Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

4046 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03522 (SAINT-NICOLAS-DU-PELEM (22). Kerfornan : rapport de prospection pédestre et géophysique. Rapport de FP 2017)
  • SAINT-NICOLAS-DU-PELEM
  • SAINT-NICOLAS-DU-PELEM (22). Kerfornan : rapport de prospection pédestre et géophysique. Rapport de FP 2017
  • …………………………………………………….............................................41 2.3.1 Environnement naturel et paysage : deux notions à distinguer…………………………….......41 2.3.2 Différents degrés de perception d’un territoire………………………………………...............42 2.4 Nature et importance du site……………………………………………......................................44 2.5
  • autant en comprendre sur les territoires Néolithiques du centre Bretagne. Merci donc à Yves Menez, Thierry Lorho, Marie-Dominique Pinel, Christine Boujot, Anne Villard-le-Tiec et Véronique Saloux-Gendro. Chers Danielle et Raymond Legall, merci de votre soutien continu depuis mes
  • présentant des territoires potentiel dans la vallée du Blavet, puis comparaison visée du centre Bretagne avec trois microrégions en Bretagne et trois autres en Grande-Bretagne. Durant cette thèse il est prévu de mettre en œuvre cette démarche centripète à l’échelle de chacun des secteurs
  • ~ N Master 1 et 2 Recherche Entre Master et thèse : Préparation du terrain et optimisation de la méthodologie (de l’acquisition des données, à leurs traitements statistiques et spatial) pour mettre en évidence rapidement de potentiels territoires fonctionnels durant le
  • public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent
  • , au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la
  • propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont
  • strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le
  • caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits
  • donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions
  • problématiques générales…………………………………………………………..9 Chapitre 1 : Registre administratif (R. Jallot)…………………………………………………….13 1.1 Localisation géographique et administrative du projet………………………........................13 1.2 Démarche administrative…………………………………………………………………..........17 Chapitre 2
  • préalable de la collection de prospection pédestre (R. Jallot)……………………............61 4.2.1 Diversité fonctionnelle des outils et caractérisation des activités pratiquées…….....................61 4.2.2 Visualisation spatiale des répartitions du mobilier trouvé en surface à Kerfornan
  • prospections pédestre et magnétique réalisé à Kerfornan en Saint-Nicolas-du-Pélem, je souhaite remercier toutes les personnes ayant apporté leur soutien à ce projet. En premier lieu Michel Connan, je te remercie chaleureusement de m’avoir permise d’étudier la collection mobilière issue de
  • rigueur et la relecture du manuscrit. Grâce à toi, j’ai pu m’initier modestement à la réalisation d’une prospection géophysique et à la lecture de ces résultats, loin d’être toujours évidents si l’on souhaite rester objectif, sans s’aventurer dans des interprétations trop enthousiastes
  • , actuel propriétaire des parcelles étudiées de Kerfornan en Saint-Nicolas-du-Pélem, pour m’avoir autorisé à accéder à vos champs durant l’hiver 2017. Ainsi qu’à vos parents, Michelle et Jean-Michel pour l’accueil chaleureux reçu au manoir de Kerigochen, invitant aux discussions
  • 2017. Sans les conseils avisés, réguliers et toujours constructifs émanant de nombreux agents du SRA Bretagne, il me serait impossible de continuer à progresser rigoureusement dans ma recherche. Sans votre expérience aguerrie et votre générosité à la transmettre, je n’aurai pu
  • l’occasion d’échanger sur nos mondes complémentaires et de tendre vers des horizons nouveaux. ~4~ Liste des figures : Figure 1 : Explication de la démarche de recherche sur le plan géographique ; à l’échelle du Centre Bretagne durant nos mémoires de Master, sur les différents secteurs
  • sélectionnés, pour ensuite tenter une comparaison pertinente sur des critères objectifs (© Géoportail : tous droits réservés et Jallot modifié)……………..12 Figure 2 : Etude de l’ensemble territorial Néolithique-âge du Bronze à fort potentiel de Croaz Dom Herry/Kerfornan, localisé dans la
  • d’intervention en bonne et due forme transmis par l’UMR 7266 LIENS au SRA de Bretagne pour la prospection magnétique à Kerfornan en Saint-Nicolas du-Pélem………………………………………………..19 Figure 11 : Bon de commande accepté par le SRA de Bretagne pour la réalisation des prospections géophysiques
  • ...........20 Figure 12 : Contexte géomorphologiques de l’étude (Ballèvre, et al., 2014, modifié) ………………………………..21 Figure 13 : Le cadre géologique de l’étude, coupe nord/ouest-sud/est figurée en bleu ciel (BRGM modifié)……............22 Figure 14 : Coupe géologique nord/ouest-sud/est du
RAP02205.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve archéologique. rapport de fp 1 2006)
  • géologique de certaines régions), -territoires et identités (intégration/réaction face aux flux culturels européens, transformations des territoires d'acquisition au cours du temps, matérialisation des espaces culturels). En 2001, l'accent a été mis sur les analyses des vestiges animaux
  • : Organisation des travaux du PCR « le Mésolithique en Bretagne ». THEMES L'espace (organisation du territoire et économie de la matière première lithique) Les systèmes techniques Les fondements archéologiques ACTIVITES Prospections au sol en Finistère, Morbihan, Côtes d'Armor et Illeet
  • géologiques exploitables. Le manque de résultats n'est cependant pas un échec. Ceci nous renvoie à la révision de nos modèles d'affleurement et de déformation de la roche. Des analyses chimiques en cours nous permettront de préciser la nature du protholite (roche mère). Ces résultats nous
  • et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions
  • d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment
  • en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à
  • incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le
  • de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de
  • ). D) Rapport concernant le séminaire de terrain du 8 au 1 1 novembre 2003. (par Yann Bougio et Gaëlle Martin). TV) Des opérations de sondages en Finistère. A) Le Mésolithique en Finistère : chronologie et stratigraphie - Bilan d'une prospection thématique réalisée entre 2001 et
  • atlantique de l'Europe, (par Grégor Marchand et Anne Tresset). B) Les niveaux coquilliers du Mésolithique final en Bretagne : fonctionnement des habitats côtiers et intégration territoriale, (par Grégor Marchand). VI) Analyses archéobotaniques - Pré-rapport d'une étude anthracologique
  • spatiale et territoriale des industries lithiques. Constantes et variantes dans l'occupation du substrat géographique et la gestion des matières premières lithiques au Mésolithique en Bretagne, (par Estelle Yven). Vni) Liste des articles réalisés sur le Mésolithique en Bretagne par
  • les membres du PCR entre 2001 et 2003. IX) Conclusions à trois ans de recherches et perspectives (par Grégor Marchand et Estelle Yven). 1 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Principaux acquis du programme « le Mésolithique en Bretagne » - 2001/2003. -Organisation
  • , choisis dans des contextes topographiques contrastés et à partir du fichier de Pierre Gouletquer. -Prospections dans le sud Finistère et découverte de soixante-deux nouveaux sites et indices. -Travaux sur l'économie de subsistance et sur les saisons d'occupation des amas coquilliers
  • monographies (Raguénez, Kerliézoc, Kerhuellan, Kervilien, la Presqu'île, ...). -Synthèses sur les industries du MésoUthique ancien et moyen du Massif Armoricain. -Synthèses sur le MésoUthique final de Bretagne et sur les processus de Néolithisation. -Synthèse sur l'Epipaléolithique. PCR
  • individus, structuration du substrat géographique, navigation et colonisation des milieux insulaires, la saisonnalité dans l'exploitation de l'environnement), -les contraintes géographiques et environnementales (effets de péninsules, adaptations au milieu, évaluation du potentiel
  • la modicité des activités sur le terrain entreprises en 2003, l'accent a été mis sur les synthèses. En revanche, les études de matériel lithique et faunique en laboratoire et les rencontres entre les membres du PCR n'ont pas faibli. Dans le domaine faunique et malacologique, le
  • l'analyse stratigraphique, l'analyse malacologique et l'analyse lithique du rapport de PCR millésime 2001 et l'analyse des poissons du millésime 2002. Par ailleurs, les travaux sur l'effet de réservoir océanique effectués sur certains prélèvements de ce site sont également arrivés à leur
  • P. Coroller, Yvan Pailler et Erwan Castel. Les prospections réalisées entre 1989 et 2003 sur le département du Finistère ont permis de bâtir une base de données comportant plus de 1318 entrées, qui sont autant de traces d'occupations préhistoriques. Entre 2001 et 2003, ce corpus
  • préservé, ni a fortiori de structures. Les données recueillies lors des sondages ne sont cependant pas négligeables pour caractériser plus finement les techniques de taille et les principes des économies d'acquisition à l'extrême ouest de la France, que ce soit pour le Mésolithique
  • d'ultramylonite de Trémeven le long des grands systèmes de failles. A l'ouest de Melgven et jusqu'à la pointe du Raz, aucun faciès taillable n'a pu être localisé, ce qui en définitive correspond à la rareté de cette roche dans les séries préhistoriques. Il s'avère donc que le faciès
RAP02005.pdf ((29). le mésolithique en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • aux flux culturels européens, transformations des territoires d'acquisition au cours du temps, matérialisation des espaces culturels). En 2001, l'accent a été mis sur les analyses des vestiges animaux et marins, avec des prélèvements à Beg-an-Dorchenn et à Hoëdic. Au cours de
