Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3520 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01546.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic
  • mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper SOMMAIRE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION 2. LE CONTEXTE GENERAL 3. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL.131 4. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL. 11 5. LES VESTIGES DE LA PARCELLE EL.12 6. LES VESTIGES DES PARCELLES EL. 14a et 14b 7. LES
  • VESTIGES DE LA PARCELLE EL. 15 8. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXE : DESCRIPTIF DES STRUCTURES 1. CONDITIONS D'INTERVENTION La mise en oeuvre par la société Sasimco/Sauvage, d'un vaste projet immobilier, boulevard de Kerveguen, sur les parcelles EL 131 d'une part, EL. 11-12-13-14-15
  • d'autre part, nécessite la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine archéologique de la commune de Quimper. Ce projet couvre des superficies respectives de 14000 m^ et 20000 m^ (fig l). Les sondages sont confiés par Monsieur le
  • . Sondage archéologique Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 : position des sondages B V T7 BX, T8, T6 Us 03. -1 --•-.-••=•• jTTJ. Extrait du cadastre de Kerfeunteun, Section C de Cuzon, Feuille 3, 1830 Fig. 4 : superposition des vestiges sur le cadastre de
  • ou a la fm de la periode ? En fait l'intérêt scientifique de l'opération provient surtout des perpsectives offertes par la presence vestiges découverts dans la parcelle EL. 14b. 8.2.CONCLUSIONS TECHNIQUES (fig.28) Toutes les parcelles sondées ont livré des vestiges archéologiques
  • archéologique supplémentaire ne semble nécessaire Zone pour laquelle des compléments de fouille archéologique semblent nécessaires Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 28 : état des recherches (fin 1998) devrait également permettre de trancher en ce qui concerne la
  • datation du réseau de fossés T.5 et T.6 (gaulois ou gallo-romains). Sans doute assez spectaculaires, des travaux très utiles pourraient être conduits assez rapidement sur la parcelle EL. 14a. BIBLIOGRAPHIE GALLIOU P., 1989 : Carte archéologique de la Gaule romaine, le Finistèrp
  • RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne 1998 Siten° Département : FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : BOULEVARD DE KERVÉGUEN S Cadastre : QUIMPER Année : 1994 Section et parcelle : EL 11,12,13,14, 15,131 S S ííí Coordonnées Lambert : Zone
  • l'urgence : Projet immobilier s« s Maître d'ouvrage des travaux : SAFIMCO / SAUVAGE Surface fouillée: 3600 m ^ Surface estimée du site : 34000 m^ Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobiliers) : - sur la chronologie : AGE DU FER, ANTIQUITÉ, MOYEN - ÂGE
  • - sur la nature des vestiges immobiliers : FOSSES, FOSSÉS, TROUS DE POTEAUX - sur la nature des vestiges mobiliers : g S g es; POTERIE, TUILES Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Diagnostic dans l'environnement
  • archéologique du Finistère. La Ville de Quimper met à disposition de l'opération son personnel du service à titre gracieux, à savoir le directeur d'opération. 2. LE CONTEXTE GENERAL 2.1. LE SITE (fig.0,1) A l'est de Quimper, la localisation des terrains de Kerveguen, en terrasse et au pied
  • granitique. Des filons de granités broyés et des bancs à forte proportion d'argiles contenant des galets issus de plages mises en place lors de submersions d'époque tertiaire alternent avec les formations arénitiques dominantes. Ainsi, le sud de la parcelle à substrat arénitique EL. 131
  • site est inclus dans la zone sensible de Kervéguen sur laquelle des découvertes archéologiques importantes ont été effectuées en 1982 puis en 1996 et 1997. Il s'agit des vestiges d'une villa gallo-romaine partiellement fouillée, puis publiée par Y. Ménez (Ménez et. al, 1986). Outre
  • toujours, rares à Quimper. En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL. 15, le prolongement septentrional d'un bâtiment de la villa. Par ailleurs des vestiges de l'âge du Fer étaient apparus sous forme de trous de poteaux et de mobilier céramique de la fin du 1er âge du
  • campagnes. Assez éloignés du coeur de la villa antique 1 s concernent la zone de ses dépendances. Ils sont également très proches des vestiges de rage du Fer. ^ 2.3. LES DECAPAGES MECANIQUES, METHODE DE RECHERCHE (fig.2,3) Dans la parcelle EL.131 le décapage en réseau de bandes de
  • superficie de 220 m^, soit environ 11 % de la superficie totale. Orienté sud-ouest - nord-est, le sondage B.XIII de la parcelle E . l l s'étire sur une longueur de 36 m et couvre une superficie de 180 m^, soit environ 12 % de la superficie totale. ^ La parcelle EL. 13 est un ancien chemin
  • creux bordé d'épais talus recevant des arbres de grande taille (chataîgners, chênes). Il est inutile d'y réaliser des sondages. En revanche c'est un réseau dense de bandes de décapage de terre végétale qui est creuse dans la parcelle EL. 14 ; parcelle partagée par un talus angle
  • 330 m2. L'ensemble des sondages correspond à 15 % de la superficie totale de la parcelle. ^^ P^^'^^^lle EL. 15 a fait l'objet d'un sondage complémentaire de ceux réalisés en 1996. La bande B.XIV, longue de 30 m, couvre 150 m^. Les terrains concernés par le diagnostic sont donc
  • 1830 Cliché n° 1 : parcelle EL 131, sondage B II, fossés T 3/T 4 - T 1/T 2 Cliché n° 2 et 3 : parcelle EL 131, sondage B II, fossés T 1/T 2 - T 3/T 4 Cliché n° 4 et 5 : parcelle EL 131, sondage B I, fossés T 1/T 2 3. LES VESTÏGFS DF. LA PARCFf T F ITT (fig.5,6, cl.l, 2, 3, 4
  • , 5) Ixs investigations effectuées dans la parcelle EL.131 révèlent deux sections de doubles fosses parallèles mis au jour dans la paÎtie méridionale du terrain. H s W Îe T 1/2 et de T.3/4. Leurs axes médians sont distants d'environ 3,50 m. ' L'orientation nord-ouest - sud-est des
RAP01650.pdf (QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • QUIMPER (29). les vestiges archéologiques de Kerveguen. rapport de diagnostic
  • D'INTERVENTION La mise en œuvre par la société Safimco/Sauvage d'un vaste projet immobilier, boulevard de Kerveguen, sur une superficie de 14 ha, avait suscité, depuis 1996, la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine archéologique de la
  • imposée afin de permettre de compléter l'étude des vestiges encore en place sur la parcelle EL. 18 incluse dans le projet. Cette opération ilit confiée par Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.-P. Le Bihan, archéologue de la ville de Quimper. Ce demier fut
  • Fer mis au jour sur la parcelle E. 14 (Le Bihan, D.F. S., 1999). C'est donc dans un contexte archéologique particulièrement riche que fiit réalisé le diagnostic sur la parcelle EL. 18, parallèlement au sauvetage mené sur la parcelle EL. 14'. A nouveau, des vestiges
  • la plupart d'entre eux, à des parcellaires anciens. - des structures en creux bien individualisées : fosses ou trous, de type fondations de poteaux. Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Sondage archéologique 100 m Fig. 5 - Kervéguen 8 : position des secteurs
  • .-F. Villard et A.-F. Cherel SAFIMCO/SAUVAGE VILLE DE QUIMPER CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne - 1999 ïis it fe I I I - % >> ' I f Ai .'iìf-. 'J « ' Pi B * ^ - . • * » . LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE KERVEGUEN 8 (EL.18
  • ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE. Rennes : S.R.A. de Bretagne S S S) Q iI S Is» s s i Siten": 2 9 Département: FINISTERE Commune : QUIMPER Lieu-dit ou adresse : Kervéguen O Cadastre : QUIMPER Année : 1990 Section et parcelle : EL 18 Coordonnées Lambert : Zone : Il Abcisse : 122 . 400
  • Ordonnée : 353 .150 Altitude : 20 - 50 m Propriétaire du terrain : SAFIMCO / SAUVAGE Protection juridique : Néant Autorisation n° : 1999 / 049 Valable du 26/03 au: 29/04 1999 Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER Raison de l'urgence : Projet
  • immobiliers : Fossés, fosses, foyers, trous de poteaux - sur la nature des vestiges mobiliers : Poterie, silex, os brûlé g Sg § Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Diagnostic destiné à déceler la présence de vestiges
  • archéologiques - Mise au jour d'éléments ténus d'habitat du 1er âge du Fer et d'occupation médiévale et submoderne Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper Kerverg99raEL18 SOMMAIRE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION p 4 2. LE CONTEXTE GENERAL p 5 3. LES VESTIGES DE
  • commune de Quimper. Les sondages conduits sur les différentes parcelles cadastrales (EL. 13, EL. 14, EL. 15, EL.24) avaient mis en évidence l'existence de structures d'habitat protohistorique (1" âge du Fer) et d'occupation gallo-romaine. En conséquence, une fouille de sauvetage fijt
  • assisté par Y.-L. Goalic et Y. Le Bihan archéologues contractuels auprès de rA.F.A.N. Des personnels du Centre de recherche archéologique du Finistère participèrent également, à titre gracieux, à la fouille et à son exploitation. Il s'agissait de J.-F. Villard, O. Santré, A.-F. Chérel
  • Centre de recherche archéologique du Finistère (cf supra). La Ville de Quimper mit à disposition, à titre gracieux, le directeur de l'opération, à savoir l'archéologue municipal. d'après carte I.G.N. 1 /25000 Kervéguen i Fig. 1 - Kervéguen 8 : Kervéguen et le site de Quimper 1
  • km Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 - Kervéguen 8 : localisation cadastrale Extrait du cadastre de Kerfeunteun, Section C de Cuzon, Feuille 3, 1830 Parcelle sondée Fig. 3 - Kervéguen 8 : localisation de la parcelle EL 18 sur le cadastre de 1830 100 m
  • d'époque tertiaire alternent avec les formations arénitiques dominantes. La parcelle EL. 18 n'échappe pas à ce schéma. Elle se situe en front de plateau et son altitude varie entre 45 m et 25 m du nord au sud. 2.2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE (fig 4) Le site est inclus dans la zone
  • sensible de Kervéguen sur laquelle des découvertes archéologiques importantes fiirent effectuées en 1982 puis chaque année depuis 1996. Il s'agissait des vestiges d'une villa gallo-romaine partiellement fouillée, puis publiée par Y. Ménez (Ménez et. al, 1986). Outre les principales
