Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

28 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00802.pdf (LOCMARIAQUER (56). l'alignement du grand menhir brisé. rapport intermédiaire de fouille programmée 1992-1994)
  • LOCMARIAQUER (56). l'alignement du grand menhir brisé. rapport intermédiaire de fouille programmée 1992-1994
  • Centre National de la Recherche Scientifique (UPR 403) Université de Nantes (Laboratoire de Préhistoire armoricaine) ****** Jean L'HELGOUAC'H - Serge CASSEN - Nelly LE MEUR LOCMARIAQUER L'ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR BRISE Résultats de la campagne de fouilles 1992 Ministère de
  • - Serge CASSEN - Nelly LE MEUR LOCMARIAQUER L'ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR BRISE Résultats de la campagne de fouilles 1992 Ministère de la Culture (Sous-Direction de l'Archéologie) Centre National de la Recherche Scientifique Département du Morbihan Ville de Locmariaquer Avant
  • -propos. p. 1 Notes et lexique. p. 2 L'alignement du Grand Menhir. p. 3 I - Connaissances et situation après les fouilles de 1991. p. 3 II - Orientation générale des fouilles de la campagne 1992. p. 4 III - Résultats de la campagne 1992. p. 5 A - Fouille de contrôle de la
  • -PROPOS La campagne de fouilles 1992 est la première d'un troisième programme triennal de recherche sur le site d'importance mondiale que constituent, à Locmariaquer, le Grand Menhir brisé et le cairn avec tombe à couloir appelé "Table des Marchand", voisins du tertre Er Vinglé
  • fouillé par C.-T. Le Roux. Les campagnes de fouilles des six années précédentes s'étalaient sur 5 ou 6 mois chacune. Dans le présent contrat la durée annuelle de chaque intervention est réduite à 2 mois. En 1992, nous avons travaillé en deux épisodes, quatre semaines durant les mois
  • , STRUCTURE DE COMBUSTION AB AC AO ROCHER, AFFLEUREMENT, CARRIÈRE PERTURBATIONS RECENTES - 4 - II - Orientation générale des fouilles de la campagne 1992. Entre la fosse FO.3, à la limite sud des fouilles 90-91, et la base supposée du Grand-Menhir, une distance d'une vingtaine de
  • la campagne de fouilles 1992. A - Fouille de contrôle de la bande XO/18-26. En 1990, lors du dégagement de la zone des carrières et des fosses FO.1-3, nous avions été surpris par quelques détails stratigraphiques. En XI/21-22, juste derrière la fosse FO.3, nous avions rencontré
  • LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR Zone de fouille TE-TU/18-26. Au premier plan, le bloc d'orthogneiss taillé (haut d'une stèle ?). 20 LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND Vue de la grande fosse 1992 et de 1 'alignement, du sud vers le nord. MENHIR -11 - IV - Conclusions
  • -TDM. XO/19 et VA/19 : carrières antérieures à l'alignement. VA/28, VO/30, VU/27: niveau de terre brun roux reposant directement sur le roc. TU/21: cailloutis. - 13 - 2 - le matériel lithique (fig.29). Les fouilles 1992 n'ont apporté que peu de nouveautés concernant l'outillage
  • lithique (fig.36), on constate que les fouilles de 1992 confirment la pauvreté relative des niveaux d'occupation aux alentours immédiats de l'alignement de fosses. L'exception remarquée autour des fosses FO.l et FO.2 était à mettre en relation avec l'extrême richesse des fosses
  • dépotoirs toutes proches, ZA/16 et ZI/19. De même la forte densité céramique et lithique des carrés VA/18-19 fouillés en 1992 est en relation avec un remplissage d'une fosse-carrière; il est probable que cette concentration s'élargirait aux carrés voisins s'ils étaient explorés jusqu'au
  • présent, était très diffuse et de faible densité, prend une toute autre allure depuis les fouilles 1992. On remarque l'importante concentration de ce matériau juste devant la bordure ouest de la grande fosse dégagée dans les bandes VA-VU; mais cette densité se prolonge aussi dans le
  • des grattoirs reste inchangée. Peu de pièces de silex taillé ont été recueillies dans les fouilles 1992 entre VA et TU. Mais on remarquera aussi qu'il y a relativement peu de pièces dans les niveaux de sol ancien que l'on peut qualifier de sols d'habitat, par exemple derrière le
  • -F0.1. La densité des percuteurs est importante dans la fouille 1992, à proximité de la nouvelle fosse et du Grand-Menhir. Cette densité peut être mise en relation avec le dégrossissage et l'ornementation des stèles après leur érection, mais aussi avec leur débitage lors de la
