Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3539 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02435.pdf (Landes du MENÉ (22). exploitation des photographies verticales de l'IGN à des fins archéologiques : méthodes)
  • Landes du MENÉ (22). exploitation des photographies verticales de l'IGN à des fins archéologiques : méthodes
  • , y compris ceux qui ne le concernent pas. Nous avons présenté au Conservateur Régional de l'Archéologie en octobre 1994 un document intitulé «Potentialités archéologiques des missions de l'I.G.N. effectuées en Bretagne entre 1948 et 1994 » afin de postuler à un emploi de photo
  • dépouillement de la mission MoncontourBroons réalisée le 16 juin 1976 et constituée de 87 clichés stéréoscopiques. La mission concernait, pour partie, une région de Bretagne - Les Landes du Méné - où les informations archéologiques étaient rares voire absentes. De plus ce secteur bocager
  • informations archéologiques détaillées qui gisent dans les clichés de moyenne altitude . Or préparer convenablement ces conditions d'examen n'est pas plus difficile que de préparer une mission à basse altitude, ou préparer un chantier de fouilles ». Du fait du coût élevé de ces
  • tracés archéologiques inédits sont également apparus avec une précision assez remarquable, notamment sur les Landes du Méné. 8 On peut donc s 'attendre à observer sur les clichés de missions effectuées à des dates appropriées, les mêmes différences de teintes, les mêmes différences
  • réalisation de la mission (1976) et son exploitation à des fins archéologiques (1996), de nombreuses difficultés sont apparues. Il y a eu tout d'abord des problèmes liés au report des structures sur des fonds cadastraux mis à jour suite aux opérations de remembrement. En effet, il est
  • des missions verticales de l'I.G.N mais elles apportent un nombre très appréciable de points d'information archéologique qui n'apparaissent pas sur les vues de l'I.G.N. Les deux techniques se complètent harmonieusement. Cette carte pose d'emblée certains problèmes que les
  • archéologiques. On peut imaginer les possibilités offertes par des missions effectuées lors de l 'apparition des indices phytologiques, à savoir fin juin ou début juillet. De même la commande de missions spéciales sur les vastes terroirs remembrés de la Bretagne pourrait livrer des
  • SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE EXPLOITATION DES PHOTOGRAPHIES VERTICALES DE L'I.G.N. A DES FINS ARCHEOLOGIQUES Méthodes, résultats et perspectives L'exemple de la mission MONCONTOUR-BROONS du 16 juin 1976 Par Maurice GAUTIER Rapport de synthèse Tome 1/5 Août 97 43/95
  • SOMMAIRE INTRODUCTION. 1 I- LECTURE DES VUES VERTICALES. 3 1 - Le matériau photographique. 3 2 - Méthodologie d'exploitation des vues verticales. 5 // - EXPLOITATION DE LA MISSION MONCONTOUR-BROONS. 8 1 - Le Méné, Haut Pays, en pleine mutation 8 2 - Quelques grands types de
  • archéologique a mis en œuvre une panoplie de pratiques et de technologies où la photographie aérienne tient une place prépondérante. La prise de conscience de l 'urgence des prospections dans certains pays qui avaient du retard comme la France, l'Espagne ou la Suisse a plutôt favorisé le
  • verticales et notamment celles de l 'Institut Géographique National. Des millions de photographies aériennes de moyenne altitude attendent encore qu 'on les fasse parler. Mais l'urgence de la réalisation de la Carte Archéologique et l 'approfondissement de son contenu, devraient à moyen
  • , notamment lorsque les missions ont été réalisées à des dates appropriées. De plus, les clichés verticaux sont irremplaçables pour la recherche des parcellaires fossiles, des cheminements et généralement de toutes les structures d'une certaine ampleur. L 'expérience relativement bien
  • maîtrisée de la prospection aérienne à basse altitude et la détection de nombreuses formes agraires anciennes dans le Porhoët nous ont amené à exploiter certaines missions verticales de l'I.G.N pour disposer d'une vision un peu plus large de ces structures, afin de repérer éventuellement
  • des parentés d'orientation, des périodicités remarquables. Le dépouillement d'une « miraculeuse mission » réalisée lors de la grande sécheresse de 1976 nous a permis d'entrevoir les immenses potentialités de ce type de document. Nous avons bénéficié par ailleurs d'une bonne
  • d'aborder sans trop de difficultés la lecture des clichés verticaux de l'I.G.N. Il est important d'insister sur ce fait. Pour accéder à l'information archéologique qui le concerne, l'interprète doit avoir une connaissance parfaite de tous les éléments qui « peuplent » les clichés aériens
  • -interprète. Cette candidature ayant reçu un avis favorable, nous avons intégré la Carte Archéologique comme Chargé d'études en juillet 1995 avec la possibilité d'effectuer des travaux de photointerprétation sur un poste à mi-temps. Dès lors, il a été convenu de privilégier le
  • conserver rigoureusement la même assiette, on considère en pratique que cet axe doit faire un angle de quelques degrés (si possible 1°) avec la verticale. . La mission courante Une mission est l 'ensemble des photographies verticales prises par un avion à une même échelle moyenne par
  • rapport à un niveau de base. La mission comporte ordinairement plusieurs bandes ou ensembles de clichés successifs pris par une même caméra, ce qui provoque des recouvrements partiels multiples (Fig.2). Les bandes doivent être rigoureusement parallèles et rectilignes, sans interruption
  • utilisées en hydrologie, pédologie, botanique où elles livrent de précieux indices. . Les types de couvertures utilisables. En dehors des missions de l'I.G.N, il existe d'autres fonds photographiques éventuellement accessibles et utiles aux archéologues. B les couvertures aériennes de l
  • pour chaque région, plusieurs missions ont été effectuées à quelques années d'intervalle, ce qui permet de très fructueuses comparaisons. Les missions courantes utilisées pour la photogrammétrie et l 'établissement des cartes topographiques sont réalisées dans le cadre des coupures
RAP03671 (LA ROCHE-MAURICE (29). Château de Roc'h Morvan, enceinte basse. Rapport de FP 2018)
  • administratif : Ronan BOURGAUT (CD29/ Mission Archéologie), Ronan PERENNEC (CD29/ Mission Archéologie), Anne BADICHE-DESILLE (CD29/ Mission Patrimoine architectural), Patricia LOUBOUTIN (CD29/CDPM/comptabilité, marchés) Équipe archéologique : Centre départemental de l’archéologie : Ronan
  • archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service régional de l’archéologie, suivant les dispositions de la loi modifiée n°78-753 du 17 juillet 1978. Aux termes de la circulaire de mars 1996, prise pour application, ils
  • rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations
  • les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue
  • Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 Sommaire Fiche signalétique Générique de l’opération p. 1 p. 3 p. 4 Arrêté d’autorisation p. 5
  • -2) Phase 3 : le XIVe siècle p. 67 3-3) Phase 4 : le XVe siècle p. 70 3-4) Phase 5 : le XVIe siècle p. 74 3-5) Phase 6 : Le XVIIe siècle p. 79 2) 2-6) 3) 1 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie 3-6) p. 80 Conclusion p. 82 Bilan et perspectives
  • Phase 7 : Les XIXe-XXe siècles III Annexe 1 La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan 2 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 Fiche signalétique Identité du site Région : Bretagne
  • 002 Protection juridique : Inscription M.H. en 1924 Opération archéologique Nature de l’opération : Fouille programmée Arrêté(s) de prescription n°: 2018-158 en date du 16 mai 2018 Responsable de l’opération : Ronan PERENNEC (Conseil départemental du Finistère – DCJS-CDPM
  • Mission Archéologie / Centre départemental de l’archéologie) Maître d’ouvrage : Conseil départemental du Finistère Localisation : enceinte basse Surface décaissée ou fouillée : Fouille menée jusqu’au substrat : oui, partiellement Dates d’intervention sur le terrain : 2 juillet au 14
  • du mobilier archéologique : Centre départemental de l’archéologie (Conseil général du Finistère) – Le Faou / Dépôt de fouilles archéologiques du Finistère Résumé : L’intervention 2018 a permis d’affiner la datation des différents états successifs. Cela concerne avant tout le logis
  • Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 Générique de l’opération Prescripteur et suivi scientifique : DRAC de Bretagne – Service Régional de l’Archéologie Yves MENEZ (CRA), Jean-Charles ARRAMOND (contrôle scientifique) Suivi
  • Finistère – Mission Archéologie (Centre départemental de l’archéologie). Remerciements : Patrick KERNEVEZ, Jocelyn MARTINEAU, Frédéric BOUMIER 4 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 ARRETE
  • D’AUTORISATION 5 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 6 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158
  • Fig. 1 : Localisation du site sur carte IGN et plan cadastral. DAO B. Grall, CD29/Mission Archéologie. 7 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 Fig.2 : Plan topographique et structures
  • mises au jour. DAO B. Grall, CD29/ Mission Archéologie, sur fond de plan du service topographique de l’INRAP Bretagne (F. Boumier, F. Leblanc / DAO F. Sanz-Pascual). 8 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002
  • Arrêté n° 2018-158 Fig. 3 : Plan de phasage de l’enceinte basse. DAO B. Grall, CD29/ Mission Archéologie, sur fond de plan du service topographique de l’INRAP Bretagne (F. Boumier, F. Leblanc / DAO F. Sanz-Pascual). 9 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La
  • numérotation, différenciée pour les zones les plus distinctes (intérieur du logis oriental ; bâtiment perpendiculaire de la cour ; tour d’artillerie, etc.) facilite le repérage dans l’espace des 10 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc
  • leur aimable autorisation, leurs données brutes sont agrégées au plan général. 11 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 Fig. 4 : plan de zonage des UH. DAO B. Grall, CD29/ Mission