  • . En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL. 15, le prolongement septentrional d'un bâtiment de la villa. Par ailleurs des vestiges de l'âge du Fer étaient apparus sous forme de trous de poteaux et de mobilier céramique attribué à l'époque à la fin du 1er âge du Fer ou au
  • tout début de la Tène ancienne. Nous avions pu suggérer l'existence d'un petit habitat ouvert de cette période. En 1997, l'extension du diagnostic vers l'est (EL.24) avait mis en évidence des vestiges de parcellaires anciens, protohistoriques ou gallo-romains ainsi que ceux de deux
  • sépultures gallo-romaines à incinération. En 1998, une opération de diagnostic et le décapage de larges bandes de terre végétale sur la parcelle EL. 14 avaient découvert un ensemble de trous de poteaux ainsi qu'un réseau de tranchées comprenant des fossés gallo-romains parallèles
  • protohistoriques éparsfijrentdécouverts. 2.3. OBJECTIFS ET METHODE DE RECHERCHE (fig 5) 2.3.1. OBJECTIF DU DIAGNOSTIC L'opération avait pour objectif de repérer et localiser d'éventuels vestiges archéologiques, d'en estimer l'importance des points de vue qualitatifs et quantitatifs afin de
  • nombreuses stmctures archéologiques dans la partie sud-est de la parcelle conduisit à élargir le secteur méridional de la bande B.V et à effectuer quelques sondages latéraux au sud des bandes B.III et B.IV. A l'issue des sondages, une superficie de 2000 m^ fut mise au jour, soit près de 4
RAP01240.pdf ((35). sud-est de l'Ille-et-Vilaine. rapport de prospection aérienne)
  • 3 -2 £ c 3 O O £ a o o c SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE Ministère PROSPECTION-INVENTAIRE DU BASSIN ORIENTAL DE LA VILAINE ARCHEOLOGIE AERIENNE EN ULE-ET-VKAINE, Campagne 1994 Responsable . Gilles LEROUX Tome I : présentatio^*" SOMMAIRE INTRODUCTION
  • REMERCIEMENTS CADRE GEOGRAPHIQUE PRESENTA TION DES RESUL TA TS BILAN DES RECHERCHES INVENTAIRE DES SITES ARCHEOLOGIQUES RELEVES CADASTRA UX DES SITES INTRODUCTION Le bassin oriental de la Vilaine a fait l'objet d'une nouvelle campagne d'archéologie aérienne en 1994. Les résultats sont
  • mûrissement des céréales, ce qui a bien sûr rendu les survols aériens extrêmement productifs en découvertes. Par contre, les épisodes orageux répétés du mois d'août ont anéanti les possibilités de recherche sur les maïs. L'essentiel des sites archéologiques provient, une nouvelle fois, des
  • bassins de la Seiche-moyenne (région comprise entre Janzé et La Guerche) et de la haute-Vilaine (secteur de Vitré). De même, si toutes les périodes chronologiques sont concernées, la grande majorité des sites correspond à des réseaux de fossés comblés pouvant appartenir à la période
  • fis. Nous tenons à remercier ici : - Le Conseil Supérieur de la Recherche Archéologique qui a renouvelé sa confiance à notre programme de prospection-inventaire ; - M. Michel VAGIN AY, conservateur régional de l'archéologie de Bretagne, et Mlle Anne VILLARD, conservatrice du
  • aériennes, les relevés cadastraux et les importants frais photographiques et de rapport. CADRE GEOGRAPHIQUE Le cadre géographique retenu pour notre programme de prospection-inventaire correspond au bassin oriental de la Vilaine (Figure 1). Il s'agit essentiellement du secteur sur
  • schistes briovériens du bassin de Rennes ; quant à la partie sud, elle est dominée par des grès ordoviciens et des schistes d'Angers, peu desséchants et donc moins propices à la prospection aérienne. Cette dualité géographique conditionne la qualité des terres agricoles et par
  • cela a été possible. A l'inventaire des sites archéologiques est joint le relevé cadastral de chaque structure. Enfin, un tirage photographique sur papier illustre chaque nouvelle découverte aérienne. Par ailleurs, une numérotation commune à l'inventaire des sites et au répertoire
  • l'est, et desservi par un réseau viaire rectiligne, venant de l'ouest et continuant vers l'est. Un certain nombre de probables limites parcellaires se greffent également sur ce dernier. Ce site, directement menacé par le projet de déviation routière du bourg du Theil, pourra servir à
  • une meilleure connaissance de l'occupation humaine du bassin de la Seiche, déjà ébauchée par les fouilles de Corps-Nuds (Graibusson) et Janzé (La Tullaye). 33, 34, 35) SAINT-AUB IN-des- LANDE S, La Charronnière 1, 2, 3, 4 32) ROMAGNE, La Fromière 38) SAINT-AUBIN-des-LANDES
  • ) RANNEE, Le Creux Chemin, Villeneuve, Section El xa = 332, 875 ya = 329, 240 xb = 333, 100 yb = 329, 190 Passage de la voie antique reliant Rennes à Angers, probablement conservé par le chemin rural desservant les fermes du Creux Chemin et de Villeneuve. 30) RETIERS, Le Bas Bouillon
  • carré. Datation protohistorique probable. 45) VITRE, La Petite Grange, Section BD, parcelle 21 x = 334, 790 y = 354, 000 Enclos rectangulaire simple. Datation mdéterminée. RELEVES CADASTRAUX DES SITES DÉCLARATION DE DÉCOUVERTE ARCHÉOLOGIQUE BRETAGNE 35044 Rennes Cedex
  • .. Bibliographie : CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N 8 de site attribué |QO ,3-1 lOi^l N 8 d'enregistrement DRACAR U iT3i^ i ^1 0 Code AP/AH^J Modification! I ~=TTM latMitellerie x— y\~-L
  • Documentation :. Non[~~J Lieu de conservation ^^tf^w^^lîfc F Bibliographie: jS^^....^ 1 / CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE ^£lf3..r.£..Q.. N° de site attribué fi £ \ lOtOt^l |QiQ Jjj Code AP/AHj^^j N° d'enregistrement DRACAR j^&iOi^ I Modification! | 0 I 100 m 527
  • DÉCLARATION DE DÉCOUVERTE ARCHÉOLOGIQUE A retourner au 6, du chapitre, Données complémentaires Première mention Année BRETAGNE 35044 Rennes Cedex. SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE rue A\iôA\ ^ Année de première mention ^Èl^à^.rz'^Mt^àm. Nature de l'opération ; (^A....l
  • . ...JL
  • ; CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° d'enregistrement DRACAR S? 1 ItVi #1 I^Q I^ISHI Code AP/ArÇ^-J Modification! | ^^^Jà DTfjfe ^ ''le ■ i^ Chance ^ ^.p^TOPrf ^y ^ek _.\.X. U Pont G Vj&gSS ^g Pless^ Hubert . , la Croix Blanche" Ja Chaufferie lRanée
  • - /a Pilate' ITCJ; /Ali DÉCLARATION DE DÉCOUVERTE ARCHÉOLOGIQUE BRETAGNE Rennes Cedex. A retourner au SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE 6, Première mention J£Q Année rue chapitre, 35044 Année de première mention 1 Données complémentaires □ fi ^ H&HOU.X... Départements
  • . juin*^z,...jAZ....^udtJ&. 'JL..£.....M)î^ 9^*4 .^..^dei, 1 /. Etat de conservation z... Chronologie proposée z.. Eléments de datation Mobilier OuiQ NonQ Lieu de conservation i. Documentation t. Bibliographie CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué
  • :., Mobilier OuiQ Documentation i Non| | Lieu de conservation : ^^J^J^h/Ù>.-. Bibliographie :. CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué |^ iS l
RAP02276.pdf (Bassin occidental de la moyenne Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • Bassin occidental de la moyenne Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire
  • Maurice GAUTIER SRA 2 2 m 2008 PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN OCCIDENTAL DE LA MOYENNE VILAINE ET CENTRE BRETAGNE Guipry (35). La Michelaie. 2007-239 Autorisation préfectorale du 4 juin 2007 RAPPORT DE SYNTHESE Tome 1/3 Travaux réalisés avec l'aide du Conseil Général des
  • Côtes-d'Armor Conseil Général Le bassin occidental de la moyenne Vilaine et le Centre Bretagne ont fait l'objet d'une vingt troisième campagne de prospection-inventaire durant l'année 2007. Outre la détection aérienne à basse altitude, le travail s 'est plus particulièrement
  • orienté vers le dépouillement des missions des années antérieures pour lesquelles les déclarations des points d'information archéologique n 'avaient pas été faites. Concernant la zone d'étude, le Porhoët et la région de Corlay continuent, au fil des années, de livrer les résultats les
  • plusieurs siècles (Fig. 9). Signalons également la détection d'un important site fossoyé avec son fïnage au lieu-dit la Grange sur la commune de Loudéac. Quelques enclos ont été détectés à la périphérie immédiate d'agglomération et sont sous la menace, à court terme, des futurs projets
  • de lotissements, notamment à Corlay et Trévé dqns les Côtes-d 'Armor (Fig. 10 et 11). Pour ces sites, les fiches de déclaration ont été transmises à la Carte archéologique en urgence ! Concernant d'autres secteurs sensibles, il faut signaler la présence de structures fossoyées sur
  • massif de Quintin-Duault et d'entamer des reconnaissances sur les bassins versants du Trieux, du Jaudy et du Léguer (Fig.l), afin de tester notamment de nouveaux paysages agraires et des substrats géologiques différents de ceux que nous survolons habituellement. BIBLIOGRAPHIE Gautier
  • M., 2003 - Les fermes et les parcellaires gaulois du Porhoët révélés par l 'Archéologie aérienne, Bulletin et Mémoires de la Société Archéologique et Historique d'Ille-et-Vilaine, Tome CVII, p. 35-41. Bernard C, et Fily M., 2004 - Une découverte archéologique remarquable, Un site
  • . 69 St-Igeaux. Ker vêler 2. 70 St-Igeaux. Pénanquer. / 71 St-Nicolas-du-Pélem. Le Penquer. 72 St-Nicolas-du-Pélem. Rest-Merrien 73 Trémorel. Le Petit Val. 74 Trémorel. La Vieille Rue. 75 Trévé. Kerbéha. 76 Le Vieux-Bourg. Kéravic. PII de forte potentialité archéologique : le
  • repérés dans la région de Guilliers (56). !"^AC-SRA Maurice GAUTIER 2 2 JAH. 2008 COURRIER ARRIVEE PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN OCCIDENTAL DE LA MOYENNE VILAINE ET CENTRE BRETAGNE Laniscat (22). Enclos au trésor monétaire osisme. 2007-239 Autorisation préfectorale du 4 juin
  • . Kéravic. Annexe 1. i. Déclaration de découverte archéologique Antoumarau Service Régional de l 'Archéologie de Bretagne S. rua du Cnapftra. 350*4 tonnas Cadax. \X\ Première mention = Données complémentaires = |^ j Q | Q | y j Année = Année première mention = J?.:.J.. Nature
  • cri IU N" f CARTE de site attribué ARCHÉOLOGIQUE | | j| N° d'enregistrement DRACAR I ] I Mil Mil Code AP / AH Modification | j | ALLINEUC (22). Le Guerny. Annexe I. Déclaration de découverte archéologique A rwtourfajr mu Service Régional de l'Archéologie de
  • ^.. Mobilier Oui £ | Non j^j Lieu de conservation : ^...^^.
