Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2605 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03821 (SAINT-MARCEL (56). Les Quatre Vents, tranche 2. Rapport de diagnostic)
  • SAINT-MARCEL
  • SAINT-MARCEL (56). Les Quatre Vents, tranche 2. Rapport de diagnostic
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Saint-Marcel, Morbihan Les Quatre Vents Tranche 2 sous la direction de Chloé Pfister Inrap Grand-Ouest Décembre 2019 Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Les Quatre Vents Tranche 2 56228 Code INSEE
  • Saint-Marcel, Morbihan sous la direction de avec la collaboration de Maryline Lenouvel Philippe Boulinguiez 2019-330 D130821 Code Inrap Système d’information Arrêté de prescription Entité archéologique Chloé Pfister par Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson
  • ://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 Fiche signalétique
  • désignation du responsable Saint-Marcel 2019-390 Adresse ou lieu-dit Les Quatre Vents - Tranche 2 Codes fouille du 02 au 04 Décembre 2019 post-fouille Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Les Matérieux de l’Oust code INSEE 56 228 Dates d’intervention sur le terrain Nature
  • Références cadastrales Commune Saint-Marcel section(s) ZD, ZB parcelle(s) 1-32 Inrap Grand-Ouest Responsable scientifique de l’opération Chloé Pfister, Inrap 3125 m², soit 12,3 % de surface ouverte I. Données administratives, techniques et scientifiques 9 Mots-clefs des
  • Paléontologie Zoologie bas Moyen Age Temps modemes Botanique Epoque contemporaine Palynologie Ere industrielle Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration … Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les
  • scientifiques 11 Notice scientifique Le projet d’exploitation d’une sablière sur la commune de Saint-Marcel (56) a conduit le Service Régional d’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique sur près de 6 hectares. Une deuxième tranche au lieu-dit les Quatre Vents a été
  • l’emprise de la zone diagnostiquée ont été rebouchées à l’issue du diagnostic. L’emprise totale des sondages est d’environ 3 125 m² soit 12,3 % de la surface prescrite par le SRA de Bretagne. Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 Localisation de
  • 000 10 km 1/250 000 2 km 1/25 000 0 5 © IGN 2019 – www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques 15 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques 19 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet scientifique d’intervention 21 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre
  • Vents-Tranche 2 I. Données administratives, techniques et scientifiques 23 Arrêté de désignation II. Résultats 26 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 1. Présentation de l’opération 1.1 Circonstance de l’intervention Le projet
  • d’exploitation d’une sablière à Saint-Marcel (56) a conduit le Service Régional d’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique préventif sur la surface menacée de destruction. À la demande de l’aménageur, les Matériaux de l’Oust, cette opération a été divisée en plusieurs
  • prendre avant le démarrage des travaux d’exploitation. Fig. 1 : Localisation du diagnostic sur le cadastre actuel II. Résultats 27 1.2 Cadre géographique et géologique Les cultures sujettes au diagnostic se situent à environ 4 km au nord de Saint-Marcel et à environ 3 km au nord
  • Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 Afin de documenter la géomorphologie locale, un log a été réalisé dans chaque tranchée, le numéro du log correspondant au numéro de la tranchée (Fig. 3). Fig. 3 : Localisation des logs Le terrain étant
  • quartz roulés. II. Résultats 29 Fig. 4 : Relevés et photos des logs 1.3 Contexte archéologique environnant Quelques indices d’occupations humaines anciennes sont connus autour du lieu-dit «les Quatre Vents» à Saint-Marcel (Fig. 5). Ils se traduisent par une occupation antique à
  •  : Plan général des structures archéologiques superposé au cadastre napoléonien Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 II. Résultats 31 1.4 Méthodologie et moyens mis en oeuvre Le diagnostic archéologique a été réalisé à l’aide d’une pelle à chenilles de 20 tonnes
  • . 3 125 m2 sur 25 300 m2 ont été décapés, soit 12,3 % de la surface totale. Ce taux d’ouverture est conforme à la prescription émise par le SRA de Bretagne. 32 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 2. Présentation des résultats Les
  • diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 Fig. 9 : Photo F.108 et F.107 Le fossé F.301 (équivalent à F.102, F.201, F.402) est peu profond et composé d’un limon argileux brun-gris, meuble, homogène avec quelques galets et de rares charbons (Fig. 10). Sa largeur est
  • a été décidé de la vider entièrement. Il s’en est résulté aucune découverte. 36 Inrap · RFO de diagnostic Saint-Marcel, Morbihan, les Quatre Vents-Tranche 2 F.410 N 1 2 SO NE 1 0 10 2 0,5 m 1 : limon argileux brun 2 : zone charbonneuse légèrement rubéfiée Fig. 13
RAP02357.pdf (SAINT-MARCEL (56). "la Sente Verte". le bourg. rapport final d'opération de fouille préventive)
  • SAINT-MARCEL
  • SAINT-MARCEL (56). "la Sente Verte". le bourg. rapport final d'opération de fouille préventive
  • SAINT-MARCEL 'Le Bourg" (Morbihan - Bretagne) 2008 Rapport Final d'Opération Dates d'intervention : 29.05.06 - 01.09.06 N° de prescription : SRA 2006-019 N° d'entité archéologique : EA 56 228 0007 N° de projet INRAP : DB05011002 flrRkiïe 5^(V légende des coupes. : blocs de
  • , nombreux charbons de bois. : limon charbonneux. : limon et argile mêlés, nombreux charbons de bois. : perturbation. légende du mobilier mis au jour dans les sépultures. : métal. : verre. ▲ * : céramique. : silex. : charbon de bois. : bois. Rapport Final d'Opération SAINT MARCEL
