Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4112 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03978 (CARHAIX-PLOUGUER (29). Kergorvo 2, Tranche 1. Adduction Antiques et Etablissements ruraux Carolingiens. Rapport de diagnostic)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). Kergorvo 2, Tranche 1. Adduction Antiques et Etablissements ruraux Carolingiens. Rapport de diagnostic
  • Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 CARHAIX-PLOUGUER (29) – Kergorvo 2 − Tranche 1 – 2021 8 1 FICHE SIGNALÉTIQUE 1.1 Terrain 1.1.1 Localisation du site Région Bretagne Département Finistère Commune Carhaix-Plouguer Lieu-dit / adresse ZAC de Kergorvo Code Insee commune
  • , 32 et 960 de la ZAC de Kergorvo, à Carhaix-Plouguer, s’implantent sur une zone au dénivelé marqué, correspondant aux parties médiane et basse du versant sud de la colline du Moulin à Vent. Les premières traces d’occupation sur le site remontent à la fin de la Préhistoire, avec
  • l’installation de six foyers à pierres chauffées, dont l’un a été daté par radiocarbone du Néolithique moyen. Ils s’ajoutent au « bruit de fond » néolithique qui caractérise la ZAC de Kergorvo, et font écho au site d’habitat du Néolithique ancien/moyen fouillé en 2012 à 800 m au nord-est
  • expliquerait l’absence de toute trace d’habitat d’époque antique dans son emprise, et plus largement, sur l’ensemble de la ZAC de Kergorvo. L’installation, sur le tracé ou au contact des ouvrages hydrauliques, de deux enclos, à la fin de l’Antiquité ou, plus probablement, au début du haut
  • points de la ZAC, confirmant l’intense fréquentation des lieux à la fin de la Préhistoire. La Protohistoire ancienne est représentée par trois espaces funéraires datés du début de l'âge du Bronze, également découverts à l'occasion du diagnostic réalisé par le Centre départemental de
  • routier de Carhaix-Plouguer (Maguer, Le Boulanger 2001). La fouille a ensuite été complétée à l’occasion du diagnostic réalisé en 2011 par F. Le Boulanger à l’emplacement de la future ZAC de Kergorvo (Le Boulanger 2011). Ces intervention ont permis d’étudier une occupation du haut
  • 5292 Code d'opération SAFI FOUILLE PRÉVENTIVE Aménageur Code d'opération 5292 Arrêté de prescription 2018-062 du 26 février 2018 29024 Le haut Moyen Âge est également très bien représenté. Au sud-est de l’emprise, une série de trois tranchées-foyers organisées en
  • pierre associés à quatre tranchées-foyers. L’ensemble, potentiellement contemporain du site de Kergoutois, est daté des IXe-Xe s. 29.024.0175 ET 29.024.0369 La période antique est représentée par une série d’ouvrages hydrauliques. Les trois aqueducs qui, entre le milieu du Ier et le
  • début du IVe siècle, alimentèrent successivement la capitale des Osismes, ont été retrouvés. Ils sont complétés au sud par une canalisation en bois enterrée dont l’origine comme la destination demeurent inconnues au terme de la fouille. Installée au fond d’une tranchée profonde
  • une impression recueillie lors de fouilles précédentes, la découverte de plusieurs foyers à pierres chauffées datés du Néolithique moyen témoigne d’une fréquentation soutenue de ce terroir durant la Protohistoire ancienne. Une fosse en Y, non datée, pourrait y être associée
  • . ÉTABLISSEMENTS RURAUX CAROLINGIENS Auteurs Code INSEE de la commune Les fouilles préventives conduites à l’automne 2018 dans la partie est de la ZAC de Kergorvo ont mis au jour des vestiges d’époques variées. ADDUCTIONS ANTIQUES ET RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE Keywords
  • /2018. CARHAIX-PLOUGUER Bretagne, Finistère (29) 29024 KERGORVO 2 - TRANCHE 1 Lever de soleil sur la ZAC de Kergorvo, automne 2018. M. Quillivic © Éveha, 2020 CARHAIX-PLOUGUER (29), Valentina BELLAVIA, Klet DONNART, Marie GRALL, Nolwenn LE FAOU, Christophe LOISEAU, Manon
  • QUILLIVIC JANVIER 2021 Numéro de l'entité archéologique 29.024.0175 ET 29.024.0369 SRA BRETAGNE Code INSEE de la commune 29024 Arrêté de prescription 2018-062 DU 26 FÉVRIER 2018 RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE Aménageur SAFI FOUILLE PRÉVENTIVE CARHAIX-PLOUGUER (29
  • fouille L'utilisation des données du rapport de fouilles est régie par les dispositions du code de la propriété intellectuelle (CPI) concernant la propriété littéraire et artistique : « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur
  • ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (article L122-4). Toutefois sont autorisées : - Les photocopies ou reproductions destinées à un usage exclusivement privé et non à une utilisation collective (article L 122-5, 2° ). - Les reproductions du texte, accompagnées ou
  • ne sont pas considérées comme des informations publiques pouvant être librement réutilisées quand des tiers détiennent sur ce document des droits de propriété intellectuelle (articles 9 et 10 de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée relative à l'amélioration des relations
  • entre l'administration et le public). Le non-respect des règles qui précèdent peut constituer un délit de contrefaçon passible de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende (articles L335-3 et L335-2 du CPI). Pour citer ce document Lotton 2021 : LOTTON A.-M., Carhaix
  • -fouille 54 54 12 3 NOTICE SCIENTIFIQUE 2.1 Rappel des éléments liés à la fouille du site de Kergoutois 2.2 Rappel des éléments du diagnostic 2.3 Rappel du cahier des charges de la prescription 2.4 Stratégie et méthode de fouille 2.5 Méthodes d’enregistrement et de traitement des
  • données de terrain 13 4 ABSTRACT 13 5 ÉTAT DU SITE 14 6 LOCALISATION CARTOGRAPHIQUE 16 7 ANNEXES ADMINISTRATIVES 16 7.1 Arrêtés de prescription et cahier des charges de la fouille 7.1.1 Arrêté initial de prescription n° 2016-383 7.1.2 Arrêté n° 2017-224 modifiant l'arrêté n
  • ° 2017-252 7.2 Arrêté d'autorisation et de nomination 7.3 Compte-rendus de visite du SRA 7.3.1 Visites des 20 septembre et 9 octobre 2018 7.3.2 Visite du 18 octobre 2018 16 26 29 31 33 35 39 41 44 44 46 56 57 59 3 LES RÉSULTATS DE LA FOUILLE 59 59 64 66 3.1 Le Néolithique 3.1.1
RAP02597.pdf (ELVEN (56). un possible sanctuaire gallo-romain découvert lors du diagnostic effectué au niveau de la ZAC le Gohélis. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • ELVEN (56). un possible sanctuaire gallo-romain découvert lors du diagnostic effectué au niveau de la ZAC le Gohélis. rapport de diagnostic
RAP03069.pdf (GUICHEN (35). ZAC de la Massaye. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • GUICHEN (35). ZAC de la Massaye. rapport de diagnostic
  • Laurent Aubry Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest janvier 2015 Diagnostic archéologique Rapport d’opération ZAC de la Massaye 35126 Code INSEE — D105080 2014-114 Système d’information Code Inrap
  • Numéro de l’arrêté de désignation du responsable Adresse ou lieu-dit ZAC de la Massaye Codes code INSEE 35126 2013-251 modifiant l’arrêté 2013-237 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement SADIV Dates d’intervention sur le terrain 6 octobre 2014 - 15 octobre 2014 Surface brute
  • future ZAC de « La Massaye » d’un actuel château accompagné de dépendances et d’un vaste parc. Préalablement à notre intervention sur le terrain, une étude documentaire de ce monument avait été réalisée en 2013 par Pierre Poilpré (INRAP) afin de permettre de guider au mieux
  • d’Ille-et-Vilaine 50 100 m 26 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Guichen (35) – ZAC de la Massaye La carte géologique éditée par le BRGM (fig. 3) montre que l’emprise du diagnostic est située dans la zone centre-armoricaine dont le sous-sol est composé de grès et de
  • brune, ce niveau est épais de 0,30 à 0,40 m. La couche de terre végétale incluse dans ce niveau remanié est d’une épaisseur moyenne de 0,25 m. Fig.3 Localisation de l’emprise du diagnostic « ZAC de La Massaye » sur extrait de la carte géologique du BRGM au 1 / 50 000. © Info-terre
  • mécaniques. La pelle à chenilles de 22 t munie d’un godet de curage d’une largeur de 3 mètres a permis de sonder le parc du château tandis que les terrains inaccessibles à cet engin (parcelles encloses de murs et îlot artificiel), ont nécessité l’utilisation d’une mini-pelle conduite par
  • réellement disponible durant cette opération. En effet, la présence de très nombreuses voies goudronnées, le bâti existant ainsi qu’une très forte couverture végétale dans le parc, ont réduit considérablement la surface du diagnostic. Ainsi, les sondages ont donc consisté à retirer les
  • l’emprise des sondages a été réalisé par la cellule topographique de l'Inrap. Une couverture photographique a été réalisée sur support numérique. 1.5 Les contraintes rencontrées lors de ce diagnostic Les premiers sondages mécaniques entrepris dans le parc du château ont rapidement
  • d’environ 13%), ne semble pas favorable à l’implantation d’un habitat ancien quel qu’il soit. Fig.6 Vue aérienne du centre de formation maritime de Pont-Réan (CFM) construit à partir de 1946 sur une partie du parc du château de La Massaye ». L’ensemble de ces baraquements ont été
  • démolis suite au départ du centre en 1959. © Éd. Gaby Fig.7 Vue aérienne d’une partie des bâtiments du centre hospitalier universitaire de Rennes (CHUR) construit dans la partie sud-est du parc de La Massaye à partir des 1966. L’ensemble de ces constructions ont été démolie en 2009
