Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
35 [X]
Date (Année)

82 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01882.pdf ((35). la voie romaine Rennes/Avranches. rapport de prospection thématique 2002)
  • (35). la voie romaine Rennes/Avranches. rapport de prospection thématique 2002
  • 35
  • National d'après des levés photogrammétriques, comp sur la terrain en 1970. Révision de 1986. Ellipsoïde de Ctorke 1880. Projection conique conforme de Lambert. Çrigine des altitudes : niveau moyen de la mer à Marseille. Ëquidistance des courbes : 5m. îi3S' Carte IGN 1218 E Paris 1988
  • , mise à jour de 1983. S AINT-AUBIN-D ' AUBIGNE. * iB^Morita -neT/'"/^ 35' Ouest du Méridien international Carte IGN1217 E Paris 1997. / v LA COUTANCIÈRE. Section ZX de Saint-Aubin d'Aubigné, mise à jour en 1997. La voie traverse l'Illet au niveau des sections 60a et 60b de
RAP01243.pdf (LE RHEU (35). la Fleuriais. rapport de diagnostic)
  • LE RHEU (35). la Fleuriais. rapport de diagnostic
  • 35
  • LE RHEU, La Fleuriais (35 240 003) (IIIe-et-Vilaine) D.F.S. de diagnostic 06-03-1995 /21-03-1995 sous la direction de Gilles LEROUX, avec la collaboration de Eric GAUME Aménagement de la R.D. 68 entre Cintré et le Rheu AFAN Grand Ouest avec le concours du Conseil général
  • gauloises 5, un tesson d'amphore à vin gauloise 2/4 provenant de Marseille, un autre appartenant à une Dressel 1, ainsi que des tessons à pâte grise pouvant appartenir à des vases globulaires. Parmi ceux-ci, nous avons isolé un tesson à lèvre arrondie et éversée, à pâte grise bien cuite
RAP01966.pdf (GÉVEZÉ (35). lotissement des Côteaux de Clairville. dfs de diagnostic archéologique)
  • GÉVEZÉ (35). lotissement des Côteaux de Clairville. dfs de diagnostic archéologique
  • 35
  • Gévezé Ille et Vilaine, 35 Lotissement des Coteaux de Clairville Diagnostic Archéologique Novembre 2003 Arrêté préfectoral 2003/092 dul0/04/2003 Anne-Louise Hamon ±,aure Simon Institut National de Recherche en Archéologie Préventive. Service Régional de VArchéoltgie de
  • 31 Tableau2 : Structures archéologiques découvertes p 35 Tableau 3 : Mobilier. p40 Tableau 4 : Sites archéologiques recensés sur Gévezé p 42 Dessins de mobilier Planche 1 : Secteur gallo romain, Tranchée 17, fossé 6 Planche 2 : Secteur gallo romain, Tranchée 17 fossés 7 et 8. p
  • direction interrégionale Grand Ouest et Base logistique de Rennes (35) Cabinet de Géomètres :Martin-Gousset, Rennes Collaboration scientifique ponctuelle Service Carte Archéologique de Rennes, S.R. A. Bretagne Laure Simon, (Assistant d'étude, céramologue à l'I.N.RA.P.): Etude la
  • céramique antique 4 Localisation de l'opération Site n° 35 120 003 AH Fiche technique Département: Ille et Vilaine (35) Commune: Gévezé Lieu-dit ou adresse: Clairville Année du cadastre: 1980 Sections et parcelles : C 68p, 70, 75, 714, 715 Coordonnées Lambert, (site 3H) : Zone: I
  • Nombre de figures: 7 Nombre de planches: 2 Nombre de photographies : 0 1. Cadre de Vintervention : La Société Pigeault immobilier a déposé un projet de lotissement au lieu dit « les coteaux de Clairville » sur la commune de Gevezé (35). Compte tenu des précédentes découvertes
  • .). S.F.E.C.A.G., Actes du Congrès de Bayeux, Marseille, 2002, p. 185-203. 3-4 Observations : Le site gallo romain de Clairville se présente sous la forme d'une concentration de structures en creux, 7 trous de poteaux, 8 fosses, 8 fossés, représentant les vestiges d'un petit établissement
  • .). S.F.E.C.A.G., Actes du Congrès de Bayeux, Marseille, 2002, p. 185-203. Carte archéologique régionale : Commune de Gevezé (3 5). Service Régional de l'Archéologie, , Cellule Carte archéologique. Rennes 2003 ANNEXES Tableau 1 : Résumé des résultats : par ordre de tranchées Tranchée
  • et fosses Gallo romains Fossés Gallo romains 31 29 30 C 715 C 715 60 60 60 60 31 32 33 34 35 C 715 C714/715 C 714 C 714 C 715 66 60 60 60 60 50 70 55 80 65 36 37 38 39 C 715 C 715 C 715 C 715 69 60 60 60 60 60 à 85 60 50 40 C 715 60 50 41 C 715 60 50 42 43
  • d'apparition 65 Long Larg ùiam (cm) 50 Prof Sondage 18 Manuel 65 145 50 Mécanique 65 85 à 110 30 Méca 90 60 90 130 40 60 10 24 Manu Manu Fosse 60 140 20 Manu 6/5 6/6 6/7 6/8 6/9 Fossé(drain ?) Tp Tp Fossé Fosse 60 60 60 60 60 22 26 17 45 35 Manu Manu Manu Méca
  • Méca 6/10 6/11 6/12 7/1 7/2 7/4 7/5 7/6 7/7 Fosse Tp Fossé Tp Fossé ? Fossé Fosse Tp Deux blocs de 60 60 60 60 60 60 60 60 60 15 28 35 Méca Manuel Manuel Non Méca Méca Non Manuel 60 56 46 170 100 150 30 60 35 100 100 120 15 50 60 44 40 20 Type de Remplissage Limon gris
  • profil Limon gris clair homogène et compact, terre cuite Limon gris brun compact Limon brun homogène Limon brun foncé Voir profil Limon brun cendreux+cb Anthropique ?? 35 9 8/1 8/2 9/1 quartz Fosse Fossé Fossé 60 60 60 10 11 9/2 10/1 11/1 Fossé Fossé Fossé 60 60 60 12 12
RAP02975.pdf (CHÂTEAUGIRON (35). le Haut Rocomps. rapport de diagnostic)
  • CHÂTEAUGIRON (35). le Haut Rocomps. rapport de diagnostic
  • 35
  • nord du centre bourg de Chateaugiron (35), à 15km au sudest de Rennes (fig. 1). La zone d’étude est comprise entre 57m NGF et 61m NGF. L’emprise se trouve sur le versant sud-est d’un petit plateau qui culmine à 65m NGF et domine une petite zone humide au sud. Le terrain présente une
  • de céramique 60.18 Fossés d’enclos Structures mises au jour Sondages réalisés dans les fossés 0 59.94 59.72 59.90 Figure 7 : Plan général des structures mises au jour dans les tranchées de diagnostic 1/700ème 35 m Les données du premier âge du fer L’enclos
