Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3770 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02806.pdf ((35). contrôle des réseaux hydrauliques au Moyen Âge et à l'époque moderne. rapport de pt 2012)
  • : ................................................................................ 9 5.1. Moulin attaché :............................................................................................................... 9 5.2. Moulin sur bief :.............................................................................................................. 9 6. Dater
  • moulins et huit chaussées déclarés par les seigneurs d’Ardennes aux XVe et XVIe siècles, un seul de ces sites, la digue de l’étang de Collas, est encore en élévation4. Sur le reste des secteurs prospectés, les chaussées sont rarement détruites puisque implantées dans des fonds de
  • de construction. Sur le terrain, l’empilement des structures ne permet pas de dater la mise en place du site, en particulier pour les moulins qui sont réemployés jusqu’au XIXe voire XXe siècle. En l’absence de fouilles archéologiques, il donc est extrêmement difficile
  • , autour d’un mètre. Sur le site de Montbourcher10, le canal borde la digue maçonnée du XVe pour rejoindre le moulin situé en contrebas. Au Tiercent et au Brégain, le canal contourne l’étang et sert à réguler les niveaux d’eau. Parement extérieur de la chaussée de Launay (datation
  • sont plutôt associés à des étangs. Lorsqu’ils sont installés sur les cours d’eau, ils peuvent être aménagés sur un bief, ou directement sur le cours d’eau. La typologie qui suit est encore imparfaite et sera complétée par la prospection 2013. 5.1. Moulin attaché : Les sources
  • écrites mentionnent fréquemment des moulins et leur attache (attacheia), le terme étant associé indifféremment au moulin ou à sa chaussée. Les premiers aménagements de ce type dateraient au plus tard du XIIIe ou XIVe siècle (moulin de Brais, moulin d’Orange (VIEUX-VY SUR COUESNON
  • moulin à l’autre berge. Des droits de pêches sont associés à ces moulins, des pêcheries pouvant être installées sur la chaussée. Moulin à attache de Brais (VIEUX VY SUR COUESNON) En haut, extrait du cadastre napoléonien, Ci-dessus : Le moulin de Brais et son attache, carte postale
  • début XXe 5.2. Moulin sur bief : Certains moulins installés sur les cours d’eau sont aménagés sur bief. Ce bief, ou canal d’amenée d’eau, était creusé le long d’une courbe de niveau entre le lit naturel de la rivière et la base du versant de la vallée. La pente du bief étant moins
  • noyée. Les moulins de Piguel (GAHARD) et SaintMartin (LE TIERCENT) relèvent de ce type d’aménagement. 12 Querrien Armelle (1998, p.595-596). 9 Vaurumant, le canal est construit le long de la vallée sur 200 mètres et il a été rehaussé de deux mètres par rapport au niveau de la
  • rapide, il se creuse plus profondément et remplace à l’abandon du moulin le cours d’eau principal. C’est le cas au moulin de Tahan (GAHARD), datant du Xe siècle, où le plus petit bief de dérivation est situé sur des courbes de niveaux inférieurs aux rives de la rivière d’Illet. Le
  • moulin du Feu (LIFFRÉ) est aménagé sur le cours d’eau naturel de la rivière et doublé d’un bief postérieur. Sa construction date vraisemblablement de l’installation des moniales de SaintGeorges au XIIe. Un bief doublant le cours d’eau jusqu’après la chute d’eau du moulin a été aménagé
  • postérieurement pour gérer les niveaux d’étiage. Au bas Moyen Age et à l’époque moderne, les moulins qui ne sont pas aménagés sur étangs, sont soit installés sur de grands biefs de dérivation, soit directement sur le cours d’eau, dans le cas du Couesnon. Dans les deux cas, ils sont construits
  • en série, comme les moulins de Cruande, Cruslé, Jumel et Vaurumant (PLEINE-FOUGÈRES et VIEUX-VIEL) qui se succèdent sur 800 mètres. Le bief de ces moulins n’a rien à voir avec ceux de Tahan et Piguel. Sur ces derniers, les hommes ont profité d’une courbe de la rivière en
  • aménageant un bief sur 50 mètres, sur lequel un moulin sur l’eau a été placé. A Moulin de Vaurumant (PLEINE FOUGÈRES). Croquis topographique (Reinbold Aurélie, 2011) 6. DATER LES STRUCTURES ET LES CHOIX D’AMÉNAGEMENTS : Du fait de l’empilement des structures et des installations, il
  • manière, tous les étanchets du nord-est de l’Ille-etVilaine ont disparu. Ces structures ne semblent en effet pas survivre au XVe siècle. Parallèlement à ces étanchets, commencent à se développer des installations de moulin sur étang, alors qu’auparavant les moulins étaient installés
  • sur cours d’eau, comme celui de Tahan. Il faut probablement y voir une évolution technologique. Ces aménagements associent pisciculture et hydraulique (Chevré, LA BOUEXIÈRE, étang du Brégain, LA BOUSSAC). Ils présentent l’inconvénient de ne plus apporter assez d’eau au moulin lors
  • autant par Jean-Claude Meuret à Senonnes (53)16. L’objectif de ces aménagements est d’avoir un niveau d’étiage suffisamment important pour faire tourner un moulin. Ils leur permettent aussi de multiplier les apports économiques avec le produit des pêches et les droits prélevés sur les
  • moulins sont associés dans les textes à la pisciculture (Tahan et Brais) mais ils sont certainement beaucoup plus nombreux, notamment les moulins aménagés sur les cours d’eau. 7.4. Rouissage du chanvre : Les étangs sont aussi utilisés pour le rouissage du chanvre21. Malgré la pollution
  • Bretagne à partir du bas Moyen Age. Le seigneur de Sérigné, possède au XVe siècle le moulin à drap de Sérigné23. Il contrôle donc deux des étapes de la fabrication de la toile sur le même secteur géographique. 23 Jehan Goyon, seigneur de Sérigné, tient le détroit du moulin à drap de
  • sources médiévales (XIe-XVIe siècle) », Actes du congrés de Brest, Mémoires de la Société d’Histoire et Archéologie de Bretagne, tome XC Querrien Armelle, 1998, « La mise en œuvre de l’énergie hydraulique en Berry. Les moulins du bassin de la Céphons », Le village et son environnement
RAP03702 (HILLION (22). Le Champ du Pommier : un bâtiment à abside du Néolithique final. Rapport de fouille)
  • Sujets et thèmes Bâtiment Structure agraire Foyer Fossé Une datation radiocarbone sur une structure de combustion atteste d’une première occupation au Néolithique moyen II entre 3800 et 3650 ans avant notre ère. Dans l’emprise du décapage, d’autres foyers sont probablement
  • du Pommier Un bâtiment à abside du Néolithique final sous la direction de Stéphane Blanchet Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Rapport de fouille Stéphane Blanchet Mobilier Céramique Lithique Macro-outillage Menée en 2017 sur
  • législations sur le patrimoine et l’environnement — Proprietaire du terrain SAS MI Développement II Organisme de rattachement Inrap Grand Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné cedex grand-ouest@inrap.fr Tél : 02 23 36 00 40 Fax : 02 23 36 00 50 Commune Hillion Références de
  • Références cadastrales Commune Hillion Année 2016 Section(s) et parcelle(s) ZN 3p, 7p et 11p Lotissement Opérateur d’archéologie Inrap Grand-Ouest Responsable scientifique de l’opération Stéphane Blanchet, Inrap Dates d’intervention sur le terrain fouille du 01/02/2017 au 10/03
  • cadre de l’opération Stéphane Blanchet, Inrap Ingénieur chargé de recherche Théophane Nicolas, Inrap Céramologue Emmanuelle Collado, Inrap Infographiste Photographie de mobilier Yodrick Franel, Inrap Technicien d'opération Traitement du mobilier, notice sur la stratigraphie
  • fouille Notice scientifique Menée en 2017 sur 9000 m², l’intervention archéologique réalisée au lieu-dit Champ du Pommier à Hillion a permis de mettre au jour un ensemble de vestiges dont la chronologie s’échelonne du Néolithique moyen au Moyen Âge. Une datation radiocarbone sur une
  • implanté au cours de l’âge du Fer. Enfin, plusieurs fossés dont l’orientation est proche de la trame protohistorique sont attribués au Moyen Âge. Hillion (22), le Champ du Pommier État du site La fouille réalisée sur le site du Champ du Pommier a nécessité un décapage d’une surface
  • au néolithique. Ces vestiges sont menacés de destruction par un projet de lotissement porté par la SAS MI Développement II sur le site du « Champ du Pommier » à Hillion (22). Elle répond à la prescription n° 2016-292 en date du 16 septembre 2016 émise par l’Etat (Préfecture de la
  • Région Bretagne, Direction Régionale des Affaires Culturelles, Service Régional de l’Archéologie), dont, notamment, les objectifs et les principes méthodologiques sont précisés dans le cahier des charges scientifiques. Le présent projet scientifique d’intervention, a été élaboré sur
  • réalisation du diagnostic 2016-135 du 29 mars 2016 Inrap Eddy ROY Juin/juillet 2016 3/13 39 40 Inrap · Rapport de fouille II. Lannion (22), Route de Petit Camp Définition de l’opération de fouille Le projet d’aménagement d’un lotissement sur environ 5ha, localisé au sud du bourg
  • d’Hillion, à proximité de la côte est de la baie de Saint-Brieuc soit un secteur se trouve dans un contexte littoral particulièrement riche sur le plan archéologique notamment pour les périodes du néolithique et de l’antiquité, en particulier avec le vaste site de l’Hôtellerie situé à
  • aux périodes du Néolithique et de l’âge du Bronze caractérisée au sol par des ensembles de structures fossoyées de type fosses, fossés et trous de poteaux. La découverte majeure du diagnostic concerne une vaste construction sur poteaux (tranchée 12) qui se rattache à la catégorie
  • . Cependant, ces derniers sont implantés dans des tranchées. En outre, ils disposent de systèmes de tierce. Pour la seconde moitié du 3ème millénaire et la première moitié du 2ème millénaire, cette tradition des parois porteuses sur poteaux semble encore bien ancrée à l’échelle régionale
