur les pentes du Mont-Frugy. rapport de diagnostic
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Recherche de vestiges gaulois et gallo-romains dans la périphérie de l'agglomération antique. - Mise au jour d'un fossé du deuxième âge du Fer, de parcellaires récents et de travaux d'exercices militaires du XIXe
  • période gallo-romaine dans "Histoire de édit. Privât. Quimper", J.-P. LE BIHAN 1995 : Les fouilles du sanctuaire gaulois et gallo-romain de Parcar-Groas à Quimper, D.F.S. R.-F. LE MEN, 1876 : Un poste gallo-romain sur le Mont-Frugy . B.S.A.F. 1876. R.-F. LE MEN : Subterranean
  • VESTIGES GAULOIS, ET MODERNES, CIVILS ET MILITAIRES SUR LES PENTES DU MONT-FRUGY A QUIMPER (29 232 84) 69 rue du Frugy, QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE DIAGNOSTIC ARCHEOLOGIQUE Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN TRECOBAT - VILLE DE QUIMPER CENTRE DE
  • RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne -1997 1424 ff»» VESTIGES GAULOIS ET MODERNES, CIVILS ET MILITAIRES SUR LES PENTES DU MONT-FRUGY A QUIMPER (29 232 84) 69 RUE DU FRUGY - QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE DIAGNOSTIC ARCHEOLOGIQUE Sous
  • Parcar-Groas. Dizot trouva d'ailleurs des tombes et aussi des bâtiments gallo-romains, dans l'angle sud-ouest du Champ de manoeuvre Plus au nord ce sont des vestiges de bâtiments qui furent découverts et sommairement décrits. Ils font fortement songer à des murs de fana gallo-romains
  • fouilles que nous avons menées en 1990 et en 1994 sur les parcelles voisines, situées en vis-à-vis de l'autre côté de la rue de Tourelle par rapport à celles touchées par le projet actuel, ont mis en évidence des vestiges d'époque gauloise et gallo-romaine. Les fossés chargés de
  • : 700 m 2 Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) : - sur la chronologie : 2e ÂGE DU FER, MODERNE, CONTEMPORAIN - sur la nature des vestiges immobiliers : PARCELLAIRE - sur la nature des vestiges mobiliers : Notice sur la problématique de la
  • Mont-Frugy, au coeur du Champ de manoeuvre acquis par l'Armée française au milieu du XIXe siècle et demeuré sa propriété jusqu'au début du XXe siècle. Progressivement, et hormis le stand de tir situé au nord du Champ de manoeuvre, les terres furent remises à des propriétaires civils
  • -rômain (Le Men, 1876). Les archéologues de la seconde moitié du XXe siècle ont révisé ce jugement en interprétant le site comme une villa romaine ceinte d'un mur de clôture et incluant un petit fanum dans son espace enclos (L. Pape, 1975, P. Galliou, 1983, J.-P. Le Bihan, 1986). Les
  • l'orientation proposée par Dizot pour la voie romaine descendant à Locmaria. Le lieutenant affirme en effet avoir mis au jour les vestiges de cette voie de communication au nord des terrains sondés en 1997. La coïncidence entre des axes antiques et des parcellaires post-médiévaux, respectant
  • ces habitations sur les parcelles cadastrales CE 648, 649, 675, 677, 679 nécessitent la réalisation de sondages archéologiques préalables. Situés sur le occidental du Mont-Frugy, les terrains concernés se trouvent en effet dans la archéologique sensible de la commune de Quimper
  • . voie 1982 flanc zone Les sondages sont confiés par Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.-P. Le Bihan, archéologue municipal de la ville de Quimper. Ce dernier est assisté par J.-F. Villard, contractuel auprès de l'A.F.A.N., par O. Santré et J.G. Legier
  • , objecteurs de conscience auprès du service municipal d'archéologie. Madame A. Gentric, membre du C.R.A.F., a également participé à la fouille et à l'opération à titre bénévole. 2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE Le terrain concerné par l'opération immobilière se situe sur le flanc occidental du
  • archéologiques et en avait fait un assez bon compte-rendu dans le Bulletin de la Société archéologique du Finistère. A l'ouest, à une centaine de mètres, sur les pentes du plateau, la nécropole bien connue de Creac'h-Maria assure la liaison entre la ville antique et son lieu de culte de
  • , qu'ils soient octogonaux ou carrés. A une centaine de mètres vers l'est, c'est un site archéologique important qui fut mis au jour en 1864 : les vestiges de Parc-ar-Groas. Ce site fouillé par R.-F. Le Men au XIXe siècle a été interprété par cet auteur comme un poste fortifié gallo
  • véritables dépôts rituels et leurs réaménagements successifs ont permis de suggérer une nouvelle explication. Ce site serait un sanctuaire du second âge du Fer perdurant durant l'Antiquité (Le Bihan, 1990). 3 Tranchée militaire • • • Fossé de l'âge du Fer I QUIMPER, 69 Fossé de
  • découverte : 8 m. , - Largeur : 0,70 m. - Profondeur : 0,10 m. - Profil : largement évasé et fond plat. - Comblement : terre noire et quelques pierres. - Datation-interprétation : Les remarques formulées à propos du fossé T. 6 (secteur B.I) s'appliquent à la tranchée T.5. Il s'agit sans
  • du substrat et du mélange de ces deux cléments avec des pierres. - Datation-interprétation : le remplissage, la largeur et le profil de cette tranchée nous conduisent à l'inclure dans le réseau des travaux militaires décrits précédemment. 6 QUIMPER, 69 rue du Frugy : tranchées
  • de terre brune végétale, d'arène granitique issue du substrat et du mélange de ces deux éléments. - Datation-interprétation : le remplissage, la largeur et le profil de cette tranchée nous conduisent à l'inclure dans le réseau des travaux militaires décrits précédemment. 4.2.5. La
