Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3863 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03896 (RIEUX (56). Le Clos Macé. Rapport de sondages archéologiques)
  • Rieux (Morbihan) le Clos Macé Arrêté d’autorisation n° 2014-007 Rapport de sondages archéologiques Isabelle BRUNIE Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne Février 2020 Cé r a m Centre d'Etudes et de Recherches
  • d’Études et de Recherches Archéologiques du Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne Février 2020 CERAM – Manoir de Champ-Gauchard, ruelle de Champ-Gauchard – 56000 Vannes ceram56@orange.fr Avis au lecteur Le présent rapport comporte les résultats d’une opération de
  • application, ils pourront donc être consultés en respect des droits de propriété littéraire et artistique possédés par les auteurs et des contraintes qui en résultent. La prise de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation
  • collective (article L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction de texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de la courte citation, avec les références exactes et complètes de l’auteur et de l’ouvrage. Par
  • application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du
  • demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété
  • intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à
  • l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique
  • de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à
  • des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à
  • aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne
  • SIGNALÉTIQUE GÉNÉRIQUE DE L’OPÉRATION COPIE DE L’ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DE L’OPÉRATION DE SONDAGE N°2014-007 16 1. Introduction 16 1.1. Les motifs et le déroulement des sondages 24 1.2. La post-fouille 25 1.3. Les opérations de médiation et de valorisation 26 1.4. Les contextes
  • topographique et géologique 27 1.5. Le contexte archéologique 16 19 21 22 22 25 25 1.1.1. Introduction et objectifs 1.1.2. Méthodes d’intervention 1.1.3. Recouvrement des vestiges, perturbations et aménagements récents 1.1.4. Le site à l’issue du décapage : état de conservation
  • et nature de l’occupation antique 1.1.5. Méthodes d’enregistrement et de relevé 1.3.1. Porte-ouverte et expositions grand public 1.3.2. Communications scientifiques 27 27 32 32 34 1.5.1. L’environnement du site avant la période antique 1.5.2. L’occupation antique de Rieux
  • -Fégréac 1.5.3. Le territoire à la période antique 1.5.4. L’occupation à la période médiévale 1.5.5. Le franchissement de la Vilaine 36 2. Résultats archéologiques 36 2.1. Sondage 1 : les vestiges antiques 36 2.1.1. Les fosses FS5340-1 et FS5340-2 36 36 40 42 2.1.1.1
  • . La fosse FS5340-1 2.1.1.2. La fosse FS5340-2 2.1.2. Une première unité construite sur solin : SO5 2.1.3. Une deuxième phase de construction sur solins : SO1, SO2, SO3 et SO4 42 Contour des fosses FS5340-1 et FS5340-2 44 2.1.3.1. Le bâtiment 1 46 2.1.3.2. Le bâtiment 2 48
  • 2.1.3.3. L’espace de séparation entre les bâtiments 1 et 2 50 2.1.4. La structure excavée ST5410 51 2.2. Sondage 1 : Les traces de l’époque médiévale ou moderne ? 6 Céram - Rapport de sondages archéologiques 52 2.3. Sondage 2 : les vestiges antiques 62 3. Étude du
  • FR6500 2.3.3. Le trou de poteau PO6610 et le fossé FO6600 2.3.4. La structure excavée ST6410 2.3.5. Le fossé FO6400 2.3.6. Les fossés FO6250 et FO6256 2.3.7. La fosse FS6282 2.3.8. La fosse FS6260 2.3.9. Le puits PT6810 3.1.1. Description du mobilier céramique par unité
  • bouteilles 3.2.1.3. Les récipients de forme indéterminée 3.2.1.4. Le verre à vitre 119 3.2.1. Typologie 121 3.2.2. Analyse générale 122 3.3. Catalogue des objets métalliques et des scories 125 3.4. Catalogue des objets lithiques 128 4. Synthèse et conclusion 128 128 128
  • 129 129 129 4.1. Évolution de l’occupation antique 4.1.1. Phase 1 : des fosses d’extraction de matériaux (courant Ier s.) 4.1.2. Phase 2 : première trace d’une architecture légère et développement d’activités artisanales (courant Ier s.) 4.1.3. Phase 3 : deuxième phase de
RAP01544.pdf (VANNES (56). boulevard de la Paix - rue Desgrées du Lou. rapport de diagnostic)
  • . -— L'ancienne Ecole Germaine de Staël, Vannes. 56.260.044 (Morbihan). D.F.S. de fouille, 1998. CHABRIE, DAYNES 1997 : Christophe Chabrié, Michel Daynès. — Approche de la diffusion de la sigillée de Montans en milieu rural : l'exemple de la région de Sainte-Livradesur-Lot (Lot-et-Garonne
  • L'OPERATION SITE N° : 56.260.101 Département: 56 COMMUNE: VANNES Lieu-dit ou adresse : boulevard de la Paix / rue Desgrées du Lou 1977 Année cadastre : Coordonnées Lambert Section(s) et parcelle(s) : Zone : BO 38 Altitude : xi = 217,800 x2 = x3 = yl = 2308,110 y2 = y3
  • du sfe : 20 Emprise menacée entièrement fouillée : OUI (NON) Fouille menée jusqu'au substrat : MOTS-CLES : „ (3 alc5 par rubrique), - Chronologie : CoÛT) NON Sinon, altitude du fond de fouille : RESULTATS SCIENTIFIQUES gallo-romain, Haut-Empire, période médiévale/moderne et
  • contemporaine - Vestiges immobiliers : puits, fosse, tranchée de drainage, caniveau - Vestiges mobiliers : céramique du Haut-Empire et petit mobilier d'accompagnement, céramique médiévale/moderne et contemporaine COMMENTAIRE : occupation gallo-romaine partiellement perturbée par une
  • occupation postérieure LIEU DE DEPOT : du mobilier : SRA, Rennes des fonds documentaires : N° des 10 à 20 diapo. les plus représentatives (fouille et mobilier) : SRA, Rennes 38 à 44 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS \NNEE : 1998 AUTEUR: SIMON Laure COLLABORATEUR (s) : URE
  • : Vannes. Boulevard de la Paix / rue Desgrées du Lou d'évaluation ious-titre : Jombre de volumes : 1 nb. de pages : 21 (56.260.101). DFS de sondage nb. fig. : 15 SOMMAIRE 1. Cadre de l'intervention p. 5 2. Le contexte historique et archéologique p. 6 3. Méthode de fouille
  • et d'exploitation des données p. 8 4. Les données de terrain p. 10 5. Conclusion p. 17 Bibliographie Tables des figures 2 Générique de l'opération Intervenants scientifiques et techniques Responsable de l'opération et titulaire de l'autorisation de fouille : Laure SIMON
  • (AFAN, Assistante d'Etudes) Equipe de diagnostic : Gilles FEUILLET (AFAN, Technicien) Collaboration : M. BAILLIEU, suivi des résultats (AFAN, Ingénieur) Relevés de terrain et mise au net de la documentation graphique : Laure SIMON Cartographie : mise à disposition de plans du secteur
  • archéologique concerné à partir du Système d'Information Géographique développé au S.R.A. de Bretagne : M. BAILLIEU et Th. LORHO Lavage du mobilier céramique : Gilles FEUILLET Traitement et datation du mobilier : Laure SIMON Photographie : Laure SIMON Archivage : Laure SIMON Participations
  • service voirie de la ville de Vannes : M. LE VAVASSEUR, adjoint au chef de service, chargé du dossier : déplacement d'un feu de circulation et balisage de la chaussée lors de la phase de terrassement 3 Suivi scientifique et administratif : Service Régional de l'Archéologie
  • , Direction Régionale des Affaires Culturelles, région Bretagne Michel VAGIN A Y, Conservateur Régional de l'Archéologie Michel BAILLIEU, chargé des dossiers d'urbanisme de la ville de Vannes (AFAN, Ingénieur, détaché auprès du SRA) Gestion financière de l'opération et du personnel
  • qui ont pris part bénévolement à cette opération, ainsi qu 'aux services techniques de la municipalité de Vannes (service voirie) et au commerçants de la rue Desgrées du Lou pour leur compréhension. 4 1. Cadre de l'intervention Dans le cadre de l'instruction des permis de
  • construire sur le territoire de la commune de Vannes, le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne (S.R.A.) a été consulté, concernant un projet de construction immobilière. Celui-ci se situe à l'angle du boulevard de la Paix et de la rue Desgrées du Lou, face à la Cité Administrative
  • et de fouilles archéologiques. Ceux situés au nord de la parcelle, distants d'une centaine de mètres, dans le quartier Saint-Symphorien, ont révélé l'existence d'un tronçon de voie et plusieurs bâtiments gallo-romains de type domus. Il s'agit principalement des interventions
  • effectuées sur les sites suivants : ancienne Ecole Germaine de Staël (site n° 56.260.044), Centre de Gestion (n°ICAF 56.260.070) et opération du n°4 de la rue Olivier de Clisson (site n° 56.260.099) (voir respectivement BAILLIEU, SIMON 1998 ; LE CLAINCHE 1993 ; PAULET-LOCARD 1994 ; SIMON
  • essentiellement avec des activités artisanales (respectivement sites n° 56.260.046 et 56.260.011 : voir BAILLIEU 1992 ; ANDRE 1986 ; ANDRE 1987). Des observations effectuées à la même distance dans ce secteur, un peu plus au sud/sudouest, entre la rue de la Fontaine et la rue Colonel Maury
  • Feuillet, AFAN. Cette intervention a été financée par SOFI - OUEST, maître d'ouvrage de l'opération, sa gestion étant confiée à l'AFAN. 5 2. Le contexte historique et archéologique La parcelle sondée occupe le secteur ouest de la la colline de Boismoreau sur laquelle se développe
  • la ville antique de Vannes, Darioritum. Ainsi, nous nous trouvons à environ 300 m au nord-ouest du coeur de la capitale des Vénètes. Ce dernier est matérialisé par un ensemble d'aménagements à caractère public, et notamment ce qui est interprêté comme le forum de la ville1. Situé
