Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2491 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00938.pdf (les villes antiques dans l'ouest de la Gaule. rapport de projet collectif de recherches.)
  • - Mélanges d'histoire bretonne (VI-XIèmes ), Paris, appendice : Corseul et Alet, p.200-206. MERDRIGNAC B., 1983 - L'hagiographie du Haut Moyen-Age et les rapports entre Corseul et Alet, Dossiers du Ce.RAA., n° 18, p.65-72. MEPLAT P., 1955 - Note 78 de l'article "considérations générales
  • - Noiodunum (Mayenne), cité gallo-romaine, publ. avec notes par V. Brouquier et R. Rebuffat, La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 6, 1984, p. 9-56. GRENIER A., 1931 : Manuel d'archéologie gallo-romaine, t. 1, Généralités et travaux militaires, Paris : Picard, 1931 (p. 454-463). LE BOHEC
  • publications) : BARDEL A., 1977 - Urnes funéraires gauloises à Corseul (Côtes du Nord); difficultés de la datation. Annales de Bretagne, fascicule 1, p. 11 1-124. BESNIER M., 1908 - Note sur un plan des ruines de Corseul (Côtes du Nord), Bulletin et mémoires de la Société Nationale des
  • -romaines découvertes à Corseul et Plémy, Annales de Bretagne, fascicule 1, p.215-228. CHICHE B., 1972 - Corseul, capitale des Coriosolites, Archéologia, n° 47, p.59-67. CHICHE B., 1973 - Corseul d'après les fouilles récentes, Mémoire de Maîtrise d'Histoire, Université de hauteBretagne
  • ., 1978 - Céramiques sigillées en provenance de Corseul et Rennes, Dossiers du Ce.RAA., p.31-38. GAULTIER DU MOTTAY J., 1883-84 - Répaeroire archéologique du département des Côtes du Nord, Mémoires de la Société d'archéologie et d'histoire des Côtes du Nord, p.3-557. GALLIOU P., 1974
  • - Un verre à course de chars à Corseul (Côtes du Nord), Archéologie en Bretagne, p.23-25. GALLIOU P., 1975 - Notes de céramologie II (Alet, Corseul), Archéologie en Bretagne, n° 7, p. 13-19. GALLIOU P., 1976 - La diffusion de la terra sigillata de Gaule du Sud en Armorique (Corseul
  • céramique commune importés en Armorique (Tressaint, Corseul), Archéologie en Bretagne, n° 24, p. 11-18. GALLIOU P., 1980 - Notes de céramologie III (Saint-Ganton, Langon, Corseul), Archéologie en Bretagne, n° 25, p. 15-24. GALLIOU P., 1983 - L'armorique romaine, Ls bibliophiles de
  • l'Ouest, à paraître. KEREBEL H., 1994 - Corseul (Fanum Martis) : 1984-1993, dix années de recherche sur une ville antique. Bulletin de la Société d'Histoire et d'Archéologie de l'arrondissement de Saint-Malo, à paraître. LANGOUET L., 1975 - Les bornes milliaires sur les voies romaines
  • (22), Chronique d'Egypte, XLVI, 91, p.72-76. RICHARD L., 1971 - Statuettes en bronze gallo-romaines trouvées dans le département des Côtes du Nord, Bulletin de la Société d'émulation des Côtes du Nord, p. 1 3-3 1 . ) 17 RICHARD L., 1972 - Mélanges; note sur une patère de Corseul
  • XVITF116 , d'après le Président De Robien, OGAM, Fascicule 1, p.79-92 RICHELOT R., 1958 - Notes sur une Vénus et un bras portant une roue provenant de Corseul, OGAM, fascicules 2 et 3, p. 189-192. RICCI (Seymour de), 1897 - Répertoire épigraphique de la Bretagne, Bulletin de la Société
  • d'émulation des Côtes du Nord, p.23 3-274. SATNT-JOUAN (de) R., 1990 - Dictionnaire des communes, département des Côtes d'Armor. Eléments d'histoire et d'archéologie. Saint-Brieuc, p. 169-171. vTLBERT L.R., 1977 - Quévert, Taden, La Vicomté sur Rance, Lanvallay au long de la voie romaine
  • Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 3, 1981, p. 99-146. AUBIN G., 1984a : Corpus des trésors monétaires antiques de la France, t. 3 : Pays de la Loire, Paris : Société française de Numismatique, 1984. BARBE H., 1865a : Jublains (Mayenne). Notes sur ses antiquités, époque gallo-romaine
  • , pour servir à l'histoire et à la géographie de la ville et de la cité des Aulerces-Diablintes, Le Mans : Monnoyer, 1865, et atlas, Mayenne : Derenne, 1865 (202 p, 12 pl). BARBE H., 1878 : Jublains. Notes sur les antiquités. Epoque gallo-romaine, Congrès archéologique de France, 45 e
  • site de Jublains (Mayenne), La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 9, 1986, p. 101-107 (rééd. dans Bulletin de liaison des "Amis de Jublains", n°44, janv.-fév. 1987, p. 9-16. DIEHL R., 1984a : Jublains - Noiodunum (Mayenne), cité gallo-romaine, publ. avec notes par V. Brouquier et R
  • , publ. avec notes par J. Naveau, La Mayenne : Archéologie, Histoire, n°6, 1984, p. 57-78. 5° -THEATRE AUBIN G., L'HELGOUAC'H J., 1988 : Pays de la Loire, Gallia informations. Préhistoire et Histoire, 1987-1988, fasc. 2, p. 139-184 (p. 162-166 : "Jublains (Noiodunum)"). DEBIEN B
  • romaine et les Provinces, t. 1, 1977, p. 11-34. REBUFFAT R., 1978 : La forteresse de Jublains avant la campagne de 1978, Travaux militaires en Gaule romaine et dans les provinces du Nord-Ouest, Caesarodunum, 1978, p. 334-343. REBUFFAT R., 1981a : Le complexe fortifié de Jublains