  • suppression de l'alignement. On remarquera aussi la relation entre la répartition des percuteurs et celle des fragments d'orthogneiss. 42 / - 20 - B - Les structures et la chronologie générale. Les recherches 1992 ont apporté une nouvelle confirmation de la léorie des stèles
  • tombes, il n'est pas étonnant de trouver les preuves de ces îcapitations. Il se trouve aussi que la dalle de Mane-Rutual et celle du ane-Lud sont privées de leur partie supérieure, mais on ne peut, ni dans î cas, ni dans l'autre, être certain que ces éléments ont été supprimés dès
  • accélérateur, 14C sur les poteries, etc. Nantes, le 17 décembre 1992. LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR Vue de 1 'alignement, depuis la fosse FO.1 vers le Grand Menhir 44 LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR e générale des fouilles 1992 et de 1 'alignement 'and-Menhir
RAP00805.pdf (MONTENEUF (56). les pierres droites, alignements de menhirs. rapport de fouille programmée)
  • MONTENEUF Morbihan LES PIERRES DROITES alignements de menhirs LECERF Y. FOUILLE PROGRAMMEE 1992 JVTCDTsI ' I ' ENEUF I_.ES F> ZE EIFtRES FOTJILLES DROITES PROGRAMM EES LECERF Y. SOMMAIRE RAPPORT pages 1 à 23 PLANS Extrait cadastral Plan d'ensemble Etat
  • d'avancement des fouilles Plan de la fouille 1992 Secteur C 3 Secteur A et B Secteur C 10 C 11 Secteur C 12 C 13 C14 Secteur C 15 Secteur M 2 Secteur M 8 Secteur carrière 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 PLANCHES PHOTOS L'ensemble, vu du Sud Ligne B vue de l'Est Calage C 15 Calage M 8 Calage C
  • la ligne C, dont l'étude était déjà entamée en 1991 que portera en 1992 l'essentiel de notre effort. Quelques décapages complémentaires sont également menés sur la ligne B. Alors que le secteur de la carrière nous impose une vaste zone de fouille. Le secteur C3 Sur une surface de
RAP00553.pdf ((22)(35) . arrondissements de Rennes)
  • RAPPORT DE PROSPECTION DANS LE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE 1992 Tomel Synthèse Responsable : L. LANGOUET Centre Régional d'Archéologie d'Alet SAINT-MALO RAPPORT DE PROSPECTION DANS LE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE 1992 Tomel Synthèse Responsable : L. LANGOUET Centre Régional
  • d'Archéologie d'Alet SAINT-MALO En 1992, le Centre Régional d'Archéologie d'Alet (Ce.R.AA.) a obtenu des données nouvelles, inédites à raison d'environ 85 %, sur 142 sites ou structures archéologiques de la Haute-Bretagne. Ces recherches ont été effectuées dans le cadre d'une opération de
  • Ficet J. 2 sites Langouët L. 64 sites à structures Thénadey D. 1 site On peut apprécier la nature des découvertes de 1992 en consultant les tableaux 1, 2 et 3. Dans les deux derniers tableaux, A indique le nombre total de sites traités par commune, B, celui des sites de rattachant
  • systématique au sol des sites détectés d'avion dans l'arrondissement de Lannion. La liste des sites est donnée ci-après. L'article joint au présent rapport (Chronique de prospection archéologique 1992, Dossiers du Ce.R.A.A., 20, 45-69) fournit d'autres détails sur les découvertes de cette
  • en 1993. Loïc LANGOUET Président du Ce.R.AA. Professeur d'Archéométrie à l'Université de Rennes I Tableau 1 - Répartition des sites et gisements traités par le Ce.RAA. en 1992 par période et par département. 22 35 50 Totaux Préhistoire Protohistoire Gallo-romain Gis. de
  • tegulae MoyenAge Post-Moyen-Age Divers 31 37 5 6 11 10 9 4 18 3 2 9 5 3 2 Totaux 90 56 9 Nombre de communes concernées 50 25 7 82 Sites nouveaux par commune 1,8 2,2 1,3 1.9 4€S Tableau 2 - Répartition des sites, simples et multiples, traités par le Ce.RAA. en 1992
  • - Tableau 3 - Répartition des sites, simples et multiples, traités par le Ce.R A.A. en 1992 pour les communes d'Ille-et-Vilaine. A B BAGUER-MORVAN BONNEMAIN BOUSSAC (LA) BROUALAN CANCALE COMBOURG CUGUEN EPINIAC MEILLAC MEZIERES/COUESNON PLEINE-FOUGERES PLESDER ROMAZY SAINT-AUBIN
  • _ _ 1 2 3 3 2 3 1 1 1 2 1 1 1 C i _ 1 1 . 1 _ 1 1 17 17 (35%) (35%) SITES PROSPECTES EN 1992 ILLE-ET-VILAINE (49) PROSPECTION AU SOL (32) * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * BAGUER-MORVAN, Boutergot, 2 gisements post-médiévaux (GF) BAGUER
