Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Coverage > MINIAC-MORVAN (retirer)

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03470 (MINIAC-MORVAN (35).Le Moulin Faruel, ZAC Actipôle - Tranche 2.Rapport de diagnostic)
  • MINIAC-MORVAN (35).Le Moulin Faruel, ZAC Actipôle - Tranche 2.Rapport de diagnostic
  • d’agrandissement de la Z.A.C. Actipole par la communauté de commune de Saint-Malo. Située sur les parcelles n° 49, 193, 330, 430 de la section ZK et n° 40 de la section ZL (fig. 2), cette opération a été prescrite par le Service Régional de l’Archéologie afin de compléter les données obtenues
  • marquages de structures au sol ont été effacés et ceux situés sur les parcelles ZK 49 et ZL 40, qui accusent une pente un peu plus forte, ont subi un fort ravinement. St Brieuc Brest Miniac-Morvan Rennes Quimper Vannes 0 20 40 60 80 100 km Nantes Fig 1 Localisation de
  • de combustion à pierres chauffées. L’occupation de ce secteur se poursuit durant la protohistoire avec notamment la présence vraisemblable d’un dépôt de fondation datant du Bronze moyen 1 dont la datation par 14C sur du caramel de cuisson relance le débat sur la typologie des
  • - sud/est se poursuivait sur l’ensemble des parcelles concernées par cette seconde tranche. Cette orientation semble prendre son appui sur les axes de circulation mis au jour. L’occupation médiévale se présente de part et d’autre d’un axe de circulation. Au nord de celui-ci elle est
  • route nationale 176 qui ont profondément changé l’organisation de ce terroir. De cette organisation ancienne du parcellaire, seule la limite entre les parcelles ZK 49 et ZL 40 a survécue puisqu’elle est encore à l’heure actuelle une limite parcellaire. Rapport de diagnostic
  • archéologique 28 1.3 Stratégies et méthodes mises en œuvre 29 2 Résultats 58 .1 Des chemins et des limites parcellaires inscrits sur le cadastre napoléonien 2 2.2 L'occupation médiévale 2.3 L'occupation antique 2.4 L'occupation protohistorique 2.5 L'occupation néolithique 63 3
  • · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Miniac-Morvan, Le Moulin Faruel, Z.A.C. Actipôle - Tranche 2 Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l'environnement - Département Ille-et-Vilaine (35
  • moyen 1 dont la datation par 14C sur du caramel de cuisson relance le débat sur la typologie des céramiques protohistoriques régionales. L’enclos circulaire simple à fossé continu a livré de la céramique datable de la Protohistoire au sens large. Aucun élément ne semble présent dans
  • crémation. Nous avons pu observer que l’orientation dominante des vestiges fossoyés selon un axe nord/ouest - sud/est se poursuivait sur l’ensemble des parcelles concernées par cette seconde tranche. Cette orientation semble prendre son appui sur les axes de circulation mis au jour
  • avons pu observer qu’ils ont perduré jusqu’à la fin du XXe siècle lors des travaux liés à la réalisation de la route nationale 176 qui ont profondément changé l’organisation de ce terroir. De cette organisation ancienne du parcellaire, seule la limite entre les parcelles ZK 49 et ZL
  • , Miniac-Morvan, Le Moulin Faruel, Z.A.C. Actipôle - Tranche 2 1 Introduction 1.1 Circonstances de l'intervention Ce diagnostic archéologique réalisé sur la commune de Miniac-Morvan (35) (fig. 1), au lieu dit « Le Moulin Faruel », est la seconde tranche archéologique d’un projet
