Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3653 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02990.pdf (PLAINTEL (22). ZAC du Grand Plessis II. rapport de diagnostic)
  • ceux-ci ont été numérotés de 1 à n Les tranchées positives ont été relevées en plan au 1/100e au fur et à mesure. Ce relevé manuel a été doublé d’un relevé topographique à l’aide d’un G.P.S. manipulé par un topographe de l’I.N.R.A.P. Les faits sondés ont été photographiés et relevés
  • en coupe et plan au 1/20e. 159 tranchées ont été ouvertes ainsi que des fenêtres quand cela était nécessaire. La présence d’un large fossé permettant la récupération et l’acheminement de l’eau de pluie vers un bassin de rétention nous a empêchés de l’élargir les tranchées ou de
  • . 1 - Limon argileux brun avec quelques poches d’arène granitique. Plan des vestiges potohistoriques N-E 36 Inrap · RFO de diagnostic Plaintel (Côtes-d’Armor) ZAC du Grand Plessis II L’ensemble des faits mis au jour dans cette tranchée et la présence de torchis dans certains
  • de leur comblement témoignent à cet endroit de la présence d’un bâtiment dont nous ne dresserons pas le plan puisqu’un seul fait peut-être interprété comme un trou de poteau. Par ailleurs, si ces faits sont contemporains (il n’y a aucunes relations stratigraphiques entre eux
  • S-E N-E Terre végétale 1 1 1 - Limon gris oxydé avec nodules de substrat 0 Plan des tranchées Tr 65; Tr77 et Tr 78. S-O 2 1 3 1m 1 - Limon blanchâtre avec traces d’oxydation. 2 - Limon gris blanchâtre moucheté de traces de manganèse. 3 - Limon blanchâtre peu oxydé. 40
  • argileux gris assez compact avec quelques nodules de limon orange et traces de charbon de bois. 2 - Limon argilo-sableux brun gris assez compact avec traces d’oxydation. 3 - Limon argilo-sableux brun-gris meuble. Plan et coupes sur fond cadastral napoléonien des chemins? 42 Inrap
RAP01030.pdf (LA TRINITÉ-SUR-MER (56). Kermarquer. rapport de fouille préventive)
  • Ijuiberon-Belle-Ile, préalablement à une modification d'un projet de rectification routière qui aurait gravement endommagé le monument. Rapport scientifique Plans et coupes Planches de dessins Photographies légendées Copie lettre à M, l'Ingénieur T.P.E. dé Quiberon-Belle-He et 3 plans
  • Dept. : 5"6 Commune : La. Trinité /mer Plan de référence Lieu-dit : tVermar^uer N°: J Relevé : V Jl Date: 8 Janvier AWc Mise au net : Y Xecerf Plan de référence
RAP03470 (MINIAC-MORVAN (35).Le Moulin Faruel, ZAC Actipôle - Tranche 2.Rapport de diagnostic)
  • Philippe Boulinguiez, Inrap Topographe Relevés et plans Vincent Pommier, Inrap Topographe Relevés et plans Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Fabrice Lecampion, Inrap Responsable d'opération, Archéologue Coordination
  • 1917, pp.530-553, Lunven 2012, pp.55-56). 25 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Département : ILLE ET VILAINE Commune : MINIAC-MORVAN Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant
  • : SAINT-MALO 38 Bd des Déportés 35414 35414 SAINT-MALO tél. 02.99.40.61.41 -fax 02.99.20.80.77 cdif.saint-malo@dgfip.finances.gouv.fr Section : ZK Feuille : 000 ZK 01 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/5000 Cet extrait de plan vous est délivré par : Date d'édition : 27
  • ceux-ci ont été numérotés de 1 à n. Les tranchées positives ont été relevées en plan au 1/100e au fur et à mesure du diagnostic. Ce relevé manuel a été doublé d’un relevé topographique à l’aide d’un G.P.S. manipulé par un topographe de l’I.N.R.A.P. Les faits sondés ont été
  • photographiés et relevés en coupe et en plan au 1/20e. Des sondages et des extensions de tranchées ont été effectués dans un second temps afin d’affiner la compréhension des vestiges découverts. Au total, 27 tranchées ont été ouvertes, soit une superficie de 16 371 m² représentant 13,99 % de
  • /est s’inscrit dans l’orientation générale des vestiges antiques et probablement médiévaux reconnus lors de la première tranche du diagnostic. A la lecture des plans cadastraux du XIXe siècle, nous pouvons observer des limites parcellaires se déployant de part et d’autres de ces
  • ). Fig 9 F68 TR11, vue de l'est A l’est de cette parcelle, sur les plans de 1809 et 1849 est mentionnée la présence d’une construction respectivement nommés Le clos Jugon et Le Divorce. Ni dans les tranchées 12 et 13 nous n’avons retrouvé d’éléments provenant de la destruction de ce
RAP03112.pdf (MINIAC-MORVAN (35). Le Moulin Faruel : ZAC Actipôle. Rapport de diagnostic)
  • d’opération Réalisation de l’opération Claire Guého, Inrap Technicien Fouille, enregistrement Vincent Pommier, Inrap Topographe Relevés et plans Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Véranne Brisotto, Inrap Assistant d’étude
  • Coordination scientifique et rédaction Nicolas Menez, Inrap Céramologue Expertise, céramique Vincent Pommier, Inrap Topographe Mise au net du plan général et SIG (recalage photos) Équipe de post-fouille 9 10 Inrap · Rapport de diagnostic Notice scientifique Ce diagnostic