  • , Gâtine, cercle (LL) SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN, La Teillère, édifice gallo-romain (CI) SENS-DE-BRETAGNE, La Rigomais, enclos (LL) TREVERIEN, Gué à Gan, enclos (LA) VIEUX-VY-SUR-COUESNON, Sautoger, voie (LL) SITES PROSPECTES EN 1992 COTES-D'ARMOR (84) PROSPECTION AU SOL (21
  • Dossiers du Ce.RAA., 20, 1992 CHRONIQUE DE PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE 1992 EN HAUTE-BRETAGNE ET EN BASSE-NORMANDIE Loïc LANGOUET, Gabrielle FAGUET' et Louis ANDLAUER En 1992, le Centre Régional d'Archéologie d'Alet a obtenu des données nouvelles, inédites à raison d'environ 85 %, sur
  • Andlauer L. 27 sites à structures Bizien C. 1 site Clément J.H. 12 sites Cocaign J.Y. 6 site Daire M.Y. 1 site Dervily R. 1 site Dubois J. 4 sites Faguet G. 24 sites Ficet J. 2 sites Langouët L. 64 sites à structures ThénadeyD. 1 site On peut apprécier la nature des découvertes de 1992
  • déjà chargé, à la suite des prospections aériennes, de la fourniture des plans cadastraux et qui va assurer, dès cet Tableau 1 - Caractéristiques des sites, simples et multiples, traités par le Ce.R A A. en 1992 pour les communes des Côtes-d'Armor, d'Ille-et-Vilaine et de la Manche
  • et gisements traités par le Ce.R AA. en 1992 par période et par département. 22 35 31 37 5 6 11 10 9 18 2 9 5 3 Totaux 90 Nombre de communes concernées Sites nouveaux par commune Préhistoire Protohistoire Gallo-romain Gis. de tegulae Moyen-Age Post-Moyen-Age Divers
  • autres Total 1 _ - - 1 1 1 1 _ AUCEY -LA-PLAINE COURTILS CROIX AVRANCHIN (LA) CUREY PONTAUBAULT TANIS VESSEY _ _ - 2 Total 0 4 - 1 1 1 - - - 2 2 1 1 /T 3 1 4 0 3 11 - 1 Figure 1 - Cartographie des sites prospectés en 1992 par les chercheurs du Ce.R AA
  • médiévales indéterminées et autres 1989 (200 structures) 1990 (108 structures) 1991 (61 structures) • 1992 (65 structures) 0,5% 1% 6% 4% 27% 29% 28% 44% 54% 57% 54% 44% 2,5% 5% 3% 6% 16% 7% 8% 2% Moyenne 2% 30% 53% 4% 10% Année Tableau 7 - Pourcentages des découvertes de
  • prospection aérienne en Ille-et-Vilaine. Structures de préhistoire et protohistoire à fossés curvilignes à fossés linéaires et orthogonaux médiévales indéterminées et autres 1989 (60 structures) 1990 (38 structures) 1991 (62 structures) 1992 (18 structures) 5% 3% 0% 28% 21% 35% 28
  • indéterminées et autres 1991 (33 structures) 1992 (11 structures) 18% 0% 30% 36% 39% 36% 0% 0% 12% 27% Moyenne 14% 32% 39% 0% 16% Année pourra noter l'importance numérique des sites localisés en 1992 dans certaines communes comme Aucaleuc (5), Corseul (5), Saint-Jacut-de-la-Mer
  • (6), Baguer-Morvan (5), Cancale (5) et Combourg (4). En 1992, L. Langouët, avec l'aide des pilotes A. Parisot, D. Pain, M. Le Guyader, M. Plouzennec, P. Hays et P. Guigon, à partir des aérodromes de Lannion, Dinan ou Rennes, et L. Andlauer, à partir de celui de Dinan, ont assuré
  • respectivement 39 et 26 heures de vols aériens ; la quasi-totalité du nord de la Haute-Bretagne et du sudouest de la Basse-Normandie, de la région de Lannion jusqu'aux confins d'Avranches, a été couverte. Les redressements des photographies aériennes obliques prises en 1992 par les
  • prospecteurs du Ce.R A A. ont été effectués avec le nouveau système informatique du Centre d'Imagerie Archéologique du Laboratoire d'Archéométrie de Rennes (Langouët et Gandon, Revue d'Archéométrie, 1992). Le report sur les plans cadastraux s'est donc fait avec plus d'objectivité. Il est
RAP00372.pdf ((35). cantons de Louvigné-du-Désert)
  • VILAINE FÎAPP O R r DE DES PROSPECTOIN SITES - INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUES CONTRIBUTION DLJ SCHEMA DU F* A Y S L. DE A l_A Ft EE VISION DIRECTEU R EOUGE R E S BEUCHET (Janvier - Juin 1992) TOME 1 PRESENTATION PROTECTION DE LÀ PROPRIETE SCIENTIFIQUE : Ce document
  • la pauvreté des connaissances archéologiques sur cette région (22 sites répertoriés pour 37 communes au 1er janvier 1992) il a été décidé d'effectuer une prospection-inventaire sur le territoire concerné. Cette opération s' inscrivant dans le développement de la "Carte
  • portées à l'article 257 (soit un emprisonnement d'un mois à deux ans et d'une amende de 5 000 F à 30 000 F) quiconque aura intentionnellement : Soit détruit, dégradé, détérioré des découvertes archéologiques faites au cours de fouilles ou fortuitement, ou sur un terrain contenant des
