Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3514 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00928.pdf (PLUMELIAU (56). déviation de la rd 768. rapport de prospection inventaire)
  • - Mondo. !«2 \— Mie iso . \Kerpennec Chap. • T^^\ . 130. \ / 1 _ 133 / / / Illj | Kertutoui 1 ./ . Ker-Eloi 1 Km ^ / T ' 1 Slanuuen / ■' / X 7 BILAN SCIENTIFIQUE DES SONDAGES STTE N° t: PLAINE DE KERNISCHIN Outre la présence de fossés et de traces de
  • structure n'a été remarquée à proximité. Aucun mobilier n'a été recueilli. L'étude de ce secteur se limitera aux tranchées effectuées lors des sondages. Parcelle: XN 3 Coordonnées Lambert: OX 201,000 Carte I.G.N. 819 E Pluméliau. OY 2341,150 9 SITE N° 2: KERC APPRET Les indices
  • charbonnage dans le secteur. La faible densité des structures ainsi que l'absence de mobilier ne rendent pas nécessaire la réalisation d'une étude plus approfondie de ce secteur. Parcelle: XP 40 Coordonnées Lambert: OX 201,000 Carte I.G.N. 819 E Pluméliau OY 2342,000 T3
  • demanderons par contre un strict respect de l'emprise du projet sans quoi le "tumulus" observé serait menacé et une fouille de sauvetage réalisée. Parcelle: XA 2 Coordonnées Lambert: OX 202,500 Carte I.G.N. 819 E Pluméliau. OY 2343,750 21 ROZIORH 24 jJSEMEZE Cinq sondages ont
  • d'éléments datants, une étude plus approfondie de ce secteur ne sera pas nécessaire. Parcelle: YX 15 Coordonnées Lambert: OX 203,300 Carte I.G.N. 819 E Pluméliau. OY 2344,800 25 Localisation du site n° 4 NENEZE: parcelle YX 15 Foyer excavé et son rempl SITE N° 5; LE CHAMP
  • rattacher au parcellaire existant avant le remembrement effectué dans les années 60. Parcelle: YW 8 Coordonnées Lambert: OX 203,270 Carte I.G.N. 819 E Pluméliau OY 2345,200 Tl o US 1 30 50 US 4 0 10m LE CHAMP D'AVIATION: parcelle YW 8 Section et remplissage du fossé 2. LE
  • précédemment. Parcelle: YW 12 Coordonnées Lambert: OX 203,380 OY 2345,330 Carte I.G.N. 819 E Pluméliau N° d'inventaire Carte Archéologique Régionale: 56 173 014 01 AH. 38 40 1 m 42 LE CHAMP D'AVIATION: parcelle YW12 Vue générale des trous de poteaux. Trou de poteau (U. S. 20
  • 1 (cf. cliché). Parcelle: YW 40 Coordonnées Lambert: OX 203,410 Carte I.G.N. 819 E Pluméliau. OY 2345,600 i6 47 LANDE JUSTICE : parcelle YW 40 Section et comblement du fossé CONCLUSION Sept indices archéologiques ont pu donc être repérés sur les quelques sept
RAP00365.pdf (RENNES (35). square nantaise, la tour Duchesne. rapport de sauvetage urgent.)
  • *,vec l'aide de M. BAH DEL de la Circonscription des Antiquités Historiques« auteur des deux plans joints et des photographies. 2 - Cf. P. BANEAT, Le Vieux Rennes, 2e édition, 1972» pp. 14, 368-370. L'auteur y écrivait : "On rencontre en différents endroits, non plus le mur gallo
  • tìoUlemrili: hors Irs Mw-a ae Ciòtti1 «Ott celii du S ie ège o« JUKI I fumé* «fe CoMrrsairpeii, à corri mrm-. Pleaü cixtod wc rr t. ,vecJam s jjp'riiamii-.iactiiH'f qui c l e p e i l t l u m i « I r O l i m p i « p i o Maison de
  • Saleverte,rieputsJaqur-üe sur la fin du denti«* siedo. Pir ai «e'i: utt An rbaalrérter-ireir s «KM»«, L-i INUIÌ» anté- CoiitM«Cftn>*. jusques à In Porte Mor4ti( iwtdeyerlsa:JJBa Pe iacUt e fi pe jfca_tM>. è. ie tterrf'te autre-fóis occspe» pa* «tes ÜBS snoin _ » > n n a^nrin.dnaiiv
  • . -•»;..«••• em .ai Bf Ts oi L J I ['risoti 35238 RENNES, square Nantaise Plan Place d e la Mission 15,90 3,00 \ 2,10 S o n d a g e . B. SQUARE N NANTAISE •e N REMPART 28,70 8,00 Sonda g e.A. 230 0,30 TOUR T DUCHESNE 5m 35238 RENNES/ s q u a r e N anïaise gargouille
RAP03240.pdf (PLOUEZOC'H (29). Grand cairn de Barnenez : nouvelles approches, nouveaux résultats, nouvelles perspectives. Rapport de FP 2015)
  • , L. Benetau-Douillard, G. Mens E. 2015 - Raman microscopy of prehistoric paintings in French megalithic monuments, Journal of Raman Spectroscopy, DOI: 10.1002/jrs.4852 - Le troisième volet de ce rapport présente les données exposées au Centre des Monuments Nationaux pour une mise
  • with an updating of its data which can help to the understanding of the Barnenez group. Key words: Megalith, North-west France, long tumulus, landscape (1) Université de Rennes 1 .UMR 6566-Creaah. florian.cousseau@gmail.com ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015
  • privilégier le tumulus sud et son numents du même type, par exemple le site de exploitation touristique actuelle a mis le tumulus ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 82 nord dans l’oubli. La monographie du site ne con- pente sud de façon parallèle avec
  • conservées à l’UMR 6566-Creaah au ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 83 laboratoire Archéosciences de l’université de les destructions sauf deux de 1962. On peut y ob- Rennes 1. server chaque face du tumulus. La vue générale depuis le tumulus sud
  • par Louis Le Guennec au début du XXe siècle (Le Guennec 1979) ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 84 Giot 1987). À partir de la limite de parcelle, le tumu- que la table a été poussée vers le sud. Sur les lus semble entièrement détruit jusqu’à une
  • de l’extraction (fig.2). Le bloc était de ont dissuadés d’attaquer cette zone. biais reposant sur un amas de blocs bousculés lorsARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 85 Fig. 2 .- Haut : Indication des structures du tumulus nord sur les vues
  • aériennes IGN de 1977 (Géoportail). Droite : photos des différentes faces du tumulus nord . Gauche : images de la zone autour de la table de couverture en bas (Archives UMR6566Creaah) ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 86 Aucune des masses visibles sur
  • - ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 87 Fig. 3.- Haut : relevé de la table de couverture du tumulus nord de Barnenez, typologie d’après Mens 2008. (Modèle 3D disponible sur le site : https://sketchfab.com/flocou) Bas : blocs de métadolérite autour de
  • la table et pierres dressées du dolmen J du tumulus sud de Barnenez. ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 88 rieure. L’autre largeur est moins visible, mais ne peut dire s’il s’agit de l’extrémité ouest du tu- semble avoir un profil rectangulaire
