Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

1350 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02884.pdf ((35). activités minières et métallurgiques en haute Bretagne. rapport de prospection thématique)
  • Ces éléments particuliers présentent l’aspect particulier de scories très riches en fer. Les 12 individus collectés (PLD F1 à F12) répondent à l’aimant fortement (photo n°4 et 5). Ils représentent au total une masse d’un peu plus de 6,5 kg. Le sciage de l’un d’entre eux (PLD F3
  • ) montre de façon très nette en section la présence de fer métal selon une masse en partie agrégée située au tiers inférieur de sa hauteur, selon un plan parallèle à sa base (photo n°5). Le réseau de métal se poursuit de façon plus diffuse jusque dans la partie supérieure du bloc, qui
  • proportion de fer qu’ils recèlent. désignation PLD F2 masse dimensions (kg) (cm) 14 x 11,5 x 3,9 1,269 10 x 9,5 x 6,3 0,911 PLD F3 0,869 PLD F4 0,554 PLD F5 0,216 10 x 8,7 x 3,8 7,3 x 5,7 x 3,5 PLD F6 0,591 8 x 7 x 4,8 PLD F1 PLD F7 1,102 PLD F8 PLD F9 0,441 0,308 PLD
  • commentaires 1 face plane et 1 autre globalement parallèle formes arrondies protubérantes ; avec craquelures pseudo parallélépipédique, masse après sciage 3 faces quadrangulaires, compact, empreintes de charbons pseudo quadrangulaire pseudo parallélépipédique, charbons de bois informe, les
  • ces scories à des « gromps », en tant que déchets liés à la première épuration d’une masse de réduction brute (Nosek, 1994). 4) Datation C14 Une datation C14 a été lancée (en 2013) afin de mieux assoir la probable contemporanéité des ateliers métallurgiques de La Ferrière et de
  • en bas fourneau, mais également, ainsi que l’attestent les scories de post réduction précédemment décrite, un travail d’épuration de la masse brute de réduction, sur les sites de La Ferrière et de Pilleverte (l’observation est plus difficile à faire sur le site de la Colombière du
  • de sa masse à coup de remorques quelques jours auparavant seulement, tout en précisant l’endroit où l’ensemble avait été déposé. Coordonnées de la masse du ferrier de La Belle Frie 1 déplacée : Coordonnées Lambert II : Altitude IGN : X = 303 975 Y = 2 317 470 Z= 68 m Une visite
  • , sur une longueur d’environ 6 m, pour une largeur de 3-4 m. Sa hauteur moyenne se situe au voisinage d’1 m. On peut estimer son volume à environ 15-20 m3. Après défrichement des fougères qui se sont développées dessus, il nous a été donné de constater que la masse était très
  • également. 13 Compte tenu du caractère déplacé de la masse en question une exploration limitée de la masse a été réalisée pour mieux en apprécier le contenu. Seuls quelques fragments de paroi de four de très petite taille, peu épais, sont à noter. Aucun élément céramique n’a pu être
  • sur place lors qu’on les découvre actuellement. On imagine facilement qu’il puisse s’agir de la majeure partie de l’amas, qui formait d’une part un relief et une masse perturbant la progression des engins agricoles et d’autre part gênait les cultures du fait que la surface couverte
  • par les scories écoulées, qui s’étalaient sur le sol, empêchent le développement des plantes semées. Dans le cas du ferrier de La Belle Frie 1, on peut penser que le ferrier initial dépassait largement les 50 m3, compte tenu de la masse déplacée examinée, mais il comptait peut-être
  • , photo n°14) Nom du site : Lieu dit : Commune : La Montagne / rue des Ferrières La Montagne Teillay Coordonnées Lambert II : Altitude IGN : X= Y= Z= 310 097 2 319 180 67 m 15 Le ferrier est constitué d’une masse continue de sédiment noir qui intègre une très grande quantité de
  • la période des travaux (photo n°17). Ce prélèvement en masse du ferrier a fait apparaître sa stratigraphie dans tout le secteur est de la parcelle (photos n°15 et 16). Cette dernière révèle une constitution extrêmement charbonneuse du ferrier. La présence de poches de charbon en
  • coupe a permis un prélèvement de charbon de bois en masse pour une analyse éventuelle anthracologique, et pour une datation radiocarbone, dont les résultats sont donnés infra. Les scories sont très fractionnées du fait des nombreuses lacunes de matière existant en leur sein (photo n
  • 319 015 61 m 3) Datation C14 L’analyse radiocarbone avec spectrométrie de masse a été réalisée sur une brindille charbonnée (afin d’éliminer l’incertitude due à la croissance propre de l’arbre), prise au sein d’une poche de charbons de bois située dans le tiers inférieur de la
  • entièrement et le menace de disparaître définitivement. En 1984, Belhoste et Maheux notaient qu’il s’agit d’un « fourneau aux dimensions réduites, sans doute l’un 20 des rares de ce type à subsister encore en France. La masse appareillée de grès et de schiste, à moitié écroulée, laisse
