Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3929 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01449.pdf ((56). Étang de Lannenec. site subaquatique. rapport de prospection inventaire)
  • (56). Étang de Lannenec. site subaquatique. rapport de prospection inventaire
  • une fille qu'il prénomma Ninnoc (Nennock). Appartenant à une famille religieuse, elle préféra Jésus Christ à l'amour d'un homme terrien et mortel. Elle supplia son père de vouloir aller en Bretagne Armorique. On fit équiper un navire, dresser un équipage. Poussés par un vent
  • SiTropez Vannes En Englenan 22 Doe LE GUENNO JL 7, rue de 'océan Pbôrneur EnEnglenan 23 F06 LE MENTEC GilbertCoat Dor Guidel En Herlne 23 F06 LE MENTEC Gilbert CoatrJorGubel EnHertne 8 EN EnEnglenan 23 (06 LE MENTEC GilbertCoat dorGubel EnEnglenan 23 rOfi LE MENTEC GW
  • &ertCcat dorGubel En Englenan 22 Eœ LE GUENNO A 7, rue de 'océan Pbôrneur En Englenan 4 108 Propriétaires duBND 162 ErSterre 23 G06 LE MENTEC Gilbert Coal dorGubel Er Ponde 23 GG6 LE MENTEC GilbertCcal dorGubel F r Ponfc 22 Foe ErPonïc ! LE GUENNO JL 7, rue de Tocéan
  • 'océan Pba-wur :1 Hu Cc«s«'Gônér«nj«6lTrop«rVanti«î 105 4 Pen er Man l'v: a- li-swen | Commun àLannenec etCayen 77 (08 LE GUENNO JL 7. rue de Tocéan Pbôrneur Lann er Slang 22 G08 LE GUENNO JL 7, rue de locéan Pbôrneur Parc er Stang 32 PU 19 E02 LE BONDERRenéKerfloat
  • Vannes 13 J1« ' 7 CI 7 14 30 M*. ET Suzanne Larr en se Pbemeur - LE GuENNOX '.«jeoe i océan Pioême.En Englenan LE =OuX Joéi S. aiBe de la Bu» toanor-ptage Ccrn-ei Gêné rai rue S; ' CAV vannes J»an Lamneç PBémsur Ponte ae L'êt^ig 7 D16 LÛftCv Bernard 76. rue de la
  • Etang de LANNENEC OPERATION ARCHEOLOGIQUE SUBAQUATIQUE N°1997/38 RAPPORT 1997 Daniel LE MESTRE SOMMAIRE 1. GENERALITE 3 1.1. LISTE DES ABRÉVIATIONS 3 1.2. MODE DE REPERAGE 3 1.3. ILLUSTRATIONS 3 Repérages des illustrations 1.3.2. Identification des illustrations
  • 1.3.7. 3 3 2. PRESENTATION DU SITE 4 2.1. SITUATION GÉOGRAPHIQUE 4 2.2. DESCRIPTION 4 2.2.1. 2.2.2. 2.2.3. 2.2.4. Etang Rives Faunes et flores aquatiques Conditions géologiques 4 5 5 6 2.3. HISTOIRE 7 2.3.1. Tradition orale 2.3.1.1. Sainte NINNOC 2.3.2. Le prieuré de
  • Lannenec 2.3.3. Le village de Saint ADRIEN 7 7 7 7 2.4. PROBLEMATIQUE DE LA RECHERCHE 2.4.1. Problématique de prospection 2.4.2. Objectif. 8 8 9 • 3. ORGANISATION 10 3.1. MATERIEL 10 3.2. STRUCTURES INTERVENANTES 10 4. INVENTAIRE DU SITE 11 4.1. TOPOGRAPHIE DU SITE 11
  • 4.1.1. Méthodologie 4.1.2. Relevés topographiques terrestres 4.1.2.1. Nivellement - étape 1 4.1.2.2. Nivellement - étape 2 4.1.3. Levé de profil en travers entre le Grand Etang et Petit Etang 4.1.3.1. Carnet de levé - Axe principal GP1 4.1.3.2. Carnet de levé - Axe principal GP2
  • 4.1.3.3. Carnet de levé - Axe secondaire GP5 4.1.4. Vérification des axes de référence et effacement de surface 4.1.4.1. Nivellement indirect 4.2. PROSPECTION DE SURFACE 11 11 12 13 13 14 15 16 17 17 19 4.2.1. Méthodologie 4.2.2. Réalisation d'un carroyage 4.2.2.1. Ouverture du site
  • 4.2.2.2. Liaison des différents points 4.2.3. Etudes des zones 4.2.3.1. Profil de courant 4.2.3.2. Mesure de sonde 19 19 19 19 19 20 20 page 1 Etang de LANNENEC - OPERATION ARCHEOLOGIQUE SUBAQUATIQUE N- 1997/38 - RAPPORT 1997 4.2.3.3. Prospection de surface 4.2.4. Effacement du site
  • 20 20 4.3. CONCLUSIONS 21 4.4. BILAN DE L'OPÉRATION 21 4.5. PROBLEMATIQUE 1998 22 4.6. OBJECTIF 1998 23 5. ILLUSTRATIONS 24 5.1. LISTES (PLANCHE, FICHE, PHOTOGRAPHIE,) 24 6. ANNEXES 31 6.1. LISTE DES ANNEXES 31 - page 2 Etang de LANNENEC - OPERATION
  • ARCHEOLOGIQUE SUBAQUATIQUE N- 1997/38 - RAPPORT 1997 PREAMBULE En archéologie subaquatique, contrairement à l'archéologie navale, l'environnement (naturel) est à prendre en compte. Ainsi parallèlement à la prospection du site, des démarches pour comprendre les différentes activités humaine
  • , hydrogéologique ont été entreprises. 1. GENERALITE 1 .1 . Liste des abréviations Désignations Abréviations 1 .2. Mode de repérage Ce mode d'identification s'applique aux différentes actions réalisées sur le site. Il est utilisé aussi bien sur les étiquettes de positionnement, sur les
  • fiches d'identification d'objets que sur les fiches de reconnaissances. Ceux-ci dans un but de compréhension pour tous et de permettre la gestion dans le temps des données recueillies. GZ2-010197- 12 • I • 1.3. Numéro accrémenté et journalier se rapportant soit un objet soit à une
  • reconnaissance, exemple : 12 eme pièces de la journées ou 12 eme fiche de reconnaissance. • Date JJ/MM/AA - exemple : 01 janvier 97 • L'Etang est découpé en zones d'exploitations successives - exemple : 72 L'Etang est situé sur deux communes. Tout positionnement sera référencé par la première
  • lettre de la commune - exemple : P (Ploemeur) et G (Guidel). Illustrations 1 .3 .1. Repérages des illustrations 1 .Les illustrations peuvent être présentées : •soit sous la forme de figures dans le texte, •soit sous la forme de planches hors-texte placées dans le chapitre 4 •soit
  • sous la forme de photographies regroupées dans le chapitre 4 •soit sous la forme de fiches placées à la fin du chapitre 4. 2. La numérotation des figures, planches, photographies rappelle le repère du chapitre. Exemple : •Figure T 1 -6 : 6°™ figure dans le texte du chapitre 1
  • . •Planche H 2-9 : 9 ème figure hors-texte du chapitre 2. 1 .3.2. Identification des illustrations •soit par un cartouche en bas et à droite du premier volet, et ce pour les planches, •soit par un cartouche en haut et à droite de la fiche - page 3 Etang de LANNENEC PHOTOGRAPHIE H2-1
  • Chapitre 2 PRESENTATION DU SITE Etang de LANNENEC - OPERATION ARCHEOLOGIQUE SUBAQUATIQUE N'1997/38 - RAPPORT 1997 PRESENTATION DU SITE 2.1. Situation géographique L'étang se situe à une vingtaine de kilomètres de LORIENT 56, à la frontière des communes de PLOEMEUR et de GUIDEL dans
RAP03738 (ILE MOLENE (29). Le Bourg. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • ILE MOLENE (29). Le Bourg. Rapport de diagnostic
  • statistiques ont permis de proposer une position moyenne du niveau global des océans et une incertitude à 1σ (68% de probabilité) ; B. Variations du niveau marin relatif obtenues en appliquant un taux de soulèvement constant de la lithosphère de 0.04 mm.a-1 (valeur proposée par Bonnet
  • derniers restent de simples estimations basées sur des preuves indirectes des fluctuations du niveau global des océans (eustasie) obtenues à partir d’analyses isotopiques de sédiments marins prélevés par carottages aux quatre coins du globe (Spratt et Lisiecki, 2015). II. Résultats
  • statistiques ont permis de proposer une position moyenne du niveau global des océans et une incertitude à 1σ (68% de probabilité) ; B. Variations du niveau marin relatif obtenues en appliquant un taux de soulèvement constant de la lithosphère de 0.04 mm.a-1 (valeur proposée par Bonnet et al
  • au sommet de l’US1 serait contemporain (i) soit de la phase régressive qui marque l’entrée dans le stade 10 et rend les îles accessibles aux hommes du Paléolithique inférieur, entre 380 et 335 Ka, (ii) soit de la régression marine du stade 8, entre 310 et 300 Ka. Enfin, les
  • Diagnostic archéologique Rapport d’opération Bretagne, Finistère, Île Molène Le Bourg Chronologie En préalable à la construction de deux maisons, un diagnostic archéologique a été réalisé au lieu- Néolithique Âge du Bronze dit le Bourg sur l’île Molène, légèrement en
  • la découverte d’un Mur Trou de poteau chopper du Paléolithique ancien (Colombanien) bien calé en stratigraphie et posé à plat presque au contact d’une plage ancienne pléistocène. Le site est également occupé entre le Néolithique récent Sous la responsabilité de et l’âge du
  • Bronze ancien, une forte densité de silex taillés essentiellement débités sur enclume a Yvan Pailler Mobilier Céramique Lithique été repérée dans la moitié nord de l’emprise au sein d’un vieux sol. Deux remontages entre des silex attestent vraisemblablement un débitage in situ. La
  • présence de céramiques associées va tessons attribuables à la Protohistoire récente ont été recueillis à son contact. Ces deux murets qui pourraient correspondre à des éléments de parcellaires anciens ont ensuite été recouvert par une 6 5 4 17 janvier 2019 2019-021 en date du 2018
  • -283 en date du D125618 2 Iso 1 0m 1 Log2, TR1 6 : TV brun sombre très sableuse avec de nombreuses racines 5 : sable brun clair avec rares galets 4 : sable brun moyen assez compact 3 : limon sableux brun gris = paléosol 2 : limon argileux avec quelques galets 1 : plage ancienne à
  • galets embalée dans une matrice orangée argileuse Iso 1 : galet aménagé, type chopper en grès armoricain chopper 3 septembre 2018 Arrêté de désignation Arrêté de prescription Code Inrap Couverture : Chopper de l’île Molène, Tr. 1, Iso 1 (photo E. Collado, dessin S. Hinguant
  • INSEE de tessons gallo-romains parmi les épierrements pourrait signer sa période de démolition. Le n° pierre sèche très épierrés ont été reconnus. Le premier semble installé sur le paléosol, la présence Opération archéologique dans le sens d’une occupation domestique située à
  • proximité. Enfin, deux bases de murets en 0 Inrap Grand Ouest Mai 2019 3 cm Diagnostic archéologique Rapport d’opération avec la collaboration de Bretagne, Finistère, Île Molène Le Bourg Sous la responsabilité de 29084 28-2019-021 du 17 janvier 2019 28-2018-283 du 3
  • septembre 2018 164251 Arrêté de désignation Arrêté de prescription N° opération Code INSEE Ivan Pailler Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon, CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Cedex D125618 Code Inrap Tél. 02 23 36 00 40 ; grand-ouest@inrap.fr Mai 2019 2 Inrap · Rapport de