  • des vestiges : g \tettt*....~A
  • : .. CADRE RESERVE CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N' de site attribué | | N* d'enregistrement DRACAR | Mil Mil Code AP / AH II I I I Modification I | \ [~| | L ■H 5 i CORLAY(22). Coat-Dour. Déclaration de découverte archéologique Arïtounwrxi Responsable = UN du
  • . Déclaration de découverte archéologique A retourner M i. Service Régional de l 'Archéologie de Bretagne S. nia du Chapitra. 3SOU Rannaa Cada«. Première mention = \Z \0 Année = Responsable = Données complémentaires = \0 (T1 Nature de l'opération = .. ...Maurice GAUTIER j j
  • de datation : .v..V.1«U Non Lieu de conservation : Documentation : Bibliographie : .. CADRE RESERVE cri m r CARTE ARCHÉOLOGIQUE. N" de site attribué N° d'enregistrement DRACAR _| Code AP/ AH Modification
  • Ancien Canal de Nantes à Brest 1 Y 175 176 D3 Vers Gwrin par D 769 472 471 175 D 87 473 176 177 474 177 —— . 178 1 475 178 i 179 1 Annexe I. . Déclaration de découverte archéologique Service Régional de l 'Archéologie de Bretagne Awtourwau S. rua du Chapitra
  • proposée : Mobilier j Oui £ Documentation : b >^.lb.f.&....&....d
  • [ Code AP/ AH Modification | | | ...Mtthb..^OM^f.. Annexe 1. Déclaration de découverte archéologique «rmvmiii t. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 8. cw du CtwpHri. 050*4 Rtnnn Cmàtx. Données complémentaires = [ Première mention = Année = Nature de
  • RESERVE OH I U H r CARTE ARCHÉOLOGIQUE de site attribué | | N° d'enregistrement DRACAR | | | [ | Mil I 1 1 I 1 Code AP/ AH Modification | j | HAUT-CORLAY (22). La Garenne. |,jïimosgyen \ /A'7% — Â —c 7 Il Kertapin 7:' H Dçnézo m t 'h 4*^Bois'E ' £-Kergolio0 - e
RAP00475.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée)
  • e s c o m m u n e s q u i le souhaitent (notamment. PLEDRAN et SAINT-BRIEUC) . Un projet d'exposition itinérante montrant les activités et les r é s u l t a t s du Centre Archéologique de Péran est en cours d'organisation pour l'année 1989. Cette manifestation comportera des
  • e , c o m p r e n a n t. d e s a r m e s ( 1 an ces, ép ée ) et d es ustens i1 es et outils d'usage domestique (chaudron, bassin, pioche) ainsi que de ri o m b r e u x v e s t i g e s v é g é t a u x ( b o i s , g r a i n ) » 5 1 » ~ RAPPEL_DES_R£§yLIAI§_DES_REÇH£BÇd Les
  • Archéologique de Péran ( A s s o c i a t i o n 1 9 0 1 ••- P r é s i d e n t s J . - L . F A U T E , I n g é n i e u r a u L a b o r a t o i r e de 1 E q u i p e men t de S A I N T - BR I E U C ) e t 1a c o o r d i n a t ion de J P» NÏCQLARDQT - conseiller archéologique de l'Association
  • mon uments m éga1i th i q u e s , mai s 1es ne deva i t prospecteurs ont d'emblée apporté une documentation portant sur tous les vestiges archéologiques qu'ils ont r e n c o n t r é s au. c o u r s d e leurs d é mar c h e s en ar ch i v e s b i b 1 i o g rap hiq u e s et s u r 1 e
  • t i e r d e f o u i l l e s s s e c r é t a r i a t et. t é l é p h o n e du Centre Archéologique, débroussai11 âge et n e t t o y a g e du s i t e , mise en place et dépose de la clôture grillagée, panneaux de s i g n a l i s a t i o n , m o n t a g e et d é m o n t a g e des
  • A . B A R D E L ™- li. A„ Musée au C.N.R.S. II s ( m éd i év i s te ) CHEDEVILLE (Professeuri de ROUEN s - M. P. PERRIN Centre de Recherches Archéologiques Université de CAEN "Archéologie Médiévale" - M. J. DECAENS E Q c a d r e m e n t _ d y _ c h a n t i. e r s JiZËi
  • SYRIE et Enkomi-AIasia CHYPRE) sous la direction du Pr. C.F.A. SCHAEFFER, Professeur au Collège de France, M e m b r e de 1 * Inst i t u t . D g c t e u r e n _ F; r é h ;i. § t g i r e (3e cycle) E .1. â Y ®.... U19. i Ù il! i _.?! § .„ i .1 i ». E ._fc!E-, ( au j o u r d ? hui E
  • effectués sous la direction du Doyen Roland MARTIN (alors directeur des Antiquités H i s t o r i q u e s d e B o u r g o g n e ) a v e c l e s c o n s e i l s (sur le t e r r a i n ) d e Paul LEBEL Conservateur du Musée Archéologique de DIJON et d' Edouard S A L I N , M e m b r e de? l
  • Caroline AMSTERDAM (Pays-Bas) Etudiante H 0 U E I X M a u r i c e P L. E L A N - 1 e •-• G r a n d I n s t i tu teur r e tr a i t é J A N S E N F I o o r t. j e U T R E C H T ( P a y s - B a s ) E t u d i a n t. JEROME Yann SAINT-PABIN Etudiant L El D U I G 0 U A n n e T R E G U E U X E
  • , D i r e c t e u r de R e c h e r c h e au C . N . R . S . et P . - R . G i o t , L a b o r a t o i r e d'Anthropologie Préhistorique de Rennes. rOiïi Oc ni'P; PLEDfiAN CENTRE ARCHÉOLOGIQUE DE PÉRAH Siège Mairie Tél. de Social PLEDRAN 96.42.25.60 FtfDHJDLLK J-P
  • ( p l . 3 1 , n°l). C e bassin en tôle de fer é t a i t b i e n s o u t e n u d a n s u n e p e t i t e f o s s e p e u p r of on d e p a r d e s p i e r r e s de calage. Des outils, des instruments de? f e r .............. On peut noter un fer à cheval de petite taille (pl.23
  • r o d é s . On p e u t n o t e r la p r é s e n c e d a n s la s e c t i o n 8 , non loin du bassin en fer qui c o n t e n a i t des graines et sur une aire également c o u v e r t e d e g r a i n e s c a r b o n i s é e s ( p l . 1 0 , n ° 1 0 ) , d ' u n e p o i n t e de? lance
  • . Les problèmes qu'ils soulèvent ne peuvent être r é g l é s e n t i è r e m e n t d ' i c i la f i n de l'année 1988 s 1. - d é v o l u t i o n et des mobiliers 2.- devis de consol i dation é t u d e s ( r a ci i o g r a p h i e s ) 3 » ~~ d e v i s archéologiques et. d e r e s
RAP01416.pdf (QUIMPER (29). boulevard de Kerveguen. rapport de diagnostic)
  • RAPPORT DE FOUILLE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION Le projet de réalisation d'un lotissement, boulevard de Kerveguen, sur les parcelles EL 15 et EL. 16 présenté par la société Safimco/Sauvage et couvrant 18000 m2, nécessite la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la
  • anciennes mises en places lors de submersions d'époque tertiaire. Elle alterne avec des filons d'arène granitique. La parcelle EL. 15, d'une superficie de 16000 m2 répartis entre 25 et 21 m d'altitude, située au sud-est du projet, correspond parfaitement à la description ci-dessus. En
  • sud-ouest de la prairie jouxtant, à l'est, la parcelle EL. 15 incluse dans le projet immobilier. 2.3. LES DECAPAGES MECANIQUÈS, METHODE DE RECHERCHE (fig.4) Dans la parcelle EL. 16 une tranchée large de 3 m et longue de 45 m est effectuée selon un axe est-ouest à l'aide d'un tracto
  • commune de Quimper. Toutes les structures de la parcelle EL. 16 ayant un intérêt archéologique quelconque ont été sondées de manière satisfaisante. Aucune d'entre elle ne justifie la mise en place de mesures de conservation particulières. En conséquence, la protection du patrimoine ne
  • s'oppose pas à la réalisation du programme immobilier sur cette parcelle. La situation est différente dans la parcelle EL. 15. Au sud-est de celle-ci, l'espace correspondant au lot n ° l du projet immobilier devra faire l'objet d'une étude exhaustive afin de connaître le plan exact de
  • Cadastre : Q U I M P E R Année : 1994 Section et parcelle : EL 15 et EL 16 Coordonnées Lambert : Zone : Abcisse : 122,300 Ordonnée: 2352,900 Altitude : 21 à 35 m Propriétaire d u terrain : Société S A F I M C O / S A U V A G E Protection juridique : § fe; g§ » I o o s«s
  • Autorisation n° : 1996 - 094 Valable du 09/10 au: 08/11 1996 Titulaire : L E BIHAN J e a n - P a u l Organisme de rattachement : V I L L E D E Q U I M P E R Raison de l'urgence : Projet i m m o b i l i e r Maître d'ouvrage des travaux : S A F I M C O / S A U V A G E Surface fouillée : 1200
  • , M U R S - sur la nature des vestiges mobiliers : P O T E R I E s sg Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique : - Mise en évidence de m a r q u e s de parcellaire m o d e r n e - Mise au jour de trous de poteaux du V e
  • siècle av. J.-C. - Découverte de murs gallo-romains prolongeant les vestiges de construction de la villa de K e r v é g u e n Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Q u i m p e r SOMMAIRE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION 2. LE CONTEXTE GENERAL 3. LES VESTIGES DE
  • LA PARCELLE EL. 16 4. LES FOSSES RECENTS DE LA PARCELLE EL. 15 5. LES STRUCTURES ISOLEES ET TROUS DE POTEAUX DE LA PARCELLE EL. 15 6. LES VESTIGES GALLO-ROMAINS DE LA PARCELLE EL. 15 7. CONCLUSIONS ANNEXE : STRUCTURES PONCTUELLES DE LA PARCELLE EL. 15 BIBLIOGRAPHIE 3 Kerveg96
  • politique de surveillance du patrimoine archéologique de la commune de Quimper. Les sondages sont confiés par Monsieur le Conservateur du Service régional de l'archéologie à J.-P. Le Bihan, archéologue municipal de la ville de Quimper. Ce dernier est assisté de O. Santré et S. Pradines
  • , du service municipal d'archéologie et de Y.-L. Goalic, archéologue contractuel engagé par l ' A . F . A . N . Participent également à l'opération J.-F. Villard archéologue contractuel et Y . Gourmelon-Le Bihan bénévole auprès du Centre de recherche archéologique du Finistère. Les
  • revanche, la parcelle EL. 16 implantée au nord-ouest et ne couvrant que 2000 m 2 , doit être incluse dans les ultimes pentes du front de plateau. Les sols, à forte pente (35 à 31 m d'altitude), sont plus arénitiques et des filons de granité orienté et broyé apparaissent. 2.2. LE
  • CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE (fig.2) Le site est inclus dans la zone sensible de Kervéguen sur laquelle des découvertes archéologiques importantes ont été effectuées en 1982. Il s'agit des vestiges d'une villa gallo-romaine partiellement fouillée, puis publiée par Y . Ménez (Ménez et. al
  • ar'Bradenn Centre d Kiframbellec 'Formatit Kerbabic Ofanrjt'fiu d'après carte I.G.N. 1 /25000 Ì Fig. 1 - QUIMPER, Kervéguen : localisation 10 m =d o L _ Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 - Q U I M P E R , Kervéguen : localisation cadastrale 100 m i
  • -pelle équipé d'un godet lisse à lame large. Le sol naturel est mis au jour sur une surface de 135 m2. Dans la parcelle EL. 15, ce sont quatre tranchées de même largeur qui sont effectuées. L'une d'entre elles (B.I) borde le boulevard de Kerveguen de manière à mettre en évidence les
  • galloromains sont simplement mises en évidence pour photographie et relevé de plan complet. 5 1 H Fig. 4 - QUIMPER, Kervéguen : position des sondages 0 Sondage archéologique 50 m Fig. 5 - QUIMPER, Kervéguen : position des vestiges o L 50 m Fig. 6 - Q U I M P E R , Kervéguen
  • : superposition des vestiges sur le cadastre de 1830 3. LES FOSSES RECENTS DE LA PARCELLE EL. 16 Trois fossés sont découverts dans la parcelle EL. 16 (fig. 5,6,7). 3.1. LE FOSSE T. 1 3.1.1 Forme et remplissage Ce fossé large de 0,90 m et profond de 0,12 m, est mis en évidence sur une
  • ). 6 10m NO SE NO T.3, So. 1 SE T.2 So. 4 Il Terre grise + petites pierres N Sol naturel S 1 m T.l.So. 3 Coupes Fig. 7 - QUIMPER, Kervéguen : parcelle15,tranchéeBill 3.4. I N T E R P R E T A T I O N G E N E R A L E Les sondages exécutés dans la parcelle EL. 16
  • mettent en évidence un réseau de fossés correspondant au cadastre du X I X e siècle. Un petit fossé demeure inexpliqué. f 7 4. LES FOSSES RECENTS DE LA PARCELLE EL. 15 Les tranchées B.II, B.III et B.IV mettent en évidence un réseau de fossés modernes visibles sur le cadastre de
RAP00580.pdf ((35)(56). le bassin de la moyenne Vilaine. rapport de prospection inventaire)
  • (35)(56). le bassin de la moyenne Vilaine. rapport de prospection inventaire
  • , films, vidéos, ...) . P .àM»ia*fcw4 ™« .„— Lieu de conservation : .Xhf^...d .&uMM.'
