Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3988 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01756.pdf (un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve archéologique. rapport intermédiaire 2001 de fp 3 (2000-2002))
  • un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve archéologique. rapport intermédiaire 2001 de fp 3 (2000-2002)
  • . Le terrain se place au cœur de la ville antique dans un secteur qui apparaît densément urbanisé pendant l'antiquité (fig. 1 et fig. 2). L'intervention réalisée en l'an 2000 avait concerné une. surface d'environ 1100 m2. Une épaisseur de terre végétale plus importante que prévue
  • S, rue du Docteur Menguv (29 024 356) (Finistère) sdiaire de fouilles a elles - :M 25juin • inée 10 août 2.001 par Gaétan Le Cloirec Avec la collaboration de F. L y m Contrat de plan Etat-Région Etat - Ministère de la Culture et de la Communication Région Bretagne
  • Conseil Général du Finistère Mie M ? ; ' Association pour les Fouilles Archéologiques : Nationales %, Rennes : S.R.A. Bretagne 2001 Jïré Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage
  • , sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des
  • administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent
  • dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction
  • sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations
  • qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport
  • ); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de
  • chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement
  • : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPÉRATION SITE n° 29
  • = IDENTITE DE L'OPERATION Autorisation n° 2000/059 valable du 15/06 au 31/12/2002 Nature : Fouille programmée TITULAIRE (nom et prénom) : Le Cloirec Gaétan Organisme de rattachement : A.F.A.N. Propriétaire du terrain : Conseil Général 29 Protection juridique : Motif de
  • l'opération : fouilles programmées pluriannuelles Maître d'ouvrage : Conseil Général 29 Coût global de l'opération : 1 300 000 F ttc sur Trois ans Contraintes techniques particulières : Surface fouillée : 2000 m2 Surface estimée du site : 4000 m2 (dans la ou les parcelles concernées par
  • l'opération) Emprise menacée entièrement fouillée : OUI NON - pas de menace Fouille menée jusqu'au substrat : OUI NON RÉSULTATS Sinon, altitude du fond de fouille : SCIENTIFIQUES MOTS CLES : (3 à 5 par rubrique) - Chronologie : 1er-llle siècles ap. J.-C. - Vestiges immobiliers
  • : chaussée, caniveaux, fontaine, portiques de façades, Bâtiments, puits. - Vestiges mobiliers : céramique, verre, métal, os, monnaies. COMMENTAIRE : quartier de la ville antique organisé autour d'une rue décumane majeure. LIEU DE DEPOT : du mobilier : dépôt archéologique du Faou des fonds
  • documentaires : SRA Bretagne N° des 10 à 20 diapo. les plus représentatives, fouille et mobilier) : REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNEE : 2001 AUTEUR (nom, prénom) : Le Cloirec Gaétan COLLABORATEUR(S) : F. Labaune, S. Jean TITRE : 5, rue du docteur Menguy- Carhaix-Plouguer
  • (Finistère) Sous-titre : rapport intermédiaire de fouilles archéologiques pluriannuelles - 2e année Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 35 + annexe nbre fig. : 33 nbre planches : 9 Avertissement Les prises de notes et de photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement
  • privé et non destinées à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n 'est possible que dans le cadre du droit de courte citation, avec les références
  • exactes et complètes de l'auteur et de l'ouvrage. Par ailleurs, l'exercice du droit à la communication exclut, pour ses bénéficiaires et pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d'utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi n° 78-753 du 17
  • juillet 1978, art. 10). Le non-respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal. SOMMAIRE Générique de l'opération P- 2 1. Historique de l'opération p. 3 1.1. Etat de la fouille à la fin de la première campagne p. 3 1.2. Aspects
RAP02054.pdf (COËSMES (35). l'habitat du haut Moyen Âge des Rochettes. dfs de fouille)
  • COËSMES (35). l'habitat du haut Moyen Âge des Rochettes. dfs de fouille
  • également aux vents de suroît les plus tempétueux, reste de coller au plus près du moindre relief. En l'occurrence, le talus a pu tenir à merveille ce rôle. Il est certain aussi que ce fossé a permis de détourner les eaux de ruissellement des zones construites. A cet égard, nous
  • L'habitat du haut Moyen-Age des Rochettes, à COESMES (llle-et-Vilaine) Fouille archéologique préventive Février 2003 - Avril 2003 Dirigée par Gilles LEROUX INRAP Grand Ouest 2004 Z o S i - t Fiche signalétique Générique de l'opération Introduction Présentation du site
  • - Planche 1 Les méthodes de fouille - Planche 2 Plan d'ensemble - Planches 3, 3bis, 3 ter, 4, 5 L'enclos - Planche 6 Les entrées - Planche 7 L'entrée 1 - Planche 8 L'entrée 2 - Planche 9 L'organisation interne de l'enclos - Planche 10 La zone bâtie 1 - Planche 11 La zone bâtie 2
  • - Planche 12 La zone excavée - Planche 13 Les poteaux - Planche 14 Les foyers - Planche 15 Les silos - Planche 16 L'espace non clos - Planche 17 Autres faits et structures - Planche 18 Eléments de chronologie relative - Planche 19 Le mobilier céramique (considérations générales
  • ) - Planche 20 Annexe 1 : Le mobilier céramique, par Françoise Labaune Meules et objets lithiques - Planche 21 Annexe 2 : L'outillage macrolithique de Coësmes, par Eric Gaumé Scories et loupes de fer - Planche 22 Synthèse FICHE SIGNALETIQUE Identité du site : Site n° : 35 082 0009
  • Département : Ille-et-Vilaine Commune : Coësmes Lieu-dit ou adresse : Les Rochettes Cadastre : Sections et parcelles : ZD ; 146 b Coordonnées Lambert : x = 318,300 y = 2327,200 Altitude moyenne : 65 m Propriétaire du terrain : Commune de Coësmes L'opération archéologique : Autorisation
  • ou décision : Titulaire : Gilles LEROUX Organisme de rattachement : INRAP, Direction interrégionale Grand Ouest Motif de l'intervention : construction d'un lotissement Aménageur/Maître d'ouvrage : Commune de Coësmes Date de l'intervention sur le terrain : du 25-02-2003 au 11-04
  • -2003 Résultats La fouille des 8000 m 2 objets de la prescription archéologique a révélé la présence d'une partie d'un habitat du haut Moyen Age. La totalité des structures correspond à des fossés, fosses et trous de poteaux creusés dans un substrat schisteux. La mise en phase des
  • vestiges et l'étude du mobilier céramique, au demeurant peu nombreux, ne rendent pas bien compte de la durée d'occupation du site qui voit probablement sa création au cours de la période mérovingienne pour se poursuivre jusque vers l'an mil. Morphologiquement, le site est marqué par la
  • présence d'un grand fossé en forme de fer à cheval, ouvert face au nord et prenant appui de cette manière sur un ruisseau pérenne. Ses différentes sections ont été mises en place au fur et à mesure du développement de l'habitat et sont ponctuées de deux entrées bâties sur un même modèle
  • ayant probablement supporté un porche. Une phase ultérieure d'aménagement du site est sans doute à l'origine de la mise en place d'une organisation rigide qui s'étend au delà des limites de l'enclos et aux orientations de laquelle répondent la majorité des autres fossés et surtout
  • des poteaux. Ces derniers participent à l'élaboration de palissades et de bâtiments parfaitement identifiables. Enfin, la fouille fine d'un silo a permis de noter la présence de nombreuses graines carbonisées qui feront l'objet d'une étude carpologique. GENERIQUE DE L'OPERATION
  • Partenaires Commune de Coësmes : Mr David, maire Mr Heude, adjoint au maire Ministère de la Culture : DRAC de Bretagne Service régional de l'archéologie Mr Stéphane Deschamps, conservateur régional Mme Villard-Le Tiec, conservateur chargée du dossier Institut National des Recherches
  • Archéologiques Nationales : Direction interrégionale Grand Ouest Mr Gilbert Aguesse, directeur interrégional Mr Michel Baillieul, adjoint scientifique et technique chargé du dossier Archéologues de l'INRAP : Equipe de terrain : Mr Gilles Leroux, responsable de l'opération (fouille, relevés
  • , photographies de terrain et aériennes, rédaction et mise en page du rapport) Mr Laurent Aubry, fouille, relevés Mme Aline Briand, fouille, relevés Mr Eric Gaumé, étude du mobilier lithique, fouille, relevés Mme Françoise Labaune, étude du mobilier céramique, fouille, relevés Mr Gaëtan Le
  • Cloirec, fouille, relevés Mme Mathilde Noël, fouille, relevés Mr Dominique Pouille, fouille, relevés Mr Jean-François Royer, fouille, relevés Mr Fabien Sence-Pascual, fouille, relevés Stagiaires en licence d'archéologie de l'Université de Rennes II : Mme Elise Baudouin, fouille
  • , relevés Mme Elise Sehier, fouille, relevés Plateau technique : Mr Frédéric Boumier, topographe Mr Stéphane Jean, D A.O. Mr Hervé Paitier, photographie du mobilier Terrassements : Entreprise Beaussire, Catz, Carentan (50) L'opération de fouille du site des Rochettes à Coësmes, Ille-et
  • -Vilaine, fait suite à un diagnostic positif réalisé par nos soins au cours du mois de novembre 2002 à l'emplacement d'un futur lotissement. Ce diagnostic avait révélé la présence d'un établissement du haut Moyen Age se développant sur environ 0.8 hectare mais dont les limites
  • septentrionale et orientale restaient à définir. Ce dernier se caractérisait par un réseau cohérent de fossés et d'alignements de trous de poteaux ou de regroupements de structures archéologiques. Néanmoins, le site des Rochettes ne se distinguait pas, a priori, des autres établissements de
  • cette période fouillés jusqu'alors en Bretagne, au moins pour ce qui concerne la présence de mobilier archéologique. C'est donc logiquement que le Service régional de l'archéologie de Bretagne a prescrit une fouille préventive applicable à la zone décrite ci-dessus. Elle s'est
RAP02407.pdf (PAULE (22). la chapelle de Saint-Symphorien. rapport de fouille annuelle 2008)
  • PAULE (22). la chapelle de Saint-Symphorien. rapport de fouille annuelle 2008
  • principaux d'alimentation de l'aqueduc de Carhaix. Mais seul un petit fragment de sigillée découvert lors des sondages suggérait une fréquentation de ce lieu durant l'Antiquité. La poursuite des recherches semblait donc susceptible d'apporter quelques informations sur l'aménagement des
  • présentés successivement. Peu de fondations attribuables au second âge du Fer ou à l'Antiquité ont, en définitive, été retrouvées, ^essentiel des découvertes concerne le Moyen-âge. En conséquence, le premier signataire de ce rapport est Joseph Le Gali, qui était en charge de la fouille