  • archéologie. 12 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 II Les Résultats 1) Le secteur nord-est de l’enceinte : les UH1, UH2 et UH3 (fig. 13 et fig. 3) 1-1) Une occupation dès le haut moyen-âge
  • . Cf. fig. 118. 13 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2018-158 Un nivellement plus régulier de ce petit espace, compris entre les murs M 2112 et M 2079, la berme ouest sous M33, et un
RAP01546.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic
  • mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper SOMMAIRE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION 2. LE CONTEXTE GENERAL 3. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL.131 4. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL. 11 5. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL.12 6. LES VESTIGES DES PARCELLES EL. 14a et 14b 7. LES
  • . Sondage archéologique Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 : position des sondages B V T7 BX, T8, T6 Us 03. -1 --•-.-••=•• jTTJ. Extrait du cadastre de Kerfeunteun, Section C de Cuzon, Feuille 3, 1830 Fig. 4 : superposition des vestiges sur le cadastre de
  • ou a la fm de la periode ? En fait l'intérêt scientifique de l'opération provient surtout des perpsectives offertes par la presence vestiges découverts dans la parcelle EL. 14b. 8.2.CONCLUSIONS TECHNIQUES (fig.28) Toutes les parcelles sondées ont livré des vestiges archéologiques
  • archéologique supplémentaire ne semble nécessaire Zone pour laquelle des compléments de fouille archéologique semblent nécessaires Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 28 : état des recherches (fin 1998) devrait également permettre de trancher en ce qui concerne la
  • datation du réseau de fossés T.5 et T.6 (gaulois ou gallo-romains). Sans doute assez spectaculaires, des travaux très utiles pourraient être conduits assez rapidement sur la parcelle EL. 14a. BIBLIOGRAPHIE GALLIOU P., 1989 : Carte archéologique de la Gaule romaine, le Finistèrp
  • RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 1998 Siten° Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : BOULEVARD DE KERVÉGUEN S Cadastre : QUIMPER Année : 1994 Section et parcelle : EL 11,12,13,14, 15,131 S S ííí Coordonnées Lambert : Zone
  • - sur la nature des vestiges immobiliers : FOSSES, FOSSÉS, TROUS DE POTEAUX - sur la nature des vestiges mobiliers : g S g es; POTERIE, TUILES Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Diagnostic dans l'environnement
  • VESTIGES DE LA PARCELLE EL. 15 8. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXE : DESCRIPTIF DES STRUCTURES 1. CONDITIONS D'INTERVENTION La mise en oeuvre par la société Sasimco/Sauvage, d'un vaste projet immobilier, boulevard de Kerveguen, sur les parcelles EL 131 d'une part, EL. 11-12-13-14-15
  • d'autre part, nécessite la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine archéologique de la commune de Quimper. Ce projet couvre des superficies respectives de 14000 m^ et 20000 m^ (fig l). Les sondages sont confiés par Monsieur le
  • archéologique du Finistère. La Ville de Quimper met à disposition de l'opération son personnel du service à titre gracieux, à savoir le directeur d'opération. 2. LE CONTEXTE GENERAL 2.1. LE SITE (fig.0,1) A l'est de Quimper, la localisation des terrains de Kerveguen, en terrasse et au pied
  • granitique. Des filons de granités broyés et des bancs à forte proportion d'argiles contenant des galets issus de plages mises en place lors de submersions d'époque tertiaire alternent avec les formations arénitiques dominantes. Ainsi, le sud de la parcelle à substrat arénitique EL. 131
  • site est inclus dans la zone sensible de Kervéguen sur laquelle des découvertes archéologiques importantes ont été effectuées en 1982 puis en 1996 et 1997. Il s'agit des vestiges d'une villa gallo-romaine partiellement fouillée, puis publiée par Y. Ménez (Ménez et. al, 1986). Outre
  • toujours, rares à Quimper. En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL. 15, le prolongement septentrional d'un bâtiment de la villa. Par ailleurs des vestiges de l'âge du Fer étaient apparus sous forme de trous de poteaux et de mobilier céramique de la fin du 1er âge du
  • campagnes. Assez éloignés du coeur de la villa antique 1 s concernent la zone de ses dépendances. Ils sont également très proches des vestiges de rage du Fer. ^ 2.3. LES DECAPAGES MECANIQUES, METHODE DE RECHERCHE (fig.2,3) Dans la parcelle EL.131 le décapage en réseau de bandes de
  • superficie de 220 m^, soit environ 11 % de la superficie totale. Orienté sud-ouest - nord-est, le sondage B.XIII de la parcelle E . l l s'étire sur une longueur de 36 m et couvre une superficie de 180 m^, soit environ 12 % de la superficie totale. ^ La parcelle EL. 13 est un ancien chemin
  • creux bordé d'épais talus recevant des arbres de grande taille (chataîgners, chênes). Il est inutile d'y réaliser des sondages. En revanche c'est un réseau dense de bandes de décapage de terre végétale qui est creuse dans la parcelle EL. 14 ; parcelle partagée par un talus angle
  • 330 m2. L'ensemble des sondages correspond à 15 % de la superficie totale de la parcelle. ^^ P^^'^^^lle EL. 15 a fait l'objet d'un sondage complémentaire de ceux réalisés en 1996. La bande B.XIV, longue de 30 m, couvre 150 m^. Les terrains concernés par le diagnostic sont donc
  • 1830 Cliché n° 1 : parcelle EL 131, sondage B II, fossés T 3/T 4 - T 1/T 2 Cliché n° 2 et 3 : parcelle EL 131, sondage B II, fossés T 1/T 2 - T 3/T 4 Cliché n° 4 et 5 : parcelle EL 131, sondage B I, fossés T 1/T 2 3. LES VESTÏGFS DF. LA PARCFf T F ITT (fig.5,6, cl.l, 2, 3, 4
  • , 5) Ixs investigations effectuées dans la parcelle EL.131 révèlent deux sections de doubles fosses parallèles mis au jour dans la paÎtie méridionale du terrain. H s W Îe T 1/2 et de T.3/4. Leurs axes médians sont distants d'environ 3,50 m. ' L'orientation nord-ouest - sud-est des
  • ^ependant de la villa de Kervéguen ayant fonctionné au m l r j u T q u t ! i T e £ 10m Fig. 5 : sondage B n (EL 131), plan des vestiges NO TI T2 l I Coupe n° 1 Coupe n° 2 Tene brune Terre brun clair Tene aiénitique Sol naturel 2m zd Fig. 6 : sondage B n (EL 131), coupes
RAP00922.pdf (PLUMELIAU (56). Kervasselour. rapport de sondage)
  • REGIONAL DE L'ARCHEOLOGI DE BRETAGNE AUTORISATION TEMPORAIRE DE SONDAGE valable du 5 avril N 4 mai 1993 au Le Préfet de la Région Bretagne autorise M. NAAS prénom demeurant à Patrick 1, place M. Martin Organisme: 56150 BAUD à effectuer un sondage archéologique Département
  • l'occupation du site : superposition d'un petit enclos ouvert à l'ouest (E3) avec un enclos plus Important comportant une entrée en chicanes respectant l'orientation précédente (E2); ce dernier enclos est lui même recoupé par un enclos curviligne à larges fossés concentriques (El). A l'est
  • de El, se trouve un enclos, carré, d'environ 60 mètres de côté (E4). D'autres fossés ont également été repérés à proximité llmmédlate du site. Parmi les nombreux indices fossoyés qui se multiplient au voisinage de Castennec, le site est lui même proche d'autres structures : petit
  • enclos circulaire près du tracé théorique de la vole Angers-Car haix 250 m à l'est de E4, fossés orthogonanux près du Corronc, 500 m à l'ouest de El. La prospection au sol a livré pour l'essentiel du mobilier gallo-romain : céramique commune corrélé à E4, deux fragments de sigillée et
  • proximité de l'éperon barré de Castennec, a probablement , comme celui-ci, connu une occupation prolongée. La proximité des enclos El et E2 permettait ici d'envisager un sondage limité portant sur les deux structures à la fols,avec pour objectifs : - étude du remplissage et de la forme
  • des fossés - datation de El et de E2 IV- LE SONDAGE 1) Déroulement Les opérations devant être achevées pour le 15 avril (date des semis), le sondage s'est déroulé les 7,8,10 et 11 avril 1993 dans des conditions météorologiques limites (pluies, grêle et vent frais). Le sol, un
  • La largeur des fossés en El (3,80 m) avait été estimée entre 3 et 4m (Naas 1992, pl52) La comparaison des mesures même si elle ne porte que sur une faible portion du site montre qu'on peut obtenir des estimations convenables à partir des clichés aériens, sachant que les
  • restitutions se font à l'échelle du cadastre (l/2000è) 2 - RESULTATS 2.1 - Le fossé Fl (enclos El) 2.1.1 Description Le premier fossé sondé correspond au fossé interne de l'enclos El, dans la partie Est de la structure. H a été taillé dans un micaschiste très altéré et friable. . Large
  • : limon jaune de faible épaisseur comportants de nombreux charbons de bols. Un fragment de meule rotative en granité reposait dans cette couche. C'est la couche archéologique proprement dite, écrêtée par les labours et très perturbée en Fl par l'enfoncement de l'engin mécanique à
  • comblement lui-même, sous la forme d'une petite tranchée aménagée en s'appuyant sur la parole Est du fossé Initial On notera sur le plan restitué par la photo-interprétation (fig.3 ) , au nord-est , un appendice de faible largeur qui prolonge -sansJen faire vraiment partie- l'enclos El
  • nord. L'étude des missions IGN de juin 1976 montre que ce petit fossé parait s'Intégrer dans une structure rectangulaire non repérée en 1989. 2.1.3 Le mobilier Le mobilier peu abondant et souvent de facture médiocre à la suite d'indications convergentes de P. R Giot et Ph. Gulgon
  • Ces tessons comme les précédents sont à rapprocher des productions de Meudon (Vannes). V - CONCLUSION De ce qui précède onretiendra les conclusions suivantes : 1) L'enclos El a d'abord fonctionné ouvert avant d'être remblayé. Aujourd'hui à cette profondeur le fossé serait en
RAP03375.pdf (GOUESNOU (29). Penhoat, tranche 2 : urne gallo-romaine, occupations médiévales, parcellaire médiéval, parcellaire ancien, parcellaire napoléonien. Rapport de diagnostic)
  • , parcellaire ancien, parcellaire napoléonien, Rapport de diagnostic archéologique, Le Faou - Quimper : Conseil départemental du Finistère, Mission Archéologie, Conservation départementale du patrimoine et des musées - Service Régional de l’Archéologie de Bretagne. Avis au lecteur Le