  • protohistoriques trouvées au temple de Jublains (Mayenne), La Mayenne : Archéologie, Histoire, n° 11, 1988, p. 3-9. CHABRUN C, 1905 : (Note sur le vase du trésor de la Cruchère), Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, 1905, p. 323-326, fig. DEBIEN B., 1980 : Contribution à
  • l'étude du site de Jublains (Noiodunum). Les imitations gauloises de la céramique sigillée italique au 1er siècle à Lezoux, mémoire de maîtrise, U.E.R. d'Histoire, Le Mans, 1980, dactyl. DEVALS C, 1986 : Les ornements et parures du haut Moyen-Age dans les Pays de la Loire, mémoire de
  • maîtrise, Université de Nantes, département d'Histoire, 1986, 2 vol. dactyl. DREYFUS E., 1979 : Catalogue des fibules des Pays de la Loire, mémoire de maîtrise d'Archéologie, sous la direction de Y. de Kisch, Université de Paris I, 1979, dactyl. GABARD L, REBUFFAT R., 1984 : Inventaire
  • , p. 131-137 (compte en deniers trouvé au terrain de sports de Jublains). DEMESLAY F., 1985 : Les graffites sur céramique à l'époque gallo-romaine dans les Pays de Loire, mémoire de maîtrise, Université de Nantes, Faculté d'Histoire, 1985, dactyl. GUEGUEN A., 1986 : Approches du
RAP02060.pdf (TRÉMÉVEN (22). château de Coëtmen. dfs de diagnostic. rapport final)
  • d'habitat à l'intérieur de l'enclos fortifié 22 5 - Conclusions et perspectives de recherche 23 6 - Annexes 25 6.1 - Le mobilier céramique (par Emmanuelle Coffineau) 25 6.2 - Le mobilier non céramique : la plaque en os décorée (par Jean-François Goret) 27 notes de 30 fin
  • ) ayant été créé en 1791 sur les limites de l'évêché et du comté de Nantes, détaché de la région en 1941. Une seule thèse d'Histoire de l'Art et d'archéologie a été soutenue ces dix dernières années sur la fortification bretonne 5 . Son auteur Christophe Amiot aborde la question de la
  • interventions archéologiques sur la fortification bretonne depuis 2000 (étude de bâti, fouilles et diagnostics) particulièrement importante dans le colloque sur l'artillerie et la fortification qui se tiendra à Parthenay en juin 20 06 9 . Enfin une troisième thèse d'Histoire médiévale
  • propose une lecture croisée entre les sources historiques et les données archéologiques pour étudier au mieux la seigneurie et les fortifications du Finistère avant 1350 10 . Ce travail de recherche a pour origine une maîtrise d'Histoire sur le château de la Roche-Maurice 11 (29), qui
  • maîtrise d'Histoire de l'Art et d'archéologie sur Tonquédéc (22) et le D.E.A. qui a suivi sur Suscinio (56) ont à l'inverse peu de chances d'aboutir à un chantier de fouille exhaustif 6 . L'équipe de castellologie de l ' U M R 6569 de l'Université de Poitiers reste à ce jour la seule
RAP01505.pdf (SAINT-FRÉGANT (29). Keradennec. rapport de fouille)
  • FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES DE BREST B . F*i, 6 6 0 ES N • BREST -- TÉLÉPHONE 44-SS-87 René SANQUER Maître-Assistant d'Histoire Ancienne Directeur du chantier de Keradennec en SAINT-FREGANT (Finistère-Nord) à Monsieur le Directeur de la Circonscription des
  • habitation antérieure, la date de construction des bâtiments actuellement fouillés, leur plan, leur utilisation. l./.-A. LA PRESENCE D'UNE CONSTRUCTION ANTERIEURE Cette présence, relativement modeste, n'a pas encore apporté la trace concrète de murailles antérieures. Elle se note
  • de la galerie est encore en place dans sa partie basse, et il est constitué de panneaux blancs séparés par des lignes verticales rouge brun de 30 cm d'épaisseur. Parmi les fragments de quelque importance, on note une bordure de fleurons (cf photo n° 4- et planche n® ) et un décor
  • réalisé grâce aux voitures personnelles des professeurs et étudiants. Les participants étaient au nombre de 20 : M. René SANQUER, Maître-Assistant d'Histoire ancienne, directeur du chantier Mme R. SANQUER, Professeur certifié de Lettres M. J-Y. EVEILLARD, Assistant agrégé d'histoire
  • ancienne Mme J-Y. EVEILLARD M. Patrick GALLIOU, Professeur agrégé d'anglais Mme P . GALLIOU, étudiante M. François ROUDAUT , Assistant agrégé d'histoire Mlle Hilary BALFE, étudiante en archéologie à Dublin (Irlande) M. Jean-Joseph BARGAIN, étudiant en 3è année d'histoire à Brest Mlle E
  • . BAZIN, étudiante Mlle A.M. CARIOU, étudiante en anglais Mlle Ch. CELLE, étudiante en 4e année d'histoire Mlle B. GOUZ1GOU, étudiante en 2e année d'histoire M. P . GALES, étudiant en 3e année d'histoire M. D. GALLOU, étudiant en physique M. P-Y. LAMBERT, élève à l ' E . N . S . , rue
  • d'Ulm, Paris Mlle M - F . LE BIHAN, stagiaire au Musée des Antiquités Nationales M. Erwan LE BRIS DU REST, étudiant en 3e année d'histoire M. Claude LE LOCH, étudiant en 3e année d'histoire Mme Cl. LE LOCH, étudiante en 3è année de Lettres.