  • ancienne. On presqu’île mais des indices d’autres édifices exis- ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 89 tent. Au nord-ouest, une chambre ruinée est indi- devaient être implantés sur les autres hauteurs quée avec le terme dolmen sur une carte réalisée
  • . Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 90 aux échanges matériels. » (Leroi-Gourhan 1964 ; lus sud sont orientés sud/sud-est donc vers l’anse Gouletquer 1991). Pierre Gouletquer nuance tou- de Térénez et la rivière le Corniou. Seule l’anse de tefois son propos en
  • maritimes qui sont celle de Mor- l’isthme en face de la colline. Les couloirs du tumu- laix à l’ouest et le Corniou à l’est. Elles devaient ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 91 être des éléments marquants dans le paysage avec du tumulus sud donnant
  • barrière visuelle. Le jeu de perspective entre les cela que la compréhension des évolutions architec- deux longs tumulus avec l’adaptation du sommet turales qui ont conduit à un long tumulus est im- ARPI. Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 92 Fig. 4
  • Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 93 L’étude du long tumulus nord de Barnenez sur l’exemple du cairn de Barnenez en Ploue- doit donc se poursuivre par une acquisition nou- zoc’h (Finistère). Revue archéologique de l’ouest, 12, 1: 171-176. Giot P.-R., Marguerie D
  • Finistère monumental Tome I Morlaix et sa région, Les Amis De Louis Le Guennec, Quimper IGN 2007: Morlaix Plestin-les-Grèves - Carantec, carte topographique 1:25 000 Joussaume R. 1997 : Les longs tumulus du CentreOuest de la France, dans O Neolitico atlantico e as orixes do megalitismo
  • . Arqueología y Prehistoria del Interior peninsular 03– 2015 94 propriation ; évolution des architectures méga- (Morbihan, Bretagne) : à propos des modes lithiques dans l’Ouest de la France, entre passé d’organisation des territoires. L’Anthropologie, et présent., in Actas del
  • Congreso Internacional 112, 4–5: 572-597. sobre Megalitismo y otras manifestaciones funerarias contemporáneas en su contexto social, Mens E. 2008: Refitting megaliths in western France. Antiquity, 82, 315: 25–36. Mohen J.-P., Scarre C. 2002: Les tumulus de Bou- económico y cultural
  • ., Scarre C. 2002/ Le tumulus C de Péré à Prissé-la-Charrière (Deux- ty, 69: 235–251. Sellier D. 2013: L’analyse géomoprhologique des mégalithes granitiques : principes méthodolo- Sèvres), Gallia préhistoire, 44, 1 : 167-214. Laporte L., López-Romero E., Bernard R. 2014: Les giques et
  • applications. Dans J.-N. Guyodo et E. tumulus allongés du Centre-Ouest de la Mens dir: Les premières architectures en pierre France : nécropoles, espaces, paysages, Préhis- en Europe occidentale: du Ve au IIe millénaire toires Méditerranéennes, Actes de colloque : avant J.-C. : actes
RAP01390.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). centre hospitalier. rue du Docteur Menguy. rapport de fouille préventive)
  • SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPERATION SITE N°: Département : . COMMUNE: Lieu dit ou adresse : MlL... Année cadastre : . /m Coordonnées Lambert Zone : Section(s) et parcelle(s): ... Altitude xl = ./Û... f&S>... x2= yl= jp$û. $û.0.. y2= y3= r I D E N T I T E DE L'OPERATION
  • par l'opération) (om) (OUJy / ouT) NON NON Sinon, altitude du fond de fouille : R E S U L T A T S SCIENTIFIQUES MOTS CLES : (3 à 5par rubrique) *A • /y. A - Chronologie ~IC*k...Cl*OuWWU......6k/fc*AmGtW - Vestiges immobiliers :. Vestiges mobiliers : J s / ...... /fa&P
  • «(MW./\/0w(flté.:. COMMENTAIRE: LIEU DE DEPOT : du mobilier : ÛK/$. M . / # W < . ' des fonds documentaires: N° des 10 à 20 diapo. les plus représentatives fouille et mobilier) : R E F E R E N C E S BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNEE : . J.f.jll COLLABORATEUR(s) AUTEUR (nom
  • ). Le non restect de ces régies constitue un déiit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal. SOMMAIRE VOLUME 1 F i c h e signalétique I - INTRODUCTION - C a d r e d e l'opération Historique et contexte archéologique Historique d e la fouille Résultat du diagnostic
  • Problématiques d e la fouille Méthode O r g a n i s a t i o n d e l'équipe s u r le terrain Générique d e l'opération documentation // - OCCUPATION A L'EPOQUE p. 1 p. 1 p. 4 p. 4 p. 4 p.7 p. 9 p. 11 p. 12 ANTERIEURE GALLO-ROMAINE p. 13 11.1 - LES DECOUVERTES p. 14 Les structures p
  • . 14 Le mobilier. p. 17 11.2 - INTERPRETATION p. 17 Identification Environnement p. 17 p. 17 /// - PRESENTATION DE LA CHRONOLOGIE 111.1 - PRESENTATION ANTIQUE p. 24 111.2 - ORGANISATION ET EVOLUTION DE LA RUE III -2 - 1 - P h a s e I p. 2 5 III - 2 - 2 - P h a s e III-2
  • -3-Phase III-2 - 4 - P h a s e III-2 - 5 - P h a s e III -2 - 6 - P h a s e III-2 - 7 - P h a s e p. p. p. p. p. p. II III IV V VI VII, VIII, IX 26 28 30 31 34 37 IV-ORGANISATION ET EVOLUTION DE L'ILOT OUEST IV -1 - PREMIERE OCCUPATION GALLO-ROMAINE : PHASE I IV - 1 - 1
  • - S é q u e n c e 1 IV - 1 -1 - 1 - S e c t e u r I et II, z o n e 1 p. 51 IV -1 - 2 - s é q u e n c e 2 IV -1 - 2 - 1 - S e c t e u r I et II, z o n e 1 p. 5 3 IV -1 - 3 - s é q u e n c e 3 IV -1 - 3 - 1 - S e c t e u r I et II, z o n e 1 I V - 1 - 3 - 2 - S e c t e u r III
  • IV - 1 - 4 - Interprétation p. 5 5 p. 5 5 p. 6 4 IV - 2 - CONSTRUCTIONS A. B et C : PHASE II IV - 2 - 1 - s é q u e n c e 1 IV - 2 - 1 - 1 - Description d e la construction A IV - 2 - 1 - 2 - N i v e a u x a u nord du bâtiment A IV - 2 - 1 - 3 - Description d e la construction
  • B p. 6 6 p. 69 p. 7 0 IV - 2 - 2 - s é q u e n c e 2 IV - 2 - 2 - 1 - Description d e la construction A IV - 2 - 2 - 2 - Description d e la construction C IV - 2 - 2 - 3 - Description d e la construction B p. 77 p. 80 p. 81 IV - 3 - CONSTRUCTIONS D. E et C : PHASE III IV - 3
  • - 1 - s é q u e n c e 1 IV - 3 -1 - 1 - A b a n d o n temporaire d e la construction A IV - 3 - 1 - 2 - A b a n d o n temporaire d e la construction B p. 8 5 p. 8 5 IV - 3 - 2 - s é q u e n c e 2 IV - 3 - 2 - 1 - Description d e la construction D IV - 3 - 2 - 2 - Description d e
