Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

934 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02207.pdf (PAULE (22). les enclos de Saint-Éloy. rapport final de synthèse de fp 2 (2005-2006))
  • courant du ve siècle avant j.-c. La mise au jour d’une petite bule en fer à pied relevée dans l’urne 202 à décor de marguerites est très cohérente sur le plan chronologique et situe cette tombe au milieu du ve siècle avant j.-c. Un seul cas de chronologie relative entre deux sépultures
RAP02272.pdf (Vents et fours. du minerai à l'objet. recherches sur la ventilation naturelle en paléométallurgie du fer. rapport final de pcr 2005-2007)
RAP00404.pdf (SAINT-MALO (35). les sept perthuis. rapport de sauvetage urgent)
RAP03366.pdf (MOREAC, BIGNAN (56). Déviation de la RD 767 Locminé, tranche 2 : Occupations de l'âge du Bronze à nos jours et indices de paléométallurgie au sein du bassin Locminois. Rapport de diagnostic)
RAP00220.pdf (MOUSTOIR-RUMENGOL (56). Kerlagadec. rapport de sauvetage urgent.)
  • fragmentaire de. V environnement du souterrain. Vans un rayon de 300 m autour de celui-ci diverses structures apparaissaient en section. On a pu relever ainsi plusieurs foyers et divers fossés. Nous en faisons cl-après la description : A - COUPE EST VE LA ROUTE ENTRE V.10 ET ?.11 : A 0,50m
  • de profondeur, on remarque dans la terre brune un semis charbonneux. Il semble, que. celui-ci doit être mis en relation avec la technique de la culture sur brûlis. B - COUPE EST VE LA ROUTE ENTRE P.10 ET P.11 : A ? m du point P.11 et à 0,40 m de. profondeur, on a pu observer, un
  • foyer qui repose sur le substratum schisteux. C - COUPE EST VE LA ROUTE ENTRE P.11 ET P.11 : A 11 m du point 11 P.11 un fossé de 1,11 de large et profond de 1,10 m [par rapport à la surface) rempli de terre brune avec charbon êpars et argile cuite dispersée, apparaît dans la coupe
  • . Son fond est aplati [0,50 m de. largeur environ). V - COUPE EST VE LA ROUTE ENTRE P.14 ET P.15 : A 7,10 m du point P.14 apparaît en coupe un autre fossé de dimensions identiques au précédent [largeur 1,10 m, profondeur depuis la surface 1,10, fond aplani large, d'environ 0,50 m
  • ). Son remplissage, est identique. E - COUPE EST VE LA ROUTE ENTRE P.33 ET P.34 : A 1,70 m du point P. 33 fut relevé un foyer, et à 4,00 m un niveau d'argile cuite. Le. tout à une profondeur variant de 0,40 à 0,50 m. F - COUPE OUEST VE LA ROUTE ENTRE LES POINTS P.21 ET P.22 C'est
  • sur un espace de 4000 m à la fois des habitats [foyers) mais également des zones d'enclos ou de champs [fossés). Ve plus, nous avons Ici une preuve supplémen- taire de la présence d'habitats à proximité d'un souterrain. 56 MOUS TOIR - RUMENGOL 1986 A *n i—i—i—i—i—i
RAP00690.pdf (LANNEDERN (29). Bergam. rapport de fouille préventive)
  • A I 1988/ I - CIRCONSTANCES VE LA DECOUVERTE ET MOT IF VE LA TOUILLE Le lundi 09 Mat 1988, MonAsLe.uA. BRAS deme.uA/int à BeAgam en LANNEDERN, en paAAant une AouA-AoleuAe danA une pcoicelLe lut appaAtenant keuJvta deux datiez de AchlAte eipacéeA d'un métAe envXAon. L'une, d'elle
  • Vépartemental III au Service d'Archéologie. - CONDUITE VE LA FOUILLE Lu rutu du co^né ayant été dégagé¿ de. le.uA. terre de piohonde.uA., tant à l'Intérieur tmp¿, un contrôle du terru qu'à l'extérieur extAaltu a été réalisé ; dam, un premier ¿un. un tamis à maille, de 3 mm. Vans
