Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3929 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00756.pdf (PLOUNEVEZ-MOEDEC (22). coat-an-picard. rapport de fouille préventive)
  • PLOUNEVEZ-MOEDEC (22). coat-an-picard. rapport de fouille préventive
  • 12 mars 1978 Intervention (début et'.fin). J 14 mars.15 mars 1978 Années antérieures d'intor/ention Responsable IIFIERVEIIÏIORT —Ï M . SANQUER . : 1 e souterrain a été découvert à l'oc : cation de travaux agricoles. Le pro — : priétaire veut le reboucher rapide- — Motif d
  • OBSERVATIONS CÖKTEKU WJ DOSSIER Rapport scientifique. Pions COUD E s __ „„ Illustrations Photographie3 légendée3 1 S C FOUILLE DE SAUVETAGE DE COAT-AN-PICARD en PLOUNEVEZ-MÛEDEC (22) Autorisation n° 4 du 12 mars 1978 Transmise le 12 mars 1978 RAPPORT DE FOUILLES. Au début du mois
  • de mars 1978, M . Le Boulaire, propriétaire à Coatan-Picard a découvert l'ouverture d'un souterrain lors de travaux agricoles dans la parcelle n® 1556 de la section E4. II en a aussitôt averti le maire de la commune, qui prévint la sous-préfecture de Guingamp, laquelle avisa la
  • -Guingamp vers l'est, est signalé un camp quadrangulaire à Sant-Juna. Un autre aurait proximité. Conditions de l'intervention. La fouille de sauvetage eut lieu les 14 et 15 mars 1978. L'équipe de fouille était constituée de MM. J.P. Bardel, P. Aumasson, M. Ballan, B. Grall et R. Sanquer
  • ^IRCÔI^OHIPÂLOH ARCHEOLOGICHE DIRECTION DES AÎRRIQURRES D MUNIHL HISTORIQUES Dato d'envoi RAPPORT. DB LIEU 4 SAOVÖW*E» •••*•« Départaient COTES DU NORD Comune PLOUNEVEZ MOEDEC __ Liaudit Coat-An-Picard Cadastre E. 1556 Autorisation (n°, date) , DATES n° 4 du
  • 5 intervention i * , Surface fouillée io m2 ——— ï Estimation de l'étendue du gisement ?„_Jiènt _ 15 m2 SITE . Nature du gisement ^souterrain refuge de l'Age du Fer « Rature des découvertes effectuées -1p « traces de foyer « Périodes chronologique; Age du Fer
  • Direction des Antiquités historiques de Bretagne. On peut constater que, cette fois, la procédure normale fut suivie. Localisation du souterrain. Carte E-M : l/50000è Belle -Isle-en-Terre Coordonnées Lambert : Y = 173,1 N ; X = 107,8 E à 10 m à l'ouest du chemin de terre qui mène à la
  • ferme de Coat an Picard Toponyme : Park Bras nés an hent. Sur la pente sud d'un coteau descendant vers le ruisseau Le Guic. (cf. fig. 1). Environnement archéologique. à 1,7 km à 3,5 km à 2,5 km existé à à l'est de la voie romaine Carhaix-Le-Yaudet au sud de la voie romaine Morlaix
  • . Le travail a consisté : 1®) - à décaper en surface pour trouver l'orifice initial du souterrain. La profondeur inusitée n'a pas permis de l'atteindre. Des traces de foyer avec charbon de bois furent mises en évidence. Des prélèvements ont été faits. 2®) - à dégager de l'intérieur
  • le puits d'accès obturé par un bouchage de pierres. Le danger que présentait les éboulements nous a obligé à interrompre le travail avant d'avoir atteint le sol. 3®) - à relever le plan du souterrain (cf fi g. 2). Ce souterrain se présente sous la forme d'une longue galerie
  • d'accès aboutissant à deux salles subcirculaires. L'échelle montre que le sol du souterrain était creusé à 3 m . de profondeur, ce qui dépasse les profondeurs habituelles. Attribution du souterrain. Souterrain de l'Age du Fer. Aucun tesson de céramique ne permet de préciser
  • l'antiquité exacte de cette cachette. iluuJL $ Arf
RAP00998.pdf (PLOUENAN (29). Cosquer. rapport de fouille préventive)
  • PLOUENAN (29). Cosquer. rapport de fouille préventive
  • RAPPORT SUR L'INTERVENTION DE SAUVETAGE DU COSQUER EN PLOUENAN Le 23 mars ÇFinistère). 1979 Le 14 mars 1979, M . le Préfet du Finistère faisait savoir par lettre à la D.A.H.B. qu'une découverte fortuite avait eu lieu dans la commune de Plouënan (Finistère). Cette
  • découverte consistait en un effondrement ayant p p w o q u é une excavation circulaire se poursuivant par un début de galerie. Le mardi 20 mars, je me suis rendu sur place et j'ai pris contact avec M . Quéméneur, propriétaire d'un champ situé à l'Est de la route dans lequel l'effondrement
  • excavateur. Rendez-vous fut pris pour le vendredi 23 mars à 8 h 30, avec l'entreprise H. Kerautret de Plouénan, qui délégua sur les lieux une pelleteuse appropriée à cette sorte de travail. L'excavation fut vidée jusqu'à une profondeur de 5,50 m . La terre arable remplissait la totalité
  • avait eu lieu? A cet endroit, le sous-sol est formé de limon sur 0,80 m , puis de schiste. A l'emplacement de l'éboulement, on pouvait faire pénétrer une barre de fer sans difficulté jusqu'à 4 m . de profondeur. En surface, le trou avait une forme circulaire d'un diamètre de 1,50 m
  • . A proximité 11 a été récolté un nucléus de silex. Situé à proximité d'une vole ancienne, non loin d'un tumulus de 2,50 m de hauteur ét de 100 m de diamètre, le site pouvait vraisemblablement être daté de l'Age du Fer. J'ai pris la décision d'intervenir rapidement à l'aide d'un engin
  • d'un espace sub-c1rculaire de 1,50 m de diamètre pour former un puits. Il ne fut remarqué aucune cachette souterraine. Il semble bien que nous nous soyons trouvés en présence d'un ancien puits dont il est impossible de déterminer l'âge. Après examen des parois et la prise de
  • quelques photographies, il fut décidé, à la demande du cultivateur, de reboucher le toau. Une cinquantaine de choux ayant été écrasés pendant l'opération, M . Queméneur réclama une indemnité de 100,00 F qui lui fut versée. R. SANQUER
RAP02667.pdf (SAINT-MÉEN-LE-GRAND (35). abbatiale, chapelle sud. rapport de sondage)
  • SAINT-MÉEN-LE-GRAND (35). abbatiale, chapelle sud. rapport de sondage
  • BAIZEAU ARCHITECTE 15, rue Hoche 35 000 RENNES Tel.: 02 99 84 07 93 Fax. : 09 55 54 01 70 contact@baizeau architecte.fr 35 290 SAINT-MEEN-LE-GRAND Abbatiale – Chapelle Sud Site N° 35 297 002 SONDAGES DU 07 MARS AU 17 MARS 2011 SERVICE REGIONAL DE L’ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE
  • Avenue Charles Foulon 35700 Rennes 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 2 SOMMAIRE FICHE SIGNALETIQUE ......................................................................................................... 4 Préambule et problématique
  • ................................................................................................................... 67 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 3 FICHE SIGNALETIQUE Identité du Site Site n° 35 297 002 Département : Ille et Vilaine Commune : Saint Méen le Grand Lieu-dit : Abbatiale Cadastre : cadastre informatisé – avril 2011 – section AE
  • archéologique d’Ille et Vilaine 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 4 Préambule et problématique La dépose du sol de la chapelle Sud de l’abbatiale de Saint-Méen-le-Grand par l'entreprise Joubrel, en décembre 2010, a fait apparaître l'arase d'un mur
  • Est – Ph 2 : Clocher Ouest 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 5 Données techniques de l’opération 1.1 - Financement Les présents sondages ont été financés par une subvention de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne
  • câbles. Sondage 2 (angle Nord-ouest) Un sondage de 3mx1.55m a été implanté au Nord de la jonction du mur Est de la chapelle et du muret traversant la chapelle afin de vérifier leur chronologie relative et 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 6
  • maison culturelle Théodore Bothrel, rue du Rvd père Janvier – cf annexes – fiche Q.DE-2 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 7 Fig. 4 : Fiche IGN de la référence NGF du nivellement 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques
  • de mars 2011/ 8 Remerciement Nos remerciements vont tout d’abord à Messieurs les conservateurs régionaux des monuments historiques et de l’archéologie, Messieurs Masson et Deschamps, ainsi qu’à Monsieur Menez et Mesdames Villard et Jablonski pour l’intérêt qu’ils portent à nos
  • toute épreuve. Merci à Valérie Le Gall, Joseph Le Gall et Marie Millet de l’INRAP pour leur aide professionnelle précieuse, et à Véronique Jouault pour son aide dans le traitement du mobilier. 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 9 2