  • de ce terroir, depuis le paléolithique jusqu’à nos jours (fig. 4 et 5). II. Résultats 1.1. Contexte d'intervention et de réalisation DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Département : ILLE ET VILAINE Commune : MINIAC
  • -MORVAN Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : SAINT-MALO 38 Bd des Déportés 35414 35414 SAINT-MALO tél. 02.99.40.61.41 -fax 02.99.20.80.77 cdif.saint-malo@dgfip.finances.gouv.fr Section : ZK Feuille : 000 ZK 01 Échelle d'origine : 1
  • /2000 Échelle d'édition : 1/5000 Cet extrait de plan vous est délivré par : Date d'édition : 27/06/2014 (fuseau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2012 Ministère de l'Économie et des Finances 1337000 1337500 7271500 7271000 7271000
  • observée à l’intérieur des tranchées a été appelée "fait" et ceux-ci ont été numérotés de 1 à n. Les tranchées positives ont été relevées en plan au 1/100e au fur et à mesure du diagnostic. Ce relevé manuel a été doublé d’un relevé topographique à l’aide d’un G.P.S. manipulé par un
  • topographe de l’Inrap. Les faits sondés ont été photographiés et relevés en coupe et en plan au 1/20e. Des sondages et des extensions de tranchées ont été effectués dans un second temps afin d’affiner la compréhension des vestiges découverts. Lors de la signature du procès verbal de mise
  • diluvienne s’est ajoutée à une montée rapide de l’eau provenant du substrat. Ces phénomènes nous ont empêchés de vérifier correctement la présence ou non d’anomalies en son sein. Mis à part sur les figures 1, 2 et 3, pour des raisons d’échelles de lecture des plans, la parcelle ZK 435 et
  • informations sur les noms de lieux apparaissent néanmoins sur les plans : notamment le nom des hameaux ou villages ainsi que celui des chemins. En comparant les deux documents il apparaît peu de changement entre ces deux dates quant à l’organisation de ce terroir. Quelques parcelles
  • 42 41 40 39 38 02 34 II. Résultats 1. Contexte géographique et géologique 35 Une petite anomalie dans le tracé d’une limite parcellaire d’une grande pièce apparaît cependant sur les deux plans du XIXe siècle. En effet, les champs sont ici majoritairement soit lanièrées
  • utilisation. Le comblement de cette dépression anthropique pourrait conforter cette hypothèse. En effet, il semble que la base de ce chemin soit dû à l’usure évidente qu’entraine la circulation d’animaux, de chariot ou d’être humain. Nous pouvons remarquer qu’un espace relativement plan
  • et 8) Sur la commune de Miniac-Morvan, comme nous l’avons vu, deux cadastrations ont été réalisées, l’une en 1809 et la seconde en 1849. Nous avons évidement superposé le plan du diagnostic sur les deux relevés anciens. Le calage entre ces documents est toutefois à considérer avec
  • précaution pour plusieurs raisons. Les arpenteurs du XIXe siècle ont pu commettre des erreurs de relevé, tout comme leurs contemporains d’ailleurs. La numérisation et le téléchargement de tels documents entrainent nécessairement des déformations par rapport au plan original. La
RAP01032.pdf (PLÉCHÂTEL (35). rapport de prospection inventaire)
  • • Marcelle °6 c, section (ci plan I). Petit retranchement quadrangulaire , connu sous le nom de " Château de Salomon ou château de oaiies • il est sis sur un éperon schisteux au confluent de deux X'uisseaux. j.es levées sont composées d'un mélange de terre et de plaquettes de schiste. Un
  • fossé est visible côté LGT. inédit . un. OhEVAUùriib • Parcelle 4Î a, section L 11 (ci plan 2). rfetit ensemble médiéval V itéférence bibliogi'aphique ; Glossaire du Varier de Ji^OnAiLL, DO J.'1' IX^ ET LAISGOUET , KEi>n>îES 1°: 01 • " au hameau de la Chevalerie, il y a des ruines
  • extraits des plans cadastraux, ils soulignent le passage de la voie aux abords du Semnon, avant qu'elle ne pénètre en territoire redone . iuacien cadastre : ( cf plan 3), depuis le chemin
  • successivement sous la forme d'un vieux chemin, d'un talus rectiligne et finalement sous la forme d'une nouvelle portion de vieux chemin. L'ensemble conserve toutefois l'allure originelle de la voie. • 0 »j • m • Jkott. nouveau cadastre : après remembrement ( cf plan 4)« oT^e~s~^âTus" "ët
  • " certains vieux chemina ont disparu, la voie se perpétue cependant par l'intermédiaire de limites de parcelles. L'emjjeinte de celle-ci reste donc évidente en cet endroit malgré les vicissitudes du ternes. EMPIEj&lEitfEWÎ LA UhAUoio&E AO :Alu -iL. l 'arcelle n 45, section rL'ù C (ci plan
  • 4)« 1 'empierrement de la voie qui avait disparu partout dans les environs, a été mis au jour lors du r^e me m Prenait à l'emplacement d'ua ancien taillis, (cf plan ^e chemin attenant h ce taillis était alors appelé " chemin renais " . ua partie supérieure de la chaussée romaine
RAP03131.pdf (BREST (29). ZAC de la Fontaine Margot, tranche 2. Rapport de diagnostic)
