Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3458 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00334.pdf (NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (35). la Guyaumerais. rapport de sauvetage programmé.)
  • Programme H 13 "TERROIRS ET VILLAE" F o u i l l e de S a u v e t a g e programmé V i l l a g a l l o - r o m a i n e de l a Guyomerais CHATILLON SUR SEICHE. ILLE ET VILAINE R a p p o r t 19 86' Commune d e C h â t i l l o n S u r S e i c h e Conseil Général d ' I l l e C e
  • n t r e de R e c h e r c h e s d e s P a y s de Rennes et Vilaine Archéuxog^ques (M.J-.C de P a c e ) D i r e c t i o n d e s A n t i q u i t é s de B r e t a g n e CHATILLON SUR SEICHE La Guyomerais. Rapport de Fouille de Sauvetage programmé 19 86 - parcelles AP 93 - AP
  • inventaires A - Les figurines en terre cuite PL 1 à B - La lampe à huile PL 5 C - la céramique PL 6 à 27 D. - les monnaies PL 2 S ... E - le mobilier métallique PL 2'• F - le mobilier en os PL 30 G - la verrerie PL 31 H - la plaque de schiste PL 32 4 après
  • , l'appréhension du gisement dans sa globalité. De fait l'analyse de l'enchaînement des transformations de la villa ne progresse que lentement après de nombreux a t e r moiements et des zones d'ombres demeurent, qui soulèvent des questions que la rareté de "modèles" régionaux ne permet pas de
  • a h ^ ^ H É É I msÊÊÊm laxTaupina>s le Blosni ' priva layeT% rffê5"Ch»! les Ourmes^Jw .les Maffeys fCheyrolais • ' /' le Bois-Hàrel . J e Haut-Bois la M a r t i n î è r e - s 4 / ^Coquelanc Hallçraiip la Teillais \ A é r o d r . dè — lennes-St-Jacques .les s Jousselinais
  • fonction de l'état d'avancement des uossiers des différents promoteurs. Il est heureux de constater que les ensembles de lots à urbaniser correspondent à des secteurs bien définis du site : 19 84 : Fouille d'un habitat annexe à l'Est de la villa (parcelle AO 268 et étude d'une f e m e
  • remplissage d'origine. On a constaté que les mêmes axes valle. . sont utilisés à plusieurs siècles d'inter- 1 - Vue aérienne du chantier .juin 86. w CHATiLLON/SEICHE La Gyomerais 1986 PL. I plan général de la fouille F + E + 0 + h ? 200 anc CD3A- S Les zones à
  • plis, argile, nodules de terx-e rubéfiée, charbons de bois, calcaire coquiller et chaux à l'état de traces. 13 tessons de céramique commune gallo-romaine des 11° ou 111° s. ont été recueillis dans cette couche. Fossé 4006 : exploré partiellement en D9, E9 , axe ouest-est
  • Illème siècle ap. J. C. Quand à la surface de circulation définie, on ne peut attester qu'à cette époque elle ait été dotée d'une bande de roulement empierrée. CHATILLON / SEICH E La Quyomerais 1986 2 7 AP 200 2:6.7 5 1 PL.V four à chjux substrdt -rubéfié P 6 .5 O l charbon
  • de bois calcaire is 2 7 2 6.75 Z ó . 5 O Bi o5< I i F + E "h D + C B -h + + 06 CHATILLON/SEICHE La GuyomQrais 1986 PL II 5m A P 200 ETATS I & I I •4002 CHAT! L LON/SE1 CHE La Gutjomerais PL.IV AP 200 COUPES ETAT III : Une "voie" empierrée des Illème
  • II:superposition de la cabane de l'ETAT II sur le fosse' comble' 5009. 60S2 t26. 50 P5.50 425.50 5000 426.50 iaà.so 5000 -.25.75 _,26.50 cave de figg^Ss: pommier pingui*; 5 0 0 9 .1 -26 5009 .2 E ..25.50 CHATILLON/SEICHE La Guyomerais 1986 PL. Y I I AP 93-94 ETATI coupes
  • 25.25 ETAÏ I I : PL VIII A p a r t i r du m i l i e u du 1 e r s i è c l e ap. J . C . , c u p a t i o n d i f f é r e n t e du s o l , on c o n s t a t e une o c - t r a d u i t e p a r l a d i s p a r i t i o n des e n c l o s à p a l i s - s a d e . C e t t e r e s t r u c
  • t u r a t i o n s ' a c c o m p a g n e d ' u n e e x t e n s i o n de l a s u r f a c e comme l ' a t t e s t e un semis de f o y e r s e t de f o u r n e a u x à c a r a c t è r e d o m e s t i q u e
RAP02831.pdf (CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU (29). le Pouley : diagnostic archéologique avant l'agrandissement d'un lotissement. rapport de diagnostic)
  • age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518-533. Labaune (F.), en cours. – Annexe : étude du mobilier antique. In : NICOLAS (E.) – Châteaulin, Penn ar Roz (Finistère, Bretagne) : rapport final d’opération de diagnostic. Cesson Sévigné : Inrap Bretagne, en
  • y a quelques années, des vestiges galloromains été aperçu : fosses, fossés et mobilier. Bibliographie Bonucci (E) et Graziani (G)., 1975.- Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric
RAP01801.pdf (RENNES (35). l'ancien hôpital militaire de Rennes Ambroise Paré. rapport de fouille)
  • L e s f o u i l l e s a r e K ê o l o g î c j u e s l ' a n c i e n { h ô p i t a l m hr o t s e militaire d e d e f e r m e s f ^ a r ê 35 238 088 - HIe-et-¥ilaîne D . r . 5 - d e bouille a r c h é o l o g i q u e p r é v e n t i v e (octobre ] - mai 2 0 0 û
  • ) Volume l-N-KAf. / ^ 5 o u s la d i r e c t i o n d e ( j a é t a n [_e (^Joirec Ken ries : 5 - K - A - B r e t a g n e 2002 FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION SITE n° DE L'OPÉRATION Département : lile-et-Vilaine 35 238 088 COMMUNE : Rennes Lieu dit ou adresse : Ancien hôpital
  • - ' • du droit de courte : ' ' 78-753 du 17 juillet 1978, art, 10). Le non-respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal iiiiiiMiiMiiiiw - citation, avec les § o , u s ta direction d e ( j a é t a n J_e Q l o k e c . / \ v e c ta
  • , ealtafeoiraitiioft de ( J o u a i ne / \ l l a g , L a u r e n t / \ u b r t j , Vincent B e r n a r d , fVédérick l^cguin, J c n n - f i c r r c |*>ost, Ynnnick L e C)igol, \'inc.ent ]~)rost, ,Anne ( j e b l i n r d t , Véronicjue ( j u i t t o n , f V a n ç o i s c [ nbaune, V v ^ n J | v
  • | a t î g p r n e , , , 3 t é p h o n f" jinguant, Philippe [ a nos, P o n i n ^ U t fvtairguerte- et Vincenzo MuittaFelï A.r.AN. S R A fSretagne ZOO2 " j o m m a i r e (jénéricjue d e l'opération p-7 /\vant~propos p- 9 1 - projet immobilier à la fouille P 11 1. L E
  • CADRE DE L'INTERVENTION 1 P 5 1 1.1. Le projet immobilier p- 5 1.2. Les sondages d'évaluation p- 1 5 . 1.3. La fouille p- 1 5 2 . L E CONTEXTE GEOGRAPHIQUE ET HISTORIQUE P 3. L'ENVIRONNEMENT P I6 NATUREL DU SITE I? 3.1. Présentation_ p- 1 3.2. Géologie p- 1 6