  • (cliché anonyme). 30 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Fig.8 Autre angle de vue aérien des bâtiments du centre hospitalier universitaire de Rennes (CHUR). © www.delcampe.net Guichen (35) – ZAC de la Massaye II. Résultats 31 2. Présentation des données archéologiques
  • du paysage datant du XIXe siècle. Les vestiges les plus récents (tranchées de fondation, réseaux, fosses d’ancrage), sont associés à l’ancien centre de formation maritime (CFM) ainsi qu’à l’établissement hospitalier (CHUR). Sondages dans le parc (secteur localisé au nord-est et au
  • sud-est du château) : Fig.9 Photo montrant le type de baraquement militaire qui était construit dans le parc du Château de « La Massaye ». © Éd. Alain Fig.10 Vue générale de la tranchée 7 montrant un alignement de fosses correspondant aux fondations de l’un des baraquements de
  • l’ancien centre de formation maritime de Pont-Réan (CFM) construit à partir de 1946. © Laurent Aubry, Inrap L’essentiel des vestiges retrouvés dans les tranchées de sondage entreprises dans le parc du domaine de La Massaye (tr. 1 à tr. 48) correspond à des niveaux de démolition et/ou à
  • de diagnostic archéologique Guichen (35) – ZAC de la Massaye Fig.15 Vue ancienne de l’îlot artificiel situé à l’arrière du château de « La Massaye ». Ce cliché, a été réalisé avant l’arrivé du centre de formation maritime de Pont-Réan (CFM) en 1946 (cliché anonyme). Sondages
  • cadastre napoléonien de 1826. © Archives départementales d’Ille-et-Vilaine Figure 3 : localisation de l’emprise du diagnostic « ZAC de La Massaye » sur extrait de la carte géologique du BRGM au 1/50000. © Info-Terre, BRGM Figure 4 : localisation des gisements archéologiques répertoriés
  • , Ille-et-Vilaine) © Pierrick Leblanc, Inrap Figure 6 : vue aérienne du centre de formation maritime de Pont-Réan (CFM) construit à partir de 1946 sur une partie du parc du château de La Massaye ». L’ensemble de ces baraquements ont été démolis suite au départ du centre en 1959
  • . © édition Gaby Figure 7 : vue aérienne d’une partie des bâtiments du centre hospitalier universitaire de Rennes (CHUR) construit dans la partie sud-est du parc de La Massaye à partir des 1966. L’ensemble de ces constructions ont été démolie en 2009. © Anonyme Figure 8 : autre angle de
  • vue aérien des bâtiments du centre hospitalier universitaire de Rennes (CHUR). © www.delcampe.net Figure 9 : photo montrant le type de baraquement militaire qui était construit dans le parc du Château de « La Massaye ». © édition Alain Figure 10 : vue générale de la tranchée 7
  • thèmes Structure agraire, Maison Guichen, Ille-et-Vilaine, ZAC de la Massaye Rapport d’opération Chronologie Époque contemporaine Guichen, Ille-et-Vilaine ZAC de la Massaye sous la direction de Laurent Aubry Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél
RAP02541.pdf (CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU (29). le petit cimetière du IVe siècle ap. J.-C. diagnostic lié à l'implantation de la future ZAC au lieu-dit kroas lesneven. rapport de diagnostic)
  • CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU
  • opération préventive de diagnostic
  • CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU (29). le petit cimetière du IVe siècle ap. J.-C. diagnostic lié à l'implantation de la future ZAC au lieu-dit kroas lesneven. rapport de diagnostic
RAP03914 (LANDIVISIAU (29). ZAC Creach Iller. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • LANDIVISIAU (29). ZAC Creach Iller. Rapport de diagnostic
  • fosses localisées dans le secteur sud-est de l’emprise datées par le mobilier céramique et terre cuite qu’elles ont livré du Bronze ancien Fossé, Fosse Mobilier Céramique Diagnostic archéologique Âge du Bronze ancien Rapport d’opération Chronologie Finistère, Landivisiau, Zac
  • variables d’arènes, de cailloux de quartz. Des émergences de ces éléments variablement altérés ont été également été observées de manière régulière sur l’ensemble de l’emprise prescrite. Fig. 3 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Localisation du site dans son
  • Ponant, le Vern de 2017, a mis en évidence l’existence d’un réseau fossoyé médiéval7 (3). Une motte castrale est répertoriée au lieu-dit Parc ar C’hastel au sud-est du bourg (8). 2 3 4 5 6 7 Briards, 1965, p. 309 Pailler et al., 2017 Du Chatellier, 1888 et Lukis, 1894 Pailler, 2017
  • Parc Ar C'hastel NATURE motte castrale DEBUT Moyen-âge FIN Moyen-âge DECOUVERT 1994 COMMUNE LANDIVISIAU INSEE 29105 9-NUMERO 29 105 0006 NOM COSQUER NATURE dépôt DEBUT Age du Bronze FIN Age du Bronze DECOUVERT 1839 COMMUNE LANDIVISIAU INSEE 29105 Fig. 4 Diagnostic archéologique de
  • Landivisiau Zac Creach Iller (29). L’environnement archéologique du site (d’après http://atlas.patrimoines.culture.fr, IGN) © Serge Mentele, Inrap Inrap –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29) – 2019-394 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • Archives départementales du Finistère, http://www.archives-finistere.fr Inrap –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29) – 2019-394 I – Données administratives, techniques et scientifiques
  • d’ouverture moyenne. Le comblement de ces modules est généralement constitué d’une sédimentation unique limono- Fig. 9 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Fossé F6-2 et F6-3 © Serge Mentele, Inrap argileuse brun gris (fig. 9). Emprise du diagnostic
  • limon argileux brun sombre substrat remanié (LABM à BO) Fig. 11 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Plan et coupes des fossés du parcellaire de datation indéterminée © Serge Mentele, Inrap Inrap –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29
  • s’est progressivement estompé et a disparu en direction du sud-est Fig. 14 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Fossé F40-1 © Serge Mentele, Inrap (tranchée 37). Aucun élément de datation n’a été observé en surface ou dans les comblements de ces fossés à
  • l’ouverture des sondages préalables aux relevés en coupe. Inrap –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29) – 2019-394 II – Résultats ________________________________________________________________________________________________________________ II.3 Trois fosses du
  • et quelques éléments de charbon Fig. 15 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Fosses F32-1, F32-2 et F32-3 © Serge Mentele, Inrap de bois (us 1). Cette structure a également fourni quelques éléments céramiques (fig. 15) datés du Bronze ancien. 42 29-1
  • moyen limon argileux brun sombre inclusion de CB 1 substrat remanié (LABM à BO) Fig. 7 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Plan et coupes des structures du Bronze ancien © Serge Mentele, Inrap III. Etude des mobiliers archéologiques Inrap
  • –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29) – 2019-394 III – Etude des mobiliers ________________________________________________________________________________________________________________ III. ETUDE DU MOBILIER (par Eddie Roy) III.1 Introduction L’opération de
  • plusieurs proviennent de Trémuson (Blanchet et Nicolas, 2002). Datation : Âge du Bronze ancien. Inrap –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29) – 2019-394 III – Etude des mobiliers
  • ________________________________________________________________________________________________________________ Fig. 17 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Vase attribué à l'âge du Bronze ancien (F32, us 1) © Eddie Roy, Inrap Fait 32-2, surface et US.1 2 micro-tessons de céramiques à gros dégraissants, à pâte brune et 1 petit fragment d'une molette en granite, ont
  • ancien. 1 0 10cm 1/3 2 Fig. 18 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Deux pesons issus du fait 32-3 © Eddie Roy, Inrap IV. Conclusion Inrap –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29) – 2019-394 IV – Conclusion
  • , à l’instar des données de la Carte archéologique de la Gaule, d’une exploitation du terroir de ce secteur dès les périodes anciennes et notamment dès le Bronze ancien. Inrap –- Rapport de diagnostic Landivisiau Zac Creach Iller (29) – 2019-394 V – Bibliographie
  • d'opération de fouille, INRAP, SRA Bretagne, 43 p. Hamon 2010 : Hamon (A.-L.), avec la collaboration de LABAUNE-JEAN (F.) et de NICOLAS (T.) - Bédée, Îlle-et-Vilaine, ZAC du Pont aux chèvres. Trois occupations de l'âge du Bronze moyen, du Haut Empire et du Haut Moyen-âge. Rapport final
  • Landivisiau Zac Creach Iller (29). Localisation du site dans son contexte géologique (d’après http://infoterre.brgm.fr, feuille Landerneau (239)) Fig. 4 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). L’environnement archéologique du site (d’après http
  • Landivisiau Zac Creach Iller (29). Fossé F6-2 et F6-3 © Serge Mentele, Inrap Fig. 10 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Plan général © Serge Mentele, Inrap Fig. 11 Diagnostic archéologique de Landivisiau Zac Creach Iller (29). Plan et coupes des fossés du
RAP02353.pdf (ELVEN (56). le Gohélis. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • ELVEN (56). le Gohélis. rapport de diagnostic
  • : Xavier HENAFF Organisme de rattachement : INRAP Motif de l'intervention : ZAC Exploitant : Communauté d'Agglomération du Pays de Vannes Dates de l'intervention : 25/06/07 au 29/06/07 Surface diagnostiquée : 54 737 m2 LISTE DES INTERVENANTS Intervenants scientifiques SRA : Inrap
