Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4032 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02989.pdf (SAINT-SAMSON-SUR-RANCE (22). le Petit Châtelier, tranches 1 et 2 : des indices d'occupation à partir du néolithique. rapport de diagnostic)
  • SAINT-SAMSON-SUR-RANCE (22). le Petit Châtelier, tranches 1 et 2 : des indices d'occupation à partir du néolithique. rapport de diagnostic
  • LE BOULANGER Françoise
  • -Loir Mamers 35 Ille-et-Vilaine Pontivy Montagne-au-Perche Alençon Fougères Châteaulin Quimper 61 Orne Dreux St Samson-sur-Rance 53 Mayenne Nogent-le-Rotrou 72 Sarthe Rennes Laval Lorient Châteaudun 56 Morbihan Le Mans Château-Gontier Vannes Redon La Flèche
  • Mobilier Industrie lithique Céramique Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Le diagnostic archéologique réalisé au sud de la ferme du Petit Châtelier dans la
  • commune de Saint-Samson-sur-Rance (Côtes d’Armor) a permis d’explorer 8 ha, dans un secteur archéologiquement sensible sur la rive gauche de la Rance ou dans ses environs proches. Sur les 91 tranchées ouvertes, 47 ont livré des vestiges. Il s’agit essentiellement de fossés de
  • parcellaire, auxquels s’ajoutent des tronçons de trois chemins et des fondations de clôtures maçonnées. Ces structures appartiennent à deux groupes qui indiquent un changement de l’organisation du paysage. Le moment de cette mutation est difficile à cerner. Peut-être est-ce à la toute fin
  • du Moyen Âge ou au début de l’époque moderne, quand le domaine du Châtelier-Guitrel tout proche se transforme. La fortification médiévale installée sur la rive gauche de la Rance devient en effet une résidence cossue à la campagne. La petite dizaine de silex répertoriés dans un
  • niveau limoneux recouvrant le substrat dans la vignette 60 constitue une découverte à part. Ils sont liés à une occupation datée du Néolithique ancien à moyen I. Ces outils ont été taillés il y a 4500 ans à 5000 ans avant notre ère par les premiers cultivateurs, dont la société est
  • encore bien mal connue. Côtes-d’Armor, Saint-Samson-sur-Rance, Le Petit Châtelier : Des indices d’occupation à partir du Néolithique Sujets et thèmes Voirie Structure agraire Fosse Des indices d’occupation à partir du Néolithique Rapport final d’opération Chronologie Néolithique
  • Ancien Moyen Temps Modernes Époque Contemporaine Côtes-d’Armor, Saint-Samson-sur-Rance, Le Petit Châtelier, tranches 1 et 2 Des indices d’occupation à partir du Néolithique sous la direction de Françoise Le Boulanger Inrap Grand Ouest juin 2014 Diagnostic archéologique Rapport
  • final d’opération Des indices d’occupation à partir du Néolithique 22327 Code INSEE Côtes-d’Armor, Saint-Samson-sur-Rance, Le Petit Châtelier, tranches 1 et 2 Arrêté de prescription 2014-074 2014-122 Code Inrap D107016 D107480 sous la direction de Françoise Le Boulanger
  • , parcelles 7, 18, 346, 347, 348, section OA, cadastre actuel 2.2.1 Des silex du Néolithique ancien/moyen 2.2.2 Trois chemins 2.2.2.1 Le chemin 1 2.2.2.2 Le chemin 2 2.2.2.3 Le chemin 3 2.2.3 Des fondations de murs (tranchée 60) 2.2.4 Des fossés parcellaires 2.2.4.1 Un fossé de
  • 3. Conclusion : Bilan des tranches 1 et 2 69 4. Sources Inventaires techniques 73 Inventaire n° 1 : le mobilier 74 Inventaire n° 2 : les tranchées et les faits 84 Inventaire n° 3 : les archives du diagnostic I. Données administratives, techniques et
  • scientifiques 8 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Samson-sur-Rance (Côtes d’Armor), Le Petit Châtelier Fiche signalétique Localisation Références de l’opération Organisme de rattachement Région Numéro de l’arrêté de prescription Bretagne Tranche 1 : 2014-074 Tranche 2 : 2014-122
  • INSEE 22327 Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence x : 1330400 y : 7267500 z : 40 m à 32 m NGF de l’est vers l’ouest Tranche 1 : D107016 Tranche 2 : D107480 C.O.E.U.R Emeraude 1 bis, rue Léon Pépin – BP 7 22490 Pleslin-Trigavou
  • 2014 Tranche 2 : 12– 21 mai 2014 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Nature de l’aménagement Références cadastrales Dates d’intervention sur le terrain Responsable scientifique de l’opération Françoise Le Boulanger, Inrap Surfaces emprise prescrite tranche 1 : 32400 m
  • Époque contemporaine Botanique Ère industrielle Palynologie Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration … 10 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Samson-sur-Rance (Côtes d’Armor), Le Petit Châtelier Intervenants Intervenants
  • scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Françoise Le Boulanger, Inrap Ingénieure chargée de recherches Responsable scientifique Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le
  • cadre de l’opération Stéphane Deschamps, SRA Conservateur régional Prescription et contrôle scientifique Jean-Yves Tinevez, SRA Conservateur du patrimoine Prescription et contrôle scientifique Claude Le Potier, Inrap Directeur interrégional Grand Ouest Mise en place et suivi
  • Nolier, Inrap Logisticienne Logistique Olivier Laurent, Inrap Gestionnaire de la base Gestion du matériel Intervenants administratifs Équipe de diagnostic Tranches 1 et 2 Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Françoise Le
  • , organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Françoise Le Boulanger, Inrap Ingénieure chargée de recherches étude, synthèse et rédaction Agnès Chéroux, Inrap Technicienne d’opération infographie, PAO Stéphane Blanchet, Inrap Ingénieur chargé
  • de recherches identification des silex Sandra Sicard , Inrap Chargée d’études dessin des silex Patrick Pihuit, Inrap Dessinateur, DAO DAO des silex Équipe de post-fouille I. Données administratives, techniques et scientifiques 11 Notice scientifique État du site Le
RAP01104.pdf (VANNES (56). bastion de Gréguennic. rapport de sondage)
  • occupations médiévale et moderne. VANNES Porte de Kaer-Greguennic' 56 260 073 (Morbihan) DFS de sauvetage 28 / 03 / 1994 - 31 / 05 / 1994 par Lydie Blondiau avec la collaboration de Fabrice Le Meneah AFAN avec le concours de la ville de Vannes S.R.A. Bretagne 1994 1
  • INTERVENANTS S(TENTU IQl'ES Lydie Blondiau (ALAN, responsable d'opération, titulaire de l'autorisation) INTERVENANTS TECHNIQUES Intervenants - Lydie Blondiau (ALAN, responsable d'opération) - Fabrice Le Meneah ( AFAN, archéologue fouilleur qualifié) Mise en forme des données : Lydie
  • Blondiau (AFAN, responsable d'opération) Mise au net : Fabrice Le Meneah (AFAN, archéologue fouilleur qualifié) INTERVENANTS ADMINISTRATIFS: Service Régional de l'Archéologie, DRAC Région Bretagne: Michel Vaginay (conservateur régional) Marie-Armelle Paulet-Locard (ITA) Maître
  • d'ouvrage : Ville de Vannes. Direction des Affaires Culturelles. 3 TABLE DES^JMATIERES; Fiche technique . p.4. 1.INTRODUCTION 1.1. Le cadre. 1.1.1. Localisation géographique 1.1.2. Le contexte historique 1.2. Historique des recherches 1.2.1. Les archives 1.2.2. Étude archéologique
  • 2.1A p.5. p.5. p. 5. p.5. p.5. p. 6. PORTE 2.1. Le plan 2.2. Analyse des élévations 2.2.1. Le rempart ouest 2.2.2. La structure 65 2.2.3. L'appentis 2.2.4. L'entrée (st.71) 2.2.5. La tour est : l'extérieur 2.3. La tour est : l'intérieur p.7. p.7. p.7. p.7. p.9. p.9. p. 11. p. 12
  • . 3.CONCLUSION 3.1 La chronologie 3.2. Évolution fonctionnelle du secteur de l'enceinte 3.3. Les accès 3.4. Le couvrement 3.5. L'eau et les douves 3.6. Les questions PRELEVEMENTS Bibliographie Table des planches et des photographies p. 18. p.20. p.21. p.21. p.22. p.22. p.22. p
  • sauvetage N°56 260 073 1.INTRODUCTION. 1.1. Le cadre. inutiles des murs sarrazinois qui sont donc détruits, et les fossés comblés. L'époque moderne a vu l'apparition d'un nouveau système de défense : le bastion polygonal avancé, qui a également été utilisé à Vannes afin de fortifier
  • les remparts existants. Ceci n'entrant pas directement dans le cadre de nos recherches, nous ne nous y attarderons pas davantage. La porte de Gréguennic se situait sur la terre des seigneurs de KaerMaleslroit, propriétaires du terrain4 d'où elle a jadis tiré son nom de "porte de
  • celle du Méné. Véritable acropole aux pentes abruptes, plus facile à défendre, la ville romaine de Darioritum s'y est déplacée afin de mieux protéger le casirum de 5 haL L'état actuel des recherches semble indiquer que la ville close du Moyen-Age s'est développée à l'abri de ces murs
  • jusqu'au XIII-XIVes, date à laquelle une extension extra-muros était déjà bien entamée. L'extension de la ville vers le sud a nécessité la construction de nouveaux remparts. Jean IV élève le château de l'Hermine, colmate les brèches, reconstruit les portes et courtines et s'occupe du