  • . L'unité E p. 3 8 4.3. L'unité F p. 60 4.4. L'unité G p. 65 4.5. L'unité H p. 0+ 5 . L'EPANOUISSEMENT ARCHITECTURAL DE L'ILOT (PHASE I V ) p. 66 5.1. Entre bouleversement p. 66 et maintien de l'organisation initiale 5.2. L'unité I p. 71 5.3. L'unité J p. 72 5.4
  • . L'unité K p. so 5.5. L'unité L p. 3 I 6. LES TEMOIGNAGES D'UNE PHASE DE TRANSITION (PHASE V ) p. 3 2 6.1. une démolition organisée p. S 2 6.2. L'unité M p. 34 6.3. L'unité N p. 3 5 6.4. Les traces d'installations temporaires dans la cour de l'unité J p. 37 7 . D E
  • bibliographie p- Liste d e s figures p- 2 ^ 3 c j é n é nq uc d e Direction : Gaétan LE CLOIREC (AFAN, responsable de l'opération, titulaire de de fouille) l'autorisation ' o p e r a t ) o rs Yvan MALIGORNE (doctorant université Rennes II architecture romaine) Dominique MARGUERIE
  • participation de F. LABAUNE, S. HUINGANT, Y. MALIGORNE, J.-P. BOST, A GEBHARDT Mise en forme : Gaétan Le Cloirecu / \ v a n t ~ f r e p o s Tous ceux qui ont participé à cette opération méritent d'être remerciés. Chacun a su apporter ses connaissances pour enrichir la réflexion et
  • : maçonnerie en place - en gris : maçonnerie démontée - en tirets : prolongation supposée L E S CLICHÉS Toutes les photos présentées dans ce D.F.S. ont été numérisées en haute définition dans un laboratoire professionnel. Comme les illustrations, elles ont été intégrées au manuscrit
  • l'époque moderne. L e s fouilles archéologiqi JCÔ d e l ' a n c i e n h ô p i t a l m i l i t a i r e d e [ p e n n e s / 1 1 L E CADRE DE L'INTERVENTION 1.1. Le projet immobilier L'ancien hôpital militaire de Rennes est situé à l'angle de la rue de Dinan et de la rue
  • problématique serait forcément complétée par une opération aussi vaste. 1.3. La fouille Le premier concerne l'édifice le plus ancien - l e Grand Séminaire- dont les façades sont classées à l'Inventaire Général des Monuments Historiques. A ce titre, l'ensemble est restauré dans son aspect du
  • étaient littéralement scellées sous les jardins aménagés 2 1 Langlois 1999. Campus de la Place Hoche (1991), place Hoche (1993-94), 3-5 rue de Saint-Malo (1994-95), place Sainte-Anne (1998). Fig. 4 : plan de l'ancien hôpital militaire 2 L E CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE ET HISTORIQUE
  • les observations et servi de support aux divers prélèvements. A ' I \\ 11 » i :\ \ terrasse fluviale (T) \ \ \ // ou up pe e géologique géologique cc o ;• de référence •I \ / Fig. 6 : localisation de la coupe de référence :: 3.2 Géologie Le socle de la ville de
  • brun-gris foncé et quelques charbons de bois sont visibles. - Le niveau sous-jacent est un horizon lessivé (E) brun-gris clair de puissance similaire. Sa texture est argileuse et la compaction marquée. La transition avec l'horizon AO est franche. La fraction grossière, moins
  • llllllllllllllllllllllllllllll llllllllllllllllllllllllllllllllllllliilM AO TrrrïïTr T r m r m T T r r E Bt „° « o", ; « j , 0 ; o o f 0c o , , 0 0 o °0 0 o 'o 0 ° °o ° °0 o °0 o .0 o 0 o0 a O . • 0 0 o 0 .0 o 0 0 a ( 1° • o° • o° o • o° » • o° • o° ? o0 ' p z z m . w M m - L'ensemble sous jacent (T
  • professionnels aidés par 7 LA STRATEGIE DE FOUILLE L'organisation de l'opération stagiaires d e l ' U n i v e r s i t é Rennes II-Haute Le site a été divisé en trois secteurs (fig. 10). F. Béguin a eu la charge de la partie localisée au sud-est (secteur I). G. Le Cloirec était responsable
  • concerne l'Antiquité. Fig. 14 : vue d'une partie du site vers l'est (cliché G. Le Cloirec / Afan) L e s g r a n d e s é t a p e s d< R é v o l u t i o n du sîte f a r (jaétan Le (joîree a v e c la c o l l a b o r a t i o n d e Laurent / \ u b r y , ^rédérick £)éguîn, 5 t é p h a n
  • Dinguant e t Françoise [ a b a a n e / Page précédente : graffiti retrouvés (relevés F. Labaune/Afan) sur un mur effondré 1 phytolithes (squelette de silice amorphe de certaines plantes) dans la couche supérieure, signe un milieu ouvert à végétation herbacée dominante, tandis que
RAP01575.pdf (PAIMPOL (22). la salle au duc de l'abbaye de Beauport. un bâtiment artisanal. rapport de fouille programmée)
  • respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l'article 425 du code pénal. Photo de couverture : un des trois masques vanne sculptés du passage vers la 1. FICHE S I G N A L É T I Q U E 3 2. INTRODUCTION 5 2.1 Présentation du site 5 2.1.1 La Salle au duc
  • Sondages extérieurs 13 2.3.4.3 Le canal 13 2.3.4.4 Intérieur de la salle 15 2.3.4.5 Mobilier 16 3. É T U D E A R C H É O L O G I Q U E 3.1 Élévations 3.1.1 F a ç a d e sud 3.1.1.1 Essai de chronologie 3.1.2 La façade nord 18 18 18 23 25 3.1.2.1 Sondage extérieur 27 3.1.2.2
  • . BIBLIOGRAPHIE 74 6. ANNEXES 76 6.1 La céramique relevée dans le canal 76 6.2 Résultats de l'analyse au radiocarbone 78 6.3 Étude métallographique 82 1. FICHE SIGNALÉTIQUE S i t e N° : 22 162 07 Lieu-dit o u adresse LOCALISATION DE L'OPÉRATION 22 C o m m u n e : PAIMPOL
  • : Abbaye de Beauport, Salle au duc Département : Année c a d a s t r e : Section(s) et parcelle(s) : Coordonnées L a m b e r t Zone : Altitude : 10,00m x1 = x2 = x3 = y1 = y2 = y3 = IDENTITE DE L'OPERATION A u t o r i s a t i o n n° 1 9 9 8 / 0 1 valable du au 1998
  • TOURNIER Fanny Propriétaire d u t e r r a i n : Conservatoire du Littoral M o t i f d e l'opération : Restauration Maître d ' o u v r a g e : Conservatoire du Littoral T I T U L A I R E ( n o m e t prénom) : Fouille programmée AFAN P r o t e c t i o n j u r i d i q u e : Classé M.H
  • . Nature : Organisme de rattachement : C o û t g l o b a l d e l'opération : 134 000,00 F Contraintes techniques particulières : S u r f a c e fouillée : 97 m 2 S u r f a c e estimée d u s i t e : m E m p r i s e d u bâtiment e n t i è r e m e n t fouillée : NON F o u i l l e
  • menée j u s q u ' a u s u b s t r a t : OUI 2 RÉSULTATS SCIENTIFIQUES M O T S CLÉS : ( 3 à 5 p a r r u b r i q u e ) Moyen-Age - Temps Modernes Bâtiment artisanal - Canal - Fourneaux - Forge m o b i l i e r s : Céramique, faïence, verre, battitures, scories - Chronologie