  • départemental de l’archéologie (Conseil départemental du Finistère) – Le Faou / Dépôt de fouilles archéologiques du Finistère Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 Muriel FILY 2017 Générique de l’opération Prescripteur et suivi
  • /néolithique Néolithique/âge du Bronze Figure 10. Tableau récapitulatif des entités archéologiques enregistrées à la carte archéologique en 2016 29 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 30 Muriel FILY 2017 Conseil
  • GOUESNOU (FINISTERE - BRETAGNE) Penhoat Tranche 2 urne gallo-romaine, occupations médiévales, parcellaire médiéval, parcellaire ancien, parcellaire napoléonien Rapport de diagnostic archéologique Arrêté de prescription SRA 2015-313 Muriel FILY (dir.) avec la collaboration de
  • Annie BARDEL, Bertrand GRALL, Anne KERGOURLAY, Ronan LOUESSARD, Chloé PFISTER, Ronan PERENNEC Quimper – Le Faou : Conseil départemental du Finistère, Mission Archéologie, Conservation départementale du patrimoine et des musées 2017 Conseil départemental du Finistère Mission
  • présent rapport comporte les résultats d’une opération de diagnostic archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service régional de l’archéologie, suivant les dispositions de la loi modifiée n°78-753 du 17 juillet 1978
  • 17 juillet 1978, art.10). -2- Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 Muriel FILY 2017 Sommaire
  • géologique et archéologique ............................................................................................... 27 Le contexte géologique ................................................................................................................. 27 Le contexte
  • archéologique............................................................................................................. 29 Résultats .................................................................................................................................. 33 A. B. Quelques
  • départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 Muriel FILY 2017 2) Dans l’excroissance St 1602 ................................................................................................ 69 un Prolongement de l’ensemble en Tr15 et Tr46-47
  • ; Y =106100.703 ; Z= 90.132 Propriétaires du terrain : Brest Métropole Aménagement Protection juridique : - Opération archéologique Nature de l’opération : Diagnostic archéologique Arrêté(s) de prescription n° : 2015-313 en date du 10 novembre 2015 Responsable de l’opération
  • : Muriel FILY (Conseil départemental du Finistère – Mission Archéologie) Arrêté de désignation n° : 2016-269 en date du 06 septembre 2016 Opérateur : Conseil départemental du Finistère, DCJS/CDPM, Mission Archéologie (CDA) 16, route de Térénez, 29590 LE FAOU, tèl 02 98 81 07 20 Nature
  • principaux résultats de l’opération archéologique : Mise en évidence de la présence ou de l’absence de vestiges archéologiques sur les parcelles concernées par l’aménagement et caractérisation des éventuels vestiges Lieu de dépôt temporaire du mobilier archéologique : Centre
  • scientifique : DRAC de Bretagne – Service Régional de l’Archéologie Yves Ménez (CRA), Jean-Charles ARRAMOND (prescripteur) Suivi administratif : Muriel FILY (CD29/CDPM), Patricia LOUBOUTIN (CDPM – marchés publics) Équipede archéologique Arrêté prescription: Muriel FILY – responsable
  • -Françoise CHEREL, Yoann DIEU et Marie GRALL pour la céramique gallo-romaine Crédit des illustrations : Conseil départemental du Finistère – Mission Archéologie (CD29-MA) 6 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 Arrêtés de
  • prescription 7 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 8 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 9 Muriel FILY 2017 Conseil
  • départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 10 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 11 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie
  • Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 12 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 13 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 14
  • Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 15 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 16 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du
  • Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 17 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Gouesnou (29) – Penhoat Arrêté 2015-313 Arrêté de nomination 18 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission
RAP03421.pdf (SAINT-RENAN (29).Collège Route de Plouzane. Rapport de Diagnostic)
  • , Saint-Renan (Finistère Bretagne), Collègue de route de Plouzané, Rapport de diagnostic archéologique, Le Faou - Quimper : Conseil départemental du Finistère, Mission Archéologie, Conservation départementale du patrimoine et des musées - Service Régional de l’Archéologie de Bretagne
  • archéologique : Centre départemental de l’archéologie (Conseil départemental du Finistère) – Le Faou / Dépôt de fouilles archéologiques du Finistère Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 Générique de
  • Arrêté 2016-340 Muriel FILY 2017 Plusieurs trous de poteaux y ont été observés près de fossés. Un tesson trouvé dans l’un d’eux paraît protohistorique. Notice scientifique Le diagnostic archéologique réalisé par la Mission Archéologie du Conseil départemental du Finistère sur le
  • diagnostic. 2. Méthodologie Durant la période d’étude, la documentation primaire produite et le mobilier archéologique découvert ont été 25 tranchées (de Tr1 à Tr25) ont été réalisées (fig. 3). Leur longueur moyenne 15 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint
  • diagnostic dans l’atlas des patrimoines en 2017 Figure 4. Extrait de l’état de la connaissance archéologique, Géobretagne, mai 2017 17 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 18 Muriel FILY 2017 Conseil
  • SAINT-RENAN (FINISTERE - BRETAGNE) Collège, route de Plouzané Rapport de diagnostic archéologique Arrêté de prescription SRA 2016-340 Muriel FILY (dir.) avec la collaboration de Bertrand GRALL, Claire GALLEN, Ronan PERENNEC Quimper – Le Faou : Conseil départemental du
  • Finistère, Mission Archéologie, Conservation départementale du patrimoine et des musées 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 Muriel FILY 2017 Fily M., (dir.), Grall B., Gallen C., Pérennec R., 2017
  • . Avis au lecteur Le présent rapport comporte les résultats d’une opération de diagnostic archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service régional de l’archéologie, suivant les dispositions de la loi modifiée n°78
  • communiqués (loi n°78-753 du 17 juillet 1978, art.10). -2- Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 Muriel FILY 2017 Sommaire Sommaire
  • .......................................................................................................................... 15  C.  Contexte géologique et archéologique .............................................................................................. 16  1.  Le contexte géologique
  • .......................................................................................................................................... 16  2.  Le contexte archéologique ................................................................................................................................... 16  II.  Résultats
  • ................................................................................................................................................ 75  III.  Conclusion .................................................................................................................................... 76  A.  B.  -3- Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté
  • terrain : Conseil départemental du Finistère Protection juridique : - Opération archéologique Nature de l’opération : Diagnostic archéologique Arrêté(s) de prescription n° : 2016-340 en date du 15 novembre 2016 Responsable de l’opération : Muriel FILY (Conseil départemental du
  • Finistère – Mission Archéologie) Arrêté de désignation n° : 2017-039 en date du 06 février 2017 Opérateur : Conseil départemental du Finistère, DCJS/CDPM, Mission Archéologie (CDA) 16, route de Térénez, 29590 LE FAOU, tèl 02 98 81 07 20 Nature de l’aménagement : Collège Maître d'ouvrage
  • la recherche et les principaux résultats de l’opération archéologique : Mise en évidence de la présence ou de l’absence de vestiges archéologiques sur les parcelles concernées par l’aménagement et caractérisation des éventuels vestiges Lieu de dépôt temporaire du mobilier
  • l’opération Prescripteur et suivi scientifique : DRAC de Bretagne – Service Régional de l’Archéologie Yves Ménez (CRA), Jean-Charles ARRAMOND (prescripteur) Suivi administratif : Muriel FILY (CD29/CDPM), Patricia LOUBOUTIN (CDPM – marchés publics) Équipede archéologique Arrêté
  • FILY, Bertrand GRALL Crédit des illustrations : Conseil départemental du Finistère – Mission Archéologie (CD29-MA) 6 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 Arrêtés de prescription 7
  • Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 8 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 9
  • Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 10 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 11
  • Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané Arrêté 2016-340 Arrêté de nomination 12 Muriel FILY 2017 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Saint-Renan (29) – Collège route de Plouzané
RAP03277.pdf (PLOMELIN (29). Quartier Saint-Philibert. Rapport de diagnostic)
  • A., Clouet L., Grall B., Pérennec R., 2016, Plomelin (Finistère Bretagne), quartier Saint-Philibert, occupation médiévale, Rapport de diagnostic archéologique, Le Faou - Quimper : Conseil départemental du Finistère, Mission Archéologie, Conservation départementale du patrimoine et des
  • (Conseil départemental du Finistère) – Le Faou / Dépôt de fouilles archéologiques du Finistère -4- Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Muriel FILY 2016 Générique de l’opération Prescripteur et suivi