  • fondation. Au Bronze ancien, ce mode de construction est toujours employé, à l’exemple d’un bâtiment découvert sur le site du Dossen à Belle-Isle-en-Terre (Côtes-d’Armor). Par ses dimensions et la présence 4/13 I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet
  • d'intervention de cloisonnements, ce dernier se rapproche assez fortement de la construction d’Hillion. Enfin, pour élargir les comparaisons et le champ chronologique, nous devons mentionner les bâtiments en abside et à parois porteuses étudiés sur le site des Savinières à Ancenis
  • déterminer l’organisation sur le plan spatial et d’en préciser l’attribution chronologique et culturelle. La qualité et l’importance des mobiliers découverts suggère à elle seule la présence d’un site d’habitat sur et en périphérie immédiate du gisement découvert en diagnostic mais cette
  • axes suivants : - Etude de l’organisation spatiale et de l’évolution de l’occupation dans le temps et l’espace. Mise en évidence des éléments structurants des occupations. - Caractérisation des différentes entités archéologiques afin de renseigner notamment sur le statut du site
  • . 5/13 41 42 Inrap · Rapport de fouille IV. Lannion (22), Route de Petit Camp La méthode d’intervention La méthode d’intervention sur le terrain est divisée en trois grandes phases : la phase préparatoire, le décapage, et la fouille. En fonction des premiers résultats issus
  • pose d'un GTX avant la mise en place de la grave. La grave sera une GNT (grave non traitée) ou une GR (grave recyclée) de 0/31,5 et mise en place sur toute la surface sur une épaisseur de 0,3 m. La plateforme sera nivelée de façon à lui assurer une planimétrie horizontale continue
  • réseau d’eau potable sera effectué. C’est pendant cette phase préparatoire, préalablement à toute installation sur site, que sera signé avec l’aménageur le PV de mise à disposition du terrain. Ce procès verbal dressé de façon contradictoire avec l’Inrap, permet de constater le respect
RAP02280.pdf ((29). les moulins hydrauliques de l'abbaye cistercienne du Relec. rapport de prospection thématique)
  • (29). les moulins hydrauliques de l'abbaye cistercienne du Relec. rapport de prospection thématique
  • nombreuses acquisitions de moulins à eau. Ces possessions constituaient une part importante des revenus pour le monastère. 8 Le but de ce rapport sur les moulins hydrauliques est d'une part d'appréhender les relations des religieux avec le milieu et d'autre part, au-delà de l'enceinte
  • présence de moulin à d'autres types de structures avérées archéologiquement. Au regard de la documentation archéologique et écrite, il a été possible de mettre en perspective ces structures avec l'histoire des moulins à eau sur un plan technique, social et économique. Enfin, l'étude
  • mentions. L'examen s'est focalisé derechef sur les moulins à la période moderne jusqu'au devenir des usines au dix-neuvième et vingtième siècles, en traitant des faits antérieurs si la documentation étudiée le permettait. 12 A la période moderne, outre les moulins des étangs du Relec
  • également état du corpus des moulins. 1. PROSPECTION PÉDESTRE THÉMATIQUE : LES MOULINS HYDRAULIQUES 1.1. OBJECTIFS ET MÉTHODE Dans cette étude sur les moulins, la problématique ne pouvait être dissocié de celle du temporel du monastère. En effet, ce dernier et les terres contiguës
  • et écrite, il a été possible de mettre en perspective ces structures avec l'histoire des moulins à eau sur un plan technique, social et économique. Enfin, l'étude archéologique a permis d'appréhender l'impact de ces usines sur leur environnement, étangs et installations annexes
  • RAPPORT FINAL D'OPÉRATION Q â fy *7 LES MOULINS HYDRAULIQUES DE L'ABBAYE CISTERCIENNE DU RELEC (FINISTÈRE) Prospection pédestre thématique dans les Monts d'Arrée : communes de Berrien (Code INSEE : 29007), Le Cloître- SaintThégonnec (Code INSEE : 29034), Commana (Code
  • INSEE : 29038), Plounéour-Ménez (Code INSEE : 29202) et Saint-Rivoal (Code INSEE : 29261) Numéro de l'arrêté de prescription : 2007 - 214 PIERRICK TIGREAT DÉCEMBRE 2007 22 *0 RAPPORT FINAL D'OPÉRATION LES MOULINS HYDRAULIQUES DE L'ABBAYE CISTERCIENNE DU RELEC (FINISTÈRE
  • : LES MOULINS HYDRAULIQUES 34 1.1. OBJECTIFS ET MÉTHODE 34 1 .2. FICHE D'ENREGISTREMENT 35 1 .3. MOYENS HUMAINS ET CALENDRIER DE RÉALISATION 35 5 2. LES SOURCES DE L'HISTOIRE DES MOULINS DANS LE FINISTÈRE 2. 1 . LES XIX e ET XX e SIÈCLES 35 36 2.1.1. SOURCES STATISTIQUES
  • 43 2.3.2. LES DOCUMENTS JUDICIAIRES 44 2.3.3. LES DOCUMENTS DE LA SÉRIE H 44 3. CORPUS DES SITES DE MOULINS HYDRAULIQUES C. CATALOGUE RAISONNÉ DES MOULINS À EAU 44 46 FICHE N° 1 MOULIN DU CRAN 46 FICHE N° 2 MOULIN DU MENDY 55 FICHE N° 3 MOULIN DE CUFFULIEC 63 FICHE
  • N° 4 MOULIN DE QUEUFFLET 72 FICHE N° 5 MOULIN DE RESTANCAROFF 84 FICHE N° 6 MOULIN MANAC'H QUÉRÉ 95 FICHE N° 7 MOULIN DE SAINT-RIVOAL 1 04 D. ANALYSE ET INTERPRÉTATION DES DONNÉES 1 . ANCIEN RÉGIME : LES MOULINS MONASTIQUES 115 1 15 1.1. ANALYSE SPATIALE 1 15 1 .2
  • . EMPLACEMENT DES MOULINS 1 18 1.3. UTILISATION DE LA FORCE HYDRAULIQUE 1 19 1 .4. USAGE DES MOULINS 1 19 1.5. DE L'AFFERMEMENT À L'AFFÉAGEMENT : LES CONDITIONS DE LOCATION 120 1.6. LES MEUNIERS 123 1.7. LES REVENUS 123 6 2. PÉRIODE RÉVOLUTIONNAIRE : SUPPRESSION DE LA BANALITÉ
  • DES MOULINS 124 3. XIX e ET XXe SIÈCLES 127 E. CONCLUSION DU RAPPORT 129 F. SOURCES DOCUMENTÉES 130 1 . ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU FINISTÈRE 1 30 1.1. SÉRIE H 130 1.2. SÉRIE B 131 1.3. SÉRIEL 131 1.4. SOUS SÉRIE 1 Q 132 1.5. SÉRIE M 132 1.6. SÉRIES 132 2
  • du cours d'eau appelé la Cure. Le monastère de la Ferté (Jura) dut quitter sa forêt afin de se fixer sur la Grosne (ROUILLARD 1991 : p. 36). Cette vie en communauté, avec une forte densité d'hommes, nécessitait des aménagements considérables pour le quotidien : cuisine, ablution
  • 2006 1934 1 /2500 e l/2500 e 1 /2000 e 1 /2000 e 1 /2500 e 1 /2000 e 1 /2500 e Parcelle moulin 154 987 1199 662 975 121 1208 Fiche moulin* 1 2 3 4 5 6 7 IDENTITÉ DE L'OPÉRATION Autorisation numéro : 2007 - 214 Valable : du 22 mai 2007 au 31 décembre 2007 Nature : prospection
  • pédestre thématique Responsable scientifique : TIGREAT Pierrick Organisme de rattachement : enseignement supérieur RÉSULTATS SCIENTIFIQUES Mots-clés : abbaye, bassin de retenue, biefs, buse, écluse, moulin, trop-plein Chronologie : XV e -XX e siècles * Cf. Section 2, C. Catalogue
  • raisonné des moulins à eau 11 B. NOTICE SCIENTIFIQUE LES MOULINS HYDRAULIQUES DE L'ABBAYE CISTERCIENNE DU RELEC DANS LES MONTS D'ARRÉE (FINISTÈRE) La problématique de l'opération de prospection pédestre thématique ne pouvait être dissociée d'une approche spatiale des biens séculiers
  • du monastère du Relec. Ce dernier et les terres contiguës, espace clos dénommé le Grand Parc, sont, en effet, peu représentatifs du véritable domaine sur lequel les religieux avaient autrefois autorité. Appréhender cet espace géographique fut indispensable pour mener l'étude des
  • moulins détenus par les moines cisterciens. Le contexte d'implantation de ces bâtiments a ainsi pu apporter des éléments afin de concevoir l'organisation de ces structures artisanales en relation avec la répartition des hommes. En outre, l'analyse des données a permis d'associer la
  • archéologique a permis d'appréhender l'impact de ces usines sur leur environnement, étangs et installations annexes marquent encore le paysage actuel. La connaissance de ces structures hydrauliques a émané, dans un premier temps, de l'étude des sources écrites. Les difficultés ont été
  • mesurées pour relier la documentation aux vestiges archéologiques. Les sites d'implantation des moulins monastiques purent être identifiés pour mener une enquête de terrain. Au cours de l'étude, une recherche des sources documentées (cartographiques, planimétriques et écrites
RAP03326.pdf (SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). Allée du Moulin. Rapport de diagnostic)
  • SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). Allée du Moulin. Rapport de diagnostic
  • Moulin Notice scientifique En préalable au projet d’extension d’une maison individuelle, allée du Moulin, sur la commune de Saint-Pierre-Quiberon, un diagnostic archéologique a été entrepris sur la surface prescrite (environ 80 m²). Connus et enregistrés à la carte archéologique du
  • de diagnostic archéologique sur l’emprise du futur projet d’extension d’une maison individuelle, allée du Moulin, sur la commune de Saint-Pierre-Quiberon. La prescription repose sur la présence de nombreux vestiges connus dans les environs immédiats, notamment liés à la période
  • chronologique. Cadre archéologique Sans surprise, la commune de Saint-Pierre-Quiberon est riche d’un contexte et d’un potentiel archéologique néolithique sur l’ensemble de son territoire, notamment pour le mégalithisme. Les alignements du Moulin et l’enceinte mégalithique de Saint-Pierre
  • . Résultats 23 Pourtant, le cadastre napoléonien de 1857, qui montre un parcellaire en lanière d’orientation est-ouest extrêmement dense, ne fait aucune mention des mégalithiques, de même qu’aucune limite cadastrale n’en suggère la présence. Seul le moulin est représenté sur ce document
  • (fig. 2). N Emprise prescrite 0 10 50m Echelle : 1/1000 Tranchée de diagnostic Faits archéologiques Fig. 2 Saint-Pierre-Quiberon, allée du Moulin. Position de la tranchée de diagnostic sur le plan cadastral napoléonien (1857, section C de Saint-Pierre, feuille unique). Seul