  • incertaine. La petite de ce lieu durant l'Antiquité. Aucun aménagement construction rectangulaire figurée à cet endroit, sur le particulier de cette source, point d'alimentation cadastre de 1827, est longue de 6 m et large d'environ majeur de l'aqueduc antique de Carhaix, n'a été 5 m
  • site n° 22.163.0012 Rapport de fouille annuelle 2008 a p é e d e ^aint-^ymphorien à Paule Responsables d'opération : Joseph Le Gall (INRAP) et Yves Menez (SRA Bretagne) Etude des monnaies : Jacqueline Pilet-Lemière (CRAHAM Caen) Etude des perles en verre : Françoise Labaune
  • -Jean (INRAP) • f.- • H JH -m • * 4" ' rw w m m - wrjpç fil - wni - fcn 1 V k » 1 C R e A A H C0.URRIËR ARRIVEE «hk^ 1 Service Régional de l'Archéologie de Bretagn ^ M B wmm hé : Maurice Gautier il' La chapelle de Saint-Symphorien à Paule (22). 1032
  • Remerciements Nous remercions tout particulièrement Elodie Baizeau, architecte du Patrimoine et archéologue, qui nous a aidé à la compréhension de la localisation des éléments lapidaires dans l'édifice et, de manière plus générale, à la compréhension de son architecture. Nous n'omettrons pas
  • de remercier les financeurs : - Le Ministère de la Culture et de la Communication, Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, Service Régional de l'Archéologie de Bretagne, et notamment Stéphane DESCHAMPS, Conservateur régional, et Laurent BEUCHET, archéologue
  • médiéviste en charge des Côtes d'Armor au sein de ce Service. - Le Conseil Général des Côtes d'Armor, notamment M. Claudy LEBRETON, Président du Conseil Général, M. Christian PROVOST, Vice-Président en charge de la Culture, M. Claude LE POTIER, Directeur de la Culture, de la Jeunesse et
  • des Sports du Conseil Général, ainsi que M. Yvon PELLERIN, en charge du Patrimoine au sein de cette Direction. Les données analysées dans ce rapport résultent de l'effort collectif de professionnels et de bénévoles. La qualité comme la quantité des informations recueillies ont
  • toujours dépendu de leur capacité à mener cette opération archéologique comme un travail d'équipe et non comme un simple passe-temps. Nous tenons donc à témoigner notre reconnaissance à l'ensemble des fouilleurs, pour la sueur qu'ils ont largement dispensée sur le chantier, dans des
  • conditions parfois rendues difficiles par les intempéries qui se sont succédées durant les 5 semaines de fouilles, du 7 juillet au 8 août 2008 : Elodie BAIZEAU Gaël BARRACAND Elodie BELTRAMI Pierre CARRIE Romain CHAILLY Laetitia CURE Samuel DOUILLARD Guillaume DOURY Johanna FURLAN Axelle
  • TEISSIER Nous remercions également la Mairie de Paule, pour la mise à disposition du tracteur communal doté d'une débroussailleuse et de son chauffeur, durant le premier jour de l'opération, ainsi que le Syndicat des Eaux, qui a bien voulu par l'intermédiaire de son Président, M
  • . LOSSOUARN, et de sa secrétaire, Mme PHILIPPE, autoriser la réalisation de cette fouille au cœur d'un espace sensible : celui des captages qui alimentent en eau potable une partie notable du territoire avoisinant. Nous remercions également Mme GUILLORE, propriétaire des parcelles n°28
  • , section D, et n°73, section ZV, qui a fort aimablement accepté la réalisation de cette opération. Nous tenons enfin à remercier M. Paul FRAVAL, exploitant de la parcelle n°73, section ZV, qui a bien voulu immobiliser le temps nécessaire aux fouilles la partie de ce vaste champ dont il
  • est locataire. Nous remercions enfin les personnels de l'UMR 6566 de Rennes qui ont bien voulu faciliter la réalisation de cette fouille : Dominique MARGUERIE, son Directeur, ainsi que Marie-Thérèse RIBAULT et Catherine LOUAZEL qui ont assuré la gestion de cette opération. 1033
  • /. Le Gall, Y. Menez I - Historique des recherches et rappel du programme de recherches 2008 -2009 (Yves Menez) •Carhaix Paule • Rostrenen # Glomel » • Saint-Symphorien «Tréogan altitudes supérieures à 200 mètres 0 M i l l , Le lieudit Saint-Symphorien à Paule, dans les
  • superficie minimale de 3Qha qui recèle de nombreux vestiges d'ateliers, d'entrepôts et d'habitats (Fig. 10). Ce site, un probable oppidum commandé par la forteresse, a été abandonné vers la fin du Ier siècle avant notre ère, vraisemblablement à la suite de la fondation de la capitale
  • romaine de la Cité des Osismes, la ville de Carhaix-Vorgium localisée à une dizaine de kilomètres de l'enceinte de Paule. Les recherches effectuées sur l'aqueduc qui alimentait cette ville antique ont montré que les sources localisées en ce lieu, au pied de la forteresse aristocratique
  • , constituaient le point principal de captage de cet ouvrage entre la fin du Ier et la fin du IIIe siècles avant J.-C. Rappelons qu'il s'agit du seul aqueduc antique ayant été en usage dans la péninsule armoricaine. Il constitue un ouvrage particulièrement remarquable, par ses caractéristiques
  • techniques et son ampleur, et alimentait la ville manifestement la plus importante, en terme de superficie et de monumentalité, de cette partie de la Gaule. 4km '.1 altitudes supérieures à 250 mètres altitudes supérieures à 270 mètres en Bretagne (Fig. 2). La présence d'un de ces
RAP00305.pdf (ÎLE DE BRÉHAT (22). l'île Lavret. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • ILE-DE-BREHAT
  • ÎLE DE BRÉHAT (22). l'île Lavret. rapport de fouille programmée annuelle.
  • l'Aéronavale dans des fins stratégiques; il nous a été possible d'avoir communication de l'album concernant la région de Bréhat, et parmi il y avait une épreuve couvrant une partie de Bréhat et une partie de Lavret. Ce n'est pas une merveille, mais une épreuve un peu jaunie, la plaque
  • réputée à la fin de l'antiquité; leur propriétaire était certainement continental, il n'y a guère 1 usage d'un cheval de monture à Lavret, ni même à Bréhat, Le principal problème est la fonction des divers bâtiments et adjonctions à la raine gallo-romaine, plus que les détails
  • CÔtes-du-Nbrd ILE Ile de BREHAT LAVREC ou IAVRET Rapport scientifique sur la Campagne de Fouilles de 1980 P.-R. 51 0 ï LABORATOIRE ANTHROPOLOGIE PRËSISTOffîE - PROTOHISTOIRE ET QUI, TERNAIRE ARMORICAINS Université de Rennes Campus de Beaulieu 35042 Rennes Cedex
  • . ILE LAVRET Partie ouest: Clichéj P R - " 1980 Zone 2 Secteur A la structure à petits galets Bâtiments médiévaux et éléments de murs voisins ILE LAJVRET 1980 Zone 2 Secteur B Cimetière Cliché^ P-R. GIOT ILE LAVKET 1980 Zone 2 Secteur B Cimetière
  • Structure de l'Age du Bronze Cliché (, P.-R.
  • 1980 Zone 1 Secteur A Objet en os travaillé fragments de verres gallo-romains décorés vertèbres et mâchoires de poissons (daurades) ILE IAWET 1980 /secteur £_/zone âJdes bâtiments médiévaux Tranchée centrale 120-121 / 205-208 RAPPORT SUR A Fouille programmée LA l'ILE
  • Programme H 6 SCIENTIFIQUE CAMPAGNE DE LAVREC OU A BREHAT FOUILLES DE 1980 LAVRET (CÔtes-du-^Tord). Autorisation Réf. FA/2-R n2 1052 Rappel topographique: Le Sud de l'île Lavret (lavrea insula de la vita %8o ' ■ Sanoti Uuinvualoeif Lauret en 1473) ou Lavrec (cadastre et cartes
  • ) peut se ' A décrire comme formé de deux barres rocheuses granitiques orientées SV/-NE, séparées par une zone plus basse, sorte de "plaine" remplie de formations Quaternaires, essentiellement du limon loessique. Cette "plaine" a été rabotée par la tentative d'établissement d'une
  • piste d'aviation privée en 1967. Il est difficile de déterminer dans les différents secteurs de la zone archéologique l'ampleur de ce rabotage, en moyenne de quelques décimètres, et cet enlèvement complique l'exploration du site. * Etat antérieur: Il n'est pas aisé de trouver des
  • témoignages précis sur l'état des lieux, postérieurement aux fouilles de A. de La Borderie et de l'abbé Lasblei en 1890-1891, et antérieurement au pasnage du bulldozer. Les photographies » aériennes de l'I.G.N. antérieures à 1967 sont à trop petite échelle, et déjà elles témoignent d'un
  • envahissement par les broussailles et la végétation sauvage par suite de l'abandon par les bréhatins de l'utilisation des fougères, ETous avons appris qu'il avait été déposé au Centre Océanologique de Bretagne des albums de photographies aériennes des îles bretonnes prises aux tout débuts de
  • présentait des taches de doigts; nous l'avons rephotographiée à divers agrandissements et tirée sur des papiers divers. On peut préciser qu'il s'agit d'un cliché pris à la verticale le 27 août 1926 à-1 h 55 àe l'après-midi, à marée basse, de 1100 m d'altitude avec un objectif F=260, Son
  • intérêt est triple, c'est bien avant tout envahissement par la végétation sauvage des parcelles comme des crêtes rocheuses, c'est avant la construction du premier état de la maison d'agrément (vers 1930) et des plantations de cyprès corrélatives, on y distingue nettement les clôtures
  • en muretins de pierres sèches (ce qui permet une bonne interprétation de l'ancien cadastre au point de vue de l'archéologie du paysage d'ensemble de l'île), et enfin, en dehors de la ruine gallo-romaine, on y distingue nettement les pignons ouest et est de la chapelle St-Simon
  • & St-Jude (ce qui confirme le témoignage de quelques "anciens" de Bréhat comme quoi on les voyait encore vers I925). Pros p e ctjon im,T-é t ig u e ; Il eut été idéal de pouvoir prospecter la "plaine" avant nos premières fouilles, tout en n'ignorant pas les perturbations intro
  • •■ duites par celles de A. de La Borderie et de l'abbé Lasbleis, et de possibles perturbations introduites par Mi* van Mallegen en 1966, mais il n'y avait pas d'appareil disponible. Le Laboratoire d'Archéométrie de l'Université de Rennes en disposant d'un, et un magnétomètre identique
  • appartenant aù Laboratoire de Géophysique de la même Université servant de point fixe, une prospection a pu être menée par MM. L, Langoué't et L. Goulpeau entre le 28 avril et le 2 mai i960, avec l'aide de deux stagiaires de 1'I.U.T. fie Lannion. Les calculs d'exploitation ont été réalisés
  • par M. L. Goulpeau, les tracés par ordinateur et table traçante, en plan et en-isométrie grâce au concours de M. M. Gallou, informaticien. Les quelques anomalies très fortes proviennent de perturbations, bidons et boîtes de conserves enterrés dans des trous modernes,, Si on les
  • annule, on constate une dissymétrie d'ensemble nord-sud qui correspond à la structure géologique du substratum et au passage à travers le granité d'un filon de dolérite orienté en gros est-ouest. C'est un nouvel exemple d'une situation que nous avons souvent observée, dans les
  • prospections géomagnétiques armoricaines où les faits de la géologie impliquent des filons ou des couches de roches vertes beaucoup plus magnétiques que le fonds commun. Ceci dit, plusieurs configurations sont inté- ressantes, par exemple dans la zone des bâtiments médiévaux dont il sera
RAP01648.pdf ((22)(35). paléométallurgie du fer dans le bassin de la Rance 1999 - le rocher Abraham en Saint-Pierre-de-Plesguen. rapport de prospection thématique avec sondages.)