RAP00813.pdf (SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (35). le château. rapport de fouille programmée)
  • précision les recherches pratiquées et les résultats obtenus. L'ensemble des documents relatifs au chantier (notes, photographies, relevés, correspondances, etc.) sera déposé, au lieu que désignera le Conservateur régional de l'Archéologie, aussitôt que seront rédigés les rapports, notes
  • de sur 1003 e t à c ô t é de 1005. composé de 1005. pendage On note également nord-sud, nord-sud terre 30 à 40 cm d ' é p a i s s e u r , sur charbon construction. Ses niveaux v a r i e n t de -69 â - 9 8 , avec un l e g e r pendage : (grès). des morceaux de des
  • avec d'épaisseur, de grosses sondage. -195, d'oxyde du r o c h e r , sous 1021 e t Couche de c o u l e u r de en et homogène fer. On note place à côté au nord de la et 20 cm présence au de 1026. Niveaux brune homogène e t de 30 à 40 cm d ' é p a i s s e u r
  • . Sur 1026. On note sont et meuble sud du : -177 à avec pendage nord sud. 1024 : 1023, inclusions pierres Sur 1024 jaune-ocre la plaquées également des localisés dans Equivalences 1025, sous 1023 e t présence de plaques d ' a r g i l e contre les fragments deux
  • Il on de s a b l e s'agit construction, structure note il la mais cette couche de y et partie correspond. se "squatter" site, la fin 10 % s i t u é e s la ou même les avancé ruines. le On siècle, les terres [Ménager, toute la s'agir du XVè sur une
  • de trait et un fragment de soufre. 5004 : remplissage de sable orange. Il est totalement stérile. On note a sa base une partie plus pierreuse, de 20-30 cm d'épaisseur en moyenne, au contact du sol. 2- I n t e r p r é t a t i o n L'hypothèse de évolutive. départ était
  • pénurie de moyens. On note par exemple dans l'urgence ou la le remploi des pierres de granit, sans continuité dans la construction. Il existe, à la base du parement extérieur de la tour, un conduit d'évacuation, que nous avions d'abord pris pour un simple trou de boulin
RAP01483.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport final de fouille programmée 1995-1997)
RAP01306.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997)
  • , embouts de lacets, etc.). l'étude de l'ensemble de ce mobilier devrait être engagé dès la fin de cette année dans le cadre d'une maîtrise d'histoire de l'art par Christèle Picault (Université de Rennes II) Une trentaine de monnaies et jetons ont été recueillis, essentiellement sur le
  • transporté au dépôt de fouilles de Rennes. Leur analyse n'a pas été engagée à ce jour. Il est néanmoins probable, au vu de la fouille, que des anastyloses pourront être réalisées, notamment à propos des blocs issus du dégagement de l'escalier. Etude documentaire (voir note en annexe
  • manquent encore, il est probable que ces transformations soient dues à une profonde restructuration du site, liée à un développement des parties résidentielles transformant le château d'avantage en un vaste manoir fortifié qu'en une forteresse à vocation essentiellement militaire. Cette
  • municipale de Rennes • le Livre d'Heures de Françoise de Dinan ; • les notes d'érudits des XVIIIe et XIXe siècle. 2.1.5 Les Chroniques Hormis les archives manuscrites, les chroniqueurs bretons ont été également consultés. Bouchart, Gruel, d'Argentré, Le Baud, Le Doyen donnent peu de
  • , Ponthual, Picot, Saint-Laurent) ou des noms communs (Châtellenies, Fortifications, Gardes-côtes...) soit, lorsque la lecture des index ne présentait aucun résultat, à partir de thèmes généraux, définis en fonction de la série, tels que Affaires militaires, Montres, Comptes, Réparations
  • garnisons, l'occupation militaire du Guildo, et peut-être sur des travaux effectués au château existe dans les Livres de la chancellerie, B1 à B49 (2mi 31R1à 2mi31R13). Ces registres couvrent la période 1407-1586. Ils contiennent l'énumération succincte des pièces présentées pour être
  • L'hommage est rendu pour Tromeur et Kergolay. bib 70 AD44, B2111 bib 83 arch 2 1703 Tableau des forces militaires en Bretagne, tableau du Rendez-vous général de Matignon : corps de garde au château du Guildo, 323 hommes en rotation, répartis en 20 escouades BN, Fr. 15387 arch241
RAP01370.pdf (VANNES (56). rue Victor Hugo / rue de la Coutume. rapport de diagnostic)
  • Liste des sources manuscrites * triées par cote COTE 23 Notes G798 après 1726 41 Notes 33G13 30 octobre 1665 10 Vu Rien 20260/30 1809-1939 52 Rens. annexes 302178 Floréal an XI 50 Rens.annexes 302178 Février 1848 51 Rens. annexes 302178 Juin 1865 11 Cote globale
  • 302178 1803-1866 12 Vu Rien 302179 1867-1885 48 Notes 302180 29 juin 1885 13 Cote globale 302180 1886-1903 14 302181 1904-1945 15 302182 1926-1936 16 Vu Rien 302183 1846-1925 17 Vu Rien 302184 1920-1939 18 Vu Rien 303367 1861-1935 19 303368 1889-1919
  • 20 303369 1855-1866 303371 1825-1928 303372 1895-1935 21 Vu Rien 22 i. Rapine - 1996 DATE TEXTE 49 Notes 3P66 1814 47 Notes 3P676 1844 5 Vu Rien 099 1790-1795 6 Vu Rien Q100 1790-1795 7 Vu Rien Q131 1791-1798 8 Q313-322 1791-1799 9 0326 1791