  • la construction E p. 88 p. 9 4 IV - 3 - 3 - s é q u e n c e 3 IV - 3 - 3 - 1 - R e p r i s e s a u s e i n d e la construction D IV - 3 - 3 - 2 - R e p r i s e s a u s e i n d e la c o n s t r u c t i o n E p. 102 p. 105 IV - 3 - 4 - s é q u e n c e 4 IV - 3 - 4 - 1 - I n c e
  • n d i e a u s e i n d e la c o n s t r u c t i o n D p. 108 IV - 3 - 5 - s é q u e n c e 5 IV - 3 - 5 - 1 - N o u v e l l e s r e p r i s e s a u s e i n d e la construction D p. 108 IV - 4 - Abandon et r é o c c u p a t i o n de la construction D et E : PHASE IV IV - 4 - 1
  • - A b a n d o n et réoccupation d e la c o n s t r u c t i o n D p. 112 IV - 4 - 2 - A b a n d o n d e la construction E p. 117 IV - 5 -1 - s é q u e n c e 1 IV - 5 - 1 - 1 - R e c o n s t r u c t i o n du bâtiment C bis p. 1 1 8 IV - 5 - 2 - s é q u e n c e 2 IV - 5 - 2 - 1
  • - R e c o n s t r u c t i o n du bâtiment D IV - 5 - 2 - 2 - R e c o n s t r u c t i o n du bâtiment E IV - 5 - 2 - 3 - Evolution a u s e i n d u bâtiment C bis p. 121 p. 1 2 3 p. 1 2 3 IV - 5 - 3 - s é q u e n c e 2b IV - 5 - 3 - 1 - Evolution a u s e i n du bâtiment C bis p. 1
  • 2 4 IV - 5 - 4 - s é q u e n c e 2c IV - 5 - 2 - 1 - Evolution a u s e i n du bâtiment C bis p. 1 2 4 IV - 6 - REPRISES DES BATIMENTS D et C : PHASE VI. IV - 6 -1 - s é q u e n c e 1 IV - 6 - 1 - 1 - R e p r i s e a u s e i n du bâtiment C bis IV - 6 - 1 - 2 - R e p r i s e
  • a u s e i n du bâtiment D p. 1 2 7 p. 1 2 7 IV - 6 - 2 - S é q u e n c e 2 IV - 6 - 2 - 1 - Réoccupation et a b a n d o n du bâtiment D p. 1 2 9 IV - 6 - 2 - 2 - A b a n d o n d e la construction E p. 1 3 6 IV.7 - SEPULTURE : PHASE VII p. 137 IV.8 - INTERPRETATION p. 1 3 9
  • p 150 V.1.2-INTERPRETATION Mise en évidence d'un cadre parcellaire p. 160 p. 1 6 0 Nature de l'activité Datation V.2 - DEVELOPPEMENT p. 160 p. 160 ARCHITECTURAL DE L'ILOT AU Ile ET llle SIECLES p. 161 V.2.1 - L E S DECOUVERTES p. 161 - AMENAGEMENT D'UNE M A Ç O N N E
  • R I E DANS LA PARTIE SUD Localisation p. 161 p. 161 -ENSEMBLE F - p. 1 6 3 Organisation Construction p. 1 6 3 p. 169 - ENSEMBLE G - p. 172 C O N S T R U C T I O N PRINCIPALE Organisation Construction S T R U C T U R E EN BOIS AU NORD p. 172 p. 1 7 2 p. 1 7 2 p. 179
  • - L E S ESPACES EXTERIEURS - p. 183 Zone empierrée Aménagements p. 183 p 191 et zone de terre végétale particuliers V.2.2 - INTERPRETATION Organisation générale p 193 de l'îlot Indices d'une occupation artisanale au nord Organisation Organisation Etablissement générale
RAP00658.pdf (PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. un atelier de potiers carolingien. rapport final de synthèse de fouille programmée 1990-1992)
  • N° 22-173-002-ÂH RAPPORT DE SYNTHESE F o u i l l e s programmées de 1990 e t 1 9 9 1 LE FRECHE-CLOS EN PLANGUENOUAL, COTES-D *ARMOR ( 2 2 ) UN ATELIER DE POTIERS CAROLINGIEN ECHANTILLONAGE DU MOBILIER Responsable : Catherine Bizien-Jaglin 658a SOMMAIRE TOME 1
  • PROBLEMATIQUE ET CONTEXTE GENERAL D'ETUDE. p . l LA DECOUVERTE ET LES ETUDES ANTERIEURES p . l - Découverte du s i t e :.. - P r o s p e c t i o n magnétique: r E t u d e du m o b i l i e r récolté l o r s . de l a découverte d u s i t e p. 1 p.l p. 2 .EVOLUTION DE LA RECHERCHE
  • . ORGANISATION. DISPONIBILITE ET ETAT DU SITE..,.. p.2 LE SITE p. 3 RESULTAT. p.5 ETENDUE DU SITE LES DIFFERENTES STRUCTURES. ANTHROPIOUES RECONNUES.:. Les fossés. Les p e t i t e s fosses-dépotoirs Emp i e r r ement s Nébuleuse de t r o u s de p i q u e t s La s t r u c t u r e 6. T r
  • o u s de p o t e a u INTERPRETATIONS ET CONCLUSIONS FONCTION DU SITE L'ORGANISATION DU SITE LE MOBILIER PROBLEMATIQUE p.5 p. 6 p. 6 p.11 p.17 p.20 p .20 p.21 p.24 p.2 4 p.2 5 p.26 p.2 6 Méthode de collée, t a g e Utilité du r e c o l l a g e p .26 p.27 Resultats p.27
  • ANALYSE TYPOLOGIQUE p.2 9 E t u d e g l o b a l e de l a céramique C o m p a r a i s o n des l o t s DATATION p.19 p.37 p. 4 1 INTERPRETATION GENERALE p.43 ENVIRONNEMENT ARCHEOLOGIQUE p. 4 4 CONCLUSION p.45 BIBLIOGRAPHIE p. 46 TOME 2 : DOCUMENTS ANNEXES ANNEXE 1 : F i c
  • h e de b i l a n céramologique des l o t s ANNEXE étudiés. 2: E t u d e pétrographique; e x t r a i t de P.R. GIOT, 1984: E t u d e pétrographique médiévales.Atelier de p o t i e r médiévaux en Bretagne., p r o j e t c o l l e c t i f n°2 . ANNEXE 3: E t u d e
  • archéomagnétique, p a r P. L a n o s . ANNEXE 4: Etude a n t h r a c o l o g i q u e . p a r D. M a r g u e r i e . LEGENDE FIG 9 \«_* £ — 15 Argiles cuites céramiques tyt t à STRUCTURE cendres • 'Trous de poteaux LEGENDE F I S 7 Dépotoir l e n t i c u l a i r e
  • , matériel très -fragmenté Fond du dépotoir caractérisé p a r une p l u s quantité de b l o c s d ^ a r q i l e grande hond du -fossé Couche jaunâtre Couche a r g i l e u s e gris plastique couche g r i s e c o n s i s t a n c e Couche a r g i l e u s e crayeuse marron Couche
  • g r a n u l e u s e m a r r o n < érosion de p a r o i PROBLEMATIQUE ET CONTEXTE GENERAL D'ETUDE. Dans l e c a d r e du programme H 30 e t notamment du p r o j e t c o l l e c t i f de r e c h e r c h e n° 2 consacré a u x a t e l i e r s de p o t i e r s médiévaux en B r e t
  • a g n e , l'étude du s i t e de P l a n g u e n o u a l semblait importante. I l s ' a g i s s a i t d'un des s i t e s où l ' o n p r e s s e n t a i t l ' e x i s t e n c e d'une p e t i t e officine de céramiste datée p a r t y p o l o g i e de l a f i n du Xème siècle (Langouët
  • , 1 9 8 4 ) . L'étude envisagée était axée e s s e n t i e l l e m e n t s u r l ' e n s e m b l e des différentes s t r u c t u r e s définissant une a i r e d'activité a r t i s a n a l e e t ne d e v a i t p a s se l i m i t e r à l a f o u i l l e d'un f o u r ou d'une
  • tessonière. Le deuxième o b j e c t i f était l a récolte aussi exhaustive que p o s s i b l e d u m o b i l i e r céramique afin d'établir une t y p o l o g i e . LA DECOUVERTE.. ET.LES ETUDES ANTERIEURES : Découverte d u s i t e :.. En 1982, grâce a u x p r o s p e c t i o n s i n t e
  • n s i v e s de M e s s i e u r s J.H. Clément e t P. Amoureux , p r o s p e c t e u r s t r a v a i l l a n t en c o l l a b o r a t i o n avec l e C e n t r e Régional d'Archéologie d ' A l e t e t le Laboratoire d'Anthropologie Préhistorique de Rennes, une fosse-dépotoir c o n