  • -dessus, quartier Saint-Symphorien et îlot ruelle du Recteur / Rue Sainte-Catherine, en portent le témoignage (fig. 2). Quartier Saint-Symphorien ♦ Le site de l'école G. de Staël a été exploré à de multiples reprises depuis le siècle dernier, selon des modalités et méthodes qui rendent
  • subsiste quelques fosses, un puits ainsi que des fonds de fossés, possibles vestiges d'aménagements parcellaires (?). Les décennies suivantes connaissent des installations en bâti léger (terre et bois). Le plein développement de l'habitat est marqué par l'installation d'une construction
RAP03043.pdf (PLEURTUIT (35). cap émeuraude secteur 1 : création et développement d'un établissement rural coriosolite entre le IIIe s av. J.-C. et le IIIe s ap. J.-C. rapport de fouille)
  • PLEURTUIT (35). cap émeuraude secteur 1 : création et développement d'un établissement rural coriosolite entre le IIIe s av. J.-C. et le IIIe s ap. J.-C. rapport de fouille
  • siècle avant J.-C., le site 2 s’insère bien dans le modèle des fermes gauloises connues en Gaule septentrionale. Son fonctionnement en rapport étroit avec la zone humide qui le jouxte, le caractérise. Pour chacun des deux sites, un lot de bâtiments, de puits et d’excavations de
  • Mobilier Céramique, objet métallique, verre, meule, industrie lithique, faune. Le secteur 1 rassemble les vestiges inégalement répartis d’une ferme gauloise occupée de la fin du iiie siècle avant J.-C. au ier siècle de notre ère, et d’une fraction de la pars rustica d’un
  • habitat antique daté du ier au iiie siècle après J.-C. placé en dehors de l’espace fouillé. Cet ensemble témoigne de l’évolution, sur près de cinq siècles, d’un établissement rural à caractère agro-pastoral. Sa genèse, son développement et son évolution progressive vers un domaine
  • agricole antique aux méthodes de gestion foncière rénovées, illustrent la mutation culturelle qui a transformé la Gaule entre la période laténienne et les premiers siècles après J.-C. Le secteur 2 distant de 500 m du premier, livre les restes de deux enclos contemporains des précédents
  • au cours des trois derniers siècles avant J.-C. Les deux sites voisins ont subi de manière concomitante de lourdes transformations structurales rendues nécessaires par leur développement économique continu. Avec la création de deux enclos en l’espace de moins de deux siècles et un
  • abandon au cours du premier siècle avant J.-C., le site 2 s’insère bien dans le modèle des fermes gauloises connues en Gaule septentrionale. Son fonctionnement en rapport étroit avec la zone humide qui le jouxte, le caractérise. Pour chacun des deux sites, un lot de bâtiments, de puits
  • et d’excavations de stockage matérialise les aménagements domestiques en relation avec les activités agricoles, reflétant une part de la vie quotidienne menée au sein des deux fermes. Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40
  • www.inrap.fr Fouille archéologique Rapport final d’opération Sujets et thèmes Bâtiment, habitat rural, structure agraire, artisanat du fer, foyer, fosse, artisanat, puits, cave. En préalable à l’aménagement de la ZAC Cap émeraude, sur la commune de Pleurtuit (35), deux zones de 1,4 ha
  • (secteur 2) et 2,45 ha (secteur1) ont fait l’objet d’une intervention archéologique approfondie menée par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives entre septembre 2011 et février 2012. Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 1  : Création et développement
  • d’un établissement rural coriosolite entre le ier s. av. J.-C. et le iiie ap. J.-C. Chronologie âge du Fer, La Tène, Antiquité romaine, Haut-Empire, Temps modernes. Rapport final d’opération Un établissement rural de La Tène moyenne et finale Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap
  • émeraude-Secteur 1 Création et développement d’un établissement rural coriosolite entre le iiie siècle avant J.-C. et le iiie après J.-C. sous la direction de Anne-Louise HAMON 2395 Inrap Grand Ouest septembre 2014 Fouille archéologique Rapport final d’opération Création et
  • développement d’un établissement rural coriosolite entre le iiie siècle avant J.-C. et le iiie après J.-C. 35228 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 1 Arrêté de prescription 2011-116 Code Inrap DB05028202 sous la direction de Anne-Louise HAMON Inrap Grand
  • administratives, techniques et scientifiques 8 9 10 12 13 14 22 Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus Intervenants Notice scientifique Localisation de l’opération Arrêté de prescription Arrêté de désignation Mise en place de l’opération 25 26 26 26 26 27 27 27
  • 1.4.3.4b Contexte administratif Conditions de l’intervention Organisation du chantier, hygiène et sécurité DICT Cantonnement  Co-activité avec les travaux de mis en place de la future ZAC Mode opératoire Méthode standard de travail  Difficultés techniques rencontrées sur le terrain
  • Météorologie  Rebouchage des excavations Le travail de post-fouille Communication et diffusion des résultats Contexte environnemental  Géographie, topographie, hydrographie Géologie, sédimentologie Contexte archéologique Un panel de gisements archéologiques La période gauloise  La période
  • gallo-romaine Alet  Corseul Taden  Les voies  La voie Fanum-Martis (Corseul)/Alet (Saint-Servan) La voie Vorgium (Carhaix)/Alet (Saint-Servan) Résultats 44 44 47 47 51 51 2. 2.1 2.1.1 2.1.2 2.1.2.1 2.1.2.2 2.1.2.3 Résultats de la fouille Les phases 1, 2 et 3
  • : naissance et évolution d’un établissement agricole gaulois Phase 1 – L’enclos curviligne 1, iiie siècle-première moitié du iie siècle avant J.-C. Phase 2 – L’enclos curviligne 2, iie siècle-début du ier siècle avant J.-C. L’enclos 2 : le fossé 2643/2424 Le fossé 2423/2509 Le fossé 2438
  • 2.2.4.1 2.2.4.1a 2.2.4.1b Les ensembles architecturaux associés aux enclos des phases 1 et 2 Les ensembles susceptibles d’être rattachés à l’enclos 1 L’ensemble 5 : un bâtiment sur tranchée de fondation L’ensemble 10  Quelques structures en creux complémentaires au nord de
  • l’ensemble 10 L’ensemble 7, bâtiment A Les bâtiments susceptibles de fonctionner avec l’enclos 2 L’ensemble 7, bâtiment B L’ensemble 6 Un ensemble non rapportable à l’un ou l’autre des enclos de phase 1 et 2  Phase 3 – Restructuration de l’habitat, création de l’enclos 3, ier avant J.-C
  • -ier siècle après J.-C. L’enclos 3 : les fossés 2662/2496/2521 Les vestiges Commentaires Les bâtiments associés à l’enclos 3 Autres structures associées aux trois enclos gaulois Les trois puits 2843, 2844 et 2845 Le puits 2843 Le puits 2844 Le puits 2845 Commentaires et synthèse Les
RAP00587.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). section 1d - lot 13 et section ad - lot 8. rapport du vol d'observation)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). section 1d - lot 13 et section ad - lot 8. rapport du vol d'observation
  • CHARTRES de LE CHATEAU DU EZENAIRE voir BRETAGNE MARAIS Section AD Section AE Lots n° annexe du cadastre Lot n°8 66 à 77 2° campagne aérienne M. BERENGER M. HERICOTTE M. REGMAULT MISSION DU 15 OCTOBRE 1977 Pilote : M. BERENGER Détection et Photographe : MM
  • , peut-être, là, l'explication de l'inscription de l'autel gallo-romain découvert à RENNES : " In honorem domus divinae et pagi carnutem Marti Vicimo " (1) Cette concentration s'étend également, sur le lot N° 8 section AD, lot contenant une série importante de cercles (127) et qui
  • . La zone soumise actuellement à une surveillance constante a pour limite sud le CD. 34 situé au nord de CHARTRES-de-BRETAGNE. Quelques indices significatifs étaient apparus dans une zone comprise entre "Le Marais" et "Fontenay". Le vol d'observation du 15 Octobre 1977, lôHeures
  • , sur cette zone permettait d 1 identifier de façon précise deux sites importants que nous avions pressentis. La série photographique réalisée, après agrandissement, conduisait à obtenir les traces nettes d'un vaste ensemble gallo-romain sur le lot N° 13 section 1D. Nous avons
RAP02128.pdf (VISSEICHE (35). l'enclos du clos-Maugendre. rapport de sondage dans le cadre de la prospection thématique)
  • -0,80 à-1,10 20cm Planche 1 - Fossés : niveaux entre -1,10m et -0,80m Fig. 31 Planche 2 - Fossés : niveaux de -1,10m à -0,80m Fé2 - Loti Fél - S4 - Lot 9 1,10 à 1.20 7, T Fél -S4 Fél - S3 -1,10m Lampe? Lot 8 Lot 11 -0,60 à-0,80 \ Fél - S4 Lot 11 -0,60 à-0,80 Fél -S3
  • i s / ) '' Fél-S3 Lot 16 -0,60 à-0,80 / / * é l - S4 Lot 17 -0,60 à-0,80 /Fél-S3 Lot 15 -0,60 à-0,80 * qq ^ X 1 Fél - S3 Lotlô -0,60 à-0,85 / ' Fél -S2 Lot 14 Fél -S3 Lot 16 -0,60 à -0,85 Planche 3 - Fossés Niveaux entre 0,60m et 0,80m / Fél -S4 Lot 17 -0,60 à
  • ["*
  • documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui
  • les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le
  • respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont
  • autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent
  • être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la
  • représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement
  • concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http
  • -et-Vilaine) Août 2005 Jean-Claude MEURET UMR6566 Université de Nantes Avec la collaboration de Jean-Gabriel AUBERT (radio-métal) Anne-Françoise CHEREL (céramique gauloise) Françoise LABAUNE (céramique gallo-romaine) Stéphane LEMOINE (métal ) Rennes : S.RA. Bretagne 2005 1