  • m jusqu’au substrat naturel. - 14 - Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 diagnostic archéologique. D’après leur rapport de sondage, le sous-sol est composé en majorité de granite peu altéré et
  • -Philibert Figure 3. Tableau récapitulatif des entités archéologiques enregistrées à la carte archéologique en 2016 - 16 - Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Muriel FILY 2016 II. Résultats Figure 4. Plan
  • PLOMELIN (FINISTERE - BRETAGNE) Quartier Saint-Philibert Occupation médiévale Rapport de diagnostic archéologique Arrêté de prescription SRA 2015-286 Muriel FILY (dir.) avec la collaboration d’Annie BARDEL, Léa CLOUET, Bertrand GRALL, Ronan PERENNEC Quimper – Le Faou
  • : Conseil départemental du Finistère, Mission Archéologie, Conservation départementale du patrimoine et des musées Juin 2016 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Muriel FILY 2016 Fily M., (dir.), Bardel
  • musées - Service Régional de l’Archéologie de Bretagne. Avis au lecteur Le présent rapport comporte les résultats d’une opération de diagnostic archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service régional de
  • diffuser ou d’utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi n°78-753 du 17 juillet 1978, art.10). -2- Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Muriel FILY 2016 SOMMAIRE SOMMAIRE
  • .................................................................................................... - 15 Le contexte archéologique ............................................................................................... - 15 - RESULTATS
  • ....................................................................................................................- 73 ANNEXES-INVENTAIRES...........................................................................................................................- 76 - -3- Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Muriel
  • Lambert 93 CC48 : Propriétaires du terrain : Commune, SAFI (AB 266 et 335) et propriétaires privés (Mr et Mme Le Gall - parcelle B 2173) Protection juridique : - Opération archéologique Nature de l’opération : Diagnostic archéologique Arrêté(s) de prescription n° : 2015-286 en date
  • du 12 octobre 2015 Responsable de l’opération : Muriel FILY (Conseil départemental du Finistère – Mission Archéologie) Arrêté de désignation n° : 2016-047 en date du 18 janvier 2016 Opérateur : Conseil départemental du Finistère, DCJS/CDPM, Mission Archéologie (CDA) 16, route de
  • l’opération archéologique : Mise en évidence de la présence ou de l’absence de vestiges archéologiques sur les parcelles concernées par l’aménagement et caractérisation des éventuels vestiges Lieu de dépôt temporaire du mobilier archéologique : Centre départemental de l’archéologie
  • prescription Équipe archéologique : Muriel FILY – responsable d’opération Léa CLOUET – archéologue-technicienne Bertrand GRALL – topographe Sophie CASADEBAIG et Ronan PERENNEC – aide ponctuelle - archéologues Terrassements mécaniques : Marché Colas (sous-traitance entreprise Hémidy) Gestion
  • Géomètres experts/IGN Rédaction du rapport : Muriel FILY Conseils scientifiques pour du mobilier : Annie Bardel et Ronan Pérennec pour la céramique Crédit des illustrations : Conseil départemental du Finistère – Mission Archéologie (CD29-MA) -5- Conseil départemental du Finistère
  • Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 -6- Muriel FILY 2016 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 -7- Muriel FILY 2016 Conseil départemental du Finistère Mission
  • Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 -8- Muriel FILY 2016 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 -9- Muriel FILY 2016 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie
  • Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Arrêté de nomination - 10 - Muriel FILY 2016 Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Muriel FILY 2016 La plupart du mobilier découvert lors du
  • diagnostic réalisé par la Mission Archéologie du Conseil départemental du Finistère dans le futur quartier SaintPhilibert de Plomelin a permis la mise en en évidence d’un bâtiment en pierres sèches du Moyen-âge. Celui-ci, long d’environ 7,8 m et large de 4 m, de plan non orthonormé
  • pourraient correspondre à des annexes ou à des vestiges d’autres bâtiments. - 11 - Conseil départemental du Finistère Mission Archéologie Plomelin (29) – quartier Saint-Philibert Arrêté 2015-286 Muriel FILY 2016 Tableau récapitulatif Chronologie Structures Mobilier
RAP03532 (LA ROCHE-MAURICE (29). Château de Roc'h Morvan, enceinte basse. Rapport de FP 2017)
  • / Mission Archéologie), Anne BADICHE-DESILLE (CDPM/ Mission Patrimoine architectural), Patricia LOUBOUTIN (CDPM/comptabilité, marchés) Équipe archéologique : Centre départemental de l’archéologie : Ronan PERENNEC – responsable d’opération Bertrand GRALL – topographe dessinateur Emilie
  • Maxime MENANTEAU Conseil Départemental du Finistère Centre départemental de l’archéologie 16 route de Térénez 29 590 Le Faou DRAC de BRETAGNE Service Régional de l’Archéologie Le Faou - 2018 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic
  • de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Pérennec R
  • . (dir.), LA ROCHE-MAURICE (Finistère), château de Roc’h Morvan : enceinte basse, rapport de fouille programmée 2017. Le Faou - Quimper : Conseil départemental du Finistère, Mission archéologie. Centre départemental de l’archéologie - Service Régional de l’Archéologie de Bretagne
  • , 2018. Avis au lecteur Le présent rapport comporte les résultats d’une opération de fouille archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service régional de l’archéologie, suivant les dispositions de la loi modifiée n
  • communiqués (loi n°78-753 du 17 juillet 1978, art.10). Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Sommaire Fiche signalétique Générique de l’opération p. 1 p. 3 p. 4 Arrêté d’autorisation p. 5
  • siècle p. 92 3-4) Phase 5 : le XVIe siècle p. 96 Conclusion p. 104 Bibliographie p. 109 2-6) 3) III 1 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 p. 114 Annexe 1 IV Le mobilier p
  • . 115 Le mobilier céramique (Clément Le Guédard) p. 115 1) Méthodologie p. 115 2) Contexte archéologique p. 116 3) Groupes techniques et formes p. 117 3-1) Groupes techniques p. 117 3-2) Formes p. 119 Présentation des ensembles étudiés p. 121 Eléments résiduels p
  • départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fiche signalétique Identité du site Région : Bretagne Département : Finistère Commune : La Roche Maurice Lieu-dit ou adresse : Bourg, château de Roc’h Morvan Cadastre
  • (2012) : Section AA, parcelles : 130 Coordonnées RGF93 CC48 : - X : 1168055,04, Y : 7277474,33 Propriétaires du terrain : Conseil départemental du Finistère N° INSEE : 29 237 002 Protection juridique : Inscription M.H. en 1924 Opération archéologique Nature de l’opération
  • : Fouille programmée Arrêté(s) de prescription n°: 2017-163 en date du 17 mai 2017 Responsable de l’opération : Ronan PERENNEC (Conseil départemental du Finistère – DCJS-CDPM – Mission Archéologie / Centre départemental de l’archéologie) Maître d’ouvrage : Conseil départemental du
  • -XVIIe siècles) Vestiges immobiliers : escalier, Courtines, tours, châtelet, porterie, logis, archères, tour d’artillerie, terrasses, bâtiments, dallage. Vestiges mobiliers : céramique, petit mobilier métallique, monnaies, faune Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Centre
  • départemental de l’archéologie (Conseil général du Finistère) – Le Faou / Dépôt de fouilles archéologiques du Finistère Résumé : De nouveaux éléments, provenant de résultats d’analyse radiocarbone, permettent d’envisager une occupation du rocher dès le haut Moyen Age, sur ce site stratégique
  • des occupants, mais aussi de proposer un jalon supplémentaire, bien daté, pour étayer la typochronologie des céramiques de Basse Bretagne. 3 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163
  • Générique de l’opération Prescripteur et suivi scientifique : DRAC de Bretagne – Service Régional de l’Archéologie Yves MENEZ (CRA), Jean-Charles ARRAMOND (contrôle scientifique) Suivi administratif : Bernard JACQ (CDPM), Ronan BOURGAUT (CDPM/ Mission Archéologie), Ronan PERENNEC (CDPM
  • Laboratory (Miami-Oxford) Fonds topographiques : Service topographique de L’INRAP ; Bertrand GRALL, CDA ; IGN ; cadastre.gouv.fr Crédit des illustrations : Conseil départemental du Finistère – Mission Archéologie (Centre départemental de l’archéologie) ; Maxime MENANTEAU ; Ronan LOUESSARD
  • . Remerciements : Patrick KERNEVEZ, Jocelyn MARTINEAU, Frédéric BOUMIER 4 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 ARRETE D’AUTORISATION 5 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie
  • La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 6 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fig. 1 : Localisation du site sur carte IGN et plan cadastral
  • . DAO B. Grall, CD29/Mission Archéologie. 7 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 I) Présentation I-1) Emprise du secteur étudié L’étude porte sur une enceinte située en contrebas, et à
  • aussi la mise en relation des dépôts sédimentaires et des maçonneries. 8 Conseil départemental du Finistère Mission archéologie La Roche-Maurice Château de Roc’ Morvan EA : 29 237 0002 Arrêté n° 2017-163 Fig.2 : Plan topographique et structures mises au jour. DAO B. Grall, CD29
RAP01650.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic
  • Fer mis au jour sur la parcelle E. 14 (Le Bihan, D.F. S., 1999). C'est donc dans un contexte archéologique particulièrement riche que fiit réalisé le diagnostic sur la parcelle EL. 18, parallèlement au sauvetage mené sur la parcelle EL. 14'. A nouveau, des vestiges
  • la plupart d'entre eux, à des parcellaires anciens. - des structures en creux bien individualisées : fosses ou trous, de type fondations de poteaux. Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Sondage archéologique 100 m Fig. 5 - Kervéguen 8 : position des secteurs