  • connues, hormis sa profondeur qui atteint 0,58 m dans le sondage. L'allure génrale et le comblement de terre brune font penser que nous sommes encore en présence du travail des militaires. 4.3. SECTEUR B.III 4.3.1. Le fossé T . l - Longueur découverte : 9,50 m. Ce fossé, orienté nord
RAP01097.pdf (QUIMPER (29). 17 rue du Belvédère. rapport de sondage)
  • QUIMPER (29). 17 rue du Belvédère. rapport de sondage
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • des vestiges immobiliers : FOSSE - sur la nature des vestiges mobiliers : CHARBON DE BOIS, TUILES, POTERIE SIGILLÉE EN Sg Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Sondage en zone péri-urbaine gallo-romaine
  • de statuettes gallo-romaines), de Parc-ar-Groas (sanctuaire gaulois et gallo-romain) et du centre urbain antique de Locmaria. 2.2. LE SITE La localisation du terrain, en arête septentrionale du plateau du Frugy est remarquable. La vue découvre un paysage très étendu. En effet
  • l'urgence : Projet immobilier Maître d'ouvrage des travaux : Monsieur FOUCAULT Surface fouillée : 75 m 2 Surface estimée du site : Inconnue Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) : - sur la chronologie : 2ème siècle ap. J.C. - sur la nature
  • , l'oeil perçoit la vallée de l'Odet, toute la partie nord de l'espace communal et la limite occidentale de la chaîne de Montagnes Noire, à environ 20 km du Mont-Frugy. La pente extrêmement forte et la dénivellation de 50 m accentuent l'effet. Très prisé par les habitants actuels de la
  • surcreusée dans sa partie centrale, sans doute pour faire place à nouvelle opération de même type. , 2.2. LE MOBILIER Trois fragments de tuiles gallo-romaine et un tesson de poterie sigillée à pâte orangée de Lezoux de forme indéterminable sont découverts dans la couche de terre
  • cendreuse. 2.3. DATATION Il est possible de dater cette fosse de l'époque romaine, plus précisément du second siècle de notre ère. Les éléments de datation sont, toutefois, suffisamment discrets pour suggérer quelques réserves. 2.4. INTERPRETATION Faute d'éléments de structure et
  • très prudent car un simple rejet de braises incandescentes aurait pu avoir le même effet. 3.CONCLUSIONS 3.1. CONCLUSIONS SCIENTIFIQUES Il est impossible de déterminer la nature et l'usage de la fosse gallo-romaine découverte sur le site. En revanche, cette structure constitue un
  • de la ville de Quimper. Ce dernier est assisté de Y. Robic, du service municipal d'archéologie et de J.F. Villard, technicien auprès du Centre de recherche archéologique du Finistère. Le décapage de la terre végétale, sous l'emprise de la future maison, est effectué sur une
  • superficie de 75 m2, à la pelle mécanique équipée d'un godet lisse. 2 LE CONTEXTE GENERAL 2.1. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE Le site est inclus dans la zone sensible du plateau du Frugy, à proximité des sites archéologiques très importants de La Tourelle (souterrain de l'Age du Fer et dépôt
  • Il s'agit d'une fosse oblongue orientée nord-sud, longue de 2,20 m, large de 1 m. La partie septentrionale est surcreusée sur une longueur de 1,30 m. Le fond, plat atteint respectivement 0,35 et 0,80 m de profondeur au sud et au nord sous le niveau du sol naturel. Les flancs sont
  • réguliers et curvilignes. La partie inférieure de la fosse septentrionale porte des traces de rubéfaction (sol et paroi). 2.1.2. Le remplissage 2 La partie supérieure du remplissage de la fosse, commune à l'ensemble de la structure, est composéee, du sommet vers la base : - De terre
  • protohistoriques montrent que des activités assez sophistiquées laissent des marques archéologiques très discrètes et peu gratifiantes. Il ne faut donc pas écarter une telle hypothèse dans un contexte de zone périphérique de très petite ville gallo-romaine. Il 3 convient toutefois d'être
  • sur le terrain concerné. En revanche, la présence d'une fosse gallo-romaine confirme le bien-fondé de la politique de surveillance exercée sur ce secteur de la Vile de Quimper Jean Paul Le Bihan Archéologue municipal 4 167 10 m IMPASSE BELVÉDÈRE : localisation cadastrale
  • , position du sondage et des vestiges A B Niveau intermédiaire Niveau profond [ ^ » J Terre brune + charbon de bois ||||||| Pierres FOSSE S. 1 plan „^^m ^ ^ ^ 3 Terre végétale Charbon de bois + cendres denses Terre brune Parois rubéfiées Terre brune + charbon de bois
  • f SONDAGE ARCHEOLOGIQUE QUIMPER "Impasse du Belvédère" (29 232 62) (Finistère) RAPPORT DE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE PREALABLE ANNEE 1994 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN VILLE DE QUIMPER collaboration : CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de
  • Bretagne 1994 1 dOSf SONDAGE ARCHEOLOGIQUE QUIMPER "Impasse du Belvédère" (29 232 62) (Finistère) RAPPORT DE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE PREALABLE ANNEE 1994 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN VILLE DE QUIMPER collaboration : CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE
  • . * Rennes : S.R.A. de Bretagne 1994 1 Site n° :|_2J [_9J g i £ S Département : LAJLJJLIJ L U L U L U I Il I Al | FINISTERE C o m m u n e : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : IMPASSE DU BELVÉDÈRE Cadastre : QUIMPER A n n é e : 1991 Section et parcelle : BY 167 Coordonnées Lambert
  • : Zone : Abcisse : 119,475 O r d o n n é e : 352,150 Propriétaire du terrain : Monsieur FOUCAULT Protection juridique : Altitude : 53 m Autorisation n° : g o O S Valable du \ _ o Ç au: \ \ _ o S" 1994 Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : Raison de
