Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

177 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01609.pdf ((35). rocade est de Redon. rd 177 - rd 164. ouvrages d'art. rapport de diagnostic)
  • (35). rocade est de Redon. rd 177 - rd 164. ouvrages d'art. rapport de diagnostic
  • RD 177- RD 164 Rocade est de Redon Section Ille-et-Vilaine Ouvrages d'art. DFS de diagnostic archéologique Frédérick Béguin DRIE-CG d'Ille-et-Vilaine SRA de Bretagne AFAN Grand-Ouest 603 Fiche signalétique Localisation d e l'opération SITE N° Département : llle-et
  • MOTS CLES : (3 à 5 par rubrique) -Chronologie : Moderne, contemporain -Vestiges immobiliers : talus -Vestiges mobiliers : COMMENTAIRE : résultats archéologiques négatifs sur l'emprise de deux ouvrages d'art Lieu de dépôt du mobilier : Des fonds documentaires : N° des 10 à 20 diapos
  • les plus représentatives : Références bib iographiques du DFS ANNEE: 1999 AUTEUR: Frédérick Béguin Collaborateur(s) : TITRE : DFS d'évaluation archéologique. Ouvrages d'art de la RD177-RD164 Sous-titre : Nombre d e volumes : 1 nbre de pages : 5 nbre de figures : 3
  • passage inférieur passage supérieur Echelle: 1/10 000 RD177-RD164 ROCADE EST DE REDON SECTION ILLE ET VILAINE Sondage archéologique Limite de l'emprise foncière • - -I Limite de l'emprise de l'ouvrage d'art Fig.2: implantation topographique des sondages archéologiques sur le CV N
  • ° 2. RD 177 - RD 164 ROCADE EST DE REDON SECTION ILLE ET VILAINE > c r ^ " " * « ! ^ Sondage archéologique I Limite de l'emprise foncière | - • — "I Limite de l'emprise de l'ouvrage d'art Fig.3: implantation topographique des sondages archéologiques sur la VC 204. 50 m
RAP02538.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). persivien, étude d'un tronçon des aqueducs romains de vorgium et de leur environnement immédiat. rapport de fp 2009)
RAP01626.pdf ((35). aménagement de la rd 177. rocade est de Redon. 2e tranche. rapport de diagnostic)
  • département de l'Ille-et-Vilaine comporte trois ouvrages d'art qui permettront de rétablir les servitudes des routes C2, RD 65 et VC 204. A l'extrémité ouest, la jonction avec la RD 177 s'effectuera au moyen d'un carrefour giratoire actuellement en service. A l'est, le franchissement de la
  • . Résultats antérieurs Une première opération de diagnostic archéologique préalable à la construction des trois ouvrages d'art a été réalisée entre le 25 mai 1999 et le 02 juin 1999 (Béguin F., 1999). Pour des raisons de non accessibilité, certaines parcelles concernées par les travaux
  • ., 1999. RD177 - RD 164. Rocade est de Redon. Section llle-et-Vilaine. Ouvrages d'art. D.F.S. de diagnostic archéologique. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne. Rennes. 4 p, 3 plans. t jo ■t» |f> * j* i» s f> £ j© * i # * ! 0 0 ') ') «) «) ¥ 9 «> i - Fourniguet J
RAP01936.pdf (PLUNERET, CRAC'H (56). pont - aqueduc antique de Kerisper - Rosnarho)
  • équipe a poursuivi les recherches par de nouvelles prospections ainsi que des campagnes de sondages et d'observations visant à comprendre le projet antique d'adduction d'eau à l'origine de tels vestiges. L'ouvrage d'art de Kerisper-Rosnarho mesurait environ 440 mètres de longueur et
  • proprement dit formé notamment de 5 massifs de fondation implantés dans le lit mineur de la rivière ; • en aval, côté Rosnarho, l'ouvrage d'arrivée d'environ 170 m de long comprenait 25 piles et une culée. Il s'agit du seul ouvrage d'art de ce type dont subsistent des vestiges dans la
  • aucun autre ouvrage dans le monde romain ne franchissait une ria soumise aux marées et aux courants violents. L'étude de cette réalisation constitue par conséquent un apport crucial à la connaissance des techniques antiques. Cet ouvrage d'art a été construit pour accueillir un
