Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Coverage > AVAILLES-SUR-SEICHE (retirer)

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01338.pdf (AVAILLES-SUR-SEICHE (35). le Verger. rapport de sondage)
  • AVAILLES-SUR-SEICHE
  • AVAILLES-SUR-SEICHE (35). le Verger. rapport de sondage
  • -Vilaine AVAILLES-sur-Seiche Le Verger 1934 révisé 1984 Section C 1 Parcelle 390 x = 338,500 y = 2334,850 = 72m environ Propriétaire du terrain : M. Malherre, 8, av. des Acacias, 35130 La Guerche-de-Bretagne. L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE Autorisation délivrée le 10/07/1995 par le
  • : sondage dans le cadre d'une recherche thématique. Surface fouillée : = 20m2 Surface du site : 2 à 4000 m2 RESULTATS : Mots-clefs : chronologie : 2e Age du Fer nature des vestiges immobiliers : fossé nature des vestiges mobiliers : meule rotative, céramique, graphite. Notice sur la
  • sur des sites supposés de l'Age du Fer dans la haute vallée de la Seiche, pour en déterminer la datation et la chronologie, j'ai envisagé de sonder une des trois enceintes, celle qui d'avion apparaît délimitée par trois fossés parallèles. Le sondage a permis de retrouver un grand
  • Rapport scientifique : Plans et coupes : Planches et dessins : Photographies légendées : CONTENU du DOSSIER 6p. 7p. 6 p. LES REVELATIONS ARCHEOLOGIQUES DE LA SECHERESSE DE 1989 EN HAUTE-BRETAGNE LE SUD-EST DE L'ARMORIQUE Le site du Verger - AVAILLES -sur-Seiche (Ille-et
  • -Vilaine) Cliché Gilles LEROUX -1989 Lî- Boutigné FOSSE d' ENCEINTE du 2e AGE du FER Le Verger, AVAÏLLES-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine) I - RAPPEL de la PROBLEMATIQUE du PROJET THEMATIQUE 1 - Origines : Ce projet s'inscrit dans le prolongement de recherches diachroniques que j'ai
  • entamées depuis 1986 aux marches de la Bretagne et de l'Anjou, particulièrement pour la période protohistorique, et qui m'ont amené à soutenir en 1992 une thèse de doctorat devant l'université de Rennes2. La fouille que j'ai menée de 1988 à 1992 sur le site de la Ligne Anne en forêt de
  • , de typo-morphologie, de géologie, de pédologie, de topographie ... Il s'agit pour le cas du haut bassin de la Seiche. La méthode consiste à multiplier pendant quelques années les sondages sur des enclos de surface moyenne, supposés pour cela être des sites d'habitat, afin d'en
  • . H - CONTEXTE TOPOGRAPHIQUE, GEOLOGIQUE et ARCHEOLOGIQUE du SITE Le site du Verger se trouve sur la commune d'Availles-sur-Seiche. Il est implanté dans un repli de terrain peu marqué, à 500m au sud de la rivière Seiche elle-même, sur le versant rive gauche de ce cours d'eau, dont
  • la pente est, comme ailleurs, très peu accentuée et ici orientée au Nord. L'altitude du site sondé se situe entre 70 et 75m. Sur le plan géologique, la haute vallée de la Seiche appartient aux formations antécambriennes du bassin de Rennes qui se prolongent d'ailleurs au sud-ouest
  • et plutôt compact constitué de plaquettes serrées. A VAILLES- sur-SEICHE Le Verger C C'est à l'occasion de la sécheresse de 1989 que Gilles Leroux a découvert au Verger, un ensemble de cinq enclos à fossés groupés autour des bâtiments de la ferme et auxquelles il faut ajouter
  • un long fossé curviligne et partiellement double (Leroux, 1990 - Leroux, Provost, 1991). Le site retenu pour le sondage est celui qui présente l'aspect le plus élaboré, avec trois fossés parallèles, tous interrompus par une entrée alignée sur les autres, une surface possible de 2
  • à 4000m2, et qui pour ces raisons paraît être un site d'habitat. m LE SONDAGE Il a d'abord consisté à décaper la couche arable au tracto-pelle sur deux bandes de 2m de largeur et 20m de longueur de chaque côté de l'entrée de l'enclos, le but étant d'abord de retrouver les fossés
  • Saint-Malo. La coupe Sud de T2 contenait beaucoup plus de pierraille que les autres, en particulier dans une poche verticale qui partait de la couche C2 et perforait la couche C3 pour en atteindre 4 Le Verger AVAILLES-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine) Les fossés de l'enclos OUEST T 2
  • (tranchée n°2) OUEST T 1 (tranchée n°l) T. I 11 I |TI ' I ' 11 I ' I I 11 m i i i ' 11 i ' r 0,55 substrat (schistes briovériens) I I IM niveau de la couche arable [X 3 1 1 Niveau de référence : sommet de la borne située sur le plan cadastral EST OUEST EST iï'i'i'i'iTnTTwrrm
  • Le Verger AVAILLES-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine) Coupe Nord de Tl: petit fossé F2 EST OUEST WTiïïTTTïïrn 0,50m 1 5 6 0,50 Terre végétale Substrat : schiste briovérien vert pâle à orange, très décomposé, avec petites plaquettes Remplissage brun, humique mais stérile le
  • deux micas indique que le granit a probablement été extrait du massif du Pertre, éloigné seulement de 10km. 2 - Des éléments de briques grossières provenant selon toute vraisemblance de plaques foyères en briques comme on en observe sur la plupart des sites d'habitat de La Tène
  • , étaient mêlés aux tessons et charbons de bois. Cependant on n'y a pas observé les mêmes perforations, sans doute destinées au tirage, que sur la Ligne Anne en Rannée (Ille-et-Vilaine) 3 - La céramique Les décapages n'ont livré aucun tesson, non plus que les petits fossés. L'essentiel
  • mince, avec un cordon dans le col et deux petits cordons à la naissance de la panse. Ce profil est probablement celui d'un pot moyen souvent représenté sur le site de la Ligne Anne. une grosse lèvre en Y, avec large cannelure, dégraissant grossier, appartenant à une forme ouverte
  • des fonds de pots (formes élevées moyennes), tous plats, à pâte assez grossière. • un fond de jatte à anneau recouvert d'une enduction noire. Cette forme de vase bas et très ouvert, fréquente sur le site de la Ligne Anne, n'est ici représentée que par cet élément. d - Tessons
  • (Peuchet, 1995, Mondeville) ; alors qu'au contraire, ce type de lèvre est quasi absent d'Armorique péninsulaire où M.-Y. Daire n'en présente qu'un exemplaire issu du Huelgoat (Daire, 1992, p. 94). De même, comme sur les sites précédemment cités, on doit noter la faible représentation