  • actuel du ¿ol corrupondant à l'embase de la ¿eule paroi longitudinale en place. IV - DESCRIPTION VE LA STRUCTURE Elle Ut l'une ut constituée ¿ur chant et tru par deux dallu légèrement Inctinée de ¿chlste grueux, vers VIntérieur. dont Longue - 3- de 111 cm, elle forme
  • une des parois tongltudinale du coffre. Sur ¿on ¿ommet, affteuAant le niveau du ¿ot actuel, elle. préAente une. dlactase d'une. tongue.uA. de 40 cm, bordée de. part et d'autAe de cas¿uAes Aécentes correspondant à l'impact des engins agricoles. Ve ta deuxième, b Aisée en plusieurs
RAP00631.pdf (BRENNILIS (29). Karaes Vihan. rapport de fouille programmée)
  • V1RECTION VES ANT1QUITES VE BRETAGNE Míchaíl BATT PROGRAMME H 21 BREmLlS (FmSTERE) KARHAES-V1HAÑ : UN VÍLLAGE VESERTE VAÑS LES MONIS VARREE, F2Ñ1STERE VouállzA d
  • petit Carhaix" in.b.fiémininen breton) ; par raison de clarté, ce nom courant, mais nonhistorique, a été choisi. LES BATIMENTS APRES LES RESULTATS VE LA FOUILLE : Lei, {outlles e^ectuées ¿ut le ¿ite depuis 1978 ont montré que la maison typique est la maison mixte ou la maison
  • dans le Morbihan. Ce type d'habitat e¿t tr ditionnel et a persisté jusqu'au XXeme ¿iécle (MEÏRJON-JONES, 1979 et 198 RAPPEL VES RESULTATS VES FOUILLES PRECEDENTES [FlguAe 3). Le site a été peu exploAé, sauf l'intéAieuA du bâtiment I, construit entAe deux loches naturelles, qui
  • évidence les différentes étapes de modifications des talus et V existence d'un bâtiment [n° 111-A) constAuit en bols et mottes de gazon. ORGANISATION, TECHNIQUE VE LA FOUILLE : Depuis 1978, la méthode open area de {¡ouille [BARKER, 1 977) a été utilisée SUA ce chantleA. En 1984, comme
  • les années pAécédentes, nos ef- 4. {orts se sont orienté psiincU.paZme.nt vers la réalisation de relevés d'ensemble des bâtiments et du leurs dépendances. Ve plus, du informations non nêgligeablu ont été apportéu par six campagnes de. {ouillu. Un plan des zonu {outlléu à
  • EN OEUVRE VE LA CAMPAGNE 1984 : IV. )'J0î, 'S Le mois de Juillet 1984 a vu la sixieme campagne de {ouiliu ¿un. le. village déserté de. Karhau-Vihan dans lu Monts d'AM.ee., Finistère. Pour Suivant l'étude de l'organisation spatiale de l'habitat villageois, la {ouil a mis au JOUA
  • . - LE MOBILIER RECUEILLI ET LA DATATION VU SITE EN FONCTION VES RESULTATS VES FOUILLES 1978-1984 (flguAes 5). Comme. pour les autres villages médiévaux fouillés en Bretagne, Il est bien difficile de propos en. une datation précise sur un site très vaste et fouillé seulement en
  • l'ensemb de¿ bâtiments en pierre sèche ¿ugg ère l'existence d'une économie agricole m prenant en compte l'élevage. LE VILLAGE VESERTE VE KARHAES-i/lHAN VANS SON PAYSAGE. Toute une partie des terralnà au Nord-Ouest du village de Karhaes-\Jihan, non cultlvé¿ et même non cadastré¿ ¿UÂ
RAP00212.pdf (LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. rapport de sondage.)
  • Yannick LECERF +++++ INTERVENTION V URGENCE SUR LE DOLMEN VE LA TABLE VES MARCHANDS EN L0CMARIAQUER (MORBIHAN) 19 S 5 ++++ INTERVENTION sur le Dolmen en de la D'URGENCE Tab1e-des-Marchands LQCMARIAQUER (Morbihan) La fouille et l'étude du Cairn de Gavrinis en LARMOR
RAP00116.pdf (SAINT-VOUGAY (29). Graeoc. rapport de sauvetage urgent.)
