Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

8 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02729.pdf (Les voies anciennes de Bretagne de la protohistoire au Moyen Âge. Finistère sud et Morbihan. rapport de prospection inventaire)
  • Les voies anciennes de Bretagne de la protohistoire au Moyen Âge. Finistère sud et Morbihan. rapport de prospection inventaire
  • notamment pour le repérage de tracés n'ayant pas perduré, dont il ne subsiste plus aucune trace dans le paysage et sur les cartes. Le dépouillement des travaux des érudits du XIXe siècle publiés dans les revues des sociétés savantes, des publications récentes et des mémoires et thèses
  • , docteur en Sciences de l'Antiquité, archéologue. Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents administratifs communicables au public, en application de la loi n
  • ° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée et portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public. L'accès à ces documents administratifs s’exerce auprès des administrations qui les ont élaborés ou qui les détiennent, au choix du demandeur et dans la
  • d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, dès lors que le public auquel elle est destinée est majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale
  • , initié par le Service régional de l'Archéologie en collaboration avec le Pays du Centre-Ouest-Bretagne. Au cours de cette opération, de nombreux tronçons de voies anciennes ont été inventoriés, ce qui a débouché, en 2009, sur le géoréférencement des voies irriguant ce territoire par
  • limites géographiques du territoire alors prospecté – le Centre-Ouest-Bretagne – soulevaient de nombreuses interrogations concernant notamment les débouchés sur la mer. Par sa position, la péninsule armoricaine est au cœur des échanges maritimes sud-nord/nord-sud. Tant pour la
  • installations portuaires ellesmêmes demeurent inconnues. Sans négliger les résultats des travaux de P. Naas sur la côte vénète, force est de constater que la plupart des autres sites portuaires proposés, au fond des rias et en bordure d'estuaire, relèvent, le plus souvent, de l'hypothèse
  • l'étude du réseau viaire mis en évidence dans le Centre-Ouest-Bretagne par la mise en œuvre de la méthode éprouvée pour le Centre-Ouest-Bretagne, et de procéder à une prospection des débouchés sur la mer et des nœuds du réseau pour tenter d'apporter des réponses aux questions soulevées
  • localisation des vestiges de voirie est un préalable. Il s'agit soit de vestiges directs, chaussées, coupes, signalés à l'occasion de travaux d'aménagement ou de fouilles, soit de vestiges indirects observés sur les photographies aériennes. En l'occurrence ce sont des indices phytologiques
  • correspondant aux fossés de bordure de voie et plus rarement aux chaussées qui sont repérés par les prospecteurs aériens (M. Gautier, G. Leroux et P. Naas) ou sur les photographies verticales de l'IGN en ligne (Géoportail et Google Earth). Ces sources documentaires sont primordiales
  • mesure où les repères topographiques qu'ils indiquent sont souvent trop vagues pour être identifiés sur le terrain. Ces recherches incluent la localisation des bornes milliaires ou leugaires ; si la plupart ne sont plus à leur emplacement originel, on estime qu'elles n'ont subi que
  • sur la carte au 1/25000 et sur une fiche communale pour chacun des tracés. 1.2. Historiographie des recherches sur les voies anciennes du sud de la Bretagne Lors de son voyage en Bretagne en 1636, Dubuisson-Aubenay s'est attaché à mentionner les tronçons de voies présumées romaines
  • qu'il empruntait. Au XIXe siècle, l'attention des chercheurs s'est focalisée, presque exclusivement, sur l'établissement du tracé des voies romaines. Le savant qu'était L.-M.-J. Bizeul s'est, le premier, attaché à la définition du réseau des voies romaines en Bretagne, notamment à
  • partir des carrefours routiers de Carhaix et de Rennes (Bizeul, 1841, 1849, 1851). A la même période, J. Croiser, expert du cadastre, arpentait les voies du Morbihan ; sa courte publication est particulièrement précieuse par la précision de ses observations (Croizer, 1843). Dans le
  • paroisse effectués dans le Morbihan présentent l'intérêt d'un signalement systématique des vestiges de voies romaines et de points de passage présumés (Jh.-M. Le Méné, 1891, 1894) Au début du XXe siècle, quelques études ont porté sur des micro régions, notamment autour de Quimper
  • (Picquenard, 1909) ou sur des itinéraires particuliers, tels Saint-Pol-De-Léon – Quimper et Quimper – Vannes (Abgrall, 1905 ; Abgrall, Le Guennec, 1911 et 1922). On doit à L. Marsille un bilan critique des connaissances sur le sujet pour le Morbihan, qui fait référence. Les considérations
  • générales sur le réseau routier antique de la Bretagne, exposées par P. Merlat, constituent la base de la recherche moderne sur la question, par les problématiques dégagées et l'approche méthodologique proposée (Merlat 1955). Dans sa thèse sur la cité des Osismes, L. Pape se situe dans
  • -Brieuc à la région de Quimper, sur laquelle se greffent, à l'époque romaine, les voies créées pour relier Carhaix aux autres villes de la région (Pape 1978). Les travaux de P. Naas sur la cité des Vénètes ont le grand intérêt de présenter une cartographie à l'échelle du cadastre des
  • , grâce aux prospections et sondages menés par le CERAM (Triste, Daré, 2002, 2004 et 2008). Il faut enfin mentionner les fouilles extensives exécutées à Allaire, où l'équipe de G. Leroux a pu restituer la structure et les étapes de la construction de la voie romaine de Rieux à Vannes