  • FICHE SIGNALETIQUE ¡ss® IDENTITE du SITE 35 Ille-et-Vilaine Visseiche Le Clos-Maugendre Section D - Parcelle 852 x = 327 y = 2334,750 Altitude : = environ 75m Propriétaires du terrain : M. Didier Bécan - La Montagne, Visseiche (Ille-et-Vilaine) Siten 0 : Département : Commune
  • l'enclos principal sur lequel se greffent des fossés de parcellaire. RESULTATS : Mots-clefe : chronologie : Tène finale et 1er s. ap. J.-C. nature des vestiges immobiliers : fossés - fosses - trous de poteaux • foyers nature des vestiges mobiliers : céramique - plaque foyère - currençy
  • -bars, couteau, hache - meule et mortier. Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique L'opération de fouille s'intègre dans une prospection thématique entamée depuis plus de dix ans qui concerne les enclos découverts d'avion
  • dans la haute vallée de la Seiche (Ille-et-Vilaine) et le bassin de l'Oudon (Mayenne) par Gilles Leroux. Le site, se situe sur le bombement de La Montagne, à seulement 600m des sites fouillés en 2003 et 2004. Il s'agit d'un grand enclos rectangulaire à partition interne d'environ
  • 2ha, doté d'un double fossé, dont un externe et plus large, et sur lequel se greffent des fossés plus petits La fouille de 2005 a consisté en un sondage limité à une fenêtre de 600m2 et une tranchée linéaire de 2 70m , le but étant seulement de dater le site et de tenter d'en
  • percevoir la fonction. La fouille de la fenêtre a montré que le fossé interne, de profondeur moyenne,formaitla première limite de la surface enclose, qu'il était doublé d'un plus fort fossé à l'extérieur, et qu'entre les deux, la terre extraite avait servi à constituer un talus large de
  • plus de 6m A l'extérieur, la dénivelée fond de fossé-sommet de talus atteignait 4,50m à 5m. Il en ressort que sans être véritablement fortifié, cet enclos de 2ha présentait une délimitation forte, dont la taille et le volume dépassent nettement ceux des simples fermes « indigènes
  • stockage ; s'y ajoutent plaques foyères, foyers et meules montrant qu'il s'agit bien d'un site d'habitat. Enfin, un dépôt d'objets ferreux lamellaires a été découvert dans le gros fossé externe ; il s'agit d'un couteau, d'une hache et surtout de trois currency-bars, objets jusque là
  • site naturel, et la densité des établissements à la fin de La Tène sur lesrichesterroirs de la haute vallée de la Seiche. Lieu de dépôt : Domicile du responsable pour étude, puis dépôt archéologique de Rennes. CONTENU du DOSSIER Cartes et plans du site : 5 Fig. Rapport scientifique
RAP02731_1.pdf ((56). autour du golfe du Morbihan, les Landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine. rapport de prospection inventaire)
  • (56). autour du golfe du Morbihan, les Landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine. rapport de prospection inventaire
  • effectuées résultent de l’étude de lots de mobilier archéologique découverts anciennement qui apportent un éclairage sur cette importante agglomération antique située à l’entrée du golfe du Morbihan. Ces lots ont fait l’objet d’un conditionnement normalisé, d’un inventaire et d’une étude
  • céramique découvert aussi à la fin du XIXe siècle et remis en 2010 à la mairie de Locmariaquer. Ce lot de mobilier a fait l’objet d’un inventaire et d’une étude. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à
  • ), état des Connaissances », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, tome 110-1, 2003 pages concernées 23-25 Commentaire général sur l'EA : Ce lot certes modeste de mobilier montre tout l’intérêt de la surveillance des travaux d’urbanisme qui peuvent être faits dans le bourg de
  • au moment de l’installation de parcs à huîtres devant le bourg de Locmariaquer 2) Une découverte ancienne faite à la fin du XIXe siècle dans une parcelle située aujourd’hui 13 rue d’Auray et donnée récemment à la mairie de Locmariaquer 3) Un lot issu de ramassages effectués autour
  • se compose de : x 126 tessons de céramique gallo-romaine, x 2 fragments de tuile (2 tegulae ; lot 078), x 11 tessons de céramique médiévale, moderne et récente. L'état général de conservation des céramiques est relativement moyen. Les tessons sont de grande taille dans l’ensemble
  • formes. Les sigillées ont bien résisté, à l’exception de la coupe Bet 45 (lot 003) dont la pâte se désagrège en petits feuillets. L’engobe fragile des céramiques à l’éponge et DS.P. a presque entièrement disparu. En revanche, des traces d’utilisation à proximité d’un feu sur les pots
  • en sigillée Bet 45 (lot 003), une coupe à collerette en « céramique à l’éponge » Raimbault V (lot 007) et un mortier à collerette en céramique commune claire (lot 061). a) La céramique gallo-romaine Catégorie C. Sigillée lisse C. Sigillée décorée C. DS.P. C. à l'éponge C. Com
  • 1999, p.65 et p.118). ii) La dérivée de sigillée paléochrétienne (DS.P.) (lot 006) Cette catégorie de céramique est attestée par un fragment de bord d’un plat de type Rigoir 4 (Rigoir 1964 ; Rigoir et Meffre 1973). Il possède une pâte grise fine qui le rattache au groupe Atlantique
  • céramiques de cette couche est datable des IV-Ve siècles. iii) La céramique à l’éponge (lot 007 et 008) Quatre tessons de deux individus sont rattachés à la céramique dite « à l’éponge ». Deux formes différentes sont identifiées : une coupe à collerette Raimbault V archéologiquement
  • et un gobelet R. VIII à Carnac (villa des Bosseno) et une autre jatte R. VII à Vannes (villa de Bohalgo). iv) La céramique commune sombre tournée (lot 009 à 039) La céramique commune sombre tournée rassemble 56 tessons et un minimum de 27 vases. Les pots accompagnés de coupes
  • fines particules de mica), généralement gris clair ou gris moyen, et les surfaces rugueuses gris foncée. Des bandes lissées ornent parfois la lèvre et la surface externe de la panse. Trois pots typologiquement différents (lot 24, 26 et 35), associés à une coupe à collerette (lot 36
  • moulures externes, un bord rectangulaire débordant, et la dernière, presque archéologiquement complète, possède une lèvre en amande rentrante et un pied annulaire usé. Les pâtes ont des caractéristiques proches de celles des pots. v) La céramique commune sombre non tournée (lot 041) La
  • (Sireix et Duboé 2008, p.370-371). vi) La black-burnished ware (lot 042 à 048) Ces productions, issues d’ateliers localisés dans le sud et le sud-est de l’Angleterre (Wareham/Poole, Alice Holt, North Kent et Colchester) sont attestées par au moins 6 vases dans ce lot. Deux groupes de
  • très proche des vases de cette catégorie (lot 048). Catégorie Forme Black Burnished ware plat bol à collerette pot Total NR NMI 7 7 1 1 4 6 Les formes BB1 sont modelées (surfaces irrégulières). Le bol présente une panse profonde et conique, terminée par une lèvre arrondie et
  • ; Triste et Daré 2006 ; Galliou et alii. 2009, p.326). vii) La céramique commune claire (lot 049 à 059) La céramique commune claire regroupe un lot modeste de 24 tessons pour 14 cruches et bouilloires. Catégorie C. Com. claire Forme NR NMI 24 cruche bouilloire Total 24 3 11 14
  • En 2011, la prospection inventaire conduite par le CERAM a permis l’étude de 42 sites : 36 nouvelles découvertes et 6 sites qui font l’objet de données complémentaires, sur 23 communes différentes. Chronologiquement, les déclarations se répartissent de la façon suivante : 2
  • pour le second Age du Fer, 22 pour la période antique, 12 pour les périodes médiévale et moderne et enfin 7 pour lesquels la chronologie reste indéterminée. La cartographie des déclarations montrent deux secteurs de prospection privilégiés : le nord du golfe du Morbihan et la basse
  • vallée de la Vilaine. On notera que la commune de Baden comptabilise le plus de déclarations avec un total de 5, suivie ensuite par les communes de Brandivy et de Locmariaquer qui comptent chacune 4 déclarations (fig. 01). Concernant la commune de Locmariaquer, les déclarations
  • dresse un inventaire des structures connues. La prospection a consisté en une observation attentive des coupes des falaises ou micro-falaises. Celle-ci s’est toutefois révélée difficile du fait d’une part de la présence de murs de pierre édifiés pour prévenir l’érosion des falaises et
  • d’autre part d’une végétation dense de broussailles qui se développe en rebord de falaise et couvre tout ou partie de celle-ci. Ces maçonneries rendent inaccessibles une grande partie du littoral arradonnais, par très urbanisé depuis la seconde moitié du XIXe siècle, et dans une
RAP02402.pdf (MOLÈNE (29). beg ar loued : un habitat en pierres sèches campaniforme. rapport intermédiaire 2008 de fp 2007-2009)
  • , f, Karyne DEBUE FRANEL, Annette\FLAGEUL, Marie- Brigitte F L A G E U L , Anicette FURET, ^ n t a f ^ û j É c  , Gilbert GASCA. Yolaine M A I G R O T , Michel PASCAL, Nathalie POT, Carole V I G O U R O U X I et FAssffiliation Men Coz \ voLUJV^Mxm. Ä ®i/m I • I mil
  • 4 ri f i l i T R A N Q U I L L E • l'I \ N ASSOCIATION TUMULUS APrHFn7nn)n hicrnire Hoc cnriÁrÁc et des peuplements LI I S Office National dr u Chasse m,-b Faune Sauvage d« bresaole O COMMUNAUTÉ occidental* Pays d Iroise 0 £ COMflViïES Littoral
  • A - INTRODUCTION B - M E T H O D E S & STRATÉGIE D E F O U I L L E 1 - Méthodes mises en œuvre 2 - Protocole de tamisage et gestion des refus de tamis C - RECONNAISSANCE D E L A STRATIGRAPHIE 1 - Introduction 2 - Contexte physique 2.1 - Configuration géomorphologique 2.2 - Le cadre