  • des sondages archéologiques de mars 2011/ 10 Fig. 7: Carte d’état major (Source Géoportail) Fig. 8: Carte IGN de la commune 1/25 000eme (Source SRA) Localisation des sites archéologiques 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 11 Fig. 9
  • archéologiques de mars 2011/ 12 Fig. 10 : Localisation des sites archéologiques sur le territoire de la commune (Source AVAP en cours) Quelques sites archéologiques ont été repérés sur la commune mais les seules fouilles réelles ont concerné l’abbatiale (Hurtin-1993). La légende veut qu’au
  • -Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 13 En 1024, le terme d’abbatiale apparaît avec l’inauguration de la première église abbatiale en remplacement de l’abbaye bénédictine de Saint-Jean-de-Gaël, ruinée par les Normands le siècle précédent. Les reliques de Saint
  • -Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 14 Fig. 11: Cycle de peintures de la chapelle (Source AVAP en cours – Photos R.PECHARD) 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 15 Fig. 12: Carte de Cassini – AD 35 XVIIIème
  • 1743 – HURTIN 1993 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 16 Fig. 13: plan de l’abbatiale (Source R.BLOT) 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 17 Fig. 14: Plan de la fouille et niveaux NGF 35 – Saint
  • -Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 18 3 /Descriptions des vestiges 3.1 - Sondage 1 (angle Sud-Ouest) 3.1- 1. Rapport photographique Vue du muret de soutènement de plancher appuyé contre les fondations arasées du banc. Vue du dégagement des
  • mars 2011/ 19 Vues du niveau d’incendie au droit des enduits du banc et sur les fondations de l’autel. 3.1- 2. Stratigraphie Fig. 15: Localisation du sondage 1 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 20 Fig. 16: Sondage 1 – Coupes 1 et 2 et
  • – Saint-Méen-le-Grand 104,95 Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 21 disparu remplissage 105 sablonneux arrêt de la fouille/ début des fondations des murs périphériques 3.1- 3. Interprétation du sondage Le dégagement de la structure apposée contre la fondation du
  • soutènement central (S4) Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 22 Vue des reprises en sous-œuvre du mur Nord Vue du sondage 2 et de l’autel apposé contre les fondations du banc. Vue de la pénétration du muret de soutènement dans la fondation de l’autel. Vue des niveaux
  • arrêtés du sondage 2 sans atteindre le bon sol 3.2- 2. Stratigraphie Fig. 17: Localisation du sondage 2 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 23 Fig. 18: Sondage 2 – coupes 3 et 4 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques
  • de mars 2011/ 24 US 201 Description arrachement de maçonnerie Identification vestige du banc arraché verticalement 202 pierres maçonnées 203 zone d'enduit peint 204 remplissage sablonneux fondations du banc vestiges d'enduits peints avec tracés ocre rouges arrêt de la
RAP01282.pdf (VANNES (56). 1 rue de l'Étang. rapport de sondage)
  • VANNES (56). 1 rue de l'Étang. rapport de sondage
  • AI ain TRISTE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE 1 Rue de l'Etang à VANNES (MORBIHAN) S 6 2 6 ° 0 i3 le 16 et 17 Mars 1991 Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan SONDAGE (autorisation N° 91 10- AH) Département: Morbihan Commune: Vannes Lieu-dit: 1 rue
  • possible de réaliser un sondage archéologique dans la maison de Mr BURBAN, 1 rue de l'étang, pendant les travaux de réhabilitation de cette maison. Ce sondage a été réalisé les 16 et 17 Mars 1991, juste avant que ne soit coulé la dalle de béton. Celui-ci avait pour but de retrouver
  • de l'étang Cadastre: 1977 BO P.122 Coordonnées Lambert: Ax 218,060 Ay 307,910 Propriétaire: Michel BURBAN Responsable du chantier: Alain TRISTE 13bis rue des 4 frères Crapel 56000 Vannes. Président du CERAM. SONDAGE ARCHEOLOGIQUE (autorisation n* 91—10—AH) Il nous a été
  • l'angle de la basilique gallo-romaine. découvert en 1989, Après avoir enlevé le carrelage du vieux sol de la maison, nous avons rencontré immédiatement en dessous, soit environ 0,10m, le contrefort d'angle de la basilique que nous recherchions. Ce contrefort de 2,10m de coté environ
  • , aux angles très abimés, ne subsistait que sur une hauteur de 0,05m par rapport au rocher naturel qui l'entourait. Nous sommes donc sur les fondations de ce contrefort d'angle; l'absence de parement régulier le prouve. Par contre, les fondations semblent profondément ancrées dans le
  • rocher. Ce contrefort a été arasé par le nivellement d'un sol moderne (maison actuelle). Aussi, il a été possible en creusant sous le mur de la maison actuelle de trouver le mur de la basilique, qui mesure lm en fondation. Ce contrefort est donc identique à celui trouvé par Patrick
  • André en février 1981 sur la parcelle AO-232, correspondant à l'autre angle de la basilique. Quant à l'intervalle entre ce contrefort d'angle et le premier contrefort, il n'est que de 3,60m, alors que l'autre intervalle mesuré en 1981 était de 3,85 mètres!...Cette différence peut
  • s'expliquer par le fait que, l'élévation du contrefort d'angle découvert il y a 10 ans, dépassait d'au moins 0,50m le niveau des fondations (ces fondations étaient, par ailleurs, beaucoup plus larges). Maison BURBAN 1 rue de l'Etang .. Vannes
RAP03094.pdf (MORLAIX (29). Kergariou. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • MORLAIX (29). Kergariou. Rapport de diagnostic
  • l'archéologie , suivant les dispositions de la loi modifiée n°78-753 du 17 juillet 1978. Aux termes de la circulaire de mars 1996, prise pour application , ils pourront donc être consultés en respect des droits de propriété littéraire et artistique possédés par les auteurs et des contraintes
  • MORLAIX (FINISTERE- BRETAGNE) Kerg;ariou Rapport de diagnostic archéologique rrêté de prescription SRA 2014-150 Sophie CASADEBAIG Yoann DIEU Quimper-· Le Faou : Conseil général du Finistère, Cen1tre départemental de l'archéologie Février 2015 Conseil général du Finistère
  • Centre départemental de l'archéologie Morlaix (29) - Kergariou Arrêté 20 14-150 S. Casadebaig 1 Y. Dieu 2015 Casadebaig S., Dieu Y., 2015, Morlaix (Finistère), Kergariou, Rapport de diagnostic archéologique. Le Faou - Quimper : Conseil Général du Finistère, Centre départemental de
  • l'archéologie- Service Régional de l'Archéologie de Bretagne, 2015. Avis au lecteur Le présent rapport comporte les résultats d'une opération de diagnostic archéologique. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service régional de
  • qui en résultent. La prise de notes et les photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective (article L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction de texte, accompagnée ou non de photographies , cartes
  • ou schémas , n'est possible que dans le cadre de la courte citation , avec les références exactes et complètes de l'auteur et de l'ouvrage. Par ailleurs, l'exercice du droit de la communication , exclut, pour ses bénéficiaires ou pour les tiers , la possibilité de reproduite , de
  • diffuser ou d'utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi no78-753 du 17 juillet 1978, art.1 0). - ll -
RAP03382.pdf (CARNAC (56). 2 avenue du Rohic. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • CARNAC (56). 2 avenue du Rohic. Rapport de diagnostic
  • cette absence d’occupation. Aucun indice, que ce soit sous la forme de structures ou d’éléments mobiliers erratiques, n’a été mis au jour au cours de l’opération. Réalisé en mars 2017, ce diagnostic archéologique est donc négatif et ne semble pas devoir conduire vers une opération de
  • Mars 2017 Inrap Grand-Ouest Mars 2017 D116477 Code Inrap Système d’information 2016-290 Arrêté de prescription Entité archéologique Nr Patriarche 56034 Code INSEE Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Carnac, Morbihan 2 avenue du Rahic sous la direction
