Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

2739 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01776.pdf (PABU (22). Les ateliers de potiers. Rapport de prospection thématique)
  • ethnographique datent de 1859. Sigismond Ropartz2 publie cette année là : " Guingamp. Etudes pour servir à l'Histoire du Tiers-Etat en Bretagne ". Les indications qu'il livre, quoique brèves, seront reprises et parfois déformées dans les publications suivantes. La première d'entres elles
  • : un aveu rendu par Yves Trivis "marchand pottier" dans lequel il est fait mention d'un "droit de guét et de cuittes de four (?) ". convient fin du XVIIe. L'élément le 6 7 CHICHE 1971. 8 GIOT et 9 AD 22 B 2836 à B "communauté" de potiers, la présence d'une statue de Saint
  • 13 HAMON 1969, p 206. probablement l'affaiteau que l'on retrouve dans le catalogue des productions des Tuileries et Briqueteries de Saintprès de Saint-Brieuc vers 1930. C'est une tuile ronde ou triangulaire qui semble ne se distinguer de la tuile faitièrë' que Très Ilan par
  • ) : Binic, Callac, Carhaix, Corlay, Gouarec, Guerlesquin, Paimpol, Plésidy, Quintin, Plougasnou, Pontrieux, Rostrenen, Saint-Brieuc, Tréguier. Les localités citées sont La diffusion fait à l'ouest et sud-ouest du distance d'environ 50 kilomètres. plus limitée à l'est, une trentaine
  • de kilomètres, ce qui s'explique par la concurrence exercée les par potiers de La Poterie / Lamballe, Saint-Brieuc se trouvant à la limite des deux zones de productions. L'aire de diffusion des produits de Pabu ne s'est pas modifiée entre la fin du XVIIIe et le début du XXe siècle
  • . R.-Th. Salaun17 mentionne les foires de Guingamp, Saint-Brieuc, Binic, Pleubian, Quintin, Mûr, Châtelaudren, Callac, Carhaix, Gourin, Morlaix. Il ajoute à cette liste Saint-JeanBrévelay, au cœur du Morbihan, a environ 90 kilomètres de Pabu. se au département sur une Elle est
  • d'être explorée, il s'agit des documents iconographiques. L'article Salaun19 comprenait déjà quelques illustrations. De juillet à octobre 2000, le Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Brieuc présentait une exposition sur Etienne Bouillé (1858-1933). Ce peintre installé à Guingamp vers
  • des Côtes du Nord, T. 83, p.78-95. 8IMON-HAMEL J.-Y. (sous la dir.), 2000, La Bretagne d'Etienne Bouillé 1858-1933, Catalogue d'exposition, Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Brieuc 1 juillet-31 octobre 2000, 38 pages. 22
RAP03371.pdf (SAINT-LORMEL (22). Chapelle Saint-Lunaire. Rapport de sondage)
  • SAINT-LORMEL
  • SAINT-LORMEL (22). Chapelle Saint-Lunaire. Rapport de sondage
RAP01483.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport final de fouille programmée 1995-1997)
  • confins de communes de Saint-Jacut-de-la-Mer et de Trégon. Il surplombe de 20 m l'Arguenon au fond de l'estuaire duquel il est installé. Il occupe un éperon rocheux constitué de micaschistes et traversé par un banc de dolérite, bordé au nord et à l'ouest par l'Arguenon et à l'est par
  • sources est présenté en annexe. 6 Tréguy 1913, De la Touche 1984. 4 Le problème de la fondation du Guildo Le château du Guildo apparaît pour la première fois dans les textes en 1409 dans une lettre de sauvegarde accordée à l'abbaye de Saint-Jacut par Jean V de Bretagne "contre les
  • Beaumanoir, petite fille de Marie de Dinan. La date de ce mariage n'est pas connue. Elle est cependant antérieure à 1387, date à laquelle Charles, qui est dit "miles", établit la chapelle Saint-Julien au "Guilledou"12. Charles de Dinan est un personnage important de la Bretagne de cette