  • 1V200 1816 33 Notes 1V201 juillet 1851 44 Notes 1V201 14 juillet 1837 45 Cote globale 1V201 1836-1844 34 Notes 1V202 30 octobre 1863 46 Cote globale 1V202 1855-1870 Tous les documents recensés sont conservés aux Archives départementales du Morbihan C. Rapine
  • -1996 COTE DATE TEXTE 35 Vu Rien 1V203 An IX 36 Vu Rien 1V204 An XI 37 Rens. annexes 1V207 1827-1829 43 Vu Rien 1V208 1836-1838 42 Notes 1V212 10 avril 1863 38 Vu Rien 1V214 1907 1V215 1907 1V216 1907 39 40 Notes Liste, par cote, des sources recensés
  • * Tous les documents recensés sont conservés aux Archives départementales du Morbihan VANNES Service régional de l'Archéologie Liste des sources manuscrites triées par date COTE 41 Notes 33G13 30 octobre 1665 23 Notes G798 après 1726 5 Vu Rien Q99 1790-1795 2 Q2124
  • Rens. annexes 302178 4 10 Vu Rien 27 Floréal an XI Q2362 25 pluviôse an XII 20260/30 1809-1939 V541 1811-1892 49 Notes 3P66 1814 32 Vu Rien 1V200 1816 21 Vu Rien 303371 1825-1928 37 Rens. annexes 1V207 1827-1829 43 Vu Rien 1V208 1836-1838 45 Cote
  • globale 1V201 1836-1844 44 Notes 1V201 14 juillet 1837 47 Notes 3P576 1844 16 Vu Rien 302183 1846-1925 50 33 Rens. annexes 302178 Notes 20 Février 1848 1V201 juillet 1851 303369 1855-1866 46 Cote globale 1V202 1855-1870 18 Vu Rien 303367 1861-1935 42
  • Notes 1V212 10 avril 1863 34 Notes 1V202 30 octobre 1863 51 12 Rens. annexes 302178 Vu Rien 26 C. Rapine - 1996 DATE TEXTE Juin 1865 302179 1867-1885 V540 1871-1888 48 Notes 302180 29 juin 1885 13 Cote globale 302180 1886-1903 19 303368 1889-1919 31 V579
  • 1926-1936 29 38 Vu Rien 39 40 17 15 Rapine -1996 DATE TEXTE Notes Vu Rien Liste chronologique des sources recensés * Tous les documents recensés sont conservés aux Archives départementales du Morbihan VANNES Service régional de l'Archéologie Liste Liste des sources
  • manuscrites comportant des éléments sur l'ancien séminaire * triées par cote COTE 23 Notes G798 après 1726 41 Notes 33G13 30 octobre 1665 52 Rens. annexes 302178 Floréal an XI 50 Rens. annexes 302178 Février 1848 51 Rens. annexes 302178 Juin 1865 48 Notes 302180 29 juin
  • 1885 49 Notes 3P86 1814 47 Notes 3P676 1844 33 Notes 1V201 juillet 1851 44 Notes 1V201 14 juillet 1837 34 Notes 1V202 30 octobre 1863 37 Rapine -1996 DATE TEXTE Rens. annexes 1V207 1827-1829 42 Notes 1V212 10 avril 1863 40 Notes 1V216 1907 * Tous
  • les documents recensés sont conservés aux Archives départementales du Morbihan VANNES Service régional de l'Archéologie Liste des sources manuscrites comportant des éléments sur l'ancien séminaire * triées par date COTE 41 Notes 33G13 30 octobre 1665 23 Notes G798 après
  • 1726 52 49 37 Rens. annexes 302178 Notes 3P66 Rens. annexes 1V207 Floréal an XI 1814 1827-1829 44 Notes 1V201 14 juillet 1837 47 Notes 3P576 1844 50 Rens. annexes 302178 Février 1848 33 Notes 1V201 juillet 1851 42 Notes 1V212 10 avril 1863 34 Notes 1V202
  • 30 octobre 1863 51 . Rapine -1996 DATE TEXTE Rens. annexes 302178 Juin 1865 48 Notes 302180 29 juin 1885 40 Notes 1V216 1907 * Tous les documents recensés sont conservés aux Archives départementales du Morbihan Liste ervice régional de l'Archéologie de Bretagne
  • VANNES Foyer des Jeunes travailleurs 30 octobre 1665 Type source Manuscrite Type info Notes 41 Date texte 30 octobre 1665 Folio(s) Contenu Conservation AD56 Cote 33G13 Analyse Biens et revenus de révêché de Vannes, Ville de Vannes, aie et faubourg u Méné. Vente par Julien Gibon
  • Type source Manuscrite 23 Type info Notes Date texte après 1726 Folio(s) Contenu Cahier Conservation AD56 Cote G798 Analyse Ex-futur 95G1 Séminaire de Vannes État sommaire de rétablissement du séminaire Cf. 33G13, acte original de vente de Gibon Transcription Par contrat
  • chanoines de Vannes présanterent leur requête devant monseigneur fevesque de Vannes tandante à l'union de la dite paroisse [Notre-Dame du Méné] au séminaire Observations Floréal an XI Type source Notes et correspondance Type info Rens. annexes 52 Date texte Floréal an XI Folio(s
  • 1814 Type source Cadastre Type info Notes 49 Date texte 1814 Folio
  • Type source Notes et correspondance Type info Rens. annexes 37 Date texte 1827-1829 Folk>(s) Contenu Conservation AD56 Cote 1V207 Analyse Exhaussement du bâtiment à droite dans la cour d'entrée (1827) Plan, coupe, profil dudit bâtiment Transcription Observations 14 juillet
RAP02049.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de Roc'h Morvan. rapport intermédiaire 2004 de fp3 (2002-2004))
  • particulièrement importante dans le colloque sur l'artillerie et la fortification qui se tiendra à Parthenay en juin 2006 . Enfin une troisième thèse d'Histoire médiévale propose une lecture croisée entre les sources historiques et les données archéologiques pour étudier au mieux la seigneurie
  • et les fortifications du Léon avant 1350 . Ce travail de recherche a pour origine une maîtrise d'Histoire sur le château de la Roche-Maurice , qui a débouché sur un inventaire exhaustif des fortifications du Finistère en 1994 , inventaire publié en 1997 . Dans ce cas précis et