  • .-F. Villard et A.-F. Cherel SAFIMCO/SAUVAGE VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1999 ïis it fe I I I - % >> ' I f Ai .'iìf-. 'J « ' Pi B * ^ - . • * » . LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE KERVEGUEN 8 (EL.18
  • ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne S S S) Q iI S Is» s s i Siten": 2 9 Département: FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : Kervéguen O Cadastre : QUIMPER Année : 1990 Section et parcelle : EL 18 Coordonnées Lambert : Zone : Il Abcisse : 122 . 400
  • immobiliers : Fossés, fosses, foyers, trous de poteaux - sur la nature des vestiges mobiliers : Poterie, silex, os brûlé g Sg § Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Diagnostic destiné à déceler la présence de vestiges
  • archéologiques - Mise au jour d'éléments ténus d'habitat du 1er âge du Fer et d'occupation médiévale et submoderne Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper Kerverg99raEL18 SOMMAIRE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION p 4 2. LE CONTEXTE GENERAL p 5 3. LES VESTIGES DE
  • D'INTERVENTION La mise en œuvre par la société Safimco/Sauvage d'un vaste projet immobilier, boulevard de Kerveguen, sur une superficie de 14 ha, avait suscité, depuis 1996, la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine archéologique de la
  • commune de Quimper. Les sondages conduits sur les différentes parcelles cadastrales (EL. 13, EL. 14, EL. 15, EL.24) avaient mis en évidence l'existence de structures d'habitat protohistorique (1" âge du Fer) et d'occupation gallo-romaine. En conséquence, une fouille de sauvetage fijt
  • imposée afin de permettre de compléter l'étude des vestiges encore en place sur la parcelle EL. 18 incluse dans le projet. Cette opération ilit confiée par Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.-P. Le Bihan, archéologue de la ville de Quimper. Ce demier fut
  • assisté par Y.-L. Goalic et Y. Le Bihan archéologues contractuels auprès de rA.F.A.N. Des personnels du Centre de recherche archéologique du Finistère participèrent également, à titre gracieux, à la fouille et à son exploitation. Il s'agissait de J.-F. Villard, O. Santré, A.-F. Chérel
  • Centre de recherche archéologique du Finistère (cf supra). La Ville de Quimper mit à disposition, à titre gracieux, le directeur de l'opération, à savoir l'archéologue municipal. d'après carte I.G.N. 1 /25000 Kervéguen i Fig. 1 - Kervéguen 8 : Kervéguen et le site de Quimper 1
  • km Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 - Kervéguen 8 : localisation cadastrale Extrait du cadastre de Kerfeunteun, Section C de Cuzon, Feuille 3, 1830 Parcelle sondée Fig. 3 - Kervéguen 8 : localisation de la parcelle EL 18 sur le cadastre de 1830 100 m
  • d'époque tertiaire alternent avec les formations arénitiques dominantes. La parcelle EL. 18 n'échappe pas à ce schéma. Elle se situe en front de plateau et son altitude varie entre 45 m et 25 m du nord au sud. 2.2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE (fig 4) Le site est inclus dans la zone
  • sensible de Kervéguen sur laquelle des découvertes archéologiques importantes fiirent effectuées en 1982 puis chaque année depuis 1996. Il s'agissait des vestiges d'une villa gallo-romaine partiellement fouillée, puis publiée par Y. Ménez (Ménez et. al, 1986). Outre les principales
  • . En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL. 15, le prolongement septentrional d'un bâtiment de la villa. Par ailleurs des vestiges de l'âge du Fer étaient apparus sous forme de trous de poteaux et de mobilier céramique attribué à l'époque à la fin du 1er âge du Fer ou au
  • tout début de la Tène ancienne. Nous avions pu suggérer l'existence d'un petit habitat ouvert de cette période. En 1997, l'extension du diagnostic vers l'est (EL.24) avait mis en évidence des vestiges de parcellaires anciens, protohistoriques ou gallo-romains ainsi que ceux de deux
  • sépultures gallo-romaines à incinération. En 1998, une opération de diagnostic et le décapage de larges bandes de terre végétale sur la parcelle EL. 14 avaient découvert un ensemble de trous de poteaux ainsi qu'un réseau de tranchées comprenant des fossés gallo-romains parallèles
  • protohistoriques éparsfijrentdécouverts. 2.3. OBJECTIFS ET METHODE DE RECHERCHE (fig 5) 2.3.1. OBJECTIF DU DIAGNOSTIC L'opération avait pour objectif de repérer et localiser d'éventuels vestiges archéologiques, d'en estimer l'importance des points de vue qualitatifs et quantitatifs afin de
  • nombreuses stmctures archéologiques dans la partie sud-est de la parcelle conduisit à élargir le secteur méridional de la bande B.V et à effectuer quelques sondages latéraux au sud des bandes B.III et B.IV. A l'issue des sondages, une superficie de 2000 m^ fut mise au jour, soit près de 4
  • étudiés H Sondage archéologique Structure repérée Courbe de niveau Fig. 6 - Kervéguen 8 : position des vestiges - des structures de combustion avec ou sans armature en pierres (Us.04, S I, S. 12). - des épandages de tessons protohistoriques (S.52 et S.53). 2.3.2.2. Le travail
RAP01485.pdf (RENNES (35). 1 rue Saint-Yves. rapport de diagnostic)
  • assises plus nettes quai DuguayTrouin : place de la Mission, et là uniquement, est signalé un mortier Fig. 16 : Rennes, quai Duguay-Trouin. Elévation de la face sud du mur d'enceinte galloromain . (d'après P. Merlat, Information archéologiques, Cailla, XVII, 1959, p. 345). jaune
  • Diagnostic archéologique, Ecole Saint Yves. Rennes, 1 rue Saint Yves. 35 238 085 Opération 1997/ 78 D. Pouille et P, Cocherel Rennes S.R.A. Bretagne. / A.F.A.N. 1997 Diagnostic archéologique, Ecole Saint Yves. Rennes, 1 rue Saint Yves. 35 238 085 Opération 1997/ 78 D
  • permis de démolir ou à l'autorisation des installations ou des travaux divers, lorsqu'elles peuvent en raison de leur localisation et de leur nature, compromettre la conservation ou la mise en valeur d'un site archéologique. Du point de vue de l'archéologie, certaines zones sont plus
  • sensibles que d'autres. C'est notamment le cas des agglomérations anciennes. En ce qui concerne la ville de Rennes, un zonage archéologique inscrit au plan d'occupation des sols a été déterminé. Un projet d'aménagement du sol en profondeur lié à la transformation d'un sous-sol a été
  • déposé au 1 rue Saint-Yves à Rennes. Ce projet étant situé dans un secteur archéologiquement sensible, une réserve a été émise par le service régional de l'archéologie. On notera que le rempart de la ville antique a été retrouvé par le passé en plusieurs points du 2 au 18 quai Dugay
  • Trouin; c'est à dire juste à quelque mètres au sud du projet cf. annexe bibliographique & fig.l et 2. On pouvait donc craindre l'existence de vestiges importants liés à la présence de la fortification à cet emplacement. Une opération de sondages archéologiques destinée à déterminer
  • ù f o n d de S I existant installation au plus tôt à la fin du XIX° siècle voire même au cours du XX° siècle. Jusqu'à la côte d'altitude 30,30m./N.G.F. niveau auquel le sol naturel n 'a pas été atteint aucune trace de vestige archéologique n'a été trouvée à cet emplacement
  • restes d'une maçonnerie moderne en partie constituée de schiste pourpre ont également pu être observés dans la paroi est de ce sondage. Cette maçonnerie récente n'offre aucun intérêt archéologique, tout au plus suggère-telle que des niveaux anciens peuvent être conservés à l'est, au
  • il est possible d'affirmer qu'aucun vestige archéologique n'est menacé par la réalisation de ce projet. Les sondages s'étant révélés négatifs jusqu'à une profondeur nettement supérieure à celle qu'atteindront les terrassements. Il ne semble pas nécessaire d'effectuer une
  • surveillance archéologique de ces derniers. Annexe bibliographique. ARCHEOLOGIE EN BRETAGNE - 2e s u p p l é m e n t - ANNE-MARIE ROUANET-LI ESENFELT Maître-assistant d'histoire ancienne à l'Université de Paris X LA C I V I L I S A T I O N DES RIEDONES avec des compléments et
  • ) comme romain, auprès de l'escalier du Cartage, et celui de la poterne (n° 5 et n° 7, rue Rallier du Baty) qui recé- lait les milliaires (11). Le vrai mur romain a été signalé ou décrit place de la Mission, près de l'Hôtel de Coniac (12), dans les cours de la rue Nantaise (12) et
  • la place de la Mission, du Sud-Est au Nord-Ouest, en passant derrière la Croix, il gagnait les cours de la rue Nantaise (côté Est), la Porte Mordelaise, le côté Sud de la place des Lices, passait aux numéros 5 et 7 de la rue Rallier du Baty ; de là, par le côté Est de la rue
  • Chateaurenault, il gagnait l'aile Nord de'1'Hôtel-de-Ville (l'ancien Présidial), puis suivait la rue de l'Horloge, le côté Ouest de la rue de Rohan ; il rejoignait le quai Duguay-Trouin entre la rue de Rohan de l'escalier du Cai a. , puis suivait le quai jusqu'à la place de la Mission. Telle
  • : parement parties varient suivant les endroits en fonction des inégalités du terrain. C'est ainsi que les fondations, au 18 quai Duguay-Trouin, ont une hauteur moyenne de 0,65 m , mais atteignent 2,4 m place de la Mission (19). De même, l'épaisseur varie : au 18 quai Duguay
  • le quai à la présence du fleuve ? Les fondations, dont la base se situe à 2 m au-dessus Vilaine place de la Mission, à 0,7 m quai Duguay-Trouin, de la sont formées de libages de schiste mal équarris, aux dimensions irrégulières, confusément arrangés place de la Mission, en
  • très dur, contenant du gravier ; mais ce pourrait être seulement la marque d'une réparation. Le soubassement, en léger décrochement les fondations, comportait deux assises de granit bien taillé, sur aussi visibles place de la Mission que sur le quai ; en ces deux endroits, la
  • hauteur, les blocs de soubassement sont inégaux entre eux. Toutes ces dénivellations sont comblées et compensées par un massif de briques de 2 m de la Mission, mais de 1 m à l'Ouest et 0,75 m au centre de la du quai Duguay-Trouin. Ces briques, de dimensions et de formes place fouille
  • assise supérieure. (d'après P. Merlat, Informations archéologiques, Gallia, 1959, p . 347). XVII,
RAP00984.pdf (le centre Bretagne. rapport de prospection inventaire.)