  • - Découverte d'une fosse isolée Conclusion : 2 objets découverts sur le lieu d'un dépôt isolé Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper RAPPORT D'INTERVENTION 1. CONDITIONS D'INTERVENTION La construction d'une maison particulière sur la parcelle cadastrale
  • BY.67 nécessite la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine archéologique de la commune de Quimper. Les sondages sont confiés par Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.P. Le Bihan, archéologue municipal
RAP01547.pdf (QUIMPER (29). sépultures de l'âge du fer et vestiges gallo-romains dans le sanctuaire de parc ar groas. 7-9 rue Anatole France. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). sépultures de l'âge du fer et vestiges gallo-romains dans le sanctuaire de parc ar groas. 7-9 rue Anatole France. rapport de diagnostic
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • vestiees Ouimper. D.F.S, Rennes. gaulois et gallo-romain ruraux eallo-romains de du Mont-Fruev à J.-P. LE BIHAN, 1998 : Les vestiges de sanctuaire gallo-romain sur les pentes du Mont-Frugy à Ouimper. D.F.S, Rennes M. LE GOFFIC 1997 : Morlaix-Ploujean, Kervellec, finistérienne
  • SEPULTURES DE L'AGE DU FER ET VESTIGES GALLO-ROMAINS DANS LE SANCTUAIRE DE PARC-AR-GROAS A QUIMPER : PARC-AR-GROAS V (29 232J^® 7 rue Anatole FRANCE, QUIMPER (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE DIAGNOSTIC ARCHEOLOGIQUE Jean-Paul LE BIHAN Mr. Mme LE HOURNO - S.R.A. - VILLE
  • : Projet immobilier Maître d'ouvrage des travaux : M, Mme LE HOURNO Surface fouillée : 120 m^ Surface estimée du site : 600 m^ Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) : - sur l a c h r o n o l o g i e : Deuxième âge du Fer, gallo-romain - sur l
  • DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. 2 2 OCT. Î998 SEPULTURES DE L ' A G E DU FER ET VESTIGES GALLO ROMATN
  • gauloise ou gallo-romaine précoce. Que les structures encore en place au sein de l'horizon Us.05 appartiennent à des périodes aussi différentes que le tout début de la Tène et celui de l'époque romaine montre que cette couche a subi des remaniements extrêmement forts. Du point de vue de
  • pose toSofs a question très intéressante de la relation entre sanctuaire et nécropole La fouille du 7 rue Anatole France confirme l'existence d'une activité humaine très intense avant et pendant l'époque gallo-romaine sur le site de Parc-ar-Groa IlTsÎ certÏn que jusqu'au milieu du
  • de la Gaule. Cahiers de Quimper Antique n°2, Quimper. Y. MENEZ, 1989 : Les céramiques fumigées ("Terra Nigra") du Bourbonnais. Etude des collections de Néris-les-Bains et Châteaumeillant, R.A. C.. T.28, fasc.2. L. PAPE, 1975 : La cité des Osismes à l'époque gallo-romaine. Thèse
  • ARCHEOLOGIOTIF 3. L'INTERVENTION ARCHEOLOGIOTIF 4. LA NATURE DU TFRRATN 5. LES VESTIGES MIS ATI jniTP 5.L 5.2. 5.3. 5.4. L'US.Ol ET LA SEPULTURE S 1 LA SEPULTURE US.02 L'US.03 ET LE VASE DE l'AGE DU FER L'US.04 ET LES TROUS DE POTEAUX 6. CONCLUSIONS 6.1. CONCLUSIONS SCIENTIFIQUES 6.2
  • 01, céramique gallo-romaine structure s W t ? 9 t ^ ^ augusteenne ou tibérienne découvertes au sommet des structure S I et S.2 témoignent de remaniements du site à cette période Fn X T I I W certes très localisé, semble assez homogène pour être signifkadf 5.2. LA SEPULTURE US.02
  • histoire Cadastre de Quimper 1986 sections CE et CD Fig. 9 : Le sanctuaire de PARC AR GROAS, localisation des vestiges . . n r f n j r ^ T? !f clairement montré que nous sommes au coeur du Sfn d^ r ; i n donc de s'interroger sur la signification de la présence de tombes au Shnt r
  • ? T L'existence de tombes de l'extrême fin du 1er âge du Fer ou du début de la Tene n'es pas en contradiction avec la présence d'une stèle réenfouie dans le sol du sanctuaire a l'epoque romaine (Le Bihan, fouille 1990). Elle s'accorde a u s ^ a t e c d'^fnth. ? contemporain et t
  • celtique en Gaule romaine. Errance. I. FAUDUET, 1993 : Atlas des sanctuaires romano-celtiques Ed. Errance. P. GALLIOU, 1983 : L'armorigue Ed. de Gaule, les fanums romaine. Brasparts, 1983. P.R. GIOT, 1978 : L'urne cinéraire peinte du Mont-Frugy à Ouimper, Etudes celtiques. 1978. n
  • : i , J.-P. LE BIHAN, 1986: Aux origines de Ouimper : histoire et archéologie J.-P. LE BIHAN, 1990 : Quimper, Parc-ar-Groas, Chronique d'archéologie antique et médiévale, B.S.A.F.. 1990. J.-P. LE BIHAN, 1994 : La période gallo-romaine dans "Histoire de édit. Privât. Ouimper". J
  • .-P. LE BIHAN, 1994 : 3 rue Treden de Lezerec à Ouimper. D.F.S, Rennes. J.-P. LE BIHAN, 1995 : Les sanctuaire saulois et eallo-romain de Parc-ar-Groas à Ouimper. D.F.S. J.-P. LE BIHAN, 1995 : Les environs du sanctuaire Parc-ar-Groas à Ouimper. D.F.S. J.-P. LE BIHAN, 1995 : Les
  • , B.S.A.F.. T. CXXVI, 1997, p.50-52. Notices d'archéologie R.-F. LE MEN, 1876 : Un poste gallo-romain sur le Mont-Frugy , B.S.A.F. R.-F. LE MEN : Suhterranean départementales. chamhers at La Tourelle near Ouimper. 1876. Archives Y. MENEZ, 1982 : Les céramiques fumigées de l'Ouest
  • (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public
  • . L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • ) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies
  • , cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes
RAP00457.pdf ((22)(35). arrondissements de Dinan et Saint-Malo. rapport de prospection inventaire.)