  • interventions archéologiques successives se limitent pour le moment à des sondages ou des études de bâti ponctuelles . La maîtrise d'Histoire de l'Art et d'archéologie sur Tonquédéc et le D.E.A. qui a suivi sur Suscinio ont à l'inverse peu de chances d'aboutir à un chantier de fouille
  • de » m \hi\'üx ea?âi*:ïfc su archéologie, certains d'entre 13 Une seule thèse d'Histoire de l'Art et d'archéologie a été soutenue ces dix dernières années sur la fortification bretonne . Son auteur Christophe Amiot aborde la question de la fortification avant 1350 par le biais
  • . Le donjon circulaire du XHIe siècle ainsi qu'une tour d'angle polygonale du XFVe siècle ont été notamment découverts et nettoyés en surface. 17 (notes) 1 AMIOT (Ch.), Lignages et châteaux en Bretagne avant 1350, thèse dactylographiée, Université Rennes H, 1999, 4 tomes. Thèse
  • . 5 11 e 6 KERNEVEZ (P.), La seigneurie du Léon etfortifications du comté du Léon (Xlème siècle - milieu du XWème siècle), mémoire de maîtrise 7 KERNEVEZ (P. ), Châteaux d'Histoire, Brest, 1988 8 KERNEVEZ (P.), Rapports préliminaires de prospection thématique pluri-annuelle
  • qui fouille INRAP au château des Ducs de Bretagne à Nantes, sera fouillée intégralement en 2005. opération en cours. KERNEVEZ (P.), «Morlaix, bourg castrai» : du Mons Relaxus à la citadelle», dans Mémoires de la Société d'Histoire 3.3 - La fouille des remblais de démolition et
  • et d'un dessinateur de l'INRAP. La salle nord et la tour triangulaire adjacente ont été fouillées jusqu'au rocher. L'objectif était ici de (Les notes de bas de pages sont situées enfin de chapitre, p. 13-14) reconnaître la présence de niveaux d'occupation et de structures
  • constituer un référentiel typo-chronologique. Mais le problème reste ici le même que pour la céramique. 4 - LES RESULTATS DE L'ANNEE 2004 (notes) 4.1.1 - Présentation générale 4.1 - la tour Nord 1 MARTINEAU (J.), Château de Roc'h Morvan, la RocheMaurice, étude de bâti, Document
  • entièrement fouillée cette année 2004. Cl.01 : Levé topographique des élévations la tour nord, septembre 2004 (Les notes de bas de pages sont situées en fin de chapitre, p.23) 60,00 gros à la couronne ( 13 5 8). On distingue IOH à 1 ' avers pour IOHANNES. I l contenait également un
  • pour le moment une datation protohistorique ou préhistorique. Mais la nature seule des tessons de céramique médiévale exclue pour le moment toute datation précise entre les périodes carolingiennes et les périodes du bas Moyen Age. (notes) Monnaie gracieusement identifiée par Yves
RAP02227.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan. rapport de fp1)
RAP00832.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). le château. rapport de sondage)
  • et A. BARTHELEMY, "Anciens évêchés de Bretagne", tome 6, "Bretagne féodale et militaire". Saint-Brieuc, 1879, p. 200. 12. MIORCEC DE KERDANET, (Cf. note 2 1 p. 349. 13. BAZIN, (Cf. note 11 p. 17, et A RAME, "La bible des sires de Léon"; "Mélanges d'histoire et d'archéologie
  • vicomte de Rohan lui consacre encore d'importantes sommes (26). Fin du XVHe siècle Le château qui a perdu tout rôle militaire est à demi-ruiné ; il est utilisé comme geôle pour la juridiction de la seigneurie de Daoulas (27). DESCRIPTION Le site : les rapports entre le château et le
  • la maçonnerie intérieure des murs est composée de pierres liées à l'argile. CONCLUSION Au terme de cette étude, le château de La Roche-Maurice apparaît donc comme une forteresse chargée d'histoire même si celle-ci ne peut être que sommairement retracée. Son origine notamment
  • de l'architecture militaire à partir du XlIIe siècle. Deux grosses tours circulaires vinrent renforcer le flanc sud-est, le plus exposé, au XVe siècle. Elles assuraient le flanquement du portail à guichet muni d'un pont-levis qui remplaça l'antique accès du château. L'édification
  • de la Bretagne à la France. Ces travaux illustrent en outre les prétentions de ce lignage à la fin du XVe siècle où Jean II de Rohan acheva la reconstruction des logis de Josselin et réédifia le château de Pontivy (37). Notes 1. BAZIN, "Le château de La Roche-Maurice". Brest
  • . BAZIN (cf. note 3). p. 187. 8. A. LE GRAND, "La vie des saints de la Bretagne Armorique". 1636, 65e éd., Quimper, 1901, p. 40-43. 9. MIORCEC DE KERDANET, (Cf. note 2). p. 348. Une mauvaise lecture de la chronique de Robert du Mont a fait dire à cet auteur que Jarnogon livra La
  • Roche-Maurice aux Anglais. Il s'agit en réalité de La Roche-Bernard dont ce Jarnogon était le seigneur. Consulter : DOM MORICE et C. TAILLANDIER, (Cf. note 6). tome 1, p. 113 ; et DOM MORICE, (Cf. note 6). tome 1, 134. 10. DOM MORICE, (Cf. note 6 1 tome 1, 989. 11. G. DE BOURGOGNE
  • bretonne". 1855, tome 1, pp. 241-246. 14. DOM MORICE, (Cf. note 6 1 tome 1, 1531-1532. 15. DOM MORICE, (Cf. note 6 1 tome 1, 1561-1564. 16. DOM MORICE, (Cf. note 61 tome 2, 70. 17. H. DU HALGOUET, "Répertoire sommaire des documents manuscrits de l'histoire de Bretagne antérieurs à 1789