  • .50 p.57 p.59 p.6I p.63 p.65 p.65 p. 69 p.71 SAINT MARCEL « LE BOURG » (56) Rapport Final d'Opération 2008 Le Bâtiment 7 Le Bâtiment 8 3- Bilan intermédiaire 3.1. Quelles fonctions pour les bâtiments et l'enclos ? 3.2. Proposition d'évolution des fossés du milieu du IIe s
  • decorated in the Quoit Brooch Style from the burials at Saint-Marcel (Morbihan) (Barry AGER) 2 p. 138 p.142 p.142 p.142 p.143 p. 144 p. 146 p.147 p. 149 Rapport Final d'Opération SAINT MARCEL « LE BOURG » (56) 2008 Phase 4 : chemins et fossés parcellaires Episode 4A Episode 4B p
  • fouille de Saint Marcel (56) Par J.Bleton, A.Tchapla (LETIAM) Annexe 6 : Rapport d'étude dendrochronologique - Planches carbonisées du site « Le Bourg », Saint Marcel (56) Par Y. Le Digol (Dendrotech) p.247 p.249 3 p.251 p.261 p.269 p.291 p.299 Rapport Final d'Opération SAINT
  • -MARCEL « LE BOURG » 2008 Fiche signalétique Numéro de site Patriarche : Numéro de projet INRAP : 5 | 6 | . 2 DB 05 011 02 | 2 | Région : Bretagne Département : Morbihan Commune : SAINT MARCEL Lieu-dit ou adresse : Le Bourg Cadastre année : cadastre actuel, section AC, parcelle
  • Grand-Ouest, 37 rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Nombre de volumes : Nombre de figures : Nombre de pages : Nombre d'annexés : 1 56 4 322 6 Rapport Final d'Opération SAINT-MARCEL « LE BOURG » 2008 MOTS CLÉS DES THÉSAURUS Chronologie Antiquité romaine (gallo-romain
  • Analyse sédiment Dendrochronologie SAINT-MARCEL « LE BOURG » Rapport Final d'Opération 2008 LISTE DES INTERVENANTS ET MOYENS MIS EN ŒUVRE Intervenants scientifiques : Christine JABLONSKI Françoise LE BOULANGER Michel-Alain BAILLIEU SRA Bretag ne: Inrap Grand-Ouest : Conservateur
  • : Terrassement mécanique : Décapage : I pelle mécanique de 180 CV avec godet lisse de3 m, 2 tracteurs bennes : 14 jours ouvrés Sondages mécaniques : 1 mini-pelle avec godet lisse : 8 jours ouvrés 1 pelle mécanique de 180 CV : 3 jours ouvrés 6 SAINT-MARCEL « LE BOURG » Rapport Final
  • (bracelets, bagues, plaques, boucles de ceinture) Bâtiment ? Hache, talon de lance, couteaux en fer Clous, divers en fer 1 Nécropole Rapport Final d'Opération SAINT-MARCEL « LE BOURG » 2008 PIÈCES COMPLÉMENTAIRES (À FOURNIR OBLIGATOIREMENT) Carte topographique au 1/25000
  • d'autorisation dans le cas d'une opération de fouille. 8 Rapport Final d Opération SAINT-MARCEL « LE BOURG » 2008 Localisation du site sur la carte IGN au l/25000e. 9 Rapport Final d'Opération SAINT-MARCEL « LE BOURG » 2008 REPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA
  • neuf sépultures à inhumation, ARRETE Article 1*r: Est prescrite une fouille préventive préalable aux aménagements, ouvrages ou travaux portant sur le terrain sis en : Région : BRETAGNE Département : Morbihan Commune : SAINT-MARCEL Lieu-dit : Le Bourg Cadastre : section : AC
  • titulaire de l'agrément prévu au chapitre IX du décret susvisé. Le contrat conclu avec l'opérateur comporte le projet d'intervention de celui-ci précisant les modalités de mise en œuvre des prescriptions contenues dans le cahier des charges. 10 Rapport Final d'Opération SAINT-MARCEL
  • affaires culturelles Pour le Directeur Régional Des Afîai—« Culturelles Stéphane DËSCHAMPS 11 Rapport Final d'Opération SAINT-MARCEL « LE BOURG » 2008 SAINT-MARCEL « LE BOURG » Rapport Final d'Opération 2008 REPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
  • PREFECTURE DE LA REGION BRETAGNE Prescriptions de fouille archéologique préventive Annexées à l'arrêté préfectoral numéro 2006 019 région : BRETAGNE département : Morbihan commune : SAINT MARCEL lieu-dit : la Sente Verte cadastre : section : AC parcelles : 183 Dropriétaire : Emprise
  • de la fouille archéologique : environ 20 i25m2 m2 (Cf. plan annexé) Contexte : Le projet de lotissement est situé à l'est du bouig de Saint-Marcel, à quelques kilomètres à l'ouest de Malestroit. Le projet s'étend sur l'ensemble de la parcelle qui recèle un enclos fossoyé reconnu
  • bronze, hache en fer. .\,qoi souligne le caractère privilégié de ces sépultures Ce mobilier pourrait être 13 Rapport Final d'Opération SAINT-MARCEL « LE BOURG » 2008 j caractéristique d'une équipement militaire de la fin de la période antique (entre la fin du IVe et le début du
  • région Bretagne, Préfète d'Ille et Vilaine Le Directeur régional des affaires culturelles Pour le Directeur Régional DesAràir--< iS ituralles Le Cons. ■ vangi de I, e DESCHAMPS 14 SAINT-MARCEL « LE BOURG » Rapport Final d'Opération 2008 REPUBLIQUE FRANÇAISE Ml STERE DE LA
  • , sous la direction scientifique de Mademoiselle Françoise LE BOULANGER, la fouille archéologique préventive portant sur le terrain sis en: Département : Morbihan Commune : SAINT-MARCEL Lieu-dit : Le Bourg Cadastre : section : AC parcelles : I83p Numéro d'entité archéologique : EA
  • SAINT-MARCEL « LE BOURG » 2008 Article 4 : Lorsqu'il n'est pas lui-même propriétaire du terrain, l'aménageur communique au service régional de l'archéologie le nom et l'adresse du ou des propriétaires afin que ceux-ci puissent, le cas échéant, exercer leurs droits sur le mobilier
RAP01189.pdf (LIVRÉ-SUR-CHANGEON (35). Saint-Mathurin. rapport de sondage)
  • LIVRÉ-SUR-CHANGEON (35). Saint-Mathurin. rapport de sondage
  • ~ ""1 FOYER RURAL DE LIVRE SUR CHANGEON onsieur TKEBAULT Marcel esponsable au f"Groupe Archéologique" sous couvert de Monsieur BOUVET Maire de Livré sur chmgeon Rapport des travaux effectués La Chapelle de Saint Mathurin En Juin 1972, Marcel THEBAULT, avec l'accord de
  • Archéologique" sous couvert de Monsieur BOUVET Maire de Livré sur changeon Rapport des travaux effectués La Chapelle de Saint Mathurin En Juin 1972, Marcel THEBAULT, avec l'accord de Monsieur BOUVET (Maire de Livré) et Monsieur MARTIN (propriétaire du terrain) Les jeunes sè lancent sur
  • nos recherches v u le mauvais temps, ïïyant rencontré M. DUVAL Michel de Rennes èt M. MAIGNAN Vitré et pris des renseignements aux archives d'I et V. nous désirons reprendre les fouilles FOYER RURAL DE LIVRE SUR CHANGEON THEBAULT Marcel Sonsieur esponsable au "Groupe
