Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02668.pdf (LOCQUIREC (29). Kerboulic : des structures funéraires et domestiques protohistoriques. rapport de diagnostic)
  • échelonnée entre le 07 mars et le 21 mars 2011. Cette opération a mobilisé deux à trois archéologues de l’INRAP. Au total 11 jours ouvrés ont été requis pour étudier les 2 hectares du projet. Au premier abord et en regard des opérations de diagnostics menées sur la région, ce ratio peut
  • législations sur le patrimoine et l’environnement ______________________ Dates d’intervention sur le terrain 28/02/2011 au 14/03/2011 __________________________ Propriétaire du terrain __________________________ Références de l’opération Numéro de l’arrêté de prescription 2009-120 en date
  • le cadre d’un projet de lotissement sur la commune de Locquirec (29), un diagnostic archéologique réalisé sur un peu moins de 2 hectares a mis en évidence des vestiges attribuables à la période protohistorique. Ces vestiges se situent, pour la plupart, dans le secteur où le
  • Régional de l’Archéologie de Bretagne - d’un diagnostic archéologique sur 19947m². Ce projet se situe, en effet, au sein d’une zone où plusieurs sépultures en coffre de l’âge du Bronze ont été mises au jour dans les années 1960. Ces découvertes déjà anciennes et pour partie localisées
  • © Stéphane Blanchet. 1.1 Le contexte géographique, géologique et géomorphologique Implanté sur des parcelles encore vouées à l’agriculture ou à la pâture, le projet immobilier se développe sur le rebord d’un petit plateau dont le sommet culmine à 82 mètres NGF. La géographie et la
  • topographie des lieux sont en fait remarquables. Le plateau est bien marqué à l’ouest par une petite vallée encaissée et au sud-est par la vallée du Douron, elle aussi bien encaissée. Au nord et à l’est, le plateau est délimité par la côte. Même si elle n’est pas située sur la partie la
  • plus haute du secteur, la zone diagnostiquée offre, de par sa position topographique, un vaste panorama vers l’ouest mais aussi sur la mer. Sur un plan microtopographique, le secteur étudié n’est pas parfaitement plat (Fig. 4). En effet, sur sa partie sud, on observe un léger
  • diagnostic. 25 Locquirec (29), Kerboulic Les formations géologiques locales sont relativement complexes (Fig. 3 et 4). Sans rentrer dans le détail, les parcelles diagnostiquées sont à cheval sur une formation de tufs kératophyriques (bvcL) et une formation de siltites, argilites à
  • importante est présente. Sur certains secteurs où le rocher comporte des sillons laissés par les charrues, elle ne mesure qu’une vingtaine de centimètres d’épaisseur et se confond alors à la couche de labour ( Fig. 5). Fig. 5 Sur la partie haute du terrain une faible couche de terre
  • végétale recouvre le rocher © Stéphane Blanchet. Sur la partie nord et nord-ouest du terrain, le recouvrement est plus épais puisqu’il peut atteindre 0,80 m à 1 m de puissance. Il est aussi plus complexe. Plusieurs relevés stratigraphiques ont permis de dresser grossièrement le profil
  • couche de labour observée sur l’ensemble de l’emprise du diagnostic. Comme cela a déjà été indiqué, elle recouvre directement le rocher sur la partie haute du terrain. A l’extrémité nord du projet et sur une surface d’environ 800 m², elle surmonte la plate forme d’un parking aménagé
  • , par contre aucun mobilier n’y a été observé. Le substrat géologique sous-jacent est plus ou moins altéré et apparait donc en moyenne entre 0,6 m et 1 m de profondeur. Sur la partie haute du terrain, le rocher est relativement sain. Sur la partie basse, les tufs sont altérés de
  • façon hétérogène, ce qui a parfois rendu la détection de certaines structures particulièrement délicate (notamment celle de la tranchée d’alimentation du château d’eau). Il faut souligner que le profil stratigraphique détaillé précédemment n’apparait pas aussi nettement sur
  • temps considérer que cela pouvait être lié à la présence de la tranchée d’alimentation du château d’eau sensée se trouver sur cette zone, ce d’autant plus que le substrat rocheux semble ici fortement remanié. Dans la tranchée 8 voisine, la découverte de creusements protohistoriques
  • recouvrement n’a pas été systématiquement relevé pour toutes les structures. En revanche, l’épaisseur des niveaux superficiels et le niveau d’apparition des vestiges ont à chaque fois été mesurés. 1.2 Le contexte archéologique Sur la commune de Locquirec, six entités archéologiques sont
  • masculin accompagné d’un vase près de la tête. Dans un autre coffre et toujours à Kermarquer, une femme avait été couchée en position foetale sur le côté droit 2 . Dans les environs de Kerboulic plusieurs coffres auraient aussi été découverts mais aucune observation précise n’a semble
  • t’il été effectuée. Sur le terrain d’une maison limitrophe à l’emprise du diagnostic, des ouvriers qui creusaient une fosse ont, en 1961, mis au jour un autre coffre en dalle de schiste. Il était apparemment vide. Enfin, il faut souligner que ces découvertes ne se limitent pas au
  • territoire communal. Ainsi, sur les communes de Guimaëc et de Plestin-les-Grèves, qui jouxtent Locquirec, on observe également plusieurs structures funéraires de l’âge du Bronze. 1 Le schiste local (schiste dit de Brélévenez) se prête bien à la construction de coffres. Il se débite en
  • présence de vestiges archéologiques en périphérie immédiate des sépultures découvertes dans les années 1960. Il s’agissait ensuite d’évaluer la nature, la datation et l’ampleur des éventuels vestiges enfouis dans les parcelles concernées par le projet. Sur le terrain, l’étude s’est
  • ) nous ont incité à ouvrir plusieurs fenêtres complémentaires. Pour illustrer ces difficultés de lecture, la reconnaissance de la tranchée d’alimentation du château d’eau s’est par exemple révélée très délicate. Sur les parcelles C.226 et C.1354, une bande de substrat hétérogène nous