  • : Stéphane DESCHAMPS, Christine JABLONSKI Inrap, Direction interrégionale Grand-Ouest : Gilbert AGUESSE Aménageurs : Communauté d'Agglomération du Pays de Vannes CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE LOCAL ET/OU PRESCRIPTIONS SCIENTIFIQUES Le projet de parc industriel du Gohélis à Elven est situé dans
  • Institut national de recherches archéologiques préventives rit 31 JUl ■s *4 Rapport de diagnostic L ^4 2007 Xavier HENAFF ELVEN ZAC "Le Gohélis" (Morbihan) 25.06.07 - 29.06.07 N° de prescription : 2007-016 N° de projet INRAP : DA 05021001 MRAP Direction
  • interrégionale : Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Cedex -2353 FICHE SIGNALETIQTJE Siten°:| . | | ■ ■ I I • ■ I Département : Morbihan Commune : Elven Lieu-dit ou adresse : Zac « Le Gohélis » Cadastre : Année : Section(s) et parcelle(s) : H. 65, 98, 99, 100
  • Coordonnées Lambert : Zone : II Abscisses : 313,700 Ordonnées : 230,400 Altitude : 140 m NGF Propriétaire du terrain : Communauté d'Agglomération du Pays de Vannes Protection juridique : Arrêté de désignation n° : Arrêté de prescription n° : 2007-016 En date du 5 mars 2007 Titulaire
  • seule une intervention d'archéologie préventive. Cette tranche de diagnostic fait suite à une première campagne réalisée sur l'emprise de la voirie, au printemps 2006. L'actuelle intervention ne concerne qu'une partie des parcelles situées sur l'emprise du projet (lots n° 1 et 2 de
  • l'îlot A). CONTRAINTES TECHNIQUES La zone à diagnostiquer a été singulièrement réduite du fait de travaux réalisés par l'aménageur dans l'emprise sans en avoir informé le Service régional de l'Archéologie. Sur les 5,4 ha diagnostiqués. 2,5 ha ont pu être sondés, soit une perte totale
  • de plus de 50 %. Par acquis de conscience, nous avons réalisé quelques tranchées afin de vérifier l'état du terrain et la présence de vestiges archéologiques sur cette partie de l'emprise. Cette investigation a révélé la déstructuration de la couche sédimentaire ainsi que la
  • : L'emprise de la ZAC est située sur une crête axiale, à une altitude maximale de 145 m NGF et s'étend sur les pentes de part et d'autre avec un point bas à une altitude de 131 m NGF. La couverture végétale est constituée de prairies et de zones boisées récemment défrichées favorisant la
  • clôture des parcelles notamment. Certaines dépressions en partie haute ainsi que la cuvette située au nord du projet présentent un comblement argilo-limoneux fin et homogène issu de l'érosion de placage de limon de plateau. Méthode de diagnostic : Tranchées en quinconce Tranchées
  • le sommet de la crête à 0.50 m pour la partie basse située au nord du projet (Tr. 52, 53). Description sommaire de la stratigraphie observée dans les sondages ou carottages : L'épaisseur de la couverture végétale varie ente 0,10 m pour le sommet de la crête et 0,20 dans la zone
  • %. |6J W Mlumaiye J^f%«. ••••.lWroo|ite. , M y&i*. | : KergùeliDn Afifi.-ftjiif^l "* Figure 1 : localisation de la zone de prospection (d'après la crte IGN au l/25000e TOP 25). emprise du projet tranchée réalisée tranchée non réalisée : zone inaccessible et/ou détruite Y
  • un secteur archéologiquement sensible : outre la présence de nombreux sites à proximité immédiate des terrains concernés, un enclos, conservé en élévation, est présent sur la parcelle G 580. De plus, l'importance de la superficie de l'aménagement (plus de 54 ha) justifie à elle
  • destruction du niveau superficiel du substrat. In fine, sur les 56 tranchées projetées, ces diverses contraintes n'ont permis d'en réaliser que 35. ELEMENTS DU DIAGNOSTIC Surface du projet d'aménagement : 54 737 m2 Surface diagnostiquée : 25 300 m2 Contexte géographique et géologique
  • pousse de landes. Le substrat géologique est constitué d'un gneiss peu altéré mais diaclasé selon deux directions principales Est/Ouest - Nord/Sud. Le rocher sous-jacent est suffisamment fragmenté pour pouvoir en extraire des moellons ayant servi à la construction des murets de
  • continues Sur décapage intégral Carottages Recherche en archives Géophysique Autres (précisez) % surface sondée : 4 % (Cf. Observations) listes des archives consultées : Profondeur des sondages ou carottages : La profondeur moyenne des sondages atteint 0,30 m et varie de 0,10 m sur
  • basse. Le substrat est constitué d'un gneiss de granulométrie homogène très diaclasé au dessus duquel suivant les secteurs on trouve un niveau d'arène d'altération surmonté dans la partie basse d'un niveau de limon plus ou moins colluvionné. Substrat atteint : le substrat a été
  • =313600 Figure 2 : Implantation cadastrale des tranchées de sondage. H
RAP01906.pdf (BÉDÉE (35). ZAC de la Motte-Jubin. tranche 1. dfs de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • BÉDÉE (35). ZAC de la Motte-Jubin. tranche 1. dfs de diagnostic
  • BÉDÉE " ZAC DE LA MOTTE J U B I N " (Arrêté n° 2003/089) D.F.S. DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE 30/06/2003-11/07/2003 Par Laurent AUBRY, Aline BRIAND et Rozenn COLLETER Avec le concours du Groupe LAUNAY INRAP, Direction Interrégionale du Grand-Ouest Service Régional de
  • , Direction Régionale du motifs de l'intervention : Aménagement d'une ZAC aménageur/maître d'ouvrage : Groupe Launay surface totale de l'intervention archéologique : environ 7,5 ha sur les 157 236 m 2 date de l'intervention sur le terrain : 30/06/2003 au 11/07/2003 Résultats : côte
  • l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventive. 2 BEDEE Rennes* Légende parcelles sondées parcelles à sonder dans la 2ème phase I ^^ site de la motte Jubin ^ site de la Métairie Neuve fouillé en 1994 nécropole Bédée ZAC de la Motte Jubin Fig. 1 : Localisation du
  • ) se trouve en limite de projet (site 35 023 004 AH). Si cette dernière n'ait pas touchée par les travaux de la ZAC, il n'en n'est pas de même pour la parcelle supposée correspondre de la basse-cour principale (parc. AB/207). Les sources historiques sur ce site sont rares, pour ne
  • direction de M. Gilles Leroux (INRAP) , se trouve dans un secteur voisin du projet de la ZAC. Localisé à « La Métairie Neuve », cet habitat gallo-romain et protohistorique (site n°6 AH) est situé non loin des parcelles n° 4 et 12 (fig. 1). Ces dernières seront traitées dans le cadre de
  • sauvetage urgent, 1 volume, Service Régional d'Archéologie de Bretagne, Rennes, inédit. f I I I I I 'Bédée » ZAC de la Motte Jubin Fig. 2 : Localisation des tranchées de sondages du projet de la ZAC de la Motte Jubin (cadastre napoléonien) BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et
  • remaniements entrepris sur ou à proximité de la motte au cours de ces trente dernières années, ont effacé de très précieux indices II s'agit d'abord du lotissement construit dans les armées 1975. Des témoignages nous indiquent que la maison située au plus près de la motte (parc. n°202) est
  • partie haute de la tranchée n°36. Au premier plan on distingue le radier de fondation d'un mur (F. 2). Auteur : H. Paitier Photo 4 : Détail du radier de fondation d'un mur (F. 2) dans la tranchée n°35. Auteur : L. Aubry BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic
  • esquilles d'os. Les ossements ne sont pas conservés. 4 : récipient en bois (?) situé entre les pieds du squelette : argile ligneux brun sombre SL-^Z-B^íécipient en bois ? lm Bédée ZAC de la Motte Jubin Fig. 5 : Plan de la tranchée 35 (parcelle n°207) avec détail des sépultures 1 et 2
  • décubitus dorsal dans sa fosse d'inhumation. Auteur : L. Aubry Photo 10 : Vue de détail de la sépulture n°3. On aperçoit une fosse sépulcrale antérieure sous le tibia droit du squelette. Auteur : L. Aubry BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic juillet 2003 être
  • caractère ponctuel et limité, restreignent les possibilités d'exploitation scientifique de ce type de site et donc de comparaisons régionales et extra-régionales. Les nécropoles bretonnes BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic juillet 2003 du Moyen Age n'ont pas
  • du cimetière seront concernées par le projet immobilier. La liaison de l'ensemble avec une motte féodale et sa probable basse-cour est un cas inédit dans l'ouest, même si la contemporanéité des deux monuments n'est pas établie. 2 BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine
  • , diagnostic juillet 2003 CONCLUSION GENERALE Ce diagnostic archéologique réalisé sur la commune de Bédée (Ille-et-Vilaine) résulte d'un programme d'aménagement de la ZAC de la Motte-Jubin prévu sur une superficie de près de 16 ha. Cette opération, réalisée par l'INRAP, s'est déroulée du
  • . 2 BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic juillet 2003 BIBLIOGRAPHIE BLAIZOT F., 1996 - Le cimetière non stratifié en contexte urbain : les limites de l'objet d'étude comme fondement de la stratégie de recherche. Acte du colloque du GDR «les ensembles
  • N° tranchée : 35 PHOTOS : H. Paitier Relations stratigraphiques : Fosse sépulcrale sous décapage à 105 cm du niveau actuel. I SITE: BEDEE Zac de la Motte Date: 08/07/03 SUJETADULTE Sép. intacte Espace vide Ep. linceul Sép. remaniée Espace colmaté Boutons os Sép
  • l'Archéologie Bretagne 2003 A:3ôéf S / JUit. Photo de couverture : Vue d'ensemble des sépulture n°l et 2 au décapage dans la tranchée n°35. Auteur : H. Paitier BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic juillet 2003 SOMMAIRE FICHE SIGNALETIQUE GENERIQUE DE L'OPERATION