  • t e n a n t des déchets d'un a t e l i e r de p o t i e r était découverte. E l l e e s t a p p a r u e à l ' o c c a s i o n de t r a v a u x connexes au remembrement. Un n o u v e a u fossé de d r a i n a g e f u t a l o r s creusé e n t r e l e s p a r c e l l e s 10 e t 1 1
  • de l a s e c t i o n ZR s e c t i o n n a n t l a fosse-dépotoir. M e s s i e u r s J.H. Clément e t P. Amoureux o n t p u i d e n t i f i e r l e s i t e e t récolter un i m p o r t a n t échantillonnage de m o b i l i e r ( 1 7 5 0 f r a g m e n t s de p o t e r i e e t 44 blocs
  • d ' a r g i l e c u i t e ) . P r o s p e c t i o n magnétique : ( f i g ï, 2 e t 3) Afin d'apprécier au m i e u x l e volume de l a f o s s e sectionnée, une p r o s p e c t i o n magnétique a été réalisée en 1984 p a r P.A. L a u r e n t p o u r l e compte du L a b o r a t o i
  • r e d'Archéométrie de l'Université de Rennes I . La c a r t o g r a p h i e des i s a n o m a l e s obtenues permettait de constater que l a fosse-dépotoir sectionnée e t vidée s u r 1,5 m de l a r g e m e s u r a i t 8 m de l o n g . Une deuxième a n o m a l i e a p p a r a i s
  • s a i t à e n v i r o n 48 m au s u d . L o r s de l a première p r o s p e c t i o n magnétique, l e s c u l t u r e s empêchaient une e x t e n s i o n de l ' i n t e r v e n t i o n vers l'ouest. A u s s i en 1 9 8 6 , P. Lanos d i r i g e a i t - i l une deuxième p r o s p e
  • c t i o n magnétique p r i n c i p a l e m e n t à l ' o u e s t d u fossé de d r a i n a g e . C e t t e deuxième étude c o r r o b o r a i t e t complétait l a première. FIG. 2 EI.uftNGUENQPAL - Ls FrêoherGlas. p r o s p e c t i o n magnétique 1984 - | -4 _ | _ | l
  • ^) ^ .-2 -1 -7 -1 -2 -1 -S -S I -3 -I -I -I -5 -t -4 -« -t -r-i -s s- t - i - E- c- E- E- c- E- E- E- E- »- t - t - E- t - t - c- t-j t^jL-Jija E- t- S- L- E- E- t- »- S- S- S- »- E- t - c- c- t- t- t- E- t- s- s- sc- ct- c - i- t- L- it- ç# » O ï- t1t
RAP01683.pdf (MONTOURS (35). le Teilleul. habitat rural du haut Moyen Âge. rapport intermédiaire 2000 de fp 3 2000/2002)
  • 1, coupe est. Niveau du décapage Limon brun foncé, homogène. F142, sondage 6, coupe nord-nord est. Niveau du décapage Limon brun foncé, homogène. 50 cm Fig.08. Montours "Le Teilleul". Fossés, coupes. K. Bouche del. Rapport intermédiaire de fouille programmée 2000-2002
  • peu élevée). 9 F8. Axe de coupe — Niveau du décapage _ _ _ _ _ Limon brun incluant de la terre rubéfiée. F57. Axe de coupe Niveau du décapage Limon brun, homogène. 50 cm Fig.09. Montours "Le Teilleul". Foyer F8, fosse F57. K. Bouche del. Fin. F 110. US 1 : Limon
  • brun sombre hétérogène US 2 : Concentration de charbon et de cendres US 3 : Pierres brûlées et parois de four US 4 : Fragments de sole en terre cuite US 5 : Cendres et charbons Fig.10. Montours "Le Teilleul". Four FI 10-111. Plans et coupes. K. Bouche del. Rapport intermédiaire
  • . Plans et coupes. K. Bouche del. Rapport intermédiaire de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2000. Quant aux tranchées tracées vers le nord, elles n'ont pas pu faire l'objet de relevés, en raison des intempéries. Elles nous ont toutefois permis d'attester
  • les sites bretons et normands. (Fig. 14, F. 114 n° 1,2 et F. 110) Groupe E Seuls deux fragments appartenant à cette catégorie ont été identifiés. Ils ont été mis au jour dans le fossé 5 qui semble, au vu du mobilier, le plus tardif. 3 Pour information, la structure F. 47
  • contenait 2 bords, 5 fonds et 170 fragments de panse (pour un nombre minimum de 8 individus). 12 Fig. 13. Montours "Le Teilleul". Mobilier céramique. K. Bouche del. i 7 F100 (niveau surface F.110-111) I I z> I I F114 I I I i H F116 b I 1 I II F110 i 1 IJ ( II I 10 cm
  • I Fig. 14. Montours "Le Teilleul". Mobilier céramique. K. Bouche del. Rapport intermédiaire de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2000. Pâte beige à blanc. Argile d'origine granitique, dont la principale caractéristique est la présence de grains rouges
  • anomalie 106 anomalie 107 anomalie 108 anomalie 109 anomalie 110 four 1 1 1 cendrier de 110 112 fosse oblongue 113 fosse oblongue 114 fosse oblongue 115 fosse circulaire 116 trois fosses/abc 117 anomalie 118 anomalie 119 anomalie 120 fossé e-o 121 anomalie 122 anomalie 123 anomalie 124
RAP01171.pdf (SAINT-MALO (35). la cité d'Alet à Saint-Servan-sur-Mer, rapport de fouille programmée)
  • .».»»352 frs 00 Fourniture 2 piètements métallique® à élément® tix»& pour l e môme u © a g e * t t # # , . * » , » * * . « , » . » » l Ô O f r e 00 MIROITERIES del» 0UEST(St î îialo) Fourniture 6 v e r r e s ( v e r r e normal) pour v i t r i n e s d ' e x p o s i t i o n . « s
  • eiAHfll® DE FOUILLES ASGHEOLÛGI$!ES ' DE LA CITE D'ALET â SAIHT-SEHVAN S/MER RAPPORT POUR 1'ANNEE 1967 ooooooooooooo© â la f i a â© l a e&spaga© de f o u i l l e s do 1966»»ouïs avions atteint 1® rocher soit à l a profondeur de 1 s 30 environ .J'avai^j^karquer, dans l e
  • rapport, que ce rocher é t a i t à étudier soigneusement à cause de sa surfaire bien dressée. Le mot d'ordre do cette année fut donc do l ' a t t e i n d r e partout au fur et à mesure de l'avance des travaux*Bien «que® en à pris cor »ou© allions f a i r e de© découvertes
  • importantes.Le t r a v a i l commença sur l a paroi 2 2(6ôté route)et sur l a paroi © jCcitê Hord-Queet)(voir M plan)* Après avoir enlevé une masse de terre constituée par une banquette ê© deux mètres de long»0 m 30 de lar&e et autant d'épaisseur sur laquelle se trouv a i t unS^f^lharbon de
  • bois(déjà citée en 1966) de 0 m 07 d'êpaisseurCphoto N* 2) nous nous aperçûmes que l e rocher s'enfonçait.Avançant toujours de ce côté»après dégagement d'une nasse de terre de 1 m 50 do haut sur 2 »fie large apparut une cavité de 0 m 95 de eftê(F£$ 3 et k)«Elle était remplie
  • de'débris de tégul&es ou f i g u r a i t également un grand morceau de sehieteCâ droite de la photo 3)*Au fond de cette cavité d'environ Ô a 30 de pro/fondeur,on trouva une quinzaine de monnaies des mêmes époques et de même nature que l e s précédentes,nais en accès mauvais état«Il va