  • du Fer. Enfin, l’habitat protohistorique du Moulin de la Jarroussay, sur la commune de Janzé (35) a également révélé la présence d’un enclos carré de 28mètres de côté, éventuellement voué à une fonction sépulcrale, et daté par un rare mobilier céramique de la fin du premier âge du
  • , par un 1 individu à pâte blanchâtre (n°12). La céramique commune sombre est la catégorie de ce sondage qui compte le plus grand nombre d’individus. Les formes prédominantes sont, comme c’est généralement le cas, représentées par des pots à cuire (n°29-35), pour l’essentiel
  • , céramique, TC, os brûlé, métal US 2 : idem US 1 avec plaquettes de schiste Plan de détail du sondage du fossé 2.12 TP N Figure 11 : Plans de détail et coupes des fossés antiques Tr. 2 F12/13 1 2 4 3 4 bis 5 6 7 8 10 9 Chateaugiron (35), Le Haut Rocomps - Relevés et DAO L
  • Chateaugiron (35), Le Haut Rocomps - Relevés et DAO L. Simon / Inrap. 30 31 33 34 35 36 38 37 0 cm Fig. 13 : Mobilier céramique, Tr. 2 F12 : cér. com. sombre, cér. non tournée (éch. 1/3). éch. 1/3 15 Conclusion Le diagnostic mené à Chateaugiron sur une emprise de 9955m² a permis
  • modernes Structures indéterminées 0 59.94 59.72 59.90 Figure 14 : Proposition de phasage chronologique des structures archéologiques 1/700ème 35 m Bibliographie AUBRY L., 2005 – Bruz, « Cicé » (Ille-et-Vilaine) ». DFS de diagnostic archéologique, INRAP, SRA Bretagne, Rennes
  • rurale armoricaine : le site du Manoir de la Coudre à La Mézière (Ille-et-Vilaine), SFECAG, Actes du Congrès de Bayeux, Marseille, 2002, p. 185-203. SIMON L., 2006 – L. Simon, Mobiliers en usage chez les Riedones au cours du Haut-Empire : l’exemple de Gévézé (Ille-et-Vilaine, SFECAG
  • , Actes du Congrès de Pézenas, Marseille, 2006, p. 673676. Listes des figures Figure 1 : Plan de localisation Figure 2 : Situation de l’emprise sur le cadastre Figure 3 : Extrait de la carte archéologique autour de l’emprise du diagnostic Figure 4 : Plan de situation des tranchées
RAP01802.pdf (RENNES (35). "parc des Tanneurs." rapport d'évaluation archéologique)
  • RENNES (35). "parc des Tanneurs." rapport d'évaluation archéologique
  • 35
  • ans de verre antique dans le Midi de la France.,Musée d'Histoire de Marseille. 2001. Sondage 3. Fig.7, cl.5. Le sondage 3 est constitué par une tranchée d'une longueur de 10m et d'une largeur moyenne de 2,00m. Les vestiges perçus dans ce sondage caractérisent deux contextes bien
RAP02927.pdf (RENNES (35). parc des Tanneurs. rapport de diagnostic)
  • RENNES (35). parc des Tanneurs. rapport de diagnostic
  • 35
  • 2.3 Sondage 4 2.4 Sondage 5 2.5 Sondage 6 2.6 Sondage 7 2.7 Sondage 8 2.8 Sondage 9 2.9 Sondages 10 à 12 35 3 Conclusion 36 4 Etude de la céramique 38 5 Bibliographie I - Données administratives, techniques et scientifiques I - Données administratives, techniques et
  • proposée pour ce gobelet, voir un exemple comparable dans Tout feu tout sable, Mille ans de verre antique dans le Midi de la France, Musée d’histoire de Marseille 2001, n° 385-2 du catalogue. 5 La fourchette chronologique proposée par le fouilleur débute au IVe s. et englobe tout le
  • schiste. Plusieurs comblements principaux (instables) ont pu être observés sommairement avant l’effondrement des parois. Sondage 3 35.50m m 00m 35. 0m 0m .0 .5 34 34 33.15 0m .5 0m .0 .50 32 31.89 32.05 31.76 33 33 32.00m N 34.80 32.14 1 5 33.04 10m
  • présente dans le sondage 3. Ici encore l’absence de toute stratigraphie ancienne peut être constatée. S7 S6 S2 S5 S3 Sondage 4 .50 0m .0 34 34 35. m 35.00m S4 50m S1 33.83 35.29 34.00 33.14 30.20 m .00 36 35.40 1 33.94 5m Echelle : 100ème S-E 35.00 5 34.00
  • canalisation récente présente à l’extrémité nord. La position basse de cette partie du terrain a provoqué le remplissage très rapide des excavations par les eaux stagnant à la surface du sol, ce qui a nécessité leur rebouchage immédiat Fig. 19-21 . 35 II - Résultats Fig. 19. Vue du
  • travail La parcelle abordée à Rennes (35), sur le Parc des tanneurs en 2013 a livré du mobilier dans un seul fait. Ce dernier se compose de 38 tessons de récipients en céramique. Le mobilier est trop fragmentaire pour faire l’objet d’une planche de dessins. 4.2. Catalogue par contexte
  • sigillée : un fragment de panse de coupelle Drag. 35 de Gaule du Centre avec un vernis du début du iie siècle de notre ère et un morceau de panse indéterminable. 2 tessons de terra nigra, dont un bord d’écuelle à lèvre rainuré Menez 55, dont l’usage principal se place entre les années
  • siècle de notre ère (dont un bord de Drag. 15-17 et un éclat de coupelle Drag. 35). 1 fragment de bord de coupe en terra nigra (Menez 110) en usage durant le ier siècle de notre ère. 43 fragments de récipients en céramique commune claire. 5 fragments de mortier à lèvre en grande
RAP02299.pdf (ROZ-LANDRIEUX (35). Landrieux (parcelles 158 et 159p, section za). rapport de diagnostic)
  • ROZ-LANDRIEUX (35). Landrieux (parcelles 158 et 159p, section za). rapport de diagnostic
  • 35
  • Vincent POMMIER ROZ-LANDRIEUX (35), LANDRIEUX (parcelles 158 et 159p, section ZA) Dates d'interventions : N° de prescription : N° INSEE de la commune : N° de site : N° de projet INRAP : 14.01.08-17.01.08 S RA 2007/104 35246 35 246 012 DA 05023701 INRAP -Direction interrégionale
