Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2250 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00568.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • . An oval pit (29: 1.15 x 0.6m and 0.08m deep with fill 30) had been eut by a circular pit (17: diameter 0.75m and 0.15m deep) which had a thick deposit of charcoal (14) in its base and then a sandy fill (18). This had in turn been eut by a circular pit (19: 0.6m diameter and 0.1m deep
  • without more extensive investigation. The séquence from T36 is important. The trench was sited on the highest part of the field, near the top of the slope, yet it has a much deeper stratification than T37 lower down the slope. The buried soil 32, with its charcoal, might represent
  • into natural. The edges were not as clearly defined as ditch 5, and the profile was more irregular; a 2m length was excavated, which was 0.6m deep and 1.2m wide. Although it was parallel with 5, its filling (12) was much sandier and the range of finds was différent. Large quanti ties
  • and ear 1 y Roman pottery in its fills, and the virtual absence of roof tile, implies that it had been filled before the buildings went put of use; the pebbly, foreign, nature of the fills shows that thèse were deliberate. This ditch may have been in existence before the structure
  • was built and may have been made redundant by its construction - hence the fills. Although, then, excavation of A92 was very limited, it cl earl y demonstrates that. there was a Roman-period building on or near the ridge, which was occupied in the first and second centuries
  • southerly, 0.S lm wide and 0.4m deep (51: filled with 50), appears to have been reçut, for a smaller ditch (80: fill 81) 0.5m wide and 0.15m deep had removed the eastern side of ditch 51. Neither ditch produced finds. Ditch 53 was wider (1.2m) and deeper (0.5m) and its fill (52) contai
  • ned four' sherds of southern Gaulish Sami an , and one of grey coarse ware (Fabric 37). The most northerly ditch (55) was 0.9m wide and 0.4m deep, and from its fill (54) came three pièces of tile (Fabric 1). In so far as can be seen in a narrow trench, the three ditches appear
  • was to check the course of thèse ditches, and both original ditch and reçut were found; however they produced neither pottery nor tile. A f 1 at-bottomed pit (17), 1.4m wide and 0.5m deep , was located close to ditch 3. Its fill (18) contained 3.7kg of tile (Fabric 1) , 7kg of quartz, one
  • dug parallel, 6.4m apart. Ditch 19, 1.75m wide and 0.6 m deep, had within its fill (20) two sherd s of late Iron- Age/ear 1 y Roman pottery (Fabric 13) and 6 small pièces of iron— working slag. The more northerly ditch, 2:4, had a primary silt (60) with no finds and then a loam
  • and was différent from the other ditches located on the site; its fill (11) yielded no finds. This may represent another récent attempt at drainage. The trench al so eut through the earthwork which was located at the bottom of the slope; no additional layers were found and it seemed
  • of the plough soi 1 (47, 48) varied -from 0.15m at its south-west end to 0.46m at the bottom of the slope. As with the other trenches, ail -features were eut into the natural clay subsoil (28) and had fills that seemed to be derived -from the pl ough soi 1 . The southern part o-f the trench
  • and ditches. A f 1 at-bottomed ditch, 0.5m wide and 0.2m deep (42), was e:;cavated; its fill (41) contained a ri m of a late Iron-Age/earl y Roman fabric (Fabric 13) and 7 sherds of grey coarse wares (Fabrics 57 and 100) with a small quanti t. y of ceramic roof tile (Fabric. 1, 0.81kg
  • tile (Fabric 1, 0.778kg). A large ditch (61), 2m wide and 1.5m deep, was located two mètres farther down the slope. It had a 'U' shaped profile and its primary fill (59) contained a late Iron-Age/Roman rim sherd, a terra-ni qra-type spout of a f lagon and a sherd from what seems
  • the second century, or even in the prehi stor i c period, since i t does not respect, any of the? demonstrâbly Roman ditches or pits (see fig. 4). It is, however, différent from other s that have been excavated: the 1 ynchet lacks a ditch or bank at its core, as did Tl , T2, and T35 (see