  • renseignements aux archives d'I et V. nous désirons reprendre les fouilles La. Chapelle Saint Mathurin feuillet n° I À m Feuillet n° 2 Le Groupe Le Rôle Archéologique des Anita rieurs L"Archéologue ne doit pas creuser dans le seul f but de "voir ce qui est sous terre". Il doit
RAP03511 (SAINT-MARCEL (56). Les Quatre Vents, tranche 1. Rapport de diagnostic)
  • SAINT-MARCEL
  • SAINT-MARCEL (56). Les Quatre Vents, tranche 1. Rapport de diagnostic
  • Sujets et thèmes Bâtiment, Voirie, Batiment agricole, Foyer, Fossé. Diagnostic archéologique Le projet d’exploitation d’une sablière sur la commune de Saint-Marcel (56) a conduit le Service Régional d’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique sur près de
  • modemes, Epoque contemporaine. Saint-Marcel, Morbihan Les Quatre Vents - Tranche 1 sous la direction de Mobilier Céramique Malgré ce contexte de dépôts fluviaux, aucun vestige préhistorique n’a été mis au jour. Un réseau de fossés modernes/récents a été révélé ainsi que deux
  • Pfister Valérie Deloze 2017-213 D107697 Code Inrap Système d’information Arrêté de prescription Entité archéologique Nr Patriarche Code INSEE Saint-Marcel, Morbihan Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Janvier 2018 Sommaire 5 I
  • administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Localisation Références cadastrales Opérateur d’archéologie Région Commune Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné Bretagne Saint-Marcel Département ZC - 76, 74 Morbihan Commune Saint-Marcel Adresse
  • Exploitation d’une carrière Emprise maximale prescrite 20 930 m² Surface sondée 2716 m², soit 12,98 % de surface ouverte 8 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paleolithique
  • de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 Notice scientifique Le projet d’exploitation d’une sablière sur la commune de Saint-Marcel (56) a conduit le Service Régional d’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique sur près de 6 hectares. Une première
  • Bretagne. 11 I. Données administratives, techniques et scientifiques Localisation de l’opération Localisation de l’opération St Brieuc Brest Rennes Quimper Saint-Marcel Vannes Nantes Bretagne Morbihan Saint-Marcel Les Quatre Vents - Tranche 1 Section ZC, parcelles 76, 74 X
  • = 1295.300 Y= 7194.900 II étendu Z= 20 à 27m NGF 0 500m Département : MORBIHAN Commune : SAINT-MARCEL DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Section : ZC Feuille : 000 ZC 01 Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2500
  • diagnostic I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 I. Données administratives, techniques et scientifiques 15 16 Inrap · RFO de diagnostic
  • Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de diagnostic Arrêté modificatif de prescription Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 I. Données administratives
  • , techniques et scientifiques 19 20 Inrap · RFO de diagnostic Projet scientifique d’intervention Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 I. Données administratives, techniques et scientifiques 21 22 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Marcel (56), Les
  • Quatre Vents - Tranche 1 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de désignation 23 25 II. Résultats II - Résultats 26 Inrap · RFO de diagnostic 0 Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 1km Echelle : 1/50 000 Légende Fz
  • l’intervention Le projet d’exploitation d’une sablière à Saint-Marcel (56) a conduit le Service Régional d’Archéologie de Bretagne à prescrire un diagnostic archéologique préventif sur la surface menacée de destruction. A la demande de l’aménageur, les Matériaux de l’Oust, cette opération
  • déterminer le type de mesure à prendre avant le démarrage des travaux d’exploitation. 1.2 Cadre géographique et géologique Les pâturages sujets au diagnostic se situent à environ 4 km au nord de Saint-Marcel et à environ 3 km au nord-ouest de Malestroit, au lieu-dit « Les Quatre Vents
  • archéologique nationale Allée couverte néolithique Enclos époque indéterminée 0 0.25 0.5 28 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 Quelques indices d’occupations humaines anciennes sont connus autour du lieu-dit les Quatre Vents à Saint
  • d’ouverture est conforme à la prescription émise par le SRA de Bretagne. 30 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Saint-Marcel (56), Les Quatre Vents - Tranche 1 2. Présentation des résultats Les vestiges se caractérisent par la présence de quelques fossés probablement modernes/récents
  • Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : VANNES Pôle de topographie et de gestion cadastrale 13 Avenue Saint Symphorien 56020 56020 VANNES Cédex tél. 02 97 01 50 66 -fax ptgc.morbihan@dgfip.finances.gouv.fr Cet extrait de plan vous est
  • -Marcel (Fig. 2). Ils se traduisent par une occupation antique à environ 2 kilomètres au nord-est, un enclos de l’Age du Fer à moins d’un kilomètre au sud-est ainsi que l’allée couverte néolithique des Landes du Pissot située à environ 2 kilomètres au sud-ouest. Quelques enclos
RAP02155.pdf (SAINT-MARCEL (56). "le bourg-la sente verte". site gallo-romain et sépultures de l'antiquité tardive. rapport de diagnostic)
  • SAINT-MARCEL
  • SAINT-MARCEL (56). "le bourg-la sente verte". site gallo-romain et sépultures de l'antiquité tardive. rapport de diagnostic
  • Institut National de Recherches Archéologiques Préventives Diagnostic archéologique ^^ du projet de lotissement "la Sente Verte" à Saint-Marcel (Morbihan) Par Eric Mare avec la collaboration de : Hervé Morzadec et Laure Simon Site gallo-romain et sépultures de l'antiquité
  • tardive Opération : DA 05 011001 - Décembre 2005 Prescription et contrôle scientifique : Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne Service Régional de V Archéologie ZÀSS Diagnostic archéologique du projet de lotissement "la Sente Verte" à Saint-Marcel (Morbihan) Le