  • paléogéographique 3 - Les formations sédimentaires 4 - Analyse micromorphologique 5 - Evolution spatiale de la stratigraphie 6 - Evolution spatiale des couches au sein de la bâtisse 21 21 21 21 23 23 23 23 24 24 26 27 28 7 - Synthèse et discussion 28 7.1 - Implication du milieu physique dans
  • le choix de l'implantation du site 28 7.2 - Formation et fonctionnement du site 29 7.2.1 - La dynamique du sol avant la construction de la bâtisse 29 7.2.2 - La dynamique du sol après la construction de la bâtisse 30 8 - L'origine des dépôts : dépotoir ou colluvions ? 30 9
  • - L'anthropisation des couches : héritage ou acquisitions 31 D - A R C H I T E C T U R E : DESCRIPTION DES STRUCTURES MISES A U JOUR 32 1 - Rappel des structures et altérations modernes découvertes 32 1.1 — Mur et parcellaire moderne 32 1.2 - Structures de chasse, les gabions 32 1.3 — Qui voit
  • - Deuxième phase de construction du bâtiment 39 2.1.4 - Troisième phase de construction du bâtiment 40 2.1.5 -La quatrième phase de construction. 41 2.1.6-Un parement externe 42 2.1.7 - Le mur de refend et l'alvéole 42 2.1.8 -A l'intérieur de la structure 1, aménagements internes (muret
  • , dallage, foyer) 43 2.1.9 - Autres aménagements extérieurs au bâtiment 44 2.2 - La Structure 2 44 2.3 - La Structure 3 45 2.4 - Quelques structures annexes 46 2.4.1 — Des poches de coquilles et des dépôts coquilliers 46 2.4.2 - Quelques structures en creux 47 III - L A CULTURE M A T E
  • - Densité des galets fendus 3.4 - Comparaison des densités de perçoirs et de grattoirs 49 49 49 49 49 50 50 51 51 51 52 52 4 - Conclusion 53 C - L E M A C R O - O U T I L L A G E 2008 54 1 - Considérations générales 54 2 - Nouveaux types d'outils : mortier et galet à rainure 56 3
  • de comparaison : les pendeloques 74 E - M A T E R I E L POLI E T OBJETS DE PARURE 75 1 - Inventaire et description 75 2 - Analyse du matériel 78 I V - E C O N O M I E E T ENVIRONNEMENT 80 A - E T A T D ' A V A N C E M E N T D E S T R A V A U X SUR L ' H I S T O I R E DU C O R T
  • de micromammifères de l'archipel 84 4.1 - Techniques et outils utilisés 84 4.2 - Microtus agrestis 85 4.3 - Apodemus sylvaticus 85 4.4 - Neomys cf. anomalus 86 4.5 - Crocidura suaveolens 87 5 - Conclusion temporaire 88 B - P R E M I E R E S DONNEES ANTHRACOLOGIQUES 89 1
  • - Introduction 89 2 - Inventaire et origine des prélèvements 89 3 - Bref aperçu du principe de l'étude anthracologique 91 4 - Résultats d'analyses 92 4.1 - Inventaire des taxons utilisés 92 4.2 - Données paléo-écologiques 94 4.3 - Observation macroscopique du plan ligneux 95 4.3.1 - La
  • 115 BREVIARE DU LAVEUR 116 MANUEL DE SURVIE DU TRIEUR FOU 117 DECOUVERTE D'OSSEMENTS A QUEMENES : PROCES - VERBAL DE SYNTHESE 118 REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier pour leur aide et leur soutien : - Le Ministère de la Culture et de la Communication et le Conseil Général du
  • Finistère qui soutiennent notre programme depuis 2000 en nous accordant chaque année les subventions nécessaires au bon déroulement de nos opérations. Merci encore au Conseil Général qui met gracieusement à notre disposition les anciens locaux du collège des îles du Ponant et les
  • logements du Sémaphore avec une mention spéciale à Bernard Jacques. - La Communauté de Communes du Pays d'Iroise qui a mis à notre disposition les moyens matériels et humains pour le débouchage (Christophe Berthelé) et le rebouchage du site (Gérard Caraven et Christophe Berthelé). - La
  • compagnie de transports maritimes Penn ar Bed et son directeur M. Cam qui nous fait bénéficier chaque année du tarif insulaire, de la gratuité du transport des containers de matériel et de marchandises et met gracieusement à notre disposition un container qui nous sert de cabane de
  • chantier. Nous tenons aussi à remercier le personnel à terre et les équipages de la Penn ar Bed pour leur gentillesse et leur efficacité (spéciale dédicace à Claude Berthelé dit Le Bosco). - L'équipage du Bugale Mildiz (Milo, Sébastien, Aurélien, Ludovic, Vianney) pour leur amitié et
  • leur participation généreuse à l'effort de fouille par l'approvisionnement régulier de l'équipe en crabes, araignées et en poissons. - Les gestionnaires et propriétaires des îles sur lesquelles nous travaillons depuis 2000 : • Pour la commune de Molène : Monsieur le Maire, Jean
  • -François Rocher et les élus du Conseil Municipal ainsi que le secrétaire de Mairie Philippe Richard. • Pour l'ONCFS : Pierre Yésou, conservateur de l'île Beniguet et les gardes Fabrice Bernard, Michel Claize, Stéphane Dixneuf, Jean-Pierre Lafond, Jacques Nisser. • Pour la SEPNB
  • - Bretagne Vivante : Jean-Yves Le Gall et David Bourles, gardes de la Réserve Naturelle d'Iroise. • Pour le Conservatoire du Littoral, propriétaire de l'île Quemenes, Denis Bredin, Louis Dutouquet, David et Soisic Cuisnier. - Fabrice Bernard qui a assuré avec talent pendant 15 jours
RAP03044.pdf (PLEURTUIT (35). cap émeraude secteur 2 : un établissement rural de la Tène moyenne et finale. rapport de fouille)
  • PLEURTUIT (35). cap émeraude secteur 2 : un établissement rural de la Tène moyenne et finale. rapport de fouille
  • . Pour chacun des deux sites, un lot de bâtiments, de puits et d’excavations de stockage matérialise les aménagements domestiques en relation avec les activités agricoles, reflétant une part de la vie quotidienne menée au sein des deux fermes. I. Données administratives, techniques
  • Le secteur 1 rassemble les vestiges inégalement répartis d’une ferme gauloise occupée de la fin du iiie siècle avant J.-C. au ier siècle de notre ère, et d’une fraction de la pars rustica d’un habitat antique daté du ier au iiie siècle après J.-C. placé en dehors de l’espace
  • fouillé. Cet ensemble témoigne de l’évolution, sur près de cinq siècles, d’un établissement rural à caractère agro-pastoral. Sa genèse, son développement et son évolution progressive vers un domaine agricole antique aux méthodes de gestion foncière rénovées, illustrent la mutation
  • culturelle qui a transformé la Gaule entre la période laténienne et les premiers siècles après J.-C. Mobilier Céramique, terre cuite architecturale, objet métallique, meule, industrie lithique. Le secteur 2 distant de 500 m du premier, livre les restes de deux enclos contemporains des
  • précédents au cours des trois derniers siècles avant J.-C. Les deux sites voisins ont subi de manière concomitante de lourdes transformations structurales rendues nécessaires par leur développement économique continu. Avec la création de deux enclos en l’espace de moins de deux siècles et
  • un abandon au cours du premier siècle avant J.-C., le site 2 s’insère bien dans le modèle des fermes gauloises connues en Gaule septentrionale. Son fonctionnement en rapport étroit avec la zone humide qui le jouxte, le caractérise. Pour chacun des deux sites, un lot de bâtiments
  • , de puits et d’excavations de stockage matérialise les aménagements domestiques en relation avec les activités agricoles, reflétant une part de la vie quotidienne menée au sein des deux fermes. Après l’abandon des activités métallurgiques pendant la première moitié du iie siècle
  • également. Menant au bourg ancien d’Orgères, ce chemin était encore fortement fréquenté lors de notre intervention. Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Fouille archéologique Sujets et thèmes Bâtiment, habitat rural
  • , structure agraire, artisanat du fer, foyer, fosse, puits, cave. Rapport final d’opération En préalable à l’aménagement de la ZAC Cap émeraude, sur la commune de Pleurtuit (35), deux zones de 1,4 ha (secteur 2) et 2,45 ha (secteur1) ont fait l’objet d’une intervention archéologique
  • approfondie menée par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives entre septembre 2011 et février 2012. Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 2  : Un établissement rural de La Tène Moyenn et finale Chronologie âge du Bronze ancien, âge du Fer, La Tène
  • , Antiquité romaine, Haut-Empire, Temps modernes. Rapport final d’opération Un établissement rural de La Tène moyenne et finale Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 2 Un établissement rural de La Tène moyenne et finale sous la direction de Anne-Louise HAMON Inrap Grand
  • Ouest septembre 2014 Fouille archéologique Rapport final d’opération Un établissement rural de La Tène moyenne et finale 35228 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Pleurtuit, Cap émeraude-Secteur 2 Arrêté de prescription 2011-117 Code Inrap DB05028203 sous la direction de Anne
  • 24 25 25 25 28 29 29 30 31 32 32 33 33 34 34 1. techniques et scientifiques 1.1 Contexte administratif 1.2 Conditions de l’intervention 1.2.1 Organisation du chantier, hygiène et sécurité 1.2.1.1 DICT 1.2.1.2 Cantonnement  1.2.1.3 Coactivité avec les
  • et diffusion des résultats 1.3 Contexte environnemental  1.3.1 Géographie, topographie, hydrographie 1.3.2 Géologie, sédimentologie 1.4 Contexte archéologique 1.4.1 Un panel de gisements archéologiques 1.4.2 La période gauloise  1.4.3 La période gallo-romaine 1.4.3.1 Alet
  • Phase 1 Un chablis de l’âge du bronze ancien 2.1.1 Descriptif 2.1.2 Le mobilier (Alexandre Monnier) 2.2 Phase 2 – Un établissement rural de la fin du iiie siècle et du début du iie siècle avant J.-C. 2.2.1 Phase 2a : éléments partiels d’une occupation enclose précoce. 2.2.1.1