  • lors du diagnostic de la tranche n°1 et de mettre en évidence d’éventuelles autres occupations. Cette deuxième tranche a été réalisée sur une surface de 116 941 m² du 09.05.2017 au 06.06.2017 (fig. 3). Quelques gros orages ont eu lieu lors de la phase d’évaluation : tous les
  • l’opération sur fonds topographique 1.2 Contexte géographique et archéologiques 1.2.1 Le contexte géographique et géologique La commune de Miniac-Morvan est située au nord-ouest du département de l’Ille-et-Vilaine à environ 15 km au sud de Saint- Malo (fig. 1). L’emprise du diagnostic
  • archéologique se situe entre 9,5 m et 24 m (NGF) d’altitude par rapport au niveau de la mer. La pente est néanmoins douce. Sur les terrains sondés, le substrat est composé de schiste en cours d’altération et d’argile. Nous avons observé à certains endroits la présence de Lœss (fig. 4). 1.2.2
  • 1917, pp.530-553, Lunven 2012, pp.55-56). 25 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Département : ILLE ET VILAINE Commune : MINIAC-MORVAN Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant
  • /06/2014 (fuseau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2012 Ministère de l'Économie et des Finances 1337000 1337500 7271500 7271000 7271000 7271500 7272000 1337500 7272000 1337000 Fig 2 Localisation de l’emprise du diagnostic sur le
  • cadastre actuel (©DGFiP) Fig 3 Localisation des tranchées et des vestiges sur le cadastre actuel (©IGN-BDParcellaire, ©Inrap) 19 5 ZK 424 1 21 ZK 392 ZK 391 ZK 438 8 7 9 10 11 12 13 14 C D ZK 437 ZK 330 F 3 ZK 406 21 22 19 18 17 16 15 20 15A 15C 20 6
  • . En effet, Miniac-Morvan est situé à un « carrefour » de voies de circulation ancienne au moins d’époque romaine et très probablement plus ancienne (Langouët 1974, pp. 653-679). De plus, de nombreux indices de sites archéologiques sont présents sur le territoire de la commune. Ceux
  • -Morvan, Le Moulin Faruel, Z.A.C. Actipôle - Tranche 2 1.3 Stratégies et méthodes mises en œuvre L’opération s’est déroulée du 09.06.2017 au 06.06.2017. Trois archéologues et un topographe sont intervenus sur le terrain. Les sondages ont été réalisés sous forme de tranchées linéaires
  • bâtiments excavés et sur poteaux, situés au bord d’un chemin. 2.1 Des chemins et des limites parcellaires inscrits sur le cadastre napoléonien Deux campagnes de cadastration ont été réalisées sur la commune de MiniacMorvan au XIXe siècle. La première en 1809 et la seconde en 1849. En
RAP00350.pdf (MINIAC-MORVAN (35). le vieux bourg. rapport de sauvetage programmé.)
  • MINIAC-MORVAN (35). le vieux bourg. rapport de sauvetage programmé.
  • a t s'inscrivant dans ces espaces. + L'importance des différents affleurements rocheux dans l e canevas d'occupation des l i e u x . (A) Observations sur l a densité ont déjà été portées dans l e rapport de prospection, une f o i s les sondages d'évaluation réalisés, cf note n°2
  • * L'environnement h i s t o r i q u e p 44 * Conclusion p 46 R é s u m é Le t r a v a i l effectué sur l e s i t e de Miniac-Morvan ( I l l e e t V i l a i n e ) présente l a particularité d'avoir pu, dans l e cadre d'une f o u i l l e de sauvetage programmé, étudier, pendant t r o i s
  • sigillée ( dont deux fragments d'Argonne ) e t un tesson datable du Haut Moyen-Age. Cependant, eu égard à l'état apparement dégradé de ce s i t e possible, l a conservation " i n s i t u " n'avait pas été exigée. Outre les s i t e s mentionnés sur ce premier document, tous localisés en