  • Grand Ouest, 37 rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné - Tél. 02 23 36 00 40 /Fax : 02 23 36 00 50 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél 01 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z US 3 Roz - Landrieux (35) - Landrieux Janvier 2008
  • tranchée 3 mobilier 3- Conclusion 13 Bibliographie 14 Inventaire des figures Inventaire photographique 14 14 Annexe 1 : arrêté de prescription Annexe 2 : fiche de projet de diagnostic Annexe 3 : arrêté de désignation 15 18 21 Janvier 2008 Roz - Landrieux (35) - Landrieux
  • Philippe (Technicien d'opération) Code INSEE : 35246 N° de site: 35 246 012 Topographie POMMIER Vincent Lieu-dit : Landrieux DAO FERRETTE Romuald Année cadastre : 2007 Section(s) et parcelle(s) : ZA. 158 et 159p Coordonnées Lambert : Z = X= OPERA TION Arrêté n° 2007-104 Y
  • = ARCHEOLOGIQUE Date d'émission : 09 novembre 2007 Titulaire de l'autorisation de fouille : Romuald Ferrette Traitement et étude du mobilier COCHEREL Philippe FERRETTE Romuald Terrassement : Entreprise Chevillard (35). INTER VENANTS ADMINISTRA TIFS Service Régional de l'Archéologie
  • parcellaires, dont les remplissages fournissent quelques morceaux de tuiles. Une fosse a néanmoins livré un petit lot de mobilier, qui peut être daté de l'époque tibérienne. Lieu de dépôt du mobilier : dépôt temporaire dans les locaux de l'inrap à Cesson-Sévigné (35). 2 Roz - Landrieux
  • (35) - Landrieux Janvier 2008 1- Le cadre de l'intervention 3 Roz - Landrieux (35) - Landrieux Janvier 2008 L'intervention conduite sur la commune de Roz-Landrieux, au lieu-dit Landrieux à 2,5 km au nordouest du bourg (Fig. 1), répond à une demande volontaire de diagnostic
  • gisements archéologiques, attribués à l'époque gallo-romaine, ont été reconnus sur le fînage de Roz-Landrieux par des membres du Centre Régional d'Archéologie d'Alet lors de prospections pédestres (CAG 35, p. 94). La découverte la plus remarquable fut néanmoins réalisée en 1907 avec la
  • mise au jour au Champ de la Tresse de 440 monnaies coriosolites enfermées dans un pot (Fig. 1, CAG 35, p. 94). En février 2007, G. Leroux a identifié à l'est du bourg un ensemble de vestiges interprété comme un sanctuaire (Fig. 1, Leroux 2007). Cet ensemble se développerait à
  • proximité de la voie Corseul-Avranches, sensée traverser Roz-Landrieux selon un axe nord-ouest/sud-est (CAG 35, p.94)2. 1.2- Principes méthodologiques et moyens mis en oeuvre L'arrêté de prescription recommandait d'effectuer des sondages avec un engin équipé d'un godet lisse jusqu'au
  • du passage de cette voie au niveau de Roz-Landrieux (Langouët 1994). J.-Y. Eveillard adopte la même opinion quelques années plus tôt en synthétisant plusieurs travaux (Eveillard 1991). 4 Janvier 2008 Roz - Landrieux (35) - Landrieux LrNemer le Grand} te Graritf Rocher , te
  • 7 (en vert) et d u d é p ô t m o n é t a i r e (en b l e u ) sur f o n d d e c a r t e I G N ( S o u r c e : G é o p o r t a i l 2 0 0 7 ) . F i g . 2 : E m p r i s e en h a c h u r é d u d i g a n o s t i c ( D a o : R . Ferrette). Roz - Landrieux (35) - Landrieux Janvier
  • l'archivage des données. Trois jours ont été nécessaires au responsable d'opération pour la mise au net des figures et la rédaction du rapport. Fig. 3 : Implantation des tranchées de sondage sur le plan cadastral au l/500 e (Topo : V. Pommier, Dao : R. Ferrette) 6 Roz - Landrieux (35
  • ) - Landrieux Janvier 2008 2- Présentation des résultats 7 Roz - Landrieux (35) - Landrieux Janvier 2008 Les vestiges découverts se résument exclusivement à des structures fossoyées. Aucun indice d'habitat n'est avéré, malgré la découverte de possibles trous de poteaux dans les
  • brune homogène et argileuse Fig. 4 : Plan des structures découvertes et coupes des sondages effectués (Plan : l/250e; Topo : V. Pommier, Dao : R. Ferrette). Janvier 2008 Roz - Landrieux (35) - Landrieux 2.4- Le mobilier Quatre vingt quatorze tessons ont été découverts dans 3
  • Terra nigra 47 Cst fine Engobe micacé Com. Claire 3 CST 32 1 CSNT Amphore 2 Médiévale/Moderne 2 6 3 6 Indéterminés TOTAL Terre cuite architecturale Scorie fer 85 1 1 Tabl. 1 : Inventaire du mobilier découvert lors du diagnostic. 10 Roz - Landrieux (35) - Landrieux
  • datation moderne est à envisager. 11 Roz - Landrieux (35) - Landrieux Fig. 5 : Mobilier gallo-romain de la fosse 1002 tranchée 1 (Relevés et Dao : R. Ferrette). Janvier 2008 Roz - Landrieux (35) - Landrieux Janvier 2008 Conclusion L'intervention réalisée au lieu-dit Landrieux
  • Janvier 2008 Roz - Landrieux (35) - Landrieux Bibliographie CAG 35 : Leroux (G.), Provost (A.), Carte archéologique de la Gaule, l'Ille-et-Vilaine, Paris, 1990. E V E I L L A R D 1991 : Eveillard (J.-Y.), L e réseau des voies r o m a i n e s en H a u t e - B r e t a g n e (Loire
  • -Vilaine), S.F.E.C.A.G., Actes du Congrès du Mans, Marseille, 1997, 121-146. L A N G O U E T 1994 : L a n g o u ë t (L.), L a voie r o m a i n e C o r s e u l - A v r a n c h e s et son insertion d a n s le p a y s a g e , Les du Ce.R.A.A., Dossiers 22, Saint-Malo, 1994, p. 4 7 - 7 0
  • . Inventaire des photos Cliché 1 : Vue partielle de la tranchée 3 après les fortes précipitations. Cliché 2 : Coupe du fossé 1001. 14 Roz - Landrieux (35) - Landrieux Janvier 2008 Annexe 1 Arrêté de prescription Liberie * Egalité ' Fraternité R É P U B L I Q U E FRANÇAISE
RAP02371.pdf (RENNES (35). les fouilles du couvent de La Visitation. rapport de fouille préventive)