  • SAINT - 1/ 0 U G A V TUMULUS VE L'AGE VU BRONZE VE GRAEOC 1984 Fouille. de scuuveXage. n° 84.11 P Numlro du ¿¿te : 29.3.31.271.001 RESPONSABLE : Michel LE GOFFJC Archéologue. VépaAlcmental du FINISTERE LE TUMULUS VE L'AGE VU BRONZE VE GRAEOC EN SAINT-VOUGAV (Finistère
  • ) I - CIRCONSTANCES VE LA VECOUVERTE ET MOTIF VE LA FOUILLE A la. {in du printemps 1983, Monsieur Paul MEZANGROAS, demeurant au. Penker en PLOUNEVEZ-LOCHRÏST, apprit que Monsieur PORHEL, habitant à Liorzou, avait l'Intention de proceden, à un déroctage par dynamitage dans une
  • ", la présence de trois tumulus à proximité du liorzou, l'an {ouille le 28 mars 1906, un autre le 10 avril 1906, le troisième a été {ouillé plus tardivement, en 192S (c{. LE PONTOIS "Le Finistère Préhistorique" page 241 ]. Ve celui dont il est question dans ce rapport il n'est nulle
  • part {ait mention et pour cause : l'arasement des terres du tertre tumulaire était tel qu'il était devenu indiscernable dans le paysage. III - EQUIPE VE FOUILLE La constitution de l'équipe de {ouille {ut la suivante : - M. Hickel LE GOFFÏC, Archéologue Vépartemental du
  • , - M. Lionel BERTHEVAS, LESNEVEN,t: - M. Alain PORHEL a assuré le rebouchage du chantier à l'aide de son tracteur. 11/ - CONDUITE VE LA FOUILLE Le chantier s'est tenu pendant la semaine du 30 juillet au. 3 août 1984, après que les pommes de terre qui occupaient le terrain aient été
  • centimètres le niveau de la parcelle. La zone {ouillée est un rectangle de 3m sur 4m, le petit côté orienté au Nord. Ve plus une tranchée de reconnaissance de 5m de long et 2m de large a été ouverte du côté Ouest. Apres le dégagement des quelques 10 à. 20 centimètres de terre arable qui
  • maximale est de 4,5 mm. Cette lame est brisée en cinq morceaux et ses bords sont assez corrodés. Elle présente un renflement médian et trois filets parallèles aux bords de la lame qui s'évasent vers la garde. Au milieu de la garde existe une échancrure en forme de derni-lune. Ves traces
RAP00698.pdf (PLOMEUR (29). beg an dorchenn. pointe de la Torche. rapport de fouille préventive)
  • 0 Programrae P 24. Olivier KAYSER \ PLOMEUR (Finistère) BEG-AN-DORCHENN. Campagne 1986. Sauvetage programmé n° 1271. Site n° 29 171 002. BEG-AN-VORCHENN CAMPAGNE VE S AU [/ETAGE PROGRAMME 19S6 Site. n° 29.171.002 Autorisation n° 1271 * * * ApAê* accord du nouveau
  • , XCIX 19%, XCIX 203 à 206, C 203 â 20b,- Cl 201, Cl 204 à 206, Cil 202- 203. III-A - Lu i-tAuc.tuAe.-i. Une stAuctuAe de combustion est appajiue dans le caAAé XCIX 206. Eîle se prolonge, dans les caAAés XC1/III 206 ut 207 et XclX 201. Ve foAme ciAcuiaiAe, elle Ut délimitée pal du
  • est proximale et les retouches situées à droite. d) Lu trapèzes. La série se compose de 42 éléments. Trois gnandu catégoriu se déga- gent : - Lu trapèzu asymétriques longs [6 éléments). Ve modulu variés, ils présentent généralement une grande troncature recttligne et toujours
  • courts pygméu (37 éléments). C'ut la série la plus qui confirme nos observations du années précédentu Ve nomsont discemablu par ailleurs, selon la symétrie du troncaturu selon leur concavité ou leur rectitude. III-C - La faune. L'extrême fragmentation et, le degré de corrosion du os
  • Monsieur G. VESSE pour étude. Les coquillage* n'apportent guère de commentaire* particulier* par rapport aux année* précédente* [même* proportion* entre les diverse* espèces, cardium et patella dominanti. Ve nouveaux éléments de parure ont été rencontré* {.trivia, patella, litiorina
  • ). 1JJ-V - \Je*tiges végétaux. Ve nombreux petits charbon* ont été rencontré*, fragment* de coquilles de noisettes. parmi lesquels quelques Par aill eurs, une analy*e palynologique est effectuée actuellement par Mon*ieur V. Aiarguetie, au Laboratoire d'Anthropologie de Rennes I (E
  • Aérle mani fcAtement non *ynchronique [cf datation* 14 C), entre une *érie de base et une *érie de *ommet de couche (correspondant à la période d'utilisation de la *tructure d'habitat). Ves études typomètriques -sont en cours d'élaboration. En dehors de la pré*ence d'un ou plusieurs
RAP00077.pdf (MORLAIX (29). la Boissière. rapport de sauvetage urgent.)
