Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

5 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00804.pdf (PLOUHINEC (29). campement de Menez Drégan. rapport de fouille préventive)
  • PLOUHINEC (29). campement de Menez Drégan. rapport de fouille préventive
  • 29
  • UPR 403 DU CNRS, RENNES RAPPORT SUR LA FOUILLE DU GISEMENT PALEOLITHIQUE INFERIEUR DE MENEZ-DREGAN I CAMPAGNE DE SEPTEMBRE 1992 Fouille de sauvetage programmé, Service régional de l'Archéologie, Région Bretagne : autorisation n° 92-20 Département : Finistère, Commune
  • : Plouhinec Cadastre : section Z W n° 366, 370, 372 & hors parcelles Coordonnées Lambert II : x = 92,15 y = 2353,85 N ° de site : 29 197 015 A P Responsables scientifiques : Jean-Laurent M O N N I E R , Directeur de Recherche au CNRS, UPR 403, Laboratoire d'Anthropologie, Université de
  • Rennes I Bernard H A L L E G O U E T , Maître de Conférences, Laboratoire de Géographie de la Mer et des Littoraux, Université de Bretagne occidentale (Brest), associé à l'UPR 403 Chef de chantier : Stéphan I I I N G U A N T , vacataire A F A N , associé à l'UPR 403 Décembre 1992
  • UPR 403 DU CNRS, RENNES RAPPORT SUR LA FOUILLE DU GISEMENT PALEOLITHIQUE INFERIEUR DE MENEZ-DREGAN I CAMPAGNE DE SEPTEMBRE 1992 Fouille de sauvetage programmé, Service régional de l'Archéologie, Région Bretagne : autorisation n° 92-20 Département : Finistère, Commune : Plouhinec
  • Cadastre : section Z W n° 366, 370, 372 & hors parcelles Coordonnées Lambert II : x = 92,15 y = 2353,85 N ° de site : 29 197 015 A P Responsables scientifiques : Jean-Laurent M O N N I E R , Directeur de Recherche au CNRS, UPR 403, Laboratoire d'Anthropologie, Université de Rennes I
  • Bernard H A L L E G O U E T , Maître de Conférences, Laboratoire de Géographie de la Mer et des Littoraux, Université de Bretagne occidentale (Brest), associé à l'UPR 403 Chef de chantier : Stéphan H I N G U A N T , vacataire A F A N , associé à l'UPR 403 Décembre 1992 -1 - 1. P R
  • taille et débris divers. Il s'y ajoute les pièces issues du nettoyage de la fouille clandestine ainsi que les éclats de taille provenant des tamisages (non cotés). V H lm 29 - PLOUHINEC MENEZ DREGAN I Carroyage G (chantier Im H Coupe I stratigraphique J K * ^ L M N
  • O Emplacement dosimètre ESR Figure 4 : Menez-Dregan I, campagne 1992. Plan du site, position du quadrillage et du repère de nivellement, localisation des dosimètres et position des levés stratigraphiques (coupes A-B, C-DetE-F). - 8 - 2. ORGANISATION DE LA CAMPAGNE 1992 ET
  • DEROULEMENT DES TRAVAUX La campagne de terrain principale a été effectuée du 31 août au 26 septembre 1992. Le financement a été assuré par le Conseil général du Finistère et par la S.D.A. (Ministère de l'Education nationale et de la Culture). Par ailleurs, la Commune de Plouhinec, le
  • paroi sud-est. Ce témoin est coté par rapport au nivellement général de la France, soit + 12,115 m NGF. Lors de la campagne 1992, les carrés G20 à 22, H20 à 23, 120 à 23, J20 à 24, K20 à 24, L21à 24, M20 à 24 et N23-24, ont été ouverts. A chaque carré est affecté un cahier
  • octobre et novembre 1992, Mr Stéphan HINGUANT (vacataire AFAN) a assuré, au laboratoire de Rennes, le lavage et le marquage définitif du matériel, ainsi que la mise au net des plans et coupes, préparant ainsi la rédaction du présent rapport. Ont également participé à ces opérations au
  • mais les charbons de bois y sont abondants. Il semblerait qu'elle soit contemporaine du foyer dont les vestiges ont été observés dans le secteur du carré J21. 29. PLOUHINEC Menez Dregan I Figure 7 : Menez-Dregan I, coupe frontale selon E-F [levé et mise au net : S. Hinguant]. C
  • effet, deux dosimètres ont été placés cette année. D'ores et déjà un essai de datation par les méthodes physico-chimiques permet d'avancer un âge compris entre 300000 et 400000 ans pour les niveaux les plus récents. La stratigraphie du gisement se dévoile peu à peu mais une extension