  • : - Vestiges immobiliers : - Vestiges COMMENTAIRE : L I E U D E DÉPÔT : d u m o b i l i e r : Dépôt des Côtes d'Armor des fonds documentaires : SRA Rennes N° d e s 1 0 à 2 0 d i a p o s l e s p l u s représentatives ( f o u i l l e e t m o b i l i e r ) : 1/1 à 2 0 / 1 ; 1/2 à 9 / 2
  • ANNÉE : 1998 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS TOURNIER Fanny A U T E U R ( n o m , prénom) : COLLABORATEUR(s) : T I T R E : L a salle a u duc de l'abbaye de Beauport S o u s - t i t r e : U n bâtiment a r t i s a n a l Nombre de volumes : 1 n b r e d e p a g e s : 82 n b r e
  • d e f i g . : 55 nbre de planches : Figure 1 - Localisation de l'abbaye - Extrait de la carte I.G.N. au 1/25 000e 2. INTRODUCTION 2.1 Présentation du site Fondée en 1202 par le comte Alain de Goëlo, l'abbaye de Beauport a été concédée aux prémontrés de l'abbaye de la
  • de Bourgogne, 1855 2.1.1 La Salle au duc Ce vaste édifice, qui a conservé s e s élévations et s a toiture, s'élève au nord de l'ensemble conventuel mais ne se raccorde pas d'une façon orthogonale à l'aile est de l'abbaye. Une galerie ruinée, traditionnellement datée du XVe
  • Organisation de la fouille L'opération de terrain s'est déroulée en trois phases : Deux semaines, du 6 au 17 avril pendant lesquelles ont été effectués deux sondages dans le canal. Quatre semaines, du 15 juin au 17 juillet, qui ont été c o n s a c r é e s à la fouille de l'intérieur de la
  • salle et à la réalisation de trois sondages extérieurs. Quatre semaines, du 3 au 27 juillet, qui ont été affectées au déblaiement du canal par une seconde équipe. L'ensemble des travaux de fouille a été m e n é avec le concours de 8 à 10 bénévoles selon les périodes. L'analyse des
  • , J e a n - F r a n ç o i s Osmont, Katell Palix, Patricia Poulet, Céline Settimo. Nous devons également saluer le travail des bénévoles qui ont déblayé le canal, travail éprouvant qui a qui a été effectué dans des conditions difficiles : Suzanne Ballot-le Troadec, Eisa Ballini
  • , Yvain Ballini, Yves Ballini, Nathalie Clot, Christophe Cudennec, Riwal Georgelin, Delphine Grosjean, J e a n - F r a n ç o i s Guennec, Anne-Céline Jamet, Cédric Kennel, Julien Le Barbu, Morgan Le Dez, Xavier Le Postée, Mathieu Lucas, Jonathan Petit. Nos plus vifs remerciements vont
  • dans le sondage 1 du secteur 16. Il se présente sous la forme d'un loess jaune orangé marbré de blanc crème. 2.3.4 Méthode et contraintes techniques 2.3.4.1 É t u d e d u bâti Une étude, réalisée à la demande des Monuments Historiques en 1994 et financée par le Conservatoire du
  • nombreuses parties étaient rejointoyées, et que parfois on pouvait distinguer jusqu'à trois ou quatre couches s u p e r p o s é e s d'enduits. Un piquetage visant à Perrot A.C., 1994 Figure 4-Le canal en cours de fouille retrouver les mortiers d'origine était irréalisable et, de ce
  • fait, les différents mortiers n'ont pas pu être différenciés. Cependant, l'étude du bâti ne devait pas se réduire au seul examen des maçonneries, vues en quelque sorte à plat. Il a fallu également raisonner en trois dimensions tout en tenant compte des d o n n é e s de la fouille
  • . L'idéal devant être de retrouver le projet architectural de départ, et ce dans l'esprit de son temps, afin de d'identifier les fonctions prévues à l'origine du bâtiment et ses transformations ultérieures. 2.3.4.2 S o n d a g e s e x t é r i e u r s Les sondages 1 et 2 du secteur 15
  • devaient conduire à discerner l'articulation de la façade nord avec le petit cloître et à éclaircir la fonction du petit renfoncement situé dans le pignon ouest de l'avant-corps. Ces deux sondages ont été fouillés manuellement mais en raison du mauvais temps qui a sévi à P â q u e s et
RAP02371.pdf (RENNES (35). les fouilles du couvent de La Visitation. rapport de fouille préventive)
  • FRANÇAISE I N S T I T U T • i S E C H* A R C H É O L O G I PREV + + . JANVIER 2008 + Ö «A t B C H E S Q U E S ENTIVES * % t i l l i I I i y- i'f' •••ini iif* S i* H Remerciements : Une opération de cette ampleur ne peut arriver à son terme sans le concours de nombreuses
  • personnes qui, à un titre ou à un autre, spontanément ou à la demande de l'équipe de fouille, ont apporté leur soutien et leur aide à son bon déroulement. Que tous ces intervenants se trouvent ici remerciés. B O R D E R E A U R É C A P I T U L A T I F D'OPÉRATION TYPE Fouille
  • formats A3 32 planches céramiques 57 clichés 9 diagrammes stratigraphiques SOMMAIRE A- PREMIERE SECTION Données générales concernant l'opération, le site et son environnement (Pierre Chevet) A.I - DESCRIPTIF TECHNIQUE DE L'OPERATION A I . 1 - D É R O U L E M E N T E T CALENDRIER
  • A.I.l. 1 - Les zones d'intervention A.I. 1.2 - Le décapage A.I. 1.3-Lafouille 1 2 2 4 4 A.I.2 - CONSTITUTION DES ÉQUIPES 5 A.I.3 - MÉTHODES D'ENREGISTREMENT E T A R C H I V A G E DES DONNÉES 6 A.II - ENVIRONNEMENT NATUREL DU SITE A.II.l - MORPHOLOGIE A.II.2 - G E O L O G I E E
  • T RESSOURCES 7 7 8 A.III - ENVIRONNEMENT ARCHEOLOGIQUE ET HISTOIRE DU SITE 9 A.IV - OBJECTIFS DE LA FOUILLE 10 A.V - CHOIX DE TERRAIN 11 A.V.l - LA STRATEGIE D E F O U I L L E 12 A.V.2 - L E S PASSES MECANIQUES M A N U E L L E S E T A L A P E L L E T E U S E 13 A.V
  • .3 - L E S COUPES GÉNÉRALES E T L E S SONDAGES 13 A.V.4 - LES PRELEVEMENTS D E MATERIAUX 14 B - DEUXIEME SECTION Présentation des vestiges et éléments de chronologie (Pierre Chevet, Romuald Ferrette, Laurence Daudin) B.I -PERTURBATIONS ET STRATIGRAPHIE DU SITE 16 B.II - L
  • E S VESTIGES PRESENTES INDEPENDAMMENT DES ZONES DE FOUILLE B.II.l - L A VOIRIE (decumanus et cardo) B.II. 1.1 - Trame de la présentation B.II. 1.2 - Date de création de la voirie B.II. 1.3 - Description du decumanus * Le decumanus du Haut-Empire - Les chaussées - Les fossés - Les
  • Visitation Sur la chronologie Sur les catégories céramiques CI.6.6 - Conclusion sur les ensembles tardifs C.II - L E MONNAYAGE {Paul-André Besombes) C. III - TERRKCUITESARŒITECTUR^ (Yvan Maligorne) C.III.l - LES THOLOI EN TERRE CUITE DE RENNES C.III.I.l - DescnpAmdesstoxtuiœier^ * Le