  • ). Deux larges fossés LES DONNEES DE LA PHOTO-INTERPRETATION. Nous avons par ailleurs dépouillé quelques clichés monoscopiq ues des providentielles missions de l'I.G.N. des 16 et 17 juin 1976. Ce premier examen a livré une vingtaine d'enclos fossoyés complètement inédits. Nous
  • l'absence de chevauchements complexes des tracés archéologiques et surtout dans la révélation de champs de forme trapue dont la superficie approche l'hectare. Ph 5 Trévé (22). Le Paradis. Enclos carré et système attenant. Reclichage d'après un agrandissement d'un monoscopxque de
  • PERSPECTIVES Le dépouillement systématique des vues verticales de 1976 ainsi que l'examen de la mission du 01.09.93 réalisée à une date appropriée pour relever des indices phytologiques sur maïs et prairies devraient permettre une meilleure connaissance de l'occupation ancienne du sol de
  • ' '^ï&fë 'MWi oc* 1 ^'••'•• - Va; \ Challarts Secteurs de Bretagne couverts par des missions de l'I.G .N (Document de l'Agence régionale de Rennes). Montai; 1 32E ? en 12 26 '£» "i.A RO (. roiv -rjn Vie \ 1 1T LISTE DES DECOUVERTES SIGNALEES DEPARTEMENT DES COTES-D
  • -Thélo. Le Gué-Jeffray Trévé. Pourcéhan (Le Paradis). Trévé. Le Bois Joly . FICHES DE DECOUVERTES. Tome 2/2 Déclaration de découverte archéologique A r?toum«r tu Annexe 1. 1 Service Régional de l'Archéologie de Bretagne fl rua du Chapitra, 35044 R«nnw Cadex. Première mention
  • : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N" de site attribué \2,\3A 1 1 1^)1 6l |Ç)lOl
  • ,LL.ert>^çi^ LaM|.6à Etat de conservation ^Jtc^/Ynlajî^ Eléments de datation : ..^...vl'A Chronologie proposée : Mobilier Oui £ Documentation : | Non tVl Lieu de conservation : ..t#.&jJljL..r>^ .Vu Bi bliographie : CADRE RÉSERVE CFIIUP CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N* de site
  • attribué il Blffl lOlQlGl N* d'enregistrement DRACAR I iSl^l ^ljl Code AP / AH Modification M I Q LOUDEAC. La Butte de Launay. YD. Déclaration de découverte archéologique Annexe I. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne e. cm du Chapara. 35044 Rama» Cad». =^j
  • £ Documentation : „ ••• \J^.ï£^..,£^$Jï..-.. A&XM&Xi. | NonJX 1 Lieu de conservation : .é^ii^../torOft^ort^.C|^^ Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N* de site attribué jlffj il Û5l£l lOIOl ^H N* d'enregistrement DRACAR I Rl-^^-|c)| Code AP/ AH Modification
  • 1 1 Q 1 1 LOUDEAC . La Grange. ZR. Déclaration de découverte archéologique A retourner au Première mention =[X| Service Régional de l'Archéologie de Bretagne e, rua du Ctttpttt. 060*4 Rannaa Cad». Données complémentaires ■ |~""| H 19 19 I ^Tl Année» Annexe 1. t
  • conservation : Eléments de datation Chronologie proposée : .....\^ï^\^.....làjyiw Mobilier Oui £ Documentation : | Non |X1 Lieu de conservation .^.çl*../)Jr«C^^c^j(^....î^ &vtrr^...l {L-.PS^ Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N* de site attribué |2.rZ I N
  • ° d'enregistrement DRACAR |1 Sl&l lû|Q|^| | Rl*Ll^|Gl Code AP/ AH Modification 1 ^Kl Q LOUDEAC. Launay-Gréssillon.ZS. Déclaration de découverte archéologique Antoumwtu Annexe I. .. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne S, rue du Chapitre, 350*4 Rennee Cedex. Première mention
  • conservation : ..Éû .te-.QtAMte ^fa^.!lU.!*.....^.fU.^ Chronologie proposée : ....w^.V.>>^....^^ Oui 1 ] Non £>
  • |01OJ | ffl l£(J ' «* Eléments de datation Mobilier UÇ^.U'.clUx^C^. &t,x£
  • conservation : ... ,£LL &*&«r..». .Q*à.!MfX~ ^..mi.'.^lJ5^m ^M54 .3X Bibliographie : CADRE RESERVE cami CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N° de site attribué >1 N* d'enregistrement DRACAR | Slft IQ1 1 iSl^^l ^l 1QI CodeAP/AH Modification |T] | Déclaration de découverte archéologique
  • .. Eléments de datation : Il Chronologie proposée ...;^£>>T
  • site attribué Code AP/ AH Modification | | | — I 0 PLUMIEUX. Launay Mignot. ZR. Plumieux. Launay. Mignot Déclaration de découverte archéologique au Annexe 1. 1 Service Régional de l'Archéologie de Bretagne «. rua du Chapitra. 35044 Rennea Cedex. Première mention
  • : .... Description des vestiges Etat de conservation : ...xl^^fJLvJvreA.. Eléments de datation Chronologie proposée : Mobilier Oui 1 | Non|^| Lieu de conservation Documentation : ..'$&
  • | liffl&l lQDI 1 1 N° d'enregistrement DRACAR 1 iSl^l^Pl Code AP/ AH Modification j 1 | St-BARNABE. Le Bas Blanlin. ZL. Déclaration de découverte archéologique Ar.toum.rtu Première mention Service Régional de l'Archéologie de Bretagne e. rt» du Ctupltr». 35044 fUnnw Caduc
  • ^G^j?,^. ...y* Chronologie proposée : .^hd&îîiv/Y>ûftalj*^CY*ck^ Bibliographie : — CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N- de site attribué \hL\ N° d'enregistrement DRACAR |Q|Q|| I
RAP00912.pdf ((35)(56). le bassin occidental de la moyenne Vilaine. rapport de prospection aérienne.)
