Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3519 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02738.pdf (thorigne fouillard (35). ZAC de la Vigne-tranche 2. rapport de fouille préventive)
  • mettre au jour une petite unité d’exploitation agricole isolée et occupée au cours de la e e première moitié du XIIIe siècle. Créée ex-nihilo à la fin du XII voire au début du XIII siècle, elle est également contemporaine de la fondation d’un prieuré et d’une nouvelle église mise en
  • Liffré en 1981 pour former la commune de Thorigné-Fouillard, s'étend sur 1358 hectares. Ce territoire à caractère rural a connu, du fait de sa proximité avec la ville e de Rennes, un développement démographique sans précédent dans le dernier quart du XX siècle, avec pour conséquence
  • du diagnostic sont replacés sur le plan général mais non numérotés. 1-2-2-Les relevés e Chaque relevé a été réalisé sur calque A3 polyamide, au 1/20 . Chaque Fait archéologique fouillé, qu’il soit identifié ou indéterminable, a été relevé en plan et en coupe ou en profil. Il
RAP02911.pdf (ESSE (35). la basse coudre, la motte. rapport de fouille préventive)
  • : Y. BIERE, B. BORET, E. BOUTONNET, E. BRIAND, J. CHRAVZEZ, M. HARSTER, C. JOLY, J.-C. OILLIC, J. PAPON, L. TRIN-LACOMBE, J. VORENGER, (ArchéoLoire), C. HALLAVANT (Hadès), S. SAVE et P. FINCH (Amélie) et du CEDAD. Titre : Essé (35) - « La Basse Coudre – La Motte » Nombre
  • responsable d’opération et un(e) archéologue suivront le décapage archéologique pendant huit jours. Celui-ci sera réalisé à l’aide d’une pelle mécanique munie de godets de curage de 2 à 3 m de largeur. Le terrassement concernera l’intégralité de la surface prescrite et l’ensemble des
  • faits, fiches d’unité stratigraphique, relevés de terrain). Durée et moyens humains Le décapage se déroulera pendant huit (8) jours, supervisé par le responsable d’opération et un(e) archéologue. Une attention particulière sera appliquée aux respects des règles de sécurité tant pour
RAP02831.pdf (CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU (29). le Pouley : diagnostic archéologique avant l'agrandissement d'un lotissement. rapport de diagnostic)
  • age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518-533. Labaune (F.), en cours. – Annexe : étude du mobilier antique. In : NICOLAS (E.) – Châteaulin, Penn ar Roz (Finistère, Bretagne) : rapport final d’opération de diagnostic. Cesson Sévigné : Inrap Bretagne, en
  • y a quelques années, des vestiges galloromains été aperçu : fosses, fossés et mobilier. Bibliographie Bonucci (E) et Graziani (G)., 1975.- Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric
RAP03798 (PCR Formes, natures et implantations des occupations rurales en Bretagne du IVè au XIè s. Rapport de PCR 2019)
  • : Françoise Le Boulanger (Inrap) Programme : Moyen Age Le dossier déposé par Françoise Le Boulanger (Inrap) est une demande de Projet Collectif de Recherche intitulé « Formes, natures et implantations des occupations rurales en Bretagne du IV e au XIe siècle de notre ère ». Répondant