  • Les fossés 430/365  2.2.1.2 Le tracé double 586/343 2.2.1.3 Commentaires 2.2.2 Phase 2b – La nappe 271 et une série de cheminements à fossés bordiers 2.2.2.1 La nappe limoneuse 271 2.2.2.1a Le sondage mécanique réalisé au diagnostic 2.2.2.1b Les sondages mécaniques 1083, 1084
  • et 1085 2.2.2.2 Les fossés 2.2.2.2a Les groupes de fossés A 2.2.2.2b Les groupes de fossés C 2.2.2.2c Quelques petits fossés complémentaires : la série E 2.2.2.3 Commentaires sur la phase 2B 53 55 55 55 57 57 59 59 63 63 63 64 67 70 74 74 74 76 78 80 82
  • enclos pentagonal et ses annexes Les relations chronostratigraphiques avec les phases antérieures Relation avec la phase 2a Relation avec la phase 2b L’enclos 1 Le fossé 249 sud-ouest et sud-est Le fossé 340 Le fossé 298 Le fossé interne 305/312 La façade nord-ouest  Les fossés
  • propres à l’enceinte Les fossés internes à l’entrée Les fossés externes à l’entrée Conformation de l’entré Les fossés annexes à l’enclos 1 le fossé 164/159 Le fossé 242/529 L’ensemble 1 : les fossés 461 et 460/453/33 Synthèse de la phase 2c-état 1 Phase 2c-état 2 – Un bâtiment sur
  • tranchée de fondation et son parcellaire Le parcellaire  L’ensemble 2 : un bâtiment sur tranchée de fondation incendié La tranchée de fondation 172/173 Les trous de poteaux  L’architecture du bâtiment étude de la terre à bâtir protohistorique (Théophane Nicolas) L’ensemble 10 Synthèse
RAP01573.pdf (ARRADON, PLOEREN (56). rapport de prospection inventaire)
  • Dominique TAQUET - 1998 - PROSPECTION INVENTAIRE des COMMUNES: - ARRADON - 56 003 - PLOEREN - 56 164 (Morbihan) /5?3 Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan 2 1 DEC. 1998 INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DES HUIT COMMUNES PERIPHERIQUES DE VANNES Dominique
  • du Morbihan ont été réalisés par l'abbé J. MAHE en 1825, puis par CAYOT DELANDE en 1847, A. FOUQUET en 1853, M. ROSENZWEIZ en 1863, J. LE MENE en 1891 et enfin E. RIALAN (publications de 1884 à 1892) qui avec ses trois volumes, apporte un maximum d'informations archéologiques. Le
  • , J. LECORNEC, P. ANDRE,...., complètent d'une manière indispensable les publications des précurseurs. D'emblée, un constat s'impose: les sources d'archives sont très nombreuses et ont occupé le plus clair de notre temps d'inventaire. Figure pour chaque site: 1- Le nom et le numéro
  • communes périphériques de Vannes permettra une cartographie chronologique et thématique, base d'une meilleure connaissance de l'archéologie vannetaise et par la même occasion, d'une meilleure appréhension de son histoire. INVENTAIRE ARCEOLOGIQUE DES HUIT COMMUNES DE LA PERIPHERIE
  • A., 1992, Quand Vannes s'appelait Darioritum, Catalogue de l'expo., 1 10p. CAYOT DELANDRE, 1847, Le Morbihan son Histoire et ses Monuments, 560 p. FOUQUET A., 1853, Des monuments celtiques et des ruines romaines dans le Morbihan, 1 17p. FOUQUET A., 1873, Guide des Touristes et des
  • communes du Morbihan, 2 volumes, LE MENE Jh-M., 1891, Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes, Tome 1 550 p. et Tome II 536p. MAHE J., 1825, Essai sur les antiquités du département du Morbihan, 500p. MERLAT P., 1982, Les Vénètes d'Armorique
  • , Archéologie en Bretagne, 3e s., 135p. OGEE, 1843, Dictionnaire historique et géographique de Bretagne, Tome I et II, 986p. RIALAN E. I en 1884 et 1885, Découvertes archéologiques dans le Morbihan, 35p. RIALAN E. H en 1885, Nouvelles découvertes archéologiques dans le Morbihan, 20p. RIALAN
  • , Densité et répartition de la population en Vénétie romaine, Annales de Bretagne, TomeLXVTl, 1960, fasc. l,p. 103-106. ANDRE J., 1961, Inventaire des objets romains en bronze du Musée de Vannes, OGAM Tome XIV, p. 407-411 ANDRE J., BSPM 1957-58, Un milliaire au Lodo, PV p. 71 ANDRE J
  • ., BSPM 1966, Provenance du marbre gallo-romain du Lodo, PV p. 3 ANDRE P., BSPM 1974, Rapport de l'intervention du 9 Sept. 1974 dans l'église paroissiale d'Arradon, mise au jour d'un caveau, 3 pages + plan et photos. ANDRE P., BSPM 1976, La sépulture de l'ancienne église d'Arradon, PV
  • p. 20 ANDRE P., 1979, Les carnets de Monsieur de Fréminville III, La villa de Keran en Arradon, 1: les bâtiments, Archéologie en Bretagne, n° 23 p. 3-12 ANDRE P., 1981, Les carnets de Monsieur de Fréminville IV, La villa de Mané-Bourgerel en Arradon, 1 : Les bâtiments et les
  • l'Acheuléen à la Pointe de Quirion en Arradon, Tome 1 18, p. 80-81 CLEMENT M. et GALLIOU P., 1981, La céramique romano-britannique dans le morbihan, Mané-Bourgerel, Archéologie en Bretagne n° 30, p. 39-43 COPPENS Y., BSPM 1953-54, Découvertes archéologiques, Commune d'Arradon, PV p. 108
  • FREMINVILLE, BSPM 1857, Description des monnaies trouvées dans les fouilles du Lodo p. 60-67 JACQUEMET H., BSPM 1857, Reste d'un établissement gallo-romain découvert au Lodo en Arradon, p. 52-54 + 1 plan LANGOUËT L., 1986, Informatique et microtoponymie dans l'étude de l'occupation rurale
  • , Contribution à l'étude des haches en pierre polie et des polissoirs portatifs, p. 14-28, Arradon (Penboch) 3 haches, p. 19-20 MARSILLE L., BSPM 1936, Le Menhir et le Culte des Pierres, p. 1-67 MARSILLE L., BSPM 1943-1945, Le Menhir Christianisé, p. 1 1-25 QUILGARS H., BSPM 1902, La question
  • des "augets de terre" découverts sur les cotes de la Bretagne armoricaine, Commune d'Arradon, p. 192 PLOEREN ANDRE J., 1959, Les enceintes quadrilatérales du Morbihan, OGAM, T. XI, p. 23-36 et 441-454 ANDRE J., BSPM 1963, La motte féodale de Penhoét en Ploeren, p. 50-52 MARSILLE L
  • ., BSPM 1936, Le Menhir et le Culte des Pierres, p. 1 -67 VILVAUT O., BSPM 1924, Motte féodale et ruines de manoirs en Ploeren, PV p. 14-15 Arradon SRA BRETAGNE Carte archéologique 13/10/97 N'Site: 56-003 Nom du site: 1 AP LANN VRAS Néolithique / Centre X: Centre Y : N° Site
  • ARRADON LES VOIES ROMAINES "Voie de Vannes à Locmariaquer, passe au Vincin, Petit-Molac, au N. de Locqueltas, à la croix de Langat, aux villages de Herbont et du Moustoir, au moulin de Pomper, à l'O de Kerisper, à Trevert, laisse Bocoann à gauche, monte à Trevrat, passe près de
  • Locmiquel pour finir dans la mer à la pointe du Coëdic ou de Séniz. Un embranchement quittait la voie précédente au Vincin, prenait le chemin de Roguedas, passait à Poulindu, Kervadec, Tyningolec, Bourgerel et le Lodo. Un autre embranchement allait du village de Herbont à Kerion et à Pen
  • KERRAN - 56 003 001 Cadastre: AH n° 179, 373, 374, 386, 387 Gallo-romain - Villa "A l 'extérieur et tout le long des murs ouest et sud du parc du château de Kerran, voie pavée, à côtés garnis de roches debout, (margines), qui parait romaine, et conduit à l'établissement romain de Pen
  • -erMen. A propos de cet établissement, il convient de constater, dans l 'intérêt de la vérité historique, contrairement à l'assertion de L. Galles, que les habitants en auraient déménagé paisiblement et que sa ruine serait seulement l 'effet du temps, que les pierres fortements
  • brûlées dont on pourrait faire beaucoup de mètres cubes et qu 'on voit partout dans le talus formé entièrement de pierres de ces ruines, sur une longueur d'au moins 150m, une hauteur de plus de 1,20m, et une épaisseur de 1,30m, à l'ouest de la ferme, prouvent de toute évidence, la
RAP03524 (PONTIVY (56). Kernaud 2 : une ferme de l'âge du Bronze final. Rapport de fouille)
  • Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant
  • diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en
  • ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de
  • l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective
  • ; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de
  • l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la
  • recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de
  • contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus
  • l’Archéologie, suivant les prescriptions de la loi no 78-753 du 17 juillet modifiée relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, ils pourront être consultés ; les agents des Services régionaux de l’archéologie
  • rappelleront à tout demandeur les droits de propriété littéraires et artistiques possédés par les auteurs et les contraintes qui en résultent pour tout consultant. Les prises de notes et les photocopies sont utilisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation
  • collective (article L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du texte accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre du droit de courte utilisation, avec les références exactes et complètes de l’auteur et de l’ouvrage
  • (Cliché : S. Zin, Neelix) Sous la direction de Audrey BLANCHARD Avec les contributions de Annabelle DUFOURNET, Julie GEREZ, Mevenn LAINÉ, Geoffrey LEBLÉ, Chloé POIRIER-COUTANSAIS. Plans et mises au net : Audrey BLANCHARD, Annabelle DUFOURNET Mise en page : Sandrine SWAL I3I I
  • Pontivy (56) « Kernaud 2 », une ferme de l’âge du Bronze final sommaire Données administratives techniques et scientifiques................................ 9 Fiche signalétique du site............................................................................................... 10
  • .......................... 17 Copie de l’Arrêté d’autorisation de fouille n° 2016-318................................................. 22 Copie de l’extrait du Projet Scientifique et Technique d’Intervention (PSTI)................. 23 Textes, figures et planches