  • :35 021 001 AH LIEU-DIT :La Salle CADASTRE. Année : Parcelles N* : B (20, 1992 21, 308, 311,-344^ ZONE Ax Bx COORDONNEES LAMBERT 340.800 CARTE I.G.N. N' ALTITUDE : 75 m NATURE DU SITE GRANDE PERIODE DATATION Habitat Antiquité ETAT DE CONSERVATION OCCUPATION DU SOL
  • (commune et sigillée) -des fragments de meule en granité FICHE N SITE N COMMUNE : Beaucé :35 021 002 AH LIEU-DIT :Le bourg CADASTRE. Année : 1992 Parcelles N° : B (230) COORDONNEES LAMBERT ZONE : I Ax : 341.150 Bx : CARTE I.G.N. N ALTITUDE : 8 3 m NATURE DU SITE GRANDE
  • ). 35 071 002 AH : Le Haut Bui Plateforme. Vue de l'ouest FICHE N SITE N COMMUNE :Le Chatellier :35 071 003 AH LIEU-DIT :Le Haut Martigné CADASTRE. Parcelles N° Année : 1992 : A (641, 642, 690) COORDONNEES LAMBERT ZONE : I Ax : 332.850 Bx : ALTITUDE : 150 m CARTE I.G.N. N
RAP00610.pdf (QUIMPER (29). cathédrale Saint-Corentin. le chœur. rapport de sondage)
  • laisse le soin à ses successeurs de continuer et d'achever les travaux. Ainsi, dans les premières années du X V I ^ siècle, soit plus de 250 ans après le début des travaux, c'est une cathédrale gothique de 92m de long avec deux tours hautes de 40m qui est achevée. La Monographie de la
RAP00531.pdf (QUIMPER (29). Penancreac'h. rapport de sondage)
  • QUIMPER FINISTERE PENANCREAC'H Etablissement protohistorique Secteur Nord-est Diagnostic 1992 .. QUIMPER Finistère PENANCREAC'H UN ETABLISSEMENT Secteur OPERATION DE PROTOHISTORIQUE nord DIACNOSTlb Responsable: J.P. LE BIHAN A r c h é o l o g u e m u n i c i p a l
  • de Q u i m p e r Octobre 1992 QUIMPER SECTEUR OPERATION 1. - PENANCREACH NORD-EST DE DIAGNOSTIC LOURD INTRODUCTION: 1.1. Localisation: Département : Commune : Lieu-dit : CARTE I.G.N.: Coordonnées Lambert : Altitude: 45 m Cadastre: I.E. 4a N° de site: 1.2. LE
  • : Pian de situation 50 m I0utedePont-VAbbé QUIMPER-PENANCREAC'H 1992 : Implantation des sondages Zone fouillée dans le cadre du diagnostic lourd p o n c t u e l l e m e n t , par nos s o i n s en 1991 à T y L i p p i g et est b o r d é e de s t r u c t u r e s agraires des 1er
  • i s é m e n t le p o t e n t i e l archéologique du site de P é n a n c r é a c h . U n e o p é r a t i o n de d é t e c t i o n g é n é r a l e est menée au printemps 1992 et met en é v i d e n c e , au nord-est des terrains concernés, une zone d'intérêt archéologique certain. D
  • fondé sur des u n i t é s de 20 m sur 10 m c o u v r e le s i t e . Le c a r r é de 5 m de c ô t é constitue l'unité de r a m a s s a g e et l o c a l i s a t i o n du m o b i l i e r d é c o u v e r t en surface, hors des structures enterrées o PENANCREAC'H 1992 : Zonage
  • -If 10 M PENANCREAC'H 1992 : Numérotation des structures 10 m m Strucwre en creux Foyer Plaque d'argile blanche PENANCREAC'H 1992 : Structures o Vase Pointe de flèche 2. ETUDE 2.1. DES Etat VESTIGES de conservation du site: L'intervention humaine ne semble pas avoir
  • a i s o n de t o u t e s t r u c t u r e en terre ou en bois et, davantage, la pente a f a v o r i s é la reptation des sols. L'expérience acquise sur les fouilles du Braden montre bien que, depuis 2000 ans les sols a n c i e n s o n t d i s p a r u . P o u r d e s p é r i o d e s
  • palissade n'apparaît. Il semble bien q u e , vers l'est, des observations analogues p u i s s e n t être f a i t e s , m ê m e si le p h é n o m è n e e s t m o i n s m a r q u é . Il faut noter que les sondages linéaires correspondant à cette direction (printemps 1992) ne livrent aucun
RAP00683.pdf (LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport de synthèse de fp 3 1990-1992)
  • LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport de synthèse de fp 3 1990-1992
  • . . . . . . . I ERVENTION I r : Ax 110-600 Ay 86-9600 A l t . BX . : BV N° 1992 du 18 Juin 1990 : I n t e r v e n t i o n (début e t f i n ) 13 A v r i l 1990 : Années antérieures d ' i n t e r v e n t i o n .. 1978-80 ; 1983-88 ; 1989 : Responsable A. BARDEL : Motif d ' i n t e
  • chronologiques Rapport s c i e n t i f i q u e .., Plans e t coupes Planches e t dessins Photographies légendées 15 Août 1992 Environ 1,5 ha - Abbaye bénédictine sur monastère celtique - Abbaye carolingienne (IXè s . ) : Eglise monastère, cloître, communs, f o r t i f i c a t i o n s