  • * G© fut l e 11 Août qu'ell8 u îieu„r 1© 30 de la cavitéCou bassin)dans la paroi D 3»fut mis au jour un bloc d'architecture»en pierre blanche,mouluré,encastré dans l e rocher t a i l l é pour l e recevoir.La fosse s© prolonge du côté* du Kord-Est sur une longeur égale à celle du
  • bloc comme pour en mettre un second» Le blo© lui-sêae.»Bur le côté droit «a été taillé sur place car nous avons trouvé les taille© dans la fosseCPhotos 1% et 15). Du côté D 2 l e rocher remonte en pente douce mais reste t a i l l é et est coupé de deux rigoler;. _ue s i g n i f i e
  • cet ensemble? % sanctuaire? Possible mai© nous n'avons pas trouvé d'objets l e prouvant*L*eaigme demeureI m procédant au dégagement complet âu bloc nous avons r e c u e i l l i une soixantaine de monnaies ©ai» peu en bon état! un fragment de hache en silex polit quelques bois de
  • «a at »Sme donas aaa d*at» teata*Pour le m m m % on se trawa pías ni %setia.eatstai coquillag©e»ni raemnaie-n. I* %mm¡$X a*«at j>a® tarasiaS penar mtmt pnim^m mm le mmmm mtmmé •prmí&r des marm á©ai«©i'i7®iilaire© eigaalée pa* le eteBotee CAKPIOI ta 1f08f 'II «at situé á ? seta»© de
  • . »©ue prtta deux «alie® de la fotir paniaat la piriod© d«étéf LHuauguratisa eut l£@u le 19 JUillat «a présase© cíe límsí&m le Sou&»Pi#f®% de BftiaMHfc» | da M M t a E r s i j e i a t raprSaaataat tfiMaSatur 1« Malre de Saiat-Servan | 4© üoasioar HBEf,vice-Présideat du Conseil Géaóral
  • ^Sertsa s/m#r M 10 M®m%m. t f # le Bireeteur du Chaattar A&taiaa m s C M Ï I E R DE FOUILLEi; ARCHEOLOGIE DE LA CITE D»ALET A SAIÎIT-SEHVAS S/MER OO0OC«OO0O«O0OOOO J u s t i f i c a t i o n de l ' e m p l o i de l a subvention accordée par l e Ministère de© AFFAIRES Ct&fBRELLËS
  • pour l'année 1967 RECETTES DEPENSES M»..arcel HERTU,serrurier Saint-fiervan Fourniture et façon 32 poteleto à images d© c l ô t u r e * * • * * * * * * * « * « » » • • • * 2 Q 2 f r s 25 1000 f r s Fourniture k piêtesents Métalliques démontables à usage de vitrines d*exposition
  • . * . « . * . » » 3 0 f r s 88 Studio DAVUJ (St«Serran) Tirages et développements pfcofcoe•....«91 f r s 00 33 agrandi ssenent c 18X2^ 1 cliché reproduction plan pour panneaux d * exposition ..131 f r s 00 f r a i e de bureatt»eorr©spoadaaee,#*#»»# 12fre 1000 f r s TOTAL 1 87 1Ô00 f r s 00
  • A Saint»S®rvan s/mer l e 10 Décembre 196? 1© Directeur du Chantier Antoine DOS CHAKTILR TB FOUILLES D*âLEf TABLi. DE.', PHOTOGRAPHIES ABÎÎEE^ 1967 IIXIIIIIIII PLANCHE F I I » Mai-Juint Aspect de stratification d© la coupe D3 du plan a » * w i'îêae aspect avec»au pied»uae
  • «Sept.) 21 » Octobres Etat de 1*ensemble et de la coupe D 3 22 » w sAspect du chantier fin Octobre * Arrêt des travaux pour l'année 196 Le© réglettes posée® dans 1© champ font 0 m 50 et sont divisées en 3 centimètres» V' V Í L L E de S A I N T - S E R V A N Pa'He s/ MER du
  • chantier 'de fouilles or. t>e c/ogiifues Annie dt ta Ote JA LET 196J Echelle de omo S /your 1 mètr PLAN N° A U* lettre» Pt-H* -I 11-13. se remportent an Pian Je 1961 Dl-DS - D4-DS = limi.ts Je la fou,//e f ( - Petit bassin L - Bloc d arduttetur M .filile X 3-Keener Rk
  • -Ae.her errre fè*se ÍM*f»*Jtur-. tm/nj taille brut tl S - Rigoles tau Heer, dans /e •fccAer T- 7rati.hr i dt -¡ondale -défoulement des 2 k Oifc-e et eau. I36J de* as SmUoH r A L E T / 3 6 7 Planche A/° 2 A L E T / 3 6 7 Planche A/- S A LET /967 P/anche A/? 20
  • 5.1 A Z / WM KÉFAT STK 4 Iftf • • R E S ClILTI)RT;LIZ S| 4 DIRECTION «VHISTORIQUES d @ K c N r V I L L E d e S Al N T - S E R V A N s / du chantier Partie archéologiques de delà. Année MER fouilles Ole d'ALET I36J Echelle de 0/7705 pour 1 mitre PLAN
  • - / Les lettres se rapportent Dx~DS de - let K - oui D4 M Petit -Petite R.3 - H5 Lol - t366 limites d OLrch.Llx.ctur fosse epierre (profondeur — Hocher S~ de ss/n ¿tanche. : on /Mj ta.ille H. k _ TLocher R Ptan e . /tolllU /- -, 31 OC -R1-fri- brut
RAP00975.pdf (RENNES (35). Beaurade. station d'épuration. rapport de fouille préventive)
  • DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES B R E T A S E R V I C E R É G I O N A L DE G N 1993 E L'ARCHÉOLOGIE SAUVETAGE RENNES-VIEUXVILLE-BEAURADE Fouille de sauvetage sur l'emplacement de la future station d'épuration de l'agglomération rennaise OCCUPATION
  • II Epoques Afie «il! Epoque bronze? gauloise Haut-Moyen-Age Bas-Moyen-Age Epoque (Réalisation: G.Leroux, F.Le Boulanger, S.Blanchet) (300-200 av. J . - C . ) i V I e - V I I e s i è c l e s ) (XlIIe-XVe s i è c l e s ) indéterminée, u d e r n e 3.1.LES TRACES
  • - c o u p e ouest S t . 3 8 - c a r r é - 7 - vue en plan Figure 27 : Coupe et plan du carré -7 du fossé 38. Poteries en kg, par carré de fouille P l a q u e s de foyer en kg, par carré de fouille n n r Clayonnage en kg, par carré de fouille kilogrammes -14-13 -12 -11
RAP02534.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE. inventaire communal. fiches de déclaration de découverte. rapport de prospection inventaire)
  • Lambert Centre site: N c rr Zone : Contours [T* °> I ? I X ■= Y - EEEB GO fj> h" I o Rayon du site (mètres) : ?.>|.€.e Circonstances de la découverte : Techniques de repérage : Informateur : lit.'. Année d'édition Y» Yb Xc Yc xa Yd X* Y» : :.\/5 SUm Q.
  • l'opératio Responsable = ... L,...ÛZU..ÇXG .Z:. ZiU Département Alsù ei Lieu-dit ( du Cadastre) : Organisme = Commune = .CMtâ.?.^r>...^...lh^^^*
  • ) : jŒAr. .^.b... ..-e?.r ?.f5r7..j p AJiJt^^A^T Observations Cane l.G.N Numéro Nom Année d'édition H*Ji et Coordonnées Lambert Centre site: X = Zone : Contours H5* «3 {«3 Y Rayon du site (mètres) : c~_ Circonstances de la découverte c\ Xi Ya Xb Y6 Xc Yc Xd Yd X
  • ^....E^}/(5^{j>tn ,x
  • ^&t, ± 4 Co^.iAX.VfC ^s-sLr.'.C-iLft.u^e^i / Eléments de datation : A^.°..'r|.. Chronologie proposée : Mobilier OutlHI Non [3 Lieu de conservation Documentation : Bibliographie : ï^iJSl ^.T. L..-. ^ÂSZ.^.. CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° N ■ 2
  • site: X ■ Ne — Zone Contours CD [ Xa xe YRayon du site (mètres) : Circonstances de la découverte : ...i ..L4P..^|.e z S L S" £ f r? Va IÎ> Yb rs Xc Yc Xd Yd Xa Ya >..'. u-tL. • ■ ■ ^.'t?\.'