RAP03246.pdf (SAINT-MARTIN-DES-PRES, LE BODEO (22). Guernémot, Le Clos Cadio : implantation d'une ligne électrique souterraine. Rapport de diagnostic)
  • fonction du degré de combustion : noir : 300-350°. Gris : 550-600°, Blanc : > 700° : Bonucci (E.) et Graziani, (G.), 1975.- Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age.- Acta Della
  • partie sud de la tranchée est également stratifié (fig.06) et apparaît plus en profondeur, sous 0,70 m de terre arable. Il est conservé sur 0,90 m par rapport au niveau de décapage, présente une ouverture de 1,80 m pour un profil en. Axé E/O, sont orientation est légèrement décalée
  • présentent un profil en cuvette (fig.18). Ces structures sont orientées N/O- S/E, ont été suivies sur la largeur de la tranchée, en l’occurrence 8 m et sont comblées de limon brun grisâtre clair homogène. 42 Saint Martin des Près et Le Bodéo (22
  • , vers le S/E. Ce renvoi d’angle a été influencé par la présence de l’ancien fossé 1005 et de son talus (fig.17). La longueur de cet ancien talus a été réduite sur son côté ouest, lors de l’implantation du fossé 184 (fig.20). En parallèle au fossé 1007 formant le petit arc de cercle
  • prélevés dans le fossé 184. 4 Escats (Y.), 2013 avec la coll de Blanchet (S.), Cabot (E.), Hamon (C.). .- Une vaste enceinte et deux tumulus de l'âge du Bronze, Z.A. de Bel Air, Lannion, (Côtes d'Armor).- Rapport final d’opération de fouille archéologique Inrap GO , 2013 - 1 vol. (501
  • p.) : couv. ill. en coul., 295 fig. ; 30 cm 5 Roy (E.), 2011.- Découverte d’une vaste zone d’occupation datée du Bronze moyen, à Lannion dans les Côtes d’Armor.- Rapport final d’opération de diagnostic archéologique, S.R.A Bretagne et INRAP Grand Ouest, p.26 et 57. 6 Roy (E
  • partiellement puisqu’elle semble se prolonger hors tranchée de diagnostic vers le N/E, est matérialisée par une série de trous de poteau dont les comblements sont similaires et forment un plan cohérent : l’ensemble n°1 (fig.29 et30). Les trous de poteaux de cet ensemble apparaissent à 0,60
  • Près et Le Bodéo (22) ____________________________________________Septembre 2015 Deux fossés susceptibles d’être liés à cette phase d’occupation. Il s’agit des deux fossés contigus placés dans la partie sud de la tranchée de diagnostic n°1 (fig.33). Ils sont orientés N/O-S/E et
  • /E-S/O, est de 5,20 m. 60 Saint Martin des Près et Le Bodéo (22) ____________________________________________Septembre 2015 Figure n°33 : Coupes stratigraphiques des deux fossés susceptibles d’être liés à cette phase d’occupation du site. 61 Saint Martin des Près et Le
  • portique flanque la construction sur son côté S/E, en marquant une possible entrée. Un seconde entrée est pressentie sur le côté nord du bâtiment, entre les poteaux 138 et 134, légèrement rentrant par rapport au mur gouttereau. Les poteaux périphériques sont assez resserrés, signifiant