  • conservés dans les dépôts publics de Paris", tome 1, Bibliothèque Nationale et Archives nationales, Saint-Brieuc, 1914, p. 81* et 121*. 17 bis H. DU HALGOUET, (Cf. note 171 p. 120. 18. DOM MORICE, (Cf. note 6 1 tome 2, 1099-1100. Sur le problème des droits de "ports et havres" consulter
  • également les actes suivants : 801, 888, 1083, 1139 et 1603. J. BAZIN, (Cf. note 11 p. 22. 19. DOM MORICE, (Cf. note 6 1 tome 3, 251. 20. DOM MORICE. (Cf. note 6 1 tome 3. 387-394. 21. DOM MORICE et C. TAILLANDIER, (Cf. note 6 1 tome 2 : "Mémoire du Vicomte de Rohan contre le Comte de
  • Laval pour la présséance aux Etats (1479V. pp. CLXICLXXXV, p. CLXXIII, articles CLI et CLII. 22. DOM MORICE, (Cf. note 6 1 tome 3, 458. Il est capitaine de Saint-Aubin-du-Cormier en 1488. 23. J. BAZIN. (Cf. note 11 p. 23. LE GUENNEC, intervention lors de la séance du 29 novembre
  • . BAZIN. (Cf. note 11 p. 24. 26. J. KERHERVE, "Château de la Roche-Maurice : travaux à lafindu XVe siècle (documents inédits), dans "Monuments et objets d'art du Finistère : études, découvertes, restaurations (années 1981-1982". B.S.A.F.. 1982, pp. 332-336, p. 336. 27. J. BAZJM. (Cf
  • . note 1). p. 25. 28. "La Roche-Maurice : le château", dans le compte-rendu du Congrès de Landerneau de l'Association Bretonne. B.A.A.B.. 1970. pp. 16-19. Le plan qui accompagne cet article est le premier qui fut dressé. 29. Chevalier DE FREMINVILLE, "Antiquités de la Bretagne
  • , (Cf. note 29). p. 263. 32. Le tracé de cette muraille est figuré sur le plan levé par M. Fons de Kort que nous remercions ici de nous avoir reçu et de nous avoir communiqué des notes inédites qu'il a collectées sur l'histoire du château. 33. Chevalier DE FREMINVILLE, (Cf. note 29
  • ). p. 263. 34. J. SALAUN, (Cf. note 30). articles du 19 et 23 mars 1926. 35. A. DEKERDREL, "Rapport sur les excursions faites à La Martyre, à La Roche-Maurice et à Pencran pendant le congrès de Landerneau". B.A.A.B.. 1880. 36. DE LA BORDERIE ET B. POQUET, (Cf. note 24). tome 3
RAP00559.pdf (la région du haut-ellé (56). rapport de prospection inventaire)
  • n'a disposé d'aucun crédit officiel. Seule la Soc. d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient a subventionné deux heures d'avion pour reconnaissance aérienne et des frais de photocopie. 2 REPERTOIRE DES SITES RECONNUS Les exigences de date ne nous peT.ettent pas de
  • ) Bibliographie. DE TOC A. M, BARRACH A, LE BEC L - 1988-89 "Découvertes récentes dans les régions du Faou'ét et de Plo'êrdut'* Bull, de la Soc. d'Histoire et à*Archéo. du Pays de Lorient,pp. 46-49. - KERHAS ^^.qvje, bV À^lo. ^ ojash*,}** JMM djt 'JoAjtf i»^ ) Tombelles protohistorques
  • financier. La Sociéié d'Histoire et d Archéologie du Pays de Lorient pourra de son coté aider un peu ce programme, à la condition qu'intervienne un soutien du Ministère. L'ensemble du financement dépendra d'une subvention par l'Etat dont cette opération ne pourrait pas se passer
  • exemplaire de hache à douille en assez mauvais état, donc en tous points semblable aux précédents. A côté, une sorte de spatule ou cuiller. Une étiquette indique la provenance des deux objets: Le Faou'ét également. Cette note perdrait son intérêt si l'on oubliait que ce coin de notre
  • obtenus auprès de.: ! M ob 1 1 1 e r Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient BIBLIOGRAPHIE S Simple Detoc A. M. [^Recherche approfondie mention "DécouTertes récentes dans les régions du Faouët et de Ploerdut" Bulletin de la S.H.A .P .L. 1988-89 -p. 46
  • nTradition orale □ Sondages □Photographies □Mobilier □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de ;Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient BIBLIOGRAPHIE ^Simple mention Detoc A. la, [""{Recherche -approfondie
  • Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouill es □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies □ Mobil 1er □ Etude médite □ Photographies ' aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient
  • inédit matérialisé, après abattage d'un talus, par de nombreux fragments de tegulae et imbrices, en forte densité. On note aussi la présence de tessons de poteries gallo-romaines. Découverte de la Société Lorientaise d'Archéologie et du groupe de Ploerdut. PLOERDUT -tftt COMMUNE
  • P L E M E N T A I R F. S □Témoignages □ Fouiller QPlans djSondages Q Photographies Dî ra dit ion | I Mobilier QEtude inédite Q Photographies 'aériennes Q Documents pouvant être obtenus auprès de orale divers : Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient
  • auprès de : Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient BIBLIOGRAPHIE 3 Simple Detoc A. M. men tion QRecherche approfondie " Découvertes récentes dans la région du Faouët et de Poerdut" Bulletin de la S.H.A.P.L. 1988-89 . Cadastre Année : 1967 Section(s) et p