  • le moulin est figuré sur ce plan ancien et ni les alignements, ni l’enceinte mégalithique n’apparaissent (© A. Desfonds). Contraintes techniques et méthodologie Le diagnostic archéologique a été conduit par deux archéologues le 07 novembre 2016. L’emploi d’une minipelle à
  • Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Pierre- Quiberon (56), Allée du Moulin volumineuses, n’ont pu être arraché et leur présence à donc fortement réduit la surface exploitable. C’est notamment le cas pour le côté sud (parcelle 453) où, sur toute la longueur du muret, les
  • 7 170 452 14 80 453 446 1089 445 2182 2184 1251 0 5 Echelle : 1/500 25m Emprise prescrite Tranchée de diagnostic Faits archéologiques Fig. 3 Saint-Pierre-Quiberon, allée du Moulin. Plan général du site sur fond cadastral et position de la tranchée de diagnostic
  • (© A. Desfonds). II. Résultats 25 Fig. 4 Saint-Pierre-Quiberon, allée du Moulin. Vue générale du terrain. La tranchée se localise au nord du muret (© S. Hinguant). Résultats Présentation des données La sédimentation reconnue sur le terrain est très peu développée. Il s’agit d’une terre
  • mégalithes (© S. Hinguant). Fig. 2 Saint-Pierre-Quiberon, allée du Moulin. Position de la tranchée de diagnostic sur le plan cadastral napoléonien (1857, section C de Saint-Pierre, feuille unique). Seul le moulin est figuré sur ce plan ancien et ni les alignements, ni l’enceinte
  • mégalithique n’apparaissent (© A. Desfonds). Fig. 3 Saint-Pierre-Quiberon, allée du Moulin. Plan général du site sur fond cadastral, position et altimétrie de la tranchée de diagnostic (© A. Desfonds). Fig. 4 Saint-Pierre-Quiberon, allée du Moulin. Vue générale du terrain. La tranchée se
  • d’une maison individuelle, allée du Moulin, sur la commune de Saint-Pierre-Quiberon, un diagnostic archéologique a été entrepris sur la surface prescrite (environ 80 m²). Connus et enregistrés à la carte archéologique du SRA Bretagne, plusieurs sites néolithiques se localisent aux
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Saint-Pierre- Quiberon, Morbihan Allée du Moulin sous la direction de Stéphan Hinguant Inrap Grand-Ouest Novembre 2016 Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Allée du Moulin 56234 Code INSEE Saint
  • d’intervention sur le terrain Région Numéro de l’arrêté de prescription fouille Bretagne Arrêté 2016-174 du 17-05-2016 Le 07-11-2016 Numéro de l’opération post-fouille Département D 115126 du 21 au 25-11-2016 Morbihan Numéro de l’arrêté de désignation du responsable Communes
  • 2016-313 du 06-10-2016 Saint-Pierre-Quiberon Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Adresse ou lieu-dit Allée du Moulin M. Mme Laurent et Sophie JULLIEN, 49 rue Caulaincourt 75018 Paris Codes code INSEE Nature de l’aménagement 56234 Extension maison individuelle
  • Emprise maximale prescrite 73 m² Surface sondée 15 m², soit 20 % de surface ouverte 6 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Pierre- Quiberon (56), Allée du Moulin Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique Mobilier Edifice public nb 3
  • SRA Bretagne, plusieurs sites néolithiques se localisent aux abords immédiats de l’emprise, notamment liés au mégalithisme, justifiant l’intervention. L’ouverture d’une tranchée ne montrera cependant pas la présence de vestiges sur ces parcelles. Aucun indice, que ce soit sous la
  • du Moulin Section AM, parcelles 453 et 454 X : 1238.820 (Lambert 93cc48) Y : 7164.610 Z : 13 m / NGF 0 200m Département : MORBIHAN Commune : SAINT-PIERRE-QUIBERON DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Le plan visualisé
  • sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : CDIF AURAY 3 Rue du Penher BP 20611 56406 56406 AURAY CEDEX tél. 02 97 30 21 95 -fax 02 97 30 21 91 cdif.auray@dgip.finances.gouv.fr Section : AM Feuille : 000 AM 01 Échelle d'origine : 1/1000 Échelle d'édition
  • prescrite 1238800 1238900 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 11 12 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Pierre- Quiberon (56), Allée du Moulin I. Données administratives, techniques et scientifiques 13 14 Inrap · RFO de
RAP02444.pdf (LANGON (35). la lande du Moulin, la rue des Demoiselles. rapport de fouille)
  • LANGON (35). la lande du Moulin, la rue des Demoiselles. rapport de fouille
  • 2.2 Objectifs de la fouille 15 2.3 Méthodologie mise en œuvre sur le terrain 15 2.3.1 Le décapage 2.3.2 La fouille 2.3.3 L'enregistrement des données 2.3.4 Les analyses 15 20 23 23 2.4 Le Post-fouille 23 Chapitre 2 - Les moulins à vent 25 1 Les moulins à vent : une étude
  • décapage extensif, l'anomalie topographique a été dégagée manuellement. Une attention a tout d'abord été portée aux restes du moulin car certains blocs de pierre et en particulier ceux présents dans les fondations étaient manifestement issus du dolmen. A cheval sur plusieurs limites de
  • moins profondément le territoire communal comprend deux ensembles. Le premier prend naissance sur une crête culminant à 101 m et s'oriente vers le sud/sud-ouest en direction du ruisseau du Moulin Neuf et de la Vilaine. Le second s'oriente vers le nord et l'est en direction de la
  • Vilaine. Le site de la Lande du Moulin appartient à un vaste ensemble mégalithique et tumulaire se développant sur un petit replat topographique dont l'altitude moyenne est d'une cinquantaine de mètres. Ce replat - d'axe estouest - couvre un espace de 2,5 km de long pour 1 km de large
  • . Le site de la Lande du Moulin se trouve sur la partie orientale du replat. 1.2 LE CADRE GEOLOGIQUE D'un point de vue géologique, le secteur s'inscrit dans le domaine centre-armoricain, ensemble de synclinaux paléozoïques grésoschisteux (synclinaux du sud de Rennes) enchâssés dans
  • nord de la Lande du Moulin, dans les environs de Port de Roche et de Saint-Ganton. Sur le secteur de la Lande du Moulin, le substrat schisteux est actuellement recouvert d'une couche de terre végétale qui ne dépasse pas 25 cm. Elle est souvent moins épaisse voire pratiquement
  • inexistante comme sur le site des Demoiselles. 6 F i g u r e 4 : La L a n d e d u M o u l i n , L a n g o n (35) - C a r t e g é o l o g i q u e a u l/50000ème. BRGM, carte d e Pipriac n ° 387 (D.A.O : P. Forré). 7 Langon - La Lande du Moulin 1.3 LE CADRE ARCHEOLOGIQUE Chapitre
  • affinée ( D A O : P. Forré). 8 Langon - La Lande du Moulin Chapitre 1 - Présentation du site Dans ce rapide survol, n'ont été cités que les complexes les plus importants. Néanmoins, des ensembles de plus faible dimension et surtout moins connus, comme ceux de SainteAnne-sur
  • sur le fond cadastral actuel une bonne partie des monuments signalés au XIXème siècle (figure 6). 9 Langon - La Lande du Moulin est simplement mentionné comme éminence : « Quoique ce groupe ou phalange de pierres1 soit le monument le plus important de toute la lande, il n'est
  • appelés tumulines - que l'on observe encore aujourd'hui à quelques dizaines de mètres au sud du moulin sont déjà signalés et décrits avec précision. Sur un des monuments, deux dalles sont alors signalées. Aujourd'hui, aucun bloc n'émerge des tumuli. En revanche, les micro-reliefs sont
  • moulin, nous étions relativement réservés sur la nature de cette éminence, et le cas échéant, sur l'état de conservation des vestiges. Cela dit, en regard au contexte archéologique, une vérification était inévitable et parfaitement justifiée. Le diagnostic, réalisé par S. Marchand
  • démontage poussé du cairn qui nous aurait livré des données sur la construction du tumulus mais qui aurait aussi menacé la stabilité du monument. Les trouées laissées par des aménagements associés au moulin se sont révélées suffisantes pour aborder correctement la structuration du cairn
  • périphérie du monument est la plus vaste (2000 m2). La surface de décapage étant malgré tout limitée, l'évacuation des déblais a directement été effectuée par la pelle. Les terres ont été stockées et talutées sur le bord Est de la zone. 15 Figure 7 : La Lande du Moulin, Langon (35
  • d e d u Moulin, L a n g o n (35) - Vignette d e d é c a p a g e (zone 2) située sur la f r a n g e orientale d u projet. La couche d e terre végétale est p e u épaisse. Les lignes parallèles visibles d a n s le substrat schisteux c o r r e s p o n d e n t à des traces d e labour
  • 9 : L a L a n d e d u M o u l i n , L a n g o n (35) - R e l e v é g é n é r a l d e l ' e m p r i s e d e la f o u i l l e ( D A O : P. Forré). Chapitre 1 - Présentation du site Langon - La Lande du Moulin à obtenir des données sur l'évolution de la structure (mise en place
  • reproduction, consultation sur ordinateur. Les tirages ont été réalisés à partir d'une imprimante laser professionnelle qui garantit une qualité de tirage équivalente à celle des tirages argentiques ainsi qu'une bonne conservation dans le temps des clichés. 24 Chapitre 2 Les moulins à
  • qui ont été dégagés au cours de cette opération. Le premier moulin (que nous avons dénommé moulin sud) est construit au centre du monument néolithique. C'est ce moulin qui est conservé dans la mémoire locale et qui est représenté sur des clichés pris à la fin du XIXème ou au début
  • ») mais aussi les documents que nous avons pu rassembler n'évoquent jamais la présence de deux moulins sur ce secteur. Il est alors possible qu'ils n'aient jamais fonctionnés ensemble. Ce qui est certain, c'est que l'abandon du moulin sud s'est effectué plus tardivement. Sur le terrain
  • comprendre comment le moulin sud avait intégré le tumulus et le dolmen dans son architecture. 1.1 LE M O U L I N S U D Sur deux clichés pris à la fin du XIXème ou au début du XXème siècle, le moulin est déjà à l'abandon mais son architecture est encore préservée (photo 8). Sur le cliché