  • diagnostic Bretagne, Finistère, Île Molène, Le Bourg Données administratives, techniques et scientifiques 9 Fiche signalétique de l’opération 10 Mots-clefs des thesauri 11 Intervenants 13 Notice scientifique 14 Localisation de l’opération 15 Cadastre 16 Arrêté de prescription 22
  • Arrêté de désignation 23 Projet scientifique d’intervention Résultats 28 1. Présentation de l’opération 28 1.1. Contexte d’intervention 28 1.1.1. Cadre général 28 1.1.2. Stratégie et méthode mise en œuvre 30 1.1.3. Surfaces diagnostiquées 30 1.2. Cadre géographique
  • 36 2.1.3. Résultats des analyses stratigraphique et granulométrique 40 2.1.4. Interprétations 40 …Pour le Pléistocène 42 …Pour l’âge des dunes littorales holocènes 43 2.2. Le galet aménagé de l’île Molène (S. Hinguant) Sommaire 3 45 2.3. Un paléosol contenant
  • du mobilier de la fin du Néolithique ou de l’âge du Bronze ancien 47 2.4. Quelques trous de poteaux 50 2.5. Des bases de murs en pierre sèche et des blocs 50 2.5.1. L’empierrement F2, TR2 51 2.5.2. L’empierrement F8, TR3 56 3. Etude de la céramique (T. Nicolas, R
  • . Delage) 56 3.1. Méthodes de travail 56 3.2. Catalogue par contexte de découverte 56 Tranchée 2 56 Fait 3 56 Tranchée 3 56 Iso 2 56 Iso 3 57 Iso 4 57 Iso 5 57 Iso 7 58 Conclusion 59 Bibliographie Inventaires techniques 64 Inventaire 1 : mobilier
  • lithique 71 Inventaire 2 : mobilier céramique 73 Inventaire 3 : Inventaire macro-outillage 4 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Finistère, Île Molène, Le Bourg Index des illustrations Données administratives, techniques et scientifiques 14 Fig. 1 : Localisation du site
  • sur fond cartographique 1/250000e et 1/25000e. Résultats 29 Fig. 1. Plan général du diagnostic et implantation des tranchées. 30 Fig. 2. Tableau récapitulatif des surfaces ouvertes. 31 Fig. 3. Topographie de l’île Molène et des estrans (DAO P. Stéphan). 32 Fig. 4. Grands
RAP03438 (BADEN (56). Rue du Lannic : installation funéraire à l’âge du Bronze et occupation domestique de la Tène au début de l’époque romaine. Rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • BADEN (56). Rue du Lannic : installation funéraire à l’âge du Bronze et occupation domestique de la Tène au début de l’époque romaine. Rapport de fouille
  • DONNART, MARINE LAFORGE, OCÉANE LIERVILLE Utilisation des données d'un rapport de fouille L'utilisation des données du rapport de fouilles est régie par les dispositions du code de la propriété intellectuelle (CPI) concernant la propriété littéraire et artistique : « toute
  • , Doctorant, Université de Rennes 2 Équipe Anne-Marie LOTTON (responsable de secteur) ; Geoffrey ROUSSET (topographe) ; Marine LAFORGE (géomorphologue) ; Claira LIETAR (technicienne de fouille) ; Guillaume BRON (céramaolgue - Antiquité) ; Océane LIERVILLE (céramologue - Protohistoire
  • niveau marin est due à une augmentation du volume des océans suite à la fonte des calottes glaciaires (eustasie), et aux réajustements isostatiques de la lithosphère, qui sont ainsi les principaux agents d'évolution du niveau marin à l'Holocène (Stéphan et al., 2013 ; Stéphan et
  • Goslin, 2014). Dans l'hémisphère Nord, cette remontée eustatique connut tout d'abord une phase transgressive rapide, entre 21 et 8 000 BP à raison de 8 mm/an en moyenne. À partir de 8 000 BP, le niveau moyen des océans se situait à environ 10 m sous le niveau actuel, et la vitesse de
  • VOL. 1/1 Le troisième coffre de forme oblongue (1,60 m par 0,80 m) a quant à lui été mis au jour au sud du monument. Partiellement endommagé, il n'a livré que des éléments datables de la Protohistoire récente ou de l'Antiquité. En effet, d'autres occupations sur l'emprise ont
  • succédé à cet ensemble funéraire notamment des aménagements fossoyés domestiques (enclos, habitations, foyers,…) attribuables au milieu du second âge du Fer puis au début de l'époque romaine. Aménageur CONSORT ROBERT Arrêté de prescription 2015/293 DU 12 OCTOBRE 2015 VOL. 1/1 Numéro
  • de l'entité archéologique 56 008 020 La surface sondée, environ 1 400 m2, a permis d'étudier un ensemble funéraire composé de trois sépultures aménagées en ciste de pierres témoignant d'une longue occupation funéraire de ce lieu. Deux de ces coffres quadrangulaires sont insérés
  • dans un niveau empierré partiellement conservé sur une superficie de 16 m2 environ. Cette circonférence pourrait être le vestige d'un monument de type cairn ou tout du moins la base d'un tertre. Malgré l'absence de restes osseux et de mobiliers contemporains, ces deux tombes sont
  • datées au radiocarbone, pour l'une, de l'âge du Bronze ancien (2120-2090 av. J.-C.) et pour la seconde de la fin de cette période (825-790 av. J.-C.). Code INSEE de la commune 56 008 Le projet d’aménagement du lotissement la Résidence de la Baie se situe à l'extrémité orientale du
  • bourg de Baden (56) sur une pointe avançant dans le Golfe du Morbihan. Ce projet a fait l'objet d'un diagnostic archéologique par l'Inrap en mai 2015, et a donné lieu à la prescription d'une opération de fouille préventive réalisée par le bureau d'études Éveha en septembre 2016
  • , sépulture, trou de poteau. couverture Responsable : Sébastien TORON. AOÛT 2017 Opérateur archéologique : sas Éveha SRA Bretagne Aménageur : Consort ROBERT. BADEN (56), RUE DU LANNIC RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE Prescription n° 2016/244 du 25 juillet 2016. RUE DU
  • LANNIC Fouille préventive du 29/08/2016 au 28/09/2016. BADEN Bretagne, Morbihan (56) Vue du cairn en cours de fouille et détail du coffre de l'âge du Bronze. S. Toron © Éveha, 2017 RUE DU LANNIC 56 008 BADEN (56), INSTALLATION FUNÉRAIRE À L'ÂGE DU BRONZE ET OCCUPATION
  • DOMESTIQUE DE LA TÈNE AU DÉBUT DE L'ÉPOQUE ROMAINE Auteurs SÉBASTIEN TORON (DIR.), ANNE-MARIE LOTTON (RS) Code INSEE de la commune 56 008 Numéro de l'entité archéologique 56 008 020 Arrêté de prescription 2015/293 DU 12 OCTOBRE 2015 Aménageur CONSORT ROBERT VOL. 1/1 FOUILLE
  • PRÉVENTIVE RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE AOÛT 2017 SRA Bretagne BADEN (56), RUE DU LANNIC INSTALLATION FUNÉRAIRE À L'ÂGE DU BRONZE ET OCCUPATION DOMESTIQUE DE LA TÈNE AU DÉBUT DE L'ÉPOQUE ROMAINE Auteurs SÉBASTIEN TORON (DIR.), ANNE-MARIE LOTTON (RS), GUILLAUME BRON, KLET
  • représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (article L122-4). Toutefois sont autorisées : - Les photocopies ou reproductions destinées à un usage exclusivement privé et non à une utilisation
  • collective (article L 122-5, 2° ). - Les reproductions du texte, accompagnées ou non de photographies, cartes ou schémas, réalisées dans le cadre d'analyses ou de courtes citations, si elles sont justifiées par le caractère (…) critique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à
  • laquelle elles sont incorporées et sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la référence de l'ouvrage dont elles sont issues (article L 122-5, 3°, a). Bien qu'un rapport de fouille soit un document reçu par l'État, il n'est communiqué que sous réserve des droits
  • de propriété littéraire et artistique. Les informations qui y sont contenues ne sont pas considérées comme des informations publiques pouvant être librement réutilisées quand des tiers détiennent sur ce document des droits de propriété intellectuelle (articles 9 et 10 de la loi n
  • ° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée relative à l'amélioration des relations entre l'administration et le public). Le non respect des règles qui précèdent peut constituer un délit de contrefaçon passible de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende (articles L335-3 et
  • L335-2 du CPI). Pour citer ce document Toron 2017 : TORON S., Baden (56), Rue du Lannic, Installation funéraire à l'âge du Bronze et occupation domestique de La Tène au début de l'époque romaine, Rapport final d'opération archéologique (fouille préventive), Éveha – Études et
RAP03218.pdf (PLOMELIN (29). La villa du Pérennou. Rapport 2015 de FP 2014-2016)
  • PLOMELIN (29). La villa du Pérennou. Rapport 2015 de FP 2014-2016
  • Plomelin,  Finistère  (29) Deuxième  année  de  triannuelle  2014-­2016 Rapport  de  fouille  programmée Lavilla  du  Pérennou Jean-­Charles  Arramond Sophie  Casadebaig Yoann  Dieu Françoise Labaune-Jean Drac  /  Sra  Bretagne Conseil  départemental  du  Finistère
  •  /   mission  archéologie  -­  CDA Décembre  2015 Rapport  de  fouille  programmée Fouille  programmée Plomelin,  Finistère  (29) Villa  du  Pérennou 29170 Code  INSEE Rapport    intérmédiaire Deuxième  année  de  triannuelle  2014-­2016 Jean-­Charles  Arramond N°  OA
  •  Patriarche 29.170.0016 Arrêté  de  prescription   2015-­014 Sophie  Casadeb  aig Yoann  Dieu Françoise  Labaune-­Jean Drac  /  Sra  Bretagne Conseil  départemental  du  Finistère  /  Mission  Archéologie  -­  CDA  Finistère Décembre  2015 Avis  au  lecteur L’utilisation  des
  •  données  du  rapport  de  fouille  est  régie  par  les  dispositions  du  code  de  la  propriété  intellectuelle   concernant  la  propriété  littéraire  et  artistique  ;;  les  prises  de  notes  et  les  photocopies  sont  autorisées  pour  un  usage   exclusivement  privé  et
  •  non  destiné  à  une  utilisation  collective  (article  L122-­5  du  code  de  la  propriété  intellectuelle).   Toute  reproduction  du  texte  accompagnée  ou  non  de  photographies,  cartes  ou  schémas,  n’est  possible  que  dans  le   cadre  de  courte  citation,  avec  les
  •  références  exactes  et  complètes  de  l’auteur  de  l’ouvrage. 7RXWH XWLOLVDWLRQ GHV GRQQpHV GX UDSSRUW j GHV ¿QV OXFUDWLYHV HVW LQWHUGLWH HQ YHUWX GH O¶DUWLFOH GH OD ORL PRGL¿pH GX 17  juillet  1978  relative  à  l’amélioration  entre  l’administration  et  le  public.  Le  non