  • secteur méridional de la ville, entre les anciens murs et le port2. La construction et le renforcement des défenses-^ de cette partie ont rendu 1 Quand Vannes p. 6. André-Degez 1986, p.288 ; Leguay 1988, p.29-30. 2 ^ C'est, en effet, par des portes secondaires mal défendues (Noé
  • -Ballays et Âne), que la ville aurait été prise. Voir Koechlin-Schwartz 1942, p.83. Ce secteur de la ville est très peu connu. Peu de recherches archéologiques y ont été menées ces dernières années hormis des sondages ponctuels. Les archives nous renseignent, de façon succinte, sur
  • l'évolution de cette zone. Les archives ont été dépouillées par M. Danet->. Cette étude historique préalable à notre travail nous a fourni des bases historiques sérieuses. Certains faits méritent d'être rappelés et analysés : -Il n'y a aucune archive antérieure à 1405. -En 1405-1541, la
  • porte est mentionnée "en la closture de Venues" et entourée de murailles de part et d'autre, un boulevard et un port ou quai au vin au devant de la porte sont cités au même titre qu'un chemin partant de cette porte vers la chapelle Saint-Julien (ADLA B 703ADLA B 2339)(P1.1). Le
  • maniement d'artilleries à poudre et l'emploi des canons ont rendu indispensables la couronne de mâchicoulis sur consoles en haut des remparts, l'usage de barbacanes en bois, la création de boulevards en fer à cheval et d'éléments avancés bas et épais pour défendre les remparts et la
  • ville. 4 ADM 151G 2; Danet p. 10. ADLA B 2339. "La terre de Kaer située à l'ouest du port dans le fief des sires de Malestroit, en direction de Conleau, n'a guère laissé de souvenirs, si ce n'est de brèves allusions à une chapelle SaintJulien et à ses ruelles" (André-Leguay-Nicres
  • -réfection de la voûte du passage, des planchers des tours, raccourcissement des chaînes. Emploi de terre détrempée pour le mortier, de moellons et de pierres de taille achetée "aud Cadoret" ou "de Bastien Geneste" (ACV CC 8 cahier n°2). mai : -remplacement des brancards du pont-levis
  • pertes causées au commerce (ADM E 1713). -1608-1611 : amélioration du quai au vin (ADM E 1713 cahier n°17s). -1611 : Mention de deux éperons entre la porte neuve ou notre-dame et le port, l'un en pierre, l'autre en terre et gazon et un troisième de pierre de taille resté inachevé et
  • en partie détruit par les battements de mer. Signalement de préjudices causés au commerce par la chute de murailles et la présence d'immondices rejetées par la mer ou provenant de la ville dans le canal ce qui empêche les bateaux de 70 tonneaux d'approcher à plus d'une lieue de la
  • ville par grandes marées (ADIV lf 895). -1616-1618 : Débouchage de la porte de Calmont; reconstruction en pierre de taille de l'éperon de Haute-Folie (ACV CC 8 cahier n°21). -24 janvier 1670 : délibération de la communauté de ville pour l'arentement à René Le Sénéchal sieur de
RAP03418.pdf ((56). Prospection inventaire archéologique diachronique Morbihan Ouest. Rapport de PD 2016)
  • GINET Bernard
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2016 MORBIHAN OUEST Autorisation Administrative par arrêté préfectoral numéro 2016-018 du 25-03-2016 RAPPORT de PROSPECTIONS 2016 Responsable Scientifique : Bernard GINET Les prospections au sol 2016 ont été plus
  • orientées sur la recherche de sites mésolithiques, à la demande du Service Départemental de L’Archéologie sans toutefois négliger une prospection diachronique. Cette saison c’est traduite par cinq journées de prospections sur les communes de Guern, Melrand, Bieuzy, Inguiniel et Persquen
  • , avec un groupe d’adhérents de la SAHPL, de sept à dix personnes. Cette activité devient assez difficile, les pratiques agricoles étant actuellement de laisser un maximum de couverture végétale afin d’éviter l’érosion des sols. Le premier secteur prospecté à été la région de Guern
  • , commune n’ayant aucun site recensé dans l’Atlas des Patrimoines. Nous avons orienté nos recherches plus précisément en bordures des ruisseaux ainsi qu’à leurs sources. Les cartes « Guern-56 1 et Guern-56 2 » montrent par un hachurage en rouge des zones prospectées. Commune de Guern-56
  • 1 Secteur Nord Commune de Guern-56 2 Secteur Sud Le second secteur prospecté à été celui de la commune de Melrand et entre Melrand et Bieuzy, zones étant également hachurées en rouge. Commune de Melrand-56 et Bieuzy-56 Le troisième secteur prospecté a été celui de la
  • commune d’Inguiniel Sud avec les ruisseaux de Pont er Lenn et de Pont er Bellec et leurs affluents. Commune d’Inguiniel-56 Sud Le quatrième et dernier secteur a été celui de Persquen Nord avec le ruisseau du Chapelain. Commune de Persquen-56 Nous n’avons récolté que quelques
RAP02132.pdf (SAINT-IGEAUX (22). le site de Kerboar. nouvelles découvertes. rapport de sondage dans le cadre de la prospection)
  • SAINT-IGEAUX (22). le site de Kerboar. nouvelles découvertes. rapport de sondage dans le cadre de la prospection
  • a aidé tout au long de cette fouille, ainsi qu'à Bernard Quéré, frère de Mme Bernard et exploitant de la parcelle, qui a accepté que nous détruisions une partie de ses semis dans le cadre de cette opération. Il s'est de plus chargé de reboucher les fouilles et d'amener, avec son
  • effectuée la même année par Mme Bernard, prospectrice bénévole, une trentaine de fragments d'épées de bronze a été découverte à cet endroit. Elle a aussitôt informé le Service régional de l'archéologie et plusieurs interventions successives sur le terrain ont été effectuées sous ma
  • comblée d'une strate charbonneuse recelant une cinquantaine de fragments de céramiques de l'âge du Bronze. Un mois après cette seconde intervention, Mme Bernard a découvert, le 22 décembre 2002, l'emplacement d'un nouveau dépôt à une dizaine de mètres au sud du dépôt de haches. Tous
  • membres de son service participent à cette fouille. Ont participé à cette opération, outre Yves Menez et Muriel Fily, Thierry Lorho et Christine Boujot, du Service régional de l'archéologie, Claudine Bernard, Christian Le Baron, François Le Provost, François et Geneviève Buguellou
  • opération était donc considérée comme achevée lorsque Mme Bernard m'a informé, le 18 mai 2005, de la découverte par elle-même et ses petites filles, Eva, 10 ans et Erell, 5 ans, de 5 objets en or dans la même parcelle où son frère, M. Bernard Querré, avait semé du maïs. En conséquence
  • extrait cadastral où ont été indiquées les limites de l'enclos. Conservateur régional de l'archéologie. M. Christian Le Baron, propriétaire de la parcelle, et M. Bernard Querré, exploitant, ont également donné leur accord à la réalisation de cette petite opération, qui s'est déroulée
  • Menez Mme Bernard avait, fort heureusement, marqué par des fiches plantées dans le labour les lieux de découverte de ces objets, qui « sonnaient » très peu au détecteur, alors même qu'ils étaient affleurants ou enfouis à quelques centimètres sous la surface. Dans un premier temps, un
  • rectangle d'environ 8 m par 5 m a été implanté (Fig. 4). Cette surface, qui englobait les lieux de découverte, a été intégralement décapée à la main, par passes successives, Claudine Bernard et Noëlla Menguy étant chargées de passer systématiquement les détecteurs sur l'emprise de la
  • conique, probablement un jet de coulée, retrouvé dans les déblais (Fig. 8, n° 1), aucun objet nouveau n'a été découvert. On peut par contre affirmer que les éléments en or découverts par Claudine Bernard et ses petites filles, Eva et Erell, proviennent bien des terres décapées lors de
  • 2005 dirigées par Y. Menez 0 5 25 m Fig. 3 : Localisation des emprises des fouilles successives réalisées sur le site de Kerboar. 3 - ETUDE DES OBJETS EN OR Muriel Fily Cinq objets en or ont été découverts après les labours par Claudine Bernard. Il s'agit de cinq éléments de
  • Côtes-d'Armor et à Saint-Marc-Le Blanc en llle-et-Vilaine). Un fragment de perle annulaire composite a également été découvert par Claudine Bernard. Il s'agit d'une perle constituée de 4 anneaux superposés, mais d'un type différent de la perle décrite précédemment (n° 3, Fig. 8
  • Q Fig. 5 fouilléi localisation des objets en or découverts par Mme Bernard en 2005 Fig. 4 : Plan général de l'opération effectuée en 2005. p. 92). Ce type de parure est également connu dans le dépôt d'Aire-sur-la-Lys, dans le Pas-de-Calais dans lequel trois bracelets de ce
  • rasoir, ainsi que la découverte de 7 parures ou fragments de parures en or dispersés, peut-être issus d'un autre dépôt dispersé par les labours, demeure exceptionnelle. Avec une grande générosité, Claudine Bernard, inventrice de la plupart des objets, et Christian Le Baron
  • Le site de Kerboar à Saint-Igeaux (Côtes-d'Armor). drac-sra Nouvelles découvertes. "5 DEC 2005 COURRIER ARRIVEE Yves Menez, Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566, Muriel Fily, doctorante, U M R 6566, Mathilde Dupré, Inrap : infographie, conception graphique