  • mobilier : CDA Etude du mobilier : Chloé PFISTER – lithique, Marie GRALL (Dépôt archéologique du Finistère) – céramique Dessin du mobilier : Yoann DIEU Relevés topographiques : Sophie CASADEBAIG, Lydie MANO Informatisation des plans : Yoann DIEU Fonds topographiques : Brest métropole
  • . L’enregistrement des données sur le terrain a été complété par la conception de plans topographiques de l’ensemble de l’emprise diagnostiquée mis au net avec le concours des logiciels Autocad© et Adobe Illustrator©. En effet, cinq lignes électriques aériennes principales traversent l’ensemble
  • parcelles diagnostiquées témoigne d’une activité humaine en particulier agricole depuis la période moderne et jusqu’à nos jours adaptée aux contraintes du terrain. L’essentiel des structures est représenté sur le plan d’ensemble (fig.7). Figure 22. Profils parcellaires © CDA29 1. Les
RAP02982.pdf (SAINT-LUNAIRE (35). le Clos Loquen. rapport de diagnostic)
  • l’opération Fabrice Lecampion, Inrap Assistant d’étude Fouille Claire Guého, Inrap Technicienne Fouille Vincent Pommier, Inrap Topographe Plan topographique Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Fabrice Lecampion, Inrap
  • Assistant d’étude Rédaction du rapport Arnaud Desfonds, Inrap Dessinateur DAO,PAO Vincent Pommier, Inrap Topographe Plan topographique Intervenants administratifs Équipe de fouille Équipe de post-fouille 8 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) Le Clos
  • été numérotées de 1 à n. Chaque anomalie repérée à l’intérieur des tranchées a été appelée fait et ceux-ci ont été numérotés de 1 à n Les tranchées positives ont été relevées en plan au 1/100e au fur et à mesure. Ce relevé manuel a été doublé d’un relevé topographique à l’aide d’un
  • G.P.S. manipulé par un topographe de l’I.N.R.A.P. Les faits sondés ont été photographiés et relevés en coupe et plan au 1/20e. Trente cinq tranchées ont été ouvertes, soit une superficie de 7565,12 m2 représentant 8,24 % de l’emprise. La présence d’un mobil home, d’une fosse septique
  • 36.0 Fig. 3 Plan général du diagnostic et des vestiges. 50 Echelle : 1/3000ème 100m 23 Communa 13 Voie X= 34 27 II - Résultats archéologiques 2. L’OCCUPATION ARCHEOLOGIQUE Dans les 35 tranchées ouvertes de nombreux tronçons de fossés, un probable bâtiment sur poteau et
  • fosses. Dans la tranchée n° 17 les trous de poteau mis au jour semblent moins organisés que dans la tranchée n° 16. Ainsi il serait encore plus hypothétique de proposer un plan de bâtiment ou autres structures telles que des greniers ou des gerbiers. Quoiqu’il en soit, leur comblement
  • 17. 30 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) Le Clos Loquin F 73 est attenant à F 74 il fait environ 30 cm de diamètre et est particulièrement arasé, sa profondeur conservé est de 4 cm. Son comblement est composé d’un limon sableux brun. En plan il semble
  • été relevés en 1828, n’excédent pas 2 cm dans l’arène granitique ici et se pose sur le socle granitique. Aucune observation n’a pu être faîte sur la coupe entre ces deux fossés ni dans la terre végétale ni dans l’arène, ni en plan sur le socle rocheux. L’espace entre ces deux
  • que 34 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) Le Clos Loquin Tr 35 - F 132 N 1 S 1 - Limon sableux brun avec pierres. 0 1m Fig. 15 Plan et coupe de F 132. lors de l’acquisition de cette parcelle au début des années 1990, un décapage de la terre
RAP03216.pdf (CANCALE (35). Zone d'activités de la Bretonnière. Rapport de diagnostic)
  • . Les sondages ont été réalisés sous forme de tranchées de 3 m de large. Les tranchées ont été numérotées de 1 à n. Chaque anomalie observée à l’intérieur des tranchées a été appelée faits et ceux-ci ont été numérotés de 1 à n. Les tranchées positives ont été relevées en plan au 1
  • /100e au fur et à mesure du diagnostic. Ce relevé manuel a été doublé d’un relevé topographique à l’aide d’un G.P.S. manipulé par un topographe de l’I.N.R.A.P. Les faits sondés ont été photographiés et relevés en coupe et en plan au 1/20e. Des sondages et des extensions de tranchées
  • GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Département : ILLE ET VILAINE Commune : CANCALE Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : SAINT-MALO 38 Bd des Déportés 35414 35414 SAINT-MALO tél
  • . 02.99.40.61.41 -fax 02.99.20.80.77 cdif.saint-malo@dgfip.finances.gouv.fr Section : C Feuille : 000 C 01 Échelle d'origine : 1/2500 Échelle d'édition : 1/2500 Cet extrait de plan vous est délivré par : Date d'édition : 28/05/2015 (fuseau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr Coordonnées en
  • 48 45 TR 06 132 115 116 117 97 fosses de plantation, drains 118 100 85 83 e 123 121 119TR 10 122 120 TR 08 124 131 TR 09 20 30 40 129 0 10 130 128 133 129 N 132 20 30 40 50 137 N 100 m 0 Faits 10 20 30 40 50 Figure 5 : Plan général des