  • et aux pratiques culturales. La même dichotomie s'observe à propos des témoins repérés par les prospecteurs aériens et sur les sites d'orthophotos (souvent les mêmes) 3 . Dans ce cas, ce sont les conditions d'observations qui prévalent, en relation avec la nature du sol et du sous
RAP01785.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • des points d'information et des sites reconnus ou inventoriés, etc produiront à terme un effet de synergie aboutissant à une meilleure connaissance des paysages anciens sur le territoire étudié par ce programme. L'exemple de TREGUNC (Finistère) est traité cette année dans notre
  • protohistoriques répertoriés par les découvertes anciennes et les prospections de ce programme sur cette commune. On avait relevé que les enclos découverts étaient localisés dans le centre de la commune et proches du ruisseau "Dour Ruat" ou de petits ruisseaux se jetant, comme lui dans l'océan
  • " sur les communes de Quéven et Ploemeur dans le Morbihan où 14 enclos avaient été reconnus sur une longueur de ruisseau de 4 km environ ( rapport 1994, pp 6-8) Mais d'autres facteurs ont dû jouer pour favoriser les détections d'enclos: ainsi les conditions climatiques qui prévalent
  • à Trégunc, un bon ensoleillement, une orientation face aux vents dominants font que le maïs, en particulier, arrive à maturation et jaunit plus rapidement ici que sur les communes avoisinantes. Et la proximité du ruisseau "DOUR RUAT" favorise le drainage de l'eau en surface. Ces
  • conditions influencent les résultats de la prospection aérienne. Au fil des années de prospection d'autres constatations ont été faites : sur plusieurs sites, au Cosquer et à Kerguentrat, surtout à Kerdalé, Ruat Vraz et Kerbasq, il apparaît qu'un premier enclos a été remplacé par un
  • avion, les limites nord des parcelles 103a et 104a sont en continuité sur l'ancien cadastre avec une limite parcellaire de direction Nord Sud, actuellement dans la parcelle 83 et qui traverse un enclos protohistorique détecté en 1991. Ces limites parcellaires semblent s'accorder avec
  • d'autres limites du cadastre napoléonien actuellement dans les parcelles 137 et 100a pour constituer les limites d'un vaste enclos dont les côtés mesureraient 400 et 360m environ, de forme rectangulaire avec des angles arrondis( fig.3). Partiellement visible sur le cadastre napoléonien
  • , ce grand enclos pourrait dater de l'époque médiévale. De la poterie médiévale a d'ailleurs été ramassée au niveau de la parcelle 33a. Une recherche d'archives sur les anciens biens seigneuriaux et ecclésiastiques de la paroisse ( réformation ou autre) devra être mise en œuvre pour
  • tenter d'en préciser la datation. Le Paléolithique est connu à Trégunc depuis les prospections de M. Le Mouel qui a retrouvé sur cette commune nombre de sites, essentiellement côtiers, datables des périodes mésolithique et paléolithique. Jusqu'à présent, nos recherches ne nous ont pas
  • de Trégunc en fait une zone favorable pour avancer des hypothèses sur l'archéologie du paysage. Les futures prospections aériennes et au sol en tiendront compte. - LARMOR-PLAGE (Morbihan) Port d'échouage des navires marchands romains? Les surveillances effectuées par un membre de
  • MEDIEVALE □ - A l'époque médiévale, la FORET DOMANIALE DE CARNOËT était une réserve de chasse pour le duc qui y avait fait construire un CHATEAU . Aucune fouille officielle n'a été réalisée sur cet édifice dont on ne possède pas de plan précis, aucun relevé n'en ayant été fait. Il est
  • précédents et présentant des décors variés: château, feuillage, oiseaux affrontés, écu, et aussi poissons et fleurs de lys comme sur les deux carreaux précédemment retrouvés( fig 5). Certains carreaux sont monochromes. Cette découverte est importante : elle confirme la datation milieu
  • 13ieme siècle pour la mise en place de ce pavement ; Elle matérialise ce que nous supposions du cabotage le long des côtes bretonnes et sur la Laïta à cette époque et des rapports vallée de la Loire-Côte sud de la Bretagne déjà mis en évidence à Suscinio. Enfin, elle élargit
  • l'on peut désormais appeler château étant donné l'importance du site révélé par ce travail. Parallèlement à ces interventions sur le terrain ils réalisaient un important travail de recherche sur les archives, toujours en cours à l'heure ou nous écrivons ces lignes. La présence d'un
  • château d'une certaine importance sur la Laïta, vis à vis du château ducal de CARNOET, pose en effet le problème des rapports entre le duc de Bretagne, suzerain, et le seigneur possédant ce château. Il n'est pas impossible que son abandon, ou sa destruction, soit en rapport avec la
  • révolte du sire de Lanvaux dans la seconde moitié du XHIe siècle. Le relevé effectué par Mrs BELBEOC'H et BASTIER est le premier qui ait été réalisé des restes architecturaux encore visibles sur le site ( fig 6). Ce relevé montre une structure de plan triangulaire limitée par un mur
  • les meilleurs résultats. Les survols de la région côtière ont été les plus productifs, les meilleurs résultats ayant été obtenus sur les communes de TREGUNC et MOELAN SUR MER. Ici et là, à MELGVEN,CLOHARS CARNOET, MELLAC, NEVEZ, des sites isolés ont été détectés, mais les communes
  • de LOCUNOLE, REDENE, ARZANO sur lesquelles de nombreux enclos ont été repérés depuis 10 ans, ont été cette année improductives. Aucune trace de fossé, même de ceux appartenant aux multiples enclos reconnus depuis 10 ans, n'y aura été aperçue cette année. Dans le MORBIHAN, le même
  • dans certaines zones : ainsi, au Granno en KERVIGNAC ou sur la commune de MESLAN à l'ouest du bourg où le nombre de sites découverts entre l'Ellé et la D769 semble indiquer une zone favorable à l'implantation des habitats protohistoriques. Le bilan global pour l'année 2001 décompte