  • d’une grande plaque de cordons scoriacés 21 accolés (photo n° 29). Deux des éléments photographiés ont été prélevés. Celui qui correspond à la description précédente a une masse de 2,390 kg et livre une forme assez complète de l’épanchement scoriacé. La longueur de l’écoulement est
  • lacunes de matière nombreuses en particulier dans la moitié supérieure, rendant l’ensemble moyennement dense seulement. Sa masse est de 2,460 kg. Essentiellement conservé, ce ferrier constitue un témoin important de la métallurgie locale et sa masse, très impressionnante, a très
  • queue de l’étang de Ferrière (fig. 10). Le sédiment du ferrier est sombre mais moins noir que celui des autres ferriers et n’est pas très fourni en scories. Les quelques scories prélevées (10 éléments représentant un masse totale de 378 g) montrent également une typologie quelque peu
  • III à Paimpont…). Dans le petit prélèvement réalisé sur le ferrier, on compte 4 fragments de paroi de four de couleur gris clair, dont l’une montre un revêtement en partie fondu, un peu violacé. Ils représentent une masse de 41 g. Leur présence, statistiquement peu probable sur un
RAP02268.pdf (OUESSANT (29). vestiges protohistoriques et antiques découverts à mez notariou. rapport intermédiaire 2007 de fp 3 (2006-2008))
  • été utilisées sur le site aux époques protohistoriques et antiques. Elles sont analogues à celles qui constituent les lambeaux de couches ou sols empierrés mis en évidence dans les secteurs 2, 3 et 5 du site. Leur masse est telle (fosses Us. 314, 316 et 317) que l'on peut songer à
RAP03187.pdf (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de FP 2015)
  • Mésolithiques. Les parures en coquillages découvertes sont des éléments qui ont été largement utilisés. Ils ont sans doute été perdus lors d’activités quotidiennes. Des essais de reconstitution de masses de chair consommée ont aussi été réalisés à partir des coquilles de patelles et de
  • masse totale fraîche de 210 kg pour une masse totale de chair fraîche de 112 kg. Pour la monodonte, minoritairement consommée à Beg-er-Vil, les 987 grammes de coquilles étudiées pourraient correspondre à 23 kg sur la totalité de la fouille d’O. Kayser soit une masse totale de 33 kg
  • -Vil peuvent correspondre à 10 kg de masse fraîche consommée (Dupont et Gruet 2005). Cette quantité a été calculée à partir d’une infime fraction de l’accumulation de Beg-er-Vil. Ces estimations demandent à être approfondies par des prélèvements maîtrisés et une analyse affinée de
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
RAP03047.pdf (QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015)
  • de masses de chair consommée ont aussi été réalisés à partir des coquilles de patelles et de monodontes. Si la composition de l’amas est considérée comme homogène, les 15,5 kg de coquilles étudiées peuvent être évalués à 356 kg sur l’ensemble de la fouille d’O. Kayser. De même
  • , les 5 kg de patelles correspondraient à 124 kg sur la totalité de la fouille d’O. Kayser, soit une masse totale fraîche de 210 kg pour une masse totale de chair fraîche de 112 kg. Pour la monodonte, minoritairement consommée à Beg-er-Vil, les 987 grammes de coquilles étudiées
  • pourraient correspondre à 23 kg sur la totalité de la fouille d’O. Kayser soit une masse totale de 33 kg de coquillages fraîchement collectés pour 11 kg de chair consommable. Multiplier toutes ces valeurs par un facteur 4 voire 10 pourrait correspondre à la totalité de l’amas et
  • aboutirait à plusieurs tonnes de coquillages consommés. De même, les 101 restes de crabes étudiés à Beg-er-Vil peuvent correspondre à 10 kg de masse fraîche consommée (Dupont et Gruet 2005). Cette quantité a été calculée à partir d’une infime fraction de l’accumulation de Beg-er-Vil. Ces
RAP02901.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport de fp 2013)
  • des jeux vidéos ; le résultat est très encourageant dans une perspective d’acquisition tridimensionnelle à moindre coût. L’ensemble des tableaux de mesures permet par ailleurs de calculer les volumes et donc les masses des monolithes, ou encore le volume 3 du cairn dont la
RAP02918.pdf (HOËDIC (56). groah denn. rapport de fp 2013)
  • . 13,55 M10 38 39 40 1 41 55 56 57 58 N M11 O O P P Q Q 56 en silex du Néolithique récent, final et de l’âge du Bronze 10m R S R S Sondage Deloze S42 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 Groah Denn - Hoedic (Morbihan) : Plan masse de
RAP03855 (LA ROCHE-MAURICE (29). Château de Roc'h Morvan, Enceinte basse. Rapport de fouille programmée.)