  • (22)(35). paléométallurgie du fer dans le bassin de la Rance 1999 - le rocher Abraham en Saint-Pierre-de-Plesguen. rapport de prospection thématique avec sondages.
  • du XVIe situé à environ 500 m , à celles d'un site à " tuiles médiévales " et d'un site gallo-romain identifié en 1997 à 280 m vers sud (Le Baudouin L commune de Lanhélin). On ne peut que mentionner quelques rares tessons attribuables vraisemblablement à l'antiquité tardive ou au
  • N° 35 308 021 AH PROSPECTION THÉMATIQUE (1/3) PALÉOMÉTALLURGIE DU FER DANS LE BASSIN DE LA RANCE 1999 Sondage archéologique LE ROCHER ABRAHAM EN ST PIERRE DE PLESGUEN Jean-Bernard VIVET A Mo, * 7 DEC. î90| PROSPECTION THÉMATIQUE (1/3) PALÉOMÉTALLURGIE DU FER DANS LE
  • BASSIN DE LA RANCE LE ROCHER ABRAHAM EN ST PIERRE DE PLESGUEN Sondage archéologique 1999 Jean-Bernard VIVET Nous remercions le Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, le Ministère de la Culture et de la Communication et le Service Régional d'Archéologie de Bretagne pour Fattribution
  • des subventions et financements qui ont permis la réalisation de l'opération de prospection thématique traitant de la paléométallurgie du fer dans le bassin de la Rance, au sein de laquelle s'intègre le sondage effectué au Rocher Abraham en St-Pierre-de-Plesguen (35). Nous
  • exprimons notre gratitude à M. Jean-Baptiste LEBESLOUR propriétaire du terrain, et à M. CHILOUX, exploitant, pour leur aimable autorisation. Pour leur participation bénévole au chantier, dans des conditions météorologiques pour le moins peu clémentes et même éprouvantes, nous tenons à
  • aux travaux de post-fouille, et notamment au lavage, marquage du mobilier archéologique, et aide à la mise en forme des documents d'illustration : Jacqueline LAPERAS, Jeannine ANNE, Catherine BIZIEN, Vincent BLIARD, avec une mention particulière pour mon épouse Elisabeth VIVET
  • . Nous exprimons toute notre amicale reconnaissance à Monsieur Jean-Jacques CHAUVEL, chercheur émérite de l'Institut de Géologie de Rennes, pour son investissement dans la partie analytique de cette entreprise, ainsi qu'à Phihppe LANOS pour la mise en œuvre d'une datation
  • archéomagnétique de l'un des fourneaux. Enfin, nous remercions le Centre Régional d'Archéologie d'Alet (Ce.R.A.A.) à St Malo, du soutien logistique apporté à cette opération. 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION p. 4 1. Contexte de recherche 2. Mise en œuvre du sondage H. p. 4 p. 7 LES
  • STRUCTURES I. LES BAS FOURNEAUX P. 9 1.1. Le bas fourneaux Fl 1.2. Le bas fourneaux F2 p. 9 p. 15 2. LES AUTRES STRUCTURES P. 19 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8 Structure S8 : zone charbonneuse de rejet de scories et parois Fosse -Fossé S10 Structure S5 : aire de charbonnage
  • - fosse de rejet Aire de charbonnage S4. Poches d'argile S6 et S7 : témoins très probables du façonnage du fourneau Structure charbonneuse S3 Fosse de rejet charbonneuse S3 bis et fossé-rigole d'assainissement Structure charbonneuse SU P. 19 p. 19 p. 19 p. 21 p. 23 p. 23 p. 27 p. 30
  • Rocher Abraham avant fouille (Vivet,97) schéma de principe d'un bas fourneau Vivet,97) 2 Photo n°l : Vue aérienne du site du Rocher Abraham, à la croisée des communes de Meillac, Lanhélin, et St Pierre de Plesguen (cliché C. Bizien). Photo n°2 : Vue aérienne du secteur de fouille
  • . On distingue (au centre) les deux bas fourneaux et les structures charbonneuses, rectangulaires à l'est (côté arbres) (cliché C. Bizien). 3 I. INTRODUCTION 1. CONTEXTE DE RECHERCHE 1.1 Cadre de la recherche Cette opération de prospection thématique s'inscrit dans le cadre du programme
  • P25, à l'intérieur du thème prioritaire " mines et métallurgie ". Elle porte sur la paléométallurgie du fer dans le bassin de la Rance. 1.2 Problématique 1) deux grandes familles de sites et gisements Le recensement des sites et gisements, initié depuis plus de 20 ans au CeRAA (St
  • Malo), dans le cadre des opérations de prospection-inventaire du nord de la Haute-Bretagne et les études menées sur ce thème (Lanos, 1984 et Vivet, 1997) ont permis de mettre en évidence un ensemble fourni de gisements de paléométallurgie du fer dans cette zone (plus de 120
  • gisements). Ces travaux ont permis de reconnaître deux grandes familles de gisements bien distinctes. Elles se différencient sur le plan technologique d'une part et sur le plan des indices chronologiques d'autre part. - La première famille (60 % des cas environ) se caractérise tout
  • d'abord par le mode de fonctionnement de l'appareil de réduction du minerai, qui dans la majorité des cas, ne semble pas laisser couler la scorie à l'extérieur du fourneau. Les aires d'activité observées sont de petites dimensions (10-15 m de diamètre la plupart du temps) et très bien
  • circonscrites. Elles contiennent essentiellement des scories en coulures internes visqueuses en assez grand nombre, sans que l'on puisse parler de véritable ferrier constitué, et des fragments de parois scoriacés indiquant la présence très probable de bas fourneaux sur place. L'absence
  • d'écoulement de la scorie à l'extérieur, s'opposant à une réutilisation aisée de l'appareil, est sans doute à mettre en relation avec la multiplication de ces emplacements de réduction à faible distance les unes des autres dans certains secteurs. Les éléments disponibles actuellement pour
  • ces gisements ne permettent pas de leur attribuer une période chronologique, même large. - La deuxième famille témoigne de l'existence de bas fourneaux fonctionnant avec évacuation de la scorie. Les aires occupées par les gisements appartenant à cette famille sont bien plus
  • grandes que les précédentes et sont couvertes de scories en plaques ou plaquettes en très grand nombre. On y observe de vrais ferriers. On a pu établir, ce qui constitue un des résultats importants obtenus, que ces gisements se retrouvent systématiquement associés à du mobilier gallo
RAP02172.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. rapport final de synthèse de fp 3 2003-2005)
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. rapport final de synthèse de fp 3 2003-2005
  • siècle et correspondent à la dernière grande période de construction de l'Antiquité. Deux bâtiments de 600 et 1200 m2 sont alors juxtaposés du côté sud d'une rue principale de la cité. D'autres constructions abordées plus partiellement ont été repérées à proximité. L'ensemble renvoie
  • VOKGIUM U N Q U A R T I E R D E LA VILLE A N T I Q U E D E Les fouilles de la Réserve Archéologique de Carhaix-Plouguer (Finistère) (5, rue du Docteur Menguy) (29 024 356) DRAC-SRA 2 0 AVR. 2006 COURRIER ARRIVEE D.F.S. de fouille archéologique programmée Années 2003 - 2005
  • Sous la direction de Gaétan Le Cloirec Avec la collaboration de F. Labaune et S. Jean Contrat de plan Etat-Région Etat - Ministère de la Culture et de la Communication Région Bretagne Conseil Général du Finistère Ville de Carhaix-Plouguer Institut National de Recherches
  • Archéologiques Préventives Rennes : S.R.A. Br Z\1l Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n
  • ° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la
  • limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux
  • droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du
  • copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à
  • laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives
  • d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale
  • . Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de
  • l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPÉRATION SITE n° COMMUNE : Carhaix-Piouguer Département : Finistère 29 024 356 Lieu dit ou adresse : 5, rue du
  • docteur Menguy Section(s) et parcelle(s) AO. 124, 135, 138, 139, 140. Altitude : Année cadastre : 1984 Coordonnées Lambert Zone : x1 = 161,4 x2 = x3 = y1 = 1080,9 y2 = y3 = IDENTITE DE L'OPERA TION Autorisation n° 2003/50 valable du 14/05/2003 au 31/12/2005 Nature : Fouille
  • programmée TITULAIRE (nom et prénom) : Le Cloirec Gaétan Organisme de rattachement : I.N.R.A.P. Propriétaire du terrain : Conseil Général 29 Protection juridique : Motif de l'opération : Fouille programmée Maître d'ouvrage : I.N.R.A.P. pluriannuelle Coût global de l'opération
  • : 143000 ttc sur trois ans Contraintes techniques particulières : Surface fouillée : 3500 m2 Surface estimée du site : 4000 m2 (dans la ou les parcelles concernées par l'opération) Emprise menacée entièrement fouillée : OUI NON - pas de menace Fouille menée jusqu'au substrat
  • : OUI NON Sinon, altitude du fond de fouille : RÉSULTATS SCIENTIFIQUES MOTS CLES : (3 à 5 par rubrique) - Chronologie : Antiquité gallo-romaine. - Vestiges immobiliers : chaussée, caniveaux, fontaine, portiques, bâtiments, hypocaustes, puits. - Vestiges mobiliers : céramique
  • , bronze, fer, verre, os, éléments lapidaire, monnaies, enduits peints. COMMENTAIRE : quartier de la ville antique organisé autour d'une rue décumane majeure. LIEU DE DEPOT : du mobilier : dépôt archéologique du Faou, des fonds documentaires : SRA Bretagne N° des 10 à 20 diapo. les
  • plus représentatives, fouille et mobilier) : voir inventaire des clichés REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNEE : 2006 AUTEUR (nom, prénom) : Le Cloirec Gaétan COLLABORATEUR^) : Françoise Labaune et Stéphane Jean TITRE : Un quartier de la ville antique de Vorgium, Sous-titre
  • : les fouilles de la réserve archéologique de Carhaix (5, rue du docteur Menguy) DFS de fouille archéologique préventive - années 2003-2005 Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 160 nbre fig. : 123 nbre planches. : XXVIII Avertissement Les prises de notes et de photocopies sont
  • autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n 'est possible que dans le cadre du droit de courte
RAP01877.pdf (Un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve arhéologique. rapport final de synthèse de fouille programmée triennale (2000-2002))
  • Un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve arhéologique. rapport final de synthèse de fouille programmée triennale (2000-2002)