  • de Stéphan Hinguant Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Mars 2017 Sommaire 3 I Données administratives, techniques et scientifiques 5 6 7 8 9 10 11 17 20 Fiche signalétique Mots-clefs des thésaurus Intervenants Notice scientifique
  • . Vialle Antoine Surfaces Emprise maximale prescrite Commune section(s) et parcelle(s) Mars 2017 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Références cadastrales Carnac Du 06-03-2017 au 07-03-2017 Organisme de rattachement Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson
  • d’éléments mobiliers erratiques, n’a été mis au jour au cours de l’opération. Réalisé en mars 2017, ce diagnostic archéologique est donc négatif et ne semble pas devoir conduire vers une opération de fouille plus conséquente. Il a été réalisé par l’INRAP suite à une prescription du SRA
  • concernées (Hinguant, 2015). Méthodologie Le diagnostic archéologique a été conduit par deux archéologues les 6 et 7 mars 2017. L’emploi d’une minipelle à chenilles de 6 t, munie d’un godet lisse de 1,50 m de large, se justifiait par un problème d’accessibilité aux terrains, notamment
  • au cours de l’opération. Réalisé en mars 2017, ce diagnostic archéologique est donc négatif et ne semble pas devoir conduire vers une opération de fouille plus conséquente. Il a été réalisé par l’INRAP suite à une prescription du SRA Bretagne et sous le contrôle de ce dernier
  • . sous la direction de Stephan Hinguant Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Mars 2017 Inrap Grand-Ouest Mars 2017
  • Sujets et thèmes Néant Diagnostic archéologique En préalable au projet de construction d’une pharmacie au 2 avenue du Rahic sur la commune de Carnac, un diagnostic archéologique a été entrepris sur la surface prescrite (900 m²), sous la forme d’un maillage de tranchées. Aucun
  • site connu n’est signalé sur la parcelle concernée à la carte archéologique du SRA Bretagne mais des vestiges néolithiques, protohistoriques et médiévaux ont été récemment identifié sur le massif rocheux voisin de Parc Bellan, justifiant l’intervention. Rapport final d’opération
  • Chronologie Néant Commune de Carnac, Morbihan 2 avenue du Rahic L’ouverture de quatre tranchées ne montrera cependant pas la présence de vestiges sur cette parcelle. La nature du terrain, un pied de versant où le socle rocheux affleure vers 40/50 cm de profondeur, explique sans doute
  • fouille plus conséquente. Il a été réalisé par l’INRAP suite à une prescription du SRA Bretagne et sous le contrôle de ce dernier. sous la direction de Stephan Hinguant Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr
  • Localisation de l’opération Cadastre Arrêté de prescription Projet scientifique d’intervention Arrêté de désignation 21 II Résultats 23 Présentation de l’opération 23 23 23 23 25 Origine et objectifs du diagnostic archéologique Cadre géographique Cadre archéologique Méthodologie
  • Résultats 25 Présentation des données 26 Bibliographie I. Données administratives, techniques et scientifiques I - Données administratives, techniques et scientifiques 3 5 I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Localisation Références de
  • l’opération Dates d’intervention sur le terrain Région Numéro de l’arrêté de prescription fouille Numéro de l’opération post-fouille Bretagne Arrêté 2016-290 du 16-09-2016 Département D116477 Morbihan Numéro de l’arrêté de désignation du responsable Commune 2017-041 du 07-02
  • -2017 Carnac Adresse ou lieu-dit 2 avenue du Rahic Codes code INSEE 56034 Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence (Lambert 93cc48) X : 1243.500 Y : 7171.750 Z : environ 19 m / NGF M. Vialle Antoine 36 rue Texier Lahoulle 56000 Vannes 70
  • m², soit 7,5 % de surface ouverte Nature de l’aménagement Construction d’une pharmacie Opérateur d’archéologie Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Responsable scientifique de l’opération Stéphan Hinguant, Inrap BD / 271p Propriétaires du terrain M
  • -Sévigné 900 m² Surface sondée 6 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Carnac (56), 2 avenue du Rahic Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique Mobilier Edifice public nb Industrie lithique Inferieur Edifice religieux Industrie
  • Artisanat Haut-Empire (jusqu’en 284) Argile : atelier Bas-Empire (de 285 a 476) Atelier Epoque medievale Enclos quadrangulaire Etudes annexes Géologie haut Moyen Age Datation Moyen Age Anthropologie bas Moyen Age Paléontologie Temps modemes
  • Zoologie Epoque contemporaine Athracologie Ere industrielle Palynologie Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration … 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Intervenants Intervenants scientifiques
RAP03243.pdf (LOCMARIAQUER (56). Ruelle du Bronzo. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • LOCMARIAQUER (56). Ruelle du Bronzo. Rapport de diagnostic
  • Bronzo sous la direction de Vérane Brisotto Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Mars 2016 Inrap Grand-Ouest Mars 2016 Diagnostic archéologique Rapport final d’opération 56116 Ruelle du Bronzo
  • Emeline Legoff Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Mars 2016 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Sommaire 3 4 5 6 7 8 14 15 17 19 Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots-clefs des thésaurus Générique
  • (L.Simon) 29 3. Conclusion 30 Bibliographie 31 Inventaire technique 32 32 33 Inventaire des tranchées Inventaire du mobilier Inventaire des illustrations 34 Annexe Analyse au radiocarbone 1 2 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Données administratives
  • , techniques et scientifiques 3 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Fiche signalétique ___________________________ Localisation ___________________________ Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Région Bretagne
  • Grand-Ouest Année ___________________________ Responsable scientifique de l’opération 2014 Section(s) BE Brisotto Vérane, Inrap Parcelle(s) 335 __________________________ 4 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Mots-clefs des thesaurus Chronologie Paléolithique
  • céramique An. De métaux Acq. des données Numismatique Conservation Restauration Autre 5 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Générique de l’opération Intervenants Prénom, Nom, Organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération
  • Olivier Laurent Gestionnaire de base Equipement Nathalie Ruaud, Marie-Madeleine Nolier Logisticienne Location du matériel 6 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Notice scientifique Le projet de construction d’une maison individuelle sur la commune de Locmariaquer
  • Bronzo Mars 2016 Résultats 19 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 1. Le cadre de l’opération 1.1 Circonstance de l’opération Suite à la demande d’un permis de construire pour une maison individuelle sur une parcelle proche du dolmen de Mané-Réthual, le SRA
  • du Golfe. 20 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Topographiquement, la parcelle occupe une zone en hauteur à 10 m d’altitude dont le point culminant se situe à 14 m NGF au niveau de la chapelle Saint-Michel. 1.3 Contexte géologique Le substrat local se compose
  • l’époque antique. 21 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 1.5 Stratégie et méthodes mises en œuvre L’opération s’est déroulée du 05 au 07 octobre 2015, mobilisant 2 archéologues ainsi qu’un topographe pour le relevé des tranchées et des structures mises au jour. Nous
  • Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 2. Présentation des vestiges 2.1 Observations générales Le diagnostic effectué sur une faible surface a permis de mettre jour une structure à pierres chauffées relativement bien conservée, le fond d’un fossé, ainsi qu’un épandage de mobilier
  • Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Fig.6 : Plan et coupe au 1/20e de la structure à pierres chauffées F1 (relevé et DAO : V. Brisotto) La présence de ces dispositifs est désormais bien connue dans notre région et s’ils sont présents dans différents contextes de la Préhistoire