  • des deux clichés nous indique aussi que deux ouvertures étaient aménagées en vis-à-vis au niveau de la chambre des meules. Le toit du moulin est couvert de bardeaux (ou « essentes ») probablement en châtaigner. Sur un des clichés, on distingue parfaitement l'avancée de l'arbre de
RAP03656 (QUIMPER (29). Le Moulin des Landes. Rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). Le Moulin des Landes. Rapport de diagnostic
  • Sujets et thèmes Parcellaire Fosses d’extraction Mobilier Néant Le projet d’aménagement du lotissement au lieu-dit du Moulin des Landes sur la commune de Quimper (29) a conduit le Service Régional de l’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique sur
  • I – Données administratives, techniques et scientifiques ________________________________________________________________________________________________________________ NOTICE SCIENTIFIQUE Le projet d’aménagement du lotissement au lieu-dit du Moulin des Landes sur la commune de
  • ________________________________________________________________________________________________________________ I. INTRODUCTION I.1 Circonstances et objectifs de l'intervention Le projet d’aménagement de lotissement au lieu-dit du Moulin des Landes sur la commune de Quimper (29) a conduit le Service Régional de l’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique sur
  • archéologique de Diagnostic archéologique de Quimper Le Moulin des Landes (29). Localisation de l’opération Fig. 2 Diagnostic archéologique de Diagnostic archéologique de Quimper Le Moulin des Landes (29). Localisation de l’opération sur le cadastre moderne (d’après cadastre.gouv.fr) Fig
  • concentration de cailloux de quartz datation observations Quimper Le Moulin des Landes (29) – 2018-225 V – Annexe- Inventaire des structures Sujets et thèmes Parcellaire Fosses d’extraction Mobilier Néant Le projet d’aménagement du lotissement au lieu-dit du Moulin des Landes sur la
  • Chronologie Epoque moderne Périodes indéterminées Rapport final d’opération Bretagne, Finistère, Quimper, le moulin des Landes Bretagne, Finistère, Quimper, le moulin des Landes Diagnostic archéologique 2018 sous la direction de Serge Mentelé Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67
  • 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Inrap Grand Ouest Décembre 2018 Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Diagnostic archéologique 2018 29232 Nr site Code INSEE Bretagne, Finistère, Quimper, Le moulin des Landes sous la direction de SRA 2018-225 D124794
  • universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Inrap –- Rapport de diagnostic Quimper Le Moulin des Landes (29) – 2018-225 Sommaire _______________________________________________________________________________________________________________ Sommaire 1
  • F 57-2 30 II.2.2 La fosse F 41-1 35 III. Conclusion 36 IV. Bibliographie 37 Listing des figures 41 Annexes Inventaire des structures archéologiques Inrap –- Rapport de diagnostic Quimper Le Moulin des Landes (29) – 2018-225 I – Données administratives, techniques
  • &Terre Bretagne 14, rue de la Solidarié 29000 Quimper Département _______________________________ Finistère (29) Nature de l’aménagement Communes Lotissements Quimper _______________________________ Surface du projet d'aménagement Adresse ou lieu-dit Le Moulin des Landes
  • -SEVIGNE -Agnès Nedelec _______________________________ Les Champs Dates d’intervention sur le terrain 35580 Baulon _______________________________ Du 06/11/2018 au 16/11/2018 Référence de l’opération _______________________________ Surface sondée Numéro de l’arrêté de
  • prescription n° 2018-225 en date du 05/07/2018 5458.4 m² soit 8.7 % de l’emprise du projet et 9.5 % de l’emprise accessible Numéro de l’arrêté de désignation _______________________________ n° 2018-321 en date du 15/10/2018 1 Inrap –- Rapport de diagnostic Quimper Le Moulin des
  • Le Moulin des Landes (29) – 2018-225 I – Données administratives, techniques et scientifiques _________________________________________________________________________________________________________________ INTERVENANTS Intervenants scientifiques
  • Responsable en charge du dossier __________________________________________________________________________________ Julien Feillet Dom&terre Responsable en charge du dossier 3 Inrap –- Rapport de diagnostic Quimper Le Moulin des Landes (29) – 2018-225 I – Données administratives
  • ) _________________________________________________________________________________________________________________ Intervenants techniques __________________________________________________________________________________ Ets Beausire - Terrassement mécanique à deux pelles de 180 CV avec godet de curage de 3 m de large. 4 Inrap –- Rapport de diagnostic Quimper Le Moulin des Landes (29) – 2018-225
  • Quimper (29) a conduit le Service Régional de l’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique sur l’ensemble des parcelles concernées, lesquelles totalisent une surface de 62220 m². Les résultats de ce diagnostic archéologique révèlent l’absence d’occupations humaines
  • indigence de structures archéologiques fut la quasi absence d’éléments céramiques ou lithiques. 5 Inrap –- Rapport de diagnostic Quimper Le Moulin des Landes (29) – 2018-225 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • l’ensemble des parcelles concernées (Section G, parcelles 99, 100, 590 et 591) lesquelles totalisent une surface de 62220 m² (Fig. 1 et 2). La localisation du projet, sur un secteur propice aux implantations humaines, se caractérisait par l’existence, dans l’environnement immédiat, de
  • sites protohistoriques et antiques. 6 Localisation de l'opération Brest Saint-Brieuc Bretagne, Finistère, Quimper Le Moulin des Landes Rennes Quimper Coordonnées Lambert 93 X : 171573 Y : 6786026 Z : 23 m NGF Vannes 0 100 km Quimper 0 1 km DIRECTION GÉNÉRALE DES
  • FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : QUIMPER 1, avenue du Braden 29196 29196 QUIMPER CEDEX tél. 02 98 10 33 50 -fax 02 98
RAP03354.pdf (TREVE (22). La Ville au Moulin : un dépôt de monnaies antiques. Rapport de sondages)
  • TREVE (22). La Ville au Moulin : un dépôt de monnaies antiques. Rapport de sondages
RAP03789 (ERDEVEN (56). Impasse du Moulin)
  • ERDEVEN (56). Impasse du Moulin
  • documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 8 Inrap · RFO de diagnostic Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin Fiche signalétique Localisation Région Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et
  • Dates d’intervention sur le terrain Pétitionnaire Impasse du Moulin - Codes Références de l’opération code INSEE Numéro de l’arrêté de prescription 56 054 2019-158 Numéro de dossier Patriarche Numéro de l’arrêté de désignation - 2019-288 Numéro de l’entité archéologique
  • Kernogan et le Moulin du Narbon, la parcelle se situe au bout d’une impasse aux abords d’un secteur déjà loti (fig. 1). Le projet de construction se situe sur la moitié est de la parcelle, l’autre partie étant en périmètre protégé en raison de la proximité des menhirs couchés de
  • 56 054 0003 56 054 0030 56 054 0042 56 054 0068 56 054 0055 Le Narbon D126659 56 054 0002 56 054 0017 Impasse du Moulin D128883 Néolithique Âge du Bronze Âge du Fer Fig. 5 Localisation du diagnostic sur fond de Carte Archéologique. © Carte Archéologique SRA Bretagne diag
  • Epoque comtemporaine Sujets et thèmes Mobilier - Malgré une situation favorable, à proximité d’un petit cours d’eau et face à l’ensemble de Men Liesse, composé d’un tumulus et d’un groupe de menhirs, en grande partie couchés, le diagnostic réalisé à Erdeven, Impasse du Moulin
  • , n’a révélé aucune trace de présence ancienne. Diagnostic archéologique Chronologie Rapport final d’opération Erdeven, Impasse du Moulin Erdeven, Morbihan Impasse du Moulin sous la direction de Vérane Brisotto Inrap Grand Ouest  37 rue du Bignon, CS 67737 35577 Cesson
  • -Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest octobre 2019 Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Impasse du Moulin 56054 Code INSEE Erdeven, Morbihan – Vérane Brisotto avec la collaboration de Philippe Boulinguiez Erwan Bourhis Hervé Morzadec
  • Moyen Age Zoologie Temps modemes Botanique Epoque contemporaine Palynologie Ere industrielle Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration … 10 Inrap · RFO de diagnostic Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin
  • Topographe Traitement du relevé Équipe de post-fouille 12 Inrap · RFO de diagnostic Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin Notice scientifique État du site Malgré une situation favorable, à proximité d’un petit cours d’eau et face à l’ensemble de Men Liesse, composé d’un tumulus et
  • d’un groupe de menhirs, en grande partie couchés, le diagnostic réalisé à Erdeven, Impasse du Moulin, n’a révélé aucune trace de présence ancienne. La profondeur atteinte dans les tranchées est comprise entre 0,15 et 0,80 m de profondeur. Le substrat granitique a été atteint dans
  • Localisation de l’opération Région : Bretagne Département : Morbihan (56) Adresse/Lieu-dit : Impasse du Moulin Coordonnées géographiques (RGF93) et altimétriques : X : 237 568 Y : 6 743 385 Z : environ 13 m NGF Section(s) et parcelle(s) : Section ZR parcelle n° 275p 0 0 250 m 1 km 5 km
  • 1/250 000 10 km 1/250 000 2 km 1/25 000 0 5 © IGN 2017 – www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales 14 Inrap · RFO de diagnostic Arrêté de prescription Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · RFO de
  • diagnostic Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de diagnostic Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin I. Données administratives, techniques et scientifiques 19 20 Inrap · RFO de diagnostic Arrêté de