  • RENNES (35). les fouilles du couvent de La Visitation. rapport de fouille préventive
  • 35
  • 1056=1070=1137=4001 B.II.5 - L'Unité Construite 22 30 30 31 32 32 35 36 38 40 41 43 44 45 B.III LES VESTIGES DE LA ZONE 1 B.III. 1 - Phase 1 B.III.2 - Phase 2 B.III.3 - Phase 3 B.III.4 - Phase 4 B.in.5 - Phase 5 B.III.6 - Phase 6 B.III.6.1 - Etat 6a B.III.6.2 - Etat 6b B.III.7
  • 1er début du Ile siècle) 34 : Zone 4 : Plan des vestiges de la phase 5 (fin 1er début du Ile siècle) 35 : Zone 4 : Plan des vestiges de la phase 6a (fin du Ile début du Ille siècle) 36 : Zone 4 : Plan des vestiges de la phase 6b (fin du Ile début du Ille siècle) 37 : Zone 4 : Plan
  • trous de piquets et/ou poteaux de la zone 4a Cliché 35 : Fond de la surface de chauffe 4413 CLICHES ZONE 4 Cliché 36 : Secteur occidental de la zone 4b Cliché 37 : Zones 4, espace intérieur de l'UC 18 (vue vers l'ouest). Traces de défrichage Cliché 38 : Alignement de plots de
  • l'enjeu de l'intervention dans cette zone à risques Au total, la phase de décapage s'est déroulée du 17 juillet à début septembre 2004. Elle a mobilisé deux à trois agents de l'LNRAP durant environ 80 jours/homme, ainsi qu'une pelleteuse pendant les 35 jours prévus au projet. Les
  • avec l'aménageur. Les moyens techniques qui l'ont accompagnée se déclinent en l'emploi d'une mini pelle et d'une moto benne basculeuse durant 60 jours, le quasi doublement de la surface à décaper ayant entièrement consommé les moyens de terrassement prévus au projet (35 jours
RAP02482_2.pdf (PACÉ (35). Formation, développement et mutation d'une exploitation romaine aux portes de Condate dans la première moitité du Haut-Empire)
  • PACÉ (35). Formation, développement et mutation d'une exploitation romaine aux portes de Condate dans la première moitité du Haut-Empire
  • 35
  • Touches à Pacé (35) Volume 2 »%. *. m I &Jk-' i V , ' I A? avec les collaborations de Paul-André Bezombes, Stéphane Blanchet, Anne-Françoise Cherel, Marie Grall, Stéphan Hinguant, Luc Jaccottéy, Stéphane Jean, Boris Robin. INRAP - Direction Interrégionale du Grand-Ouest
  • la direction de Laurent PAEZ-REZENDE) Etudes des différents ensembles mobiliers : céramiques, verreries, mobilier métallique, objets lithiques, l'ensemble 1 de la Z.A.C. des Touches à Pacé (35) Volume 2 avec les collaborations de Paul-André Bezombes, Stéphane Blanchet, Anne
  • L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier Sommaire de l 'etude mobilier 1. - l'etude du mobilier 1.1. présentation technique Le traitement des données Le mobilier céramique Les autres matériaux p.4 1.2. Les données chiffrées p.5 1.3. Les interventions p.6
  • d'occupation du lieu-dit Meslon p.133 4.1.2. Les opérations archéologiques sur le site de Mondonin p.138 - - - - - Mondonin, 2° tranche 2 la commune L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé - - - - - ZAC de La ZAC La ZAC La ZAC ZAC de (35). Annexe mobilier Beausoleil de
  • conditionnés 3 p.207 L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier par Chapitre 1 : L'Etude du mobilier F. Labaune-Jean (Inrap grand-ouest) L'étude qui suit porte sur l'ensemble du mobilier mis au jour en 2007 dans le personnes affectées pendant deux semaines à la
  • . renvoient moderne. - en Les catégories sur (35). Annexe mobilier quand l'aspect du la pâte que pour ne permet pas de tesson tant pour la forme, trancher définitivement en faveur d'un des groupes cités ci-dessus. L'inventaire et l'étude de ces contextes sont assortis, le cas
  • formation sur le mobilier, a permis de 5 L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier Total : 8302 tessons de récipients en céramique 4 objets en terre cuite manufacturée (fusaïoles, lampe et perle) 36 fragments d'objet en verre (récipients, vitres et 1 perle) 293
  • est assuré par Lemoine. 8 Conservateur au Service régional de Bretagne, Rennes. 4 6 Stéphane de l'Archéologie L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier site, auteur des documents et mention des versions des utilisés) - 47 cagettes de mobilier Je
  • protohistorique, Fait 373 Ce cependant les fragments sont trop petits et fragments 7 à une sans certitude. production fait a fourni trois de panse de vase trop petits petits I L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier pour de permettre de proposition leur
  • récipient. Ce dernier possède un profil en S et une pâte riche en quartz possible ?) permettant de l'attribuer à la période protohistorique. Fait 907 8 L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier Fig. 2. Tesson issu du fait 973. (Relevé : F. Labaune-Jean et
  • L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier L'aspect vertical des tessons correspond vraisemblablement à des formes proches du premier. Dans le premier cas, la lèvre se compose d'un bourrelet arrondi débordant l'extérieur, alors que pour second, l'extrémité arrondie
  • de panse correspondent à un profil ovoïde, à paroi assez épaisse. quartz est à rapprocher des productions protohistoriques (vraisemblablement de 10 L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier P- F.658, Sd. 5 0 15 cm Fig. 4. Tesson issu du fait 658
  • protohistoire. caractéristique des tessons de cette 11 col L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier Fig. 5. Tesson issu du fait 832. (Relevé : F. Labaune-Jean et infographie : S. Jean /INRAP) Entre faits 949 et 976 Le niveau de décapage entre ces deux fosses