  • chantier : Eric Mare Collaborateurs : Hervé Morzadec : fouille Laure Simon : céramologie Topographie : Vincent Pommier Décembre 2005 CD -CD CD Site n° : l 56 l l 228 l l 007 l EA Département : 56 - Morbihan Commune : Saint-Marcel Lieu-dit ou adresse : Le Bourg (la Sente Verte
  • sondage 9 - fossé 1 ►E sondage 90 - fosse 10 ►N sondage 9 - fossé 3 1/40 Annexe 2 : Inventaire des coupes stratigraphiques Saint-Marcel (56) la Sente Verte, diagnostic 2005 co sondage nature comblement profil observations structrure 1 1 1 1 1 2 4 5 5 7 7 7 7 7 7 7 7 7 8 8
  • brun brun brun brun brun brun brun brun 0,34 0,85 longueur Saint-Marcel (56) la Sente Verte, diagnostic 2005 sondage nature comblement profil observations structrure 14 14 14 14 14 14 15 15 15 15 16 16 16 16 16 16 16 16 17 17 17 17 17 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 19 19
  • angles arrondis 0,30 longueur ossements non conservés, mobilier métallique stéineuxr3a:tide nevgIraphiques Saint-Marcel (56) la Sente Verte, diagnostic 2005 sondage ZI profil comblement nature observations structrure Ni Mj P- 20 20 20 20 20 20 20 21 21 21 21 21 21 21
  • ? Saint-Marcel (56) la Sente Verte, diagnostic 2005 w sondage nature profil comblement observations structrure 70 75 75 75 76 76 77 77 80 81 81 81 81 82 83 83 83 84 85 86 87 88 88 89 89 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 2 1 2 3 1 2 1 2 1 1 2 3 4 1 1 2 3 1 1 1 1 1
  • 0,63 0,64 0,32 0,48 0,35 largeur longueur 0,19 cuvette 0,06 cuvette 0,05 cuvette mobilier céramique 0,17 cuvette mobilier céramique 0,10 cuvette Saint-Marcel (56) la Sente Verte, diagnostic 2005 sondage structrure 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 90 93 93 95 98
  • Moulin de la Rousselière BP 3 - 44801 Saint-Herblain Réalisation : Institut National de Recherches Archéologiques Préventives 37 rue du Bignon CS 67737 - 35577 Cesson-Sévigné Gilbert Aguesse (directeur interrégional) Michel Baillieu (adjoint technique et scientifique) Responsable du
  • celle de Pont-de-Buis dans le Finistère, où un objet tout à fait comparable du point de vue morphologique (nous ignorons encore si celle de St-Marcel est décorée) est daté de la deuxième moitié du IVe siècle en raison de la coupe en verre 13 (talon de lance, hache et couteau), en
RAP01923.pdf ((29). l'archipel de Molène. rapport de prospection thématique 2001 et 2002)
  • ) A) ENTRETIEN AVEC RENE MASSON B) ENTRETIEN AVEC MARCEL MASSON 123 123 133 CONCLUSION (Y. PAILLER, Y. SPARFEL, A. TRESSET) 148 ANNEXES 151 HESSE M. - 19 JUIN 1835, NOTES PRISES SUR L'ILE BENIGUET GIOT P.-R. - 26 JUIN 1950, EXTRAIT D'UNE LETTRE AU DIRECTEUR DE L'ARCHITECTURE RECTEUR DE
  • DE L'AGE DU FER ET GALLO-ROMAINS AUX ENVIRONS DE L'ABER BENOIT (A. LEROY, Y. SPARFEL) 181 A) BLES TREVOC'H (SAINT-PABU) B) PENN AR PONT (PLOUDALMÉZEAU) C) ILE GUENNOC (LANDEDA) D) ILE DU BEC (LAMPAUL-PLOUDALMEZEAU) E) PORSGUEN (PLOUDALMÉZEAU) F) ILE TARŒC VRAZ (LANDEDA) < 181
  • 185 1 86 187 1 87 188 FV. LES RESTES FAUNIQUES DE TREVOC'H, PENN AR PONT ET DE L'ILE DU BEC (A. TRESSET) 189 A) ILES TREVOC'H - ENEZ VRAZ (SAINT PABU) B) PENN AR PONT (PLOUDALMÉZEAU) C) ELE DU BEC (LAMPAUL - PLOUDALMÉZEAU) D) ILE TARŒC (LANDEDA) E) REMARQUES 1 89 .189 1 89 189
  • porte à nos recherches lorsqu'il nous a rejoints au cours d'une mission pour visiter le patrimoine néolithique de la commune de Molène. Nos missions sur Molène ont suscité de nombreuses rencontres et discussions avec les résidents. Nous pensons notamment à Marcel Masson, René Masson
  • , Pierre Podeur et Claude Consorti qui nous ont évoqué leurs souvenirs de la vie à Molène, également à Louis Lacaze et Jackie Coquet. Notre excursion sur les îles Trévoc'h (Saint-Pabu) a été possible grâce à la disponibilité de leur conservateur Yann Jacob et Gérard Auffret. Au mois de
  • n'existe pas de rupture entre l'archipel et le continent. Le gneiss de Kerhornou et la granodiorite de la Pointe des Renards constituent le substrat de Béniguet, Kemenez et Trielen. Sur Molène, on assiste à la réapparition du granité de Saint-Renan. De même, le granité de l'Aber Ildut
  • "beniget". Voici ce qu'il en dit : "La plus ancienne mention de l'île de Beniget remonte à 1169 : Hervé de Léon fit don à cette date, à l'abbaye de Saint-Mathieu, de l'insula Benniguet. De même que pour l'Aber-Benoît ou le Port-Béni à Pleubian, beniged ne peut avoir que le sens de "béni
  • ". La Ilf Vie de saint Maudez, compilée au Xllf siècle, dit que le saint débarqua au "port appelé Banniged en breton, en latin Portus Benedictus". L'île sur laquelle était établie l'abbaye de Lindisfarne, sur la côte du Northumberland, fut appelée à partir du Xe siècle Insula Sacra
  • : port de la roche jaune Ar vougeu : les grottes Porzh Ronan : port de (saint) Ronan Begar dalbenn : pointe du fronton ? Porzh karn don : port du chemin à charrette profond Roc'h an drevet : roche des roitelets Kastell : château Boulac'h : roche de la rive Roc'h ar glann : roche de la
  • (Plounéour-Trez), un racloir à dos aminci a été ramassé dans un champ. Le site de Beg Pol (Brignogan) a livré des racloirs grossiers. Sur la zone littorale de Kerlouan, des indices ténus ont été récoltés à Saint Egarée, au Lerret, à Poull Feunteun et à Enez Amon ar Ross, les pièces les
  • coquille Saint-Jacques {Pecten maximus) et la lutraire {Lutraria lutraria) (Dautzenberg, 1913 ; Poppe and Goto, 1991, 1993). Les décomptes globaux obtenus sont présentés dans le tableau 1. Liste des espèces Masse % 83,6 4,1 N.M.I. N.M.I. % 98,72 0,74 N.R. 3554 1467 1469,7 Patella
  • Saint-Jacques et de la lutraire, ont été collectés en milieu sableux. L'absence d'estran vaseux explique que la faune correspondante ne soit pas représentée. La répartition potentielle des coquilles le long de l'estran montre que tous les niveaux ont été exploités (tableau 2). Les