  • milieux insulaires, la saisonnalité dans l'exploitation de l'environnement), -les contraintes géographiques et environnementales (effets de péninsules, adaptations au milieu, évaluation du potentiel géologique de certaines régions), -territoires et identités (intégration/réaction face
  • exploitables. Le manque de résultats n'est cependant pas un échec. Ceci nous renvoie à la révision de nos modèles d'affleurement et de déformation de la roche. Des analyses chimiques en cours nous permettront de préciser la nature du protholite (roche mère). Ces résultats nous permettront
  • , Finistère), sondages 2002. (par Jean-Noël Guyodo). V) Le Mésolithique final en synthèse - Aspects des néolithisations. A) Derniers chasseurs-cueilleurs et premiers agriculteurs sur la façade atlantique de l'Europe, (par Grégor Marchand et Anne Tresset). B) Les niveaux coquilliers du
  • malacofaune des sites mésolithiques et néolithiques de la façade atlantique Contribution à l'économie et à l'identité culturelle des groupes concernés, (par Catherine Dupont). B) Approche spatiale et territoriale des industries lithiques. Constantes et variantes dans l'occupation du
  • substrat géographique et la gestion des matières premières lithiques au Mésolithique en Bretagne, (par Estelle Yven). Vni) Liste des articles réalisés sur le Mésolithique en Bretagne par les membres du PCR entre 2001 et 2003. IX) Conclusions à trois ans de recherches et perspectives
  • (par Grégor Marchand et Estelle Yven). 1 PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Principaux acquis du programme « le Mésolithique en Bretagne » - 2001/2003. -Organisation chronologique et culturelle de la base de données constituée par Pierre Gouletquer sur des critères
  • typologiques. La base comporte désormais 1318 entrées, avec une centaine de sites mésohthiques avérés. -Campagne de sondages manuels et mécaniques sur cinq sites mésolithiques en Finistère, choisis dans des contextes topographiques contrastés et à partir du fichier de Pierre Gouletquer
  • du MésoUthique ancien et moyen du Massif Armoricain. -Synthèses sur le MésoUthique final de Bretagne et sur les processus de Néolithisation. -Synthèse sur l'Epipaléolithique. PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 I) Rappel de la problématique (Estelle Yven et Grégor Marchand
  • la gestion des ressources animales et marines. Une attention particulière sera également accordée à la hiérarchisation et à la publication des faits archéologiques. Tableau 1 : Organisation des travaux du PCR « le Mésolithique en Bretagne ». THEMES L'espace (organisation du
  • territoire et économie de la matière première lithique) Les systèmes techniques Les fondements archéologiques ACTIVITES Prospections au sol en Finistère, Morbihan, Côtes d'Armor et Illeet-Vilaine. Prospections géologiques BUDGET PROMOTEURS S. Blanchet, Y. Bougio, B. Ginet, J.- Autonome
  • + M. Lacot, P. Forré, P. Gouletquer, Y. PCR Guéguen, M. Le Goffic, P. Léopold, G. Marchand, Y. Pailler, J. Perry, R. Tsobgou, G. Tournay, E. Yven. Hiérarchisation du corpus des sites en Finistère Etudes de collections et définition S. Blanchet, J. Josselin, P. Gouletquer, d'un
  • comparaison des systèmes symboliques mésolithiques et néolithiques 3 PCR PCR PCR PCR-Le Mésolithique en Bretagne-2003 Les thèmes abordés ont été : -le mouvement (circulation des matériaux ou des individus, structuration du substrat géographique, navigation et colonisation des
  • mis sur les synthèses. En revanche, les études de matériel lithique et faunique en laboratoire et les rencontres entre les membres du PCR n'ont pas faibli. Dans le domaine faunique et malacologique, le retard accumulé depuis de nombreuses années a été comblé, notamment sous
  • -étudiés. L'analyse des charbons recueillis à Beg-an-Dorchenn (Plomeur, Finistère) par Catherine Dupont et Grégor Marchand en 2001 a été réalisée par Loïc Gaudin et Dominique Marguerie. Elle vient compléter l'analyse stratigraphique, l'analyse malacologique et l'analyse lithique du
  • rapport de PCR millésime 2001 et l'analyse des poissons du millésime 2002. Par ailleurs, les travaux sur l'effet de réservoir océanique effectués sur certains prélèvements de ce site sont également arrivés à leur terme. Le PCR a pris en charge la date sur charbon (tableau 2), tandis
  • réalisées entre 1989 et 2003 sur le département du Finistère ont permis de bâtir une base de données comportant plus de 1318 entrées, qui sont autant de traces d'occupations préhistoriques. Entre 2001 et 2003, ce corpus a été classé suivant des critères typologiques, introduisant des
  • sondages ne sont cependant pas négligeables pour caractériser plus finement les techniques de taille et les principes des économies d'acquisition à l'extrême ouest de la France, que ce soit pour le Mésolithique moyen (Groupe de Bertheaume à La Trinité-Goarem-Lann et à la Villeneuve) ou
  • pour le Mésolithique final (Téviecien à Kerliézoc, Kerdunvel et à la Presqu'île). Une méthode de terrain a été proposée, associant tamisage systématique de la totalité des strates et tranchées à la pelle mécanique. Enfin, une première analyse à partir du Système d'Informations
  • . A l'ouest de Melgven et jusqu'à la pointe du Raz, aucun faciès taillable n'a pu être localisé, ce qui en définitive correspond à la rareté de cette roche dans les séries préhistoriques. Il s'avère donc que le faciès sélectionné par les tailleurs de pierre n'est pas répandu sur l'ensemble
RAP01502.pdf (bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire
  • Maurice GAUTIER PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN OCCIDENTAL DE LA VILAINE ET CENTRE BRETAGNE 1997/31 Autorisation préfectorale du 7 avril 1997 Tome Vi Rapport de synthèse 4 SOi & SOMMAIRE INTRODUCTION REMERCIEMENTS CADRE GEOGRAPHIQUE DES RECHERCHES QUELQUES REFLEXIONS
  • subvention du Ministère de la Culture s 'élevant à 20 000 F et d'une dotation du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine de 20 000 F. Ces crédits ont permis de couvrir les frais d'avion, les acquisitions de feuilles cadastrales, les fournitures et travaux photographiques ainsi que les
  • spécifiques ont également été menées autour du site de Paule-St-Symphorien et sur le fuseau de la future déviation de St-Caradec. Les résultats obtenus sur ces zones sont en cours de traitement et seront livrés ultérieurement (Fig. 1). PROBLEMA TIQUE DE LA RECHERCHE Les travaux de
  • d'inventaire pour constituer une véritable recherche sur les processus d'anthropisation du milieu et sur la formation des bocages armoricains. QUELQUES REFLEXIONS METHODOLOGIQUES. Du fait d'une très faible pluviométrie hivernale, l'année 1997 s'annonçait comme particulièrement favorable
  • années précédentes. Néanmoins les conditions précoces de sécheresse ont permis une pousse différentielle des cultures, notamment à l'aplomb des fossés comblés. Début juillet, on a pu alors photographier de nombreux micro-reliefs sur les champs de blé et d'orge (Clichés 2, 3 et 4). Du
  • l'appropriation d'un terroir individualisé par l'orographie et la topographie. Le site des Rues Bouillé est, lui, intéressant à un autre titre : on constate en effet que les limites agraires fossoyées s'arrêtent au contact des schistes pourprés qui, de tout temps, ont été délaissés du fait de
  • 'inventaire et à l 'étude du patrimoine visible de nature architectural ou autre est loin d'être négligeable et renouvelle les méthodes d'approche d'un monument, même bien conservé, et surtout des ensembles monumentaux dont elle facilite la compréhension (Martin, 1980). Un certain nombre
  • . ( Alain Provost). M St-Malo-de-Phily. Le Déron. (Responsable : Elven Le Goff). M Langon. (Balac). (Responsable : Pouille Dominique). BILAN PRO VISOIRE ET PERSPECTIVES. Afin de recentrer notre activité de recherche et de prospection sur le Nord-Est du Morbihan et sur l'Ouest de l'Ille
  • consacrées à l'étude du peuplement et des paysages agraires de la région de St-Brieuc-deMauron (56). 4 PUBLICA TIONS, COMMUNICA TIONS DIVERSES. GAUTIER M.,LEROUX G..MEURET J-C..NAAS P., Des habitats enclos gaulois et galloromains en Armorique. Données de la prospection aérienne entre
  • Blavet et Mayenne, (à paraître) Communication sur l 'environnement des enclos fossoyés en Bretagne le samedi 31 mai 1997 à l'Ecole Normale Supérieure (P.C.R - Installations agricoles de l'Age du Fer). Communication sur l'Archéologie aérienne en Bretagne le 25 juin 1997 à Monteneuf
  • (Journée de formation des guides des sites archéologiques du Morbihan). 5 LISTE DES DECOUVERTES SIGNALEES. DEPAR TEMENT D 'ILLE-ET- VILAINE. m ST-MEEN-LE-GRAND. Fahineuc. DEPARTEMENT DES COTES-D'ARMOR. m m m m m LANISCAT. Trozulon. MERDRIGNAC. Penhouët-Butteau. ST-IGEAUX
  • napoléonien. Fig.9 - MOHON (56). La Ville- Jaudouin. Bel ensemble d'enclos emboîtés. Fig.ll . LA CHAPELLE-DE-BRAIN (35). Marais de Gannédel (Propriété du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine). Cette belle enceinte avec entrée photographiée après un gros orage est UN LEURRE ! Il s'agit
  • ont en commun d'avoir été massivement remembrées et font l'objet, depuis 1989, d'opérations de prospection-inventaire systématiques, financées par le Ministère de la Culture et les Conseils généraux d'Ille-etVilaine, de la Mayenne et du Morbihan. Ces régions se distinguent entre
  • elles par des particularités micro-climatiques (temps plus sec et plus chaud à l'est qui accélère la formation des indices phytologiques), géo-pédologiques (recouvrement du substrat briovérien par des placages de limons éoliens) et culturales, qui conditionnent l'acquisition des
  • prospection aérienne à basse altitude un parcellaire fossile discordant et plus ancien, organisé à partir d'enclos marqués par des phases de restructuration et associés à des fossés de type agraire. Par comparaison avec de nombreux sites connus entre les vallées de l'Oust et du Blavet, cet