  • d’Armor 36 Inrap · RFO de fouille Cancale, Zone d’activité de la Bretonnière (IIle et Vilaine) plan masse sur un support numérisé d’un plan du début du XIX ème siècle et des multiples déformations que cela engendre. La limite entre les parcelles 472 et 476 semble matérialisée par
  • fragments de charbons de bois sont également présents. Aucun négatif de poteau n’a été observé, que ce soit en plan ou à la lecture de la coupe des deux faits fouillés manuellement par moitié. Ces deux sondages ont permis de constater que ces vestiges sont arasés, en effet F 54 est
RAP01091.pdf (VANNES (56). 10-12 avenue Favrel-Lincy. rapport de sondage)
  • . CONCLUSION LISTE DES ILLUSTRATIONS Fig. 1 Plan cadastral Fig. 2 Plan d'ensemble Fig. 3 Localisation de la fouille Fig. 4 Coupes (A) et (B) Fig. 5 Coupes stratigraphiques de Tl, T4 et T6 1) CIRCONSTANCE DE L'OPERATION: C'est dans le cadre d'un projet de construction immobilière
  • société "Allians promotion", maître d'ouvrage de l'opération. (Photo 1. Vue d'ensem6k. Extrait du plan cadastral Section AO 2) LE CONTEXTE HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE: Le site du n° 10 et 12 avenue "FAVREL ET LINCY", situé au sud ouest de la gare est établi sur les parties hautes
  • différents plans de la ville de Vannes (Plan" Vannes-époque romaine", plan de 1841, plan de 1860), où ces parcelles sont situées plus au nord car le tissu urbain n'existe pas encore. Les quartiers résidentiels tels que les sites de Saint-Symphorien et de la rue du four se situent
  • nettement plus au sud en périphérie immédiate du coeur de la ville antique. L'ensemble des documents consultés aux archives départementales et municipales (plans, gravures, etc..) indique une zone non construite jusqu'à la fin du 19 ème siècle avant l'apparition du quartier Saint
  • -Symphorien, extension de la ville au nord est. La rue Favrel et Lincy apparaît en fait sur plusieurs plans à partir de 1890 tel que: plan "Vannes" -voies ouvertes de 1860 à 1895", plan "Vannes-1906-domesticité", plan "Vannes-1906"(Bourgeoisie rentière et croissance urbaine. Vannes 1860
  • et plans provenant des Archives départementales du Morbihan et des Archives municipales de Vannes montrent que les parcelles 380 et 59 section AO sont en dehors de la trame urbaine jusqu'à la fin du 19ème siècle. Il faut attendre l'extension du nord est de la ville à partir du
  • qu'ils contiennent indiquent une occupation exclusivement 20ème c'est à dire contemporaine des premières constructions. OUVRAGES CONSULTES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU MORBIHAN B.S.P.M. 1857-1863 1920-1924 1970-1972 1 Fi 660 "Plan de la ville et des environs de Vannes-1863
  • "Cadastre" 3 P 66 Tableau d'assemblage du plan parcellaire de Vannes 1807-1814 "Cadastre" 3 P 576 Vannes 1844 Plan général de la ville de Vannes 1 Fi 222 Plan de la ville et des environs de Vannes 1892 1 Fi 647 Carte Vannes(XIVe-XVe) Bulletin de la société polymatique du Morbihan, XTV U
  • 11, 1924, p. 127 et 128 Bulletin de la société polymatique du Morbihan 1972 p.3 1 Fi 86 Reconstitution du plan de la ville faite au XLXe. Vannes et son enceinte en 1586. S 260 Travaux publics-Circulaires et instructions 1811-1817 ARCHIVES MUNICIPALES DE VANNES Bourgeoisie
RAP03505 ((22). Les tumuli de l'âge du Bronze dans le nord-ouest des Côtes d'Armor. Rapport de PT 2017)
  • ! # . . . . 6 . 7 . . I 230 .
  • centre des impôts foncier suivant : Saint-Brieuc 4 rue Abbé Garnier BP 2254 22022 22022 St Brieuc Cedex 1 tél. 02.96.01.42.42 -fax cdif.saint-brieuc@dgfip.finances.gouv.fr Section : AN Feuille : 007 AN 01 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Cet extrait de plan vous
  • %-%,%: + : / : % ; / / / 7 / 8 / / 6 451 4 # 5 # # = "3 B3 " / /
  • plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : Saint-Brieuc 4 rue Abbé Garnier BP 2254 22022 22022 St Brieuc Cedex 1 tél. 02.96.01.42.42 -fax cdif.saint-brieuc@dgfip.finances.gouv.fr Section : ZD Feuille : 000 ZD 01 Échelle d'origine : 1/2000
  • Échelle d'édition : 1/4000 Cet extrait de plan vous est délivré par : Date d'édition : 22/10/2017 (fuseau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2016 Ministère de l'Économie et des Finances 1260800 1261200 7259200 7259200 Tumuli de
  • PLAN CADASTRAL ------------- Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : Lannion Kroas Hent Perros BP 444 22305 22305 LANNION tél. 02 96 48 95 94 -fax 02 96 48 15 81 CDIF.lannion@dgfip.finances.gouv.fr Section : BY Feuille : 000 BY 01
  • Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Cet extrait de plan vous est délivré par : Date d'édition : 02/06/2016 (fuseau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2016 Ministère des Finances et des Comptes publics 7300600 1227200
  • < 1 = 1 1 3 675 1 1 G9 $99 Département : COTES D ARMOR Commune : LE VIEUX BOURG DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre
  • des impôts foncier suivant : Saint-Brieuc 4 rue Abbé Garnier BP 2254 22022 22022 St Brieuc Cedex 1 tél. 02.96.01.42.42 -fax cdif.saint-brieuc@dgfip.finances.gouv.fr Section : ZE Feuille : 000 ZE 01 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/4000 Cet extrait de plan vous est
  • 0 0 0 6 0 7 0 0 I 231 2 & 3& < =# 3& @ #@ == 0 0 :@ $@ ; DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL
  • ------------- Département : COTES D ARMOR Commune : LOUARGAT Section : YC Feuille : 000 YC 01 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2500 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : GUINGAMP 13, AVENUE DU PRESIDENT KENNEDY B.P.20504 22205 22205
  • GUINGAMP CEDEX tél. 0296135558 -fax 0296135559 cdif.guingamp@dgfip.finances.gouv.fr Cet extrait de plan vous est délivré par : Date d'édition : 22/10/2017 (fuseau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2016 Ministère de l'Économie et des Finances
RAP01583.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • CONTACT AVEC LES CULTIVATEURS structure 1 Inédite PRECISIOM SUR LES LIEUX PROSPECTION AERIENNE ANOMALIES DU CONTENU DES TERRES LEGENDES LOCALES ■ VESTIGES DE SURFACE > PLAN LOCALISATION DATATION FICHIERS LA RECHERCHE (C.N.R.S.UNIVERSITES.etc.) LA PROTECTION (DIRECTION DES
  • -VILAINE SERVICE DES OPÉRATIONS FISCALES ET FONCIÈRES CADASTRE 6816 T sept. 1970 Section Ss^* 'Feuille COMMUNE EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL/ N° de fecture : 98/ Coût du présent extrait : 15F00 Extrait certifié conforme an plan cadastral à la date ci-dessous A Redon, le CENTRE DES
  • -de-Bretagne, grâce à l'obligeance des propriétaires Mme Ontrup et son mari, aujourd'hui décédé. La méthode employée est tout à fait classique. Nous avons d'abord dressé les plans et élévations de chaque niveau, tout en faisant une description de chaque élément, sous la forme d'une
  • avec les plans correspondants. Le deuxième domaine d'intervention est l'étude des objets de la civilisation matérielle, aux époques médiévale et moderne. Nous avons ainsi pu mener depuis 3 ans l'étude exhaustive d'un lot de céramique du XVIè siècle provenant du Fort-la-Latte dans le
  • Volume 2 : plans Juillet 1998 Cette étude est dédiée la mémoire de M. Helmut Ontrup qui a toujours chaleureusement encouragé nos travaux Le travail que nous présentons ici est le fruit de 4 années de travail sur le terrain. Le plan d'ensemble du château a été réalisé en 1994 et
  • le décrire, de le dessiner éventuellement et de le replacer dans l'organisation de chaque ensemble, avec sa chronologie particulière. Les plans d'ensemble et les élévations ont été réalisés par Bernard Leprêtre, Mickaël Ontrup et Jérôme Cucarull. Les analyses des structures et le
  • rapport ont été élaborés par Jérôme Cucarull. Des stagiaires en licence d'Histoire de l'Art, Cyrille Marien et Valérie Lopin, ont effectué l'étude de détail de la tour aux Anglais et de quelques autres éléments (plans n° 10 à 21, 36 et 53). Les membres du Ce.R.A.Pa.R., au nombre d'une
  • vingtaine au total, en ont réalisé certains autres sous la direction de Jérôme Cucarull (plans n° 25, 27, 35, 38, 39). Faute de moyens, la recherche des archives n'a pu être menée. Seule, la bibliographie a été consultée. Quelques documents iconographiques apportent des compléments à
  • l'observation de l'état actuel. Il s'agit tout d'abord d'un plan de la région du début du XLXè siècle, conservé au château. Il présente un plan d'ensemble qui permet de comprendre l'organisation d'ensemble. D'autre part, deux gravures du XlXè siècle acquises par les propriétaires du château
  • trace. Elle avait 1,60 m d'épaisseur pour 7 m. de hauteur. (Plans 4, 5, 10) 2 : Parement interne droit de 80 cm de hauteur, environ 1,20 m au Nord de U.a 3. Il délimite une face relativement plate sur 1,20 m de longueur, en partie sous l'archère U.a. 6. (Plans 4, 5,6, 9, 10) 3
  • : Chaînage en granit prenant le relais du glacis à l'est, sous l'archère (U.a. 6). Sa présence s'explique par une raison technique, due à l'obligation d'arrêt du glacis à cet endroit. (Plans 5, 10) 4: Deux ressauts de maçonnerie de 4 m de longueur situés à la base de la tour à l'Est de
  • la porte du niveau 2 (U.a. 5). Celui du niveau inférieur a 70 cm de hauteur par rapport à la cour, le supérieur a 65 cm. Chacun a 20 cm de large. (Plans 5, 10) 5 : Niveau d'accès actuel à la tour, au niveau 2. La porte a un arc en granit intérieur et extérieur et fait 2,10 X
  • est identique à celle que l'on peut voir à l'entrée du châtelet (U.a. 166). Il s'agit manifestement d'une pierre de récupération. (Plans 5, 10, 15) 6: Archère du niveau 2, ayant un ébrasement orienté vers le Sud Est. Elle flanquait à l'origine la muraille Est. Elle a un
  • construction. Sous l'archère, un trou rectangulaire, assimilable à un évier, montre que la tour a eu une fonction de cuisine, ou tout au moins d'habitat plus ou moins prolongé. (Plans 5, 9, 10, 14, 16) 7 : Latrine du niveau 2, supportée extérieurement par deux corbeaux en granit. De