  • INTRODUCTION 1 - PRESENTATION DE L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE : 1.1 - Cadre géographique et géomorphologique 1.2 - Le contexte archéologique 1.3 - Méthodologie et moyen mis en oeuvre 2 - DECOUVERTE D'UNE NECROPOLE MEDIEVALE : 2.1 - Présentation du site 2.2 - Données générales 2.3
  • section(s) : AB coordonnées Lambert : X = 281,62 parcelle(s) : 207, Y= 1061,9 altitude = 68 à 82 m NGF. propriétaire du terrain : Multiple propriétaire. L'opération archéologique: N° d'arrêté : 2003/089 titulaire : Laurent AUBRY Grand-Ouest organisme de rattachement : INRAP
  • recherche et les principaux résultat de l'opération archéologique : Découverte dans la parcelle cadastrée AB/207 d'une nécropole datée du Moyen-Age central. Ce site se trouve à une trentaine de mètre au nord d'une motte castrale médiévale répertoriée à la carte archéologique (la Motte
  • motte. Aucun autre vestige n'a été mis au jour sur les autres parcelles traitées dans le cadre de ce diagnostic. Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt archéologique de Bretagne BÉDÉE " Z A C de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic juillet 2003 GÉNÉRIQUE DE
RAP03485 (GUIPAVAS (29). ZAC de Lavollot Nord : évolution d'un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge. Rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • GUIPAVAS (29). ZAC de Lavollot Nord : évolution d'un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge. Rapport de fouille
  • archéologique Guipaves – Parc d’Activités de Lavallot Nord Annexe : Projet Technique d’Intervention. 2 46 RFO, fouille archéologique Guipavas (29) – ZAC de Lavallot Contenu du dossier technique : Partie A - L’organisation du chantier Partie B - Moyens humains affectés au chantier
  • archéologique de Cesson-Sévigné. Inrap – Fouille archéologique Guipaves – Parc d’Activités de Lavallot Nord Annexe : Projet Technique d’Intervention. 10 54 RFO, fouille archéologique Guipavas (29) – ZAC de Lavallot Organigramme simplifié de l’opération Services centraux du Siège DG
  • Aiguisoirs Polissoirs Percuteurs Broyon 109 110 113 113 114 114 Le mobilier céramique antique et médiéval du secteur 2 4 RFO - fouille archéologique Guipavas - ZAC de Lavallot Nord Xe-XIe s. 187 5.4 187 5.4.1 Boucharde 187 5.4.2 Polissoir 187 187 5.5 5.5.1 Xe-XIIe
  • métallurgique Protocole d’analyse métallographique Guipavas, ZAC de Lavallot, secteur 2 Typologie et assemblage des déchets métallurgiques Les produits métalliques ! " ! ! ! La réduction du minerai de fer La forge Les scories indéterminées Les éléments de terre Les ateliers de la
  • Zone 2 de la ZAC de Lavallot, Guipavas, Finistère : l’atelier de réduction et la forge du VIIIe - IXe siècle Comparaisons / synthèse Le secteur 3a 217 1. Présentation du secteur 3a 218 2. Un ensemble de structures à pierres chauffantes et de fosses à mobilier, du Néolithique
  • - Occupations protohistoriques - Parcellaire gallo-romain - Établissement médiéval du VIIIe-XIIe s. Par B. Simier, Inrap 7 8 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord N 2 N Secteur 2 0 88.5 0 89.0 4467 50 89. 00 90. 4484 5160 4480 0 5 90. 00 91
  • . 50 89.00 89.50 90.50 .00 91.00 92 90.00 91.5 0 88.50 91. 92.50 1 / 1000 Fig. 2-1 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les vestiges du secteur 2 © B. Simier, Inrap. 0 10 50 m II. Résultats Le secteur 2 9 Le secteur 2 Présentation Le secteur 2, situé au centre
  • réalisées exhaustivement. Il faut, encore une fois, souligner le $ # ! $ " ' fouille marquée par la fatigue et par ces mauvaises conditions climatiques. Fig. 2-2 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, vue aérienne du
  • 90.00 523 5064 92 91.00 91.5 0 88.50 5057 5042 92.50 5014 5057 523 - Fosses - Foyers à pierres chauffées - Structure du campaniforme découverte lors du diagnostic - Structures autres périodes 1 / 1000 Fig. 2-3 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les vestiges pré- et
  • protohistoriques du secteur 2 © B. Simier, Inrap. 0 10 50 m 12 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 1.1 Les foyers à pierres chauffées Fig. 2-4 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, Onze fours à pierres chauffées ont été découverts et fouillés sur le
  • / 50 0 0,5 Fig. 2-9 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les structures pré et protohistoriques du secteur 2 © B. Simier, Inrap. 1 2,5 m 14 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 1.2 F 4038 : une structure datée du Bronze moyen ou du début du
  • être simplement destinée à l’extraction d’argile puis aurait été utilisée comme fosse de rejet. Fig. 2-10 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, F 4038, le tesson est déposé sur le fond de la fosse (à gauche du cliché) © B. Simier, Inrap. 1.3 Étude du mobilier céramique
  • ! " # ! $ " # Sect1B F4038 0 Fig. 2-12 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, le mobilier du Bronze moyen ou du début du Bronze final © T. Nicolas, Inrap. 10cm 16 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 2. Les vestiges antiques Comme pour le secteur 1b, l’occupation
  • Structures antiques Structures autres périodes 1 / 1000 Fig. 2-13 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les vestiges antiques du secteur 2 © B. Simier, Inrap. 0 10 50 m 18 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 2.1.1 L’axe fossoyé nord/sud La limite
  • notamment au niveau de #< ' J L’entraxe moyen entre les deux fossés de cette ligne parcellaire est de 2,5 m, ce qui correspond approximativement à la largeur du talus qu’ils encadraient. Fig. 2-14 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, le sondage 174. Les fossés F 4210
  • nombreux fossés médiévaux © B. Simier, Inrap. Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord _ ` ! #< # ?! marquée par les segments F 4445 et 5170 (ou¢ Á˜g) qui amorcent un virage à 45° vers l’est en suivant la topographie du
  • conséquente, de 2 m de largeur, dont les dimensions avoisinaient celles du talus associé à la limite parcellaire nord/sud (F 4445/5170) décrit précédemment. 5384 5179 5170 Fig. 2-19 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, le sondage 183 : les fossés F 5170 et 5384 sont coupés par des
  • creusements médiévaux © B. Simier, Inrap. Fossés médiévaux 24 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 2.1.3 La limite parcellaire F 4107 Au nord du décapage, la limite parcellaire est/ouest est matérialisée par le segment fossoyé F 4107 (ou¢ ÁÁÏ). Ce fossé
  • 26 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 2.2 Les vestiges domestiques Fig. 2-23 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, la structure de combustion F 5141 © B. Simier, Inrap. Fig. 2-24 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, vue depuis le sud-est du
  • environnantes © B. Simier, Inrap. 0,5 1 2,5 m 28 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 2.3 Conclusion Les structures antiques du secteur 2 appartiennent aux vestiges du réseau parcellaire qui structurait le territoire entre les enclos du secteur 1a et 1b
RAP02115.pdf (LANMEUR (29). ZAC de coat ar parc. dfs de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • LANMEUR (29). ZAC de coat ar parc. dfs de diagnostic
  • Parc Rapport de diagnostic Hervé Morzadec 1 - Introduction Dans le cadre du projet d'extension de la ZAC de Coat ar Parc (section D, n°118, 1329, 1332, 1336 et 1338) sur la commune de Lanmeur (29) (Fig.l et 2), un diagnostic archéologique a été prescrit par le service régional de
  • comparée à celles du site de Paule (22) et la surface probable à un site tel que le Camp d'Artus (Huelgoat, 29). Une fouille de ce site pourrait permettre de mieux comprendre la fonction de telles enceintes. 6 Zac de Coat ar Parc Lanmeur Tranchée 1 2 2 2 3 4 4 4 4 6 6 7 7 8 9 10 10
  • Conservation / restauration Autre Le diagnostic mené dans le cadre de l'extension de la Z.A.C. de Coat ar Parc sur la commune de Lanmeur (29) a permis de mettre en évidence la présence d'une enceinte de l'âge du Fer limitée au Nord et à l'Ouest par un fossé de 6 m d'ouverture pour une
  • profondeur d'environ 3 m. Elle couvre 1.5 ha dans l'emprise et en sort au Sud et à l'Est. Les structures internes sont peu nombreuses de même que le mobilier céramique. Cette occupation peut être datée de la fin du premier âge du fe r ou du début du second. Lanmeur (29) ZAC de Coat ar
  • des tranchées. 3 - Contexte La région connue sous le nom de « Petit Trégor » culmine à 120 m NGF (118 m NGF pour la Zac de Coat Ar Parc). Le substrat est constitué d'un limon ocre jaune d'apport récent de faible épaisseur (20 cm) voir inexistant dans l'emprise diagnostiquée
  • recouvrant les gabbros de Saint-Jean altérés dans la zone diagnostiquée. 4 - Résultats 24 tranchées ont été ouvertes correspondant à une surface de 2851 m2 soit 9.7 % de la surface totale de l'emprise du projet d'extension de la Zac (Fig.3). Tri Tr2 Tr3 Tr4 Tr5 Tr6 Tr7 Tr8 Tr9 TrlO Tri 1
  • \ .Kemihq' i'édeft Tjriso.ïïlas rmana" Hopit.aj.Bell . • |y?5r|jïune$sap Kerangoff CoatSaver j
  • institut National de Recherches Archéologiques Préventives L A N M K U R (29) Z.A.C de "Coat d-Parc" Rappon de Diagnostic far Hervé Morzad.ec Direction Régionale d^s Affaires Culturelles de Btfragne Service Régional de l'ArcbéoJt gie Juin 2005 d^ac-sra ~ 9 JUIN 20t5