  • ) Equipe composée de Melle Françoise GOUPIL e t Mr Damien LEROY. Les informations e t précisions concernant les travaux préliminaires effectués sur l e s i t e sont puisés dans l e rapport prospection/ sondage remis par cette équipe à l a f i n de ses travaux aux mois de mai e t j u i n
  • a i l . L'existence de certains travaux (ouvrages d'art, v o i r i e s temporai- res) effectués bien en amont de c e t t e i n t e r v e n t i o n préliminaire const i t u e certaines l i m i t e s à l'étude, surtout l o r s q u ' i l s sont localisés sur les secteurs
  • du substrat sur une épaisseur moyenne de 0,20 mètre. En conséquence, tout vestige archéologique d'une profondeur inférieure à ce niveau a été irrémédiablement détruit sur une s u p e r f i c i e de 1700 mètres carrés seules les structures les plus profondes ayant pu conserver une
  • f o u i l l e s proprement d i t e s seraient exécutées sur t r o i s mois (août septembre e t octobre 1989) l e t e r r a i n étant impérativement libéré l e 31 octobre 1989. Une équipe de s i x archéologues sera mise à l a d i s p o s i t i o n du responsable du chantier. Le
  • les F o u i l l e s Archéologiques Nationales pour un montant de 613 000 francs. P e s e r~ i p> t i o ri clxx s i t e : L'emplacement des vestiges du Vieux Bourg est localisé sur un méplat en rebord de plateau. Le substrat est i n s c r i t dans une bande dont l a roche
  • chaos g r a n i t i q u e à g r a i n moyen d'un g r i s bleuâtre ayant percé l e gneiss e t l i m i t a n t l e s i t e sur ses faces nord e t nord-ouest. Le sous-sol est complété par l a présence d'un f i l o n de quartz gras situé au contact du granité e t de sa décomp o s i t i o
  • . même des différents bâtiments mis au j o u r , a i n s i que leur f o n c t i o n dans l a mesure du possible. Le second axe de recherche t i e n t de l a nature même de notre i n t e r vention archéologique. En e f f e t , l e type d'aménagement sur lequel nous t r a v a i l l o n
  • que seul ce type de f o u i l l e permet une étude plus ou moins extensive de c e t t e catégorie de vestiges, sans en négliger les abbords immédiats e t autres, peu d'études sur l ' o r g a n i s a t i o n périphérique d'habitats ruraux ont été menées à ce j o u r . Nous porterons
  • remise du rapport de prospection e t étude de sa p a r t i e concernant l e s i t e du Vieux Bourg, l e coût e t l a durée de l'opération, quantifiés dans l a convention signée entre les p a r t i e s concernées, n'ont pu être évalués que grâce à l'expérience acquise sur ce type de
  • est identique à c e l u i mis au j o u r sur les chantiers menés ou organisés par ce dernier pour l a période p r o t o - h i s t o r i q u e , que ce s o i t à Plouer sur Rance ou à Paule en Côtes d'Armor. Le choix du responsable de l'opération s'est donc naturellement porté
  • toute observation en l'état actuel de nos possibilités techniques, est effectué par un scrapper, t r o i s bulldozers e t autant de camions. Leur i n t e r v e n t i o n porte sur une profondeur moyenne de 0,40 mètre sur une surface avoisinant les 25 000 mètres carrés, ce qui
  • . LES STRUCTURES LINEAIRES : ( f i g n°3) Leur p o s i t i o n géographique sur l'emprise du chantier, en r e l a t i o n avec les affleurements rocheux e t les autres types de structures mises au j o u r , dénote une fonction de d i v i s i o n raisonnée de 1' espace dans lequel