  • un platier fossile ou la plage qui lui est associée. Si de l'industrie est effectivement rattachée à ces niveaux, on peut raisonnablement penser obtenir des datations au-delà de 400 000 ans Les partenaires de l'Action thématique programmée ont apporté un soutien financier aux
  • ., GEBHARDT A. & MONNIER J.L., 1992 - Le gisement Paléolithique inférieur de Menez-Dregan 1 (Plouhinec, Finistère). Premiers résultats des fouilles. Bull. Soc. préhist. française, t. 89, p. 77-81. MOLINES N., 1991 - Les industries à galets aménagés du littoral armoricain (Paléolithqiue
  • inférieur). Etude typologique et morphométrique des choppers et des chopping-tools. Mém. Maîtrise, Histoire de l'Art, Université de Haute Bretagne, Rennes. MOLINES N., 1992 - Les industries à galets aménagés du littoral armoricain (Paléolithique inférieur). Mise au point d'une méthode
  • d'étude et application au gisement de Menez-Dregan 1 (Plouhinec, 29). Mém. D.E.A., Histoire de l'Art, Université de Haute Bretagne, Rennes. MONNIER J.L., 1989 - Acheuléen et industries archaïques dans le Nord-Ouest de la France. Publications du CERP, sous presse. MONNIER J.L., 1990
  • plupart en archéologie. Ces fouilles vont permettre de comprendre l'histoire du gisement qui appartiendrait au Paléolithique inférieur. Ce site serait vieux de 3 5 0 . 0 0 0 ans. Sont présents à la pointe du Souch dés chercheurs venus de l'Institut de Paléontologie humaine de Paris
  • année sur l'autre sur ce site vieux de 350.000 ans qui daterait du paléolithique inférieur. été cotés. Des analyses ont été faites concernant la végétation, le charbon de bois provenant des foyers est très présent sur le site. Ainsi, les chercheurs ont découvert un pépin de pomme
RAP00556.pdf (le pays Porzay (29). rapport de prospection thématique)
  • le pays Porzay (29). rapport de prospection thématique
  • 29
  • essentiellement au cours du premier trimestre de 1992, puis à partir de l'automne; elles continuent cet hiver, mais les derniers résultats obtenus ne seront pas cités dans le présent rapport. La couverture végétale du sol explique la discontinuité des opérations de prospections, fortement
  • sèche, du type 1989-1990 (et 1976). 1992 n'a pas été une année sèche en pays Porzay... Sans parler d'une année "pourrie", il faut remarquer que la pluviométrie a été particulièrement importante à la fin du printemps, puis dès le début du mois d'août, pour être supérieure à la moyenne
  • -, / /« Kerhoën I r,Linguez" ' Ty Otdioui ^ V Kerfloux Leuste( C ^Tresseol^ ^ l\Goulit-arr Guer \ » Claitè _ \ Iré /Tal-ar-Hoat ^ Kerguérei Tri Horn^-:.- ■f » / l =^ u/ ane t A»rV- \ r- Maison 3e G, tu "fonf Sr-Cven 114 . . Prat-YôWn LanditmcJ" tmfyn If ) Keflan'guy
RAP00610.pdf (QUIMPER (29). cathédrale Saint-Corentin. le chœur. rapport de sondage)
  • QUIMPER (29). cathédrale Saint-Corentin. le chœur. rapport de sondage
  • 29
  • (701) 11.2.2 Le réseau de caniveaux modernes 11.2.3 Les terres remaniées 11.3 Le mur du choeur S.l 11.4 Le mur du transept S.2 11.5 Le contrefort S.25 et ses fondations S.26 11.6 Le pavage supérieur S.27 11.7 Le niveau intermédiaire de pavage S.28 11.8 L'empierrement profond S.29 au
  • laisse le soin à ses successeurs de continuer et d'achever les travaux. Ainsi, dans les premières années du X V I ^ siècle, soit plus de 250 ans après le début des travaux, c'est une cathédrale gothique de 92m de long avec deux tours hautes de 40m qui est achevée. La Monographie de la
  • destruction du choeur roman. 28 La hauteur, par rapport au sol, du rang de moellons biseautés est variable: 0,30 à 0,40 m pour le côté sud et 0,50 à 0,70 m sur le côté nord. 29 L'étude des comptes de la fabrique de la cathédrale montre que les moellons utilisés pour a construction aux XV™5
RAP00531.pdf (QUIMPER (29). Penancreac'h. rapport de sondage)
  • QUIMPER (29). Penancreac'h. rapport de sondage
  • 29
  • QUIMPER FINISTERE PENANCREAC'H Etablissement protohistorique Secteur Nord-est Diagnostic 1992 .. QUIMPER Finistère PENANCREAC'H UN ETABLISSEMENT Secteur OPERATION DE PROTOHISTORIQUE nord DIACNOSTlb Responsable: J.P. LE BIHAN A r c h é o l o g u e m u n i c i p a l