  • . Rapport de sondage Novembre 2005 Le site de Kerboar à Saint-Igeaux (Cêtes-cFArmor). Nouvelles découvertes. Yves Menez, Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566, Muriel Fily, doctorante, UMR 6566, Mathilde Dupré, Inrap : infographie, conception graphique. Rapport de
  • sondage Novembre 2005 Y. Menez, M. Fily, M. Dupré 2 REMERCIEMENTS 1 - HISTORIQUE DES RECHERCHES Yves Menez Un remerciement tout particulier doit être adressé à Mme Claudine Bernard qui, avec ses petites filles Eva et Erell, est à l'origine de ces nouvelles découvertes et
  • a grandement facilité la réalisation de cette petite opération, en se chargeant sur place des autorisations nécessaires et en nous invitant, le midi, chez sa mère qui nous a offert de succulents repas. Un grand merci également à Christian Le Baron, propriétaire de la parcelle, qui nous
  • tracteur, le matériel nécessaire. Merci également à Noëlla Menguy, pour son far, ainsi qu'aux quelques bénévoles qui, malgré un temps parfois humide, ont œuvré dans la bonne humeur pour extraire ces quelques données supplémentaires. Maurice Gautier, prospecteur aérien bénévole, est à
  • l'origine de la découverte du site de Kerboar. Il a en effet observé en 1996 et en 2002, dans la parcelle n° 53, section ZE du cadastre de Saint-Igeaux, la présence d'un enclos délimité par des fossés dont le tracé apparaissait dans les blés (Fig. 2). Lors d'une vérification au sol
  • direction afin de valider l'emplacement de cette découverte et de vérifier la présence d'objets en place ou, au contraire, la dispersion totale d'un dépôt par les labours. La mise au jour de la partie inférieure d'un chaudron, environné de dizaines de fragments d'épées, a confirmé dans
RAP02049.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de Roc'h Morvan. rapport intermédiaire 2004 de fp3 (2002-2004))
  • région Grand Ouest et fouille de 2002. Le cône d'éboulis a finalement Grand Sud-Ouest. L'étude dendrochronologique a été menée par Vincent été enlevé mécaniquement au printemps 2003 Bernard au printemps 2000, CNRS, UMR 6566 Civilisations par l'Entreprise Novello, sous la surveillance
  • - Le cadre géographique 6 : la vallée de VElorn 2 - PROBLEMATIQUE D E L A R E C H E R C H E 6 2.1 - La recherche sur l'architecture 6 fortifiée en Bretagne : état de la question 2.1.1 - L a recherche universitaire 2.1.2- Larecherche institutionnelle 2.1.3- Les résultats 6 6
  • 7 3 - METHODOLOGIE 9 3.1 — Fouiller un site fortifié de hauteur 3.2 -L'enlèvement 9 des stériles 2 3.3 -La fouille des remblais de démolition 9 3.4- L'enregistrement des données de fouille 10 3.5- Le relevé archéologique 10 3.6- Le relevé topoeraphique 10 3.8-Les
  • 10 éléments de datation 4 - L E S RESULTATS D E L'ANNEE 2004 12 4.1 - la tour Nord Il 4.1.1- Présentation générale 4.1.2- Lafouille 4.3 - Le logis seigneurial : la salle nord 4.3.1 - L a dernière occupation : un « squatte », un cantonnement ou une prison 4.3.2 - Le logis du
  • bas Moyen Age : les données architecturales 4.3.3 - Le logis du bas Moyen Age : les données archéologiques 4.3.4 - Les niveaux d'occupation et structures antérieures au logis du bas Moyen Age 4.3.5 - Le sol d'occupation 1173 4.3.6- L a meule 1179 4.3.7- Le remblai 1175 4.3.8- Le
  • sol d'occupation 1180 4.3.9 - Les arases 1181, 1068, 1182, 1213 4.3.10 - Le sol ancien et les impacts de foyers sur le rocher 12 12 14 14 14 16 18 18 19 19 19 19 21 5 - CONCLUSIONS E T P E R S P E C T I V E S D E R E C H E R C H E POUR L'ANNEE 2005 22 6-DOCUMENTATION 22 6.1
  • - Sources 6.2 -Recueils de sources 6.3 - Bibliographie 6.4 - Catalogue d'exposition , 22 22 21 24 INTRODUCTION Ce rapport intermédiaire se décompose en deux volumes. Le premier volume présente les résultats de la fouille menée au château de la Roche-Maurice par Jocelyn Martineau du
  • 30 août au 1 octobre 2004. La deuxième volume présente quant à lui les résultats de la recherche documentaire réalisée par Patrick Kemevez en 2004. Son objectif était de répertorier les sources d'archives concernant l'histoire du château de la Roche-Maurice et de recenser les
  • textes dans un catalogue d'actes les sources susceptibles d'éclairer l'histoire du site. I l s'agit également de replacer le château dans un contexte plus large en évoquant les châteaux du Léon et enfin d'approfondir l'étude historique du château, essentiellement lors des XIV , X V X
  • , Jean-Yves TINEVEZ Avenue Charles Foulon 35 700 R E N N E S tél. : 02 99 84 59 00 - Fax : 02.99.84.59.19 C O N S E I L G E N E R A L DU FINISTERE M. le Sénateur François MARC Michel L E G O F F I C , archéologue départemental 32, boulevard Dupleix 29196 QUIMPER Cedex tel : 02 98
  • 76 20 20 - Fax : 02 98 76 20 16 I.N.R.A.P. - Inter-Région Grand Ouest Gilbert A G U E S S E Michel BAYEUX 37, rue du Bignon, C S 67737, 35 577 C E S S O N - S E V I G N E tél. : 02.23.36.00.40 - Fax : 02.23.36.00.50 COMMUNE DE LA ROCHE-MAURICE M. le Maire Jean-François JAOUANET
  • M. le président de l'association "Château et patrimoine Rochois", Roger BRAZ 29 800 LA ROCHE-MAURICE tel : 02.98.20.43.57 - Fax : 02.98.20.43.55 Equipe archéologique Responsable, Photos, PAO : Jocelyn MARTIN EAU, INRAP Dessin archéologique / DAO : Fabien SANZ-PASCUAL, INRAP
  • 1 - CONTEXTE DE L'INTERVENTION porte sur l'architecture résidentielle des seigneurs de Rieux au XVe siècle . La seconde porte sur la relation entre l'artillerie et l'architecture fortifiée dans le duché de Bretagne au XVe siècle . La Bretagne aura à ce sujet une place
  • particulièrement importante dans le colloque sur l'artillerie et la fortification qui se tiendra à Parthenay en juin 2006 . Enfin une troisième thèse d'Histoire médiévale propose une lecture croisée entre les sources historiques et les données archéologiques pour étudier au mieux la seigneurie
  • et les fortifications du Léon avant 1350 . Ce travail de recherche a pour origine une maîtrise d'Histoire sur le château de la Roche-Maurice , qui a débouché sur un inventaire exhaustif des fortifications du Finistère en 1994 , inventaire publié en 1997 . Dans ce cas précis et
  • unique, la maîtrise a aboutit 13 ans plus tard à la fouille exhaustive d'un fortifié. Patrick Kemevez a donc été en toute logique associé à notre programme de recherche depuis 2003. Le travail de maîtrise mené sur le château de Clisson en 1995 pourrait être comparable , mais les
  • interventions archéologiques successives se limitent pour le moment à des sondages ou des études de bâti ponctuelles . La maîtrise d'Histoire de l'Art et d'archéologie sur Tonquédéc et le D.E.A. qui a suivi sur Suscinio ont à l'inverse peu de chances d'aboutir à un chantier de fouille
  • exhaustif . L'équipe de castellologie de l ' U M R 6569 de l'Université de Poitiers reste à ce jour la seule structure universitaire à jouer le rôle de relais scientifique entre les archéologues bretons et la recherche plus générale sur la fortification médiévale occidentale. 3 1.1 - Le
  • cadre géographique : la vallée de l'Elom 4 La commune de la Roche-Maurice est située dans le nord du Finistère, dans le canton de Ploudiry (pref. Quimper, sous-pref. Brest, arr. Brest). Deux plateaux peu élevés, découpés par de profondes rias, dessinent ici le cadre géographique du
  • Léon. Baigné par l'Océan à l'ouest, la Manche au nord, le territoire est fermé par les Monts d'Arrée au sud-est. L'Elom y prend sa source à 300 m d'altitude, avant d'être guidée par un talweg jusqu'à Landerneau, où la rivière rejoint l'activité maritime du fond de l'estuaire de
RAP03169.pdf ((56). Prospection inventaire archéologique diachronique Morbihan ouest. Rapport de FP 2015)
  • GINET Bernard
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2015 MORBIHAN OUEST Autorisation Administrative par arrêté préfectoral numéro 2015-024 du 20-03-2015 LE BAIL_L/56169/photo aérienne/2015/6 RAPPORT de SYNTHESE 2015 Responsable Scientifique : Bernard GINET Autorisation
  • Administrative par arrêté préfectoral numéro 2015-024 du 20 mars 2015 Responsable : Bernard Ginet Participants en prospection : Cocoual Yves Crowch Aurélie Delaloye Danielle Ginet Bernard et Maryvonne Lacot Jean-Marc Le Colleter Claude et Josiane Le Guen Alain et Mme Le Guen Le Roux Maryse
  • Macé Bernard Penland Jean-Marc Renard Yvon Calendrier de l'opération : Automne 2015 (période de récoltes et de préparation des surfaces ), 4 sorties prospection Champ Géographique : Commune de Guern Code INSEE 56076 -Kerlen Commune de Kervignac Code INSEE 56094 -Kerdréhouarn
  • Commune de Landévant Code INSEE 56097 -Kerneno-Le-Val Commune de Melrand Code INSEE 56128 -Ste-Prisce Commune de Merlevenez Code INSEE 56130 -Kervenant Commune de Nostang Code INSEE 56148 -Talhouët Commune de Plouhinec Code INSEE 56169 -Kerbavec Commune de Riantec Code INSEE 56193