  • Yannick LECERF + + + + FOUILLE A LA Vt SAUVETAGE V'URGENCE B01SSIERE-LE-PETIT SUR LA COMMUNE (FINISTERE) 198 5 VE MORLAIX ClßCONSCRIP^TOr? le...mimt... K7STOIIXOV E ü anbü vt ¡s AU aiie AP Ï T U ¡^ Al' Date d » envoi . l i / . W ß f . . . RAPPORT DE LOCALISATION
  • HiShöire Dessin - • ' • ; > p é r i o d e : j^aliû- r o m a ' » n e il '"• 'h '' *j ' ; P / â h :, , : £ Fouilla: ; LECERF.X ¿EC.ERF. h? j^** *" v ••• Y"' y Schelle: ; ^ / ^ g Y'." •' i Dà te i Juillet J385 V FOUILLE VE SAUVETAGE V'URGENCE à la Bolsslère
  • étant destiné à être aménage en e¿ pace vent, ne présente pa¿ poat l'heure un caractère de première urgence. Ve pluA la visite de nombreux curieux, nouA faisait cAalndre pour leA ¿tructuru encore en place. NOUA avon¿ donc concentré notre e{¡{¡ort ¿ur le ¿ecteur B ¿Itué ¿OUA la
  • poterie furent recueilli. La aaile n° l pluA vaAte nous donne une longueur entière de 1,20 m. Cette ¿econde pièce reçoit leA deux {¡o¿¿e¿ comblées. Le {¡oAAé n° 1 paAAe de l'IntérleuA ve/u l'extérieur de la Aalle AOUA le mur. ¿ud de la conAtructlon. Son curage nouA a permis d'y
  • de les bords 1,40 m et 0,60 m. Peu la rubéfaction Le nettodes Continuant notre une seconde fosse parois décapage de même na- de leAAe brune cendreuse. a une forme approchant un cercle de poterie accumulation dans le sous sol argileux. également de scories mètre. Ve
  • . Ce mobilier composé de nombreux tessons de poteries, appartient à des fragments de sigillées, de faisselles ou poteries à perforations, d'amphore, ou encore des éléments de verre â vitre très Irisé. Ve ces fragments de céramiques, dont certaines ont un caractère oslsme assez
RAP00876.pdf (PLONEVEZ-DU-FAOU (29). Kerdiane. rapport de fouille préventive)
  • I L L E ++++++++++++++++++++++++++++++++++++ PLONEVEZ-DU-FAOU PUITS Autorisation Responsable MEDIEVAL DE KERDIANE de sauvetage n° : 85-10 P : Michel LE GOFFIC ARCHEOLOGUE DEPARTEMENTAL /SEPTEMBRE DU FINISTERE 1985/ I - CIRCONSTANCES VE LA VECOUl/ERTE C'est au
  • COUAS tAacteun de Monsieun qu'ait exploite. de travaux agricoles MEI/EL provoqua C e t t e pancette pa>it de 4a. découvente VocteuA ET MOT IF VE LA la occupée, moisson. MENARV de CHATEAUNEUF-VU-FAOU, Vépantementat d'Archéologie. e n compagnie du VocteuA en AvnJJt un
  • la je. fie.man.quai, tnois non jointoyée. assises d'un dont La parcelle an Vuchen les abord, en présence et du sol, [schÂste) dont Ve pnime du Bronze, sunfiace locale, dnoits trouvions la accordée, lieu être MEUEL, tn.es de façon remis ayant napidement, à
  • Parcelle de y-W n" Propriétaire : Monsieur BERTHELEME Kersalut PLONEVEZ-VU-FAOU Locataire : Monsieur F aven 1976 35. Jean Guillaume MEl/EL PLONEVEZ-VU-FAOU Coordonnées Lambert : Zone 1 : x = 142,940 Altitude III - y = 1 076,140 : 146 m. EQUIPE VE Ont - FOUILLE
  • participé Michel à la LE GOFFIC, fouille : Archéologue Départemental COMMANA. - François - Jean QUERAT, NU/ART, GOURLIZON. CHATEAUNEUF-VU-FAOU. du FiyiL&tère, - 3- 11/ - C0NVU1TE Li VE LA FOUILLE ckantieA l'équipe, de f o u i l l e a'ut de l'Age da Bnonze
  • d'éboulment de la panai òud. (/ - DESCRIPTION VES STRUCTURES de la fioAAe de cneuóement zone f o u i l l é e . du puitò ANNEXES L^_£oòòi_de_cnei^ement VanA bond de la tant. da cenine. cette : {¡ouÀlZen.. au paiement òud du pcUtò qui connupond à la fondation d'un muA de SO cm
RAP00389.pdf (SAINT-SULPICE-LA-FORÊT (35). l'abbaye. rapport de sondage.)