  • sous le niveau de sol actuel et présentent toute un comblement à base de limon brun (fig.36). Elles semblent former, le plan incomplet d’un bâtiment présentant un pignon arrondi. La construction est orientée N/E-S/O, mais ni sa largeur, ni sa longueur ne peuvent être restituées
  • relevées dans la partie sud de la tranchée de diagnostic sont moins bien conservées, puisque leur profondeur ne dépasse pas 0,18 m. Une tranchée foyer. Relevée quasiment au centre de la tranchée de diagnostic, sur son côté ouest, cette structure orienté N/O-S/E, mesure 2,18 m de long
RAP02874.pdf (BAIS (35). le Chemin Vert. rapport de diagnostic)
  • (Van Doorselaer 2001). Bibliographie Bonucci, E., Graziani, G., 1975: Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518
RAP01920.pdf (PLOUHINEC (56). la villa de Mané-Véchen, étude des peintures de la salle ab. rapport d'étude dans le cadre de la fouille programmée)
  • plaques encollées. 2 Etude des peintures de la galerie E/K par S. Groetembril et J. Boislève, et étude des peintures de la salle J par S. Groetembril (S. Groetembril, La villa de Mané-Véchen en Plouhinec (Morbihan), Etude des peintures de la salle J dite salle aux niches, rapport CEPMR
  • , septembre 2005 ; S. Groetembril, Les peintures de la galerie de la villa de Mané-Véchen (Mirbihan), rapport CEPMR, septembre 2002 ; J. Boislève, Les peintures de la galerie E/K, étude complémentaire, rapport CEPMR, mai 2003) 3 Claudine Allag et Lucie Lemoigne ont également participé au
RAP02777.pdf (DOMAGNÉ, LOUVIGNÉ-DE-BAIS (35). la Jumelle-la Basse Haye : occupations antiques et médiévales sur le tracé de la LGV Rennes/Le Mans, secteur 2. rapport de diagnostic)
  • 62 55 suite? 61 57 63 64 système y e assainissement d’assainissem assainissem individuel 8 8 70 MMUNE E DE DO DOMA MAGNÉ36 MA 96 96 Lambert 93 CC48 - IGN 69 - ech. 1 / 2 000 4 65 25 6 1128 1 12 16 5 16 26 13 3 29 30 31 14 1124 24 10 28 32 17 70 6
  • 101 X= X = =1 =13 =137 13 137 374 37 4700 4700 0 X=1374700 COMMUNE NE DE D LOUVIGNÉ-DE-BAIS LOUVIGN LO OU UVIGNÉ NÉ-D N É-D É-D DE-B D DE E-B BA B AIS AIIS S 101 100 m Y Y=7215700 50 Y=7215700 10 1014 11 Y =7 = 72 160 0 Y=7215600 Y Y=7215600 A00406 06 72 2 50 0 00 Y
  • =7215500 Y Y=7215500 Y=7215400 Y=72 Y= =7 =72 72154 72 21 5400 54 400 4 00 0 Y=7215400 Y 721540 72 7154 5400 540 13 480 X=13 X= X =13 374 3748 4800 4 48 8 800 00 0 X=1374800 80 X=1374800 X= = 0 4800 4 129 113 148 131 127 132 141 134 CO OM OMM OM MM M MUNE MUN E DE DE
  • 3 4 Cornillé Torcé Domloup ain e Vil Ossé Louvigné-de-Bais «La Jumelle» «La Basse Haye» Le Pertre Brielles Gennes-sur-Seiche che La ai n e L a Sei Laval Etrelles Argentré-du-Plessis Vi l 0 - 100 m 100 - 200 m 200 - 500 m 0 © Arnaud Desfonds 5 10 50 km Données
  • , datée des XVe et XVI e siècles, en lien avec une zone artisanale composée de fosses charbonneuses et d’autres rubéfiées. Le tout étant installé dans une poche ou « dépression » argileuse, dont l’origine est quelque peu douteuse : mare, zone humide, zone de piétinement ? L’ensemble