  •  respect  de  ces  règles  constitue  un   délit  de  contrefaçon  puni  par  l’article  425  du  code  pénal  (1). (1)  Loi  n°  78-­753  du  17  juillet  1978,  article  10  :   Les  documents  administratifs  sont  communiqués  sous  réserve  des  droits  de  la  propriété
  •                                      1.1  Le  cadre  de  l’intervention                                        1.2  Les  conditions  d’intervention                                      1.3  Le  contexte  géologique  général                                      1.4  Le  contexte  archéologique
  •                                      1.5  Problématique  de  la  recherche  proposée  pour  la  fouille  tri-­annuelle  2014-­2016                                        1.6  Les  résultats  attendus                       65                                      Fiche  signalétique Mots-­clefs  des
  •  thesaurus Intervenants 1RWLFH VFLHQWL¿TXH État  du  site Autorisation  de  fouille Localisation  de  l’opération   14     25       I Données  administratives,  techniques       HW VFLHQWL¿TXHV 2.  Les  données  issues  de  la  fouille  de  2015
  •                                      2.1  Méthodes  et  moyens  mis  en  oeuvre  -­  campagne  2015                                        2.2  Enregistrement  des  données  de  terrain                                        2.3  Description  des  vestiges             3.  Synthèse  des  données  issues  de
  •  la  fouille  2015                                      3.1  Une  occupation  antérieure  à  celle  de  la  villa                                        3.2  La  construction  de  la  villa                                      3.3  Des  réoccupations  postérieures
  •  ?                                      3.4  La  fouille  et  les  premiers  aménagements  paysagers  du  XIXe  siècle   67     4.  Proposition  des  aires  de  fouilles  2016-­2019   69     5.  Bibliographie                                                73                          III        Annexes
  •                     1.  Figures 2.  Mobilier 3.  Documentation  numérique  /  photographies 4.  Entités   5.  Ensembles  /  Unités  d’Habitat 6.  Faits 7.  Unités  stratigraphiques 8.  Documentation  graphique 9.  Minutes  de  terrain 74   75   76   80   81   82   84   91   93
  •                       5 , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV I.      Données         administratives,    techniques   HW VFLHQWL¿TXHV 6 Plomelin,  villa  du  Pérennou Rapport  de  fouille  programmée Fiche  signalétique Localisation Organismes  de  rattachement
  • Région   Bretagne Statut  du  terrain  au  regard  des   législations  sur  le  patrimoine  et   l’environnement Communal Département Finistère  (29) Propriétaire  du  terrain   Commune  de  Plomelin Commune   Plomelin Références  de  l’opération et Adresse  ou  lieu-­dit
  • Kergreis Numéro  EA    Patriarche  : 29.170.016 Codes Numéro  de  l’arrêté  de  désignation   du  responsable  :   2015-­014 Conseil  départemental  du  Finistère   32,  boulevard  Dupleix CS29029 29196  Quimper  cedex Code  INSEE 29  170 Coordonnées  géographiques  selon   le
  •  système  national  de  référence Lambert  93 Pt.100  NE     x100  :  56,197     y100  :  5,550   Pt.101  NO       x101  :  78,830     y101  :  4,722 Pt.102  SO       x102  :  78,323     y102  :  25,716 Pt.103  SE       x102  :  78.040     y102  :  25,215     Coordonnée
  •  altimétrique  interne   non  rattachée  au  système  national   de  référence z  (référence  altimétrique  interne)   point  P  :  0,939  m   En  date  du  20  mars  2015 Maître  d’ouvrage  des  travaux   d’aménagement   Commune  de  Plomelin Nature  de  l’aménagement    Mise  en  valeur
  •  de  la  villa  et  de  ses   alentours Opérateur  d’archéologie   Service  régional  de  l’archéologie   de  Bretagne  /  Mission  Archéologie   -­  Centre  départemental  de   l’archéologie  du  Finistère   5HVSRQVDEOHV VFLHQWL¿TXHV GH l’opération Jean-­Charles  Arramond  et
RAP03085.pdf (PLOMELIN (29). la villa du Pérennou. rapport intermédiaire de fp 2014-2016)
  • PLOMELIN (29). la villa du Pérennou. rapport intermédiaire de fp 2014-2016
  • Fonction Tâches  affectées  dans  le  cadre  de  l’opération Jean-­Charles  Arramond,  SRA   Sophie  Casadebaig,  CDA29 Yoann  Dieu,  CDA29 Lydie  Mano Bastien  Simier,  INRAP Marine  André-­Jouron Claire  Bonthonneau Noé  Cabel Océane  Charpentier Nina  Diner-­Stephan Ninog  Jaouen
  • MR1008 MR1003 1.446 0.30 m 0.28 m Parement est du mur 1001 (UH1-2-4) et coupe sud-nord restituée d’après le relevé altimétrique (UH5) 0 1/100e 0.5m 1m MR1015 1.503 MR1 Rapport  de  fouille  programmée Première  année  de  triannuelle  2014-­2016 Lavilla  du  Pérennou
  • 2.166 CN1034 Blocage Rapport  de  fouille  programmée Fouille  programmée Plomelin,  Finistère  (29) Villa  du  Pérennou 29170 Code  INSEE Rapport    intérmédiaire Première  année  de  triannuelle  2014-­2016 Jean-­Charles  Arramond N°  OA  Patriarche 29.170.0016
  • Arrêté  de  prescription   2014-­001 Sophie  Casadeb  aig Yoann  Dieu Drac  /  Sra  Bretagne CG  /  CDA  Finistère Décembre  2014 Avis  au  lecteur L’utilisation  des  données  du  rapport  de  fouille  est  régie  par  les  dispositions  du  code  de  la  propriété
  •  intellectuelle   concernant  la  propriété  littéraire  et  artistique  ;;  les  prises  de  notes  et  les  photocopies  sont  autorisées  pour  un  usage   exclusivement  privé  et  non  destiné  à  une  utilisation  collective  (article  L122-­5  du  code  de  la  propriété  intellectuelle
  • ).   Toute  reproduction  du  texte  accompagnée  ou  non  de  photographies,  cartes  ou  schémas,  n’est  possible  que  dans  le   cadre  de  courte  citation,  avec  les  références  exactes  et  complètes  de  l’auteur  de  l’ouvrage. 7RXWH XWLOLVDWLRQ GHV GRQQpHV GX UDSSRUW j GHV
  • ¿QV OXFUDWLYHV HVW LQWHUGLWH HQ YHUWX GH O¶DUWLFOH GH OD ORL PRGL¿pH GX 17  juillet  1978  relative  à  l’amélioration  entre  l’administration  et  le  public.  Le  non  respect  de  ces  règles  constitue  un   délit  de  contrefaçon  puni  par  l’article  425  du  code
  •  pénal  (1). (1)  Loi  n°  78-­753  du  17  juillet  1978,  article  10  :   Les  documents  administratifs  sont  communiqués  sous  réserve  des  droits  de  la  propriété  littéraire  et  artistique.   /¶H[HUFLFH GX GURLW j OD FRPPXQLFDWLRQ H[FOXW SRXU VHV EpQp¿FLDLUHV RX
  •     15   15   17   17   18             29   31   33                   69   70   71   72   Résultats 1.  Présentation                                      1.1  Le  cadre  de  l’intervention                                        1.2  La  préparation  du
  •  terrain  en  amont  de  la  fouille  de  2014                                      1.3  Les  conditions  d’intervention                                      1.4  Le  contexte  géologique  général                                      1.5  Le  contexte  archéologique
  •                     69   Données  administratives,  techniques       HW VFLHQWL¿TXHV                              Fiche  signalétique Mots-­clefs  des  thesaurus Intervenants 1RWLFH VFLHQWL¿TXH État  du  site Autorisation  de  fouille Localisation  de  l’opération   14     29       I 2
  • .  Les  données  issues  de  la  fouille  2014                                      2.1  Méthodes  et  moyens  mis  en  oeuvre  -­  campagne  2014                                        2.2  Enregistrement  des  données  de  terrain                                        2.3
  •  Description  des  vestiges             3.  Synthèse  des  données  issues  de  la  fouille  2014                                      3.1  Une  occupation  antérieure  à  celle  de  la  villa                                        3.2  La  construction  de  la  villa
  •                                      3.3  Des  réoccupations  postérieures  ?                                      3.4  Les  premiers  aménagements  paysagers  du  XIXe  siècle   73     4.  Proposition  des  aires  de  fouilles  2015-­2016   74     5.  De  nouvelles  perspectives   75     6
  • .  Bibliographie                                                78                          III        Annexes               1.  Figures 2.  Documentation  numérique  -­  photographies 3.  Unités  stratigraphiques   4.  Faits       5.  Documentation  graphique 6.  Inventaire  de  la
  •  documentation  graphique,  minutes  de  terrain 79   80   83   87   88   89               5 , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV I.      Données         administratives,    techniques   HW VFLHQWL¿TXHV 6 Plomelin,  villa  du  Pérennou Rapport
  •  de  fouille  programmée Fiche  signalétique Localisation Région   Bretagne Statut  du  terrain  au  regard  des   législations  sur  le  patrimoine  et   l’environnement Communal Organismes  de  rattachement Direction  régionale  des  affaires   culturelles       Service
  •  régional  de  l’archéologie Campus  universitaire  de  Beaulieu 33,  avenue  Charles  Foulon 35700  Rennes Département Finistère  (29) Propriétaire  du  terrain   Commune  de  Plomelin Commune   Plomelin Références  de  l’opération et Numéro  EA    Patriarche  : 29.170.016
  • Conseil  général  du  Finistère   32,  boulevard  Dupleix CS29029 29196  Quimper  cedex Adresse  ou  lieu-­dit Kergreis Codes Code  INSEE 29  170 Coordonnées  géographiques  selon   le  système  national  de  référence Lambert  93 Pt.100  NE     x100  :  56,197     y100  :  5,550
  •   Pt.101  NO       x101  :  78,830     y101  :  4,722 Pt.102  SO       x102  :  78,323     y102  :  25,716 Pt.103  SE       x102  :  78.040     y102  :  25,215     Coordonnée  altimétrique  interne  non   rattachée  au  système  national  de   référence z  (référence
RAP00900.pdf (le littoral breton. rapport de prospection inventaire.)
  • le littoral breton. rapport de prospection inventaire.