  • Mayenne et du Maine-etLoire ([668] MEURET 1993, 577-608). Statistiquement, la plupart des défrichements qu'il a étudiés à partir des textes, de la toponymie et des données archéologiques sont médiévaux - ce qui n'exclut pas que quelques-uns mal calés puissent être plus anciens. Les
  • , dans la région de Rennes, les travaux de P. Aumasson ([36] AUMASSON 1980) qui a tenté de prouver une éventuelle filiation entre les aménagements antiques et certaines lignes directrices du bocage. Dans le détail, on peut faire une analyse de ce problème à partir de l'exemple étudié
  • récemment sur la Bosse de Bretagne, dans la vallée du Semnon, et dont on peut suggérer deux lectures très différentes (fig. 3). Cet ensemble identifié en 1988 (LEROUX 1988) est constitué de deux axes parallèles nord-sud, distants d'environ 740 mètres, coupés à angles droits par des
  • importante de zones gréseuses « répulsives », peu habitées et rédhibitoires - jusqu'à une date récente - à toute exploitation rationnelle des sols ? fig. 3 : LA BOSSE-DE-BRETAGNE (llle-et-Vilaine). Report du réseau viaire visible sur le cadastre napoléonien sur un fond orohydrographique
  • (route départementale, chemin vicinal et chemin de terre), semble indiquer que cette trame serait davantage le résultat d'une transformation progressive du paysage que les vestiges d'une planification agraire antique. On retrouve dans la thèse récente de Guy Jumel (1988
RAP02907 (CHÂTEAUGIRON (35). la Perdriotais : archéologie et environnement d'un terroir sur la longue durée et histoire de l'aménagement d'un territoire. rapport de fouille)
  • CHÂTEAUGIRON (35). la Perdriotais : archéologie et environnement d'un terroir sur la longue durée et histoire de l'aménagement d'un territoire. rapport de fouille
  • le site B, à l’est de la départementale 32. Ille-et-Vilaine, Châteaugiron, la Perdriotais : Archéologie et environnement d’un terroir sur la longue durée et histoire de l’aménagement d’un territoire Chronologie Néolithique, âge du Bronze âge du Fer, Antiquité romaine, époque
  • diachronique, interdisciplinaire et multiscalaire 395 6.1 Origine des occupations et émergence de la planimétrie à l’époque gauloise 395 6.1.1 Des premières occupations aux fermes du second âge du Fer 398 6.1.2 L’aménagement du territoire et son environnement à la
  • Protohistoire 402 6.2 Une ferme gallo-romaine et des campagnes antiques densément occupées autour d’un important carrefour routier 402 6.2.1 Le site et son environnement naturel 403 6.2.2 L’aménagement du territoire durant l’Antiquité 407 6.2.3 Un territoire densément
  • Une restructuration complète de l’espace rural de la Perdriotais aux L’aménagement du territoire au premier Moyen Âge : une appropriation progressive de l’espace et une diversité des activités 440 6.5 Les sites altomédiévaux et médiévaux en lien avec leur territoire
  • Trames parcellaires et réseaux routiers sur la longue durée 459 6.7.1 Les résultats de l’étude planimétrique 470 6.7.2 Dynamique des réseaux routiers morphogénétiques 476 6.8 Un aperçu du territoire de Châteaugiron au 477 6.9 483 6.10 Entre un Châteaugiron d’hier
  • terroir sur la longue durée et histoire de l'aménagement d'un territoire uré-s r i 2P D3 I. Données administratives, techniques et scientifiques 45 Fig. 7 Vue aérienne du diagnostic de la Perdriotais (en direction de l’ouest). © G. Leroux, Inrap le Petit Rollier la Cigogne ◄ rs
  • ) – Archéologie et environnement d'un terroir sur la longue durée et histoire de l'aménagement d'un territoire L’étude des sources écrites, conduite par Pierre Poilpré, a confirmé l’inscription du site dans deux territoires politico-religieux distincts, celui de la châtellenie de Châteaugiron
  • ont été croisées avec les analyses toponymiques, la phonétique historique, les cadastres anciens et traitées par SIG, dans un territoire qui a subi l’influence de nombreux réseaux de pouvoir et d’organisation. Sommaire O.5 1. L’inscription du site de la Perdriotais dans son
  • et de ces approches se lève l’image d’un territoire subissant l’influence de nombreux réseaux de pouvoir et d’organisation. 1.L’inscription du site de la Perdriotais dans son territoire historique Un site archéologique, même très ancien, ne s’inscrit pas sur un territoire comme
  • du site dans deux territoires politico-religieux distincts, celui de la châtellenie de Châteaugiron, située à moins d’un kilomètre, et celui de l’ancienne paroisse de Veneffles. 1.1 Le « Château Giron » : une création féodale ex nihilo ? a) La fondation de Châteaugiron Les
  • position avantageuse d’Anquetil sur le territoire breton serait selon M. Mauny à relier avec la suite de la comtesse Havoise, épouse de Geoffroy Ier, duc de Bretagne. L’épouse était en effet originaire de Normandie et son mariage avec le chef du peuple breton en 996 était venu sceller
  • caractéristique des paroisses créées tardivement. Elle s’apparente notamment à celles héritées de créations féodales et constituées par démembrement du territoire d’une paroisse plus ancienne : la paroisse de la Roche-Bernard, qui ne couvrait en 1891 que 43 ha, est ainsi le produit d’une
  • , occupe une surface de 217 ha et apparaît de manière évidente, par sa morphologie enclavée, comme formée à partir du territoire de la paroisse primitive de Maroué. Or, sur le plan-terrier, cinquante ans auparavant, cette même paroisse ne couvre que 98 ha : il est évident qu’au fil du
  • du roi Clothaire, qui fit bâtir une basilique sur son tombeau et s’y fit lui-même enterrer, créant ainsi un élan de pèlerinage. Les reliques du saint voyagèrent alors dans tout le territoire, comme l’atteste leur présence à Esvres en Touraine à la fin du VIe siècle29. Cependant
  • Mobilier Céramique, végétaux, faune, flore, objet métallique, outil, monnaie, verre, sculpture Les périodes anciennes sont illustrées par quelques fosses-dépotoirs et foyers néolithiques, ainsi que par trois enclos funéraires datés autour du premier âge du Fer. Dès La Tène
  • d’un phasage complexe dans la mise en place successive des parcelles qui subissent des modifications (agrandissement, etc.). Un important fossé daté du xiie siècle condamne les axes principaux et chemins altomédiévaux du site et plusieurs parcelles laniérées sont aménagées au cours
  • a permis d’insérer ces établissements dans leur environnement naturel et spatial, afin d’éclairer la riche histoire de l’aménagement de ce territoire. Fouille archéologique Rapport final d’opération Sujets et thèmes Bâtiment, structure funéraire, voirie, habitat rural, bâtiment
  • préalablement à la construction du lotissement et de la ZAC de la Perdriotais. La densité exceptionnelle des vestiges témoigne d’occupations s’étendant du Néolithique à nos jours. Deux gisements sont séparés par une zone vierge de vestiges, mais boisée à l’origine : le site A, à l’ouest et
  • médiévale, Temps modernes, époque contemporaine Rapport final d’opération Ille-et-Vilaine, Châteaugiron, la Perdriotais : Archéologie et environnement d’un terroir sur la longue durée et histoire de l’aménagement d’un territoire Ille-et-Vilaine, Châteaugiron, la Perdriotais
  • Archéologie et environnement d’un terroir sur la longue durée et histoire de l’aménagement d’un territoire Volume 1 sous la direction de Isabelle CATTEDDU Inrap Grand Ouest novembre 2013 Fouille archéologique Rapport final d’opération Ille-et-Vilaine, Châteaugiron, ZAC la
RAP03523 (Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR 2017)
  • destruction de plusieurs dalles) A l’intérieur de ces ensembles, le territoire UNESCO, tel que retenu actuellement en 2017, rassemble 55 % du nombre total des dalles gravées de l’ouest de la France y compris la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire (157 dalles pour 65 monuments). Après
  • sujet puisque cela couvre à la fois les questions de contenu, d'hébergement, et de modèle du site. Nous proposons pour ce rapport 2017 une orientation générale qui fait suite à une collaboration active entre le CNP (Périgueux) et le MAP (Marseille). Violette Abergel, dirigée par
  • signes intégrés aux supports, accompagnés de la chronographie des réalisations, là où elle sera possible, et du descriptif détaillé des motifs individualisés ; − des modèles numériques des architectures (sépulture mégalithique, plan et élévations) quand elles ne se limitent pas à la
  • Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et
  • portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La
  • mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en
  • application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une
  • utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous
  • réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de
  • constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation
  • , Emmanuelle Vigier, Marie Vourc'h Laboratoire de recherche en archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Résumé Un nouveau Corpus des représentations symboliques néolithiques gravées sur dalle a été entrepris en
  • Bretagne depuis avril 2016 (année-test) puis en 2017, première année d’un PCR (2017-2019). L’opération intéresse aussi bien l'archéologue (la recherche fondamentale, la conservation et la protection du patrimoine) que le gestionnaire de site (la commune, le département, l’association
  • seule acquisition archéologique des tracés, mais relèvent les différents désordres dus aux colonisations biologiques, aux altérations chromatiques et minérales. On se propose ainsi d'effectuer un état des lieux qui résume, notamment par une cartographie, cet aspect altéré du support
  • ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion devant mener à des propositions concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant la liste
