Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > prospection diachronique (retirer)

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
prospection diachronique [X]
Commune
Département
Date (Année)

210 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02043.pdf (BRECE (35). "le bourg ouest". étude portant sur une petite occupation rurale antique et 5 sépultures à incinération associées)
  • dernier élément est un bol Drag. 37 de petite taille, de la fin du Ile siècle de notre ère. N°1. Bol Drag. 37. Forme archéologiquement complète. La lèvre en bourrelet surmonte une partie lisse étroite, égale à la hauteur de la frise d'oves carrées à double orle, et languette centrale
  • d'éléments pertinents. Nous pouvons seulement affirmer que le sujet est un individu de taille adulte (il a donc plus de 15 ans). En effet, les ossements retrouvés présentent une corticale épaisse et les diaphyses ont un diamètre important. 14 Poids après lavage. b) Fait 101 1. La
RAP00565.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • in the Coet Morel /Hôtel Orl and area (Carentoir). Surface material is markedly absent from fields on the northern and southern boundaries of L, on the east/west ridges (particularly on a band north west of Carentoir) and - as might be expected - on most steep slopes. There are again
RAP02960_2.pdf ((56). autour du golfe du Morbihan, Landes de Lanvaux et sud de la vallée de la Vilaine. rapport de pd 2014)
RAP01572.pdf ((56). Saint-Avé)
RAP01579.pdf ((29). néolithisation et néolithique dans le Léon. rapport de prospection inventaire)
  • , courbe à retouches abruptes. Une troisième lamelle entière à bout retouché montre un bord abattu sur la moitié de sa longueur, sa base étant appointée. Ces trois pièces seraient donc des pointes à dos abattu caractéristiques de l'industrie épipaléolithique (vers - 9000 ans av. J.-C
  • Haut-Mée (Ile et Vilaine) a mis au jour, dans une fosse (sépulture?) recouverte d'une stèle, deux lames d'herminette en fibrolite. Ce site, daté vers 4700 ans avant notre ère, est la preuve la plus ancienne d'utilisation de la fibrolite, contemporaine de l'arrivée des premiers
  • agriculteurs dans le Massif armoricain. - A l'opposé, la trouvaille hors contexte d'une ébauche de hache-marteau en fibrolite à Henguer (Milizac, Finistère) est un indice en faveur d'une exploitation de la fibrolite jusqu'à une phase très avancée du Néolithique (vers 2000 ans av. J.-C
  • corrélations entre les découvertes de surface et les vestiges monumentaux (dolmens, menhirs). Notre hypothèse est que les vestiges de surface devraient permettre d'esquisser des structures d'organisation de l'espace (aire de défrichement, habitat, axe de cheminement). 31 En deux ans de
RAP00511.pdf ((56). les cantons de Mauron)
  • par photographie aérienne est sans doute l'une des techniques de prospection les plus connues du grand public. Presse, télévision, documentation pédagogique ont présenté les résultats obtenus depuis 25 ou 30 ans dans le Nord de la France, en Picardie, en Beauce, en Bourgogne... En
RAP00515.pdf ((35). le bassin de Rennes)
  • autre information chronologique précise, soit des gisements gallo-romains bien attestés par la découverte de tessons de céramique datables. Nous pouvons nous livrer à une première analyse quantitative des découvertes du groupe depuis ses 4 ans de fonctionnement:' 1977 : 5 gisements
  • 1978 : 9 " 1979 t2ï " 1980 :22 " Depuis 2 ans les découvertes se situent aux alentours de la vingtaine :1a méthode de prospection est au point et est efficacement utilisée par les prospecteurs. Rappelons-en les principes généraux: I- Recherches bibliographiques: leur apport est très
  • ° et II 0 s.dnè. Dans ces substructions,les tégulae sont anormalement épaisses par rapport aux tégulae découvertes sur la soixantaine de sites prospectés depuis 4 ans. Une étude métrique est envisagée. coord. LA'B.II: 21 -SAINT-GREGOIRE 0X= 289,950 t 0Y= 353,150 Les Aulnayes
  • □ Témoignages (g PI ans Lj Photographies Q Photographies □ Fouilles □ Sond âges QEtude médite pouvant être obtenus auprès de : la D [3] Tradition orale Mobilier Q Documents ' aériennes divers «R-A.H. et du G.R.A.-M. J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE CS Simple mention [^Recherche
RAP00578.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • Présenté par Alain PROVOST INTRODUCTION . Le programme plur i-annuel 1988-1989 de PROSPECTION-INVENTAIRE du BASSIN de RENNES (35) s'inscrit dans une continuité : la pros- pection de la région rennaise est menée depuis dix ans. Empirique, limité à la périphérie rennaise et à la
  • période gallo-romaine à l'origine, tisé ; ce programme s'est, depuis cinq ans, organisé et systéma- étendu à l'arrondissement de RENNES il concerne toutes les périodes . Ce programme autonome participe au Projet Collectif de Recherche "Archéologie du milieu rural en Haute Bretagne