  • . The pottery was abraded, which implies that some time and/or distance separated its use as pottery from its place of déposition in A31/79. Now, the pits were largely confined to the ridge while a séries of approx i mat el y parai lel ditches, most with the same profile, extended from
  • that this phase of agricultural land-use lasted for some time without fresh sherds being added; indeed, at least. two ditches were reçut. There is, however, one ditch R (64) and its reçut (3) that do not fit this pattern for they were larger and were dug at right angles to the other
  • material collected from this field originally suggested thaï i t was a likely site to find évidence of continuity from Roman into later periods, with its distribution of Roman, médiéval and post-medi eval pottery and brick and tile too, as wel 1 as earthworks. It is therefore very
  • : diameter lm, filled with 37) and a ditch, perhaps a drain, which ran diagonally across T32 (32: 0.8m wide, filled with 34); at its north-west end i t. was shallow and f 1 at-bottomed , but at the south east it had become deeper and had a 'V' shaped profile (fig. 6). Fi ve other post
  • of this a wal 1 was bu.il t. (9 and 17); mari y of its facing stones had been removed, but. suffi ci ent survived to demonstrate its width (0.7m) and character: it was almost entirely composed of soft Brioverian shale (88% of 97kg of stone) and although it had some que-irtz within
  • ) and then the stones laid on top (51) (fig. 6). This wall, like 7 and 41, had very large blocks of quartz, altered schi ste and conglomerate in its base, and had similar stone to 7 in its other 365kg, although it had more quartzite (7%), more Cambrian siltstone (27.) and 1 ess altered schi ste (22
RAP03034.pdf (ÉTEL (56). La Falaise : un atelier de salaisons et sauces de poisson antique. Rapport de sondage 2008)
  • d'établissement de ce type reconnue dans le Finistère. Cet atelier se situe dans l’estuaire de la Ria d’Étel et des données récentes concernant le contexte de la zone durant la période romaine seront bientôt disponibles avec la publication de la fouille de l’établissement voisin de Mané-Véchen
  • and Salsamenta, Production and Commerce in Materia Medica, Studies in Ancient Medicine, Leydes, Brill, 226 p. Driard 2008 Un établissement romain spécialisé dans les productions de salaisons et sauces de poisson à Étel (Morbihan, France), in Béarez Ph., Grouard S., Clavel B. (dir
  • Errance, Centre Camille Jullian, p. 17-36. Garnier, Valamonti 2016 Garnier N., Valamoti S. M. 2016 : Prehistoric wine-making at Dikili Tash (Northern Greece): integrating residue analysis and archaeobotany, in Journal of archaeological science, 74, Cambridge (Massachussets), Academic
RAP01714.pdf (PLOUHINEC (29). "ménez-drégan I". rapport intermédiaire 2000 de fp 3 (2000-2002))
  • marquer les artefacts lithiques récoltés cette armée. Outre les visites de personnalités officielles, une ouverture du site en cours de fouille a été organisé pour le grand public (deux matinées, pour un accueil de plus de 200 persormes), ainsi qu'une visite pour les élus de la région
  • of this genetic material could be due to its adsorption to hydroxyapatite and other bone molecules occurring immediately after the death of the individual and later on during the fossilisation process. The price to pay for such a preservation is that the association is so tight
  • that molecular hybridisation is still the most adequate approach to analyse DNA in fossil bones regardless of its solubility. So far, soluble DNA can be found and analysed by PCR only in the more recent bones. However, some of them also contain preserved DNA in an insoluble form
  • of Neanderthal DNA form the northem Caucasus. Nature, 2000, 404:490-493 Leonard, H.A., Wayne, R.K., and Cooper, A. Population genetics of Ice Age brownbears. Proc. Natl Acad. Sci. USA, 2000, 97(4): 1651-1654 3 Geigl, E.M. DNA diagenesis in lower palaeolithic bone. Ancient Biomolecules, 1998