  • jachère semble en augmentation. L'expérience du SEMINAIRE DE TERRAIN organisé en 2000 sur les communes finistériennes de Tregunc et Melgven a été reconduite cette année. Pendant deux jours, les 24 et 25 Novembre 2001 une quinzaine de chercheurs répartis en quatre groupes ont prospecté
RAP01978.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • pour les résultats obtenus depuis 1990 Les conditions de mise à disposition des subventions qui nous avaient été imposées en 2002 nous avaient obligés_à arrêter prématurément nos prospections aériennes. La mise sur ordinateur généralisée des cadastres a posé quelques problèmes pour
  • Le Bourg Cosquéric Menorven 1 Poulmarc'h Penquelen Kervassal Le Distro Izel Toul Lann Kerdiflet Enclos Complément sur enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Complément sur enclos Enclos Complément sur enclos Complément sur enclos Complément sur enclos Complément sur enclos Enclos
  • enceinte Enclos Enclos Enclos Enclos Nevran Enclos SAINT-THURIEN Kersaint SCAER TREGUNC Kerservé KergoffVras Kerbrat TREMEVEN LE TREVOUX Brezehan Keriquel Beuz Kerguentrat Kernicolas Enclos Enclos Enclos Complément sur enclos Complément sur enclos Enclos Complément sur
  • Kerhouat Lezennet Nohennec Kervennou Berluhec Le Vaquer Kerancolliec Kerbanz Vraz Kermarc'h Kerrest Park Kerrouzic Enclos Enclos Complément sur enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Poterie
  • médiévale Outillage lithique Enclos Complément sur enclos Complément sur enclos Enclos Enclos Complément sur enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Enclos Complément sur enclos Complément sur enceinte Enclos Complément sur enclos Enclos Enclos Enclos Enclos PUBLICATIONS
  • fossés multiples Le site de Kerspern en Riec sur Belon avec ses trois fossés et ses 70m de diamètre était jusqu'à présent le seul site à fossés multiples circulaires ou subcirculaires retrouvé part ce programme. Mais l'année^003^a_été fertile en découvertes : Dans le Morbihan, un
  • . PROSPECTION AU SOL L'expérience des « Séminaires de terrain » mise en œuvre en 2000 et reconduite en 2001 et 2002 à été poursuiviçen 2003 : le 8,9,10 et 1 1 Novembre, une quinzaine de prospecteurs provenant d'horizons différents - dont cinq membres de notre groupe- se sont retrouvés à
  • Elliant (Finitère) pour travailler sur la région Elliant-Briec-CorayRosporden . -Une dizaine de sites détectés par avion ont été visités au sol sur les communes de Briec, Elliant, Langolen et Ergué-Gabéric.Un résultat positif à été obtenu à Kervorch en Briec où des fragments de tuiles
  • et tessons gallo-romains ont été retrouvés, et des observations intéressantes faites sur l'implantation des sites à enclos dans le paysage. -Pendant le même séminaire la recherche de sites de surface d'époque mésolithique, recherche particulièrement ingrate, a donnée ici des
  • portions de talus avec une plateforme centrale.Du mobilier galloromain a été retrouvé sur le site qui a été ensuite réhabité et taluté, au Moyen Age selon Yannick Lecerf qui l'a visité. INVENTAIRE L'enceinte de Penquelen en QUEVEN avait été décrite en 1880 par l'abbé Euzenot ( Fiche au
  • Universitaire Professionnel de Lorient. Fig.2. MOE LAN -SUR-MER (29). Petit Coat Savé Fig.3. TREMEVEN ( 29 ) . Keriquel 3. LA ZONE ETUDIEE D'une façon générale, c'est le secteur côtier de la région étudiée par ce programme qui a toujours donné les meilleurs résultats en prospection
  • aérienne. Nous avions souligné ce point dans notre rapport de 2002 , laissant entendre que les raisons de cet état de choses étaient peut-être d'ordre météorologique : ensoleillement, régime des vents plus favorable dans le secteur côtier. Les résultats obtenus en 2003 semblent
  • communes rarement survolées jusqu'à présent : Briec , Elliant , Landudal Coray, etc ...Les résultats ont dépassé nos espérances : ainsi, 14 sites, dont certains d'entre eux de grande étendue, ont été reconnus sur les seules communes d' Elliant et Briec. Ce qui est vrai pour le Finistère
  • morphologies encore peu ou jamais vues dans ce programme de prospection-inventaire : + Le site de Petit Coat Savé en Moëlan sur Mer (Fig.2) nous est bien connu : nos survols de 1991, 1992, 1993, et 1996 avaient déjà détecté un certain nombre d'enclos disséminés dans les parcelles jouxtant
  • les villages de Petit Coat Savé et du Cosquer. En 2003, la découverte d'un enclos fossoyé de forme allongée et s'étendant sur une longueur de 390 mètres environ pose un certain nombre de questions : jamais une structure de ce type n'avait été découverte jusqu'à présent par ce
  • longitudinal occupe tout le grand axe de la structure, ce qui n'est pas le cas à Passy. + Situé sur un point haut dominant l'Ellé, le site de Keriquel en Tremeven (Fig.3) avait été photographié une première fois en 1991, révélant les traces de deux maisons probablement médiévales. Revisité
  • connaissance des paysages anciens sur le territoire étudié par ce programme. Des avancées en ce sens ont été réalisées dans les zones les plus favorables à l'observation aérienne, sur les deux départements, Morbihan et Finistère. PROSPECTION AERIENNE 1. MO YENS MIS EN ŒUVRE Comme les
  • 155 CV. 2. C0NDITI0NS DE LA RECHERCHE En 2003, la prospection aérienne a bénéficié de conditions météorologiques particulièrement favorables : le beau temps ensoleillé qui a régné pendant la majeure partie de l'Eté sur la zone prospectée a favorisé le mûrissement des végétaux
  • -inventaire mise en œuvre en Octobre 1988 et continuée sans interruption depuis lors, répond à cette exigence : à la fin de 2002, près de onze cents fiches de sites auront été rédigées et archivées par ce programme. + La mise en œuvre des moyens d'investigation débouche sur l'archéologie