  • (22)(35). arrondissements de Dinan et Saint-Malo. rapport de prospection inventaire.
  • , antérieur au XVIIIème siècle. CHERRUEIX , Le Bas Chemin , parcelles 170 et 171 , section H - Gisement post-médiéval et gisement gallo-romain. C0MB0URG , Le Pont du Pas au Moine , parcelles 177 et 178 , section Al - Gisement médiéval pouvant correspondre à une ancienne forge. CORSEUL , Le
  • Grève - Site de briquetages gaulois et gallo-romains. YVIGNAC , La Nouée , parcelle I I 14 , section B3 - Tête sculptée retrouvée en un ancien retranchement. Ainsi au total 98 sites archéologiques ont été découverts , explorés ou étudiés durant l'année 1978 . C'est le résultat du
  • ). Gisement gallo-romain. Parcelles 213, 214, 234, 235 et 276, section L2, Cadastre de 1978. Près du lieu dit Nisnisan. Dans toutes les parcelles précitées, on a recueilli de nombreuses tegulae, des pilettes d'hypocauste dont une portant l'empreinte d'une patte de chien, des poteries gallo
  • sol 1978. CORSEUL 1973b Côtes du Nord gisement gallo-romain parcelles 213,214,234,235 et 276 , section L2 , cadastre de 1958 près du lieu dit Nisnisan Surun renseignement de Monsieur LE BOULANGER , nous avons localisé un intéressant site gallo-romain dans cette commune
  • tessons divers, ainsi qu'un silex taillé. Les pesrcelles environnantes n'offrent pas les mêmes vestiges : gisement isolé ? Source Ce.R.A.A., prospection au sol 1978. C»o* ■■■ * -«rn*» 19S8 (5) M 1978b CORSEUL Côtes du Nord gisement gallo-romain parcelle 222 , section M 1
  • ramasser des tegulae bien caractéristiques . Dans la parcelle 578 , le gisement se trouve surtout le long du chemin qui mène au lieu dit Les Pifaudais . Dans la parcelle 578 , on trouve aussi des pierres et divers poteries qui s'étalent chronologiquement de la période gallo-romaine au
  • gisement gallo-romain parcelles 8,9,83,84,89,90 et 7 , section ZK , cadastre de 1968 près du lieu dit La Menaudière , au dessus des Masses coordonnées Lambert 93.550 , 281.250 Dans ces parcelles , dont il faut remarquer le tracé complexe dans le plan remembré , on a récupéré : - de très
  • naturelle et de son accessibilité par le publi CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO 1978b TREMEREUC Côtes du Nord gisement gallo-romain parcelles 295 , 312 et 311 , section B , cadastre de 1933 près dilieu dit La Marchandais Dans la parcelle 295
  • -C1HELARVRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE Nature Département ILLE ET VILAINE Commune BAGUER-MORVAN - Lieu-dit Le Bignon N° Identification du site : Gisement de tégulae : Gallo-Romain ou E Datation t -' : Diamètre moyen : Moy-Age Protection X309 /o\$ /H / 35 m. 150 : MH
  • , forêt, bâti, autre. c£/l^f ^- ^ photographie et/ou un schéma _ ^4 S* 197 BAGUER PICAN nie et Vilaine gisement gallo-romain parcelle 289 , section Al , cadastre de i960 près du lieu dit Les Villeneuves Dans cette parcelle , on a recueilli : - des fragments de tégulae et
  • gisement de tégulae parcelles 14 , 16 et 17 , d'une part , 26 , d'autre part , section Al , cadastre de i960 près du lieu dit Vaujour Au début de l'année 1978 , on avait indiqué un gisement gallo-romain près des Villeneuves à 500 mètres de l'actuel nouveau gisement. Dans les parcelles
  • :7,8,9 ,21, X = 300,600 Y = 102,150 Altitude NGF ' : f\ j ou II 1978 BAGUER-PICAN II le et Vilaine important gisement gallo-romain parcelles 7 et 8 , section Dl , cadastre de i960 près du lieu dit Lairgué Dans ces deux parcelles , principalement dans la parcelle 8 de
  • MALO BONNEMAIN SKOLT UHEL AR VRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE Département : ILLE ET VILAINE Commune : BQNNEKAIN Lieu-dit : Le Pont Melin N° Identification du site : 35 Nature Gisement Gallo-Romain Diamètre moyen : Datation Gallo-Homain V Protection : MH /029
  • Commode . BAGUER - PICAN , Lairguê , parcelles 7 et 8 , section Dl romai*(IIème siècle au IVëme siècle inclus). - Important gisement gallo- BAGUER - PICAN , Les Villeneuves , parcelle 289 , section Al - Gisement gallo-romain avec poteries sigillées et amphore. BAGUER - PICAN
  • -romain . BHN6MAIN , La Poterie , parcelle 952 , section C2 - Gisement post-médiéval. BONNEMAIN , La Ville Blanche , parcelle 439 , section Bl - Gisement gallo-romain. BONNEMAIN , La Basse Barbotais , parcelles 288 et 291 , section Bl - Gisement gallo-romain BONNEMAIN , Les Caves
  • , parcelles 1354 , 1348 , 1341 , 1352 et 1350 , section A4 Gisements gallo-romains. BONNEMAIN , Le Pont Melin , parcelle 128 , section Al et , secondairement , parcelle 97, même section - Gisement gallo-romain. CHERRUEIX , La Métrie , parcelle 42 , section A - Gisement post-médiéval