  • SERVICE REGIONAL DE 1 * ARCHEOLOGIE MAURICE GAUTIER PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN DE LA MOYENNE VILAINE FICHES DE DECOUVERTES RAPPORT DE SYNTHESE DE LA CAMPAGNE DE 1992 il 4 Service Régional de l'Archéologie. Bretagne. FICHE DE DECOUVERTE ARCHEOLOGIQUE 1/ Première
  • , correspondances, ...) : Lieu de conservation : Mobilier : Lieu de conservation : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : ! V! Indice : ! 1 ! N° de site attribué : !3_!^.! / Mjdji - / ÇL N° d'enregistrement DRACAR : Date de saisie : \±\Q
  • : Mobilier : Lieu de conservation : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : \X\nd\ce : !_! ! ! ! N° de site attribué : / 'JL rL i / ! Q \A_\it}. Cde AH/AP : !_!_! N° d'enregistrement DRACAR : jf! OJ Date de saisie : lAljDj / !OJ3_
  • Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : ! X^! Indice : ! ! N° de site attribué : / !2jO idLl / !£.!ç! TM Cde AH/AP : !_!__! N* d'enregistrement DRACAR : ! ! Date de saisie : \M Oj / ioj^.! / !9J3J Auteur saisie : .!&.-...>.£.5.tisZ,£ ^\|25oO 100 m Service Régional de
  • : Bibliographie : 12/ . Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : Indice : ! ! N° de site attribué : / / ] Q}2jTj Cde AH/AP : !£}!J£! N° d'enregistrement DRACAR : !_S \£\ Date de saisie : kl_!_0 ! / l^!^! / !f} ! Auteur saisie : ..tl ..-....iî>.e .5 :BlZ,C. 22 13
  • : Lieu de conservation : v Bibliographie : 12/ / fW «t .c ; -49 go - CA& 35 ,^^9/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : ! )0 Indice : I^J N° de site attribué : !3_!J2_! / \^3fJ2j I N° d'enregistrement DRACAR : ! S_! £\S$ Date de saisie
  • : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : Indice : !_! N° de site attribué : \^\£\ I '.H^lO.! / !QJ Cde AH/AP : !_!_! N° d'enregistrement DRACAR : l *8 ! 3j £j i
  • d'archives (notes, correspondances, ...) : Lieu de conservation : Mobilier : Lieu de conservation Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : ! Indice : !_! N" de site attribué : / I !n Uj^! Cde AH/AP : !_!_! N* d'enregistrement DRACAR
  • : Mobilier : Lieu de conservation : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : IX! Indice : ! ! N° de site attribué : \^_\£j. / I O.I5_ioJ / !_D !£_T__J N° d'enregistrement DRACAR : !__£!____!____!__£! Date de saisie : \A )£2) / !0_!f__
  • , ...) : „. Mobilier : Lieu de conservation : Bibliographie : 12/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : i^! Indice : ! ! N° de site attribué : \%_\6_\ / lo.12.lo.! / !
  • : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : Indice : ! ! ! N° de site attribué : !_5J.i_J / / !Ç>!_o !____! Cde AH/AP : N° d'enregistrement DRACAR : ! j£!__>J___!___,! Date de saisie : \A}. O! / lOjSJ / !£_,!._? ! Auteur saisie : ..W..r
  • .\(^ ..{..ÇtM-f.fMû^ f Documents d'archives (notes, correspondances, ...) : Lieu de conservation : Mobilier : Lieu de conservation : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : !>£! Indice : ! ! N° de site attribué : !_ç_!_£_! / ! ^^-±1 / l^lri
  • Carte Archéologique. Statut du site : Site : !X ! Indice : ! ! N° de site attribué : / !_i'._t_!_2_! / iQjJjjjJ Cde AH/AP : !_!_! N° d'enregistrement DRACAR : \&$J3_\£}Date de saisie : !>L !jo! / \0-SJ- 1 Auteur saisie : .W.«..l?E.5.a.»^.e 6. Service Régional de l'Archéologie
  • (notes, correspondances, ...) : ?.. Lieu de conservation : Mobilier : Lieu de conservation : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : !_/! Indice : I l N° de site attribué : !_£! Q / !_Tl / ÎO !_£!.§_! Cde AH/AP : !_!_! N
  • >~.... Bibliographie: GA 1 2/
  • d'archives (notes, correspondances, ...) : Lieu de conservation : Mobilier : Lieu de conservation : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : !X! Indice : ! ! N° de site attribué : / iTlâJ3j. / !Ç> !jl!_0! N° d'enregistrement DRACAR : ! j
  • : Bibliographie : 1 2/ Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : !$
  • conservation : .vSl^...\.[X^!
  • : .tl^.^cuncL..,...vJ Bibliographie y 1 2/ cljo&Ltr^. Cadre réservé Cellule Carte Archéologique. Statut du site : Site : ! ! Indice : !^! N° de site attribué : / ttjLMlJ / 'jk ! N° d'enregistrement DRACAR : Date de saisie : !^_! o! / !o! 9J / lâJjï! j£ti 'âJjL 1 c de
RAP01651.pdf (QUIMPER (29). boulevard de Kerveguen (el.14). rapport de fouille)
  • QUIMPER (29). boulevard de Kerveguen (el.14). rapport de fouille
  • epars furent découverts (Le Bihan, D.F.S., 1999). C'est donc dans un contexte archéologique particulièrement riche que fut réalisée la fouille de sauvetage de la parcelle EL. 14. 2.3. OBJECTIFS ET M E T H O D E DE R E C H E R C H E (fig 5) 2.3.1. OBJECTIF DE LA FOUILLE L'opération
  • - Kervéguen 7 (EL 14 a) : coupes stratigraphiques du fossé T 15, sondages 13 et 23 structures simultanément. Leur superposition et leur articulation apparaîtra au fil de la description des sondages du nord au sud. L'ensemble du mobilier archéologique sera décrit après la présentation des
  • FINISTERF Rennes : S.RA. de Bretagne -1999 wm LES VESTIGES ARCHEOLOGIQUES DE KERVEGUEN 7 (EL.14) A QUIMPER (FINISTERE) - Campagne 1999 (29 232 79) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE FOUILLE DE SAUVETAGE ANNEE 1999 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN Avec les concours
  • Cadastre : QUIMPER Année : 1990 Section et parcelle : EL 14 Coordonnées Lambert : Zone : Il Abcisse : 122 . 250 Ordonnée : 353. 050 Altitude : 26 - 32 m Propriétaire du terrain : SAFIMCO / SAUVAGE Protection juridique : Néant Autorisation n° : 1999 / 001 Valable du 26/04 au: 15/06 1999
  • Titulaire : LE BIHAN Jean - Paul Organisme de rattachement : VILLE DE QUIMPER Raison de l'urgence : Projet Immobilier Maître d'ouvrage des travaux : Surface fouillée : 1200 m2 Surface estimée du site : 2000 m2 Mots-clefs (thésaurus DRACAR pour la chronologie et le vestiges immobilière
  • ) : - sur la chronologie : ler âge du Fer - sur la nature des vestiges immobiliers : Fossés, fosses, trous de poteaux - sur la nature des vestiges mobiliers : Poterie 2 sg § Notice sur la problématique de la recherche et les principaux résultats de l'opération archéologique
  • : - Sauvetage urgent - Fouille d'un fossé et de structures d'habitat d'un petit établissement du lei" âge du Fer Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Dépôt de fouille de Quimper Kerverg99raEL14 SOMMAIRE 1. CONDITIONS D'INTERVENTION p 4 2. LE CONTEXTE GENERAL p 5 3. LES VESTIGES EN
  • . 3 ; Vue de la partie méridionale des fouilles par le nord-ouest Cl. 1 : Vue générale des fouilles par le nord 1. CONDITIONS D'INTERVENTION La mise en œuvre par la société Safimco/Sauvage d'un vaste projet immobilier boulevard de Kerveguen, sur une superficie de 14 ha, avait
  • suscité, depuis 1996, la réalisation de sondages préalables dans le cadre de la politique de surveillance du patrimoine ^cheologique de la commune de Quimper. Les sondages conduits sur la parcelle cadastrale EL. 14 avaient mis en évidence l'existence de structures d'habitat
  • , archéologue de la ville de Quimper. Ce demier fiit assisté par Y.-L. Goahc et Y. Le Bihan archéologues contractuels auprès de l'A F.A N. Des personnels du Centre de recherche archéologique du Finistère participèrent également, à titre gracieux à la fouille et à son exploitation. Il
  • persomiels salariés étaient des employés du Centre de recherche archéologique du Fimstère (cf supra). La Ville de Quimper mit à disposition, à titre gracieux, le directeur de 1 operation, à savoir l'archéologue municipal. 2. LE CONTEXTF ariVFPAT 2.LLESITE(fig.l,2et3) nlate^n^dJ
  • composé de larges bancs d W ~ - ardleux^Flt ' méridionale de la parcelle EL. 14 présente un substrat essentiellement argileux. Elle est situee en bas de plateau et son altitude varie entre 29 m et 26 m du nord au 2.2. LE CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE (fig 4) ^^ ^^ Kervéguen sur laquelle
  • des découvertes archéologiques importantes furent effectuées en 1982 puis chaque amiée depuis 1996. YVT' " f g a l l o - r o m a i n e partiellement fouillée, puis publiée par Y. Menez (Menez al, 1986). Outre les principales articulations d'un grand corps d'habitatbn a portique de
  • avait notamment été mis au jour dans des fosses' Une telle duree et un tel mobiher se révélaient alors très intéressants tant les vestiges du BasEmpire étaient, et demeurent, extrêmement rares à Quimper. En 1996, nous avions pu étudier, sur la parcelle EL.15 adjacente à EL 14 le
  • de larges bandes de terre végétale sur la parcelle EL. 14 avaient découvert un ensemble de trous de poteaux ainsi qu'un réseau de t T fx gallo-romains parallèles encadrant un talus de cette époque (T.5 et T 6) et un long fossé (T.8-T.15) livrant du mobilier céramique se rattachant
  • au r L du Fer Un petit enclos ovale défini par un fossé à section en U (T. 12) complétait l'ensemble d'après carte I.G.N. 1 / 25000 Kervéguen Fig. 1 - Kervéguen 7 : Kervéguen et le site de Quimper 1 km Extrait du cadastre de Quimper section EL (1990) Fig. 2 - Kervéguen 7
  • : localisation cadastrale En fait, l'opération présentée dans ce rapport touche directement aux vestiges mis au jour en 1998 dans cette parcelle EL. 14. ^ ^ m^'iT de diagnostic sur la vaste parcelle EL.18 situee au nord-est de la parcelle EL. 14. A nouveau, des vestiges protohistonques
  • menée en 1999 avait pour objectif de compléter et de clore l'étude des vestiges de la parcelle EL. 14 afin de permettre la réalisation du programme immobilier. Si la question des fossés de bordure de talus gallo-romain semblait comprise dès 1998 celle des structures d'habitat
  • un réseau dense de bandes de décapage de terre végétale fiit creusé dans la parcelle EL. 14. L ensemble des bandes de décapage B.V B VI B VII B VIII et BIX atteignait une longueur de 326 m pour une superficie de 1550 m^. Selon les' lieux leur largeur variait de 4 m à 5 m. Une
  • œuvre. La présence à titre gracieux de chercheurs ou techniciens du C.R.A.F permit d'étudier un important volume de sediments archéologiques. L'aire de combustion et les structures en creux mises au jour (trous de poteaux légères depressions) furent intégralement fouillées. Une série
RAP01585.pdf (bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire.)
  • bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire.
  • | X Y ^ ^ 1 m m t Jj& , ao "" Bsn °l »II'A ^ t 'V Déclaration de découverte archéologique A rttouroar au Annexe 1. 1 Service Régional de l'Archéologie de Bretagne e. tu* du Chapitra. J5044 RtnnH Cadax Première mention ■ Données complémentaires = umm Année
  • Maurice GAUTIER PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN OCCIDENTAL DE LA VILAINE ET CENTRE BRETA GNE SOMMAIRE INTRODUCTION REMERCIEMENTS LE CADRE GEOGRAPHIQUE DES RECHERCHES PROBLEMA TIQUE DE LA RECHERCHE QUELQUES REFLEXIONS METHODOLOGIQUES APPRECIATION GLOBALE SUR LES
  • DECOUVERTES DE 1998 PERSPECTIVES PUBLICA TIONS, COMMUNICA TIONS DIVERSES LISTES DES DECOUVERTES SIGNALEES ANNEXES INTRODUCTION Le bassin occidental de la moyenne Vilaine et le centre Bretagne ont continué de faire l'objet en 1998 d'une campagne de prospection-inventaire pour la Carte
  • Archéologique de la France. Ces travaux ont mis en œuvre trois techniques de prospection : la détection aérienne à basse altitude, la photo-interprétation des clichés verticaux de l'I.G.N et les reconnaissances au sol. Cette quatorzième campagne de prospection-inventaire entre Rennes et
  • qui ont soutenu notre dossier, à savoir Michel VAGINAY, Conservateur Régional de l'Archéologie, Mademoiselle Anne VILLARD, les membres de la CIRA Grand-Ouest ainsi que l 'équipe de la Carte Archéologique. Il nous faut également remercier Philippe GUIGON pour sa grande disponibilité
  • leurre archéologique avec « le pseudo-fanum » de Loyat (Fig.4). Il faut également signaler que des indices sur sols nus ont révélé l'existence d'un important éperon barré inédit, en bordure de l'Oyon, sur la commune de Porcaro (56). Le cliché montre la présence d'un énorme talus/fossé
  • PUBLICA TIONS, COMMUNICA TIONS DIVERSES. GAUTIER M ., 1999 - Recherches aériennes autour de la légendaire forêt de Brocéliande, Actes du colloque international d'Archéologie aérienne d'Amiens, Revue Archéologique de Picardie N° 17 (à paraître en septembre 1999). LEROUX G., GAUTIER M
  • la grande forêt centrale de Brocéliande, à la lumière des récentes découvertes archéologiques » (Cf. Annexe). 4 LISTE DES DECOUVERTES SIGNALEES DEPARTEMENT D 'ILLE-ET- VILAINE M BEDEE. Launay-Haie. m COMBLESSAC. LeBoisjean. M GAEL. Le Colombier, m GOVEN. Les Landes, m
  • -Brieuc-de-Mauron, y sont également très visibles. L'archéologue a terminé son exposé par un nouvel appel à retrouver la statuette dite de « Saint-Utel », « un trésor archéologique inestimable, cinq statuettes de ce style ont été découvertes en Europe ». Tous les renseignements seront
  • sous forme de grands enclos souvent emboîtés les uns dans les autres ». < Patrimoine archéologique Maurice Gautier insiste sur l'importance « du patrimoine archéologique insoupçonné qui a été révélé ». Les découvertes sont en effet d'une grande variété. Outre les fermes et les
  • passé gaulois de ia région a permis notamment la découverte d'une statuette à Saint-Utel qui a malheureusement disparu. « Nous la recherchons activement car elle t représente un véritable trésor archéologique. » Ces découvertes montrent enfin « l'habitat Indigène » dans sa
  • Ponthus et Sidoine (1), par Marie-Claude de Crécy (Université de Tours). 16 h : Le mythe de la grande forêt centrale de Brocéliande à la lumière des découvertes archéologiques. par Maurice Gautier (CNRS). Vendredi 24 juillet 10 h : Les saints de Brocéliande : saint Méen et saint Armel
  • BEDEE. Launay-Haie. m COMBLESSAC. Le Boisjean. M M m M Êf M GAEL. Le Colombier. GOVEN. Les Landes, IFFENDIC. Laubaudais. LOHEAC. Les Signons. MUEL. Le Bois Haran. MUEL. Le Gros Chêne. Déclaration de découverte archéologique A r •tourrw tu Année» Responsable = Département
  • Modification | | | V^X\\ P* \ \ //' J' remaudan Po/fiherie ' . \ | 1 LC\io la/Rue T ; ^ 6 JlaWénau, -«»- s» ' ' \SL naye le Placis Vtnt> Déclaration de découverte archéologique Ar«toimiu Première mention =[^} r MAI™ UJ \Q |0f Année = i ^ i 0. lu» du Chapfe
  • ARCHEOLOGIQUE. N* de site attribué (3| 5j |o lo^Cf | |OU |0 I N* d'enregistrement DRACAR |/ \3 \^\&\?\ Code AP/ AH Modification U_l □ %kJmn "IL laVl Déclaration de découverte archéologique Ar«tourn#x au Annexe I. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. IU* OU
  • : ^JuS^ Etat de conservation Eléments de datation : ..^TJ.UXAA.K* SLfl i Chronologie proposée V.hd ?^.t\
  • site attribué \^)\ $| \ A\Z\ i\ N* d'enregistrement DRACAR I 0\Ô |5lS [oj 8 1 \2i Code AP/ AH Modification |A# | L '/E C A U B U E / 28 GOVEN. Les Landes. 231, 290 4P 3' 39" \0 / Déclaration de découverte archéologique Arocu-rwrau Service Régional de
  • ^J Lieu de conservation : Photographie jointe. Bibliographie : CADRE RÉSERVE CELLULE CARIE ARCHÉOLOGIQUE N* de site attribué ■ Ml ïA\1 l3l \ N* d'enregistrement DRACAR CodeAP/AH I Modification | | | 61 62 63 n I J 60 a VAL 58 56 V J a i f 8 13 49 ££S
  • ^ \ Déclaration de découverte archéologique A ratournar tu 15044 R Données complémentaires = | ( MM Cadax. | Année première mention = Nature de l'opération = Responsable = ...^J.?^?^}*?^..}™.^.- ™. Organisme = M^f. Département : .... Lieu-dit (du Cadastre) : Lieu -dit (de ri .G .N
  • le Poteau A* -v .Bouëssic ' *! la Lande des Fràux ^'Bréhaugon ,7 -*^-o le Plessisjj^oïv >' Boudrel fi ,»■, , J Déclaration de découverte archéologique Arooumoui Annexe 1. 1 Service Régional de l'Archéologie de Bretagne •. lu» du Chapitra. 350*4 Raiwaa Cadax
RAP00239.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • (35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire
  • archéologique de la Gaule pour le Département de l'Ille-et-Vilaine et le Projet Collectif de recherche sur « l'Archéologie du milieu rural en Haute-Bretagne aux époques pré-romaine et gallo-romaine ». LA PROSPECTION DU BASSIN DE RENNES EN 1990 La zone de prospection Le bassin de Rennes
  • the air, University of Sheffield, 1980, 149 pages. WHIMSTER R. - The emerging past ; air photography and the burial landscape, Royal Commission on Historical Monuments,1988, 102 pages. ■ 16 ANNEXE Le Projet de projection du « Bassin de Rennes » en 1991. - Carte archéologique
  • gallo-romains, inclus dans un enclos fossoyé ont été photographiés. L'un d'eux, à Noyal-sur-Vilaine, concerné par un projet immobilier, devrait faire l'objet d'une évaluation archéologique. ■1 12 Les enclos ■I a. Analyse typologique ■Il Ces indices qui recouvrent des fermes
  • La prospection -inventaire dans le bassin de en RAPPORT Rennes 1990 DE SYNTHESE A. PROVOST & A. PRIOL SERVON-SUR-VILAINE - La Croix: BRETAGNE indices phytologiques - maïs C.E.R.A.PAK. LA PROSPECTION - INVENTAIRE DU BASSIN DE RENNES (ILLE-ET-VILAINE) EN 1990 Alain
  • n'a pu être exploitée « dans la foulée »... Contrôles au sol, enquêtes de proximité, contrôles au cadastre ancien sont en cours, il s'en faut de quelques semaines encore ! INTRODUCTION Le programme de prospection - inventaire du Bassin de Rennes en était à sa I2 ème année en
  • 1990. Depuis ses débuts, en 1978, cette action est conduite par la même équipe de base regroupée au sein du Centre de Recherches archéologiques du Pays de Rennes (CERAPAR). Cette action est soutenue par une triple motivation : l'établissement de la Carte archéologique, la recherche
  • de crêtes. A l'est et à l'ouest, par contre, la géologie du bassin de Rennes se poursuit vers la Mayenne et le bassin de Caulnes dans les Côtes-d'Armor, la morphologie ne montre qu'un relèvement progressif vers ces marges. Nos prospections couvrent le secteur proprement dit du
  • bassin, de Montauban-de-Bretagne à Vitré et de Hédé à Janzé, incluant les rebords de roches dures du nord et du sud. Cette zone de prospection est en interface avec, au nord le programme de prospection - inventaire du Ce.R.A.A. sous la direction de L. Langouet, au sud-ouest avec le
  • de la zone de prospection autour des vallées de la Seiche et de l' Yaigne et Alain Provost a pris en charge la vallée de la Vilaine en amont de Rennes et les interfleuves tributaires, ainsi que la partie ouest du bassin. Les Résultats au plan méthodologique 131 indices de sites
  • survols ont été interrompus. A la fin août, le mûrissement anticipé des maïs a apporté de nouvelles découvertes. Il est à noter que l'on obtient pour la première année des résultats significatifs sur le maïs dans le bassin de Rennes, et qu'enfin ce sont les indices phytologiques de
  • des agences de bassin. Les quelques pluies d'orages des jours derniers n'ont pas rassuré bien au contraire,, tes gestionnaires de l'eau réunis hier à Paris au ministère de l'Environnement pour le point mensuel sur la sécheresse. En août tous les records d'assèchement des cours
  • < — mûrissant *■ mais < *■ 10J SJ ■Il MAI RENTABILITE JUIN DES JUILLET VOLS : N/D AOUT D ET MARQUEURS VEGETAUX Comme les années précédentes, ce sont les indices de sites à fossés qui ont été visualisés (90 % des sites détectés) avec un correctif propre au Bassin de Rennes déjà
  • noté lors des campagnes précédentes : les sols limoneux, profonds, de l'ouest du bassin, ne révèlent pas d'indices de sites à fossés mais on y détecte l'essentiel des sites à fondations en dur. La situation est exactement inverse pour les sols schisteux, peu profonds, de l'est du
  • bassin. Le phénomène a trouvé son explication dans les différentiels de sols induits par la présence des 2 types d'anomalies. On doit reconnaître cependant, et c'est un autre apport méthodologique de la campagne de 1990, que le survol des rebords des plateaux limoneux de l'ouest du
  • bassin a donné de bons résultats dans la visualisation des indices de fossés, en vertu des phénomènes d'érosion qui ont dégagé les limons recouvrant les schistes au niveau des ruptures de pentes : c'est la situation des indices repérés sur les communes de Pleumeleuc, Clayes, Bédée
  • rectilignes. 130 - - Châtellier ouest : Enceinte ovalaire à large fossé, accostée au Meu (médiévale ?). 131 THORIGNE-FOUILLARD - la Clostière : Enclos à fossés curvilignes. LES RÉSULTATS AU PLAN ARCHÉOLOGIQUE STATISTIQUES ET ANALYSES Répartition des grands types d'indices N