  • , « ^Y.IrTfflU.. KERVIGNÂG - Si LOGOHEN G 20©3 03 211 Commune de EXTRAIT CADASTRAL AU 1/2000 Section: ocohin LE CHAMP DE KERCADO Reproduction interdite Tarif : 3 Euros CDIF DE LORIENT Certifié conforme 3 Pce Fr. Mitterrand 56322 LORIENT CEDEX le 30/12/2002 Annexe 1 .1
RAP01865.pdf (Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • attendre septembre pour voir apparaître les premières traces d'enclos dans le maïs. - Sur le plan financier : Au début d'octobre les subventions allouées a ce programme n'étant pas encore parvenues, la campagne de prospection aérienne 2002 a dû être prématurément interrompue. 4
  • Lorient, Keltia adventure, etc. . ..) se sont joints aux membres de notre groupe de prospection inventaire pour participer à 2 semaines de prospection : - L'une dans le Morbihan , les 26 et 27 octobre 2002, sur l'ensemble du territoire compris entre le Blavet et la rivière d'Etel
  • , c'est à dire les communes de Kervignac, Locmiquelic, Merlevenez,Nostang, Plouhinec, Riantec et St Hélène. - L'autre dans le Finistère les 10 et 1 1 novembre 2002, sur les communes de Rosporden, Bannalec, Melgven,Scaër, St Thurien. Les conditions de cultures ont joué en notre défaveur
  • crédits, les actions de notre groupe ont été limitées dans le domaine de la protection . Citons les travaux effectués à PLOEMEUR (Morbihan) sur les mégalithes implantés le long du littoral, afin de les mettre en valeur pour une présentation didactique au public. Cette action menée par
  • . PUBLICATION Nous avions signalé dans nos rapports de 1995 et 2001, et mis en fiches, les découverte de pavements médiévaux sur le site du château ducal de Carnoët en Quimperlé. Une étude sur ces trouvailles a été publiée par Patrick ANDRE dans le bulletin numéro 30 de la SAHPL ( p.73-85
  • L'Odet. En liaison avec Grégor MARCHAND et des associations locales, les recherches de sites méso et néolithiques ont exploré en 2002 de nouvelles zones de recherches, parmi lesquelles la rive nord de la rivière « le Jet ». Cette rivière qui coule d'Est en Ouest sur une distance de 14
  • - Prospection au sol - Sites en péril. Actions de protection - Publication - Perspectives pour 2003 - Quel avenir pour ce programme ? INTRODUCTION La campagne de prospection inventaire 2002 du programme « Morbihan-ouest, Finistère-sud » était la quatorzième campagne de prospection
  • Généraux du Finistère et du Morbihan pour l'année 2002, ne nous sont pas encore parvenues, perturbant profondément ce programme de prospection qui n'a pu cette année atteindre les objectifs qui avaient été déterminés. Seule à ce jour la Société d'Archéologie et d'Histoire du pays de
  • Lorient aura soutenu financièrement ce programme pour l'année 2002. ZONE GEOGRAPHIQUE ETUDIEE En 2002, dix communes finistériennes nouvelles ont été incluses dans le périmètre prospecté :Bénodet, Fouesnant, Clohars-Fouesnant, Pleuven, La Forêt-Fouesnant, Gouesnach, St Evarzec, Ergué
  • œuvre en octobre 1988 et continuée sans interruption depuis lors , répond à cette exigence : à la fin de 2002, près de onze cents fiches de sites auront été rédigées et archivées par ce programme. □ La mise en œuvre des moyens d'investigation débouche sur l' ARCHEOLOGIE DU PAYSAGE
  • d'information et des sites reconnus ou inventoriés, etc ... produiront à terme un effet de synergie aboutissant à une meilleure connaissance des paysages anciens sur le territoire étudié par ce programme. Des avancées en ce sens ont été réalisées dans les zones les plus favorables à
  • l'observation aérienne, sur les deux départements, Finistère et Morbihan. 3 PROSPECTION AERIENNE MOYENS MIS EN ŒUVRE Comme les années précédentes, deux équipes ont survolé la zone à prospecter qu'elles se partagent de partet d'autre d'une ligne « Laïta-Ellé ». - L'une composée de Bernard
  • morbihanaise de Guidel. Les avions utilisés sont loués à l' aéroclub de Lorient, l'avion le plus utilisé étant un Robin D440 de 155cv. CONDITIONS DE LA RECHERCHE Les conditions de la prospection aérienne ont été cette année particulièrement difficiles à tous points de vue : - Sur le plan
  • RESULTATS DE LA PROSPECTION AERIENNE Pour le FINISTERE, 8 des 13 sites découverts sont situés sur le territoire de 3 communes côtières : Trégunc, Moëlan sur mer, CloharsCarnoët. Encore une fois , c'est la secteur côtier qui s'avère être le plus propice à la prospection aérienne. S'agit
  • , sur un terrain de football, en plein bourg de Moëlan sur mer, d'un ensemble de petits enclos semblant se repartir en deux groupes distincts ( fîg.2) et, voisinant ces enclos, un ensemble de ce qui pourrait être des trous de poteaux, mais regroupés et qui pourraient être aussi le
  • M.TUARZE. La densité d'enclos découverts par ce programme apporte un élément nouveau à des hypothèses qu'il faudra étayer. PROSPECTION AU SOL La prospection au sol a pris de l'ampleur en 2002. Si les prospections en solitaire ou en petits groupes ont continué à être pratiquées
  • : Les parcelles sous culture ou en prairie, ou bien cultivées en maïs grain ( épis coupés abandonnés sur le sol) c'est à dire improspectables, ont représenté un peu plus de 50% de l'ensemble des parcelles visitées. Malgré cela, des sites de surface gallo-romains et des sites à silex
  • ont été retrouvés, le taux de pourcentage de découvertes par rapport au nombre de parcelles prospectées étant de 8%. Ces deux journées de prospection ont fait l'objet de deux articles de presse dans le quotidien Ouest-France des 30 octobre et 13 novembre 2002. Une importante