  • Pont Brûlé , parcelle 222 , section Ml - Gisement gallo-romain. CORSEUL ; La Gauvenais , parcelle 415 , section E2 - Gisement gallo-romain CORSEUL , Nisnisan , parcelles 213, 214 , 234 , 235 et 276 , section L2 - Gisement gallo-romain très important . Occupation attestée pour le
  • , parcelle 362 , section F2 - Gisement de scories de fer.O»(CUGUEN , La Chapelle Saint Jouan , parcelles 439 et 440 , section E2 - Très important gisement gallo-romain. DOL DE BRETAGNE , Les Luzardières , près Carfantin , parcelle 144 - Très important gisement gallo-romain . Nombreux
  • . LANGROLAY , Sur Les Vaux , parcelle 218 , section B2 - Gisement gallo-romain. LILLEMER , Le Sillon , parcelle 394 , section A3 - Gisement post-médiéval (fin XVIIème siècle) . LOURMAIS , La Frelonnière , parcelles 741 , 339 et 340 , section B2 - Gisement de tegulae. Une meule trouvée à
  • - Gisement gallo-romain et gisement post-médiéval. ^PLERGUER , La Soulière , parcelles 125 , 126 , 127 , 170 et 174 , section El - Gisement post-médiéval . PLERGUER , Le Mezeray , parcelle 635 , section C3 - Gisement de scories , de briques et de pierres (peut-être ancienne forge
RAP00480.pdf ((22)(35). arrondissements de Dinan et Saint-Malo. rapport de prospection inventaire)
  • (22)(35). arrondissements de Dinan et Saint-Malo. rapport de prospection inventaire
  • siècle - XVème siècle). Ainsi , des habitats médiévaux disparus ont été localisée à : HIREL , Près la Planche - parcelles 256 et 257, L . HIREL , Près du Pignon Blanc - parcelles 152 et 153 , L. Pour les sites gallo-romains , la céramique sigillée a été soigneusement étudiée et les
  • bonnes conditions sont réunies . A SAINT SERVAN , l'aérodrome est à 1 kilomètre de notre domicile et certains vols ont commencé à 6 heures du matin. Des photographies noir et blanc , servant d'illustrations , sont jointes à ce rapport , de même que le plan des édifices gallo-romains
  • COULOMB 2 SAINT BROLADRE 2 LA RICHARDAIS 2 SAINT LUNAIRE 2 SAINT BRIAC 1 PLERGUER 1 SAINS 1 site sites sites sites sites sites site site site La liste des sites gallo-romains qui suit ne comporte que ceux pour lesquels tous les renseignements ont été obtenus (localisation du gisement
  • , A , d'une part , 261,262,263,265,267,513,512,511 et 510, A , d'autre part . On pourrait considérer ces deux sites comme distincts (600 m de distance) LA RICHARDAIS - Le Perron - Parcelle 203, C - site gallo-romain SAINT LUNAIRE - La Ville au Coq - Parcelle 2872, B - site gallo-romain
  • , 71 8 et 65'f - site gallo-romain. GREHEN - La Vieuville - parcelle 626, B - site gallo-romaig. PLESLIN - Le Bois Pdf fier - parcelle 900 - site gallo-romain. SAINT BROLADRE - Les Tertres de la Claye site gallo-romain. - parcelles 1082 et 1079, D3 - SAINT BRIAC - La Haute Ville
  • - plan complet de l'édifice gallo-romain (MO -D2). La prospection aérienne permet tout d'abord de compléter les données d'une prospection au sol ; on obtient des éléments de plan. Les plans restent partiels car les structures correspondent à plusieurs parcelles et les cultures y
  • , restitué. le 31 Novembre 1975 L.LTNGSJET HLob PLOUBALAY Edifice gallo-romain Au lieu dit La Ville Bague , sous le "Paradis". Surtout dans la parcelle 3°5 (Le clos real) , aussi dans 302 et J11 section G2. , Sur ce site , déjà signalé d'une manière h^pri c:\$e plans des
  • A« PLOUbALAï gisement gallo-romain Pràs ae la Ville Asselin , contre le lotissement. parcelles 1029 , i2* (probablement 124,127 eL 123 , prairies) , section AI. On y a recueilli de très nombreuses touulae et irabrices , des t sons cie sigillée , des tessons de céramique commune . Le site
  • D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO £2 - WJ .oo2 .^A/ jite gallo-romain ien . et 65 • Section ZI On y recueille de très nombreuses ter :;ulae et imbrices • Slés à ces vestiges , traces indiscutables d'un édifice en ce lieu « ou observe des tes; ons de céramique sigillée (en
  • MALO SKQLUHELARVRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE Nature Département : ILLE ET VILAINE Commune : SAINT BRIAC SUR KER Lieu-dit = La Haute Ville N° Identification du site : : Gisement gallo-romain Datation : Gallo-romain 35 /256 /O'o'î> / H / Diamètre moyen : 150
  • Prospection Archéologique 1975 Arrondissements de DINAN et SAINT MALO Prospection archéologique dans les arrondissements de DINAN et SAINT MALO RAPPORT COMPLEMENTAIRE Ce présent rapport résulte du dépouillement de tous les renseignements obtenus en 1975 • Si on veut se
  • , étendue , parcelles cadastrales , plan ,etc.) * Une dizaine de sites ££&^ en complément d' information A ces sites gallo-romains , il faut ajouter des sites médiévaux , spécialement dans les Marais de DOL • Ils sont caractérisés par des poteries caractéristiques , locales (Xllème