  • départements bretons, correspondant à 33 supports gravés. La lasergrammétrie et la photogrammétrie ont été associées à des lots d’images compilées sous éclairages obliques (protocole ICEO) et à la décorrélation d'image afin d’obtenir les meilleurs résultats. Les modèles tridimensionnels
  • du 31 décembre 2017, d'autres sont en cours de traitement et les résultats reportés dans le rapport 2018. Soulignons que la diminution (-30%) de la subvention espérée en 2017 du CD56 (comparée à 2016) a mécaniquement réduit de 16% la subvention de la Région Bretagne dans le cadre
  • d’un parcours qui permettrait de passer du statut de rapport à celui de publication scientifique. S’agissant d’une opération en train de se réaliser, des conclusions et un bilan seront nécessaires. Certains sites sont en cours de traitement : ce travail d’ajustement et de correction
  • va naturellement modifier le contenu du rapport final, qui lui-même ne sera toujours pas une publication. Des discussions sont par ailleurs ouvertes et offertes au lecteur au terme de chaque descriptif de site, mais doivent être considérées comme réflexions « à chaud », sans les
  • bénéficié des conseils et de l’appui de Yves Menez, Christine Boujot (SRA Bretagne), Jean-Michel Geneste, Geneviève Pinçon (CNP Périgueux), ainsi que l’aide de Marie-Dominique Pinel, Thierry Lorho (SRA Bretagne, Rennes) et Philippe Ballu (DRAC Bretagne). Les démarches auprès du CD56 ont
  • été facilité par les interventions et l'aide de Olivier Agogué et MariePierre Jégo (Service départemental d'archéologie du Morbihan) ; la diminution de 30% de la subvention espérée a néanmoins eu des conséquences fâcheuses sur l’ensemble du budget du PCR, puisqu’il a mécaniquement
RAP02293.pdf (BETTON (35). pluvignon volume 1 le néolithique ancien. volume 2 de l'âge du fer au Moyen Âge. rapport final d'opération)
  • BETTON (35). pluvignon volume 1 le néolithique ancien. volume 2 de l'âge du fer au Moyen Âge. rapport final d'opération
  • 2.4.2 Pétroarchéologie des matières premières siliceuses exploitées et tentative d'identification des territoires d'acquisition 124 2.4.2.1 Méthode d'étude 125 2.4.2.2 Données sur les ressources siliceuses exploitables 125 2.4.2.3 Pétrographie des roches siliceuses utilisées 126
  • - 04.06.04 SRA 2003/090 35 024 017 et 35 024 022 35 024 31 05 0397 03 Direction interrégionale Grand-Ouest - 37 rue du Bignon - CS 67737 - 35577 - Cesson-Sévigné cedex Tél. : 02 23 36 00 40 /Fax : 02 23 36 00 60 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tel 01 40 08 80 00 - Fax 01 43
  • 87 18 63 - N° SERJET 180 092 264 00019 - APE 732 Z. ERRATUM Le n° de projet INRAP présent sur la couverture du rapport et sur la fiche signalétique (Volume 1) n'est pas le 31 05 0397 03 mais le 31 05 0397 01. « L'utilisation des données du rapport de fouille est régie par les
  • dispositions du code de la propriété intellectuelle concernant la propriété littéraire et artistique. Les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle
  • ). Toute reproduction du texte accompagnée ou non de photographies, cartes ou schéma, n'est possible que dans le cadre d'une courte citation, avec les références exactes et complètes de l'auteur et de l'ouvrage. Toute utilisation des données du rapport à des fins lucratives est
  • interdite en vertu de l'article 10 de la loi modifiée du 17 juillet 1978 relative à l'amélioration des relations entre l'administration et le public. Le non respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal ». 1 ; Loi n°78-753 du 17 juillet
  • 1978, article 10 « Les documents administratifs sont communiqués sous réserve droits de propriété littéraire et artistique. L'exercice du droit à la communication (...) exclut, pour bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d'utiliser à des fins
  • commerciales documents communiqués ». des ses les BETTON « Pluvignon » (Ille-et-Vilaine - Bretagne) Volume 1 - Le Néolithique ancien SOMMAIRE Volume 1 - Le Néolithique ancien Sommaire Fiche signalétique Mots clés des thésaurus Intervenants et moyens mis en œuvre Fiche d'état du site
  • conservation 1.2.2 Le cadre archéologique 1.3 Les objectifs de la fouille 12 1.4 Choix et contraintes : aperçu méthodologique 14 1.4.1 La motivation des choix 1.4.1.1 Le Néolithique 1.4.1.2 L'âge 1.4.1.3 La période du ancien Fer gallo-romaine et le haut Moyen Age 1.4.2 La
  • 2.4.2.4 Répartition spatiale 133 2.4.2.5 Reconnaissance des territoires d'acquisition 137 2.4.3 Le débitage 148 2.4.3.1 La production d'éclats 148 2.4.3.2 La production laminaire 159 2.4.3.3 Une production lithique à corréler aux différentes matières premières ? 169 2.4.3.4 Conclusion
  • 2.5.2 2.5.3 2.5.4 Présentation du corpus : composition, provenance et état de conservation Typologie et usages des pièces finies Les techniques de confection Les matières premières 2.5.4.1 Les ensemblespétrographiques identifiés 2.5.4.2 Conclusion sur l'origine de matières premières
  • - L'habitat de l'âge du Fer 3.1 P r é s e n t a t i o n générale 3.1.1 Les structures 3.1.2 Le mobilier archéologique 3.2 Les structures archéologiques 3.2.1 Les fossés 3.2.1.1 Le fossé 252 3.2.1.2 Le fossé 1229 3.2.1.3 Les fossés 430 et 1199 3.2.1.4 Le fossé 1319 3.2.1.5 Les fossés 1168
  • | 5 . 0 | 2 | 4 0 | 0 1 7 Numéro de projet 1NRAP : 31 05 0397 03 Région : Bretagne Département : ille-et-Vilaine Commune : Betton Lieu-dit ou adresse : Pluvignon Cadastre année : Betton, 2004, BA 34 Coord. Lambert : X : 304,481 Statut du terrain : privé Code I N S E
  • E : 35 024 Y : 2359,203 altitude : 50 mNGF Propriétaire du terrain : indivision Bourset et Monsieur et Madame Barbier Arrêté de prescription n° : 2003/090 en date du 08/04/2003 Arrêté de désignation n° : 2003/204 en date du 09/12/2003 Responsable désigné : Stéphane BLANCHET
  • sur le terrain : 05/01/2004 au 04/06/2004 2 Résultats Problématique de recherche et principaux résultats : la fouille a été prescrite sur un site multipériodes qui comprend un habitat du Néolithique ancien, un habitat de l'âge du Fer ainsi que des structures de l'époque gallo
  • -romaine et du haut Moyen Âge. Le site néolithique - attribuable au Villeneuve-Saint-Germain - constitue actuellement un des sites les plus occidentaux de ce groupe culturel. La fouille a donc été effectuée prioritairement sur cette occupation. Les nombreuses données mises au jour
  • BATT Paul André BESOMBES Stéphane BLANCHET Michel BAILLIEU INRAP : Ingénieur en charge du dossier Conservateur en charge du dossier Responsable scientifique Adjoint scientifique et technique Intervenants administratifs : DRAC de Bretagne, SRA : INRAP Grand-Ouest : Aménageur
  • Technicien : Patrice MERCIER X Technicien : Olivier MORIN X Technicien : Dominique POUILLE X Technicien : Jean-François ROYER X Topographe Frédéric BOUMIER X DAO et dessin lithique : Philippe FORRE Céramologue (âge du Fer) : Anne-Françoise CHEREL Céramologue (Néolithique) : Gwenaëlle
  • Le site multipériodes de Pluvignon se situe au centre du bassin de Rennes. I l comprend notamment un habitat du Néolithique ancien, un habitat de l'âge du Fer ainsi que des structures de l'époque gallo-romaine et du haut Moyen Âge. Découvert lors d'un diagnostic préliminaire à
  • rattachent incontestablement à un vaste habitat. A ce jour, les deux seuls habitats fouillés pour cette période en Bretagne restent ceux du Haut Mée à Saint-Etienne-en-Cogles et de Pluvignon à Betton. Même si de récentes découvertes ont été effectuées au centre de la péninsule armoricaine
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • , multiplié par 2 entre 2015 et 2016 en Morbihan, et le nombre de dalles gravées qui ne suit pas ce ratio, est due à la disparition ou la destruction de plusieurs dalles. À l’intérieur de ces ensembles, le territoire UNESCO, tel que retenu en 2019, rassemble 53 % du nombre total des
  • graphiques précis (sub-millimétrique) des supports ; – une synthèse des enlèvements de matière détectés par éclairages tournants, et modèles graphiques des signes intégrés aux supports, accompagnés de la chronographie des réalisations, là où elle sera possible, et du descriptif détaillé
  • intentions du programme 1.9. Répartition des tâches en 2019 et réalisation du rapport Répartition des tâches en 2019 : – Acquisitions sur sites (3D/ICEO/désordres) : S. Cassen, V. Grimaud, E. Collado, A. Vázquez Martínez – Calculs des modèles 3D : V. Grimaud, E. Collado
  • , Adeline Walter Laboratoire de recherche en archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de
  • synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs
  • s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de
  • ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou
  • autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le
  • cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme
  • d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants
  • , d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété
  • des surfaces sont de surcroît l’occasion d’observations qui ne se limitent pas à la seule acquisition archéologique des tracés, mais relèvent les différents désordres dus aux colonisations biologiques, aux altérations chromatiques et minérales. On se propose ainsi d'effectuer un
  • état des lieux qui résume, notamment par une cartographie, cet aspect altéré du support. Une expérimentation est également engagée avec pour objectifs de déterminer les outils possibles pour graver le granite, l’orthogneiss et le quartz, de lister les différentes techniques et
  • chaînes opératoires possibles pour la gravure et les préparations de surface, d’établir des ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. L’année 2019 s’est notamment attachée à prolonger le creusement d’une cavité par frappe
  • directe avec percutant emmanché. Le mode de transmission du Corpus fait enfin partie de la réflexion menant à des propositions concrètes en termes de stockage et d’archivage pérenne, en établissant la liste indispensable des métadonnées. La solution adoptée en 2018 ( Huma-Num Box à