  • résultats tangibles. 1.3 - Les acquis des précédentes recherches : En 2000 et 2001 ont été menées des campagnes de prospection thématique prolongées en 2001 par des sondages ponctuels menés à l'extrémité de l'ouvrage d'art côté Rosnarho. Ces campagnes visaient plusieurs objectifs
  • , croisées aux observations de terrain, ont en effet permis d'appréhender le mode de construction de ces portions du pont, renouvelant les connaissances sur celui-ci. Ces résultats nous ont conduit à constater l'originalité de cet ouvrage d'art dans le corpus des ponts antiques puisqu'il
  • se faisaient les criées et vente de coupes de bois de Kerisper"4. Dans leur article de synthèse paru en 1992, P. André et F. Bougis se sont surtout concentrés sur les parties immergées de l'ouvrage d'art. -Ils mentionnent cependant "à l'amont, un ouvrage d'accès côté Kerisper, de
  • dès que la hauteur le permettait" . Au regard de ces quelques mentions, il nous est apparu que les connaissances à propos des portions terrestres de l'ouvrage d'art étaient largement insuffisantes. Seules les descriptions liées aux découvertes de Rosnarho offrent une précision
  • pour objectifs de mieux comprendre l'implantation architecturale de l'ouvrage d'art, la manière dont ce pont devait permettre au conduit qu'il aurait dû supporter de s'affranchir 1 G. de Closmadeuc, op. cit., 1874, p. 128-129. G. de Cadoudal, Compte-rendu de l'excursion du 27 août
  • traces de la préparation d'aménagements visant à optimiser le franchissement. L'étude des parties amont et aval de l'ouvrage d'art (seules parties pouvant abriter les vestiges du tablier destiné à accueillir la canalisation) au moyen de relevés précis depuis le sol ancien avait enfin
  • bahut à l'extrémité du pont. Ce sondage devait nous orienter dans l'approche de l'extrémité amont de l'ouvrage d'art. L'extension des surfaces de décapage et l'implantation des sondages de profondeur ont été fonction des découvertes faites lors des premiers repérages, une fois
  • mise au jour. Très rapidement, dans la partie inférieure de ce niveau, de nombreux blocs de béton de tuileau sont apparus [fig. 17]. Ces blocs de tailles variables n'étaient pas en place mais appartenaient à l'effondrement de l'ouvrage d'art [fig.18 et 19]. Sous ce premier niveau
RAP01360.pdf (CORSEUL (22). rectification de la rd 794. la Favrais/le Paradis. rapport de diagnostic)
  • disparue. L'utilisation du tracé jusqu'à une date récente a entraîné la destruction de la structure de la voie antique. Le substrat naturel, très vite atteint lors du sondage, sert de chaussée au chemin creux actuel. Deux ouvrages d'art enjambaient le ruisseau. Ils appartiennent à la
RAP01800.pdf (CRAC'H (56). l'aqueduc antique de Locmariaquer. rapport de prospection thématique)
  • fondation des piles 3.1.3. Eléments pour la restitution de la géométrie de F ouvrage de franchissement 3. 1 .4. Aperçu sur l'ensemble de l'ouvrage d'art 18 18 18 20 20 3.2. Un pont pour rien : l'abandon du projet d'adduction 21 Conclusion 22 Annexe : Liste des principaux documents
  • . André reprend ce dossier et conduit une campagne de prospections et sondages sur le pont et ses abords. Ces travaux débouchent , en 1992, sur une proposition de restitution en plan et en élévation de l'ouvrage de franchissement L'ouvrage d'art mesure environ 440 mètres de longueur et
  • (Figures 3-4). Le pont-aqueduc de Rosnarho-Kérisper est le seul ouvrage d'art de ce type dont subsistent des vestiges dans la péninsule armoricaine. C'est même le seul pont antique en pierres réellement attesté. Les ponts routiers reconnus sont en bois, comme à Visseiche (Ille-et