  • , Bretagne : rapport d’opération de diagnostic, Inrap Bretagne. Rennes 2009. p. 34-55. BLANCHET S. (dir.), (2004) – Chantepie « Les rives du Blosne » (35). Document final de synthèse. DRAC, SRA Bretagne. Cesson-Sévigné. Décembre 2004. BONUCCI, E., GRAZZIANI G., (1975) – Comparative
  • thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518-533. TEXIER M. (Dir.), (2010)- L’ensemble funéraire antique de Bais, « Le hameau du Fresne
RAP02959.pdf (LILLEMER (35). rapport de fouilles 2013. rapport de fp)
  • Etude du mobilier lithique : J.-N. Guyodo Datations dendrochronologiques : E. Werthe, V. Bernard Datations radiocarbone : Programme Artémis - via CDRC, Lyon Mise au net des plans : C. Bizien-Jaglin, D. Guérin, J. Bansard Remerciements Nous tenons à remercier les propriétaires de la
  • apparaître l’intégralité du niveau de tourbe sous-jacent. On devine encore par endroits le tracé de la paroi externe. Au sein de chaque trou de poteau, les bois sont conservés. Ils furent prélevés par E. Werthe. En avant de la paroi, la tourbe, ou quelques plaques d’argile, recouvre des
  • .). WATTEZ (C.) et al. —L’habitat néolithique final de la Capoulière IV (Mauguio, Hérault) : présentation des principaux résultats 2004-2007. In : SENEPART (I.) PERRIN (T.), THIRAULT (E.), BONNARDIN (S.). dir. —Marges, frontières et transgressions, actualité de la recherche (Actes des 8è
RAP02773.pdf (TRÉGUEUX, PLOUFRAGAN (22). extension nord du parc d'activités économiques des Châtelets. rapport de diagnostic)
  • , Guichard 200012). 8 Bonucci E., Graziani, G., 1975, Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518-533. 9 Shipman (P
  • volume, Service Régional d’Archéologie de Bretagne, Rennes, inédit. Bonucci (E.), Graziani, (G.), 1975, Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei
  • 365 220 A3004 248 254 368 372 A3009 366 253 367 DE 148.00 TAS T E RR TE APOS 369 371 374 219 A4277 149.00 MEDI rue Eug 349 14 1.0 0 143.00 144.00 221 145.00 251 258 257 A2449 353 A2448 0 70 141 .00 .00 462 A2443 363 364 141 463 A2998 362
  • n’est pas complet (urne écrêtée), ce qui expliquerait le déficit des os du plus jeune défunt. Photo 7 : Fragments de restes dentaires dont une molaire du sujet immature à droite. ©Myriam Texier 6 Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.) 1963a, Formation and resorption
  • of three deciduous teeth in children, American Journal of Physical Anthropology, 21, p. 205-213. Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.)1963b, Age Variation of Formation Stages for Ten Permanent Teeth », Journal of Dental Research, 42. p. 1490-1502. 7 L’identification précise
  • scientifiques, 125e, Lille 2000, p. 209-226. Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.) 1963a, Formation and resorption of three deciduous teeth in children, American Journal of Physical Anthropology, 21, p. 205-213. Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.)1963b, Age
  • e 516.13 d 516.6 0 5 10 m 516.8 516.7 516 S-O Fosse 516.1 d a terre a e S-E N-E b c N-O a a végétale terre végétale 1 3 2 3 4 4 3 3 4 4 6 7 6 7 5 6 5 6 7 7 5 5 8 1 : Dépôt de bracelets en bronze (limon argileux brun, homogène, traces de