  • pèchées qu'occasionnellement lors de basses mers de vives eaux. La coquille Saint-Jacques se distingue du lot car, étant généralement subtidale, elle ne peut être en principe pêchée à pied sec. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer sa présence dans l'amas. La coquille a pu être
RAP00780.pdf (PLOËRDUT (56). Locuon. rapport de sondage archéologique)
  • TUARZE Marcel
  • GROUPE D'ETUDES ET DE RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES HISTORIQUES ET CULTURELLES DE LA CORNOUAILLE ET DU PAYS POURLET SONDAGE SITE DE 10CÏÏON;:56 163 005AH| Bourg de LOCUON•K3ommunec.de Ploëdut 56 160 GUEMENE^sur-S CORFE Respons f le : M1* Marcel TUARZE *8o FOUILLES
  • ARCHEOLOGIQUES A LOCUON Site archéologique n° : 56 163 005 AH (28 au 31 Mars 1989 inclus) Ces travaux ont pu être entrepris grâce à l'octroi d'un crédit par le Syndicat Intercommunal de Pays et la participation de bénévoles. Le chantier s'est déroulé sous le contrôle de Mr Marcel TUARZE
  • ). Cette chapelle présente une facture hétérogène, en raison de l'utilisation d'éléments sculptés, • • * /• • • (I) Marcel TUARZE - Peuplement ancien et croyances dans le Haut Pays de Locuon aux sources de l'Ellé et du Scorff Université de Haute Bretagne - Rennes - I987 - provenant
  • montre la nécessité d'effectuer des fouilles avec un encadrement compétent, avant d'entreprendre tous travaux en sous-sol de quelque nature que ce soit. Ces nouveaux éléments posent une nouvelle problématique pour le site de Locuon. Marcel TUARZE ANNEXE Ces travaux ont été aussi
  • autorise M. prénom : Bourg de LOCUON - 56160 PLOËRDUT organisme : Marcel AUTR. à effectuer un sondage Département : Morbihan Commune : PLOËRDUT Lieu-dit : Locuon N° de site: 56 163 005 AH Cadastre année : Section, parcelles: g-i^ Coordonnées Lambert : Zone : Abscisse
RAP01903.pdf (TRELIVAN (22). "ZA du Gros Bois". dfs de diagnostic)
  • BAILLEEU (adjoint scientifique et technique) Intervenants techniques Terrain : Véronique CHAIGNE (technicienne Inrap) Topographie : Frédéric BOUMIER (topographe Inrap) Terrassements mécaniques : Marcel Voisin, les Fontenelles, 22100 Aucaleuc Intervenants administratifs Service régional
  • 27 parcelles concernées par le projet de lotissement se situent sur la commune de Trélivan, à environ 4 km à l'ouest de Dinan. L'emprise, en limite de la commune d'Aucaleuc, est bordée au nord par la quatre voie reliant Saint-Brieuc à Saint-Malo, au delà de laquelle se situe le
RAP00578.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • expérimenté du groupe. . Les relevés topographiques ont été réalisés avec le matériel de topographie de l'association et un tachéomètre à laser dans les cas particuliers (forteresses de SAINT AUBIN DU CORMIER et MONTFORT). . En couverture aérienne, 13 heures de vol ont été effectuées
  • réalisés avec le matériel de topographie de l'association et un tachéomètre à laser dans les cas particuliers (forteresses de SAINT AUBIN DU CORMIER et MONTFORT). . En couverture aérienne, 13 heures de vol ont été effectuées sur "RALLYE" et "PIPER" de l 'aéroclub d ' ILLE-ET
  • de MONTFORT-SUR-MEU et surtout château de SAINT AUBIN-DU-CORMIER permettront de poser une problématique de recherches futures fensifs, : choix dé- aménagements domestiques... ETAT D'EXECUTION DU PROGRAMME . évolution chronologique, : Sur le plan méthodologique
  • ., 1986. Les prospecteurs bénévoles : Pierre AUBREE, Laurent AUBRY, Michel BRAND 1 HONNEUF Marcel BRIZARD, Pierre CREN, Jérôme CUCARULL, Jean-Michel COLLET, Josette DENIEUL, Claude ESC0LAN0, Martine GARNIER, Nicole G AUDICHON , Thierry GIBOIRE, Marcel LE CHARPENTIER, Monique LEGUEN
RAP03356.pdf ((22)(29)(56). Rapport de prospection archéologique diachronique de l'Oust et de la Vilaine à la pointe du Raz. Rapport de PD)
  • système d'enclos 29 56 SAINT-MARCEL La Boirie 2 enclos 30 56 SAINT-SERVANT Trévelot de Bas système d'enclos 31 56 SEGLIEN Maindy système d'enclos 32 56 SERENT La Touche Bouédo Enclos Patrick NAAS Rapport de prospection archéologique de l'Oust et de la Vilaine à la
  • ) CRUGUEL HELLEAN HELLEAN LANOUEE LANOUEE PLOERMEL PLUMELEC PLUMELEC PLUMELIAU PLUMELIN RUFFIAC SAINT-BARTHELEMY SAINT-BARTHELEMY SAINT-MARCEL SAINT-SERVANT SEGLIEN SERENT Lieu-dit Nature du site Kerropert Kergoff Le Bois Joli Le Clezieu Kermoal Kerauter Croas Toul Kervillaouet Sainte
  • ARRETE Patrick NAAS Rapport de prospection archéologique de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz (2016) 5 Patrick NAAS Rapport de prospection archéologique de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz (2016) 6 Saint-Barthélémy (56) Talforest Système d'enclos accolés
  • Rapport de prospection archéologique de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz (2016) 8 LISTE DES DECOUVERTES 2016 32 entités archéologiques N° Département COMMUNE Lieu-dit Nature du site 1 22 SAINT-CARADEC Kerropert Enclos 2 22 TREVE Kergoff système d'enclos 3
  • 22 TREVE Le Bois Joli système d'enclos 4 22 TREVE Le Clezieu Enclos 5 29 ELLIANT Kermoal Enclos 6 29 MELGVEN Kerauter 2 enclos superposés 7 29 MELGVEN Croas Toul Enclos 8 29 MELGVEN Kervillaouet Enclos 9 29 TREGUNC Sainte-Elisabeth système d'enclos
  • 10 56 BIGNAN Kerhan Enclos 11 56 BIGNAN Kerantily 2 enclos 12 56 CARO Le Bas Bremel Enclos 13 56 CARO Sainte-Anne du Thay système d'enclos 14 56 CROIX-HELLEAN (la) La Ville Coto Enclos 15 56 CROIX-HELLEAN (la) Bellon système d'enclos 16 56 CRUGUEL
  • Enclos 23 56 PLUMELEC Linier système d'enclos 24 56 PLUMELIAU Kerscouarh système d'enclos 25 56 PLUMELIN Kerbregen système d'enclos 26 56 RUFFIAC Guidecourt système d'enclos 27 56 SAINT-BARTHELEMY Pen Hayo système d'enclos 28 56 SAINT-BARTHELEMY Talforest
  • tracé hypothétique S2: 17000 m² S1 : 2200 m² 9200 m² 1600 m² Saint-Caradec (22) Kerropert Lanouée (56) Bogas St Servant La Ville Aubry > 6000 m² S2 16500 m² 2100 m² S2> 5800 m² S1 5600 m² 2800 m² S1: 1500 m² Plumeliau (56) Kerscouarh > 15000 m² Plumelin (56) Kerbregen