  • Marie-Yvane DAÏRE U.P.R. 403 du C.N.R.S. Prospection-inventaire ILES ET LITTORAL DE BRETAGNE et ARRIERE-PAYS LEONARD 1993 Autorisation n°93-20 du 15/04/1993 SOMMAIRE Page Préambule 1 PROBLEMATIQUE et PRELIMINAIRES AUX RECHERCHES DE 1993 2 Les îles et le littoral
  • bretons L'arrière-pays léonard 2 3 MOYENS MIS EN OEUVRE et ORGANISATION DE LA CAMPAGNE DE PROSPECTION 1993 6 PRINCD7AUX RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1993 8 LES PROLONGEMENTS DE LA PROSPECTION 10 PROGRAMME DE TRAVAIL A COURT TERME 11 Bibliographie 12 RESULTATS DES OPERATIONS DE
  • TERRAIN et LISTE DES SITES 14 L'arrière-pays léonard 15 Annexe 17 L'île de Batz 31 Inventaire des sites 42 Annexe 74 PREAMBULE Ce cinquième rapport des prospections réalisées sous la responsabilité de Marie-Yvane DAIRE (Chargée de Recherche au C.N.R.S., U.P.R. 403
  • , Laboratoire d'Anthropologie de l'Université de Rennes I) a pour but de présenter les résultats de la campagne de prospectioninventaire de 1993 qui, comme les années précédentes, fut un travail d'équipe. Ont participé à la campagne de prospection-inventaire 1993 : Florence MORET
  • (Coordonnatrice de l'opération île de Batz), Thierry AUGER, Paule COHIC, Daniel ROUE, Jean-Claude LE GOFF. Nous tenons à remercier ici M. LE GOFFIC, J.L. MONNIER, J. BRIARD, C.T. LE ROUX, N. ROUALEC, J. PLASSARD, S. JOUFFROY, C. SEITE, R. REYMANN et O. MAILLET, qui ont fourni de précieuses
  • informations et collaborations dans le cadre de l'opération touchant l'île de Batz (29). Le présent rapport s'articule selon deux thèmes de prospection-inventaire développés : - d'une part, la poursuite des recherches littorales et insulaires en Bretagne (engagées depuis plusieurs années
  • ) ; - d'autre part, la prospection systématique de l'arrière pays léonard (nord du département du Finistère), qui constitue un thème de recherche engagé depuis 1991 (Daire, 1991). -2- PROBLEMATIQUE et PRELIMINAIRES AUX RECHERCHES DE 1993 Les îles et le littoral bretons Un programme de
  • prospection-inventaire diachronique centré sur l'étude du peuplement humain sur le littoral breton au sens large (îles et côtes) a été mis sur pied dès la fin de Tannées 1988 (cf. Rapports de prospection de 1989, 1990, 1991 et 1992). En effet, l'intérêt archéologique présenté par les
  • multiples îles et îlots des côtes françaises de la Manche et de l'Atlantique a pu être démontré par le passé, de manière ponctuelle (ex. Gavrinis ou Er Lannic, 56). Plus récemment, quelques études synthétiques ont montré que, de tous temps, les populations de la péninsule armoricaine se
  • sont établies dans des zones propices du bord de mer qui leur offraient des ressources alimentaires variées, un climat relativement clément et la possibilité de pratiquer des activités en liaison avec la mer, ce qui explique le grand nombre de sites archéologiques du littoral (au
  • sens large) de la péninsule armoricaine. Ainsi, à travers des prospections aussi systématique que possibles, il s'agit d'analyser ce fort potentiel archéologique en vue d'exploitations et d'études synthétiques sur des problèmes spécifiquement côtiers (exploitation des matières
  • premières lithiques littorales pendant la Préhistoire ; la production protohistorique du sel d'origine marine ; évolution des systèmes de pêcheries... etc.). En outre, le littoral que nous connaissons aujourd'hui ne ressemble pas forcément à celui des périodes passées, car des
  • régressions et transgressions marines se sont succédées pendant la Préhistoire, avec des variations du niveau marin et un déplacement progressif des rivages ; ce point est parfaitement illustré par les structures mégalithiques et les habitats préhistoriques submergés à l'heure actuelle
  • . Ces phénomènes expliquent également pourquoi, dans une réflexion archéologique visant à l'étude du peuplement humain à diverses périodes, il est impossible de déconnecter les îles des côtes voisines, le littoral étant à aborder dans sa globalité. Avec ses 1000 km de côtes et ses
  • chapelets d'îles et d'archipels, la Bretagne offre donc un terrain d'investigation particulièrement riche en matière d'archéologie littorale et rares sont les îles bretonnes qui n'ont à ce jour livré aucune trace d'occupation humaine, plus ou moins ancienne. De plus, l'intérêt de ces
  • îles n'est pas uniquement quantitatif ; en effet, si la densité des sites côtiers est remarquable, la qualité de conservation des sites insulaires est souvent très bonne, voire excellente. En effet, le caractère insulaire actuel a permis à bon nombre de sites d'échapper aux
  • destructions des temps modernes : mises en cultures intensives, grands travaux, constructions... Des mesures particulières de protection affectent aujourd'hui de nombreuses zones littorales et insulaires (réserves naturelles, classement,...), préservant directement ou indirectement leur
  • patrimoine archéologique. Il existe cependant une nécessité de recenser les sites archéologiques insulaires et d'en assurer le suivi ; en effet, bon nombre d'entre eux se trouvent en falaise et sur estran, l'érosion des côtes étant un facteur de découverte de ces vestiges mais aussi une
  • menace de destruction qui peut être rapide. La prospection-inventaire des îles et du littoral de Bretagne vise donc à permettre le recensement et l'étude de ce patrimoine archéologique, à partir duquel des travaux de synthèses thématiques pourront être menés à bien. En préambule aux
  • recherches de terrain, un premier fichier des sites archéologiques insulaires avait été réalisé en 1988, avec l'aide de l'Institut Culturel de Bretagne, à partir de dépouillements bibliographiques et d'archives (évaluation du potentiel d'étude et des connaissances). Au début de l'année
RAP03223.pdf (PLOUDANIEL (29). Le Parcou, route de Kerno. Rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • PLOUDANIEL (29). Le Parcou, route de Kerno. Rapport de fouille
  • Marine GOURMELON (responsable de secteur) ; Daniel ÉTIENNE (topographe) ; Marine LAFORGE (géologie, géomorphologie) ; Pierre-Antoine DESBROUSSES, Louis DUTOUQUET, François FOURIAUX, Manon QUILLIVIC, Geoffrey ROUSSET (équipe de fouille). Étude de la céramique Océane LIERVILLE Étude
  • , Océane Lierville, Klet Donnart, Françoise Toulemonde ainsi que Sandrine Paradis. 9 PLOUDANIEL (29) – Le Parcou, Route de Kerno – 2016 10 3 NOTICE SCIENTIFIQUE Le site de Ploudaniel, au lieu-dit Le Parcou, Route de Kerno est situé au cœur du Pays de Léon, au nord-ouest du Massif
  • LESNEVEN ET DE LA CÔTE DES LÉGENDES Code d'opération 0038 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE Aménageur FOUILLE PRÉVENTIVE Numéro de l'entité archéologique 29 179 0038 Code INSEE de la commune 29 179 Arrêté de prescription 2014/197 DU 27 MAI 2014 FÉVRIER 2016 RAPPORT FINAL
  • D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE ARCHÉOLOGIQUE RAPPORT FINAL D'OPÉRATION PLOUDANIEL (29), LE PARCOU, ROUTE DE KERNO Auteurs CHRISTOPHE SÉVIN-ALLOUET (DIR.), MARINE GOURMELON (RS). SRA Bretagne Les fouilles menées sur le site de Ploudaniel au lieu-dit Le Parcou, Route de Kerno ont été
  • réalisées par le bureau d'études Éveha sous la responsabilité de Christophe Sévin-Allouet. Elles interviennent dans le cadre du projet d'aménagement de la ZAC du Parcou par la communauté de communes du Pays de Lesneven (29). Les investigations archéologiques, conduites durant 7 semaines
  • entre le 12 janvier et le 27 février 2015, ont permis de mettre au jour une occupation diachronique du site. Cette dernière concerne ainsi une structure annulaire à probable vocation funéraire de l'âge du Bronze final, un grand enclos quadrangulaire (et des structures en creux
  • associées) caractérisant une zone d'habitat de la même période, un souterrain daté du deuxième âge du Fer, ainsi qu'une quarantaine de fosses de charbonnages appartenant à l'âge du Fer. LE PARCOU, ROUTE DE KERNO Mots clefs : Âge du Bronze, premier et second âges du Fer (Hallstatt/La
  • Tène), Antiquité ; Enclos circulaire (funéraire), enclos quadrangulaire (domestique), souterrain (second âge du Fer), foyers/structures de séchage de grains (Antiquité) ; Osismes (correspondant à la période d'occupation du site au second âge du Fer) ; Bronze Age, First Iron Age
  • , Second Iron Age, Enclosure, Grave (tumulus), Underground, Well, Hearth. PLOUDANIEL (29) Responsable : Christophe Sévin-Allouet. 29 179 Aménageur : Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la côte des Légendes. Opérateur archéologique : SAS Éveha 24, avenue des Bénédictins
  • 87 000 Limoges. couverture Fouille préventive du 12/01/2015 au 27/02/2015. Prescription n° 2014/197 du vingt-sept mai 2014. Enclos circulaire de l'âge du Bronze vu du Nord. Cliché : C. Sévin-Allouet © 2016 Éveha. PLOUDANIEL (29), LE PARCOU, ROUTE DE KERNO Bretagne, Finistère
  • FÉVRIER 2016 Numéro de l'entité archéologique 29 179 0038 SRA Bretagne Code INSEE de la commune 29 179 Arrêté de prescription 2014/197 DU 27 MAI 2014 RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE LESNEVEN ET DE LA CÔTE DES LÉGENDES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE Aménageur FOUILLE
  • PRÉVENTIVE PLOUDANIEL (29), LE PARCOU, ROUTE DE KERNO Auteurs CHRISTOPHE SÉVIN-ALLOUET (DIR.), MARINE GOURMELON (RS) Code d'opération 0038 1 Utilisation des données d'un rapport de fouille L'utilisation des données du rapport de fouilles est régie par les dispositions du code de la
  • propriété intellectuelle (CPI) concernant la propriété littéraire et artistique : « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (article L122-4). Toutefois sont autorisées : - Les
  • photocopies ou reproductions destinées à un usage exclusivement privé et non à une utilisation collective (article L 122-5, 2° ). - Les reproductions du texte, accompagnées ou non de photographies, cartes ou schémas, réalisées dans le cadre d'analyses ou de courtes citations, si elles sont
  • justifiées par le caractère (…) critique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées et sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la référence de l'ouvrage dont elles sont issues (article L 122-5, 3°, a). Bien qu'un rapport de
  • fouille soit un document reçu par l'État, il n'est communiqué que sous réserve des droits de propriété littéraire et artistique. Les informations qui y sont contenues ne sont pas considérées comme des informations publiques pouvant être librement réutilisées quand des tiers détiennent
  • sur ce document des droits de propriété intellectuelle (articles 9 et 10 de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée relative à l'amélioration des relations entre l'administration et le public). Le non respect des règles qui précèdent peut constituer un délit de contrefaçon
  • passible de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende (articles L335-3 et L335-2 du CPI). Pour citer ce document Sévin-Allouet 2016 : SÉVIN-ALLOUET C., Ploudaniel (29), Le Parcou, Route de Kerno, Rapport final d'opération archéologique (fouille préventive), Éveha – Études
  • et valorisations archéologiques (Limoges, F), 1 vol., SRA Bretagne, 2016. PLOUDANIEL (29) – Le Parcou, Route de Kerno – 2016 2 5 A 29 B RÉSULTATS SCIENTIFIQUES DONNÉES ADMINISTRATIVES, SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 6 1 FICHE SIGNALÉTIQUE 31 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU SITE
  • 6 6 6 1.1 Terrain 1.1.1 Localisation du site 1.1.2 Références cadastrales actualisées 31 31 7 1.2 Opération 7 1.3 Mots clefs 32 1.1 Cadres géologique et géomorphologique 1.1.1 Contexte géomorphologique et géologique de l'occupation 1.1.2 Description pédo-sédimentaire et
RAP03374.pdf ((35). Rapport annuel de prospection inventaire. Rapport de PI 2016)
  • (35). Rapport annuel de prospection inventaire. Rapport de PI 2016