RAP03514 (GUER (56). L'Ecusson. Rapport de diagnostic)
  • scientifiques Localisation de l’opération 11 Localisation de l’opération Coord. Lambert 93CC48 moyenne de l'emprise : Bretagne Morbihan Guer X : 317048,52 Y : 6769999,05 Z : entre 76,73 et 87,20 m NGF L'Ecusson Section(s) et parcelle(s): Guer ZY - 292 p e infographie : S.Jean - INRAP
  • ): Guer ZY - 292 p e infographie : S.Jean - INRAP D'après la carte de la France au 1.1000 000 (I.G.N-1993) N 22 Côtes d'Armor 29 Finistère 35 Ille-et-Vilaine Morbihan 56 Morbihan Guer Ploërmel Vannes 44 Loire-Atlantique 0 - 100 m 100 - 200 m 200 - 500 m 0 100 km 0 5km 1
  • /50000e, feuille n°352 © BRGM, J. Conan, V. Brisotto, Inrap II. Résultats 1.5 Stratégie et méthodes mises en oeuvre 29 7203700 7203600 1 localisation des logs Log 1 Tr 2 4 0 8 2 N Log 2 Tr 2 E 0 Log 3 Tr 2 E E O TV TV TV 1 1 2 1 2 1 1- schiste altéré dans
  • sédiment limono-argileux jaune-gris-bleu , quelques quartz 1- sédiment limoneux légèrement argileux brun-beige 2 - sédiment limoneux légèrement argileux beige, avec quelques nodules de schiste altéré et quartz (= fossé F1) Log 5 Tr 3 Log 4 Tr 3 E O 0 1 2 1316800 Log 6 Tr 3 0 E
  • Log 7 Tr 3 E TV TV 1- sédiment limoneux légèrement argileux brun-beige 2- plaquette de schiste altéré, avec quelques quartz et argile 0 E TV TV 1 1 2 1 1 2 2 3 1 4 2 3 9 1- sédiment limoneux légèrement argileux compact beige-brun avec traces de charbons de bois, et
  • O E 3 Log 9 Tr 4 TV 1 2 1 2 1- sédiment brun-jaune avec schiste altéré (interface) 2 - schiste altéré dans argile gris-bleuté avec quelques quartz 4 6 1- sédiment brun-jaune avec schiste altéré (interface) 2 - schiste altéré dans argile gris-bleuté avec quelques quartz
  • 1/50 0 0,5 O Log 11 Tr 4 0 E TV TV 1 1 2 5 3 1- limon beige brun légèrement argileux compact 2- limon plus fin beige orangé Log 10 Tr 4 E E TV 1- sédiment limoneux légèrement argileux brun-beige (fossé F5), creusé dans schiste alltéré 1- sédiment légèrement
  • compact avec nodules de schiste jaune Ancien numéro : 292 Nouveau Numéro 331 1316900 292 1 Ancien numéro : 2 5 Nouveau Numéro 332 3 4 5 chemin actuel 9 11 vo i 7 er om ain e? 6 0 10 Fig. 5 Plan général du diagnostic au 1/1000e avec relevés des logs
  • d’os qui se retrouvent concentrées au fond du comblement. Le II. Résultats 2.1 Observation générale F2 N E 1- sédiment brun avec nombreux charbons de bois, quelques terres cuites et petits cailloux, quelques tessons céramiques, et fragments d’os , céramique entière 4
  • ainsi qu’un clou en fer. Le premier vase contenait les restes d’un défunt et le second, dénué d’os, correspond à un petit vase d’accompagnement. Le fond de la fosse, très vite atteint, est plat. F4 N E O 1 1- sédiment brun cendreux avec quelques charbons de bois, nombreux os