  • , le comblement unique se compose d’un sédiment limono-sableux brun foncé avec quelques cailloux de granite chauffés, de graviers et de petits galets. 25 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Quelques éléments de terre cuite architecturale ont également été prélevés à
  • céramique à pâte sombre (n°4) Tr. 3 décapage (Fig.10) Le mobilier se compose principalement de céramique, à dominante régionale, de production commune, dont un bord de pot à grosse lèvre arrondie en pâte sombre (n°2, type Surzur I302 ?). 27 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars
  • , concentration épandage : sigillée (n°3-4), céramique commune sombre (n°5-7), amphore régionale (n°8). 28 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 3. Conclusion Le diagnostic effectué à Locmariaquer, ruelle du Bronzo, non loin du dolmen de Mane Rethual a permis de mettre au jour sur
  • confirment la densité des occupations dès le Néolithique sur ce territoire situé dans un lieu stratégique. 29 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 BIBLIOGRAPHIE BAZIN, DELAGE (2005) : Un lot de céramiques de la fin du Haut-Empire à Allonnes (Sarthe), SFECAG, Actes du Congrès
  • mobilier découvert, In : Ferrette R., Vannes, Quartier Beaupré-La Lande/Bohalgo, RFO de diagnostic archéologique, Inrap Grand-Ouest, Cesson-Sévigné, juin 2011, p. 50-65. 30 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Inventaires techniques 31 Locmariaquer (56), Ruelle du
  • Bronzo Mars 2016 Inventaire des tranchées Tranchée Niveau atteint Prof.ma x 1 Granite +arène granitique granite+arène sédiment sablo-limoneux Arène+sédiment sablolimoneux 0,5 N° fait Nature Niveau apparition Dimension en m L 2 3 1 Affleurement, extraction ? épandage
  • ), Ruelle du Bronzo Mars 2016 Inventaire des illustrations Fig.1 : Localisation de l’opération Fig.2 : Localisation des diagnostics de 2003 et 2015 avec implantation des tranchées sur fond de plan cadastral au 1/1000e (DAO : V. Brisotto) Fig.3 : Plan général du diagnostic au 1/150e
  • Bronzo Mars 2016 Annexes 34 Locmariaquer (56), Ruelle du Bronzo Mars 2016 35 Sujets et thèmes Struture à pierres chauffés Epandage mobilier Mobilier Céramique, lithique,métal, scorie, verre Diagnostic archéologique Le projet de construction d’une maison individuelle sur la
RAP01977.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). "place du Champ de Foire". dfs de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). "place du Champ de Foire". dfs de diagnostic
  • parcelle(s) : AN. domaine public Altitude : - Année cadastre : 1984 Coordonnées Lambert Zone : x1 = x2 = x3 = y1 = y2 = y3 = IDENTITE DE L'OPERATION Arrêtés n° 2003/062 Nature : sondages en date du 3 mars 2003 archéologiques Date d'intervention : du 23/02/2004 au 02/04/2004
  • , de diffuser ou d'utiliser à des fins commerciales les documents communiqués (loi n° 78-753 du 17juillet 1978, art. 10). Le non-respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal. Février / Mars 2004 Carhaix-Plouguer (Finistère) - Place
  • : proposition d'interprétation schématique du bâti mis au jour dans le sondage 1. Fig. 15 : localisation du secteur sondé dans la ville antique. Fig. 16 : localisation des sondages à prévoir. 2 Février / Mars 2004 Carhaix-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire GENERIQUE
  • ., responsable de base, suivi de la D.I.C.T.) Béatrice DUPONT (I.N.R.A.P., commandes matériels) Terrassements : Entreprise CORVEST, Plounevezel. 3 Février / Mars 2004 Carhaix-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire 1. Cadre de l'opération 1.1. Contexte administratif Un
  • . Gallia, 35, 2, 1977, p.354. 1 2 5 4 5 4 Février / Mars 2004 Carhaix-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire 1.3. Méthodologie Nous devions ouvrir cinq vignettes de 90 m . La présence de nombreux réseaux empêchait effectivement la mise en oeuvre d'un maillage régulier
  • réseaux . Sur un plan financier, les services municipaux ne pouvaient garantir la remise en état des deux places à sonder. Comme nous devions commencer par la place de la Tour d'Auvergne pour cause de manifestations en mars, nous avons entrepris les sondages sur la place du Champ de
  • / Mars 2004 2. Résultats 2.1. Sondage 1 Ce premier sondage a été implanté dans l'angle sud de la place dans une zone qui a été terrassée au moment d'aménager le bosquet qui accueille le monument aux morts. Un ensemble de maçonneries est apparu à 1,40 m de profondeur dans la moitié
  • restitution en coupe extérieur — 138,00 m — intérieur restitution du seuil — 137,00 m — : maçonnerie H : dalles de revêtement disparues Fig. 6 : relevés du sondage 1. Carhahc-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire — Février / Mars 2004 Carhahc-Plouguer (Finistère
  • ) - Place du Champ de Foire — Février / Mars 2004 Carhahc-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire — Février / Mars 2004 Carhaix-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire Février / Mars 2004 2.2. Sondage 2 La deuxième vignette a été réalisée 25 m au nord de la
  • Soit 2,40 m de profondeur par rapport au niveau actuel de la place 14 Fig. 11 : relevés du sondage 2. Février / Mars 2004 Carhaix-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire Fig. 13 : vestiges du mur M.6 (cl. G. Le Cloirec /INRAP). 16 Février / Mars 2004 Carhaix
  • ) - Place du Champ de Foire Février / Mars 2004 2.4. Interprétation La largeur des murs repérés dans le sondage 1 et la mise en œuvre observée correspondent manifestement à un bâtiment de très grandes dimensions. L'agencement particulier que nous avons mis au jour se conçoit facilement
  • sondage 1 (3d G. Le Cloirec /INRAP). 18 Fig. 15 : localisation du secteur sondé dans la ville antique (D.A.O. G. Le Cloirec / INRAP). Carhaix-Plouguer (Finistère) - Place du Champ de Foire Février / Mars 2004 . Conclusion La mise en évidence d'un ensemble monumental gallo-romain
  • CARHAIX-PLOUGUER (Finistère) Place du Champ de Foire Rapport intennédiaire de sondages archéologiques 23/02-02/03/2004 (Arrêté de prescription n° 2003/062) Sous la direction de Gaétan Le Cloirec avec la collaboration de Philippe Cocherel, Claire Guého, Stéphane Jean
  • , Françoise Labaune et Vincent Pommier » i RECHERCHES ARCHÉOLOSIQU-ES PRÎVENTIVES Rennes : S.R.A. Bretagne 2
  • TITULAIRE (nom et prénom) : Le Cloirec Gaétan Organisme de rattachement : I.N.R.A.P. Propriétaire du terrain : domaine public Protection juridique : - Motif de l'opération : Projet de réaménagement Maître d'ouvrage : I.N.R.A.P. Contraintes techniques particulières : intervention sur
  • un espace de stationnement Surface abordée : 7735 m2 Surface du projet : 7735 m2 (dans la ou les parcelles concernées par l'opération) Fouille menée jusqu'au substrat : OUI NON Sinon, altitude du fond de fouille : RESULTATS SCIENTIFIQUES MOTS CLES : (3 à 5 par rubrique
  • ) - Chronologie : llle-IVe siècles ap. J.-C., médiéval, moderne. -Vestiges immobiliers : murs maçonnés, escalier monumental. - Vestiges mobiliers : céramique. COMMENTAIRE : découverte d'un escalier monumental vraisemblablement intégré à un édifice public. Traces de vastes travaux de
  • démantèlement. LIEU DE DEPOT : du mobilier : dépôt du Faou (Finistère) des fonds documentaires : S.R.A. Bretagne N° des 10 à 20 diapo. les plus représentatives, fouille et mobilier) : REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNEE : 2004 AUTEUR (nom, prénom) : Le Cloirec Gaétan COLLABORATEUR
  • (S) : Philippe Vincent Pommier Cocherel, Claire Guého, Stéphane Jean, Françoise TITRE : Carhaix-Plouguer (Finistère), place du Champ de Foire Sous-titre Rapport intermédiaire de sondages archéologiques Nombre de volumes : 1 nbre de pages :21 nbre fig. : 16 nbre planches
  • . : / Labaune et Avertissement Les prises de notes et de photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies
RAP01740.pdf (ELVEN (56). le Boccolo. rapport de sauvetage urgent)
  • ELVEN (56). le Boccolo. rapport de sauvetage urgent
  • doute naturel et deux retouches tangentielles sur le tranchant. 5- Petit grattoir pêdonculé sur éclat de silex gris foncé,presque noir; patine quasi inexistante. Locteur J. Lejards,mars 1967. Vannes le 21 mars 196'/. Joël Lecornec Professeur de CE.G 2e impasse S. Roeckel Vannes