  • résultats des expertises va servir à dater les occupations des différents sites . On a volontairement distinguer les gisements de tuiles et mobilier v pouvant être les vestiges d'un habitat ou le résultat d'un re jet (mélangé àdu fumier , provenant d'un site voisin) et les édifices où
  • les traces de constructions existent (murs , pilettes , mortier de tuileau en abondance , pierres taillées ,etc ... •) CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D 'Ain Fo i uj ia Cité 35400 SAINT MALO Ce .R.A.A 1975 Résultats de la prospection gallo-romaine Sites identifiés» LANGUSNAN
  • - Au Nord-Est de la gare site gallo-romain. , route de Corseul - parcelle PLOUBALAY - A l'est de la Métrie Saudrais - Parcelles site gallo-romain , très riche. 3^+2 , B1 222,208 et 207 , F1 PLOUBALAY - Au lieu dit la Ville Bague - parcelle 305,302 et 311 , G2 site gallo-romain
  • , déjà signalé dans la bibliographie . On a obtenu sa localisation précise et des éléments chronologiques. PLOUBALAY - Au Nord Est de Recouvré - parcelles site gallo-romain. ^39,^31 et ^32 , B3 - SAINT LORMEL - La Ville Orien - parcelles 59 et 65 , ZI - site gallo-romain dont
  • on a l'étendue précise et des éléments chronologiques. BAGUER MORVAN - Au lieu dit la Lande Gretay , près de la Touche - parcelles 1 ^1 et 1^2 , B - site gallo-romain. SAINT MALO - Au Nord de Limoelou - parcelles site gallo-romain très étendu. 68,69,71,77,78,79,80 et 81 ,Q SAINT COULOMB
  • - Au Sud-Kaèst des Hauts Champs - parcelles site gallo-romain SAINT COULOMB - A l'Ouest de la Houe - parcelles gallo-romain PLOUBALAY - Au Nord de la Tricherie - parcelles G3 - site gallo-romain PLOUBALAY - A l'Ouest de la Tourelle - parcelles site gallo-romain. SAINT BROLADRE - Les
  • Rouxellières - parcelle 39 , ifOa ,38 et 37. 169,1$Q et 172 ,C - site ^76, 4?5, ^,818,^72 et 577 589-591 , 303, 222, E2 - 70 D1 - site gallo-romain. PLOUBALAY - Près de la Ville Asselin - Parcelles romain. 1029 , A1 - site gallo- LA RICHARDAIS - Près la Motte - parcelles 205 et 206
  • . PLESLIN - La Vieuxville - Parcelles 712,713 et 71^,6^9,650 et 651 , C , d'une part , 635,616 et 761 , C , d'autre part - site gallo-romain LANGROLAY - La Benatais - parcelle TRIGAVOU - Route D 256, B - site gallo-romain. 28 - Parcelle ^3 *f,B1 - site gallo-romain. TRIGAVOU - La
RAP00490.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • G2 , cadastre 1970 .- Gisement gallo-romain . En 1976 , un beau tesson de céramique sigillée avait été retrouvé dans la narcelle 416 de la même section (Cf Dossiers du Ce.R_JuA , n°4 p 14 et p 137). La poursuite de la prospection a permis de situer le g isemanTlI' om devait
  • des tuiles plates minces et des tessons de céramique. 22 - HIREL , Le Clos du Mousset , parcelle 175 , section B , cadastre 1975 .- Gisements gallo-romain et post-médiéval superposés . Le premier est attesté par des tegulae et un tesson de céramique sigillée (Lezoux , Iîè s ap J.C
  • ) , et le second , par des tessons de céramiques du Marais de Dol ; des boulettes d'argile cuite et des tessons divers (approximativement XVIè siècle). r-D SiJ-e- Oû3fîH 23 - LA B0USSAC , La Claye , parcelles 164,275 et 276 1 , section C .- Gisement gallo-romain . Mr LEF0RT des
  • , cadastre 1959 . - Gisement gallo-romain avec tegulae , fragments de poteries sigillées (fond de Drag 37) et poteries communes . La prairie 310 doit aussi receler des vestiges. ^ 33 - MINIAC MORVAN , Le Prorn , parcelle 551 , section B3 , cadastre '.959 .- Gisement de tegulae , pierres
  • moitié du Xëme siècle) . Ces découvertes orientent la datation vers le Haut Moyen Age. V. 44 - PLEURTUIT , Le Pont Touraude , parcelles IIGa , 1 10 , III et 1 1 3a , section ZM , cadastre 1959 .•• Gisement gallo-romain mieux délimité . En 1974 , ce gisement avait été partiellement
  • structure décelée en I'976 par prospection aérienne (Cf Dossiers du Ce.R.A., n°4 , p 43-43) a révélé , au sol , des vestiges gallo-romains : tegula_e_ et imbrices . 55 - TRANS , Place de l'église .- Une stèle , partiellement brisée de. longue date , a été retrouvée lors de travaux et
  • ici pour commodité) 39 sites ou découvertes Ille et Vilaine LA BOUSSAC Gisement gallo-romain parcelle 164 du domaine , à l'ouest du â 400 mètres ,275 et 276 , respectivement le Domaine, le haut du domaine , le bas section C lieu-dit la Claye au sud de la voie CORSEUL
  • AR VRO INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE Département ILLE ET VILAINE Commune HIREL Lieu-dit N° Le Clos du Mousset Identification du site : Nature Gisement gallo-romain Diamètre moyen Datation Gallo-romain Protection 35 /132 /QCb /H/ : m, 100 : MH IS SI SC