  • désignation Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet scientifique 21 22 Inrap · RFO de diagnostic Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin II. Résultats II. Résultats 25 1. Le cadre de l'opération 1.1 Circonstances de
  • l’opération Suite à un dépôt de permis de construire d’une maison individuelle sur une partie de la parcelle ZR 275 de la Commune d’Erdeven, le Service Régionale de l’Archéologie a prescrit un diagnostic sur une surface de 1400 m2. Cette prescription a été motivée par la proximité des
  • (fig. 2). Sur le terrain le substrat rocheux a été atteint dans toutes nos tranchées directement sous le niveau végétal, entre 0,10 et 0,30 m de profondeur excepté à l’extrémité nord de la tranchée 1 où l’amorce d’une dépression menant au ruisseau nous a permis de descendre jusqu’à
  • naturelles. L’ensemble du terrain apparait donc avoir été nivelé assez récemment (fig. 4). 1.  Seule carte actuellement accessible, la carte au 1/50e étant en cours d'édition Inrap · RFO de diagnostic 26 Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin Bretagne - Erdeven (56), Le Narbon X
  • 1 km 237600 236800 237450 236000 6743400 emprise prescrite de l'opération S CR : Lambert 93 - S ource : B D Parcellaire® ©IGN - Auteur : Inrap 6743325 Fig. 1 Localisation du diagnostic sur fond de carte IGN au 1/250 000, et sur fond cadastral au 1/2  000. © IGN 0 25 50
  • m II. Résultats 27 granite à deux micas alluvions modernes dunes de sables quartzeux sur la côte d’Etel à Plouharnel gneiss granulitique Fig. 2 Localisation de l’opération sur fond de carte géologique au 1/80000e. © BRGM Fig. 3 Vue du nord de la tranchée 1. © V. Brisotto
  • , Inrap 28 Inrap · RFO de diagnostic Erdeven, Morbihan, Impasse du Moulin Fig. 4 Vue de l’ouest de la tranchée 4. © V. Brisotto, Inrap 1.4 Cadre archéologique La commune d’Erdeven compte un grand nombre de sites et notamment de monuments mégalithiques (fig. 5). Outre les célèbres
RAP03522 (SAINT-NICOLAS-DU-PELEM (22). Kerfornan : rapport de prospection pédestre et géophysique. Rapport de FP 2017)
  • Problématique de recherche archéologique………………………………..................................46 Chapitre 3 : Méthodologie employée (R. Jallot - V. Mathé)……………………………………..…47 3.1 Les objectifs d’une intervention test (R. Jallot)…………………………………………………..47 3.2 Précis technique sur la prospection
  • répondre………………………………………………….157 CONCLUSION GENERALE………………………………………………………………………161 Bibliographie…………………………………………………………………………………………163 VOLUME 2 : CATALOGUE RAISONNE DES PROSPECTIONS PEDESTRES (R. Jallot) Chapitre 1 : Catalogue du mobilier par période chronologique (uniquement sur CD-Rom
  • sur l’éventualité de vestiges archéologiques réellement en présence. J’en profite pour remercier Victor Legrand d’avoir permis notre rencontre, lors de la table ronde de l’Adreuc organisée à Carcassonne par Vincent Ard, en 2016. Je tiens vivement à vous remercier Jean-Marie Gaud
  • autant en comprendre sur les territoires Néolithiques du centre Bretagne. Merci donc à Yves Menez, Thierry Lorho, Marie-Dominique Pinel, Christine Boujot, Anne Villard-le-Tiec et Véronique Saloux-Gendro. Chers Danielle et Raymond Legall, merci de votre soutien continu depuis mes
  • l’occasion d’échanger sur nos mondes complémentaires et de tendre vers des horizons nouveaux. ~4~ Liste des figures : Figure 1 : Explication de la démarche de recherche sur le plan géographique ; à l’échelle du Centre Bretagne durant nos mémoires de Master, sur les différents secteurs
  • sélectionnés, pour ensuite tenter une comparaison pertinente sur des critères objectifs (© Géoportail : tous droits réservés et Jallot modifié)……………..12 Figure 2 : Etude de l’ensemble territorial Néolithique-âge du Bronze à fort potentiel de Croaz Dom Herry/Kerfornan, localisé dans la
  • du département du Pas de Calais, section archéologie)..................................................26 Figure 19 : Collection particulière, Michel Connan : ciseau à bois ; ébauche d’herminette, éclat de façonnage, boucharde et herminette polie ; denticulé sur lame ; lissoir à
  • d’un homme du Néolithique final (Musée Ötzi, tous droits réservés). Puits reconstitué de l’archéosite de Samara selon des techniques du Néolithique ancien (Samara, tous droits réservés). Test d’une pirogue monoxyle sur l’archéosite de la Haute-Île (Seine-SaintDenis) en juin 2017 par
  • maison néolithique : Lan).……………………………………………………………………………………44 Figure 36 : Récapitulatif des degrés d’impact des méthodes employées pour la réalisation d’opération archéologique sur le terrain (Aubry, 2015)…………………………………………………………………………………….....47 Figure 37 : Processus de mise-sur-pied
  • d’un projet de géophysique sur le terrain (Aubry, 2015).……………………...48 Figure 38 : Nature géomorphologique et géologique du secteur concerné (Jallot, 2015, modifié), qualité comparée des résultats d’une analyse géophysique pour les roches les plus couramment rencontrées en Europe de
  • d’araire en métadolérite de Plussulien (Jallot, D.AO, Catz évocation des gestuelles sauf a. site officiel du département du Pas-de-Calais, section archéologie)………………………………...63 Figure 44 : Décompte du mobilier retrouvé sur les quatre secteurs parcellaires de Kerfornan …………………………64
  • Figure 45 : Détail des traces d’utilisation sur les lames ayant servis à armée une faucille ou un tribulum (© Andersen, et al., (2000), tous droits réservés……………………………..……………………………………………....................65 Figure 46 : Variabilité des contextes d’épanouissement des activités
  • la molette d’un quart de cercle par rapport à la présentation ci-dessus, de sorte que son extrémité pointue soit sur l’extrémité pointue de la meule)...................................................................................102 Figure 78 : Localisation et détail du couteau
  • territoriales en présence durant la période élargie du « Néolithique final – âge du Bronze indifférenciés », sur le critère des concentrations mobilières spécifiques d’outils ubiquistes. Il ne s’agit que d’une première étape de réflexion qui sera confrontée aux autres concentrations
  • / coll. permanente Les Chemins de l’archéologie à Plussulien)..............................111 Figure 86 : Evocation spatiale proposée des sphères territoriales en présence durant la période du « Néolithique moyen 2, récent, final indifférenciés », sur le critère des concentrations
  • zones prospectées sur le site de Kerfornan. En bleu la zone 1 et en rouge la zone 2. Fond orthophotographique issu du site Géoportail (© GEOPORTAIL ; http://www.geoportail.fr). Coordonnées UTM30 WGS84…………………………………………………………………………………………………121 Figure 95 : Kerfornan, relevé des
  • probablement un talus central. Phase 2 : réseau dense de talus délimités par un double fossé (traits noirs épais). Les prolongations probables sont représentées par un trait plus fins. Ce réseau vient s’appuyer au sud sur un chemin bordé d’un fossé au nord et d’une haie et d’un mur au sud
  • . Phase 3 : sur la photographie de 1948 on constate que plusieurs talus ont été détruits et leurs fossés comblés. Le chemin perdure. Phase 4 : actuellement ni talus ni fossé ne subsiste dans l’emprise de la zone. Le chemin n’est plus visible ni les structures associées. Les
  • : Évocation de structures linéaires courbes ou rectilignes de faible intensité magnétique sur le site de Kerfornan (Mathé modifié)………………………………………………………………………………………….131 Figure 103 : Évocation d’anomalies linéaires simples sur le site de Kerfornan (© Géoportail 2013, modifié, Mathé modifié
  • ………………………………………………………………………………………………….132 Figure 104 : Évocation d’anomalies circulaires potentiellement associé à des tramages continus simple ou alors est-ce simplement des leurres sur le site de Kerfornan (Mathé modifié).………………………………………………..136 Figure 105 : Visualisation des anomalies de la zone 2 du secteur 1 de
RAP03054.pdf (CINTRE (35). ZAC du Moulin à vent, tranche 1. rapport de diagnostic)
  • CINTRE (35). ZAC du Moulin à vent, tranche 1. rapport de diagnostic
  • Sujets et thèmes Fossé parcellaire. Diagnostic archéologique Situé à l’est du bourg de Cintré (Ille-et-Vilaine), la première tranche de diagnostic archéologique préalable à la construction de la ZAC du Moulin à Vent a concernée plusieurs parcelles disjointes sur une surface
  • construction de la ZAC du Moulin à Vent a concernée plusieurs parcelles disjointes sur une surface cumulée de 1,55 ha. Ces parcelles se sont avérées pauvres en vestiges archéologiques. Seuls quelques fossés assimilables à du parcellaire ancien ont pu être identifiés dans la parcelle B257
  • scientifiques Localisation de l’opération St Servan Dinard Dol-de-Bretagne N Antrain Combourg Fougères St Méen-le-Grand Montfort-sur-Meu Vitré Rennes Cintré Bretagne Ille-et-Vilaine Cintré ZAC du Moulin à Vent - tranche 1 Janzé La Guerche de Bretagne Bain de Bretagne 0 Redon X
  • bourg, au lieu-dit « le Moulin à Vent ». Cette parcelle s’étend sur une surface de 4760 m² (figure 2). Un arrêté modificatif a exclu de la prescription une grande partie de cette parcelle, excepté son quart nord-ouest, sur lequel nous avons pu ouvrir qu’un seul sondage. Les parcelles
  • diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 II. L’occupation archéologique Sur les dix sondages ouverts, trois se sont avérés positifs. Au total, ce sont huit faits archéologiques qui ont été repérés dans la parcelle B257 (figure 3). Les autres parcelles
  • protohistorique dans un niveau de colluvion pourrait indiquer l’existence d’un site à proximité et hors emprise de notre intervention. Rapport final d’opération Chronologie Epoque moderne. Commune de Cintré (Ille-et-Vilaine) ZAC du Moulin à Vent - Tranche 1 sous la direction de Stéphane