  • , 1(3):240-241 4 Monnier J.-L. et al, Comptes Rendus de ¡'Academic des Sciences, Paris, T. 319, 1994, Sérien,pp.l55-160. 5.2 - Unexpectedly long preservation ofgenetic material in fossil bones "5th International Ancient DNA Conference"; 12-14 Juillet 2000, Manchester, Angleterre
  • résumé intitulé "Ancient DNA V" Extrapolation of the rate of DNA degradation m solution has led to the prediction that DNA older than 5000 years could not be preserved. However, the existence of DNA in fossils estimated to be around 30.000 years old has been reported showing
  • these results, more recent bones from various periods (from Neolithic to modern times) are now being investigated. Ciurent results show that molecular hybridisation is still the most adequate approach to analyse DNA in fossil bones regardless of its solubility. So far, soluble DNA can
  • be invaluable to permitftittu-egenetic analysis of ancient fossils. 6 - Perspective pour la campagne 2001 La campagne triennale amorcée cette année se poursuivra selon les mêmes objectifs au cours des deux armées de fouille suivantes : - dès 2001, fouille de la banquette supérieure, sous
RAP03610 (ROMILLE (35). ZAC de la Houltais et du Placis Verdys, L'Hôtellerie. Rapport de diagnostic)
  • Chronologie Sujets et thèmes Mobilier édifice public nb Industrie lithique Inférieur édifice religieux Industrie osseuse Moyen édifice militaire Céramique Supérieur Bâtiment Mésolithique et épipaléolithique Structure funéraire Faune Voirie Flore
  • mobilier complémentaire n'a été mis au jour, permettant à priori d'écarter l'hypothèse de la proximité du coeur d'une occupation. t men oire dict ie fin n dé ite Lim ntra co no MIN CHE UX définie CRE Limite non ent contradict oirem 3 es 1bis rr Se E U R ES D S D
  • N A R G C t A men R oire ES R dict ie fin n dé ite Lim ) 25 IS RA ntra co no (D UV HA E RU E D LA C friches bassin Pk t men oire dict ie fin n dé ite IN EM H C Lim C ntra 13 co no H EM IN friches ite Lim co oi ct fin dé
  • fin dé ie oire t en m t en UX dict RE C em oir ra nt IN ict co 15 M ad HE ntr C co m Li 14 n ie no no fin ite ite n dé no 2 n C di ra nt ie UX RE IN M HE C Lim 1 friches t en m re C 16 HE M IN UX RE C 4 Mare 17 Mare 5 Lim
  • ite 18 ie fin n dé no co 6 ntr friches 19 em ictoir ad t C en Mare IN EM H friches 20 cour de chargement 100 m 21 t 7 en m re fin 22 ent de chargem accès cour n ite dé no m Li 8 23 ite Lim n no ie fin dé nt t en m oire IN EM dict H
  • ra C co SUPER U co oi ct di ra nt ie chute 10 24 Li ite m 11 n no ie fin dé ct di ra nt co t en m re oi 12 bassin Lim ite no n dé finie contr C ad ictoir em en t Alignement IN HEM "La Houltais" Alignement à determiner ULT AIS ÉVÊCHÉS
RAP03185.pdf ((22)(29)(35)(56). Les premiers peuplements de l'ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR)
  • . Étude lithique de la collection de Pen Hat (Camaret, Finistère) 4. Structuration des réseaux de prospecteurs 5. Communication scientifique 5.1. Publications 5.2. Communications 5.3. Conférences 5.4. Exposition « Ice Age Island – L’Île à l’Âge de glace » du musée de Jersey 6
  • . Perspectives de recherche 2016-2017 6.1. Calendrier des opérations et des analyses 6.2. Communications à venir 6.3. Publications à venir 7. Conclusion 8. Bibliographie 1 – INTRODUCTION 1.1 – Problématiques et objectifs du projet Ce programme pluridisciplinaire vise à produire une
  • faire le point sur leurs ramassages. 5 – COMMUNICATION SCIENTIFIQUE 5.1 – Publications DAIRE M.-Y., AUDOUARD L., DUTOUQUET L., GUYODO J.-N., LANGOUÊT L., LOPEZ ROMERO E., MARCHAND G., MOLINES N., RAVON A.-L., ROUVIÈRE C., avec la coll. de A. Le Guen et S. Bihan, 2015 - Pour une
  • , Quaternary International, http://dx.doi.org/10.1016/j.quaint.2015.07.066. RAVON A.-L., GAILLARD C., MONNIER J.-L., 2015 - Menez-Dregan (Plouhinec, Far Western Europe): the lithic industry from layer 7 and its Acheulian components, Quaternary International, sous presse. 5.2