  • -La Madeleine Commune de Riantec Code INSEE 56193 -Le Guennic Méthodologie : – Repérage préalable de sites archéologique potentiels sur photographies aériennes (« Géobretagne ») par contraste visuel (principalement par anomalies phythologiques sur parcelles cultivées
  • commune rose et grise Période indéterminée Landévant Kerveno-le-Val X : 191,060 Y : 2323,420 Z : 50 Fragments de tegulae et imbrices Poterie commune rose et grise Période Gallo-romaine Landévant Locmaria-er-Hoët X : 193,510 Y : 2320,535 Z : 43 Fragments de tegulae et imbrices Période
  • d'enclos de type hybride à fossé simple 1 portion d'enclos de type hybride à fossé simple et partition interne Protohistoire Riantec La Madeleine X : 177,385 Y : 2316,710 Z : 10 Tessons de poterie roses et grises Période indéterminée Riantec Le Guennic X : 176,590 Y : 2317,173 Z : 17
  • Tessons de poterie roses et grises Période indéterminée Carte indiquant le contour de la zone prospectée et la mise en couleur des communes avec résultats positifs PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2015 MORBIHAN OUEST Autorisation Administrative par arrêté
  • préfectoral numéro 2015-024 du 20-03-2015 RAPPORT de PROSPECTIONS 2015 Responsable Scientifique : Bernard GINET Année : 2015 Première mention = X Données complémentaires =  Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation
  • (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures INTERPRÉTATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la
  • Circonstance de la découverte 2015 Prospection sol Inventeur/informateur Bernard Ginet SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) : notice Commentaire général sur l'EA : Armature perçante pédonculée en silex « miel foncé » Ailerons
  • équaris bien dégagés Taille de la pièce : 30 mm A retouche couvrante sur support épais; retouche bifaciale Poids de la pièce : 3 g pages concernées GINET_B/56076/armature/2015/10 Guern-56 Kerlen Dessin d'Alain Le Guen FICHE D'ENREGISTREMENT DE DÉCOUVERTE Année : 2015 Première
  • mention =  Données complémentaires = x Année de première mention = 2003 N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Nom : Priziac Département : MORBIHAN commune principale: Kervignac Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Kerdrehouarn Commune
  • principale Kervignac Lieu-dit du cadastre Kerdrehouarn Année Section(s) . Parcelle (s) 2015 ZM .30 b . Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière
  • , morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures INTERPRÉTATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire
  • Bernard SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) : notice pages concernées Commentaire général sur l'EA
  • : ……………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………… GINET_B/56094/poterie commune/2015/11 FICHE D'ENREGISTREMENT DE DÉCOUVERTE Année : 2015 Première mention = X Données complémentaires =  Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Département : MORBIHAN Nom
  • : Landévant Commune principale Landévant commune principale: Landévant Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Kerveno-le-Val Lieu-dit du cadastre Kerveno-le-Val Année Section(s) . Parcelle (s) 2015 ZP .37 . Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s
  • ) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures INTERPRÉTATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes
  • la découverte Circonstance de la découverte 2015 Prospection sol Inventeur/informateur Le Colleter Claude SAHPL SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) : notice pages concernées Commentaire général sur l'EA
RAP02227.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan. rapport de fp1)
  • système défensif des portes de la Roche-Maurice et les stagiaires pour leur aide sur le terrain. TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS RESUME INTRODUCTION 1 3 5 FICHE SIGNALETIQUE 7 GENERIQUE DE L'OPERATION 8 I - LES OBJECTIFS D E L A C A M P A G N E D E F O U I L L E 2006 9 I I
  • - LES PRINCIPES M E T H O D O L O G I Q U E S 9 2.1 - La méthodologie d'intervention 2.1.1 - Le cadre d'intervention 2.1.2- L'enregistrement des données de fouille 2.1.3 - Le relevé de terrain et la mise au net des illustrations en post-fouille 2.1.4 - Le relevé topographique 9 9
  • 11 11 11 2.2 - Les méthodes de datation 2.2.1 - La chronologie relative 2.2.2 - La datation absolue 11 11 11 I I I - LES RESULTATS 12 3.1 - Le contexte topographique et archéologique 3.2 - La stratigraphie 3.2.1 - La rampe d'escalier du couloir A 3.2.2-Les sols 3.2.3 - Le
  • rocher. 3.3 - Le bâti 3.3.1 - Le donjon (M9) 3.3.2-Le couloir A (M 10, Mil) 12 13 13 14 17 12 12 15 3.4 - Les portes et leurs systèmes de fermeture 3.4.1 - La porte PI 3.4.2-LaporteP2 3.4.3 - Les barres Bl et B2 3.4.4- La porte P3 3.4.5- LaporteP4 3.4.6- LaporteP5 3.4.7 -Laporte P6
  • 3.4.8- LaporteP7 3.4.9- LaporteP8 19 19 19 19 21 21 22 23 24 24 I V - PROPOSITIONS D ' I N T E R P R E T A T I O N 25 4.1 - La chronologie relative 4.1.1 - La phase 1 4.1.2- La phase II 4.1.3- La phase III 4.1.4 -La phase IV. 4.1.5 -Laphase V. 25 25 25 27 27 29 4.2 - Les
  • définitive de la tour et le remblaiement des vestiges de la porterie (fig.01). La phase I pourrait identifier une tour primitive sous les fondations du donjon, au sud-est (M9). La phase I I est liée à la reconstruction de la tour avec une première entrée fortifiée, au sud-ouest (P4, B3
  • ). La phase III identifie une deuxième campagne de travaux après démolition (M10 et M i l ) . Elle correspond à la construction de la porterie visible en arrachement. La rampe d'escalier orientée vers le bourg (A) était fermée par deux lignes de poutres ( B l et B2) et par une seule
  • porte close placée devant le donjon (P3). Deux longues barres de bois étaient disposées en travers du couloir, avant d'être bloquées depuis les couloirs B et C par un système rudimentaire mais néanmoins rapide et efficace. La rampe orientée vers le front ouest (B) était fermée par
  • une seule porte close (P5), barrée de l'extérieur par une poutre horizontale dont le verrouillage était commandé depuis l'intérieur de la porte. La rampe orientée vers la salle (C), était fermée quant à elle par la porte principale d'accès au logis seigneurial (P6). Le battant en
  • bois était protégé des coups de bélier ou d'un incendie volontaire par trois barres horizontales encastrées dans le mur, à 1,30 m du vantail. Les poutres extérieures étaient bloquées de l'intérieur par un système équivalent à la porte P5. L'ensemble formait ainsi une succession de
  • blindage qui devait considérablement freiner l'assaut en cas de siège. Les phases I V et V correspondent quant à elles, à des travaux de rénovations de la porterie entre le XlVe et le XVIe siècle ( M 12 et M13). C1.01 - Vue générale du front sud du donjon avant fouille en septembre
  • de la résidence fortifiée du château de la Roche-Maurice (29) (fig.02), réalisée entre 2002 et 2005, une étude complémentaire a été entreprise sur l'entrée fortifiée du logis seigneurial, du 18 avril au 5 mai 2006. L'opération a consisté à déblayer partiellement sur 60 m , le cône
  • d'éboulis tombé au sud de la tour sur l'emprise supposée des vestiges d'une porterie médiévale. L'objectif était notamment d'identifier un accès vers le sous-sol du donjon, aujourd'hui remblayé, à l'emplacement d'une cavité qui pouvait être interprétée avant fouille comme un linteau
  • . Ce rapport présente, après avoir rappelé les objectifs, le cadre et les principes méthodologiques, les résultats de l'intervention de 2006. Fig.02 : Localisation du château de la Roche-Maurice sur la carte topographique au 1/25000° (fond de plan I G N , carte 1/25000
  • RENNES tél. : 02 99 84 59 00 - Fax : 02.99.84.59.19 CONSEIL GENERAL DU FINISTERE M. le Sénateur François MARC M. Michel LE GOFFIC 32, boulevard Dupleix 29196 QUIMPER Cedex tel : 02 98 76 20 20 - Fax : 02 98 76 20 16 INRAP - Inter-Région Grand Ouest M. Gilbert AGUESSE M. Michel
  • BAYEUX 37, rue du Bignon, CS 67737, 35 577 CESSON-SEVIGNE tél. : 02.23.36.00.40 - Fax : 02.23.36.00.50 COMMUNE DE LA ROCHE-MAURICE M. le Maire Jean-François JAOUANET M. le président de l'association "Château et patrimoine Rochois", Roger BRAZ 29 800 LA ROCHE-MAURICE tel
  • U I L L E 2006 Une rampe d'escalier inscrite dans un long couloir et une cavité béante ouverte dans l'angle sud-ouest du donjon, permettaient d'envisager la présence, sous les remblais, d'une porte d'accès ouverte en direction du sous-sol de la tour (cl.03). L'objectif de cette