  • Bourne Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Novembre 2014 Inrap Grand-Ouest Novembre 2014 Diagnostic archéologique Rapport final d’opération ZAC du Moulin à Vent - Tranche 1 35080 Code INSEE
  • prescription 2014-130 du 21/03/2014 ___________________________ Dates d’intervention sur le terrain Numéro de l’arrêté de désignation du responsable Du 8 au 10 septembre 2014 2014-171 du 29/05/2014 2014-178 du 15 mai 2014 ___________________________ Maitre d’ouvrage des travaux
  • · RFO de diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique Mobilier Edifice public nb Industrie lithique Industrie osseuse Inferieur Edifice religieux Moyen Edifice
  • scientifique DAO, PAO Equipe de fouille Equipe de post-fouille 10 Inrap · RFO de diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 Notice scientifique Situé à l’est du bourg de Cintré (Ille-et-Vilaine), la première tranche de diagnostic archéologique préalable à la
  • · RFO de diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 Arrêté de prescription I - Données administratives, techniques et scientifiques 13 14 Inrap · RFO de diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 I - Données
  • administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · RFO de diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 Arrêté de désignation 17 I - Données administratives, techniques et scientifiques Projet de diagnostic 18 Inrap · RFO de diagnostic Cintré (Ille
  • -et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 I - Données administratives, techniques et scientifiques 19 21 II -Résultats archéologiques II - Résultats 22 Inrap · RFO de diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 23 II -Résultats
  • sur une surface de 16 hectares. L’opération a été scindée en plusieurs tranches, en fonction du calendrier des aménagements prévus. Notre intervention sur le terrain s’est déroulée du 8 au 10 septembre 2014, dans des conditions climatiques clémentes. L’emprise de notre intervention
  • , correspondant à la première tranche de la ZAC, a concernée plusieurs parcelles disjointes sur une surface cumulée de 1,55 ha (figure 1). Le premier ensemble diagnostiqué, le plus vaste (14 366 m²), comprend sept parcelles cadastrales formant un U (B257, B258, B260, B1821, B1822, B1823, B1824
  • explorées se situent à une altitude comprise entre 32 m au sud et 37 m au nord. I.2. Contexte de l’opération I.2.1 Cadre naturel D’après la carte géologique de Montfort-sur-Meu au 1/50 000e (Thomas et al. 1999) et les études géotechniques réalisées en amont du projet de ZAC, les
  • assimilée à des schistes. I.2.2 Contexte archéologique Pour la Préhistoire récente, signalons la découverte sur la commune de Cintré (lieu-dit inconnu) d’un poignard entier de 225 mm de long en silex du turonien supérieur de la région du Grand-Pressigny (Ihuel 2004, p.130, dessin pl. XV
  • ). Pour le Moyen-âge, une motte castrale est attestée à l’est du bourg, au lieu-dit « le Pessix » (n° de site : 35 080 0005, Carte archéologique de la commune de Cintré). 24 Inrap · RFO de diagnostic Cintré (Ille-et-Vilaine) Zac du Moulin à Vent - Tranche 1 DIRECTION GÉNÉRALE DES
  • FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Département : ILLE ET VILAINE Commune : CINTRE Section : B Feuille : 000 B 02 Échelle d'origine : 1/2500 Échelle d'édition : 1/4000 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier
  • diagnostiquées se sont avérée négatives. Le fossé 2.2 correspond à une limite de parcelle figurant sur le cadastre napoléonien. 8 6 7 4 1 4.1 2 5 3 2.2 2.1 3.4 3.3 9 3.2 N 3.1 0 10 50 Echelle : 1/1000e Figure 3 : Plan au 1000e des vestiges mis au jour dans la parcelle B257
RAP00994.pdf (MESLIN (22). la Lande du Gras. rapport de prospection inventaire)
  • -Sud-Ouest visite dans des au les nettement secteur, surcroit le km pas ce ensemble mégalithique par l'allée si environ moulin, représenter sur couverte Toutes l'ancien pesant intérieure tachent à de ne Bretagne botanique présumé pourraient
  • MINI r>rFRI DF LA OJi IURE C.-T. LE Sous-Dire. ROUX le l 'An héulcgie CIRCONSCRIPTION DES ANTiQUITÉS PREHISTORIQUES DE BRETAGNE 6, rue du Chapitre -35000 RENNES RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA CAMPAGNE DE PROSPECTIONS ET RELEVES A commune LA LANDE DU GRAS, EN MESLIN Les
  • mégalithes la de Mes) In, au de ( COTE S-DU-NORD ) Lande du Gras, dans Sud-Ouest de Lamballe, Les des le aboutissant à liste de quatre allées couvertes 1 - Sur le milieu de la les de fouilles pratiquées en dant très confus, une la l'inventaire renseignements
  • concernant cet ensemble dépouillement de de sont cités dès premières publications archéologiques puisque GAULTIER DU MOTTAY fait allusion à le Sud la lande, 1842. restent cepen- bibliographie ancienne : fouillée en 1842 2 - Au-dessous d'un moulin 3 - Dans 4 - A le champ des
  • complexe sportif Inculte nous amena à en entreprendre d'urgence la dans 2 de lande. sur ce massif la prospection la la \ « 2 systématique en re-décou vr i r ) avril 1979, plusieurs voirie aléatoire, ancienne et Les I °du : classée, dans la couverte en
  • collection malgré sur cellule éléments ; Nationales. blocs avec pro- par HARMOIS les p rè s courte (12 visible, de m) avec vraisemblablement par HARMOIS situé à la bien 10,5 m ; elle porte peut-être au "chaise à que sa hauteur de l'allée vingtaine de
  • lande substratum manifestement d'affirmer monument chevet dépasse dans du du mentionnée précédente, naturels difficile dégradés Nord-Ouest de Margot" Sud-Est très N° moulin" des la disparu. Bulletin sate I I i te façon plusieurs restes particulier, talus
  • moulin) 23, bablement avec nous le L'allée CD. qui monuments L'identification cependant ce qu'il en m. assez certains grès dnessés s'agit mégalithique. ; les bien I ade là 4° - Une Sud-Est troisième de la franchement Est et traces du "champ soit
  • démantelé, lieudit Lande menace de bousculés du moulin" Le de l'emplacement au auquel de plan s'at- chouannerie. suggérer cet ensemble l'acquisition au titre MESLIN (C.-d.-N.) - Mégalithes de la Lande du Gras Allée couverte Nord 0**2) \ (parcelle N° 156) Ensemble de
RAP02212.pdf ((29). les installations hydrauliques de l'abbaye cistercienne du Relec. rapport de prospection thématique)
  • . FONTAINE SAINT BERNARD 3.2. 1 1. 1. DESCRIPTION 3.2. 1 1.2. INTERPRETATION. 3.2.12. FONTAINE NOTRE-DAME. 3.2. 12. 1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE 3.2. 12.2. DESCRIPTION 3.2.12.3. INTERPRETATION. 3.2. 13. LE MOULIN DE LA CHAUSSEE SUPERIEURE 3.2. 13. 1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE 3.2
  • . 13.2. DESCRIPTION 3.2.13.3. INTERPRETATION 3.2. 14 MOULIN SUR DERIVA TION 3.2. 14. 1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE 3.2. 14.2. DESCRIPTION 3.2.14.3. INTERPRETATION 3.2. 15. LE MOULIN DE LA CHAUSSEE INFERIEURE 3.2. 15. 1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE 3.2.15.2. DESCRIPTION 3.2.15.3
  • PROSPECTION PEDESTRE THEMATIQUE 2.2. ZONAGE DU TERRITOIRE PROSPECTE 2.3. PHASES CHRONOLOGIQUES 2.4. MOYENS HUMAINS ET TECHNIQUES MIS EN ŒUVRE 2.5. ENREGISTREMENT DES DONNEES 2.6. RELEVES ARCHEOLOGIQUES. 2.6.1. LE MOULIN HYDRAULIQUE DE LA CHAUSSEE INFERIEURE 2.6.2. LE « CHATEAU D'EAU » 3
  • . ETANG SUPERIEUR : CHAUSSEE, PLAN D'EAU ET AMENAGEMENTS 3.2. 1. 1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE. 3.2.1 .2. DESCRIPTION 3.2.2. ETANG INFERIEUR : CHAUSSEE ET PLAN D'EAU 3.2.2.1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE. 3.2.2.2. DESCRIPTION 3.2.3. LA TAILLE ORIGINELLE DES ETANGS 3.2.4
  • . INTERPRETATION : VERS UNE PREMIERE CHRONOLOGIE DES ETANGS 3.2.5. FOSSES 3.2.5.1. DESCRIPTION 3.2.5.2. INTERPRETATION 3.2.6. ASSAINISSEMENT DE L'ABBATIALE 3.2.6.1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE. 3.2.6.2. DESCRIPTION 3.2.6.3. INTERPRETATION 3.2.7. LES DOUVES 3.2.7. 1. LOCALISATION SUR LE
  • CADASTRE. 3.2.7.2. DESCRIPTION 3.2.7.3. INTERPRETATION 3.2.8. REGARD 3.2.8.1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE. 3.2.8.2. DESCRIPTION 3.2.8.3. INTERPRETATION 6 7 8 14 15 16 18 18 18 18 20 20 20 21 21 23 23 26 28 28 28 29 30 31 32 . 32 33 34 34 34 34 35 35 38 40 43 43 43 45 48 48 49 49 50 52
  • 52 53 53 53 55 55 56 56 57 58 59 59 59 61 4 3.2.9. AQUEDUC 3.2.9. 1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE. 3.2.9.2. DESCRIPTION 3.2.9.3. INTERPRETATION 3.2.10. FONTAINE CENTRALE 3.2. 10. 1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE 3.2. 10.2. DESCRIPTION 3.2. 10.3. INTERPRETATION. 3.2. 1 1
  • . INTERPRETATION 3.2. 16. UNE FORGE HYDRAULIQUE AU RELEC 3.3. LA FERME DU CLOS : INSTALLATIONS HYDRAULIQUES ISOLEES 3.3.1. LOCALISATION SUR LE CADASTRE 3.3.2. DESCRIPTION 3.3.3. INTERPRETATION CONCLUSION : SOURCES ARCHIVISTIQUES ETUDIEES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU FINISTERE SERIE H SERIE Q
  • , conduites, déversoir, digues, douves, drain, écluses, étangs, fontaines, fossés, moulins, regard, turbine, vannes, vasque Chronologie : XII e - XX e 7 NOTICE SCIENTIFIQUE LES INSTALLATIONS HYDRAULIQUES DE L'ABBAYE CISTERCIENNE DU RELEC, FINISTERE. PREMIERS RESULTATS DE L'ETUDE
  • . L'ancien monastère cistercien du Relec est situé dans un fond de vallée, de la haute vallée du Queffleuth, au cœur des monts d'Arrée, sur la commune de Plounéour-Ménez. Fondé dans la première moitié du XII e siècle par les moines de l'abbaye du Bégard, il demeura vivant jusqu'en février
  • pour les religieux afin d'assainir le monastère. De plus, l'intérêt des recherches s'est porté sur les installations hydrauliques internes de l'abbaye destinées à évacuer les eaux usées, à l'adduction d'eau potable et aux activités agricoles, artisanales, voire industrielles. Enfin