  • of the La Manche region”, Workshop Pathways to Ancient Britain, Queen Mary University, Londres. 24-26/06/2015 : NAUDINOT N., LE GOFFIC M., BEYRIES S., BELLOT-GURLET L., BOURDIER C., JACQUIER J. et LAFORGE M. - Du nouveau à l'Ouest : l'abri sous roche du Rocher de l'Impératrice
  • Projet Collectif de Recherche sur le Paléolithique de la Bretagne, qui collabore avec l’équipe du projet Ice Age Island depuis 2013. Ainsi, sept artefacts bretons sont présentés au public dans le cadre de l’exposition : trois artefacts issus de la fouille du site de Menez-Dregan I
  • , les résultats des enregistrements TLS seront disponibles courant 2016. Enfin, la soutenance de thèse d’A.-L. Ravon est prévue pour l’automne 2016, et permettra la publication d’une nouvelle synthèse sur le Paléolithique inférieur et moyen ancien de la région. 6.1.2 – Opérations de
  • corréler les dépôts avec les séquences voisines. 6.1.5 – Opérations de terrain prévues en 2017 Une fouille programmée du site paléolithique moyen ancien de Grainfollet (St Suliac, Ille-etVilaine) est envisagée. 6.1.6 – Publications prévues en 2017 La synthèse issue des travaux de
  • thèse d’A.-L. Ravon concernant le Paléolithique inférieur et moyen ancien de la région fera l’objet d’une publication au BSPF. 6.2 – Communications à venir - RAVON A.-L., LAFORGE M. : “Pleistocene climatic variability on the Armorican peninsula: what is the influence
  • juin 2016. 6.3 – Publications à venir - Un article dans la RAO afin de présenter les travaux de recherche issus du Master 1 de M.-P. Jung en 2015. - Un article au BSPF afin de présenter les occupations paléolithiques de Carnac. - La synthèse issue des travaux de thèse d’A.-L
  • . Ravon concernant le Paléolithique inférieur et moyen ancien de la région fera l’objet d’une publication au BSPF. - Un article dans Quaternaire sur le cadre chronostratigraphique de Grainfollet (Saint-Suliac, Ille-etVilaine), en collaboration avec J.-J. Bahain et J.-L . Monnier. 7
  • , nous avons posé les bases d’une nouvelle dynamique de recherche sur le Massif armoricain, qui s’illustre par plusieurs campagnes de terrain, de nombreuses communications et par des travaux étudiants (11 publications, 7 communications orales, et 3 conférences grand public). Les
  • conférences montre l’intérêt croissant du grand public pour ces périodes mal connues, et nous incite à poursuivre cette démarche de communication autour de ces thèmes. Il est nécessaire de poursuivre ces efforts sur les années à venir, afin de mener à bien ce projet ambitieux et de
  • , France) au cours des trois derniers cycles interglaciaire/glaciaire et occupations paléolithiques associées. In : Daire M.-Y., Dupont C., Baudry A., Billard C., Large J.-M., Lespez L., Normand E. Scarre C. (dir.), 2013. Ancient Maritime Communities and the Relationship between People
Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne (2018) (Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR 2018)
  • public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent
  • est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne
  • ......................................................................................................................... 51 COMMUNICATION ET DIFFUSION (FIN 2014-FIN 2018) .................................................................................................. 52 PUBLICATIONS
  • ....................................................................................................................................................................................................52 COMMUNICATIONS .............................................................................................................................................................................................53 CONFERENCES GRAND PUBLIC
  • scientifiquement depuis les années 1970, il n’en va pas de même pour la diffusion auprès du grand public, pourtant le premier concerné par les opérations archéologiques. Dans cette optique, ce thème se destine à délivrer une information scientifique claire et accessible au public, mais