  • Trévé (22) Kergoff 1 ha 1 ha 4700 m² Caro (56) Ste Anne du Thay total S2 : 23000 m² env. 4200 m² Saint-Barthélémy (56) Talforest 3500 m² P. Naas 2016 Fig. 3 Quelques systèmes d’enclos découverts en 2016 (dominante curviligne) Patrick NAAS Rapport de prospection archéologique
  • de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz (2016) 16 Sérent (56) La Touche Bouédo Melgven (29) Kervillaouet 13000 m² ? La Croix -Helléan Bellon Caro (56) Le Bas Bremel S2 : 14500 m² S1 > 5300 m² Saint-Barthélémy (56) Pen Hayo S2 : 6000 m² S1 : 4900 m² 1 ha 1 ha
  • d'organisation et de sectorisation des espaces domestiques mais également les remaniements inhérents à la chronologie parfois longue des sites (Talforest, Saint-Barthélémy/ Ste Anne du Thay, Caro). On retrouve ici le schéma classique de systèmes cloisonnés plus ou moins centripètes (La Ville
  • Aubry, Saint-Servant ) selon que le modèle des enclos emboîtés tend à s'imposer ( Bogas, Lanouéée / Kergoff, Trévé ). Il n'est pas étonnant que ces systèmes se développent sur des superficies conséquentes - entre 1 à 4 hectares - et probablement sur des périodes longues de plusieurs
  • 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 Patrick NAAS 22 22 22 22 29 29 29 29 29 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 56 SAINT-CARADEC TREVE TREVE TREVE ELLIANT MELGVEN MELGVEN MELGVEN TREGUNC BIGNAN BIGNAN CARO CARO CROIX-HELLEAN (la) CROIX-HELLEAN (la
  • -Elisabeth Kerhan Kerantily Le Bas Bremel Sainte-Anne du Thay La Ville Coto Bellon Les Landes Le Petit Penlan Rohello / Le Grand Penlan Bogas Les Croix L'Hôpital Bézon Kermorin Linier Kerscouarh Kerbregen Guidecourt Pen Hayo Talforest La Boirie Trévelot de Bas Maindy La Touche Bouédo
  • = X Données complémentaires = Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR : TEL : localisation PATRICK NAAS Département : Nom : COTES D'ARMOR commune principale: SAINT-CARADEC Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : KERROPERT Commune principale SAINT-CARADEC Lieu
  • de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz (2016) 25 Département : COTES D ARMOR Commune : SAINT-CARADEC DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Section : ZI Feuille : 000 ZI 01 22 SAINT-CARADEC Kerropert Échelle
  • d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2000 Prospection diachronique P. NAAS 2016 Date d'édition : 20/01/2017 (fuseau horaire de Paris) Redressement informatique et DAO P. Naas Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : SAINT-BRIEUC 4 rue
  • Abbé Garnier B.P. 2254 22022 22022 SAINT BRIEUC tél. 02 96 01 42 42 -fax cdif.saint-brieuc@dgfip.finances.gouv.fr Cet extrait de plan vous est délivré par : cadastre.gouv.fr Coordonnées en projection : RGF93CC48 ©2016 Ministère de l'Économie et des Finances 1264600 7238600
  • 7238600 7238800 1264400 7238800 1264200 9200 m² 1600 m² 22 SAINT-CARADEC Kerropert Prospection diachronique P. NAAS 2016 Patrick NAAS 1264200 Rapport de prospection archéologique de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz (2016) 1264400 7238400 7238400 Redressement
  • informatique et DAO P. Naas 1264600 26 N° INSEE : Commune : Lieu-dit : Prospection : Patrick NAAS 22 279 SAINT-CARADEC Kerropert P. Naas (2016) Rapport de prospection archéologique de l'Oust et de la Vilaine à la Pointe du Raz (2016) 27 Patrick NAAS Rapport de prospection
RAP01449.pdf ((56). Étang de Lannenec. site subaquatique. rapport de prospection inventaire)
  • 1.3.7. 3 3 2. PRESENTATION DU SITE 4 2.1. SITUATION GÉOGRAPHIQUE 4 2.2. DESCRIPTION 4 2.2.1. 2.2.2. 2.2.3. 2.2.4. Etang Rives Faunes et flores aquatiques Conditions géologiques 4 5 5 6 2.3. HISTOIRE 7 2.3.1. Tradition orale 2.3.1.1. Sainte NINNOC 2.3.2. Le prieuré de
  • Lannenec 2.3.3. Le village de Saint ADRIEN 7 7 7 7 2.4. PROBLEMATIQUE DE LA RECHERCHE 2.4.1. Problématique de prospection 2.4.2. Objectif. 8 8 9 • 3. ORGANISATION 10 3.1. MATERIEL 10 3.2. STRUCTURES INTERVENANTES 10 4. INVENTAIRE DU SITE 11 4.1. TOPOGRAPHIE DU SITE 11
  • un encaissement occidental de l'anse du Pouldu. MORBIHAN 56 Sur la commune de Ploemeur il s'intègre au Nord du lieu le Fort-Bloqué, à 600 mètres de la route côtière. Il est bordé respectivement des villages du Fort-Bloqué, de Saint-Adrien au Sud et par le village de Lannenec à
  • 1997 2.3. Histoire 2.3 .1. Tradition orale er Le village de Lannenec (LAN NINOC) a été le lieu où semble t-il NINNOCK a fondé son 1 monastère féminin. Il aurait été parmi les premiers monastères construits au V e , VI e siècles. Sainte Ninnoc, fille d'une famille irlandaise
  • décide de venir évangéliser la Bretagne. Elle partit de Cumbrea en Ecosse en utilisant un CURRAGH comme embarcation. 2.3.1.1 .Sainte Ninnoc Aux environs de l'an de grâce 403, il y avait un prince dans un certain canton de la Grande Bretagne, nommé Brokhan (Broc'han). Il mit au monde
  • Xllè siècle, Gurheden, moine de Quimperlé, mentionnait les ruines du monastère et les vestiges des logettes, comme une preuve des faits racontés par lui dans la vie de la sainte. Ces ruines furent relevées peu après et devinrent le centre d'un prieuré bénédictin dépendant de
  • l'abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé. Les possessions immédiates comprenaient : une chapelle dédiée à sainte Ninnoc, un cimetière, une maison prieurale, un jardin et autres dépendances, contenant 5 journaux 5 , et une belle métairie d'une contenance de 15 journaux, sans compter
  • plusieurs pièces de terre isolées. On trouve ensuite le Fr. Jean Prévost, prieur de Lannenec, qui bâtit une maison avec un jardin auprès du colombier de l'abbaye. Pierre-Guillaune de la Vieuville, abbé commendataire de Saint-Maurice, obtint le prieuré de Lannennec après lui, et reçut
  • pas croire que Sainte Ninnoc n'a pas réellement existé, puisqu'elle a donné son nom à un prieuré et à une localité. Sur son histoire réelle on a dû composer, bien après sa mort, la légende et l'acte de donation que l'on a transcrits. Ce prieuré ou autre édifice semble marquer leur