  • UN QUARTIER DE LA VILLE ANTIQUE DE VOKGIUM Les fouilles de la Réserve Archéologique de Carhaix-Plouguer (Finistère) (5, rue du Docteur Menguy) (29 024 356) D.F.S. de fouille archéologique programmée Années 2000 - 2002 Sous la direction de Gaétan Le Cloirec Avec la
  • collaboration de F. Labaune et S. Jean Contrat de plan Etat-Région Etat - Ministère de la Culture et de la Communication Région Bretagne Conseil Général du Finistère Ville de Carhaix-Plouguer Institut National de Recherches Archéologiques Préventives Rennes : S.R.A. Bretagne - 2002
  • Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant
  • diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en
  • ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de
  • l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective
  • ; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de
  • l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la
  • recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de
  • contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus
  • universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION SITE n° DE L'OPÉRATION COMMUNE : Département : Finistère 29 024 356 Lieu dit ou adresse : 5, rue du docteur Carhaix-Plouguer Menguy Section(s) et parcelle(s) AO. 124, 135
  • , 138, 139, 140. Altitude : Année cadastre : 1984 Coordonnées Lambert Zone : x1 = 161,4 x2 = x3 = y1 = 1080,9 y2 = y3 = IDENTITE DE L'OPERA TION Autorisation n° 2000/59 valable du 15/06/2000 au 31/12/2002 Nature : Fouille programmée TITULAIRE (nom et prénom) : Le
  • Cloirec Gaétan Organisme de rattachement : I.N.R.A.P. Propriétaire du terrain : Conseil Général 29 Protection juridique : Motif de l'opération : Fouille programmée pluriannuelle Maître d'ouvrage : Conseil Général 29 Coût global de l'opération : 1 300 000 F ttc sur trois ans
  • Contraintes techniques particulières : Surface fouillée : 2200 m2 Surface estimée du site : 4000 m2 (dans la ou les parcelles concernées par l'opération) Emprise menacée entièrement fouillée : OUI NON - pas de menace Fouille menée jusqu'au substrat : OUI NON Sinon, altitude du fond
  • de fouille : RÉSULTATS SCIENTIFIQUES MOTS CLES : (3 à 5 par rubrique) - Chronologie : Antiquité gallo-romaine. - Vestiges immobiliers : chaussée, caniveaux, fontaine, portiques, bâtiments, hypocaustes, puits. - Vestiges mobiliers : céramique, bronze, fer, verre, os, éléments
  • lapidaire, monnaies, enduits peints. COMMENTAIRE : quartier de la ville antique organisé autour d'une rue décumane LIEU DE DEPOT : du mobilier : dépôt archéologique du Faou, des fonds documentaires : SRA N° des 10 à 20 diapo. les plus représentatives, fouille et mobilier) : voir
  • inventaire REFERENCES ANNEE : 2002 majeure. BIBLIOGRAPHIQUES des clichés DU DFS AUTEUR (nom, prénom) : Le Cloirec COLLABORATEUR(S) : Françoise Labaune et Stéphane Bretagne Gaétan Jean TITRE : Un quartier de la ville antique de Vorgium, Sous-titre : les fouilles de la réserve
  • archéologique de Carhaix (5, rue du docteur Menguy) DFS de fouille archéologique préventive - années 2000-2002 Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 150 + annexes nbre fig. : 104 - nbre planches. : 71 • : — Les prises de notes et de photocopies sont i iitilisationcàïïective (article
  • L 122-5 du code de ou non de photographies, caries ou schémas, n 'est références exactes et complètes de ! 'auteur et de l'ouvrage. Par ailleurs, pour ses bénéficiaires et pour les tiers, la possibilité documents communiqués (loi n° 78-753 du 17juillet 1978, art. 10). Le non
  • -respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal. Un quartier de la ville antique de Vorgîum Les fouilles de la Réserve Archéologique de Carhaix-Plouguer (29) (5, rue du Docteur Menguy) Sous la direction de Gaétan Le Cloirec Avec la
RAP02614.pdf (MELLIONNEC (22). l'enceinte de Kergoac'h, hastel bras. rapport de sondage)
  • MELLIONNEC (22). l'enceinte de Kergoac'h, hastel bras. rapport de sondage
  • DRA( :OURRI A •UVEE Rapport d'évaluation archéologique -2010- Benjamin LEROY ' ''' • g M MELUONNEC, « Kergoac'h » (Côtes-d'Armor - Bretagne) L'enceinte de Kergoac'h, Hastel Bras ''-/Si l'A.'» - épilifs ' i " RÉPUBUilUfi FRANÇAISE Dates de l'opération : 17juin au 16
  • juillet 2010 N° d'autorisatioii : 2010-234 N° INSEE de la commune : 22146 N° de l'entité : 22146 0009 Cadastre : 1997. WO. 91, 93 et 94 Association ARVALES - 1 rue Lenoir 35000 RENNES (n SIRET 5 0 3 377 970 00010 - APE 9499 Z) 559 Sommaire Sommaire Fiche Signalétique Générique de
  • l'opération Copie de l'arrêté Emprise des sondages sur le plan cadastral 1 Cadres de l'opération 1.1 Cadre administratif 1.2 Cadre géographique 1.3 Cadre historique et archéologique 1.4 L'opération archéologique de Kergoac'h 2 L'enceinte de Kergoac'h, Hastel Bras : résultats 2.1
  • Observations préalables 2.2 Implantation des sondages 2.2.1 Le Sondage 1 2.2.2 Le Sondage 2 2.3 Les structures mises au jour 2.3.1 Le système d'enceinte : talus, fossé et entrée 2.3.2 Les aménagements internes 2.3.3 Fait naturel ou indéterminé Conclusion Annexe 1 Annexe 2 Sources
  • Bibliographie : Cartographie : Table des figures Listing mobilier Kergoac 'h 1 2 3 4 6 7 7 9 10 11 13 13 14 18 18 19 19 29 34 36 38 39 40 40 41 42 43 1 Fiche Signalétique TERRAIN - Localisation du site Région : Bretagne Commune : Mellionnec Code INSEE : 2 2 1 4 6 Coordonnées Lambert
  • Néant - Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l'environnement OPERATION Arrêté de l'opération : Nature de l'opération : Responsable : Organisme de rattachement : Date d'intervention sur le terrain : n° 2 0 1 0 - 2 3 4 d u 2 1 m a i 2 0 1 0 Sondage
  • 2 Générique de l'opération INTERVENANTS SCIENTIFIQUES : Service Régional de l'Archéologie : Yves ROUMEGOUX Conservateur en charge du dossier Association ARVALES : Benjamin LEROY Responsable scientifique INTERVENANTS ADMINISTRATIFS : Service Régional de l'Archéologie
  • : Stéphane DESCHAMPS Conservateur Régional de l'Archéologie Yves MENEZ Conservateur en chef du Patrimoine, adjoint au Conservateur Régional de l'Archéologie Association ARVALES : Carine BUCHERON Secrétaire de l'Association ARVALES Sophie PLANCHET Trésorière de l'Association ARVALES Alain
  • PROVOST Président adjoint de l'Association ARVALES Magali THOMAS Présidente de l'Association ARVALES MAÎTRISE D'OUVRAGE : ÉQUIPE SCIENTIFIQUE : Responsable d'opération : Fouilleurs bénévoles : REMERCIEMENTS : Association ARVALES Benjamin LEROY Georges BLIN Emmanuel CORFMAT Noémie DE
  • JESUS Anastasia DELECOLLE Gaétan DESDEVANT Émilie DUCLOS Baptiste LEROY Frédéric LEVÊQUE Anne-Marie LOTTON Anaïs MARRAST Éric PHILIPPE Manon QUIVILLIC Jonathan SALAÙN Morgane SURDEZ Nous tenons à remercier chaleureusement le bureau de l'Association ARVALES, ainsi qu'É. Duclos, C
  • . Driard, A.-M. Lotton et É. Philippe, grâce auxquels cette opération à pu être menée à bien. Nous tenons également à remercier A. Provost pour ses précieux conseils et pour ses éclairages lors de ses visites. Nous tenons enfin à remercier J. Denis (EVEHA) pour le prêt du matériel de
  • topographie, S. Blanchet (INRAP) et J.-Y. Tinevez (SRA Bretagne) pour l'identification du mobilier lithique ainsi que F. Labaune (INRAP) et Y. Menez (SRA Bretagne) pour l'identification du mobilier en verre et de la céramique. 3 Copie de l'arrêté Ubmi • Sgätlii • Frauniti REPUBLIQUE
  • FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION PREFECTURE DE LA REGION BRETAGNE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LE P R E F E T DE LA R E G I O N BRETAGNE PREFET D'ILLE-ET-VILAINE Officier de la Légion d'honneur Commandeur de l'Ordre national du mérite 2010-234 VU le code du patrimoine
  • notamment son livre V ; VU le décret n° 65-48 du 8 janvier 1965 modifié pris pour l'exécution du livre II du Code du travail (hygiène et sécurité sur les chantiers de travaux); VU le décret n° 94-423 du 27 mai 1994 portant création des organismes consultatifs en matière d'archéologie
  • nationale ; Vu le décret n°2010-146 du 16 février 2010 modifiant le décret n°2004-374 du 29 avril 2004 relatif aux pouvoirs des préfets,à l'organisation et à l'action des services de l'Etat dans les régions et les départements. après avis de la Commission interrégionale de la recherche
  • archéologique OUEST, en date du 09/03/2010 ARRETE Artfcte 1er : M. LEROY Benjamin est autorisé(e) à procéder, en qualité de responsable scientifique, à une opération de sondage à partir de la date du 17/06/2010 jusqu'au 17/07/2010 concernant la région BRETAGNE Intitulé de l'opération
  • : Caractérisation de l'enceinte de Kergoac'h Département : COTES-D'ARMOR Commune : MELLIONNEC Cadastre: 1997. WO.92.93.94 Lieu-dit : KERGOACH Numéro(s) de site (s) ; 22 146 0009 Coordonnées Lambert : x = 266491 y = 2412737 Programme : 2006 : 2 0 - 2006 20 Espace rural, peuplement et prod
  • . agricoles (gal-med-mod) 4 Organisme de rattachement : bénévole Article 2 ; prescriptions générales. Les recherches sont effectuées sous la surveillance du conservateur régional de l'archéologie territorialement compétent, qui pourra imposer toutes prescriptions qu'il jugera utiles
  • pour assurer le bon déroulement scientifique de l'opération. A l'issue de l'opération, le responsable scientifique remettra au conservateur régional de l'archéologie l'ensemble de la documentation et, en double exemplaire, un rapport accompagné des plans et coupes des structures
  • découvertes et des photographies nécessaires à la compréhension du texte. Il donnera un inventaire de l'ensemble du mobilier recueilli et signalera les objets d'iimportance notable. Il joindra éventuellement les fiches détaillées établies pour chacun des nouveaux sites découverts. Le
RAP02357.pdf (SAINT-MARCEL (56). "la Sente Verte". le bourg. rapport final d'opération de fouille préventive)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • SAINT-MARCEL (56). "la Sente Verte". le bourg. rapport final d'opération de fouille préventive