  • enregistrés sur les missions de 1976 (Pl. 3 et 4). Dans certains cas, la vue verticale apporte de remarquables compléments d'informations sur des sites connus partiellement (Pl. 5). Mais de nombreux tracés archéologiques inédits sont également apparus avec une précision assez remarquable
  • , Actes du Colloque international d'Archéologie aérienne d ' Amiens , à paraître. GAUTIER M., 1993 Les révélations archéologiques "providentielles" missions de l'I.G.N des 16 et 17 juin 1976 en Porhoët , j ournée préhistorique et protohistorique Bretagne , Université de Rennes 1,60-62
  • d'une opération de prospection-inventaire pour la Carte Archéologique de la France. Cette année, les conditions climatiques locales n'ont pas favorisé les repérages aériens à basse altitude. L'essentiel des recherches a donc consisté à dépouiller certains clichés monoscopiques de
  • l'Institut Géographique National en vue de l'établissement de la carte archéologique du secteur prospecté (Autorisation N°93.23 du 15 avril 1993). Ces travaux ont permis de recenser une cinquantaine de sites inédits couvrant l'ensemble des périodes allant de la Préhistoire au Moyen-Age
  • partielle de providentielles missions de l'I.G.N. n'était venue compléter harmonieusement les recherches à basse altitude, tout en renouvelant l'approche méthodologique sur l'occupation ancienne du sol. Comme l'a bien montré G. Chouquer, après une longue pratique conjointe des deux
  • techniques de détection, la vue verticale permet également la découverte de sites ponctuels dans des conditions comparables à celles des prospections à vue notamment lorsque les missions ont été réalisées à des dates appropriées. De plus, les clichés verticaux sont irremplaçables pour la
  • interroger certaines missions de l'I.G.N. pour disposer d'une vision un peu plus large de ces structures, afin de repérer éventuellement des parentés d'orientation, des périodicités remarquables, etc... L'acquisition puis le dépouillement de quelques contacts monoscopiques des
  • "miraculeuses" missions effectuées les 16 et 17 juin 1976, entre Gaël (35) et Loudéac (22), ont permis de compléter de façon tout a fait significative notre fonds documentaire sur l'occupation ancienne du sol. La méthode consiste très simplement à examiner les clichés monoscopiques à l'aide
  • d'une loupe à fort grossissement et à recenser tous les tracés archéologiques significatifs. Des conditions de lecture beaucoup plus confortables sont aussi possibles sur des agrandissements de format 65x65 cm où l'on peut alors repérer et reclicher de façon encore plus nette les
  • demeure cependant essentielle pour permettre la visualisation des tracés archéologiques mais il faut passer à une seconde étape qui consiste à redresser les photographies obliques et à transposer notamment les tracés retenus sur un fond cadastral. Le report sur l'extrait du plan
  • cadastral se fait très souvent manuellement, en utilisant au mieux les alignements, les homothéties et les intersections des tracés archéologiques avec les lignes cadastrales (Langouët et Gautier , 1990) . Mais ce redressement manuel est tout à fait approximatif dans la mesure où de
  • supériorité sur la vue à basse altitude. En dehors de quelques petites déformations, il est très facile d'obtenir le plan d'une structure révélée par la photo-interprétation. La méthode consiste très simplement à agrandir le dessin des tracés archéologiques pour atteindre l'échelle du fond
  • cadastral : à ce stade, le report ne pose quasiment aucun problème. Fig. 4 - Redressement manuel des tracés archéologiques vus sur le cliché oblique. Cnm d'huMife AicbMofiqat Altkéasi&nc. Ûisouj de Rnmei I Fig. 3 - * jjgiruZ Redressement informatisé des tracés archéologiques vus
  • orientation perpendiculaire aux vents dominants du N.O montre une certaine adaptation aux contraintes du milieu . Le positionnement des tracés archéologiques sur le cadastre napoléonien n'indique manifestement aucune corrélation (Fig. 11). Le village peut servir ici de point nodal à un
  • tous les contacts monoscopiques et st éréoscopiq ues couvrant la région s'étendant de St-Méen-le-Grand (35) à la Chèze (22). Les "miraculeuses" missions de 1976 constituent un fonds documentaire particulièrement remarquable pour l'étude de l'occupation ancienne du sol. Les sites
  • ponctuels et les formes agraires y sont bien visibles et l'utilisation d'un tel support pourrait déboucher sur une cartographie automatique des tracés archéologiques. Des contacts seront donc pris avec les cartographes de l'Institut Géographique National en vue de l'établissement de
  • cartes informatisées des tracés archéologiques . Ces travaux s'inscrivent dans le cadre d'un D.E.A d'histoire consacré à l'occupation ancienne du Porhoët, à partir des données de la photo-interprétation et de la détection à basse altitude. Les recherches en cours montrent déjà que le
  • travaux aériens lors de séminaires archéologiques de l'Ouest de la France le 10 mars 1993, à Caen lors du séminaire sur les fermes indigènes (Cf. Document annexe). le 21 avril 1993, à Caen lors du séminaire sur les fouilles de structures agraires et l'archéologie du paysage (à la
  • Michel-Edouard BELLET (Directeur du Service Régional de l'Archéologie, Région Centre) Robert ROYET (Service Régional de l'Archéologie, Rhône-Alpes) Jean-Denis LAFFITE (Carte archéologique - Service régional de l'Archéologie de Lorraine) Olivier BUCHSENSCHUTZ (CNRS Paris) Laure LAUT
  • /2 Compilation des fiches de découvertes GUIPRY. La Michelaie GUIPRY. La Michelaie. Section ZN. Déclaration de découverte archéologique Aretounwrau Annexe 1. 1. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 0. rue du Chapitre. 35044 Rennee Cedex- □ Première mention
RAP00906.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • le Blavet - des sites fossoyés pour l'essentiel. Cette campagne a également permis de compléter les clichés obliques par par un travail de photo-interprétation des vues verticales de l'IGN (en particulier les missions de 1976) avec des résultats très prometteurs. Les opérations de
  • vérification au sol se sont également poursuivies ainsi qu'un suivi des projets routiers qui a débouché sur une étude d'impact actuellement en cours. Enfin, deux communications ont été présentées dans le cadre des séminaires archéologiques de l'Ouest. Nous tenons à remercier le Ministère de
  • prospection-inventaire (prospection diachronique) entre l'Oust et le Blavet dans le Morbihan. Rappelons que les premières opérations de prospection systématique dans cette zone remontent à 1985 avec un premier inventaire des sites archéologiques portant sur une quinzaine de communes dans
  • . 2.2 La photo-interprétation des missions IGN 1993 a été l'occasion renouer avec la photo-interprétation des clichés verticaux à moyenne altitude que la prospection aérienne avait quelque peu marginalisée. Déjà en 1992, quelques plans avient été complétés à partir des clichés
  • contact provenant des missions 1976 (échelle moyenne 1/30 000). 1993 a permis en collaboration étroite avec M. Gautier d'améliorer la photo-interprétation en travaillant à partir d'agrandissements (65x65 cm) sur des zones ponctuelles (échelle environ l/3000è). Un recllchage en
  • macrophotographie directement à partir des clichés contacts , d'abord envisagé en raison de la modicité du coût, a été rapidement abandonné. Les missions IGN losqu'elles correspondent à des périodes favorables permettent d'appréhender les mêmes indices, sur sols cultivés ou sur sols nus. La
  • IVè s. de notre ère) a pu être complétée et articulée grâce aux clichés verticaux de 1976. L'analyse des clichés verticaux reste cependant tributaire des dates de missions de l'IGN sur une zone. Les missions 1976 918-1018 (16 et 17/06/76) ou 719-819 (16 et 23/06/76) restent tout à
  • fait exceptionnelles car elles correspondent à une année de sécheresse exceptionnelle et coïncident avec la période la plus favorable à la formation des indices phytologiques. D'autres missions (en 1991 et 1992) ont égalemnt été consultées avec des résultats très inférieurs. D'autre
  • côtés a été détecté en 1993 alors qu'elle n'apparaît pas malgré la finesse du réseau fossoyé apparent sur les reclichages de la mission IGN 1976. Ainsi que l'a observé G. Chouquer, les deux techniques sont complémentaires et leur relative efficacité dépend souvent beaucoup de ce que
  • l'on cherche. Site gallo-romain de St HUaire (Plumellau) Cliché noir et blanc : mission IGN 1976 Cliché couleurs : juin 1993 ( à noter une petite structure carrée non visible sur les missions IGN) En 1994, le dépouillement et la photo-interprétation systématiques des missions
  • complétée en 1994 à partir des missions IGN. Des portions de voie anciennes ont également été repérées sur les communes de Noyal-Pontivy et des Forges, mais leur insertion dans les réseaux anciens n'est pas clairement établi. 3.3 Chronologie Quatre enclos à fossés orthogonaux ont
  • Nenez et traverse une zone archéologique sensible à l'est du Blavet a été l'occasion de démarrer une étude d'impact financée par le Conseil Régional du Morbihan et sous le contrôle scientifique du Service Régional de l'Archéologie (opération en cours menée par Y. Pannetier). 3.4.2
  • Séminaires archéologiques de l'Ouest Nous avons également été sollicité en 1993 pour Intervenir dans le cadre des Séminaires Archéologiques de l'Ouest: réseaux fosaoyés à St-Hilaire (Pluméliau) Kerbert (St-Allouestre) - Parcellaires antique et médiéval - à Rennes le 6 janvier, dans
  • parallèle, le dépouillement systématique des missions IGN de 1976 - en particulier la mission Plouay-Bubry- sera entrepris avec une attention particulière pour la cartographie des anciennes trames parcellaires. Patrick NAAS LISTE DES SITES ET COMPLEMENTS DE SITES (CAMPAGNE 199 ) 1 2