  • s'inscrivent les vestiges d'habitat, ( f i g n°2) Cinq différentes catégories ont pu être mises en évidence sur l e s i t e , quatre a r t i f i c i e l l e s , - fossés, caniveaux, haies e t t a l u s ( des palissades légères, d i f f i c i l i m e n t l o c a l i s a b l e s , venant com
  • en prenant appui en certains cas sur les affleurements rocheux, ménageant entre e l l e s des espaces de c i r c u l a - t i o n . ( f i g n°5 n°180ter, f i g n°8 n°375, f i g n°9 n°130 e t 452) De f a i b l e profondeur, les excavations subsist a n t à l'arrachage de l
  • prévoir à proximité de l ' a i r e un a b r i , à l'ombre duquel l e s hommes se r e t i r e n t dans l a chaleur de midi... ... i l faudra t r i e r e t séparer les épis en les portant sur l ' a i r e (10) VARRON, Economie r u r a l e , Livre premier, 51 et 52 Texte établi, t r a d u
  • i t e t commenté par Jacques Heurgon Paris, Société d'édition "Les Belles L e t t r e s , 95 bd Raspail 1978 e t , en battant les épis sur l ' a i r e , en f a i r e s o r t i r les grains, ce qui se f a i t chez certains avec un attelage de chevaux e t une herse. E l l e
  • contraintes du t r a v a i l effectué sur c e t t e e x p l o i t a t i o n rurale. ZONE N°2 : L'ESPACE A PROXIMITE DE L'HABITAT ( f i g n°20) Jouxtant au nord l a zone d'habitat, e l l e est délimitée sur les t r o i s autres côtés par une série de haies ménageant des axes de c i r c u
RAP03112.pdf (MINIAC-MORVAN (35). Le Moulin Faruel : ZAC Actipôle. Rapport de diagnostic)
  • MINIAC-MORVAN (35). Le Moulin Faruel : ZAC Actipôle. Rapport de diagnostic
  • 32 33 31 35 34 37 36 38 chemin 40 39 41 43 48 44 42 50 52 46 47 45 49 53 54 51 597 598 599 21 601 604 34 14 Axes de circulation apparaissant sur le cadastre de 1809 9 21 16 13 18 15 17 8 19 Chemin 06 12 09 08 11 7 07 04 05 10 2 3 01 6
  • 42 50 52 46 47 45 49 53 54 51 F 21 9 598 599 21 601 604 34 14 16 13 18 15 17 19 Chemin 06 07 12 09 08 11 7 F 414 8 F 453 597 21 04 05 10 42 41 40 43 30 585 F 555 F 569 578 F 587 F 571 586 Fig. 11 Vestiges fossoyés relevés sur le cadastre
  • ) 33 2.2 Des chemins et des fossés inscrits sur le cadastre napoléonien 33 2 L’occupation archéologique 35 2.2.1. Les chemins (parcelles ZL 195, 193, 191, 150, 152, 154, 156, 158, 44, 166, 189, ZK 44, 45, 48) 39 2.2.2 Le parcellaire présent sur le cadastre du XIXe siècle 46
  • scientifiques 6 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Miniac-Morvan Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Département Ille-et-Vilaine (35) Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement — Proprietaire du terrain Saint
  • Références cadastrales Commune Miniac-Morvan Année 2012 Section(s) et parcelle(s) ZK : 43, 44,45, 48, 331, 435 ZL : 41, 148, 150, 152, 154, 156, 158, 160, 162, 164, 166, 183, 185, 189, 191, 193, 195, 196 Inrap Grand-Ouest Fabrice Lecampion, Inrap Dates d’intervention sur le terrain
  • scientifique Paul-andré Besombes, SRA Ingénieur chargé du suivi du dossier Prescription et contrôle scientifique, suivi sur le terrain Michel-Alain Baillieu, Inrap Adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Thomas Arnoux, Inrap Assistant AST Mise en
  • chemin de la Mare (inscrit sur le cadastre napoléonien) suit lui aussi cette orientation dominante. Ces vestiges antiques et probablement alto médiévaux ont très certainement marqué le paysage jusqu’à la création de la route nationale n° 176. Bretagne, Ille-et-Vilaine, Miniac-Morvan
  • Ille-et-Vilaine Miniac-Morvan ZAC ACTIPOLE N Section(s) et parcelle(s): St Méen-le-Grand Montfort-sur-Meu Vitré Rennes Argentré Châteaugiron Janzé La Guerche de Bretagne Coord. Lambert93 CC48 Bain de Bretagne x: 1 337 475 y: 72 719 925 z: 9.50 - 24 m NGF Le Grand