  • géographique et géomorphologique 3- Contexte archéologique 3.1. L'environnement archéologique et l'occupation du sol autour de SaintMarcel à l'époque antique (Patrick NAAS) 3.2. Bilan des découvertes de sépultures de l'Antiquité tardive en Bretagne 4- Conditions de réalisation de
  • . 154 Conclusion p. 157 Catalogue des sépultures Les sépultures de l'âge du Bronze Les sépultures de l'Antiquité tardive p. 161 p. 162 p. 164 Bibliographie p.233 Listing des figures p.243 Listing des planches p.244 Listing des photographies p.245 Annexes Annexe 1 : Etude
  • câractérisation de la nature et de la fonction du site et de ses relations avec la nécropole de l'Antiquité tardive, élément particulièrement rare en région Bretagne; Des comparaisons pourront être utilement faites avec d'autres découvertes similaires plus anciennes, telle la nécr opole
  • n'a produit, jusqu'à une date récente, que très peu d'informations sur le plan archéologique. Aucun site d'habitat ou monument funéraire n'y est signalé pour la Protohistoire et l'Antiquité. Seule la voie romaine Angers - Carhaix, qui traverse la pointe nord de la commune entre la
  • Rapport Final d'opération 3.2. Bilan des découvertes de sépultures de l'Antiquité tardive en Bretagne La découverte de la nécropole de Saint Marcel, composée de 45 inhumations, et utilisée e au cours du V siècle est importante au niveau régional. Jusque-là en effet, cette période
  • l'Antiquité tardive. La découverte de Pont-de-Buis (29) (Abgrall 1911) correspond à une sépulture orientée E-0 avec la tête à l'ouest ; elle a été aménagée dans un ancien four à chaux. Une coupe en verre avait été déposée au niveau du pied gauche ; un anneau en bronze très altéré et
  • SAINT-MARCEL 'Le Bourg" (Morbihan - Bretagne) 2008 Rapport Final d'Opération Dates d'intervention : 29.05.06 - 01.09.06 N° de prescription : SRA 2006-019 N° d'entité archéologique : EA 56 228 0007 N° de projet INRAP : DB05011002 flrRkiïe 5^(V légende des coupes. : blocs de
  • grès, limon. : limon et plaquettes de schiste. : limon et argile. : limon. H : sédiment argileux, quelques cailloux. : plaquettes de schiste. : limon, blocs de grès, tessons de céramique, fragments de tuile et de briques, nombreux charbons de bois. : limon meuble, blocs de grès
  • , nombreux charbons de bois. : limon charbonneux. : limon et argile mêlés, nombreux charbons de bois. : perturbation. légende du mobilier mis au jour dans les sépultures. : métal. : verre. ▲ * : céramique. : silex. : charbon de bois. : bois. Rapport Final d'Opération SAINT MARCEL
  • « LE BOURG » (56) 2008 SOMMAIRE Fiche signalétique p.4 Mots-clés du Thésaurus p.5 Liste des intervenants et moyens mis en œuvre p.6 Pièces complémentaires Carte topographique au 1/25000 précisant la localisation de l'opération. Extrait du cadastre sur lequel figurent
  • l'emplacement et l'emprise de l'opération. Copie de l'arrêté de prescription contenant le cahier des charges scientifique. Copie de l'arrêté d'autorisation de fouille. Copie du projet d'intervention qui a été accepté. p.8 Introduction 1- Raisons de la mise en place de l'opération 2- Cadres
  • l'opération archéologique p.21 Phase 1 : des structures protohistoriques 1- Deux sépultures de l'âge du Bronze ? 2- Les vestiges d'un bâtiment contemporain ? p.3l p.23 p.34 Phase 2 : un établissement rural de l'époque gallo-romaine 1 - Description et évolution du réseau fossoyé 1.1
  • Le fossé le plus ancien du site 1.2. Les fossés des deux états de l'enclos 1.2.1. Le premier état de l'enclos 1.2. La : Les fossés 1.2. Lb : Les trous de poteau liés à l'entrée- état 1 1.2.2. Le deuxième état de l'enclos 1.2.2. a. Les fossés 1.2.2.b : Les trous de poteau liés à
  • l'entrée- état 2 1.3. Des fossés parcellaires contemporains de l'utilisation de l'enclos 1.3.1. Les fossés de direction NE-SO 1.3.2. Les fossés de direction NO-SE 2-Des bâtiments sur sablières enterrées et sur poteaux et les structures associées 2.1. Le bâtiment 1 et structures
  • associées dans l'enclos 2.2. Des constructions immédiatement au sud-est de l'enclos : Bâtiments 2, 3, 4, 5 Le Bâtiment 2 Le Bâtiment 3 Le Bâtiment 4 Le Bâtiment 5 Bilan 2.3. Des constructions sur poteaux au sud-ouest de l'enclos : Bâtiments 6, 7 et 8 Le Bâtiment 6 1 p.37 p.38 p.46 p
  • .50 p.57 p.59 p.6I p.63 p.65 p.65 p. 69 p.71 SAINT MARCEL « LE BOURG » (56) Rapport Final d'Opération 2008 Le Bâtiment 7 Le Bâtiment 8 3- Bilan intermédiaire 3.1. Quelles fonctions pour les bâtiments et l'enclos ? 3.2. Proposition d'évolution des fossés du milieu du IIe s
  • jusqu'au cours du IIIe s 3.2.1 Episode A 3.2.2 Episode B 3.3 Réflexions 4- Le mobilier du secteur d'habitat (Laure SIMON) 4.1. Le mobilier céramique 4.1.1. Données générales 4.1.2. Le mobilier céramique des fossés 4.1.3. La céramique des fosses et trous de poteau 4.2. Le mobilier non
  • céramique Phase 3 : mise en place et utilisation d'une petite nécropole dans un environnement déjà structuré 1- Des fossés qui structurent le paysage et délimitent partiellement la nécropole 1.1. Les fossés limites de la nécropole 1.2. D'autres fossés contemporains ? 2- Le bâtiment 9
  • , contemporain de la nécropole ? 3- La nécropole 3.1. L'unité 1 3.2. Les sépultures en fosse 3.2.1. La gestion de l'espace funéraire 3.2.2. La sépulture Des fosses sépulcrales Des indices de coffrages et de cercueils 3.2.3. Les rites et dépôts funéraires Le feu dans la tombe Des dépôts
  • funéraires 3.2.4. Le mort dans la tombe et ses objets personnels Les objets d'usage quotidien accompagnent le (la) défunt(e) Les objets de parure et les accessoires vestimentaires p. 75 p.76 p. 78 p.80 p.80 p.81 p.85 p.89 p.97 p.97 p.98 p. 100 p. 100 p.102 p.102 p.110 p.110 p.lll p
RAP02426.pdf (GOUESNAC'H (29). pratiques funéraires de l'âge du bronze et de l'antiquité tardive : le tumulus et la nécropole du site de ty korn. rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • GOUESNAC'H (29). pratiques funéraires de l'âge du bronze et de l'antiquité tardive : le tumulus et la nécropole du site de ty korn. rapport de fouille
  • : Pratiques funéraires de l'âge du Bronze et de l'Antiquité tardive à Gouesnac'h (Finistère) : le tumulus et la nécropole du site deTy Korn direction de. Stéphan HiNGUANT JQUS •• . .. .. .. . . • ' Paul-André BESOMBESrRozenn COLLETER, Xavier HENAFF, Stéphane: M.kk • • 3! y
  • . ^.HeryêMi 9#, 0 fm # M i I -, ; et de •; l'Antiquité tardive à Gouesnac'h (Finistère) : le tum^lus ét la nécropole du sitè de Ty Korn 4 / • f • " ' 4 "> i S ' • v. "''Il S ô u s la d i r e c t i o n de . S t é p h a n HINGUANT - ÉfliBS ^ Avec les c o n t r i b u t i
  • rubrique) - Chronologie : âge du Bronze, Antiquité tardive. Indices néolithique, campaniforme et âge du Fer. - Programmes : P16 « le monde des morts, nécropoles et cultes associés » et P23 « établissements religieux et nécropoles depuis la fin de l'Antiquité : origine, évolution
  • circulaire. Aucune trace du ou des dépôts primaires (restes humains, mobiliers) n'a été perçue à la fouille. Néanmoins, les données architecturales sur ce monument demeurent intéressantes. Semblant venir s'appuyer sur le flanc ouest du tertre, une nécropole attribuée à l'Antiquité tardive
  • Hervé, VISSAC Carole TITRE : Pratiques funéraires de l'âge du Bronze et de l'Antiquité tardive à Gouesnac'h (Finistère) : le tumulus et la nécropole du site de Ty Korn Sous titre : Rapport de fin d'opération 1 volume, 1 4 0 pages, 8 4 figures, 13 tableaux 3 L E S AUTEURS Paul
  • du CNRS (CReAAH), étude et dessin du mobilier céramique, métallique et de la verrerie de l'Antiquité tardive. Hervé Morzadec : protohistorien et géologue, Chargé de recherche, INRAP Grand-Ouest, DAO « tumulus ». Carole Vissac : géoarchéologue, Archéosphère, étude
  • lithique (S.H.) 4 . 2 - LA PRESENCE DE L'ÂGE DU F E R (S.H.) 15 19 19 20 29 32 33 43 43 45 49 52 56 4 . 3 - LA NECROPOLE DE L'ANTIQUITÉ TARDIVE © 4 . 3 . 1 - Les e n c l o s (S.H.) 4 . 3 . 2 - Les f o s s e s sépulcrales (R.C, S.H.) 4 . 3 . 3 - Le cas particulier de la fosse 2 6
  • ...), la présence de l'Antiquité et d u Moyen Age d e m e u r e c e p e n d a n t plus discrète, s a n s doute faute de fouilles (GALLIOU, 1989A). 6 :&;ftadoi Pen ai ùêsïhffî&f Ggtfiwwh' js-focef! ' III. i S :• !. :. II. MéneziL^uré BneA 59 ta Chaise de " f vêqut: TBSjJrsz Vihan
  • o n s de ,, ; P a u l - A n d r é B E S O M B E S , R o z e n n COLLETER," Xavier HENAFF,'-s S t é p h a n e J E A N , F r a n ç o i s e LABAUNE-JEAN', Hervé MORZADEC, Carole VISSAC „ •' . ^ * 8*- : - & - * -- • * ' t * - A • A~ . '' * " -Ml "> V-/' ' - Cl S f e . . ' « 1
  • - Rennes 2008 * ;. » .¿r n ,'mm • vd FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPÉRATION SITE N° 29 0 6 0 0 0 3 Département : Finistère COMMUNE : Gouesnac'h Lieu dit ou adresse : Ty Korn Cadastre, section et parcelle(s) : D2 / 1048 et 1 0 5 1 Coordonnées Lambert Zone : II x l = 1
  • 1 7 , 5 5 8 y l = 2 3 4 3 , 4 2 0 Altitude moy. : 42m. NGF IDENTITE DE L'OPERATION Arrêtés n°: 2006/024 et 2 0 0 7 / 0 4 7 Nature : Fouille préventive du 05-07-2005 et du 09-07-2007 TITULAIRE (nom et prénom) : Stéphan Hinguant Organisme de rattachement : INRAP Date
  • d'intervention : du 24-09 au 2 3 - 1 1 - 2 0 0 7 Propriétaires des terrains : Mr et Mme Jean-François DANIEL (parcelle 1048) et Mr Gabriel JURSZA (parcelle 1051) Protection juridique : zonage archéologique Motif de l'opération : permis de construire Maîtres d'ouvrage : Mr et Mme Jean-François
  • DANIEL, Mr Gabriel JURSZA Contraintes techniques particulières : néant Surface totale fouillée : 3520m 2 Emprise menacée entièrement fouillée : OUI NON Fouille menée jusqu'au substrat : OUI NON ait. moy. du fond de fouille : 40m. NGF RÉSULTATS SCIENTIFIQUES MOTS CLES : (3 à 5 par
  • dans le paysage, et la chambre funéraire, anciennement pillée, ont fait l'objet d'une fouille préventive. Seule une dalle composant la chambre était encore en élévation mais la recherche des fosses de calage des autres blocs a permis de restituer le plan initial de celle-ci, plutôt