  • Elven, eAétww\««-^La^dUe*- db^ CWe\ ' les clichés relatifs à la fouille de sauvetage pour laquelle je vous ai adressé un rapport en double exemplaire le 14 mars dernier. Veuillez accepter Monsieur le Directeur l'exprès sion de mes sentiments respectueux. BOCCOLO en ELVEÎ? (56
  • ibAUV ETAGE A BOCCGLO ELVEK - MOKJilHAN. mois de février 1967>très exactement le 2 février,M, Ch de LAVAL représentant.en matériel agricole à Vannes,me faisait part de la découverte,à la faveur d'un dêfrichement au scraper,de nomDreux fragments de poterie et de supposés
  • foyers.ffi*« P.R G10Ï ,Directeur de la Circonscription des Antiquités Préhistoriques,prévenu de cette découverte accordait une autorisation de fouille de sauvetage entreprise dès le 4 AU lévrier. Le propriétaire du terrain,M» Ernest Le Olai^che de Boccolo,a accepté bien volontiers cette
  • intervention, à charge pour nous de niveler les fouilles à l'issue des travaux auxquels ont participé le Dr LEJARDS et H. COLLET. LOCALISATION„ Le champ où eut lieu la découverte figure au cadastre de la commune de Elven sous le numéro 200,section H; il se trouve en bordure de la Rïï 166
  • Vannes-Rennes,à 500 mètres de la cote 140 et un kilomètre de la cote 134,à proximité du hameau de uoccolo. Au point de vue topographique,le champ occupe l'extrémité Sud d'un fauxplat situé sous la cote 134 qui appartient à la première ligne des Landes de Lanvaux. Le sous-sol est
  • constitué par une granulite altérée retrouve tantôt très près de la surface,tantôt àune centimêres,recouverte d'une arène jaunâtre tendre»A sence de gros nodules de quartz et des fragments de et diaclasée que l'on profondeur de 30 & 50 noter également la préschiste étrangers â la
  • région de Boccolo. Rappelons la découverte,en juillet 1965»dans cette même parcelle alors partiellement défrichée ,d'une cachette de fondeur du Bronze Pinal (,1). TRAVAUX.. Au moment de l'intervention de nombreuses plaques ou blocs de granulite avaient été ramenés à la surface par le
  • scraper«Certains présentaient des traces de passage au feu et du charbon de bois apparaissait par endroits.Mais il fallait rester prudent,des pins,des chênes et de la lande ayant été brûlés sur place avant le premier acte du défrichement en 1965» On procédait alors à plusieurs
  • sondages, en des points où la poterie paraissait la plus abondante.Un seul de ces points retenait notre attention, l'ensemble des autres sondages ne révélant que des zones très faiblement charbonneuses assez diffuses dans les terrains environnants. Une aire de 2 x 2 m était dégagée des
  • pierres et mottes jusqu'au niveau atteint par le scrapper,soit -30 cm ,1e niveau actuel du sol étant pris comme niveau de référence.Elle devait être êlargi© par la suite de façon à compléter les observations si le besoin s'en faisait sentir. Le dégagement s'opérait ensuite
  • progressivement par petites couches de deux centimètres environ. A -32 cm apparaissaient les premières traces de charbon de bois parmi de petits blocs de roche épars.On recueillait en place dans 1'arène granitique quelques tessons de poterie ( 1-3-4-5-7 du plan) ,une lame de quartz brisée (2
  • ;,un petit galet de quartz (6) et une sorte de tranchet en quartz. A -35 cm apparition très nette d'un foyer rectangulaire limité à son extrémité nord par un bloc de granulite.Si le dégagement du foyer creusé en auge dans l'arène du sous-sol a fourni à profusion du charbon de bois
  • provenant de la combustion de branchages,par contre deux tessons seulement ont été recueillis (1J et 15) et un fragment de quartz (14;. Il a été recueilli également à ce niveau un certain nombre de tessons de poterie rouge (^12 ; ou noire â engobe brune (9 et 16;,et une petite pointe en
  • quartz (11>. MOBILIER. Les tessons trouvés en place sont en nombre assez limités et ne présentent pas de particularités.Pour l'ensemble des tessons recueillis on dis-Dingue trois types de céramique: céramique rouge â gros dégraissant quartzeux (2,4,5 des planches ; . Céramique noire
  • à engobe brune lustrée ou non,dégraissant quartzeux grossier ou fin,!,autres numéros des planches sauf 1,22,29,32;. Céramique noire lustrée ( 1,29,32 ;. Les tessons représentant des fragments de fonds plats,de cols à bords droits ou légèrement déversés,de panses carénées ou non
  • ,et peut-être un petit fragment de couvercle (no 14) . Cinq fragments de panses portent un décor par impressions digitales avec parfois trace d'ongle au fond de la cupule,(18,19>?-3»24,25) . Plusieurs autres fragments portent une partie de décor par incisions tantôt peu profondes
  • (20,21), tantôt très nettement marquées (27»28). Deux fragments de rebords portent également un décor par incision, (18 et 35)fUn troisième présente une trace digitée oblique,(8). L'ensemble de ces poteries généralement assez grossières -v-et vraisemblablement d usage domestique
  • ,pourrait dater du Bronze Final /Toutefois il faut noter la présence d'un fragment de fond de vase en terre noire lustrée,orné d'arceaux,et d'un petit rebord dont le décor a été obtenu par application d'une cordelette,(i et 32) .Ces deux motifs sembleraient s'apparenter à des décors de
  • la Tène II-III. B-Matérie1jlithique ; Les pièces 1-2-3 ont été recueillies au voisinage du foyer,et le petit grattoir en silex au dessus du même foyer. La description en est donnée par le Docteur Lejards a e Vannes le 10 mars
RAP02088.pdf (TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic
  • -Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Mars 2005 Zo Trélivan - La Clairette Mars 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 2 Générique de l'opération 3 1-LE CADRE DE L'OPERATION 4 1-1 Le cadre géographique et géologique 1-2 L'environnement archéologique 1-3
  • fossoyés repéré en photographie aérienne. Les vestiges sont très arasés et le peu de mobilier recueilli tend à dater son occupation de l'extrême fin de l'âge du Fer ou du début de l'époque gallo-romaine. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Guingamp. 2 Mars 2005 Trélivan
  • -administrateur) Michel BAILLIEU (Adjoint scientifique et technique) Olivier LAURENT (Responsable de base, suivi des D.I.C.T.) Béatrice DUPONT (Logisticienne) Agnès BOIVIN (Conseillère Sécurité Prévention) Terrassements Entreprise VOISIN, Aucaleuc 3 Trélivan - La Clairette Mars 2005 1-LE
  • connus en périphérie (source : carte IGN 1116 ET au l/25000e). Trélivan - La Clairette Mars 2005 subdivisions ponctuelles (fig. 3, fossés A et B). Au final, un triangle d'une superficie de 2 000 m 2 était sujet à une concentration importante de vestiges archéologiques. Notre
  • haie? T.11 23/ T.12 430 Figure 4 : plan général des vestiges découverts. Jiaje Trélivan - La Clairette Mars 2005 d'ailleurs été rencontré dans leur comblement de surface, qui était constitué d'une terre brune homogène et sableuse. Nous avons par conséquent pris le parti de
  • Tranchée 9, F. 24 S S i I 1 : limon brun, cailloutis. 2 : arène jaunâtre, cailloutis, blocs. 1 : limon brun homogène et sableux. 2 : arène jaunâtre, cailloutis. 2m Figure 5 : coupes des structures sondées. Trélivan - La Clairette Mars 2005 renvoient à son retour nord-ouest
  • avec le double enclos. A titre d'hypothèse, ce fossé pourrait se retrouver dans la fenêtre de la tranchée 5 (F. 46). 12 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Enfin, mentionnons le fossé F. 2/F. 34 (tranchée 5), qui prolonge semble-t-il le tracé F. 1/F. 16/F. 17 mais qui n'a pas été
  • nos fossés F. 17 /F. 16/F. 1. Un redressement photographique imparfait en est sans doute la cause. 13 Figure 6 : proposition de phasage des éléments découverts. Trélivan - La Clairette Mars 2005 3-LE MOBILIER Le matériel découvert dans le cadre du diagnostic effectué à
  • scorie et un fragment de meule en granité. Tranchée 6, Fait 15, décapage On dénombre 5 tessons pour un NMI estimé à un vase dont seul le fond tourné est conservé. Son attribution chronologique à La Tène finale peut être proposée. 15 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 9