  • campagne était donc de vérifier par sondage l'existence de cette porte, en vue d'une éventuelle fouille du donjon. Le deuxième objectif de l'opération était d'achever l'exploration de la fosse située au sud-ouest du logis seigneurial, et plus largement, la fouille du logis situé au nord
  • du donjon. Les résultats de la fouille de la fosse ont été joints au rapport final d'opération 2002-2005 (Martineau, 2007). Cl.03 - Vue de l'arrachement sud-ouest avant fouille, à l'emplacement supposé d'une porte comblée II - L E S PRINCIPES M E T H O D O L O G I Q U E S 2.1
  • - L a méthodologie d'intervention 2.1.1 - Le cadre d'intervention L'intervention s'est déroulée en deux phases. La première phase a consisté à enlever du 18 avril au 5 mai 2006 les gravats stériles avec une mini-pelle munie d'un godet de curage, sur une surface de 16 m implantée
RAP03818 ((35). Prospections diachroniques utilisant un drone aérien. Rapport de PI 2019)
  • BERNARD Yann
  • aérienne NON ☒ Inventeur/informateur Yann Bernard SOURCES notice « La Prospection-Inventaire Du Bassin De Rennes » CERAPAR rapport 1987 « Les temples de tradition celtique » Isabelle FAUDUET ed. Errance « Prospections diachroniques utilisant un drone aérien » Yann BERNARD rapport
  • (A) .......................................................................................................... 15 p. 2 Cadre administratif p. 3 p. 4 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n
  • ° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la
  • limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux
  • droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du
  • copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à
  • d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale
  • . Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de
  • l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Objectifs de la campagne 2019 Les observations, circonscrites aux territoires des communes de Saint-Médard-sur-Ille, Montreuil-sur-Ille et de Guipel
  • , visent à enrichir la carte archéologique mais peuvent également être considérées comme une expérimentation méthodologique, puisqu’elles mettent en œuvre de nouveaux outils en constante évolution. Zone géographique Le territoire concerné se caractérise par un paysage bocager largement
  • remanié par les opérations de remembrement d’après-guerre et par d’autres opérations plus récentes menées sans concertation, comme à Guipel en 2013. La maille bocagère est très inégale et varie considérablement d’un secteur à l’autre, avec quelques grands dégagements alternant avec des
  • zones bocagères plus denses. Le relief général est marqué par le ressaut du cisaillement nord-armoricain qui traverse la commune de Saint-Médard-sur-Ille selon un axe NESO. La culture fourragère est très développée du fait de l’activité d’élevage, l'Ille-et-Vilaine occupant le 1er
  • rang des départements producteurs de lait en Bretagne. Les terres agricoles comptent 40 % de prairies permanentes ou temporaires, 24 % de céréales et 23 % de maïs en rotation sur les parcelles (chiffres 2015). Un parcellaire morcelé et entrecoupé de haies, comptant un fort
  • pourcentage de prairies, n’est sans doute pas le paysage le plus favorable à la détection aérienne avec des appareils volant au-dessus de 150 m. Il était donc intéressant dans ce contexte d’expérimenter la prospection à l’aide de drones. p. 5 Moyens mis en œuvre Appareils Les premiers
  • vols ont été réalisés avec un héxacoptère Yuneec Typhoon H Advanced, cet appareil ayant été rapidement remplacé par l’héxacoptère Yuneec H520. L’autonomie de vol de ces deux appareils avoisine une vingtaine de minutes par batterie. Le poids en vol de ces drones est de 1900 g. Les
  • caméras utilisées (de série) sont les suivantes : Drone caméra Yuneec Typhoon H CGO3+ Yuneec H 520 E-90 capteur 1/2.3" CMOS Sony Exmor 1" CMOS résolution focale angle 12,4 mégapixels 14 mm / F2, 8 (sans distorsion) 98° 20 mégapixels 23 mm / F2, 8 (sans distorsion) 91
  • ° Les deux appareils peuvent se replier et être transporté dans un sac à dos adapté. Figure 1 : de gauche à droite : Yuneec Typhoon H Advanced et Yuneec H520 Cadre juridique L’utilisation des drones est encadrée depuis 2012 par des textes qui ont été plusieurs fois modifiés. La loi
  • Drones n° 2016-1428 relative au renforcement de la sécurité des drones civils identifie notamment quatre scénarios opérationnels prédéfinis selon les types d’appareils, les modes de pilotage (à vue ou non) et les zones survolées (peuplées ou non). Les vols réalisés lors des opérations
  • décrites dans ce rapport l’ont été dans le cadre du scénario « S1 » (figure 2). p. 6 Figure 2 : Scénario S1 de la DGAC Méthodologie Les indices toponymiques habituels ont été recherchés. En fonction de leur accessibilité (état et nature des cultures, autorisation), les parcelles
  • identifiées ainsi que les sites déjà reconnus lors des campagnes de prospection pédestre de 1987 à 1989 ont été parcourus à pied et survolés en drone. Les sites déclarés en 2018 ont été également survolés à plusieurs reprises pour tenir compte de la maturation des céréales. Les vols ont
RAP03057.pdf ((56). prospection-inventaire archéologique diachronique. rapport de pi 2014)
  • GINET Bernard
  • Scientifique : Bernard GINET SYNTHESE Autorisation Administrative par arrêté préfectoral numéro 2014-078 du 04-05-2014 Responsable : Bernard Ginet Participants en prospection : Bernard et Maryvonne Ginet Yves Cocoual Bernard Macé Yvon Renard Danielle Delaloy Jean-Marc Lacot Maryse Le
  • Circonstance de la découverte 2014 Site Géobretagne Inventeur/informateur GINET Bernard SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) notice Commentaire général sur l'EA : Site découvert sur Géobretagne Visité le 16/11/2014 et non
  • : 2014 Première mention = X Données complémentaires =  Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Nom :Ploërdut Département : MORBIHAN commune principale: Ploërdut Lieu-dit IGN et/ou adresse : Le Leslé Commune
  • /informateur GINET Bernard SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) notice Commentaire général sur l'EA : Enclos découvert sur Géobretagne Visité le 17/11/2014 Non prospectable (Prairie) NON : pages concernées SAINT-CARADEC
  • découverte 2014 Site Géobretagne Inventeur/informateur GINET Bernard SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) notice Commentaire général sur l'EA : Enclos découvert sur Géobretagne Visité le 17/11/2014 Non prospectable (Semé en blé
  • la découverte 2014 Site Géobretagne Inventeur/informateur GINET Bernard SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) notice Commentaire général sur l'EA : Enclos découvert sur Géobretagne Visité le 26/10/2014 Non prospectable
  • Roux Jean-Marc Penland Claude et Josiane Le Colleter Calendrier de l'opération : Automne 2014 (période de récoltes et de préparation des surfaces ), 4 sorties prospection Champ Géographique : Commune de Lanester Code INSEE 56098 – le Resto Commune de Langonnet Code INSEE 56100
  • – Saint-Thépault Commune de Lignol Code INSEE 56110 – Canquizern – Kerlautre 1 – Kerlautre 2 – Treuz-er-Lann 1 – Treuz-er-Lann 2 Commune de Ploërdut Code INSEE 56163 – Le Leslé Commune de Plouay Code INSEE 56166 – Pratenau Commune de Priziac Code INSEE 56182 – Cosquéric (donnée
  • commune tournée grise et rose et d'un tesson de sigillé. Carte de localisation des secteurs de prospection et localisation des objets trouvés Commune de Lanester – le Resto FICHE D'ENREGISTREMENT Année : 2014 Première mention = X DE DÉCOUVERTE Données complémentaires =  Année
  • de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR TEL : 02 97 05 78 05 localisation Le Badezet Nicolas Département : MORBIHAN Nom : Langonnet Commune principale Lanester commune principale: Lanester Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Le Resto Lieu-dit du cadastre Le Resto
  • Année Section(s) . Parcelle (s) 2014 ZC .28 . Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute
  • (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Enclos quadrilatéral à fossé simple de 75m sur 120m INTERPRÉTATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire
  •  Immergé Géomorphologie Détruit : OUI En élévation : CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE Année de la découverte Circonstance de la découverte 2014 Site Géobretagne Inventeur/informateur Le Badezet Nicolas SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans
  • , photographies etc…) notice NON : pages concernées Commentaire général sur l'EA : L'enclos est situé sur un plateau élevé dominant le cours sinueux du Blavet ; proximité des cuves à salaison galloromaines du Resto ; enclos nommé Placastel sur le cadastre ancien LANESTER Le Resto