  • a par ailleurs été mise au jour. Un total de 12 sépultures, orientées est-ouest, ainsi que 9 petits enclos carrés plus ou moins jointifs, composent cette partie du cimetière, dont l'extension hors emprise est fortement envisagée. Totalement inédites dans la région pour cette période
  • , les sépultures et enclos associés ont livré, à défaut de restes humains, un mobilier funéraire de très belle qualité (céramiques, verreries, mobilier métallique, monnaies). LIEU DE DEPOT : mobilier : Base INRAP Cesson-Sévigné puis dépôt de fouille départemental : fonds
  • documentaires : Service Régional de l'Archéologie de Bretagne, Rennes REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU RFO ANNEE : 2 0 0 8 AUTEUR(S) (nom, prénom) : HINGUANT Stéphan (dir.) COLLABORATEURS : BESOMBES Paul-André, COLLETER Rozenn, HENAFF Xavier, JEAN Stéphane, LABAUNE-JEAN Françoise, MORZADEC
  • -André Besombes : Conservateur du patrimoine, Service régional de l'Archéologie, Rennes, étude des monnaies antiques. Rozenn Colleter : anthropologue, Technicienne d'opération, INRAP Grand-Ouest et FRE 2960 laboratoire d'anthropobiologie, Université Paul Sabatier, Toulouse, étude
  • funéraire nécropole antique. Stéphan Hinguant : préhistorien et géomorphologue, Ingénieur de recherche, INRAP GrandOuest et UMR 6566 du CNRS (CReAAH), titulaire de l'autorisation de fouille, étude géomorphologique, étude du tumulus et étude du mobilier lithique. Xavier Hénaff
  • micromorphologique. GENERIQUE DE L'OPERATION Suivi scientifique : Service Régional de l'Archéologie de Bretagne, Rennes Stéphane Deschamps, Conservateur régional Jean-Yves Tinevez, Conservateur départemental Gestion : I.N.R.A.P., Direction interrégionale Grand-Ouest, Cesson-Sévigné Gilbert
RAP03138.pdf (MONTGERMONT (35). ZAC Les Petits Prés : un établissement rural antique de la région rennaise. Rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • MONTGERMONT (35). ZAC Les Petits Prés : un établissement rural antique de la région rennaise. Rapport de fouille
  • de l'occupation de la zone méridionale au cours de l'Antiquité tardive, avec une proportion inhabituelle de céramique de cette période, associée à la découverte de bracelets en alliage cuivreux produits dans le sud de la Bretagne romaine au IVe siècle. Une extension de
  • qu'un probable réseau parcellaire. Le mobilier céramique est caractéristique du dernier tiers du Ier siècle et du milieu du IIe siècle ap. J.-C. Un réseau viaire, comprenant un mobilier céramique révélateur d'une fréquentation continue au moins jusqu'à la fin de l'Antiquité, encadre
  • interprétation lithostratigraphique du contexte géologique de l'occupation 1.1.3 Interprétation 1.1.4 Conclusion 35 35 38 1.2 Cadres historique et archéologique 1.2.1 Durant l'Antiquité 1.2.2 Durant le haut Moyen Âge 41 2 PRÉSENTATION DE L'INTERVENTION ARCHÉOLOGIQUE 41 2.1 Contexte de
  • bordiers de ces chemins, est révélateur d'une fréquentation continue au moins jusqu'à la fin de l'Antiquité. Un chemin permettant l'accès à la pars urbana, au sud, complète ce système, de même qu'un probable chemin desservant la partie méridionale du site. Ce réseau viaire s'insère
  • importante de graines y a été découverte et met en évidence une activité de production agricole alimentaire. Les éléments matériels semblent indiquer une accentuation de l'occupation de la zone méridionale au cours de l'Antiquité tardive, avec une proportion inhabituelle de céramique de
  • aménageur TERRITOIRE & DÉVELOPPEMENT 2013-052 DU 16 JANVIER 2013 arrêté d'autorisation numéro de l'entité archéologique 35 189 0002 code INSEE de la commune 35 189 FOUILLE PRÉVENTIVE RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE ZAC, LES PETITS PRÉS RAPPORT FINAL D'OPÉRATION
  • ARCHÉOLOGIQUE SEPTEMBRE 2015 BRETAGNE Le site des Petits Prés comprend de nombreuses similitudes avec celui de Bais, Bourg Saint-Pair, fouillé en 2009 sous la direction de D. Pouille, bien qu'un décalage chronologique distingue les deux établissements, puisqu'une installation de la
  • transition entre La Tène finale et l'époque gallo-romaine est à l'origine de la villa de Bais (Pouille 2011 : 69-111). Il se rattache à la ceinture d'exploitations mise en évidence autour de Rennes-Condate. La principale période de fonctionnement de l'établissement, fixée entre le milieu
  • du IIe siècle et le milieu du IIIe siècle ap. J.-C., correspond d'ailleurs à une période de développement de la ville. En revanche, un décalage apparaît entre la fin de l'occupation de l'établissement et la rétractation de la ville antique dans une enceinte fortifiée à la fin du
  • IIIe siècle ap. J.-C. MONGERMONT (35), ZAC, LES PETITS PRÉS SRA La phase 3 (IVe - début Ve siècle) est contemporaine, et peut-être postérieure, du démontage de l'ensemble résidentiel. Quelques fossés et fosses révèlent un maintien de l'organisation spatiale. Par ailleurs, les
  • l'occupation vers l'est semble également devoir être liée à cette phase. MONGERMONT (35) La construction d'un petit temple situé à 7 m au sud-est du bâtiment principal intervient probablement lors du deuxième ou troisième état d'aménagement. De dimensions réduites (6,10 m sur 4,40 m
  • ), l'édifice est constitué de deux espaces : une cella de forme carrée, précédée d'un porche à l'est. Un autre bâtiment situé au niveau de l'entrée vient compléter ce dispositif. Long de 10,50 m sur 9 m de largeur, il est installé au niveau de l'entrée du secteur résidentiel. La zone
  • fouillée, au sud-est de la partie résidentielle de l'établissement, correspond à un secteur agricole. À la phase 2, l'occupation est dominée par de nombreux fossés de drainage. Ils sont accompagnés de nombreuses fosses réutilisées comme dépotoirs et comprenant un mobilier archéologique
  • abondant. 35189 La fouille du site de Montgermont, ZAC Les Petits Prés, a permis d'aborder une occupation rurale antique établie aux abords de Rennes-Condate. Les traces d’occupation précédant la mise en place de l'établissement sont ténues et se limitent à quelques fosses, ainsi
  • l'occupation. L'établissement de type « villa » se met en place semble-t-il vers le milieu du IIe siècle ap. J.-C. (phase 2). Sa durée de vie est assez courte, puisque le démontage des bâtiments intervient au début du IVe siècle ap. J.-C. La partie résidentielle connaît plusieurs états
  • d'évolution. Dans son état premier, le bâtiment résidentiel, de 26,20 m sur 8 m, s'inscrit au sein d'une cour, d'environ 2 400 m². Lors des états suivants, une modification de la disposition de la cour et de l'entrée accompagne l'agrandissement du bâtiment principal. La superficie totale
  • de la pars urbana avoisinerait les 3 300 m² et le bâtiment résidentiel est doté de nouvelles pièces et d'une galerie de façade. Il occupe, au sol, un espace de 37,20 m sur 12,30 m. Le dernier état de modification du bâtiment résidentiel est marqué par l'adjonction d'une nouvelle
  • pièce contre le pignon est et par un remaniement à l'angle est de la galerie, qui évoquent un probable aménagement balnéaire. Nettoyage du bâtiment principal au petit matin, cliché A. Le Martret ©Éveha 2013. Bretagne, Ille-et-Vilaine Fouille préventive du 09/09/2013 au 29/11/2013
  • Prescription n° 2012-193 du 4 octobre 2012 Aménageur : Territoire et Développement Opérateur archéologique : SAS Éveha 24, avenue des Bénédictins 87000 Limoges Responsable : Annaïg LE MARTRET Mots clefs : Chemin ; villa , établissement rural, temple, bâtiment d'entrée ; puits, puisard
  • , settlement, villa, temple, entrance, well, oven, drainage, field system, pond, grave, post-hole, refuse-pit. ; pottery, architectural terra-cotta, fauna, shell, metal, slag, coins, statuette, glass. couverture MONGERMONT (35), ZAC, LES PETITS PRÉS Un établissement rural antique de la
RAP03423 (RENNES (35). Place Saint-Germain : naissance et évolution d'un quartier de Rennes de l'Antiquité tardive à 1944. Rapport de fouille )
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • RENNES (35). Place Saint-Germain : naissance et évolution d'un quartier de Rennes de l'Antiquité tardive à 1944. Rapport de fouille
  • l'Antiquité tardive à 1944 V. Études complémentaires 589 V.3 Le mobilier céramique Toutes les périodes d’occupation recensées sur la place Saint-Germain ont livré des lots de mobilier en céramique dans des proportions variées. Dans la présentation qui suit, on évoquera les modalités
  • croissant de contexte. En début d’étude, ce classement a permis de reprendre facilement les lots. 590 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 V.3.1.2 Les prélèvements et traitements
  • cités ci-dessus. 592 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 V.3.1.4 L’étude Le volume de la collection a généré des choix lors de l’étude. Pour répondre aux attentes liées à la
  • Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 les contextes des viie/viiie siècles. Pour la sépulture 10783, seule la pâte de cet éclat de panse de récipient à teinte grise, assez bien cuite
  • évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 interne concave (pot 2-1). On peut signaler les mêmes types de formes pour la couche 10655 dans laquelle on note la présence d’un morceau de bec tubulaire à décor de pastilles rapportées. On retrouve des exemplaires du
  • , 598 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 en dehors d’un bord d’un vase-réserve de type 2-1 à décor de large bande digitée uniquement en pâte à inclusions de quartz. Le lot est
  • − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Les xiiie-xive siècles Sur l’ensemble de la surface observée, les lots de mobilier se rattachant à cette période sont moins nombreux que pour les siècles antérieurs. Un premier lot (10204) réunit 84 tessons
  • évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Tous ces éléments se retrouvent ainsi dans des ensembles de céramiques comme ceux des couches 4227, 4228, 4229. Avec respectivement 23, 50 et 159 NR, ces couches réunissent des formes et des groupes techniques similaires
  • dans les lots du xve siècle. © Françoise Labaune-Jean, Stéphane Jean 20 cm 604 Inrap · RFO de fouille Contexte Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Pâte claire Pâte orange Pâte gran. Pâte bicolore