  • rond (35). Annexe mobilier délimitant une fragment de large ouverture. Ce récipient en céramique sombre tournée dérive des vases de stockage de la Tène finale et se rencontre dans les contextes de la transition fin 1er avant J.-C. et début 1er commune après J.-C. st 352 Cat
  • 3 1 1 10 % NMI Bords 10,00 10,00 30,00 30,00 10,00 10,00 100 3 3 6 L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier cm Fig. 8. Tessons issus du fait 364. (Relevé et infographie : M. Grall) Fait 392 Les différents comblements de cette fosse importante
  • au début du 1er siècle après J.-C., même si le fragment peut provenir de la fosse 369 accolée 16 au fossé. L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier st 421 Cat. Céram Nbre de Proto. Indét. 6 Age du Fer 12 nigra 24 Terra 1 Indét. frag
  • Touches à Pacé (35). Annexe mobilier Les 26 tessons recueillis de deux gros récipients de stockage en commune sombre tournée. L'ensemble de ces éléments correspondent généralement à des récipients en usage entre la fin du 1er siècle avant J.-C. et le début du 1er siècle après J.-C
  • . % frag. 0,90 9,91 17,12 53,15 3,60 18 NMI 1 1 1 2 1 % NMI 12,50 12,50 12,50 25,00 12,50 Bords 1 1 2 L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe Commune modelée 12 Amphore 5 1 1 12,50 12,50 8 100 5 10,81 4,50 1 100 111 TOTAL mobilier ~) F.937
  • mobilier recueilli et présente (35). Annexe mobilier faciès très homogène avec des formes en usage au début du 1er siècle après J.-C. (premier quart). un pâte claire. Parmi les éléments datants, il faut signaler des tessons en terra nigra (coupe carénée Menez 96, écuelle Menez 51 et
  • présentent une pâte brune et des parois assez fines pouvant correspondre à des pots à engobe micacé. 21 L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier Mais en l'absence d'éléments plus à pâte beige, type en Ier siècle après J.-C. caractéristiques, ils ont été
RAP02951.pdf (BRÉAL-SOUS-MONTFORT (35). la Brisardaie. rapport de fouille)
  • BRÉAL-SOUS-MONTFORT (35). la Brisardaie. rapport de fouille
  • 35
  • Rapport final d’opération Volume 1 Bréal sous Montfort (35) La Brisardaie 29 - Finistère SAINT-BRIEUC 35 - Ille-et-Vilaine 22 - Côtes-d'Armor RENNES QUIMPER BREAL-SOUS-MONTFORT 56 - Morbihan VANNES Pascal RIEUNIER (sous la responsabilité de) et avec la collaboration
  • .......................................................................................................................136 III- ANNEXE : les datations radiocarbones...............................................................................................138 I - DONNEES ADMINISTRATIVES, TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES FICHE SIGNALÉTIQUE Identité du site Numéro de site Patriarche : 35 037 0062
  • AH Région : Bretagne Département : Ille et Vilaine Commune : Bréal sous Montfort Code INSEE : 037 Lieu-dit : « La Brisardaie» Identifiant cadastrale : section YK commune : BREAL SOUS MONTFORT (35) Parcelles concernées : 30p Coordonnées Lambert II : X1 : 285745 Y1 : 347468 altitude
  • l’opération archéologique sur la carte au 1/250 000e . (© IGN 2012 www.geoportail.fr/mentionslegales/) 35 1 INTRODUCTION Circonstance de l’intervention Cette opération s’est déroulée dans le cadre d’un projet de construction d’un parc d’activités présenté par la Communauté de
RAP03961 (MAEN ROCH (35). ZAC Saint-Eustache. Rapport de diagnostic)
  • MAEN ROCH (35). ZAC Saint-Eustache. Rapport de diagnostic
  • 35
  • 23 36 00 40 www.inrap.fr Diagnostic archéologique Rapport d’opération Maen-Roch (35) : ZAC Saint-Eustache Dans le cadre du projet de l’extension de la zone d’activité Saint-Eustache sur la commune de Maen-Roch (35), la communauté de communes Couesnon Marches de Bretagne a fait
  • Arrêté de prescription 19 Projet scientifique 22 Arrêté de désignation II. Résultats 25 1. Introduction 25 25 25 29 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 31 2. Les secteurs 25 31 31 35 37 37 47 50 50 51 61 65 65 65 75 75 Circonstances de l'intervention Contexte topographique et
  • -Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 Inventaire Inventaire Inventaire Inventaire Inventaire Inventaire Inventaire Inventaire Inventaire des structures et des logs céramique et autres mobiliers protohistorique des ossements des incinérations de la céramique des périodes
  • documentation archéologique Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 6 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Localisation
  • Couesnon Marches de Bretagne Parc Coglais de Saint Parc d’activité d’activité Coglais de Saint Eustache Saint-Etienne-en-Coglais 35 Eustache Saint-Etienne-en460 Maen Roch Coglais 35 460 Maen Roch Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence Lambert
  • Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration 8 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 Intervenants Intervenants scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches
  • l’extension de la zone d’activité Saint-Eustache sur la commune de MaenRoch (35), la communauté de communes Couesnon Marches de Bretagne a fait une demande anticipée de prescription archéologique préventive. L’opération porte sur une superficie d’environ 150 000 m2 et concerne les
  • à la période de La Tène n’a pas pu être assurée. Il faut également ajouter deux incinérations du Haut Empire, du parcellaire et chemin d ‘époque moderne, ainsi que le lit comblé d’un ruisseau canalisé et quelques traces d’occupation contemporaine. Maen-Roch (35) ZAC Saint