  • présence d'un tesson grésé moderne. 16 Figure 7 : céramiques mises au jour dans le fossé 21 de la tranchée 9. Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 10, Fait 31, décapage Le décapage de ce fossé a permis de découvrir 3 scories coulées associées à un fragment d'anse d'époque
  • quelques tessons issus de fossés parcellaires et de nombreuses scories. 18 Trélivan - La Clairette Mars 2005 INVENTAIRE DU MOBILIER Tranchée/Fait Nbrc tessons Nbre Bords Nbre Fonds NMI Tr 5/déc HS Tr 5/F 1/Sd 1 Tr 5/F 1 extension 1 1 Tr 5/F 6 Tr 6/F 9 Tr 6/F 10 Tr 6/F 14 5 3
  • r DRAOSRA t 3 m . 2005 COURBIÈK A K K l V i E TRELIVAN « LA CLAIRETTE » (COTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004-191 DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Anne-Françoise CHEREL et Stéphane JEAN INRAP- Direction interrégionale Grand
  • Méthodologie mis en œuvre 2-LES RESULTATS 7 2-1 Le double enclos 2-2 Les fossés parcellaires 3-LE MOBILIER 15 3-1 Description du corpus 3-2 Synthèse CONCLUSION 20 BIBLIOGRAPHIE î Mars 2005 Trélivan - La Clairette FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n ° : 22 364 11AH
  • Département : Côtes d'Armor Commune : Trélivan Lieu-dit : La Clairette Armée : 2005 Section (s) et parcelle(s) : B 430 et 437 Propriétaire du terrain : Commune de Trélivan Identité de l'opération Arrêté de prescription : n° 2004-191 Date de validité : 15 novembre 2004 Titulaire
  • : Romuald FERRETTE Organisme de rattachement : INRAP Motif de l'intervention : demande volontaire de diagnostic Aménageur : commune de Trélivan Surface prescrite : 12 725 m Date d'intervention sur le terrain : du 21 au 24 février 2004 Résultats Côte d'apparition des vestiges : 0,3 à
  • 0,5 m sous la surface actuelle. Chronologie : La Tène finale, époque médiévale / moderne Nature des vestiges immobiliers : fossés d'enclos, fossés parcellaires Nature des vestiges mobiliers : céramiques, scories, meule Notice : le diagnostic a permis d'aborder un système d'enclos
  • - La Clairette GENERIQUE DE L'OPERATION Intervenants scientifiques INRAP Romuald FERRETTE (Assistant d'étude, responsable de l'opération) Anne-Françoise CHEREL (Assistante d'étude, fouille, étude et inventaire du mobilier) Vincent POMMIER (topographe) Stéphane JEAN (Dessinateur D
  • A.O.) Intervenants administratifs Service Régional de l'Archéologie Stéphane DESCHAMPS (Conservateur Régional de l'Archéologie) Yves Menez (Conservateur du Patrimoine) INRAP, Direction interrégionale Grand-Ouest Gilbert AGUESSE (Directeur interrégional) Dominique RAFFRAY (Adjoint
  • CADRE DE L'OPERATION Située dans les Côtes d'Armor, la localité de Trélivan est implantée à moins de 10 km au sud-ouest de Dinan (fig. 1). A la demande de la municipalité qui envisage de réaliser un lotissement au lieu-dit « L a Clairette», une prescription de diagnostic a été émise
  • par le Service Régional de l'Archéologie. D'une superficie de 12 725m 2 , l'opération, conduite par l'INRAP, a mobilisé deux archéologues sur le terrain pendant quatre jours, du 21 au 24 février. Cette intervention était motivée par la connaissance de structures fossoyées pouvant
RAP00862.pdf (CARHAIX (29). "rue des Augustins". rapport de sondage)
  • CARHAIX (29). "rue des Augustins". rapport de sondage
  • d'un diagnostic archéologique ont été réalisés le 26 mars 1991. Ils ont permis d'appréhender succintement la stratigraphie générale du sous-sol et d'évaluer globalement l'intérêt archéologique de la parcelle. Neuf tranchées ont été réalisées (au total 120 mètres de longueur sur 1
  • RAPPORT DE SONDAGES Situation : Commune : Lieu Cadastre : Coordonnées Lambert : n° carte archéologique : n° autorisation CARHAIX-PLOUGUER Le Bourg - rue des Augustins AN 845p x=161,950 y=1080,450 29 024 019 AH 91-13 AH Des sondages mécaniques déstinés à l'établissement
  • mètre de large avec un profondeur variable de 1 mètre à 2.50 mètres de profondeur). A l'issue de cette opération, aucune organisation de structures archéologique n'a été perçue Malgré le résultat négatif des sondages, il ne faut pas écarter l'existence possible de structures
  • ponctuelles de type puits, silo ou fosse, difficilement perceptibles lors d'une opération de sondage. Il faut garder en mémoire les nombreuses découvertes archéologiques réalisées depuis de nombreuses années dans les terrains environnants. Pour cette raison, une surveillance des travaux
  • a été éffectuée lors de la construction de l'immeuble et des aménagements annexes. Cette surveillance a montré que pendant le Moyen-Age, que le secteur a été utilisé comme carrière. Les constructions antiques qui ont pu exister ont disparu w V JLLE DE CARHAIX Rue Des August,ns
  • Residence S.C.I. Du PLOUGUER CENTRE o 25m COMMUNE Rue des DE CARHAIX_ PLOUGUER Augustins PROPRIETE QUENEA S e c t i o n : AN n°845p i 3600 m2 E NVIRON
RAP00706.pdf (VANNES (56). 104, boulevard de la Paix. rapport de sondage)
  • VANNES (56). 104, boulevard de la Paix. rapport de sondage
  • Alain TRISTE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE 104 Bd de la paix à VANNES S 6 Z(ù o hJ- (MORBIHAN) Février-Mars 1992 C.E.R.A.M. ' hï h
  • l'angle Est de la parcelle. Par ailleurs, située aux abords immédiats des précédentes fouilles du Forum, il était important d'y effectuer un sondage dans le but d'une meilleure approche de 1'area publica de l'ensemble Forum. Le sondage s'est déroulé en Février/Mars 1992, par
  • une surveillance des travaux de voirie qui doivent prochainement retrouver ce comblement et son orientation. dans fossé et la de rue de l'Etang, déterminer la devrait nature de nous son evard de la Paix n° 104 VANNES Mars 1992 Sondage Archéologique 104 Bd de
  • Cadastre: 1977 BO P 128 Coordonnées Lambert: Ax 218,125 Ay 309,050 Propriétaire: Responsable du chantier Mme GUILLOUZO 17 rue de l'étang 56000 VANNES Alain TRISTE 13bis rue des 4 frères Crapel 56000 Vannes. Président du CERAM 1. INTRODUCTION Le Programme immobilier de la
  • parcelle voisine ("villa palatio") est venu empiéter sur la parcelle BO 128, du 104 Boulevard de la Paix (jardin privé). Dans la cadre du réaménagements des abords de cet immeuble, il nous a été possible, avec l'accord de son propriétaire, de pratiquer un sondage archéologique dans
  • une équipe du C.E.R.A.M., sur une surface de 20m2 (voir Fig. et 3), n'a révélé la présence que d'un grand fossé. 1 II. DONNEES DE LA FOUTUE: Cette fouille appartenant à l'ensemble Forum, la technique de numérotation des murs, des unités stratigraphiques (U.S.) et des objets est
  • la continuité de celle employée pour toutes les autres fouilles, sur le site du Forum. Ainsi, la première U.S. porte le n° 415, et le premier objet porte le n° 850. 1) Description des unités US 415: stratigraphiques (Fig. 2) (Surface). Couche de terre végétale noire
  • , d'environ 0,50m d'épaisseur, recouvrant toute la parcelle; elle contient des pierres, des tuiles et de la céramique très fragmentée. US 41g: Couche de terre brune épaisse de 0,30m, totalité de la zone sondée. plus compacte, recouvrant la US 417: Dans l'US416, une profondeur de
  • 0,15m. fourni quelques monnaies fosse carrée est apparue, Son remplissage, fragments gauloises s N" de 850 céramique et 851 de 0,60m de côté, et d'une constitué de terre noire cendreuse, fumigée, (étudiées par ainsi M. que DHENIN; deux a belles Cabinet des
  • Médailles). 850: monnaie gauloise Armoricaine D- tête à droite. R- cheval à gauche. Réf.: Colbert de Beaulieu. 851: monnaie gauloise (Pictons ou Santons) Bronze VRIPPANOC. D- tête à droite. R- sanglier à droite. Réf.: de LA TOUR, US 419: Une grossièrement rocheux meuble fragments
  • ère l ligne, MAN. St GERMAIN. (Fig. 2 et 5) bande substrat assez Planche XIII, de sur et orientée une tuiles parallèle et N-E/S-O, épaisseur de au mur était d'environ céramiques moderne, taillée constituée 0,80m. romaines de Elle (CURLE 21 dans terre
  • noire contenait et le Pelves des du Ilème siècle), ainsi que de l'ardoise. US 419: Couche (Fig. 2 et 5) de démolition plus sableuse, sous l'US418, d'une épaisseur comprise entre 0,10m et 0,40m; elle comprend: -ossements de bovidés en grande quantité, -fragments de