  • 'aériennes □ Documents 1 [Fouilles pouvant inédite être obtenus auprès de : 1 Mobil îer divers Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient BIBLIOGRAPHIE □ Recherche approfondie iSimple mention Detoc A.k. " Découvertes récentes dans les régions du Faou'ét et de
  • auprès de : Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient BIBLIOGRAPHIE Q3 Simple □ Recherche approfondie mention Detoc A.ii. " Découvertes récentes dans les régions du Faou'ét et de Ploerdut" Bulletin de la S.H.A.P.L. 1988-69 r Coordonnées de 1 ' épicentre Cadastre
  • creusé d'une cavité carrée RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES [~l Témoignages □ F cuiiies □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies □ Mobil 1er □ Etude inédite □ Photographies "aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : Société d'Histoire et
RAP02417.pdf ((56). Rias d'Étel, du Blavet et mer de Gavres)
  • . Remerciements : M. Stéphane Deschamps, conservateur régional de l'Archéologie M. Emile Bernard, conservateur du Patrimoine au Service régional de l'Archéologie MM. les membres de la Société d'Archéologie et d'Histoire du Pays de Lorient MM. Pierrick Guéguen, Jean-Paul Rieux et Joseph Rio
  • quelques sondages. Pour la période récente, on peut mentionner les signalements sporadiques des prospecteurs de la Société d'Archéologie et d'Histoire du Pays de Lorient (SAHPL): gisements gallo-romains et objets isolés de diverses périodes. P. Naas effectue quelques missions de
  • *. 2^*S>^ Lto^cX -hr~li~*. -^r^r~. 7^ srrf-i^- a->.§^ 34 Figure 53 : notes et croquis de Wheeler 35 Mané-Véchen Site n° 56 169 03 Cadastre : ZR, 493, 2008 Localisation : Coordonnées Lambert II étendu : Extrait IGN : X= 183380 Y = 2311236 Observations : Villa maritime
  • fortifications, des décombres nombreux attestent que ce lieu fut un poste militaire très important pendant l'occupation romaine. La station galloromaine de Nostang ou Lostang, comme le montre l'étyrnologio de son nom : foc us *tagnorum, le lieu des étangs, présentait celte particularité
RAP00966.pdf (RIEUX (56). le château. rapport de fouille programmée)
  • rôle de la Juine dans l'activité de l'Essonne : - historique, - présentation d'une maquette de moulin à eau, - les temps modernes présentés par un vivarium et une cressonnière. REALISATION D'UNE BROCHURE .Jean-René MARSAC (maîtrise d'Histoire), membre de la Commission Archéologie
  • Moyen-Age III - Le Château de Rieux : un pouvoir .qui s'affirme en Bretagne IV - Rieux, un fief breton de premier plan V - Les Rieux dans le Parti français VI - Le traité d'Aucfer VII - Des grands seigneurs, de grands militaires VIII - Les Trinitaires et le Couvent de Rieux IX - Les
  • Rieux au sommet de la politique française des Ducs X - Jean IV de Rieux, le "vendu aux Français" XI - Le peuple du Comté : qui est-il ? XII - Eclatement de la famille de Rieux et de leurs possessions. — Annexes. Note sur les fouilles de la station romaine de Rieux-Fégréac par
RAP01895.pdf (BAIN-DE-BRETAGNE (35). "la Fresnais". rapport de diagnostic)
  • examine cette question par rapport aux aspects géologiques, on note que le sol lui même n'est guère propice à la mise en culture ou à l'installation humaine. La couche de terre végétale est peu épaisse et oscille entre 0,20m et 0,30m selon, les emplacements. Par endroits cette dernière
  • l'emplacement de la tranchée T5 les fondations d'un « cellier » connu par les plus anciens habitants des lieux, mais ne figurant pas sur le cadastre napoléonien, ont été observées. Complétant ces traces, on note un groupe de trous de poteaux localisé au niveau de la tranchée T1. Leur
  • F1 Bibliographie Jumel 1988 : Jumel (G.). - Peuplement antique et structures agraires dans la vallée de la Moyenne Vilaine, thèse de doctorat d'Histoire sous la direction de L. Pape, Université de Rennes II, 1988. Jumel 1988 b : Jumel (G.). - Peuplement antique et structures
  • agraires dans la vallée de la Moyenne Vilaine, thèse de doctorat d'Histoire sous la direction de L. Pape, Université de Rennes II, 1988. Annexes. Pouille 2002 : Pouille (D.). - Condate des Riédons contribution à l'étude de l'urbanisation en Gaule, thèse de doctorat d'Histoire sous la
RAP01399.pdf ((22). châteaux forts et habitat seigneurial fortifié en pierre dans la région du Trégor/Goello)
  • Bretagne ( 1341-1364 ) 35 5.2.1- Des événements militaires majeurs : le siège des villes 35 5.2.2- Des châteaux endommagés ou détruits 38 5.2.3- La restauration ou la reconstruction de châteaux 38 5.3- 40 Les prolongements de la guerre de Succession 5.3.1- Le conflit entre
  • d'histoire locale 57 9- Inventaire 59 10- Cartes 61 4 Abréviations Revues A. B : Archéologie en Bretagne C.A.B : Congrès de l'Association Bretonne B. M : Bulletin Monumental M. S. H A.B : Mémoires de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Bretagne B.S.E.C.N : Bulletin
  • d'étude mais différent dans la forme du travail exposé ici. L'encadrement universitaire a été assuré par Monsieur Chedeville, professeur d'histoire médiévale à l'université de Rennes II. Cette région se situe sur la côte nord de la Bretagne et couvre la partie nord-ouest du