  • nombreuses reprises sont visibles au niveau de son ouverture intérieure, qui est actuellement bouchée. On y observe en particulier un élément de linteau de fenêtre et un élément d'embrasure en granit. (Plans 5, 10) 8 : Arrachement de 2,50 m de largeur sur environ 6,50 m de hauteur, au
  • s'agit de la trace de la muraille qui rejoignait le logis Nord Est. 9 : non attribué. 10 : Escalier de 5 marches qui permet actuellement d'accéder à la tour (U.a. 5) depuis le niveau 2. Il est en fait constitué de pierres de récupération. (Plans 5, 10) 11 : Corbeau en granit situé au
  • dessus de la porte U.a. 12. Son utilité ne nous apparaît pas clairement. Il pourrai s'agir d'une pierre en remploi. (Plan 6) 12 : Accès à l'extérieur du niveau 3, à l'Ouest. Porte en plein cintre, de 1,65 X 0,80 m., avec un encadrement en granit. Les jambages intérieurs sont en granit
  • d'un remplissage de petites pierres de schiste. Il est probable que les deux systèmes n'ont probablement pas été conçus en même temps. (Plans 6, 1 1, 17, 19) 13 : Cheminée du niveau 3, avec un linteau droit et des jambages en granit. Elle fait 1,25 X 0,65 m. avec une profondeur de
  • l'origine et a été remise en vue lors de l'établissement de la porte U.a. 12. (Plans 6, 11, 17,21) 14 : Fenêtre côté Est du niveau 3. Elle a un encadrement en granit et fait 0,85 X 0,40 m. Elle a un coussiège de 0,70 m. de haut et 0,35 de large, limité au côté Sud et au droit de
  • l'ouverture. Son encadrement est en granit mais sa première assise est en schiste. On y voit les emplacements d'une grille extérieure. (Plans 6, 9, 11, 14, 18) 15 : Latrine totalement bouchée au niveau 3, sans doute dans un but de consolidation de l'édifice. Seule est visible une porte
RAP01005.pdf ((22)(35)(56). prospection inventaire bassin occidental de la moyenne Vilaine, centre Bretagne, Trégor, bassin de Châteaulin. rapport de pi 2010)
  • importante sur la durée. C'est ainsi que nous avons pu affiner et donc réviser le plan certains sites fossoyés anciennement déclarés voire publiés (Fig. 3 et 4). S'il convient de positionner au mieux les traces reconnues par la photographie oblique basse sur l'extrait cadastral, le plan
  • dossier d'objectif au plan de synthèse, in Actes du colloque international d'archéologie aérienne d'Amiens, p.297-307. Le Goff E., 2009 - Habitats, terroir et paysage rural : aménagement et structuration du territoire et de la campagne gauloise Ifs, ZAC « Objectifs Sud » Calvados
  • superposition au nord (Cliché du 27.06.10). Fig. 4 : St-Brieuc-de-Mauron (56). La Touche. Comparaison des plans redressés de 1992 et 2010. Le plan de 1992 a été publié à de multiples reprises (Gautier, 1999 ; Galliou, 2010). Fig. 5 : Boquého (22). Le Grelu. Au milieu du bocage apparaît
  • . Plan redressé de l'enceinte arasée et de ses fossés périphériques Fig. 11 : Corlay (22). Kerguiel. Enclos d'habitat carrés avec fossés périphériques apparaissant de part et d'autre d'une large voie en cavée. Fig. 12 : Guilliers (56). Riolo. Enclos et parcellaire « associé
  • GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISÉ tmune : LE ISLE EN TERRE ion : C Ile : 000 C 05 îlle d'origine: 1/2000 ille d'édition : 1/2000 ! d'édition : 05/10/2010 :au horaire de Paris) ■données en projection : RGF93CC48 10 Ministère du budget, des comptes
  • ics et de la réforme de l'État N A Le plan visualisé sur cet extrait est gér par le centre des impôts foncier suivar GUINGAMP 13, AVENUE DU PRESIDENT KENNE B.P.20504 22205 22205 GUINGAMP CEDEX tél. 0296135558 -fax 0296135559 cdif.guingamp@dgfip.finances.gouv.fr Cet extrait de
  • plan vous est délivré pai cadastre.gouv.fr DECLARATION DE DECOUVERTE ARCHEOLOGIQUE ANNEE 2010 PROSPECTION-INVENTAIRE Maurice GAUTIER lumérotation de la fiche : 'remière mention : X Données complémentaires : département : Côtes-d'Armor Année première mention : Commune
  • : iibliographie : documentation jointe à la déclaration : Extrait cadastral et cliché du 4 juillet 2010 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISÉ Le plan visualisé sur cet extrait est gér par le centre des impôts foncier suivan Saint-Brieuc 4 rue Abbé
  • Garnier BP 2254 22022 22022 St Brieuc Cedex 1 tél. 02.96.01.42.42-fax cdif.saint-brieuc@dgi.finances.gouv.fr Cet extrait de plan vous est délivré par 010 cadastre.gouv.fr tion : RGF93CC48 Jget, des comptes de l'État 1261200 300 1261200 °OSO(**). 'r'9on DECLARATION DE
  • jointe à la déclaration : Extrait cadastral et capture d'écran DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES jrtement : ES D ARMOR EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISÉ mune : RBRIAC ion : XN le : 000 XN 01 :lie d'origine : 1/2000 îlle d'édition : 1/2000 Cet extrait de plan vous