  • , Laboratoire « ArchéoSciences », CNRS, université de Rennes 1, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74205, 35042 Rennes cedex. 1038 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 V. Études
  • · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 notamment la rue de la Baudrairie, située à l’ouest du site. La Baudrairie peut renvoyer au métier du Baudroyer, synonyme de corroyeur : ouvrier qui
  • ont donc été décontaminés de la même manière avant d’être conservés au PEG 600 de synthèse. 1042 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Certaines pièces du fait de la présence de
  • − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 le résidu de la fabrication d’objets. Elles sont de formes diverses, souvent petites, suivant les courbes de l’objet. Les chutes tertiaires sont, elles, de fines lanières ou copeaux de cuir correspondant à la
  • fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 V.8.3 Présentation générale du mobilier de Saint-Germain Les 4113 cuirs de Saint-Germain proviennent de 40 unités stratigraphiques différentes sur le site. Au sein
  • nombreux mobiliers et pourraient présenter des mélanges. 1048 Inrap · RFO de fouille Fig. 6 Chaussure Y ou Ba 10274-1 vue côté fleur et côté chair. © E. Collado Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944
  • . Ces pièces restent difficiles à déterminer. 1050 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Une bande en cuir de chèvre (1,5 mm Ep) est nouée, déchirée d’un côté et coupée de l’autre
  • fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Fig. 8 Chaussure de style Wedelspang, 10208-4, vue côté fleur. © E. Collado V. Études complémentaires Fig. 8 bis Chaussure de style Wedelspang, 10208-4, vue côté
  • chair. © E. Collado 1053 1054 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Fig. 9 Chaussure de style Wedelspang, 10208-4, vue monté. © E. Collado V. Études complémentaires 1055 Les
  • l’objet d’une étude approfondie qui ne pourra s’effectuer ici faute de temps. 1056 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 Au sein des cuirs utilisés dans ce contexte, il apparaît que le
  • pièces de ce lot comporte des fentes (passant de lanière) et pourrait être un fragment de sac ? (PL.3, n° 5). Deux autres 1058 Inrap · RFO de fouille Rennes (35) place Saint-Germain − Naissance et évolution d'un quartier de Rennes, de l'Antiquité tardive à 1944 fragments (PL.4, n
RAP02482_2.pdf (PACÉ (35). Formation, développement et mutation d'une exploitation romaine aux portes de Condate dans la première moitité du Haut-Empire)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • PACÉ (35). Formation, développement et mutation d'une exploitation romaine aux portes de Condate dans la première moitité du Haut-Empire
  • traction animale dans l'Antiquité p. 162 5.4.2.2. Etude typologique du matériel de mouture p. 163 les meules à bras p.163 les meules de fort diamètre p.165 5.4.2.3. Localisation et interprétation du matériel de mouture p. 171 5.4.3. Les éléments à rattacher à l'occupation préhistorique
  • réfèrent aux articles et ouvrages indiqués en bibliographie en signalant le nom de l'auteur et l'année en note dans le retenues et correspondent par : la céramique modelée pour l'Age du Bronze la céramique modelée et tournée pour l'Age du Fer pour l'Antiquité : sigillée (type texte
  • l'Antiquité, même si le mobilier reste insuffisant pour affirmer cette proposition. début du 1er Entre Fait 12 et 359 7 tessons ont été mis au jour du nettoyage de cette zone. les deux du Fer. antique Transition Tène Finale siècle après J.-C. lors Ils correspondent à la panse d'un
  • surface ne permet pas une identification fiable. La pâte ne permet pas, en effet, de trancher entre la période protohistorique et l'Antiquité. a % NMI 1 1 25,00 25,00 25,00 25,00 100 4 100 effet la 1 1 facture Bords 1 1 des productions protohistoriques. Le fragment le
  • à des récipients en usage à la transition Age du Fer - début de l'Antiquité, comme le montre l'association de fragments de vase de facture protohistorique à des urnes de type « Besançon et des coupes carénées en terra nigra de type Menez 96 utilisées à sigillée de type italique
  • ^;™ensal RAPPORT FINAL SSSïr D'OPERATION Inrap JUILLET 2009 Françoise LABAUNE-JEAN (sous la direction de Laurent PAEZ-REZENDE) '/ '1 Etudes des différents ensembles mobiliers : céramiques, verreries, mobilier métallique, objets lithiques, l'ensemble 1 de la Z.A.C. des
  • Touches à Pacé (35) Volume 2 »%. *. m I &Jk-' i V , ' I A? avec les collaborations de Paul-André Bezombes, Stéphane Blanchet, Anne-Françoise Cherel, Marie Grall, Stéphan Hinguant, Luc Jaccottéy, Stéphane Jean, Boris Robin. INRAP - Direction Interrégionale du Grand-Ouest
  • . 37 rue CS 67737. 35577 CESSON-SEVIGNE Cedex. du Bignon. Siège social : 7 rue de Madrid. 75008 PARIS. N° siret : 180 092 264. 00019 APE 7 tef RAPPORT FINAL D'OPF RATION SïïhSS0."." archéologiques , / /^1V préventives -r Inrap JUILLET 2009 Françoise LABAUNE-JEAN (sous
  • la direction de Laurent PAEZ-REZENDE) Etudes des différents ensembles mobiliers : céramiques, verreries, mobilier métallique, objets lithiques, l'ensemble 1 de la Z.A.C. des Touches à Pacé (35) Volume 2 avec les collaborations de Paul-André Bezombes, Stéphane Blanchet, Anne
  • -Françoise Cherel, Marie Grall, Stéphan Hinguant, Luc Jaccottey, Stéphane Jean, Boris Robin. INRAP - Direction Interrégionale du Grand-Ouest. 37 rue CS 67737. 35577 CESSON-SEVIGNE Cedex. Siège social : 7 rue de Madrid. 75008 PARIS. N° siret : du Bignon. 180 092 264. 00019 APE 732 Z
  • L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé (35). Annexe mobilier Sommaire de l 'etude mobilier 1. - l'etude du mobilier 1.1. présentation technique Le traitement des données Le mobilier céramique Les autres matériaux p.4 1.2. Les données chiffrées p.5 1.3. Les interventions p.6
  • 1.4. Archivage et conditionnement des données 2. Catalogue 2.1. La 2.3. La P-7 antique p.12 période médiévale p.64 L'époque moderne 2.5. Les lots p.6 des différents lots par période chronologique phase protohistorique 2.2. Le mobilier 2.4. spécifiques p.64
  • hétérogènes (évocation succincte) 3. presentation p.64 de donnees ceramiques 3.1. Localisation des ensembles et les apports du terrain p.72 3.2. Représentation chronologique des différentes catégories p.72 3.3. Représentation p.75 3.4. Les 3.5. par catégories principaux
  • ensembles antiques p.82 Rappel des contextes du diagnostic 4. Les apports du site 4.1. Les informations p.120 a la connaissance du mobilier local p.133 connues 4.1.1. Les prospections du Cérapar sur Pacé la villa des Sorinais les temples de Launay-Bézillard les traces
  • d'occupation du lieu-dit Meslon p.133 4.1.2. Les opérations archéologiques sur le site de Mondonin p.138 - - - - - Mondonin, 2° tranche 2 la commune L'ensemble 1 de la ZAC des Touches à Pacé - - - - - ZAC de La ZAC La ZAC La ZAC ZAC de (35). Annexe mobilier Beausoleil de
  • Beausoleil, 2eme tranche des Touches (diagnostics) des Touches, seconde fouille Beausoleil (tranche 4, 6 et 7) 4.2. Les spécificités céramiques des lots céramiques 4.2.1. Les céramiques protohistoriques 4.2.2. La phase antique 4.2.3. Le haut Moyen-Age et la période médiévale 5
  • . - - - - 5.1. le de Pacé p.148 p.148 p.148 p.149 Le mobilier non céramique p. 150 verre 5.2. le métal 5.2.1. les monnaies 5.2.2. Les éléments 5.2.3. Les objets en p.153 p.153 p.154 p.156 (par P.A. Besombes) en alliage cuivreux fer 5.3. les objets en terre cuite 5.3.1. L'instrumentum
  • 5.3.2. Les objets domestiques 5.3.3. L'architecture p.157 p.157 p.157 p.160 5.4. Le mobilier lithique p.161 5.4.1. Les objets utilitaires p.161 5.4.2. Le cas particulier des meules (par L. Jaccottey et B. Robin) p.162 5.4.2.1. Moulins à bras, moulins hydrauliques et moulins à
  • (par. S. Blanchet) p. 173 - - 6. Annexes - - - avec 6.1. Bibliographie p.178 6.2. Liste des illustrations de l'annexe sur le mobilier. 6-3. Tableau d'inventaire du mobilier issu des tranchées de l'emprise de la fouille. p. 184 décapage -6.4. Tableau d'inventaire du
  • mobilier issu des contextes hors fouille. en liaison p.189 stratigraphie de la p.192 -6-5. Tableau d'inventaire du mobilier issu des contextes de la fouille. p.195 -6.6. Tableau d'inventaire du mobilier p.204 -6-7. Liste des non céramique. cagettes avec nature des objets
RAP01573.pdf (ARRADON, PLOEREN (56). rapport de prospection inventaire)
  • ARRADON, PLOEREN (56). rapport de prospection inventaire
  • Dominique TAQUET - 1998 - PROSPECTION INVENTAIRE des COMMUNES: - ARRADON - 56 003 - PLOEREN - 56 164 (Morbihan) /5?3 Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan 2 1 DEC. 1998 INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DES HUIT COMMUNES PERIPHERIQUES DE VANNES Dominique
  • TAQUET ARRADON - PLOEREN Les autorisations pour nos prospections inventaires ne nous étant parvenues que début juin 1998, nous avons décidé, d'un commun accord, de privilégier pour cette première année un travail de recherche en archives. Cette méthode inventaire s'est appuyée sur le
  • dépouillement exhaustif d'archives (voir la bibliographie ci-après). En effet, de nombreux érudits locaux ont beaucoup écrit sur leurs recherches archéologiques menées au XlXè siècle dans département du Morbihan, (essais, dictionnaires, répertoires, inventaires...) Les premiers inventaires
  • du Morbihan ont été réalisés par l'abbé J. MAHE en 1825, puis par CAYOT DELANDE en 1847, A. FOUQUET en 1853, M. ROSENZWEIZ en 1863, J. LE MENE en 1891 et enfin E. RIALAN (publications de 1884 à 1892) qui avec ses trois volumes, apporte un maximum d'informations archéologiques. Le
  • dépouillement a été élargi à tous les bulletins de la Société Polymathique du Morbihan qui, au XlXè siècle, avec de FREMINVILLE, L. GALLES, H. JAQUEMET, ainsi que de nombreux chercheurs du XXè siècle comme AVENEAU de LA GRANCIERE, L. LALLEMENT, L. MARSILLE, Y. ROLLANDO, Y. COPPENS, J. ANDRE