  • - FRAGMENTS D'UNE STATUETTE DU DIEU AU MAILLET C.III.2.1 - Eléments découverts C.III.2.2 - Description C.III.2.3 - Conclusions 226 226 226 226 228 D- QUATRIEME SECTION Essais de corrélations et de synthèses à l'échelle du site D.I - L E S CORRELATIONS INTERZONES D.I.l - LES OUTILS
  • : Période 7 : Fin du Ille jusqu'à milieu IVe siècles (dernier programme architectural, modification du decumanus et fin de l'occupation) Fig. 86 : Période 9 : Fin du Moyen Age (occupation précédant la construction du couvent) Fig. 87 : Zone 1 : Extraits des coupes E et F (topochronologie
RAP03246.pdf (SAINT-MARTIN-DES-PRES, LE BODEO (22). Guernémot, Le Clos Cadio : implantation d'une ligne électrique souterraine. Rapport de diagnostic)
  • fonction du degré de combustion : noir : 300-350°. Gris : 550-600°, Blanc : > 700° : Bonucci (E.) et Graziani, (G.), 1975.- Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age.- Acta Della
  • partie sud de la tranchée est également stratifié (fig.06) et apparaît plus en profondeur, sous 0,70 m de terre arable. Il est conservé sur 0,90 m par rapport au niveau de décapage, présente une ouverture de 1,80 m pour un profil en. Axé E/O, sont orientation est légèrement décalée
  • présentent un profil en cuvette (fig.18). Ces structures sont orientées N/O- S/E, ont été suivies sur la largeur de la tranchée, en l’occurrence 8 m et sont comblées de limon brun grisâtre clair homogène. 42 Saint Martin des Près et Le Bodéo (22
  • , vers le S/E. Ce renvoi d’angle a été influencé par la présence de l’ancien fossé 1005 et de son talus (fig.17). La longueur de cet ancien talus a été réduite sur son côté ouest, lors de l’implantation du fossé 184 (fig.20). En parallèle au fossé 1007 formant le petit arc de cercle
  • prélevés dans le fossé 184. 4 Escats (Y.), 2013 avec la coll de Blanchet (S.), Cabot (E.), Hamon (C.). .- Une vaste enceinte et deux tumulus de l'âge du Bronze, Z.A. de Bel Air, Lannion, (Côtes d'Armor).- Rapport final d’opération de fouille archéologique Inrap GO , 2013 - 1 vol. (501
  • p.) : couv. ill. en coul., 295 fig. ; 30 cm 5 Roy (E.), 2011.- Découverte d’une vaste zone d’occupation datée du Bronze moyen, à Lannion dans les Côtes d’Armor.- Rapport final d’opération de diagnostic archéologique, S.R.A Bretagne et INRAP Grand Ouest, p.26 et 57. 6 Roy (E
  • partiellement puisqu’elle semble se prolonger hors tranchée de diagnostic vers le N/E, est matérialisée par une série de trous de poteau dont les comblements sont similaires et forment un plan cohérent : l’ensemble n°1 (fig.29 et30). Les trous de poteaux de cet ensemble apparaissent à 0,60
  • Près et Le Bodéo (22) ____________________________________________Septembre 2015 Deux fossés susceptibles d’être liés à cette phase d’occupation. Il s’agit des deux fossés contigus placés dans la partie sud de la tranchée de diagnostic n°1 (fig.33). Ils sont orientés N/O-S/E et
  • /E-S/O, est de 5,20 m. 60 Saint Martin des Près et Le Bodéo (22) ____________________________________________Septembre 2015 Figure n°33 : Coupes stratigraphiques des deux fossés susceptibles d’être liés à cette phase d’occupation du site. 61 Saint Martin des Près et Le
  • portique flanque la construction sur son côté S/E, en marquant une possible entrée. Un seconde entrée est pressentie sur le côté nord du bâtiment, entre les poteaux 138 et 134, légèrement rentrant par rapport au mur gouttereau. Les poteaux périphériques sont assez resserrés, signifiant
  • sous le niveau de sol actuel et présentent toute un comblement à base de limon brun (fig.36). Elles semblent former, le plan incomplet d’un bâtiment présentant un pignon arrondi. La construction est orientée N/E-S/O, mais ni sa largeur, ni sa longueur ne peuvent être restituées
  • relevées dans la partie sud de la tranchée de diagnostic sont moins bien conservées, puisque leur profondeur ne dépasse pas 0,18 m. Une tranchée foyer. Relevée quasiment au centre de la tranchée de diagnostic, sur son côté ouest, cette structure orienté N/O-S/E, mesure 2,18 m de long
RAP02874.pdf (BAIS (35). le Chemin Vert. rapport de diagnostic)
  • (Van Doorselaer 2001). Bibliographie Bonucci, E., Graziani, G., 1975: Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518
RAP02622.pdf (LE QUIOU (22). la villa de la gare. rapport intermédiaire 2010 de fp 2009-2011)
  • . ? a c 7 C m -T Irirap -sra • ffv. OUR Institut national de recherches archéologiques préventives + R ( E R A R R | Le Quiou, Côtes d'Armor(22) La villa de la gare Août - septembre 2010 Deuxième année de triannuelle 2009-2011 La VMle N e u v e sous la direction de
  • datant du XIX siècle. ème État du site èn,e er ime 1 Une partie du site (Pars Urbana) a été rachetée par le Conseil Général, le reste de l'occupation (Pars Rustica) située entre la villa et le village du Quiou demeure en culture. 12 Le Quiou 2010 Inrap • Rapport de fouilles
  • SAINT-L6 Localisation de l'opération BRIEUC Localisation des fouilles sur le fonds IGN ^FINISTERE (22) et sur le fond cadastral. CÔTES-D'ARMOR Pontivy © DAO Thomas Arnoux, Christophe Requi, Inrap ,e QTffeû, MORBIHAN VANNES PAYS DE OCEAN A ' LAN ) [QUE Mayenns LAVAL
  • au nivellement général d e la France (Système Lambert) 14 Le Quiou 2010 Inrap • Rapport de fouilles Arrêté de désignation KM REPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION l&nti • ègatut ' fournit PREFECTURE DE LA REGION BRETAGNE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
  • Article 1er : Monsieur Jean-Charles ARRAMOND est autorisê(e) à procéder, en qualité de responsable scientifique, à une opération de fouille programmée à partir du 15 août 2009 jusqu'au 31 décembre 2011 concernant la région BRETAGNE Intitulé de l'opération : La villa antique
  • COPIES A : 11 Inléressé(e) [] Organisme de [ ] Préfet de région rattachement I ] Propriétalre(s) du(des) terraln(s) [ ] Préfet(s) du(des) départements) concemé(s) [ ] Malriefs) [ ] Gendarmerie [ ] Direction régionale des aifeiies culturelles [ ] Sous-direction de l'archéologie