RAP02802.pdf (QUEVEN, PLOEMEUR (56). rd 163, liaison le Mourillon/Penescluz. rapport de diagnostic)
RAP03876 (CONCARNEAU (29). Keraorec 2. Route du Pont de Lanadan. Rapport de diagnostic)
RAP00560.pdf (archéologie du milieu rural en haute Bretagne aux époques pré-romaine et gallo-romaine. rapport de projet collectif de recherche)
  • avec un certain décalage. En effet beaucoup de prospecteurs attendent la rédaction du rapport final de leur opération prospection-inventaire pour envoyer leurs fiches. Il y a ainsi une masse de données qui arrivent en Décembre-Janvier et qui ne peuvent donc pas être prises en compte
RAP03854 (PLOMELIN (29). La villa du Pérennou. Rapport de fouille programmée.)
RAP00822.pdf (PENESTIN (56). lande de Cofreneau. rapport de sauvetage programmé)
  • -4- commune (dont sur la un récipient à décor carène, concentration trouvé en AA vient butter d'impressions digitales 207c). En AB 207b, contre une masse de blocs pierre non jointifs et de graviers diagonale ; l'extrémité de cette présence de deux blocs 0,08 m
  • ; de qui traverse le carré en masse est marquée par la d'argile parallèlépipèdiques, long de 0,21 m et large de 0,09 m, large de cette l'un l'autre long de 0,14 m et distants de 0,35 m les deux blocs sont parallèles. . AA - AB 204 à 206 : une masse cette surface est
  • récipient décoré cylindriques de céramique (dont un La base de cette niveau 0 (le sommet de la masse de blocs se trouvant à + 0,31 m). -5En AB 206d est apparue une débris d'éléments de 1992. A four ; la transition ensemble de blocs zone rubéfiée avec cette zone a AB
  • 206c/AC inorganisés ; des été réservée pour 206d était contre ces amassé un blocs gisait un "fagot" d'entretoises parallèlépipèdiques et un fragment de "coupelle à rebords repliés". . Le "parement" : la masse de blocs est limitée en AB - AC 204, AB 205 - 206 par un
  • et de grands (mais une dalle : dalle posée de chant effondrée sur 0,80 m, une orientation il est avec alors constitué d1 un empilement de blocs moyens appuyé contre un sédiment terreux (et non contre la masse de blocs). posés verticalement mais contrairement à masse
  • 202c/AC 202d une contours irréguliers masse compacte d'argile rubéfiée aux : forme ovoïde semblant par un appendice au nord-est. laissait place à Localement était tessons de augets a montré une céramique Sur sa périphérie cette masse argile pris dans se prolonger
  • sein du niveau à augets est apparue une masse d'argile rubéfiée avec des entretoises disposées plus ou moins perpendiculairement. Sa base est à 0,026 m sous le point 0. L'occupation néolithique La surface du cairn néolithique pu être dégagée en AA-AB 203, la forme de
  • cairn ce dernier matériau dès le de la éclairci lors campagne suivante. Conclusions et perspectives La zone d'activité protohistoriques quelques vaste a occupé indices nous encore. La des tout le présence de autre type de son qu'elle était masses sel
RAP00176.pdf (ELVEN (56). lande de la Bouvière. rapport de sauvetage urgent.)
  • . - Cet espace est empli d'argile non cuite, très homogène. Au centre, la masse d'argile atteint une épaisseur de 0j70 m. Aucune trace d'habitation ou d'activité ( céramique, etc) n'a été trouvée à proximité. Si au début de nos recherches l'hypothèse d'une tombelle ou des vestiges
  • potiers" dans ce seoteur. La présen- ce de cette masse d'argile triée, et destinée probablement à être travaillée ailleurs, vient éclairer cette appellation. Patrick ANDRE, ^fS- Elvenô Landes de \n; Bouvière. Réserve d'argile.
RAP03768 (RENNES (35). Place de la Trinité : l'occupation d'un îlot urbain depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours au regard des éléments structurants du paysage : le castrum, la douve du château ducal et l'hôtel des Monnaies. Rapport de fouille)
  • antécambrien ou cadomien). Le Briovérien de Bretagne centrale est ainsi composé d'une épaisse masse indivise de sédiments monotones et essentiellement schisto-wackeux. Leur déformation par plissement, quoique faible, est liée à l'orogenèse hercynienne1 dont les principales phases de