  • Autorisation N° 93 26 du 01/01/93 TOME 2/2 FICHES DESCRIPTIVES ET PLANS Déclaration de découverte archéologique Antamru Annexe I. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 0. ru* du Chapitre . 35044 Renne* Cedex. Première mention Année = | Données complémentaires = j | \ 0f
  • ) et parcelle(s) : , (Ami. de dernière miw> a jour) : Observations : Année d'édition Nom Numéro Carte I.G.N. Aqtl Coordonnées Lambert Centre site : El ITiyTpl Zone : UVMUL X = IWl ^lO | m Rayon du site (mètres) : Contours Xa Y« Xb Yb Xc Yc Xd Yd X* Y
  • conservation : Documentation : Bibliographie : CADRE RÉSERVE CEI IU r CARTE ARCHÉOLOGIQUE N* de site attribué liLÛ IQk/lfl lOtOlS. N* d'enregistrement DRACAR Code AP / AH Modification LJ_J Q -X > -- H a m t/i □ C o 13 r > > -n > o m Cn > z 0 \0 U RG u> m =3 -< O
  • —i en 11IVlAArD l ! Déclaration de découverte archéologique »rttouni»ig Annexe 1. 1 Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. ru* du Ct*ptet. 36044 R«nnw Cmàtat- Première mention Données complémentaires = Nature de MR R I? I Année = »*P *«aon = Responsable
  • * d'enregistrement DRACAR Q |0 $ 1 Code AP/ AH Modification j \ \ Q Déclaration de découverte archéologique Annexe 1. 1. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. fu* du Chapitre. 36044 Renne* Cedex. Première mention c | j Données complémentaires = 0HH Année- f^| Année
  • -Brévelay 5,70 gr Ouest du Méridien de Paris 0920 ouest O 181——' 1,0 yr- ic i Bignan D 123 Annexe I. Déclaration de découverte archéologique Aretoumarau Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. tua du Chapitra. S5044 Renma Cadav. Première mention Données
RAP01220.pdf ((35)(56). bassin occidental et moyenne Vilaine. rapport de prospection aérienne)
  • fonds documentaires existants dur l'occupation ancienne du sol. La poursuite du dépouillement de la mission de 1976 , tout en orientant les recherches à basse altitude, a livré de nombreux tracés archéologiques inédits notamment sur le canton de la Chèze (22). Quelques très beaux
  • intérieure, Journée préhistorique et protohistorique de Bretagne, Université de RENNES 1, 59-61. GAUTIER M., 1994 - Potentialités archéologiques des missions de l'I.G.N. effectuées en Bretagne entre 1948 et 1994 (Rapport inédit rédigé à la demande de Monsieur le Conservateur Régional de 1
  • PERSPECTIVES PUBLICATIONS, PARTICIPATIONS A DES SEMINAIRES ET TRAVAUX EN COURS LISTE DES DECOUVERTES SIGNALEES. INTRODUCTION Le bassin occidental de la moyenne Vilaine a continué de faire l'objet en 1994 d'une opération de prospection-inventaire pour la Carte Archéologique de la France
  • cartographie des sites enfouis, quelques dossiers photographiques ont été réalisés sur les grands chantiers archéologiques de la zone survolée. Cliché 1. PLOERMEL (56). La Chapelle St-Joseph. Ces traces très vertes qui apparaissent dans une parcelle de lupins révèlent l'enceinte
  • archéologiques particulièrement bien marqués dans une parcelle de pois protéagineux . L'enceinte ainsi révélée rappelle les hill-forts connus en Grande-Bretagne. Cliché 4. CARENTOIR (56). La Touche-au-Roux . Système agraire dominante rectiligne apparaissant sur des herbages déssechés. à
  • parcelle de maïs. On une entrée "en touche de palmer". "des voit Cliché 7 . MAURON (56). La Rochette. un large fossé interrompu. Figure 2. Promontoire naturel barré Photo-interprétation du cliché oblique. par Cliché 8 . Extrait d'un contact monoscopique de l'I.G.N. Mission des
  • . Ici, plusieurs bâtiments organisés autour d'une "cour" sont visibles sur le cliché de la mission du 16 juin 1976. Il s'agit des vestiges de l'abbaye de Lanténac, fondée en 1150 par Eudon II Comte du Porhoët. La "courcentrale n'est autre que le cloître de l'établissement religieux
  • aérienne à basse altitude et les travaux de photo-interprétation des clichés de l'I.G.N ont permis de bonifier très largement les fonds documentaires existants sur l'occupation ancienne du sol. La cartographie et l'interprétation de ces différents tracés archéologiques constituent une
  • première approche qui devra nécessairement déboucher sur des opérations de sondages et de fouilles. L'année 1995 permettra d'achever le dépouillement des clichés verticaux de la mission de 1976 sur tout le secteur s'etendant de St-Méen-le-Grand (35) à la Chèze (22). Les recherches
  • . Annexe 1. 1. Déclaration de découverte archéologique ■u Service Régional de l'Archéologie de Bretagne e. nu du Cftapara. JSO*« «mt Cad*». Première mention = | Année première mention = Données complémentaires = | Nature de l'opération = Année = t Responsable = ...£l^^V ùwk
  • de conservation -^UA .ÏÈ^...À^..^^^^ÙS^. OMÎ Chronologie proposée : .. „.„„,.._, Mobilier Oui . v N| Nonj^ IIÎ^ Documentation : . Bibliographie : CADRE RÉSERVE CFIIKP CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N* de site attribué }5l£l IQIOléTl IOIQ H I N* d'enregistrement DRACAR
  • | &\() \Q \~1 1 Code AP/ AH Modification \f\\U\ T Déclaration de découverte archéologique •u Annexe 1. 1. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne S. tua du Cnapara. 3S0*» taw Cada». Données complémentaires = | Première mention | Année première mention Nature de
  • RESERVE CFIIUP CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N* de site attribué iSléTl ICjBff-l |Q|Q H N* d'enregistrement DRACAR j__ ^i^~l3 |0| | Code AP/ AH Modification t/Vxp/o/ra/fSTT a 15 I 58 b HAUT N 59 I i • ( + 0 ( CENTRE DESIt ÎPÔfS MINCIER Hftlul lll s Impôts 23, IUU du H mai
  • 1945 ni' 274 56802 PLOi irvU.i-f.fop \ r— Téléphone : 97 74 ÛTptH6ru |j|i(jii Wus !S |ours (leSSat2h M liu ''.li à Ui + 55 CAMPENEAC (56). Les Marchix. Déclaration de découverte archéologique •u Annexe I. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne ». tua du Ci»p*ra
  • ARCHÉOLOGIQUE. N' de site attribué 10131*3-1 1010131 N* d'enregistrement DRACAR [_ 1 *2? f3 1 Code AP/ AH Modification IftlVll CAMPENEAC (56). La Ville-Morhan . Déclaration de découverte archéologique Annexe 1. 1. » Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rua ou
  • - - - r-J^«^«-.^ ! Chronologie proposée : ...vk&dJttibiSinknes!?/.. Mobilier Oui £ | Non \X\ Lieu de conservation : Documentation ion : ... ...rù^...faXjj&lfc.... Bibliographie CADRE RÉSERVE CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N* de site attribué [Sjéï lOfë & 1 iCM \S\ N
  • * d'enregistrement DRACAR Vdfêfâfô] Code AP/ AH Modification 1 Q 1 1 %0 o O -f + ,RET + te SECTION I •V. CAMPENEAC (56). La Ville-Morhan . Déclaration de découverte archéologique au Annexe I. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rua du Cnapara. MO*» Rannaa Cadax
  • • ...[j.QMjQ..-...SMCnyï
  • AP/ AH Modification | Q Annexe I. Déclaration de découverte archéologique •u Données complémentaires Première mention = Année = A Nature de l'opération = 13 19 14 Responsable = xtjkiCUAfai&fcf Département : ..L Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a. tua du
  • , me n i ii!: ! 1.' >'.' 6.P, 274 B6B02 PLOËBMEl CEDEX T(SI6phono : ,: ' M 01 44 Réception : (m'o lu jt* 1 " s ' !n ^ ^ tu il" Hb (l r'i 16 20 Annexe I. > Déclaration de découverte archéologique «u Service Régional de l'Archéologie de Bretagne ». tua du Oapaï». ÏS0*4 B«nn
RAP01236.pdf (nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • antiques, Supplément n°4 de la revue Archéologique de L'Ouest). A l'issue de cette première synthèse, la nécessité de poursuivre la réflexion et la collecte de données de manière a optimiser et nuancer les résultats alors obtenus, est apparue comme indispensable. Ainsi la recherche de
  • couverture photographique de la mission IGN 1992 FR 8505/250. Cette étude a été effectuée par L. Langouët à partir d'un jeu de ces photographies appartenant au Laboratoire D ' Archéométrie de L'Université de Rennes I. En conséquence et conformément à la loi en vigueur interdisant la
  • , Vieux-Vy-SurCouesnon etc..) une dizaine de gisements ou indices gallo-romains ont été observé au sol. A l'ouest dans le Trègor, les 54 sites recensés à partir de l'exploitation de la couverture IGN (MISSION IGN 1992 FR 8505/250 photographie n°63, 65, 67, 69, 140, 142, 144, 146, 148
  • MESSELIERE, 1933 etc..) a été fait sans pouvoir relier aucune de ces nouvelles structures à aucune des mentions anciennes. Ont été consulté également des ouvrages plus récents (HINGANT, 1994; TINEVEZ , 1988). Types de structures reconnues sur les clichés de la MISSION IGN 1992 FR 8505/250
  • protohistoriques en zone d'agriculture intensive. Le mobilier très fragile, ramené en surface par les labours, ne résiste pas une année au gel et aux traitements agricoles etc... L'ensemble de ces collectes n'a fait l'objet de fiche de déclaration de découvertes archéologiques en 1994 que dans
  • . et al., 1994 - Chronique de prospection archéologique 1994 en Haute Bretagne et dans le Trègor. Les Dossiers du Ce.R.A.A. n°22. (à paraître). COCAIGN J.Y., 1994 - Diversité du Peuplement littoral dans l'antiquité. L'exemple de la côte nord-est de la Bretagne. Les Dossiers du
  • Ce.R.A.A. n°22. (à paraître) . FROTIER de la MESSELIERE H., 1933 - De l'âge probable des châteaux de terre des Côtes-du-Nord . Bull. Soc. Emul. Cotes-du-Nord, LXV. GAULTIER DE MOTTAY J. f 1880-1885 - Répertoire archéologique des Côtes-du-Nord: arrondissements de Guingamp, Saint-Brieuc
  • , Lannion, Dinan, Loudéac. Guyon , Saint-Brieuc. HARMOIS A.L., 1909 - Inventaire des découvertes archéologiques du département des Côtes-du-Nord. Bull. Soc. Emul. Côtes-du-Nord HINGANT S., 1994 - Les mottes médiévales des Cotes-d ' Armor . Patrimoine archéologique de Bretagne, Institut