  • découverte a été faite sur la commune de NEVEZ (29). Il s'agit d'un cimetière gaulois à incinération datable de l'époque de transition Hallstatt-Tène : deux stèles hautes de 2.20m et 2.55m avaient été retrouvées autrefois couchées, enfouies dans le sol puis remontées par le propriétaire
  • conseilsde M .LECERF. Sur la même commune, l'un des deux tumulus de Beg-Er-Lann a pu être retrouvé au milieu d'un fouillis d'épineux particulièrement dense a l'occasion d'un survol aérien et pourra être mis en valeur (voir fiche). Nos efforts pour sauver de la destruction les deux tumulus
RAP03192.pdf ((29)(56). Rapport de prospection archéologique diachronique de l'Oust et de la Vilaine à la pointe du Raz. Rapport de PD 2015)
  • 1990. Les nombreuses données inédites accumulées depuis deux décennies (environ 800 sites) et les hypothèses d’interprétation tant sur la typochronologie des enclos que sur l’organisation des paysages protohistoriques et antiques ont fait l’objet de publications régulières depuis
  • 1991. Nous ne reviendrons pas ici sur ces travaux et publications (thèse de doctorat sur les habitats vénètes, plusieurs ouvrages et une quinzaine d’articles sur la typologie des enclos, l’organisation des parcellaires et des terroirs) dont les références bibliographiques figurent
  • influent localement sur la détection des sites ont été largement exposées dans le passé (voir en particulier nos contributions sur cette question dans les rapports de prospection pour les années 1992 – 1996 et dans plusieurs publications récentes). Cette région est marquée au sud par la
  • dans les rapports précédents auxquels nous renvoyons le lecteur (notamment 2003, 2004, 2005, 2009, 2010). 1.2 - Les caractéristiques de la zone prospectée La zone de prospection couvre une zone géographique à cheval sur trois départements (Morbihan, partiellement Côtes d’Armor et
  • d’altération) ont connu une mise en culture intensive accélérée depuis le remembrement. Il a été démontré que les progrès les plus spectaculaires dans l’acquisition des données de la prospection aérienne sont étroitement liés à la disparition du bocage, en particulier sur les schistes
  • /06/2015 et le 10/09/2015. En dépit d'un printemps mitigé, des conditions météorologiques favorables dès la mi-juin jusqu'en août ont favorisé la formation des anomalies phytographiques sur les cultures de référence (indices variables, souvent atténués mais lisibles sur céréales
  • , contrastés sur pois, plus tardifs sur maïs). La nature et la qualité des indices influe parfois de façon importante le niveau d'information obtenu. Aux Noës, Pleugriffet, un enclos en apparence simple repéré depuis 1991 sur sol nu par de larges talus-fossé a révélé en 2015 sur pois un
  • des indices sur céréales entre les 26/05/2015 et le 10/07/2015) Patrick NAAS Rapport de prospection diachronique entre l'Oust, La Vilaine et la Pointe du Raz (2015) 11 2. LES RESULTATS DE L’ANNEE 2015 2.1 Le traitement administratif et scientifique des données . 41 fiches
  • structures sur fond cadastral au 2/000 ; - la localisation IGN (fond de carte 1/25 000) ; - des clichés significatifs ; - le cas échéant , un ou plusieurs documents complémentaires. L’ensemble de la documentation a été numérisée au format PDF. Dans les fiches d’enregistrement de
  • ²), clôture annexe ou enclos funéraire (?) . Sur la même commune, à Kergolay , c'est un grand enclos curviligne (S= ou > 16000 m²) structuré par des fossés de partition et une entrée. A l'extérieur, un petit appendice, fréquent sur les habitats de l'âge du Fer, est accolé au NE de l'enclos
  • (2015) 23 3. 5 Cartographie de terroir Les résultats cumulés obtenus sur la commune de Noyal-Pontivy depuis de nombreuses années en ont fait une zone test de référence pour les cartographies de terroir (Leroux et al. 1999, p. 72). Les données récentes permettent de proposer une
  • disponible au S.R.A. visant à croiser les données de la prospections aériennes et de la fouilles seront poursuivis en 2016 avec à terme, la publication d’une typo-chronologie exhaustive des enclos en Bretagne. Patrick NAAS (décembre 2015) Patrick NAAS Rapport de prospection diachronique
  • Affixe 2 Quantité quadrangulaire 3 Enclos (système d') Fossés parallèles 4 Commentaire sur les structures Grand enclos à partition interne (S. totale 12000 m² soit 10000 m² + 2000 m²) . Au N., réseau de fossés moins larges dont un enclos accolé au précédent. Possibles amorces de
  • chemins au N et à l'O. Plan redressé informatiquement avec Photoplan. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Habitat Quantité Commentaire sur l'interprétation Habitat avec
  • ) REMPLACE LES PLANS PROPOSES ANTERIEUREMENT (15/11/2015) 22 136 0022 LOUDEAC (22) La Grange II (ajustement plan) P. NAAS : 2002-2015 Redressement informatique et DAO : P. Naas 2015 7237800 Commune : LOUDEAC 7237800 Département : COTES D ARMOR Section : ZR Feuille : 000 ZR 01
  • Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Date d'édition : 20/10/2015 (fuseau horaire de Paris) Coordonnées en projection : RGF93CC48 7237600 2000 m² 7237600 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : SAINT-BRIEUC 4 rue Abbé
  • , morphologie ou autre ) Structures (illimité) Enclos (système d') Doute Affixe 1 quadrangulaires Affixe 2 incomplets Quantité 3 Commentaire sur les structures Réseau de fossés partiellement reconnus (35000 m²) structuré par 2 probables enclos contigus ( respectivement S> 1,1 ha et >8000
  • m²) ainsi qu'un petit enclos rectangulaire à cheval sur l'un des fossés. L'ensemble se situe au S. d' un espace périphérique en "couloir" (l= 20 m) qui se développe en s'élargissant vers l'E. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière
  • : P. Naas Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : SAINT-BRIEUC 4 rue Abbé Garnier B.P. 2254 22022 22022 SAINT BRIEUC tél. 02 96 01 42 42 -fax cdif.saint-brieuc@dgfip.finances.gouv.fr Cet extrait de plan vous est délivré par
  • Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Système d'enclos accolés partiellement reconnu. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Habitat Quantité Commentaire sur
RAP02037.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • , de la toponymie, des cartes de répartition des sites reconnus et inventoriés,etc... débouchera sur une meilleure connaissance des paysages anciens dans la zone considérée. PROSPECTION AERIENNE 1- MOYENS MIS EN ŒUVRE Comme les années précédentes, deux équipes ont survolé la
  • sur le canton de Port-Louis par « Keltia Adventure » dirigé par J.C SONNIC qui fait partie de notre groupe : 9 sites gallo-romains et médiévaux ont livré de la céramique commune et sigillée et sont mis en fiches cette année. DESTRUCTION DE SITE Le site à enclos de Locmaria en
  • Caudan avait été découvert par Bernard GINET, mis en fiche et archivé par le SRA. Au mois de novembre 2004, des travaux ont été entrepris sur la parcelle avec un arasement au bulldozer, détruisant le site. FICHES FINISTERE BANNALEC BANNALEC BRIEC Kervinic Vihan Stang Quinquis
  • Kernescop CLOHARS-CARNOËT C OMB RIT CONCARNEAU ERGUE GABERIC Cité de Kerguen Botforn Lanhuron Creach Ergué ERGUE GABERIC MOELAN SUR MER La Salle Verte Kerantouz MOELAN SUR MER Le Cosquer PLOMELIN Coat Timon PONT-AVEN QUIMPER QUIMPER Croix de Kergazuel Corniguel 2 Corniguel 4
  • supplémentaire Poterie gallo-romaine Céramique commune et sigillée gallo-romaines Tegulaé. Sesterce de Faustine SEMINAIRES COUPURES DE PRESSE Une trentaine de chercheurs seront sur le terrain de jeudi à dimanche oF dglMou Une nouvelle campagne archéologique Le passé de nos lointains
  • ancêtres se dessine. On le doit à ces archéologues qui, chaque année, ratissent le terrain. Nouvelle campagne. « Regardez sur la carte. Un axe de vie se dessine nettement dans la vallée du Jet. Les hommes du néolithique se fixaient le long des failles avec une orientation des champs au
  • sud. De là, ils allaient extraire sur le littoral les matériaux destinés à la fabrication des outils... » Si quelqu'un aime sa région, c'est bien Yann Bougio. Animateur du festival de théâtre en breton, il nous promet une manifestation éclatée dans toutes les corrb munes voisines
  • . Cartographe, il a gardé de ses années fac un Deug d'histoire-géo, une maîtrise dans cette dernière discipline mais surtout la passion de l'archéologie. Si notre région a déjà été fouillée de longue date, il reste encore sur la carte de vastes zones vierges. Depuis quatre ans, les
  • archéologues y mènent chaque année un séminaire de terrain pour compléter, faire avancer les connaissances. « En 2000, nous avons découvert des indices de villas gallo-romaines en grand nombre sur Trégunc... » Ici, les traces de vie nous font remonter jusqu'au paléolithique, quelque 20 000
  • découvert 62 indices de sites sur 100 parcelles visitées. Dont un très important à Maner-Botboden, sur Elliant. 91 pièces dont 87 en silex taillé. Et puis j'ai trouvé cette hache polie... » Des fiches sont dressées sur les sites ainsi localisés. Elles sont transmises au service régional
  • . Poursuivre l'inventaire sur Briec et Ergué. Retrouver les carrières qui servaient à la fabrication des outils. « De nombreuses haches ont été retrouvées dans la région de Concarneau. Et puis nous allons prospecter les micro-falaises entre Fouesnant et Trégunc pour y retrouver des traces
  • d'habitat. Les coquillages des repas, le silex pour l'activité humaine. » Les chercheurs seront encore une trentaine. Du CNRS, de l'Université de Bretagne occidentale, de la Société archéologique de Lorient qui s'appuie sur les photos aériennes prises en été. « Regardez ce champ. On voit
  • ouvertes au public : la géologie en Bretagne, jeudi, à 19 h, la néolithisation en Bretagne, vendredi. « Si les gens ont des objets à nous montrer, qu'ils n'hésitent pas. Ils peuvent également nous aider. » Tout se terminera en musique samedi soir. Dimanche après-midi, ce sera la
  • découverte archéologique. la commune de Trégunc, puis à Bannalec et Rosporden pour continuer à Elliant et Ergué-Gabéric. Face à l'engouement des amateurs qui permettent de multiplier les paires d'yeux sur différents sites, cette année, ils ont pu « ratisser plus large » en organisant des
  • passionné depuis ses études de géographie, pour la Préhistoire. Objectif : faire le point sur leurs recherches. La plus belle découverte à Plomelin Mise en valeur du patrimoine Au début de cette histoire et de cette collaboration, Yann Bougio a organisé un premier séminaire sur Une
  • trouvés sur la vallée de l'Odet ainsi qu'un site néolithique (dernière période de la préhistoire), le long de la voie romaine d'Ergué-Gabéric. Ces découvertes permettent de renforcer l'inventaire. La plus belle découverte a été faite sur le site mésolithique de Plomelin avec des outils
  • prospection. Pas au hasard. « Les sites d'occupations sont repérés par photographies aériennes, qu'il faut ensuite vérifier sur le terrain ». Carte d'État-major en main, les passionnés grattent et creusent alors à la recherche d'un bout de silex taillé par nos lointains ancêtres, d'un
  • champs à visiter en quatre jours, à Ergué, Briec, Saint- Evarzec, Saint-Yvi, Elliant ou Concarneau. Une quarantaine ont confirmé qu'il y avait quelque chose ». Sur le Corniguel à Quimper, ou Kerbernezà Plomelin, il s'agissait de poursuivre un travail déjà engagé. Les fouilles y ont