  • de conférences à destination du grand public.  Veiller à une diffusion régulière des résultats récents (conférences, publications d’ouvrages, presse, sites internet).  Poursuivre le développement de chantiers-écoles de fouille en Bretagne reconnus
RAP01961.pdf (bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • méthodologiques p. 2 Appréciation sur les découvertes p.2 à 3 Perspectives p. 3 Publications, animations, colloques. .p. 4 Liste des découvertes p. 5 et 6 Figures p. 7 à 15 Annexes. Programme du colloque de Gand. Bocages armoricains et sociétés, genèse, évolution et interactions
  • dans une publication récente (Gautier,2003). REMERCIEMENTS Les recherches ont bénéficié d'une subvention de l'Etat de 4650 euros, de crédits du Conseil Général du Morbihan d'un montant de 2325 euros et d'une subvention du Conseil Général des Côtes -d'Armor s'élevant à 2325 euros
  • , quelques reconnaissance hivernales se feront au-dessus de la forêt de Paimpont afin de photographier les importants sites terroyés récemment découverts par Maurice HOUELX et Jean BOUCARD. 3 PUBLICATIONS, ANIMATIONS, COLLOQUES. Gautier M., 2003 - Les fermes et les parcellaires gaulois
  • - Cérémonie d'ouverture \:>.;, , ,,>\û i*\iyJ:d ihi >h>' M- ^ -- '•
  • Photography in Italy (1899-2004) 15,30-16,00 M. Gojda Ancient Landscapes hidden and visible. Air Survey and Rethinking the History of Space and Seulement in Central Europe: towards a SynIhesis 16,00-16,30 Coffeebreak - Pause café To overcome infirmity: current approaches to aerial
  • information System 17,00-17,30 J. Miaidun, I. Mirkowska & W. Raczkowski D. Korobov 17,30-18,00 J. Haigh -rom photographs to maps; a collaborative development 15,00-15,30 Ancient lines in the landscape: the use of GIS and aerial photography for the study of ancient roads and field
  • la voie Rennes (Condate) - Angers (Juliomagus) B. Sittler, R. Siwe & M. Gùltlinger B. Stichelbaut Assessment of ridge and furrow by using airborne laser altimetry. Preliminary insights of a pilot study of an ancient field System fossilised under woodlands near Rastatt in South
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs
  • d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants
  • projecteurs led sur pied et 1 masque immersif) dont le PCR a intégralement bénéficié. 8 Avertissement Ce rapport ne doit en aucun cas être considéré comme une publication. La mise en ligne du document par le SRA de Bretagne après une évaluation faite par la commission territoriale de
  • la recherche archéologique de l’Ouest ne sont pas les éléments suffisants d’un parcours qui permettrait de passer du statut de rapport à celui de publication scientifique. S’agissant d’une opération en train de se réaliser, des conclusions et un bilan seront nécessaires. Certains
  • sites sont en cours de traitement, d’une année à l’autre, et ce travail d’ajustement et de correction va naturellement modifier le contenu du rapport final, qui lui-même ne sera toujours pas une publication. Des discussions sont par ailleurs ouvertes et offertes au lecteur au terme
  • catégorie des « archives ouvertes », complémentaires des publications dans les revues à comité de lecture, pour permettre la conservation pérenne de la connaissance scientifique. La nécessité d'un examen critique (peer-review) par des chercheurs académiques avant publication, a été
  • CReAAH (Rennes) pour avoir souvent retrouvé des publications difficiles d’accès et Gwénaëlle Wilhelm-Bailloud pour nous avoir laissé un libre accès aux archives de Z. Le Rouzic et G. Bailloud. Chaque monument étudié a souvent nécessité des autorisations aimablement accordées et des
  • pigmentations naturelles et applications volontaires de colorants, et parmi ces dernières de pouvoir dater leur application (trop souvent moderne malgré des publications récentes affirmant sans preuve leur ancienneté en Bretagne). Notre tâche à cet égard est de documenter ces altérations là
  • restituer l'information offrent des visuels immédiatement communicables et compréhensibles par les chercheurs et le public. Le traitement des données nécessite une expertise archéologique et sémiotique pour effectuer des choix importants (sélection des contrastes, suivi des anomalies à