  • les éléments naturels ayant pu jouer sur le choix du site par les cisterciens. L'abbaye est isolée, mais un dense réseau viaire, avéré archéologiquement, la relie au monde extérieur. L'autonomie des moines était toutefois assurée grâce à des ressources naturelles à proximité du
  • , formant deux étangs, réserves en énergie hydraulique qui murent les roues à eau d'un à trois moulins selon les phases d'occupation. Les sources textuelles étudiées permettent d'appréhender leur évolution de la première moitié du XVI e siècle jusqu'à la dissolution du monastère
  • . Cependant, selon la Règle de l'ordre un monastère devait avoir en son enceinte un moulin afin de subvenir aux besoins des religieux, leur évitant tout contact avec le monde séculier. L'hypothèse d'un moulin hydraulique dès la période médiévale n'est pas à rejeter faute de données pour
  • un aqueduc en dalles de schiste captant une source sur les pentes boisées au nord du site, surveillée grâce à un regard maçonné, montre le besoin des religieux de réaliser de profondes douves dans le dessein d'assécher le site dont de nombreux bâtiments souffrent de l'humidité
  • comme en atteste le rapport de 1786 de Pierre Joachim Lesnard, ingénieur des Ponts et Chaussées. Les résultats de l'opération de prospection pédestre thématique sur le territoire du canton de Saint-Thégonnec certifie l'existence d'un corpus important d'installations hydrauliques
  • légion d'honneur, Commandeur de l'Ordre national du mérite N° 2006-217 VU le code du "Patrimoine, notamment son livre V ; VU le décret n° 65-48 du 8 janvier 1965 modifié pris pour l'exécution du livre II du Code du travail (hygiène et sécurité sur les chantiers de travaux); ARRETE
  • seront réglés conformément aux dispositions légales et réglementaires et aux termes des conventions passées avec les propriétaires des terrains concernés. Article 4 : prescriptions particulières à l'opération. Votre recherche devra déboucher sur des résultats topographies et
  • de Notre-Dame du Relecq comme nom pour désigner l'abbatiale est le plus courant dans les publications sur l'abbaye. Cependant, la plus grande part des ouvrages utilisant ce nom sont à but touristique et destinés à un large public. Lors du colloque scientifique tenu à l'abbaye en
  • sur l'histoire de l'abbaye, à partir des sources écrites, ont été réalisées par les érudits de la société archéologique du Finistère à la fin du XIX e siècle et tout au long du XX e siècle. Cependant, l'état des connaissances sur le monastère n'est point exhaustif, sa fondation et
RAP03093.pdf (PLEDELIAC, PLEVEN (22). La Ville Merien et Le Champ du Moulin. Rapport de diagnostic)
  • PLEDELIAC, PLEVEN (22). La Ville Merien et Le Champ du Moulin. Rapport de diagnostic
  • : RGF93CC48 ©2012 Ministère de l'Économie et des Finances 1301600 1301400 1301600 7264200 7264200 7264400 7264400 1301400 Fig. 2 Diagnostic archéologique de Plédéliac La Ville Merien et Pléven Le Champ du Moulin (22). Emprise de la section de Plédéliac sur un extrait de plan
  • Merien et Pléven Le Champ du Moulin (22). Emprise de la section de Pléven sur un extrait de plan cadastral (d’après www.cadastre.gouv.fr) © Serge Mentele, Inrap Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (29) – 2014-163 I – Données
  • sur le cadastre moderne et le cadastre napoléonien (Plédéliac, section D6 dite du Bourg) (http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr) © Serge Mentele, Inrap Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien et PLEVEN Le Champ du moulin (22) – 2013-166 II – Résultats
  • de la canalisation d’eau TR 2 TR 3 F 3-2 F 3-3 TR 4 TR 5 F 5-1 à 5-12 F 6-1 TR 6 0 50 m Fig. 9 Diagnostic archéologique de Pléven Champ du archéologique Moulin (22). Report des vestiges mismerien au jour(22). dansPlan les tranchées 6 sur le cadastre moderne et au le
  • de Plédéliac sur un extrait de plan cadastral (d’après www.cadastre.gouv.fr) © Serge Mentele, Inrap Fig. 3 Diagnostic archéologique de Plédéliac La Ville Merien et Pléven Le Champ du Moulin (22). Emprise de la section de Pléven sur un extrait de plan cadastral (d’après
  • (Plédéliac, section D6 dite du Bourg) (http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr) © Serge Mentele, Inrap Fig. 9 Diagnostic archéologique de Pléven Le Champ du Moulin (22). Report des vestiges mis au jour dans les tranchées 2 à 6 sur le cadastre moderne et le cadastre napoléonien (Pléven
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Bretagne, Côtes d'Armor, Plédéliac, La Ville Merien, et Pléven, Le Champ du Moulin Diagnostic archéologique 2014 sous la direction de Serge Mentele Inrap Grand-Ouest Octobre 2014 Rapport final d’opération Diagnostic
  • d'Armor, Plédéliac, La Ville Merien, et Pléven, Le Champ du Moulin Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson Sévigné Cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Octobre 2014 Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (22
  • Merien 33 II.2.1 Description des vestiges mis au jour 37 II.2.2 Conclusion 37 II.3 La section de Pléven Le Champ du moulin 37 II.3.1 La tranchée 3 40 II.3.2 La tranchée 5 43 II.3.3 La tranchée 6 43 II.3.4 Conclusion 45 III. Etude du mobilier (par Théophane
  • scientifiques Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (22) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques ________________________________________________________________________________________________________________ FICHE
  • Propriétaire du terrain _______________________________ Dates d’intervention sur le terrain Monsieur Gaillet _______________________________ Du 13/10/2014 au 13/10/2014 Référence de l’opération _______________________________ Surface sondée Numéro de l’arrêté de prescription n° 2014
  • boulevard Carnot - B.P. 63531 22035 SAINT-BRIEUC CEDEX 1 1 Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (22) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • canalisation d’eau potable Communes _______________________________ Pléven Surface du projet d'aménagement Adresses ou lieux-dits 1230 m² Le Champ du Moulin _______________________________ Emprise du diagnostic archéologique Code INSEE 22200 1230 m
  • _______________________________ _______________________________ Organisme de rattachement Propriétaire du terrain INRAP Grand Ouest Mr et Mme Guilbert 37 rue du Bignon CS 67737 _______________________________ 35577 CESSON-SEVIGNE Référence de l’opération _______________________________ Dates d’intervention sur le terrain Numéro de l’arrêté de
  • travaux d’aménagements _______________________________ 2 Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (22) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • Numismatique Conservation Restauration 3 Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (22) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • . des données Numismatique Conservation Restauration 4 Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (22) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • _________________________________________________________________________________________________________________ Nathalie Ruaud, Inrap Logisticienne Mise en place de l’opération 5 Inrap – Rapport de diagnostic PLEDELIAC La Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (22) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • Ville Merien, PLEVEN Le Champ du Moulin (29) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques ________________________________________________________________________________________________________________ NOTICE SCIENTIFIQUE Malgré un contexte archéologique
  • , PLEVEN Le Champ du Moulin (29) – 2014-163 I – Données administratives, techniques et scientifiques ________________________________________________________________________________________________________________ I. INTRODUCTION I.1 Circonstances et objectifs de l'intervention Le
RAP03624 (CINTRE (35). ZAC du Moulin à vent Tranche 2a. Rapport de diagnostic)
  • CINTRE (35). ZAC du Moulin à vent Tranche 2a. Rapport de diagnostic
  • , Cintré, Zac du Moulin à Vent, Tranche 2a Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Département Ille-et-Vilaine (35) Commune Cintré Adresse ou lieu-dit Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Non communiqué Proprietaire du terrain
  • prévus. Les investigations archéologiques de la première tranche des travaux se sont déroulées du 8 au 10 septembre 2014 sur une surface cumulée de 1,55 hectare. Elles ont concerné plusieurs parcelles disjointes situées aux lieuxdits la Lande d’Aviette et le Moulin à Vent, au nord et
  • Rue d u Emprise de la Zac du Moulin à Vent 7 8 Tranche 2a Diagnostic archéologique de la tranche 1 D68 Diagnostic archéologique de la tranche 2a 0 Y=7222700 Ech 1:4000 X=1337800 200 m D68 X=1338000 Fig. 1 Localisation des diagnostics archéologiques menés à Cintré sur
  • les murs de l’église, Antiquité 1Km 12 11 10 Entités archéologiques 13 6 II. Résultats 29 30 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Zac du Moulin à Vent, Tranche 2a de tessons de céramique sur un labour ayant remonté un sol anthropisé (cendres
  • des diagnostics archéologiques menés à Cintré sur l’emprise de la ZAC du Moulin à Vent (DAO : E. Collado, Inrap) 27 2 Carte géologique (d’après Thomas et al. 1999) 28 3 Carte archéologique de la commune de Cintré (DAO : S. Bourne, Inrap) 29 4 Plan général du diagnostic de
  • Diagnostic archéologique ZAC du Moulin à Vent, tranche 2a sous la direction de Stéphane Bourne Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Rapport de diagnostic Stéphane Bourne Mobilier Céramique Macro-outillage Située au sud-est du