  • l’opération.................................................................. 39 1.1.1 Contexte géographique et géomorphologique (G. Leblé)....................................................39 Géologie
  • .....................................................................................................................................39 Topographie et Géomorphologie...................................................................................................40 1.1.2 Contexte historique et archéologique (M. Lainé)...............................................................41 Paléolithique et
  • ............................................................................... 47 2.1 Présentation générale............................................................................................... 47 2.2 Stratigraphie et problématiques environnementales................................................. 48 2.2.1 Méthodes
  • ............................................................................................................................49 Les formations alluviales.............................................................................................................49 Les horizons superficiels et anthropisés..........................................................................................49 2.2.3
  • ..............................................................................................................64 3 Études et analyses........................................................................................... 67 3.1 Études de mobilier .................................................................................................. 67 3.1.1 L’assemblage lithique
  • (A. Blanchard)..................................................................................67 3.1.2 La céramique protohistorique (A. Blanchard et C. Poirier-Coutansais)................................68 3.1.2.1. Présentation générale du corpus
RAP02357.pdf (SAINT-MARCEL (56). "la Sente Verte". le bourg. rapport final d'opération de fouille préventive)
  • deux fosses est hétérogène et stérile, sans mobilier. La fosse 267 se particularise avec la présence d'une petite concentration de charbons de bois (US. 4) à l'extrémité ouest. La datation carbone 14 de ce lot de charbons de bois permet d'attribuer cette structure au Bronze ancien
  • grès, limon. : limon et plaquettes de schiste. : limon et argile. : limon. H : sédiment argileux, quelques cailloux. : plaquettes de schiste. : limon, blocs de grès, tessons de céramique, fragments de tuile et de briques, nombreux charbons de bois. : limon meuble, blocs de grès
  • , nombreux charbons de bois. : limon charbonneux. : limon et argile mêlés, nombreux charbons de bois. : perturbation. légende du mobilier mis au jour dans les sépultures. : métal. : verre. ▲ * : céramique. : silex. : charbon de bois. : bois. Rapport Final d'Opération SAINT MARCEL
  • « LE BOURG » (56) 2008 SOMMAIRE Fiche signalétique p.4 Mots-clés du Thésaurus p.5 Liste des intervenants et moyens mis en œuvre p.6 Pièces complémentaires Carte topographique au 1/25000 précisant la localisation de l'opération. Extrait du cadastre sur lequel figurent
  • l'emplacement et l'emprise de l'opération. Copie de l'arrêté de prescription contenant le cahier des charges scientifique. Copie de l'arrêté d'autorisation de fouille. Copie du projet d'intervention qui a été accepté. p.8 Introduction 1- Raisons de la mise en place de l'opération 2- Cadres
  • géographique et géomorphologique 3- Contexte archéologique 3.1. L'environnement archéologique et l'occupation du sol autour de SaintMarcel à l'époque antique (Patrick NAAS) 3.2. Bilan des découvertes de sépultures de l'Antiquité tardive en Bretagne 4- Conditions de réalisation de
  • l'opération archéologique p.21 Phase 1 : des structures protohistoriques 1- Deux sépultures de l'âge du Bronze ? 2- Les vestiges d'un bâtiment contemporain ? p.3l p.23 p.34 Phase 2 : un établissement rural de l'époque gallo-romaine 1 - Description et évolution du réseau fossoyé 1.1
  • l'entrée- état 2 1.3. Des fossés parcellaires contemporains de l'utilisation de l'enclos 1.3.1. Les fossés de direction NE-SO 1.3.2. Les fossés de direction NO-SE 2-Des bâtiments sur sablières enterrées et sur poteaux et les structures associées 2.1. Le bâtiment 1 et structures
  • associées dans l'enclos 2.2. Des constructions immédiatement au sud-est de l'enclos : Bâtiments 2, 3, 4, 5 Le Bâtiment 2 Le Bâtiment 3 Le Bâtiment 4 Le Bâtiment 5 Bilan 2.3. Des constructions sur poteaux au sud-ouest de l'enclos : Bâtiments 6, 7 et 8 Le Bâtiment 6 1 p.37 p.38 p.46 p
  • .50 p.57 p.59 p.6I p.63 p.65 p.65 p. 69 p.71 SAINT MARCEL « LE BOURG » (56) Rapport Final d'Opération 2008 Le Bâtiment 7 Le Bâtiment 8 3- Bilan intermédiaire 3.1. Quelles fonctions pour les bâtiments et l'enclos ? 3.2. Proposition d'évolution des fossés du milieu du IIe s
  • jusqu'au cours du IIIe s 3.2.1 Episode A 3.2.2 Episode B 3.3 Réflexions 4- Le mobilier du secteur d'habitat (Laure SIMON) 4.1. Le mobilier céramique 4.1.1. Données générales 4.1.2. Le mobilier céramique des fossés 4.1.3. La céramique des fosses et trous de poteau 4.2. Le mobilier non
  • céramique Phase 3 : mise en place et utilisation d'une petite nécropole dans un environnement déjà structuré 1- Des fossés qui structurent le paysage et délimitent partiellement la nécropole 1.1. Les fossés limites de la nécropole 1.2. D'autres fossés contemporains ? 2- Le bâtiment 9
  • , contemporain de la nécropole ? 3- La nécropole 3.1. L'unité 1 3.2. Les sépultures en fosse 3.2.1. La gestion de l'espace funéraire 3.2.2. La sépulture Des fosses sépulcrales Des indices de coffrages et de cercueils 3.2.3. Les rites et dépôts funéraires Le feu dans la tombe Des dépôts
  • funéraires 3.2.4. Le mort dans la tombe et ses objets personnels Les objets d'usage quotidien accompagnent le (la) défunt(e) Les objets de parure et les accessoires vestimentaires p. 75 p.76 p. 78 p.80 p.80 p.81 p.85 p.89 p.97 p.97 p.98 p. 100 p. 100 p.102 p.102 p.110 p.110 p.lll p
  • .114 p. 114 p.115 p. 122 p. 122 p. 130 Perles en verre, bagues et bracelets p.131 Les perles en verre p.131 Les bagues p. 134 Les bracelets p. 135 Les boucles et plaques-boucles et autres éléments de ceintures p. 138 Quatre plaques décorées avec agrafes : des éléments de parure
  • particuliers 3.2.5. Bilan- discussion Des traditions funéraires romaines courantes... ... Ou plus rares Période d'utilisation de la nécropole Les personnes inhumées Point historique pour les IVe et Ve siècles : confusion et incertitudes Hypothèse et discussion 4- A note on the objects
  • decorated in the Quoit Brooch Style from the burials at Saint-Marcel (Morbihan) (Barry AGER) 2 p. 138 p.142 p.142 p.142 p.143 p. 144 p. 146 p.147 p. 149 Rapport Final d'Opération SAINT MARCEL « LE BOURG » (56) 2008 Phase 4 : chemins et fossés parcellaires Episode 4A Episode 4B p
  • numismatique Par PA Besombes (SRA Bretagne) Annexe 2 : Résultats des datations C14 Par le Centrum voor IsotopenOnderzoek Annexe 3 : La conservation des objets en verre et métal découverts au cours de la fouille préventive Par la Cellule Conservation Inrap (M. Biron, V. Matilla) Annexe 4
  • septembre 2006 Résultats - deux sépultures en fosse mises en place au cours du Bronze ancien I et disposées en parallèle, à peu de distance l'une de l'autre ; leur organisation interne est la même. II ne reste aucune trace de tumulus (travail de l'érosion), ni d'ossements (substrat
  • acide). Un bâtiment et un fossé parcellaire peuvent éventuellement être associés à cette phase. - structuration du paysage durant la période gallo-romaine, surtout du milieu du IIe siècle jusqu'au IIIe siècle inclus. Le cœur de cette occupation correspond à un enclos fossoyé de plan
RAP03566 (LE BONO (56). Mané Mourin : un cimetière du Bronze ancien. Rapport de fouille)
  • administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus 12 Intervenants 14 Notice scientifique 14 État du site 15 Localisation de l’opération 16 Implantation cadastrale 17 Arrêté de prescription 27 Définition des
  • fouille 55 1.2.4 L’enregistrement des données 57 2. Présentation des résultats 57 2.1 Étude géomorphologique 57 2.1.1 Contexte géologique et géographique 57 2.1.1.1 La géologie régionale 58 2.1.1.2 La géographie régionale, le golfe et les rias 58
  • fossés au Bono 73 2.1.4 Apport de la granulométrie laser dans la caractérisation des unités stratigraphiques 73 77 2.1.4.2 Résultats 2.1.4.1 Protocole d’étude 78 2.1.5 Histoire chronostratigraphique du site du Bono et perspectives 83 2.2 Le Néolithique
  • 2.2.2.4 Le macro-outillage néolithique en réemploi dans les structures de l’âge du Bronze 121 2.2.2.5 Les datations radiocarbones 123 2.2.2.6 Les structures de chauffe néolithiques, synthèse et discussion 125 2.2.3 125 2.2.3.1 Technologie 125 2.2.3.2
  • Typologie 131 2.2.3.3 Attribution chrono-culturelle et éléments de comparaison 133 2.2.3.4 Les vestiges du Néolithique moyen, synthèse 135 2.3 Le mobilier céramique attribuable au Néolithique moyen Les traces d’une occupation chalcolithique 135 2.3.1 Contexte
  • 135 2.3.2 Technologie 135 2.3.3 Typologie 137 2.3.4 Attribution chrono-culturelle et éléments de comparaison 139 2.4 Un cimetière du Bronze ancien 139 2.4.1 L’espace funéraire, implantation et organisation 143 2.4.2 Catalogue des tombes