  • Références : FF/2010-225 HStel de Blossac 6 rue du chapitre 35044 Rennes cedex Objet : programmation 2 0 1 0 Téléphone 02 89 29 67 67 Télécopte 02 99 29 67 99 Monsieur, Vous êtes titulaire d'une autorisation de fouille programmée (3ans), accordée concernant en région Bretagne, !e(s
  • ) site(s) de : La villa antique Département : C O T E S D A R M O R C o m m u n e : LE Q U I O U Cadastre : 1983. A2. 2 0 1 . 2 0 6 . 2 0 7 . 2 0 8 . 2 0 9 . 2 1 0 . 2 1 1 Programme : 2 0 Après e x a m e n de votre rapport intermédiaire 2 0 0 9 et avis de la commiss régionale de la
  • , l'expression de ma considération très distinguée. Pour le Préfet de la Région Bretagne Jean-Yves LE C O R R E Pour le directeur régional des affaires culturelles Stéphane D E S C H A M P S Conservateur Régional de ¿archéologie 17 I. Données administratives, techniques et scientifiques
  • sur la cour intérieure du bâtiment I permettant de reconnaître des niveaux de construction ainsi que des aménagements tardifs datés entre le IV e s. et le haut Moyen Âge (fosses de stockage ou d'extraction et structures de combustion). Au sud du bâtiment III, enfin, la fouille
  • le directeur régional des affaires culturelles Hûtel de Blossac. 6 rue du Chapitre - CS 24405 - 35044 Rennes cedex http://www.culture.gouv.fr/drelagne a n n é e s 5 0 - 2 0 0 d e n. è. Ailleurs, l e s v e s t i g e s s o n t d a v a n t a g e a r a s é s : il e n e s t ainsi a u
  • norde s t ( s e c t e u r B), où, s u r 1,5 h a environ, s u b s i s t e n t toutefois d e s t r o u s d ' a n c r a g e d e p o t e a u x , a u m o i n s un foyer e n c r e u x ainsi q u e d e multiples f o s s e s . Enfin, à l'est ( s e c t e u r C), c e s o n t à n o u v e a u d e
  • s t r o u s d e p o t e a u x e t d e s f o s s e s qui o n t é t é r e c o n n u s ainsi qu'un niveau e m p i e r r é qui a livré u n e m o n n a i e du d é b u t du IV e s . D a n s t o u s c e s s e c t e u r s , d e s f o s s é s o n t é g a l e m e n t é t é o b s e r v é s
  • , dont c e r t a i n s a n t i q u e s et d ' a u t r e s plus r é c e n t s . En bref, c e t t e c a m p a g n e d e diagnostic vient confirmer les résultats d e s p r o s p e c t i o n s p é d e s t r e e t g é o p h y s i q u e e t c o n f i r m e la p r é s e n c e , à l'est du c
  • o r p s résidentiel d e la villa, d e s a par.s rustica qui s ' é t e n d j u s q u ' a u c o n t a c t du bourg actuel. Avec raison, les a u t e u r s soulignent le risque qu'il y a à l a i s s e r s e poursuivre d a n s c e s s e c t e u r s les activités a g r i c o l e s qui
  • ont d é j à p r o f o n d é m e n t détruit le s o u s sol. Avis de la CIRA : C e premier rapport du p r o g r a m m e 2 0 0 9 - 2 0 1 1 e s t d u m ê m e excellent niveau q u e les p r é c é d e n t s . P o u r 2 0 1 0 , les r e s p o n s a b l e s p r o p o s e n t d ' a c h e v
  • e r la fouille d e s p a r t i e s o u v e r t e s e n 2 0 0 9 . Il convient a u s s i d e réfléchir à u n e acquisition d e s terrains e n v i r o n n a n t c e u x qui s o n t d é j à propriétés du Conseil g é n é r a l , d a n s u n e p e r s p e c t i v e d e protection (au
  • nord e t à l'est) e t d e valorisation (à l'ouest). J e a n - Y v e s Le C o r r e p o u r le directeur régional d e s affaires culturelles c o n s e r v a t e u r régional d e l'archéologie II. Résultats 20 I n r a p • R a p p o r t d e fouilles Le Quiou 2 0 1 0 3? T
  • | ies Ronces! la Ricolii la Roche 5AINT-LÒ \ SBRIEUC A1NTFINISTERE CÔTES-D'ARMOR Ponbvy MORBIHAN CsBB' VILAINE I le Bois teSstelfîTI' LAVAL V VANNES 'OCÉAN ATLANTICI J E le Cjos Nèuf- onfaine- c Je Rocher? kHi^i Y ¿ g la Haut?êra ROIL - h RisaiiiJß'Cau y S V
  • '^ /" \ . J iecbrdonjtacl iM" « f i e Petit BAii le Haut B i v j ä l t  t ~ ! Monm»ssim\ jfCm/x Eigoi Sigóhnièfei ¡k - _la—Vic-omt- -é'. j V i l l a de la G a r e vBÄr^v (22 2 6 3 00 1 AH - L e Q u i o u f f i c i "< " / \ S , r T » -te Bas Brei!' fa !P- Foujeray. les Maies
RAP01920.pdf (PLOUHINEC (56). la villa de Mané-Véchen, étude des peintures de la salle ab. rapport d'étude dans le cadre de la fouille programmée)
  • plus que 22 cagettes, soit un remontage à près de 80 %. 1 Seuls quelques éléments extrêmement pulvérulents n’ont pu être prélevés dans la galerie AT, la restitution du décor étant toutefois assurée grâce aux plaques encollées. 2 Etude des peintures de la galerie E/K par S
  • villa de Mané-Véchen (Mirbihan), rapport CEPMR, septembre 2002 ; J. Boislève, Les peintures de la galerie E/K, étude complémentaire, rapport CEPMR, mai 2003) 3 Claudine Allag et Lucie Lemoigne ont également participé au remontage. Leurs commentaires et ceux de Florence Monier ont par
RAP02777.pdf (DOMAGNÉ, LOUVIGNÉ-DE-BAIS (35). la Jumelle-la Basse Haye : occupations antiques et médiévales sur le tracé de la LGV Rennes/Le Mans, secteur 2. rapport de diagnostic)
  • 62 55 suite? 61 57 63 64 système y e assainissement d’assainissem assainissem individuel 8 8 70 MMUNE E DE DO DOMA MAGNÉ36 MA 96 96 Lambert 93 CC48 - IGN 69 - ech. 1 / 2 000 4 65 25 6 1128 1 12 16 5 16 26 13 3 29 30 31 14 1124 24 10 28 32 17 70 6
  • 101 X= X = =1 =13 =137 13 137 374 37 4700 4700 0 X=1374700 COMMUNE NE DE D LOUVIGNÉ-DE-BAIS LOUVIGN LO OU UVIGNÉ NÉ-D N É-D É-D DE-B D DE E-B BA B AIS AIIS S 101 100 m Y Y=7215700 50 Y=7215700 10 1014 11 Y =7 = 72 160 0 Y=7215600 Y Y=7215600 A00406 06 72 2 50 0 00 Y
  • =7215500 Y Y=7215500 Y=7215400 Y=72 Y= =7 =72 72154 72 21 5400 54 400 4 00 0 Y=7215400 Y 721540 72 7154 5400 540 13 480 X=13 X= X =13 374 3748 4800 4 48 8 800 00 0 X=1374800 80 X=1374800 X= = 0 4800 4 129 113 148 131 127 132 141 134 CO OM OMM OM MM M MUNE MUN E DE DE
  • 3 4 Cornillé Torcé Domloup ain e Vil Ossé Louvigné-de-Bais «La Jumelle» «La Basse Haye» Le Pertre Brielles Gennes-sur-Seiche che La ai n e L a Sei Laval Etrelles Argentré-du-Plessis Vi l 0 - 100 m 100 - 200 m 200 - 500 m 0 © Arnaud Desfonds 5 10 50 km Données