  • Institut National de Recherches Archéologiques Préventives COURRjer ARRIVE^ LANMEUR (29) Z.A.C. de "Coat ar Parc" Rapport de Diagnostic Par Hervé Morzadec Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne Service Régional de l'Archéologie Juin 2005 Sommaire Générique 1
  • Fiche signalétique 2 1 - Introduction 3 2 - Contexte 3 3 - Condition de l'opération 3 4 - Résultats 3 A : Les structures protohistoriques 4 B : Les structures modernes 6 5 - Conclusion 6 Annexe Fig. 1 : Localisation del'emprise du projet d'extension de la Z.A.C. de
  • : Photo et coupe du fossé d'enceinte dans la tranchée 8. Fig. 7 : Coupes des fossés des tranchées 10 et 12 et photo de la structure 1205. Fig. 8 : Coupes des fosses des tranchées 10 et 12. Fig. 9 : Plan et coupes des structures de la tranchée 23. Fig. 10 : Mobilier céramique recueilli
  • sur le site. Fig. 11 : Plan des fossés modernes en noir sur le cadastre napoléonien en pointillé. Fig. 12 : Plan général des tranchées et des structures avec la limite d'extension des vestiges dans l'emprise du projet. Département du Finistère Prescription et contrôle
  • Archéologiques Préventives 37 rue du Bignon C S 67737 - 35577 Cesson-Sévigné (0223 360040) Gilbert Aguesse (chef d'antenne) Michel Baillieu (assistant technique et scientifique) Equipes de fouille : Hervé Morzadec, C. Le Gall Topographie : Frédéric Boumier, Texte : Hervé Morzadec D A O
  • : Hervé Morzadec 2005 Site n° i il il i AH Département : Finistère Commune : Lanmeur Lieu-dit ou adresse : Z.A.C. de Coat ar Parc a> •4-i T—1 t/3 Cadastre actualisé : Année : - 6 K B •i—1 £ Section : D, parcelle : 118, 1329, 1332, 1336 et 1338 Coordonnées Lambert : Zone : 1
  • Abscisse : Ordonnée : M y—1 Propriétaire du terrain : Protection juridique : — OH & o O 5ctì Altitude : x m Ngf Commune de Lanmeur x Autorisation n° : 2004-208 du: 17/12/2004 Type d'opération : Titulaire : Hervé Morzadec Responsable : Hervé Morzadec
  • Organisme de rattachement : Raison de l'urgence : Financement : Diagnostic INRAP Extension d'une Z.A.C. Surface du projet : 29 508 m2 Surface sondée : 2851 m2 t/3 Nombre de volumes : 1 Q Nombre de pages : 20
  • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • Paléolithique Mésolithique Epipaléolithique Néolithique Néolithique / Chalcolithique Protohistoire Age du Bronze Age du Fer lerAgeduFer 2ème Age du Fer Antiquité romaine Haut-Empire (jusqu'en 284) Bas-Empire (de 285 à 476) Haut Moyen-Age Moyen-Age Bas Moyen-Age Temps modernes Ere
  • l'archéologie. Un souterrain effondré a été signalé dans l'emprise du projet d'une surface de 29 508 m2 laissant supposer la présence d'une occupation de l'Age du Fer. Cette structure archéologique n'a pu être repérée lors du diagnostic. 2 - Condition de réalisation Le diagnostic a été
  • structures protohistoriques 11 Tranchées ont révélé des structures attribuables à l'Age du Fer. Elles sont concentrées dans l'angle nord-est de l'emprise (Fig.4). Deux phases d'occupation ont pu être mises en évidence. La première relativement ténue est constituée de fossés d'une
  • profondeur moyenne de 0.30 m à l'exception du fossé 602 qui est mieux conservé (0.75 m de profondeur) (Fig.5) dont l'organisation fait penser à un système de parcellaires mais cette phase n'a pu être attribuée chronologiquement faute de mobilier datant. Les comblements sont homogènes et
RAP02308.pdf (BELZ (56). ZAC de la ria d'etel, le Suroît. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • BELZ (56). ZAC de la ria d'etel, le Suroît. rapport de diagnostic
  • -054 en date du 10/07/07 Responsable désigné : Vérane Brisotto Organisme de rattachement : INRAP Maître d'ouvrage des travaux : INRAP Nature de l'aménagement : Zac Opérateur chargé des travaux : INRAP interrégion Exploitant (s) : Surface du projet d'aménagement : 119492 m2 Surface
  • , sa présence est attestée sur le cadastre de 1811. Lieu de dépôt temporaire du matériel archéologique : Base Inrap Cesson-Sevigné Informations sur la composition du rapport Nombre de volumes : 1 Nombre de figures : 10 Nombre de pages : 33 Nombre d'annexés : 4 1 Belz (56), Zac
  • . PRESENTATION de L'OPERATION 1.1 Circonstance de l'intervention Dans le cadre d'un projet de Parc d'Activité sur la commune de Belz, le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a prescrit un diagnostic archéologique sur une surface de 119492 m2. L'emprise du projet se situe à environ 1
  • Fig. 1 : Belz (56], Zac de la Ria d'Etel (Le Suroît)- Emprise du projet et environnement archéologique (d'après la carte IGN au l/25000ème, Presqu'île de Quiberon, 0821 OT) 5 Belz (56), Zac de la ria d'Etel, diagnostic archéologique, Septembre 2007 1.4 Méthodologie et moyen mis
  • . Photo 6 : Bl Photo 7 : B 4 20 Belz (56), Zac de la ria d'Elel, diagnostic archéologique, Septembre 2007 Photo 12 : B 10 Photo 13 : B 11 Photo 14 : B 2 Enfin, le bloc B3 émergeant d'une haie le long du chemin a retenu toute notre attention (fig.10). Après défrichage, le bloc
  • axe reprenant celui du chemin actuel, serait cohérent avec le réseau fossoyé de la zone B. 24 Belz (56), Zac de la ria d'Elel, diagnostic archéologique, Septembre 2007 BIBLIOGRAPHIE BLANCHET S. (2007) - La Trinité-sur-Mer, « Mané Roullarde », (Morbihan-Bretagne). Une
  • tesson de céram.vernissée, 1 tesson protohistorique, silex (perçoir), faune récente, métal 1 galet de quartz 1 élément de fond 2ndâge du Fer, 1 silex 29 Belz (56), Zac de la ria d'Etel, diagnostic archéologique, Septembre 2007 Belz (56), Zac de la ria d'Etel, diagnostic
  • + INSTITUT Rapport + NATIONAL RECH€RCHES ARCHÉOLOGIQU-ES D E PR-ÉVENTIVES * V , • . . de diagnostic Septembre 2007 + + BELZ « Zac de la Ria d'Etel-Le Suroît » (Morbihan - Bretagne) Vérane Brisotto Avec la collaboration de C. Boujot (SRA), F. Briand (Inrap), A. Nové
  • 40 /Fax : 02 23 36 00 50 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél. 01 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z Uo8 Belz (56), Zac de la ria d'Eté!, diagnostic archéologique, Septembre 2007 SOMMAIRE FICHE SIGNALETIQUE LISTE DES
  • p.20 CONCLUSION p.24 BIBLIOGRAPHIE p.25 ANNEXE Inventaire des tranchées p.27 Inventaire des faits et mobilier associé p.29 Cadastre de 1811 et cadastre de 1845 p.30 Arrêté portant prescription de diagnostic archéologique p.31 Belz (56), Zac de la ria d'Etel
  • , diagnostic archéologique, Septembre 2007 FICHE SIGNALETIQUE Numéro de projet INRAP : DA05021201 Région : Bretagne Département : Morbihan Commune : Belz Code INSEE : Lieu-dit ou adresse : Zac de la Ria d'Etel -PA Le Suroît Section (s) et parcelle (s) : F
  • ; 793,791,791,789,788,785,1072,1074,814,815,816,817,646,647,1036, 1037,649,651,652,779,780, 778,653,1482,792,1536 Coord. Lambert : X : 186 Y: 2311,75 altitude : 16 NGF Statut du terrain : Propriétaire du terrain : Communauté de Communes de la Ria d'Etel Arrêté de prescription n° : 2007-038 en date du 21/05/07 Arrêté de désignation n° : 2007
  • soumise à diagnostic : 68439 m2 Dates d'intervention sur le terrain : du 17/09/07 au 05/10/07 Surface diagnostiquée : 5617 m2 % de la surface sondée : 8,2 % Résultats Problématique de recherche et principaux résultats : L'objectif du diagnostic était d'évaluer le potentiel
  • eux appartiennent à des affleurements que l'érosion a en partie extraits du socle. D'autres pouvant évoquer des éléments de monuments mégalithiques, se retrouvent insérés dans des murets de pierre sèche ou isolés (position secondaire), le long de chemins. Les quatre anomalies
  • ailleurs, la présence de réseaux fossoyés a été identifiée. La rareté du mobilier a rendu difficile la datation de ces structures ; les rares fragments de céramique recueillis dans certains fossés de la zone A et de la zone B renvoient tout de même à une ambiance protohistorique. Au
  • Deschamps INRAP Grand-Ouest : Gilbert Aguesse Conservateur en charge du dossier Spécialiste du mégalithisme Responsable scientifique Adjoint scientifique et technique Conservateur régional de l'archéologie Directeur interrégional Aménageur : Communauté de Communes de la Ria d'Etel
  • -fouille X X X X Intervenants techniques : Terrassement mécanique : 1 pelle hydraulique avec 1 godet lisse de 3 m et 2 m et une mini-pelle avec 1 godet de 1,6 m (entreprise Beaussire, F. Briand). 2 Belz (56), Zac de la ria d'Etel, diagnostic archéologique, Septembre 2007 NOTICE
  • SCIENTIFIQUE Notice scientifique résumant les principaux résultats de l'opération : L'objectif du diagnostic était d'évaluer le potentiel archéologique dans un environnement proche des ensembles mégalithiques de Kerdruellan, de Kerlutu et de Kergallan. Dans un contexte de lande où le
  • substrat granitique affleure dans la majorité des parcelles diagnostiquées, une dizaine de blocs émergeant ont été dégagés. La majorité d'entre eux appartiennent à des affleurements que l'érosion a en partie extraits du socle. D'autres pouvant évoquer des éléments de monuments
  • anomalie (assez réduite) a livré un empierrement affleurant en surface. Le dernier bombement correspond à un chaos rocheux émergeant. Par ailleurs, la présence de réseaux fossoyés a été identifiée. La rareté du mobilier a rendu difficile la datation de ces structures ; les rares
RAP03019.pdf (PLEUMELEUC (35). ZAC de l'Orme : des structures de combustion du néolithique moyen et un enclos à fossé circulaire de l'âge du bronze. rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • PLEUMELEUC (35). ZAC de l'Orme : des structures de combustion du néolithique moyen et un enclos à fossé circulaire de l'âge du bronze. rapport de fouille