  • intervention. 11 I. Données administratives, techniques et scientifiques Localisation Bretagne, Ille-et-Vilaine (35) Maen-Roch ZAC Saint-Eustache Section : ZE Parcelles : 0001, 0005, 0007, 0008, 0012, 0045, 0091, 0092, 0120, 0127, 0128 X : 381.020 Y : 6 819.916 Z : 106 à 120 m NGF
  • de l'opération SCR : Lambert 93 - Source : BD Parcellaire® ©IGN -Auteur : Inrap Fig. 2 : localisation du site sur parcellaire IGN © Jean-Claude Durand Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription
  • Arrêté de Prescription 13 14 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de Prescription 15 16 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 I
  • . Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de Prescription 17 18 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet scientifique Arrêté Projet de Prescription scientifique
  • 19 20 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet scientifique 21 22 Inrap · Rapport de diagnostic Arrêté de désignation Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 I
  • . Données administratives, techniques et scientifiques II. Résultats Arrêté de désignation 23 24 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 25 II. Résultats 1. Introduction II. Résultats 1.1. Circonstances de l'intervention Dans le cadre du
  • projet de l’extension de la zone d’activité Saint-Eustache sur la commune de Maen-Roch (35) (fig. 3), la communauté de communes Couesnon Marches de Bretagne a fait une demande anticipée de prescription archéologique préventive. L’opération porte sur une superficie d’environ 150 000 m2
  • proviennent des diagnostics préalables à la construction de l’autoroute A84. Pour le Néolithique, il s’agit d’un habitat au lieu dit « Le Haut Mee » sur la commune de Saint-Etienne-en-Coglès. 26 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 Fig. 3
  • Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 29 II. Résultats 1.5. Méthode et contraintes Le diagnostic a été réalisé à l’aide d’une pelle mécanique de 24 tonnes équipée en rétro d’un godet de curage de 3 m. L’ouverture des tranchées a été réalisée sous la forme de fines passes
  • diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache - 2019-447 Fig. 8 : localisation des tranchées dans l’emprise du projet Orthophographie d’Ille-et-Vilaine (2011-2012) de geobretagne © Jean-Claude Durand 31 II. Résultats 2. Les secteurs Introduction L’ouverture des tranchées sur
  • , d‘époque moderne (fig. 12). Deux axes principaux et parallèles d’orientation nord-nord-est/sud-sud-ouest apparaissent. Ils sont constitués pour la partie ouest des segments F 35, 43, 47, 49, 51, 53 et pour la partie est des segments F 15, 24, 34, 41, 54, 48. Le fossé F 25 ferme cette
  • période moderne. Ce qui n’est plus le cas actuellement. Dans la parcelle la plus au sud sur le cliché, la différence bien nette de culture, confirme que les fossés F 1, 6, 13 et 39 constituent bien une subdivision. 32 Inrap · Rapport de diagnostic Maen-Roch (35) ZAC Saint-Eustache
RAP01793.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • (35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • ~ J Bibliographie :. CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué \%Ç\ [£ ±j£] \Ç\ \\% 1 , N° d'enregistrement DRACAR 1 Code &p/tii f I I I I ModificationQ LA BOUEXIERE LA CHAPELLE St PERE 35 031 n'site: 07671 n° DRACAR: 015 Indice de site
  • Nom du site CHAPELLE SAINT PERE Lieu dit: SAINT-PAIR 35 Commune Canton 031 LA BOUEXIERE LIFFRE 1979 Année cadastre parcelles Non Site global Site d'appartenance IND ENC Indéterminé Enceinte Enceinte à fossés et talus d'~ 1m de hauteur conservée (aire=140m sur 120
  • attribue 1 | . 11 , , N" d 'enregistrement DRACAR 1 , 11 , I I , 1 | I Code AP/A*H(_- r Mc^dificationQ ) 35' Ouest du Méridien international A» CHM»Ki6-T LA MEZIERE LA BEUZONNAIS COUR PAVEE BRETAGNE 35044 Rennes Cedex. A retourner au SERVICE REGIONAL DE
  • a Marseille. É qui distance des courbes : 5m. BHB ■
  • saint Méen, qui était charpentier et aiguisait ses outils sur cette roche. Département 35 - Arrondissement : RENNsS - Canton : MOHTFORT-SUR- : MEU Commune : IFFENDIC Lieu-dit : PETITE BARRE Cadastre : i960 - Section K 1ère feuille - Parcelle n° 105 Coordonnées Lambert
  • Propriétaire : Exploitant idem : : - Nom du monument x : PIERRE LONGUE 275,365 ; y : 355,115 : Mr NO GUE S A. - Launay-Quéro - 35 - BRE TE IL Monument non classé Situé sur un Position : sonnet à ok° vers l'Ouest incline Forme parallélépipédique Sommet ëmoussé Incliné
RAP01993.pdf (RENNES (35). "lycée Saint-Martin" - 31 rue d'Antrain. dfs de diagnostic)
  • RENNES (35). "lycée Saint-Martin" - 31 rue d'Antrain. dfs de diagnostic
  • 35
  • , 31 rue d'Antrain Avril 2004 2.2.3. Le comblement de l'empreinte de cloison 1028 NATURE DU MOBILIER NBRE DE FRAGMENTS NMI 2 1 2 1 1? 4 2 13 1 1 2 1 1 1 1 8 Sigillée Gaule du Sud Sigillée Gaule du Centre Sigillée indét. Amphore de Marseille Cér. à engobe blanc Commune claire
  • . 24-25. 46 et 35. forme 8 Est Gaule Autres Indéterminées PAROIS FINES DIVERS FOND TOTAL TESSONS Type Lyonnais Plomb'rfère Métallescente et imitations Type Beuvray Engobe rouge Engobé sablé Décor à épingles Engobe blanc Engobe micacée Autres Céramique peinte