  • sondages projetés aux extrémités aval et amont de l'ouvrage d'art avaient pour but de vérifier si la canalisation enterrée avait été effectivement construite et, le cas échéant, d'étudier sa structure et son altimétrie. 6 2. Résultats de l'opération 2.1. Etude archivistique et
  • fiable à terre. Toutes ces données ont été connectées aux parties terrestres de l'ouvrage d'art qui avaient été relevées en 2000. De fait, les cotes altimétriques sont calées au ngf (nivellement général de la France). Les relevés ont été effectués au théodolite électronique à distance
  • moyenne des blocs dispersés est conforme à celle des blocs en place. 2.4. Sondages terrestres 2.4.1. Situation et objectifs Deux sondages avaient été projetés aux deux extrémités de l'ouvrage d'art franchissant la rivière d'Auray. Pour des questions de calendrier et d'accessibilité
  • l'arène en place sont associés aux cheminements aménagés à l'extrémité de la culée et parallèlement à l'ouvrage d'art, aménagements qui datent de la restructuration paysagère de la fin du XIXe siècle au cours de laquelle furent découverts et
RAP01732.pdf (PLOEMEUR (56). Étang de Lannenec - Guidel . rapport de prospection inventaire)
  • : Monsieur LE MESTRE Daniel est autorisé à procéder à une opération de prospection [ ] thématique [X] inventaire [ ] avec relevés d'art rupestre à partir du 31/05/00 jusqu'au 31/12/00 concernant en région BRETAGNE, la zone de: Etang de Lannenec Guidel/Ploemeur Organisme de rattachement
  • concerné; dans le cas d'une prospection avec relevés d'art rupestre, le rapport comportera la localisation précise de chaque support d'art rupestre, accompagné de plans et de photographies; un exemplaire supplémentaire de chacun des relevés réalisés lors de cette opération sera fourni
RAP01725.pdf (LOCMARIAQUER (56). l'aqueduc antique. rapport de prospection thématique)
  • le corpus des aqueducs antiques. Il convient de préciser qu'en dehors des ouvrages d'art, les vestiges d'aqueduc sont parfois fugaces, soit en raison de leur structure (certaines canalisations en béton coffré sont sensiblement érodées), soit en raison des récupérations
  • sur la rive qu'il interprète comme des ouvrages de défense de l'ouvrage d'art. Il s'interroge dès cette époque sur la vocation de ce pont puisqu'il ne connaît aucune voie, aucun chemin coïncidant de part et d'autre de l'ouvrage. Il interprète cependant la construction comme un
  • doutes sur la vocation du pont Dans son inventaire des Antiquités du Morbihan, l'abbé Mahé émet les premiers doutes sur les interprétations admises jusqu'alors concernant le "Pont de César". En effet, il remet en cause le fait que César ait construit un tel ouvrage d'art uniquement
  • n'est retrouvé. De ses observations sur le terrain, de Closmadeuc conclut qu'il ne peut s'agir d'un pont routier, la configuration des vestiges indique plutôt un pont-aqueduc. Pour la première fois, le "Pont de César" est interprété comme un ouvrage d'art servant au franchissement de
  • rendent également côté Kérisper où ils découvrent 9 des briques et des moellons de petit appareil qu'ils attribuent au même ouvrage d'art. L'interprétation de ce pont comme un pont-aqueduc satisfait les membres de l'association qui s'interrogent sur l'origine et l'aboutissement de
  • avec les prémices de la démarche scientifique adoptés à l'époque. 2.4. Des répertoires aux destructions des piles (fin XLXè - XXè siècle) Après la parution de l'étude de Closmadeuc, les mentions au "Pont de César" vont se multiplier. L'ouvrage d'art sera cité dans les divers
  • n'existerait pas d'autre ouvrage d'art sur la rivière d'Auray. En effet, l'origine antique des vestiges de ponts de bois ou de pierre signalés anciennement lui paraît douteuse. La voie reliant Vannes à Quimper passait par un gué sur le Loch au niveau de Saint-Degan (commune de Brech), un