  • curvilignes et para-curvilignes apparaissent antérieurement aux enclos à fossés rectilignes. Les premiers seraient majoritairement pré-romains et les seconds galloromains. Le contrôle au sol, minutieux, effectué sur 84 enclos repérés dans le bassin de Rennes en 1989, donnait les chiffres
  • enceinte sub-circulaire, vraisemblablement néolithique, à fossé de 3 à 4 m de large, couronne une colline. Avec celle de Châteaubourg, photographiée l'an dernier, ce sont les premiers exemples de ce type connus dans le bassin de Rennes. 14 ■I En conclusion, on se contentera d'évoquer
  • archéologiques de la sécheresse de 1989 en Haute-Bretagne, Ce.R.A.A., CERAPAR, P.C.G., Rennes , 1990. AGACHE R. et BREART B. - Atlas d'archéologie aérienne de Picardie, Société des Antiquaires de Picardie, 1975, 2 tomes. LAMBERT C. et RIOUFREYT - Des enceintes protohistoriques aux
  • sanctuaires gallo-romains, Bulletin de la Commission Historique et Archéologique de la Mayenne, 41-43, 1973, p.3-60. LAMBERT C. et RIOUFREYT - L'habitat rural antique dans le Maine et la photographie aérienne, la Mayenne, Histoire et Archéologie, 3, p. 33-41, 14 cartes. LANGOUET L. - Les
RAP02409.pdf (Bassin occidental de la moyenne Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire 2008)
  • Bassin occidental de la moyenne Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire 2008
  • Maurice GAUTIER 12m 200$ PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN OCCIDENTAL DE LA MOYENNE VILAINE ET CENTRE BRETAGNE St-Tréphine (22). Coat-Parked 2008 - 228 Autorisation préfectorale du 28 mars 2008 RAPPORT DE SYNTHESE Tome 1/4 Travaux réalisés avec l'aide du Conseil Général des
  • Côtes-d'Armor W. l■ Conseil Général Liberté • Égalité • Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 2Q|
  • aérienne à basse altitude, le travail s'est plus particulièrement orienté vers le dépouillement de missions des années antérieures pour lesquelles les déclarations des points d'information n'avaient pas été communiquées à la Carte Archéologique. Une grande partie du retard accumulé ces
  • Régional de l'Archéologie ainsi que Laurent BEUCHET, responsable du département de Côtes-d'Armor. Thierry LORHO, ingénieur d'études à la Carte Archéologique nous a largement facilité le travail en livrant la documentation cadastrale et en traitant avec efficacité la documentation remise
  • pour y rechercher d'éventuels points d'information archéologique. Nous avons eu l'heureuse surprise de découvrir que les enclos à fossés comblés étaient particulièrement bien visibles sur certaines missions, notamment dans les Côtes-d'Armor. Les premiers dépouillements ont livré de
  • judicieux de poursuivre le « survol » de certaines communes à partir de cet outil informatique (Fig.9). Mais II faudra définir très prochainement avec la carte Archéologique sous quelle forme devra être assuré le rendu des informations archéologiques provenant de cet outil. Signalons
  • Claudine Bernard ont montré la présence d'un gisement de tegulae (Fig.13). Nous avons par ailleurs poursuivi l'inventaire photographique des sites archéologiques connus en élévation (Fig.14 et 15). Nous présentons ici quelques clichés du camp de Toul Goulic en Trémargat (22) et de la
  • ) pour livrer une documentation archéologique aérienne sur ce site remarquable (Fig .16). De même, des clichés aériens ont été réalisés sur les fouilles récentes d'Yves Menez à Paule (22). Perspectives. L'année 2009 verra la poursuite des recherches aériennes sur la zone habituelle
  • mais notre plus grande disponibilité nous permettra sans doute d'effectuer des reconnaissances plus à l'ouest, notamment dans le bassin de Chateaulin. Une demande spécifique de crédits a notamment été faite auprès du Conseil Général du Finistère pour tester les substrats schisteux
  • potentialité archéologique : le Porhoët (1) et la région de Corlay (2). Nous figurons en (3) la zone d'extension survolée en 2008. Fig.3 Le Haut-Corlay (22). La Garenne-Alisso. Un tronçon de la voie antique Corseul-Quimper réapparaît sur sols nus. On reconnaît la chaussée bordée par les
  • fossés latéraux. Des enclos sont également visibles de part et d'autre de la voie. Cliché du 6 juillet 2008. Positionnement des traces archéologiques sur l'extrait cadastral après redressement. Fig.4 Pipriac (35). La Botélerais. Ces différences de teinte sur maïs révèlent un enclos
  • archéologique effectué sur la commune de Carnoët (22), à partir du site Geoportail (Décembre 2008). Chaque carré rouge correspond à un point d'information archéologique. Les carrés fléchés correspondent à des sites bien visibles pour des néophytes ! Fig. 10 St-Tréphine (22). Coët-Parked
  • Breizh / 5 € Les méthodes d'investigation en archéologie La fouille apparaît comme « la méthode » la plus pratiquée par les archéologues mais en amont de ces fouilles l'observation des traces archéologiques laissées sur le sol nous apporte bien plus d'informations parfois
  • . Actuellement les différents inventaires menés montrent qu'aucun « vide archéologique » n'existe et que l'homme a laissé des traces de son existence presque partout. En avion au-dessus du Kreiz Breizh Ci-contre Sainte-Tréphîne {22). Ces nombreuses lignes de fossés comblés révèlent le plan
  • complexe d'une ferme gauloise, maintes fois remaniée. Parmi les diverses pratiques et techniques mises en œuvre pour la détection systématique des vestiges archéologiques, la photographie aérienne tient une place prépondérante. D'abord initiées en Grande-Bretagne par des observateurs
  • militaires, après la première guerre mondiale, puis en Syrie et en Afrique du Nord, les recherches aériennes, à basse altitude et à vue, ont pris un essor considérable en France, dans les années 1960, grâce aux travaux de pionniers comme Roger Agache, René Goguey ou Daniel Jalmain. Ces
  • de recueillir du mobilier archéologique : des éclats de silex, des fragments de pierres polies et de céramiques, des monnaies... Il m'arrive de temps à autre d'avoir la chance de trouver des objets quasiment intacts (pointe de flèche en silex, haches polies, meule...) car
  • L'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives ont repéré des traces d'occupation ancienne sur le futur tracé de la RN i6tf. Yves Menez du SRA m'ayant mise en relation avec Eddy Roy, responsable du chantier, ce dernier m'a amicalement associée à l'équipe en janvier 2007 pour
  • trous de fondation des greniers sur poteaux. Cet enclos abrite, d'après le fouilleur, « une grange » à céréales d'époque gauloise ! Ci-contre en bas Les fouilles sur le nouveau site de Saint-Ygeaux. 24 22 Maurice GAUTIER PROSPECTION-INVENTAIRE BASSIN OCCIDENTAL DE LA MOYENNE
  • Printemps. 37. Ruffiac. Le Bas du Domaine. 38. Ruffiac. Le Lény. 39. St-Malo-des-trois-Fontaines. Cavran. Déclaration de découverte archéologique Annexe 1. 1. Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6. rus du Chapitre, 35CK4 Ronries Coda» C j^| Première mention = Données
RAP02320.pdf (PLOURIN-LES-MORLAIX (29). sondages systématiques avant l'implantation de deux éoliennes. rapport de diagnostic)
  • figures Figures Documents administratifs 4 Fiche signalétique Identité du site : Numéro de site : DA 05 00 85 01 Département : Finistère Communes : Plourin les Morlaix Lieu-dit : Coscoat Référence cadastrale : Section El n°773 L'opération archéologique : Arrêté portant
  • tranchées de diagnostic sur le fond cadastral (section El, 1993). Implantation des sondages archéologiques. 5) Localisation approximative du "camp romain" sur le fond cadastral. Implantation des sondages archéologiques. 5 Figure n°02 : Localisation du site sur la carte I.G.N 1/25000e
  • dégagés, sondages d'évaluation du potentiel et de la puissance des vestiges mis au jour et localisation des structures et de leur éventuelle chronologie relative, relevés des informations archéologiques et remise d'un rapport d'opération. Objectifs : Le projet de parc éolien est
  • nécessité d'une fouille archéologique préventive complémentaire ou une modification technique du projet Fait à RENNES, le 1 1 JÂN. 2005 Pour la Préfète de fa région Bretagne et par délégation- Directrice régionale des affaires culturelles Article 2 : Le diagnostic sera réalisé sous
  • la maîtrise d'ouvrage de l'Institut national de recherches archéologiques préventives.. Les conditions de sa réalisation seront fixées contractueliement en application des articles 28 à 34 du décret n° 2004-490 susvisé. Il sera exécuté conformément au projet d'opération élaboré
  • l'archéologie ; CONSIDERANT que, en raison de leur localisation, les travaux envisagés sont susceptibles d'affecter des éléments du patrimoine archéologique ; en effet, le projet est localisé sur l'emprise d'un site fortifié antique arasé dans les années 1970 lors de travaux agricoles, dont
  • Sondages systématiques avant l'implantation de deux éoliennes à Plourin les Morlaix dans le Finistère Rapport de diagnostic archéologique Mars 2008 Réf. INRAP : DA 05 00 85 01 Eddie Roy et Eric Nicolas INRAP Antenne Grand-Ouest 35577 Cesson-Sévigné. Service Régional de
  • prescription de diagnostic archéologique : n°2005/006 Arrêté portant désignation du responsable scientifique : n°2008/032 Titulaire : Eddy Roy Organisme de rattachement : INRAP Motifs de l'intervention : Implantation de deux éoliennes Dates de l'intervention sur le terrain : le 03/03/2008
  • (préparation de chantier) et du 04/03/08 au 06/03/06. Dates de l'intervention en post-fouille : le 07/03/2008 Résultats : Principaux résultats : Aucune structure archéologique n'a été découverte. Lieu de dépôt des archives : Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 1 Générique de
  • patrimoine. Institut National des Recherches Archéologiques Préventives, antenne Grand-Ouest (37 rue du Bignon CS 67737 - 35577 Cesson-Sévigné cedex), - Gilbert Aguesse, Chef d'Antenne, - Michel Baillieu, adjoint scientifique et technique. Aménageur : VSB Energies Nouvelles SARL, 4 rue de