  • pierre en Trégor-Goëllo. Quand apparaissent-elles? Quelle est leur évolution 9 Dans quelle mesure les événements politiques et militaires qui touchent le Trégor-Goëllo ont ils influé sur la construction et l'architecture militaire? Une étude sommaire des ressources et du statut des
  • l'évolution de l'architecture militaire médiévale dans cette région. 2.3- Données naturelles 2.3.1 Le cadre géologique Géologiquement, la région du Trégor-Goëllo se divise en deux ensembles distincts séparés par un accident, la faille de Tréguier-Lézardrieux. Au sud se présente une
  • Penthièvre. La zone étudiée, le Trégor-Goëllo devient alors la partie occidentale de l'apanage de la famille de Penthièvre. L'histoire du Trégor-Goëllo entre le Treizième et le quinzième siècle est marquée par une série d'événements militaires et politiques importants: _ En 1220 , le duc
  • dernier, il est touché par les opérations militaires. Entre 1394 et 1395, cette région est touchée par l'affrontement entre le Duc Jean IV et le connétable Olivier de Clisson. Celui-ci s'est allié aux Penthièvre, il a marié sa fille Marguerite de Clisson à Jean comte de Penthièvre. Il
  • « tour principale d'une place la plus forte et la plus haute ou tour isolée où à l'époque romane logeaient le seigneur, sa famille et ses défenseurs ». Les plus anciennes constructions militaires en pierre du Trégor-Goëllo sont des donjons de pierre construits sur motte. Même
  • autres. Au milieu du quatorzième siècle, la principale construction du château de Guingamp rebâti par Charles de Blois est un important donjon, la tour neuve. Dans / 'Architecture militaire au Moyen Age en Bretagne 12 , A de La Borderie faisait la remarque qu'en Bretagne jusqu'au
  • approcher. Ces tours ont des murs plus épais et elles sont "GRAND ( R ), L 'architecture militaire en Bretagne jusqu 'à Vauban, B.M Tome 110, 1952, p24 21 plus basses. Cette évolution s'explique par la nécessité de mieux résister à l'artillerie. D'autre part la disparition du donjon
  • lors le souci des architectes militaires va être de permettre aux places fortes de résister à cette artillerie mais aussi de l'intégrer dans les fortifications de défense. Le principal effort des architectes va être d'augmenter la résistance des murailles aux projectiles. Ils vont
  • dépassent souvent un mètre de long au château de Tonquédec. Malgré des améliorations, la portée des canons reste faible au quinzième siècle. Aussi les architectes militaires vont-ils penser à édifier des ouvrages avancés qui constituent des obstacles pour les artilleurs adverses. C'est
  • angles extérieurs de la console et en raison d'une plus grande surface ancrée dans le mur. Document 9 : consoles sculptées des mâchicoulis de Keralio 24 Un autre souci des architectes militaires sera d'aménager des espaces pour l'artillerie du château. Dans le cas du Trégor-Goëllo
  • les récits des sièges de la guerre de succession. Cette enceinte fut probablement démantelée en même temps que le château après l'attentat de Champtoceaux en 1420 contre le duc COZIC ( N ) Guingamp et son enceinte XP-1990, Mémoire de maîtrise d'Histoire Université de Rennes II
  • motte du château. La ville de Pontrieux n'a pas été emparée : le port de Guingamp était protégé par Châteaulin sur Trieux, éloigné de plus d'un kilomètre de l'agglomération. A l'inverse aucun vestige militaire n'apparaît dans le port de Paimpol et surtout dans la ville épiscopale
  • . Châteaulin fonctionne comme un avant poste militaire de cette ville afin de protéger son accès à la mer. Il est pris en 1489 par les troupes du vicomte de Rohan durant la guerre franco-bretonne. Il ne sera pas occupé ensuite. A la fin du quatorzième siècle, une autre forteresse de pierre
  • LA DENSITÉ DE LA POPULATION 33 5- Les Sites et l'histoire de la région 5.1- Le douzième et le treizième siècle Les premières constructions militaires en pierre n'apparaissent pas avant le douzième siècle en Trégor-Goëllo. Ces constructions restent modestes. Les fortifications
  • en pierre se développent au treizième siècle jusqu'à la guerre de Succession de Bretagne ( 13411364 ) qui marque une rupture en raison des destructions et des changements politiques qu'elle entraîne. L'architecture militaire en pierre s'est développée après l'architecture
  • l'architecture militaire a en quelque sorte comblé son retard sur l'architecture religieuse » ? En effet plusieurs châteaux de pierre sont construits au début du treizième siècle, avec notamment Avaugour et Coëtmen. La politique d'extension du pouvoir ducale par Pierre Mauclerc et son
  • successeur Jean le Roux vont avoir une influence sur ces châteaux. Vers 1220, Pierre Mauclerc entreprend une campagne militaire contre le Léon et contre les Penthièvre. Ces opérations militaires semblent être la cause de l'abandon de Coëtmen. Pierre Mauclerc confisque à Henri d'Avaugour