  • , datée des XVe et XVI e siècles, en lien avec une zone artisanale composée de fosses charbonneuses et d’autres rubéfiées. Le tout étant installé dans une poche ou « dépression » argileuse, dont l’origine est quelque peu douteuse : mare, zone humide, zone de piétinement ? L’ensemble
  • , Bretagne : rapport d’opération de diagnostic, Inrap Bretagne. Rennes 2009. p. 34-55. BLANCHET S. (dir.), (2004) – Chantepie « Les rives du Blosne » (35). Document final de synthèse. DRAC, SRA Bretagne. Cesson-Sévigné. Décembre 2004. BONUCCI, E., GRAZZIANI G., (1975) – Comparative
  • thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518-533. TEXIER M. (Dir.), (2010)- L’ensemble funéraire antique de Bais, « Le hameau du Fresne
RAP03161.pdf (PLOUHINEC (29). Ménez Drégan 1 : des Préandertaliens aux Néandertaliens à l'extrème ouest de l'Europe. Rapport de FP 2015)
  • : Fouille (responsable du programme), techno-typologie lithique Muséum national d'Histoire naturelle, Département de Préhistoire, UMR 7194 du CNRS IPH, 1 rue René Panhard, 75013 PARIS. Tél : 01 55 43 27 37 ; fax : 01 43 31 22 79 E-Mail : gaillacl@mnhn.fr MONNIER Jean-Laurent : Fouille
  • , géologie, stratigraphie, sédimentologie, pétro-archéologie, paléo-environnements UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. Tél: 02 23 23 56 26; fax: 02 23 23 69 34. E-Mail : jean-laurent.monnier@univ
  • -rennes1.fr RAVON Anne-Lyse : Fouille, techno-typologie lithique Doctorante, UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. Tél : 06 68 97 08 37 E-Mail : al.ravon@hotmail.fr AUGUSTE Patrick paléontologie
  • Laboratoire Préhistoire et Quaternaire, UPRESA 8018, UFR DE GEOGRAPHIE, Université des Sciences et Technologies de Lille, 59655 VILLENEUVE D’ASCQ. Tél: 33 (0)3 20 33 62 78 ; fax: 33 (0)3 20 43 66 77 E-Mail : patrick.auguste@univ-lille1.fr AOUSTIN David : Paléobotanique (Palynologie) UMR
  • 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. Tél : 02 23 23 61 09 E-Mail : daoustin@wanadoo.fr BAHAIN Jean-Jacques : Datations (ESR, U/Th) Muséum national d'Histoire naturelle, Département de Préhistoire
  • , UMR 7194 du CNRS IPH, 1 rue René Panhard, 75013 PARIS. Tél. : 01.55 43 27 44 ; fax. 01 43 31 22 79 E-mail : bahain@mnhn.fr LE BAILLY Matthieu : Paléoparasitologie Univ. de Franche-Comté, UFR Sciences & Techniques, CNRS UMR 6249 Chrono-environnement 16 route de Gray, 25030 BESANCON
  • CEDEX Tél : 03 81 66 63 85 ; Fax : 03 81 66 65 68 E-Mail : matthieu.lebailly@univ-fcomte.fr BOREL Antony Tracéologie Muséum national d'Histoire naturelle, Département de Préhistoire, UMR 7194 du CNRS IPH, 1 rue René Panhard, 75013 PARIS. Tél. : 01.55 43 27 44 ; fax. 01 43 31 22 79 E
  • -mail : borel@mnhn.fr BOWONSACHOTI Jutinach Tracéologie Muséum national d'Histoire naturelle, Département de Préhistoire, UMR 7194 du CNRS IPH, 1 rue René Panhard, 75013 PARIS. Tél. : 01.55 43 27 44 ; fax. 01 43 31 22 79 E-mail : jutinach003@gmail.com 12 CHANTREAU Yoann
  • Sédimentologie UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. E-mail : yochantreau@yahoo.fr COURTY Marie-Agnès Étude des sols, microfaciès UPR 8521 PROMES Procédés et Matériaux Solaires Rambla de la Thermodynamique
  • . Tecnosud, 66100 PERPIGNAN E-mail : marie-agnes.courty@promes.cnrs.fr FALGUERES Christophe : Datations (ESR, U/TH) Muséum national d'Histoire naturelle, Département de Préhistoire, UMR 7194 du CNRS IPH, 1 rue René Panhard, 75013 PARIS. Tél: 01 43 27 36 ; fax: 01 43 31 22 79 E-Mail
  • : falguere@mnhn.fr GEIGL Eva-Maria : Paléogénétique Institut Jacques-Monod, UMR 7592, Buffon - 5ème étage - 585B 75005 PARIS. Tél: 01 57 27 81 32 E-Mail: geigl.eva-maria@ijm.univ-paris-diderot.fr HALLEGOUET Bernard : Géographie physique, géologie, niveaux marins, paléo-environnements UMR
  • 6566 & Université de Bretagne occidentale, Département de Géographie, 40 rue Commandant Boënnec, 29490 GUIPAVAS Tél.: 02 98 01 63 55 E-MAIL : bernard.hallegouet@orange.fr HINGUANT Stéphan : Stratigraphie, géomorphologie, fouille INRAP Base Grand-Ouest, Rennes & UMR 6566, 37 rue du
  • Bignon CS 67737, 35577 CESSON SEVIGNE CEDEX Tél. : 02 23 36 00 61 E-Mail : stephan.hinguant@inrap.fr LAFORGE Marine : Géologie, sédimentologie Doctorante, UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. Tél
  • : 02 23 23 56 40 ; fax: 02 23 23 69 34. E-Mail : marine.laforge@eveha.fr MARCH Ramiro : Etude des foyers, chimie UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. Tél: 02 23 23 56 29; fax: 02 23 23 69 34. E
  • -Mail : ramiro.march@univ-rennes1.fr MARCOUX Nancy : Paléobotanique, Paléo-environnements (anthracologie) UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. Tel : 02 23 23 56 40 ; fax: 02 23 23 69 34. E-Mail
  • : nancy.marcoux@univ-rennes1.fr MARGUERIE Dominique : Paléobotanique, sédimentologie, paléo-environnements UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX. Tél: 02 23 23 56 77 ; fax: 02 23 23 69 34. E-Mail
  • physiques, datations UMR 6533, Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand 2, Laboratoire de Physique corpusculaire, 24 av. des Landais, 63177 Aubière cedex. Tél. : 04 73 40 51 24 ; fax : 04 73 26 45 98 E-Mail: didier.miallier@clermont.in2p3.fr POMMIER Vincent : Topographie archéologique
  • INRAP Grand-Ouest , Centre archéologique de Cesson-Sévigné, 37 rue du Bignon, CS 67737, 35510 CESSON-SÉVIGNÉ CEDEX Tél : 02 23 36 00 40 E-Mail : vincent.pommier@inrap.fr SELLAMI Farid Géoarchéologie INRAP GSO, Centre archéologique du château de Campagne. 24260 CAMPAGNE Tel : 05 53 46
  • 46 08 farid.sellami@inrap.fr TSOBGOU AHOUPÉ Rodrigue : Pétro-archéologie UMR 6566, Université de Rennes 1, Laboratoire Archéosciences, Campus de Beaulieu, bât. 24-25, CS 74 205, 35042 RENNES CEDEX & Inrap Grand-Ouest e-mail : tsar500@hotmail.com VOINCHET Pierre Datations (ESR, U
  • /Th) Muséum national d'Histoire naturelle, Département de Préhistoire, UMR 7194 du CNRS IPH, 1 rue René Panhard, 75013 PARIS Tél. : 01.55 43 27 44 ; fax. 01 43 31 22 79 E-mail : pvoinch@mnhn.fr 14 Rappels généraux sur le site de Menez Dregan 1 Rappels généraux Le site de Menez
RAP00108.pdf (QUIMPER (29). le Braden. le braden I, II, III, IV, V. rapport de sauvetage programmé.)