  • 223 223 223 2.6.2.1 Le mobilier des tombes 227 2.6.2.2 Le mobilier issu d’autres contextes 229 2.6.3 2.6 La céramique de l’âge du Bronze 2.6.1 Technologie 2.6.2 Typologie Attribution chrono-culturelle et éléments de comparaison 233 2.7
  • Conclusion 240 2.7.5 243 2.7.1 Introduction 2.8 2.8.1 Protocoles opératoires Mise en contexte Les occupations funéraires de l’âge du Bronze, synthèse et discussion 243 243 2.8.1.1 244 2.8.1.1.1 Typologie des sépultures 247 2.8.1.1.2 Typologie
  • . Annexes 283 Inventaire du mobilier céramique 299 Rapport d’analyse du contenu organique du vase en céramique 313 Rapports de datations radiocabones I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives
  • , techniques et scientifiques 9 Fiche signalétique Localisation Propriétaire du terrain Dates d’intervention sur le terrain Région EADM 11/03/13 - 24/07/13 Bretagne Département Morbihan (56) Commune Bono Adresse ou lieu-dit Mané-Mourin Références de l’opération Numéro de
  • l’arrêté de prescription 2011-140 Numéro de l’arrêté d’autorisation de fouille 2013-063 Numéro de l’opération F025036-1E Codes Code INSEE 56262 Coordonnées géographiques et altimétriques (RGF93) Coordonnées Lambert x : 47.637383 y : 2.944537 z : 28 m NGF Références cadastrales
  • administratives, techniques et scientifiques 11 Mots-clefs des thesaurus Sujets et thèmes Chronologie Mobilier édifice public nb Industrie lithique Inférieur édifice religieux Industrie osseuse Moyen édifice militaire Supérieur Bâtiment Macro-restes Mésolithique
  • et épipaléolithique Structure funéraire Végétaux Voirie Faune Ancien Hydraulique Flore Moyen Habitat rural Final Villa Arme Paléolithique Néolithique Céramique Objet métallique Chalcolithique Bâtiment agricole Outil Protohistoire
  • Prescription et contrôle scientifique Jean-Yves Tinevez, SRA Conservateur du Patrimoine Prescription et contrôle scientifique Claude Le Potier, Inrap Directeur interrégional Grand Ouest Mise en place et suivi de l’opération Arnaud Dumas, Inrap Administrateur Mise en place et suivi
  • de l’opération Michel Baillieu, Inrap Adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Assistant opérationnel Mise en place et suivi de l’opération Christelle Picault, Inrap Assistante opérationnelle Plannification des
  • personnels Nathalie Ruaud, Inrap Logisticienne Logistique Prénom, nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Laurent Juhel, Inrap Chargé d’étude et de recherche Responsable scientifique Yohann Chantreau, Inrap Chargé d’étude et de
  • recherche Etude géomorphologique Kévin Bideau, Inrap Technicien d’opération Fouille, relevés et enregistrement Équipe de fouille Vérane Brisotto, Inrap Assistante d’étude et d’opération Fouille, relevés et enregistrement David Gâche, Inrap Technicien d’opération Fouille
  • , relevés et enregistrement Eric Gaumé, Inrap Assistante d’étude et d’opération Fouille, relevés et enregistrement Frédéric Gorain, Inrap Technicien d’opération Fouille, relevés et enregistrement Emmanuelle Houget, Inrap Assistant d’étude et d’opération Fouille, relevés et
  • enregistrement Emilie Lagneau, Inrap Technicien d’opération Fouille, relevés et enregistrement Solène Leforestier, Inrap Technicien d’opération Fouille, relevés et enregistrement Mélanie Levan, Inrap Technicien d'opération Fouille, relevés et enregistrement Philippe Miller, Inrap
  • Technicien d’opération Fouille, relevés et enregistrement Marie Millet, Inrap Technicien d’opération Fouille, relevés et enregistrement André Nové-Josserand, Inrap Technicien d’opération Fouille, relevés et enregistrement chauffeur de mini-pelle Chloé Pfister, Inrap Technicien
RAP03134.pdf (NOYAL-SUR-VILAINE (35). La Rebourserie : Le Clos Saint-Pierre, un établissement rural fortifié des XIIe-XVe siècles en Pays de Rennes. Rapport de fouille)
  • HAUTES-ALPES LOZÈRE ALBI MONTAUBAN LANDES GUYANE DRÔME AVEYRON TARN-ET-GARONNE CAYENNE QUIMPER NÎMES VAUCLUSE AVIGNON ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE MAYENNE PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR BOUCHES-DU-RHÔNE PERPIGNAN Le MA LAVAL SARTHE NICE VANNES VAR BASTIA MARSEILLE TOULON
  • HAUTE-CORSE AUDE PYRÉNÉES-ORIENTALES RENNES ALPESMARITIMES PAYS DE LA LOIRE CORSE ARIÈGE RÉUNION ILLE-ET-VILAINE VALENCE PRIVAS LOT LOT-ET-GARONNE BRETAGNE SAVOIE GRENOBLE CANTAL AURILLAC GIRONDE MARTINIQUE CÔTES-D'ARMOR CHAMBÉRY ISÈRE RHÔNE-ALPES PÉRIGUEUX
  • AQUITAINE MENDE RODEZ CAHORS AGEN ARDÈCHE MONT-de-MARSAN GERS MIDI-PYRÉNÉES MONTPELLIER HÉRAULT TOULOUSE HAUTE-GARONNE LANGUEDOCROUSSILLON PAU TARBES ST-DENIS HAUTES-PYRÉNÉES GAP CARCASSONNE FOIX MORBIHAN DIGNE-les-BAINS GARD TARN AUCH PYRÉNÉES-ATLANTIQUES GUYANE
  • -CHARENTE CHARENTEMARITIME CHARENT POINTE-à-PITRE ANGOULÊME GUADELOUPE MARTINIQUE BORDEAUX FORT-de-FRANCE GIRONDE MARTINIQUE LOT-ET-G AQUITAINE CAYENNE AG MONT-de-MARSAN LANDES GER GUYANE PYRÉNÉES-ATLANTIQUES GUYANE PAU TARBES ST-DENIS HAUTES-PYRÉNÉES RÉUNION
  • Fouille archéologique Rapport final d’opération NOYAL-SUR-VILAINE, Ille et Vilaine, La Rebourserie Le Clos Saint-Pierre : Un établissement rural fortifié des XIIe - XVe siècles en Pays de Rennes SEINE-ST-DENIS NANTERRE BOBIGNY HAUTSDE-SEINE PARIS CRÉTEIL VAL-DE-MARNE
  • ST-LÔ MANCHE BASSE-NORMA ST-BRIEUC sous la direction de François Delahaye CÔTES-D'ARMOR FINISTÈRE BRETAGNE QUIMPER Et MORBIHAN Florian Bonhomme ILLE-ET-VILAINE RENNES LAVAL VANNES avec la collaboration de Florian Bonhomme Philippe Boulinguiez Romain Chailly Julie
  • Cosseron Yoann Dieu Caroline Dulou Emilie Godet Frédérique Gorain Emmanuelle Gousse Léo Lacheray Wesley Laforêt Pierre Le Sayec Jean-Marc Palluau Jonathan Salaun Myriam Texier Nolwenn Zaour MAYENNE PAYS DE LA LOIRE LOIRE-ATLANTIQUE MAINE-ET-LOIR NANTES La ROCHE/YON VENDÉE SÈVR
  • -Pierre : Un établissement rural fortifié des XIIe - XVe siècles en Pays de Rennes 35207 Code INSEE NOYAL-SUR-VILAINE, Ille et Vilaine, La Rebourserie sous la direction de Arrêté de prescription SRA 05-2012-019 xxx xxx DB 05030810 Code opération Inrap N° d'opération Patriarche
  • François Delahaye Et Jean-Marc Palluau Jonathan Salaun Myriam Texier Nolwenn Zaour Florian Bonhomme avec la collaboration de Philippe Boulinguiez Romain Chailly Julie Cosseron Yoann Dieu Caroline Dulou Emilie Godet Frédérique Gorain Emmanuelle Gousse Léo Lacheray Wesley Laforêt
  • Pierre Le Sayec Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40.  grand-ouest@inrap.fr Juillet 2015 4 Inrap · Rapport de fouille archéologique Noyal-sur-Vilaine, Ille-et-Villaine, La Rebourserie. La clos Saint-Pierre.. Sommaire
  • Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique 8 9 Mots-clefs des thésaurus 12 Intervenants 13 Notice scientifique 14 Localisation de l’opération 16 Extrait du plan cadastral 17 Arrêté de prescription 26
  • Arrêté de désignation Résultats 32 1. Introduction 32 1.1 32 1.1.1 Contexte général 33 1.1.2 Contexte historique et archéologique 35 1.2 35 1.2.1 40 2. Présentation de l’opération La fouille archéologique Aspects techniques
  • L'ensemble/bâtiment E 68 2.4.6 L'ensemble/bâtiment F 73 2.4.7 L'ensemble/bâtiment G 73 2.4.8 L'ensemble/bâtiment H 79 2.4.9 Quelques remarques à propos des bâtiments Chemins et parcellaire au Moyen Âge Le second Moyen Âge : enclos et parcellaires Le
  • second Moyen Age : les bâtiments I. Données administratives, techniques et scientifiques 5 79 2.5 Le parcellaire et le réseau viaire depuis la fin du Moyen Âge autour du site 81 3. Résultats archéologiques 81 84 81 83 83 84 84 85 104
  • 114 76 Éléments de bibliographie Table des illustrations Annexes et Inventaires techniques Inventaire des structures archéologiques Inventaire des minutes Inventaire du mobilier archéologique : Céramique Inventaire du mobilier archéologique : Métal Inventaire
  • des photographies numériques 122 1. 148 2. 150 3. 156 4. 162 5. I. Données administratives, techniques et scientifiques 8 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Portbail, Manche, Place Notre-Dame. L'église Notre-Dame. Fiche signalétique Localisation Région
  • Bretagne Département Ille-et-Vilaine (35) Commune Noyal-sur-Vilaine Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement -Propriétaire du terrain Réseau ferré de France (RFF) Références de l’opération Adresse ou lieu-dit La Rebourserie Codes Code
  • INSEE 35 207 Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence Lambert 93 x : 363 912 y : 6 785 085 z : 78 m NGF Références cadastrales Commune Noyal-sur-Vilaine Numéro de l’arrêté de prescription 05-2012-019 du 20 janvier 2012 Numéro de
  • . Opérateur d’archéologie 2007 Inrap Grand-Ouest OJ Parcelle(s) 125, 461, 462, 464, 557, 713 et 714. Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Dates d’intervention sur le terrain Préparation 29 et 30 mai 2012 Fouille du 11/06 au 10/08/2012 Post-fouille 2nd
  • semestre 2012 ; mai-juin-juillet 2015. Surface étudiée 7 700  m² Année Section(s) Organisme de rattachement Responsable scientifique de l’opération François Delahaye, Inrap I. Données administratives, techniques et scientifiques 9 Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets
RAP03485 (GUIPAVAS (29). ZAC de Lavollot Nord : évolution d'un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge. Rapport de fouille)
  • GUIPAVAS (29). ZAC de Lavollot Nord : évolution d'un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge. Rapport de fouille