  • /Ouest du chemin nord/sud (Tr 4) TV 2 1 3 E 4 5 0 1m 1/50e Fig. 9 Relevé en coupe et cliché du chemin d’exploitation au 1/50e (TR 4) (© V. Brisotto, Inrap) 4 5’ 1- sédiment limono-argileux beige-brun compact 2- plaques de schiste dans sédiment compact gris-bleuté 3- bloc de
RAP03707 (TREMUSON (22). Le Coin des Petits Clos : du Néolithique à l'âge du Bronze entre traditions continentale et atlantique. Rapport de fouille)
  • du site Région Bretagne Département Côtes d'Armor Commune Trémuson Lieu-dit / adresse Le Coin des Petits Clos Code Insee commune 22372 Coordonnées RGF93 – Lambert 93 : E= 268001.855 m N= 6840873.689 m RGF93 – CC48 : E= 1267897.007 m N= 7274665.899 m WGS84 : Long= 2.85565 Lat
  • – Berme E-O – 90 cm environ - US 001 : Horizon Ap du sol de surface – 30 cm. CDR avec US 002. - US 002 : Colluvions limoneuses humifères récentes (Holocène) – 60 cm. Homogènes et meubles. 39 TRÉMUSON (22) – Le Coin des Petits Clos – 2019 40 Fig. 8 – Logs stratigraphiques
RAP03209.pdf (VILDE-GUINGALAN (22). Site de Kerméré. Rapport de diagnostic)
  • : 7 260 900 z : 93,5 m NGF Vildé-Guingalan N l’Ille O C É A N AT L A NT I Q U E IGN 2012 - Licence ouverte Emprise du diagnostic 0 200m SCAN25®,© IGN 2011 14 Inrap · RFO de fouille Arrêté de prescription Vildé - Guingalan - Site de Kerméré ( Côtes - d’Armor ) I
  • , parcelles 298-789, archives.cotesdarmor.fr Figure 5 : Les vestiges sur le cadastre de 1835 II. Résultats 37 O F 64 TR 12 2 1 F 65 TR 12 O E 2 1 : arène granitique 2 : limon sableux brun E 1 1 : arène granitique 2 : limon sableux brun 67 63 69 66 65 64 68 5 23 22
  • 63 23 O 22 62 6 11 21 12 20 13 24 57 55 59 58 8 60 26 56 28 29 30 31 15 16 32 43 E 2 27 12 73 72 19 14 25 13 O 3 36 14 37 38 16 18 48 4 39 17 51 17 18 1 : terre végétale 2 : limon sableux brun 3 : arène granitique 4 : socle granitique 50 40
  • 52 44 53 4 45 42 41 40 54 11 7 49 46 9 3 10 9 1 E 1 : socle granitique 2 : limon sableux brun 34 35 15 2 1 3 2 8 4 5 7 10 1 6 2 65 1180 5 64 63 23 22 62 6 11 21 12 20 13 24 25 1183 57 55 58 59 60 8 19 14 26 27 56 28 ? 12 9 29 15 30
  • : limon sableux 3 0 0,5 25m F 49 TR 10 F 53 TR 10 S 0 1,00 m Figure 10 : Les fossés au centre de l’emprise E 1 3 2 O 1 : arène granitique 2 : socle granitique 3 : limon sableux brun, racines II. Résultats 43 Figure 11 : F 42, vue du nord-est Figure 12 : F 62, vue du
  • 8 60 1 N 1 26 27 56 29 30 31 15 16 32 43 4 34 35 15 36 14 37 4 2 38 16 S 2 28 12 73 72 19 14 25 E 3 22 62 13 F 20 TR 05 F 66 TR 12 100m 3 18 48 39 1 : arène granitique 2 : socle granitique 3: limon sableux brun 4 : limon sableux grisâtre 17
  • 25 13 30 31 15 16 32 43 E 34 35 15 36 14 37 2 38 NNO 16 18 48 39 17 51 17 18 2 50 40 52 44 53 4 1 SSE NNO SSE 2 1 45 42 41 1 : arène granitique 2 : limon sableux brun, quelques CB 40 1 : arène granitique 2 : limon sableux brun 54 11 7 49 46 9
  • 3 10 9 1 3 2 O 1 E 1 : arène granitique 2 : limon sableux brun 8 4 5 7 10 0 1 6 2 11 6 1,00 m 0,5 21 12 20 24 25 7 27 13 19 14 26 28 29 30 31 32 43 8 15 16 1185 34 35 36 37 38 18 39 17 5 278 279 N 40 44 4 0 45 25m 42 F 44 TR 08 F 43 TR 07