  • est délivré par d'édition : 08/10/2010 •au horaire de Paris) cadastre.gouv.fr •données en projection : RGF93CC48 10 Ministère du budget, des comptes es et de la réforme de l'État 1241600 1241600 Le plan visualisé sur cet extrait est gér par le centre des impôts foncier suivan
  • PUBLIQUES EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISÉ Le plan visualisé sur cet extrait est gér par le centre des impôts foncier suivan GUINGAMP 13, AVENUE DU PRESIDENT KENNE B.P.20504 22205 22205 GUINGAMP CEDEX tél. 0296135558 -fax 0296135559 cdif.guingamp@dgfip.finances.gouv.fr Cet extrait
  • de plan vous est délivré par d'édition : 07/10/2010 ■au horaire de Paris) cadastre.gouv.fr données en projection : RGF93CC48 10 Ministère du budget, des comptes es et de la réforme de l'État b l'Etang DECLARATION DE DECOUVERTE ARCHEOLOGIQUE ANNEE 2010 PROSPECTION
  • cadastral et capture d'écran DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES artement : "ES D ARMOR EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE imune: JRBRIAC Son : Yl Ile : 000 Yl 01 3lle d'origine: 1/2000 3lle d'édition : 1/2000 Le plan visualisé sur cet extrait est géi par le centre des
  • impôts foncier suivai GUINGAMP 13, AVENUE DU PRESIDENT KENNl B.P.20504 22205 22205 GUINGAMP CEDEX tél. 0296135558 -fax 0296135559 cdif.guingamp@dgfip.finances.gouv.fr Cet extrait de plan vous est délivré pa i d'édition : 07/10/2010 sau horaire de Paris) cadastre.gouv.fr rdonnées
  • conservation du mobilier : bibliographie : documentation jointe à la déclaration : extrait cadastral et cliché du 27 juin 2010 artement : "ES D ARMOR imune : ÎAMBOUT DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Le plan visualisé sur cet extrait est
  • géi par le centre des impôts foncier suivar LOUDEAC Rue Saint Yves B.P. 635 22605 22605 LOUDEAC tél. 02 96 66 16 94 -fax 02 96 66 16 9! cdif.loudeac@dgi.finances.gouv.fr ion : ZA Ile : 000 ZA 01 3lle d'origine : 1/2000 Bile d'édition : 1/2000 Cet extrait de plan vous est délivré
  • DES FINANCES PUBLIQUES EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISÉ ion : 20 le : 000 ZO 01 ille d'origine : 1/2000 ille d'édition : 1/2000 Cet extrait de plan vous est délivré par d'édition : 21/10/2010 au horaire de Paris) cadastre.gouv.fr données en projection : RGF93CC48 10
  • Ministère du budget, des comptes es et de la réforme de l'État 1248600 Le plan visualisé sur cet extrait est gén par le centre des impôts foncier suivan GUINGAMP 13, AVENUE DU PRESIDENT KENNE B.P.20504 22205 22205 GUINGAMP CEDEX tél. 0296135558 -fax 0296135559 cdif.guingamp
RAP03599 (CARHAIX-PLOUGUER (29). rue Le Borgne. Rapport de Fouille)
  • ²), il a été possible de mettre en évidence l’installation d’un parcellaire dès le ier siècle ; parcellaire qui semble conditionner toutes les installations postérieures. Cependant, les différents aménagements observés ne présentent pas de plan assez complet pour être clairement
  • Gestionnaire des affaires générales et immobilières Mise en place et suivi de l’opération Émeline Le Goff, Inrap Topographe DICT et plans Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Entreprise Beaussire Entreprise de
  • Boumier, Inrap Topographe Réalisation du plan topographique Stéphane Jean, Inrap Dessinateur-infographe DAO / PAO Françoise Labaune-Jean, Inrap Céramologue Étude et inventaire du mobilier archéologique Pierrick Leblanc, Inrap Topographe Réalisation du plan topographique
  • possible de mettre en évidence l’installation d’un parcellaire dès le ier siècle ; parcellaire qui semble conditionner toutes les installations postérieures. Cependant, les différents aménagements observés ne présentent pas de plan assez complet pour être clairement identifiés. Le
  • viaire dans ce quartier à l’est de la ville antique. Ce plan pourra être affiné en mettant à profit le SIG que nous avons amorcé avec le SRA. Pour ces aspects particuliers de topographie et de métrologie urbaine, une étroite collaboration sera donc développée avec Monsieur Thierry
  • Lohro, ingénieur d’étude au SRA, pour établir des plans précis et engager les analyses et les études nécessaires en la matière. Au delà de la recherche d’une éventuelle voierie qui pourrait constituer la limite orientale du cadre urbain mais qui n’a pas été repérée au cours du
  • comprendre le découpage cadastral des îlots et, à une plus grande échelle, les principes régulateurs du plan urbain. La fouille doit donc s’attacher à identifier tous les éléments qui ont pu servir de repères et être respectés par des aménagements successifs. Les sondages suggèrent que la
  • zone était occupée par des vestiges de nature différente. La taille limitée de l’emprise à fouiller ne laisse toutefois guère d’espoir d’obtenir des plans complets facilement identifiables. La conception des édifices palliera peut-être cette difficulté en apportant des informations