  • présence aujourd'hui, mais c'est une autre histoire. 2.3.3. Le village de Saint Adrien Ce saint 6 serait associé à deux aspects fondamentaux : 5 - Journal : Surface de terre labourée par un journalier dans le temps d'une journée. Cette mesure variait suivant les régions; on l'a
  • repérée zone GZ2 serait l'objet de recherche d'indice supplémentaire d'une activité humaine soit du côté de Locmiquel-Méné soit de Saint Adrien. Cette opération devant se réaliser suivant au axe ayant la même origine que le premier, en direction de St Adrien et des parcelles 93,255
  • communication se situent plus au nord sur un axe Pont-Scorff 56 / Quimperlé 29. La présence d'un pavage et de pierres façonnées sur une gravière pourraient se rapprocher soit d'une construction sur le tumulus de Locmiquel-Méné soit du lieu situé sur la rive opposée au lieu dit Saint Adrien
  • dliistoirejiu Pays de Lorient. 8 - page 8 Etang de LANNENEC - OPERATION ARCHEOLOGIQUE SUBAQUATIQUE N' 1997/38 - RAPPORT 1997 Le mur rencontré sur la zone PZ1 , pourrait laisser supposer, non pas la présence du prieuré de Saint-Ninnog mais les limites d'un prieuré de la période médiévale
RAP01548.pdf (GUIDEL(56). PLOEMEUR (56). Étang de Lannenec. site subaquatique. rapport de prospection inventaire)
  • POULDU. Une de ses façades est maritime, ce qui lui confère un double intérêt, la zone périmaritime et maritime. Trois lieux, SAINT - ADRIEN, LANNENEC, LOCMIQUEL - MENE ont accueilli des civilisations. Ces villages ont traversé le temps et sont devenus des hameaux de paix et de
  • au niveau des deux promontoires, celui de Locmiquel-Méné et celui de Saint Adrien. Ce site maritime a attiré différentes communautés. Elles ont mémorisé leur passage au travers du dolmen du Cruguellic, d'une chambre funéraire sur Locmiquel Méné, d'un prieuré sur Lannenec. - page
  • . Intervenants Responsables de l'opération Groupe de Recherches Archéologiques Subaquatiques de Lorient. CB. CIO 045 (Ag. Lanester) Ass. AXA N°826479004 Responsable scientifique : Daniel LE MESTRE Responsable documentation : Marcel MARINGUE Responsable matériel : Antoine IACONNELI
RAP01884.pdf (BÉNODET (29). futur lotissement au lieu-dit Saint-Gildas. dfs de diagnostic)
  • BÉNODET (29). futur lotissement au lieu-dit Saint-Gildas. dfs de diagnostic
  • Benodet (Finistère) SONDAGES ARCHÉOLOGIQUES SYSTÉMATIQUES SUR L'EMPLACEMENT D'UN FUTUR LOTISSEMENT AU LIEU-DIT SAINT GILDAS A BENODET RAPPORT DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Réf. : 31 05 03 48 01 Ordre de mission INRAP n°03/2410 du 10/02/03 au 11/02/2003 Arrêté n°2002/136 portant
  • ì Fiche signalétique Identité du site : Ref : 31 05 03 48 01 Département : Finistère Commune : Bénodet Lieu-dit : Saint Gildas Cadastre : Section AI, n°191 et 192 Plan d'occupation des sols : * Coordonnées Lambert : x = y= Altitude NGF : Propriétaire de terrain : SARL SEGOFI
  • d'Antenne, - Didier Dubant, adjoint, - Michel Baillieu, adjoint scientifique et technique. Aménageur : SARL SEGOFI Entreprise de terrassement : Marcel Voisin, Les Fontenelles (route de St Brieuc) Aucaleuc, 22100 Dinan. Intervenants scientifiques et techniques durant la phase terrain
  • lieu-dit « La Pointe Saint Gilles »'. Des thermes de la même époque ont été étudiés en 1866 et 1870 au lieu-dit « le Poulker» . Des sondages effectués en 1988, sur la parcelle 146 (fig.3), à proximité de l'emprise actuelle, ont également livrés des restes de constructions romaiûes
  • a nécessité 2 jours pour Eddy Roy, 2 jours pour la DAO (Eric Nicolas, Dessin Assisté par Ordinateur). 1.1- Cadre géographique et géologique L'implantation du lotissement est situé au sud de la commune de Bénodet, au lieudit « Saint Gildas » sur les parcelles AI n°191 et 192 du cadastre
  • actuel (fig.3 et 4). Le site se trouve à 200 mètres du bord de mer, entre l'allée Saint Gildas et la route de Kernéost. Les couches superficielles argileuses brunâtres foncées, constituées de la terre arable et d'une couche sous-jacente un peu plus claire, n'excèdent pas 50
  • large pour une longueur de 10 à 33 mètres et d'une profondeur moyenne de 50 centimètres ont été effectuées à l'aide d'une pelleteuse à Oges, 1922 ; Oges (L.) ; « Les sépultures à coffrets et la chapelle de Saint Gilles en Bénodet », Bulletin de la Société Archéologique du Finistère
  • .) ; « Les sépultures à coffrets et la chapelle de Saint Gilles en Bénodet », Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, tome XLIX, p.51-56 Oges, 1995 ; Oges (L.) : « Le site de Bénodet aux époques préhistoriques et gallo-romaine » in hors série de Foen-izella, bulletin
  • \ \ \ \ \ \ 100m Camping de la "Pointe Saint-Gilles" Figure n°4 : Emplacementdes tranchées de diagnostic sur l'emprise du projet Figure n°5 : Plan d'ensemble du diagnostic archéologique (échelle 1/500e) I I Surface totale de la tranchée ; 22 m2 H1 =0,50 m Est Ouest V 01 - Limon
  • lotissement, n° LT 029 006 02 S 3004 pour les terrains situés à BENODET (Finistère) Allée Saint-gildas et cadastrés Al n° 191 et 192, reçu le 16/09/2002; CONSIDERANT que, en raison de leur nature et de leur localisation, les travaux envisagés sont susceptibles d'affecter des éléments du
  • 1er : Un diagnostic archéologique sera réalisé sur le terrain faisant l'objet des aménagements, ouvrage ou travaux susvisés, sis en : Région : BRETAGNE Département : Finistère Commune : BENODET Lieu-dit : Allée Saint-Gildas Cadastre : section : Al parcelle(s) : 191 et 192
  • du 16 janvier 2002 relatif aux procédures administratives et financières en matière d'archéologie préventive, notamment son article 8 ; VU l'arrêté n° 2002-136 en date du 09/10/2002 portant prescription d'un diagnostic archéologique à réaliser à BENODET (Finistère) allée Saint
RAP00227.pdf (PLOËRDUT-LOCUON (56). tumulus de le Hinguer-Kerfandol.)