  • - 33 — Objets métalliques 34 — Pesons 35 — Statuettes 36 — Base colonnette INTRODUCTION Ce rapport marque l a f i n d'une campagne de t r o i s ans, commencée en 1990 e t dont l e programme p o r t a i t sur l a Cour du Cloître e t ses annexes. La durée des campagnes
RAP00547.pdf (AUGAN (56). Bellevue. une ferme agricole de la Tène moyenne en pays de Brocéliande. rapport de sauvetage urgent)
  • . Anthracologie. 54 Bibliographie sommaire et documents consultés. 55 Liste des figures. 56 2 AVANT-PROPOS. L'opération de sauvetage programmé conduite à Bellevue (commune d'Augan) du 01/07/92 au 15/08/92 faisait suite à l'évaluation archéologique d'avril 1992 dirigée par J.C ARRAMOND
  • durant 3 jours. Le présent rapport, consignant les principaux résultats de la fouille a été rédigé dans les locaux et grâce aux moyens techniques du Services Régional de l'Archéologie (Rennes) en décembre 1992. L'étude du mobilier archéologique fera l'objet d'une annexe complète
  • liée au tracé de la déviation de ce camp par la RN 24 dont les travaux ont été précédés par une étude d'évaluation archéologique réalisée en avril 1992 par A PROVOST et J.C ARRAMOND. Les coordonnées géographiques du site sont les suivantes : Coordonnées Lambert (zone II) : X
  • alentours immédiats de notre secteur d'étude. Les remplissages révélaient des céramiques gallo-romaine et médiévales (ÀRRAMOND J.C, PROVOST A, 1992). Nous sommes en fait dans une aire géographique particulièrement riche concernant la période gallo-romaine, la vallée de l'Oyon constituant
  • cette période : La villa et les thermes du Binio, le site du Bois du Loup (tegulae, four et puits), et celui de 1'Hotié-Gourié (atelier de tuilier). (ARRAMOND J.C, PROVOST A, 1992). II METHODES DE FOUILLE ET DESCRIPTION DU SITE. II 1 Méthodes de fouille. II la Décapage
  • limiter les pertes d'informations toujours liées à ce type de fouille (MENEZ Y, 1992). \ Au total, 175 m linéaires de fossés et 56 autres structures en creux ont été excavées, représentant 1'ensembles des éléments du site à l'exception de deux petites sections au sud du fossé 500 (fig
RAP00580.pdf ((35)(56). le bassin de la moyenne Vilaine. rapport de prospection inventaire)
  • SERVICE REGIONAL DE 1 * ARCHEOLOGIE MAURICE GAUTIER PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN DE LA MOYENNE VILAINE FICHES DE DECOUVERTES RAPPORT DE SYNTHESE DE LA CAMPAGNE DE 1992 il 4 Service Régional de l'Archéologie. Bretagne. FICHE DE DECOUVERTE ARCHEOLOGIQUE 1/ Première
RAP00654.pdf (RANNEE (35). la forêt de la Guerche. l'enceinte de la ligne Anne. rapport de synthèse de fouille programmée 1991-1992)
  • RANNEE (35). la forêt de la Guerche. l'enceinte de la ligne Anne. rapport de synthèse de fouille programmée 1991-1992
  • Foirêt de LIGNE La ANNE, (t u e r c h e RANNEE (IUer^-VUaine.) ETAT RARJPORT DE DE EOUIEEE JPROGRj\ BI—AJSTJSTZJEEEE 1YIIVÎEE 1992 - 1- 654 CIRCONSCRIPTION HISTORIQUE BORDEREÂU RECAPITULATIF RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE SAUVETAGE PROGRAMME /X / / / SAUVETAGE
  • T x i. 1 J. - r ^ * * T r F o r ê t de L a DOUBLE N°1 Guerche RANNEE Talus Fossé A l t . : 110m Scories +Fragon C.L.: x 335 y 325 micro-relief en creux NR2 : +109.87/NGF -5- I N T R O D U C T I O N - 6- 1992 a été la deuxième année d'un programme de fouille
  • programmées annuelles. De 1988 à 1992, le chantier a été dirigé par J.C. Meuret (Enseignant, rattaché à l'U.P.R. 403 du C.N.R.S., Rennes-Beaulieu) avec en 1991 et 1992, la collaboration de K. Gruel (U.M.R. 120 du C.N.R.S., E.N.S., Rue d'Ulm, Paris) et d'A. Villard (Service régional de
  • cultuelles. Le chantier a reçu 21000F de crédits d'Etat et 30000F de crédits du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine. Il a fonctionné en continu du 3 au 28 août 1992 avec en permanence 30 à 35 fouilleurs bénévoles qui, en remerciement, ont tous reçu une synthèse du rapport de fouille. Grâce
  • photographique I I - LE SILO 1 - Sa fouille a été entamée en 1990, poursuivie en 1991 et terminée en 1992. Au fur et à mesure du vidage, le travail est devenu de plus en plus difficile, en raison d'une humidité et d'un tassement croissants aggravés par la nature argileuse et surtout