  • : Bibliographie : CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N* de site attribué |
RAP00408.pdf (THOURIE (35). Côteau Saint-Lyphard. rapport de sauvetage urgent)
  • BARVEL ( l / I Î I e - I X e siècle À.JC) Observations Contenu du dossier Rapport scientifique... Plans et coupes Pta.nch.eA et 1 pages 5 plans dessins.... PkotoQfia.phA.in, légendées 4 plancher et dessins 9 photo & légendées 408 En 1981 la Direction effectuait une
  • extrêmement intéressant. Pour ce qui est de l'étude anthropologique des ossements recueillis, celle-ci a été confiée au professeur P.R. Giot du Laboratoire d'Anthro 1 pologie et quaternaire Armoricain de '1 Université de Rennes I. 35 03 33 Nécropole 335 001 AH T H O U R I E . C O T E
  • A U DE du H a u t M o y e n S A I N T LI FT A R T . A 1 1 0 7 . Age. Sarcophages m i s au j o u r en 1984. avec couverture partielle sur s é p u l t u r e réduite avec double inhumation Sarcophage avec double inhumation n.° 6 35 03 3'3 335 001 AH T H O U R I E Graphique
  • récapitulatif en 1981 et 1 9 8 4 . C O T E A U S A I N T L I F F A R T . A1 des orientations N /I 107. des sépultures NECROPOLE. m i s e s au jour 35.335.00 h AH. 001 C H . PI LE T:. "La N é c r o p o l e de la fin du I I I Séries 83. 0 de F r e n o u v i l l e . E t u d e d
  • ' u n e à la fin du 1/11° s i è c l e . " B A R populatio International 1980. Sépulture 373 , H. ' Fosse. Rectangulaire aux extrémités arrondies. Dimensions : Longueur : 2,30 '»m, largeur : 1,20 m. Profondeur : C. 1 m à la tête et au pied. ^ Orientation : 209 grades ; la
  • . , Arrondissements Cantons et Communes D ' I L L E - E T - V I L A Î N E 'CANCALE SAINT-MALO Salnl-Lunalrà ^aur-Mar (.•••'f ^ Ro« »ur Cou«»non La Rlehardjli St-Gaorgaa-da-Gréhalgna PUMrtuit n \ ^UGÊRES; 8» Gaorgaa da RalM, • Sóugiat St^lTarra-da-Plaaguan ' « / • lianhilln/ i > — V'"' T
  • + ,. \ y .v.,0, ; \ a / " a f "vS / ^ ) I... ,i I »« * -v»~ Q , , -i-M A l u Er 1 N È E T L O I R E 8ta.Anm>iuf-vllalna 'GRAND-FOUGERAY\ { 0 / lalna •jBL««flon raln-aur-Vl ..••'Salnta-MarU^La Chapalla^rMalalna LÉGENDE I «^PREFECTURE «SOUS-PREFECTURE + + + + t + 4
  • lissais Ja Glande ¿Rivière la Rouaûdière idaiA.pnX^^ Ijia-iVillèneuveV Jes Ponts ' hiniè ì"e /V/N 1a_Cheu5liralè~ •tenòshsftès" rtfé 82 jp , ! la Ga'riOi 'la tour y la Porti ~4¡kCrilta j luilUmrtieliJeaì Moulin - Ile Étóiìe, •Minèfde M\Yi ¡estáte*- W*>r' M ® | ~Py!Ône
  • :})t, jj.V put ta œltf'/rt^ Ç/mf. •¿i^ayta»»»"^ 35 03 33 335 001 Nécropole AH T H O U R I E . C O T E A U DE S A I N T L I F F A R T . A1 du H a u t M o y e n A g e . S a r c o p h a g e s m i s au j o u r en 107. 1984. avec couverture partielle sur s é p u l t u r e
  • réduite Sarcophage n° 3 avec double inhumation Sarcophage avec double inhumation n° 6 I I I t __1 I n i ]_ I —L I J I I -th- i Vue d è l ' O u e s t de l ' e n s e m b l e t t du s a r c o p h a g e n° 1 T I « I S I I I I V II | L I 1 I Vue de l ' O u e s t
  • de l ' e n s e m b l e m o n t r a n t la r é d u c t i o n I recouverte i de la p r e m i è r e avec des morceaux f r a g m e n t de c é r a m i q u e du s a r c o p h a g e inhumation de c o u v e r c l e parmi ceux-ci n° 2 e t un (flèche). F fi= — Pf h It r F• I
  • — — F H— 1 ï Œ ft É i F t l i — — — Vue de l ' e n s e m b l e de la r é d u c t i o n inhumation du s a r c o p h a g e couverture de m o r c e a u x de de la première n ° 2 a p r è s d é p o s e de calcaire. la Vue de l ' O u e s t de l ' e n s e m b l e avec
  • double inhumation du s a r c o p h a g e n° 3 Vue de d é t a i l de la d o u b l e n° 3 inhumation du sarcophage E íj S I t I i Vue de l ' E s t de l ' e n s e m b l e double inhumation. du s a r c o p h a g e n° 6 à ©! I I PLAN DE5 SEPULTURE5 350333335.001.AH
  • MISES AU JOUR EN 1984 PLAN D ENSEMBLE THOUR/E A 92 1961-1984 A i COTEAU DE SAINT L/FFART 108 NECROPOLE FOUILLE DE SAUVETAGE 1984 5.6 D ©; 5.4 1 plan d'ensemble 1981-1984 S.5 *."•': V 1 plan des sépulturës mises au jour en 1984 A 125 CHEMIN 1; Légende = RURAL C n
  • ° 124 53 .» © Emprise 812 A ; -+- Repérage A 5 1 o r A ,( c ;t » i Traces l-v f ' l I de sépulture détruite 812 BAR DEL de 1984 1961 a Sarcophage JP. © ; chaussée de l'intervention >i mi ; o — nouvelle 107 3 5.2 de la D.A.H PB. par les Lal
RAP00547.pdf (AUGAN (56). Bellevue. une ferme agricole de la Tène moyenne en pays de Brocéliande. rapport de sauvetage urgent)
  • Topographie et nivellement N.G.F des structures. ^ Nivellement par rapport au niveau N.G.F e a Structure dP l m). 12 : Profondeur de la structure par rapport au niveau de décapage (en cm). Il * »Lî ï niveau de décapage. Il est évident que cette seconde mesure ne correspond qu'à un état
RAP03350_1.pdf (SARZEAU (56). Le château de Suscinio : le logis nord. Rapport de FP 2013-2015)
  • contraire, tous les textes sont de Karine Vincent) 19 2.96 Etang F 1.95 Tour Nord 5.77 E Tour des latrines Tour de l’Epervier A D 5.80 Tour St Nicolas B 8.78 7.49 G C 2.80 Tour des salines G 9.52 8.72 Tour Sud 2.46 Chapelle 12.39 11.28 Zone de fouille Vestiges
  • connus, non visibles aujourd’hui N A B C D E F G Logis Nord Logis Est Logis Sud «Vieux Logis» Logis Ouest Tour Neuve Bastions 0 Colombier 25 m Equidistance des courbes : 0,25 m Relevé : P. Lenz, D. Mens, R. Morand, A. Suaud Préault, K. Vincent DAO : K. Vincent Plan de la
  • dans la cour au-devant du logis. La fouille du logis (Figures 3 et 4) est divisée en deux grands espaces séparés par un mur de refend (M_4). L'Espace 1 (E.1) s'étend vers l'est depuis le refend, entre la courtine nord et le mur gouttereau sud, sur une surface de 225 m² (dimensions
  • maximales : 16,5 x 12 m). Sa limite orientale est contrainte par la présence d'un transformateur électrique qui altère la lecture des vestiges et la compréhension générale de cet espace. L'Espace 2 (E.2) se trouve quant à lui à l'ouest du refend et s'étend à ce stade sur 135 m
  • ² (dimensions maximales : 12,5 x 12 m). Afin de faciliter la localisation des vestiges et la fouille, les espaces E.1 et E.2 sont eux-mêmes divisés longitudinalement en soussecteurs. L'Espace 3 (E.3), situé à l'extrémité orientale du logis, n'a été que peu abordé au cours de ce programme
  • . L'Espace 4 (E.4) occupe le quart sud-est de la zone de fouille, sur une surface de 78 m² environ (12,5 x 6,25 environ). Il n'a pas été possible d'étendre ce secteur de fouille davantage vers l'est, jusqu'au mur du logis d'entrée, pour des raisons d'accès (sortie de secours, seul accès
  • vers les locaux techniques du château). L'Espace 5 (E.5) s'étend vers l'ouest, en vis-à-vis de E.2, sur une surface de près de 95 m² (14,3 x 7,3 m au maximum) ; cet espace se caractérise par des vestiges presque exclusivement maçonnés. 26 2.3.2. Moyens matériels L'utilisation
RAP01669_2.pdf (RENNES (35). Station Val place Sainte-Anne. Rapport de fouille)