  • SUR MER Section : Echelle d'origine : Echelle d'édition': 1/2500 Date de l'édition : 05/01/2005 Numéro d'ordre du registre de constatation Cachet du service d'origine CENTRE DES IMPOTS-FONCIER Accueil "Le Brittanf 10, rue François Muret de Pagnac 29196 QUIMPER CEDEX Extrait
  • l'année civile. Ont participé à cette campagne : Prospecteurs : Mme GINET, Mrs BERTRAND, BOUGIO, GERMAIN, GINET, PLOUZENNEC, TOULARASTEL. Pilotes : Mrs LE BAIL et PIN. LA ZONE GEOGRAPHIQUE PROSPECTEE En 2004 , la zone de prospection s'est étendue vers l'Ouest, intégrant trois
RAP03071_2.pdf ((29)(56). rapport de prospection archéologique diachronique de l'Oust et la Vilaine à la Pointe du Raz. rapport de pd 2014)
  • affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute Affixe 1 Affixe 2 Quantité Enclos (système d') Chemin et voie Commentaire sur les structures Système d'enclos connu (4 ha) desservi par un chemin à 2 fossés parallèles (L
  • . INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Habitat + funéraire Chemin (diverticule) et voie Commentaire sur l'interprétation MOBILIER Mobilier significatif (décrit et commenté) Contexte
  • diachronique P. NAAS 2014 7228400 7228400 Infographie : P. Naas Département : MORBIHAN Commune : NOYAL-PONTIVY Section : ZL Feuille : 000 ZL 01 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Date d'édition : 07/11/2014 (fuseau horaire de Paris) 7228200 Le plan visualisé sur
  • dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Doute Affixe 1 Affixe 2 Quantité parallèles Fossés Talus rectiligne Commentaire sur les structures Voie identifiée sur 4 km à partir de Kerponner (Noyal-Pontivy) jusqu'au S. de Guervihan (Kergrist
  • GEOREFERENCES (Coordonnées de l'entité) : 3 points relevés sur le tracé Type de fond : Précision de l'emprise : X du centroïde : 207.950 altitude en m: 101 Y du centroïde : 2357.700 (Kerponner, Noyal-Pontivy) X du centroïde : 208.370 altitude en m: 130 Y du centroïde : 2359.400 (sud
  • d'édition : 13/12/2014 (fuseau horaire de Paris) Prospection diachronique P. NAAS 2014 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : PONTIVY Hôtel des Impôts 36 Rue Albert de Mun 56306 56306 PONTIVY Cedex tél. 02.97.25.50.44 -fax 02.97.25.44.97
  • ) Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2012 Ministère de l'Économie et des Finances NOYAL-PONTIVY - NEULLIAC - KERGRIST (56) Secteur de Rest er Yar (NEULLIAC) Prospection diachronique P. NAAS 2014 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant
  • Date d'édition : 13/12/2014 (fuseau horaire de Paris) Infographie : P. Naas Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2012 Ministère de l'Économie et des Finances Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : PONTIVY Hôtel des Impôts 36 Rue
  • ) Infographie : P. Naas Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2012 Ministère de l'Économie et des Finances 1259000 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : PONTIVY Hôtel des Impôts 36 Rue Albert de Mun 56306 56306 PONTIVY Cedex tél
  • Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Enclos (système d') Doute Affixe 1 curviligne Affixe 2 Quantité >4 Commentaire sur les structures Grand système
  • fossés secondaires concentriques, marque la clôture périphérique du site. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Habitat ? Quantité Commentaire sur l'interprétation
  • Belle Chère Section : ZB Feuille : 000 ZB 01 Prospection diachronique P. NAAS 2014 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Date d'édition : 17/07/2014 (fuseau horaire de Paris) Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant
  • des affixes matière, morphologie ou autre ) Structures (illimité) Enclos Doute Affixe 1 curviligne Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Enclos partiellement curviligneen connexion apparent avec des fossés de type parcellair. Le fossé N de l'enclo,s plus large, se
  • prolonge vers le SO. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Habitat Quantité Commentaire sur l'interprétation MOBILIER Mobilier significatif (décrit et commenté) Contexte du
  • ) Crenihuel Section : ZO Feuille : 000 ZO 01 Prospection diachronique P. NAAS 2014 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Date d'édition : 04/11/2014 (fuseau horaire de Paris) Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : PONTIVY
  • ) Structures (illimité) Enclos Doute Affixe 1 Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Enclos curviligne (subovalaire) S. = 4000 m². Des traces de fossés peu marqués (second enclos (?), chemin ?) sont visibles au N. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la
  • ZY 01 NOYAL-PONTIVY (56) Calavret Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Prospection diachronique P. NAAS 2014 Date d'édition : 04/11/2014 (fuseau horaire de Paris) Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : PONTIVY
  • Affixe 1 curviligne Affixe 2 Quantité Commentaire sur les structures Au S. de la parcelle, enclos curviligne en abside (S. 3500 m²). 200 m au N., petit enclos (?) barlong (34 m x 15 m) délimité par un fossé (Géobretagne). Des clichés verticaux de l'IGN (Géoportail) montrent une
  • grande anomalie évoquant un tertre arasé. INTERPRETATION (les affixes 1 et 2 sont à choisir dans la liste des affixes matière, morphologie ou autre ) Nature (limité à 2 ) Affixe 1 Affixe 2 Quantité Habitat Funéraire (enclos N) Commentaire sur l'interprétation Le petit enclos N paraît
  • du Guinquis Nord Section : YN Feuille : 000 YN 01 Prospection diachronique P. NAAS 2014 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Date d'édition : 15/11/2014 (fuseau horaire de Paris) Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier
RAP02163.pdf ((29)(56). Morbihan ouest et sud Finistère. rapport de prospection inventaire)
  • peu négligée ces dernières années faute de volontaires. FINISTERE ARZANO Saint-Durec Enclos à fossé BANNALEC Kernaour Trébalay Complément sur enclos à fossé CLOHARS-CARNOËT Kerzéllec Le Pouldu Enclos à fossé CLOHARS-CARNOËT L'Ile Enclos à fossé ELLIANT Kerospars
  • TREGUNC Kervarc'h Complément sur enclos à fossé TREGUNC Lannenoret Enclos à fossé TREGUNC Le Cosquer Complément sur enclos à fossé TREGUNC Poulhoas Enclos à fossé MORBIHAN CAUDAN Kerzo Complément sur enclos à fossé CAUDAN Le Gouello Complément sur enclos à fossé
  • : PONTIVY Hôtel des Impôts 36 Rue Albert de Mun BP 40020 56306 PONTIVY Cedex Téléphone : 02.97.25.50.44 cdif.pontivy@dgi.finances.gouv.fr Extrait certifié conforme au plan cadastral informatisé à la date : A Poto-xty/ le VV 'UO^ ^emenéo ,'| sur-Scorff'u fouffiodo . -j/ V m Oos
  • prospectioninventaire de ce programme. Ont participé à cette campagne : Prospecteurs : Mme Ginet, , Mrs Bertrand, Bougio, Ginet , Plouzennec . Pilotes : Mrs Le Bail et Pin. ZONE GEOGRAPHIQUE ETUDIEE La zone géographique prospectée est la même qu'en 2004. Elle couvre 3500 km2 et intéresse deux
  • départements : le Finistère et le Morbihan (Voir carte) PROBLEMATIQUE DE LA RECHERCHE Cette recherche s'insère dans le programme « Carte Archéologique de la France » qui reconnaît et inventorie les sites connus, ou inconnus jusqu'alors, afin de les protéger et de les étudier. Et l'on
  • escompte que la confrontation des clichés issus des prospections aériennes, des couvertures photographiques IGN, de l'examen du cadastre napoléonien, de la toponymie, des cartes de répartition des sites reconnus et inventoriés, etc . . .débouchera sur une meilleur connaissance des
  • paysages anciens dans la zone considérée. PROSPECTION AERIENNE 1 .MOYENS MIS EN ŒUVRE Deux prospecteurs se partagent la zone à étudier : -A l'Est de la Laïta - Ellé, Bernard Ginet prospecte la zone morbihannaise et les communes finistérienne de Rédené, Arzano et Guilligomarc'h
  • . -A l'Ouest de la ligne Laïta - Elle Roger Bertrand prospecte la zone finistérienne et la commune finistérienne de Guidel. Le pilote est Loïc Le Bail et les appareils sont loués à l' aéroclub de Lorient, l'avion le plus utilisé étant un Robin D 440 . 2 .RESULTATS DE LA PROSPECTION
  • AERIENNE Pour l'année civile, 28 sites nouveaux - dont deux issus de clichés IGN - ont été reconnus, ce qui est beaucoup plus qu'en 2004 ( 11 sites seulement ) et fait de cette année 2005 la neuvième sur seize en terme de résultat quantitatif. PROSPECTION AU SOL A l'heure où nous
  • écrivons ces lignes les prospections au sol sont à peine commencées. Cette année nous travaillons en partenariat avec Y Université de Bretagne Sud dont une vingtaine d'étudiants en Archéologie sont intéressés par cette recherche. On espère relancer ainsi la prospection au sol, quelque
  • Enclos à fossé MELGVEN Kerspern Complément sur enclos à fossé MELGVEN Loquenec Complément sur enclos à fossé MOËLAN sur MER Clec'h Moen Enclos à fossé REDENE Kergroup Complément sur enclos à fossé REDENE Kerdoussal Complément sur enclos à fossé RIEC sur BELON Kerloury
  • Ste Marguerite Enclos à fossé ROSPORDEN Kermen Guirzit Enclos à fossé SAINT THURIEN Kersaleguen Enclos à fossé SAINT YVI Gourguennou Enclos à fossé TREGUNC Kerdalé Complément sur enclos à fossé TREGUNC Keriquel Vihan Enclos à fossé TREGUNC Kernaour Enclos à fossé
  • GUIDEL Kerlec Enclos à fossé GUIDEL Kerihuel Enclos à fossé INZINZAC-LOCHRIST Keryarec Enclos à fossé KERVIGNAC Lothuen Enclos à fossé LANVAUDAN Kergroëz Complément sur enclos à fossé LANVAUDAN Mané Groëz Enclos à fossé LOCMALO Coz Len Enclos à fossé LOCMALO
  • Kerbellec Enclos à fossé LOCMALO Le Pontigo Enclos à fossé MERLEVENEZ Lesteno II Enclos à fossé MERLEVENEZ Rue du Cimetière Stèle de l'âge du Fer NOSTANG Kergoh Enclos à fossé NOSTANG Le Parc Enclos à fossé PERSQUEN Kergoulas It Enclos à fossé PLOËRDUT Poulmarvézen
  • Enclos à fossé PLOUHINEC Manester Complément sur enclos à fossé SEGLIEN Loucouviern II Enclos à fossé SILFIAC Berlezé Enclos à fossé PROSPECTION - INVENTAIRE MORBIHAN OUEST FINISTERE SUD 2005 Numéro de site : 05 050 93 298 TOME 2/3 COMPILATION DES FICHES MORBIHAN ROGER
  • FONCIER DE LORIENT 3. place f-. !c:.-? V, tterrànd RecoptiMti «i-as 30 ù 12h Extrait certifié conforme au plan cadastral informatisé à la date : A le L' H A.» ^ ****** . ^pm^.cdm /'/ A : A Ja Careonc -i' — YR.,, fr I in. Sénëbrrt J Pbn, ACf rousse-* LJ 'V
  • '' ::A^^:^ < ïartoExploreur 3 ■ Copyright IGN - Projection Lambert II étendu / NTF ■ Echelle i FFRP pour les itinéraires et sentiers de randonnées GR®, GRP®, PR® H 1 :25000 500 m Annexe 1 .1 Déclaration de découverte archéologique Service Régional de f Archéologie de Bretagne A retourner «u 6
  • | | | | I | I | I | I | I | I | Code AP / AH Modification □ CAUDAN - 56 LE GOUELLO G 2005 04 21 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL INFORMATISE Service du Cadastre Département MORBIHAN Commune : CAU DAN Section : YV Echelle d'origine : 1/2000
  • Echelle d'édition : 1/2000 Date de l'édition : 05/12/2005 Numéro d'ordre du registre de constatation : Cachet du service d'origine : Centre des Impôts foncier de : : r CF.f 4"» 6 'Ef M'-O" i FONCIER Extrait certifié conforme au plan cadastral LAMOH1C informatisé à la date : A le L
  • ' 175800 Pool f r-T A". Re»JJn« r V- r 3^ j - m. V 4 £*v W X^ • Pont S\. "errousse-*' , fw3SflK Ç y > -■^^ 1 ^artoExDloreur 3 ■ Copyright IGN - Projection Lambert II étendu / NTF - Echelle 1:25000 FFRP pour les itinéraires et sentiers de randonnées GR®, GRP®, PR® 500