  • Commune de Langonnet – Saint-Thépault FICHE D'ENREGISTREMENT DE DÉCOUVERTE Année : 2014 Première mention = X Données complémentaires =  Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Département : MORBIHAN Nom
  • ) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Enclos paracurviligne à fossé simple et fossés associés INTERPRÉTATION (les
  • Année de la découverte Circonstance de la découverte 2014 Site Géobretagne Inventeur/informateur Le Badezet Nicolas SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) notice Commentaire général sur l'EA : Site découvert sur Géobretagne
  • NON : pages concernées LANGONNET St Thépault Commune de Lignol – Canquizern FICHE D'ENREGISTREMENT Année : 2014 Première mention = X DE DÉCOUVERTE Données complémentaires =  Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05
  • Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Enclos paracurviligne à fossé simple et
  • fossés associés INTERPRÉTATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur l'interprétation MOBILIER Mobilier significatif (décrit et commenté) Contexte du mobilier
RAP03945 (MORBIHAN Ouest (56). Prospection inventaire archéologique diachronique 2020)
  • GINET Bernard
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2020 MORBIHAN OUEST Autorisation Administrative par arrêté préfectoral numéro 20-1 du 19-03-2020 FASCICULE DE SYNTHESE Responsable Scientifique : Bernard GINET Les prospections au sol 2020 ont été orientées sur la
  • , de Claude le Colleter, de Maryse Le Roux, de Bernard Macé, d’Yvon Renard et d’Arnaud Staebler tous membre de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Pays de Lorient, -nous participons au projet collectif de recherche « Paysages et sociétés du Blavet préhistorique » - nous
  • /2020/02 GINET_B/56098/LANESTER St-Nudec/2020/02 FICHE D'ENREGISTREMENT DE LOCALISATION Département : 56 Nom : GINET Bernard Commune principale PLOEMEUR DÉCOUVERTE commune principale: PLOEMEUR Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Le Penher Lieu-dit du cadastreAnnée Section
  • ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………… COCOUAL_Y/56162/PLOEMEUR Le Penher/2020/10 FICHE D'ENREGISTREMENT DE LOCALISATION Département : 56 Nom : GINET Bernard Commune principale PLUMELIAU-BIEUZY DÉCOUVERTE commune principale: PLUMELIAU-BIEUZY Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Le Rohic Lieu-dit du cadastreAnnée
  • visites de sites et la vérification de ceux-ci. Cette saison s’est traduite par quatre sorties de prospections sur les communes d’Hennebont, de Caudan, de Lanester et d’Inzinzac-Lochrist. Les intempéries et surtout les périodes de confinement dues à la pandémie de la Covid19 ne nous
  • ont pas permis d’intensifier nos prospections au sol comme nous le souhaitions. Cette année, sous l’impulsion du Service départemental représenté par Aurélie Crowch et avec notre équipe composée de Danielle Delaloye, de Maryvonne Ginet, de Jean-Marc Lacot, de Josiane Le Colleter
  • collectons des informations sur d’éventuelles trouvailles ou signalements de sites. - nous continuerons la prospection diachronique. Ci-dessous les cartes des zones prospectées du bassin versant du Blavet. De grandes surfaces en herbage et destinées à l’élevage bovin ne sont donc pas
  • prospectables. Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et
  • portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La
  • mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en
  • application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une
  • utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous
  • réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de
  • l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles
  • constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation
  • INZINZAC KERVIGNAC LANESTER LANESTER PLOEMEUR PLUMELIAU LIEU-DIT LEZEVORH ST-SEVERIN KERPOTENCE Place de la mairie CASTELLO KERMORVAN ST-NUDEC LE PENHER LE ROHIC PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2020 MORBIHAN OUEST Autorisation administrative par arrêté
  • préfectoral numéro 2020-100 du 19-03-2020 RAPPORT DE PROSPECTION 2020 Responsable Scientifique : Bernard GINET FICHE D'ENREGISTREMENT DE LOCALISATION Département : 56 Nom : GINET Bernard Commune principale CAUDAN DÉCOUVERTE commune principale: CAUDAN Lieu-dit de l'IGN et/ou
  • adresse : Lezevorh Lieu-dit du cadastreAnnée Section(s) . Parcelle (s) Lezevorch 2020 ZR.558 Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastreAnnée Section (s)Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou
  • autre ) Structures (illimité) DouteAffixe (?) 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures x x x Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur l'interprétation MOBILIER Mobilier significatif (décrit et commenté) : Outillage lithique de silex
  • l'outillage lithique Gallo-romaine pour les tessons de poterie x GÉORÉFÉRENCES (Coordonnées de l'entité) : Type de fond : X du centroïde : 2325,625 altitude en m: Précision de l'emprise : Y du centroïde : 178,850 Z du centroïde :  Grotte, abri, souterrain  Immergé 40 ETAT ACTUEL
RAP03751 (BRIE (35). 8 rue de Bretagne : Genèse et évolution d'un habitat seigneurial entre le Xe et le XVe siècle. Rapport de fouille)
  • BRIE (35). 8 rue de Bretagne : Genèse et évolution d'un habitat seigneurial entre le Xe et le XVe siècle. Rapport de fouille
  • Édifice militaire, Bâtiment, Foyer, Fossé Mobilier Céramique, Végétaux, Objet métallique, Macro- Génèse et évolution d'un habitat seigneurial entre le xe et le xve siècle sous la direction de Laurent Beuchet restes Fouille archéologique Sujets et thèmes La Seigneurie
  • de Brie apparaît dans la documentation par un acte daté de 1096. Le château lui-même n’est pas connu et on ne dispose que de quelques descriptions sommaires du manoir qui lui fait probablement suite dès le bas Moyen Âge. L’analyse du cadastre ancien montre la persistance à
  • proximité de l’église d’une parcelle grossièrement carrée, entourée de parcelles plus étroites dénommées « les douves de la Motte ». L’ensemble renvoie indéniablement à une plate-forme castrale, surmontée d’une maison-forte ou d’un manoir. Le projet de construction d’une maison
  • complétée par une étude documentaire et une étude carpologique. Les installations les plus anciennes sont caractérisées par d’importantes fosses de fondation de poteaux, appartenant à plusieurs phases de construction, dont un bâtiment à trois nefs. On peut associer à cette première phase
  • des vestiges de four ou de foyers très dégradés et une structure empierrée pouvant correspondre à la base d’un pressoir. Les mobiliers céramiques, métalliques et les datations radiocarbone situent cette occupation dans les Xe-XIIe siècles. Ces fondations sont recouvertes par un
  • imposant remblai composé d’argile et de pierraille de schiste correspondant à la base de la motte castrale. L’emprise réduite de la fouille ne permet pas de documenter la morphologie de ce dernier. Les remblais sont recoupés par la tranchée de fondation d’une construction rectangulaire
  • construite à postériori dans le tertre. Les quelques fragments de céramique associés à ce donjon situent son occupation entre les XIIIe et XVe siècles. La tour est abandonnée à la fin du XVe siècle au profit d’une maison ou manoir, situé hors emprise, aujourd’hui disparu et connu
  • archéologiques au cœur des bourgs ruraux. Rapport d’opération Ille-et-Vilaine, Brie, 8, rue de Bretagne Moyen Âge   Époque médiévale, Ille-et-Vilaine, Brie, 8, rue de Bretagne : Génèse et évolution d'un habitat seeigneurial entre le xe et le xve siècle Chronologie Ille-et-Vilaine
  • , Brie, 8, rue de Bretagne 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Rapport d’opération Inrap Grand Ouest Inrap Grand Ouest juillet 2019 Fouille archéologique Rapport d’opération Génèse et évolution d'un habitat seigneurial entre le xe
  • et le xve siècle 35041 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Brie, 8, rue de Bretagne — F119985 2017 - 242 Système d’information Code Inrap Arrêté de prescription sous la direction de Laurent Beuchet Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Juillet 2019
  • avec les collaborations de Emmanuelle Coffineau Marie-France Dietsch-sellami Émilie Godet Pierre Poilpré Illustration de couverture Vue générale depuis le sud-est de la zone orientale en cours de fouille. © Emmanuelle Collado « Le Rapport d’Opération (RO) constitue un document
  • administratif communicable au public dès sa remise au service Régional de l’Archéologie, suivant les prescriptions de la Loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée, relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Aux termes de la circulaire du 26 mars 1993, il