  • d’accueil du monument de Petit Mont (R12 en impression 3D). Entre avril et novembre 2019, 12 tombes à couloir, 13 stèles, 1 sépulture à entrée latérale, 1 sépulture coudée, 2 cistes et un tumulus « carnacéen » ont été enregistrés in situ et/ou traités infographiquement sur les 4
  • détectés (chrome, zinc, baryum, plomb) invalident une date néolithique des peintures. Les modèles tridimensionnels produits avec ces différentes techniques sont consolidés dans un même système de coordonnées et traités suivant le protocole d'exploitation des représentations
  • tridimensionnelles en archéologie (PETRA). Certains objets sont passés par toutes les étapes de la chaîne opératoire à la date du 15 novembre 2019, d'autres sont en cours de traitement (jusqu’en février 2020) et les résultats seront reportés dans un éventuel rapport 2020 si le PCR était prolongé
  • . A la date du 15 novembre 2019, 78% des sites bretons ont été numérisés, et 32% des objets sur ces sites sont modélisés et décryptés (ou en cours de décryptage). La subvention 2019 obtenue du CD56 fut exactement celle sollicitée, alors que la Région Bretagne baissait de 30% le
  • montant qui avait été alloué en 2017 et 2018 dans le cadre de son appel à projet. Le ministère de la Culture/DRAC Bretagne a fort heureusement suivi et intégralement attribué l’enveloppe demandée. Le LARA a encore une fois investi dans du matériel d’acquisition et de traitement (2
RAP03659 (Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018)
  • , est dû à la disparition ou la destruction de plusieurs dalles) A l’intérieur de ces ensembles, le territoire UNESCO, tel que retenu actuellement en 2017, rassemble 55 % du nombre total des dalles gravées de l’ouest de la France y compris la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire
  • de la chronographie des réalisations, là où elle sera possible, et du descriptif détaillé des motifs individualisés ; 22 1. Rappel sur les intentions du programme − des modèles numériques des architectures (sépulture mégalithique, plan et élévations) quand elles ne se limitent
  • archéologie et architectures (LARA) Université de Nantes rue Censive du Tertre | 44312 NANTES cedex 3 3 4 5 6 Résumé Un nouveau Corpus des représentations symboliques néolithiques gravées sur dalle a été entrepris en Bretagne depuis avril 2016 (année-test) puis développé en 2017
  • , première année d’un PCR courant sur trois années (2017-2019) ; le rapport 2018 est donc produit à mi-chemin. L’opération intéresse aussi bien l'archéologue (la recherche fondamentale, la conservation et la protection du patrimoine) que le gestionnaire de site (la commune, le département
  • seule acquisition archéologique des tracés, mais relèvent les différents désordres dus aux colonisations biologiques, aux altérations chromatiques et minérales. On se propose ainsi d'effectuer un état des lieux qui résume, notamment par une cartographie, cet aspect altéré du support
  • ratios qualitatifs et quantitatifs en fonction de la nature du bloc support et des techniques retenues. L’année 2018 s’est notamment attachée à tester le travail debout et le creusement d’une cavité par frappe directe avec percutant emmanché. Le mode de transmission du Corpus fait
  • résultats. Les modèles tridimensionnels produits avec ces différentes techniques sont consolidés dans un même système de coordonnées et traités suivant le protocole d'exploitation des représentations tridimensionnelles en archéologie (PETRA). Certains objets sont passés par toutes les
  • étapes de la chaîne opératoire à la date du 15 décembre 2018, d'autres sont en cours de traitement et les résultats reportés dans le rapport 2019. Après une année budgétaire difficile, le redressement de la subvention 2018 du CD56 doit être salué (montant demandé obtenu), compensant
  • une subvention moindre de la Région Bretagne dans le cadre de son appel à projet. Soulignons que le LARA a encore une fois investi dans du matériel d’acquisition et de traitement (achat d’un scanner Leica BLK360) dont le PCR a intégralement bénéficié. 8 Avertissement Ce rapport
  • passer du statut de rapport à celui de publication scientifique. S’agissant d’une opération en train de se réaliser, des conclusions et un bilan seront nécessaires. Certains sites sont en cours de traitement, d’une année à l’autre, et ce travail d’ajustement et de correction va
  • naturellement modifier le contenu du rapport final, qui lui-même ne sera toujours pas une publication. Des discussions sont par ailleurs ouvertes et offertes au lecteur au terme de chaque descriptif de site, mais doivent être considérées comme réflexions « à chaud », sans les contrôles
  • archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le
  • public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette
  • consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1
  • ) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies
  • , cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes
  • et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est
  • Ballu (DRAC Bretagne). Les démarches auprès du CD56 ont été facilité par les interventions et l'aide de Olivier Agogué et MariePierre Jégo (Service départemental d'archéologie du Morbihan). Pascale Delmotte (Région Bretagne, Service de la valorisation du patrimoine) a également suivi
  • de fonctionnement octroyés par le ministère de la Culture, la région Bretagne et le département du Morbihan ont été gérés par le responsable administratif de l’UFR Histoire, Histoire de l’art et archéologie, de l’université de Nantes (Eric Burgaud) ; les commandes et missions sur
  • le terrain ont été saisies par Evelyne Leveziel et Anne-Marie Thievin, secrétaires administratives de l’UFR et du LARA. Olivier Couvrand (Bureau financier Lettres) a établi le bilan financier et a bien voulu nous aider dans ces démarches administratives. Nous leur devons une
RAP01858.pdf (les sites mésolithiques en Bretagne. rapport de 1re année de projet collectif de recherche)
  • péninsule, adaptations au milieu), - territoires et identités (intégration / réaction face aux flux culturels européens, transformations des territoires d'acquisition au cours du temps, matérialisation des espaces culturels). En 2001, l'accent a été mis sur les analyses des vestiges
  • Activités L'espace (organisation du territoire et économie de la matière première lithique) Prospections au sol en Finistère, Morbihan, Côtes-d'Armor et Illeet-Vilaine Les systèmes techniques Les fondements archéologiques Gestion et exploitation des ressources animales et marines
  • ponctuels donnent une autre vision du site, ni supérieure, ni inférieure ; ils contribuent à rendre plus complexe l'image que l'on se fait d'un site et par un effet de ricochet, l'image que l'on se fait d'un territoire. Il faut noter que les proportions de matériaux restent identiques
  • Hoëdic la moule, l'huître et la patelle, à Beg-er-Vil, la patelle, la coque et l'huître. Les hommes ont pratiqué la pêche sur tous les territoires accessibles à proximité du site et sur tous les niveaux de l'estran. Yves Gruet s'attache à l'étude des crabes récoltés sur les sites
  • proposer une synthèse de toutes ces déterminations. Les études lithiques et les modèles qui en découlent restent trop souvent détachés des autres données économiques et environnementales. Le recensement du potentiel régional devrait contribuer à définir quelles espèces sont disponibles
  • par conséquent à l'abri des fluctuations de l'actualité. L'archéologie de la seconde moitié du 20° siècle s'est probablement fourvoyée en prenant comme modèle et comme objectif la ressemblance avec les sciences de la matière. Ce faisant, elle s'est orgueilleusement coupée de
  • A MELGVEN (GREGOR MARCHAND) 16 4. LE PROJET CORNOUAILLE : JOURNÉE D'ÉTUDE DU MATÉRIEL LITHIQUE (ESTELLE YVEN) 23 5. LE PROJET CORNOUAILLE : UN SÉMINAIRE DE TERRAIN EN NOVEMBRE 2002 (YANN BOUGIO) 38 43 IV. DE NOUVELLES SYNTHESES SUR LE MESOLITHIQUE ET LA NEOLITHISATION 1 DE TEMPS
  • ' MONODONTA LINEATA DE SITES MESOLITHIQUES ET NEOLITHIQUES (CATHERINE DUPONT ET YVES GRUET) 88 5. BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE (PARTIES III ET IV) V. UNE BIBLIOGRAPHIE DU MESOLITHIQUE EN BRETAGNE : EST-ELLE EXHAUSTD7E 110 ? 123 1. GENERALITES 123 2. MESOLITHIQUE ANCIEN-MOYEN 3
  • . MESOLITHIQUE RECENT-FINAL 4. ENVIRONNEMENT VI. LES MEMBRES DU PCR « LE MESOLITHIQUE EN BRETAGNE » 124 '. 125 128 129 1 Les sites mésolithiques en Finistère : chronologie et stratigraphie Les sites mésolithiques en Finistère : chronologie et stratigraphie I. Problématique 1. LE
  • PROJET DE RECHERCHE Ce programme collectif de recherche réunit trente-deux chercheurs amateurs ou professionnels (CNRS Universités de Paris I, de Brest et de Belfast - S.R.A. - Service archéologique du Finistère) pendant une durée de trois ans. L'objectif est de coordonner les travaux
  • la gestion des ressources animales et marines. Une attention particulière sera également accordée à la hiérarchisation et à la publication des faits archéologiques. Les thèmes de recherche développés sont : Autonome Hiérarchisation du corpus de sites en Finistère P. Gouletquer
  • physique Pratiques funéraires et L. Soler — R Schulting (recrutement, caractères domaine symbolique biologiques) Analyse et comparaison des S. Cassen systèmes symboliques mésolithiques et néolithiques Tableau 1. Organisation des travaux du PCR « Le Mésolithique en Bretagne » en 2001
  • processus de néolithisation sur la façade atlantique de l'Europe (7-4 ème millénaires avant J.-C.) ». L'objectif affiché est de parvenir en 2003 à une publication collective des faits archéologiques, des modèles proposés (même contradictoires) et des fondements théoriques qui sous