  • , J. LECORNEC, P. ANDRE,...., complètent d'une manière indispensable les publications des précurseurs. D'emblée, un constat s'impose: les sources d'archives sont très nombreuses et ont occupé le plus clair de notre temps d'inventaire. Figure pour chaque site: 1- Le nom et le numéro
  • du site de la carte archéologique si celui ci est répertorié. 2- Une synthèse du contenu de chaque source tenant compte de la chronologie. 3- Les photocopies de toutes les sources anciennes étudiées ainsi vérifiables. Notre méthode prend en compte tout type de découverte
  • archéologique pour toute période s'étendant de la préhistoire au Moyen-Age. Le dépouillement fait apparaître une quantité de sites non répertoriés par la cane archéologique. Ainsi pour les huit communes, cette dernière mentionnait 61 sites. Après dépouillement, 42 sites supplémentaires
  • seront vérifiés sur le terrain, soit près de 70% en plus de ceux déjà mentionnés sur la carte archéologique. Le dépouillement est sur le point d'être achevé. La phase de travail sur le terrain avec les membres du CERAM débutera en janvier 1999. Cette prospection inventaire des huit
  • communes périphériques de Vannes permettra une cartographie chronologique et thématique, base d'une meilleure connaissance de l'archéologie vannetaise et par la même occasion, d'une meilleure appréhension de son histoire. INVENTAIRE ARCEOLOGIQUE DES HUIT COMMUNES DE LA PERIPHERIE
  • VANNETAISE NOMBRE DE SITES PAR COMMUNE Communes ARRADON PLESCOP PLOEREN SAINT AVE SAINT NOLFF SENE THE IX TREFFLEAN N° commune Nombre de sites inventoriés sur Nombre de sites possibles après la carte archéo. dépouillement 56 003 56 158 56 164 56 206 56 231 56 243 56 251 56 255 21
  • 3 1 8 4 12 10 3 23 4 9 13 6 19 21 8 total 62 103 LIOQRÀPHI: OUVRAGES GENERAUX SUR LE MORBIHAN ANDRE P. 1963, La cité gallo-romaine des Vénètes, DES de lettres, Université de Rennes. ANDRE P. 1971, La cité gallo-romaine des Vénètes, B.S.P.M., p. 3-48. ANDRE P., TRISTE
  • A., 1992, Quand Vannes s'appelait Darioritum, Catalogue de l'expo., 1 10p. CAYOT DELANDRE, 1847, Le Morbihan son Histoire et ses Monuments, 560 p. FOUQUET A., 1853, Des monuments celtiques et des ruines romaines dans le Morbihan, 1 17p. FOUQUET A., 1873, Guide des Touristes et des
  • archéologues dans le Morbihan, 197p. GALLIOU P., 1989, Les tombes romaines d'Armorique, DAF n°17, 204p. MARSUXE L., BSPM 1929, Les voies romaines du département du Morbihan, p. 3-58 MARSILLE L., 1972, Répertoire archéologique du Morbihan gallo-romain, 52p., LE FLOHIC 1996, Le Patrimoine des
  • communes du Morbihan, 2 volumes, LE MENE Jh-M., 1891, Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes, Tome 1 550 p. et Tome II 536p. MAHE J., 1825, Essai sur les antiquités du département du Morbihan, 500p. MERLAT P., 1982, Les Vénètes d'Armorique
  • , Archéologie en Bretagne, 3e s., 135p. OGEE, 1843, Dictionnaire historique et géographique de Bretagne, Tome I et II, 986p. RIALAN E. I en 1884 et 1885, Découvertes archéologiques dans le Morbihan, 35p. RIALAN E. H en 1885, Nouvelles découvertes archéologiques dans le Morbihan, 20p. RIALAN
  • E. de 1886 à 1892, Découvertes archéologiques faites dans le Morb.,SPM 1924, 42p. ROSENZWEIG M., 1863, Répertoire archéologique du département du Morbihan, 238p., ROLLANDO Y., 1961, La préhistoire du Morbihan, Le Vannetais littoral, BSPM 1961, p. 1-141 m ARRADON ANDRE J., 1960
  • , Densité et répartition de la population en Vénétie romaine, Annales de Bretagne, TomeLXVTl, 1960, fasc. l,p. 103-106. ANDRE J., 1961, Inventaire des objets romains en bronze du Musée de Vannes, OGAM Tome XIV, p. 407-411 ANDRE J., BSPM 1957-58, Un milliaire au Lodo, PV p. 71 ANDRE J
  • ., BSPM 1966, Provenance du marbre gallo-romain du Lodo, PV p. 3 ANDRE P., BSPM 1974, Rapport de l'intervention du 9 Sept. 1974 dans l'église paroissiale d'Arradon, mise au jour d'un caveau, 3 pages + plan et photos. ANDRE P., BSPM 1976, La sépulture de l'ancienne église d'Arradon, PV
  • p. 20 ANDRE P., 1979, Les carnets de Monsieur de Fréminville III, La villa de Keran en Arradon, 1: les bâtiments, Archéologie en Bretagne, n° 23 p. 3-12 ANDRE P., 1981, Les carnets de Monsieur de Fréminville IV, La villa de Mané-Bourgerel en Arradon, 1 : Les bâtiments et les
RAP01774.pdf (VANNES (56). le sanctuaire gallo-romain de Bilaire. rapport final de synthèse de fp2 1999/2000)
  • VANNES (56). le sanctuaire gallo-romain de Bilaire. rapport final de synthèse de fp2 1999/2000
  • phases. La première correspond à 1' occupation gauloise. Les phases 2 et 3 sont attribuables à l'Antiquité. Quelques vestiges de la période médiévale ont été mis en évidence (phase 4). Enfin, la phase 5 regroupe les vestiges de l'occupation moderne. Les données de terrain sont très
  • AFAN antenne inter régionale Grand Ouest Ministère de la Culture et de la Communication DRAC Service Régional de l'Archéologie de Bretagne VANNES : LE SANCTUAIRE GALLO-ROMAIN DE BILAIRE 56 260 036 (Morbihan) DFS de fouille programmée 1999-2000 VOLUME 1 Michel Baillieu
  • AVERTISSEMENT Le présent rapport a été élaboré dans le cadre d'une opération archéologique soumise à l'application de la circulaire du 5 juillet 1993 de la Direction du Patrimoine. Il constitue un document administratif au sens de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée relative à
  • l'amélioration des relations entre l'administration et le public. A ce titre, il est soumis aux dispositions du code de la propriété intellectuelle, notamment l'article L 122-5 qui stipule que les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non
  • destinées à une utilisation collective ; toute reproduction du texte accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n'est possible que dans le cadre du droit de courte citation, avec les références exactes et complètes de l'auteur et de l'ouvrage. Par ailleurs, l'article 10 de
  • la loi n° 78-753 suscitée stipule que "Les documents administratifs sont communiqués sous réserve des droits de propriété littéraire et artistique. L'exercice du droit à la communication (...) exclut, pour ses bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de
  • diffuser ou d'utiliser à des fins commerciales les documents communiqués". La circulaire du 5 juillet 1993 de la Direction du Patrimoine précisant que la consultation de la documentation issue des opérations archéologiques "se fera au Service Régional de l'Archéologie", toute demande en
  • ce sens devra être adressée au Service Régional de l'Archéologie qui se chargera de son instruction et veillera à l'application de la réglementation en vigueur, notamment les textes sus-cités. 1 * KC. 2001 FICHE SIGNALITIQUE tMM&àŒimm L'OPERATION 5ITE N° 56.260.036
  • Département jeu dit ou adresse : Bilaire Urinée cadastre : 1977 Coordonnées Lambert :1= 218,250 x2= ■1=2309,375 : Morbihan (56) COMMUNE : Vannes Section (s) et parcelle (s) : AW 224 Altitude : 25 m N.G.F. x3= DE Autorisation: n° 1999/063 valable du 01/06/1999 au 31/12/2000 Nature : FP
  • TTULAIRE : BAILLIEU Michel Organisme de rattachement : AFAN 'ropriétaire du terrain : ville de Vannes Protection juridique : néant laître d'ouvrage : ville de Vannes Coût global de l'opération : 600 000 F Contraintes particulières : néant urface fouillée : 2500m2 Surface estimée du site
  • : 3000 m2 Imprise menacée entièrement fouillée : oui ouille menée jusqu'au substrat : oui Sinon altitude du fond de fouille : RESULTATS SCIENTIFIQUES lots clés : - Chronologie : Age du fer, Gallo-romain, Médiéval - Vestiges immobiliers : murs, sols, foyers, fosses, trous de poteaux
  • - Vestiges mobiliers : céramique, monnaies, fibules, objets en bronze COMMENTAIRE : La fouille de Bilaire a mis en évidence un ensemble de vestiges qui aractérise un sanctuaire gallo-romain. Sa mise en place remonte à la période jgustéènne et se caractérise par la mise en place d'aires
  • sacrées ou de cella sans galerie ériphérique. A partir du début du second siècle, ces constructions légères sont împlacées par l'édification d'un temple hexagonal d'une part et d'un fanum à plan Liadrangulaire d'autre part. Le sanctuaire de Bilaire est occupé en tant que tel jusqu'au
  • dlieu du IVe siècle, période de son abandon. IEU DE DÉPÔT : du mobilier : dépôt départemental du Morbihan (Vannes) des fonds documentaires : SRA de Rennes ° diapos les plus représentatives : de 1 à 30 NNEE : 2001 AUTEURS : Baillieu, Michel : volume 1 Simon, Laure : volume 2
  • OLLABORATEURS (s) : K. Gruel, P.-A. Besombes JUS titre : fouille programmée bre de volumes : 2 volume 1 : nbre de pages : : 85p. nbr de fig : 29 volume 2 : nbre de pages : : 85p. nbr de fig : 26 Générique de l'opération Intervenants scientifiques: Direction scientifique : M. Baillieu
  • . Responsable de l'opération (A.F.A.N) L. Simon. Etudes des mobilers Contributions: E. Le Goff, responsable d'opération AFAN : -Consultation sur l'attribution chronologique des céramiques non tournées Y. Ménez, Conservateur au SRA de Bretagne : -Consultation sur l'attribution chronologique
  • des céramiques non tournées K. Gruel : Catalogue des monnaies gauloises P.A. Besombes : Etude des monnaies de Bilaire Intervenants techniques: Topographie - dessin : T. Arnoux : Topographe de l'AFAN) L. Simon :Mise au net de la documentation graphique Gestion du mobilier : L. Simon
  • : Inventaire et identification du mobilier céramique Photographie : M. Gautier : vues aériennes H. Paitier :Les mobiliers M. Baillieu Intervenants administratifs: Service Régional de l'Archéologie M. Vaginay, Conservateur Régional. S. Deschamps, Conservateur Régional Y. Menez, conservateur
  • A. Villard, conservateur A.F.A.N. Antenne Grand-Ouest G. Aguesse. Chef d'antenne M. Baillieu. Chargé des dossiers d'urbanisme de la ville de Vannes SRA de Bretagne. Ville de Vannes Mr. Rouzé. Responsable du service culturel. SOMMAIRE I. Présentation du site 1 1 ) Le cadre géographique
  • 1 2) La découverte du site et l'historique de la fouille 1 3) La stratégie de fouille 1 4) L'enregistrement des données de fouille 4 5) Etudes complémentaires et réalisation du D.F.S 4 II. Zone 3: le fanum gallo-romain 5 1 ) Phase 1 : Une occupation gauloise A) Analyse