  • RAPPORT ANNUEL DE PROSPECTION INVENTAIRE André CORRE CERAPAR 2016 Autorisation n° 2016-011 en date du 01 juillet 2016 CENTRE DE RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES DU PAYS DE RENNES Service régional de l’archéologie de Bretagne – Rennes CERAPAR (Centre de Recherches Archéologiques du
  • Pays de Rennes) (Association Loi 1901) Maison de l’Archéologie Espace Jean Guéhenno 35740 PACE : 02 99 68 74 56 - e-mail : cerapar@free.fr Site internet : http://cerapar.free.fr Sommaire Autorisation de prospection Carte des communes prospectées Problématique de l’opération
  • Résultats : - Tableau sur les prospections de gués de voies anciennes Commune : Numéro INSEE : La Bouëxière Campel Cesson-Sévigné Iffendic (2 sites) Paimpont (5 sites) Plélan-le-Grand Saint-Just Le Theil-de-Bretagne (2 sites) 35031 35048 35051 35133 35211 35223 35285 35333 La
  • Bouëxière - Motte castrale de Chevré : rapport suite à étude du bâti de la tour lors de la restauration (annexé au présent rapport) Problématique de l’opération 1 - Le cadre géographique : Le cadre général de l’activité du CERAPAR qui était cantonné au Bassin de Rennes il y
  • a quelques années, s’est élargi progressivement vers le sud et l’ouest du département. Le travail de terrain concerne maintenant en plus du Pays de Rennes, le Pays de Brocéliande, le Pays des Vallons de Vilaine et le Pays de Redon et de Vilaine. Quelques interventions peuvent également
  • concerner le Pays de Vitré. Exceptionnellement le CERAPAR peut intervenir en dehors du département d’Ille et Vilaine. Ces aides ponctuelles sont faites uniquement en l’absence d’autres structures de type associatif en capacité de répondre à la demande. Au niveau géologique, le bassin de
  • Rennes est principalement occupé par des sédiments briovériens. En dehors, plus particulièrement au sud et à l'ouest, l'espace est structuré par des reliefs de l'époque ordovicienne. Ces reliefs, orientés d’est en ouest, ont mieux résisté à l’érosion et correspondent principalement à
  • des formations conglomératiques, gréseuses et schisteuses, telles la formation de Pont-Réan composée de schiste rouge ou la formation du grès armoricain. Liste, n° INSEE des communes et lieux-dits prospectés ayant été positifs, ou ayant fait l'objet de relevés en Ille-et-Vilaine
  • en 2016 : La Bouëxière : 35031 - Forêt de Chevré - Tour de Chevré Campel : 35048 - Bois de la Sorais Cesson-Sévigné : 35051 - Cours de la Vilaine Iffendic : 35133 - Bois de la Roche Trébulente 1 - Bois de la Roche Trébulente 2 - Pintillac Paimpont : 35211 - Crébutte
  • - Fontaine Léron - Le Château du Bois - Les Noës Blanches - Les Sept Chemins 1 - Les Sept Chemins 2 Saint-Just : 35285 - Le Val Hamon Le Theil-de-Bretagne : 35 333 - La Beucherie 2 - Forêt du Theil Ce rapport apporte également un complément de datation sur le site du manoir de
  • Bernohen en Plélanle-Grand (sondage 2014) suite au résultat de l’analyse C 14. 2 - La problématique archéologique et les résultats : Afin d’éviter ces destructions accidentelles de sites, surtout ceux identifiables en élévation, les efforts ont été centrés tout d’abord sur les forêts
  • domaniales : la forêt de Rennes en 2005 et 2006, la forêt de Liffré en 2007 et 2008, la forêt de Saint-Aubin-du-Cormier en 2009 et le massif domanial de Montauban-de-Bretagne en 2010. La forêt de la Corbière, propriété du département d’Ille-et-Vilaine, a été prospectée en 2012. Le travail
  • effectué a permis de protéger des sites identifiés qui sont désormais soustraits aux travaux potentiellement destructifs. Depuis 2013 les bois privés ont été intégrés dans la problématique et font l’objet de prospections lorsque qu’il est possible d’avoir l’accord des propriétaires
  • . C’est ainsi que plusieurs sites ont été découverts en 2016 dans les massifs de Paimpont, de la Roche Trébulente en Iffendic, de Chevré en La Bouëxière et dans la forêt du Theil-de-Bretagne. Ces sites font l’objet, dans la mesure du possible, de relevés microtopographiques. La forêt
  • de Paimpont a livré trois sites métallurgiques, un site gallo-romain et une hache à douille en bronze découverte par un prospecteur local sur un site gallo-romain à Fontaine Léron. La prospection dans le bois de la Roche Trébulente en Iffendic à mis en évidence un site gallo
  • -romain et à proximité un four ruiné non déterminé. Dans la forêt de Chevré en La Bouëxière, un enclos terroyé et un tertre ont été découverts à 500 m d’un enclos déjà mentionné et à 1 000 m du grand ensemble de la Chapelle Saint-Père, ce qui sous entend une importante occupation, peut
  • -être à l’âge du fer, dans ce secteur. La forêt du Theil sur la commune du Theil-de-Bretagne prospectée depuis peu a livré un alignement inédit et un probable menhir couché. Suite à un abaissement du niveau de la Vilaine au niveau de Cesson-Sévigné, un examen attentif des berges
  • a permis de détecter une série de pieux en bois fichés dans le lit de la rivière ou dans la berge. La découverte de joues de roues de moulin sur le site plaide en la faveur d’un moulin datable probablement de la période médiévale. Après l’incendie du 1er septembre 2009 sur le site de la
  • Lande de Cojoux en Saint-Just, le CERAPAR a effectué en 2010 une prospection thématique. Suite à cette prospection, de nombreux relevés ont été réalisés sur des sites inconnus ou oubliés. Depuis, les recherches se poursuivent, avec chaque année des interventions complémentaires sur
  • les monuments non fouillés. Cette année, des relevés complets ont été réalisés sur les tertres dits de " Grémel" au sud du bourg. L’opération a montré l’importance de ce site mégalithique avec quatre tertres comportant au moins trois dolmens. Ce type de sépulture fait tout de suite
RAP02201.pdf (HOËDIC (56). projet archéologique îles d'Hoëdic et de Houat : alignement du Douet)
  • HOËDIC (56). projet archéologique îles d'Hoëdic et de Houat : alignement du Douet
  • et à l’Est de Belle-Ile, ont une position géographique privilégiée. Stratégiquement, leur situation permet de maîtriser les couloirs de circulation dans cette partie deOcéan Atlantique formant le Mor Braz. En fonction de cette donnée de départ, essentielle, l’hypothèse de
  • échanges et communications dans le cadre de deux séminaires organisés à Rennes par l'UMR 6566. Le premier, qui a eu lieu le 19 janvier 2005, était dirigé par Marie-Yvane Daire et concernait : "L’Homme et la mer : évolution du paysage littoral et exploitation des ressources marines et
  • plus sombres formant des paléosols connus des hommes préhistoriques 7, et plus particulièrement sur les côtes où certaines, plus élevées et contenant des restes de galets, forment des témoins du dernier interglaciaire (Large 2003). A l’ouest et au nord-ouest, ces plaques limoneuses
  • PROJET ARCHÉOLOGIQUE ILES D’HŒDIC ET DE HOUAT HŒDIC ALIGNEMENT DU DOUET Opération de fouille programmée pluriannuelle n° 2006/209 par Jean-Marc LARGE Valérie DELOZE Emmanuel MENS Année 3 : 2006 - Bilan de synthèse Rennes : Service Régional de l’Archéologie de Bretagne 2006
  • AVANT-PROPOS La fouille du Douet a fait l'objet d'une programmation sur trois ans. Elle n'a pu se faire qu'avec des moyens suffisants, financiers et humains. Les moyens financiers sont délivrés par deux organismes à hauteur égale pour chacun : - Le Ministère de la Culture par
  • l'intermédiaire de la Direction Régionale des Affaires Culturelles / Service régional de l'Archéologie ; Le Conseil Général du Morbihan. Budget Ministère Culture Département 2004 2250 € 2250 € 2005 1750 € 1750 € 2006 2300 € 2300 € La variation des financements acquis ou demandés dépend
  • des analyses spécialisées intégrées dans le projet de fouille. Les moyens humains sont primordiaux et la fouille du Douet s'inscrit dans une démarche volontairement transversale. L'équipe de terrain était composée de : Freddy Biet, Manuella Biet, Patrice Birocheau, Pierre Buttin
  • , Sophie Corson, Carine Défontaine, Valérie Deloze, Danièle Gailledrat, Gilles Janin, Roger Joussaume, Rolande Joussaume, Marion Kempa, Sylvie Labroche, Florent Large, Jean-Marc Large, Emmanuel Mens, Françoise Ravard, JeanClaude Ravard, Denise Riffé, Sophady Sok. Le soutien de
  • l'association Melvan inclut le travail archéologique dans une démarche pluridisciplinaire concernant les îles de Houat et d'Hoedic. Ce partenariat permet un maillage d'informations unique en son genre, faisant participer une grande partie de la population d'Hoedic et de Houat. L'aide
  • technique de la commune de l'île d'Hoedic a été essentielle pour le démarrage du chantier ainsi que pour sa fermeture. Les principaux artisans de cette aide sont André Blanchet, Maire, David Blanchet et Patrick Blanchet. La commune nous prête un petit local pour le rangement du matériel
  • de fouille. Les travaux connexes à la fouille ont déjà débuté. Un certain nombre de recherches sont soit publiées soit en cours de traitement : - - Une recherche sédimentologique, animée par Valérie Deloze, géologue à l'INRAP Grand Ouest, antenne du Mans, avec la collaboration
  • de J.-J. Macaire du Laboratoire de Géologie des environnements aquatiques continentaux (GéEAC) de la Faculté des Sciences et Techniques de Tours. Cette recherche a comme objectif de comprendre la dynamique de sédimentation du site, élargie à une partie de la pente d'Argol. Une
  • recherche palynologique effectuée par Lionel Visset et son équipe du Laboratoire de phytogéographie de l'Université de Nantes, notamment Claire Delalande et Camille Joly qui ont étudié le paléoenvironnement d'Hoedic. Une recherche de nature et de provenance de matériaux, notamment les
  • outils polis, par l'UMR 6566 de Rennes, dirigé par Guirec Querré. Une étude des restes fauniques avait été débutée par Séverine Braguier, du Musée de Préhistoire de Carnac. Sa disparition a laissé un temps en suspend ce travail dont les premières informations étaient prometteuses. La
  • suite de la recherche va être effectuée 1 - - - par Anne Tresset, du Laboratoire d'anatomie comparée, UMR 5197, Muséum national d'histoire naturelle. Un travail de topographie générale de la pente d'Argol à Hoedic, où sont présents les alignements du Douet et de Groah Denn, est
  • réalisé au GPS centimétrique par Gilles Janin, informaticien. L'appareillage a été confié par la société Thalès dans le cadre d'un partenariat d'entreprise. Une étude de gestion des blocs de granite mis en place pour l'alignement. Elle est réalisée par Emmanuel Mens, archéologue. Trois
  • datations radiocarbone sont demandées au centre de datation par le radiocarbone de l'université Claude Bernard Lyon 1. Deux concerneront des charbons de bois, l'un découvert dans le vieux sol, contemporain de la mise en place des menhirs, l'autre associé étroitement au foyer près du M1
  • . La troisième sera réservée à la datation du squelette de bovin découvert dans une fosse près de l'alignement. Les charbons de bois feront l'objet d'une étude de détermination des espèces végétales qui ont servi de combustible. C'est dans le cadre de l'UMR 6566 de Rennes que
  • : X = 206,450 Y = 2273,550 Z = 9 m (point origine chantier : 9,07 m NGF) Commune : Hoedic Lieu-dit ou adresse : Argol (le Douet) Cadastre : 3 année : 1971 section : AC parcelle : n°2a PROBLEMATIQUE GENERALE Les îles d’Houat et d’Hoëdic, au Sud de l’entrée du Golfe du Morbihan
  • travail est la suivante : Dès le Mésolithique, cette position géographique a été reconnue par les dernières populations prédatrices (Ilot de Melvan à Houat et Port-Neuf à Hoëdic) mais c’est au Néolithique et à l’Age du Bronze qu’une recherche systématique des endroits privilégiés a été
RAP03183_1.pdf ((22)(29)(35)(56). Les souterrains et autres architectures enterrées de l'âge du Fer en Bretagne et Basse-Normandie. Rapport de PT)