  • pelves (Ilème siècle), -céramique sigillée (DRAG.33, DRAG.18). -céramique commune (absence de recollage), -fragments de tuffeau sculpté, (N° 854 et 856). dont deux très beaux de chapiteau -fragments de plaque de bronze (N° 855). US 420: (Fig. 2 et 5) Autre couche de démolition
  • , sombre; elle contient: aussi sableuse que l'US419, mais plus -grande quantité de tuiles, -grande quantité de pierres, -fragments de céramiques communes, -ossements de bovidés, -un morceau d'enduit peint rouge. US 421 : (Fig. 2 et 5) Couche de terre brune assez dense, épaisse
  • d'environ 0,20m, qui épouse les parois du fossé (voir Coupe A-B). Cette couche, traversée par les US 419 et 420, devait à l'origine remplir la totalité du fossé; elle contenait quelques fragments de céramique gallo-romaine, dont deux de fumigée (vase bobine). III, CONCLUSION Le sondage
  • partiel du grand fossé, Forum de moderne, était limité par taillé dans le rocher sur l'aire du les risques d'effrondrement d'un mur lui-même inscrit sur une zone qu'il perturbait. L'axe faible Vannes, du fossé longueur n'est (2m). pas complètement Néanmoins, il
  • précisé semble car être fouillé parallèle sur aux une autres grands fossés découverts sur le site du Forum. Malgré les perturbations intervenues à une époque récente (US 418), on constate deux états de comblement de ce fossé: - Tout d'abord, mobilier un comblement gallo
  • -romain précoce initial (vase (US bobine 421), en contenant fumigée), un devait remplir la totalité du fossé. - Puis, des couches de démolition gallo-romaines (US 419 et 420), utilisées comme remblai sont venues surcreuser le comblement initial dans sa partie
  • médiane, après la fin du Ilème siècle ap. J-C. Le comblement initial du fossé nous amène à penser que cette structure est à associer au réseau de drainage, appartenent au premier maillage urbain gallo-romain précoce. De toute évidence, se réaliser permettre très d'y
RAP02189.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). 10 rue Clémenceau. dfs de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). 10 rue Clémenceau. dfs de diagnostic
  • : X: Y: Code INSEE : altitude : 125m m NGF Propriétaire du terrain : M et Me Yvon Dominique N° du site et/ou de Pentité archéologique : Arrêté de prescription n° :2006/022 en date du 9 mars 2006 Arrêté de désignation n° : 2006/081 en date dul9 juin 2006 Responsable désigné
  • route de Térénez, 29590 LE FAOU, à Monsieur et Madame Yvon DOMINIQUE, 10 rue Clémenceau 29270 CARHAIX-PLOUGUER et à Monsieur le Maire de Carhaix-Plouguer Mairie, Service Urbanisme et Environnement, Place de la Mairie, 29837 CARHAIX-PLOUGUER. Fait à RENNES, le - 9 "MARS 2006 Pour
  • point vue archéologique - les orientations des bâtiments antiques - identifiés lors de ce diagnostic - la nature et la chronologie des vestiges mis au jour - la complexité et l'extension des formations sfratigraphiques. Fait à RENNES, le - 9 MARS 2006 Pour la Préfète de la région
  • d'archéologie préventive prescrite par arrêté n° 2006-022 du 9 mars 2006 La Préfète de la Région Bretagne, Préfète du département d'IIIe-et-Vilaine, Chevalier de la Légion d'honneur, Commandeur de l'Ordre national du mérite, VU la loi n° 2001-44 du 17 janvier 2001 modifiée, relative à
  • 99 84 59 00 M. BATT 1.4 Opération Arrêté préfectoral n° 2006-022 émis 9 mars 2006 le Reçu à lTnrap le 15 mars 2006 Nature de l'opération Diagnostic Cadre de l'opération Milieu Surface à traiter 685 m2 Calendrier prévisionnel Août-septembre 2006 Responsable pressenti Dominique
  • DRAC-SRA - 2 OCT. 2006 + INSTITUT R + NATIONAL RECHERCHES ARCHÉOLOGIQUES PR-ÉVENTIVES D E + + + + GGWSfpR ARRIVEE De Diagnostic + + Août 2006 + Dominique POUILLE CARHAIX-PLOUGUER « 10 rue Clémenceau» (Finistère - Bretagne) Dates d'intervention : N° de
  • prescription : 08.08.06 - 09.08.06 2006/022 N° de site (ou n° Patriarche) N° de projet INRAP : DA 05014501 INRAP - Direction interrégionale Grand Ouest 37 rue du Bignon 35077 Cesson-Sevigné cedex- Tél. : 0223360040 /Fax : 0223360050 Sièae social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tel 01
  • 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APC 732 Z. 2 183 1 FICHE SIGNALETIQUE Numéro de projet INRAP :DA 05014501 Région :Bretagne Département : Finistère Commune : Carhaix Lieu-dit ou adresse : 10 rue Clémenceau Cadastre année : AD 224 Coord. Lambert
  • : Pouille Dominique Organisme de rattachement : INRAP Maître d'ouvrage des travaux : INRAP Nature de Paménagement : Agrandissement de maison individuelle Opérateur chargé des travaux : INRAP interrégion Grand Ouest Exploitant (s) : Surface du projet d'aménagement : 80m2 Dates
  • d'intervention sur le terrain : 9 et 10/08/2006 Surface diagnostiquée : 80m2 INTERVENANTS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE Intervenants scientifiques : SRA : M. Batt INRAP : D. Pouille, Responsable scientifique M. Baillieu Adjoint scientifique et technique Intervenants administratifs : DRAC de
  • Bretagne , SRA : S. Deschamps, Conservateur régional de l'archéologie INRAP interrégion Grand Ouest, G. Aguesse, Directeur interrégional Aménageur : M. Yvon Dominique Financement : redevance. Organigramme de l'équipe scientifique : Responsable d'opération : D. Pouille Technicien
  • depuis plusieurs années sur les secteurs sensibles de la ville de VORGIUM. Malgré la superficie limitée du projet, l'emprise concernée est localisée dans un environnement ayant fait l'objet de plusieurs opérations. Des vestiges de la période antique bien conservés ont été mis au jour
  • : à l'ouest (parcelle AD 269) lors d'un diagnostic, dans la parcelle adjacente à l'est (Maison Médicale) trois interventions réalisées entre 1979 et 1991 ont mis au jour les vestiges d'un habitat de type domus. Au nord-est à moins de 80 mètres se situe un tronçon de l'aqueduc
  • romain de Carhaix. Compte tenu de la superficie limitée du projet, il sera nécessaire de contrôler : - l'épaisseur des couches supérieures, stériles d'un point de vue archéologique - les orientations des bâtiments antiques - identifiés lors de ce diagnostic - la nature et la
  • chronologie des vestiges mis au jour -la complexité et l'extension des formations stratigraphiques. Principes méthodologiques : « Principes adaptés aux diagnostics archéologiques en milieu urbain : série de tranchées : sondages par vignettes au godet lisse mécanique jusqu'au substrat et
  • ouverture de fenêtres de décapage si nécessaire dans les zones à forte densité. Sondages d'évaluation non destructeurs du potentiel des vestiges mis au jour. » CONTRAINTES TECHNIQUES Compte tenu de la surface limitée du projet, de l'exiguïté de la parcelle concernée et de la présence de
  • plantations à conserver, seule la surface du projet a été diagnostiquée. Une fenêtre correspondant à l'emprise de la partie est de l'extension a été réalisée. Au niveau de la partie nord projetée seul un sondage a été pratiqué. 3 ELEMENTS DU DIAGNOSTIC Surface du projet d'aménagement
  • : 80m2 Surface diagnostiquée : 50m2. Contexte géographique et géologique : le terrain naturel est ici composé par une couche d'altération du schiste constituant le socle rocheux. Méthode de diagnostic : Tranchées en quinconce Tranchées continues Sur décapage intégral X Carottages
  • Recherche en archives Géo-physique Autres (précisez) % surface sondée : 60% Archives consultées : Profondeur des sondages ou carottages : 0.70 à 0.90m Description sommaire de la stratigraphie observée dans les sondages ou carottages : Le sous-sol est ici constitué par une faible
  • épaisseur de terre végétale recouvrant un remblai hétérogène à dominante végétale renfermant de nombreux fragments matériaux de construction antiques. Substrat atteint : oui Notice scientifique résumant les principaux résultats de l'opération Opération aux résultats négatifs. Aucun
RAP00327.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). la Retenue. rapport de sondage.)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). la Retenue. rapport de sondage.