  • vols du 14 Juillet et du 1er Août , on a eu l'occasion d'observer , dans des champs de céréales. les traces visibles d'un édifice ancien , probablement gallo-romain. Lors de vérifications au sol , des débris de briques ont été retrouvés à proximité immédiate . Il faudra attendre
  • . Ce gisement est à 1100 mètres du site de la Lignerie en St Meloir. C£NTR£ RE G,0N ' For ^ ARCHÉOLOGIQUE D'ALET * de (a cité 35400 SAINT MALO SAINT MELOIR des Ondes II le et Vilaine gisement gallo-romain près du lieu dit la Motte Souris parcelle 150 , section D
  • Ondes Ille et Vilaine Gisement gallo-romain (complément d'information) La Rimbaudais , près d'une source. parcelles I36,72,88,89,87et 86 section W (probablement 73) parcelle 75 ,même section En 1976, le site avait été signalé (Cf Dossiers du Ce.R.A.A,n w 4,s1te 67 de la chronique
  • gisement principal .Jusqu'à preuve du contraire, on le lie au site de la Rimbaudais. Une nouvelle carte est alors dressée. CENTRE RÉGIONAL ARCHÉOLOGIQUE D'ALET Fort de la Cité 35400 SAINT MALO SAINT HEAOXR Des Ondes gisement gallo-romain en les parcelles 88 et 136 , section W
  • , cadastre de 1955 probablement en &9 et 73 même section près du lieu dit La Rimbaudais. On y retrouve de nombreuses tegulae. On a récupéré: - des fragments de pilettes d • hypocauste • des tessons de céramiques communes , gallo-romaines et médiévales. - une hache en fer très corrodée. Le
  • sur "io bord du Keneuc ancien. Fort le la C«* 35400 SAINT ^ DIRECTION des ANTIQUITES HISTORIQUES de ! RETAGNE SAINT MELûIR des Ondes ARRIVEE -9 n r T 37 6 gisements gallo-romains et médiéval MO parcelles 22,23,24,27,28,20,30,31 ,32 (probable) , 33,74 ssction-Hrpâfcelles
  • , des structures gallo-romaines avaient été trouvées dans les parcelles 31,32,35 et 288. Leurs plans ont été publiés dans le n°4 des Dossiers du Ce.R.A.A (site 72). Le principal édifice est partiellement daté par les tessons de sigillée retrouvés au dessus : Ilème siècle ap J.C (Cf
  • SAINT MELOIR des Ondes gisements gallo-romain et médiéval parcelles 79,69,68 , section J , cadastre de 1974 près du lieu dit Le Pont lienoit Différents rammassages ont permis de déceler ces gisements. On a en effet récupéré : ( as c parcelle 69 - blocs d'argile cuite - un tesson
  • - LAMVALLAY , La Guerche , parcelles 208,209 et 310 , section C3 . - Gisement gallo-romain découvert par Hr 3ASLE . Un tesson de céramique sigillée atteste l'origine gallo-romaine . Il faut noter , à proximité du site , la présence d'un toponyme significatif (201 , la Vieuville). 4
  • tegulae et d'imbrices au sein duquel a été recueilli un fragment de coupe sigillée de Lezoux (Ile s apTTC) . Ce" site gallo-romain est à associer au gisement tout proche , décelé dans la parcelle 23 de la même section (Cf Dossiers du Ce.R.A.A ,n°4 , p 14-15). ' 6 - PLOUBALAY , La Ville
  • - QUEVERT .parcelle 467 , section A3 .- Edifice gallo-romain en prospection aérienne des structures gallo-romaines . On doit peson de tisserand en brique . Les deux champs situés entre cet des toponymes très intéressants (le Petit et le Grand Rouget) , . Mrs VILBERT et ANDLAUER ont
  • .- Substructions gallo-romaines découvertes par Mrs VILBERT et ANDLAUER en prospection aérienne . L'orientation des structures est pratiquement la même que celle du bâtiment gallo-romain voisin (Cf Dossiers du Ce.R.A.A,n°4 , p 23). 14 - TADEN , Potin , narcelles 509 et 315 , section C3
RAP01335.pdf (QUIMPER (29). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire)
  • LE BIHAN Jean-Paul
  • antique. - du quartier de Locmaria où s'étend la ville gallo-romaine. - du Mont-Frugy et des hauteurs de la Tourelle ayant livré les vestiges de sanctuaires gaulois et gallo-romain, de parcellaires antiques et d'établissement de l'Age du Fer. 3.4. LES DOCUMENTS CARTOGRAPHIQUES 3.4.1
  • de Locmaria et le Mont-Frugy sur la rive gauche, les hauteurs de Roz-Avel sur la rive droite. Il s'agit donc d'une zone relief mouvementé incluant la plus grande part des vestiges gallo-romains de Quimper. Un travail d'analyse, de correction puis de restitution du relief antique
  • des sites attestés est envisageable après étude de la documentation existante. Les vestiges d'époque gallo-romaine et gauloise, depuis 1980 avec les découvertes des hameaux du Braden, ont fait l'objet de fouilles importantes. Une problématique de' recherche, fondée sur l'analyse
  • pour le repérage exact des vestiges signalés, à identifier et à répartir de manière cohérente les divers lieux sites. D'autre part les mentions et références de fouilles peuvent être très imprécises. Nous pouvons reprendre l'exemple de la nécropole gallo-romaine. Bon nombre de