  • bourg de Cintré (Ille-et-Vilaine), la seconde tranche de diagnostic archéologique préalable à la construction de la ZAC du Moulin à Vent a livré quelques rares vestiges anciens. Une structure de combustion très arasée a été identifiée. Elle est datée par C14 de la fin du haut Moyen
  • indique peut-être la proximité d’un habitat. Les autres structures mises en évidences (fossés, chemin, fosses) sont datées de l’époque moderne et contemporaine. Rapport final d’opération Sujets et thèmes Four Fossé parcellaire Voirie Cintré, Zac du Moulin à Vent, Tranche 2a Zac du
  • moulin du Vent, Tranche 2, Ille-Et-Vilainen, Bretagne Chronologie haut Moyen Âge Temps Modernes Epoque contemporaine Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, ZAC du Moulin à Vent Tranche 2a, Inrap Grand Ouest Octobre 2018 Diagnostic archéologique Rapport final d'opération Cintré
  • , ZAC du Moulin à Vent, Tranche 2a — — 35080 Nr site Entité archéologique Code INSEE Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, ZAC du Moulin à Vent Tranche 2a, sous la direction de Arrêté de prescription 2018-095 Système d’information Lambert 93 Code Inrap D123039 Stéphane
  • Bourne Inrap région adresse 37 rue du Bignon 35577 CESSON-SÉVIGNÉ tel : 02 23 36 00 40 grand-ouest@inrap.fr Octobre 2018 2 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Zac du Moulin à Vent, tranche 2a Sommaire Données administratives, techniques et
  • -âge 31 2.1.1 Les fossés de parcellaire 34 2.1.2 Une structure de combustion 35 2.1.3 Synthèse sur les indices d’occupation du haut Moyen-âge 35 2.2 Deux fossés anciens non datés 36 2.3 Les vestiges modernes et contemporains 36 2.3.1 Les fossés bordiers d’un chemin moderne 37
  • 23 36 00 40 Fax : 02 23 36 00 50 coordination Dates d’intervention Zac du Moulin à Vent, tranche 2a Codes Organisme de rattachement 51 400 m² Surface diagnostiquée 49 931 m2 Ratio 12,1 % I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Mots-clefs des thesaurus
  • du Moulin à Vent, Tranche 2a Intervenants Intervenants scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Yves Menez, SRA Conservateur régional Prescription et contrôle scientifique Paul-André Besombes, SRA
  • et photogrammétrie Équipe de post-fouille 9 10 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Zac du Moulin à Vent, Tranche 2a Notice scientifique État du site Située au sud-est du bourg de Cintré (Ille-et-Vilaine), la seconde tranche de diagnostic
  • archéologique préalable à la construction de la ZAC du Moulin à Vent a livré quelques rares vestiges anciens. Une structure de combustion très arasée a été identifiée. Elle est datée par C14 de la fin du haut Moyen-âge. Quelques fossés de parcellaire orientés nord/sud et est/ouest pourraient
  • Localisation de l’opération 11 Localisation de l’opération Bretagne Section(s) et parcelle(s): Ille-et-Vilaine B-n°362, 2108, 1187 et Cintré 2106p ZAC du Moulin à Vent tranche 2a Coord. Lambert93 x : 1 338 000 y :  7 222 900 z : 29 à 31,5 m NGF 12 Inrap · Rapport de diagnostic
  • Cadastre Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Zac du Moulin à Vent, Tranche 2a I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription Arrêté de prescription 13 14 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Zac du Moulin à Vent
  • , Tranche 2a I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 15 16 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Zac du Moulin à Vent, Tranche 2a I. Données administratives, techniques et scientifiques Localisation de
  • l’opération 17 18 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Zac du Moulin à Vent, Tranche 2a I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet d’intervention Arrêté de prescription 19 20 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et
RAP02090.pdf (LANGON (35). "rue des Demoiselles". rapport de diagnostic)
  • STRATIGRAPHIQUE La commune de Langon est située sur la rive occidentale de la Vilaine à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Rennes. L'emprise concernée par l'aménagement se trouve au nord-ouest du centre du bourg, au lieu-dit « La Lande du Moulin ». Elle est à 50m NGF environ et
  • demoiselles ont été extraits. DONNEES ARCHEOLOGIQUES Description générale Globalement, le relief constitué par le monument est, pour un bon quart, situé sur l'emprise sondée. Un moulin a été implanté sur ce relief qui constituait un point haut intéressant à exploiter. Une partie de la
  • calibrés, emballés dans un limon sableux gris. Ce sont de petits blocs ou dalles de schiste de 10 à 30 cm de long pour 1 à 5 cm d'épaisseur. Leur disposition est variée et peu compacte (fig. 3). Dans la partie externe, une perturbation liée au moulin a détruit le monument sur près de
  • , en limite du fossé, portaient sur 13 la face supérieure des traces de mortier. Ces dernières peuvent résulter : d'un niveau de destruction du moulin, d'une consolidation des bords du fossé réalisée au moment du creusement ou encore d'un rejet de mortier sur les pierres du
  • sondage de la tranchée 1 de la zone est de la tranchée 1 de détail de l'empierrement est de la tranchée 1 de la base du moulin sur le tumulus SOMMAIRE FICHE S I G N A L É T I Q U E A R C H E O L O G I Q U E : 2 MOTS C L É S DES THESAURUS 3 I N T E R V E N A N T S E T M O Y E N S
  • Marchand Organisme de rattachement : INRAP Maître d'ouvrage des travaux : Nature de l'aménagement : Construction individuelle Opérateur chargé des travaux : INRAP interrégion Grand-Ouest Surface du projet d'aménagement : 8600 m2 Dates d'intervention sur le terrain : du 13/06 au 18/06/05
  • Surface diagnostiquée : 263 m2 % de la surface sondée : 3% Résultats Problématique de recherche et principaux résultats : Une prospection pédestre réalisée par le CERAPAR et P. Musa a mis en évidence plusieurs tumulus au lieu-dit « La Lande du Moulin ». La diagnostic prescrit concerne
  • une des parcelles sur lesquelles sont installés ces tumulus. Deux tranchées ont permis de confirmer l'existence d'un monument mégalithique, d'aborder son architecture et d'évaluer son état de conservation. Informations sur la composition du rapport Nombre de volumes : 1 Nombre de
  • . Ce projet est sis sur la commune de Langon (Ille et Vilaine), rue des demoiselles (fig. 1). Il concerne trois parcelles cadastrales qui représentent une surface totale de 8600m 2 (fig.2). Un inventaire patrimonial de la commune publié vers 1880 dénombrait 35 sites mégalithiques
  • L'opération a été effectuée sur quatre jours, du 13 au 17 juin 2005. A notre arrivée sur le terrain, nous avons pu constater la présence effective d'un relief artificiel dans l'angle sud-ouest de la parcelle. Afin de vérifier la nature et l'état de conservation de ce tertre, deux tranchées
  • ont été implantées sur le monument. La tranchée 1 a une orientation est-ouest tandis que la tranchée 2 est orientée nord-sud. Le décapage n'a fait que retirer la terre végétale, s'arrêtant dès l'apparition des premières plaquettes de schiste. Nous avons choisi de nettoyer la
  • situé stratigraphiquement. Des photos numériques ont été prises et sont conservées sur un cd-rom. La 5 la RoffiflBp là^Guérinak1 '' la Chenacjp® «M Mmtenac « la\Hordrais. ï Je Ras ^ MoMBnac Je Hainlée Ste-Anne i) la Marquerais! \x\ V A ¡a Pénais y\la Gauriinière j" \ y
  • d'intervention (en noir). Fig.2: Situation des tranchées de diagnostic sur le plan cadastral Emplacement de la future maison et du garage Limite des parcelles concernées par le projet • Tranchées de diagnostic archéologique RESULTATS DE LA PROSPECTION SITUATION TOPOGRAPHIQUE ET
  • domine le versant sud du ruisseau de Ravalin. Immédiatement au sud de l'emprise, trois autres tumulus ont été répertoriés et regroupés sous l'appellation « tumulus de la lande du moulin » (fig. 7). Le plus proche est à moins de 20 mètres de celui qui a fait l'objet de ce diagnostic et
  • base du moulin est encore visible au sol. Nous l'avons situé topographiquement afin de voir son assise réelle au sol. Cet aménagement a certainement nivelé et peut-être écrété le sommet du tumulus. Il semble, en effet, qu'une plateforme ait été réalisée préalablement à la
  • construction du bâtiment (fig. 5). Pour autant, le tumulus n ' a pas été totalement détruit, comme nous avons pu le constater dans la tranchée 1. Son élévation pourrait être préservée sur près de 0,50m, comme le montrent les profils est-ouest et nord-sud réalisés sur le monument (fig. 4 et
  • 5). La possibilité que l'empierrement mis au jour soit uniquement lié au moulin a été envisagée mais cela nous paraît impossible pour plusieurs raisons. Tout d'abord, l'emprise au sol de l'empierrement est très large, trop large pour accueillir un moulin dont le diamètre n'était
  • que de 6 mètres. La forme du relief observée dans les profils est bien comparable à celle d'un tertre. Enfin, le calibre et l'agencement des blocs de schiste et du parement en pierres sèches nous paraissent refléter un type de construction très différent du moulin. La couverture
  • cercle formé par le parement \ \ \ I \ \ /. Limite de parcelle y / Fig. 3: Plan détaillé de la tranchée 1 et tentative de restitution de l'emprise du tumulus sur la parcelle Limite occidentale de la tranchée Sondage manuel dans le fossé Limite du schiste sain Fig. 4 : Plan et
  • départ, il semblait clair que nous étions sur la structure externe du monument, éboulis ou bourrage originel. C'est dans le premier tiers de la tranchée et en enlevant quelques petits blocs de schiste peu stables, qu'une rangée de blocs plus calibrés et plus organisés est apparue