RAP03142.pdf (CESSON-SEVIGNE (35). LGV Le Mans/Rennes, secteur 1, La Salmondière. Rapport final d’opération)
  • Barbeau a réalisé des diagnostics complémentaires (Barbeau, 2012) sur des zones ponctuelles et notamment sur celle de La Salmondière (fig. 5). Ille-et-Vilaine Mayenne 1 Rennes La 2 Noyal-sur-Vilaine 3 Domagné Domloup 4 Cornillé Torcé Louvigné-de-Bais Ossé ai n e Vil
  • Etrelles Argentré-du-Plessis Le Pertre Brielles Gennes-sur-Seiche ch e La ai n e L a Sei Vi l 0 - 100 m 100 - 200 m 200 - 500 m 0 5 Fig. 3 : carte de localisation des différents secteurs de la LGV Le Mans-Rennes 10 50 km 40 Cesson-Sévigné, La Salmondière (35) LGV Le Mans
  • -Sévigné, La Salmondière (35) LGV Le Mans - Rennes secteur 1 - 2012-084 Inrap · RFO de fouille e Vilain Légende 0m 50 m 0 100 m Fig. 7 : plan de localisation du site de la Salmondière sur fond topographique 65 60 70 70 0 Fig. 8 : détail du site dans son contexte topographique
RAP02689.pdf (OUESSANT (29). le village de l'âge du fer de Mez-Notariou. nouvelles perspectives. rapport de fouille programmée)
  • *) 5 5?5 1 (,0. +' 3-&1=. >,1*) < 5 5@5 1 6-*1+ A,))*6. +' -.9,.- B6. +' . 5 5 5 .( A.(0,6.( +. (*1/0'*,-. +' ./&1+ B6. +' .- 5 5C5 .( A.(0,6.( /&9D).E.( + 7D&;'. -&9*,1. 5 5F5 1 *8*1+&1 *' +78'0 +' :*'0 &G.1 6. ! ,1!% % '$##"! 5 5 5
  • . D-&6-*99. +. >&',)). 5 5 5 -&6-*99. +. D'8),/*0,&1 ?5 !' ,2!#' $%( ! ' !' ,2!#' -" $ #' !% ' !#% /"!' ?5 5 .1/*+-.9.10 ?5 5 5 .( 8717A&).( ?5 5?5 * D'8),/*0,&1 .0 ).( D-&6-*99.( *11.E
  • ?5 5 .( 0-&'( +. D&0.*'E ?5?5 5 . 9&8,),. ,# "' ,# ?5@5 5 .( (0-'/0'-.( ?5@5 5 . 9&8,),.; ?5@5?5 * >-*16. &-,.10*). +' A,))*6. @5 # ! ! (%$% *! $ /"!'% ,# !# 77; *! #,"4
  • # # 5 A B *CD 8 8 , 8 # A 8 - 8 < 77 $ . # 8 = 777 B : ; , 8
  • 7 F B F !" #$%" ! !% & #'" $ %( ' C F D 0 A B &G &, EE D D IE D % D EE C D B C A F E I &,EC
  • $ J E * 7 K E B , D E E L L L E D EM I LLC CD J E E C N 0 B 4 B 77 O E LL E G
  • EEC , E D D , E G E EC J D E J C ! E J E E CAC B &C E E E N 0 B 4 B 77 OB D C E A P B E
  • Q D E B & D C D DC E A L D J & & I D ! E B #C J B 5G E G CAC 5 P 5 P D E E 5 R 5
  • ! ' %! *! !+ #,%$ ," A ! D E D DD F & P &G B L E E ' E B D C D C C D A I S A J &G & B F & B D S A J
  • CB C B LL D CEC A E C A J E E D E & E D F P E C J N" :O & E A B C D & E D E
  • A J P 5 S A E C E E E ID J L D D C LLC * L C B P B D & D P L
  • A E C D D E N
  • C A J C L D D CDM J D A E E E E C DC E 5 E C A J C C D E DC
  • F L E CD CDM C D C E 5 B E C #C J F L 5TA 0 B 5 D D C A F L E E E L
  • J F E EE D B D E E 5TA 0 &C LL E F C E E E C DD A F E R % C C & DD CE I E D
  • L C & D E E D A 8 7 777 V D A C E D J E G C E D R E C A J W E D A E B
  • & D A D AC C I J & E C A J AA D L E & 5 2 $ !' *,##(!' $ -(, ,. /"!' $" *(0"% *" ,. $ ! D P E
  • DD C A & D E C E C A J P DD B P B D E D I C C E C A J EE C L D CE D L NL A O 8 5 5 5 1 70*8),((.9.10 17
  • &),0:,;'. < " C P 5CD J C J DD G EX 5CD E E E E N" 3B E O 8 L E E E B D J A B F E L GE B C J E D D
  • E W 5 I E 5 E AC E E 5 L E E E " 3 E E DC N" 7:OB EE C 5TA 0 U B P I CE I A L P N F E O *5 D B