  • (22)(29)(35)(56). Les souterrains et autres architectures enterrées de l'âge du Fer en Bretagne et Basse-Normandie. Rapport de PT
  • sélection de clichés photographiques et de propositions de restitutions graphiques des aménagements souterrains a été intégrée à ce volume. Ces documents permettent, d’une certaine façon, de rendre compte des contraintes auxquelles devaient se plier tout homme qui devait se rendre sous
  • départements Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Quimper Vannes Rennes Lorient Agglomération Chef-lieu de département Morbihan Autre agglomération Vannes 0-99 m OCÉAN ATLANTIQUE Département 100-199 m 0 50 km > 200 m Fig. 1 : carte de localisation de la zone étudiée. DAO S
  • dans les Côtes-d’Armor (Le Cerf, 1888). Selon cette croyance populaire, des Korrigans, « petits hommes noirs, d’une force herculéenne », peuplaient une butte voisine – interprétée, après exploration par R. Le Cerf, comme un tumulus –, à laquelle serait reliée le souterrain, et
  • pays, il y eut autrefois des hommes d’une longévité qui ne se rencontre plus dans les temps modernes ; 2° Ces hommes étaient petits ; 3° Ils habitaient des cavernes qu’ils creusaient sous terre » (Le Cerf, 1888, p. 35). Considérant que toute légende se base sur des faits réels, R
  •  Mémoire de Master 2 Université de Nantes - spécialité « Archéologie des Sociétés et Territoires en France métropolitaine » Les souterrains et autres architectures enterrées de l’âge du Fer en Bretagne et Basse-Normandie Analyse de structures de stockage spécifiques au nord
  • -ouest de la Gaule (VIe - Ier siècle avant n. è.) Stanislas Bossard Sous la direction de Martial Monteil et Yves Menez Volume de synthèse 2014 - 2015  5  « Enfin, très intrigués par ce souterrain qui pour la plupart devait cacher un trésor, le plus crâne s’aventura en
  • rampant, suivi de quelques autres porteurs de chandelles, dans la grotte, subitement réveillée de son long sommeil. Mais leur curiosité fut vivement déçue : ils ne découvrirent pas de trésor et ne remarquèrent, sous une légère couche de poussière, à leur profond étonnement, que des
  • fragments de charbon, des cendres et des pierres brûlées. Les jours suivants tout le pays voulut voir les grottes de Kerbihan. » Aveneau de la Grancière, 1902, p. 384-385 6 En couverture : salles souterraines du Boisanne à Plouër-sur-Rance (Côtes-d’Armor ; cl. Y. Menez, Ministère de
  • la Culture) ; dessin S. Bossard. Les dessins accompagnant les titres de parties (p. 15, 61 et 193) sont inspirés d'un souterrain mixte de l'habitat de Pouilladou à Prat (Côtes-d'Armor) ; dessin S. Bossard.  7 Remerciements En premier lieu, je tiens à remercier M. Monteil
  • (Maître de Conférences HDR en Archéologie antique à l’Université de Nantes) d’avoir accepté de poursuivre l’encadrement de mes recherches, avec un soutien constant et sans faille. Ce travail n’aurait pas vu le jour sans la codirection assurée par Y. Menez (adjoint au conservateur
  • régional de l’archéologie, Service régional de l’archéologie de Bretagne), que je remercie vivement pour la proposition de ce sujet, les nombreuses discussions et l’aide bénéfique apportée tout au cours de l’année. Un grand merci pour leur disponibilité et leurs conseils toujours avisés
  • . L’accès aux données, tant en Bretagne qu’en Basse-Normandie, m’a été grandement facilité par le concours précieux de M.-D. Pinel (responsable du centre de documentation du Service régional de l’archéologie de Bretagne) et de L. Dédouit (assistante ingénieure, Service régional de
  • l’archéologie de Basse-Normandie) ; je souhaite ici leur exprimer ma reconnaissance tant pour l’accueil que pour le temps accordé aux réponses de mes interrogations multiples. Il m’est agréable de remercier G. Cabanillas de la Torre (doctorante, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • ) dont les conseils en matière de céramologie, et la documentation fournie ont été plus qu’utiles. J’adresse également mes sincères remerciements à A.-F. Cherel et C.-C. Besnard Vauterin (Inrap Grand Ouest) pour l’aide apportée et les informations communiquées à propos des ensembles
  • céramiques associés aux structures souterraines. Je tiens aussi à remercier H. Lepaumier (Inrap Grand Ouest) d’avoir guidé mes recherches du côté bas-normand. L’intégration des sites récemment fouillés à Ploudaniel (Finistère) et à Plénée-Jugon (Côtes-d’Armor) à cette étude n’aurait pu
  • être permise sans l’accord de Chr. Sévin-Allouet (Eveha) et M. Sassi (Archeodunum), et les informations qu’eux-mêmes et leurs équipes ont aimablement accepté de partager ; qu’ils en soient remerciés. Un grand merci à D. Tanguy (associé à l’UMR 6566) pour les échanges autour de
  • l’habitat d’Inguiniel, et les documents communiqués. Je désire aussi exprimer ma grande reconnaissance à tous ceux qui m’ont fait part de leurs conseils et m’ont renseigné occasionnellement ou à plusieurs reprises, en éclairant et en guidant ma progression, tout au long de cette année
  • passée sous terre : en particulier A. Villard-Le Tiec, T. Lorho, V. Gendrot, M. Grall, M.-Y. Daire, V. Zech-Matterne et Ph. Lanos. Les excursions documentaires effectuées autour des architectures souterraines d’outre-manche, qui ont dû se restreindre aux références disponibles en
  • France et en ligne, ont été efficacement dirigées par les orientations bibliographiques fournies par I. Armit (professeur d’Archéologie à l’Université de Bradford, Royaume-Uni), I. Ralston (professeur d’Archéologie à l’Université d’Édinbourg, Royaume-Uni) et T. Ó Carragáin (Université
  • de Cork, Irlande). Je tiens ici à leur exprimer ma gratitude. Enfin, cette année consacrée à la recherche aurait été un labeur sans les moments partagés entre amis de longue date ou plus récemment rencontrés, dont le soutien et les échanges multiples, toujours enrichissants tant
RAP03284.pdf (éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2015)
  • projet collectif de recherches
  • éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2015
  •  FILY, Maurice GAUTIER, Caroline HAMON, Xavier HENAFF, Emeline  LE GOFF, Mikaël LE MAIRE, Océane LIERVILLE, Serge MENTELE, Clément NICOLAS, Yvan  PAILLER, Sandra SICARD, Laurianne TONNERRE Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2015  AUTEURS DU RAPPORT 2015  Stéphane
  •   Responsable d’opérations, Inrap Grand‐Ouest. xavier.henaff@inrap.fr  Emeline LE GOFF  Référente SIG et topographe, Inrap Grand‐Ouest. emeline.le‐goff@inrap.fr  Mikaël LE MAIRE  Etudiant en Master 2 recherche, Université de Nantes. mikael.le.maire@yahoo.fr  Océane LIERVILLE  Céramologue
  •   conséquents  ont  aussi  été  accordés  par  l’INRAP.  Pour  2015  et  dans  le  cadre  des  Projets  d’Activités  Scientifiques,  120  jours/hommes  ont  été  affectés au PCR. Ces moyens permettent de dégager du temps pour les salariés de l’INRAP participant  au  projet.  Ils  constituent
  •  des années précédentes, nous avons essayé de planifier au plus tôt l’activité 2015. Malgré  tout  et  en  particulier  pour  les  agents  de  l’INRAP,  l’engagement  des  travaux  et  de  l’essentiel  des  moyens (jours/homme) intervient une nouvelle fois en fin d’année (mi
  •  d’activité 2015  2.1  Typologie  des  céramiques  de  l’âge  du  Bronze  final  et  du  début  du 1er âge du Fer (XIIIe ‐ VIIe siècles av. J.‐C.)  Anne‐Françoise Cherel (Inrap)  Océane Lierville (Evéha)  Introduction  Cette année est consacrée à la réalisation de la typologie des
  • Compte‐rendu d’activité 2015 Projet Collectif de Recherche Eléments pour une nouvelle approche de  l’âge du Bronze en Bretagne  Le cadre chronologique et les formes de l’habitat  Stéphane BLANCHET (coordination), Vérane BRISOTTO, Anne‐Françoise CHEREL, Klet  DONNART, Muriel
  • ‐françoise.cherel@inrap.fr  Klet DONNART  Eveha, UMR 6566 CReAAH. klet.donnart@eveha.fr  Muriel FILY  Attachée de conservation du patrimoine, Conseil général du Finistère. muriel.fily@cg29  Caroline HAMON  Chargée de recherche CNRS, UMR 8215. caroline.hamon@mae.cnrs.fr  Xavier HENAFF
  • , Inrap Grand‐Ouest, UMR 8215 Trajectoires. yvan.pailler@inrap.fr  Sandra SICARD  Responsable d’opérations, Inrap Grand‐Ouest, UMR 6566 CReAAH. sandra.sicard@inrap.fr  Laurianne TONNERRE  Etudiante en Master 2 recherche, Université de Rennes 2. laurianne.tonnerre@gmail.com  1
  • Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne 2 Projet Collectif de Recherche Rapport d’activité 2015  SOMMAIRE  LISTE DES PARTICIPANTS  p.5  1. LE PROJET INITIAL : quelques rappels p.7  2. L’ACTIVITE EN 2015 p.9  2.1 Typologie des céramiques de l’âge du
  •  Bronze final et du début du 1er âge du Fer (XIIIe ‐  VIIe siècles av. J.‐C.) par A.‐F. Cherel et O. Lierville  p.13 2.2 Typologie des céramiques de l’âge du Bronze moyen : premiers éléments de réflexion  par X. Hénaff  p.43 2.3 Le macro‐outillage à l’âge du Bronze dans le Massif
  •  Armoricain par V. Brisotto, K.  Donnart et C. Hamon  p.63 2.4 Les enclos circulaires dans le nord‐ouest de la France : regard croisé entre les  monuments de Bretagne et des Pays de la Loire par M. Le Maire  p.81 2.5 Proposition d’outils méthodologiques pour exploiter les données du PCR
  •  Bronze :  p. 93 exemples d’analyses spatiales portées sur les enclos circulaires par E. Le Goff    2.6  Étude  archéo‐anthropologique  des  squelettes  de  l’âge  du  Bronze  en  Bretagne  par  L.  Tonnerre  p. 107 3. PRINCIPALES PERSPECTIVES POUR L’ANNEE 2016 P.133  DOCUMENTS
  •  ANNEXES  Le  Bronze  moyen  et  l’origine  du  Bronze  final  en  Bretagne  par  S.  Blanchet,  M.  Mélin,  T.  Nicolas et P. Pihuit  Le  macro‐outillage  lithique  sur  les  sites  de  l’âge  du  Bronze  armoricain :  quelques  hypothèses fonctionnelles pour aborder la notion
  •  d’artisanat par C. Hamon et S. Blanchet   FICHES D’ENREGISTREMENT DE DECOUVERTE  3 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne                                                                                                       4 Projet Collectif de
  •  Recherche    Rapport d’activité 2015  LISTE DES PARTICIPANTS      BLANCHET Stéphane  INRAP GO, UMR 6566 CReAAH  BRISOTTO Vérane  INRAP GO  Responsable d’opérations, Préhistoire récente/Protohistoire  ancienne.  Responsable d’opérations, Préhistoire récente  CHEREL Anne‐ Françoise
  •   DONNART Klet  INRAP GO, UMR 6566 CReAAH  Céramologue, âge du Bronze et âge du Fer  ESCATS Yoann  INRAP GO  Responsable d’opérations  FAVREL Quentin  Université de Nantes  Etudiant en Master 2  FILY Muriel  CG 29  Attachée de conservation, âge du Bronze.  GABILLOT Maréva
  •   UMR 5594 ARTeHIS  Chargée de recherche, âge du Bronze.  GANDOIS Henri  Univ. Paris 1, UMR 8215  Trajectoires  Chercheur bénévole  Doctorant  GAUTIER Maurice  Univ. Rennes 1, UMR 6566 CReAAH Doctorant  Prospecteur aérien  GOMEZ DE SOTO José  CNRS, UMR 6566 CReAAH  Directeur
  •  de recherche émérite, âge du Bronze.  HENAFF Xavier  INRAP GO  HAMON Caroline  CNRS, UMR 8215 Trajectoires  Responsable d’opérations, Préhistoire récente/Protohistoire  ancienne.  Chargée de recherche, spécialiste du macrooutillage.  LE BIHAN Jean Paul  CRAF  Archéologue
  • , Protohistoire.  LE CARLIER Cécile  CNRS, UMR 6566 CReAAH  Ingénieure de recherche, spécialiste du métal.  LE GOFF Emeline  INRAP GO  Référente SIG  LE MAIRE Mickaël  Université de Nantes  Etudiant en Master 2  LEMEE Marion  INRAP GO  Technicienne de fouille  LE PROVOST François
  •   Chercheur bénévole  Prospecteur au sol  LEROUX Gilles  INRAP GO, UMR 6566 CReAAH  Responsable d’opérations, prospecteur aérien.  LIERVILLE Océane  Eveha, UMR 6565 CReAAH  Céramologue  LORHO Thierry  SRA Bretagne, UMR 6566 CReAAH  Ingénieur d’études, SIG.  MELIN Muriel  Univ
RAP02005.pdf ((29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • (29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches
  • pratiquait en février et en mars, moment où les autres ressources alimentaires deviennent difficiles à acquérir. Les analyses d'Yves Gruet permettent quant à elles d'affirmer que les hommes du Mésolithique consommaient beaucoup de crabes ; celles de Nathalie Desse que la pêche restait
  • strictement littorale. Les études archéozoologiques effectuées par Anne Tresset confirment que les hommes qui résidaient sur les amas coquilliers s'approvisionnaient dans des milieux diversifiés. Grégor Marchand a présenté une synthèse de ses campagnes de sondages effectuées dans le
  • et d'essayer de se mettre dans la peau des hommes du Mésolithique pour appréhender le mode de collecte de la matière première et sa situation. Le massif armoricain (figure 1) s'est structuré à la suite de mouvements tectoniques (orogenèses) cadomiennes et hercyniennes et présente
  • élevées au cœur le la zone de déformation. Il est net que c'est au cœur même de la zone faillée qu'il faudrait rechercher les gisements d'ultramylonites. METHODOLOGIE DE PROSPECTION L'utilisation de cette roche au cours du mésolithique par les hommes suppose que les gisement exploités
  • PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHE LE MESOLITHIQUE EN BRETAGNE ANNEE 2003 Estelle Yven et Grégor Marchand (coordination) Avec la participation de Yann Bougio, Catherine Dupont, Loïc Gaudin, Jean-Noël Guyodo, Dominique Marguerie, GaëUe Martin, Anne Tresset et Rodrigue Tsobgou
  • . looÇ L PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Table des Matières : I) Rappel de la problématique, (par Estelle Yven et Grégor Marchand). A) Le projet de recherche. B) Les activités entreprises en 2003. H) Organisation de la recherche - Compte-rendu de la troisième réunion, (par
  • Estelle Yven). III) Des prospections géologiques aux prospections arcchéologiques. A) Rapport de campagne de terrain : détermination des gisements à ultramylonites cataclastiques armoricaines, (par Rodrigue Tsobgou). B) Un gîte d'approvisionnement en microquartzite, le Crann. (par
  • Estelle Yven). C) Etude pétrographique des outils en ultramylonites armoricaines : détermination des zones d'approvisionnement en matières premières au Mésolithique final, (par Rodrigue Tsobgou). D) Rapport concernant le séminaire de terrain du 8 au 1 1 novembre 2003. (par Yann Bougio
  • et Gaëlle Martin). TV) Des opérations de sondages en Finistère. A) Le Mésolithique en Finistère : chronologie et stratigraphie - Bilan d'une prospection thématique réalisée entre 2001 et 2003. (par Grégor Marchand). B) L'assemblage lithique de l'Ile aux Moutons (Fouesnant
  • , Finistère), sondages 2002. (par Jean-Noël Guyodo). V) Le Mésolithique final en synthèse - Aspects des néolithisations. A) Derniers chasseurs-cueilleurs et premiers agriculteurs sur la façade atlantique de l'Europe, (par Grégor Marchand et Anne Tresset). B) Les niveaux coquilliers du
  • Mésolithique final en Bretagne : fonctionnement des habitats côtiers et intégration territoriale, (par Grégor Marchand). VI) Analyses archéobotaniques - Pré-rapport d'une étude anthracologique - Beg an Dorchenn. (par Loïc Gaudin et Dominique Marguerie). VII) Résumés de thèses. A) La
  • malacofaune des sites mésolithiques et néolithiques de la façade atlantique Contribution à l'économie et à l'identité culturelle des groupes concernés, (par Catherine Dupont). B) Approche spatiale et territoriale des industries lithiques. Constantes et variantes dans l'occupation du
  • substrat géographique et la gestion des matières premières lithiques au Mésolithique en Bretagne, (par Estelle Yven). Vni) Liste des articles réalisés sur le Mésolithique en Bretagne par les membres du PCR entre 2001 et 2003. IX) Conclusions à trois ans de recherches et perspectives
  • (par Grégor Marchand et Estelle Yven). 1 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Principaux acquis du programme « le Mésolithique en Bretagne » - 2001/2003. -Organisation chronologique et culturelle de la base de données constituée par Pierre Gouletquer sur des critères
  • typologiques. La base comporte désormais 1318 entrées, avec une centaine de sites mésohthiques avérés. -Campagne de sondages manuels et mécaniques sur cinq sites mésolithiques en Finistère, choisis dans des contextes topographiques contrastés et à partir du fichier de Pierre Gouletquer
  • . -Prospections dans le sud Finistère et découverte de soixante-deux nouveaux sites et indices. -Travaux sur l'économie de subsistance et sur les saisons d'occupation des amas coquilliers par l'analyse des restes de mammifères, d'oiseaux, de crabes, d'oursins, de coquillages et de poissons
  • . -Calcul de l'effet de réservoir océanique à partir de plusieurs types de coquillages sur le site de Beg-an-Dorchenn. -Etudes de collections Uthiques anciennes et réalisation de monographies (Raguénez, Kerliézoc, Kerhuellan, Kervilien, la Presqu'île, ...). -Synthèses sur les industries
  • du MésoUthique ancien et moyen du Massif Armoricain. -Synthèses sur le MésoUthique final de Bretagne et sur les processus de Néolithisation. -Synthèse sur l'Epipaléolithique. PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 I) Rappel de la problématique (Estelle Yven et Grégor Marchand
  • ). A) Le projet de recherche. Ce projet collectif de recherche réunit trente-deux chercheurs amateurs ou professionnels pendant une durée de trois ans. L'objectif consiste à coordonner les travaux concernant la période mésolithique sur la Bretagne, en dégageant de nouvelles
  • articulations entre les champs de connaissances parcourus par les participants. Ce dialogue concerne particulièrement les travaux sur l'organisation spatiale - très développée en Finistère -, la reconnaissance et les modalités d'utilisation des matières premières lithiques et les analyses de
RAP03493 (QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport intermédiaire de FP)
  • QUIBERON (56). Beg er Vil : un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport intermédiaire de FP
  • . • Madame Catherine Le Gall, Madame Catherine Louazel et Madame Annie Delahaie (laboratoire Archéosciences – UMR6566 CReAAH), pour toutes leurs aides. C’est la fin de la saison à Beg-er-Vil, les hommes et les femmes du Mésolithique réembarquent vers les îles, laissant les arceaux de
  • la structure d’habitation reconnue en 2015 et dégagée en 2016 (figures 8, 9 et 10). En mai et juin 2017, la longue campagne a permis de terminer l’exploitation de la zone de la hutte. En 2017, on peut estimer à 600 jours-homme la quantité de travail sur le terrain (depuis 2012
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Seconde année de fouille triennale Rapport intermédiaire 9 mai – 30 juin 2017 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2017-128 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo
  • -environnement) : Catherine Dupont Travaux réalisés avec le concours du : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conseil Général du Morbihan (SDAM) Mairie de Quiberon Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du
  • Mésolithique sur le littoral du Morbihan Seconde année de fouille triennale Rapport intermédiaire 9 mai – 30 juin 2017 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont Contributions de : Yann
  • Bernard (Virtual Archéo) Jorge Calvo Gomez (Université de Rennes 1) Anaïs Hénin (Université de Rennes 2) Gérald Musch (Belle-Île-en-Mer) Marylise Onfray (Université de Paris 1) Laurent Quesnel (CNRS-Université de Rennes 1) Travaux réalisés avec le concours de : Centre National de la
  • Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conseil Général du Morbihan (SDAM) Mairie de Quiberon Campagne 2017 Table des matières RESUME DE L’OPERATION 2017
  • ............................................................................................. 4 REMERCIEMENTS ....................................................................................................................... 5 PREMIERE PARTIE : PROBLEMATIQUE DE L’INTERVENTION ...................................... 7 1. Premières étapes de l’exploration d’un site de
  • ......................................................................................... 10 3. Une vie domestique en bord de mer… ........................................................................... 12 SECONDE PARTIE : LA CAMPAGNE DE 2017 .................................................................... 14 1. L’équipe de recherche en 2017
  • .................................................................................. 17 3. Résultats archéologiques de la campagne de 2017 ........................................................ 19 3.1. Implantation des fouilles................................................................................. 19 3.2. Conditions de découverte et enregistrement des
  • vestiges ......................... 22 3.3. Considérations topographiques, stratigraphiques et géomorphologiques23 3.4. La hutte .............................................................................................................. 25 3.5. La fosse L au milieu de la hutte
  • ...................................................................... 30 3.6. La structure P : un tas de pierre en bordure de la hutte ............................. 37 3.7. La fosse V au nord-est de la hutte .................................................................. 39 3.8. La structure Z : des piquets au sud-ouest de la hutte
  • ................................. 42 3.9. La fosse AA ....................................................................................................... 42 3.10. La zone est du site (structures O et N) ........................................................ 43 3.11. Quelques lignes de conclusion
  • ..................................................................... 45 4. Étude géoarchéologique de la formation de l’amas coquillier de Beg er Vil (analyse de micromorphologie des sols) ................................................................................................... 47 4.1. L’amas coquillier : poursuite des analyses
  • micromorphologiques et premiers éléments de réflexions ............................................................................................ 47 4.2. Quitter l’amas coquillier… : des observations de terrain à la stratégie d’échantillonnage du secteur de la « hutte
  • » ....................................................... 62 4.3. Conclusion et perspectives générales ............................................................ 72 2 Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) TROISIEME PARTIE : BILAN DU TRAITEMENT DES REFUS DE TAMIS ...................... 75 1. Lors de la fouille de 2017
  • ................................................................................................... 75 2. Le stage post-fouille de septembre 2017 ......................................................................... 75 3. Le tri à Archéosciences ...................................................................................................... 78 QUATRIEME PARTIE
  • : ANALYSES REALISEES EN 2017 .................................................. 79 1. Un premier bilan des analyses tracéologiques en cours sur l’industrie lithique ...... 79 1.1. Corpus d’étude : les collections de Beg-er-Vil ............................................. 79 1.2
  • . Résultats préliminaires obtenus ..................................................................... 81 1.3. Études expérimentales analytiques ............................................................... 81 2. Un premier bilan de l’étude du macro-outillage (années 2012 à 2016
  • ) ...................... 82 3. Bilan de l’opérations de numérisation laser (2015 et 2017) .......................................... 85 CINQUIEME PARTIE : CONCLUSION TOUTE PROVISOIRE… ...................................... 88 1. Diffusion scientifique des résultats