  • nobles bretons se retournent contre la France. Ils rappellent Jean IV, exilé à Londres depuis 1374. Charles de Dinan fait partie de ces huit principaux seigneurs qui accueillent le duc à Saint-Malo en 137914. A partir de cette date, Charles semble devenir un familier de Jean IV. Il
  • garde est confiée à Guillaume Hue, capitaine. Celui-ci semble avoir eu des relations quelque peu conflictuelles avec les moines de l'abbaye de Saint-Jacut toute proche (voir supra). La mention de deux des fils de Charles de Dinan dans la plainte des moines atteste que ceuxci y ont
  • droits de Charles VIII à la succession du duc. Cette reconnaissance s'accompagne de l'acceptation d'une aide de 6 000 soldats français. Elle précipite la Bretagne dans la guerre contre la France qui s'achèvera par l'anéantissement des armées bretonnes à Saint-Aubin-du-Cormier en 1488
  • . En 1487, le château du Guildo est remis en défense. François II demande à Jehan Heliguen, capitaine du château de mobiliser pour sa garde "...XXIII gentilzhommes et les franc archers... des parroesses de Cahen, Pluduno et Saint Postan28...". Le château semble avoir été attaqué et
  • seigneur du Guildo en 1499. Il s'élevait à 6 sous par "estagier" (contribuable), payables en deux termes à Pâques et à la Saint-Michel32. 25 Argentré 1588, p. 805. AD44, E136/12 ; BN, Fr.22319. 27 AD35, 1E6/8 ; AD44, 107J94 ; BN, Fr.22319. 28 AD44, 2mi31/R3. 29 AD44, 2mi31/R4. 30 AD22
  • dudict chateau et ung peu plus bas le lieu ou l'exercice de la juridiction de tous les hommes et subjects de la dicte seigneurie du Guildo s'exercerce par les juges...". La juridiction s'étend alors sur les paroisses de Créhen, Trégon, Ploubalay, Pleurtuit, Saint-Enogat et Saint-Potan
  • ennemis sont le seigneur d'Avaugour, dit Saint-Laurent, et ses 2 000 hommes.39. Enfin, il semble bien que Brissac fait à nouveau le siège du château lorsque Mercoeur se soumet en 1598. C'est du moins ce que laisse supposer un procès intenté devant les états par Olivier Fleury qui avait
  • sont affectés en rotation49. On ignore si le château est toujours habité. Il semble ne plus l'être en 1754, son propriétaire d'alors, Michel Picot de Beauchêne, déclare habiter à Saint-Malo50. Dans l'aveu qu'il rend en 1765, le château est d'ailleurs déclaré "...consistant en six
RAP01706.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport final de synthèse de fp 3 1998/2000)
  • , situation Le château du Guildo est situé sur la commune de Créhen (Côtes-d'Armor), aux confins de communes de Saint-Jacut-de-la-Mer et de Trégon (fig.1). Il se présente sous la forme d'un château-cour d'une superficie de 3 200 m2 environ surplombant de 20 m l'Arguenon au fond de
  • dans du gneiss blanc de Saint-Cast, s'intègrent parfaitement à la construction 12330, indiquant la contemporanéité des deux constructions. Ses tableaux sont en grand appareil de pierre de taille. Elle présente un plan à l'ébrasement très aigu (15° maximum), s'ouvrant sur une sorte
RAP01101.pdf (SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). Beg an Aod. Rapport de sondage)
  • SAINT-PIERRE-QUIBERON
  • SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). Beg an Aod. Rapport de sondage
RAP03074.pdf (SAINT-JUST (35). l'enclos de Tréal. rapport de fp 2014)
  • SAINT-JUST
  • SAINT-JUST (35). l'enclos de Tréal. rapport de fp 2014
RAP02125.pdf (SAINT-JUST (35). la lande de Cojoux. rapport de pt 2010)
  • SAINT-JUST
  • SAINT-JUST (35). la lande de Cojoux. rapport de pt 2010
RAP02976.pdf (SAINT-FREGANT (29). Keradennec. rapport de fouille programmée)
  • SAINT-FREGANT
  • SAINT-FREGANT (29). Keradennec. rapport de fouille programmée
RAP01251.pdf (CARHAIX (29). carte archéologique communale. rapport de prospection inventaire)
  • monuments historiques: L'aqueduc romain est classé monument historique depuis 1 862 ; Le clocher de l'église Saint Trémeur est classé monument historique depuis 1921 ; L'église Saint Pierre de Plouguer est classé monument historique depuis 1914; La façade de la maison "dite du Sénéchal
  • précis, ni gravure. Toutefois, il nous parle également de "tronçons de route au pavé très dur, d'un grand bassin alimenté par deux aqueducs voûtés en face de la porte principale de Saint Trémeur". C'est là que nous trouvons pour la première fois la mention de l'aqueduc et non plus de
  • divers travaux 17 d'urbanisme liés au développement de la ville de Carhaix, Aymar De BLOIS et Sigismond ROPARTZ nous ont laissé au cours des années 1 868 et 1 875 quelques publications concernant la découverte des premiers éléments d'une des deux nécropoles antiques de Carhaix
RAP02271.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). le cairn de croaz dom herry. rapport de fp 1 2007)
  • SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM
  • SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). le cairn de croaz dom herry. rapport de fp 1 2007
RAP00442.pdf (LÉHON (22). Saint-Suliac. Rapport de sondage)
  • LÉHON (22). Saint-Suliac. Rapport de sondage
RAP02602.pdf (GUIPAVAS (29). Saint-Thudon. rapport de diagnostic)
  • GUIPAVAS (29). Saint-Thudon. rapport de diagnostic
RAP02127.pdf (PAULE (22). les enclos de Saint-Éloy. métallurgie du fer, grange seigneuriale et cimetière familial)
  • PAULE (22). les enclos de Saint-Éloy. métallurgie du fer, grange seigneuriale et cimetière familial
RAP01790.pdf (TORCÉ (35) . Église Saint-Médard. Étude préalable MH. DFS d'évaluation)
  • TORCÉ (35) . Église Saint-Médard. Étude préalable MH. DFS d'évaluation
RAP02176.pdf ((22)(35). les campagnes antiques aux confins des cités des Coriosolites et des Riedones. rapport de prospection thématique)
  • sites : des données assez énigmatiques 3.1.2. Les gisements antiques L'établissement des Ruettes au Quiou Le Guémain au Quiou Le site du Besso à Saint-André-des-Eaix 3.1.3. Les périodes préhistorique et médiévale 3.2. L'étude du mobilier CONCLUSION ANNEXE Tableau 1 . Présentation
  • semées en maïs. Elle concernera les communes du Quiou, Plouasne, Saint-André-des-Eaux, Saint-Judoce, Saint-Juvat et Trévérien. Le futur rapport présentera, d'une part, les résultats de l'activité de terrain et, d'autre part, diverses recherches en cours concernant le cadre historique
  • particulièrement à l'archéologie industrielle. Nous rappellerons, tout d'abord, la problématique de recherche, puis nous présenterons les méthodes d'investigation mises en œuvre et, enfin, les résultats de la campagne 2005 (communes du Quiou, Saint-André-des-Eaux et Trévérien). I. RAPPEL DE LA
  • par les nouvelles découvertes sur les sites connus et par les résultats de prospections systématiques effectuées dans des zones-tests (Saint-Juvat, Plouasne et Tréfumel). 5 En raison du temps imparti, généralement très limité dans le cadre d'un travail universitaire, il était
  • l'IGN 2.1.1. La recherche des sites archéologiques L'étude des photographies aériennes verticales de l'IGN se poursuit. L'examen des missions de 1981, 1986, 1990, 1991, 1993, 1998 et 2001 a révélé, en différents endroits (communes du Quiou, Saint-Juvat, Tréfumel et Trévérien), des
  • vestiges rectilignes de parcellaire fossile. Des anomalies phyto graphiques ont, également, permis de mettre en évidence diverses structures incomplètes de forme circulaire ou ovalaire, de dimensions variables (Communes du Quiou et de Saint-Juvat). Ces données feront l'objet d'une
  • années, a porté, en 2005, sur les communes du Quiou, de Saint-André-des-Eaux et de Trévérien. L'objectif principal était de rechercher les concentrations anormales de vestiges et de dresser une carte de répartition de l'implantation humaine dans ce secteur. Nous avons également tenté
  • parcelle (sans tenir compte des différents matériaux) et déposé au laboratoire CERAMA en vue d'une étude plus approfondie. 3. LES RÉSULTATS Au total 1 1 8 parcelles ont été prospectées, réparties sur les communes du Quiou, de Saint-André-des-Eaux et de Trévérien. Tout d'abord, la
  • en matériaux périssables en raison de l'absence totale de mobilier de constructions. La même constatation a été faite à Saint-André-des-Eaux sur la parcelle n° 492, déjà prospectée en 2004. Elle avait livré, outre du mobilier des XIXe -XXe s., trois fragments datés du Moyen Âge
  • clairement, que sa surface avait été sous-estimée : elle atteint, en fait, 750 m2 . Le mobilier antique est composé uniquement de tegulae et ne nous permet donc pas de préciser la nature du gisement. Le site du Besso (commune Saint-André-des-Eaux ; fig. 3) Deux interprétations ont été
  • la protohistoire ont pu être identifiés sur les parcelles 217 à Trévérien et 472 à Saint-André-des-Eaux. Il s'agit uniquement de fragments de panse difficiles à identifier, si ce n'est par la pâte modelée de teinte brune et riche en particules de quartz. - La période antique est
  • mieux représentée avec 80 tessons répartis sur 14 parcelles : 7 sur la commune du Quiou, 5 pour celle de Saint-André-des-Eaux et 2 à Trévérien. Là encore, il s'agit essentiellement de fragments de panses ne permettant pas d'affiner la fourchette chronologique, hormis pour deux
  • naissant Bonne visibilité Le Quiou 308=54 (2004) Prairie artificielle Mauvaise visibilité Saint-André- 309=70 (2004) des-Eaux Blé naissant Bonne visibilité Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux
  • Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux 310=76 (2004) Visibilité nulle 311=91(2004) Epandage de fumier Repousse 400 Pré 401 Pré 402 Pré 403 Pré 404 Pré 405 Pré/Jardin 406 Pré 407 Blé naissant Saint-Andrédes-Eaux Saint
  • -Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux 408 Pré 409 Pré 410 Pré/Chaume 411 Maïs moissonné, sur pieds Visibilité moyenne Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Très bonne visibilité
  • Aucun mobilier Aucun mobilier Aucun mobilier Secteur A : - pointe de flèche (silex Grand 13 Pressigny) Parcelle : - céramique, XV e/ XVI e s. Aucun mobilier Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux 412 Pré 413 Pré 414 Pré 417 Blé
  • naissant Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux 418 Colza 419 Pré 420 Pré 421 Pré 422 423 Prairie semée (à revoir) Pré 424 Pré 425 Blé naissant 426
  • Visibilité nulle Aucun mobilier 438 Maïs moissonné, sur pieds (à revoir) Mauvaise visibilité Aucun mobilier Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes
  • -Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux 427 428=87 (2004) Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Très bonne visibilité Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle Visibilité nulle
  • mobilier Parcelle : - céramique, époque antique, X7XII s. ;XV7XVIe s. ; Aucun mobilier Aucun mobilier Aucun mobilier 14 Saint-André- 439 des-Eaux Saint-André- 440 des-Eaux Pré Visibilité nulle Aucun mobilier Blé naissant Très bonne Saint-Andrédes-Eaux Saint-Andrédes-Eaux Saint