  • et diachroniques de l'espace seront tentées ; également des études thématiques. 5. DOCUMENTS JOINTS - 100 dossiers de site - Une représentation du quartier de Locmaria et des sites gallo-romains en trois dimensions. 14 Mont Frugy Sites gallo-romains urbains et péri-urbains de
  • les études du centre urbain (mise en évidence des vestiges romans sous la cathédrale gothique). Il convient d'ajouter la découverte d'habitats, d'édifices et de réseaux d'adduction d'eau d'époque moderne dans le coeur urbain. Les descriptions et les fouilles anciennes sont
  • également très nombreuses mais de précision et de fiabilité variable. Elles soulignent l'importance du patrimoine encore enfoui dans le sous- sol. Elle ne peuvent toutefois prétendre à l'exhaustivité. A titre d'exemple, la zone du Braden couvrant 30 ha et sur laquelle aucun vestige
  • des ouvrages traitant des vestiges archéologiques et de l'histoire ancienne et moderne de Quimper est présentée sous trois rubriques : . Les ouvrages ou articles généraux, traitant globalement du patrimoine archéologique de Quimper ou y faisant allusion sans distinction de période
  • positionner les vestiges sur la carte initiale et de les localiser sur le document final. 3.4.2.2. L'exemple des rives de l'Odet à la hauteur du quartier de Locmaria. La superficie traitée est de 140 ha. Elle inclut le fond de l'estuaire et le premier site guéable par basse mer, les berges
  • les sanctuaires du Mont-Frugy et la nécropole de Créac'h-Maria. Que certains reliefs aient été plus accentués qu'aujourd'hui a certainement contribué à fixer les cheminements et les implantations humaines, notamment de part et d'autre du vallon de Locmaria. De la même façon
  • CARTE ARCHEOLOGIQUE DE QUIMPER (FINISTERE) DOCUMENT DE SYNTHESE DE CARTE ARCHEOLOGIQUE ANNEE 1995 Sous la direction de Jean Paul LE BIHAN Mont Frugy SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE Collaborations : VILLE DE QUIMPER CONSEIL GENERAL DU FINISTERE CENTRE DE RECHERCHE
  • DU FINISTERE CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne 1995 caqra95 CARTE ARCHEOLOGIQUE DE QUIMPER 1. DEFINITION DU PROJET 1.1. NECESSITE DU PROJET ET SITUATION EN 1993 1.2. LES OBJECTIFS 1.3. LA CARTE ARCHEOLOGIQUE 2. MISE EN PLACE 2.1. LES
  • . SUR LE PLAN TECHNIQUE 4.2. SUR LE PLAN ARCHEOLOGIQUE 4.3. SUR LE PLAN GEOGRAPHIQUE ET HISTORIQUE 4.3. CONCLUSION D'ENSEMBLE ET PERSPECTIVES 2 CARTE ARCHEOLOGIQUE DE QUIMPER 1. DEFINITION DU PROTET 1.1. NECESSITE DU PROJET ET SITUATION EN 1993 1.1.1. La nature et l'importance du
  • site de Quimper La commune de Quimper est très vaste (8500 ha). Des études nombreuses et souvent très approfondies soulignent, depuis le XIXe siècle, l'importance de son potentiel archéologique (cf nombreuses publications de P. Du Chatellier, P. Galliou, J.-P. Le Bihan, R.-F. Le Men
  • , L. Pape). Soixante opérations de fouille réalisées sur la commune entre 1971 et 1993 concernent toutes les périodes incluses entre le Néolithique et le Moyen-Age. Une soixantaine de sites sont actuellement répertoriés au fichier national. Un accroissement de 100% à 200% du nombre
  • découvertes de sites protohistoriques de la fin du Néolithique à l'âge du Fer. La découverte et la fouille exhaustive de l'habitat, des débuts de l'âge du Bronze de Penancreac'h participent de celte évolution. Le Moyen Age n'est pas oublié avec la fouille d'habitats ruraux carolingiens et
  • étude et d'une protection exceptionnelles : - Sur le plan scientifique - Sur le plan de l'aménagement urbain Il s'agit donc d'une ville qui dispose d'archives remarquables sur son histoire ancienne. 1.1.2. Les problèmes 3 Les vestiges évoqués précédemment sont essentiellement
  • vrai que certaines publications ou synthèses aisément consultables existent. Ainsi, le Bulletin annuel de la Société archéologique du Finistère, jouissant d'une bonne audience, publie régulièrement les principaux résultats des fouilles et localise les chantiers d'une manière
  • posées par : 4 - les chercheurs ; notamment parce que de nombreux sites n'ont pas encore fait l'objet d'études complètes. - les responsables de la gestion du patrimoine. - les urbanistes et aménageurs de Quimper souhaitant avoir des renseignements précis sur les risques et
  • rationnellement le fonctionnement du Service archéologique municipal et le doter d'un outil de gestion informatisé du patrimoine archéologique de la commune. - Doter la Ville de Quimper d'un fonds d'archives concernant son histoire ancienne. 1.2.2 Les utilisations de la carte archéologique La