  • -tendent cette réflexion. 3 Les sites mésolithiques en Finistère : chronologie et stratigraphie 2. ACTIVITES ENTREPRISES Cette année 2002, les activités collectives au sein du PCR « le Mésolithique en Bretagne » sont restées en retrait par rapport à l'année passée. Mais cette
  • , Grégor Marchand) . Nathalie Desse et Anne Tresset (études de faune) Grégor Marchand (sondages à Melgven) Bernard Ginet - Jean-Marc Lacot (prospections) Anne Tresset (étude de faune) Figure 1. Carte schématique des principales actions entreprises dans le cadre du PCR «Le
  • Mésolithique en Bretagne », en 2002. Dans le cadre du programme de prospections thématique « Les sites mésolithiques en Finistère : Chronologie et Stratigraphie », Grégor Marchand a dirigé la fouille du site de la Trinité à Melgven (Finistère). La collection, attribuée au Mésolithique moyen
  • Pierre Gouletquer et des prospections de Grégor Marchand sont venus compléter cet inventaire. Grégor Marchand, Yvan Pailler et Estelle Yven se sont chargés de l'analyse du matériel lithique tandis que Yann Bougio a accepté de dresser un SIG de l'ensemble des données. Les impératifs
  • 1 1 et 12 novembre 2002. L'intention était de compléter la garniture archéologique de la Basse-Cornouaille. Aucun site mésolithique important n'a été reconnu, mais la détermination des habitats de cette zone contribuera à définir l'organisation et la structuration des territoires
  • et de la nécropole, grâce à ces images d'archivé encore inédite. Pour ce faire, il faut transférer les images du support actuel vers un DVD-Rom. Jean-Dominique Lajoux, qui avait monté le film actuellement disponible en format VHS, est prêt à assurer cette partie fort technique du
  • travail. A l'issue de ce travail global sur les quatre niveaux coquilliers du Mésolithique final breton, une publication sera proposée (fin 2003). Officiants Travaux Marchand Sondages sur le site de la Trinité-Goarem-Lann en Finistère Bougio-Marchand-Pailler-Perry—Yven Classement et
RAP02279.pdf (LE HÉZO (56). l'établissement gallo-romain de la pointe de la Garenne. rapport de prospection thématique avec sondages 2007)
  • sur le bord de la rivière de Noyalo. Les prairies et les pâturages couvrent un peu plus de la moitié de la surface du territoire prospecté (51,2 %), le reste étant occupé par des taillis et des landes (fig. 03 et 04). Ces derniers ont considérablement augmenté au cours des
  • nivellement de précision (altitudes orthométriques). La précision des résultats reste tributaire de la qualité du modèle du géoïde (local ou global), des coordonnées des points exprimées dans le système géodésique et (WGS 84), ainsi que du réseau de nivellement national (NGA), de la
  • Rétablissement gallo-romain de la pointe de la Garenne au Hézo (Morbihan - site n° 56 084 002) Rapport de prospection thématique e de sondages archéologiques (autorisations n °2007-217 jusqu'au 31/12/07 et n° 2007-263 du 20/10/07 au 20/11/07) Sébastien DARE C.E.R.A.M. Centre
  • d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan 6, rue de la Tannerie - 56000 Vannes Service régional de l'archéologie, DRAC Bretagne L'établissement gallo-romain de la pointe de la Garenne au Hézo (Morbihan) site n° 56 084 002 DRAC-SRA 2 3 JAN. 2008 COURRIER ARRIVE! Rapport
  • de prospection thématique et de sondages archéologiques (autorisations n° 2007-217 jusqu'au 31/12/2007 et n° 2007-263 du 20/10/2007 au 20/11/2007) DARE Sébastien C.E.R.A.M. Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan 6, rue de la Tannerie - 56000 Vannes Service
  • régional de l'archéologie - DRAC de Bretagne 2007 Photos de couverture : Vue d'ensemble du sondage pointe de la Garenne. m 5 et deux vues du panorama depuis FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPERATION Site n° 56 084 002 Département : MORBIHAN (56) Commune : LE HEZO Lieu-dit
  • ou adresse: Pointe de la Garenne - Pointe de Corn-er-Vechen Année du cadastre: 1984 Section(s) et parcelle(s): A n° 21, 22, 24, 40, 41, 46, 54 et 204 Coordonnées Lambert X= 221 411 Zone: Altitude : 9 m Y = 2299 886 IDENTITE DE L'OPÉRATION Prospection thématique
  • du terrain : M. Jean-Louis Gain, Le Hayo, 56450 Le Hézo Mme Ginette Goupil, La Ville au Vent, 56450 Le Hézo Conseil Général du Morbihan, Rue Saint-Tropez, 56000 Vannes Nature et intitulé de l'opération : Prospection thématique et sondages archéologiques Surface fouillée: 310 m2
  • Fouille menée jusqu'au substrat: OUI Surface estimée du site : 2 à 3 hectares NON Sinon, altitude du fond de fouille : RÉSULTATS SCIENTIFIQUES DE L'OPERATION" Mots clés : prospection géophysique - Chronologie : périodes gallo-romaine (Haut-Empire et Antiquité Tardive) - Vestiges
  • Sommaire Liste des figures Liste des photos Remerciements 1 2 3 5 1. Introduction 6 2. La végétation du débroussaillement 3. site et méthodologie des opérations de Un type d'aménagement parcellaire particulier : délimités par des murs en pierres sèches 8 les enclos 9 4. La
  • sondages VI 1, VI 2. VI, 3. VI 4 et VI 5 6. Bilan et synthèse de la prospection géophysique et des sondages 6.1 : Secteur III 6.2 : Secteur V 6.3 : Secteur VI 20 20 21 22 7. Conclusion 23 8. Bibliographie 25 1 Liste des figures Fig. 01 : localisation du site de l'établissement
  • antique de la pointe de la Garenne - Corn-erVechen (carré rouge) sur fond de carte IGN (série bleue - 0921 OT - Vannes, Golfe du Morbihan - éch. : 1/25000 ème - 1997). Fig. 02 : localisation des quatre secteurs fouillés en 2005 et 2006 sur le cadastre actuel de la commune du Hézo (1984
  • , le trou de poteau 2407 (en haut à gauche), et la zone empierrée 241 1 venant combler l'excavation 2410. Ph. 10 : vue d'ensemble depuis l'est du sondage III 7. Ph. 1 1 : vue depuis l'est du sondage III 6 avec le fossé 2450. On distingue au fond, le fossé 2460. Ph. 12 : le fossé
  • 2450 et sa couche de comblement 2451. Ph. 13 : vue depuis l'ouest du fossé 2460. Ph. 14 : détail du fossé 2460 et de la couche de comblement 2461. Ph. 15 : vue depuis l'est du sondage III 8. Au premier plan, dans l'angle inférieur droit, le niveau 2509 entouré par l'U.S. 2508, puis
  • dans le fond les couches 2507 et 2506. Ph. 16 : détail du niveau archéologique 2507. Ph. 17 : vue d'ensemble depuis l'ouest du sondage III 8 avec au premier plan le solin de fondation 2501. Ph. 18 : détail du solin de fondation 2501. Ph. 19 : vue générale des niveaux archéologiques
  • découverts dans l'extension du sondage III 8 réalisée dans la parcelle 25. Ph. 20 : le sondage V 1. Ph. 21 : le sondage V 2 avec visibles le rejet de blocs de mortier de tuileau, U.S. 5001, et au fond les niveaux charbonneux, U.S. 5002 (à gauche) et U.S. 5004 (à droite). Ph. 22 : détail
  • : le sondage VI 5 avec le fossé parcellaire 6010. Ph. 27 : vue du fossé 6010 et de son profil. SUIVI SCIENTIFIQUE ET ADMINISTRATIF DE L'OPERATION Nous tenons à remercier : M. Stéphane Deschamps, conservateur régional de l'Archéologie, et Mme Christine Jablonski, conservateur en
  • charge du Morbihan au Service Régional de l'Archéologie, pour le suivi scientifique et administratif ainsi que l'intérêt porté à cette opération archéologique. REMERCIEMENTS Nous tenons à exprimer tous nos remerciements au Conseil Général du Morbihan pour son soutien financier, pour
  • nous faciliter l'accès aux terrains dont il est propriétaire mais surtout pour son profond intérêt porté à l'opération archéologique. Merci en particulier à M. Diego Mens et M. Vincent Barré, du service de la conservation du patrimoine. 5 1. Introduction Installé sur un modeste
  • promontoire d'une dizaine d'hectares, enserré par la mer sur trois côtés et qui culmine à une altitude maximale de 9 m NGF (fig. 01), l'établissement antique de la pointe de la Garenne, commune du Hézo (Morbihan), se trouve à environ 10 km au sud-est du chef-lieu de la civitas des Vénètes
RAP02556.pdf (LAMBALLE (22). ZAC de la Tourelle : une occupation de longue durée sur le plateau de la tourelle. rapport de fouille)
  • dispositions du code de la propriété intellectuelle concernant la propriété littéraire et artistique. Les prises de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destiné à une utilisation collective (article L 122 5 du code de la propriété intellectuelle
  • ). Toute reproduction du texte accompagnée ou non de photographies, cartes ou schéma, n’est possible que dans le cadre d’une courte citation, avec les références exactes et complètes de l’auteur et de l’ouvrage. Toute utilisation des données du rapport à des fins lucratives est
  • interdite en vertu de l’article 10 de la loi modifiée du 17 juillet 1978 relative à l’amélioration des relations entre l’administration et le public. Le non respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l’article 425 du code pénal1 ». 1 Loi n°78-753 du 17 juillet
  • 1978, article 10 « Les documents administratifs sont communiqués sous réserve des droits de propriété littéraire et artistique. L’exercice du droit à la communication (…) exclut, pour ses bénéficiaires ou pour les tiers, la possibilité de reproduire, de diffuser ou d’utiliser à des
  • Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Mars 2010 SOMMAIRE Fiche signalétique Mots clés des thésaurus Intervenants et moyens mis en oeuvre Remerciements Notice scientifique CHAPITRE 1 PRESENTATION GENERALE 1 1
  • 1.4 – La détermination des différentes entités chronologiques 14 1.5 – Le post-fouille 17 2 – LOCALISATION ET ENVIRONNEMENT 18 2.1 – Le cadre géographique et topographique du site 18 2.2 – Le cadre géologique 18 2.3 – Cadre historique des recherches et contexte
  • céramique 3.1.1 Présentation générale 3.1.2 Etude typo-technologique 3.1.3 Synthèse 3.2 – Le mobilier lithique 4 – DISCUSSION ET CONCLUSION 34 34 34 40 44 48 CHAPITRE 3 L’ENCEINTE DE L’AGE DU BRONZE 53 1 – L’ENCEINTE 55 1.1 – Le plan général 1.1.1 Le choix d’implantation 1.1.2 Le
  • – SYNTHESE ET DISCUSSION 104 106 106 109 111 111 111 114 114 117 118 118 118 134 145 164 4.1 – Les éléments de datation 164 4.2 – Restitution du profil du fossé et du processus de comblement 166 4.2.1 Les profils 4.2.2 Les niveaux de comblement 166 166 4.3 – Le rempart et la