  • -Morvan 1. Introduction 1.1 Circonstances de l’intervention Le projet d’agrandissement de la Z.A.C. Actipole par la communauté de commune de Saint-Malo à Miniac-Morvan (35) au lieu dit le Moulin Faruel sur les parcelles n° 43, 44, 45, 48, 331, 435 de la section ZK et n° 41, 148, 150
  • archéologique sur une surface de 203 556 m² (fig. 1, 2 et 3). 1.2 Contexte géographique et archéologique 1.2.1 Le contexte géographique et géologique La commune de Miniac-Morvan est située au nord-ouest du département de l’Ille-et-Vilaine à environ 15 km au sud de Saint-Malo. L’emprise du
  • diagnostic archéologique se situe entre 9,5 m et 24 m d’altitude par rapport au niveau de la mer. La pente est néanmoins douce. Sur les terrains sondés, le substrat est composé de schiste en cours d’altération et d’argile (fig. 1 et 4). 1.2.2 Le contexte historique et archéologique
  • « carrefour » de voies de circulation anciennes au moins d’époque romaine et très probablement plus ancienne. (Langouët pp. 653-679). De plus, de nombreux indices de sites archéologiques sont présents sur le territoire de la commune. Ceux-ci témoignent d’une occupation ancienne et longue
  • -MORVAN Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : SAINT-MALO 38 Bd des Déportés 35414 35414 SAINT-MALO tél. 02.99.40.61.41 -fax 02.99.20.80.77 cdif.saint-malo@dgfip.finances.gouv.fr Section : ZK Feuille : 000 ZK 01 Échelle d'origine : 1
  • 7271500 7272000 1337500 7272000 1337000 Fig. 2 : emprise du diagnostic sur le cadastre actuel Fig. 2 Emprise du diagnostic sur le cadastre actuel 27 Inrap · Rapport de fouille 0 X=1337850 ° 18 .5 10 Y=7271625 ZL n 27 Y=7271700 36 X=1337850 Y=7271775 Y=7271850 Y
  • ZL n° 154 ZL n° 156 X=1337400 ZL n° 158 16 42 19.00 ZL n° 185 X=1337025 0 19.5 0 18.0 X=1337025 43 45 ZK n° 196 Y=7271700 0 Y=7271775 Y=7271850 Y=7271925 Y=7272000 Y=7272075 Y=7272150 18.50 0 Fig. 3 : localisation des vestiges sur le cadastre actuel
  • 17.5 19 50 17. Fig. 3 Localisation des vestiges sur le cadastre actuel .0 44 18.00 190 X=1336950 II. Résultats 1. Contexte géographique et géologique 0 1Km Alluvions anciennes , formation fluviatile (Présaliennes) Alluvions Colluvions récentes , formations de versant
  • 35.179.0037 Le Haut Gouillon Gisement de surface indéterminée 35.179.0038 Les Noës Enclos indéterminée 1.3 Stratégie et méthode mise en œuvre L’opération s’est déroulée du 27.10.2014 au 09.12.2014. Deux archéologues et un topographe sont intervenus sur le terrain. Mme Catherine
  • Bizien représentant le CeRAA (Centre Régional d’archéologie d’Alet) a été contactée. Celle-ci est venue sur le terrain, accompagnée de deux prospecteurs munis de détecteur de métaux. Nous tenons à remercier ici Th. Huck et D. Gillet. L’expérience en détection de métaux et la rigueur
  • photographies réalisées, lors des campagnes de prospection aériennes, par le CeRAA. En effet, dès 1976 Loïc Langouët a repéré un enclos sur l’emplacement du diagnostic. Une campagne de prospection pédestre a ensuite permis de recueillir des éléments de facture antique sur les parcelles
  • à disposition des terrains, la représentante de la communauté de commune de Saint-Malo a exprimé le souhait d’enlever les parcelles ZK 43 et 331 (fig. 3) ainsi qu’une bande de 10 m, orientée nord/sud, à l’est de la parcelle n° 46, sur les parcelles n° 45 et 48 de la section ZK de