  • ) Intervenant scientifique et technique durant la phase post-fouille : Eddie Roy : rédaction et mise en forme du rapport Eric Nicolas : Dessin Assisté par Ordinateur (DAO), 2 1 - Introduction L'implantation de deux éoliennes au niveau d'un contexte archéologique sensible a amené le
  • Service Régional de l'Archéologie à demander une évaluation du potentiel archéologique (fig.l à 4). En effet, les travaux envisagés sont susceptibles d'affecter des éléments du patrimoine archéologique, si l'on en juge par la présence à proximité d'un camp supposé gallo-romain, dénommé
  • « camp romain de Pen Lan ». Le diagnostic archéologique a été mené sur le terrain du 04 au 06 Mars 2008. L'opération a nécessité pour cette phase, l'embauche de deux contractuels INRAP : Eddy Roy, responsable d'opération, et Eric Nicolas, technicien supérieur. Les terrassements ont
  • 150 m ngf et le fond de vallée du Queffleuth se trouve à 84 m ngf. Le paysage actuel est ouvert compte tenu des arasements de nombreux talus et le projet se développe en bordure d'une voie communale. Le substrat est constitué de limon sableux ocre jaune, laissant apparaître
  • cahier des charges les tranchées ont été rebouchées, sans mélanger les terres, après l'intervention archéologique. Aucune structure archéologique n'a été découverte parmi les 16 tranchées systématiques. Le décapage mécanique consiste normalement à retirer successivement plusieurs
  • couches de terre jusqu'à l'apparition d'anomalies ou de vestiges archéologiques susceptibles d'être 3 conservés en substruction. Ces structures en creux (lorsqu'elles existent) sont repérables par simple contraste de couleur. 2 - Conclusion Les sondages archéologiques effectués sur
  • l'emprise des travaux se sont révélés dénués de toute structure ancienne. L'emprise du diagnostic se situe en périphérie des vestiges archéologiques. « Le Camp romain de Pen Lan », a été arasé dans les années 70, afin de laisser place à une vaste zone cultivable. Son emplacement n'est
  • connu qu'approximativement. La consultation du cadastre napoléonien, n'a apporté aucun indice supplémentaire à sa localisation. Après discussion avec l'ancien propriétaire des lieux, ayant lui-même participé à l'arasement complet du site archéologique, son emplacement peut être
  • localisé plus précisément. L'ancien camp serait situé entre les parcelles n° 772 et 87, section El du cadastre actuel (figure n°5)1. Actuellement cultivées, aucune prospection n'a pu être effectuée au sein de ces parcelles. 4 Liste des figures : 1) Localisation de Plourin-Lès
  • -Morlaix.Localisation de la déviation de Saint Caradec sur la carte départementale des Côtes d'Armor. 2) Localisation du site sur la carte I.G.N l/25000e. Implantation des sondages archéologiques. 3) Implantation des éoliennes et de l'emprise du diagnostic sur le fond cadastral. 4) Implantation des
RAP02306.pdf (LOHÉAC (35). le Haut Val - rd177 - zone d'emprunt - route Rennes/Redon. rapport de diagnostic)
  • diagnostic était susceptible d'appréhender un site antique de surface détecté à 100 m à l'est et enregistré à la Carte archéologique sous le nom de Haut Val (n° 35155002AH). CONTRAINTES TECHNIQUES Néant 2 ELEMENTS DU DIAGNOSTIC Surface du projet d'aménagement : 79837 m2 Surface
  • exécuté conformément au projet d'opération élaboré par cet opérateur sur la base des prescriptions annexées au présent arrêté. Article 3 : Le mobilier archéologique recueilli au cours de l'opération de diagnostic est conservé par l'opérateur d'archéologie préventive retenu le temps
  • : 35 155 Opérations année 1987 005 Prospection-inventaire de programme: H13 Terroirs et villae intitulé: Prospection sur le bassin de la moyenne Vilaine 1987 n° rapport: 0497 (X| Classé à l'auteur V: GAUTIER Maurice dep: à p: 002 AH D E RECHERCHES ARCHÉOLOGIQUES
  • vestiges archéologiques. Cette étude doit permettre de rassembler tous les éléments techniques et scientifiques permettant l'élaboration d'un éventuel projet de fouille préventive 3 . CONTRAINTES IECHNIQUES Les contraintes techniques seront déterminées intérieurement après contact avec
  • 23J AH 2008 Rapport INSTITUT NATIONAL RECHERCHES ARCHÉOLOGIQUES PRÉVENTIVES D E + + De Diagnostic Septembre 2007 Gilles LEROUX LOHEAC « Le Haut du Val - RD 177 - Zone d'emprunt » Route Rennes-Redon (Ille-et-Vilaine - Bretagne) Dates d'interventions : N° de
  • prescription 03.09.07 - 07.09.07 SRA 2007/020 N° de site (ou n° Patriarche) : N° INSEE de la commune : N° de projet INRAP 155 DA05020301 INRAP - Direction interrégionale Grand ouest - Adresse : 37, rue du Bignon, CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné - Tél. : 0223360040 /Fax : 0223360050 Siège
  • social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél 01 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z. FICHE SIGNALETIQUE Numéro de projet INRAP : DA05020301 Région : Bretagne Département : Ille-et-Vilaine Commune : LOHEAC Code INSEE : 155 Lieu-dit ou adresse : Le
  • archéologique : Arrêté de prescription n° : 2007-020 en date du 06-03-2007 Arrêté de désignation n° : Responsable désigné : Gilles LEROUX Organisme de rattachement : INRAP Maître d'ouvrage des travaux : Conseil général d'IUe-et-Vilaine Nature de l'aménagement : Aménagement de la RD 177
  • Opérateur chargé des travaux : INRAP interrégion Grand Ouest Exploitant (s) : Surface du projet d'aménagement : 79837 m2 Dates d'intervention sur le terrain : 03-09-07 au 07-09-07 Surface diagnostiquée : 5200 m2 % de la surface sondée : 6,5 INTERVENANTS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE
  • diagnostiquée : 5200 m2 Contexte géographique et géologique : Le substrat est constitué de schistes pourpres très résistants formant les crêtes rocheuses du sud de Rennes. La couverture végétale, très faible, oscille entre 0,20 m et 0,40 m. Ce cas de figure persiste en direction du bassin de
  • les chroniques de « Archéologie de la France-informations » ) Sur les 5200 m2 traités, aucun vestige archéologique n'a été découvert. De même, aucun indice d'extension du site antique, découvert à 100 m à l'ouest de l'emprise routière et désigné sous le n° de site 35 155 002 AH
  • Légion d'honneur, Commandeur de l'Ordre national du mérite, ARRETE n° 2007-020 portant prescription de diagnostic archéologique VU le code du Patrimoine, notamment son livre V ; * VU la loi n° 2001-44 du 17 janvier 2001 relative à l'archéologie préventive, modifiée ; VU le décret
  • 12 du décret 2004-490 pris en application de la loi 2001-44 modifiée relative à l'archéologie préventive, la réalisation d'un diagnostic archéologique sur le terrain situé sur le tracé de mise à 2x2 voies de la RD 177 au lieu-dit le Haut Val à LOHEAC (zone d'emprunt) reçue le 6
  • février 2007 et le 26 février 2007 par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, Service Régional de l'Archéologie ; CONSIDERANT que, en raison de leur localisation, les travaux envisagés sont susceptibles d'affecter des éléments du patrimoine archéologique ; en
  • archéologiques éventuellement présents afin de déterminer le type de mesures dont ils doivent faire l'objet ; ARRETE Article 1er : Un diagnostic archéologique sera réalisé sur le terrain faisant l'objet des aménagements, ouvrages ou travaux susvisés, sis en : Région ': Bretagne Département
  • : IHe-et-Viiaine Commune : LOHEAC Lieu-dit : Le Haut Val - RD 177 - Zone d'emprunt Cadastre : section : ZH parcelles : 46, 84, 30, 31, 29, 10, 62 Le diagnostic archéologique comprend, outre une phase d'exploration du terrain, une phase d'étude qui s'achève parla remise du rapport
  • terrain afin que, le cas échéant, celui-ci puisse faire valoir ses droits L'exercice de ces droits appartient à la personne physique ou morale propriétaire à la date de début de l'intervention archéologique du terrain visé à l'article 1er Article 4 : Le directeur régional des affaires
  • culturelles est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera notifié au directeur interrégional de l'Institut national de recherches archéologiques préventives , au Maire de LOHEAC et au Président du Conseil général d'Ille-et-Vilaine, Direction des Grands Travaux d'Infrastructures
  • d'IIIe-et-Vilaine, Officier de la Légion d'honneur, Commandeur de l'Ordre national du mérite, Prescriptions de diagnostic archéologique Annexées à l'arrêté préfectoral numéro 2007-020 région : Bretagne département : IlIe-et-Vilaine commune : LOHEAC lieu-dit : Le Haut Val - RD 177
  • - Zone d'emprunt cadastre : section : ZH parcelles : 46, 84, 30, 31, 29, 10, 62 propriétaire : cf. liste jointe en annexe pétitionnaire: Département d'Ille-et-Vilaine Emprise du diagnostic archéologique : 79 837 m2 Principes méthodologiques : Les principes méthodologiques seront
RAP01793.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • (35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire
  • intérêt pour la connaissance archéologique de FILLE ET VILAINE, les informations transmises par la population. Résultats de cette année 2001. Les mauvaises conditions climatiques du début de l'année ont freinée notre prospection au sol, aussi avons nous privilégié sur le premier
  • l'archéologie régional. Pour 2002 nos projets seront, aussi conséquents, peut être même plus, car le d'informations qui nous parviennent en ce début d'année, est très important. BALAZE LA GRANDE LANDE CAMP DU BOIS DE BEAUFEU DÉCLARATION^^ A retourner au SERVICE REGIONAL DE
  • i ■ IL M i i i Il < ■ i - Il . . ■- 1 1 ■ ■ f -j|--T-i ££Xlr.R.jl.€.l/.&St I 1 ........ *.-. V i.S.U .CL, lnformalearr ^.^. .:.6.«-A .hL (UVlAR i>. ii XàL XbL XcL J XdL t XeL i .-.-.....„-....-.-. l 1 fc-lA.R.Ç .tc..^....Pi>B...Jt>.ELS Descriptive^ vestiges •JLfti
  • -itiLJULAjBakuX^ ...AdAhJ.CfZ.iZ. &kJ .. Etat dé conservation : w B .e :jKW..-*.j_0.fJ-.EL :...:.:....v. .'TA.£.S....2>.C.!sJ Eléments de datation Chronologie proposée Mobilier L. OuifJ^] Documentation ; ... (SJO Non KI Ç.S. ... "T.E. Lieu de conservation I KJ . ; jçlj) \ ï