  • RENNES S i t e N° 3 5 2 3 8 0 0 8 A H . Fouilles du métro V.A.L Station Place Sainte Anne. 1998. Tome 5. Etude d'archives. Par N. Cozic. Sous la direction de D. POUILLE. A.F.A.N. S.R.A.Bretagne 1998-2000. ISS3 -Fouilles archéologiques Station Métro VAL. Place Sainte
  • P r e m i è r e phase: avant 1340-fin XV , mise en place de Sainte-Anne. l'hôpital I. Le site Place Sainte-Anne avant 1340. 1. a. b. c. une position de carrefour aux XI°-XIII° s i è c l e s ? La Voirie; g e n è s e et fonction. Les f o s s é s à Gahier. L ' é g l i s e Saint
  • -Aubin. 2. Le tissu urbain. a. H y p o t h è s e sur la d e n s i t é de l'habitat. b. L'organisation du parcellaire. 3. La p r é s e n c e d'une c a r r i è r e . a. La mise en é v i d e n c e de la c a r r i è r e . b. Les c a r r i è r e s m é d i é v a l e s à Rennes. c
  • . L'origine de la c a r r i è r e de la place Sainte-Anne Il l'hôpital Sainte-Anne: de sa c r é a t i o n à la fin du X V ° . 1. La c r é a t i o n de l'hôpital Sainte-Anne en 1340. 2. le site d'implantation de Sainte-Anne. 3 La construction de l'hôpital Sainte-Anne; son fonctionnement
  • : 1340-fin X V ° . a: La construction de l'hôpital Sainte-Anne. b. Evolution et r é n o v a t i o n de Sainte-Anne au milieu du X V ° . D e u x i è m e phase: de la reconstruction à l'abandon: 1494-vers 1566. I L'agrandissement, les mises en chantier (1494-vers 1520). 1 : Le contexte
  • . a. Les nouvelles d o n n é e s topographiques. b. Les d o n n é e s d é m o g r a p h i q u e s et sociales. 2 L'agrandissement de l'hôpital Sainte-Anne. a: « L ' a u g m e n t a t i o n » de l'hôpital. b: l'accroissement de l'enclos Sainte-Anne. c. D'autres chantiers mais mal ou
  • données matérielles. 1. La fréquentation de l'hôpital. a. L e s effectifs. b. Quelle fréquentation? 2. L e s activités exercées au sein de l'hôpital Sainte-Anne. a. L e s soins. b. L'alimentation c. L e s textiles et habillements d. Le mobilier. e. Jardinage et élevage de porcs. f. L e
  • -1600). b. L'évolution du bâti de l'hôpital Sainte-Anne (1600-1700). c. L'annexion de la ruelle Saint-Aubin par l'église Saint-Aubin (vers Ill Les mutations urbaines du XVIII° e t X I X ° siècles. 1. L'appropriation de l'emplacement des vielles maisons de SainteAnne par la
  • paroisse Saint-Aubin 2. Les aménagements de la place Sainte-Anne aux XVIIP et XIX siècles. 0 Fig.88 - Positionnement du creusement de la carrière au sein de l'îlot de l'hôpital. Les bâtiments sont installés à la périphérie du creusement. e Fig.96 • Topographie du quartier milieu X
  • l'étude effectuée par Nicolas Cozic. Introduction La fouille d e sauvetage m e n é e de janvier à juin 1998 sur le futur e m p l a c e m e n t d e la station du Métro-VAL place S a i n t e - A n n e a révélé quelques vestiges gallo-romains mais surtout de n o m b r e u x vestiges d e
  • bâtiments m é d i é v a u x et m o d e r n e s qui sont pratiquement tous liés à l'existence de l'établissement hospitalier S a i n t e - A n n e . Parmi ces derniers, il convient de distinguer la mise à jour d'une i m p o s a n t e construction, une fosse m a ç o n n é e de 76 m et de 3
  • à 5 m de creux. O n peut lui attribuer l'appellation de « fosse-dépotoir », s a n s que cette désignation c o n f è r e à cet édifice une fonction originelle. Q u o i q u 'il en soit, cette «fosse-dépotoir » renfermait des boues qui ont permis la conservation de multiples objets
  • de la vie quotidienne, dont certains nous sont p a r v e n u s p r e s q u e intacts, ainsi que de n o m b r e u x restes organiques. 2 P a r m i les différentes d'études c o m p l é m e n t a i r e s qu'ont e n g e n d r é s les d o n n é e s d e la fouille, une recherche
  • archivistique a s e m b l é nécessaire dans la mesure où une g r a n d e partie des vestiges tant immobiliers q u e mobiliers relèvent des périodes m é d i é v a l e s et m o d e r n e s . L'apport de la bibliographie -rennaise o u générale- c o n c e r n a n t le bâti et le mobilier de ces
  • deux périodes s'est avéré c o m m e pour d'autres sites déjà fouillés bien insuffisant. U n e mise e n o e u v r e exhaustive des sources archivistiques s'imposait donc, d'autant plus q u e celles-ci sont assez riches et diverses à R e n n e s . Bibliographie: Généralités: Caille
  • , Jacqueline, « Hôpitaux, assistance et vie urbaine a u M o y e n - A g e : le cas de N a r b o n n e revisité », M o n d e d e L'Ouest et villes d u m o n d e , in Mélanges en l'honneur d'André Chédeville, P.U.R, R e n n e s , 1998. Favreau, Robert, « Réseau hospitalier et fait urbain
  • (début XIV°) », in M o n d e de L'Ouest et villes du m o n d e , Mélanges en l'honneur d'André Chédeville, P.U.R, Rennes, 1998. J a c q u e s Le Goff dir., Histoire de la France Urbaine. Tome II. La ville médiévale, Paris, 1980. Saunier, A n n e , « Le pauvre malade » dans le cadre
  • hospitalier médiéval, Paris, 1993 Ouvrages sur la Bretagne et sur Rennes: Paul Banéat, le Vieux Rennes, R e n n e s , 1904. Charloux, P a u l , Charité, hospitalisation, assistance à Rennes du MoyenAge à La Révolution, Rennes, 1989. Cozic, Nicolas, « La physionomie intime de R e n n e s
  • au M o y e n - A g e : nouvelles a p p r o c h e s m é t h o d o l o g i q u e s », in Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, t . L X X V I , 1998. Françoise G o u p i l , Nicolas Cozic, Projet VAL. Diagnostic archéologique préliminaire, avril 1 9 9 1
  • . Guillotin d e C o r s o n , Pouillé historique de l'évêché de v o l u m e s . P a r i s , 1880-1886. Meyer, J e a n (dir.), « Histoire de Rennes », T o u l o u s e , 1984. Rennes, 6 L e g u a y , J e a n - P i e r r e , Un réseau urbain, les villes du duché de aux XIV et XV
RAP03661 (HOEDIC (56). Les derniers chasseurs-cueilleurs côtiers d'Europe atlantique et la mort : étude interdisciplinaire de la nécropole mésolithique de Hoedic)
  •   de  Innovación  2013‐2016,  Programa  Estatal  de  Fomento  de  la  Investigación Científica de Excelencia, Subprograma Estatal de Generación del Conocimiento (Resolución de 8 de junio de  2017  de  la  Secretaría  de  Estado  de  Investigación,  Desarrollo  e  Innovación  y  de
  •   années  1930,  aucun  travail  de  terrain  n’a  été  réalisé  sur  ce  site  mésolithique  exceptionnel.  Dans  le  cadre  du  programme  international  « Símbolos  subterráneos:  Una  aproximación  al  pensamiento  de  los  cazadores‐recolectores  del  Tardiglacial  y  el  Holoceno
  •  de traitement.    Ce  programme  s’est  accompagné  d’une  révision  des  parures  (S.  Rigaud),  de  l’outillage  osseux (E. David), de l’industrie lithique (G. Marchand, A. Little), des structures funéraires  (E. Vigier, A. Vialet, P. Fontan, J.‐M. Large, B. Boulestin, G