  • Rapport final d’opération Pleumeleuc (Ille-et-Vilaine)t-Vilaine) ZAC de l’Orme - Des structures de combustion du Néolithique moyen et un enclos à fossé circulaire de l’âge du Bronze Sujets et thèmes Enclos circulaire Structures de combustion. La fouille réalisée au printemps 2013
  • -et-Vilaine) ZAC de l’Orme Des structures de combustion du Néolithique moyen et un enclos à fossé circulaire de l’âge du Bronze sous la direction de Sandra Sicard Inrap Grand-Ouest Octobre 2014 Rapport final d’opération Fouille archéologique Code INSEE 35 227 Nr site
  • /085 13 055 0963 (30 257) néant Arrêté de prescription Système d’information Code Inrap DB 05015702 Entité archéologique Pleumeleuc, ZAC de l’Orme Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon 35 577 Cesson Sévigné Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Octobre 2014 SOMMAIRE
  • défrichement, préalable nécessaire à l’implantation humaine, peut-être même dès le Néolithique moyen. ETAT DU SITE A l’issue de la fouille, le terrain a été rendu à l’aménageur, après avoir été remblayé. 11 Pleumeleuc - ZAC de l'Orme 12 I. Données administratives, techniques et
  • 03/04/13 PROJET DE FOUILLES PREVENTIVES DU SITE PROTOHISTORIQUE DE LA ZAC DE L’ORME A PLEUMELEUC (35) I. RAPPEL DU CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE ET DES PRINCIPAUX RESULTATS : Un projet de zone d’aménagement concerté (ZAC) de grande ampleur porté par la société NEXITY Foncier Conseil
  • au lieu-dit de la « ZAC de l’Orme sur la commune de Pleumeleuc a généré la réalisation d’un diagnostic sur l’ensemble de l’assiette du projet. La prescription de l’Etat était motivée par l’importance de la surface considérée (supérieure à 20 ha) mais également en raison de la
  • diamètre), situé au nord du projet (Tr 2-13/14) vient renforcer le caractère funéraire des occupations. Il rappelle tout à fait l’enclos de la ZAC du tertre à Domloup (S. Sicard, Inrap, 2011) dont la tombe centrale, probablement à inhumation a livré une lame de poignard attribuable au
  • ZAC de l’Orme à Pleumeleuc (35) 03/04/13 I. Données administratives, techniques et scientifiques II. RAPPEL DES PROBLEMATIQUES ET DES OBJECTIFS SCIENTIFIQUES : La prescription de fouille émise par l’Etat (arrêté n° 2011-085 du 08 avril 2011) prévoit une emprise de décapage et
  • de fouille d’au moins 5000m² comprise dans une assiette plus large d’environ 1ha qui correspond au secteur nord-ouest de la future ZAC. Elle concerne des vestiges (cercles funéraires et urnes à incinérations) d’une nécropole du Bronze et/ou du premier Fer ainsi que les vestiges
  • du parcellaire protohistorique (forme, module, gestion de l’espace...). - Etude chronotypologique du mobilier céramique. 2/7 25 DB- 05 0157 site de la ZAC de l’Orme à Pleumeleuc (35) Pleumeleuc ZAC de02 l'Orme 03/04/13 - Mise en perspective de ces vestiges et confrontation
  • vers le sud soit dans le sens de la pente naturelle du terrain. Le décapage mécanique consistera dans l’enlèvement de la terre végétale jusqu’à l’apparition des structures archéologiques soit une couche de terre de 0,50 à 0,60 m en 26 3/7 DB 05 0157 02 site de la ZAC de l’Orme à
  • le stockage en tas fermés et/ou en merlons des déblais se feront dans l’emprise de la ZAC après l’accord préalable du maître d’ouvrage. Une zone principale de stockage des terres sera aménagée en périphérie immédiate de la zone de fouille, au sud et au sud-ouest de celle-ci. En
  • puisque le site de La ZAC de l’Orme reste rare à l’échelle du département. On pense en premier lieu à l’importante nécropole de Lannion (âge du Bronze) actuellement en cours de fouille. Il convient toutefois de souligner plusieurs découvertes comparables sur des fouilles en cours
  • détecter d’éventuelles structures pouvant être des sépultures, stèles ou tout autre type de dépôt, et plus généralement appréhender le plus 35 Pleumeleuc - ZAC de l'Orme finement possible le fonctionnement du probable monument funéraire. Etant donné le niveau d’arasement général du
  • commune de Bédée, la fouille de Pont aux Chèvres (Leroux, 2014) qui se trouve à moins de deux kilomètres du site et qui a livré une vaste occupation du Bronze moyen, associée à un enclos à fossé circulaire. 41 Pleumeleuc - ZAC de l'Orme 2km 0 Localisation de la fouille Carte
  • a confirmé la présence d’un enclos à fossé circulaire de la fin du Bronze moyen/début du Bronze final. Mal conservé, sur à peine 0,20m de profondeur, il n’a quasiment pas livré de mobilier céramique et seules deux datations C14 ont permis de confirmer cette attribution chronologique. Sa
  • : néant Des structures de combustion du Néolithique moyen et un enclos à fossé circulaire de l’âge du Bronze sous la direction de par avec la collaboration de Sandra Sicard Vérane Brisotto Hervé Morzadec Théophane Nicolas Sandra Sicard Julie Cavanillas Frédéric Boumier SRA 2011
  • ____________________________________________________ 80 6.4 Une fosse remarquable : F50______________________________________________ 83 7 Conclusion ________________________________________________87 Inventaires techniques Inventaire des faits Inventaire des mobiliers Inventaire du mobilier archéologique Inventaire du macro
  • application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du
  • demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété
RAP02429.pdf (SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE, NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). ZA mi-voie. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE, NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). ZA mi-voie. rapport de diagnostic
  • « Z-A mi-Voie» (Ille-et-Vilaine - Bretagne) Dates d'interventions : 06/2008 - 09/2008 N° de prescription : SRA 2008-009 N° de projet INRAP : DA 05025701 INRAP -Direction interrégionale Gd. Ouest, 37 rue du Bignon 35510 Cesson-Sevigne - Tél.0223360040 Siège social : 7 rue de
  • : altitude : m NGF Propriétaire du terrain : Arrêté de prescription n° :2008 009 en date du 4/02/2008 Arrêté de désignation n° : en date du Responsable désigné : Pouille Dominique Organisme de rattachement : INRAP Maître d'ouvrage des travaux : SEM Territoires Nature de l'aménagement
  • : Zone artisanale Opérateur chargé des travaux : INRAP interrégion Exploitant (s) : Surface du projet d'aménagement : 520948m2 Dates d'intervention sur le terrain : Juillet-Septembre 2008 Surface diagnostiquée : 27686m2 % de la surface sondée : 5,5% Problématique de recherche: « Le
  • diagnostic doit répondre à deux objectifs : détection et caractérisation du site comportant notamment : son emprise, sa nature, sa datation, son état de conservation, sa profondeur d'enfouissement et son potentiel environnemental ». Lieu de dépôt temporaire du matériel archéologique
  • charge du dossier INRAP : Dominique Pouille / Laurent Aubry Responsable scientifique Michel-Baillieu Adjoint scientifique et technique Intervenants administratifs : DRAC de, SRA : Stéphane Deschamps INRAP interrégion Gilbert Aguesse Conservateur régional de l'archéologie Directeur
  • tout l'étendue importante concernée par la ZAC qui est à l'origine de cette opération. 1.2 ÉTAT DES CONNAISSANCES AVANT L'OPÉRATION Aucun site ou indice de site n'était recensé sur l'emprise concernée. Le tracé de la voie antique Rennes-Nantes, assez mal connu est toutefois
  • probablement situé à proximité de la limite méridionale de l'emprise du projet. 1.3 STRATÉGIE ET MÉTHODES MISES EN ŒUVRE Les sondages ont été réalisés systématiquement sur l'ensemble de l'emprise, en ayant pour objectifs la reconnaissance, l'échantillonnage et le relevé des structures
  • rencontrées. Ils ont été effectués à l'aide d'une pelle rétro munie d'un godet lisse de 3 m de large fig. 2. Les sondages couvrent une surface au moins équivalente à 5,5% de l'emprise du projet. Les tranchées ont été pratiquées sur une largeur de godet et une longueur moyenne de 18 m
  • , suivant un maillage en quinconce. En cas de découverte de vestiges archéologiques lors du diagnostic, un élargissement des sondages positifs a été pratiqué, afín d'appréhender au mieux les structures rencontrées et de pouvoir évaluer leur densité et leur stratigraphie. Les sondages
  • une emprise très limitée (nécropole) et du faible nombre de sépultures concernées (7 sépultures), il a été décidé d'un commun accord avec le Service de l'Archéologie et afin de libérer les terrains de toutes contraintes archéologiques, de fouiller immédiatement les sépultures
  • *: MalcotakjË du Hit , \ Sràmfes la Crox i Jr .aux£ itacs ùJïîllL rö ionneria MîjsonOâi! .CHARTRES» DE BRETAGNE l^f|ntensy !a Toueiiä, P^ftfflg |pomp - »te Pavais iMcm spps i M J f l Fig. 1 Localisation du diagnostic 1 mlÊÊÈÊÊM Fig. 2 : Plan d'ensemble d u diagnostic
  • ), actuellement bordée de constructions, une bande d'environ 150à 200m de large n'a pu être sondée. II. 1 LA ZONE OUEST La zone se développant à l'ouest de la départementale 837 n'a pas été intégralement sondée. Quelques parcelles situées en bout de la piste de l'aéroport de Saint-Jacques de
  • présente un profil assez homogène. Une couche de terre végétale argileuse et très graveleuse épaisse en moyenne de 0,30 à 0,40m scelle le terrain naturel. Ce dernier est constitué par une couche d'argile d'altération du socle rocheux, en surface de laquelle peuvent être observés par