  • Jacques BRIARD Directeur de Recherche au C.N.R.S. Marcel TUARZE Technicien I.U.T. Carrières Sociales Dominique MARGUERIE Chercheur Laboratoire Anthropologie RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LES FOUILLES DES TUMULUS DE KERFANDOL A PLOERD UT-LOCUON, MORBIHAN (1985) Autorisation de
  • fouilles archéologiques n° 6849 Programme P 34 du 29/3/85 EQUIPE DE RECHERCHE N° 2 7 DU C.N.R.S. Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I Campus de Beaulieu 35042 RENNES Cédex Jacques BRIARD Directeur de Recherche au C.N.R.S. Marcel TUARZE Technicien I.U.T. Carrières
  • . Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I Campus de Beaulieu 35042 RENNES Cédex Jacques BRIARD Directeur de Recherche au C.N.R.S. Marcel TUARZE Technicien I.U.T. Carrières Sociales Dominique MARGUERIE Chercheur Laboratoire Anthropologie RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LES FOUILLES DES
  • de Recherche au C.N.R.S. Marcel TUARZE Technicien I.U.T. Carrières Sociales Dominique MARGUERIE Chercheur Laboratoire Anthropologie RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LES FOUILLES DES TUMULUS DE KERFANDOL A PLOERDUT-LOCUON, MORBIHAN (1985) Autorisation de fouilles archéologiques n° 6849
  • . BOURHIS, ingénieur au C.N.R.S., Rennes, Ille-et-Vilaine M. BREGER, professeur d'histoire, Saint-Brieuc, Côtes-du-Nord J. BRIARD, directeur de recherche au C.N.R.S., Rennes, Ille-et-Vilaine 3.M. BRIARD, psycho-thérapeute, Pau, Pyrénées M. BRIARD, Rennes, Ille-et-Vilaine '3. COZELIN
  • , association "Vents nouveaux", Locuon, Morbihan L. DONATI, kinésithérapeute, Saint-Brieuc, Côtes-du-Nord C. du GARDIN, étudiante archéologie, Paris I M. HOUEIX, professeur retraité, Plélan-le-Grand, Ille-et-Vilaine D. LEBORGNE, étudiante médecine, Rennes, Ille-et-Vilaine 3. LE CARDUNER
  • cairn en moellons de granité. Elle se rapproche de la série des tombes des Côtes-du-Nord (Saint-Jude). Quelques maigres tessons et éclats de silex ont été récoltés lors du dépouillement du cairn et du dégagement de la tombe mais aucun ensemble marquant pouvant correspondre à une
  • poterie funéraire n'a pu être recueilli. On peut rappeler que les tombes de Saint-3ude étaient également très pauvres (vestiges d'une poterie écrasée). Fouilles anciennes perturbant le monument et effondrement de la structure en bois fragile ont pu faire disparaître la poterie
  • Bourbriac, Côtes-du-Nord, en particulier ceux de Saint-3ude datés de 1800 avant J.C. Cette datation étayée sur des comparaisons structurales ne peut être malheureusement renforcée par l'étude du matériel très pauvre ici, ne comportant que quelques silex et des poteries dont l'une peut
RAP02667.pdf (SAINT-MÉEN-LE-GRAND (35). abbatiale, chapelle sud. rapport de sondage)
  • SAINT-MEEN-LE-GRAND
  • SAINT-MÉEN-LE-GRAND (35). abbatiale, chapelle sud. rapport de sondage
  • BAIZEAU ARCHITECTE 15, rue Hoche 35 000 RENNES Tel.: 02 99 84 07 93 Fax. : 09 55 54 01 70 contact@baizeau architecte.fr 35 290 SAINT-MEEN-LE-GRAND Abbatiale – Chapelle Sud Site N° 35 297 002 SONDAGES DU 07 MARS AU 17 MARS 2011 SERVICE REGIONAL DE L’ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE
  • Avenue Charles Foulon 35700 Rennes 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 2 SOMMAIRE FICHE SIGNALETIQUE ......................................................................................................... 4 Préambule et problématique
  • ................................................................................................................... 67 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 3 FICHE SIGNALETIQUE Identité du Site Site n° 35 297 002 Département : Ille et Vilaine Commune : Saint Méen le Grand Lieu-dit : Abbatiale Cadastre : cadastre informatisé – avril 2011 – section AE
  • archéologique d’Ille et Vilaine 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 4 Préambule et problématique La dépose du sol de la chapelle Sud de l’abbatiale de Saint-Méen-le-Grand par l'entreprise Joubrel, en décembre 2010, a fait apparaître l'arase d'un mur
  • Est – Ph 2 : Clocher Ouest 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 5 Données techniques de l’opération 1.1 - Financement Les présents sondages ont été financés par une subvention de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne
  • câbles. Sondage 2 (angle Nord-ouest) Un sondage de 3mx1.55m a été implanté au Nord de la jonction du mur Est de la chapelle et du muret traversant la chapelle afin de vérifier leur chronologie relative et 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 6
  • maison culturelle Théodore Bothrel, rue du Rvd père Janvier – cf annexes – fiche Q.DE-2 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 7 Fig. 4 : Fiche IGN de la référence NGF du nivellement 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques
  • toute épreuve. Merci à Valérie Le Gall, Joseph Le Gall et Marie Millet de l’INRAP pour leur aide professionnelle précieuse, et à Véronique Jouault pour son aide dans le traitement du mobilier. 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 9 2
  • / Contexte des sondages 2.1 - Le contexte géographique et géologique La commune de Saint-Méen le Grand, se situe au Nord-Ouest du département de l’Ille-etVilaine, à 43km à l’Ouest de Rennes, sur le triangle historique des grandes abbatiales : Saint-Méen-le-Grand, Paimpont et Monfort
  • localisation à l’intérieure de l’abbatiale, le site n’est que peu impacté par son contexte géographique ou géologique. Fig. 5 : Carte de la région (Source Géoportail) Fig. 6: Cadastre Napoléonien (AD35) 2 Bureau de Recherches Géologiques et Minières 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport
  • des sondages archéologiques de mars 2011/ 10 Fig. 7: Carte d’état major (Source Géoportail) Fig. 8: Carte IGN de la commune 1/25 000eme (Source SRA) Localisation des sites archéologiques 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 11 Fig. 9
  • : Cadastre actuel (Source cadastre.gouv) 2.2 - Le contexte archéologique et historique L’historique de la ville de Saint-Méen-le-Grand est étroitement lié à l’histoire de l’abbaye3 . 3 Sources : Rapport AFAN 1993 ; Articles de l’abbé Blot 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages
  • VIème siècle, Méven, moine anglais, fût proche de Saint Samson de Dol et qu’il ait fondé deux monastères dans la forêt de Brocéliande et près d’Angers. IXème siècle En 814, Louis le Debonnaire confirme les privilèges accordés par Charlemagne à une église de Saint-Méen. Il s’agit
  • d’une confirmation de privilège donc cette première église est antérieure au IXème siècle. XIème siècle Une église est reconstruite par Alain III, Duc de Bretagne et son frère Eudes en 1008. Ils concèderont, au même moment, à la commune, une foire et un marché. 35 – Saint-Méen-le
  • -Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 13 En 1024, le terme d’abbatiale apparaît avec l’inauguration de la première église abbatiale en remplacement de l’abbaye bénédictine de Saint-Jean-de-Gaël, ruinée par les Normands le siècle précédent. Les reliques de Saint
  • Méen, conservées antérieurement à Saint Jean de Gael puis à Saint Florent de Saumur, sont rapatriées à Saint Méen le Grand en 1074. Confirmation en 1094 des privilèges accordés au monastère de Saint-Méen par Raoul II, archevêque de Tours. XIIème siècle : Vers 1100, construction de
  • plus, soumet le prieur de Paimpont à la juridiction de l’abbé de Saint Méen. XIIIème siècle : Un nouveau projet est relancé au temps des abbés Rolland et Pierre 1er vers 1200 avec le raccord des deux abbayes. Vers 1200 : construction de la tour de plan trapézoïdale pour récupérer
  • , l’abbé commendataire dépense 25 000 livres en réparations et constructions. Il rétablit à la même époque la règle de Saint Benoit. En 1639, un grand nombre de tombeaux sont levés et réemployés. La chapelle Sud est alors dédiée à Saint Vincent de Paul. Dès le début du XVIIème siècle
  • août 1689 : « La plupart des fidèles sont portés à désirer être inhumés dans les églises et au lieu de contribuer à les entretenir et orner, ils les rendent non seulement malpropres, mais ils en ruinent le pavé d'une telle sorte qu'il en coûte beaucoup pour le réparer ». 35 – Saint
  • -Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 14 Fig. 11: Cycle de peintures de la chapelle (Source AVAP en cours – Photos R.PECHARD) 35 – Saint-Méen-le-Grand Rapport des sondages archéologiques de mars 2011/ 15 Fig. 12: Carte de Cassini – AD 35 XVIIIème