  • maçonneries et l’analyse des matériaux employés en fonction des périodes. Le décapage exhaustif du site permettra également d’appréhender en plans, l’organisation des éléments conservés de la phase la plus ancienne afin d’en préciser la chronologie et la nature. 5/13 I. Données
  • possible d’un plan général qui orientera les études. Les grands principes méthodologiques seront mis en place au terme de ces nettoyages et de ces premiers levés, en tenant compte des impératifs et des principaux objectifs énoncés dans le cahier des charges scientifiques. La fouille de
  • L’enregistrement de l’information se fera par secteur, qui pourront être eux-mêmes être subdivisés en fonction de leur organisation en plan. Compte tenu du contexte d’étude, la méthode retenue sera celle de l’unité stratigraphique (US) qui concerne un événement précis dans le temps et l’espace
  • , ce principe pourra être adapté dans le secteur oriental supposé dépourvu de construction en dur (enregistrement simple d’un trou de poteau et de son comblement par exemple). En parallèle, un plan masse de l’ensemble des vestiges sera réalisé par un topographe de l’Inrap sous la
  • conduite du responsable d’opération. Le topographe procèdera au repérage géo-référencé des maçonneries, creusements, sondages et axes de dessin (relevés en plan ou en coupe). La fouille générera aussi une série de relevés détaillés et manuels (structures complexes, repérage en plan de
  • niveaux de sols…) qui seront replacés sur le plan général à partir des axes de dessins et à leurs levés systématiques par le topographe. Les maçonneries encore en place feront l’objet d’un relevé pierre à pierre sur calque. L’emploi de clichés verticaux, redressés ensuite à partir du
  • sauvegarde des informations archéologiques : photographies, relevés graphiques en plan et en coupe (1/20e et 1/100e), inventaires, descriptions des structures ou unités stratigraphiques et collectes du mobilier par contexte, unité stratigraphique ou à défaut par passe. L’inventaire des
RAP00365.pdf (RENNES (35). square nantaise, la tour Duchesne. rapport de sauvetage urgent.)
  • . Deux sondages ont été effectués (en mars 1976) dans l'espace délimité ci-dessus, le premier au Sud de la Tour Duchesne (cf. Plan, Sondage A) sur 8 m x 2,30 m x 3, 50 m de profondeur a révélé que le rempart reposait directement sur le roc (constitué ici de schiste briovérien ) et
  • qu'aucune trace d'occupation gallo-romaine n'était décelable ; la fouille n'a livré qu'une masse informe de déblais et restes divers provenant de la destruction récente d'immeubles de l'époque moderne. Toutefois une gargouille (cf. plan joint) en granit de 1, 71 x 0, 50 x 0,28 gisait
  • , hors contexte archéologique, dans ces déblais. Un deuxième sondage (cf. Plan, Sondage B) à 28,70 m au Sud de la Tour Duchesne a également montré l'édification du rempart sur la roche en place et l'absence de vestiges gallo-romains. Ces résultats, apparemment négatifs, ont surpris
  • Duchesne a été reconstruite en 1444 et son intégration dans le rempart n'est pas parfaite ; en C du plan il existe un orifice de 0,30 m vestige d'un état antérieur de la Tour» sans doute plus vaste que l'actuelle comme l'attesteraient les soubassements d-b de la face Sud de la Tour (cf
  • . Plan, Sondage A). En conclusion il me semble évident que les résultats, très fragmentaires, de ces sondages illustrent les nombreux remaniements subis par l'enceinte du Bas-Empire au cours des siècles et tout spécialement à l'époque médiévale. ! - Ce sauvetage a été mené à bien
  • *,vec l'aide de M. BAH DEL de la Circonscription des Antiquités Historiques« auteur des deux plans joints et des photographies. 2 - Cf. P. BANEAT, Le Vieux Rennes, 2e édition, 1972» pp. 14, 368-370. L'auteur y écrivait : "On rencontre en différents endroits, non plus le mur gallo
  • -romain complet, mais celui du Moyen-Age, reconstruit sur ses fondations . . . au n* 10 de la Rue Nantaise". Nos observations permettent de nuancer cette affirmation. Louis PAPE Directeur du Laboratoire d'Archéologie Université de Haute-Bretagne - RENNES P - 3 - Deux plans. Deux
  • . -•»;..«••• em .ai Bf Ts oi L J I ['risoti 35238 RENNES, square Nantaise Plan Place d e la Mission 15,90 3,00 \ 2,10 S o n d a g e . B. SQUARE N NANTAISE •e N REMPART 28,70 8,00 Sonda g e.A. 230 0,30 TOUR T DUCHESNE 5m 35238 RENNES/ s q u a r e N anïaise gargouille
RAP03096.pdf (LAIGNELET (35). Rapport de sondage)
  • Fondation Américaine « History Flight » en Février 2012. 2  Recherche : Le recherche s’est effectuée par la Fondation Américaine « History Flight », fondation agréée par le gouvernement des Etats-Unis dans la recherche des disparus de guerres. Professeur PANTEL 3  Plan de
  • situation : Plan cadastral N° 28 avec zone de fouille cerclé rouge 4  Equipements de fouille : Pelles, sceaux, truelles… Mini-pelle 5  Etat de fouille : Les premiers grattages du sol, nous ont permis de découvrir une différence de couleur plus sombre pensant à une