  • places des amalgames d'oxydation ferrugineuse très résistants. Les seuls vestiges mobiliers retrouvés dans toute cette zone correspondent à des fragments de céramiques modernes et contemporaines probablement amenés lors d'épandages de fumier. Liés à cette exploitation récente du
  • ) a permis de mettre en évidence une série de creusements circulaires peu profonds alignés sur près de 70m de long. Il s'agit de fonds de fonds de fosses d'un diamètre compris entre 0,30 et 0,90m pour une profondeur de 0,05 à 0,25m. Après examen détaillé du secteur et fouille systématique
  • creusements en bordure du chemin et constituant également un retour longeant sur quelques mètres un ancien fossé parcellaire (Faits 117-119), l'hypothèse de petites fosses à plantation d'époque moderne paraît vraisemblable. 7 F114 N 1 S F113 F112 FUI F 109 S N F 115 S _1
  • l'emplacement de la sépulture, puisqu'aucune différence d'altitude du terrain ne justifie cette différence profondeur du creusement cl. 1-8 et fig.4. Les sépultures 3, 6 et 7, séparées de 2,50 et 3,00m sont alignées selon axe sud-ouest / nord-est. Les sépultures 4 et 5 sont situées au sud
  • -est de cet axe. Si l'on excepte l'alignement précédemment mentionné, aucune organisation de l'ensemble n'est décelable. Il faut toutefois tenir compte du fait que l'écrêtement dû aux cultures semble être assez important. Comme le montrent les exemples des sépultures 5 et 7 d'autres
  • : La sépulture 1 en cours de fouille Cl. 11 : Vue d'ensemble de la sépulture 1 en fin de fouille, on note un bouleversement du vase funéraire dont une partie du bord est située à l'extrémité sud de la fosse. 13 Il : a C1.12 : Vue d'ensemble de la sépulture 1 depuis le sud
  • . On note que le vase est situé légèrement en arrière du surcreusement destiné à le recevoir. C1.13 : Les verreries associées au vase funéraire. Seul le petit vase de couleur vert-olive n'a pas fondu lors de la crémation. H C1.14 : La sépulture 2 en cours de fouille. C1.15 : Vue
RAP03045.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). ZAC des portes de la Seiche, tranche 1b. rapport de diagnostic)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE
  • opération préventive de diagnostic
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). ZAC des portes de la Seiche, tranche 1b. rapport de diagnostic
  • 3014 m², soit environ 10,15 % de l’emprise du projet. 8 Inrap · RFO de diagnostic Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b Mots-clés des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier nb Édifice public Industrie lithique Inférieur
  • Équipe de post-fouille 9 10 Inrap · RFO de diagnostic Notice scientifique Dans le cadre du projet d’extension de la ZAC des Portes de la Seiche (tranche 1b), sur la commune de Chartresde-Bretagne (35), une opération de diagnostic archéologique, prescrite par le SRA Bretagne
  • légitime, compte tenu du contexte géologique et historique du pays chartrain. Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b État du site Au terme de l’opération, les 37 tranchée ont été rebouchées. Les vestiges archéologiques sensibles (structures de
  • -Vilaine Chartes-de-Bretagne ZAC des Portes de la Seiche, tranche1b Situation du diagnostic Section(s)/Parcelle(s) AS 0018, 0019, 0021, 0023, 0233,140, 22, 0029 X : 1349250 (secteur 1) / 1349125 (secteur 2) Y : 7214125 (secteur 1) / 7213875 (secteur 2) Z : 25 m NGF Échelle : 1/250
  • N Chartres-de-Bretagne La Chaussairie 140 Secteur 1 Parc de loisirs Les Peupliers Fig. 2 Vue aérienne de l’emprise Secteur 2 du diagnostic, secteur 1 et 2 (©google maps) N Localisation du diagnostic Fig. 3 Position topographique des terrains de l’emprise du diagnostic
  • le cadre du projet de la future ZAC des Portes de la Seiche, sur la commune de Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) (fig. 1, page 11 ), le Service Régional de l’Archéologie de Bretagne a prescrit un diagnostic archéologique. Ce projet, élaboré par la mairie, s’étend sur une
  • commune de Chartres-de-Bretagne, localité se situant à quelques km au sud de la ville de Rennes. L’opération de diagnostic est divisée en deux secteurs distincts (fig. 1 page 11 et fig. 2): - Le secteur 1 est à hauteur du lieu-dit «La chaussairie» et le parc de loisirs. Des haies
  • l’emprise du diagnostic sur la carte géologique 1/25 000 et extrait de la légende (édition du BRGM, feuille de Janzé, Source : Infoterre.brgm.fr) II - Résultats archéologiques Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b 29 1.2.2 L’environnement
  • ), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b 1.3 Stratégie et méthodes mises en œuvre L’opération de diagnostic archéologique s’est déroulée du 25 août 2014 au 05 septembre 2014, avec une équipe deux archéologues et une pelle mécanique (et son chauffeur), munie d’un godet lisse de 3 m
  • .0 0 23.00 21 Fig. 8 Plan de localisation des tranchées du diagnostic archéologique, sur fond du cadastre actuel 31 32 Inrap · RFO de diagnostic Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b 1.4 Enregistrement des données - Durant
  • , par étude, dans cette dernière partie du rapport. Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b 1349250 1349125 II - Résultats archéologiques 33 N GAZ friches gaz 7214250 t stan zone boisée- friches 7214250 GAZ Con BUS Rue GAZ
  • Emprise du diagnostic pelouse opin Légende : 100 m 50 23.00 Echelle : 1 / 1 500 1349250 1349125 24.00 Rue F Ch 10 0 22.00 8 22.50 7214125 0 .0 21 pelouse 25.00 .50 24 Inrap · RFO de diagnostic Gaz 22.50 Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes
  • fond du cadastre actuel / SECTEUR 2 in em Ch 1349250 10 21.0 0 0 1349125 23.00 470+4.000 min Che N° de parcelle (cadastre actuel) Courbes de niveau II - Résultats archéologiques Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b 140
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération BRETAGNE Chartres-de-Bretagne, Ille-et-Vilaine, ZAC des Portes de la Seiche - Tranche 1b Diagnostic archéologique ZAC des Portes de la Seiche - Tranche 1b sous la direction de Yoann Escats Inrap Grand Ouest Novembre 2014
  • Code INSEE 35066 Nr site — Diagnostic archéologique Rapport final d’opération BRETAGNE Chartres-de-Bretagne, Ille-et-Vilaine, ZAC des Portes de la Seiche, T1b1 Diagnostic archéologique ZAC des Portes de la Seiche - Tranche 1b Entité archéologique — Arrêté de prescription
  • SRA 2014 - 205 Système d’information — Code Inrap D105255 sous la direction de Yoann Escats avec la collaboration de Françoise Labaune Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon, CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 Septembre 2014 SOMMAIRE I Données
  • administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots clés des thesaurus Générique de l’opération Notice scientifique État du site Localisation de l’opération sur carte IGN Arrêté de prescription Projet scientifique d’intervention Arrêté de désignation du responsable
  • fossés Les autres structures Les structures de combustion ou fours Les trous de poteau et les fosses Les vestiges de la tranchée 22 51 51 51 56 56 2.2 Étude de la céramique 2.2.1 2.2.2 2.2.3 2.2.4 Méthodes de travail Catalogue par contexte de découverte Informations du mobilier
  • Archivage du mobilier 57 3 Conclusion 58 4 Bibliographie 59 5 Liste des figures III Inventaires techniques 63 72 74 75 Inventaire des faits Inventaire du mobilier céramique Inventaire des objets hors récipients en céramiques Inventaire des minutes I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques I - Données administratives, techniques et scientifiques Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b 7 Fiche signalétique Localisation Région Bretagne Département Ille-et-Vilaine Commune Chartes-de-Bretagne
RAP02662.pdf (BOURGBARRÉ (35). ZAC de la Grée. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • BOURGBARRÉ (35). ZAC de la Grée. rapport de diagnostic
  • Inventaire du mobilier céramique I. Données administratives, techniques et scientifiques Inrap –- RFO de diagnostic archéologique Bourgbarré (35) ZAC de la Grée I. Données administratives, techniques et scientifiques
  • ________________________________________________________________________________________________________________________ FICHE SIGNALETIQUE __________________________ Localisation __________________________ Propriétaire du terrain Région Bretagne Terrains privés et communaux __________________________ Références de l’opération Département Ille-et-Vilaine Commune Bourgbarré Adresse ou lieu-dit ZAC
  • rattachement Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 37577 Cesson-Sévigné 1 Inrap –- RFO de diagnostic archéologique Bourgbarré (35) ZAC de la Grée I. Données administratives, techniques et scientifiques
  • l’emprise de la future ZAC de la Grée ont été rebouchées à l’issue du diagnostic. L’emprise totale des sondages est de 20150 m² soit environ 8,50% de la surface prescrite par le SRA de Bretagne. 4 Localisation de l’opération St Brieuc Brest R Rennes Quimper Vannes Nantes St Servan
  • diagnostic se développe directement à l’ouest du bourg, de part et d’autre du hameau de « la Fretais et la Grée » (fig. 1). L’extrémité nord de la future ZAC est délimitée par la route d’Orgères (RD n°39), et l’extrémité sud par le chemin communal n°106 et la route de Chanteloup (RD n°82
  • _____________________________________________________________________________________________________________ 2 – PRESENTATION DES DONNEES ARCHEOLOGIQUES Sur les 25 ha de la ZAC de la Grée, 341 tranchées et/ou vignettes ont été réalisées (fig. 4). Cela nous a permis d’isoler un certain nombre de structures fossoyées et du mobilier appartenant à plusieurs périodes chronologiques