  • aussi au Ile s.av. (communication de P.R. Giot). Certains vases du souterrain de Bellevue en PlouegatMoysan, Finistère, portaient des bandes d'hématite, mais associées à des bandes graphitées (Daire, 1992, p.254), tout comme au Ruguéré en Plouvorn, Finistère (Daire, 1992, p.137
  • poteries peintes, le début du comblement du silo, ne peut guère être postérieur au début du 1er s. av.J.C. - En 1990, 1991 et 1992, dans les couches cendreuses correspondant à des r e j e t s de foyers, ont été découverts des fragments de brique épaisse de 4 à 5 cm, à bord arrondi
  • d'origine anthropique, possible support de poteau ou de sablière basse (cf rapport 1990), malheureusement isolé. - 15 - Vue générale de la fouille D1 1992 : fossé comblé ( F é l ) et décapage à l'intérieur de l'enceinte ( E l ) Petit fossé de partition interne (Fé2), fosse vidée (F
  • décennies de l'Indépendance (Daire, 1992, p.200). Le fossé Fél a livré quelques tessons qui s'en rapprochent beaucoup; or, si certains se trouvaient bien en N2 (DI 92-D4.141), d'autres proviennent de NI, le niveau le plus ancien (DI 92-15.390). - la cannelure labiale interne, sa largeur
  • décor n'est pas rare en Armorique : il apparaît aussi sur plusieurs vases du Braden en Quimper (Daire, 1992, pl.LIII), à Plouégat-Moysan (Finistère) (Daire, 1992, p.98), aux Ebihens en Saint-Jacut (Côtes-d'Armor) dans un contexte Tène moyenne (Langouët, 1989, pl.17 et 18). Il est
  • très rares au Sud sur les autres schistes et grès (Leroux et Provost, 1991 - Meuret, 1992, vol.I, p.74-108). Nous en concluons qu'à la Tène finale, à l'apogée du site de la Ligne Anne, le territoire de l'actuelle forêt de La Guerche ne constituait pas un massif compact, qu'il était
  • terroirs plus proches des chefs-lieux de cités comme ceux du bassin de Rennes (Langouët, 1991, p. 141) - 922 - BIBLIOGRAPHIE DAIRE l'Age du n°39. M.Y., 1992 Fer, Travaux GRUET M. et Les - du céramiques armoricaines laboratoire PASSINI B., de d'anthropologie 1985 Le
  • gauloise sur la déviation de de l'Equipement, Ministère de la Culture et de la J.C., marche 1992 aux - et élevage Peuplement, confins de chez les Gaulois, pouvoir l'Anjou et de et la Errance. paysage Bretagne, d'une des origines au Moyen-Age, Thèse de Doctorat de
  • utilisation à la Tène finale, au 1er s.av. J.C.. La poursuite de la fouille en 1992 découle directement des observations faites en 1991. Deux sondages ont été ouverts l'un au centre de l'enclos, l'autre sur l'entrée présumée. Les surfaces fouillées (183m^) ont été déterminées en fonction
RAP00583.pdf (MAXENT (35). église paroissiale. rapport de fouille programmée)
  • MAXENT ANCIENNE EGLISE PAROISSIALE RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE PHILIPPE GUIGON MAXENT ANCIENNE EGLISE PAROISSIALE RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE PHILIPPE GUIGON 1991-1992 REMERCIEMENTS La fouille de l'ancienne église paroissiale de Maxent a eu lieu, avant tout
  • stoïquement la gêne occasionnée par plus de quatre mois de travaux répartis sur deux ans. Les Maxentais nous ont accueillis avec la plus grande cordialité, l'amitié prenant le pas sur le strict intérêt scientifique. Sans le financement original de cette opération, celle-ci n'aurait
  • , organisée par Gaby MARCON^ (26 octobre 1991 - octobre 1992). Mes remerciements vont également à Dominique MARGUERIE^, qui a prélevé des éléments de la plate-forme supportant le clocher de 1626, en vue d'une étude dendrochronologique au laboratoire effectuée par G. LAMBERT^. Enfin, et
  • a été implanté sur le chantier, avec des mailles de 5 m de côté. Le point de référence (x = 100; y = 100) est situé entre la sacristie et l'absidiole est de la façade sud. Les limites atteintes en 1992 sont situées, à l'ouest sur l'axe x = 65, au sud sur l'axe y = 80, avec un
  • décrochement à l'est (chapelle axiale) sur l'axe x = 105. La superficie fouillée atteint ainsi 725 m^ [3], 2: vue aérienne générale (cliché P.-R. Giot, 30 septembre 1992) CHRONOLOGIE DE LA FOUILLE Les premiers travaux de terrain ont eu lieu préalablement à la fouille, en juin 1981
  • trois cloches fondue-; sur place furent baptisées en 1655. Le 28 mars 1990, la statue de la Vierge fut déposée et son socle démonté, après numérotage par les employés communaux. La statue reste actuellement (décembre 1992) conservée dans le narthex de l'église moderne, après avoir