  • de Q u i m p e r Octobre 1992 QUIMPER SECTEUR OPERATION 1. - PENANCREACH NORD-EST DE DIAGNOSTIC LOURD INTRODUCTION: 1.1. Localisation: Département : Commune : Lieu-dit : CARTE I.G.N.: Coordonnées Lambert : Altitude: 45 m Cadastre: I.E. 4a N° de site: 1.2. LE
  • FINISTERE QUIMPER PENANCREACH 1/25 O O O Q U I M P E R Z . II . x 1 1 7 , 6 0 0 - 117,900 - y 2 3 50,7 5 29 232 0 4 8 A H SITE: 1.2.1. Géographie physique: Le site de Penancréach s'implante sur un éperon calé entre la v a l l é e de l'Odet et u n a f f l u e n t de sa rive d r o
  • : Pian de situation 50 m I0utedePont-VAbbé QUIMPER-PENANCREAC'H 1992 : Implantation des sondages Zone fouillée dans le cadre du diagnostic lourd p o n c t u e l l e m e n t , par nos s o i n s en 1991 à T y L i p p i g et est b o r d é e de s t r u c t u r e s agraires des 1er
  • i s é m e n t le p o t e n t i e l archéologique du site de P é n a n c r é a c h . U n e o p é r a t i o n de d é t e c t i o n g é n é r a l e est menée au printemps 1992 et met en é v i d e n c e , au nord-est des terrains concernés, une zone d'intérêt archéologique certain. D
  • fondé sur des u n i t é s de 20 m sur 10 m c o u v r e le s i t e . Le c a r r é de 5 m de c ô t é constitue l'unité de r a m a s s a g e et l o c a l i s a t i o n du m o b i l i e r d é c o u v e r t en surface, hors des structures enterrées o PENANCREAC'H 1992 : Zonage
  • -If 10 M PENANCREAC'H 1992 : Numérotation des structures 10 m m Strucwre en creux Foyer Plaque d'argile blanche PENANCREAC'H 1992 : Structures o Vase Pointe de flèche 2. ETUDE 2.1. DES Etat VESTIGES de conservation du site: L'intervention humaine ne semble pas avoir
  • a i s o n de t o u t e s t r u c t u r e en terre ou en bois et, davantage, la pente a f a v o r i s é la reptation des sols. L'expérience acquise sur les fouilles du Braden montre bien que, depuis 2000 ans les sols a n c i e n s o n t d i s p a r u . P o u r d e s p é r i o d e s
  • palissade n'apparaît. Il semble bien q u e , vers l'est, des observations analogues p u i s s e n t être f a i t e s , m ê m e si le p h é n o m è n e e s t m o i n s m a r q u é . Il faut noter que les sondages linéaires correspondant à cette direction (printemps 1992) ne livrent aucun
RAP00683.pdf (LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport de synthèse de fp 3 1990-1992)
  • LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport de synthèse de fp 3 1990-1992
  • 29
  • . . . . . . . I ERVENTION I r : Ax 110-600 Ay 86-9600 A l t . BX . : BV N° 1992 du 18 Juin 1990 : I n t e r v e n t i o n (début e t f i n ) 13 A v r i l 1990 : Années antérieures d ' i n t e r v e n t i o n .. 1978-80 ; 1983-88 ; 1989 : Responsable A. BARDEL : Motif d ' i n t e
  • r v e n t i o n Intérêt s c i e n t i f i q u e , e t absence d'archives : Surface fouillée : Estimation de l'étendue : du gisement I I I I I 29 104 001 AH Cadastre . : A u t o r i s a t i o n (n , date) Nature du gisement Nature des découvertes effectueées Périodes
  • chronologiques Rapport s c i e n t i f i q u e .., Plans e t coupes Planches e t dessins Photographies légendées 15 Août 1992 Environ 1,5 ha - Abbaye bénédictine sur monastère celtique - Abbaye carolingienne (IXè s . ) : Eglise monastère, cloître, communs, f o r t i f i c a t i o n s
  • . Occupations antérieures e t portions des Abbayes médiévales e t postUTX viiTTT•••« n médiévales. Vie - XVIIIe siècles. BSERVATIONS CONTENU DO SSIER I I I / pages 29 8 56 planches SOMMAIRE INTRODUCTION Chapitre I : COUR du CLOITRE 1 - ETUDE STRATIGRAPHIQUE 1 - 1 : Cour X V I l
  • : p a r o i s Nord e t E s t 25 - " R-25 : p a r o i s E s t , Sud e t Ouest ./... 26 - Sondage T-25 27 — Sondage Cour W-22-23 : période f i n médiévale e t moderne 28 — " : parois Ouest, Est e t Nord " : période X l l e s. e t antérieure 29 - 31 — Céramiques 32
  • - 33 — Objets métalliques 34 — Pesons 35 — Statuettes 36 — Base colonnette INTRODUCTION Ce rapport marque l a f i n d'une campagne de t r o i s ans, commencée en 1990 e t dont l e programme p o r t a i t sur l a Cour du Cloître e t ses annexes. La durée des campagnes