  • ~ J Bibliographie :. CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué \%Ç\ [£ ±j£] \Ç\ \\% 1 , N° d'enregistrement DRACAR 1 Code &p/tii f I I I I ModificationQ LA BOUEXIERE LA CHAPELLE St PERE 35 031 n'site: 07671 n° DRACAR: 015 Indice de site
  • . □ ZPPAU Il Projet d'intérêt général FJANEAT PAUL inventeur: coordonnées: Précises, vérifiées 317,425 centre X: autre: Y: cartes IGN 1218E 1058,625 rayon: 70 m altitude: contours du site Cesson dépots date de création: 11/02/1993 date de mise à jour: 28/03/1997 y
  • ° siècle el semble être une ancienne voie romaine de Nantes ù Avranehes, .se prolongeant vers le nord-est (17). * Chapelle Sainl-Hair, à 3 kil. 1/2 du bourg el 1.700 ni. à l'ouest de lu roule, près de Vélaïuj de iïonjes qui est dans la forci; elle a élé reconstruite récemment. Un y voit
  • Mans cl la roule royale de Hennés ù l'aris (Voir page 28). KOUTI: DE LA Mi-FonÈT Ancien Prieuré d'Allion ou de Ralliun, à 3 kil. du bourg el 200 m. an nord de la roule. Il a élé fondé, dit-on, vers l'an 505 en souvenir d'une vicloire remportée l'année précédente par les Bretons
  • Baud (XV0 s.) que ce prieuré fui appelé Allyon « parecque, comme l'on dil, les fuyants s'y rallièrent». Au nord de lit colline el, près du prieuré se trouve le Champ des Tombeaux. I3crlrand d'Argonlré, dans son Histoire de Brelayne (XVI" s.), a (Urine que l'on a trouvé dans les
  • champs do grandes lombes en pierres de foules couleurs, remplies d'ossements, el qu'il en lil lui-même ouvrir plusieurs (21). (17) Uull. de la soc. arehcolog. d'Illo-el-VII.. XXXIX, l rc paille, i>. Ï43. (|8) Poullti de Hennés, par ] 0 chanoine Gulllolin tle Corson. III. l>. 508
  • ....; Description^ es vestiges Etat de conservation : ...OA *iL :.:BMiiL...fcA «,'.v/.c. oor / ^€é ^J>e: Pou* u\ (^IOÊ. esT Eléments de datation : Chronologie proposée Mobilier Oui| U &.A.&.C Puis A*4t.*£*S | Bibliographie CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site
  • ...... . .. Eléments de datation : Chronologie proposée Mobilier I Oui) | NonQ Lieu de conservation ■ CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE , N° de site attribué ! N° d'enregistrement DRACAR 1 , J [ , ,.| ; I , t , I | I Code jf/Âtj f Modtficationt3 isoide dE^^H^S
  • conservation : Eléments de datation : Chronologie proposée Mobilier Oui ^j ........... :....H.fttfTV .rt©M.j £.k £.A6 -C* Non| | Lieu de conservation i\. A PA.1 ^.. Documentation *'. Bibliographie :. CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué
  • ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué \ , . 11 , N° d'enregistrement DRACAR I , , 11 I I , I | I Codé A^p/XHj r ModificatiohL^ 1 mmm *w Révision de 1988. . amK Ellipsoïde de Clarke 1880. Projection contque conforme de Lambert Origine des altitudes : niveau moyen de la mer
  • CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE i ,' i I , i I ! 1 I j , I I 1 MLlE.!jLUJE^ .
  • Ouif^ Non | | Lieu de conservation"r. Documentation Bibliographie CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué \ , . j| , . N° d'enregistrement DRACARl , , 11 I I , I | I Code Âp/Âtj_ r Modifica'tib'nQ ] SAINT JUST LANDE DE COJOUX TOMBELLE
  • ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué | , . 11 , , N° d'enregistrement DRACAR 1 , 11 I , I , I j I Code AP 7X H[ F ModificationQ ) SAINT JUST LANDE DE BOCADEVE ALIGNEMENT ALIGNEMENT DE BOCADEVE Cet alignement a fait l'objet d'un plan plus ou moins exact compte tenu des
  • J .... Kl £ot-I l\jiTJ\ NON LZ Lieu de conservation ; Documentation :.. Bibliographie CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site'attribue [_ J [_|]_J (_ L_LJ AP /Xl^ f L . H" d'enregistrement DRACAR I t I I I ModificatjonL3 1 SAINT JUST BOURG
  • Ucu de conservation : £,e £>APA£ ..U^. I^gTAj Â-l £»...fâftCfïL. Documentation :.. Bibliographie CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE N° de site attribué ]| lit lit] H Q d'enregistrement DRACAR 1 | 1 j | Code Âf/M\_±J Mo
  • de datation : Chronologie proposée Mobilier Oui| | L .. .N EOL l.TM .1 0.Û.C... Non | | Lieu de conservation i Documentation ; Bibliographie : ..... CADRE RÉSERVÉ CELLULE CARTE ARCHÉOLOGIQUE '~ 1218 ouest MELESSE/BAS COUYER Ce site du Bas Couyer a fait
RAP02898.pdf (SAINT-SULPICE-LA-FORET, CHASNE-SUR-ILLET (35). le Tronchay : vestiges d'un chemin. rapport de diagnostic)
  • réalisation d’une zone d’activité sur la commune de SaintSulpice-la-Forêt et d’un bassin de rétention sur la commune de Chasné-sur-Illet, un diagnostic archéologique a été effectué sur prescription du Service régional de l’archéologie de Bretagne. Il porte sur une emprise de 10 370 m2. I
  • SaintSulpice-la-Forêt et d’un bassin de rétention sur la commune de Chasné-sur-Illet, un diagnostic archéologique a été effectué sur prescription du Service régional de l’archéologie de Bretagne. Il porte sur une emprise de 10 370 m2. Les recherches documentaires laissaient présager de la
  • Sujet Chemin Fossé Bretagne, Ille-et-Vilaine, Saint-Sulpice-la-Forêt - Chasné-sur-Illet, Le Tronchay Dans le cadre de la réalisation d’une zone d’activité sur la commune de SaintSulpice-la-Forêt et d’un bassin de rétention sur la commune de Chasné-sur-Illet, un diagnostic
  • archéologique a été effectué sur prescription du Service régional de l’archéologie de Bretagne. Il porte sur une emprise de 10 370 m2. Les recherches documentaires laissaient présager de la présence à proximité du site de la voie antique Rennes - Avranches. L’opération a mis au jour les
  • restes d’un chemin avec fossé bordier, mais une datation sur charbon de bois le situe à la période moderne. Aucun élément archéologique ne permet de dire s’il a pu être utilisé à une phase plus ancienne. Rapport de diagnostic Chronologie Période moderne Bretagne, Ille-et-Villaine
  • 35 067 Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Code Insee Arrêté de prescription Code Inrap Bretagne, Ille-et-Villaine, Saint-Sulpice-la-ForêtChasné-sur-Illet, Le Tronchay Novembre 2013 2 Inrap - RFO de diagnostic Saint-Sulpice-la-Forêt - Chasné
  • historique et archéologique I.4 Localisation II. Contexte de l’intervention II.1 Les moyens mis en oeuvre II.2 Méthode II.3 Les tranchées II.4 Les structures II.4.1 Le fossé F2 II.4.2 Le radier de pierre F1 II.4.3 Le fossé F3 Conclusion Bibliographie Liste des figures Annexes
  • Inventaires techniques 34 Inventaires des tranchées et des structures archéologiques 35 Inventaire des documents graphiques 36 Inventaire photographique 38 Inventaire de la documentation numérique 38 Inventaire de la documentation écrite Sommaire 3 I. Données
  • Dates d’intervention sur le terrain diagnostic 30/09/2013 - 01/10/2013 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Mairie de Saint-Sulpice-la-Forêt 3, rue de l’Abaye 35250 Saint-Sulpice-la-Forêt post-fouille du : 12 au 15 novembre 2013 Surface du projet d’aménagement 10 370 m2
  • - RFO de diagnostic Saint-Sulpice-la-Forêt - Chasné-sur-Illet (35) «Le Tronchay» - 2013-187 Notice scientifique Dans le cadre de la construction d’une zone d’activité sur la commune de Saint-Sulpice-la-Forêt et de la réalisation d’un bassin de retenue d’eau sur la commune de Chasné
  • -sur Illet, un diagnostic archéologique a été réalisé par l’Inrap en octobre 2013. La problèmatique portant sur la présence éventuelle de la voie Rennes - Avranches, un chemin avec fossé bordier a été trouvé dans une tranchée, mais la datation sur charbons de bois ne confirme pas
  • tranchées ont révélé la présence de colluvions argileuses CF associées aux allluvions récentes Fz (fig. 2). Le terrain présente un pendage de l’est vers l’ouest. I.3. Contexte historique et archéologique par M.L. Thierry et J.-C. Durand La carte archéologique du Service Régional de
  • enceinte à « L’Etang Neuf » situés tous les deux à l’est de la commune mais pour lesquels la datation est indéterminée. L’intérêt du diagnostic archéologique réalisé aujourd’hui au lieu-dit « Le Tronchay », est suscité par la proximité de l’emprise avec la voie romaine qui reliait
  • de Rennes. © BRGM 2000 500 1000 m 19 II. Résultats 1 : Le Pré des Fourneaux 2 : La Madeleine 3 : Laynay Cartel 4 : Maison Neuve 5 : l’Abbaye Notre-Dame-du-Nid-au-Merle N 1 2 5 4 3 km 0 0,25 0,50 Fig. 3 : localisation des sites archéologiques sur l’Atlas
  • mètres à l’ouest de ce chemin vicinal (Guillermin-Bellat, Rennes, 2001, p 351). Comme l’emprise de notre diagnostic archéologique est située, en bordure de cette route, l’objectif est donc de vérifier l’existence de la voie antique sous ce même chemin (selon la première hypothèse) ou
  • est faite avec le chemin des « Croisettes » situé au nord de notre emprise. Le peu de remembrement de ces terrains est confirmé par le découpage parcellaire du projet, côté est, reprenant exactement celui présent sur le cadastre ancien. Cette limite est constituée d’un ensemble de
  • haies. Par contre nous pouvons constater que les terrains concernés par le projet ne comportaient aucune construction à cette époque et devaient vraisemblablement abriter des cultures. N Fig. 4 : localisation de l’opération sur extrait du cadastre napoléonien de 1826 . © Archives
  • de l’Economie et des finances 2012. 22 Inrap - RFO de diagnostic Saint-Sulpice-la-Forêt - Chasné-sur-Illet (35) «Le Tronchay» - 2013-187 II. Contexte de l’intervention II.1 Les moyens mis en oeuvre Le diagnostic archéologique a été réalisé à l’aide d’une pelle mécanique de
  • découpages de l’emprise du futur projet. Les tranchées ont été ouvertes sous forme de fines passes mécaniques jusqu’à l’apparition du substrat ou des structures. Toutes les structures ont été relevées en plan (fig. 6) et quelques unes ont été fouillées par moitié, les coupes ont été
  • Déchetterie Fossé EP 7233900 7233900 Merlon 8 Merlon Bassin localisation du chemin Maison 2 1 Voirie Commune de Saint-Sulpice-la-Forêt empierrement tranchée négative Route fossé drain 0 1359000 Fig. 6 : localisation de l’opération sur extrait cadastre actuel