  •   a  été  assuré  intégralement  par  le  programme en cours, dirigé par Pablo Arias :     Símbolos  subterráneos:  Una  aproximación  al  pensamiento  de  los  cazadores‐recolectores  del Tardiglacial y el Holoceno (SimTIC)  (Plan  Estatal  de  Investigación  Científica  y  Técnica  y
  •   la  Presidencia  de  la  Agencia  Estatal  de  Investigación; BOE del 13 de junio de 2017).  2.2. L’histoire totale d’un espace restreint aux fortes contraintes  Les  prospections  dirigées  par  Jean‐Marc  Large  sur  cette  île  ont  été  complétées  par  de  nombreuses
  •   Prospections géophysiques    Hoedic, 2018    Entrée et sortie :       Antenne  Énergie : courant continu  Etheret I/O  Port E/S série (RS232)   Clé USB Compact Flash Maître esclave USB  En  combinaison  avec  cet  équipement,  une  antenne  monostatique  dʹune  fréquence  centrale
  •   appliquée  sur  une  surface  de  4.975m2  (90m  en  direction  E‐O  x  68m  en  direction  N‐S),  au  sud  et  à  lʹest  de  la  zone  excavée  par  la  famille  Péquart.   Fig. 15. Paul Naumann, Université de Marburg, avec un magnétomètre à cinq canaux (2018).  La  prospection
  •   espacement  des  électrodes  de  2,0  m,  pour  effectuer  une  lecture  de  lʹensemble  du  dépôt.  E38  et  E39  ont  été  réalisés  dans  le  sens  O‐E,  avec  une  distance  entre  eux  de  25m,  et  les  points  de  départ  aux  nœuds  de  la  grille  550/800  t  550/775
RAP02498.pdf (PLOUER-SUR-RANCE (22) - une ferme de l'armorique gauloise : le boisanne. rapport de fouilles préventives et rapports d'analyses 1988-1989)
  • UNE FERME DE L'ARMORIQUE GAULOISE LE BOISANNE A PLOUER-SUR-RANCE ( Côtes d'Armor ) Par Yves Menez rapport de f o u i l l e p l u r i a n n u e l l e À la mémoire de J e a n - Y v e s COTTEN SOMMAIRE AVANT—PROPOS P- 1 AVERTISSEMENT p. 3 PREMIERE 1 - 2 - PARTIE
  • Les 2.2 2.3 - n é c e s s i t é s - l'intervention Contraintes inhérentes de f o u i l l e d ' u r g e n c e ... p. 11 ... p. 13 Méthodologie adoptée l ' o p é r a t i o n d'urgence à la situation pour conjoncturels et scientifiques l a p o u r s u i t e de l a f
  • o u i l l e en programmée Bilan de l ' o p é r a t i o n en d'urgence p. Problématique et méthodologie adoptée l a d e u x i è m e p h a s e de l ' o p é r a t i o n critique Evaluation de des l ' o p é r a t i o n 4.2.1. Les 4.2.2. Le Préambule à de la p
  • . perte p. 17 p. 17 p. 18 p. 19 d'informations mobilier des 16 archéologique structures l'analyse 14 pour coûts 4.2. Essai d ' é v a l u a t i o n méthodes u t i l i s é e s - du 10 Analyse aux 5 p. p. 4.1. 5 de L'ETUDE . .. Eléments faveur de opération
  • 3.2. due DE O b j e c t i f s s c i e n t i f i q u e s et méthodes i n i t i a l e m e n t pressentis pour l'opération 3.1. 4 GENESE Aspects conjoncturels et scientifiques c h o i x d ' u n e s t r a t é g i e de f o u i l l e en conditions d'urgence 2.1 3 - données Les
  • DEUXIEME PARTIE 1 - - A N A L Y S E - S B » STRUCTURES Description ^^-H-'-^rr fini•!i• A 2.1. Les fossés > fM n 1) fi d 1 o q i g u p ^ f ' H i é - A n e r t j s e ^ des 2.1.2. Essai 2.1.3. A n a l y s e s des r e l e v é s intersections de stratigraphies typologie
  • en plan 20 • ^M 2.1.X- p. p. 20 p. 39 p. 43 des 2.1.4. 2.2. Les C h r o n o l o g i e r e l a t i v e de l a m i s e p l a c e d u s y s t è m e de c l ô t u r e t r o u s de p o t e a u x plans 2.3. Les fosses 51 de q u e l q u e s excavations 59
  • 2.3.2. Le p. 61 p. 64 souterrain L a f o s s e 102 Fosses de p l a n t a t i o n ou f o s s e s d ' a r r a c h a g e : i n d i c e s en f a v e u r d'une a r b o r i c u l t u r e ? 3.2. Essai Etude p. 65 sanctuaire D e s c r i p t i o n de 3.5. p. des p. 3.1
  • . 3.4. 49 La mare la zone "à de m i s e en é v i d e n c e bâtiments statuettes" p. des structures périphériques et t r o u s de p o t e a u x Etude du mobilier 66 des successifs fosses p. 68 p. 71 : 3.4.1. La céramique protohistorique p. 74 3.4.2. La
  • c é r a m i q u e gallo-romaine p. 75 3.4.3. Les statuettes p. 77 3.4.4. Les restes p. 78 3.4.5. Le m o b i l i e r m é t a l l i q u e p. 79 p. 80 p. 82 Faut-il parler en t e r r e . . . . . . . . . . . blanche animaux de s a n c t u a i r e ? 4
  • - L'enclos 5 - Les chemins p. 84 6 Les c a r r i è r e s p. 91 - funéraire TROISIEME PARTIE RECUEILLIS 1 - 2 - sur : analyse p. 2.3.1. Un p o s s i b l e 3.3. recherche de b â t i m e n t s 2.3.3. 2.3.4. 3. - en ANALYSE DO M O B I L I E R ET DES PRELEVEMENTS Les
  • c o n d i t i o n s de d é p ô t du m o b i l i e r tentative d'interprétation Etude du m o b i l i e r céramique : : tentative p. de chronologie 2 . 1 . I n f l u e n c e des c o n d i t i o n s de d é p ô t du m o b i l i e r l ' é t u d e de l a c é r a m i q u e : n é
  • c e s s i t é d ' u n e analyse globale p. 2.2. 2.3. Méthode d'analyse 95 du m o b i l i e r T e n t a t i v e de phasage basée s u r l ' é t a t a c t u e l de l a c o n n a i s s a n c e de l a céramique r é g i o n a l e e t une a n a l y s e de d i s p e r s i o n de
  • critères typologiques p. 98 99 2.3.1. Principes généraux de l ' é t u d e 2.3.2. Méthodes d ' é l a b o r a t i o n d'une synthèse, p . 1 0 2 p.101 Synthèse des données et comparaisons typologiques p.103 2.3.3. 2.3.4. Phasage céramique et c r i t i q u e de l a méthode 2
  • . 4 . Etude s t a t i s t i q u e de quelques c r i t è r e s l i é s à l a f a b r i c a t i o n ou l ' u t i l i s a t i o n des céramiques p.137 p. 1 3 8 2 . 5 . Les matériaux des céramiques : étude p é t r o archéologique p.144 3 - Les céramiques d'importation 3 . 1 . Les
  • amphores p. 1 5 0 3 . 2 . L'olpé en céramique ampuritaine p.151 4 - Le mobilier m é t a l l i q u e p. 1 5 1 5 - Le verre et l e l i g n i t e p. 1 5 4 6 - Pesons et f u s a ï o l e s p. 1 5 5 7 - Le mobilier l i t h i q u e p. 1 5 5 8 - Le creuset de bronzier p. 1 5 6 9
  • - La faune 9 . 1 . Préambule : note sur la conservation d i f f é r e n t i e l l e des os sur le s i t e p. 1 5 7 9 . 2 . Etude de la faune 9.2.1. Analyse du m a t é r i e l osseux p. 1 5 7 9.2.2. Bilan de l ' é t u d e p. ÎO - Les coquillages 166 p. 1 7 0 11 - La ferlag
  • ^ d u ^ t o î ^ r a g e ^ ^ a n a l y o g s palynologiques^ët jan^ïr^^5ïogiq^es~~ 1 1 . 1 . Analyses polliniques p. 1 7 0 1 1 . 2 . Analyses anthracologiques ^ p.171 f 1 2 - (La ferme- du^go^aimej^^nalyse^ carpologique^f . . p. 1 7 6 13 - Analyses sédimentologiques et
  • micromorphologiques 1 3 . 1 . Analyses sédimentologiques p.178 1 3 . 2 . Analyses micromorphologiques p.181 14 - De l a r e p r é s e n t a t i v i t é du mobilier et des prélèvements r e c u e i l l i s : une analyse c r i t i q u e de l ' é c h a n t i l l o n a g e p.185 ET EVOLUTION
  • D'UNE E X P L O I T A T I O N AGRICOLE DE L ' A G E DU 1 - E s s a i de c o r r é l a t i o n e n t r e l e c l ô t u r e e t l e phasage céramique 2 - 3 - phasage du système de p.189 I n t e r p r é t a t i o n de deux p a r t i c u l a r i t é s du à p a r t i r d'une o b s e