  • morphologie de l’enceinte 168 4.4 – Fonction et évolution de l’enceinte 171 4.5 – Eléments de comparaison 172 4.6 – L’enceinte intégrée dans un système beaucoup plus vaste ? 174 4.6.1 L’enceinte du Val Aubin 4.6.2 Le dépôt de La Morandais 4.6.3 Une complémentarité ou un antagonisme
  • – LES STRUCTURES ASSOCIEES 190 3 – LE MOBILIER 190 3.1 – La céramique 190 er 3.1.1 Les fossés de délimitation de l’enclos du 1 âge du Fer 3.1.2 Les autres structures 3.1.3 Synthèse sur l’occupation du 1er âge du Fer 3.2 – Le macrooutillage 190 197 197 200 4 – SYNTHESE ET
  • -CHRONOLOGIQUE 327 8.1 – L’établissement gaulois primitif : l’enclos 1 8.1.1 L’édification de l’enclos 1 (seconde moitié du IIIe siècle av. J.-C. ?) 8.1.2 Sa phase d’expansion : entre la fin du IIIe siècle av. J.-C. et le milieu du IInd siècle av. J.-C. 8.1.3 Le comblement des fossés de l
  • ’enclos 1 (seconde moitié du IInd siècle av. J.-C. ou peu après ?) 327 327 328 331 8.2 – Le doublement de l’enclos 1 ? 331 8.3 – L’enclos 2, les fossés doublant l’enclos 2 et les fossés de partition interne ère (fin du second siècle av. J.-C. 1 moitié du Ier siècle av. J.-C.) 334
  • 8.4 – L’enclos 3 338 8.5 – Remarques sur les types de pâtes 338 8.6 – Conclusion 340 9 – EVOLUTION CHRONOLOGIQUE ET NATURE DE L’ENSEMBLE DOMESTIQUE DU SECOND AGE DU FER 9.1 – L’évolution chronologique 9.1.1 Phase 1 (état 9.1.2 Phase 1 (état 9.1.3 Phase 1 (état 9.1.4 Phase 2
  • (état 9.1.5 Phase 2 (état 9.1.6 Phase 3 9.2 – La nature du site 1) 2) 3) 1) 2) 342 342 345 346 346 346 347 347 348 CHAPITRE 6 LE RESEAU VIAIRE ET LE SYSTEME PARCELLAIRE PROTOHISTORIQUES 353 1 – UN AXE DE CIRCULATION DE L’AGE DU BRONZE OU DU PREMIER AGE DU FER ? 354 2 – LE
  • RESEAU VIAIRE ET LE SYSTEME PARCELLAIRE DU SECOND AGE DU FER 355 2.1 – Le système parcellaire 2.1.1 Un fonctionnement complexe et difficile à lire 2.1.2 La définition de parcelles 2.2 – Le réseau viaire 2.1.1 Le chemin A 2.2.2 Le chemin B 2.2.3 Le chemin C 355 355 356 356 356 359
  • CHEMIN NON DATE 378 4 – CONCLUSION 382 CHAPITRE 8 EVOLUTION DU PAYSAGE SUR LE PLATEAU DE LA TOURELLE 383 1 – ETUDES MISES EN ŒUVRE 387 1.1 – Cartographie des données archéologiques 1.1.1 Fouilles et diagnostics 1.1.2 Carte archéologique et bibliographie 1.2 – Apports de la
  • prospection 1.2.1 Dépouillement des missions photographiques de l’IGN 1.2.2 Prospection sur le terrain 1.3 – Exploitation du cadastre napoléonien et du plan-terrier du duché de Penthièvre 1.3.1 Présentation du plan-terrier du duché de Penthièvre 1.3.2 Analyse régressive à partir du plan
  • palynologiques 402 1.6.1 Origine des prélèvements 1.6.2 Les données polliniques de la Mare Adam 2 – INTERPRETATION 2.1 – Une implantation stratégique à l’âge du Bronze 2.1.1 L’héritage néolithique 2.1.2 L’antagonisme des enceintes de la Tourelle et du Val Aubin 2.1.3 La complémentarité des
  • enceintes de la Tourelle et du Val Aubin 2.2 – Ages du Fer : des indices de rationalisation à l’hypothèse d’une vaste organisation de l’espace 2.2.1 L’organisation parcellaire et le réseau viaire des sites de la Tourelle 2.2.2 Développement du parcellaire au-delà de l’emprise de la
  • fouille 2.3 – Epoques gallo-romaine et altomédiévale : déplacement de l’habitat et Restructuration territoriale 402 403 406 406 406 408 410 410 410 415 421 2.3.1 Examen du réseau routier supposé antique de Lamballe 2.3.2 Les implantations gallo-romaines 2.3.3 Réorganisation d’une
RAP02794.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport d'opération)
  • LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport d'opération
  • - moyens techniques 5- Déroulé de la campagne 2012 6- Les résultats 2012 6.1- Description de L6. Analyses surfacique et chronologique des tracés. Modélisation dynamique. 1- Introduction 2- Méthodologie 2.1- Création d’un modèle graphique du contour des gravures 2.2- Identifier des
  • site Internet consacré à Lascaux étant un modèle du genre. La grotte Chauvet, « révélée par la 3D », est à ce titre tout aussi exemplaire des efforts financiers consentis afin d’atteindre les résultats remarquables déjà médiatisés (visite virtuelle). Ainsi, entre 2010 et 2011, le
  • Ministère de la Culture et de la Communication – Conseil général du Morbihan CNRS, ENSA, Université de Nantes 2012 G AVRINIS (Larmor-Baden, Morbihan) A la recherche des représentations d’une tombe à couloir du IVe millénaire (2). Rapport d’opération de relevés pariétaux et
  • d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal Panoramique de couverture : clichés L. Lescop. 2 Gavrinis 2012 - Rapport d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal Sommaire Remerciements Résumé de l’opération 1- Problématiques de recherche 1.1- Rapide présentation du
  • - Inscription des signes phalliques 5.4- Imbrication de quatre motifs 5.5- Disposition du motif zébré 5.6- Extension des arcs radiés 5.7- Inscription de la 3e lame de hache 5.8- Remplissage des champs non marqués 6.2- Description de R11. Identification et restitution des gravures 3
  • d’opération - Levés d’architecture et d’art pariétal 6.6- Plans et élévations comparés du monument (cairn et tombe à couloir) 6.7- Calcul du volume et du poids de la dalle de couverture 6.8- Analyse des sections 6.8.1- Principe 7.8.2- Morphologie des orthostates 7.8.3- Profil des gravures
  • concours appuyé et les conseils de Christine Boujot, ingénieur de recherche au SRA de Bretagne (Rennes) ; Stéphane Deschamps et Yves Menez, conservateurs du Patrimoine au SRA de Bretagne, ont bien voulu soutenir nos idées et défendre depuis 2010 la nature spécifique de l’opération
  • archéologique dans un environnement financier défavorable ; Christine Boujot a pu accompagner la constitution du dossier administratif et Philippe Ballu (secrétariat général, comptabilité, DRAC Bretagne, Rennes) a répondu avec patience à nos questions liées au financement et à la gestion
  • auprès de l’université. Dans le cadre des enquêtes sur l’historiographie du monument et sur les investigations des XIXe et XXe siècles, nous remercions Philip de Jersey (Guernsey Museums & Galleries) pour la numérisation des archives Lukis 1860 ; Cyrille Chaigneau (Musée de Carnac) et
  • Vigier et Cyrille Chaigneau (Musée de Carnac) pour leur disponibilité permanente, Marie Vourc’h (LARA et Musée de Carnac) ayant à cet égard très efficacement synthétisé la collaboration en cours ; David Menier (Vannes, Géosciences Marines et Géomorphologie du Littoral), enfin
  • facilitant de surcroît au cours de l’été 2012 l’enregistrement de la dalle de seuil conservée au dépôt de fouilles (Vannes), mobilisant pour l’occasion et durant une matinée une partie de son personnel ainsi que des moyens techniques du CG56 ; nous l’en remercions très sincèrement, ainsi
  • Culture (CG56), a également suivi avec attention le développement de l’entreprise ; nous avons été sensibles à ses encouragements. Les subventions octroyées par le département du Morbihan et le ministère de la Culture ont été gérées par le responsable administratif de l’UFR Histoire
  • aider dans ces démarches administratives. Nous leur devons une gestion rigoureuse mais également souple et très attentive des crédits alloués. Merci encore à Martial Monteil, directeur du LARA, qui a bien voulu accepter la prise en charge partielle du déplacement en colloque
  • réunit des archéologues et archéomètres, des architectes et des géomètres, en vue d’acquérir, traiter, interpréter et restituer des informations sur une tombe du Néolithique (3900-3500 av. notre ère) appartenant au patrimoine monumental européen. Il s’agit en premier lieu de
  • constituer un nouveau corpus des représentations symboliques comprises dans le contexte architectural d’un des plus fameux monuments morbihannais. On propose un nouvel enregistrement des données topographiques et archéologiques du tumulus et de la tombe à couloir inscrite à l’intérieur
  • , afin d’assurer une représentation de l’architecture, d’une part, des signes gravés et peints, d’autre part, en accord avec les avancées récentes de la recherche fondamentale sur le sujet. Nous souhaitons l’amélioration du rapport constant en archéologie, et notamment dans toute
  • étude iconographique, entre représentation et interprétation. Douze campagnes de terrain ont été menées entre janvier et septembre 2012 ; en fait, aucune rupture n’a été introduite dans la chaîne du traitement des données depuis la remise du rapport au début décembre 2011. La
  • photomodélisation a été testée avec différents outils logiciels sur différents supports. Une campagne systématique de clichés numériques sur les orthostates et dalles de couverture a permis de constituer un corpus éclairé en « lumière du jour », autorisant un traitement par un logiciel de
  • éléments significatifs à propos de la couleur sombre des gravures ; du charbon a finalement été identifié au creux de la gravure après prélèvement et passage au MEB. Le colorant rouge sur L6, passé au MEB et au spectromètre de dispersion, contient un composé de plomb qui plaide pour une
  • a permis, à travers leur compilation, de guider l’opérateur. L’ensemble du corpus des signes est ainsi établi, mais nécessitera d’être précisé par des compléments photographiques. Un exercice complet de recherche des relations d’antériorité et de postériorité des tracés a été tenté avec
RAP02901.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport de fp 2013)
  • LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport de fp 2013
  • chronologique des tracés. Modélisation dynamique. 1- Introduction 2- Méthodologie 2.1- Création d’un modèle graphique du contour des gravures 2.2- Identifier des recouvrements de tracés 3- Enregistrements photographiques de L11 sous éclairages tournants et frisants 3.1- Face côté couloir 3.2