  • ABBAYE VE NOTRE VAHE VU HIV AU MERLE CAMPAGNE 1983 RAPPORT CONCERNANT LES TRAl/AUX EFFECTUES VANS LA CHAPELLE SAINT R SocÀUë. ARchëolcç,-i.que. de Saint Sulpice. la F onte. RAPPORT RELATIF AUX SONVAGES EFFECTUÉS EN AOUT 19 83 VANS L ABBAYE VE NOTRE PÂME VU NIV AU MERLE
  • CONSECUTIFS AUX FOUILLES VE L ANNEE 1982. PREAMBULE. Il nous pa.fia.it opportun, travaux, de préciser che des origines de nombreux avant que ceux- cl de l'Abbaye, auteur d'entAe.fi ont tant dans le détail eu pour objectif dans le cadre des la des recher- relations
  • [BANEAT,VOM ANGER,GUILLOTIN VE CORSON,Albeut LE GRANV, Abbé BRUNE) et du cartulaire de l'Abbaye que sur le terrain. Les textes l'Abbaye, décrivant, ¿on Implantation privilégié* s ur le en e^et,la s'attachant au lieu apparu intéressant res , ce qui, à notre Telle a été
  • -*, ment assemblée.Elle Ae.nfieAmait diveAS oss ements , deux pièces de monnaie, un moAceau de cui%seAti dans un débAis métallique. b)PIECES VE MONNAIE Les découvertes ble des sondages Les annexes en monnaies se chi fi firent à 33 pour dont 2 à l'intérieur 5,6 et de la 1 donnent
  • ET CHRONOLOGIE VES SONDAGES. - 1er sondage:carré Il de pavages un décapage,nous parsemée de cailloux sommes en présence d'une terre meu- . Cette couche révêle: 5 pièces de monnaie 5 débris métalliques 1 débris de carrelage. Au niveau inférieur,à la profondeur moyenne
RAP00202.pdf (LANESTER (56). le resto. usine à salaisons. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • d'échouage ont commandé l'emplacement de ces ateliers. 5 - lit - LES ABORVS VE L'ATELIER Plan III - Les rives Sud de la presqu'lie du RESTO Photographies 3-4 L' établissement fioulllê est situé au Sud de la Plan III parcelle ZC 31 b, à cinquante mètres de la fialalse. Le niveau 0
  • mentionnent pas. Aucune datation ne peut en être donnée. On ne peut donc a priori exclure l'éventualité d'un rapport avec les ateliers gallo-romains des 11° - 111° siècles, seule période où cette parcelle ait été habitée. s - V - INTERPRETATION VES STRUCTURES Plan VI - R2.d0nsti.tatIon
  • type rêeem13 ) ment publiés Les dimensions de eet atelier paraissent bien adaptées aux possibilités du site : Il s'agit Idl d'une petite pêdkerle d' estuaire. Ves pesons, une aiguille en os pour eoudre les fillets témoignent d'un équipement assez léger. Les espèees remontant ou
  • , la prê*ence au**l de certain* type* de va*e* en *lglllêei enfin le* ob*ervatlon* du propriétaire à V occa*lon de* labour* permettent d' affirmer que cet atelier vol*lnalt avec d'autre* con*tructlon*. Mal* *l l'atelier fouillé *e trouvait dan* une zone Inculte, le* autre* ve*tlge
  • * éventuel* *ont par contre *ou* culture* et pâture*. Ve ce fait, la fouille n' e*t pa*, dan* VImmédiat, envl*ageable. Ce* ve*tlge* ne *ont pa* non plu* menacé*, Ven*emble de la parcelle étant en zone protégée. Le mobilier e*t dépo*é au dépôt de fouille* de VANNES. Vè* que *on étude *era
RAP00327.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). la Retenue. rapport de sondage.)
  • louèU€ Touche Audíeqne ?5 • la C a l i o r n e ' í o\lestourT la Eròi* des lend.es lavande de.íelli EXTRAIT VE LA CARTE 1.G.Ñ Echelle 1/25 000 e 7279 Ouest n» 3 CAVASTRE VE 1812 SECTION 8 2è FEUILLE ECHELLE 1/2 500 IMPLANTATION VES SONDAGES VANS LA PARCELLE ZONE