  • occupation remontant aux Xe et XIIe siècles. Les autres structures découvertes (réseaux de fossés parcellaires, sections de chemins) se répartissent sur l’ensemble de la ZAC. Elles appartiennent à une organisation du paysage beaucoup plus récente (périodes moderne et contemporaine) que
  • s’agit d’une petite concentration de vestiges fossoyés (segments de fossés, trous de poteau) datée d’après le mobilier céramique de l’âge du Fer. L’ensemble de ces structures fortement arasées se développe sur la bordure méridionale d’une parcelle partiellement boisée (parc. ZK n°25
  • (35) ZAC de la Grée II. Résultats _____________________________________________________________________________________________________________ 2.1 – L’ensemble n°1 (un enclos indéterminé de l’âge du Fer) Les vestiges de cet enclos sont localisés sur l’extrémité sud de la parcelle
  • les travaux. 32 Inrap –- RFO de diagnostic archéologique Bourgbarré (35) ZAC de la Grée II. Résultats _____________________________________________________________________________________________________________ 2.3 – L’ensemble n°3 (Un habitat ouvert du début de l’époque
  • Rapport final d’opération Diagnostic archéologique Commune de Bourgbarré, Ille-et-Vilaine ZAC de la Grée sous la direction de Laurent Aubry Inrap Grand Ouest Mai 2011 Rapport final d’opération Diagnostic archéologique Code INSEE 35 032 2010/146 Arrêté de prescription
  • SRA Commune de Bourgbarré, Ille-et-Vilaine ZAC de la Grée sous la direction de Laurent Aubry par avec la collaboration de Françoise Labaune-Jean Arnaud Desfonds Myriam Texier Céline Bellanger Théophane Nicolas Elen Esnault Frédéric Boumier Géraldine Jouquand Pierrick
  • Leblanc Rozenn Battais Code Inrap DA 05035201 Sébastien Œil de Saleys Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Mai 2011 SOMMAIRE I. 1 2 3 4 4 5 6 9 Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus
  • Intervenants Notice scientifique Etat du site Localisation de l’opération Arrêté de prescription Arrêté de désignation II Résultats 12 1 PRESENTATION DE L’OPERATION ARCHEOLOGIQUE 12 12 17 18 1.1 – 1.2 1.3 1.4 Les raisons et les objectifs de l’intervention Cadre géographique et
  • géologique de l’opération Contexte archéologique environnant Méthodologie et moyens mis en œuvre 20 2 PRESENTATION DES DONNEES ARCHEOLOGIQUES 24 24 24 27 27 28 2.1 L’ensemble n°1 (un enclos de l’âge du Fer) 2.1.1 2.1.1.1.2.1.1.2. 2.1.1.3 2.1.2 Description des vestiges
  • archéologiques L’enclos fossoyé L’espace interne de l’enclos Un réseau fossoyé parcellaire périphérique ? Discussion 30 30 30 30 32 32 32 2.2 L’ensemble n°2 (traces d’occupation de l’âge du Fer) 2.2.1 2.2.1.1 2.2.1.2 2.2.1.3 2.2.1.4 2.2.2 Description des vestiges archéologiques Les
  • vestiges des tranchées 137/138 et 166 Les vestiges de la tranchée 163 Les vestiges de la vignette 164 Les vestiges de la tranchée 165 Discussion 34 2.3 L’ensemble n°3 (Un habitat ouvert du début de l’époque gallo-romaine) 34 34 40 44 2.3.1 2.3.1.1 2.3.1.2 2.3.2 Description des
  • __________________________ Responsable scientifique de l’opération Laurent Aubry Section et parcelle(s) ZK n°9p, 10, 15, 19, 24, 25p, 30, 31, 62p, 74p01, 84, 104, 105, 114p, 116p, 121p, 137. Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement __________________________ Organisme de
  • _________________________________________________________________________________________________________________ MOTS CLÉS DES THESAURUS Chronologie : Paléolithique inférieur moyen supérieur Mésolithique et Épipaléolithique Néolithique ancien moyen récent Chalcolithique Protohistoire Âge du Bronze ancien moyen récent X Âge du Fer Hallstatt (premier âge du Fer) X La Tène (second âge du fer) X
  • Trésor Numismatique Monnaie Conservation Verre Restauration Mosaïque Autre Peinture Sculpture Inscription Autre 2 Inrap –- RFO de diagnostic archéologique Bourgbarré (35) ZAC de la Grée I. Données administratives, techniques et scientifiques
RAP03312.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1B1. Rapport de fouille)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1B1. Rapport de fouille
  • ; craft, lime klin, mining, clay, enclosure. couverture CHARTRES-DE-BRETAGNE (35) ZAC DES PORTES DE LA SEICHE, TRANCHE 1B1 CHARTRES-DE-BRETAGNE (35), ZAC DES PORTES DE LA SEICHE, TRANCHE 1B1 2015-094 DU 23 FÉVRIER 2015 arrêté d'autorisation numéro de l'entité archéologique 35 066
  • Portes de la Seiche, tranche 1b1 – 2016 8 1 FICHE SIGNALÉTIQUE 1.1 Terrain 1.1.1 Localisation du site Région Bretagne Département Ille-et-Vilaine Commune Chartres-de-Bretagne Lieu-dit / adresse ZAC des Portes de la Seiche Code Insee commune 35 066 Coordonnées RGF93 / CC48 : E
  • responsable 2015-221 du 29 juillet 2015 Maître d’ouvrage Ville de Chartres-de-Bretagne Esplanade Droits de l'Homme 35 131 Chartres-de-Bretagne Nature de l’aménagement ZAC Opérateur archéologique SAS Éveha 31 rue Soyouz - ESTER Technopole, 87068 Limoges Responsable Benjamin LEROY Dates
  • d’intervention sur le terrain du 31/08/2015 au 09/10/2015 Keywords Craft, lime kiln, mining, clay, enclosure. 9 CHARTRES-DE-BRETAGNE (35) – ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b1 – 2016 10 2 GÉNÉRIQUE DES INTERVENANTS 2.1 Suivi administratif et scientifique Ministère de la Culture
  • ZAC des Portes de la Seiche, à Chartres-de-Bretagne ont été réalisées par le bureau d'études Éveha entre le 31 août et le 9 octobre 2015. Elles ont mobilisé six personnes sur la totalité de l'opération et interviennent dans le cadre du projet d'aménagement de la ZAC des Portes de
  • de la fin du XXe siècle. Le site de la ZAC des Portes de la Seiche fournit des éléments supplémentaires pour le patrimoine artisanal de la commune de Chartres-de-Bretagne. La nature géologique singulière de la zone pour le massif armoricain a en effet motivé, dès l'Antiquité, le
  • en lien avec les dernières productions potières du début du XXe siècle à Chartres-de-Bretagne. 4 ABSTRACT The excavation located in Chartres-de-Bretagne, ZAC des Portes de la Seiche, have revealed remains from medieval, modern and contemporary period. The main layout is dated
  • département d'Ille-et-Vilaine. Cartographie : B. Leroy © Éveha 2016 (sources : IGN) 13 CHARTRES-DE-BRETAGNE (35) – ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b1 – 2016 14 Fig. 2 – Localisation du site sur fond cadastral de 2015. Relevé et DAO F. Fouriaux et B. Leroy © Éveha 2016 (source
  • -BRETAGNE (35) – ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b1 – 2016 32 1.1.1.2 Description pédo-sédimentaire et interprétation lithostratigraphique du contexte géologique de l'occupation Le substrat Le site de la ZAC des Portes de la Seiche s'implante dans la partie méridionale du bassin
  • nonnégligeable, au cours du réchauffement holocène (US 019 et 020), et dont la partie supérieure est remaniée par les labours sur une épaisseur de 20 à 30 cm environ. 1.1.1.3 Conclusion Le site de la ZAC des Portes de la Seiche est implanté à mi-pente du versant nord de la vallée de la Seiche
  • pendant presque tous le XVIIe siècle. À la fin du XVIIe siècle, elle passe dans la famille Le Meneust. 37 CHARTRES-DE-BRETAGNE (35) – ZAC des Portes de la Seiche, tranche 1b1 – 2016 38 La seigneurie de Fontenay relève dès l'origine du duc de Bretagne sous son domaine de Rennes, et
  • aménageur VILLE DE CHARTRES-DE-BRETAGNE FOUILLE PRÉVENTIVE RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE Vue du four à chaux F101 en cours de fouille. Cliché B. Leroy © Éveha, 2016. Bretagne, Ille-et-Vilaine Fouille préventive du 31/08/2015 au 09/10/2015. Prescription n° 2015-094
  • du 23 février 2015. Aménageur : Vile de Chartres-de-Bretagne. Opérateur archéologique : SAS Éveha 31 rue Soyouz - ESTER Technopole, 87 068 Limoges Cedex. Responsable : Benjamin LEROY. Mots clefs : Moyen Âge, Époque moderne ; artisanat, four à chaux, extraction, argile, enclos
  • dans sa totalité avoisiner les 4 000 m². L'extraction, datée de la toute fin de la période moderne à la fin du XIXe siècle, s'est effectuée au sein de fosses quadrangulaires alignées, séparées les unes des autres par une petite berme d'argile. CHARTRES-DE-BRETAGNE (35) Les
  • principaux aménagements sont datés de la fin du Moyen Âge et du début de l'Époque moderne. Ils sont matérialisés par deux fours à chaux, associés à un système de fossés et les fondations d'un petit bâtiment. La datation du bâtiment et celles effectuées au niveau des deux fours montrent
  • qu'ils ont été en fonction entre la seconde moitié du XIVe et la seconde moitié du XVe s. Suite à leur abandon, les fours et de même que l'ensemble de la zone ont fait l'objet de nombreuses phases de remblaiement entre les périodes moderne et contemporaine. 35 066 Les investigations
  • archéologiques, menées sur le site de la ZAC des Portes de la Seiche, à Chartres-de-Bretagne, ont permis de mettre au jour des vestiges datant des périodes médiévale, moderne et contemporaine. ZAC DES PORTES DE LA SEICHE, TRANCHE 1B1 Auteurs Conditions d’utilisation des documents Les
  • rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations
  • entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour
  • objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété