Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2715 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03041.pdf (ROSPORDEN (29). Coat Culoden : découverte de vestiges du bas Moyen Âge. rapport de diagnostic)
  • (J.F.), 2005.- Op. Cit.p.386. 9 Roy (E.) avec la coll. de Barbé (H.), 1998.- Evolution typologique et rôle domestique des céramiques de Saint-Omer du XIIIe au XVIIIe siècles.- dans Revue du Nord, Archéologie de la Picardie et du Nord de la France, n°328, p.76. 10 Roy (E.), 1997
  • .- Etude typologique de la céramique du XIII au XVIIIe siècle dans le nord de l’Artois. Mobilier issu d’ensemble clos provenant des fouilles de Saint Omer et Béthune (Pas-de-Calais).- Mémoire de l’Ecole des Hautes Etudes en Science Sociale, p.165. 11 Villard (J.F.), 2005.- Op. Cit.p.386
  • successives. 42 Rosporden (29), « Coat Culoden » ________________________________________________ Septembre 2014 Bibliographie : Roy (E.) avec la coll. de Barbé (H.), 1998.- Evolution typologique et rôle domestique des céramiques de Saint-Omer du XIIIe au XVIIIe siècles.- dans Revue
  • du Nord, Archéologie de la Picardie et du Nord de la France, n°328, p.76. Roy (E.), 1997.- Etude typologique de la céramique du XIII au XVIIIe siècle dans le nord de l’Artois. Mobilier issu d’ensemble clos provenant des fouilles de Saint Omer et Béthune (Pas-de-Calais).- Mémoire
  • romain à la fin du Moyen Âge, Saint Thonan, éd. CRAF / Cloître, 2005, p. 358-389. 6 Villard (J.F.), 2005.- Op. Cit. 4 39 Rosporden (29), « Coat Culoden » ________________________________________________ Septembre 2014 Cette fosse a livré en surface 7 fragments de panse d’une
  • Âge, Saint Thonan, éd. CRAF / Cloître, 2005, p. 358-389. Liste des figures. Figure n°01 : Localisation Rosporden (29). Figure n°02 : Localisation de l’agrandissement de la carrière de granite au lieu-dit « Coat Culoden » à Rosporden. Figure n°03 : Parcelles concernées par
RAP02006.pdf (SAINT-VOUGAY (29). la cour du château de Kerjean. dfs de diagnostic archéologique)
  • SAINT-VOUGAY
  • SAINT-VOUGAY (29). la cour du château de Kerjean. dfs de diagnostic archéologique
  • contexte du XVe ou XVIe siècle à Quimper5. 4 Roy (E.) 1998 .- Etude typologique de la céramique du XlIIe au XVIIIe siècle dans le nord de l'Artois. Mobilier issu d'ensembles clos provenant des fouilles de Saint-Omer et Béthune.- Mémoire de l'EHESS, p.83. 5 Le Boulanger (F.), 1999
  • cupules estampés9. 5 - Bord de marmite. Pâte beige à gros dégraissant comportant des traces externes de mises aux feux. 6 Roy (E.) avec la coll. de Barbé (H.), 1998 .- Evolution typologique et rôle domestique Saint-Omer du Xllle au XVIIIe siècle.- in Revue du Nord n° 328, p 69-91
  • .- Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, Roy (E.) 1998 .- Etude typologique de la céramique duXIIIe au XVIIIe siècle dans le nord de l'Artois. issu d'ensembles clos provenant des fouilles de Saint-Omer et Béthune.- Mémoire de l'EHESS, p.83. Roy (E.) avec la coll. de Barbé (H
  • .), 1998 .- Evolution typologique et rôle domestique Omer du XlIIe au XVIIIe siècle.- in Revue du Nord n° 328, p 69-97. des céramiques Mobilier de Saint- 13 Liste des figures : Figure n°l : Localisation de Saint Vougay. Figure n°2 : Localisation du site sur la carte I.G.N 1
  • Bibliographie Annexes : 13 - Liste des - figures Figures - Tableau récapitulatif - Documents administratifs Fiche signalé tique Identité du site : Ref : 31 05 03 21 01 Département : Finistère Commune : Saint Vougay Lieu-dit : Cour du Château de Kerjean Cadastre : Section n°232
  • mini-pelle, pour réussir au mieux les décapages archéologiques et surtout lorsqu'il s'agit de surcroît d'un responsable d'opération : Merci Monsieur Laurent Aubry. 2 1 - Introduction Des travaux de réaménagement ou de restauration de la cour du Château de Kerjean à Saint Vougay
  • obtient de François 1er l'autorisation de reconstruire son manoir. Son frère, le chanoine du chapitre de la cathédrale de Saint-Pol-de-Léon lègue une immense fortune à son fils Louis. Cet héritage servira à la construction du château actuel. Nous ne connaissons pas la date exacte de
  • Affaires Culturelles, Ministère de la Culture et de la Communication. 16 pages. 1.2 - Cadre géographique et géologique (superficiel) Le Château de Kerjean se trouve au Sud/Ouest de la commune de Saint-Vougay. Au niveau de la cour du Château, le substratum est constitué de mignatite
  • permettent de proposer, de façon succincte, différentes phases d'occupation. 3 Le Goffic (M.), 1993.- Saint-Vougay, Tome CXXII, p. 119-120. château de Kerjean.- Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 4 Le diagnostic a mis en évidence deux phases d'occupations du site
  • la construction. S'agissant d'un simple diagnostic, il a fallut s'arrêter sur ce niveau. 11 3 - Conclusion et notice synthétique Des travaux de réaménagement ou de restauration sur une surface de 1000m2, de la cour du Château de Kerjean à Saint Vougay dans le Finistère a amené
  • .- Documents d'Archéologie Le Boulanger (F.), 1999.- Quimper « Collège de la Tour d'Auvergne ». Evolution d ' u n îlot médiéval à Quimper (XlIle-XVIIe siècles).- DFS de sauvetage urgent, SRA de Rennes, p. 134. Le Goffic (M.), 1993.- Saint-Vougay, Tome CXXII, p. 119-120. château de Kerjean
  • cendre et de charbons de bois, faisant partie du comblement de la construction quadrangulaire. Figure n°21 : Portion d'allée empierrée 23, dirigée vers le puits actuel et implantée dans les derniers niveaux de cours. 14 Figure n°1 : Localisation de Saint Vougay. ~~ À ' t I i IF-fi
  • Bretagne, Conservation Régionale des Monuments Historiques en date du 14 juin 2002, pour la cour du château de Kerjean à SAINT-VOUGAY (Finistère) reçue le 17 juin 2002 ; CONSIDERANT que, en raison de leur localisation, les travaux envisagés sont susceptibles d'affecter des éléments du
  • 1 er : Un diagnostic archéologique sera réalisé sur le terrain faisant l'objet des aménagements, ouvrage ou travaux susvisés, sis en : Région : BRETAGNE Département : Finistère Commune : SAINT-VOUGAY Lieu-dit : cour du Château de Kerjean Cadastre : section parcelle(s) : 232
  • : BRETAGNE département : Finistère commune : SAINT-VOUGAY lieu-dit : Château de Kerjean cadastre : année : section : parcelle(s) : 232 122,180 y = 1118,350 propriétaire : Etat coordonnées lambert : x = Emprise(s) du diagnostic archéologique: Château de Kerjean. Z = 95 m L'emprise
RAP00566.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • Bonneraye/Le Printemps/Saint-Nicolas (Reminiac) area and in the area around ^the château of Touraille, stretching north from it over the? Campeneac commune boundary to La Tieulais; and there are a di sti net i ve number of 1 ow concentrations of post-medi eval material in the Les PI aci
  • as the depth increased, as did fragments of rock. The marked différence between the 1 atter and the bedrock, and their range (siltstones, grès Csandstone3, congl omerate , quartzite) suggest that they are plough scatter derivihg from nearby structures rather than from the local bedrock
  • , was dug into an apparently natural subsoil (5). This was filled with blocks of schi ste (including slate) and congl omerate , most of which showed no sign of having been worked (11). A silty soil had accumulated in the interstices of thèse stones, and this produced 11 sherds of pottery
  • fabric) were also recovered, their number increasing with depth - which may suggest that they came from the underlyi ng levels» This layer also contai ned numerous rock fragments, including 18% roofing slate and 3.154 of the harder stones used Ic^cally for building (14% congl omerate
RAP03503 (ARRADON (56). Place de l'Église. Rapport de sondage)
  • ont répondu "OUI" 6 Deux fragments de tuyau de pipe en terre blanche ont été trouvés dans la partie sud de la zone décapée (US 1001). L’un des fragments (porte l’inscription « L. Fiolet St Omer » (fig.44). La manufacture de pipe Fiolet à Saint-Omer (Pas de Calais) est fondée à la
  • Service Départemental d’archéologie du Morbihan (DGEC), Conseil départemental du Morbihan : AGOGUE Olivier, Conservateur du patrimoine / chef du Service départemental d’archéologie du Morbihan OGER Hélène, Coordinatrice administrative 2 rue de Saint-Tropez – CS82400 – 56009 Vannes
  • (Morbihan), « Centre bourg, place de l’église » Figure 20 : F107, vue vers l’est Figure 21 : Eglise de Saint Avé, escalier en vis aménagé dans l’épaisseur du mur. Figure 22 : F107 réservation pour l’escalier en vis, vue vers le sud L’aménagement consiste en une réservation en arc de
  • . A titre de comparaison, on peut signaler l’escalier aménagé dans l’angle du mur de facade de l’église de Saint Avé (fig. 21), dont la forme pourrait se rapprocher de celui d’Arradon. 26 II-Résultats Les contrefort F114-115 : En appui contre ce mur sud, deux contreforts ont été
RAP01819.pdf (BÉNODET (29). "kernéost". dfs de diagnostic archéologique)
  • -Rance (Côtes d'Armor) ». DAF, n°58, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme. Paris, 267 p. 30 Le Bihan, 1998 : Op. cit. 31 Roy, 1998 : Roy (E.) avec la coll. de Barbé (H.) ; " Évolution typologique et rôle domestique des céramiques de Saint-Omer du XlIIe au XVIIle siècles
  • .) ; "Évolution typologique et rôle domestique des céramiques de Saint-Omer du XIIle au XVIIle siècles " in Revue du Nord, Archéologie de la Picardie et du Nord de la France. Université Charles-De-Gaulle, Lille III, tome LXXX, p.87 et 89. Tanguy Le Roux, 1985 : Tanguy le Roux (C.) avec la coll
  • chronologiquement du Néolithique à l'époque gallo-romaine sont répertoriés dans le secteur de Bénodet. Deux indices gallo-romains sont distants de 5 et 600 mètres de l'emprise actuelle : une villa au lieu - dit " Pointe Saint Gilles" et un édifice thermal 1 au lieu - dit " Poulker " 2
RAP01863.pdf (QUESSOY (22). emplacement d'une future carrière. dfs de diagnostic)
  • Rambouillé et de l'Yveline, 1981, p.25-84. 41 Roy (E.) avec la coll. de Barbé (H.), « Evolution typologique et rôle domestique des céramiques de Saint- Omer du XIlie au XVIIle siècle », in Revue du Nord-Archéologie de la Picardie et du Nord de la France, 1998, p.91. Roy (E.), « Etude
  • typologique de la céramique du XIIle au XVIIle siècle dans le nord de l'Artois. Mobilier issu d'ensembles clos provenant des fouilles de Saint-Omer et Béthune. » Mémoire de l'Ecole des Hautes Etudes 42 en Sciences Sociales, Paris, 1997, 93-102. 13 26 vers la fin du X l V e siècle et
  • : Société S O K A , 5 place de la Liberté, B P 417, 2 2 0 0 4 Saint Brieuc L'opération archéologique : A r r ê t é p o r t a n t p r e s c r i p t i o n de diagnostic a r c h é o l o g i q u e : n ° 2 0 0 2 / 0 6 0 A r r ê t é p o r t a n t désignation d u r e s p o n s a b l e
  • époque a été récolté sur « Quessoy, Cressouard » 4 , plusieurs monnaies romaines découvertes dans un champ de « la Fossebily » 5 , deux croix probablement du haut Moyen Age, l'une implantée au lieu-dit « Saint-Queneuc » 6 et l'autre au lieut dit « La Houssaye » 7 . Cette dernière (fig
  • mémoires publiés par l'Association française d'archéologie mérovingienne, 1994, p.66. 38 Carpentier (V.), « Une occupation du Haut Moyen-Âge dans le bocage normand à Saint-Ouen-des-Besaces (Calvados) 39 », Revue archéologique de l'Ouest, n°16, 1999, p.216. Beuchet (L.) et alii
RAP00271.pdf (SARZEAU (56). le château de Suscinio. rapport de sauvetage urgent.)
  • raisons du choix de ces motifs, leur signification religieuse ou artistique : ce travail n'a pu prendre place dans ce rapport, qui s'attache surtout à donner de l'ensemble un relevé fidèle. (1)- Notamment ceux de la cathédrale de Saint-Omer, de l'abbaye de Lagrasse (Aude), de l'église
  • proximité, l'abbaye bénédictine de Saint-Gildas. Le bâtiment découvert cet été paraît en effet riche du souvenir de ce grand moment de la presçjy'île. (1) Déjà, en 1963, une quantité importante de carreaux avait été trouvée dans les douves. Cf Ouest-France, édition Vannes Ploërmel, 9
  • perturbé la vie de l'établissement monastique que nous avons fouillé. Son existence même nous paraît, à la lumière de l'histoire, difficile à admettre en cette fin du Moyen âge. (1)- Roger Grand, Congrès archéologique, Brest-Vannes, 191^, p. 338-357. L'abbaye bénédictine de Saint
  • -Gildas de Rhuys contemporaine de la résidence ducale de Suscinio, siècle. Elle avait été, alors, sur Loire, datait des premières années du XI° restaurée par Félix, moine de Saint-Benoît envoyé à cet effet par l'abbé Gauzlin. C'est le duc Geoffroy qui avait demandé ce religieux
  • , que pour réparer et pour chauffer" Cette querelle n'est pas étrangère à la disparition d'un prieuré de SaintGildas ; elle mérite que nous nous y arrêtions.(2) (1) . Le Mené. Abbayes et prieurés du diocèse de Vannes. 1902, p. 1-9*f. R.Grand. Saint-Gildas de Rhuys.Société
  • muret. Ce type de façade est caractéristique de l'art roman. Des exemples voisins du même type existent à Saint-Cado en Belz (Morbihan), La Madeleine à Malestroit (Morbihan), ou, plus loin, à L'île de Batz (Finistère). La nef représente exactement la moitié de l'édifice en longueur
  • - que de Saint-Brieuc en épaisse et continue. , citée en annexe, 12^9-50; S'y oppasent et attribuée au duc Jean le Roux, les éléments archéologiques tels que les mon- naies, les types de carreaux de terre cuite, certains détails de vitraux. Ainsi, en dernière hypothèse en
  • disposés en croix ;et dessinant des chevrons disposés en losanges verts. La chapelle de la vierge, dans l'église abbatiale de Saint-Denis, présente un type de décor tout à fait similaire. Viollet (1) .,Le Mené, Histoire de l'évêché de Vannes, p. 32. -Lallement, Bulletin de la Société
  • absidiales de l'aglise abbatiale de Saint-Denis ; ces carrelages sont du temps de Suger Ils sont composés de très petits morceaux de terre cuite émaillés en noir , en jaune, foncé et en rouge, coupés en triangles, en verl en carrés...Ils forment par leur assemblage, de véritables
  • mosaïques d'un dessin charmant;" Cette datation précoce était rabaissée par Didron (2) qui pensait que le carrelage était contemporain de,l'autel, placé à l'époque de Saint-Louis. b)- Très différents sont les décors de l'avant-choeur. Il s'agit ici de décors figurés, à représentations
  • représentations humaines et à d'étonnants éléments du bestiaire médiéval. Une telle beauté illustre les invectives de Saint-Bernard iiàlerdisant de tels pavements décoratifs et historiés : " A chaque instant, la face de quelque saint est frappée par les talons de ceux qui passent ". Dans
  • cependant remarquer qu'il s'agit d'individus jeunes. La sépulture V semble même être celle d'un tout jeune enfant. Les sépultures I et II appartiennent à des êtres de 15-16 ans. Il intérêt de noter à cet égard qu'au XIII 0 n'est pas sans siècle, l'abbé de Saint-Gildai Pierre II ( qui
  • ducale qui par ses origines appartient à la dynastie française et capétienne. Ce carrelage paraît refléter davantage cet art de cour que les préoccupations des moines de l'abbaye voisine de Saint-Gildas. Sans doute, on l'a vu, d'autres édifices re- ligieux ont-ils possédé des
  • historiques qui permettent d'éclairer ce problème sont, pour l'essentiel, fournis par la compilation du moine bénédictin Dom Morice, au milieu du XVIII° siècle. S' y ajoutent les documents du fonds d'archives de Saint Gildas, aux Archives départementales du Morbihan. ( documents
  • antérieurs au Xï° siècles) On trouvera ci-dessous, textes qui intéressent notre problème, conflit qui a opposé, extraits de ces sources, les en illustrant notamment le dans la presqu'île, le duc de Bretagne et les moines de Saint-Gildas, à propos de la forêt. ARCHIVES
  • DEPARTEMENTALES DU MORBIHAN. Fonds de l'abbaye de Saint-Gildas de Rhuys . (documents antérieurs à 1^-00) Charte de Jean (1), duc de Bretagne par laquelle il déclare en suite d'enqueste que les terrés palus et marais , le passage de Questenen, et généralement t/oute la frairie de Prosat (3
  • avoyr enmy nostre grand parc de Sussinio appellé le dit priouré Saint Pabu de la fosse au serpent et pour l'augmentation dudit moustier et estre participant et oraysons et bienfays à yceluy....nous aoons voulu et ordonné, voulons et ordonnons que aus.d. abbé et convent soint et
  • réservation du droit d'usage dans ladite forest tant pour bâtir que pour réparer et à chauffage. ( ( 1 ). apocryphe. ) DOM MORICE. MEMOIRES POUR SERVIR DE PREUVES A L'HISTOIRE ECCLESIASTIQUE ET CIVILE DE BRETAGNE TOME 1. 17^2. Chronique de Saint-Brieuc. I, Quandam abbatiam antiquam
  • - raître l'existence d'un établissement monastique, désigné d'une part comr abbatiam antiquam apud Suceniou, et, de l'autre, un priouré enmy nostre ■ grand parc de Sussinio appelle le dit priouré Saint Pabu de la Fosse au serpent. L'une et l'autre expression correspondent à un
  • monastère voisin de son château et dédié à Saint-Pabu. C'est pour indemniser l'église de cette perte qu'il résolut de bâtir le monastère de Prières ". Les deu: renseignements sont ainsi attribués à un seul et même bâtiment, qui devient le prieuré de Saint Pabu voisin du château. Par
RAP01671.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). le printemps. un habitat rural des IXe-Xe siècles. rapport de fouille)
  • ils devaient être. Ce centre seigneuriai est également le siège d'une paroisse. Sur le plan historique, le territoire chartrain présente en effet ia particularité de posséder deux paroisses jusqu'au Xiile siècle. La première a pour centre i'église dédicacée à saint Martin et située
  • -Vilaine) - Le Printemps, rue de Brocéliande, Fouille d'évaluation DFS, S.R.A. Bretagne, 2000. 3 Chartres en Bretagne, 1996, p.28 à 46. 4 5 Chartres en Bretagne, 1996, p.34. Chartres en Bretagne, 1996, p.33 : à Fontenay, l'ancienne chapelle, dédiée à saint Aubin, possède en outre
  • chartes du cartulaire de l'abbaye de Saint-Melaine de Rennes. Cette fusion se fait au profit de la paroisse du VieuxBourg, et par conséquent de l'abbaye. 4- Méthode de fouille et d'exploitation des données : (Figure 4) Au total, le décapage a été réalisé sur une superficie de 2330m2
RAP01914.pdf (QUIMPER (29). sondages systématiques avant l'implantation d'une zone d'activité au lieu-dit "Moulin des Landes")
  • céramique du XlIIe au XVIIIe siècle dans le nord de l'Artois. Mobilier issu d'ensembles clos provenant des fouilles de Saint-Omer et béthune (Pas-de-Calais). Mémoire de l'Ecole des Hautes Etudes en Science Sociale, 190 p. II semble que les premières céramiques de ce type utilisées en
RAP03371.pdf (SAINT-LORMEL (22). Chapelle Saint-Lunaire. Rapport de sondage)
  • SAINT-LORMEL
  • SAINT-LORMEL (22). Chapelle Saint-Lunaire. Rapport de sondage
RAP00813.pdf (SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (35). le château. rapport de fouille programmée)
  • SAINT-AUBIN-DU-CORMIER
  • SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (35). le château. rapport de fouille programmée
  • CHATEAU DE SAINT-AUBIN-DU-CORMIER RAPPORT DE FOUILLES (JUILLET 1992) Jérôme CUCARULL CHATEAU DE SAINT-AUBIN-BU-CORMIER RAPPORT DE FOUILLES (JUILLET 1992) Jérôme CUCARULL MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Direction du Patrimoine Sous-Direction de
  • , après avis du Conseil Supérieur de la Recherche Archéologique : Monsieur Jérôme CUCARULL-GAVALDA est autorisé à fouiller au lieu-dit : Le Château Commune : SAINT-AUBIN DU CORMIER Département : Ille-et-Vilaine N' d'inventaire : 35 253 001 AH Circonscription : Bretagne Les recherches
  • COURTINE DE L I A I S O N ENTRE LES DEUX ENCEINTES PLAN DE CHAT EAU • DE SAINT AUBIN LOGIS © ARCHEOLOGIQUES SITUATION DU CORMIER 1 - La p r o b l é m a t i q u e d u site. E t a b l i e depuis quatre années, principaux * se résumé à deux problêmes : Retrouver
  • une nous étude en fouille s'est principalement existants. analytique tirerons les détaillée conclusions de chaque générales ' >I / ' / : f * J / / ' / 1 / / / / SAINT AUBIN plan / des DU CORMIER . C H A T E A U . secteurs fouilles en 1992 / ZONE
RAP01101.pdf (SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). Beg an Aod. Rapport de sondage)
  • SAINT-PIERRE-QUIBERON
  • SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). Beg an Aod. Rapport de sondage
RAP03074.pdf (SAINT-JUST (35). l'enclos de Tréal. rapport de fp 2014)
  • SAINT-JUST
  • SAINT-JUST (35). l'enclos de Tréal. rapport de fp 2014
RAP02125.pdf (SAINT-JUST (35). la lande de Cojoux. rapport de pt 2010)
  • SAINT-JUST
  • SAINT-JUST (35). la lande de Cojoux. rapport de pt 2010
RAP02976.pdf (SAINT-FREGANT (29). Keradennec. rapport de fouille programmée)
  • SAINT-FREGANT
  • SAINT-FREGANT (29). Keradennec. rapport de fouille programmée