  • , ORIENTATION 1989 nous nous étions donné deux ans pour examiner les conditions particulières de la détection aérienne dans le bassin de RENNES. En 1989, nous procéderons à la diversifi- cation des survols et à l'analyse des résultats en fonction de trois paramètres : la nature des
RAP00517.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • Groupe de recherches Archéologiques MJ.C.de Pacê Rapport de prospection 1982 a. La prospection au sol dans le "bassin de RENNES - recherche suivie sur le terrain, menée depuis 5 ans par le Groupe de Recherches Archéologiques de la Maison des Jeunes et de la Culture de PAGE
  • , site intéressant menacé par des aménagements - lotissement et route - dont les travaux doivent débuter dans un délai de 3 à. 5 ans. Des éléments nouveaux ont été relevés en 1982 sur plusieurs gisements reconnus les années précédentesimoellons de fondations, briques, tessons par
  • tranche. qui ne devrait démarrer que dans 5 ans, couvre le centre du gisement (362,363.364.365.372). -Le tracé d'une route, devant relier l'actuelle RN 24 à la future voie expresse Renne s-Lorient, traverse le centre du gisement (372,373). Les travaux ne sont pas encore programmés: un
  • délai de 3 à 5 ans est estimé par les services de l'équipement. Il est à souhaiter qu'un programme de recherches approfondies soit préparé afin d'étudier ce site dont nous croyons avoir montré 1' intérêt. N A MORDELLES D2 - 1959 100 m CATALOGUE DÉS AMPHORES RECUEILLIES EN
  • "brun-clair forme DRESSEL 2-4 14/ frag. d "ans e à gorge (fig. 10) pâte brun-clair forme DRESSEL 2-4 MELESSE - Le Verger-Beaucé 1/ ( 35 .173 .001 ) Gisement gallo-romain. frag. de lèvre (fig. 25) pte rouge-brique à inclusions de grains de quart forme DRESSEE 78 LA MEZIERE - Le
RAP02021.pdf (PAULE (22). tumulus de l'âge du bronze et sanctuaire antique de Kergroas)
  • conclure que le sujet est décédé vers l'âge de 15 ou 16 ans environ (Fig.17). L'observation de la maturation dentaire a été rendue compliquée en raison de la destruction des racines. Il ne subsistait que l'émail des couronnes. Le corps était placé sur le côté gauche, la tête au sud-est
  • Paule. COUDE GAUCHE Hum D distal Condyle et épicondyle non soudés Soudure entre 14 et 17 ans POIGNEE MAINS MTC distal Humérus oiécrâne Tcte radiale Ulna distal Fusion complète ? ? Fusion incomplète Non soudé, Non soudé morphologie morphologie adulte adulte Soudure entre 15
  • et 18 ans Soudure entre 19 et 21 ans Soudure entre 14 et 17 ans PIEDS Phalange proximale Fusion incomplète adulte Soudure Soudure entre 16 et 18 entre 16 et 18 ans ans Phalange proximale Non soudce Fusion (sauf MTT1 incomplète en cours) ou non soudée Soudure Soudure entre 15
  • et entre 15 et 21 ans 21 ans MIT GENOU Fibula proximal Non soudé Soudure entre 18 et 21 ans Fig.17 - Données sur la maturation osseuse du corps inhumé dans la sépulture n°13 (estimation de l'âge après Birkner 1980). 2004 Yves Menez 11.4 LA SÉPULTURE N ° 1 4 L'examen de la
RAP02037.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • limitée par les communes de Briec, Concarneau et Bénodet. Pour notre recherche, 4 sites inédits ont été découverts : 3 sites néolithiques ont livrés des silex et 1 site médiéval, de la poterie commune. Comme il y a 2 ans, en 2003, un séminaire de prospection a été organisé fin octobre
  • . Cartographe, il a gardé de ses années fac un Deug d'histoire-géo, une maîtrise dans cette dernière discipline mais surtout la passion de l'archéologie. Si notre région a déjà été fouillée de longue date, il reste encore sur la carte de vastes zones vierges. Depuis quatre ans, les
  • ans avant J.- Carfes IGN en.rhain, Yann Bougio et Grégor Marchand, du CNRS.. C. De quoi faire pâlir Concarneau et ses reliques datant à peine de 800 avant l'ère chrétienne. Depuis, les séminaires ont balayé Névez, Pont-Aven, Nizon, Ergué-Gabéric, Elliant. « L'an passé, nous avons
  • synthèse. Laurent QUEVILLY. /' " ^zQsi^J^y^^S^ ( Archéologie : la Cornouaille 1 passée au peigne fin ^-/[A. @ Yann Bougio (au centre) entouré de l'équipe de chercheurs et de bénévoles qui ont sillonné la Basse Cornouaille à la recherche d'indices archéologiques. Depuis cinq ans
  • mis au jour, traces de présence humaine à différents âges, un peu partout dans la région par une équipe d'archéologues amateurs. Tous les ans depuis cinq ans, Yann Bougio et une trentaine d'autres archéologues amateurs passent la région au peigne fin en quelques journées de
  • d'un endroit de la côte assez proche ». Ces chercheurs ont entre 11 ans, comme Claire, et 81 ans comme Pierre. Facteur, dentiste, éducateur I ou marin, étudiants ou retraités, ces passionnés se retrouvent chaque année, bottes aux pieds. Fourmis plu- Les archéologues amateurs
RAP00887.pdf (CARNAC (56). nord des alignements de Kermario et du Ménec. rapport de prospection inventaire.)