  • rattachées à un lot de céramique campaniforme à engobe rouge découvert lors du diagnostic dans ce secteur (Fait 523, tranchée 26 et Pailler 2015, p. 81). Il est également possible de les rattacher à l’occupation du Néolithique moyen 2, découverte plus à l’ouest sur le secteur 3a et qui se
  • Fouille archéologique Rapport final d’opération Bretagne, Finistère, Guipavas ZAC de Lavallot Nord Évolution d’un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge VOLUME 2 : Secteurs 2 et 3a sous la direction de Avec la contribution de Bastien Simier Vérane Brisotto
  • 2017 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et
  • portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La
  • mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en
  • application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une
  • utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous
  • réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de
  • l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles
  • constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation
  • archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Fouille archéologique Rapport d’opération Bretagne, Finistère, Guipavas ZAC de Lavallot Nord Évolution d’un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge Code INSEE 29075 Arrêté de
  • prescription 2015-274 Code Inrap F 112 097 VOLUME 2 : Secteurs 2 et 3a sous la direction de Avec la contribution de Bastien Simier Vérane Brisotto Frédérique Boumier Guillaume Hulin Stéphane Jean Florent Jodry Françoise Labaune-Jean Emeline Le Goff Théophane Nicolas Patrick Pihuit
  • 1.1 14 14 14 15 1.2 1.3 1.3.1 Les vestiges pré- et protohistoriques Organisation de l’espace funéraire Organisation de l’espace funéraire Étude du mobilier céramique protohistorique Des indices d’occupation de la transition IIIe-IIe millénaire avant notre ère
  • 3.1.2.6 3.1.2.7 3.1.2.8 3.1.2.9 3.1.2.10 3.1.2.11 3.1.2.12 3.1.2.13 Les vestiges antiques Les vestiges médiévaux entre le VIIIe et le XIIe s. Le réseau fossoyé médiéval L’enclos principal Le fossé F 5112 Les fossés F 4147 et F 5389 Les fossés de partitionnement F 4195, 4201, 5115
  • , 5219 et 5220 Le creusement F 4255 Le fossé F 4217 Le fossé F 5032/5185 Les fossés F 4264 et 4265 Le fossé 5186 Le fossé F 4214 Le fossé F 5184 Les fossés autour de l’enclos principal Le fossé F 5077 Le fossé F 4142 Le fossé F 4144 Les fossés F 5183 et 5192 Le fossé F 5390 et 5391 Le
  • fossé F 4465 Le fossé F 4114 Le fossé F 4113 Le fossé F 5038/5078 Le fossé F 5032 dans sa partie occidentale en dehors de l’enclos Les fossés F 5001 et 5002 La limite fossoyée nord-ouest : les fossés F 4031, 4106, 4232, 4239, 4240 et 5386 Les fossés F 4147, 4148, 4236 et 4237
  • Sommaire 3 60 3.1.2.14 Les fossés F 4001, 4028 et 5388 60 Le fossé F 5096 Le fossé F 4006 Les vestiges d’habitat 61 3.1.2.15 3.1.2.16 3.2 61 3.2.1 Le bâtiment F 5218 67 68 3.2.2 3.2.3 Les structures situées au sud-est du bâtiment F 5218 : une petite activité métallurgique
  • Le(s) bâtiment(s) F 5130/F 5138 72 3.2.4 Le bâtiment F 4162 76 76 3.2.5 3.2.6 Le bâtiment F 5279 Le bâtiment F 5159 81 3.2.7 Le bâtiment F 5161 l 85 3.2.8 La fosse F 5269 et les structures environnantes 88 3.2.9 Le bâtiment F 5271 / F 5266 91 94 3.2.10 3.2.11 60
  • Le bâtiment F 4200 Le bâtiment F 4262 96 3.2.12 Le bâtiment F 5167 et les annexes F 5204 et 5168 106 108 108 118 122 122 130 130 132 136 138 3.2.13 3.3 3.3.1 3.3.1.1 3.3.1.2 3.3.2 3.3.2.1 3.3.2.2 3.3.2.3 3.3.3 3.3.4 3.3.5 3.4 3.4.1 3.4.2 3.4.3 3.4.4 139 3.4.5 Un ensemble
  • trous de poteaux au centre l’enclos Les vestiges d’habitat Les séchoirs à grain Le four F 5169 Le four F 5018 Les autres fours Le four F 4401 Les fours F 4105 et 5364 Les fours F 5075, 5076 et 5202 Le four F 4151 La structure F 4149 Une zone d’extraction au nord-ouest du secteur 2
RAP02809.pdf (TREDARZEC (22). crec'h choupot : le dépôt de récipients du haut Moyen Âge. rapport de sondage)
  • Localisation de l’opération Résultats 13 1. Circonstances de la découverte (Yves Menez) 17 2. Le sondage (Yves Menez et Françoise Le Boulanger) 20 3. Étude préliminaire des récipients découverts (Françoise Labaune-Jean) 20 3.1 21 3.2 Le lot remis par M. Guillou au Service
  • régional de l’archéologie Le lot découvert lors du sondage 24 4. Catalogue des récipients découverts (Françoise Labaune-Jean) 33 5. Les ensembles comparables en Europe occidentale (Françoise Labaune-Jean) 34 6. 38 7. L’assemblage de blocs de l’âge du Bronze et l’ensemble
  • © Françoise Labaune-Jean et Françoise Le Boulanger, Stéphane Jean 20 Inrap · Rapport de sondage archéologique Trédarzec (22), Crec’h Choupot lors du rebouchage de ces excavations ont été isolés, dans l’espoir de pouvoir répartir en deux lots les vases initialement empilés à cet
  • lot découvert lors du sondage Le sondage effectué en février 2012 a permis de recueillir encore de nombreux débris de bronze et de bois. Il s’agit de 44 fragments de tôles fines et d’un fragment de douelle en bois parmi les labours, auquels il faut ajouter les débris retrouvés
  • : 2 de part et d’autres, suivant la courbure de la pièce et au centre une fine incision en demi-lune. Usage : anse? Datation : ? Fig.29 Anse en argent © Françoise Labaune-Jean Lot de restes Alliage cuivreux. (83 fragments) Etat : fragmentaire et corrodé. Description : lot de
  • découverte de 11 fragments de douelles et de deux fragments de cerclage d’un autre petit seau dans la fosse 2 est plus étonnante, dans la mesure ou aucun autre élément de ce seau n’apparaît dans le lot remis par M. Guillou au service régional de l’archéologie. Il en est de même des trois
  • Tinevez Cliché de couverture. Vue des objets remis par M. Yves Guillou à M. Yves Menez le 5 juillet 2011 © Françoise Labaune-Jean, Inrap Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 9 Mots-clefs des thesaurus Intervenants 10
  • mobilier associé (Théophane Nicolas et Jean-Yves Tinevez) Conclusion (Yves Menez, Françoise Labaune-Jean et Françoise Le Boulanger) 39 8. Bibliographie I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche
  • signalétique Localisation Références cadastrales Région Commune Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Bretagne Trédarzec — Département Année Côtes d’Armor (22) 2012 Commune section(s) Trédarzec C Adresse ou lieu-dit parcelle(s
  • géographiques et altimétriques selon le système national de référence (RGF93, projection Lambert 93 CC48) x : 193156 y : 2434327 z : 57 m NGF Numéro de l’arrêté de prescription n°2012-252 Numéro de l’opération — Numéro de l’arrêté de désignation du responsable — Maître d’ouvrage des
  • travaux d’aménagement — Nature de l’aménagement — Opérateur d’archéologie SRA Bretagne, Inrap Grand Ouest Responsable scientifique de l’opération Yves Menez, SRA Bretagne Dates d’intervention sur le terrain 6 et 7 février 2012 8 Inrap · Rapport de sondage archéologique
  • Trédarzec (22), Crec’h Choupot Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier nb Paleolithique Edifice public Industrie lithique Inferieur Edifice religieux Industrie osseuse Moyen Edifice militaire Céramique Superieur Bâtiment Restes Mesolithique et
  • Palynologie bas Moyen Age Macrorestes Temps modemes An. de céramique Epoque contemporaine An. de métaux Ere industrielle Aca. des données Numismatique Conservation Restauration … 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Intervenants Équipe de fouille et de
  • post-fouille Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Laurent Aubry, Inrap Chargé d’études et de recherches Fouille Stéphane Jean, Inrap Dessinateur-infographiste Infographie et PAO Françoise Labaune-Jean, Inrap
  • Chargée d’études et de recherches Fouille, étude du mobilier métallique Françoise Le Boulanger, Inrap Chargée d’études et de recherches Fouille, étude Thierry Lorho, SRA Bretagne Ingénieur de recherche Fouille, topographie Yves Menez, SRA Bretagne Conservateur régional adjoint
  • Fouille, étude Théophane Nicolas, Inrap Chargé d’études et de recherches Étude du mobilier protohistorique Jean-Yves Tinevez, SRA Bretagne Ingénieur de recherche Fouille, étude 10 Inrap · Rapport de sondage archéologique Trédarzec (22), Crec’h Choupot Localisation de
  • découverte non loin d’un talus et de leur état de conservation, certaines parties des vases étant exemptes d’oxydation. En conséquence, il a remisé ces objets dans une cagette dans son garage, où Laurent Aubry a pu les observer. Ce dernier, archéologue confirmé, a identifié l’ensemble
  • comme d’intérêt majeur et a immédiatement alerté le service régional de l’archéologie de Bretagne. Un premier contact téléphonique avec l’inventeur a permis d’identifier le lieu de la découverte : la parcelle n°170, section C du cadastre de Tredarzec, exploitée par M. Bertrand Guélou
  • , agriculteur à Pont Voaz, sur la commune de Pleumeur Gautier. En conséquence, M.Yves Menez s’est rendu le 5 juillet 2011 sur place, en compagnie de M. Jean-Yves Tinevez, ingénieur au service régional de l’archéologie en charge des Côtes d’Armor, pour récupérer les objets et préciser le lieu
  • de la découverte. Le découvreur, M. Yves Guillou, avait placé un repère approximatif sous la forme d’une barre de fer implantée dans un talus en bordure du champ. En présence de M. Guillou, l’inventeur, et de M. Guélou, l’exploitant, accompagné de son épouse et de son fils, M