  • travail du fer se faisait à plus vaste échelle. L e s autres anomalies détectées plus ati sud-ouest ne sontell.es pas dûes au travail de ce métal ? Le problème de la métallurgie avant la romani sation, déjà posé à Kermoisan, devra désormais être considéré à l'échelon plus vaste de
  • dramatiques. _ 3 __ h U> U) fC ce ;>
  • Terre argileuse « > »• I » »» * I « o • O [ s•o • I e e o ol o e eoi Terre brune, Terre brun clair, forte proportion d'arène granitique Arène granitique écrasée Couche de brûlé ou foyer 00 Pierres &> Pierre brûlée ou vitrifiée S ) Elément de fer pu scorie Tesson 1 I I Sol
  • , remblais de grasse de ¿ouverture^ d'abscisse 40,8 (annexe 26) une lentille de terre brune, déposée dans l'axe médian, nous paraît compbler, très la dépression causée par l'encaissement progressif des la tranchée. _4°2 j^ïï^d^e foss_é: Il arrive qu'une couche de terre brune, pelliïmle
  • plus ou moins {#) Le fossé de 100 m de long, creusé par la B. 11*E au sud rie la parcelle, de. section triangulaire et orienté identiquement, présente, après deux années à l'air libre, une couche de terre brune continue et un tapis végétal déjà bien fourni. _ • épaisse (0,05 à 0
  • -mêmes. Les chaussures drainent, de l'extérieur, tous les éléments perturbés oui s'y trouvent: terre végétale etc... Cela forrne très rapidement une strate. C e phénomène est bien connu des foy.il!eurs qui travaillent l'hiver dans des structures un peu. profondes, à la dif- , férence
  • l'absence de_traces de palissade. L'étude de quelques strucures, également contenues dans le remplissage du fossé, va nous permettre de progresser dans la compréhension de ce paradoxe. - 37 - III) LES 3TRUCTURES CONTENUES D.'.NS LE FOS^E T. 2 A) La forge Fg. I: Cf annexes 23, 28 et 29
  • minerai préalablement grillé et le combustible . Le bourrelet en U et la dépression rectangulaire seraient alors les traces de la soufflerie. » 38 - Le soufflet était alors installé dans la dépression, propulsant l'air dans l'axe évidé de la masse de terre e°t de pierres vitrifiées
  • et febord de vase globuleux (annexe 32) ; diamètre à la lèvre 0,16 m, maximum visible 0,23 m. - Grand, pot à usage (clichés 80, 81, a n n e x e . Pi1 te grossière avec dégraissant assez fort, brmn clair; rainures au-dessus de l'épaule placée haut. Diamètre à la lèvre.- O.i'K
  • _ io _ cu e I G>lÇ> Tjl _ T ^ o - © ^ A^ ylo Cl 65 - + ó* ^ £ S'a. 6 — Rrvy. I t f i c. ^ fe ft . ífM. Iff- I ® * VKvrt-cw*- i ó»- r?'.- «¡¿a. i:. J> •. Caí jí^ÍJXM — a- FjA CL Cl XÒWv ò'JXo
  • nord. Ce trousub-circulaire est comblé de la terre habituelle, de quelques pierres et aussi de quelques fragmente d'amphore, de forme non déterminée. E) Po.7 : Annexe 40, 36 clichés 48,49, 50 Est-ouest, partie nord: I m, partie sud: 0,88 ; nord -sud: 1,76 ; profondeur nord: 0,27
  • , sud: 0,26. La ressemblance avec Po.5 est totale, ce qui semble exclure l'effet du hasard et de l'erreur. Cependant, ce trou, légèrement décalé vers le sud,ne mord pas eur T.2C E) Pp.8 : Annexes 40, 36 Clichés 48,49, 50 Est-ouest : 0,92 ; nord-sud I,I6m ; profondeur: 0,53 (point bas
RAP02773.pdf (TRÉGUEUX, PLOUFRAGAN (22). extension nord du parc d'activités économiques des Châtelets. rapport de diagnostic)
  • , Guichard 200012). 8 Bonucci E., Graziani, G., 1975, Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei Lincei , série 8, 59, 5, p518-533. 9 Shipman (P
  • volume, Service Régional d’Archéologie de Bretagne, Rennes, inédit. Bonucci (E.), Graziani, (G.), 1975, Comparative thermogravimetric, X-ray diffraction and electron microscope, investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Acta Della Academia Nazionale dei
  • 365 220 A3004 248 254 368 372 A3009 366 253 367 DE 148.00 TAS T E RR TE APOS 369 371 374 219 A4277 149.00 MEDI rue Eug 349 14 1.0 0 143.00 144.00 221 145.00 251 258 257 A2449 353 A2448 0 70 141 .00 .00 462 A2443 363 364 141 463 A2998 362
  • n’est pas complet (urne écrêtée), ce qui expliquerait le déficit des os du plus jeune défunt. Photo 7 : Fragments de restes dentaires dont une molaire du sujet immature à droite. ©Myriam Texier 6 Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.) 1963a, Formation and resorption
  • of three deciduous teeth in children, American Journal of Physical Anthropology, 21, p. 205-213. Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.)1963b, Age Variation of Formation Stages for Ten Permanent Teeth », Journal of Dental Research, 42. p. 1490-1502. 7 L’identification précise
  • scientifiques, 125e, Lille 2000, p. 209-226. Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.) 1963a, Formation and resorption of three deciduous teeth in children, American Journal of Physical Anthropology, 21, p. 205-213. Moorrees (C.-F.-A.), Fanning (E.-A.), Hunt (E.-E.)1963b, Age
  • e 516.13 d 516.6 0 5 10 m 516.8 516.7 516 S-O Fosse 516.1 d a terre a e S-E N-E b c N-O a a végétale terre végétale 1 3 2 3 4 4 3 3 4 4 6 7 6 7 5 6 5 6 7 7 5 5 8 1 : Dépôt de bracelets en bronze (limon argileux brun, homogène, traces de
RAP03176_2.pdf (LA MEZIERE (35). ZAC des Lignes de la Gonzée : fenêtre ouverte sur un terroir, du Néolithique à nos jours. Rapport de fouille)
  • BC 4000 to 3950 (Cal BP 5950 to 5900) ____________________________________________________________________________________ Page 4 of 13 Annexes 15 CALIBRATION OF R ADIOCARBO N AG E TO CAL ENDAR YEARS (V ariab les: C13 /C12 =-25 .5 :lab . m ult=1) Lab or ator y n um b er: B
  • . C ., 1 993 , R a diocarbo n 3 5(2 ):3 17- 32 2 Be ta Ana lytic Radioc arbon D ating La boratory 4 9 8 5 S .W . 7 4t h C o ur t, M ia m i , F lo r id a 3 3 15 5 • Tel: (3 0 5 )6 6 7 -5 1 6 7 • F a x: (3 0 5)6 6 3-0 9 64 • E -M a il: be ta@ ra d io ca rb o n.co m Page 5 of 13 1
  • 720 16 Inrap · RFO de fouille La Mézière (Ille-et-Vilaine), ZAC Les Lignes de La Gonzée − Fenêtre ouverte sur un terroir, du Néolithique à nos jours Vol. 2 CAL IB RATIO N O F RAD IO C AR BO N AG E T O CALE ND AR Y EAR S (V ariab les: C 1 3/C 1 2 =-24 .3 :lab . m ult =1 ) L abo