  • , pour débarrasser un champ comparativement sans valeur, les paysans aient fait la dépense occasionnée par la réunion de ce groupe, mais nous conjecturons que ces deux groupes constituaient des dépôts de menhirs en réserve destinés à la continuation des alignements" Six ans plus tôt
  • monumens qui se trouvent dans le voisinage, tout le monde sait en effet dans le pays que depuis trente à quarante ans il a été détruit plus de deux-mille pierres druidiques dans l'espace compris entre Sainte Barbe et Carnac." En 1836, Prosper Mérimée remarquait déjà, dans ses " notes de
RAP00492.pdf ((35). région entourant Alet. rapport de prospection inventaire.)
  • composé de fragments de poteries communes, d'une panse de sigillée de Lezoux, d'une lèvre de mortier et de fragments de poteries médiévales. Gisement implanté dans une vallée, sur la rive Est 'de l'Oust. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □Témoignages □ Fouilles C3P1 ans □Tradition
  • □ Fouilles gJPl ans □ Sondages dPhotographies □ Etude inédite □ Tradition orale Mobilier ' □ Photographies 'aériennes pouvant être obtenus auprès de □Documents divers : la D.R.A.H. et du Ce.R.A.A. BIBLIOGRAPHIE □ Simple mention" [^Recherche approfondie Cadastre Année
RAP01000.pdf (PLOUFRAGAN (22). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire)
  • de découvrir les concentrations d'outillages caractéristiques des sites de ces périodes. L'époque NEOLITHIQUE La majeure partie des vestiges archéologiques recensés sur la commune datent de l'époque néolithique (entre 5000 et 2000 ans avant notre ère). Us sont de deux types
  • 3000 et 2000 ans avant notre ère). Ces édifices ont été construits dans un secteur où les mégalithes sont relativement nombreux : 3 allées couvertes et un menhir à Plédran, 2 menhirs à Saint-Julien. 4 Chaque hache polie a été étudiée par Monsieur Charles-Tanguy LEROUX les allées
  • : Champ de l'aire (002 AP) Nom du site : La Couette Nature du site : Allée couverte Chronologie : Néolithique récent (entre 3000 et 2000 ans avant notre ère). Coordonnées Lambert : x = 221, 220 Y= 1099, 550 Références cadastrales : Année de cadastre : 1988 Section : AZ Parcelle
  • . Fiche signalétique de découverte archéologique Lieu-dit : Les Carriers (001 AP) Nom du Site : Le grand Argantel Nature du Site : Allée couverte Chronologie : Néolithique récent (entre 3000 et 2000 ans avant notre ère). Coordonnées Lambert : X = 221, 300 Y = 1099, 300
  • récent (entre 3000 et 2000 ans avant notre ère). Coordonnées Lambert : x = 221,030 Y = 1100, 360 Références cadastrales : Année de cadastre : 1988 Section : AV Parcelle (s) : 154. Protection juridique : Classé Monument Historiaue le 15 octobre 1952. Description du site : Allée
  • de découverte archéologique Lieu-dit : La Sorée Nom du site : La Cré-Tual Nature du site : Allée-couverte présumée Chronologie : Néolithique final (entre 3000 et 2000 ans avant notre ère) Coordonnées Lambert : x = 2i8, 900 Y = 1101, 050 Références cadastrales : Année de
RAP01961.pdf (bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • à remercier Gilles LEROUX qui a bien voulu survoler le Porhoët début juillet. LA PROBLEMATIQUE DE LA RECHERCHE Les travaux systématiques de détection aérienne réalisés entre Rennes et Carhaix depuis plus de quinze ans ont permis la révélation de deux petites régions naturelles au
  • paysagères antébocagères. 2.1. Évolution des paléo-environnements armoricains sous impact anthropique Des approches paléobotaniques et pédosédimentaires ont été utilisées. Si les changements climatiques sont sensibles, voici 10 000 ans, les variations de la végétation et de la nature des
  • manoirs en Haute-Bretagne. La « signature dendrologique de l'émondage » (S. Renaudin [46]), a permis de comprendre les cycles réguliers de chutes de croissance tous les 7 à 12 ans. Dans le Bassin parisien et le Massif armoricain, si l'émondage est pratiqué dès l'Âge du Fer, il ne se
  • intérieure ou gagneries nantaises). Les haies sont discontinues et leur entretien n'est pas systématique. Les baux font obligation aux colons de faire des fossés, de planter ou semer des arbres sur les talus, de les émonder tous les 9 ans, mais les haies ne sont bien closes que lorsque la
  • même haie tous les 7 à 1 0 ans (5 à 7 ans pour les châtaigniers) . Ce rythme a été maintenu jusqu'à la fin des années 1960, date à laquelle sont apparus fil de fer barbelé, tronçonneuse et chauffage au fuel. Les derniers émondages datent de la fin des années 1980, soit 20 ans après