  • adopté. Le PCR, en résumé, articule l'exigence d'une recherche fondamentale au sein d'un processus conservatoire, tout en préparant l'objet archéologique à sa valorisation auprès des publics. – – – La composante recherche assure la démarche scientifique des processus
RAP00613.pdf (Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de projet collectif de recherches)
  • gAande période de pA06péAlté t>e. situe, aux Xl/IIIème. et XIXème siècle, les founs ne s' éteignent définitivement qu'en 1954. Ve nombAeuses publications 6e sont attachées à déoAÀJie les atetiens duAant les deAnléAes décennies de leuA activité [c£. blbllogAaphle) . Les pAoductlons
  • oeuvre.. L'étude des productiom, menée pan. P. LANOS, devnait aboutir dam le couhant de l'année 1985. La publication est en cours. Bibliographie L. LANGOUET, G. FAGUET et L.R. VILBERT, Chronique de pno6pe.cti.on, Les Vossiers du Ce.R.A.A., 1979, n° 7, p. 105 et 111
RAP02649.pdf (LILLEMER (35). le Haut Charles. rapport de fouille)
  • scientifique de l’opération parcelle(s) 1085, 1087, 1089 post-fouille du 08/08 au 31/12/2005 Adresse ou lieu-dit 35 153 du 26/05 au 07/08/2005 Jean-Noël GUYODO, Inrap — Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier nb Edifice public Industrie lithique
RAP03138.pdf (MONTGERMONT (35). ZAC Les Petits Prés : un établissement rural antique de la région rennaise. Rapport de fouille)
  • (articles 9 et 10 de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée relative à l'amélioration des relations entre l'administration et le public). Le non respect des règles qui précèdent peut constituer un délit de contrefaçon passible de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros
  • dismantled in the early fourth century AD. The residential part of the site went through several evolutions. In its first state, the residential building measured 26,20 m by 8 m, with an interior court of 2,400 m². In the following states, a change in the organization of the court
  • , a gap appears between the final occupation of the site (IVe - early Ve centuries AD) and a retraction of the ancient city fortifications in the late third century AD. 5 ÉTAT DU SITE La majeure partie des structures a pu être fouillée lors de l'intervention. Les structures non
RAP00321.pdf (LA CHAPELLE DES FOUGERETZ (35). le Bas Plessis. rapport de sauvetage urgent.)
  • type. Rextugenoò - Véeae p-tc'4" A : Statuettei du type "extugenoi - venuò Itm-ite de la Gaute Lugdunati e Patrick GALLIOU .Université de Bretagne Occidentale. Quelques objets de parure du Bas-Empire recueillis à La Chapelle-des-Fougeretz (ille-et-Vllaine). o-o-o-o-o-o-o Il
  • , Ancient gems from the collection of Burton Y.Berry, Indiana,1969. -Brandt,1912- E.Brandt, Antike Gemmen In deutschen Sammlungen.Bd.1 Staatliche Münzsammlung Hünchen. Teil 3. Gemmen und Glaspasten der romischen Kaiserzeit, Prestel,München,1972. -Bréhier,1903= L.Bréhier, Les colonies
RAP02608.pdf (PLOUHINEC (29). le gisement paléolithique inférieur de Ménez Drégan I. rapport intermédiaire de fouille programmée 2009-2011)
  • Massif armoricain témoignent d'une forte présence néandertaliennes encore mal connue, que malheureusement l'érosion marine et les aménagements anthropiques font disparaître rapidement. 1 Des avancées considérables (voir publications) ont été réalisées depuis la découverte du
RAP02143.pdf (LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen à Lillemer. rapport final de synthèse de fouille programmée 2003-2005 et de prospection thématique)
RAP02208.pdf (PLOUHINEC (29). gisement du paléolithique inférieur de Ménez-Drégan 1. rapport intermédiaire 2006 de fp 3 (2006-2008))
  • sud armoricain, en gros entre Noirmoutier et Crozon. La plupart de ces sites sont menacés par l'érosion marine et font l'objet d'un pillage intensif par les clandestins. Des avancées considérables (voir publications) ont été réalisées depuis la découverte du premier site de ce type