  • traitements par photomodélisation 3- Le levé des gravures par éclairages tournants 2.1- Protocoles 3.2- Moyens et données 3.3- La station 1 3.4- La station 2 3.5- Synthèse graphique 6.3.4- Description de P10. Achèvement du modèle tridimensionnel - Levé et restitution des gravures. 1- Le
  • Archéologie, Archéosciences, Histoire »), au sein du thème « Mégalithes et territoires habités ». Par convention entre la DRAC de Bretagne et l’université de Nantes, le budget a été géré par l’UFR d’Histoire, Art et Archéologie, Faculté des Lettres à Nantes, dirigée par Yann Lignereux
  • La seconde mission s’est consacrée à la photomodélisation du sol, en partie masqué par « l’ombre » du scanner lors de la numérisation. Pour mener cette tâche, un nettoyage préalable a consisté à dégager les contours des dalles du pavage et à démonter partiellement le système
  • Ministère de la Culture et de la Communication – Conseil général du Morbihan CNRS, ENSA, Université de Nantes 2013 G AVRINIS (Larmor-Baden, Morbihan) A la recherche des représentations d’une tombe à couloir du IVe millénaire (3). Rapport d’opération de relevés pariétaux et
  • - Problématiques de recherche 1.1- Rapide présentation du site 1.2- Objectifs généraux 1.3- L’argument 1.4- Les résultats attendus en 2013 2- Mégalithes et levés numériques « 3D » : état de l’art (actualisation 2013) 3- Constitution de l’équipe 4- Moyens mobilisés 4.1- moyens financiers 4.2
  • - moyens techniques 5- Déroulé des missions lors de la campagne 2013 6- Les résultats 2013 6.1- La photomodélisation 6.1.1- Procédure pour compléter les modèles lasergrammétriques à partir de photos 6.1.2- Le levé des tranches du pilier L8 6.1.3- Le levé de la tranche droite du pilier
  • L10 6.1.4- Le levé de la tranche gauche du pilier R9 6.1.5- Les haches verticales sur L6 6.1.6- Le levé des dalles de sol dans le couloir 6.2- L’acquisition par capteur XTION 6.-3 Etudes descriptives sur quatre monolithes gravés 6.3.1- Description de L11. Analyses surfacique et
  • pétrographique des blocs 6.8- L’analyse géomorphologique des orthostates et dalles 6.9- Les analyses sur les colorations 6.9.1- Les analyses du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France 6.9.2- Les analyses du Laboratoire de recherches des Monuments historiques 7- Le
  • programme expérimental de dressage et de gravure 1. Méthodologie (description du protocole expérimental) 1.1. Critères d’enregistrement des données : 1.2. Choix du support et des percuteurs : 1.2.1. Les supports 1.2.2. Les percuteurs 2. L’Expérimentation : première étape 2.1. Un
  • préalable indispensable : la perception sensible et physiologique du geste 2.2. Préparations de surface 2.2.1. Percussion directe avec gros percuteurs 2.2.2. Percussion directe avec percuteur emmanché 2.2.3. Abrasion/polissage 2.3. Tracés expérimentaux 2.3.1. Tracés linéaires 2.3.2
  • . Autres tracés (courbes et rapprochés) 2.3.3. Champlevé 3. L’expérimentation : reproduction de la dalle L6 3.1. Dalle de reproduction 3.2. Préparation de surface de la dalle 3.3. Installation du programme iconographique 4 3.3.1. Tracés de fondation et de division de l’espace
  • appuyé et les conseils de Christine Boujot, ingénieur de recherche au SRA de Bretagne (Rennes) ; Stéphane Deschamps et Yves Menez, conservateurs du Patrimoine au SRA de Bretagne, ont bien voulu soutenir nos idées et défendre depuis 2010 la nature spécifique de l’opération
  • archéologique dans un environnement financier défavorable ; Christine Boujot a pu accompagner la constitution du dossier administratif et Philippe Ballu (secrétariat général, comptabilité, DRAC Bretagne, Rennes) a répondu avec patience à nos questions liées au financement et à la gestion
  • auprès de l’université. Dans le cadre des enquêtes 2013 sur l’historiographie du monument et sur les investigations des XIXe et XXe siècles, nous remercions Gwenaëlle Wilhem-Bailloud (Carnac) pour avoir autorisé la numérisation des plaques photographiques Le Rouzic prises pour
  • comparaison sur le monument de l’Île Longue ; Emmanuelle Vigier (Musée de Carnac) pour sa disponibilité permanente et toute l’aide apportée. Christine Oberlin (laboratoire du radiocarbone, Lyon) a suivi notre demande d’analyse AMS auprès d’Artemis et lui en sommes reconnaissants. Le Centre
  • printemps 2013, la présentation publique de certains résultats au sein du dispositif immersif Naexus, ainsi que Gaëlle Chaubaron, assistante administrative, et Sébastien Dare (CERAM). Cette présentation publique, reprenant une initiative de 2012, fut à nouveau proposée à Nantes aux
  • partenaires institutionnels (SRA, SDAM, Direction de la Culture CG56), et fut prolongée à l’occasion de la Semaine du Golfe (Vannes, 8-11 mai 2013) à l’initiative de Jean-Baptiste Goulard qui a permis que ce projet tardif aboutisse en contribuant à son succès public. Rappelons que le
  • projet d’un Naexus mobile en Morbihan a été formulé et encouragé en 2012 par Rémi Amar, ancien directeur à la Culture (CG56). La subvention de recherche accompagnant l’opération Gavrinis est majoritairement redevable au Conseil général du Morbihan et à son président qui ont répondu
  • favorablement à notre demande. L’ENSA Nantes a également contribué à l’intendance du programme et nous en remercions son nouveau directeur, ainsi que les directeurs du LARA et du département Art et Archéologie à l’université de Nantes. Les crédits de fonctionnement octroyées par le
RAP04067 (CINTRE (35). ZAC du Moulin à Vent, tranche 2b. Rapport de diagnostic)
  • CINTRE (35). ZAC du Moulin à Vent, tranche 2b. Rapport de diagnostic
  • quasiment 3 hectares et révèle une centaine de structures dont l’attribution chronologique s’échelonne de l’âge du Fer à la période contemporaine. L’étude documentaire menée sur les abords médiévaux du territoire sondé révèle un secteur riche en occupations. Si de nombreux vestiges
  • documentation archéologique Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/08/20 6 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Cintré Fiche signalétique Localisation Proprietaire du terrain Organisme de rattachement Région Territoires et Développement
  • maillage du territoire mis en place. Un premier axe, globalement est-ouest se développe sur 70 m et est représenté par les fossés F.15.01, F.11.05, F.12.01 et F.13.04. Il présente un profil en U au fond plat et aux bords évasés marqués par un élargissement au nord (cf. Fig.17). Quarante
  • Sujets et thèmes Foyer Fosse Parcellaire Cette opération correspond à la troisième tranche d’un diagnostic archéologique réalisé au préalable à l’installation de la future ZAC du Moulin à vent sur la commune de Cintré (35). Localisé au sud-est du bourg, le diagnostic occupe
  • moyenâgeux sont découverts sur l’ensemble de l’emprise, c’est cependant sur la frange occidentale du diagnostic que leur présence se fait le plus ressentir. En effet, il s’agit de la zone la plus proche du bourg actuel de Cintré et au contact direct avec, pour l’époque médiévale, les
  • , tranche 2b, Cintré, Ille-et-Vilaine, Bretagne Cintré, ZAC du Moulin à vent, tranche 2b Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, Cintré, ZAC du moulin à vent, tranche 2b Mobilier Les vestiges protohistoriques sont, quant à eux, principalement regroupés sur 2 000 m² au sud-est de
  • prescription Opération archéologique Cintré, ZAC du moulin à vent, tranche 2b sous la direction de par avec la collaboration de Audrey Le Merrer Audrey Le Merrer Richard Delage Olivier Maris-Roy Inrap Grand Ouest D136180 Code Inrap Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cintré, 37 rue du
  • Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Août 2021 Sommaire 5 6 7 8 9 9 12 17 20 23 25 I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots-clefs Liste des intervenants Notice scientifique État du site Arrêté de prescription Projet scientifique
  • archéologique 25 25 25 27 44 2.1. Les vestiges d’une occupation protohistorique 2.2. Des vestiges du Moyen Âge 2.3. Les vestiges modernes et contemporains 2.4. Les vestiges non datés 46 3. L’étude documentaire (O.Maris-Roy, Inrap) 62 4. Le mobilier archéologique (R. Delage, Inrap
  • ) 66 5. Conclusion 68 6. Sources, bibliographie et webographie 70 Liste des figures 32 36 43 75 III. Inventaires 74 Inventaire des structures 77 Inventaire du mobilier 77 Inventaire des minutes 78 Inventaire des photographies I. Données administratives
  • , techniques et scientifiques Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet
  • 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs
  • conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs
  • . Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à
  • incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le
  • de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de
  • Bretagne 1 rue Geneviève de GaulleAnthoniozCS 50726 Inrap Grand Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné cedex grand-ouest@inrap.fr Tél : 02 23 36 00 40 Fax : 02 23 36 00 50 coordination Département Ille-et-Vilaine (35) Commune Cintré 35207 Rennes Cedex 2 Références de
  •  223 100 Gaulle-Anthonioz Territoires et Développement CS 50726 35207 Rennes Cedex 2 Références cadastrales Année Nature de l’aménagement Lotissement Section(s) Inrap Grand Ouest B 327, 365, 1061, 1060, 370, 371 Responsable scientifique de l’opération Audrey Le Merrer
  • Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Non communiqué % de la surface sondée Profondeur des tranchées (hors sondages profonds et fouilles des structures) minimum : 0,40 m maximum : 1,10 m moyenne : 0,65 m Composition du rapport Nombre de
  • Tome 1 Nombre de volumes Opérateur d’archéologie Parcelle(s) 3133,91 m² 11,17% x  : 1 338 000 Cintré Juin 2021 Données quantitative de l’opération Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Commune du 31 mai au 04 juin 2021 2021-227 Coordonnées géographiques et