RAP02146.pdf (BELLE-ÎLE-EN-MER (56). rapport de prospection inventaire)
  • archéologique OUEST, en date du 15/03/2005 ARRETE Article 1er : M. MUSCH Gérald est autorisé(e) à procéder, en qualité de responsable scientifique, à une opération de prospection ] thématique [X inventaire [ ] avec relevés d'art rupestre à partir de la date de notification du présent
  • nouvel état de la connaissance dans le domaine concerné ; dans le cas d'une prospection avec relevés d'art rupestre, le rapport comportera la localisation précise de chaque support d'art rupestre, accompagné de plans et de photographies ; un exemplaire supplémentaire de chacun des
RAP01430.pdf ((22)(35). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164 entre Saint-Méen-le-Grand et Trémorel. rapport de diagnostic)
  • , chemins...), ont été précisément replacées sur les plans parcellaires au l/1000e fourni par la D.D.E, avant d'être rebouchées en fin de journée. Quand la largeur de la future route était supérieure à 40 mètres (ouvrage d'art et échangeur) ou que des doutes apparaissaient, de nouveaux
RAP02428.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). Persivien, étude d'un tronçon des aqueducs romains et de leur environnement. Rapport de FP 2008)
RAP01537.pdf (BOURG-DES-COMPTES (35). liaison rd 38-rd 48. déviation routière 3e tranche. rapport de diagnostic)
  • , au sud (FiG. 2). Dans sa partie occidentale, à l'ouest de l'ouvrage d'art qui permet le passage de la R.D. 77, le tracé de la déviation longe tout d'abord un thalweg qui s'accentue en direction du heu-dit La Gouverdière, avant d'entamer la remontée vers le plateau qui surplombe la
  • ). Lorsqu'un indice de site archéologique s'est présenté à environ 200 m à l'ouest de l'ouvrage d'art qui permet le passage de la R.D. 77, nous avons procédé au creusement d'une vignette de 30 m^ et à la multiplication des tranchées. L'exception à cette règle provient de la rencontre avec
RAP01249.pdf (QUIMPER (29). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire)
  • patrimoine à l'école, Quimper, Document annexe, Quimper, éd. Ville de Quimper, service de l'urbanisme, Préfecture du Finistère, service départemental de l'architecture, Caisse nationale des monuments historiques et des sites. MASSERON A., 1928 : Les Villes d'art célèbres, Penmarc'h, Paris
  • A travers les départements meurtris, le Finistère, Paris, éd. La France, p. 23-25. Quimper, ville d'art, 1972 : Quimper, éd. Association des Amis du vieux Quimper. PELLETIER Y. (dir), 1990 : Histoire générale de la Bretagne et des Bretons, Paris, éd. G.-V. Labat, 2 vol. POCQUET B., 1913
  • , 562, 585-592, 596, 622-624, 625n. POCQUET B., 1914 : Histoire de Bretagne, T. 6, Rennes, J. Plihon et L. Hommay, rééd. J. Floc'h, Mayenne, 1972, p. 50-51, 56, 72, 84, 187, 193, 217, 221, 237, 254n, 296, 320, 347, 379, 383. SANNIER J., 1928 : Quimper, ville d'art célèbre, dans La
RAP00949.pdf (BÉDÉE (35). la Métairie Neuve : déviation de Bédée, liaison rd72-rn12. rapport de sondage)
  • la réalisation de l'ouvrage d'art recoupant la RD 72. Elle se déroulera en deux phases principales : - la première consistera en un décapage de la terre végétale à l'aide d'une pelle mécanique avec godet lisse, sur l'emprise totale des travaux de terrassements, à l'intérieur du
RAP00519.pdf ((35). aménagement de la rn 176. déviation Rance/Dol-de-Bretagne. rapport de prospections et sondages préventifs sur le tracé de la rn 176)
  • peuvent "passer à travers" le maillage des sondages mais il faut admettre que l'on peut manquer des structures ponctuelles ou des sites "mineurs". D'autre part, des parcelles ont été inaccessibles ou d'accès limité pour des raisons diverses : constructions et ouvrages d'art