RAP03363.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Rue Albert Camus : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais au sud de la Seiche. Rapport de diagnostic)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Rue Albert Camus : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais au sud de la Seiche. Rapport de diagnostic
  • 35
  • (35) – Rue Albert Camus Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier Édifice public nb Industrie lithique Inférieur Édifice religieux Industrie osseuse Moyen Édifice militaire Supérieur Bâtiment Macro-restes Mésolithique et
  • suite du diagnostic et le chemin rendu accessible à la circulation. Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 11 Localisation de l’opération 76 Seine maritime 50 Manche 14 Calvados 27 Eure Bretagne Ille-et
  • -Vilaine 61 Orne Noyal-Châtillon-sur-Seiche 29 Finistère 22 Côtes d'Armor Rue Albert Camus Ille-et-Vilaine 35 Ille-et-Vilaine Rennes 28 Eure-et-Loir Section(s) et parcelle(s): 53 Mayenne Non cadastré 72 Sarthe infographie : S.Jean - INRAP D'après la carte de la France au 1.1000
  • m 200 - 500 m 0 100 km 5km 0 1/250 000 © IGN 2001 Emprise du diagnostic 0 1000m 1/25 000 © IGN 2003 12 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus Implantation cadastrale Département : Ille-et-Vilaine 0 10 1 / 2500 Commune : Noyal
  • -Châtillon-sur-Seiche 50 100 m Échelle : 1/2500 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16
  • Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 19 20
  • Inrap · RFO de fouille Projet scientifique Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données administratives, techniques et scientifiques 21 22 Inrap · RFO de fouille Arrêté de désignation Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques 23 24 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus II. Résultats II. 25 Résultats 26 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus 1. Cadre de l’intervention Les sondages
  • plus souple composé de terre et de graviers. 28 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus AP95 Fouille 2012 Rue des Potiers PARS URBANA AP93-94 Fouilles 1984-1987 AP95 Rue du Gué AO118 Diagnostic 2012 PARS RUSTICA cour Fouille 2014 Îlot
  • . D’autres enclos ou système d’enclos sont présents sur la carte archéologique de la commune (fig.5). Plusieurs d’entre eux, attribués à la période protohistorique, ont été identifiés par prospection aérienne, au sud de la Seiche (CAG 35, base patriarche du SRA Bretagne), notamment un
  • , la voie antique au niveau de la rue Albert Camus. Inrap · RFO de fouille 30 Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus 8 7 6 5 la 4 S e iche la Se ich e 2 1 0 250 m Préhistoire 1 km Protohistoire Gallo-romain 1. La Robinais : système d’enclos 2. La Lande
  • de la Seiche 12 – 2015 : diagnostic Secteur de l’Ise, tranche 2 Fig.6 Carte des opérations archéologiques réalisées sur la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche entre 1984 et 2015 © B. Simier, Inrap 32 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus
  • (Simier 2016) © B. Simier, Inrap 34 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus de chaussée antérieurs et ont pu totalement détruire les éventuels vestiges antiques. La probabilité que la chaussée antique soit présente et conservée était donc
  • II. Résultats 35 36 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus Les vestiges archéologiques Les deux tranchées, réalisées dans le chemin actuel, se sont avérées positives (fig.10, 13, 14 et 15). Après le décapage du radier moderne, composé d’une
  • . Cependant, cette hypothèse est contredite par les résultats du diagnostic effectuésen 2015 sur la ZAC de l’Ise (Ah Thon 2015, fig.12). Lors de cette opération, les parcelles AN 35 et 36, situées directement à l’est de la rue Albert Camus, n’ont pas révélé la trace d’une chaussée ni de
  • fossés bordiers pouvant être associés à la voie de la Guyomerais. Seuls des fossés protohistoriques et/ou antiques avaient été identifiés à l’extrémité septentrionale de la parcelle AN 35. Il n’est donc pas possible, en l’état, de restituer une chaussée antique aménagée selon le
  • L’Ise. Ce qui n’a pas été le cas. Il faut néanmoins signaler que, dans ce secteur, le terrain a été fortement bouleversé par des terrassements destinés à niveler la parcelle AN 35 au contact avec le chemin de la rue Albert Camus. Actuellement, il existe un dénivelé très marqué, de
  • Localisation des tranchées de diagnostic réalisées rue Albert Camus © B. Simier, Inrap .00 26 38 Inrap · RFO de fouille Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Rue Albert Camus terrassements à l’origine de ce dénivelé, réalisés probablement à une époque contemporaine, ont pu détruire ou
  • . Ainsi, il ne faut pas exclure la possibilité que la voie ait pu se développer dans la parcelle AN 35 au niveau de la zone de remblais observée à l’est de la parcelle. Dans ce cas, la voie pouvait atteindre les 14 m de largeur, dimension observée sur l’Îlot Floratrait. Le fossé
  • .25 27 TR.67 26 26.75 27 .00 26.50 26.25 26 .75 Diagnostic ZAC de l’Ise tranche 2 (parcelle AN 35) remblais 27.00 27.25 TR.1 27.00 TR.66 27.25 26.50 26.75 26.25 0 26.0 TR.2 remblais remblais TR.65 Chaussée antique .75 .00 26 25 Fossé bordier antique
RAP03257.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Berges de la Seiche : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais, à proximité immédiate du cours de la Seiche. Rapport de fouille)
  • NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Berges de la Seiche : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais, à proximité immédiate du cours de la Seiche. Rapport de fouille
  • 35
  • parcelle AR 63 8 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier nb Paléolithique Industrie lithique Inférieur Industrie osseuse Moyen Céramique Supérieur Bâtiment Restes
  • Suivi des tranchées, sondages, relevés Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Simier Bastien, Inrap Responsable de l’opération Équipe de post-fouille 10 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35
  • Calvados 27 Eure Bretagne Ille-et-Vilaine 61 Orne Noyal-Châtillon-sur-Seiche Ilot Floratrait 22 Côtes d'Armor 29 Finistère Ille-et-Vilaine 35 Ille-et-Vilaine Rennes 28 Eure-et-Loir Section(s) et parcelle(s): 53 Mayenne AR 63 72 Sarthe infographie : S.Jean - INRAP D'après la
  • - 100 m 100 - 200 m 200 - 500 m 86 Vienne 0 100 km 5km 0 1/250 000 © IGN 2001 RENNES CHARTRES-DE -BRETAGNE Emprise du diagnostic 0 1000m 1/25 000 © IGN 2003 12 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche Implantation cadastrale
  • Département : Ille-et-Vilaine 0 10 1 / 2500 50 Commune : Noyal-Châtillon-sur-Seiche 100 m Section : AR 63 Échelle : 1/2500 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35
  • ) - Berges de la Seiche I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de subvention 15 16 RFO, sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche II. Résultats 19 II. Résultats 1. Présentation de l’opération 1. Cadre de
  • Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche 1.2 Le contexte d’intervention 1.2.1 Le contexte archéologique et historique La commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche fait l’objet depuis les années 1980 d’une surveillance archéologique particulière. Cette attention fait suite à
  • 22 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche 8 7 6 5 la 4 S e iche la Se ich e 2 1 0 250 m Préhistoire 1 km Protohistoire Gallo-romain 1. La Robinais : système d’enclos 2. La Lande Jambu : enclos 3. Les Châtelliers
  • Carte des opérations archéologiques réalisées sur la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche entre 1984 et 2015 24 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche Sur le plan territorial, la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche est associé à la
  • archéologique de la commune (fig.5). Plusieurs d’entre eux, attribués à la période protohistorique, ont été identifiés par prospection aérienne, au sud de la Seiche (CAG 35, base patriarche du SRA Bretagne, fig.4), notamment un petit enclos carré de 25 m de côté, au lieu-dit la Lande Jambu
  • ce plan de terrassement. La longueur de la tranchée 3 a été réduite et nous avons, en contrepartie, réalisé une troisième tranchée (TR.2). La tranchée 1 au nord, mesure 75 m de long, la tranchée 2 au centre, 35 m, et la tranchée 3 au sud, 18 m. 1.4 Les moyens mis en œuvre Le
  • motivation et leur bonne humeur. 26 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche F.1.3 F.1.4 TR.1 F.1.1 F.1.2 F.1.6 F.1.5 F.2.2 F.2.1 TR.2 1 / 1000 0 5 10 gué moderne 25 m Foyers pré ou protohistoriques Fossés antiques F.3.2 F
  • ? Tranchée 3 - coupe sud berme latérale Tranchée 2 - coupe nord F.1.3 (us.7) Fossé bordier Tranchée 1 - coupe nord Coupes stratigraphiques 28 Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche 29 II. Résultats Fig.10 Coupes stratigraphiques de la voirie antique, réalisées
  • bande de roulement en terre apparaît également comme 30 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche trop limitée pour supporter un trafic relativement intense, surtout dans un terrain humide et argileux. Il faut donc s’interroger sur la
  • fine couche d’argile brune visible en coupe matérialise l’emplacement de la chaussée 32 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche F.3.3 : une deuxième voie ? À l’extrémité occidentale de la tranchée TR.3, un radier, F.3.3 (fig.10, us.9
  • désaffection du gué antique, il est intéressant de constater que de l’autre côté de la rivière, sur la rive gauche, il existe encore un 34 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche chemin creux dont le tracé coïncide parfaitement avec celui de
  • qui est grossièrement parallèle au chemin communal qui prolonge la rue Albert Camus. Cette orientation pourrait potentiellement correspondre à l’orientation de la voie antique. 35 II. Résultats Pars urbana Gué antique Voie antique identifiée lors des opérations de fouille
  • archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE ZAC des Deux Rivières ZAC de L’Ise La Lande Jambu aR el ed Ru ais in ob La Robinais 0 200 400 m 1 / 16 000 SAINT-ERBLON Voie antique identifiée lors des opérations de fouille
  • communal et limites parcellaires modernes : fossilisation du tracé de la voie antique ? Fig.19 Hypothèse de restitution de la voie antique de la Guyomerais sur le cadastre de 2015 38 RFO - Sondages archéologiques Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) – Berges de la Seiche Au niveau de
  • RFO - Sondages archéologiques III. Études annexes Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35) - Berges de la Seiche 41 III. Annexes La terre cuite architecturale Un lot de terre cuite architecturale provenant du comblement du fossé bordier TR.3.2 a pu être prélevé lors de l’opération