RAP03345.pdf (QUIBERON (56). Beg-er-Vil : Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de FP)
  • QUIBERON (56). Beg-er-Vil : Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de FP
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale 5 septembre - 7 octobre 2016 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2016-027 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo-environnement
  • ) : Catherine Dupont Travaux réalisés avec le concours du : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conseil Général du Morbihan (SDAM) Mairie de Quiberon Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur
  • le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale 5 septembre - 7 octobre 2016 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2016-027 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont Contributions de : Jorge Calvo
  • Gomez (Université de Rennes 1) Gaëlle-Anne Denat (Université de Rennes 2) François Eluard (Université de Rennes 2) Dominique Hillion (Saint-Pierre-Quiberon) Gérald Musch (Belle-Île-en-Mer) Diana Nukushina (Université de Lisbonne et de Rennes 1) Marylise Onfray (Université de Paris 1
  • ) Laurent Quesnel (CNRS-Université de Rennes 1) Travaux réalisés avec le concours du : Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Université de Rennes 1 Service Régional de l’Archéologie de Bretagne Conseil Général du Morbihan (SDAM) Mairie de Quiberon Campagne 2016 2 Beg
  • -er-Vil (Quiberon, Morbihan) Sommaire RESUME DE L’OPERATION 2016 ............................................................................................. 5 REMERCIEMENTS
  • ....................................................................................................................... 8 PREMIERE PARTIE : PROBLEMATIQUE DE L’INTERVENTION .................................... 11 1. Premières étapes de l’exploration d’un site de référence ............................................. 11 1.1. Les fouilles d’O. Kayser (1985-1988
  • ) ............................................................. 11 1.2. Une longue période d’analyses postopératoires (années 1990 et 2000) ... 13 2. 2012-2015 : Retour à Beg-er-Vil ........................................................................................ 14 3. Une vie domestique en bord de mer
  • … ........................................................................... 17 SECONDE PARTIE : LA CAMPAGNE DE 2016 .................................................................... 19 1. L’équipe de recherche en 2016 ......................................................................................... 19 2. Conditions d’intervention
  • ................................................................................................. 21 2.1. Logistique et financement............................................................................... 21 2.2. Protocole d’intervention ................................................................................. 22 3. Résultats archéologiques de la campagne de 2016
  • ........................................................ 24 3.1. Implantation des fouilles ................................................................................ 24 3.2. Enregistrement des vestiges ........................................................................... 26 3.2. Stratigraphie et aspects géomorphologiques
  • ............................................... 27 3.3. La « hutte » ........................................................................................................ 36 3.4. Le foyer L .......................................................................................................... 40 3.5. Premiers aperçus de
  • la zone orientale .......................................................... 45 3.6. Le mobilier archéologique recueilli ............................................................... 51 4. Bilan du traitement des refus de tamis (05/12/2016
  • ) ..................................................... 58 4.1. Lors de la fouille de 2016 ................................................................................ 58 4.2. Lors des stages post-fouille de 2016 .............................................................. 58 TROISIEME PARTIE : BILAN DES ANALYSES EN COURS
  • ............................................... 63 1. Premiers résultats de l’analyse spatiale (2012-2015) ..................................................... 63 1.1. Méthodologie.................................................................................................... 63 1.2. Perspectives générale sur le matériel
  • cartographié ..................................... 64 1.3. Répartition de l’industrie lithique ................................................................. 65 1.4. Acidité des sols et répartition spatiale du mobilier .................................... 70 1.5. Conclusions
  • préliminaires .............................................................................. 70 3 Campagne 2016 2. La gestion technologique des volumes des nucleus : comparaison des systèmes techniques de Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) et de Beg-an-Dorchenn (Plomeur, Finistère
  • ) ................................................................................................................................... 79 2.1. Introduction ...................................................................................................... 79 2.2. En préambule, l’étude de la série 2014 de Beg-er-Vil.................................. 80 2.3. Etude des nucleus de Beg-er-Vil 2014
  • ........................................................... 87 3. Analyse fonctionnelle des bitroncatures symétriques de Beg-er-Vil : une approche expérimentale ......................................................................................................................... 102 3.1. Introduction
  • ....................................................................................................... 117 QUATRIEME PARTIE : CONCLUSIONS TOUTES PROVISOIRES….............................. 121 1. Diffusion scientifique des résultats ................................................................................ 121 2. Médiation
RAP03469 (PLOUGONVELIN (29). Abbaye de la Pointe Saint-Mathieu, place Saint-Tanguy. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • PLOUGONVELIN (29). Abbaye de la Pointe Saint-Mathieu, place Saint-Tanguy. Rapport de diagnostic
  • Diagnostic archéologique Rapport d’opération Finistère, Plougonvelin, abbaye de la Pointe Saint-Mathieu Sondages archéologiques, place Saint-Tanguy sous la direction de Françoise Le Boulanger Inrap Grand Ouest octobre 2017 Diagnostic archéologique Rapport d’opération
  • Finistère, Plougonvelin, abbaye de la Pointe Saint-Mathieu Sondages archéologiques, 29190 Code INSEE place Saint-Tanguy — D112960 2015-326 Système d’information Code Inrap Arrêté de prescription sous la direction de Françoise Le Boulanger Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS
  • 67737 35577 Cesson-Sévigné octobre 2017 avec la contribution de Stéphan Hinguant Françoise Labaune-Jean Pierre Poilpré Illustration de couverture La place Saint-Tanguy vue du haut du phare ; on y voit les sondages 3 (rebouché) et 4 . © Pierrick Leblanc Sommaire Données
  • administratives, techniques et scientifiques 3 Sommaire 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thesaurus 9 Intervenants 10 Notice scientifique 10 État du site 11 Localisation de l’opération 13 Arrêté de prescription 19 Projet scientifique d’intervention 21 Arrêté de
  • désignation Résultats 25 1. Introduction 25 1.1. Raisons de la mise en place du diagnostic archéologique 25 1.2 Données physiques 25 1.2.1 Contexte géographique 26 1.2.2. Contexte géologique 26 1.3. Contexte historique et archéologique : état des connaissances et
  • perspectives 26 1.3.1. Précision onomastique par Pierre Poilpré 26 1.3.2. Contexte historique et perspectives de recherche 29 1.3.3 Contexte archéologique 30 1.4 Conditions de réalisation de l’opération archéologique 35 2. Présentation des données archéologiques 35 2.1 Les
  • sondages 1 et 2 37 2.1.1. Le sondage 1 40 2.1.1.1. L’assemblage lithique de l’US 135, témoin d’un petit poste de débitage mésoltithique ? par Stéphan Hinguant 41 2.1.1.2. Un niveau de sol antérieur au mur nord de l’abbatiale 41 2.1.1.3. Le mur nord de l’abbatiale : caractéristiques
  • et modifications (UA 150) 46 2.1.1.4. Des niveaux des xie-xiie siècles ? 47 2.1.1.5. Des aménagements de la deuxième moitié du Moyen Âge à l’époque moderne ? 48 2.1.1.6. La façade orientale du dortoir des moines 50 2.1.1.7. Des niveaux de sol associés aux deux états de
  • la façade orientale du dortoir des moines 51 2.1.1.8. Aménagements ponctuels récents dans le cloître 52 2.1.1.9. Démolition et remblaiement général du cloitre 52 2.1.2 Le sondage 2 57 2.1.3 Bilan des découvertes dans les sondages 1 et 2 59 2.2 Les sondages 5 et 6
  • 59 2.2.1. Le sondage 5 64 2.2.2. Le sondage 6 66 2.2.3. Interprétation proposée des découvertes 70 2.3 Les sondages 3 et 4 70 2.3.1. Le sondage 3 76 2.3.2 Le sondage 4 81 2.3.3 Sondages 3 et 4 : bilan archéologique des découvertes - approche documentaire et
  • topo-historique 81 2.3.3.1. Bilan archéologique des découvertes par Françoise Le Boulanger 82 2.3.3.2 Approche documentaire et topo-historique par Pierre Poilpré 95 3. Conclusion 97 4. Bibliographie 101 Corpus des documents Documents et études
  • complémentaires par Pierre Poilpré Inventaires techniques 123 1. Inventaire des faits et unités stratigraphiques 126 2. Inventaire des mobiliers 126 3. Inventaire de la documentation graphique 127 4. Liste des figures I. Données administratives, techniques et scientifiques I
  • . Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement — Département Finistère (29) Références de l’opération Commune Numéro de l’arrêté de
  • prescription Plougonvelin Adresse ou lieu-dit Abbaye de la Pointe SaintMathieu Codes code INSEE 29190 2015-326 en date du 18/11/2015 x : 1124825 y : 7265750 z : env. 23 m NGF Références cadastrales — section(s) E parcelle(s) Place Saint-Tanguy Propriétaire du terrain Commune de
  • Plougonvelin 20 au 28 février 2017 Surface prescrite et sondée Numéro de l’arrêté de désignation Emprise maximale prescrite 2017-016 en date du 09/01/2017 Nature de l’aménagement 3800 m2 Surface sondée 342 m2 soit 9 % de la surface prescrite Niveau d'apparition des vestiges Maître
  • d'ouvrage des travaux d'aménagement Mairie de Plougonvelin Opérateur d’archéologie Inrap Grand Ouest Année Dates d’intervention sur le terrain D112960 Commune Plougonvelin Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Numéro de l’opération Mise en valeur du
  • site historique Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système CC48 Organisme de rattachement Responsable scientifique de l’opération Françoise Le Boulanger, Inrap De - 0,20 m à - 0,60 m 8 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Finistère, Plougonvelin
  • , abbaye de la Pointe Saint-Mathieu Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier Édifice public nb Industrie lithique Inférieur Édifice religieux Industrie osseuse Moyen Édifice militaire Supérieur Bâtiment Macro-restes Mésolithique et
  • Abri Antiquité romaine (gallo-romain) République romaine Mégalithe Empire romain Artisanat Haut-Empire (jusqu’en 284) Argile : atelier Atelier Bas-Empire (de 285 a 476) Terre cuite Études annexes Époque médiévale Géologie haut Moyen Âge Datation
  • Moyen Âge Anthropologie bas Moyen Âge Carpologie Temps modemes Anthracologie Époque contemporaine Pétrographie Ère industrielle Palynologie Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration I. Données