  • connexes furent fouillées. Un rapport intermédiaire de fouille programmée fut rédigé^, ainsi qu'une notice pour Archéologie médiévale ^ et une autre pour le Bilan scientifique 1991 du Service Régional de l'Archéologie* ^. La campagne de 1992 se déroula du 13 avril au 3 mai, et du 27
  • intelligence du site. 13 Rapport conservé au Service Régional de l'Archéologie. 14 Archéologie médiévale, t. XXII (1992), p. 454-455. 15 Texte rédigé par Michaël Batt à partir du rapport établi par Philippe Guigon, bilan scientifique 1991, p. 59-60. LE CONTEXTE HISTORIQUE Il n'est
RAP01731.pdf (SAINT-JACUT-DE-LA-MER (22). les Haches. rapport de sauvetage urgent)
  • EM SÂIMT-JÂCUT»DE»LÂ- í-n » SOMMAIRE PRESENTATION p.l FICHE D'IDENTITE p.2 SITE, SITUATION ET ASPECT p.3 LES CAMPAGNES DE FOUILLE PRECEDENTES p.4 PROBLEMATIQUE EN 1992 p.5 ORGANISATION ET MOYENS p.6 LES SURFACES FOUILLEES, LE CHOIX p.7 LES RESULTATS LE DEPOT
  • SEPULTURES ANNEXE 2 : LA POTERIE ET L'ETAT DE LA QUESTION EN 1992 ANNEXE 3 : DATATION ARCHEOMAGNETIQUE DES TEGULAE PRESENTATION ILOT DES EMMERZIES? VUE DU FICHE D'IDENTITE CQmjnmne I Saint-Jacut-de-la-Mer, Côtes-d'Armor (22). L i e u - d i t . L e s Haches (ilôt des Emmerzies ou des
  • dépôt coquillier, ou une couche sablo-arémique. - Une aire de roche rubéfiée recouverte par le dépôt coquillier. - Des pierres rubéfiées servant de radier au dépôt coquillier; les traces de chauffe attestent une utilisation antérieure. PROBLEMATIQUE EN 1992 La fouille de 1991
  • au 6 septembre 1992. 15 fouilleurs bénévoles y ont participé. La découverte imprévue d'une petite nécropole a nécessité une prolongation de 10 jours au temps initialement prévu de 4 semaines, et un rallongement des subventions allouées qui se sont élevées au total à 20 000 ERS
  • orientale, englobe une surface d'environ 528m2. Le plateau rocheux lui-même couvre environ 444 m^. {fig. 2) Les surfaces fouillées en 1992 ont couvert 220 M^ , complétant ainsi les 140 m^ étudiés en 1990 et 1991. A l'issue de cette dernière campagne, seuls 68 m^ de couverture végétale
  • [//] FOUILLE 1992 R O C H E NUE ROCHE+ L I C H E N PLAN SYNTHETIQUE DE LA TETE ROCHEUSE ORIENTALE DE L'ILOT DES EMMERZIES Les altitudes données sont celles de la couche végétale par rapport au niveau 0 des cartes marines. LES RESULTATS Sur la majorité des surfaces étudiées, l'épaisseur
  • , annexe 2) ( -18 fragments de tegulae,(Ll 27 à 30 et 33 et 35; Ml 228 et 230; N2 355, 363; NO 369, 380, 381, 383; NI 341, 349; Ol 411, 412) - 6 fragments d'ossements de faune, indéterminé. ZONE DES INHUMATIONS La découverte majeure de la campagne de fouille de 1992 a été
  • . COURTAUD MC-URA 376 CNRS Laboratoire d'Anthropologie Université de Bordeaux (et. plans et photos. Annexe 1) A la demande de C. BIZIEN-JAGLIN, nous sommes intervenu sur le site des "Haches" (Commune de Saint-Jacut-de-La Mer) les 24, 25 et 26 août 1992 afin d'apporter une aide
RAP00816.pdf (région du haut-Ellé (29)(56). rapport de prospection inventaire)
  • difficiles à exploiter. L'année 1993 sera la de ce programme de recherche. sur 10 ans ne sauraient des effectifs de nouveau progrès 3. des de prospection prospection au sol a été intensifiée en 1992, espère que l'augmentation en aussi importante que la deux méthodes
  • PROSPECTION-INVENTAIRE ELLE ( LAITA ISOLE SCORFF AV Ex PI de la REGION DU HAUT-ELLE ) RAPPORT ANNEE D'ACTIVITE 1992 SOCIETE D'ARCHEOLOGIE ET D'HISTOIRE DU PAYS DE LORIENT Roger BERTRAND PROSPECTION-INVENTAIRE ELLE ( LAITA ISOLE SCORFF AVEN Ex PI de la
  • REGION DU HAUT-ELLE ) RAPPORT ANNEE D'ACTIVITE 1992 SOCIETE D'ARCHEOLOGIE ET D'HISTOIRE DU PAYS DE LORIENT Roger BERTRAND SOMMAIRE Pages Introduction 1 RAPPEL 2 : LES CAMPAGNES PRECEDENTES LA CAMPAGNE DE 1992 3 LA PROSPECTION AERIENNE 4 LA PROSPECTION AU ACTION POUR
  • SOL. L'INVENTAIRE LA PROTECTION DES SITES PROBLEMATIQUE DE PROGRAMME POUR 9 EN PERIL LA RECHERCHE 10 12 1992 13 REPERTOIRE DES SITES RECONNUS DEPARTEMENT DU FINISTERE 15 DEPARTEMENT DU MORBIHAN 29 ICONOGRAPHIE PROSPECTIONS AERIENNES SITES DECOUVERTS EN 1990 SITES