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA C O M M U N I C A T I O N CIRCONSCRIPTION D' DES ANTIQUITES H I S T O R I Q U E S DE BRETAGNE R A P P O R T DE S O N D A G E S EVALUATION A R C H EOLOGIQU E LA RETENUE CHARTRES DE BRETAGNE (ILLE ET V I L A I N E ) 1 - 1 5 L. MARS
  • archéologigue sur les parcelles n° 78 et 156, section AH. Celle-ci s'est déroulée du 2 au 15 mars 1991. Elle a bénéficié d'un crédit de fonctionnement de 1 000 francs de la part de l'Etat. La mairie a, guant à elle, mis à notre disposition le tracto-pelle des services technigues municipaux
  • limitée de l'opération. Seule la partie des terrains la plus proche du gisement déjà connu a été étudiée (figure 4). Le 15 mars, les tranchées étaient comblées afin de permettre une dernière mise en culture des parcelles. Sur les 38 776 m 2 concernés par le projet, 14 000 m 2 ont pu
  • 1991 BEUCHET CADRE DE L'INTERVENTION Dans le cadre de la prospection inventaire que nous menons actuellement sur le territoire de la commune de Chartres de Bretagne (Ille-et-Vilaine), nous avions demandé que soient portés à notre connaissance les travaux d'urbanisme et de voirie
  • prévus sur la commune.Le projet de lotissement au lieu-dit "La Retenue" (figure 1) a attiré particulièrement notre attention, de par la proximité d'un gisement gallo-romain fouillé en 1985 par J.P. Bardel, technicien à la Circonscription des Antiguités de Bretagne. Nous avons donc
  • immédiatement prévenu la mairie des risques de présence de vestiges archéologiques sur les terrains concernés. Après concertation avec la Circonscription des Antiguités, la mairie et la société L.R.Y., maître d'ouvrage du projet, il a été décidé de mener une opération de diagnostic
  • . Nous avons été aidé pendant toute la durée de l'opération (terrain et étude) par Gaétan Le Cloirec, effectuant un stage inclus au cursus de licence d'histoire de l'art de l'université RennesII-Haute-Bretagne. RESULTATS L'implantation des tranchées-sondages a été dictée par la durée
  • être sondés. 12 tranchées sur les 14 gui ont été ouvertes ont livré des structures s'échelonnant du Bas Empire à l'Epoque Moderne (figure 5). Ces structures (portions de fossés, trous de poteau et fosses) ont toutes été répertoriées par numérotation continue ; chague numéro étant
  • précédé d'une mention précisant la tranchée concernée (Tl, T2,...). Stuctures du Bas Empire : Le fossé T6-17 (profil en U, prof, maxi. = 0,75 m) a livré deux fragments de céramique dont l'un portait un décor à la molette (figure 7-1). Des céramiques de même type de pâte (grise
  • , homogène, inclusions fines) ont été recueillies au Perray à La Mézière (Ille-et-Vilaine), associées à des sigillées des ateliers de l'est de la Gaule (Fouille L. Beuchet, 1989, non publiée). La fosse T7-26 a livré pour tout mobilier un fragment de base de panse dont la pâte, bien que
  • plus grossière, présente les mêmes caractéristiques de couleur que le fragment cité ci-dessus. Il porte également le même type de décor que lui (figure 7-2). La fosse T7-21 peut aussi vraissemblablement être rattachée à cette période par les nombreux petits fragments de tegulae
  • récoltés dans son comblement. Cette fosse peu profonde (30 cm au maximum) a également livré des vestiges organiques (os) , ainsi qu'un fond très fragmenté de céramique très grossière de couleur rouge-orangé. Structures des XTVè-XVè siècles r_ Deux fossés et une fosse ont livré un
  • mobilier datable des XlVè-XVè siècles. La datation de ces céramiques reste cependant hypothétique. En l'absence de formes, celle-ci a été établie par analogie entre leur pâte et celle des céramiques recueillies sur le site d'ateliers de potiers de Fontenay - Chartres (en cours d'étude
  • ). Seul le fossé T13-45 a livré un fragment de pichet (figure 7-3) provenant sans nul doute de l'atelier du XlVè siècle. La présence de ces vestiges médiévaux ne doit pas surprendre à proximité de l'ancien manoir de "La Retenue", cité dès le XlIIè siècle comme métairie de l'abbaye
  • Saint Melaine de Rennes, puis du château de Fontenay. Structures modernes : Ce sont de loin les plus nombreuses. La consultation du cadastre ancien (1812) montre que l'angle de la parcelle 156 (section B, deuxième feuille) était autrefois occupée par un groupe de bâtiments appelés
  • "Le Presbytère" (figure 2). Les niveaux de destruction de ces bâtiments ont été dégagés dans toute la tranchée T2. Cependant, nous n'avons rencontré aucune trace de fondations, ce qui pourrait indiquer un mode de construction en pan de bois sur solin. Ces niveaux de destruction ont
  • livré un mobilier nombreux et varié (céramique cullinaire, pavés, tuile). Les formes les plus caractéristiques sont présentées figures 8 et 9. Aucun mobilier antérieur à l'époque moderne n'a été recueilli . Notons qu'il existe un autre prebytère moderne à Chartres de Bretagne
  • , portant la date de 1733 au dessus de la porte, ainsi que l'inscription "Hurel, Recteur de Chartres". Celui-ci se situe à proximité de l'ancienne éqlise, édifice roman détruit vers 1860 (figure 2). La méconnaissance de la céramique moderne en général, et celle de Chartres en particulier
  • , nous met dans l'impossibilité de définir quel presbytère est antérieur à l'autre. Il semblerait toutefois plus logique que le recteur Hurel, trouvant son presbytère trop éloiqné de l'église en ait fait construire un beaucoup plus près, la tradition et la coutume continuant néamoins
  • à appeler "le presbytère" l'ancien bâtiment. Un chemin reliait le presbytère à la Retenue. Le fossé sud de celui-ci a été reconnu (figure 5, T3-7, T4-11, T5-14, ainsi peut-être que T6-15). Il semble que la voirie actuelle n'emprunte pas le même tracé que l'ancienne, ce qui
RAP03704 (SAINT-CARNE (22). Le Clos Grignard. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • SAINT-CARNE (22). Le Clos Grignard. Rapport de diagnostic
  • information complémentaire sur le passage de cette voie. sous la direction de Gilles Leroux Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Mars 2019 Inrap Grand-Ouest Mars 2019 Diagnostic archéologique Rapport
  • , 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Mars 2019 Sommaire 5 I Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thésaurus 9 Intervenants 10 Notice scientifique 11 Localisation de l’opération 12 Cadastre 13 Arrêté de
  • de l’opération Dates d’intervention sur le terrain Région Numéro de l’arrêté de prescription fouille Bretagne Arrêté 2016-321 4 et 5 février 2019 Département Numéro de l’opération mars 2019 Côtes-d’Armor Commune D117481 Numéro de l’arrêté de désignation du responsable
  • n’ont livré aucune information complémentaire sur le passage de cette voie. sous la direction de Gilles Leroux Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Mars 2019 Inrap Grand-Ouest Mars 2019
  • voirie Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Sujets et thèmes Commune de Saint-Carné, Côtes-d’Armor Le Clos Grignard La poursuite d’un projet immobilier de près d’1,5 ha sur un plateau situé au nord de la commune de Saint-Carné, est à l’origine de cette
  • intervention archéologique. En effet, l’emprise de ce projet était sensée longer le tracé d’une voie ancienne orientée selon un axe est-ouest, formant limite communale avec la commune de Dinan et installée sur la partie centrale de ce plateau. Les tranchées exploratoires n’ont livré aucune
  • final d’opération Le Clos Grignard 22280 Code INSEE Commune de Saint-Carné, Côtes-d’Armor sous la direction de D117481 Code Inrap Système d’information Arrêté de prescription 2016-321 Entité archéologique Nr Patriarche Gilles Leroux Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon
  • prescription 19 Projet scientifique d’intervention 22 Arrêté de désignation 23 II Résultats 25 Introduction 25 Le cadre géographique 25 les modalité de l’intervention 25 Le contexte archéologique 26 Les découvertes archéologiques 28 Bibliographie I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques I - Données administratives, techniques et scientifiques 5 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs
  • communicables au public, en application de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les
  • détiennent, au choix du demandeur et dans la limite de leurs conditions d’accueil. La mise en ligne des rapports par le SRA Bretagne a pour objectif de faciliter cette consultation. La consultation et l’utilisation de ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de
  • la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles
  • sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective; 2) toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies, cartes ou schémas, n’est possible que dans le cadre de courtes citations qui doivent être justifiées, par exemple
  • par le caractère scientifique de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées, et sous réserve de l’indication claire du nom de l’auteur et de la source (références exactes et complètes de l’auteur, de son organisme d’appartenance et du rapport); 3) la représentation ou la
  • reproduction d’extraits est possible à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son
  • utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Renseignement : DRAC Bretagne : http://www.culture.gouv.fr
  • /Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Localisation Références
  • Saint-Carné 2019-022 Adresse ou lieu-dit Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement le Clos Grignard Codes SARL Ouest Lotissement La Dorbelais 22100 Calorguen code INSEE 22280 Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence (Lambert 93cc48) X
  • =1326.300 Y=7259.800 Z= 93 à 99 m NGF Références cadastrales Commune Saint-Carné section(s) et parcelle(s) C n° 15, 619 Propriétaires du terrain SARL Ouest Lotissement La Dorbelais 22100 Calorguen post-fouille Nature de l’aménagement Lotissement Opérateur d’archéologie Inrap Grand
  • -Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Responsable scientifique de l’opération Gilles Leroux, Inrap Organisme de rattachement Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Surfaces Emprise maximale prescrite 14735 m² Surface sondée 1205 m² soit 8,20 % de