  • pourra être consulté ; les agents des Services Régionaux de l’Archéologie rappelleront à tout demandeur les droits de la propriété littéraire et artistique possédés par les auteurs et les contraintes qui en résultent pour tout consultant. Les prises de notes et les photocopies sont
  • autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction de texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre du droit de courte
  • citation, avec les références exactes et complètes de l’auteur et de l’ouvrage. Par ailleurs, l’exercice du droit à la communication exclut, pour ses bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d’utiliser à de fins commerciales les documents communiqués
  • (Loi n° 78-753 du 17 juillet 1978, art. 10). Le non-respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l’article 425 du code pénal. » Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 9 10 11 13 14 16 28 41 Fiche signalétique Mots-clefs
  • des thesaurus Intervenants Notice scientifique Localisation de l’opération Arrêté de prescription Projet scientifique d’intervention Arrêté d'autorisation Résultats 45 1. Présentation générale 45 1.1 Situation géographique 45 1.2 Le projet d’aménagement et le
  • Présentation des vestiges par ensembles 2.1.2.1 L’ensemble 1 2.1.2.2 L’ensemble 2 2.1.2.3 Les ensembles 3 et 3 bis 2.1.2.4 Ensembles 4 et 5 2.1.2.5 Un fossé 2.1.2.6 Les foyers 64 67 70 2.1.2.7 Une structure maçonnée 2.1.3 Chronologie 2.1.4 Étude carpologique 71
  • Aménagements 2.3.3 Chronologie 2.5.1 Les seigneurs et propriétaires de Brie (du XIe au XIXe siècle) 2.5.2 Les premiers Brie : des Robert à Beria (XIe-XIIIe siècles) 2.5.3 Les derniers Brie ? et l’Anjou et le Nantais (XIVe-XVe siècles) 2.5.4 La fin du Moyen Âge, autour de
  • l’épisode briochin (XVe siècle) 2.5.4.1 Tournemine-Du Guesclin 2.5.4.2 L’évêque et le chapitre de Saint-Brieuc 2.5.4.3 Acigné 2.5.5 Les seigneurs de l’époque moderne 2.5.5.1 Loaisel et le marquisat (XVIe-XVIIe siècles) 2.5.5.2 Les derniers marquis de Brie : Lopriac et de
RAP00869.pdf (PENESTIN (56). lotissement de Lomer. rapport de sauvetage urgent)
  • • tosJATIOM ET OBJECTIF : Tertre situé â une altitude de 21,00m.en arrière de la pointe du CofrenaU dans un lieu dit Ile de Marzein. Coordonnées : X-236,000 Y- 287,750 'carte. 1/25000 la Roche Bernard n° 1-2. Le tertre occupe une partie des lots & et 7 du nouveau lotissement dit du
  • RAPPORT DE SONDAGE PJ5EE3TIÎÎ - LE LOMBR, OPERATION REALISEE LE 04 KARS 1981. Participants à l'opération : Yvon LABORDSRIE ,Cité Plein Ciel,Bât G à Vannes. Christian GOURET,Atelier de Kerinadeleine,Pénestin. Joël LSCORfflî;C,Gorrespondànt du Service,2 rue Rodin à Vanne s
  • Lomer. Nota : Le tertre est mentionné sur la carte sus mentionnée. Letertre d'un diamètre dé 2Û m environ pour une TSAVAUX : hauteur de 0,50^ a fait l'objet.de quatre sondages jusqu'à une profondeur de -1,00m sous le sommet de la hutte. Trois sodages de I,50m x 1,00m ont été
  • réalisés selon l'axe Nord-Sud un quatrième a été effectué en plein centre du quadrant N/W. A l'issue du sondage,les fouilles ont .été rebouchées. RESULTATS: Tous les sondages ont présenté une même stratigraphie,à savoir : a) couche de terre végétale de 0,Ï5 à 0,20m d'épai seur* •h
  • ) couche argileuse de 0,40m d'épaisseurc) couche argileuse grise à charbon de bois de 0,20 à 0,25 a d'épaisseur. d) substratum d'argile et galets roulés; ce'dornier niveau est observable dans tout le plateau alluvionnaire* Aucune structure n'à pu être observée en dehors de cette
  • stratigraphi CONCLUSION: Le tertre en question semble bien être une, tombell rudimentaire à "gâteau" -endreux central,fortement arasée*Ce no peut 8 être le turaulus détruit du GOSTiiîiïAU,les travaux n'ayant pas fait apparaître de terres anciennement remuées. H* QUI1GARS signalait en
  • 1.899 huit tumuli dans cette même zone. Vannes le 07 mars I98I* b m 47=3 f' 15* 235 236 . 237 238 239 240 241 242 243 244 24
RAP03611 ((56). Morbihan ouest. Rapport de PI 2018)
  • GINET Bernard
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2018 MORBIHAN OUEST Autorisation Administrative par arrêté préfectoral numéro 2018-191 du 18-06-2018 RAPPORT de PROSPECTIONS 2018 Responsable Scientifique : Bernard GINET Conditions d’utilisation des documents Les
  • , abri, souterrain Topographie Géologie Détruit : NON  Immergé Géomorphologie En élévation : CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE Année de la découverte Circonstance de la découverte 2017 Prospection sol Inventeur/informateur Le Beller Jacky Bubry Ginet Bernard SAHPL SOURCES
  • air  Grotte, abri, souterrain Topographie Géologie Détruit : NON  Immergé Géomorphologie En élévation : CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE Année de la découverte Circonstance de la découverte 2017 Prospection sol Inventeur/informateur Le Beller Jacky Baud Ginet Bernard SAHPL
  • /informateur Le Beller Jacky Bubry Ginet Bernard SAHPL SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) : notice pages concernées Commentaire général sur l'EA : Ossarium en deux parties -Base : diamètre 52cm Hauteur 40cm -Couronne : diamètre
  • découverte Circonstance de la découverte 2017 Prospection sol Inventeur/informateur Le Beller Jacky Bubry Ginet Bernard SAHPL SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) : notice pages concernées Commentaire général sur l'EA
  • : CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE Année de la découverte Circonstance de la découverte 2017 Prospection sol Inventeur/informateur Le Beller Jacky Bubry Ginet Bernard SAHPL SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) : notice pages concernées
  • : CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE Année de la découverte Circonstance de la découverte 2017 Prospection sol Inventeur/informateur Le Beller Jacky Bubry Ginet Bernard SAHPL SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans, photographies etc…) : notice pages concernées
  •  Immergé Géomorphologie En élévation : CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE Année de la découverte Circonstance de la découverte 2017 Prospection sol Inventeur/informateur Le Beller Jacky Bubry Ginet Bernard SAHPL SOURCES :(mentionner documents bibliographiques, archives, cartes, plans
  • , souterrain Géologie Détruit : NON  Immergé Géomorphologie En élévation : CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE Année de la découverte Circonstance de la découverte 2017 Prospection sol Inventeur/informateur Le Beller Jacky Bubry Ginet Bernard SAHPL SOURCES :(mentionner documents
  • : 2018 Première mention = X Données complémentaires =  Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Département : MORBIHAN Nom : Guidel commune principale: Guidel Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Le Puil Commune
  • Première mention = X Données complémentaires =  Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Département : MORBIHAN commune principale: Kervignac Nom : Kervignac Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Le Bonhomme Commune
  • entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour
  • objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété
  • intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou
  • non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la
  • source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel
  • elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par
  • les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue
  • Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Les prospections au sol 2018 ont été plus orientées sur la visite de sites et la vérification de ceux-ci ou de collections signalés par de adhérents de la SAHPL ou des informateurs contactant notre société. Cette saison c’est traduite par
  • neuf sorties de prospections et de collecte d’informations sur les communes de Baud, Bieuzy-Lanvaux, Brandivy, Bubry, Guidel, Inzinzac-Lochrist, Lanester, Pluméliau, Pluvignier et St-Barthélemy. Une journée a été consacrée à la visite de sites préhistoriques connus et déclarés par
RAP03811 (MORBIHAN Ouest (56). Prospection inventaire archéologique diachronique)
  • GINET Bernard
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2019 MORBIHAN OUEST Administrative par arrêté préfectoral numéro 2019-141 du 03-07-2019 FASCICULE DE SYNTHESE Responsable Scientifique : Bernard GINET Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération
  • Josiane Le Colleter, de Claude le Colleter, de Maryse Le Roux, de Bernard Macé et d’Yvon Renard, tous membres de la Société d’Archéologie et d’Histoire du Pays de Lorient, -nous participerons au projet collectif de recherche « Paysages et sociétés du Blavet préhistorique » - nous
  • archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le
  • public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • ) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies
  • , cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes
  • et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est
  • majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et
  • Les prospections au sol 2019 ont été orientées sur la visite de sites et la vérification de ceux-ci ou de collections signalées par de adhérents de la SAHPL ou des informateurs contactant notre société. Cette saison s’est traduite par trois sorties de prospections et de collecte
  • d’informations sur les communes de Lignol, Inguiniel, Le Faouët et Ploërdut , ceci sans résultat. Cette année, sous l’impulsion du Service départemental représenté par Aurélie Crowch et avec notre équipe composée d’Yves Cocoual, de Danielle Delaloye, de Maryvonne Ginet, de Jean-Marc Lacot, de
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DIACHRONIQUE ANNEE 2019 MORBIHAN OUEST Administrative par arrêté préfectoral numéro 2019-141 du 03-07-2019 RAPPORT DE PROSPECTION 2019 Responsable Scientifique : Bernard GINET FICHE D'ENREGISTREMENT DE DÉCOUVERTE Année : 2019 Données
  • complémentaires =  Première mention = X Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Département : MORBIHAN Nom : Groix commune principale: Groix Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Locmaria Commune principale Groix Lieu-dit
  • du cadastre Locmaria Année Section(s) . Parcelle (s) 2019 ZH 84 Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures
  • (illimité) Doute (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures INTERPRÉTATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur l'interprétation MOBILIER
  • première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Département : MORBIHAN Nom : Guidel commune principale: Guidel Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Cosquer-Keragant Commune principale Guidel Lieu-dit du cadastreCosquer-Keragan Année
  • Section(s) . Parcelle (s) Cosquer-Keragant 2019 ZH 84 Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute
  • (?) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Tranchant de lame de hache en dolérite INTERPRÉTATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur
  • complémentaires = X Année de première mention = 2018 N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR GINET Bernard TEL : 02 97 05 78 05 localisation Département : MORBIHAN Nom : Lignol commune principale: Inzinzac-Lochrist Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Parc en Groëz Commune principale Inzinzac
  • -Lochrist Lieu-dit du cadastre Parc en Groëz Année Section(s) . Parcelle (s) 2019 YB . 205 a Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou
RAP02453.pdf (NOYAL-PONTIVY (56). le dépôt de Kérihoué. rapport de sondage sur le lieu de découverte de haches à douille de type armoricain)
  • NOYAL-PONTIVY (56). le dépôt de Kérihoué. rapport de sondage sur le lieu de découverte de haches à douille de type armoricain
  • connaissait pas la valeur archéologique de ces objets, mais en a conservé plusieurs dans sa grange. En 2004, lors d'une visite dans les Côtes d'Armor, il a rencontré la prospectrice Claudine Bernard résidant à Laniscat, qui lui a indiqué la nature de ce mobilier. Suite à cette rencontre
  • a participé à cette opération était composée d'Yves Ménez, conservateur départemental des Côtes d'Armor, et adjoint du conservateur régional, d'Emile Bernard, conservateur départemental en charge du Morbihan, de Maurice Gauthier, archéologue aérien, de François le Provost, prospecteur
  • bénévole, de Claudine Bernard, prospectrice bénévole et de Muriel Fily, docteur en archéologie, spécialiste de l'âge du Bronze. L'autorisation de sondage archéologique a été accordée à Muriel Fily. Le décapage mécanique a été réalisé par Jean-Claude Le Piouff, exploitant et propriétaire
  • de la parcelle, sous la direction d'Yves Ménez. Lors de sa prospection dans la parcelle au début 2009, Claudine Bernard avait indiqué, par des fiches, l'emplacement des haches qu'elle avait prélevées dans les labours (figure 3). Lors de l'intervention sur le terrain le 11 mai 2009
  • par passes de 10 à 15 cm dans les labours afin de repérer d'éventuelles haches qui auraient été déplacées lors des travaux agricoles (figures 6 et 7). Claudine Bernard est intervenue dans cette étape de la fouille afin de détecter de manière plus aisée les haches non en place
  • attribués Premier Âge du fer (Ménez, Gomcz de Soto, 2006). Les 93 haches découvertes lors de l'opération (prospection de Claudine Bernard et sondage compris) font ici l'objet d'une étude. Quelques autres sont toujours conservées dans la grange du propriétaire (5-6 ?). Il faudra également
  • - Echelle 1:25000 i f ' L500 m Figure 2. Lieu de la découverte sur la carte IGN 8 NOYAL PONT1VY (56) Parcelle XA 16a Extension des haches découvertes par Claudine Bernard dans les labours ..J>P6teau I EDF 'Limite de culture PotsaU'EDF — OAO E. Bernard Figure 3. Zone
  • d'extension des haches découvertes en prospection dans les labours par Claudine Bernard (E. Bernard) 9 , 16 17 18 iTiT" " • l1 ' = 111 ■ 1111 i 111 n 11( il M 19 20 21 22 j il iTj i i L n ! M r j, 111, i 23 7&
  • découvertes par Claudine Bernard en prospection pylône électrique Figure 6. Plan du décapage et des découvertes de haches à douille (M. Fily) Figure 7. Décapage mécanique (M. Fily) 11 Figure 8. Vue du décapage et du prélèvement des haches dans les labours (M.Fily) 14 Figure 14
  • Le dépôt de Kérihoué à Noyal-Pontivy (Morbihan) : Rapport de sondage sur le lieu de découverte de haches à douille de type armoricain DRAC-SRA Site 561510047 1 2 JUIN 2009 COURRIER ARRIVEE Date de l'intervention : le 11 mai 2009 par Muriel Fily Le dépôt de Kérihoué à Noyal
  • -Pontivy (Morbihan) : Rapport de sondage sur le lieu de découverte de haches à douille de type armoricain Site 561510047 Date de l'intervention : le 11 mai 2009 par Muriel Fily Fiche signalétique Identité du site : Siten0 : 561510047 Département : Morbihan Commune : Noyal-Pontivy
  • Année : 2009 Coordonnées Lambert : X= 209.490 Lieu-dit : Kérihoué Section et parcelles : 2009 : XA. 16a Y=2351.026 Propriétaire du terrain : Jean-Claude Le Piouff L'opération archéologique : Titulaire : Muriel Fily Motifs de l'intervention : sondage archéologique suite à des
  • découvertes fortuites après labours Date de l'intervention sur le terrain : 11/05/2009 Résultats : Chronologie : Age du Fer Nature des vestiges mobiliers : haches à douille de type armoricain Nature des vestiges immobiliers : enclos, trou de poteau Lieu du dépôt temporaire du mobilier
  • archéologique : Le mobilier est conservé au Service Régional d'Archéologie de Bretagne à Rennes. Rapport de sondage sur le lieu de découverte de haches à douille de type armoricain au lieu-dit Kérihoué sur la commune de Noyal-Pontivy dans le Morbihan Intervention du 11 mai 2009 Depuis
  • plus de trente ans, Monsieur Jean-Claude Le Piouff, résidant à la ferme de Kérihoué à Noyal-Pontivy dans le Morbihan, a mis au jour lors de travaux ruraux plusieurs haches à douille de type armoricain dans la parcelle 2009 : XA.lôa qu'il possède et exploite (figures 1 et 2). Il ne
  • deux haches ont pu être photographiées par Muriel Fily (figures 4 et 5). Début 2009, Claudine Bernard, prospectrice bénévole et titulaire d'une autorisation de prospection par détecteur de métaux a entrepris une vérification dans la sole de labours afin de vérifier s'il restait
  • d'autres objets similaires ou contemporains dans cette parcelle. Elle a ainsi mis au jour 46 haches ou fragments de haches, et a aussitôt prévenu le Service Régional d'Archéologie de Bretagne afin qu'il intervienne sur le lieu de la découverte (figure 3). Une journée de sondage a été
  • entreprise le 11 mai 2009 avec pour objectif de déterminer l'emplacement du dépôt, de vérifier s'il restait des objets en place, de prélever les haches qui se trouvaient encore dans le sol labouré, et d'observer d'éventuelles traces d'occupation contemporaine autour du dépôt. L'équipe qui
  • 12). Une fouille du dépôt a donc été entreprise de manière plus spécifique afin de mettre en évidence les objets encore en place et de vérifier la présence ou non d'un contenant (figure 13). Quinze haches à douille étaient encore présentes dans le dépôt (figures 14 à 18), le reste
  • ayant été éventré et dispersé par les labours depuis plusieurs années. Aucun contenant n'a été observé. Les haches étaient disposées dans une fosse de 50 centimètres de diamètre (figures 19 à 21). Treize étaient en place, et deux (n°28 et 29) ont été légèrement déplacées par les