  • DECOUVERTS OU INVENTORIES ET 1991 3 EN 7 1992 1 PROSPECTION-INVENTAIRE ELLE LAITA ISOLE CAMPAGNE La campagne de SCORFF AVEN 1992 prospe ction-inventaire de 1992 de ce programme s'est participation déroulée pendant toute l'année civile, avec la de 22 sociétaires de la
  • façon aigûe, zones Ellé, Laîta, vingt et DE une dans les la anciennes. notablement élargie au aériens. carrés Elle Isole, couvre environ, à cheval et englobant les Scorff, Aven. par ce programme le Finistère. 1992 prospection aérienne a recouvert l'ensemble
  • lorientaise où les sources communes sont intéressées dans La : couvrait et était limité à limite départementale Morbihan-Finistère, bassins de 5 rivières zone. survols 1988, de cette campagne de 1991 avait privilégié la région problèmes de protection les survols de 1992
  • 1992 a été caractérisée par des atmosphériques désastreuses, souvent ils arrétésau début les subventions épuisées. L'année des "Claude Piel" plusieurs région de Carnac, 3. avons défaillance d'un appareil de navigation a les nous prospection aérienne de l'ile de Groix
  • , Plus des 1991, heure à région Cleguer Plouay Caudan. été été 1992 les rendements de Un recordjtie Chose jamais vue dans voisinage 1991 ont été tirées. qui avaient culminé avec à sites ont été rephotographiés, On n'a jamais att eip-t-^en fin bons -qu'en une
  • s'était produit en pas eu de période plus favorable aux découvertes se. sont étalées régulièrement de Juin à 1991, il n'y en 1992: elles Novembre avec toutefois un léger clocher en Juillet. Les sites reconnus sont des enceintes à enceintes vues dans leur entier sont peu
  • " 9 communes sans aucun site archéologique 1992 il n'y très 1989, urbanisée cultivées, 3 en a plus et où sites aucune. de la région signalé ". Mêmesur la commune de il ne reste plus ont ; beaucoup de déjà été reconnus. 9 LA PROSPECTION AU SOL L'INVENTAIRE
  • cette année 1992, en fiches 34 sites, Riec 1992 avec des résultats positifs recherches sur les sites signalés oralement, sites à tegulae. c'est la région de Quimperlé été privilégiée pour deux d'entre polies, le fragment subsistant mesure dO être un poignard, découverts
  • Septembre 1991 découverte en prospection aérienne (Rapport 1991, par le remblai de la D 769 bourg dans p. 47) sera recouverte fin son futur tracé 1992 contournant le de Meslan. Le dossier concernant ce site a été transmis au Conservatoire régional le 9.12.91. 3. LIGNOL
  • répertoires trop désormais travailler avec une banque de données à facilement appel Si l'on soient sur l'étude de très L'ETUDE EXHAUSTIVE DE un impératif auquel 13 POUR PROGRAMME Le programme de l'année programme 1993 1993 sera la continuation du 1992. 1. LA PROSPECTION
  • étroitement complémentaires et l'autre. une fois les survols cinquième année de fonctionnement On estime qu'il devra s'étendre au moins pour donner des résultats significatifs. Roger BERTRAND 14 REPERTOIRE DES SITES RECONNUS rj* «£• %£• VL» VI* rj% »y» »y» ANNEE 1992 15
  • a /~ MOELAN SUR MER - Kerbris, section ZS, parcelles 84a et 84b Les 2 enceintes de Kerbris, repérées en septembre 1991, ont été à nouveau survolées plusieurs fois en 1992. Le contour de l'enceinte la plus au Nord a pu être complété, tout le côté Nord étant maintenant bien visible. Quant à
  • 12.09.92. Aucun mobilier retrouvé en surface. RIEC-SUR-BELON - Kergoalabré, section YD, parcelle 180a Portion d'enceinte protohistorique détectée par avion en septembre 1992. Aucun mobilier n'a été recueilli sur le site. RIEC -SUR-BELON - Kériquel Kerbanz, section ZW, parcelle 61a
  • Petite portion d'enceinte protohistorique détectée par avion en juillet TREGUNC - Kervec, section ZW, parcelle 16h (K Enceinte paracurviligne découverte en juillet 1992. Elle est traversée par la D177 Nevez-Trégunc. TREGUNC - Lanénos, section ZT, parcelle 153e Portion d'enceinte
  • ZE, parcelle 33c Suite à la découverte par prospection aérienne en 1991, d'une portion d'enclos à fossé, la prospection au sol a retrouvé en 1992 des tegulae, de la céramique commune et des tessons de sigillée. CLEGUER - Coët-Kerrous, section YH, parcelle 27a Découverte par
  • ConaUps le 2.07.92 a permis d'apporter d'utiles précisions à la morphologie des deux enceintes découvertes en 1991. Les clichés de 1992, pris dans le blé mûrissant, sont plus précis que ceux de 1991, alors que la parcelle était plantée en maïs. Les deux enceintes sont séparées l'une de