  • a l (C a l (C a l (C a l BP BP BP BP BP 6 2 80 6 2 20 6 1 50 6 0 80 6 0 50 to to to to to 6 23 0 ) 6 18 0 ) 6 11 0 ) 6 06 0 ) 6 02 0 ) a nd a nd a nd a nd Inte rcep t d ata In tercep t o f radio carb o n age w ith cali bratio n cu rv e: 1 S igm a calib rat ed resu lts: (68
  • Radiocarbon age (BP) 5 42 0 5 40 0 5 38 0 5 36 0 5 34 0 5 32 0 5 30 0 5 28 0 5 26 0 435 0 4 30 0 4 250 42 00 Cal B C 415 0 410 0 4 05 0 R eferen ces: Da ta base u sed IN TC A L0 9 Re fe ren ce s to IN T CA L 09 da ta b as e He aton ,et.a l.,2 009 , R a diocarbo n 51 (4 ):1 1 51
  • -1 1 64 , Re im er,e t.al, 2 0 09 , Ra d io ca rb on 5 1(4 ):11 1 1-11 5 0, Stuiver,et.a l,1 99 3 , R adiocarbo n 3 5 (1):1 37 -1 8 9, O es ch ger,et.a l.,1 97 5 ,Te llu s 2 7:16 8 -1 92 M athem a tics u sed fo r c alibr a tio n scen a rio A S im plified Ap p ro ac h to C alib ra
  • ting C1 4 D a te s Ta lm a , A . S., Vo g el, J. C ., 1 9 93 , Ra d io ca rb on 3 5(2 ): 31 7 -3 22 Beta Analytic R ad io carbo n Dating L abo rato ry 49 8 5 S.W . 7 4 th C ou rt, M ia mi, Florid a 3 3 15 5 • T el: (30 5)6 67 -51 67 • Fa x: (30 5 )6 6 3-09 6 4 • E-M a il: b e ta
  • @ ra d io carb on .com Page 6 of 13 400 0 Annexes 17 CAL IBR AT IO N OF RAD IO CA RB O N AG E T O C AL EN D AR Y E AR S (V ar iabl es: C 13 /C 12 = -23 .5: lab . m u lt= 1 ) L ab o rato ry n um b er: B eta -37 1 57 9 C on v en tio n al ra di oca rbo n a g e: 5 26 0 ±4 0 B P
  • ) an d 59 9 0) an d 59 4 0) 5 2 60 ± 40 B P Ch a rre d m ate ri al 5 38 0 5 36 0 5 34 0 Radiocarbon age (BP) 5 32 0 5 30 0 5 28 0 5 26 0 5 24 0 5 22 0 5 20 0 5 18 0 5 16 0 5 14 0 5 12 0 4 2 50 42 0 0 4 1 50 41 0 0 Ca l B C 4 05 0 40 0 0 3 95 0 R eferen ces: D at ab a s e
  • esch g er ,e t.a l.,19 7 5 ,Tel lu s 2 7 :16 8 -1 9 2 M at hem a ti cs u sed for ca lib ra t io n sc ena ri o A S im p li fied A p p ro a ch to Ca li br a tin g C1 4 D a tes Ta lm a , A . S ., V o g el, J. C., 1 9 9 3 , R a d io ca r bo n 3 5 (2 ):3 17 -3 2 2 Be ta Analytic Ra dioc
  • arbo n D ating L abo ratory 4985 S.W . 74th C ourt, M iam i, Florida 33 155 • T el: ( 305) 667- 5167 • F ax: ( 305) 663 -096 4 • E-M ail: be ta@ ra dioc arbon.c om Page 7 of 13 3 90 0 18 Inrap · RFO de fouille La Mézière (Ille-et-Vilaine), ZAC Les Lignes de La Gonzée − Fenêtre
  • ouverte sur un terroir, du Néolithique à nos jours Vol. 2 CAL IB RATIO N O F RAD IO C AR BO N AG E T O CALE ND AR Y EAR S (V ariab les: C 1 3/C 1 2 =-25 .1 :lab . m ult =1 ) L abo ratory n um ber: B eta -3 7 158 0 C on ve ntion al r adi ocarb on a ge: 5 270 ± 30 B P 2 S igma c
  • cali bratio n cu rv e: 1 S igm a calib rat ed resu lts: (68 % prob ability) 5 38 0 C al B C 40 50 (C al B P 60 00 ) C al C al C al C al BC BC BC BC 42 20 41 60 40 60 40 10 to to to to 4 21 0 4 13 0 4 04 0 4 00 0 (C al (C al (C al (C al BP BP BP BP 61 7 0 61 0 0 60 2 0 59 6
  • 40 40 402 0 4 00 0 R eferen ces: Da ta base u sed IN TC A L0 9 Re fe ren ce s to IN T CA L 09 da ta b as e He aton ,et.a l.,2 009 , R a diocarbo n 51 (4 ):1 1 51 -1 1 64 , Re im er,e t.al, 2 0 09 , Ra d io ca rb on 5 1(4 ):11 1 1-11 5 0, Stuiver,et.a l,1 99 3 , R adiocarbo n 3
  • R ad io carbo n Dating L abo rato ry 49 8 5 S.W . 7 4 th C ou rt, M ia mi, Florid a 3 3 15 5 • T el: (30 5)6 67 -51 67 • Fa x: (30 5 )6 6 3-09 6 4 • E-M a il: b e ta @ ra d io carb on .com Page 8 of 13 398 0 Annexes 19 CAL IB RATIO N O F RAD IO C AR BO N AG E T O CALE ND AR
  • C 4 17 0 to 40 3 0 (C a l B P 6 1 20 to 5 98 0 ) a nd C a l B C 4 03 0 to 39 9 0 (C a l B P 5 9 80 to 5 94 0 ) Inte rcep t d ata In tercep t o f radio carb o n age w ith cali bratio n cu rv e: 1 S igm a calib rat ed resu lts: (68 % prob ability) 5 38 0 C al B C 40 50 (C al B P
  • as e He aton ,et.a l.,2 009 , R a diocarbo n 51 (4 ):1 1 51 -1 1 64 , Re im er,e t.al, 2 0 09 , Ra d io ca rb on 5 1(4 ):11 1 1-11 5 0, Stuiver,et.a l,1 99 3 , R adiocarbo n 3 5 (1):1 37 -1 8 9, O es ch ger,et.a l.,1 97 5 ,Te llu s 2 7:16 8 -1 92 M athem a tics u sed fo r c alibr
  • 67 -51 67 • Fa x: (30 5 )6 6 3-09 6 4 • E-M a il: b e ta @ ra d io carb on .com Page 9 of 13 398 0 Inrap · RFO de fouille 20 La Mézière (Ille-et-Vilaine), ZAC Les Lignes de La Gonzée − Fenêtre ouverte sur un terroir, du Néolithique à nos jours Vol. 2 CALIBRATION OF R
  • ADIOCARBO N AG E TO CAL ENDAR YEARS (V ariab les: C13 /C12 =-25 .4 :lab . m ult=1) Lab or ator y n um b er: B eta-37 15 82 Con ve ntio na l ra dioc ar bo n a ge : 5 25 0± 30 BP 2 S ig m a calibr ated re su lts: (9 5% p ro ba bility) C al C al C al C al BC BC BC BC 42 20 41 60 41
  • (2 ):3 17- 32 2 Be ta Ana lytic Radioc arbon D ating La boratory 4 9 8 5 S .W . 7 4t h C o ur t, M ia m i , F lo r id a 3 3 15 5 • Tel: (3 0 5 )6 6 7 -5 1 6 7 • F a x: (3 0 5)6 6 3-0 9 64 • E -M a il: be ta@ ra d io ca rb o n.co m Page 10 of 13 3 960 Annexes 21 CAL IB RATIO
RAP02738.pdf (thorigne fouillard (35). ZAC de la Vigne-tranche 2. rapport de fouille préventive)
  • mettre au jour une petite unité d’exploitation agricole isolée et occupée au cours de la e e première moitié du XIIIe siècle. Créée ex-nihilo à la fin du XII voire au début du XIII siècle, elle est également contemporaine de la fondation d’un prieuré et d’une nouvelle église mise en
  • Liffré en 1981 pour former la commune de Thorigné-Fouillard, s'étend sur 1358 hectares. Ce territoire à caractère rural a connu, du fait de sa proximité avec la ville e de Rennes, un développement démographique sans précédent dans le dernier quart du XX siècle, avec pour conséquence
  • du diagnostic sont replacés sur le plan général mais non numérotés. 1-2-2-Les relevés e Chaque relevé a été réalisé sur calque A3 polyamide, au 1/20 . Chaque Fait archéologique fouillé, qu’il soit identifié ou indéterminable, a été relevé en plan et en coupe ou en profil. Il